Un récit inédit de la bataille de Goudelour

Un récit inédit de la bataille de Goudelour.


— Le Carnet de la Sabretache publie en son numéro de janvier 1913 un récit inédit de la bataille de Goudelour, qui fut livrée le 13 juin 1783 par le général anglais Stuart à M. de Bussy. L’auteur anonyme de ce récit, qui paraît bien avoir assisté aux opérations qu’il raconte, estime que cette bataille aurait dû se traduire par la défaite des Anglais, si Bussy avait fait preuve de plus de décision. Mais Bussy explique, dans une série de lettres qui commencent dès son débarquement à Goudelour, le 13 mars, qu’avec les forces réduites dont il disposait, il lui était impossible de tenter la moindre action offensive de quelque importance. Il ne serait d’ailleurs pas sans intérêt de confronter le récit anonyme publié par le Carnet de la Sabretache avec le récit de la même bataille rédigé par Bussy lui-même, dans sa lettre au marquis de Castries, ministre de la marine, datée d’Oulgaret, 9 septembre 1783. La journée du 13 juin fut d’ailleurs si peu un insuccès pour nos armes que le général Stuart fut destitué pour n’avoir pas su mieux profiter de la supériorité numérique de ses troupes et que le colonel Cornwallis lui écrivait quelques jours plus tard : « Encore une victoire comme celle que vous prétendez avoir remportée ; il n’existera plus d’armèe anglaise dans le Carnatic. » Le 1er juillet, on apprenait dans l’Inde la paix signée depuis cinq mois en Europe et il devenait à tout jamais impossible de décider laquelle des deux armées l’eut emporté, si les hostilités se fussent prolongées de quelques mois, ou même de quelques semaines.

A. M.