Traité de la science du blason et des armoiries/Ornements des Armoiries

CHAPITRE IX


ORNEMENTS DES ARMOIRIES


On distingue trois sortes d’ornements, savoir : ceux au-dessus de l’Écu, ceux qui sont à ses côtés et ceux qui l’environnent.

Les ornements que l’on met au-dessus de l’écu, sont : le timbre, le cimier, les devises et le cri de guerre.

Par le timbre, on comprend tout ce qui couvre le haut de l’écu, comme la couronne, le casque, le chapeau, la croix, la mitre, etc., etc.
COURONNES HÉRALDIQUES
Royal Crown of France.svg Crown of the Dauphin of France.svg Crown of a Royal Prince of the Blood of France.svg Crown of a Duke of France (variant).svg Crown of a Marquis of France (variant).svg Crown of a Count of France (variant).svg
1 2 3 4 5 6
Crown of a Viscount of France (variant).svg Crown of a Vidame of France.svg Crown of a Baron of France.svg Crown of a Chevalier of France.svg
7 8 9 10

1. Roi. ― 2. Dauphin. ― 3. Prince. ― 4. Duc. ― 5. Marquis. ― 6. Comte. ― 7. Vicomte. ― 8. Vidame. ― 9. Baron. ― 10. Chevalier.

CASQUES HÉRALDIQUES
[image] [image] [image] [image] [image] [image] [image]
7 6 5 4 3 2 1

1. Souverain. ― 2. Prince et duc. ― 3. Marquis. ― 4. Comte et vicomte. ― 5. Baron. ― 6. Gentilhomme. ― 7. Nouvel anobli.

Pour le cimier, il suffit de dire que c’est la pièce la plus élevée des armoiries, on peut le faire de toutes sortes de figures, de plumes, d’animaux, d’arbres, de lances, etc. Chacun peut faire son cimier, et le changer à sa fantaisie, parce que ce n’est pas une pièce fixe des armoiries.

Les devises et les cris de guerre se placent au-dessus de l’écu.

Il y a des devises de bien des sortes ; on peut les composer de lettres, de mots, de sentences, de chiffres, de proverbes, de figures, etc.

Chacun fait sa devise de la manière qu’il veut, nous citerons pour exemple Du Butet, en Savoie : La vertu, mon but est.

Les cris de guerre ont été faits pour servir à rallier les troupes. Exemple : celui des Rois de France qui est : Mont-Joie, Saint-Denis. D’autres avaient pour but d’encourager les soldats : Dieu le veut ! Dieu le veut !

Enfin, il y a encore une infinité de pièces dont nous ne pourrions énumérer les noms, les ornements particuliers, du pape, de cardinaux, archevêques, évêques, seigneurs, abbés, princes, ducs, pairs, chevaliers, etc.