Thresor de la langue françoise\Texte complet 4

Prendre le soing & gouuernement de l’empire, Capessere cura imperij.

Pren ce soing que tu penses de moy, Confer te ad eam curam.

Vser de soing en quelque chose, Curationem adhibere.

Auoir soing de quelque chose, Curam alicui rei impendere vel intendere, Curam ponere in re aliqua, Curare, Concurare, Procurare, Curæ habere rem aliquam, In cura aliquid habere, Videre, Diligentiam in re aliqua habere, vel adhibere, Curam alicuius rei gerere.

Auoir soing de faire ce qu’on nous a chargé, Pensum accurare.

Auoir soing & cure des affaires domestiques, Rei familiari seruire.

Auoir le soing de la guerre, Curam belli sustinere. ex Liu. lib. 23.

Auoir soing des malades, Ægrotos curare.

Auoir soing d’entretenir sa maison, Curare ædes.

Si tu en as aucun soing, Si qua te attingit cura.

N’auoir cure ne soing que de son ami, Omnes curas ad amicum referre.

Il n’a soing que de toy, Omnes eius curæ in te consumuntur.

I’ay soing de luy seul, Illum curo vnum.

I’ay soing de vous, Curam vestri habeo.

Ayes soing que les bœufs soient pensez soigneusement, Boues maxima diligentia curatos habeto.

Que les maistres ayent soing de leurs seruiteurs, Seruorum cura penes dominos sit.

Luy & moy auons mesme soing de la rep. Coniuncta mihi cura de rep. cum illo.

On aura soing que tu, &c. Noctu vt condignè recubes, curabitur.

Qui a le soing de quelque chose, Curator.

Qui a soing des sciences, Cultor Mineruæ.

Le soing s’amoindrit, Elanguet cura.

Auant que ce soing s’en allast hors de leur cerueau, Prius quàm ea cura illis decederet.

Le soing est appaisé & cessé, Cura consedit.

Oster de sa pensée quelque soing, Dimittere curam ex animo.

Soigner, Curare, Attendere aliquid, vel alicui rei, Rem aliquam curæ habere.

Soigner & entendre à sa santé, Dare operam valetudini, Diligetiam in valetudinem suam conferre.

Soignons chacun par egal, Curemus æquam vterque partem.

Soigneux & diligent à faire quelque chose, Diligens, Impiger, Industrius, Nauus, Solicitus.

Soigneux en ses affaires, Vigilans.

Soigneux & veillant, Strenuus.

Estre soigneux & veillant à quelque estude, In studio euigilare.

Soigneux & diligent enuers quelque chose, Intentus.

Estre soigneux de sa santé, Diligentiam in valetudinem suam conferre.

Estre soigneux és affaires d’autruy, Præstare sedulitatem alicui.

Estre soigneux de quelque affaire, Non negligere aliquod negotium.

Il est soigneux & diligent de ses affaires, Satagit rerum suarum.

Trop soigneux de son proufit, Attentior ad rem.

Ie seray plus soigneux que tu ne penses, Vincam opinionam tuam.

Mal soigneux, Indiligens, Incuriosus.

N’estre point si soigneux qu’on souloit, De diligentia remittere.

N’estre pas si soigneux de ses affaires, que de la repub. In minimis suas res ponere, de repub. vehementius laborare.

Soigneusement, Accuratè, Curiosè, Diligenter, Non indiligenter, Firmè, Intentè, Industriè, Magnopere, Prouidè, Religiosè, Studiosè, Vigilanter, Solicitè.

Soigneusement apres s’estre bien informé, Conquisitè.

Escouter soigneusement, Conquisitè.

Escouter soigneusement, Attentissimo animo audire.

Faire vne chose soigneusement, Recurare.

Soigneusement faire, ou penser de quelque chose, Accurare.

Il est si soigneusement fait, qu’on ne le pourroit faire plus, Ita accuratè, vt nihil possit suprà.

Fait ou composé soigneusement, Accuratus.

Chose qui n’est pas faicte soigneusement, Res incuriosa,

Mal soigneusement, Indiligenter, Negligenter. Incuriosè, Oscitanter.

Le Soir, Il vient de Serum, Vesper, Vespera, Tempus vespertinum, siue serotinum, Serum.

Il vient sur le soir, Aduesperascit.

Incontinent que le soir est venu, Primo vespere.

Iusques sur le soir, In serum.

Au soir, Sero.

La Soirée, id est, le Soir.

Sois, Soit, de Sis, Sit.

Ne sois plus courroucé contre luy, Desine ei succensere.

Soit bien soit mal, Re bene aut secus gesta. B.

Fay que ta maison me soit ouuerte, soit que tu y sois, ou que tu n’y sois pas, Mihi tua domus te præsente, absente pateat.

Soit ainsi, Age porro, Licet, Sit ita.


Soit ainsi que, &c. tulerit sanè filius noster.

Soit qu’elle soit ta femme, &c. Siue ista vxor, siue amica est.

Soit qu’ils ayent commencé à bien, ou soit qu’ils ayent commencé à mal faire, Seu rectè, seu perperam cœperunt.

soissons, ville episcopale en France, Suessio.

Soissonnois, Suessiones.

Soixante, ou Sexante, Sexaginta.

Soixante fois, Sexagies.

Soixante & dixhuict, Duodeoctoginta.

Soixante iours, Sexagenis diebus.

Sol, m. Signifie ores les rez ou estage du rez de chaussée, qui est le fondement de toutes structures, Solum. Selon ce on dit, Quiconque a le sol, il a le dessous & le dessus d’iceluy, s’il n’a tiltre au contraire, Cuius est solum, eiusdem sunt quæ supra infráque sita sunt. Et ores le Soleil. Selon ce on appelle escu sol, L’escu d’or François, d’autant qu’il y a vn Solet par dessus l’escu de France.

Se Solacier, Solari se. vsez de formules de Recréer & Esbatre.

Vn Sold, voyez Solz.

Soldan, m. acut. Est vn mot de principauté, & barbare, vsurpé par les Turcs & Mores pour Prince, comme, Le Soldan de Babylone, & Soldan Selyman. Mais les Tartares attribuent ce mot aux enfans de leur Empereur ou Prince, comme recite Cromere au 30. liure de son histoire de Polongne, & sont ceux qu’en Espagne on dit Los infantes. Et en France les enfans de France. L’ortographie naifue de ce mot est Sultan, dont par changement d’vne lettre moyenne, est fait Suldan, & par mutation de l’u en o, Soldan, ou auec addition d’vn o, Souldan.

Vn Soldat, voyez Souldart en Souldoyer.

Sole, f. Ores signifie la basse superficie du pied, ores la semelle de quelque matiere qu’elle soit, qu’on met sous le pied. Et ores soliueau, qui est plus gros que vn cheuron, & fait la mesure d’vne trauee entre deux poultres ou entre vne poultre & vne muraille, ou entre deux murailles. Les veneurs disent auβi la sole du pied du sanglier, Apri solu. Le tout vient de Sol, qui vient du Latin Solum, qui signifie la basse superficie, sur laquelle les autres sont establies. Sole en oultre par metaphore se prent pour vne espece de poisson de mer, de la figure d’vne semelle qui est poisson de grande requeste, Solea aut lingulaca, lequel mot le Portugois retient en son vulgaire appelant cedit poisson Lenguadi.

Soleil, Sol. Les Alcumistes appellent l’or Sol.

Il combattoit ayant le Soleil à dos ou aux espaules. Pugnabat auersus à Sole. Liu. lib. 22.

Soleil leuant, Oriens, Exoriens, sub. Sol, Ortus Solis, Sol nouus.

Depuis le Soleil leué, A primo Sole, Ab orto sole.

Le leuement du Soleil, Exortus solis.

Soleil qui se couche & decline, Præceps in occasum sol.

Le Soleil estoit presque couché, Sole iam ferè occiduo.

Soleil couchant, Occidens sol, Occasus solis.

De Soleil couchant, Ab orbe occiduo.

Droict à soleil couchant, In occasum.

Soleil aspre & bruslant, Assus sol, Sol acer.

Soleil blaffart & couuert de nuées, Luridus sol.

Soleil fort bruslant, Flagrantissimus sol.

Le soleil est fort ardant, Sol feruet.

Ardeur du soleil, Æstus.

Soleiller, ou Mener au soleil, Ad solem producere.

Mettre au soleil, In solem proferre, vel ponere, In apricum proferre.

Mettre & seicher au soleil, Insolare.

Seiché au soleil, Insolatus.

Soleiller ou Se tenir au soleil, Apricari.

Se pourmener au soleil, Spatiari in aprico.

Lieu exposé au soleil, Locus soli ostentus, Locus apricus.

Receuoir le soleil, Solem admittere.

Le soleil se baisse & s’en va, Sol abit.

Il sert de soleil, Vicem solis supplet.

Eclipse de soleil, Deliquium solis.

Le soleil s’espand par toute la terre, Complet sol terras luce sua.

Le soleil est beaucoup plus grand que la terre, Multis partibus sol maior quàm terra.

Le soleil luit dedans tout le iour, A sole toto die illustratur.

Iour auquel le soleil luit. Dies apricus, Dies insolatus.

Vn iour de beau soleil, Apricissimus dies. Columel.

Le soleil de midi, Meridianus sol.

Le soleil estoit plus rouge quil n’auoit de coustume, Sol rubebat solito magis.

Le soleil iettant ses rayons, Radians, vel Radiatus sol.

Soleillé, Du Bellay.

Solennizer, Celebrare, Concelebrare.

Solennizer le iour de la natiuité d’aucun, Colere diem natalem.

Solennizer par assemblées de gens, Dies, ferias, ludos celebrare.

Solennization & feste, Celebratio Concelebratio.

Solennité, Solennitas.

Solennitez ou festes qu’on garde tous les ans en certain temps, Solennia, solenniorum.

Les solennitez requises & accoustumées, Iusta solennia. Bud. Les solennitez que l'on a accoustumé garder en procez, Iusta iudicialia. Budæus.

Solennel, qui se fait tous les ans en certain temps ordinaire & accoustumé, Solennis.

Solennellement, Solenniter.

solerre, nom de vent, Subsolanus, Apeliotes. Semble que la vraye ortographie est Solaire, Ventus solaris.

Soliciter aucun & presser fort de faire quelque chose, aucunesfois en promettant quelque chose, aucunesfois en donnant crainte si on ne le fait, Solicitare.

Soliciter vn homme à faire quelque chose & le requerir, Cum aliquo agere.

Soliciter quelqu'vn qu'il tienne sa promesse, Persequi promissa alterius.

Soliciter vne fille à meschanceté, Attentare pudicitiam puellæ.

Soliciter & presser vne personne de faire quelque chose, Instare.

Ie ne cesse de soliciter Cyrus & le presser pour ton bastiment, De ædificatione tua Cyrum vrgere non cesso.

Demāder & soliciter par promesses, Deposcere omnibus pollicitationibus.

Qui solicite à faire quelque chose, Monitor.

Soliciter vn procez, Causam curare. B.

Soliciter vn procez pour autruy, Institoriam operam nauare litigantibus. Bud.

Vn soliciteur qui prend le fait de la partie pour le rapporter à l'aduocat, Sequester.

Vn bon soliciteur, Astipulator causæ, Institor litis, Custos cognitoris, Exactor operis, Pragmaticus cui causæ procuratio commendata & instructio, Pragmaticus, fidelis & officiosus. Budæus.

Estre bon & diligent soliciteur, Assiduitatis officio fungi. B.

Soliciteurs de procez, Causarum curatores & pragmatici, Causæ custodes, Pragmatici, Institores causæ, & tanquam Argi. Budæus.

Solicitude, Solicitudo.

Ie suis icy en grande solicitude, Maximam hîc solicitudinem curámque sustineo.

Solicitudes dures, Curæ acerbæ.

Soing & solicitudes qui rendent l'homme palle, Pallentes curæ.

Elle employe toute sa solicitude en toy. Omnes eius curæ in te consumuntur.

Solicitation & pourchas qu'on fait enuers aucun, Solicitatio.

Solicitation qu'on fait en enuoyant ses amis vers aucun, Allegatio.

Solide, Solidus.

Solier, voyez Soulier.

Solitaire, Solitarius.

Cercher lieux solitaires, Solitudines captare.

Solitude, Solitudo.

Soliue, f. Qu'on dit auβi sole, c'est vne piece de bois de dix poulces, ou enuiron, en quarré, longue de douze à quinze pieds, dont on fait les planchers, & dont on les distingue par trauées, Tignus, vel Tignum tigni, Lacunar lacunaris, Voyez Trauée.

Le bout des soliues, Capita tignorum.

Soliueau, m. C'est le diminutif de Soliue, voyez Soliue.

Vn Sollier, ou grenier, Solarium.

Soloir, voyez Souloir.

Solsie, Cerchez Soulsie.

Solstice, c'est le plus grand & le plus court iour de l'année, Solstitium. quasi Solis statio.

Solsticial, Solstitialis, Plin.

Estre Soluable, pouuoir payer ses debtes, Soluendo esse, Soluendo æri alieno esse.

Solution, ou payement, Solutio.

Solution ou dissolution de mariage, Solutum coniugium vel abruptum.

Solz, ou Sold, car il vient de Solidus, Assis, vel As, Solidus.

La douzieme partie d'vn sols, Stips vnciaria.

Vingt sols, Vigessis.

Cent sols, Centussis. B.

Au sol la liure, Pro rata, Pro portione. B.

Sombre, com. gen. penacut. Est autant que vmbragé & obscur. Ainsi dit-on la nuict sombre. Ioachim Du Bellay en ses Odes :

La nuict froide & sombre
Couurant d'obscure ombre
La terre & les cieux.

Et de mesme on dit le temps sombre quand il est ombragé de nuées, dont les rais du Soleil sont abscons, Nox atra, vmbrosa, dies opacus. Il vient de Sombra, diction Espagnole, qui est faicte de Vmbra, mot Latin. Auβi l'Espagnol appelle Sombreco. Ce que le Latin entend par Vmbella, vn chapeau. Et Sombrajo, ce que le Latin appelle vmbraculum, & Sombrio, ce que le Latin dit Vmbrosus.

Sommaire, Summarium, Breuiarium.

Le sommaire ou la somme & l'abbregé de quelque chose que ce soit, Summa.


Le sommaire & argument de tout l'affaire, est cestuy, Scenatorius rei hæc est.

Sommaire & brief plaidoyé, ou raison, Astrictè facta oratio.

Le sommaire de nostre affaire fut que, &c. Summa fuit, vt ille quasi exitum, &c.

Le sommaire des lettres, Caput literarum.

Sommaire cognoissance de cause, Disceptatio leuis. B.

Vn procez sommaire, Causa fugax, Res tumultuariæ cognitionis & compendiariæ. B.

Sommairement, Summatim.

Sommairement & en brief comprendre quelque chose, Carptim breuitérque perstringere aliquid.

Proceder sommairement & de plein sans, figure de procez, Disceptatione compendiaria, & litis imagine potius, quàm lite rem transigere. B.

Vne cause qui se traicte sommairemet & de plein, & sans figure de procez, Controuersia præcipitis curriculi. B.

Somme, Summa.

Somme d'argent, Summa pecuniæ.

Grande somme d'argent, Pecunia ingens.

Assembler les sommes, Summas concipere.

Toutes sommes assemblées, In assem.

Il a baillé grosse somme de deniers à certains personnages, qui prindrent la charge de soliciter pour luy, & corrompre les iuges, en sorte qu'il seroit absous, Redemptio huius iudicij facta est grandi pecunia.

Rachepté de grande somme d'argent, Grandi pecunia redemptus.

Deduire & rabatre d'vne somme, Deducere.

En somme, ou Somme toute, In summa, Ad summam.

Somme toute, pour le faire brief, In breui, Vt semel finiam.

Somme totale, ie, &c. In omni summa, me, &c.

La somme totale estoit de, &c. Quæ summa quadringenties sestertiu colligebat.

La somme reuient à ce que ie deuoy, Conuenit numerus quantum debui.

Vne somme ou charge de charbon, Onus, Sarcina.

Quelle petite sommette t'a-il acheté ? Quantillo argenti te conduxit ?

Sommer, act. ac. Proprement prins est mettre comble & sommité à quelque chose, Summitatem imponere. De là on dit en venerie, la perche du cerf est sommée despois en paulmeure, trocheure, forcheure, ou couronneure, c'est à dire, a pour sa sommité des espois rangez en trocheure, &c. Et en faulconerie, Les pennes du Faulcon sont toutes sommées, c'est à dire parcreuës & paruenuës à la sommité & grandeur qu'elles doiuent estre. Somer auβi est reduire plusieurs petites sommes en vne, Summam facere. Par ce que la somme totale est eminente sur lesdictes petites. Sommer en outre est interpeller aucun, de faire quelque chose, à laquelle il est tenu, Interpellare. Comme ie l'ay sommé à garant, Euictorem mihi obtestatus sum. Et en cette signification on dit en termes de guerres sommer ou faire sommer vne place, c'est à dire interpeller les ennemis qui la tiennent, de la rendre volontairement, sans se faire forcer par le canon, & par breches & assauts, ou par famine à long siege. Nicole Gilles en la chronique du Roy Louys xi. Le Roy trouua façon d'auoir la ville de Hesdin. Et apres que ses gens y furent entrez, il y alla en personne, & fit sōmer ceux qui estoient dedans le chasteau, pour la Comtesse de Flandres, de luy rendre & mettre la place en ses mains. Ce que de prime face ils refuserēt faire. Et à cette cause le Roy fit mettre le siege deuāt, & par diuers costez fit battre la muraille. On dit auβi sommer quelque poursuite à celuy qui est tenu nous en indemniser, c'est à dire la luy faire sçauoir & signifier, Significare litem motam eius rei nomine qua de re euictionis onus ad illum pertinet.

Sommer vne somme en deduisant & rabbatant, Summam subducere.

Sommer tout ensemble & assembler, Omnia colligere.

Sommer en iugement vn defendeur en matiere petitoire d'aller sur le lieu, &c. Ex iure manu consertum vocare.

Sommer, ou denoncer, Denuntiare. B.

Sommer ou denoncer les procez, Iudicium denuntiare. B.

Sommer à quelqu'vn quelque procez, à ce qu'il y assiste, & se rende partie, ou se ioigne, Perlicere ad aleæ forensis consortium, In causam aliquem deducere, Subscriptorem asciscere, Eadem lite implicare. B.

Sommer & denoncer à quelqu'vn le terme venat, qu'il ait à payer, ou rendre besongne faicte, Diem aduentantem denuntiare ei qui in diem rem præstare, vel opus perfectum obligatus est. B.

Mettre quelqu'vn en procez auant que l'auoir sommé de faire la raison de soymesme, Lite non indicta iudicium dictare. B.

Sommer quelqu'vn de sa promesse, Receptitia actione cum aliquo experiri. B.

Sommation duëment faicte, Denuntiatio candidè facta. B.

La riuiere de somme, qui passe à sainct Quentin & Peronne, Somona.

Somme, Somnus.

Court somme, Breuis somnus.

Vn somme profond, Altus, vel arctus somnus.

Dormir vn somme, Edormiscere somnum.

Acheuer son somme, Edormire, Edormiscere. Sommeil, Sopor.

Le sommeil me vient, Somnus accedit.

Faire auoir sommeil, Quærere somnum re aliqua.

Le sommeil me presse, Vrget somnus.

Saisi de grand sommeil, Solutus somno.

Le sommeil l'a assopi, Oppressit eum somnus.

Le sommeil m'a prins, Me somnus complexus est.

Sommeiller, Dormitare.

En sommeillant, Dormitando.

Sommeilleux.

Sommeillard, Somniculosus.

Vn Sommeillier, Œnoptes, A lagenis, Ab œnophoris, Ab vrnis. Budæus.

La sommelerie, Cella vinaria, Apotheca, Apotheca vini. Pl.

Le Sommet, ou coupet de quelque chose, Apex, Cacumen, Summum.

Le sommet ou coupet d'vn edifice, & autres choses, Fastigium, Culmen.

Le sommet ou coupet d'vne montagne, Supercilium montis.

Le sommet & fin bout de quelque chose, comme d'vne montaigne, & de quelque bastiment, Coronis.

Le sommet de la teste, Vertex capitis, culmen hominis.

Depuis le plus hault & le sommet, A summo.

Sommité, Cacumen, Culmen, Fastigium.

Sommier, m. acut. Vient de ce mot Somme, & signifie ce qui porte somme, ainsi il se prend aulcunefois pour la poultre sur laquelle sont posées les soliues & le faix de tout le plancher. Trabs perpetua. Vitru. Quelquefois pour vn cheual portant en somme, c'est à dire sur le dos, soit bahus ou autre charge : Equus onerarius, aut sarcinarius, Bud. lib. de asse. Selon ce au pays de Languedoc & adiacens, on dit vne sommade de blat, pour la quantité de bled que communement vn cheual peult porter en somme quelquefois pour le Cerceau double qui suyt le Talu en la relieure d'vne fustaille, qui ainsi est appelée par les tonnelliers, parce qu'estat droitemet sur le iable, il porte tout le fais de ladite relieure, quelquefois pour le Canon musical sur lequel se font les conduicts ou postes qui portent le vent d'vn tuyau d'orgues à l'autre. Canon musicus, vitru. En consequence de ce on appelle sommier, assemblee, corps ou communauté qui porte sur luy tous les affaires de ladicte communauté, & s'en charge. Et d'vn portefais qui est chargé à oultrance, on dict, il est chargé en sommier, In iumenti onerarij modum oneratus est. Sommier auβi est appellée la grosse piece de bois taillee en dos de chameau, à laquelle vne cloche est attachee à liains & bandes de fer, & pendant d'icelluy sommier, les deux bouts duquel faicts de tourillons de fer portent sur le pouaillier faict d'airain, & tournent en icelluy quand la cloche est sonnee à bransle. Et ce sommier porte tout le fais & pesanteur de la cloche sur son dos accollé desdicts liains de fer, tout ainsi qu'vn cheual la somme sur son dos, dont luy est donné ce nom. Vn sommier en charpenterie, Trabs perpetua. Vitru.

Sommiers entez les vns dans les autres, Trabes compactiles. Vitru.

Somptueulx banquet, excessif, & de grande superfluité, Sumptuosa cœna.

Bastiment qui n'est pas sumptueux, Frugi ædificium.

Somptuosité, Luxus, Luxuria, vel Luxuries,

Trop grande somptuosité & superfluité de bastiment de metairies, Insania villarum.

Somptueusement, Sumptuosè, Ambitiosè, Pollucibiliter.

Estre vestu trop somptueusement, Vestiri nimis delicatè.

Son, m. Est le tentissement en l'air qui se fait de l'entretouchement de deux ou plusieurs choses par heurt, ou compression. Ainsi dit-on le son du tonnerre du vent, de l'orage, de la cloche, de l'artillerie, de la voix, de la fonde & d'autres choses, lequel est causé ou par entrechoc de choses de contraires qualitez, comme celuy du tonnerre, ou d'attouchement & compression seule sans operation des susdictes qualitez, comme est le chiflement, l'escri : & par seule fraction de l'air qui est entre deux, come le son de l'applaudissemet des mains, ou de l'air qui est à l'opposite, cōme celuy du vireton descoché, & du caillou rué à force, Sonus, Sonitus, Sonor, Tonus. Son se prend auβi pour le desbris de la cotte du grain que la meule fait au moulin, lequel par le sas ou bluteau est par apres escous d'auec la farine quand on veut faire du pain, Furfur. Qui est comme plein de son, Furfurosus. Son auβi est pronom possessif masculin, comme, C'est son logis, Ipsius hæc domus est. Il est en son iardin, Est in horto suo. Lequel neantmoins est employé aux noms feminins de la chose possedée, s'ils commencent par voyele, comme, Son espée, son ame, Ensis anima ipsius. Ce qui se fait pour euiter le béement de bouche qui seroit lourd si on disoit sa espée, sa ame. Car quand ledit femin commence par consonante, on n'vse pas dudit masculin Son, ains de Sa feminin, comme, Sa conscience, sa maladie, Conscientia morbus ipsius. Toutesfois on dit S'amie par apocope, ou bien par auersion. De sa & amie, comme on dit außi M'amie, & non Son amie, Mon amie. Mais on ne dit S'ame, ni M'ame.

Vn fort son, Sonor, sonoris.

Le son qu'on rend quand on enfle les iouës, Stlopus.

Le son des pieds, Crepitus pedum.

Le son des coups quand on foüete vne personne, Crepitus plagarum.

Son qui est vn peu plus bas, Grauiusculus sonus.


Vn son hautain & cler, Sonus acutus.

Bruire & faire vn son hautain, Detonare.

Son haussé & baissé, Sonus inflexo spiritu variatus.

Vn son esclattant, Fragor.

Auec son esclattant & bruit violent, Fragosè.

Son violent & aspre de quelque chose que ce soit, Crepitus.

Son fait par mesure, Sonus modulatus.

Son tout le plus bas qu'on peut prendre, Sonus grauissimus.

Son rabatu, Sonus flexus.

Danser au son du menestrier, Saltare ad tibicinis modos.

Faire son, Edere sonos, Sonum reddere, vel sonitum, Increpare.

Faire vn son en frappant contre quelque chose, Sonum elidere.

Faire diuers sons, Discrepare.

Faire grand son, Personare.

Rendre son, Sonum efficere, Resonare.

Qui rend diuers sons, Multisonus.

Tempestes qui rendent grand son, & bruient fort, Tempestates sonoræ.

Tascher d'ouir le son, Captare sonitum.

Ne pouuoir endurer le son en ses oreilles, Sonitum non posse capere auribus.

Sonnaille, f. C'est la clochette rustique que les bestes portent penduë à leur col, passans ou allans par les champs.

Sonnalier, c'est celuy qui porte vne sonnaille, Iean le maire en ses Illustrations, Moutons clochemans ou sonnaliers reuestus de toisons houssuës, voyez Clocheman.

Sonner, Sonare, Recinere.

Sonner diuersement, Discrepare.

Faire sonner vne corde, Elicere sonum neruorum.

Quand l'or, l'argent, airain, fer, estain, & semblables sonnent, Tinnire.

Sonner aucun, pour appeler.

Airains sonnans, Tinnula æra.

Sonnette, Crepitaculum, Tintinnabulum.

Sonoreux. Ronsard. Sonorus.

Vne Sonde, Bolis, bolidis.

Sonder la riuiere, C'est tenter la profondeur, Canari, Tentare.

Sonder le gué, qu'autrement nous disons, Tenter le gué, Tentare vadum.

Il faut sonder plus auant, ou plus bas, Altius expiscandum. B

La riuiere de sone, ou Saonne qui passe à Lion, Arar vel Araris.

Songer, Somniare, Consomniare. Si de ce mot Somniare, vous muez i vocal en j consonant, vous aurez Som iare. De là vient songer. De Somnium. Som ion Songe, Ainsi faisons nous de Simia. Sim ia, Singe.

Songer, penser, & deuiner en soymesme, Exputare.

Songer, trouuer, & inuenter, Comminisci excogitare.

Il n'y faut plus songer, Præcisa est mihi dubitatio. B. ex Cic.

Penser & songer quelque malice que tu faces à autruy, Consulere aliquid mali quod facias alteri.

Songer à malfaire, Cogitare malè.

Songer choses plaisantes, Vti somniis iucundissimis.

Qui songe souuent, Somniosus.

A pres auoir songé quelque chose & bien appresté, Prestement, Paratè.

C'est ce que i'auoy songé, Pertinet somnium ad hoc.

Ce qu'on a songé de nouueau, Commentitium.

En songeant, In somnis.

Songe, Somnium, Visum.

Si quelque songe aduient, Si quando aliquod somnium verum euaserit.

Que diray-ie ? à quoy tend ce songe ci ? Quam ad rem dicam attinere hoc somnium ?

Qui deuine que signifient les songes, Coniector.

Songeart, Dormitator.

Vn songemalice, Cacomechanos. B.

Sonnet, m. acut. Semble estre diminutif de son, c'est à dire vn petit son : si mieux on n'aime dire qu'il est fait de ce mot Latin, Sonitus. Et qu'il ne soit point de la forme diminutiue. Mais le François ne l'a ni d'vne sorte ne d'autre en courant vsage, & ce qu'il dit depuis ne sçay quel temps, Sonnet, pour vne façon de Rime comprinse en deux quatrains, & deux tiercets, qui sont quatorze vers, dont le premier rime aux quatrieme, cinquiesme & huictieme, & le second aux troisieme, sixieme & septieme ; le neufieme au douzieme ; le dixieme au treizieme, & l'onzieme au quatorzieme, c'est vn mot par luy emprunté de l'Italien Sonetto, qui l'a prins des Prouēçaux ou Catalans premiers pœtes, duquel Italien, l'Espagnol auβi a puis n'a gueres prins & le mot & la tissure de la Rime. Aucuns estiment que laditte rime de quatorze vers soit appelée Sonnet parce que les Italiens le chantent en le lisant. Mais cela n'en est pas la cause : carle chant leur est commun & vsité en toutes sortes de leurs rimes dont le vers est de onze syllabes, soit de fait ou d'equipolence. Comme auβi tous vers quelconques en quelque langue qu'ils soient escrits, deussent estre leus auecques ton de chant, ainsi que le mot Carmen, que le Latin leur a baillé, le donne assez à entendre. Autres disent que le sonet ayant esté la premiere façon de rime vsitée par les Italiens, a eu ce nom, parce que lesdits Poëtes Prouençaux pour donner à entendre que c’est que rime, la definissoient par ces deux vocables accouplez, Son & Mot, & vont alleguant pour preuue de ce, ce vers, de Aymerie de Belenuci :

Per ço no puese mots ni sos accordar. Et ceux-ci de Arnaud Daniel, Mas amors mi assauta. Qu’ils mots ab lo son accorda. Et ceux-ci de Iaufre Rudel : No sap chantar qu’il so non di, Ni vers trobar qu’ils mots non fa. Et ceux-ci de Pierre d’Auuergne : Cui bon vers agrad’ausir, De mi conseilh he que l’escout Aquest que ora comens adir, Que pos li er’sos cors assis, Deu ben entendre l’son éls mots. Disent outre que Petrarque l’a monstré à signe d’œil, en ces vers de son premier sonet : Voi ch’ascoltate in rime sparse il suono. Di quei souspiri ond’io nudriua il cuore. Mais à eux & l’altercation & le iugement.

Sophisme, Sophisma, Sophismatis.

Sor, est vn terme de faulconnerie dont est dit faulcon Sor, celuy qui est de l’année & n’a encores point de muës, & qui a neantmoins volé, à la difference du Niais qui est celuy qui n’a encores volé ne abandoné le nid, lequel cobien qu’il soit auβi prins de l’année & n’ait mué, n’est pourtant appelé Sor. Anniculus accipiter. Sor est le contraire de hagard, voyez Niais & Hagard. Mais harenc sor est dit pour autre raison, & à cause de sa couleur saure, dont conuiendroit l’escrire par au, prononcé par o confus, comme pauure, tout ainsi que l’escrit le Languedoc qui l’appelle harenc sauret.

La pipée du Sor. c’est quand le temps se refroidit.

Sorcier, Fascinans Veneficus.

Sorciere, Saga, Venefica.

Vne fort grande sorciere, Triuenefica.

Sorcelerie, Fascinatio, Veneficium.

Sorcelerie science, Ronsard.

Sorceler, Fascinare.

Sori, Soriciere, voyez Souri.

Sorne, f. penac. Est le commencement de la nuict quand l’obscurité d’icelle oste la cognoissance de ce qu’on void. Il peut estre tiré de Serotinum. (qui est fait de Serum, par double syncope.) Auβi Ouide au premier liure de sa Metamorphose dit, Sera Crepuscula.

Vne Sornette, Facetiæ, Iocus, Nugæ, nugarum.

Quelque sornette plaisante à raconter, Acroama, acroamatis.

Sornette, Logi, Dica ridicula. B.

Dire sornettes, Iocari.

Qui dit sornettes pour rire, Iocosus homo.

Conteur de sornettes, Facetus, Gerro gerronis.

Mon Sororge, ou Sœurorge, c’est le mari de ma sœur.

Sort, Cleros, siue Clerus.

Sort ou fortune, Sors sortis.

Le sort & principal d’vne somme d’argent, Sors.

Faire sort, ou ietter le sort, Sortiri, Sortem ducere.

Ietter le sort entre aucuns, lequel d’entre eux aura quelque chose, Sortiri aliquibus.

Ietter au sort pour la deuxieme ou troisieme fois, Subsortiri.

Ietter au sort pour remplir le nombre au lieu des iuges qui estoient recusez, Iudices subsortiri.

Le fait de ietter le sort, Sortitio, Sortitus huius sortitus.

En iettant sort, ou par sort, Sorte, Sortitô.

Ietter son sort sur aucun, & l’enchanter, voyez Enchanter & Ensorceler.

Qui par sort deuinoit les choses aduenir, Sortilegus.

Ils ont par sort departi entre eux l’office d’vn chacun à ramer & gascher, Sortiti sunt remos.

Sorte & maniere Qualitas.

La sorte de l’arbre, Facies arboris.

Quelle sorte de gens seront là ? Cuiusmodi homines illic erunt.

De cette sorte, Huiusmodi.

Il y en a beaucoup de mesme sorte & façon, Multa sunt ex eodem genere.

Qui est de plusieurs & diuerses sortes & manieres, Multiformis, Multiiugis, Multimodus, Multiplex, Peruarius.

Qui sont de quelque sorte autre que les autres, Qu æ non sunt eiusdem modi.

Il est de telle sorte & nature, Ita est homo.

Le commun peuple est de telle sorte & nature, Sic est vulgus.

De telle sorte & façon, Eiusmodi.

S’il n’estoit de telle sorte, Nisi esset gentis eius.

Ie le te recommande de la grande sorte, Eum tibi commendo maiorem in modum, vel de meliore nota. Ex Cic.

De la bonne sorte, De meliore nota. B.

Fait de la bonne sorte, In germanum modum factus. Budæus ex Plaut.

Vn homme d’estrange sorte, Qui est d’autre sorte que tous les autres, Ectrapelus homo. B.

Cerche gens de ta sorte, Quære homines tui ordinis. Budæus ex Cicerone.

Il a trouué vn homme de sa sorte, Par ingenium nactus est.


De diuerses sortes, Multiuagè.

Hommes de toutes sortes, Omne genus, vel Cuiusque modi homines.

Elle a de toutes sortes de biens, Vndique referta bonis est.

Il est tousiours d’vne sorte & façon, Ille sibi constat.

Tout d’vne sorte, Vniusmodi, Exemplo vno.

Faire maintenant d’vne sorte, maintenant d’vne autre, Variè agere.

Qu’en aucune sorte elle ne le resçache, Ne vxor aliqua hoc resciscat.

Prendre poissons en vne sorte seulement, Vno genere capere pisces.

Poissons d’autre sorte, Alterius notæ pisces.

Accoustrer d’autre sorte, Recurare, Interpolare.

En nulle sorte ou maniere que ce soit, Nullam in partem.

En diuerses sortes & manieres, Multiformiter, Multipliciter, Variè, Peruariè.

Il raconta la chose à son pere toute en la sorte qu’elle auoit esté faicte, Rem patri vtvt erat gesta, indicauit.

Chose dicte en plusieurs sortes, Res alio atque alio elata verbo.

En quelque sorte & maniere qu’il sera besoing, Vtcunque opus sit.

En quelque sorte & maniere que ce soit, Quoquo pacto, Quoquomodo.

Plus heureux en toutes sortes, Ab omni laude fœlicior.

Ie l’ay prins par telle sorte & condition, Ea conditione accepi.

Sortable, Accommodus, Congruens.

Bien sortable, Aptus.

Sortilege.

Sortir, quasi Fortir, comme Super de ύπερ, Foras ire, Procedere. Liu. lib 23.

Sortir, saillir hors, Exire, Procedere foras. In publicum procedere, Prodire. Et auβi Migrare ex quocunque loco. Comme à vn qui est en vn lieu ouuert, qui n’a ne entrée ne yssuë designée, on luy dira, sors de là, ou hors de là, (comme fi sors venoit de hors, qui vient de Foras. aduerb. Et sortir de Hortor inusitatè,) c’est à dire du lieu où tu t’es mis, & tiens ferme comme à bourdon planté & à garde faicte, Secede istinc. Car comme les philosophes tiennent, tout corps où qu’il soit, est enclos & entouré d’air, qui est vne maison naturelle qu’on change & renouuelle en marchant, dans laquelle en pleine campagne ouuerte on se peut dire estre enfermé, Si que disant en ce cas, sors de là, ne sera au tout catachrestique. Auβi on dit, Il est sorti de sa place pour la bailler à plus grand que luy.

Il sort de la maison du Roy, Ex Regia procedit. Liu. lib. 23.

Nous auons liberté de sortir de la maison, Copia est vt pedem efferamus ex ædibus.

L’enfant sort hors du ventre de sa mere, Emergit puer.

Sortir hors à haste parmi les rues, In publicum procurrere.

Sortir hors hastiuement, Exilire è loco.

Qu’il ne sorte point hors d’ici, Ne hinc foras ambulet.

Les dents sortent hors au porc sanglier, Dentes exerti sunt apro.

Ils sortent vn peu hors de la terre, Supra terrana paululum extant.

¶ Toutes choses sortent hors, & viennent en cognoissance, Illustrantur & erumpunt omnia.

Cela sortira hors & le diray à tous, Effluet.

Sortir hors au deuant de quelqu’vn, Egredi obuia, Procedere obuiam alicui.

Sortir hors de la maison, Foras progredi, vel Domo progredi, Domo abire.

Sortir de chez aucun, Abire ab aliquo.

Sortir de dessous la mere, Exire de gremio. B. ex Quintil.

Sortir hors de son ordre & de propos. Euagari.

Sortir hors de propos, Extrauaguer, Excurrere, Pedem causa efferre. Budæus.

Sortir hors de propos & extrauaguer, pour abuser les iuges, Disceptationis rectæ & vsitatæ hyperbata, & captiosa actionis diuerticula, iudicum intentionem ab eo, qua de re agitur, longè gentium abducentia. B.

Sortir de propos & se mettre bien auant en choses impertinentes, ou non seruantes à la matiere, Extrauaguer, Digredi à proposito, & longius aberrare. Bud.

Sortir hors d’enfance, Excedere ex pueris.

Sortir hors de la ville, Exire vrbem, vrbe, vel ex vrbe, Eiicere sese oppido, Abire vrbe.

Sortir hors d’vn clapier, Exgrumare.

On sort hors, Exitur.

Sortir à effect, In actum erumpere.

Sortir de procez, Foro salutem dicere. B.

Dont on ne peut sortir à son aise, Inextricabilis.

Saillir ou sortir auec violence & impetuosité, Erumpere.

Sortir de son logis auec grande pompe, Procedere.

Sortir de seruitude, Exuere seruitutem.

Apres qu’il sera tout sorti du ventre de la mere, Quum grex fuerit effectus. Sortir en place, In medium exire.

Laquelle n'a point passé & sorti par vos oreilles, mais, &c. Quæ non præteruecta sit aures vestras, sed, &c.

Ie voudroy n'estre point sorti ici, Exitum huc nollem.

La force de la vigne sort & s'en va au sarment, Vis vitium omnis euocatur in palmites.

Faire sortir à force de coups quelque chose, Extundere.

Faire sortir vn clou & cheoir auec vne pierre, Excutere clauum lapide.

Faire sortir de son siege, Sedibus excitare.

Faire sortir du feu d'vne pierre en la frappat d'vne autre, Elidere ignem è silice, vel excudere.

Faire sortir du sang par les oreilles, Exprimere per aures sanguinem.

Faire sortir de la bouë d'vne playe, Exaniare.

Sortie, Exitus.

Sorti de fil & d'aguille, Re omni instructus, Filo & acu instructus.

Sorti ou garni d'vne mauuaise femme, Cui contigit incommoda & importuna vxor.

Sot & legier, qui fait les choses à la volée, sans iugement ne consideration, Temerarius.

Vn sot sans aucune sagesse ne grace, Insulsus, Stolidus.

Vn sot en paroles & en faits, où il n'y a ne rime ne raison, Fatuus.

Fort sot, Perfatuus.

Va t'en d'ici sot que tu es, Abi sis, insciens.

Va ailleurs cercher ton sot, Quære peregrinum Dictum prouerbiale. Ex Horat. B.

Sot glorieux, Stultè, arrogans.

Comment estoit-il si sot, que, &c. Adeóne erat stultus, vt, &c.

Qu'est-il plus sot ou plus lourd que de, &c. Quid est inscitius quàm, & cæt.

Les sots qui ioüent des farces ou sotises, Satyri, Satyri auriti. Budæus.

Chose sotte & contraire à soymesme, Absurdum.

Chose sotte & desplaisante, Inscita res.

Chose sotte & qui n'a point de grace, Frigida res.

Chose sotte à dire, Friuolum dictu.

Chose aucunement sotte & contraire à soy-mesme, Subabsurda res.

Quand aucun fait ou dit choses sottes, sans auoir aucun esgard à vertu ne honnesteté, Lasciuia.

Chose si sotte & si folle que tout le monde la blasme & s'en mocque, Inepta res.

Vne chose fort sotte & contraire à soy-mesme, Perabsurda res.

Sotelet.

Sottement, Absurdè, Incallidè, Ineptè, Insulsè, Stolidè, Temerè.

Sotise, & par syncope Sotie, Fatuitas, Ineptia, Insulsitas, Rusticitas, Temeritas.

Plein de sotises & vanitez, Nugalis.

Sotises qui touchent subtilement, Satyræ figuratæ, Prosopopœiæ figuratæ. Bud.

Sotbriquet qui se met apres le nom de la parenté & maison, Cognomen. Toutesfois le sotbriquet (comme le vocable de soy le monstre) est vne adiection populaire au nom d'aucun, faicte par accident, & tendant à gosserie.

Donner vn sotbriquet, Imponere cognomen alicui, Cognominare.

Auoir vn sotbriquet pour quelque faute qui est en nous, Cognomen ex contumelia trahere.

Sou, du Sou, Semble qu'il vienne de Sus. Sic enim vocant pedes suillos conditos.

Soubassement de colomne & autre chose, Basis, huius basis, Spira.

Vn petit soubassement de colomne, Spirula.

Soubassement de lict, c'est la pente qu'on tend entre deux pieds de la couche au dessous du giste.

Soubchantre, Hypexarchus. Budæus. voyez Chantre, en Chanter.

Soubcontrerolleur, Subcustos. B. ex Plaut.

Subcurateur, Le vicegerent du curateur, Subcurator. Iulian.

Soubdain, Subitus, Celer, Citus, Ciatus, Festinus, Nauus, Præpes, Præceps, Properus, Volucer, Velox, Rapidus, Repens, Tepidus.

Conseils soudains, Calida consilia.

Fort soubdain, Ocyor, Præceler, Perceler.

Conuersion soudaine & viste, Conuersio incitatissima.

Soudaine victoire, Agilis victoria.

Soudain & plus viste que le mot, Dicto citius.

Qui est fait soudain, & à la haste, & sur le champ, sans y auoir pensé parauant, Extemporalis.

Qui vient, ou est fait soudain, Maturus.

Vn soudain secours de gens de guerre, Milites subitarij.

En vne chose soudaine, In re trepida. B. ex Liu.


Soudain ou soudainement, Ex insperato, Illicet, Illico, Statim.

Soudain certes qu'vne chascune t'a regardé, elles t'aiment toutes, Omnes profectò mulieres te amant, vt quæ que aspexit.

Ie n'ay sceu faire plus soudain, Non ocyus quiui.

Tout soudain, Cum dicto, Haud mora, Sub. fit.

Si soudain, Tam citò.

Soudainement, Subitò, Dictum factum, Festinanter, Nauiter, Rapidè, Citò, Perniciter, Ecce, Extemplo, Properè, In præceps, Ocyssimè, Promptissimè, Derepente, Desubito, Maturè, Raptim, Repentè, Inopinanter, Protinus, Quantum potest, Sine mora, Subitò, Velociter, Maturissimè.

Ce soudainement que tu dis, me dure long temps, Id actûtum, diu est.

Fort soudainement, Perleuiter.

Qui vient soudainement & subitement, Repentinus.

Personnes qui soudainement sont venuës en bruit, Homines repentini.

Soudaineté, Nauitas, Pernicitas, Rapiditas, Velocitas, Celeritas.

Soubdespensier, Suppromus. Plaut.

Soubdiacre, Hypodiaconus.

Soubgardien, Le vicaire du gardien, Subcustos. ex Plaut.

Soubhaiter, Cerchez Souhaiter.

Soubhaster, Cerchez Subhaster.

Soubhaster, vendre au plus offrant, Auctionari.

Soubhastation, Auctio hastæ.

Lieux de soubhastation, Auctionaria atria.

Soubiect, qu'on escrit autrement & prononce Subiect, Subiectus.

Soubiect à miseres, Miseriis subiectus.

Comme nous sommes tous soubiects à cela, Vt sunt humana omnia. B. ex Terent.

Les vns sont plus soubiects à vne maladie que les autres : ou plus aisément tombent en vne maladie que les autres, Procliuiores alij ad alios morbos.

S'addonner & rendre soubiect à aucun, Addicere se alicui.

Estre soubiect, Pati imperium, Tutelæ alicuius subiici, Sub imperio esse alicuius, Imperium alicuius perferre.

Estre soubiect à la volonté d'autruy, Pendêre ex arbitrio alterius.

Estre soubiect auβi bien que les autres, Pari iure esse cum aliis.

Ie suis soubiect à luy, Obnoxius sum illi.

N'estre point soubiect, Sui mancipij esse, vel sui iuris.

Qui n'est soubiect à rien, Liber.

Ie ne suis point soubiect à personne, Meus sum.

Il n'est point soubiect aux loix, Eum leges non tenent.

Quand on est soubiect d'aller plaider pardeuant quelqu'vn, Ius petere ab aliquo iudice.

Tenir son fils soubiect & de court, Cohibere filium.

Lieu exposé & soubiect aux vents, Obnoxius ventis.

Ils font ce que bons soubiects doiuent faire, In officio sunt. Budæus ex Liuio.

Tenir en soubiection, Imperio premere.

Auoir ou tenir quelqu'vn en soubiection, Habere potestatem alicuius.

Estre en soubiection à aucun, In potestate alicuius esse.

Estre mis sous la soubiection d'aucun, In potestatem alicuius peruenire.

Se mettre hors de la soubiection, Exuere obsequium. B. ex Tacit.

Endurer la soubiection d'autruy, Iugum accipere.

Sans soubiection aucune, Liberè.

Viure sans soubiection d'aucun, Liberè viuere.

Soubleuer, Subleuare, Sustollere.

Soubmerger, Plonger dessous l'eauë, Submergere.

Soubministrer, Subministrare.

Soubministre.

Soubpenduë, Semble plus raisonnable d'escrire souspendue, car il n'est pas composé de Sub & Pendeo, ains de Sus, id est, sursum. & pendeo. Car vne souspenduë est en haut. Souspenduë de maisons, Proiecta.

Vn bois trauersant une ruë, comme vne souspenduë, Tigilum tigili.

Soubpeser, Librare.

Soubressaux, Semble qu'il vienne de Supra & Salio.

l'aiseur de soubressaux, Petaurista.

Soubrire (se)

Se Soubrire, Subridere, Renidere.

Soubriz, Subrisio.

Monstrer par vn soubriz que la chose nous plaist, Se soubrire, Arridere.

Soubs

Soubs, ou Soub, Sub.

Soubz leur vestement, Sub vestimentis.

Mettre soubz Subdere.

Soubz ombre de l'authorité de son office Per potestatem.

Soubz ombre de la philosophie, Obtentu philosophiæ.

Soubz ombre d'aller chasser, Per speciem venandi.

Soubz couleur de faire quelque chose. Per causam.

Soubs Priam, c'est du regne de Priam, Regnante Priamo. En l'abbregé des chroniques, En l'an trois mil neuf cens soixante douze regnoit Priam, soubs qui elle fut destruicte.

Soubscrire

Soubscrire, Subscribere.

Soubscrire à l'encontre d'aucun en quelque accusation, Iudicium cum aliquo subscribere.

Soubscription Subscriptio.

Soubsigner

Soubsigner, Subsignare.

Soubsmettre

Soubsmettre, penac. act. Est verbe composé de Soubs, qui vient du mot Latin Subtus, & Mettre, qui auβi vient du verbe Latin, Mittere. Et signifie mettre soubs, c'est à dire, rediger quelque chose soubs la puissance de soy, ou d'autruy, Submittere, Subiugare, Redigere in manum atque potestatem. Nic. Gilles en la chronique de Clodio, (ou comme escriuoient les anciens, Hlodio) le Cheuelu : Luy & ses François commencerent à enuahir les terres qu'à eux marchissoient, & destruisirent & soubsmirent la terre des Thuringiens, qui est vne partie d'Alemagne,

Se soubmettre & baisser, Se submittere.

Se soubmettre au iugement d'autruy, Permittere se iudicio alterius.

Ils se soubmettent sous la puissance d'autruy, Subiiciunt se imperio alterius.

Prest de se soubmettre à tout faire, Paratus ad omnia descendere.

Ie me soubmets à toy, Emancipo me tibi.

Soubmis, Submissus, Subditus, Subiectus.

Soubmission, Submissio.

Soubson

Soubson, Soubsonner, Cerchez Soupçon.

Soustenir, act. acut. Est tenir debout & sur pieds ce qui panche prest à tomber, & parce que pour ce faire on estaye par dessous, on le peut dire estre composé de Sous & Tenir. Auβi dit on soustenement, & en aucuns pais vne souste, pour le bois qui estaye, Fulcrum tibicen. Mais par ce que Sustinere Latin, dont cestuy François procede ne vient de Sub, ains de Sus, qui signifie Sursum, que nous disons en haut, id est. Sursum tenere. Tenir en son estant, aucuns le veulent composer de Sus & tenir Tenir en haut & preseruer qu'il ne tombe, Fulcire, Suffulcire, Sustentare.

Soustenir de tous costez, Obtentare.

Soustenir & endurer vn assault, Impetum ferre.

¶ Soustenir le contraire de quelque chose, Ten dere aduersus.

Soustenir le droict d'aucun & sa querelle, Patrocinari alicui.

Soustenir le parti d'aucun, Niti pro aliquo.

Ie ne veux pas soustenir ce que i'ay dit à l'encontre de vous, Quæso vt ne sint in te dicta quæ dixi. Nollem dicta quæ mihi irato exciderunt. Bud.

Ne vouloir pas soustenir son appel, Prouocationis periclitandæ discrimen adire nolle. B.

Soustenir sa parole, Tueri dictum, Soustenir le contract d'eschange, Permutationis tabulas tueri Liu. lib. 23.

Ie moy fort & ferme que cela eust esté fait : celuy la soustenoit à toute force qu'il auoit esté fait, Ego illud sedulò negare factum : ille instabat factum.

¶ Chacun soustient ce qui est à son proufit, Suum quisque commodum focillatur. Varr.

Luy seul soustient & nour it toute sa famille, Solus omnem familiam substentat, Totius familiæ columen.

Il n'y a plus que toy qui soustiens l'honneur & l'estat & le nom de la maison. In te omnis domus inclinata recumbit B. ex Vitr.

Si on n'entre en fait, agrand peine se pourra la cause soustenir, Si facti controuersia esse non potest, ægrè defendi causa poterit, quæ iure nullo nititur B.

Le soustenement & la force de quelque chose, Columen, fulcrum, Fulcimentum, Fultura, Tibicen.

Soustenance, Stabilimen, & Stabilimentum.

Soustenable. Vn coup non soustenable.

Ce procez n'est point soustenable.

Soubterrain

Soubterrain, Subterraneus.

Maison soubterraine, Domus subterranea. Plin.

Soubtraire

Soubtraire, Subtrahere, Interuertere.

Soubtraire quelque chose & l'esuanouir. De medio remouere.

Soubtraire & retirer, Subducere.

Soubtraire & retirer à soy le serf d'autruy, Seruum ab aliquo abducere.

Soubtraire, ou faire soubtraire, ou desrobber la production de sa partie aduerse, Causam aduersarij exarmare. B.

Soubtraire l'obcissance, Detrectare imperia. B.

Soubtraire la femme d'aucun, Abducere vxorem à viro.

Soubtraire les tesmoins, & se soubtraire soymesme du tesmoignage, & affoiblir par ce moyen vne accusation commencée à l'encontre d'aucun, Exarmare accusationem.

Se soubtraire de l'amitic d'aucun peu à peu, sans en faire aucun semblant, Dissuere amicitias.

Souche

La Souche d'vn arbre Truncus arboris.

Le bout de la souche en la vigne, Caput vitis.

¶ Qui est sorti d vne mesme souche, Germanus.

Souchet

Du Souchet, Cyperus.

Souci

Souci, Soucier, Voyez Soulci.

Soudain

Soudain, voyez Soubdain.

Soudan

Soudan, voyez Soldan.

Soudard

Soudard, masc. acut. Est vn mot approprié aux guerriers de pied, non de cheual. Combien que l'etymologie & origine du mot comprenne tous ceux qui prenans soude seruent vn prince de leurs corps à la guerre. Il est mieux escrit & prononcé Soudard, que ni souldard, ni soldat. Car il vient de ce mot Latinise Solidum. Espece de monnoye, que le François pronoce soud : & comme l. Baron de Tautenberg dit, selon Cassiodore, Vege, & Frontin, anciennement entre les gens de guerre Solidatus, s'appeloit l'homme de guerre, qui receuoit soude & gages militaires de l'Empereur. Car comme il eut esté longuement vsite entre les Romains, que les gens de guerre guerroyassent a leurs propres cousts & despens, neantmoins depuis la prinse de la ville d'Anxur, furent ordonnez gages & soude, des deniers de la ville, aux gens de guerre auec certaine quantité de grain, & quelques habillemens, & à ceux qui combattoiet a cheual vn cheual. Qui tous estoient appelez Auctorati, & par traict de temps apres furent dits Matriculati, & Solidati. Le François l'appelle auβi soudoyer. L'Italien dit Soldato, & l'Espagnol Soldado. Mais le François ne peut bonnement dire soldat, sans Italienniser ou Espagnoliser, dequoy il n'a aucune contrainte, veu qu'il a les deux dessusdits, & plus beaux & plus seants à luy, que ledit Soldad, voyez Soudoyer.

Soude

Soude, f. penac. Est gage & paye militaire, Stipendium militare. L'Espagnol dit Soldada.

Souder

Souder, voyez Soulder.

Soudre

Soudre, Voyez Souldre.

Souëf

Souëf, voyez Sœf.

Souffire

Souffire, Cerchez Suffire.

Souffler

Souffler, Aspirare, Flare, Deflare, Perflare. Il vient de Sufflare.

Souffler ou donner petit ou grand vent à vn instrument, Sonum inflare.

Souffler aux aureilles d'vne assemblée, Concionem aliquam ventilare.

Souffler à aucun par derriere ce qu'il doit dire, Suggerere alicui à tergo.

Souffler pour allumer le feu, Sufflare.

Souffler le feu, Excitare ignem.

Souffler au contraire & a l'opposite, souffler à l'encontre, Reflare.

Souffler contre quelque chose, Afflare.

Le vent souffle & vente contre les greniers, Aspirat ad granaria ventus.

Souffler dedans, Inspirare.

Souffler dedans vn cornet, Buccinam inflare.

Souffler aucune chose dehors, Efflare.

Souffler ensemble, Conflare.

Souffler ensemble & venter, Conspirare.

Souffler de toutes pars, Circunflare.

Souffler de mal talent & de volonté de faire meschanceté, Anhelare scelus.

Souffler quelque chose en l'oreille de quelqu'vn, In aurem alterius aliquid insusurrare.

Le vent de midi commence à souffler fort, Auster increbuit.

Se garder de souffler, Retenir son haleine, Animam comprimere.

Qu'on y face petites fenestres, par lesquelles le vent d'Aquilon souffle dedans, Modicis fenestellis Aquilonibus inspirentur.

Aisé à souffler, Perflabilis.

Souffle, f. penac. Est l'imperatif, dont l'Infinitif est souffler. Duquel Imperatif on vse par mocquerie, quand on veut donner à entendre que ce que aucun a dit est vne bourde & mensonge ou que ce que aucun promet faire ou donner, ne se doit attendre, Fabulæ. Bud. ex Terent. Comme quand quelqu'vn a raconté quelque nouuelle estrange, ou promet & se vante de faire quelque chose outre ses moyens, on luy respond en voix esleuée & par derision soufflez, comme, si on luy disoit que ce qu'il a dit & promis ne sont que fables. La signification & vsage procede ce semble, des batteleurs, lesquels ayans fait semblant de mettre en la main quelque noix de galle ou autre chose, la presentent à quelqu'vn, qui leur est à l'enuiron, luy disant Soufflez en mon poing, & apres qu'il y a soufflé, la recouurans, il ne s'y trouue rien dedans.

Paroles soufflées hors, Anhelata verba.

Soufflement, Flatus, huius flatus, Flamen. Flabrum, Inflatus, Sufflatio, vel Sufflatus, Afflatus, Aspiratio, Perflatus.

Souffleurs de charbons, qui soufflet pour eschauffer le fer à testonner & friser les cheueux, Ciniflones.

¶ Vn souffleur par derriere, Monitor, Posticus admonitor. B.

Soufflet à souffler le feu, Follis.

Soufflet m. acut. Est le coup qu'on donne à main desployée sur la iouë d'aucun, Depalmatio. S'il se pouuoit dire, Colaphus. Le nom peut venir de ce que quand ou souffle, les iouës se haussent & enflent, & se baissent & desenflent. Sique frappant aucun sur la iouc, il se peut dire qu'on le frappe sur le soufflet, estans les touë le soufflet de l'homme. Auβi v it on quand aucun veut par vilipende donner de sa main desployée sur la ioue d'aucun il luy dit par brauerie, Souffle, ou bien Enfle, & le frappe sur la iouë ainsi pleine de vent, Colaphus.

Souffleter, actif. acut. Est bailler des soufflets ou ioüée, Depalmare. Gel. lib. 20. c. 1. Palmâ manus verberare.

Souffre, Cerchez Soulfre.

Souffrir, Il vient de Sufferre, Tolerare, Ferre, Pati, Perpeti.

Souffrir & laisser faire, Patientiam præstare.

Souffrir & laisser ioüir, Accommodare patientiam vtenti & fruenti. Bud.

Souffrir à aucun toutes ses dadées, Indulgere.

Souffrir aucun ami en ses pechez & endurer, Peccatis amici indulgere.

Qu'on ne peut souffrir ne endurer, Intolerabilis.

Se souffrir de quelque chose, id est, se deporter. Les Romans.

Souffrance, c'est patience & attente d'vne chose qu'on nous doit faire ou payer, Tolerantia, Toleratio. Selon ce on dit, Le seigneur feodal bailler souffrance du quint denier de la vendition du fief mouuant de luy, Solutionem quintanoru fundi beneficiarij à patrono differri, prorogari. Et la chambre des contes auoir mis en souffrance quelques articles, où la reddition de conte d'vn tresorier, Tabularum expensi capita nonnulla neque cancellare neque admittere, sed suspendi in tempus decernere. Souffrance se prend auβi pour souffrette & poureté, Inopia, Egestas. Le tout vient de souffrir, car & qui attend le payement ou accomplissement d'vne chose, il souffre & tolere le de faut d'autruy, & qui est poure, tolere & souffre l'indigence des choses à luy necessaires.

Souffrance de trauail, Fortitudo.

Ils sont mariez ensemble plus par la souffrance du pere, que par son consentement, Iunguntur nuptiis, magis non prohibente patre, quàm approbante.

Demander souffrance, Precario petere possessionem, Fidem astringendam deprecari, Fidei dandæ deprecari necessitatem. Budæus.

Donner souffrance, Suspensa manu patientiam clienti accommodare. Bud.

Souffrette, Indigentia, Egestas.

Souffreteux, Indigus, Egens, Egenus.

Souhait, Votum, Desyderium, Desyderatio.

Qui a son souhait, Compos voti.

Qui est plaisant à souhait, Optabiliter iucundum.

Tout nous vient à souhait, Fluunt ad voluntatem nostram omnia, Lepidè omnia prosperéque veniunt, Omnia operatò eueniut, vel peroptatò, vel ex sententia.

Choses qui viennent à souhait & prosperité, ou au gré, Res secundæ.

Tout vient à souhait, Omnia competunt voto. B. ex Columel.

Si tout vient à souhait. Si cuncta ex sententia succedunt.

Il estoit escheu à souhait & à sa poste, Optatum negotium sibi in sinum delatum esse dicebat. B. ex Cic.

Souhaitter, Auere, concupiscere, Desyderare, Exoptare, In aliquo desyderio esse, Optare, Cerchez l'origine en Haiter.

Souhaiter moult, Valde auere.

Souhaiter mal à aucun, Grauiter de aliquo sentire.

Souhaiter d'estre mort, Mortem appetere.

Regretter & souhaiter sa force du temps passé, Desyderio virium teneri.

Ne souhaiter point l'autruy, Cohibere animum ab alieno.

Sans que ie l'eusse souhaité, Præter optatum meum.

Iaçoit qu'il n'y ait chose que ie souhaite tant, Tametsi mihi nihil sit optatius.

Que dis-tu si ie souhaite ? Quid si optaro ?

Que pourroy-ie mieux souhaiter ? Quid optatius ?

On n'en pourroit souhaiter vn meilleur, Melior fingi ne voto quidem posset.

Faire ce qu'aucun souhaite, Voto alicuius respondere.

Chose desirable digne d'estre souhaitée, Optabilis res, vel optanda, vel expectanda.

Souhaitable.

Soüil, m. monosyll. Est le bourbier & fangeas où le sanglier se touille & veautre, Locus cœnosus, lutosus, in quo aper volutatur. Volutabrum. De cestuy viennent tous ces mots, Souiller, qui signifie plus generalement gaster, infecter, Conspurcare. Et Souillure, Conspurcatio. Et plus esloignément Souillon, pour vn sous valet ou vne souschambriere de cuisine, ainsi dits, parce qu'estas deputez à tourner la broche, lauer la vaisselle, escurer les grils, & autres tels vtanciles gras de cuisine, ils sont tousiours couuerts de graisse & d'ordure, & consequemment Souillonnerie pour cet ord exercice. Autres disent Souillard, & Souïllarderie.

Souillard, est le nom d'vn chien qui fut le premier de la race des chiens courans blancs, dits bauds surnommez greffiers, qui sont en France : lequel fut donné par vn gentilhomme au Roy Loys douzieme, & par luy au Seneschal de Normandie, & dés lors on comença à luy faire couurir lyces & en faire race. Duquel & d'une lyce nommée baude appartenant à Madame Anne de Bourbon fille dudit Roy, yssirent quinze ou seize chiens bauds. & entre autres, six d'excellence, Cleraut, Ioubart, Miraut, Maigret, Marteau & Hoyse la bonne lyce. Depuis la race s'est augmentée en France.

Souiller, actif. ac. Signifie proprement se veautrer dans le souil. Phebus ch. 9. Quand les sangliers sont chassez, ils se soüillent volontiers és


bouës, & s'ils sont blessez, c'est leur medecine que de se souïller. c'est à dire veautrer au souil, Et ex consequenti. Il signifie maculer, gaster de male tache, Fœdare, Inquinare. Maculare, Sordidare.

Souïller les loüanges d'aucun, Laudes alicuius deterere.

Auoir les mains vilaines de bouë, & en souïller quelque chose, Contaminare.

Se souïller de peché contre Dieu, ou ses parens, Impiare se, Scelerare.

Souillé, Maculosus, Contaminatus, Turpificatus, Inquinatus.

Souillé de malefice, Sceleratus, Consceleratus, Contaminatus, Impiatus.

Souillure, f. penac. Labes, macula, Inquinamentum, voyez Soüil.

Qui est sans soüillure, macule ou tache, Incontaminatus.

Souïllon, m. acut. Se dit auβi tost du masle, que de la femelle. Mais de la femme le plus propre est Souillonne, & signifie vn sousvalet de cuisine deputé au vil exercice d'icelle. Mediastinus, voyez Soüil.

Souillonne, fœm. penacut. Ancilla mediastina, voyez Souïl.

Vn petit souillon, Sordidulus.

Soulacier

Soulacier, voyez Solacier.

Soulas

Soulas, Solatium, Solamen, Leuamen.

Donner soulas, Solari, Solatium afferre, Solatio esse.

Receuoir soulas, Solatia admittere.

Mon soulas, Voluptas mea.

Soulager, Leuare laborem alicui, Leuamento esse, Colleuare, Subleuare.

Soulagement, Leuamen, Leuamentum, Alleuamentum, Alleuatio.

Soulci

Soulci, m. acut. C'est peine d'esprit, pour quelque choses garder, recouurer, defendre, & autres actions executer, Solicitudo. Dont il semble venir, Cura, Anxietas. comme, Ie suis en souci pour le Roy, en Maugist, De Rege sum solicitus, nempe tuendo, &c.

Mon souci s'en est allé de mon cœur, Excessit ex corde cura.

Le plus grand souci que i'aye maintenant c'est que, &c. Hæc mihi nunc cura est maxima, vt, &c.

Nous auons double souci pour toy, Ex te duplex nos afficit solicitudo.

Les soucis de mariage, Solicitamenta coniugalia. B.

Qui a souci de son maistre, Seruus cui dominus curæ est.

Accroistre le souci des gens, & l'empescher en plusieurs parts, Curas hominum distendere.

Deliurer de souci, Liberare cura.

Diminuer les soucis, Solicitudines alleuare,

Donner le souci. Curam afferre.

Ceci m'engendre vn souci, Solicitudinem affert mihi hæc res.

Estre en souci d'aucun, Pati solicitudinem, vel Solicitum pro aliquo esse.

Estre en grand souci de, &c. Animo laborare, vt, &c.

Estre en souci pour aucun, c'est estre en peine & solicitude que mal ne luy succede, en Maugist. Le Duc Beuues estoit en souci pour la Duchesse, De Duchissa laborabat, anxius solicitusque erat.

Ie suis en souci que ce peut estre, quel affaire c'est, Cura est negotij quid fit, aut quid nuntiet.

Ie suis en grand souci & crain fort que ce ne se face, Valde laboro ne id fiat.

Ie suis en merueilleux souci comment tu te portes, Incredibili sum solicitudine de tua valetudine.

Qui est en grand souci & solicitude, Maximè anxius & solicitus.

Qui n'a point de souci, Curæ expers.

Ietter hors de souci, Ex animo curam ducere, Abiicere curam.

Mettre en souci, Cura aliquem afficere, Curam alicui iniicere, Solicitudines alicui conficere, In solicitudinem adducere, Solicitudine afficere, Aliquem solicitum habere.

Il m'a mis en grand souci par sa courtoisie, Magnam mihi iniecit sua comitate curam.

Ceci me met en fort grand souci, Hæc res anxium me valde habet.

Mettre hors de souci, Oster le souci, Curas adimere, Leuare aliquem cura, Otiosum aliquem reddere, Securitatem facere, Quietum aliquem reddere, Demere curam & solicitudinem.

Mets moy hors de doute & souci, Exime hunc mihi scrupulum.

La philosophie met hors & oste les soucis, Detrahit solicitudines philosophia.

Tenir quelqu'vn en souci. Tenere aliquem solicitum.

Le souci est amoindri, Solutior est cura.

Dormir sans souci, Otiosè dormire.

Estre sans souci, Animo esse omisse, Otiosum esse.

Se soucier, Pensi esse, vel habere, Solicitum esse.

Se soucier de quelque chose, Curam agere.

Ne t'en soucie, Aliud cura. B. ex Terent.

Ne te soucie de cela, repose t'en sur moy, De istac re in oculum vtrumuis conquiescito. B. ex Plaut.

De quoy te soucies-tu ? Quæ res te solicitat ? B. Quæ te solicitudo habet ?

Cela me soucie, ou cela me fait soucier, Hoc me habet solicitum. Bud. ex Liu. Ie m'en soucie, Curæ mihi est.

Ie m'en soucie bien, qu'en ay-ie à faire ? Dit par mocquerie, Ego istæc moueo, aut curo, Ego verò istuc ago.

Certes ie me soucie qu'il aduiendra de cela, Sanè curæ est quorsum euenturum hoc siet.

Il ne s'en soucie pas à ceste heure, Aliud nunc agit, B. ex Cicerone.

Ne s'en soucier pas d'vn double, Sextantem æreum suum vix agi existimare, B.

Ne se soucier point de quelque chose, & ne s'en fascher point, Æquo animo esse.

Ne se soucier comme il aille de quelque chose, Súsque déque habere.

Ne se soucier plus de quelque chose, Studium alicuius rei relinquere, Curam animi remittere.

Ne se soucier de son viure, sinon d'heure en heure, In horam viuere.

Ie ne m'en soucie point, Súsque déque habeo, Súsq ; déque fero, Non laboro, Ea res modicè me tangit, Isthæc non curo.

Ie ne me soucie pas tant de ces choses qu'on diroit bien, De iis non ita valde laboro.

De quoy me soucie-ie ? Quid mea autem ?

Que me soucie ie pourquoy elle soit courroucée contre toy ? qu'en ay ie à faire ? Cur hæc tibi irata sit, cur ego id curem ?

Ne te soucie, Ne vide, Habe quietum animum, Tace, Otiosè consiste, Quiesce, Animo nunc otioso esse impero, Quietus esto.

Qu'on en face ce qu'on voudra, ie ne m'en soucie point, Per me pedibus ista trahantur.

Tu ne te soucies que ie deuienne pourueu que tu luy prouuoyes, Tu quid de me fiat paruipendis, dum illi consulas.

Il ne se soucie pas beaucoup de quelque volupté que ce soit, Voluptates nullas magnopere desyderat.

Il ne se soucie point de retourner, Non curat redire.

Qui ne pense & ne se soucie de rien, Oscitans, Securus.

Ne se souciant nullement de la guerre des Romains, Securus admodum de bello Romano.

Se souciant peu du parler des gens, Parum abhorrens famam.

Viure sans se soucier, & en mauuais mesnager, Dissolutè viuere.

Soucieux, Solicitus.

Souldan, ou Soldan, ou Sultan en langage Egyptien & Moresque, signifie Roy, Prince, & souuerain seigneur d'vn pays, Dominicus Marius Niger au 3. liure de sa geographie, parlant du Caire qui est au pays d'Egypte, dit que au langage du pays les Roys sont appelez Soldans. Les Turcs attribuent ce mot Sultan au Roy de Perse, disans, Sahi sultan zmail, Combien que aucunesfois ils luy donnent ce mot patissah, qui signifie Roy. L'autbeur de l'histoire generale des Turcs au premier liure escrit, que au temps passé on attribuoit au seigneur du Caire le nom de Sultan, & que disant Sultan Suleiman on entend le grand Suleiman, mais que postposant ce mot Sultan, & disant Suleiman Sultan, il signifie Visultan, & Lieutenant de Sultan, comme quand nous disons Viroy ou Viceroy, mais il ne rend raison de ceste difference, & au second liure de ladite histoire, dit, que Mahomet fils de Dimbayazeth, a esté le premier de la maison & race des Ottomans qui s'est fait appeler Sultan. Sultan auβi est vne espece de monnoye d'or Turquesque, qui rapporte au poix & au fin du Ducat Venitien, & vaut cinquante quatre, ou comme il dit ailleurs, cinquante cinq aspres Turquesques. Et au liure premier il dit que ces Ducats cy sont appelez Sultane, portans tels mots en l'vne des faces, Ataiat Saffiat Sultan Ahamat morat chan, c'est à dire comme ledit autheur l'interprete, à l'honneur & reuerence de l'ame de Sultan Mahomet conquesteur de la seigneurie de Constantinople. Et en l'autre face ceux cy, Sultan Mahomet cham, Sultan paiaxit bin, Sultan scelim Scia, Sultam hamot, Sexchi ius Sexenalti, Qui est à dire, Sultan mahomet sieur & pere de Sultan Paiaxit fils de luy, Sultan Scelim seigneur de l'estat, l'an huict cens soixante & tant d'ans, mais ceste interpretation dudit autheur n'exprime bien lesdits mots Turquesques.

Soulder, Plumbare, quasi dicas Solidare.

Soulder de souldure faite de la chose mesme qu'on soulde, Ferruminare.

Soulder de quelque matiere que ce soit & ioindre, Ferruminare.

Souldure, Ferrumen, Plumbatura.

Souldoyer, se prent és vieux romans pour souldat receuant souldée & vient de Soldurius, l'Espagnol & l'Italien en vsent auβi Soldado, Soldato : & Vassal se prent au contraire pour celuy qui sert à la guerre sans souldée & pour le deu de son fief.

Souldée, c'est le payement, les gages d'vn souldoyer, l'Espagnol l'appelle auβi, Soldada, ou Sueldo, Stipendium militare.

Souldoyer, Semble qu'il vienne de Solutionem dare, Ou bien de sould, qui est la monnoye dont les souldoyers estoient payez communément : duquel mot vient auβi soulte qui signifie payement, & souldée, les gages d'vn soldat.

Souldoyer & payer la soulte aux gens de guerre, Numerare stipendia, vel persoluere.

Souldoyer de son propre argent les gend'armes, Tolerare sua pecunia milites.

La soulte & gages qu'on baille aux gens de guerre tous les mois, Stipendium, Emeritum. Semble que ce mot Soulte vienne de Solutio.

Qui est à la soulte, Stipendiosus, Merens.


Leur Roy a en sa soulte tant de gens & de bestes, Regi eorum peditum sexcenta millia, equitum triginta millia, elephantorum nouem millia stipendiantur.

Qui ont double soulte, Duplicarij milites.

Bailler soulte aux gensdarmes, Stipendio afficere.

Asseoir vne somme de deniers sur vne ville ou village pour la soulte des gens de guerre, In stipendium argentum imponere.

Seruir pour la soulte, Mereri, Emereri.

Souldart, Miles, Semble qu'il vienne de Soldurius, vel à solutione data, quasi Souldat. Volaterranus lib. 30. Tit. Mos antiquæ militiæ, Cassiodorus, Vegetius, & Frontinus Solidatum fuisse in militia scribunt eum cui stipendia ab imperatore promissa etant : vnde vocabulum hodie Soldatorum est. Hæc Volater, Ceux qui parlent bien dient, Vn soldat, & non pas vn souldart. Les anciens Romans les nomment Souldoyers, qui est le vray François de Soldurius.

Souldart qui n'est point renommé, Gregarius miles.

Nouueau souldart, Tyro, tyronis, Miles nouitius, Martianus l. interdum. §. quotiens. ff. de publican. Mais la definition de Nouitius qu'il met là, n'a lieu au souldart, comme se peut voir par le cha. 5. du liure 2. de Vegece lequel auβi l'appelle Iuniorem & nouum militem, c. 23. & militem nouellum, c. 24. eod lib.

Souldart supernumeraire, Accensus accensi.

Vieux souldarts, Miles veteranus, aut vetus. Veget. lib. 2. c. 23. aut vetustus, c. 24. Qui a suiui long temps la guerre, Miles qui multa fecit stipendia.

Vieux souldart qui ont serui vingt ans, Milites veterani.

Vn vieil souldart cassé, Emeritus miles.

Lieu assigné aux vieux souldarts, Ager colonus.

Souldre, Il vient de Soluere.

Souldre vne question, Soluere, Persoluere quæstionem, Dissoluere, Explicare quæstionem, Respondere quæstioni, aut ad quæstionem.

Qu'ay ie à faire ne que souldre auec toy ? Quid tibi rei mecum est ?

sovlevrer, Voyez Solette.

Soulfre, Sulphur.

Lumiere de la couleur de soulfre, Lux sulphurea.

Vne soulfriere, Où le soulfre se cuit, Sulphuraria.

Soulfreux, Soulfureux, Où il y a du soulfre, Sulphuratus.

Vn Soulier, Calceus, Il vient de Solea, ou de Solum priore correpta.

Petit soulier, Calceolus.

Souliers à poulaine, Calcei repandi, Calcei aperti.

Vne sorte de soulier faite de laine, Sculponea sculponeæ.

Vne sorte de souliers qui couuroyent seulement la plante des pieds, liez par dessus auec cordelettes, Solea soleæ, Calcei tecti. Et celuy qui faisoit tels souliers, s'appeloit, Solearius.

Qui a souliers chaussez, Soleatus, Calceatus.

Laisser, ou oster ses souliers, Deponere calceos, vel demere.

Faiseur de souliers, Cordouannier, Calceolarius, Sutor.

Souloir, Solere.

Ie souloy faire cela, Illud solebam facere.

Ce ne semble plus estre celuy qui souloit, Non agnosco, Bud. ex Valer. Max.

C'est tousiours celuy qui souloit, In omnibus vitæ partibus similis sui, Bud. ex Cic.

Vne herbe appelée, Soulsie, ou Soulsi, quasi Solem sequens, siue Solsequia, Solsie, nam Solis ortu aperitur, & occasu clauditur. Caltha, Tricoccus, Heliotropium, Solaris herba, Calendulam vocant officinæ.

Soulsie aquatique, Lutea herba.

Vn Soulz, ou Solz, ou Sold, As vel Assis, à Solidus.

Trois solz & demi, Drachma drachmæ.

Soumettre, voyez Soubmettre.

Soupçon, voyez Souspeçon.

Vne Soupe, Panis è iuré.

Soupe à l'oignon, Ius ceparum.

Tu me fau de tel pain soupes, Ære meo me lacessis.

Souper, Cœnare.

Souper aux despens d'autruy, Cœnare alienum.

Souper hors de sa maison, Cœnare foris.

Aller souper auec aucun, Ad aliquem se recipere ad cœnam.

Complot fait d'aller souper en quelque lieu, Condicta cœna.

Auoir faim de souper, Cœnaturire.

Commander d'apprester le soupper, Imperare cœnam.

Promettre à aucun d'aller soupper auec luy, Promittere alicui, ad cœnam, Condicere cœnam.

Ie luy manday que ie souperoye chez luy, Condixi ei cœnam, Bud. ex Suet.

Promettre d'aller souper, & apporter son soupper, Condicere symbolum ad cœnam.

Donner à souper, Cœnam alicui dare, vel facere.

Semondre quelqu'vn à souper, Cœnam indicere alicui, voyez Semondre. Estre plein iusques à la gorge du souper du iour de deuant, Hesterna cœna redundare.

Qui n'a point encore soupé, Incœnis, Incœnatus.

Il se coucha sans souper, Incœnatus iacuit, B.

Le lieu ou on soupoit, Cœnaculum, Cœna.

Robbe qu'on prenoit pour souper, Cœnatorium, Vestis cœnatoria.

En soupant, Super cœnam, Inter cœnam, vel cœnandum.

Quand apres souper tu eus, &c. Quum illa munera inspexisses cœnatus.

Vn souper, Cœna.

Petit souper, Cœnula.

Souper auquel se fait despense excessiue, Sumptuosa cœna.

Pour chacun souper, In cœnas singulas.

Soupendue, ou Soupente, voyez Soubpendue, & Souspendue.

Soupple, quasi supplex. à plicando, Lentus.

Iouer de soupplesse, Gesticulari.

Ioueur le soupplesses, Petaurista, Ludius, Gesticulator.

Souquenie, voyez Squenie.

Source, Origo, Scaturigo, Scatebra, Caput riuulorum, à surgendo.

La source d'vne lignée, là ou toute la lignée rapporte son commencement, Genus.

La source dont vient tout le mal, Seminarium.

La source dont procede quelque tristesse, Fons moeroris.

Cercher la source du souuerain bien des, &c. Petere originem summi boni à primo ortu animantium.

Descouurir la source de philosophie, Aperire fontes philosophiae.

Ietter sources, Scaturire.

Pourtant qu'ils ne iettoyent nulles sources, Quia nullos apertos euergerent riuos.

Prendre sa source, Originem trahere.

Venir de quelque chose, & auoir source d'icelle, Ex re aliqua proficisci.

Sourcer, id est, produire vne source de fontaine, Ronsard, Pegase qui fit sourcer Parnase.

Le Sourcil, Supercilium.

Sourcils penchez, Flexa iuxta nasum supercilia.

Sourcils raiz, Abrasa supercilia.

Ces sourcils là signifient que tu es malicieux, Olent illa supercilia malitiam.

Qui a fort grands sourcils, Silo.

Sourciller, Alleuare & deprimere supercilia, Vibrare supercilium.

Sourcilleux, Superciliosus, Aucunesfois Sourcilleux vault autant comme esleué en hault.

Sourd, m. monosyllab. Est celuy qui n'oit point, Surdus, voyez Sourdement.

Deuenir sourd, Obsurdescere.

Faire le sourd à aucun, Dormire alicui.

Nous faisons des sourds, Obsurdescimus.

Parler à vn sourd, Surdis auribus canere.

Rendre sourd, Auditum auferre, Exurdare.

Sourdault, m. acut. Est l'homme ou la beste masle qui ne sont du tout sourds, mais entr'oyent si on leur parle bas, ou bien oyent si on leur parle haut, Surdaster, Mais Sourdaut ne pourra estre dit celuy dont la loy discretis parle par l'opinion de Iubentius Celsus.

Sourdaude, f. penac. Est la femme ou beste femelle, qui difficilement oit ce qu'on parle.

Sourdeté, f. acut. Qu'on dit aussi Surdité, au plus pres du mot Latin, Surditas, Est le mi-estouppement du sens de l'ouye. On dit aussi Sourdise, pour le mesme, de la façon de ces mots, hantise, accortise, sottise, lourdise, faineantise, &c.

Sourdement, aduerb. acut Est proprement qui a malaisée & malhabile oreille & ouye, comme il oit, mais sourdement, Audit quidem, attamen surdè, surdi more, Et par translation se prent pour secretement, sans apperceuance de la menée, comme on trame sourdement vne esmotion : Secretò tumultus instruitur, paratur, Il se dit Sourdemet que la ville doit estre prinse, Murmur tacitum est, vrbem mox captum iri, La mesme metaphore s'exploicte au mot Sourd, comme c'est vn mot Sourd que les conspirateurs se doiuent mettre en armes, Tacitus sermo est, conspirationis conscios ad arma concursuros.

Sourdine, f. penac. Est vne espece de trompette ou clairon qui sonne sourdement & sans faire aucun esclat de son, dequoy elle porte ce nom. De laquelle on se sert dans vne ville & autre place assiegée, pour au son d'icelle secretement conuoquer ceux qui doiuent aller aux saillies, ou aux murailles, & dans vn camp, pour l'execution des entreprinses deliberées en iceluy, quand l'ennemy est si pres, que le son de la trompete pourroit estre entendu par luy, Tuba tacita, muta, mutiens, mussitans, Buccina surda, Iuuenal, Saty. 7. Mau Britannicus l'expose autrement.

Sourdre, c'est venir de bas à mont, Surgere, Ainsi dit on, La fontaine sourd de terre, & vn faulcon sourdre contremont, quand il monte haut en l'air.


Sourdre, se leuer, se dresser, se monstrer, Existere, Oriri, Cooriri, Suboriri.

Sourdre, sortir & saillir hors, Prorepere.

Sourdre hors l'eau & se monstrer, Emergere.

Sourdant, Oriens, Exoriens, Existens, Emergens.

Sourgeon & reiecton des arbres, Pullus.

Reietter surgeons, Repullulascere, Repullulare.

Le surgeon d'vne fontaine, c'est la source, Scaturigo, voyez Source, Il vient de Surgere.

Vne Souri, ou Sori, car il vient de Sorex, Mus.

Vne souri, ou vn rat, Sorex soricis.

Petite souri, Musculus.

Souri qui se tient és forests, Mus syluaticus.

Appartenant à souris, Soriceus.

Qui est de souri, Soricinus, Murinus.

Chauue souri, Vespertilio.

Vne beste de la grandeur d'vn chat de la figure d'vne souri, qu'on appelle vne souri d'Inde, Ichneumon.

Les souris du corps qu'o appelle muscles, Les parties charnues du corps, composées de chair, nerfs, veines, & arteres, Musculi.

Vne souriciere, Muscipula.

Souspeçon, Suspicio, Opinio, voyez Suspection.

Ce souspeçon la ne pouuoit cheoir sur personne, Erat nemo in quem ea suspicio conueniret.

Sur qui chet le souspeçon, Ad quem suspicio maleficij pertinet.

Le souspeçon & blasme d'auoir tué cestuy cy, tombe sur ceux qui s'enfuyent, Huius mortis causam fugitiui sustinent.

Il y a souspeçon, Subest suspicio.

Auec souspeçon, Suspiciosè.

Contre lequel il n'y pouuoit auoir aucun souspeçon, A qua suspicione ille aberat plurimum.

Sans qu'il y ait lieu de souspeçon, Sed ne suspiciosè quidem.

Bailler plus grand souspeçon, Augere suspicionem rei alicuius.

On cueillira les souspeçons du fait mesme, Ex facto ipso suspiciones ducentur.

Donner souspeçon à aucun, Suspicionem alicui relinquere & afferre.

Cela me donne souspeçon, me met en fantasie, Percutit animum meum haec res.

Faire qu'on n'ait plus de souspeçon sur aucun, Suspicionem ab aliquo amouere.

Mettre en souspeçon quelque chose sur aucun, Adducere in opinionem rem aliquam, Suspicionem facere, inferre, iniicere, Mouere alicui suspicionem.

Mettre les gens en souspeçon qu'on a crainte d'eux, Suspicionem timoris dare.

Ils ont mis la chose en tel souspeçon, qu'ils, &c. In eam opinionem rem adduxerunt, vt, &c.

Se mettre hors de souspeçon, Exoluere se suspicione, Suspicionem à se segregare.

Oster quelque chose de souspeçon, Auertere rem à suspicione.

Reiecter sur vn autre le souspeçon qu'on auoit sur aucun d'auoir baillé quelque poison, Suspicionem veneni transferre in alterum.

Il me vient en souspeçon, voyant la chose comme elle alloit, Suspicio incidit mihi ex ipsa re.

Par souspeçon, Suspiciosè.

Souspeçonner, Suspicari.

Souspeçonner aucun, Suspicionem in aliquem conferre.

Souspeçonner sa femme de meschanceté, Ducere aliquid vxori probro.

Souspeçonner & deuiner l'aduis & conseil d'autruy, Assequi suspicione consilium alterius.

Il n'y auoit personne qu'on peust souspeconner ou mescroire de ceci, Erat nemo in quem ea suspicio conueniret.

On ne pouuoit ancunement souspeçonner qu'ils eussent prins argent pour iuger, Nullae sordes videbantur his sententiis allini posse.

Qu'on peut à droict souspeçonner de quelque cas, Affinis vitio, vel Affinis alicuius culpae.

Duquel on ne sçauroit souspeçonner quelque petite faute que ce soit, Remotissimus à suspicione errati.

Torquatus le souspeçonne d'auoir tué Pansa, Venit in suspicionem Torquato de morte Pansae.

Lequel tu souspeçonnes à tort, Qui tibi in suspicionem nullo suo delicto venit.

Quand on souspeçonne mal d'vn homme de bien, Suspicione violata virtus.

Faire tellement qu'on ne souspeçonne rien de l'affaire, Auertere rem à suspicione.

Souspeçonné, Suspectus.

Estre souspeçonné, Cadere in suspicionem, Suspicionem sustinere, In suspicionem adduci, aut venire.

Estre souspeçonné d'auoir demandé le royaume, Incidere in suspicionem regni appetendi.

Estre souspeçonné, ou noté d'infamie, Aspergi suspicione, vel infamia.

Il est souspeçonné de ce cas, Peccatum huic haeret, Ad eum pertinet hoc crmen, B. Bulbus estoit souspeçonné de pareil souspeçon, Similis in Bulbo suspicio consistebat.

On me souspeçonne, De me incidit suspicio.

Qui est souspeçonné de ceste meschanceté, Ad quem suspicio maleficij pertinet.

Ils doiuent estre blasmez & souspeçonnez, In culpa sunt ac suspicione ponendi.

Souspeçonneux, Suspicio sus, Suspicax.

Plus souspeçonneux, Magis suspiciosi.

Souspeçonneusement, Suspiciosè.

Souspendue, ou Souspente, ou Saillie de maison, Menianum, voyez Sallie, en Saillir, voyez auβi Soubpendue.

Souspir, Suspirium, Suspiratus huius suspiratus.

Au dernier souspir, In extremo spiritu.

Iusques au dernier souspir, Vsque ad extremum spiritum.

Souspirer, Suspirare, Ducere suspiria.

Souspirer du profond du cœur, Petere altè suspirium.

Il souspire apres sa mere, & la regrette, Matrem suspirat.

Vn souspiral de caue, Spiramentum cauernæ, Æstuarium.

Soustenir, Soustenance, Soustenement, voyez Soubtenir.

Soustraire, voyez Soubtraire.

Vne Soutane, Espece d'habillement. Du bellay.

Se Souuenir, In memoriam regredi, vel redire, Recordari, Memoria tenere, Memoria repetere, Memoria retinere, Tenere memoriam alicuius rei, Reminisci.

Se souuenir du nombre, Numerum habere.

Se souuenir de ce qu'autruy nous a prié ou chargé de faire, Curare præcepta & mandata alicuius.

S'il te peut souuenir de ceci sans rien oublier, Istuc si potes memoriter meminisse.

L'vn me fait souuenir de l'autre, Occurrit mihi aliud ex alio.

Il nous faut souuenir auant toutes choses, que, &c. Sit nobis antiquissimum meminisse etiam in fluuiatili negotio, &c.

Selon qu'il me peut souuenir, Vt mea memoria est.

Comme il peut souuenir à tous, Attestante omnium memoria.

Souuienne vous, In memoriam redite, Repetite, Animis ac memoria tenetote, Veniat vobis in mentem.

Souuienne toy de moy, De me cogites.

Souuienne nous tousiours de cela, Hæreat nobis illud.

Souuienne toy auec moy de celle nuict passée, Recognosce mecum illam superiorem noctem.

S'il n'y a personne à qui il souuient comment il s'est maintenu en ieunesse. Si vita ipsius memoriam vicerit.

Il me souuient, Redit animo, Subit animum, vel mentem, Animum memoria subit, Subit memoria, vel recordatio, Habeo in memoria, Venit in mentem, Memoria memini, Memoria est, Succurrit mihi, Recordor.

Il m'en souuient à ceste heure, Nunc verò mihi in mente fuit.

Il me souuient de cela, Illud mihi occurrit.

Il me souuient fort bien, Probè memini.

Il me souuient mieux de ceci, que, &c. Teneo melius ista, quàm, &c.

Il me souuient de l'auoir veu, Memini me videre, aut vidisse.

Il ne me souuient de plus, ou qu'il y en eust plus, Plures mea memoria dilabuntur.

Dequoy te souuient il du plus loing ? Quid longissimè meministi ?

A qui il souuient, Recordans, Memor.

A qui il ne souuient point de quelque chose, Immemor.

Quand il nous souuient tresbien de quelque chose, Memoriter cognoscere.

Il en souuient encore bien, Extat memoria.

Il m'en souuiendra, Sat est, Curabo, Meminero.

Il s'en souuiendra, In memoriam redibit.

Il ne souuient point de Sylla à Cassius, Syllæ nomen in memoria Cassio non fuit.

Il ne nous souuient iamais d'y penser, Cogitationi nostræ nunquam subiit.

Il luy souuenoit de tout ce qu'il auoit ouy & veu, Hærebant in memoria quæ cunque audierat, aut viderat.

Il ne me souuenoit pas de t'escrire de Cesar, De Cæsare fugerat me, ad te rescribere.

Il ne souuenoit plus à personne de parler de paix, Exciderat pacis mentio ex omnium animis.

Il ne nous souuenoit plus de seruitude, Nos seruitutis obliuio ceperat.

Desquels il me souuenoit, Quæ mihi veniebant in mentem.

Il plouroit, quand il luy souuenoit de ce qui auoit esté fait, Flebat memoria rerum gestarum commotus.

Il luy est souuenu de ces choses, Tetigit animum memoria earu reru.

Faire souuenir, Memoriam afferre, Subiicere, Reducere in memoriam, In memoriam redigere.

Faire souuenir d'aucun, Referre memoriam alicuius.

L'vne chose me fait souuenir de l'autre, Aliud ex alio mihi occurrit.

Souuenance, Recordatio, Memoria.

Vne souuenance, tout ce qui nous admonneste de quelque chose passée, Monimentum.


La souuenance de luy me creue le cueur, Effodit illius memoria pectus meum.

I'ay bien souuenance de Cinna, Cinnam memini, Bud. ex Cic.

Auoir souuenance de quelqu'vn absent, Colere aliquem absentem memoria.

Auoir souuenance de tous les faits d'aucun, Consequi facta alicuius memoria.

Auoir tousiours souuenance de quelque chose, Conseruare memoriam alicuius rei.

Qu'ils ayent souuenance d'où, &c. Meminerint sese vnde oriundi sint.

I'ay souuenance, Memini, Commemini.

Qui n'a point de souuenance, Immemor.

Cestuy parle de plus long temps qu'il ne peut auoir souuenance, Longius hic testificatur, quàm meminisse per ætatem potuit, B.

Dequoy on a souuenance, Memor.

Faire auoir souuenance & ramenteuoir quelque chose, Suggerere, Prodere memoriam facti alicuius.

Faire chose par laquelle ceux qui viendront apres nous en ayent souuenance, Prodere memoriam alicuius rei posteris.

Iamais ie ne pers la souuenance de luy, Nunquam ex animo meo discedit illius memoria.

Auoir bonne souuenance, Memoriter cognoscere.

Ie n'ay point veu aduenir chose plus digne de louange de la souuenance des viuans, Nihil post hominum memoriam gloriosius accidere vidi.

Souuent, ou Souuentesfois, Sæpe, Subinde, Identidem, Plerunque, Sæpenumero, Frequenter.

Le plus souuent, Plerunque, Magna ex parte.

Le plus souuent il se tenoit aux champs, Ferè ruri se continebat.

Il est là le plus souuent, Ibi plurimum est.

Il est souuent auec luy, Frequens est cum eo.

Fort souuent, Persæpe, Frequentissimè.

Tu as dit cela souuent, Sanè in eo creber fuisti.

Souuent faire vne chose, Actitare, Factitare.

Souuerain remede & excellent contre la morsure des serpens, Ad serpentis ictus, vel Contra serpentium morsus præcipuum remedium, vel eximium, vel supremum.

Les Cours souueraines, Curiæ iurisdictionis vltimæ, Iurisdictiones summæ, Curiæ iurisdictionis liberæ, Curiæ iurisdictionis summæ, Iurisdictiones non obnoxiæ, B.

Iugement souuerain, & comme par arrest d'vne Cour de parlement, Res primùm & vltimùm iudicata, B.

Par main souueraine, Pro iure maioris imperij, B.

Souueraine puissance, & dont on ne peut appeler, Imperium summum, B.

Souuerainement, Præcipuè, Eximiè.

La cause a esté souuerainement bien plaidée, Causa in germanum modum acta ac disceptata, B.

La souueraineté de la principauté de l'empire retourne à toy, Redit ad te summa imperij.

Sovlerre, voyez Solerre.

Soy, Seruat y Græcum, quia Græcè scribitur, οῧ, aspiratio autem vertitur in s.

Le pere entend que les enfans appartiennent à soy, Intelligit ad se pater filios pertinere.

Soye, comme de porceau, Seta, Aucuns escriuent Sée.

Qui a de la soye sur le dos, Setiger.

Ver à soye, Bombix.

Qui est fait de soye de vers, Bombycinus.

Soye à faire habillemens, ou à coudre, Sericum.

Robbe faite de soye, Vestis serica.

Soyeux, ou Séeux, Qui a force soye, Setosus.

Drap soyeux, qui est bien couuert de laine & doux au manier.

Les Soyes qui viennent à la gorge des porceaux & les estranglent si l'on ne les oste d'heure.

Soymesme, voyez Soimesme.

S P

Spasme & retirement de nerf, Conuulsio, Spasmus, vel Spasma.

Spatieux & fort large, Spatiosus, Laxus.

Spatieusement, Spatiosè, Laxè.

Vne Spatule, ou Espathule, Spatha, Plin. Spatula, Cels.

Special, Specialis, Peculiaris.

Specialement, Specialiter, Speciatim, Priuatim, Peculiariter, Præsertim.

Veu principalement ou specialement qu'il &c. Præsertim quum se seruum fateatur tuum.

Specifier, Designare.

Specifier & nomméement declarer, Præcidere, B.

Sans specifier ne les personnes ne le temps, Sine designatione personarum & temporum.

Spectacle public, Spectaculum.

Vn spectacle qui n'est point agreable, Minimè gratum spectaculum.

Spectacle triste, Miserum spectaculum.

Spectateur, Spectator.

Spectatrice, Spectatrix.

Speculer, Speculari.

Speculation, Speculatus, huius speculatus.

Speculateur, Speculator.

Speculatrice, Speculatrix.

Sphere, Sphæra.

spire, ville d'Allemagne sur le Rhin, Nemetes, nunc Spira.

Spirituel,

Splendeur, Splendor, Fulgor.

Splenetique, Qui a la rate enflée, Spleneticus.

Spolier, Spoliare.

Spolier quelqu'vn de la possession & iouyssance de quelques biens, Vi bona possessum ire, B.

Spoliation, Spoliatio.

Spoliateur, Spoliator.

Spoliatrice, Spoliatrix.

Spondyle, Vertebre ou neud de l'eschine du dos, Spondylus, Vertebra vertebræ, Vertibulum.

Spongieux, Spongiosus, voyez Esponge ou Esquadron.

Sportule, f. penac. N'est pas originaire François, ains imité du Latin Sportula, Qui anciennement consistoit en la somme de cent quadrins que ceux de grand estat de la ville de Rome donnoyent par iour à ceux qui les accompagnoyent par honneur, & qui au matin se trouuoyent à leur leuer, pour leur dire le bon iour, Et fut ceste façon inuentée au lieu de donner la repeuë franche pour ceux ausquels il greuoit de tenir maison ouuerte : car les sportules estoyent de moindre coust. Toutesfois Auguste ordonna qu'au lieu des sportules, c'est à dire, des liurées, on donneroit le souper entier, come estant plus honorabie & de plus grande liberalité. Au contraire Neron, au lieu de souper ou Cene droite (car la table que tenoyent les Senateurs & autres grands seigneurs a telle maniere de gens est appelée en Latin Cœna recta) ordonna qu'on doneroit les sportules, qui estoyent comme les liurées, Ceste somme valoit dix carolus & demi. Et pour ceste cause Martial blasmant ceux qui estoyent si miserables que d'aller dés le grand matin courir la ville de Rome, & attendre à la porte en tout temps, pour si peu de guerdon, appelle ceste somme les cent miserables quadrins. A. Gell. lib. 4. c. 1. Parle de ceste façon de Coruée que les Romains faisoyent à l'Empereur en ces mots, In vestibuli ædium Palatinarum omnium ferè ordinum multitudo operientes salutationem Cæsaris, constiterant.

S Q

Vn Squadron de gensdarmes, Agmen quadratum.

Squenie, ou Roquet, Theristrum, B. voyez Roquet, Chitoniscus, vel Chitonium. Ronsard escrit Souquenie.

Squille, ou Oignon marin, Squilla, Varr. Scilla, Plin.

Squilles, ou Esquilles d'os, Squamæ ossium, voyez Esquilles.

Squinancie, Angina, Synanche.

S T

Stable, Stabilis, Firmus.

Soit stable & ferme, Ita ius esto, B.

Stabilité, Stabilitas, Firmitas.

Stade, est vn lieu auquel courent hommes ou cheuaux, Stadium, Il contient cent vingt cinq pas en longueur qui valent six cens vingt cinq pieds, Plin.

stalimene, ou Stallimni, Isle anciennement dite Lemnos.

Station, Statio.

Statue, Statua.

Statue ou peincture faicte sur le vif, Icon iconis.

Statue qu'on esleuoit à l'honneur de ceux qui auoyent triomphé, Statua triumphalis.

Statues massiues & especes qu'on faisoit le temps passé en l'honneur de quelqu'vn, Colossus colossi.

Dresser ou edifier à quelqu'vn vne statue en memoire de luy, Statuam alicui statuere, vel ponere.

Faire la statue d'aucun de fonte, ou de cuyure, Ducere aliquem ex ære.

Ordonner qu'vne statue faite à la semblance d'aucun luy sera mise & posée en quelque lieu, en memoire de luy, Statuam alicui decernere.

Statuaire, id est, faiseur de statues, Statuarius.

Statuer, Statuere.

Stature & grandeur de corps, Statura.

De quelle apparence & stature est il ? Qua facie est homo ?

Hommes de petite stature, ou Peu en nombre, Homines paululi & graciles.

Stechados, comme parlent les Apothicaires, Stichas huius sticha-


dis, ou Stœchas stœchadis.

Sterile, Sterilis, Infœcundus.

Terre sterile, Terra ieiuna.

Deuenir sterile, Sterilescere.

Sterilité, Sterilitas, Infœcunditas.

Sterilité des champs, Agrorum segnities.

Vne sterilité naturelle, Natalis & ingenita sterilitas.

Sterlin, m. acut. Est vne espece de poids en pierrerie qui diuise l'once en vingt quatre parties appelées sterlins, & contient chacu huict Karats, & selon vn autre diuision, vingt huict grains quatre quints de grain, tellement que les deux sterlins & demy font soixante deux grains, qui valent trois deniers, & selon autre diuision il se diuise en quatre felins, qui valent huict Karats, voyez once.

stiermark, duché en Alemaigne prochaine d'Austriche, Stiria.

Stile, voyez Style.

Stimule, Stimulus.

Stimuler, Stimulare.

Stimulation, Stimulatio.

Stimulateur, Stimulator.

Stimulatrice, Stimulatrix.

Stipique, voyez Styptique.

Stipuler & interroguer autruy s'il ne veult pas bailler ou faire quelque chose pour celuy qui l'interrogue, Stipulari, Instipulari, Restipulari.

Stipulant & acceptant pour luy, ses hoirs, & ayant cause, Stipulatus est sibi, posteris, hæredi, eíve ad quem res ab eo pertinebit, Budæus.

Stipulation, Stipulatio.

Vne stipulation qui se faisoit par authorité du Preteur entre les parties contendentes auec certaine gajure, Sponsio.

Vne stipulation de laquelle le cas est auenu : & que celuy qui l'a faite, peut intenter action pour raison d'icelle, Stipulatio commissa.

Conceuoir & coucher par escrit la stipulation par laquelle l'on interrogue celuy qu'on veut venir & se representer à certain iour en iugement, Vadimonium concipere.

Conuenir sa partie pour raison d'vne stipulation, Ex sponso, siue sponsu agere.

S'obliger par stipulation, Repromittere.

Stipulateur, Stipulator.

Vn poisson qu'on appelle Stocfisch, ou merlu, Salpa.

Stradiot, voyez Estradiot.

Stratageme, id est, Ruze de guerre.

Stretto, voyez Estroict.

Strin, Espece de pierre precieuse.

Structure, Structura.

Stuard, m. acut. Est le nom propre d'home, vsité entre Escossois en la langue desquels signifie, le maistre du conuit royal, comme dit Pol Gioue en l'eloge de Iacques cinquiesme Roy d'Escoce, escriuant ceste race estre venue de Dace, qui est Valachie.

Studieux, qui a vne volonté bien ardente, Studiosus.

Studieux de sapience, Philosophus.

Homme studieux des lettres, Homo literarum studiosus, Literis deditus.

Style, & maniere d'escrire, Stylus, Vena.

Style legier & doux, Oratio tenuis.

Style de haut appareil, Magniloquentia.

Qui n'a pas style vulgaire, Cui non est publica vena.

Le style, La practique, Iurisdictionis forma & vsus fori, Bud.

Chose qui sont de style, Quæ assolent. B.

Le style du chastelet de Paris, ou de telle autre iurisdiction, Formula comitialis, B.

Le style de la Cour, Formulæ litium Curialium, B.

Delais ordinaires & de style, Litis præludia, B.

Le style, la façon, la maniere de plaider & demener les causes, Litium agitandarum exercendarúmque & tractandarum methodus, Budæus.

Styles & manieres de proceder en iustice, Façons de iuge, Façons de faire en iugement, Mores iudiciorum, B.

Sçauoir entierement bien le style & maniere de proceder, Numeros omnes formularum vt vngues digitósque tenere, B.

Faillir au style, Excidere formula, B. ex Suet.

Cela est du style, Hoc pertinet ad formulam, Bud. ex Cic.

Styptique, ou astringent & reserrant, Stypticus.

Medicamens styptiques, Medicamenta styptica, Plin.

S V

Suader, Tascher d'induire aucun à faire quelque chose, Suadere, Consuadere.

Suasion & induction, Suasio, Consuasio, Suasus huius suasus.

Suaseur, Suasor.

Vn Suaire, & linge dequoy on s'essuye, Sudarium.

Suaue, ou Souef, Suauis.

Suauité, Suauitas.

Suauement, Suauiter.

Iuges Subalternes, Iudices municipales, siue secundarij, Iudices obnoxiæ sententiæ, Iudices oppidani. B.

Semble que le mot soit composé de Sub, & de Alter, car ce sont iuges inferieurs, qui ont autres iuges superieurs.

Iurisdictions, ou iustices subalternes, Iurisdictiones obnoxiæ. B.

Subhaster, Subiicere hastæ, voyez Sceptre.

Subhaster, vendre les biens d'aucun au plus offrant & dernier encherisseur, par l'ordonnance de Iustice, Auctionari, Auctionem facere, Auctione vendere, Auctionem vendere, Constituere auctionem.

Subhastation, Auctio, Auctio hastæ, Hasta, voyez Sceptre.

Criées & subhastations, Præconia & programmata. B.

Estre present au iour de subhastation, Obire diem auctionis.

Subiacent, Toute la terre subiacente à la zone torride.

Subiect, Subiection, Cerchez Soubiect.

Subioindre, Subiungere.

Subit, & soubdain, Repens, Subitus, Subitaneus, Festinus, Repentinus.

Subit, ou Subitement, & soubdainement, Confestim, Protinus, Repente, De repente, Repentinò, Festinanter, Festinatò.

Subitement, & sans qu'on y pensast, Inopinanter.

Subiuguer, Subiugare, Vincere, Sub iugum ducere, vel mittere, Subigere.

Peuples subiuguez, Victi & subacti populi.

Subiugation.

Sublime, Sublimis.

Sublimement, Sublimiter.

Sublimité, Sublimitas.

Du Sublimé.

Submerger, Submergere, A quis obruere.

Submersion.

Suborner, Subornare.

Suborner vn accusateur pour deferer aucun, Accusatorem ponere, vel apponere alicui, Accusatorem subornare.

Susciter & suborner vn accusateur ayant intelligence auec celuy qui est accusé, Accusatorem interponere.

Suborner vn encherisseur, Apponere licitatorem.

Suborner des calomniateurs, Calumniatores apponere.

Ceux qui subornent les delateurs , Mandatores.

Suborner vn faux tesmoing, Falsum testem subornare. Ex Cicerone.

S'efforcer de suborner vn tesmoing, Testis fidem attentare. B.

Suborner tesmoings, Testibus præscribere quid dicturi sint, Testibus rogandis testimonium verbis præire, Testimonium dictare. Bud.

Suborneur de filles, Pudicitiæ expugnator.

Subornement, Subornation.

Subroger, ou Subroguer, & mettre en la place d'vn autre, Subrogare, Sufficere, Sublegere, Facere nominationem, In locum alterius subdere.

Se faire subroguer en vn proces, Causæ succedere. B.

Demander estre subrogué en vn proces, Litigatorem succidaneum se offerre.

Subrogué, Litigator transcriptus, subrogatus, suffectus. B.

Commissaire subrogué au lieu d'vn autre, Disceptator subnuncupatus, Subdisceptator. Bud.

Sentēce de commissaire subrogué au lieu d'vn autre, Subrecuperatorium indicium. B.

Vn incident de subrogation, Lis transcriptoria. B.

Subsequent, La nuit subsequente.

Subside, ou secours, Subsidium.

Subsister, Subsistere.

Substance, Substantia.

Substantieux.

Substituer, ou mettre aucun en la place d'vn autre, Substituere, Subrogare, Sufficere.

Substituer en la place d'vn trespassé, In locum demortui sublegere.

Heritiers substituez, Hæredes secundi. B.

Substitus de Procureurs aux causes, Subcognitores, Subprocuratores. Budæus.

Les substitus du Procureur gener al du Roy, Procognitores, vel Subcognitores Regij Bud.

Substitution, Substitutio.

Subterfuge, Tergiuersatio.

Cercher les subterfuges, Tergiuersari, Subterfugere.

Subtil, Subtilis, Argutus, Non incallidus, Ingeniosus.

Aucunement subtil & agu, Acutulus.

Fort subtil, Peracutus, Persubtilis.

Chose subtile & cerchée de bien pres, Peracuta res.

Cette exposition est subtile, Habet acumen hæc interpretatio.

Subtilement, Argutè, Attenuatè, Ingeniosè, Solerter, Subtiliter.

Faire vne chose si subtilement qu'il ne soit possible de plus, Locum subtilitati nullum relinquere.

Dissimulation entre subtilement és cœurs des hommes, Irrepit in homi-


num mentes dissimulatio.

Subtilité, Subtilitas, Machinæ.

Subtilité d'esprit, Acumen ingenij, Calumnia. Cic.

Captieuse & malitieuse subtilité de droict, Callidum versutúmque ius. Bud.

Subtilitez de paroles, Paroles captieuses, Verborum aucupia, & literarum tendiculæ. B.

Petites subtilitez, Argutiæ argutiarum.

Subtilitez sottes, Vix pueris dignæ ambages.

Par leur subtilitez les, &c. Acuminibus suis se compungunt dialectici.

Sans subtilité, Inargutè.

Subtilier les humeurs, Extenuare humores.

Subtilier quelque trahison, id est, subtilement machiner & inuenter.

Subtilier comment on pourra faire quelque chose, id est, imaginer.

Subuenir, Cerchez Suruenir.

Subuertir, Subuertere, Euertere.

Subuerti, Subuersus, Euersus.

Subuersion, Euersio.

Suc, m. Est pur Latin par apocope de Succus, & signifie le mesmes qu'iceluy Latin.

Tirer le suc, Succum extrahere, Elicere.

Suc bien propre & vtile pour l'estomach, Commodatus stomacho succus.

Suc plus doux & plus amiable, Blandior succus.

Le suc de l'arbre appelé Balsamus, Opobalsamum.

Le suc d'vne herbe appelée Panax heraclion, Opopanax.

Plein de suc & de mouële, Succosus.

Sans suc, Exuctum, Exuccum.

Sucer, Sugere, Exugere, Lingere.

Sucer du laict de la mamelle, Lactêre, Vbera sugere.

Sucement, Linctus, Suctus, huius suctus.

Succeder, à aucun & estre mis en sa place, Succedere, Suffici.

Succeder à la place d'autruy, & en sa charge, Succedere vicarium muneri alterius.

Le fait de succeder à aucun, Successio.

Qui succede & est mis en la place d'vn autre, Successor successoris.

De cela ne te sçauroit succeder que tout mal, id est, Euenire.

Cela te succedera mal, Malè tibi cedet.

Droict successif, id est, de succession.

Nos successeurs qui viennent apres nous, qui sont nez de nous & apres nous, comme le fils, nepueu & autres, Posteri posterorum. B.

La succession d'vn trespassé, Hæreditas.

Les biens & successions d'vn homme, Familia.

Il m'est venu vne succession, Obuenit hæreditas.

Succession chargée de laiz pitoyables, ou de quelque fondation, Hæreditas sacris astricta & alligata. B.

La succession est chargée & tenuë de quelques fautes du defunct, Hæreditas certis criminibus astringitur. B.

Demander vne succession, In hæreditatem lege agere. B.

Partir noblement en vne succession, Estre noblement party, Gentilitatis iure succedere defuncto. B.

Succession roturierement partie, Hæreditas iure stirpis diuisa. B.

Succession escheuë des predecesseurs, Venit hæreditas à maioribus, & obuenit. B.

Renoncer à la succession, Eiurare ius cernendæ hærediratis, Abnuere hæreditatem. B.

Iouir d'vne succession, Hæreditatem tenere.

Esgarer les biens de la succession, Auertere hæreditatem.

Priué de la succession, Exhæres.

Appartenant à la succession, Hæreditarium.

Par succession de temps, Procedente tempore.

Succez, Successus, Euentus.

Succinctement, & en peu de paroles, Breui, paucis, Paucis verbis.

Succomber, Succumbere.

Succre, Saccharum, vel Saccar.

Sud, voyez Zud.

Sueil, m. Ores signifie le trauersin que les maçons mettent au haut, & au bas des huisseries, Limen, Limen superum, le haut, & Inferum, le bas. Selon ce on dit, Il ne passa onc le sueil de la porte, Nunquam extra limen pedem tulit. Et ores signifie, le bourbier, ou mare, où le port sanglier se veaultre, & se souille, Apri volutabrum : mais en cette signification il semble qu'il vienne de souiller, & pour ce qu'il le faille escrire Sœil ou Soil.

Suer, Sudare, Consudare, Sudorem emittere.

Suer de toutes pars, Circumsudare.

Suer de trauail, Desudare.

Trauailler iusques à suer, Exudare laborem.

Il sue, Manat sudore, Sudat.

L'yuoire sue & degoutte, Illachrymat ebur.

Tu en sueras, si, &c. Eia, sudabis satis, si cum illo incœptas homine. Sueur, Qui sue, Sudator.

Sueux. Ie suis tout sueux Sudoris plenus.

Grande sueuse, Sudatrix.

Vne sueur, Sudor.

Vne sueur froide sortoit de tout son corps, Gelidus toto manabat corpore sudor.

La sueur & moiteur coulant des parois, Aspergines parietum.

Boire sa sueur, Exugere sudorem.

Degouter de sueur, Exudare.

Sueurs ameres comme fiel, Sudores fellei.

Il iette hors vne sueur, Manat sudore.

Ietter sueurs de tous costez, Sudore diffluere.

Suant, Sudabundus.

Suement, ou Suerie, Sudatio.

Suffire, Sufficere.

Il doibt suffire d'en faire l'vn, Abundè est alterum efficere.

Il te doibt suffire, si, &c. Sufficere tibi debet, si exhæredatus, &c.

Ne te doibt il pas suffire, si, &c. Satín'habes, si, &c.

Satisfaire & suffire à quelque labeur, Parem esse labori.

Il suffit, Satis est, Sed ne plura.

Il suffit, voyons maintenant, &c. Apagesis, nunc de ratione videamus.

Il leur suffisoit que, &c. Satis habebant sine detrimento discedere.

Il me suffit, Sat habeo, Sat est, vel satis est.

Il me suffit pour, &c. Mihi autem ad vincendum satis est fuisse, & cæt.

Te suffit il, si, &c. Satín habes, mandata quæ sunt, facta si refero ?

Il luy suffit si alors on le reçoit, Sat habet si tum recipitur.

Il luy suffit en lieu de viande la voir, &c. Id satis habet sibi pro cibo, videre, amplecti, osculari.

Ne cela ne suffit pas, Ne id quidem satis est.

Il ne suffit pas seulement que, &c. Nec tantum refert, vt, &c.

Il ne suffit point seulement de la nature, &c. La nature de la terre ne sert pas seulement, Nec terræ tantùm natura circa has refert.

Qu'ils mettent peine d'acquerir ce qui suffit pour estre nourri & vestu, Studeant parare ea quæ suppeditent & ad cultum & ad victum.

Cette parole que tu me dis ne suffit point, ne me satisfait point, Pœnitet me verbi tui.

Vous suffise, ie vous prie, Obsecro, satis iam vt habeatis.

Ne te suffise pas de, &c. Ne satis habeas semel circuire.

Ne te suffisoit il pas du, &c. An pœnitebat flagitij te authore quod fecisset adolescens, &c.

Autheur suffisant & digne de soy, Idoneus author.

Il n'est pas suffisant, Impar est oneri iniuncto. Bud. ex Vlp.

Chose suffisante & d'importance de laquelle on doibue disputer, Res idonea de qua quæratur.

Terre grandement suffisante à bailler les viures pour chasque année, Largè sufficiens prædium annuis victibus.

Suffisamment, Idoneè, Satis, Abundè, Sufficienter. Vlpia.

Sa petite terre ne le nourrit pas suffisamment, Agellus eum non satis alit.

Ie gagne suffisamment, Suppetit mihi lucrum.

I'ay des biens à suffisance, Abundè mihi bona suppetunt.

Quand on a assez & à suffisance de quelque chose, ou largement, Suppetit res.

Suffoquer, & estouffer, Suffocare.

L'esprit est suffoqué de viandes, Cibis animus supprimitur.

Suffocation, ou estouffement, Suffocatio.

Suffocation de l'amarri d'vne femme, Strangulatus vuluæ, vel Strangulatio.

Suffrage.

Suggerer, Suggerere.

Suggestion, Suggestus, huius suggestus.

Suif, Seuum, vel Sebum, aut Sepum.

Qui oingt comme suif, Sebosus, vel seuosus.

Suiffe, Espece de poisson voyez Vandoise.

Suin, m. monosyll. Est cette moiteur crasseuse qui part de l'exhalation du corps. Auβi semble-il qu'il vienne de Sueur, qui vient du Latin Sudor, ainsi que Suinter, de Sudare. Ainsi dit on, Suin de laine, ou Laine auec le suin, Lana succida. Et Varron au liure 2. chap. 11. de re rust. conformément à cette deduction dit, Tonsuræ tempus inter æquinoctium vernum & solstitium, quum sudare inceperunt oues, A quo sudore, recens lana tonsa, succida appellata est.

Suin, Laine auec le suin, Lana succida, Œsypum.

Suinter, La playe suinte, id est, rend de l'humidité.

Suiure, Suite, Cerchez Suyure.

Sulphureux, Sulphurosus, voyez Soulfre.

Sultan, voyez Souldan.

Sumach, Vne sorte d'arbreau que les apothicaires & barbiers appellent ainsi, Rhus.

Sumelle, voyez Semelle.

Sumerger, voyez Submerger.



Superabonder.

Superabondance.

Superbe, Superbus, ύπέρβιοζ.

Superbe, com. Proprement est celuy & celle qui sont hautains, l'Italien dit Superbo, l'Espagnol Soberuio, le tout vient du Latin, Superbus, qui vient de cet autre Latin Super, en haut, par où est demonstrée l'energie du mot, lequel tantost signifie vice, comme, Vn homme ou vne femme superbe, qui veulent tenir les autres en reng inferieur à eux. Et tantost & par metaphore signifie magnificence, grandeur, comme vn bastiment superbe, c'est magnifique, de grande entreprinse, ce qui est auβi imité du Latin, & par l'Italien, & par le François. Virgil au 7. de l'Æneide, Tecta superba.

Superficie, Superficies.

Superficiel, Superficiarius.

Superficiellement.

Le superficiel & exterieur de quelque chose, Superficies.

Superflu, & ne seruant de rien, Superfluus, Superuacaneus, Superuacuus.

Tout le superflu qu'on couppe de quelque chose que ce soit, Putamen.

Superflu & excessif en viures, habits, & autres choses, Luxuriosus, Sumptuosus.

Estre superflu, & estre trop abondant, Superfluere.

Estimer superflu, Habere superuacuum.

Homme qui n'est point superflu à expliquer quelque chose, Pressus homo in explicanda re aliqua.

Purger vne chose, & oster tout le superflu, Disputare.

Oster tout le superflu de quelque chose, & la polir bien nettement, Limare.

Superfluité, Nimietas, Redundantia, Superfluitas.

Toute superfluité, soit en viandes, en habits, ou autres choses, Luxus, Sumptus.

En trop grande superfluité & excez, Sumptuosè, Luxuriosè.

S'abandonner à superfluitez, Luxuriæ indulgere.

Viure en toute superfluité & delices, Luxuriosè viuere.

Oster les superfluitez des arbres, Arbores castrare.

Auoir la Superintendence des affaires de la ville, Præsidere rebus vrbanis.

Le gouuernement & superintendence de toute la iustice, Iustitiæ ius dicentis genius summaque. B.

Qui a la superintendence de quelque chose, Præfectus.

Qui a la superintendence d'aucun lieu, Episcopus.

Qui auoit la superintendence & charge de l'estat des temples, & autres publiques edifices de la ville, Voyeur, Ædilis.

Superieur, Superior.

Superiorité.

Superlatif.

Superlatiuement.

Supernaturel.

Supernaturellement.

Supernel, Supernus, Supernas supernatis.

Supernellement, Supernè.

Supernumeraire.

Vne Superscription, Tiltre & escriteau qu'on fait sur quelque chose pour cognoistre que c'est, Titulus.

Superstition, Superstitio.

Superstition espandue, Fusa per gentes superstitio.

Estre deliuré de superstition, Leuari superstitione.

Superstitieux qui fait scrupule & danger où il ne faut pas, Qui a vne crainte de Dieu mal reiglée, & prinse à rebours, Religiosus, Superstitiosus.

Superstitieusement, Superstitiosè.

Supplice, Supplicium.

Suppléer, & amender la faute de quelque chose par vn autre, Supplere.

Il faut suppléer & aider à la lettre, Scriptum à sententia discrepat. Budæus.

Supplement & remplissement, Supplementum.

Supplier aucun, Supplicare alicui, Abiicere se alteri ad pedes, Abiicere se supplicem.

Supplier humblement, Submissè supplicare.

Supplier ou demander estre excusé de l'amende, Mulctam deprecari. Budæus.

Supplier la Cour de retenir la cognoissance de la cause principale, Precabundè deferre summæ rei cognitionem Curiæ, Deposcere Curiam iudicem summæ rei. B.

Ioinct ce que la noble & sage discretion de la Cour, sçaura mieux suppléer & aduiser, Implorare in auxilium suæ causæ etiam fidem iudicum intimosque sensus & prudentiam, veluti supplementum ieiunæ scriptionis. Bud.

Suppliant, Supplicans.

Face le suppliant sa requeste en iugement, Supplicans argumentum libelli sui palàm in iure exponere iussus, & cum aduersario ea de re certare. B.

Le suppliant debouté de sa requeste, Supplicator sua postulatione exclusus, Supplicis postulatoris exclusa petitio. Bud.

Supplians qui apportent ou font des presens, Supplicatores ferentarij. Budæus.

Supplication, Postulatio, Supplicium, Supplicatio.

Supplication, & proposition d'erreur, Supplex prouocatio.

Faire supplication, Vota facere.

Supporter, endurer, Sufferre, Ferre, Perferre.

Supporter & fauoriser, Subleuare aliquem. B. ex Cic.

Trop supporté & fauorisé, Nimium gratiosus. B.

Gens supportez & fauorisez en iustice, Homines in iure gratiosi, & comitate præditi prolixa & benigna. B.

Supporter le courroux d'aucun, Permittere iracundiæ alicuius.

Supporter la despense, Sumptum sustinere, vel tolerare.

Supporte moy, Fer me.

Support qu'on fait à aucun, Fauor, Suffragatio.

Auoir du support, Auoir des amis, Amicitiis propinquitatibúsque subleuari ac sustentari. Bud.

Support & appuy d'vne race, Columen familiæ.

Support & appuy de quelque chose, Adminiculum.

Supportable, digne d'estre supporté.

Supposer, & mettre dessoubs, Supponere, Subiicere.

Supposer faux testamens, Testamenta subiicere.

Supposé, Tantost est vn participe masculin, Et signifie vn qui est mis au lieu & place deuë d'vn autre, Subdititius, suppositus, summissus. Selon cela on dit vn enfant supposé, Partus extraneus subdititius. Supposé auβi est vn ablatif absolut, comme, I'ay acquis prescription sur tel heritage supposé que ie ne feray apparoir de tiltre, Prædium vsucepi dato quòd de titulo non conster, vel etiam si de acquisitione non doceam.

Vne personne supposée, Persona adumbrata. B.

Cela supposé & non confessé, Soit ainsi sans le confesser, Verum esto (quod tamen ita à me positum velim, ne fraudi sit confessio.) Budæus.

Vn supposeur de faux testamens, Subiector testamentorum.

Supposement de faux testamens, Subiectio testamentorum.

Vn Suppositoire, Balanus.

Supprimer, Cacher & receler quelque chose, Supprimere, Comprimere.

Supprimer quelque argent, Nummos vel pecuniam supprimere.

Supprimé, Suppressus.

Suppression, Suppressio.

Supputation, à verbo Supputare.

Rediger par supputation le cours des estoilles, Persequi numeris cursus syderum.

Sur, Est preposition locale & d'assiete, qu'on escrit auβi & prononce sus, pour autant que le François change aisement r, en s, & vient de Super Latin, qui est fait de ύπέρ Grec. Il est sur la montagne, Monti insidet. Et se prend auβi pour contre & au preiudice, Aduersus ac in perniciem, comme, Tous courent sur moy, Omnes aduersum me contendunt. Il a prins vn chasteau sur les Anglois, Arcem Anglis detraxit, In Anglorum damnum arcem occupauit, cepit. Le Hal des Hebrieux correspond à cela. Il est auβi vsurpé pour Touchant. Nicole Gilles en la vie de Philippe de Valois : Il enuoya ses ambassades pour obtenir certaines requestes sur le fait du voyage d'outre-mer, c. Touchant le voyage d'outre mer. Et estant en composition, importe signification d'excez, comme se peut veoir és dictions composées couchées cy apres. Sur signifie auβi deuers, comme, Ce vin tire sur l'aigre, Hoc vinum est subacidulum. Sur le nord, deuers le nord, Aquilonem versus. On dit auβi vin sur pour aigre, & suret pour aigret, pource par aduenture que le vin s'aigrit par la trempe & meslange du sureau, Vinum acidum, Acidulum.

Estre assis sur quelque chose, Super aliquid assidere.

Sur tout, que, &c. Ante omnia, ne, &c.

Sur toutes choses i'ay eu cela en recommandation, Mihi id semper antiquissimum fuit. Bud.

Sur tout mettez peine que vous vous portiez bien, Maximè autem date operam vt valeatis.

Tout sur le poinct, Droictement à l'heure. In ipso tempore.

Payer sur le champ, Payer contant, Repræsentare pecuniam, Repræsentare pretium rei emptæ.

Sur le vespre, Prima vespera, Sub vesperam.

Surabonder, Redundare, Superfluere, Superesse.

Suracheter, Acheter trop cher, ou plus cher que de raison, Nimio plus emere, Emere nimis carè, vel carius æquo.

Suradiouster, Superaddere.

Suranné, m. acut. Est ce qui a passé vn an. Ainsi dit on, Chappon suranné, qui est chapponné plus d'vn an y a, Capo anno maior. & Lettres surannées, qui ont passé l'an depuis la date & le seau y apposez. &, Lettres de surannation, celles par lesquelles est mandé executer celles qui sont surannées, nonobstant la surannation, ce qui est vne espece de relief de temps en fait de lettres patentes.

Surannée, f. penac. voyez Suranné.

Suranner, act. acut. Est passer l'an, comme, Vous laissez suranner ces lettres patentes, c. Passer l'an de leur date, sans les mettre à execution.


Surannation, f. acut. voyez Suranné.

Surattendre aucun, id est, cheminant ou cheuauchant tout bellement, attendre celuy qui vient, Ce n'est pas attendre tout coy, ains à demy & allant le petit pas.

Surboire, ou boire apres auoir mangé quelque viande, Superbibere.

Surcharger, Supra vires onerare, Nimis onerare, vel nimio plus, vel plus æquo, vel plus quàm par sit.

Surconceuoir, Quand la femelle estant pleine conçoit encore derechef, Superfœtare. Plin.

Surcot, m. acut. Est de la composition de surfaix, & est composé de sur preposition, & Cotte, par apocope de la derniere syllabe, & est l'habillement que les Roines, comme aucuns veulent (quoy que soit les grandes) portent pour richesse de couuerture, sur leurs cottes. I'apocope luy change le genre, auec la terminaison, qui est masculine.

Surcouurir, Couurir par dessus, Supercontegere. Cels. Superintegere. Plin.

Ce qui est baillé de Surcroist, & outre la mesure, Additamentum, Auctarium, Corollarium.

Voicy vne troisiéme année de surcroist qui met en attente le desir que i'ay de te voir, Annus tertius desyderio accessit.

Pour surcroist, ou paracheuement du loyer, & le comble, Pro mercedis cumulo.

Surcroistre, Supercrescere, Enasci, Subnasci.

Que les herbes ne surcroissent, Ne subeant herbæ.

Surdité, Surditas.

Surdorer, Deaurare.

Sureau, m. acut. Sambucus.

Surelle, ou Ozeille, Rumex, Lapathum, Oxalis.

Surendouiller, ou Surentouiller, voyez Entouiller.

Suret, m. acut. Est le diminutif de Sur, & signifie aigret. Ce vin est suret, Vinum acidulum, aut sanè subacidum, voyez Sur.

Surfaire vne marchandise, Pluris indicare quàm par sit.

Surflorir, Florir par dessus le fruict, comme l'on voit és concombres & courges, Superflorescere. Plin.

Surflotter, Flotter par dessus, Supernatare. Plin.

Surgeon, Cerchez Sourgeon.

Surgir, neutr. acut. Est vn mot de marine, & signifie arriuer ou prendre terre & ancrer en vn port, haure ou plage, Appellere. L'Espagnol en vse auβi, & selon ce, dit, Vn nauio surto y anclado en tal puerto. Nauis appulsa. Vn nauire surgi. & Surgir en vn port, Portum ex alto cenere. Liu. lib. 23.

Surhaster, Haster plus que de raison, Nimis accelerare, Præcipitare.

Vn bon cœur se Surhaulce, d'heure en heure, id est, augetur.

svrik, voyez Luric.

Suriecter, Ietter dessus, Superiicere, Columel. Superiniicere. Cels.

Suriect, ou suriectement, Superiectus, huius superiectus. Col.

Surintendant, m. acut. Composé de deux entiers : Est celuy qui a regard sur vne compagnie, ou sur vn affaire manié par plusieurs, Penes quem summa animaduersio est, comme, Surintendant des finances du Roy, des bastiments, des fortifications, du conseil.

Surintendance, f. penac. Summa animaduersio, comme, Il a la surintendance & charge de la cauallerie, Penes eum summa equestris imperij est. Liu. lib. 23.

Surion, voyez Sourgeon.

Surlier, Lier dessus, Superalligare, & superilligare. Plin.

Surluire, Reluire par dessus, Superfulgere, Stat. Supermicare, Seneca.

Surmanger, Manger apres, Superedere, Supermandere. Plin.

Surmarcher, act. acut. Est marcher par dessus vn autre, comme en ce vers de Michel Seuin :

Cil qui vainqueur son ennemi surmarche.

Suppeditare. Il signifie auβi Passer outre la marche, Limitem supergredi. Plin. Prætergredi, Præterire.

Surmonter, & vaincre, Debellare, Domare, Superare, Vincere, Deuincere.

Surmonter quelqu'vn & passer plus outre que luy, estre plus excellent que luy, Anteuenire, Præcedere, Transgredi, Exuperare, Excellere, Antecellere, Anteire.

Tascher à se surmonter soy-mesme, Secum certare.

Se laisser surmonter à ses richesses, Mores opibus tradere.

Qu'on ne peut surmonter, Indomitus, Insuperabilis, Inuictus, Inexpugnabilis.

Montagne qu'on ne peut surmonter & outre-passer, Inexuperabilis, mons.

Surmonté, Superatus, Expugnatus, Debellatus, Victus.

Estre surmonté ou surpassé, Anteiri.

Surmontement, Exuperantia, Excellentia.

Surmulet, Espece de poisson de mer, qu'aucuns appellent Rouget barbé, Mullus, Trigla.

Surnager, Nager ou flotter dessus, Supernatare. Plin.

Surnaistre, Adnasci, Subnasci.

Surnaissance, Adnascentiæ, adnascentiarum.

Surnom, m. acut. Est l'appellation qui se donne à aucun apres le nom de la parenté & maison, Cognomen, ou Agnomen. Ainsi dit des Essars en sa traduction de Iosephe de la guerre des Iuifs, liur. 1. chap. 1. Au temps que Antiochus surnommé Epiphanes, & chap. 4. Antiochus surnommé Dionysius. C'est auβi le nom de la maison & parenté, Gentilitium nomen, comme quand on dit, bailler par nom & surnom la declaration des complices d'vn fait.

Tous les autres apres eurent ce surnom de Syluius, Mansit Syluius postea omnibus cognomen.

Qui a le mesme surnom, Cognominis, huius cognominis.

Surnommer, act. acut. Cognomen addere alicui, Cognominare, Imponere vocabulum, vel Cognomen facere alicui.

Estre surnommé & auoir vn sotbriquet pour quelque faute qui est en nous, Cognomen ex contumelia trahere.

Suroindre, Oindre par dessus, Superillinere, Plin. Superinungere. Cels.

Suronder, id est, Flotter dessus les ondes de la mer ou riuiere, Supernatare.

Suros, Qui vient aux cheuaux, comme qui diroit, Superos, huius superossis.

Surpasser aucun, Le passer, passer outre luy, & estre plus excellent que luy, Superare, Exuperare, Antecedere, Excellere, Antecellere, Præcellere, Præcedere, Anteire.

Surpendant, Superimpendens Catul.

Fromage surpendu, id est, sursum pendens in cauea.

Surpelis, ou par syncope Surplis, m. acut. Est l'habit à manches larges fait de toile blanche, fronsé au collet ouuragé de blanc aux espaulieres & en autres endroicts, que les gens d'Eglise vestent sur leurs robbes vaccans aux fonctions Ecclesiastiques, lequel ne passe le genoil, en quoy il differe de l'aube Sacerdotale, Supparus, auβi en vient il. Estant Supparus, ou Supparum, genus indumenti lineum, quo puellæ Romæ vtebantur siue eo superindutæ, Ce que Varro & Festus disent. Siue subindutæ, cōme Nonius dit. Strabon au liur. VII. appelle καρβασινίω έφαπxxxxx. Vn vestement Sacerdotal de fin lin, dont les diuineresses des Cimbes vsoyent, Sacra carbasus. On pourroit auβi dire que ce mot est composé de Super, & Pallium, ou Palla, comme si on disoit Suppallicium. Et en aucunes contrées de ce Royaume, Pelle signifie robbe. Aucuns estiment qu'il est fait de Sub, & Pellis, par ce que le Camail & l'aumusse sont parsus le surplis, & le rendent Subpellicium.

Surplus, Ce qui reste, Quod superest, Superfluum.

Le surplus ou surcroist qu'on baille d'auantage outre la mesure, Corollarium, Additamentum, Auctarium.

Au surplus, Ad hæc, Præterea, Insuper.

Surprendre, act. penac. Est arriuer à l'impourueu & de sursault sur aucun, De improuiso alicui interuenire. Terent. in Heautontimorumeno. Ainsi dit on, Il a surprins les ennemis, Hostes imprudenteis oppressit. Et d'vn amy qui nous arriue sans nous auoir aduerty de sa venuë, Il m'a surprins, Non premonito aut non suspicanti mihi superuenit. Lesquelles manieres de dire sont propres & prinses en bonne part. Mais quand on dit soit és Cours de plaidoirie, soit és contracts, Il m'a surprins, cela est dit par translation & en mauuaise part, pour, Il m'a deceu, il m'a trompé, Dolo ac fraude me petiuit, dont vient surprinse, Captatio dolosa, qui se prend presque tousiours en mauuaise part, La nuit nous a surprins, Nox oppressit nos. Liu. lib. 22.

Surprendre lettres par le chemin, Literas intercipere.

Surprendre ou prendre à desprouueu, Prehendere incautum.

Surprendre & enuironner de toutes parts, Circumuenire per insidias, Circumuadere.

Surprendre en menterie, Tenere aliquem manifestum mendacij, In ipso mendacio deprehendere.

Toute chose par laquelle on surprend ou deçoit on aucun, Laqueus.

Cette troisiéme epistre t'a surprins, & t'a esté rendue, Hæc te tertia epistola oppressit.

Surprendre & tromper, Opprimere, Astutia eluctari, Supplantare, Fraudare, Decipere. B.

Surprendre sa partie aduerse, In articulo causæ aduersarium opprimere. B.

Tascher, à surprendre sa partie, Intendere fallaciam, vel captionem forensem aduersario. B.

Tascher à surprendre sa partie cependant qu'il est tant soit peu absent, ou fort empesché, Captare aduersarij absentiam momentariam, aut rei gerendæ difficultatem. B.

Il quiert à me surprendre, Hic me captat. B. ex Sueton.

Estre surprins, Teneri manifesto, Opprimi, Deprehendi.

Il a esté surprins de ioye, Occupatus fuit lœtitia. Liu. lib. 23.

Estre surprins de maladie, Morbo intercipi.

Surprins en adultere, Compertus in stupro.

Qui est surprins tellement qu'il ne sçait que faire & où se tourner, Deprehensus.

Surprins, In re improuisa deprehensi. B.

Surprins & enserré, In articulo temporis oppressus & astrictus. B.

Fortune m'a surprins, In quo me articulo rerum mearum fortuna deprehenderit, cernitis. B.


Surprinse, Deprehensio.

Prendre par surprinse, Intercipere.

Surprinses, Chicaneries, Tromperies qui se font en proces, Oppressiunculæ, Forenses captiones, vel oppressiones, Captiunculæ forenses, Fori decipulæ. Bud.

Brasser quelque surprinse en proces, Fallaciam forensem producere, Forensem dolum comminisci. B.

Vn appoinctement, extorqué ou donné par surprinse, Syngrapha iudicialis per oppressionem exacta. Bud.

Par surprinse obtenir quelque sentence, ou iugement, Per oppressionem sententiam auferre, vel decretum. B.

Sçauoir toutes les surprinses & finesses qui se font en proces, Omnes articulos temporum forensium tenere. B.

Vn surpreneur, Oppressor hominum. B.

Surpreneurs, Improbè captantes. B.

Surpreneurs, & trompeurs practiciens, Improbè captantes, Captionum forensium aucupes, Obreptionum artifices. B.

Surpreneurs qui espient, & prennent les gens au pied leué, Captatores atque aucupes momentorum atque articulorum, Imperitorum atque simplicium supplantatores. Bud.

Surquerir vn homme, ou trop interroguer.

Surroguer, Cerchez Subroger.

Sursault, C'est surprinse saillie à l'impourueu, Improuisa aggressio. Il vient de Sur & Sault, par la mesme raison, que sur & prinse, & sur & venir, en Surprinse & Suruenir, ou Sur importe impreuoiance, impremeditation. Toutesfois on en vse peu ou poinct sans cette preposition En, Et en signification aduerbiale pour effrayément ou de randon, comme, Il s'esueilla, Il se leua en sursault, & pour Inopinéement, comme, Il m'a prins en sursault, Inopinantem nihilque tale cogitantem me oppressit, Imprudentem oppressit.

Sursemer, Superseminare, Superspargere.

Sursemé, Vn porc sursemé, Porcus leprosus, quasi Superseminare quibusdam ceu granis lepræ, Insyncerus porcus.

Surseoir, Supersedere, Absistere, Sustinere, Differre. Surseoir l'assignation, Tenir l'assignation en estat, Vadimonium sustinere. B.

Surseoir l'exploict, Pour l'opposition de quelqu'vn, differer de passer outre, Intercessioni parêre. B. Surseoir le iugement d'vn proces, Iudicium sustinere. B.

Faire surseoir le proces, Facere iustitium causæ, Causæ iudicium inhibere. B.

Surseance, Dilatio.

Suruendre, Nimis carè vendere, Plus æquo vendere, vel quàm par sit.

Suruenir, neutr. acut. Est arriuer inesperéement & à l'impourueu, Interuenire. Seneca episto. 84. Il m'est suruenu vn affaire, Negotium se insperato mihi intulit, Interuenit. Liu. lib. 22.

Suruenir & aider à aucun, Subuenire, Auxilium afferre, Succurrere.

Si tu ne leur suruiens & aides de ton authorité, Nisi illis tua contingat authoritas.

Maladies suruiennent, Subeunt morbi.

Noises suruiennent & s'engendrent, Nascuntur dissidia.

Cecy m'est suruenu sans que i'y pensasse, Obrepsit mihi hæc res.

Il vous est suruenu vn pen d'argent, Paululum accessit vobis pecuniæ. S'il suruient des vents, Si venti incesserint.

S'il suruient quelque dissension, Si in reip. partibus dissensio intercesserit.

Il est suruenu vn autre affaire qui me destourne de cestuy cy, Noua res orta est ab hac quæ me abstrahit. Il est suruenu vne guerre, Obortum est bellum.

Il leur estoit suruenu vne si grande peur, que, &c. Tantus eos terror inuaserat, vt, &c.

Cette chose est suruenuë pour faire le comble, Accessit ea res in cumulu.

Outre les autres trauaux, cestuy est suruenu, Ad reliquos hic quoque labor mihi accessit.

Il n'est rien suruenu de nouueau, Accessit nihil noui.

On est suruenu à despourueu, De improuiso est interuentum.

Suruenant, Aduentor, Interueniens.

Vn suruenant qui suruient quand on est embesongné & empesché de besongne, Interuentor.

Suruenuë, f. penac. Qu'on dit auβi suruenement, Est arriuée à l'impourueu, Interuentus. La suruenuë des Ambassadeurs, Legatorum interuentus, Superuentus.

Suruerser, Verser quelque liqueur par dessus, Superfundere. Colu mel.

Suruestir, Vestir par dessus, Superinduere, Suet. Superuestire. Plin.


Suruiure, Superesse.

Suruiure à quelqu'vn, Superstitem esse alicui, Claudere lumina, Superesse alicui, Viuendo vincere aliquem.

Afin qu'il te suruiue, Vt vitæ tuæ superstes suppetat.

Qui suruit, & voit la Repub. destruite, Superstes Reip.

Suruiuant, Superstes.

Suruiuance.

Suruoler, Voler par dessus, Superuolare. Plin.

Suruoleter, Voleter par dessus, Superuolitare. Virg.

Suruider, Deplere, Decapulare, In alia vasa traiicere.

Sus, ou Sur, Super.

Qui est remis sus, apres auoir trebuché, Recidiuus.

Sus deuant, Eia abite.

Susceptible, de doctrine philosophique.

Susciter, & mettre en auant quelque chose, Suscitare rem aliquam.

Susciter à quelqu'vn vn accusateur, Ponere vel apponere accusatorem alicui.

Susciter à aucun vne accusation capitale, Periculum creare alicui.

Susciter proces, Lites & controuersias serere. Bud.

Susciter vn retrayant lignagier, Excitare sibi gentilem. Bud.

Susciter vn tiers à se venir rendre partie, Apponere sibi defensorem. Budæus.

Susciteurs de proces, Satores litium. Bud.

svse, Ville au commencement de Piedmont, Seiusium, vulgò Susa.

Vn Suseau, ou Sureau, Sambucus.

Qui est de suseau, Sambuceus.

Suspect, Suspectus.

Tenir pour suspect, Suspectum habere.

Suspection, Suspicio. On dit auβi soupçon, ou souspçon par syncope de soupeçon, & Suspicion, pour le mesmes.

Suspendre aucun des commoditez & priuileges de la bourgeoisie, & neantmoins le contraindre aux charges, In ærarios referre.

Suspendre, Administratione summouere. B. ex Cic.

Suspendre de son office, Abrogare magistratum. B.

Suspendre quelqu'vn de son office iusques à deux ans, Abdicare aliquem magistratu in biennium. B.

Estre suspend & en doubte, Pendêre, Hærere.

Qui est suspens & en doubte, Suspensus, Hæsitator.

Suspendu de son estat, Ordine ad tempus motus. Bud.

Suspendu de l'entrée de la Cour, & de leur office de Conseiller, Abstinere Curia iussi, ob quædam secus admissa. Bud.

Suspendu de son office, Ab administratione summotus. B. ex Sueton. Vetitus quicquam pro magistratu gerere. Ex Liu.

Suspendu de son office trois ans, Magistratu in triennium summotus. Budæus.

Estre suspendu de son office iusques à trois ans, Vetari sentetia quicquam pro magistratu ad triennium agere. B.

Estre suspendu quelque temps de son office, Ad aliquod tempus vetari quippiam agere pro potestate & magistratu suo. B.

Suspension d'office iusques à vn an, Abrogatio magistratus annua. B.

Sustenter, Tolerare, Sustentare.

Estre sustenté & soustenu, Cibo aliquo sustineri.

Ils estoyent soustenus & sustentez de poissons d'eau douce, Fluuiatili pisce sustinebantur.

Le Sutin d'Angleterre, Sudor Anglicus.

Suye, f. penac. dyssyllab. Est la crasse & ordure de la cheminée, Fuligo.

Suyer, Nom d'arbre, Sambucus.

svede, Royaume septentrional, Sueonia, Suecia, vulgò Suedia.

Ceux de ce Royaume, Sueci.

Suyure, neutr. penacut. Est aller apres, marcher derriere vn autre par deuoir de subiection ou autrement. Le Lacquay suit son maistre, A vestigiis est, Eius vestigia prosequitur. La femme suyuoit son mary en larmoyant, Cum magnis fletibus quæstibusque eum prosequebatur. Liu. lib. 22.

Suyure ou poursuyure en diligence, Sectari, Consectari.

Suyure & aller apres quelqu'vn, Sequi, Consequi.

Qui suit, & va apres, comme vn page, Assecla.

Suyure aucun coste à coste, Cingere latus alicuius. B.

Suyure & hanter quelqu'vn, Conferre se ad aliquem.

Souuent suyure aucun, soit en chemin ou à aller à la ville, Assectari.

Suyure autruy à mal faire, Comitem se præbere furoris alterius.

Suyure aucun de paroles qui s'en va, Voce aliquem sequi.

Suyure aucun selon que sa voix nous monstre où il est, Consequi gradu vocem.

Suyure sa fortune, Sequi fatorum auspicia.

Suyure quelqu'vn de pres, & ne perdre point sa trace, Vestigia alicuius tenere, Vestigiis alicuius instare.

Il le suit de bien pres, Accedit proximus ad illum.

Suyure pas à pas, Suyure le train, Vestigiis sequi.

Suyure ce qu'on a entreprins, & le continuer, Tenere cursum.

Suyure tousiours vne mesme façon & maniere de viure, Conuenire sibi.


Suyure l'opinion du vulgaire, Pendêre ex errore imperitæ multitudinis.

Tascher à suyure la fausse opinion d'autruy, Aucupari errantem aliorum opinionem.

Cercher & suiure par le menu, Consectari etiam minutissima.

Suyure la voye du peuple, Via populi vti.

Vn homme de qui il ne fait pas bon suyure le conseil, Futilis author consiliis.

Qui suit quelque chose, Posterus.

Qui suit facilement, Sequax.

Qui suit & hante aucun pour apprendre quelque chose de luy, Sectator.

Qui suit Democrite pas à pas en ses opinions, Assectator Den.

Qui suit de trop pres les fautes que font les autres en parlant Latin, Exactor Latini sermonis molestissimus.

Vn chascun suit cestuy là, Omnes se illi venditant B. ex Cic.

Qui suit les lopins, Qui cerche ses repeues franches, Assecla mensarum.

Suyuant, Consequens, Insequens.

Qui n'a point de suyuant, Homo sine pignore, sine lare, sine cuiusquam charitate. B.

Le iour suyuant, Postero die, Postridie.

Suite, Assectatio, Consecutio, Continuitas ; Imitatio.

Suite & accompagnement, Comitatus.

La suite & officiers qui estoyent auec vn magistrat en la prouince, Comites iudicum.

La suite & consequence, Consequentia.

Suite & entretenement des choses, ou continuation, quand les choses s'entresuyuent, Continuatio & series rerum.

Suite ordinaire, Assectatio.

La suite du Conseil, Curiæ Prætorianæ comitatus. B.

Tout de suite, Ex ordine.

Trois iours de suite & entiers, Continuum triduum.

Suzeau, Nom d'arbre, Sambucus.

S Y

Syer, voyez Sie.

Vne Syllabe, Syllaba.

Vn mot de trois syllabes, Trisyllabus.

Par les syllabes, Syllabatim.

Syllogisme, Syllogismus, Ratiocinatio.

Symbolizer.

Symbolization.

Symmetrie, Mesurage rapporté au naturel, Symmetria, Conuenientia mensurarum.

Sympathie, Sympathia, C'est vne similitude & comme conionction de nature, Naturalis consensus & conuenientia, Condolentia, Communis affectus. Estimant qu'il y eust quelque sympathie & symbolization ensemble. Pasquier.

Symphonie, Bon accord de voix ou d'instrumens de musique, Symphonia, Concentus, Consonantia.

Symptome.

Synagogue, Synagoga, Congregatio, Cœtus.

Syncere, Syncerus.

Syncerité, Synceritas.

Syncerement, Syncerè.

Syncope.

Syncopizer.

Synderese, ou Remors de conscience, Pars animæ quæ semper aduersatur vitiis συντηρεσιζ, Synteresis.

Syndic, & Procureur d'vne Communauté, Actor vniuersitatis, Syndicus.

Syndiquer, Rationem vitæ reposcere. B. ex Cic.

Syndicat, L'office de syndic, Syndicatus, huius syndicatus.

Synodal.

Synople, voyez Sinople.

Syre, Que communement on escrit Sire, Dominus, Herus. Il vient de κύριοζ, qui signifie autant que Dominus : mais nous muons le K en S, qui ne voudroit suyuant l'origine escrire Cyre, voyez Sire.

Syringue, Syphon syphonis. Il vient de Syrinx σύριξ, id est, fistula.

Petite syringue, Siphunculus.

Vne petite syringue à ietter medicamens liquides dedans les oreilles, Oricularius clyster.

Syringuer, Syringe, vel siphone, vel siphunculo liquorem iniicere.

Nicot-1606-T1.png

TA

Nicot-1606-T2.png
Abellion, m. acut. Est vn mot vsurpé du Latin Tabellio, par la mesme forme que le François dit de Scipio, Cicero, Cato, Scipion, Ciceron, Caton, & vient de Tabella, diminutif de Tabula, qui estoit enuers les anciens Romains vne tablete de bois quarrée plus longue, plastrée de cire, en laquelle auec vn poinçon ou broche de fer ils grauoyent leurs actes d’entre priuées personnes, mesme leurs lettres missiues ; lequel poinçon ils appeloyent style. (car quant aux actes & monuments publiques, ils estoyent en plus commun vsage, grauez ou en des grands & larges tableaux de fonte ou de cuyure auec le burin & l’eauë fort, ou de marbre & autre pierre dure, comme l’est la Tyburtine auec le ciseau,) Or n’y auoit il anciennemet entre les Romains des personnes establies par adueu & auctorité souueraine, pour rediger par style esdites tabletes cirées, les conuenances & contracts qui aduenoyent entre les priuées personnes, fussent ils d’entre viuants ou de derniere volonté. Mais estoyent redigez entre ceux qui contractoyent, presques en la maniere des seellez iadis tant vsitez entre les gentils-hommes François, & desquels les Archifs des Eueschez du pais de Nort sont pleins, & depuis declinant l’Empire ils furent establis en trop plus de grandeur d’office qu’il n’est en France, ou Tabellions sont dits ceux qui passent és villes de moindre importance, & és bourgs & villages, les actes d’entre personnes priuées, nous seruants en cela du diminutif Tabella, dont ce vocable est tiré, ne daignants du nom de Notaires, que ceux qui sont establis és villes de respect.

Tabellionage, m. penac. Est le greffe, bureau ou contour, où selon les Edits du Roy, tels actes sont enregistrez & comme insinuez.

Tabellioner, act. acut. Est rediger par vn tabellion en forme d’escriture authentique les actes que dessus.

Tabernacle, Es pauillon, Tabernaculum.

Le tabernacle de nostre corps, ou l’esprit est logé, Custodia corporis.

Table, f. penac. Vient par syncope du Latin Tabula, comme de Seculum, Crustulum, Seclum, Crustlum, &;signifie en general vn ais de bois long & quarré. Selon laquelle signification on dit Entablature, où plusieurs tels ais sont rengez pair à pair ensemble. L’Espagnol dit Tablado, & l’Italien Intauolatura. Tantost il signifie la table quarrée, sur laquelle on boit & mange d’ordinaire, que l’Italien dit aussi Tauola, & l’Espagnol Mesa, au plus pres de Mensa. De laquelle signification dependent ces manieres de parler, Mettre la table, Mensam apponere, sternere. Leuer la table, (dont vient cette maniere de parler, De releuée, pour dire, apres disner) Mensam efferre, ce que l’Espagnol dit, Alçar la mesa, Sustollere. Car anciennement les tables estoyent leuisses, ainsi qu’on le void encore vsiter és hostels du Roy, de la Royne, & des enfans de France, & presque en toutes les maisons & seigneuries en Espagne. S’asseoir à table, Assidere mensae, (car Discumbere, ou Accumbere, sont mots propres des anciens triclines, & à l’assiete des Turcs, dont nos Rois vsent quand ils sont à l’assemblée.) Se leuer de table, A mensa se erigere. Estre longuement à table, ou Tenir longue table, Diutius mensae immorari, adsidere. Et au contraire, Tenir courte table, & par metaphore, Tenir bonne table, Affatim epulari, Mensam plurimis ferculis instruere, Opiparè commensales ac conuiuas accipere. Tenir table à tout le monde, ou Tenir table ouuerte, qu’on dit aussi, Tenir table ronde & maison ouuerte, Absque discrimine quoslibet ad epulum admittere. I’ay dit Table de bois, & Table quarrée en cette-dicte signification, par ce que pour ce signifier on n’vse d’aucune adiection, ce qu’on fait quand la table n’est ni de bois ni quarrée. Car en tel cas on dit, ou Table d’airain, Aenea tabula, ou Table de pierre, Lapidea tabula. ou Table de marbre, Marmorea tabula, ceu mensa, Mot assez cognu & vsité au Palais à Paris, & Table ronde, Circularis tabula vel mensa. Qui est vn mot rehaulsé & signalé és Romans & histoires Françoises à cause des Cheualiers de la Table ronde, mise en auant par Artus Roy d’Angleterre au lieu de Westmonstier, laquelle est faite endemies losenges vertes & blanches entremeslées, dont le large faisoit le bord, & la poincte


le centre d’icelle table. Ce qui estoit ainsi diuisé par ledit Roy, pour monstrer la grande proüesse de tous lesdits Cheualiers estre pareille, si qu’on n’eust sceu à qui en donner l’aduantage, & que l’innocence & integrité de coeur à maintenir & exercer cheualerie, estoit sans tache & en vigueur sans fener ni flaistrir en eux. On dit aussi Tenir table ronde, pour le mesme que nous auons dit cy dessus, Tenir table ouuerte. Nicole Gilles parlant du retour du Roy Philippe Dieu-donné, ayant obtenu la iournée d’aupres le pont de Bouynes : Tant cheuaucha le Roy qu’il vint à Paris : les Bourgeois, l’Vniuersité, les Colleges, les Eglises, Religions & Conuents allerent au deuant à grands triomphes, chantans loüanges, & trompettes, clairons, menestriers, toutes les cloches de la Cité sonnans, les ruës tenduës de tapisseries, & tous autres signes de triomphe & ioye : & toute la nuit estoyent allumées torches, falots, flambeaux & lanternes, tellement qu’on voyoit clair comme le iour, & tindrent table ronde à tous venans par l’espace de sept iours, à grads fraiz & despens, c’est à dire, bouche à court, table ouuerte à desfray à tous qui venir y vouloyent. Et en la vie de Charles septiesme : Tantost apres commencerent à sonner toutes les cloches de la ville, & chanter par toutes les Eglises, Te Deum laudamus. Et le soir fit l’on feu de ioye, & grande solennité, & par les carre fours tenoit on table ronde à tous venans. Mathieu de Westmonstier en son Flores Historiarum, prend aussi table ronde pour tournoy de Cheualiers armez en lices, escriuant des cas aduenus en Angleterre l’an 1252. Factum est hastiludium quod Tabula rotunda vocatur, vbi periit strenuissimus miles Herualdus de Munteinni. Liuius au 23. liure la descrit ainsi, Apparata conuiuia omnibus in propatulo aedium fuere.

Table ronde, ou vn rondeau de patissier, Magis magidis.

Table qui n’a qu’vn pied, Monopodium.

Table faite en forme de Croissant, comme celle qui estoit au cenacle hemicycle du palais du Cardinal du Bellay pres Termini à Rome, Sigma sigmatis.

Tables de bois madré, Pantherinae mensae.

Table de bois picoté, comme d’ordure de mousches, Apiata mensa.

Table à tous venants, ou Table ronde, Epularis mensa. B.

Tenant table à qui y veut aller, Conuiuator mensae cuique patentis, atque etiam non inuitatis obuiae. B.

Gens qui suyuent les bonnes tables & friandes, Asseclae mensarum extructiorum. B.

Ce sera pour la fin de la table, Hoc ferculum claudet conuiuium. B. ex Martiale.

Vne table sur laquelle n’y a point de viande, Inanis mensa.

Garnir les tables de beaucoup de mets, Extruere mensas epulis.

Estans leuez de table, Misso conuiuio.

Honeste table, Victus frugi.

Qui tient bonne table, Lautus homo.

Chiche table, Victus sordidus.

Table de quelque metail que ce soit, Lamina.

Table pour ioüer aux dames, ou autre ieu de tablier, Calculus.

Ioüer la premiere table, ou Ioüer le premier, Primum calculum promouere. Liu. lib. 22.

Table d’autel, Abaculus altaris. B.

Vne table en laquelle est brieuement comprins ce qui est en vn liure, Index librorum.

Tablette, Tabella, Mensula.

Tablette cirée en laquelle les anciens escriuoyent, Tabula cerata, Pugillares, Palimpsestus.

Tablettes esquelles on escrit toute chose que ce soit sans ordre, pour apres la mettre au net dedans son papier iournal, Aduersaria, aduersariorum.

Toute tablette sur laquelle on escrit nombres d’arithmetique pour compter, comme on fait sur les ardoises, Abacus.

Tablettes où les anciens escriuoyent comme nous faisons en papier.

Les tablettes où le testament estoit escrit, Tabulae.

Les troux des tablettes de bois, esquels on met les marchandises chascune à part, Nidi.

Le ventre & la tablature d’vn luc, ou autre instrument semblable, Testudo.

Tableau de peinture, Picta tabula.

Vn tableau où estoient ces mots escrits, Incisa tabula his literis.

Le tableau où sont les noms de tous les Conseillers de la Cour, Album Curiae. B.

Tablier à iouer, Tabula lusoria, Alueolus, Alueus lusorius.

Vn tablier à iouër aux dez, Fritillus.

Tablier de femme. Il vient de ce mot Table, car les femmes d'estat ceindent leurs tabliers seulement quand elles se veulent mettre à table, pour contre-garder leurs robbes Ventrale, huius ventralis. Hinc etiam Tablier pour vne grande nappe fort large.

Tabourer, act. acut. Est batre dru & menu du pied, de la main ou auec baston, pierre ou autre chose contre quelque huys, fenestre, ou autre chose de bois, Ostium, aut fenestram, postémve tundere, calce, pugnóve, aut alia re quauis ita vt sonum grauem edant. Ainsi on dit, qui taboure à la porte ? Quisnam fores adcalcitrat ? Le mot est imite de Tabourin, par ce que celuy qui taboure ainsi, fait rendre vn son comme de Tabourin de guerre.

Tabour, m. acut. Est nom general, à cet instrument Circulaire, lequel és deux fonds est bouché & couuert de peau d’asne, en sorte de parchemin tedue par des cordeletes, tout autour, laquelle patue d’vn ou deux bastons par le moyen de l’air enclos entre lesdits deux fonds, & d’vne cordelete tendue à trauers le bas fonds d’iceluy instrument, rend vn gros son & esclatant : car & celuy, duquel les tabourineurs accompagnent leur fleute en fait de danserie, & celuy dont l’infanterie est conduite en la guerre, & animée és batailles & assauts, sont appelez Tabours ou Tambours, selon le mot ou Italien Tamburo, ou Espagnol Atambor. (Car Atabal est de gens de cheual, & pur Morisque, combien que du petit Atabal, qu’en Languedoc on appelle Tymbale, il soit aussi vsé en danserie) & en toutes lesdites quatre langues est mot par onomatopoee, Tympanum.

Tabourin, m. acut. Semble estre diminutif de tabour, & faire difference d’entre le gros Tabour de guerre, & les moindres des tabourineurs & petits enfans, tout ainsi que Musequin & Cheualin le sont de Museau & Cheual. Toutesfois on dit, Tabourin de Suisse, & Tabourin de guerre, Tympanum bellicum. Et batre le tabourin, Tympani crepitu atque sono milites ad conscriptionem inuitare. Et appelle on aussi Tabourin au recensemet des membres d’vne compagnie de gens de guerre, celuy qui le bat, tout ainsi qu’on appelle enseigne, celuy qui la porte, Bellicus tympanistes.

Tabouriner, neutr. acut. Sonner du tabourin, verbe commun à tous tabourins soit de guerre ou autres : mais on l’applicque plus vsitéement aux tabourins de danserie, Tympanizare. Sueton. In Augusto.

Tabourinet, m. acut. Est le diminutif vsité de Tabourin. Vn petit tabourin dont les enfans passent le temps, Tympanulum, s’il se pouuoit dire. Selon ce on dit par metaphore, mener quelqu’vn au tabourinet, c’est à dire, l’eniauler & l’attirer comme vn enfant où l’on veut. Tabourinet aussi signifie ce petit reduict qu’on fait en l’encoigneure d’vne sale quarrée, soit auec de la tapisserie, ou auec des ais, d’où ceux qui y sont mussez peuuent veoir ce qui se fait en ladite sale. De laquelle signification par autre raison, peut auoir emané la dite maniere de parler, Mener au Tabourinet.

Tabourineur, m. acut. Est celuy qui sone du tabourin. Mais on l’approprie à celuy qui iouë du tabourin de danserie. Car celuy qui bat le tabourin de guerre, ne l’appellera on pas Tabourineur, ains Tabourin, voyez Tabouriner, & Tabourin. Tympanista, Tympanotriba. Plaut. In Trucul.

Tabourineuse, f. penac. Celle qui iouë du tabourin de danserie, Tympanistria. Aucuns vsent de Tabourineresse.

Tabourement, m. acut. Vient de Tabourer, & est l’acte de Tabourer. Et aussi le bruict & tempeste que fait celuy qui taboure, Fragor ac strepitus pulsationis.

Tabouret, m. acut. Signifie ores ce petit siege bas embourré couuert de tappisserie de poinct ou autre estoffe, ou les femmes s’asséent tenans leur cacquetoire, ou faisans leurs ouurages, Sedilo quadrupes quo foeminae vtuntur quum aut Senatum de fabulis anilibus habent, aut foemineo operi incumbunt. Et ores ce petit peloton quarré farcy de bourre que les femmes portent pendant de leur demy ceinct, où elles picquent leurs espingles & esguilles, qu’on appelle pour cette cause espinglier & esguillier, Promptuarium spinularium aciculariúmve. Et ores signifie vne espece d’herbe que les herboristes appellent Bursa pastoris.

Tabuter vne personne, Infestare, Inquietare, Molestare, Molestiam exhibere.

Tache, penac. Est ores la premiere & tierce personne du verbe, duquel l’infinitif est Tacher, qui signifie maculer, comme, L’huile tache, Oleum maculat. Et ores est nom f. gen. & signifie vne macule ou souillure, Macula, Labes, & par metaphore, Blasme, comme, Ce luy est vne grade tache à son honneur, Existimationi ingens macula atque labes est.

Tacher, act. acut. voyez Tache.

Tache qu’on a de nature au corps, Næuus.

Taches au visages comme lentilles, Vari, Lenticulæ, Lentigines.

Tache en l’oeil, Glaucoma glaucomatis, Glaucomatum glaucomati, Glaucoma glaucomæ.


Tache qui auoit prins croissance auec le demeurant, Concreta labes.

Tache blanche en l’oeil, Albugo.

Maladie qui vient au corps humain, comme taches blanches, Vitiligo vitiliginis.

Petites taches rousses qui viennent au corps & en la face en forme de lentilles, Lenticulæ, Lentigo.

Plein de taches & macules, Maculosus.

Sans tache, Incontaminatus.

Faire en aller vne tache d’vn vestement par lauer, Eluere maculam vestium.

Cette tache ne s’en ira pas facilement, Haec macula non facilè eluetur.

Eaues pour oster les taches, Aqua smectica, id est, emaculatoria. Budaeus.

Tachette, Labecula.

Tacher, Maculas facere, Maculare.

Tacheter, & marqueter, Distinguere, voyez en Marqueter.

Tacheté, Guttatus, Maculosus.

Qui est tacheté de blanc, Sparsus albo.

Tacite, Tacitus. Affection tacite.

Taciturne, Qui parle peu, Taciturnus.

Taciturnité, Taciturnitas.

Tacitement, Tacitè.

Tacle, Tout traict collé, ferré, pour tirer de l’arc. Collé, id est, de qui les pennons sont collez, & non pas cirez.

Tacon, Gallis est minor Salmo, Le petit saulmon.

Taffetas, Multitium. Bud.

Tahon, m. acut. voyez Taon.

Taie, Pic. Auia.

Taie en l’œil, Taie d’oreiller, voyez Taye.

Tail, m. Qui est de ce verbe Tailler, signifie tailliade, coupeure faite à chose trenchant, trenche. Mais est inusité au François, son composé est Detail. Le Languedoc en vse.

Taillade, f. penac. Trencheure, coupeure.

Taillable, com. penac. Celuy ou celle qui paye la taille à son seigneur, soit souuerain ou autre, Stipendiarius, tributarius, Stipendiaria, tributaria, voyez Taille.

Taillandier, m. acut. Qu’on appelle aussi faiseur d’œuure blanche, est l’ouurier qui fait les coignées, sarpes, & autres gros instrumens taillans, dont on taille & trenche le bois.

Taille, f. penac. Signifie tantost vne coupeure faite auec fer, ou pierre trenchant, Sectura, Incisio. Et selon ce est le verbe Tailler Incidere, Secare. En laquelle signification l’Italien aussi dit, Tagliare. Ainsi dit on vn coup de taille, Vulnus caesim illatum. Fraper de taille, Caesim percutere. La taille de la vigne, Malleolorum putatio, vitis detruncatio. Et d’vn tailleur d’habits, il a bonne taille, quand il taille vn habit seamment au corps, dont il a prins la mesure. Tantost vne petite piece de bois, en laquelle par osches ou inciseures on marque le compte & nombre de quelque chose, & lors vient de ce mot Latin Talea. Selon ce on dit, prendre du pain, du vin, & autres telles choses à la taille, Taleae caesuris ac crenis amphorarum vini, panum, modiorum alteriùsve rei numerum notare. Et de cette signification vient Taille, pour tribut imposé sur le peuple pour estre payé au Prince, d’autant peut estre que les impositeurs, ou asséeurs, ou distributeurs de tel subside, bailloyent anciennement à chascun taillable, sa quotité du tribut, merquée & oschée en tels petits bastons. Selon ce on dit, Imposer ou asseoir la taille, Tributum per familias pendendum distribuere ac partiri. Le sergent des tailles, Apparitor qui tributi pensitationem pignoribus captis vrget. Le Receueur des tailles, Tributi quaestor. Dont vient ce mot Taillon, Tributi additamentum. Creuë de la taille, Tributi augmentum, accessio. Ft taillable, celuy & celle qui sont subiets à payer la taille, Stipendiarius, Tributo addictus. Et taillable à volonté, celuy & celle qui sont tenus à payer la taille à la discretion de leur seigneur, qui est vne espece de seruitude, Dedititij, In quos arbitraria est domino liberáque indictio. Bud. Taille ordinaire, Tributum annuum, solenne. Mais si en cette signification on le vouloit tirer ou de ce mot Latin Talea, ains de cestuy Grec τελωτεία, ou de cestuy τελωτείον, qui viennent de cet autre Grec τελώ, qui est payer la taille, Ie n’y resiste pas. On dit aussi, la taille auec les frais à la cueillir se montent à telle somme, Tributi caput cum accessionibus ascendit ad hanc summam. B. Taille se prend aussi pour la coupeure du marc du vin estat sur le pressoir quand on le veut serrer derechef, Vuarum expressarum circumcisio, ou comme dit Varro lib. 1. c. 54. de re rust. Folliculorum acinorum expressorum circumcisio. Ainsi on dit, vn marc auoir eu vne, deux, & trois tailles, Iterum ac tertium circumcisos esse. Il se prend encore pour la facture du corps en grosseur & haulteur, soit d’homme, soit de beste, disant le Francois, Il est de belle taille, quand l’homme ou femme est de hauteur & grosseur proportionnée. Et vn cheual de legere taille, en Amad. au premier liur. Vn cheual qui a le corps & les iambes allegres. Selon ce on dit, Pour sa taille, ou eu esgard à sa petitesse, il a vne tres-grande voix, Vocem habet proportione maximam. Et il est de cette taille, & façon ou grandeur. Mais en Musique, Taille est la partie des quatre, qu’on dit Tenor. L’Italien dit Taglia, esdites deux premieres significations, & dit aussi Taglione. Tailler, Scindere, Secare, Insecare.

Couper, tailler, trencher, Caedere.

Tailler les arbres, Arbores castrare.

Tailler la vigne, Putare, Obtruncare vitem.

Tailler la vigne pour ietter du bois, Sarmentum in materiam submittere. B. ex Columel.

Tailler court les vignes pour les faire porter largement, Imperare vitibus geminatum reditum. B. ex Columella.

Tailler & engrauer, Scalpere, vel Sculpere.

Tailler ou tirer au vif, Effingere.

Tailler au vif en marbre, Ducere viuos vultus de marmore.

Tailler vn marc sur le pressoir, qui est quand le pressurier auec sa doloire le taille tout à l'enuiron, reiettant la tailleure sur le marc sur le milieu de la met, & l'espandant pour donner la deuxiesme ou troisiesme ou quatriesme serre, & en tirir encores du vin, Circumcidere. Varro lib. 1. cap. 54.

Tailler vne plume en petite lettre, Apparare pennam in acutum mucronem.

Se tailler chascun d'vn sextans, Collocare sextantes in capita.

Taille, Sectus, Insectus.

Taillé en pierre, E saxo scalptus, Signum formatum è marmore.

Marbres taillez, Marmora deformata.

Choses taillées en bosses & enleuées, Anaglypha, anaglyphorum.

Vn homme ou vn cheual bien taillé de ses membres, c'est à dire, bien formé, bien fait, Expressus membris homo, Perfecta forma homo.

Taillement de vigne, Obtruncatio, Putatio vitis.

Le taillant d'vn ferrement, Acies.

Tailleur de pierres, Latomus.

Tailleur de robbes, Sartor.

Tailleur ou graueur, Scalptor, vel Sculptor.

Tailleur d'images enleuées & semblables, Fictor, Anaglyptes.

Taillure ou coupure, Sectio.

Taillure d'arbres, comme de vigne, Caesura.

Taillure & graueure Sculptura, vel Scalptura.

Vn tailloir, Quadra, Mensa.

Taillement, Opsodaedalus. B.

Vn bois taillis, Caedua sylua.

Taion, Auus. Prins du Grec θζεοζ.

Taire, ab infinitiuo Tacere, auferendo c, quasi Taere.

Se taire, Tacere, Conticere, Conticescere, Obticere, Facere finem sermoni, Silere, Silentium facere, Silentium dare, In silentium descendere, Immutescere, Obmutescere, Vocem premere, Consilere, Comprimere vocem.

Se taire d'aucune chose, & n'en dire mot, Mussitare, Praetermittere silentio rem aliquam, Reticere, Agere silentium de re aliqua.

Se taire quand il est temps, Se taire quand il y a danger de parler, Temporis gratia conticescere. B.

Qui se sçauent bien taire quand il en est temps, Qui linguis fauere norunt in articulo. B.

Se pourra on taire de, &c. Tacita esse poterit indignitas nostra ?

Ne te veux tu point taire, te deporter, ou cesser ? Pergin' ?

Tais toy ? Desine, vel Desinas, Quiesce, vel Quiescas, Nos missos face, Tace.

Faire taire tout le monde Facere silentium.

Faire taire vne personne, Ad infantiam redigere. B.

De qui on se doibt taire, Tacendus.

Ie me tay de Neron, Neronem transeo.

Qui se taist Tacens, Tacitus.

On se taist, Siletur.

De qui on se taist, & ne parle on point, Tacitus.

Encore que ie me taise de ce qui est ia fait, que ie ne die mot, ne peut pas vn chascun &c. Verùm vt haec missa faciam quae iam facta sunt, ex his quae nunc maximè fiunt, nónne quiuis potest intelligere, omnium architectum & machinatorem esse Chrysogonum ?

Il fut crié que chascun se teust Silentium factum est per praeconem.

On se teut, Silentium aliquandiu tenuerunt.

Il se teut incontinent, Mutus ilico.

Faire taire, Silentium alicui imponere.

Taisiblement, Tacitè.

Tais, Cerchez Tests.

Vne beste qu'on appelle Taisson, Melis, huius melis. Aucuns l'appellent Grisart. les autres Blareau.

Vn Talent, qui valoit six cens escus, Talentum.

Talent, pour grande volonté & desir, voyez Thalent.

Talion, Maniere de punition ancienne, Talio.

Vne Talle, Taller, voyez Thale.

Talmouse, Placenta triquetra, caseata. Picardis Goyelle.

Talut, ou Talus, m. Combien que ce mot vienne de Talus, mot Latin, toutesfois il n'est vsurpé par les François en la proprieté de son origine, disant le François Talon, pour ce que le Latin dit Talus, & Talus ou Talut par translation pour la pente ou escoulant d'vn heurt, ainsi qu'on void entre le val du fossé & le pied de la muraille. Lucian appelle cela


πζόπεζ, Antepedamentum. Et l'vsurpe le François ainsi, par ce que le talon de l'homme est ainsi fait. Selon laquelle signification on dit, Faire en talut ou en talus, c'est à dire, en adoulcissant de haut en bas, Statuminare. B. Les tonneliers ont attiré ce mot metaphorisé à leur mestier, appelans Talus, ce cerceau qui est tout le premier en l'emboucheure des douues, parce que ce cerceau là, eu esgard au Sommier (qui est ce cerceau double qui l'ensuit) gist en la relieure de la fustaille, comme en talut dudit Sommier.

Le Talon, Talus, Calcaneus, siue Calcaneum.

Talon de gouuernail, en fait de nauires, c'est le bas du gouuernail qui donne dans l'eauë.

Monstrer les talons & s'enfuir, Terga dare.

Tourner les talons, Terga vertere, vel conuertere.

Qui a les talons gros, & comme enflez, & fort estenduz, Scaurus.

Le dessoubs du talon, Calx.

Talonner, Talos admouere, Insultare calcibus, Premere ac signare talis. Ainsi a dit Nicot en ses Cantiques :

Des grands forests la fraieuse espesseur,
Toy Dieu deuant, m'estoit claire lueur,
Et des hauts monts, les chefs herissonnez,
M'estoient chemins hantez & talonnez.

Talonner außi est suyure de si pres quelqu'vn, qu'on luy marche presques sur les talons, Talis insistere. Et talonner est aussi dit celuy qui estant à cheual sans esperons, tabourine sans cesse contre le ventre du cheual de ses talons.

Tamarinde.

Tamaris, ou Tamarin, Nom d'arbre, Myrica, Tamarix, Officinis Tamariscus. ex ea fiunt pocula, in quibus bibunt splenetici.

Tamis, Cribrum farinarium vel pollinarium, Incerniculum.

Tamiser, Cernere, Excernere, Incernere, Succernere.

T'amour, com. gen. acut. voyez M'amour.

Tan, m. Est la pouldre d'escorce de chesne moulue & brayée, & reduicte à force de coups de pilons pesants soubsleuez & baissez auec vne roue, tournée par courant ou cheute d'eauë, ou à force de cheual, ou de bras de laquelle pouldre les taneurs couldrent & tanent les cuirs tant au couldroir qu'en la fosse, ce qui les affermist, endurcist & teinct de la couleur blasphastre dont ils sont auant qu'ils passent par la main du bauldroyeur, Puluis coriaria ex quercus cortice confecta ad solidanda coria voyez Coudrer.

Tané, m. acut. Passiua significatione, Ores & proprement est le cuyr qui est couldré, c'est à dire, outré de tan, & par iceluy endurcy & affermy, prest à bailler au bauldroyeur. Et ores ce qui est de couleur tanée, comme drap tané, linge tané, c'est de couleur de tan. Et ores par metaphore, outré de long ennuy & fascherie, par ce que à celuy ou celle qui le sont, le visage leur vient de couleur de Tan, voyez Tan. Excolor animi aegritudine.

tana, voyez Precopie.

Taner, act. acut. Tantost & proprement est outrer les cuyrs de tan, qu'on appelle proprement coudrer. Tantost teindre quelque chose en couleur tanée, c'est ressemblant à celle du tan. Et tantost par translation, fascher, ennuyer & molester autruy, Mœrore ac molestia quempiam conficere. Car a ceux qui ainsi sont outrez de fascherie & ennuy, le visage leur deuient iaunastre & blaphastre comme couleur de tan.

Tanerie, f. penacut. Se prend ores pour l'art & mestier des taneurs de cuyrs. Et ores pour l'amas & rue de leurs ouuroirs & boutiques.

Taneur, m. acut. Est l'ouurier & artisan qui tane les cuyrs, gros & menus voyez Coudrer, & Tan.

Taneuse, f. penac. La femme qui exerce la tanerie des cuyrs.

Ville-Taneuse, est vn village à trois lieuës de Paris par delà Saint Denys en France.

Tanche, ou Tenche, nom de poisson assez cogneu, Tinca.

Tandiz, Sunt qui putent integrum esse, En temps di, id est, In tempore diei, quod etiam dicitur, Ce temps pendant.

Tandiz, Interibi, Interim.

Tanesie, Nom d'herbe, Athanasia, Tanacetum, Artemisia, Monoclonos.

Tanieres, & autres lieux où les bestes se retirent pour dormir, Cubilia ferarum, Cauus & Cauum, Cuniculus, Latibulum, Latebræ ferarum, Spelæa spelæorum.

Tanné, Il vient de Castaneus, demptis tribus primis literis : Car c'est couleur de chastaigne.

Couleur tannée, Color ceruinus.

Tanné obscur, Baeticus color.

Taon, m. monosyll. Que le François prononce Tan, comme de Laon, Lan, de Caën, Can est vne espece de grosse mousche bruyant quand elle vole (duquel bruit tonant luy a esté donné tel nom) laquelle poinçonne cruellement les vaches, cheuaux, & autres telles bestes, & les tourmente fort en temps d'Esté. Aucuns l'aspirent en escriture, Tahon : mais c'est sans propos. Il vient de Tabanus mot Latin, fait par onomatopœe. Le Langue doc suit ledit mot Latin, & le nomme Tauan, acut. L'Espagnol de mesme Tauano, & l'Italien Tafano, aigrissant la consonante v, ce qui est pour ceux qui l'aspirent escriuants Tahon laquelle aspiration l'Italien tourneroit en digamme Aeolique. Si dit il, aussi Tauano, æstrum, Asilus..

Tanser, ou Tenser, Aucuns estiment qu'il vient de Tangere id est, lncrepatio, correctio, Detrahe praepositionem.

Tanser aucun, Adiurgare aliquem, Obiurgare, Increpare, Dictis accipere, Aliquem inclamare, Concertare cum aliquo.

Tanser & reprendre aigrement auec iniures, Probris increpare.

Il y a cause assez pour tanser & reprendre, Satis ad obiurgandum causæ.

Tanser à aucun, Contendere iurgio cum aliquo, Verba cum aliquo commutare.

Tanser à aucun en la façon d'vn yurongne, Debacchari.

Tanser l'vn à l'autre, Altercari, Iurgari.

Tanser fort & ferme contre aucun, Verbis vehementioribus aliquem prosequi.

Cesser de tanser, Obiurgationem susceptam reprimere.

Tansé, & reprins aigrement, Increpatus, Obiurgatus.

Tant, & si fort, Eò, Vsque eò, Adeò, Vsque adeò.

Atant, His dictis, His peractis, Post haec illáve transacta, Tantost apres, Incontinent apres, Inde mox, Et à tant feray fin à la presente lettre, c'est apres auoir tant dit ou escrit que dessus. Atant vint le bourreau qui mena la dame ardoir. En Oolim, pour tout aussi tost apres.

Tant seulement, Tantum, Tantummodo.

Ie vous recommande cestuy la tant comme ie puis, Eum tibi commendo in maiorem modum.

Tant de temps que, &c. Tamdiu dum forum habuit ornatum.

Il est tant, ou tellement esmeu, que, &c. Vsque eò est commotus, vt sine vlla dubitatione insanire videatur.

Tant impudent & effronté, Qua impudentia est.

Tant est non seulement, &c. Ita non modò nequam & improbus, &c.

Tant me fie en moymesme, Tantum mihi confido.

Tant petit soit, Quantuluscunque, Quanuis, vel Quantumuis paruus.

Tant que c'est, iusques à tant que, &c. Vsque eò dum, Dum, Donec

Demeures icy tant que ie vienne, Mane isthic donec redeam.

Ie n'enten pas tant en ces affaires, que i'ay veu, Non tam multum in istis rebus intelligo, quàm multa vidi.

Tant que ie puis, Quantum queo.

Tant qu'il peut, Quantum, vel. Quoad potest.

Tant que ie pourray, Tant qu'il sera à moy possible, Quantum potero, Quantum in me erit.

Ne delaisse point de me rescrire tant que tu pourras, Ne intermittas quoad eius facere poteris, scribere ad me.

Tant que tu as peu, De tout ton pouuoir, Quod in te fuit.

Tant que i'ay peu, Quoad per me licitum est, Pro mea parte, Quoad vel Quantum potui.

Tant qu'il pouuoit sans danger, il, &c. Quantum ex tuto poterat, rem Romanam fouebat.

Tant que tu voudras, Quantumuis.

Qu'ils troublent tant qu'ils voudront, pourueu que, &c. Quàm velint turbent, dum ne reducam.

Ceste nuict la, tant qu'elle se peut estendre, Ea, quàm longa est nocte.

Tant qu'il a vescu, Quoad vixit, Quandiu vixit.

Tant qu'il est possible, Quoad eius fieri potest.

Tant que le monde durera, Dum hominum genus erit.

Si tant est, Si modò, dum modò, Phrase vsitée aux secretaires d'estat és breuets des reserues. Le Roy a octroyé à vn tel, telle abbaye, si tant est qu'elle vienne à vacquer par le decez d'vn tel.

Tant s'en faut que, &c. Tantum abest, vt, &c.

Les lettres contiennent si grands secrets, que mesme à grande peine les laisse ie entre les mains de mes secretaires, tant s'en faut que ie les vueille laisser entre les mains du premier venu, Tantum habent mysteriorum literae, vt eas ne librariis quidem ferè committamus, nedum cuilibet.

Lesquels personne ne veut auoir en sa protection, tant s'en faut qu'on voulust estre de leur clientele & protection, Quos clientes nemo habere velit, non modò esse illorum cliens.

Tant soit peu, Paululum, Aliquantillum, Tantulum Tantillum.

Tant soit peu de vin, Minimum vini.

Il s'en faut tant soit peu, Tantum non, Modò non.

Si tu faux tant soit peu, Si tantillum peccassis.

Tant ta es aisé à appaiser, Quae facilitas tua.

De tant plus qu'il en y a, d'autant, &c. cerchez Autant.

De tant plus qu'il est long temps absent, d'autant plus le desire-ie, Quanto diutius abest, magis cupio tanto, & magis desydero.

De tant plus qu'il mangera de choux, de tat plustost sera il guari, Quamplurimam brassicam ederit, tam citissimum sanus fiet.

De tant que, &c. Quàm in his quoque libris erunt omnia compositiora.

Entant que c'est vne nation grandement fine & souspeçonneuse, Vt est hominum genus nimis acutum & suspiciosum.

Il n'en y eut pas tant que vous diriez bien, Non ita multi fuerunt.

Tante, Pic. Ante, & Belle ante.


La tante du costé du pere, Amita.

La tante du costé de la mere, Matertera.

Vn Tantinet, Aliquantulum, Tantulum, Tantillum.

Tantost, aduerb. acut. C'est incontinent, peu apres, Mox, statim, Et signifie le moment futur, & ce nonobstant on luy adiouste ceste diction apres, comme, Et tantost apres le Roy vint au palais, Non ita dudum postea, Mox dehinc, Il se prend aussi pour Atant, voyez A tant, Et qui le voudroit dire estre composé de ces deux aduerbes Tant & Tost, il ne s'esloigneroit de la raison. Il se prend aussi pour ores, à cest'heure, & sert en distribution d'vne chose & matiere par chefs & articles, tout ainsi que ces deux, Ores & A cest'heure, ou Astheure, comme ceci, vous ferez tantost en ceste sorte, & tantost en ceste autre, Hoc ages, tum quidem sic, tum verò aliquanto aliter, Tantost il s'en fie, tantost il s'en deffie, Alternis fidit ac diffidit, Liu lib. 23. Quelquefois il est mis par d'abondant & ne sert que d'elegance de parler.

Le souper sera il tantost prest ? Quàm mox cocta est cœna ?

Ie seray tantost en la maison, Mox apparebo domi.

En Tapinois, Dissimulatim, Latenter, Occultè, Semble que ce mot Tapinois vienne de ταπυνοζ, id est, humilis, depressus, submissus, En tapinois, c'est à dire, En se baissant & se faisant petit de peur d'estre veu, & sans faire bruit de peur d'estre ouy, En cachette. Aussi disons nous Tapi pour caché, Latens, & Tapir pour Cacher, Occultare, Celare, Abdere.

Tapir, voyez Tapinois.

Se tapir, Se blatir.

Tapir des pieds contre la terre & la creuser, Prosubigere terram.

Tapis, ou Tapisserie, Aulaea aulaeorum, Plagae, Plagula, Peripetasma, Peristroma, Tapetu, Tapes, Tapete, Textilis pictura.

Tapis de Turquie, Polymita, Phrygia, Attalica peripetasmata, B.

Tapis peints à l'aiguille de diuerses couleurs, Variata acu tapetia.

Tapisserie à bestes, Belluata tapetia.

Tapisser vne sale.

Taquet, c'est vne piece de bois clouée en quelque endroit pour arrester quelque piece qu'elle n'eschappe, ne glisse, ou crolle ça & là.

Taquin, c'est vn vilain auare & trop tenant, Tenax.

tarascon, ville de Prouēce, assise és confins d'icelle sur le rosne vis à vis de Beaucaire, ville faisant à l'opposite vn limite du pays de Languedoc, icelles deux villes separées par ladite riuiere de Rosne courant entre deux, dont est le dicton vsité parmi les gens d'icelles, Entre Beaucaire & Tarascon ne paist ne brebis ne mouton, Tarasco, Ceste ville est ramenteuë en plusieurs escrits des hommes doctes de cest aage, pour la rare pieté, saincteté de mœurs & sçauoir aux lettres Latines de sœur Scholastique Bectone abbesse des Nonains dudit lieu, laquelle auoit tant profité en la lecture de Ciceron & d'autres auteurs signalez ses contemporanées, que les escrits d'elle estoyent parangonnez à ceux des plus grands Ciceroniens de son temps. La renommée dequoy meut le Roy François premier & la Royne de Nauarre sa sœur, tous deux grands zelateurs des personnes lettrées, d'aller sur le lieu pour la voir, ce que Guillaume Bude, le lustre de ce royaume, Macrin & plusieurs autres de ceste marque firent aussi pour mesme occasion, la vie d'elle à esté mise par escrit par Lodouico Domenichi, en son liure, De la nobilta d'elle donne.

Qui est de Tarascon, Tarasconensis.

Tarault, voyez Tariere.

tarbes, ville episcopale, Tarbelli.

Tard, tantost est aduerbe de temps, Serò, Tardè, comme, Il vient bien tard. Es anciens Romans se trouue A tard, pour Tard, Il arriua à tard, c'est à dire, à heure tardiue. Tantost est nom adiectif, Serus, Tardus.

Plus tard de trois ans, Triennio tardius.

Iasoit que la chose soit venuë plus tard qu'on ne pensoit, Vt ca res tardior spe fuerit.

Trop tard, Serius.

Trop tard de deux iours, Biduo serius.

Il est trop tard de, &c. Serum est mihi alium quaerere regem, Sero est, &c.

S'il est trop tard de, &c. Si tempus non largitur, vt, &c.

Il vient sur le tard, Aduesperascit.

Pour le plus tard, Tardissimè, Quum tardissimè, Ad summum.

Si tard ? Nunc denique ?

Tarder, Moram facere, & inferre, voyez Targer.

Tarder quelque peu, Habere aliquid moræ.

Tu n'as point tardé que, &c. Tu nullam moram interposuisti, quin, &c.

Il n'y auoit chose qui luy tardast tant que de, &c. Nihil ei longius videbatur, quàm dum illud videret argentum.

Il me tarde bien que ie voye, Praegestit animus videre, B.

Tardant ou demeurant, Morans.

Homme tardif, Frigidus homo, Lentus, Segnis, Tardus.

Aucunement tardif, tant de corps, comme d'esprit, Tardiusculus.

Qui est tardif & lent de nature, Cunctans.

Qu'ils soyent plus tardifs à, &c. Segniores ad imperandum posthac cæteri sint, &c.

Arbre qui est tardifue à ietter ses fueilles, Sera arbor.

Tardiuer, Targer long temps en vne place, Cunctari.

Pommes tardiues, Poma serotina, & Autumnalia, & aequinoctialia.

Tardiuement, Lentè, Pigrè, Spissè atque vix, Tardè.

Tardiueté, Lentitudo, Segnities, Tarditas, Tarditudo.

Tare, f. penac. C'est dechet & diminution de quelque chose que ce soit, Detrimentum, Comme du quintal d'Angleterre à celuy de France, y a tare de quatre liures, Si pondo centum Anglicum cum Gallico conferas detrimentum quatuor pondo euenit, Et il y a tare de dix escus en ceste marchandise, à cause de la pluye. Quod detrimenti his mercibus ex pluuia contigit decem aureis aestimatur.Ce mot vient de Φθορά qui vient de Φθείρω, mot Grec, qui signifie degast, Corruptio, Aussi disent les Latins Corruptæ merces, Marchandises tarées.

La tare & dechet pour le change de quelque piece d'or, ou d'argent, Collybus, collybi.

Tarelle, ou Terelle, Terebra, voyez Tariere.

Tarelet, ou petite tarelle, Terebellum.

Targe, f. penac. Est vne espece de bouclier presque quarré & plissé par trauers en la forme de la lettre S, dont les Espagnols vsent encore és lieux frontiers de l'Afrique à la façon des Afriquains, qu'ils nomment Adarga, & le Languedoc Targue, Si fait le François, disant aussi Targue, quoy qu'il en ait presque aboli l'vsage, Cetra, Pelta, Parma.

Vne petite targe & bouclier dequoy vsoyent les Espagnols & ceux d'Afrique, Cetra, huius cetrae.

Qui est garni de tel bouclier, Cetratus.

Se targer, voyez apres Targer.

Targer, Tardare, Demorari, Moras agitare, Moram interponere, Cunctari, voyez Tarder, en Tard.

Il ne faut point targer à faire ceci, Non recipit cunctationem haec res.

Au moins targe aucuns iours iusques à ce que, &c. Saltem aliquot dies profer, dum proficiscor aliquò.

S'il targe, qu'il sçache, &c. Si remoratus fuerit, sciat, &c.

Si on eust targé tant soit peu de luy payer cet argent, il l'eust vendu, Vendidisset, si tantulum morae fuisset quo minus ei pecunia illa numeraretur.

Que targe ie de faire à sçauoir ce mal ici incontinent à ma maistresse ? Sed cesso heram hoc malo impertire properè ?

Que targes tu parler ? Cessas alloqui ?

Ils ne targent point, Non procrastinant.

Qui targe à faire quelque chose, & ne se haste point, Cunctator.

Sans targer ou differer, Abiecta omni cunctatione.

Se targer d'vne raison, s'excuser, & bailler quelque raison, Opponere causam, comme qui diroit, Se armer, se couurir, faire son boucher d'vne raison, En faire sa targe.

Targement, Commoratio, Procrastinatio, Dilatio, Cunctatio.

Oster tout targement, Discutere cunctationem.

Targue, voyez Targe.

Vne targue & pauois en façon de croissant, Pelta.

Qui vse d'vne targue & pauois, Peltatus.

tarentaise, ville & certaine contrée en Sauoye, Tarentasia.

Ceux de la Tarentaise, Centrones, Tarentasij.

Tariere, f. penac. Est vn instrument de fer emmanché de bois en potence, lequel en tournant fait que le fer perce & trouë le bois & marrein où il touche, & sert à faire les grands trous à mettre cheuilles, dont les charpentiers, charrons & telle maniere d'artisans vsent, aucuns le nomment Taraut. Terebra, Duquel mot Latin le François est venu, parquoy aucuns l'escriuent par e Teriere.

Percer quelque chose auec vne tariere, Terebrare, Exterebrare, Perterebrare.

Tarin, Nomen est auiculae, Thraupis thraupidis.

Tarir, vient de Arere : Tari, de Aridus, en adioustant ceste lettre t au commencement. Et semble que soit aduenu, par ce que en prononçant Il est ari, le son est tel, comme si le t estoit ioinct auecques a.

Tarir, Arefacere, Exarefacere.

Les fleuues son taris, Aruerunt fluuij, Exaruerunt amnes.

Fontaines seiches & taries, Torridi fontes.

Tarrascon, voyez Tarascon.

Tartarie, Tartaria, olim Scythia, Tartaria quae & Mongal dicitur, à fluuio Tartar, qui per eam fluit, nomen habet.

Tartares, ou Tartarins, ou Tartres, Tartari, olim Scythae, & Scythae Nomodes.

Vne Tarte, Scriblita.

Vne tarte de figues, Palatha.

Il paye la tarte de sa natiuité, Dat natalitia. Bud. ex Cicerone.

Tas, Semble qu'il vient de τασεω, id est, ordino, statuo, colloco, ou de τάξω, id est ordo έν ταξη τίθηναι, id est in ordine ponere. Inde conflatum. Entasser.

Vn tas de quelque chose que ce soit, Agger, Aceruus, Congeries, Cumulus.

Mettre tout en vn tas & en vn monceau, Aceruare, Exaggerare, Accumulare, Congerere.


Porter en vn tas, Aggerare.

En vn tas, Confertim.

Par tas, Aceruatim.

Tasche, penac. Est ores la premiere & tierce personne du verbe dont l'infinitif est Tascher, qui signifie mettre peine de faire quelque chose, comme, Ie tasche à faire cela, Studeo vel do operam hoc efficere, Conor vt id denique peragam, Et ores nom f. gen. Qui signifie ce qu'vn ouurier ou artisan a entreprins de faire, comme Voila ma tasche, ou c'est ma tasche, Eccum pensum meum, Illud operis efficiendum praescriptum habeo.

Tasche ordinaire que par chaque iour on doit faire, Iusta iustorum, Plena opera.

Contraindre de faire la tasche, Iusta exigere.

Ce qui nous a esté baillé à faire en tasche, ou ce que nous auons entreprins de nous mesmes par maniere de tasche, Pensum.

Faire ou acheuer sa tasche, Reddere iusta, Opus iustum vel Operas reddere, Iusta praebere, Peragere laboris pensum, Iusta operum peragere, Pensum absoluere.

Ie me retireray à ma tasche, Me ad meum munus pensúmque reuocabo, B. ex Cic.

Tascher & s'efforcer de faire quelque chose, Moliri, Conari, Niti, Anniti, Eniti, Conniti.

Tascher de prendre auec les mains, Manibus appetere.

Tascher de tout son pouuoir, Contendere.

Tasche de tout ton pouuoir & de toute ta force, Summis opibus vitibúsque nitere.

Il tasche de, &c. Studet ad arma rem deduci.

Il tasche & met peine de, &c. Manibus tendit diuellere nodos.

Tascher d'auoir louange en blasmant le sçauoir d'autruy, Aucupari sibi famam obtrectatione alienae scientiae.

Tascher d'estre en liberté, Libertatem experiri.

Tascher d'estre en l'amitié de Cesar, Caesaris gratiam sequi.

Tascher d'euiter aucun peril par requestes & prieres, Deprecari periculum.

Tascher de mettre en trouble la chose publique, Nouis rebus studere.

Tascher à monter, Petere sublime.

Tascher à monter plus haut, Ad altiora tendere.

Tascher de nuire, Quaerere locum iniuriae.

Tascher d'obtenir le royaume, Animum in regnum intendere.

Tascher de paruenir en quelque lieu, Appetere locum aliquem.

Qui tasche d'induire, Suasor.

Tascher à corrompre la foy & loyauté d'aucun, Attentare fidem alicuius.

Tascher à faire aussi bien qu'vn autre, Aemulari.

Tascher à faire perdre à aucun ses biens, Oppugnare bona alicuius.

Tascher à surprendre sa partie, Intendere fallaciam, vel captionem forensem aduersario.

Tascher de surprendre & deceuoir aucun, Espier l'opportunité de le prendre au bric, Captare hominem.

Ie ne tasche point de faire rire telles gens, Hisce ego non paro me, vt rideant.

Quand on tasche à prendre aucun sur le pied d'vne lettre, Tendiculae literarum.

Tascher à se tenir à quelque chose & s'appuyer, Adniti ad aliquid.

Cependant qu'elles taschent & s'efforcent à s'accoustrer & attiffer, il, &c. Dum moliuntur, dum comuntur an nus est.

Qui tasche à suyure vn autre, & faire ce qu'il fait, Aemulus.

Qui tasche à viure selon droict & raison, Cultor veritatis.

Qui tasche de gagner la bonne grace du commun peuple, Captator aurae popularis.

Ils taschoyent tant qu'ils pouuoyent que, &c. Tendebant summa ope vt Consules crearentur.

Ils taschent à cela seulement de, &c. In id solum student vt describere tabulas, &c.

Ils ne taschoyent qu'à cela, Ei rei operam dabant.

Qui ne tasche qu'à surprendre aucun & deceuoir, Insidiosus.

Qui a tasché & s'est efforcé de faire si grandes choses, Tanta molitus.

Taschement & effort de faire quelque chose, Nisus, Conatus, Molime.

Taschement & essay de prendre quelque chose, Appetitio.

Vne Tasse à boire, Patera, Crater, vel Cratera, Scyphus.

Vuider vne tasse tout d'vn traict, Haurire pateram. ¶ Tasse Pic. etiam significat Gibbeciere, Vsez des formules de Gibbeciere.

Tassette, herbe commune ainsi appelée en Picardie, & vulgairement par les Apothicaires, Bursa pastoris.

Taster, Tastonner, Attrectare, Contrectare.

Taster & gouster deuant, Praegustare.

Taster du vin, Censuram vini facere.

Taster & gouster petit à petit, Pitissare.

Qui n'est point rude ne aspre, mais est doux à taster & toucher comme vn œuf, Laeuis.

Tastonner les cheuaux de la main tout doucement pour les addoulcir & amignoter, Palpare.

Aller tastonnant, ou à tastons, Praetentare iter manibus.

Tastonnement, Palpatio, Attrectatio, Contrectatio.

Taudis, Testudo, Bud. ex Caesare, Pluteus, B. ex Veget. Tabulatum, comme Eschaffauds voyez Bennel.

Caché soubs ce taudis, Hoc veluti pluteo tectus, Bud.

Tauelé, m. Vsez des formules de Marqueter, & Mouscheter, Chien tauelé, Canis maculosus.

Tauelée, f. Fouillous parlant des chiens gris, Il en sort aucunesfois quelques vns qui ont le poil au dessus de leschine d'vn gris tirant sur le noir, & les iambes tauelées & ondées de rouge & de noir, lesquels se trouuent bons par excellence, Varietas nigri ac rubri.

Tauelure, c'est mouscheture,

Tauerne, Taberna vinaria, Taberna meritoria, Caupona, Oenopolium.

Valet de tauerne, Puer cauponius.

Tourner vne chose, & en retirer argent comme du vin à la tauerne, Cauponari.

Tauernier, m. acut. Est dit celuy qui fait tauerne, c'est à dire qui vend du vin à pots, sans fournir pain ne viande, ne asseoir. Mais plus generalement on le prend pour cabaretier qui assiet & fournit à boire & à manger pour vn desieuner, vn disner, reciner, ou soupper, & non de giste, ue d'estable, & est vn degré inferieur à l'hostelier, en ce regard, tout ainsi que la tauerne à hostellerie. Ciceron en l'oraison, Pro l. Flacco, Donne vn nom naturel certainement à ceste diction, qui est, Tabernarius, Mais non pas si naturel à ladite signification.

Mestier de tauernier, Cauponaria.

Vne Taulpe, Talpa.

Taulpe que nature a condamné à ne voir goutte, Damnatae caecitatis talpa.

Vn Taureau, ou Toreau, Taurus.

Toreaux champestres seruans à labour, Agrestes tauri.

Taute, Il vient de sic enim Graecè vocatur. Vne sorte de poisson qu'on appelle Calemar, qui a deux petis os comme vn cousteau & vne plume, & a le suc noir comme ancre, que ceux de Marseille appellent Taute, Loligo, loliginis.

Taute ou Orgueil, est vn billot que les ouuriers mettent deuant quelque grosse pierre ou autre chose la voulans mouuoir de lieu en autre, puis dessus assiées le dos de leurs pinses ou pieds de cheures ou leuiers, & mettent les billots sous la grosse pierre, ou autre gros faix. Cela fait, ils foulent & poisent tant qu'il peuuent sur les queuës ou bouts d'iceux outils, & par ce moyen soubleuent ceste grosse pierre, ou piece de bois, Hypomoclion.

Tauter, est mettre vne taute dessus quelque chose.

Taux, ou Tauxe, ou Taxe, & pris de quelque chose, Taxatio, Pretium, Indicatio, Indicatura, Aestimatio.

Ces choses ne viennent point en tauxe de despens, Haec non cedunt in calculum victoribus litium, in ratione ineunda impendiorum, B.

Frais qui ne viennent point en tauxe, Intertrimenta quæ in rationem non cedunt litis accessionum, B.

Il se fait beaucoup de frais qui ne viennent point en tauxe, Magna sunt pecuniæ intertrimenta, quorum calculi non ducuntur in ratione expensarum ineunda, Bud.

Tauxer, ou Taxer despens, Rationes inire expensorum in lites, Rationem sumptuum litis inire, Dispungere rationes expensorum in litem, B.

Tauxer les despens en la presence des procureurs des parties, Rationes sumptuarias litium pro potestate inire & arbitrari, adhibitis causarum cognitoribus singula capita disceptantibus, B.

L'article du salaire des commissaires qui ont tauxé les despens, Calculus honorario eorum destinatus qui rationem subductam subsignauerunt, B.

Tauxer les espices d'vn proces, Litis inspectae & expositæ iusta aestimare, Honorariorum iudicialium rationem inire, Dicasticorum modum constituere, Bud.

Tauxer combien chaque cité baillera d'argent, Describere pecuniam in ciuitates.

On tauxe la grandeur des richesses, & dit on combien vne personne est riche, en voyant sa despense, Æstimatione cultus atque victus, terminatur diuitiarum modus.

Tauxer le payement aux bataillans, Constituere aera militantibus.

Tauxer, Alouer, Expensa ferre, B.

Tauxeurs de despens, ou Commissaires commis à tauxer despens, Dispunctores rationum expensorum in litem, Arbitri & aestimatores impendiorum litis. Bud.

En tauxation de despens, In aestimandis sumptibus, Bud.

Debatre & diminuer vne taux ation de despens, Certare imminuenda impendiorum summa, inducendísque nominibus multis, & expungendis. B.

Taxe, Taxer, voyez Tauxe.

Taxer aucun, & reprendre, Taxare, Carpere aliquem, Attingere aliquem suspicione, Perstringere aliquem.

Il fut taxé, Fuerunt aculei in eum.

Taxer quelqu'vn par vn iuge en prononçeant sa sentence, Aculeum sententiae suae in aliquem coniicere.


Le taxaté d'vns despens, Ratio putata subductáque, Bud.

Vne Taye, & tache blanche en l'œil, Albugo.

Tayes de l'œil, Tunicæ vel tuniculæ oculorum, Membranæ.

Vne taye qui est au milieu de la noix, Dissepimentum.

Vne taye d'oreiller, Theca puluini.

Tect, cerchez Toict.

Le tect d'vne maison, Tectum domus.

Tect ou estable à porceaux, ou à oyes, Hara haræ.

Estable ou tect, Clausum.

Teigne, Scabies, Porrigo porriginis.

Vne herbe dite Teigne, Cynomorion, Orobanche.

Teigneux, Scabiosus.

Herbe aux teigneux, Hippolapathum.

Teiller du chanure, voyez Tiller.

Teindre d'autre couleur que la couleur naïfue, Tingere, Inquinare, Fucare, Infucare.

Teindre des peaux en couleur d'or, Ducere colore aureo pelles.

Teindre, frotter & enduire de quelque liqueur, Inficere.

Teindre d'vne espece de croye teincte en pourpre, de quoy les peintres besongnoyent, Purpurissare.

Qui teint, Tingens.

Qui teint vestemens de couleur iaulne, Crocotularius.

Suc dequoy on teint quelque chose, Infector succus.

Teinct, Tinctus, Tinctilis, Infectus, Fucatus, Infucatus.

Teinct deux fois, Dibaphus.

Du teinct, Atramentum sutorium.

Beau teinct de femme, Succulenta forma fœminae, Color bonus & viuidus : Contrà, Exucca forma, Bud.

Homme de bon teinct, Colore succulento suffusus, Budaeus.

Teincture, Sanies, Tinctura.

Teinctures noires pour cordonniers, Atramentum sutorium.

Bailler quelque legiere teincture, Imbuere.

Le faict de teincture, Tinctus, huius tinctus, Infectus huius infectus.

La teinturerie, Baphia, Officinae tingentium.

Teincturier, Infector, Offector.

Les teincturiers ne sçauent pas cela, Id tingentium officinae ignorant.

Tel, Talis, Huiusmodi, Eiusmodi, Istiusmodi.

Ie suis tel, Sic sum.

Que ferois tu auec vn tel homme ? Quid huic homini facias ?

Tel quel, &c. Tale scilicet quale, &c.

Ie suis tel que cestuy la, Sum quòd ille.

Tu es tout tel que tu estois parauant, Nihil ipso te fortuna mutauit, Idem es qui soles.

Tel qu'il faut pour quelque chose, Idoneus.

Nommez en vn tel que vous voudrez, Vnum aliquem nominate.

Ie t'ay fait tel que tu es, Tu mihi omnia incrementa tua debes, Bu

Il n'est point tel que ie demande, Hic mihi parum ex sententia est, Bud.

Tels que nous sommes, Quicunque in dicendo sumus.

Ie seray tel que tu voudras que ie soye, Vt voles esse me, ita ero.

Ie te bailleray tesmoings tels que tu voudras, Secundum arbitrium tuum testes dabo.

Ce sont fort beaux dons, mais ils n'ont garde d'estre tels que les nostres, Perpulchra dona, haud nostris similia.

Tu n'es pas tel que ie t'estimoy estre, Opinio de te multu me fefellit.

Tel quel, Quel qu'il soit, Qualiscunque.

Sa nature est telle, Sic est ingenium.

De telles gens, In talibus viris.

De telle sorte, Istiusmodi.

Il estoit de telle nature, que facilement il supportoit tout le monde, Sic vita erat, facilè omnes perferre ac pati.

Tellement, Taliter.

Tellement que chaque vigne, &c. Ita vt quaeque vitis, &c.

Tellement que puis apres toutes noises luy desplairont à voir, Adeò vt spectare posteà omnes oderit.

Tellement qu'il estoit facile de voir, &c. Vt consuetum amorem facilè cerneres.

Tellement qu'il n'est possible de mieux, Vt nihil possit vltra.

Tellement qu'il a mieux aimé voir perir, que, &c. Vt vel perire maluerit, quàm perdere omnia.

Ie trauailleray, à fin que ie soye tellement lassé, que, &c. Opus faciam vt defatiger vsque, ingratus vt dormiam.

Tellement quellement, Qualitercunque, Quoquomodo.

Tellement quellement escrire, Defunctoriè scribere, B.

Estudier tellement quellement, ou quelque peu, Leuiter attingere studia.

Telier, ou Tixier, qui fait la tele, ou toile, Textor.

Du Telon, voyez Tiretaine.

Temeraire, Sot & legier, qui fait les choses à la volée, Temerarius, Audax, Præceps, Inconsyderatus.

Homme merueilleusement temeraire, Audacia, vel Temeritate singulari homo.

Temerairement, Temerè, Audacter, Inconsyderatè.

Temerité, Temeritas, Audacia.

Temperer, Temperare.

Temperé & moderé, Temperatus, Temperans.

Vn lieu temperé qui n'est ne trop froid ne trop chaud, auquel souuent se leuent les nuées, Nebulosus ager.

Temperance, Temperantia, Temperamentum.

Il n'y a point de temperance où paillardise est, Libidine dominante temperantiae locus non est.

Temperature, Temperatura ferri, Quand vne chose est trop aigre, & que par mistion de choses contraires on luy oste vne partie de l'aigreur.

Faire egale temperature, Temperamentum æquare.

Temperément, Temperanter, Temperatè.

Tempeste, Tourmente de mer, Tempestas.

Tempeste du ciel, Tempestas, Cœli tempestas, Vis maior, Vis diuina.

Plein de tempeste, Tempestuosus.

Mer pleine de tempeste, Pelagus immitte, Mare procellosum.

La tempeste nous a esté contraire, Tempestare aduersa vsi sumus.

O quelle tempeste ? Proh tempestatem cuiusmodi ?

Appaiser la tempeste, Lenire tempestatem.

Tempester, Tumultuare, vel Tumultuari.

Tempester & tourmenter, Agitare, Vexare.

Les malades se tempestent, Aegroti conflictantur, B. ex Celso.

Homme tempestatif, Tumultuosus.

Tempestatiuement, Tumultuosè.

Tempestueuse mer.

Tempestueux flots.

Temple, m. penac. Est le mesmes que Eglise, Aedes aedis, Templum Duquel mot Latin, le François la prins.

Piller le temple, Fanum spoliare.

Vn temple où il y auoit lieu à lauer les mains, Delubrum.

Vn temple duquel on n'auoit rien osté, Integrum templum omni opere.

Temple qu'on a rempli d'odeurs, Templum odoratum.

Il a pleu pierres sur le temple, Templum lapidatum est.

Qui auoit la superintendence & charge de l'estat des temples, & autres publiques edifices de la ville, Vn voyer, Ædilis.

Deuant le temple de Iuppiter, Pro æde Iouis.

Temples, ou Tempes, m. penac. plur. num. Sont les deux endroicts de la teste de l'homme ou femme qui sont entre l'œil & l'oreille de chaque costé, Tempora, duquel mot Latin il vient.

Templettes, f. penac. plur. num. Sont les bandeletes que les femmes mettent à leur teste, Temporalia, Fasciæ temporales, Aussi ce mot vient de Tempora Latin.

Temporiser, voyez apres Temps.

Tempre, Citò.

Tempremeure, id est, citò matura viro, virgo præcox, præmatura.

Temprement, Citò.

Tempres, f. penac. en pluriel, Tempora.

Temps, m. Vient du Latin Tempus par syncope de la voyelle u, Tempus, Tempestas, l'Espagnol & l'Italien s'esloignent trop dudit mot Latin, disant le premier Tiempo, & l'autre Tempo.

Le temps, ou iour, Dies.

Le temps soit d'vn an, d'vn iour, ou d'vne heure, Hora.

Le temps de la nuict que toutes choses reposent, Silentium noctis, Intempesta nox, Concubium, Conticinium.

Bon temps, Bona tempestas.

Qui est du bon temps, Antiqui moris matrona, B.

Bons temps esquels regne paix & iustice, Aurea secula.

Tu as bon temps, Bene tibi est.

Et où est le temps & la façon de viure ? O tempora, ô mores, Bud. ex Cic.

Beau temps, Cælum serenum, Sudum, vel apertum cælum, Tempus bonum, Tempestas bona.

Par beau temps, Sereno, ablatiuus : Sereno tempore.

Vn temps serein, Silens cælum.

Le temps se tourne au beau, Disserenat.

Il fait vn temps bien coy, sans aucun vent, Tranquillum est.

Temps fort temperé, ne chaud ne froid, Temperatissimum anni tempus.

Aller par beau & doux temps, Tranquillitate proficisci.

Temps calme, Malacia malaciæ.

Quand le temps est calme, Æquatae auræ.

Le temps estoit calme, Dies erat silentis spiritus, vel placidi, Bud. ex Columel.

Temps fort deliberé & esueillé pour les laboureurs, Interuallum temporis vegetissimum agricolis.

Temps couuert, Austrinum cælum, Atrae nubes, Nebulosum cælum.

Le temps du iour couuert de nuées, Nubilum diei.

Il fait vn temps couuert, Nubilat.

Temps d'escouuert, Dies illustres & insolati, Bud.

Quand le temps est chargé, Impendente pluuia, Budæus ex Columel.

Le temps moite qui est deuant ou apres la pluye, auquel degoutte vne petite pluye, Substillum.

Temps fort sombre & couuert, Tenebricosissimum tempus.

Mauuais temps, Tempestas mala, Difficile & atrox tempus.

Temps pluuieux, Niuale vel pluuiosum cælum.

Mauuais temps, quand il pleut, vente, gresle, & autres choses, Tempestas.

Temps où tout est brouillé, Cæcum tempus.

Temps de brouillars & froidures, Brumale tempus.

Vn temps rude & mauuais, Non tractabile cælum.

Tresmauuais & vilain temps, Tempestas spurcissima.

Le mauuais temps ne fera point de dommage, Nihil damni erit ex tempestate.

Temps contraire, Aduersum tempus.

Faire quelque chose en temps contraire, Tempore aduerso anni aliquid facere, Le contraire est le faire en temps & lieu, id est suo ac commodo tempore.

Tu as vn temps fort contraire à ta maladie, Habes climactericum tempus.

En son temps cela est aduenu, Sua ætate, dum vitam ageret, illud contigit.

Temps fascheux, Temps d'auersité, Dura tempora.

Temps fort mauuais & dangereux pour le faict public, Alienissimum reipublicæ tempus, Dubium tempus reipublicæ.

Temps ennuyeux & fascheux, Temporis acerbitas.

Temps sterile, Seculum sterile.

Temps qui dure tousiours, Æternitas, Æuum.

Brief & court temps & terminé, Temporis angustiæ.

Temps fort brief, Perexigua dies.

Temps lequel ordonne de la mort ou de la vie des vignes, arbres, herbes, & autres, Decretorium sydus.

Le temps ordonné & arresté est venu qu'il faut faire ce que tu as promis, Nunc adest tempus promissa perfici.

Temps accoustumé & dedié à faire quelque chose, Tempus vsitatum ad aliquid faciendum.

Heure & temps qu'on prend parmi ses affaires pour faire quelque chose, Succisiuum tempus.

Il faut attendre temps plus propre & conuenant à escrire, Scribendi tempus expectandum maturius.

Temps propre & conuenable à faire, ou ne faire point quelque chose, Occasio.

Temps mal conuenant & mal propre, Inopportunum, vel Importunum tempus, vel incommodum.

Temps distinguez, Discriminata tempora.

Temps durant auquel on peut faire ce qu'on veut, Liberum tempus.

Temps qu'on ne peut recouurer ne reparer, Irreparabile tempus.

Temps renouuelant les choses anciennes, Replicans tempus.

Temps où il n'y a nulles nouuelles qu'on puisse escrire à son ami, Mutum à literis tempus.

Tout le temps qu'vne personne est accusée, Reatus, huius reatus.

Les temps esquels il est permis de dire ou faire beaucoup de choses qui ne seroyent pas bonnes à vn autre temps, Licentia temporum.

Vn temps qui fut, ou qui est venu, ou qui viendra, Aliquando.

Les temps passez, Prisca secula.

S'accommoder au temps, Tempori seruire, Foro vti, Tempori cedere.

Se donner du bon temps, Molliter se curare, Indulgere genio, Obsequi animo suo, Curare cutem.

Ne se donner point du bon temps, Fraudare genium suum.

Addonner son temps, l'appliquer & employer à faire quelque chose, Conferre tempus ad rem aliquam, Tempus alicui rei accommodare.

Blasmer les temps, Damnare tempora.

Consumer son temps à lire les pœtes, Tempus in poëtis euoluendis consumere.

Employer son temps à faire quelque chose, Ponere tempus & diem in rem aliquam, Dare tempus alicui rei.

Employer beaucoup de temps en quelque chose, Ponere dies multos in rem aliquam.

Employer tout le temps de son chemin à lire, Iter consumere in rebus gestis legendis.

Employer le temps prefix à parler, Assignatu tempus implere orado.

Employer le temps à l'estude, Suppeditare otium studio.

Employer son temps à l'estude continuellement, Ætatem in literis ducere.

Employer bien son temps, Rectè otia ponere.

Employer mal son temps, Conterere tempus frustra, Otio & literis abuti.

Mal employer le bon temps & loisir qu'on a, Bonas horas male collocare.

Tascher à n'employer de temps que le moins qu'on peut en quelque chose, Compendia temporis sequi.

Qui a fait son temps, Veteranus. B.

Il auoit ia fait son temps, Exacta iam ætate erat. B.

Occuper le temps, Obsidere tempus.

Par temps, maniere de parler ancienne, pour dire de bonne heure. L'Italien dit Per tempo, pour ce mesmes & en superlatif, Per tempissimo, à tres-bonne heure. Thomas de Glocestre vse menu & souuent de cette ditte façon de parler en son liure, des loix, establissemens & coustumes des combats en camp clos, Tempestiuè in tempore ipso.

Passer le temps, Tempus traducere, Otium, vel tempus terere, Ludere otium, Eximere tempus, Conterere tempus.

Passer le temps à quaqueter, Sermonibus tempus terere, vel conterere.

Passer le temps à la guerre sous quelque capitaine, Militiam sub magistro tolerare.

Passer le temps de sa vie, Vitam exigere, Traducere vitam.

Passer le temps de sa vie, sans se heurter aux voluptez, sans s'addonner à icelles, Transmittere in offensas voluptates.

Passer le temps de quelque administration, Aliquod munus traducere.

Passer & prolonger le temps, Tempus ducere.

Laisser passer le beau temps en vain, Tempestatem prætermittere.

Mon temps me sera beaucoup plus aisé à passer, Erit mihi quasi decursus mei temporis.

Peu de temps, Exigua dies.

Donner temps & lieu à faire quelque chose, Locum dare aliquid faciendi.

Estre à temps, Ad tempus adesse, Tempestiuè adesse, aduenire.

Estre plus long temps auec quelqu'vn, Vnà cum aliquo plus esse.

Faire selon le temps, Tempori seruire.

Finer le temps de son office, Abire magistratu.

Gaigner le temps, Faire que le tour se passe, Extrahere diem.

Guetter le temps propice, Tempestates captare.

Mettre & employer du temps à considerer les choses, Tempus adhibere ad considerandas res.

Qui met long temps à faire quelque chose, Lentus.

Perdre temps, Ludere operam, B. ex Terent. Tempus nequicquam absumere Liu. lib. 23.

Tu pers temps, Nihil agis B. ex Plaut.

Perdre le temps, le consumer en vain, Aquam perdere.

Perdre le beau temps, Tempestatem prætermittere.

C'est tout temps perdu, Tempus nequicquam absumptum. Liuius lib. 23.

Prendre du bon temps, Sibi benefacere, Indulgere genio, Molliter se curare.

Prendre le temps & le loisir à penser à quelque chose, Spatium sumere ad cogitandum.

Prendre le temps & & l'opportunité, Tempus capere.

Prendre le temps comme il vient, Foro vti.

Prendre garde au temps, Conseruare & notare tempora.

Prolonger le temps, & donner plus long terme pour faire la besongne, Diem operi faciendo laxiorem dare.

Rapporter tout cela au vieux temps, Referre haec omnia ad memoriam vetustatis.

Reculer & esloigner le temps d'estire, iusques à la venuë d'aucun, Comitia detrudere in aduentum alicuius.

Garde de venir au temps qui ne sera pas propre, Vide ne cadat in alienissimum tempus aduentus tuus.

Tu viens au temps mesme qu'il falloit, In tempore ipso aduenis.

Ie suis venu tout à temps, Veni in tempore.

Tu viendras tout à temps, Ad tempus aderis.

Viure peu de temps, Breuem vitam agere.

S'il vit außi long temps, que, &c. Si tandiu vixerit tecum quàm ego cum Petro.

Tout le temps qu'il auoit de demourant de la guerre contre les Romains, Quicquid à bellis populi Romani vacabat.

Qui dure vn temps, ou quelque temps, Temporarius.

Qui est du temps passé & du vieil temps, Priscus.

Ce qu'on a fait le temps passé, Acta vitæ.

Qui est d'vn mesme temps, Coætaneus, Ætate coniunctus cum aliquo.

Ce temps ci, Hocce tempus.

Ce temps ici requiert autre maniere de viure, Hæc dies alios mores postulat.

Le temps s'approche, Appropinquat tempus, Propè est.

Il est maintenant temps, Iam tempus est.

N'est-il pas temps d'aller ? Iámne imus ?

Il n'est pas temps à present de, &c. Alienum tempus est mihi tecum expostulandi.

Il n'est pas encore temps de faire cela ? Nondum est maturitas illud faciendi.

Il viendra certainement vn temps, que, &c. Erit, erit illud profecto


tempus quum, &c.

Le temps viēdra bien tost auquel il, &c. Propè adest quum alieno more viuendum est mihi.

Le temps est venu, Tempus accidit, Adest tempus, Extat tempus, Nunc tempus est.

Le temps passé, Olim, Quondam.

Ce temps-là est passé, Abiit illud tempus.

Le temps s'est passé cependant qu'il disoit cela, Abiit hora dum hæc diceret.

Il a esté vn temps que, &c. Quondam fuit quum inter nos sorderemus alteri, vel, Fuit quoddam tempus quum, &c.

Le temps est trop long d'attendre qu'il sorte, Longum est, nos illum expectare dum exeat.

Le temps se rapporte bien à cela, Congruit tempus ad illud.

Le temps d'hyuer se change en esté, Tempus hyemis vertitur vel mutatur aestate.

Si le temps ne le permet point, Si tempus non largitur.

Quand le temps, ou le lieu est à poinct pour faire quelque chose, & conuenable, ou à propos, Opportunitas. Le contraire c'est, Inopportunitas.

Long temps, Longa dies, Longum spatium, Longum vel Longinquum tempus.

Cestuy parle de plus long temps qu'il ne peut auoir souuenance, Longius hic testificatur, quàm meminisse per ætatem potuit. B.

Il a esté long temps qu'il n'estoit nouuelles de luy, In obliuione diu iacuit,

Il y a long temps qu'on n'vsa de cette coustume que à present, Hæc consuetudo longo interuallo repetita atque relata est. Budæus ex Cicerone.

Qui a vescu long temps, Longæuus.

Qui dure long temps, Diutinus.

Quand quelque chose demeure long temps à mouuoir, Lenta viuacitas.

Ie demeureroy long temps si ie te, &c. Longum est Clitipho, si, & cæt.

S'il ne s'en fust fuy si long temps deuant, Si non tantò ante fugisset.

Demeurer long temps, Diu, vel Diutinè manere, aut longo tempore.

Si long temps, Tandiu.

Fort long temps, Perdiu.

Long temps apres, Porro.

Qui auoit esté fort long temps vieil, Qui diutissimè senex fuerat.

Long temps durant, Per multas ætates.

Il me pria si tres-long temps qu'il me contraignit de ce faire, Orare vsque adeò donec perpulit.

Si long temps apres ? Nunc denique ?

Long temps deuant, ou Beaucoup d'ans deuant, Multis ante seculis.

Long temps deuant, Longè ante, Multò ante.

Long temps deuant le iour, Bene ante lucem.

Ce n'est pas long temps ce qu'il demande, Haud longum est id quod orat.

Longueur de temps, Longinquitas temporis.

Il y a ia long temps, Pridem.

Il y a ia long temps, Olim, Olim iam, Iampridem audiui.

Il y a ia long temps que ie l'ay ouy, Iampridem audiui.

Il y a ia long temps qu'il cerchoit occasion, Iam diu aliquam causam quærebat.

Il y a fort long temps, Dudum.

Ami de long temps, Amicus antiquus.

Il y a ia fort long temps qu'ils ont fort grande noise ensemble, Iamdudum ætatem lites sunt inter eos factæ maximæ.

Il y a assez long temps, Dudum, Nuper, Pronuper.

Il y a fort long temps, Quàm dudum in portum huc venis ?. p. Longissimè.

Tu me saluës comme s'il y auoit long temps que tu ne m'eusses veu, Sic salutas quasi dudum non videris.

Il n'y a pas long temps, Nuper, Non pridem, Nunc nuper, Haud diu est. ex Terent.

Il n'y a pas long temps qu'il est venu demeurer ci aupres, Non diu huc commigrauit, vel Haud diu.

Il n'y pas si long temps qu'on diroit bien, Non ita pridem.

Combien y a-il de temps ? d o. Il n'y a pas long temps, Quàm dudum ? d o. Modò.

Ils disoient qu'il n'y auoit pas long temps qu'il viuoit, Modô eum vixisse aiebant.

De tant qu'il y auoit ia plus de temps passé, d'autant, &c. Quanto eius amplius processerat temporis, tanto, &c.

Il faut long temps attendre, Perlongum est.

Nous fusmes long temps à parler ensemble, tellement qu'vne grande partie du iour estoit ia passée, Multus sermo ad multum diem.

Vn peu de temps, Parumper, Paulisper.

Quelque peu de temps, Diutulè.

Ie suis empesché tant de temps, Tantisper, vel Tandiu impedior.

Tant de temps qu'il a vescu, Quandiu vixit.

Tout le temps qu'auons esté ensemble, Per omne tempus quo fuimus vnà.

I'est là le plus du temps, Ibi plurimum est.

Il ne cesse point tant soit peu de temps qu'il ne face mention de luy, Non tantulum intermittit tempus quin eum nominet.

A cause du mauuais temps, Cæli intempestate, vel intemperie.

A temps, ou Tout à temps, In tempore, Tempori, Maturè.

Vn autre temps, Aliàs.

Auant le temps & la saison, Immaturè.

Auant qu'il soit long temps il sera Consul, Breui Consul erit.

Le temps passé, In præteritum.

Le temps aduenir, Apud posteros, In posterum, In posteritatem, Æuo sequenti.

Il pense qu'il le fera le temps aduenir, Deinde facturum autumat.

Le mesme temps, Eodem interuallo.

Qu'il le laisse au temps aduenir, Præsens in tempus omittat.

Au temps où il y auoit moins de trouble, Tempore sedatiore.

Au temps qu'il faut, Tempestiuè, Opportunè.

Au temps qu'il falloit, In ipso tempore.

De long temps, Ex longo, vel Ex longo tempore.

Esprouuer aucun de long temps, Lentè ac fastidiosè probare aliquem.

De mon temps, Mea memoria.

De nostre temps, In nostra memoria. Gell. lib. 20. c. 1. nostra memoria, Æuo nostro, vel in æuo nostro, Nostra ætate, Tempestare nostra.

De tout temps & ancienneté, & de tel & si long temps qu'il n'est memoire du contraire, Il y a cent ans que nous iouissons de ce droict, Tempus vsus huiusmodi memoria excedit, Post hominum memoriam ita semper obseruatum est. Ex quo homines meminerunt, id ius semper vsurpatum est. B.

Vsures de certains temps, Vsuræ aliquanti temporis.

Dés ce temps-la que, &c. Ex eo tempore quo, &c. Ex quo, &c.

Dés le temps passé cette coustume a duré iusques à nostre temps, Antiquitus durauit hic mos vsque ad nostra tempora.

Depuis le temps qu'ils sont captifs, A quo tempore capti sunt.

Depuis le temps que tu, &c. Ex quo tempore tu, &c.

Depuis ce temps-là, Ab illo tempore.

Beaucoup de gens aussi du temps passé, Multi etiam superiori memoria.

Du temps de nos peres, Apud maiores nostros, Memoria patrum.

Du temps d'Alexandre, Sub Alexandro.

Dedans peu de temps, Cis paucos dies, Intra paucos dies.

S'en aller dedans certain temps, Ante certam diem decedere.

Deuant ce temps-là, Antea.

Ce temps pendant, Obiter, Interea, Interim, Interibi, Inter moras.

Ce temps pendant ie suis d'aduis que, &c. Tibi censeo latendum tantisper ibidem, &c.

Ce pendant que tu as le temps, Dum habes tempus.

Ce temps pendant que nous n'y estions pas, Absente nobis, vel Nobis absentibus.

Tout le temps durant, Inter omne tempus.

En ce temps là, Ea tempestate, Temporibus illis.

En ce temps là auquel Clodius, &c. Profectus id temporis, quum iam Clodius redire potuisset.

En ce mesme temps, ou en mesme temps, Per idem tempus. Liu. lib. 23. Sub idem tempus.

Ce n'est le temps de faire cela, Alieno tempore istud agis. Liu. l. 23.

En vn mesme temps, Vno, vel eodem tempore.

En temps & lieu, Loco, In loco, In tempore, Suo tempore, Opportunè.

En temps deu & de bonne heure, Tempestiuè.

Qui se fait en temps & en saison, Tempestiuus.

En peu de temps, Breui, vel Breui tempore.

Le temps que les procez doiuent durer, Menses anníque curriculi forensis. Bud.

On n'est plus dedans le temps de se faire releuer, Ætas excessit è præsidio legum. B.

En autre temps beaucoup plus mal propre il le feroit, Alieniore ætate faceret.

En quelque temps que ce soit, Quoquo tempore fuerit.

En temps de paix & de guerre, Domi & militiae.

En doux temps, Tranquillò.

En tout temps, Quibuslibet temporibus.

Hors temps & trop tard, Sero.

Hors temps & heure & saison, Intempestiuè, Importunè.

Qui vient, ou est fait hors temps & heure, Intempestiuus.

Qui est tout d'vn temps, Ætate coniunctus cum aliquo, Æqualis.

Iusques au temps present, Vsque ad hanc memoriam.

Ie prendray conseil pour le temps, Ad tempus consilium capiam.

Pour le temps aduenir, In reliquum tempus, In posterum.

Pour ce temps là, Vt temporibus illis.

Pour quelque temps, Ad quoddam tempus.

Pour long temps, In multa secula,

Pour quelque bien peu de temps, Aliquantisper.

Apprester selon le temps, Ex tempore parare.


Prendre conseil selon le temps & l'affaire, Consilium pro tempore & pro re capere.

Sur le temps qu'il deuoit venir, Sub aduentum eius.

Les Quatre temps, voyez Quatre.

Temporiser, neutr. acut. Est attendre temps commode à faire quelque chose : Demosth. In Olynth. tempus idoneu alicui rei geredae praestolari, atque adeo tardare ac differre, rem exequi. De là vient qu'on le prend aussi pour differer & tarder, Matth. c. 25. On dit aussi Temporiser auec vns & autres, & s'accommoder au temps, Tempori cedere, seruire tempori, foro vti, & ex consequenti conniuere, Dissimuler.

Temporisement, m. acut. Dilatio, Mora, tardatio.

Tenable, c'est ce qui peut estre tenu & defendu contre l'effort d'autruy, comme ce chasteau, cette ville est tenable, c'est à dire defensable contre l'ennemy, Quae aduersus vim atque impetum hostium teneri & defendi potest.

Tenaille, Forceps. à tenendo vel tenacitate nomen ductum.

Tenailler vn malfaicteur, Forcipibus candentibus inurere.

Tenant, tantost signifie vn homme chiche, Tenax. Tantost le limite par flanc, soit d'vn champ, soit d'vne maison, dont l'opposite est Abboutissant, qui est le limite par front. Selon cette signification on dit, Bailler la declaration d'vn heritage par tenans & abboutissans. Tantost signifie vn qui a entreprins & soustient vn tournoy contre quiconque s'y veut presenter pour faire armes, dont l'opposite est Assaillant : selon cette signification on dit en fait de cheualerie, és Tournois, les tenans & assaillans, Aides iuges & maistres de camp du tournoy, comme se lit au tableau du Tournoy de Henry II. estant à Escoüen.

Tenant aussi signifie continuation de quelque chose, Selon ce on dit, Tout d'vn tenant, c'est à dire tout d'vne suite & sans discontinuation, Vno tenore, Continenter.

Estre tenant de quelque contrée ou ruë, Cuiuspiam regionis vicíve oram attingere.

Voisin tenant & aboutissant à moy, Confinis, Conterminus meus.

Tencer, voyez Tanser.

Tenche, nom de poisson assez cogneu, Tinca tincæ.

Tendre, ou estendre, Tendere, Contendere, Intendere.

Tendre au deuant, Præpandere, Obtendere, Prætendere.

Tendre sa main au deuant & taster, Prætentare.

Tendre le voile au deuant, Obducere velum.

Tendre son giron, Expandere sinum.

Le tout tend à cela que, &c. Summa illuc pertinet, vt sciatis, &c. Omnia hæc nunc verba huc redeunt, vel eò pertinent, vel eò spectant, vt, &c.

Nos disputations ne tendent à autre chose, sinon que, Neque nostræ disputationes quicquam aliud agunt, nisi vt, &c.

La rep. tendant à ruine, Præcipitante rep.

Tendant à vne mesme fin, In vnum exitum spectant, vel tendunt.

Tendant à la couleur iaulne, Inclinans in luteum colorem.

Tendre à repos d'esprit, Aucupari tranquillitates.

Tendre à tous moyens, Aucupari & colligere omnia.

Où tend ce propos ? Quorsum haec spectat oratio ?

Penses-tu que ie ne sceusse pas bien où tendoient tes paroles ? Aut ego nesciebam quorsum tenderes ?

Cela tend en mont, Tendit sursum.

Où tendez vous ? Quò tenetis iter ? Quò tenditis ?

Tendre aux oiseaux, Aucupari, Insidias auibus moliri.

Tendre ses filez, Intendere fallaciam. B. ex Terent.

Tendre à aucun pour le deceuoir, Tendere alicui insidias.

Porter quelque chose & tendre auec sa main, Manu praetendere aliquid.

Bailler ou tendre la main à aucun, In aliquem manum intentare.

Tendu, Tensus, Tentus.

Tendu au deuant, Obtentus.

Tendu & roidi, Contentus.

Qui n'est point tendu, Incontentus.

Tenture, Obtentus, huius obtentus.

Vne tente & pauillon, Tentorium, Papilio, Tabernaculum. Liu. lib. 22,

Asseoir ou tendre ses tentes, Tendere.

La tente du prince, Augustale.

Se retirer és tentes de Cesar, In castra Cæsaris deuenire.

Qui est Tendre, Tener. Le Picard dit Tenre, seulement transposant ces deux lettres e & r. Le François met vn d entredeux.

Fort tendre, Prætener.

Dés qu'on est encores tendre, A tenero, & à Teneris, sub. annis. A teneris vnguiculis.

Deuenir tendre, Tenerescere.

Deuenir tendre & aisé à plier, Lentescere.

Tendret ou tendrelet, Tenellus.

Tendrement, Tenerè, & Teneriter.

Tendreté, Teneritas, vel Teneritudo.

Tendron, Tenellus.

Tendron, comme celuy de l'oreille ou du nez, Cartilâgo.

Le tendron du bout des arbres ou arbreaux, Turio rurionis.

Les tendrons qui naissent és vignes chacun an, Materia.

Les tendrons des choulx & autres herbes, Cyma.

Les tendrons de la vigne de quoy elle s'aggrappe & se tient à quelque chose, Capreoli vitium, Cincinni.

Les petits tendrons qui naissent à l'entour du nouueau sep tous les ans, lesquels on coupe comme inutile, Nepotes.

Tenebres, Tenebræ tenebrarum.

Plein de tenebres, Tenebricus, Tenebricosus, Tenebrosus.

Emplir de tenebres, Præumbrare.

Tenebreux, Tenebricus, Tenebricosus, Tenebrosus.

Tenement, m. acut. Proprement prins est le pais, contrée, & terres que quelqu'vn tien & possede. Iean le Maire, Noe ordonna Sabbatius Roy sur vne bande de gens qu'il enuoya habiter en Armenie, & confina leur tenement depuis Armenie iusques à la terre des Bactriens. Et au mesme liure Priam prospera en si merueilleuse affluence de richesses, qu'il aggrandit son tenement de neuf prouinces. Mais il se prend aussi pour ce qu'vn vassal ou roturier tient en fief, ou en censiue, & rente fonciere d'vn seigneur qui luy en a fait octroy. L'auteur du traicté des Admortissemens, francs fiefs & nouueaux acquests : Car si simplement vn prelat ou vassal du Roy pouuoient admortir au preiudice & sans le consentement du Roy, ils pourroient finalement admortir la totalité de leurs Tenemens par parties, c'est à dire ce qu'ils tiennent du Roy en fief ou en censiue.

Tenir à fable, Pro fabula ac nugis habere. Herberay au prologue de Iosephe, Dont plusieurs Romans parlent & escriuent si loing de la verité, que toute personne de bon esprit le doit tenir plus à fable qu'autrement.

Tenir, Tenere.

Tenir à perdu, c'est tenir pour perdu, Pro deplorato habere. Et de là en auant il fut tenu à perdu. En Oolin.

Tenir à vil à sot, c'est le tenir & reputer pour vn vil homme & sot. Villon, Si i'aime & sers la belle de bon hait, M'en deuez vous tenir à vil ne sot ? Pro nihili homine ac stupido habere.

Tenir au vent, en termes de mariniers, c'est tenir bon & faire teste contre le vent, & nonobstant qu'il soit contraire, aller la route entreprinse, ores bolinant, ores d'autre sorte.

Tenir à la mer, est tenir bon & faire teste contre la lame de la mer, venant au contraire de la route qu'on veut faire, & nonobstant ladicte contrarieté de lame, & icelle forceant faire vie.

Tenir serré & fermé, Continere.

Nous tenons l'homme, Habemus hominem ipsum.

Tien, Accipe.

I'aime mieux vn tien, que deux tu l'auras, Ego spem pretio no emo. Ex Terent.

Tien regarde, Hem aspecta.

Tien voila ie t'en deliure, Hem libero.

Tien, tien, vien ça, Redi, quò fugis nunc ? tene, tene.

Tenir son haleine, Comprimere animam. B. ex Terent.

Qui ne pouuoit plus tenir son ire, Impotens animi. B. ex Curt.

Tien toy ici, Istic adesto.

Chacun tient cela, & est de cette opinion, In confesso est.

Se tenir à l'opinion de quelqu'vn, Alicuius sententiae suffragari, Idem cum aliquo sentire.

Tenir conte au chapitre des receptes, Acceptum referre, Pro accepto in tabulis profiteri.

Tenir conte de ce qu'on a despendu, Expensum ferre.

Ne tenir conte de soy, Abiicere se, Nauci se facere.

Ne tenir pas grand conte de quelque chose, Floccifacere, Floccipendere Voyez Compte.

Tenir court planiere, voyez Court planiere.

Tenir le plus haut lieu de la ville, Obtinere summum gradum ciuitatis.

Tenir le siege deuant vne ville, Obsidere oppidum, vel Circunsedere, Obsidioni incumbere.

Tenir les grands iours, l'eschiquier, la Cour de Parlement, Forum agere, Senatum habere, Senatui operam dare.

Tenir noblement vn heritage, c'est le tenir en fief. Au chapitre 1. Art. 10. des coustumes de Paris, Quand peres & meres ayans fiefs & heritages tenus noblement, vont de vie à trespas, delaissez plusieurs enfans excedans le nobre de deux, venans à leur succession : au fils aisné par preciput pour son droict d'aisnesse appartient en chacune desdites successions vn hostel tenu en fief tel qu'il veut choisir pour principal manoir, ainsi qu'il se comporte d'ancienneté auec la moitié de tous les autres heritages tenus en fief : & à tous les autres enfans ensemble l'autre moitié & residu desdits fiefs & heritages tenus noblement, Iure ac nomine clientelario præium possidere. Aussi dit-on fief nuëment, & fief noble, Prædium clientelare, Comme au 46. Art. dudit chap. Franc aleu, auquel y a iustice, censiue ou fiefs mouuans de luy, se partit comme fief noble, mais où il n'y a fiefs mouuans, Iustice, ou censiue se partit roturierement.

Tenir ordre, Intra ordines consistere, Rem ordine ac rite agere, Ordini studere.

Tenir le parti d'aucun, Pro aliquo stare, Partes alicuius sequi.

Ne tenir ne pour l'vn ne pour l'autre, Neutri se addicere.


Tenir de l'vn & de l'autre, Huc illúcque inclinare, Ambigere. B.

Tenir sa promesse, Pollicitis stare, voyez Promesse.

Quand le Roy tient ce qu'il a promis, Præstare publicam fidem,

Tenir propos auec quelqu'vn, Habere sermonem cum aliquo, Sermones agitare, Verba facere.

Tenir le train & la maniere de faire d'vn maistre, Personam magistri referre.

Tenir deux offices, Obtinere duos magistratus. B.

Tenir table, est vne façon de parler ambiguë : Car on dit Tenir table simplement, & signifie receuoir vns & autres à disner & soupper, ce qu'on dit en plus de largesse Tenir table ronde, & tenir table à tous venans, Quosuis epulatum admittere, Conuiuari assiduè. B. ex Suet. Et, Tenir bonne table, qui signifie se traicter opulemment, Opiparè lautéque epulari.

Tenir quelque heritage par engagement, Fiduciariæ fundi possessioni incumbere. B.

Tenir par le Roy le lict de iustice, Curiam augustam principem habere. B.

Tenir trop longuement la Cour, Diem habendo Senatu eximere. Budæus.

Tenir la plaidoirie, Conuentus forenses agere. B.

Chien qu'on tient en tiltre, Canis emissarius B. Canis stationarius.

Tenir de court, Presser de pres, Instare, Vrgere.

Tenir ferme quelque opinion, Sententiam mordicus tenere, Obfirmare animum in sententia.

Tenons cela ferme en nostre memoire, Hæreat nobis illud.

Vous auez tenu bon iusques à la fin, Ad vltimum fidem exhibuistis. Budæus.

Ne tenir point longuement quelqu'vn, & luy dire en peu de paroles ce qu'on veut, Paucis cum aliquo agere.

Se tenir nettement, Se munditer habere.

Se tenir pres, Repræsentare sese. B. ex Columella. Adesse, Præsto esse, Adstare.

Se tenir fort, Confidere. Comme il se tient fort qu'il aura secours, Confidenter auxilia expectat. On dit aussi ie me tiens fort d'vn tel, De illius voluntate ac studio erga me planè mihi persuasum est. Et n'est pas cela mesme qu'on dit, Il se fait fort de sa femme, Vxorem contractui adstipulaturam spondet.

Tenir subiect vn ieune enfant, Astringere iuuenem.

Ie ne tiendray point cela secret, Effluet.

Quelle chose m'a-il tenu secrette ? Quid non mecum communicauit ?

Se tenir serré en sa maison sans sortir dehors, Domo se tenere.

Tenir aucun quitte de son serment, tout ainsi que s'il auoit iuré, & ne le faire point iurer, Gratiam iusiurandi facere.

Ie le tien pour receu, Acceptum habeo. B. ex Iustiniano.

Se tenir à genouil, Astare in genua.

Se tenir debout, Astare.

Se tenir ferme sur quelque chose, Insistere.

Se tenir coy, Præstare silentium.

Se tenir loing, Absistere.

Se tenir pres de quelqu'vn, Assistere propter aliquem.

Se tenir autour, Circunstare.

Se tenir où on estoit parauant, Prioribus vestigiis inhærere.

Se tenir en lieux destournez & secrets, In solitudinibus considere.

Il se tient auec sa mere, In contubernio matris suæ mansit. Budæus ex Sueton.

Se tenir és voyes, Viis insistere.

A peine se pouuoit il tenir à cheual, tant estoit vieil, Vix hærere in equo senex poterat.

Se tenir puis sur vn pied, puis sur l'autre, Alternis pedibus insistere.

Ie ne me puis tenir que, &c. Non possum pati quin tibi caput demulceam, Nequeo mihi temperare quo minus, &c.

A grande peine me puis-ie tenir que ie, &c. Teneo ab accusando vix me hercule.

Tenir l'expedition d'vn affaire en longueur, Rem trahere. Liu. lib. 22 Protrahere.

Tenir à quelque chose ou contre quelque chose, Hærere, Adhærere, Cohærere, Inhaerere, Obhærere.

S'il se peut faire que mon pere ne croye point qu'il ait tenu à moy que ces nopces n'ayent esté faictes, i'en suis content, Si poterit fieri vt ne pater per me stetisse credat quominus hae fierét nuptiæ, volo.

Ie ne vueil point qu'il tienne à moy que tu ne faces ton proufit, Nolo tibi vllum commodum in me claudi.

Il tient à luy, il est cause que ce n'a esté fait, Stat per illum quominus id factum sit.

Il ne tient pas à moy, Per me nulla est mora, Non moror, Nulla est in me mora, Non stat per me.

Il a tenu à toy, Per te stetit.

S'il n'eust tenu à toy, Absque te.

Il ne tient point à luy, Per hunc nulla est mora.

Il ne tiendra point à moy, Per me licebit.

A moy ne tienne, Per me sit.

A toy n'a pas tenu, Quod quidem in te fuit. B. ex Terent.

Le vendeur est tenu d'en faire iouir l'acheteur, Venditor tenetur vt rem emptori habere liceat. B. ex Africano.

Vouloir auoir le gré d'vne chose à laquelle on est tenu pour le deuoir de son estat ou office, Muneris sui priuatíque facere quod muneris est publici atque necessarij. Id munificentiæ atque obsequio acceptum referri velle, quod iuri ac legibus debetur. B.

Ie suis bien tenu à luy, Huic omnia meritissimô volo & debeo. Bud. ex Quintil.

Ie n'en seray point tenu à toy pour cela, Huius rei nomine nihil tibi præstabo. B.

Estre tenu à aucun, Debere alicui.

Ie suis tenu à toy, Obnoxius tibi sum.

Ie suis plus tenu à moy qu'aux autres, Ie me suis de plus pres, Proximus sum egomet mihi.

Considerant maintenant qu'il estoit tenu à Cesar, Habere se nunc rationem officij pro beneficiis, Cæsaris. B.

Nous sommes tenus à toy, Tibi debemus.

Tenir contre aucun, Resistere.

Il a tenu bon contre moy, Astitit mihi contrà.

On tient bon, Sustentatum est.

Il tient tant de moy, il se fie tant en moy, que, &c. Mihi fides, apud hunc est, nihil me, &c.

Il tient de vous tout son bien, Existimat patrimonium suum per vos constitutum.

Qui ne tient que de soy-mesme, Aptus ex se.

Qui ne tient rien de Dieu, Atheos.

Tien pour certain que, &c. Sic habeto, te, &c.

Tenir pour tout certain, Persuasissimum habere.

Se tenir pour content, & tenir pour receu, Accepto ferre.

Ie me tien bien pour content que, &c, Bene mecum agitur, quod, &c.

Se tenir pour content de l'excuse, Satisfactionem accipere.

Tenir pour non dit, Pro non dicto habere.

Tout tant que tu feras auec luy, ie l'auray pour aggreable, & le tiendray pour fait, Quamcunque ei fidem dederis, præstabo.

Tenir pour fait, Actum habere.

Ie tiendray à fait & a dit ce que tu auras fait, Actum habebo quod egeris. B. ex Cic.

Ie tiendray ce que le peuple en dira, In populi potestate ero. Budæus ex Liu.

Ie tiendray ce que tu luy promettras, Quamcunque ei fidem dederis præstabo B. ex Cic.

Tien moy pour excusé ie te prie, Excusatum me habeas, rogo.

Il tient tout ce pour gain, Omne id deputat esse in lucro.

Tenir pour fils, Loco filij habere.

On l'a tenuë tousiours pour sa sœur, Semper eius dicta est haec atque habita soror.

Estimer & tenir pour pere, Loco patris habere.

Qu'on tient pour perdu, Depositus Desperatus.

Tenir vne chose pour delaissée, Pro derelicto habere.

Tien pour tout promis, par tel si, que, &c. Semper tibi promissum habeto hac lege, &c.

Tenir pour receu, combien qu'on ne l'ait receu, Accepto ferre.

Que tous tiennent pour choses sainctes, Consecrata omnium religione.

Tenir pour suspect, Suspectum habere.

Cela tiendra, Ius ratúmque est. B. ex Liu.

Il ne se tiendra pas à cela, Non huic acquiescet B. ex Suet.

A celle fin que ie ne te tienne plus, Vt te absoluam.

Afin que ie ne vous tienne point plus long temps, Ne diutius vos teneam.

Il tint les gensdarmes en armes tous prests, In armis milites tenuit.

Qui est au guet, & tient l'œil sur le gouuernement d'aucunes gens, Episcopus.

Vne maladie qui tient fort, Tenax morbus.

Tout ce dequoy on tient ou on tire quelque chose, Dens.

Teneur en musique.

Teneur, ordre & suite, ou continuation, Tenor.

Mettre la teneur des paroles d'aucun, & transcrire mot à mot, Ponere verba alicuius in re aliqua.

Deux paires de lettres de mesme teneur, Eodem exemplo literæ binæ.

Le Tenon qui se met en vne mortaise, Cardo.

Vn petit tenon, Lingula edolata.

Tenser, voyez Tanser.

Tente, f pen Est ores vn pauillon de camp Tabernaculum militare. Ores vn drap de chanure ou autre toile soustenuë à baston seruant de ciel aux reuendeurs & autres petits ouuriers, que le Toledan appelle Tendilla, Vmbraculum venalitij. Et viennent de Tendre, Tendere tentoria. Et ores vn petit tortis de charpi à teste, en façon de petit clou à mousse, que les chirurgiens mettent dans les playes profondes, pour les tenir en esbailleure, & à ce qu'elles trop tost ne se clouent, Peniculum, penicillum.

Tenter, & essayer à faire quelque chose, Tentare, Pertentare.

Derechef tenter & essayer de faire quelque chose, Retentaer.


Tenter aucun couuertement, Subtentare.

I'ay esté tenté, Incessit cupido.

Tenteur, Tentator.

Tenteresse, Tentatrix.

Tentation & preuue, Tentatio, Tentamentum.

Tentation du diable, Impulsus dæmonis. B.

La Tentatiue des Theologiens.

Tenue, ou Tenure, Tenuis, Exilis. Si u vocalem verteris in u consonantem, fit dissyllabum, Tenuis. inde Tenue.

Il est si delié & tenue qu'on ne le peut voir, Fugit aciem tenuitas.

Fort tenue, Pertenuis.

Tenueté, Tenuitas, Exilitas.

Tenueté de fueilles, Foliorum exilitas.

Tenuement ou Tenurement, Tenuiter, Exiliter.

Tercer, ou Tercéer, Labourer pour la troisieme fois la terre, Terram, vel solum tertiare.

Terchin, m. acut. Est vn fleuue anciennement appelé Soana, qui se desgorge dans la mer Caspie, non loing du mont Caucase.

Tercot, oiseau, Voyez Torcol.

Terebinthe, L'arbre dont degoutte la terebinthe, Terebinthus.

Terebinthine, qu'on dit vulgairement Turbentine, Terebinthina resina, voyez Turbentine.

Terelle, ou Tarelle, Terebellum, voyez Tariere.

Terme. Il vient de Terminus Latin, ou du Grec, termatis, qui signifie autant comme Fin, borne, limite, Finis, meta, terminus.

Long terme, Longa dies.

Terme de vingt iours donnez par la loy à ceux qui estoient conuaincus par instrument, ou par leur confession, de debuoir quelque somme d'argent à aucun, Dies iusti.

Brief terme, Temporis angustiæ.

Le court terme & le brief iour, dedans lequel il faut enleuer quelque chose, Cohibitio.

Donner plus long terme à, &c, Aliam diem operi faciundo laxiorem dare.

Bailler cinq ans de terme & de durée, In quinquennium definire.

Bailler au terme dit, Ad diem dare.

Quand le terme commence à couler & s'approcher, Cedere res dicitur.

Il est né à terme, Exactis mensibus natus. B. Iusta die editus.

La Duchesse estoit fort enceinte, & pres du terme de son enfantement, Legitimum pariendi tempus in proximo erat.

Prolonger le terme de payer porté par l'obligé, Diem cautionis proferre. Liu. lib. 22.

Estre né deuant terme, Aboriri.

Estre mis en termes, Cadere in deliberationem.

Mettre quelque chose en termes, Rem aliquam sermonibus agitare.

Le terme est venu sans qu'on y ait pensé, Obrepsit dies. Budaeus ex Cicerone.

Terme de payer, ou faire quelque chose, Dies. B.

Sommer & denoncer à quelqu'vn le terme venant qu'il a à payer, ou rendre besoigne faicte, Diem aduentantem denuntiare ei qui in diem rem præstare vel opus perfectum obligatus est. B.

Le terme de practique, La façon de parler des practiciens, Dialecti fori. Budæus.

Exceder les termes, Vltra præscriptum verborum disceptatorem agere vel disceptationem suscipere. Budæus.

En mesmes termes, Eisdem verbis.

Quel terme il tient, c'est à dire contenance.

Terminer, Terminare, Finire.

Termination, Terminatio.

Ternaire, Ternarius.

Ternir, Liuere Liuescere, Liuorem contrahere.

Ces vaisseaux se ternissent, Pallorem contrahunt haec vasa.

La lueur des miroirs se ternit, Hebetatur speculorum fulgor.

La resplendisseur de l'yuoire se ternit, Perstringitur eboris nitor.

Terne, Liuidus.

Couleur ternie, Liuor.

Ternisseur, L'esté ternisseur du clair teint d'vne femme.

Ternissure, Liuor.

terovane, Ville de Picardie, Morini Morinorum.

Terrace, voyez apres Terre.

Vne Terrasse, Vn Terrin, Agger terrenus.

Terrasser vn hōme, c'est le ietter par terre, Deiicere, Prostrare. Herberay au prologue de Iosephe de l'histoire des Iuifs, Et au contraire parlans de ceux de Iudée, ils les terrassent & depriment en toute extremité.

Terrasser vne muraille par dedans la ville.

Terre, f. penac. Est l'vn des ouurages premiers de Dieu, attribué aux hommes, où tous animaux & alimens d'iceux sont placez, & est le centre du comble de l'air, Terra, dont il est parti : l'Italien suit le Latin, disant terra, l'Espagnol l'admignote disant tierra. Tellus, Humus, Solum.

Terre franche, est celle qui n'est point entremeslée de grauier, tuf, ne de quantité de pierres addentées, Pura terra, mera Tellus. Et est l'opposite de Tuf, voyez Tuf.

Nauiger & aller terre à terre, Ad oram, Ad littus nauigare. Il Il menoit l'armée par nauires terre à terre, Nauibus prope terram exercitum in littore ducebat. Liu. lib. 23.

La terre qui est la mere de toutes choses, Omniparens terra.

Terre ou edifice, soit aux champs ou à la ville, Prædium.

Vne terre ou vn champ qui a de largeur cent pieds, & autant de longueur, Modius agri.

Petite terre, ou possession, Agellus.

Terre qui nous nourrit, Alma tellus.

Vne petite terre qui nourrit son maistre, Victibus annuis sufficiens prædium.

La terre n'est point abbreuée de pluyes, ou mouillée, Terra non abluitur.

Terre arrousée des fontaines qui en sourdent, Irrigua fontibus terra.

Terre chargée de rosée, Terra rorescens.

Vne terre bruslante, Carbunculosus ager.

Terre cuite, Later lateris.

Terre à lauer, Creta Cimolia.

Terres desertes, Solæ terræ, Sola arua.

Terres dures à labourer, Difficiles terræ, collésque maligni.

Terre & region esbranlée par mouuemens de terre, Conquassata terræmotibus regio.

La terre esleuée entre deux rayons, assez large, sur laquelle le blé est semé, Porca, Lira.

Aller habiter en terre estrange, Mutare solum.

Terre forte & grasse, Densa & glutinosa terra.

Terre ferme, qui n'est point isle, Continens.

Terre grasse & ferme, Spissa humus.

Terre fertille & bien grasse, Grauis terra, Solum lætum.

Terre infertile de nature, qui ne vaut ne pour produire fruit, ne pour pasturage, Fistulosa terra.

Vne terre haute & apparente en la mer, qui est comme vne petite & longuette montagne, Lingula siue Lingua.

Terre lasse de rapporter, Lassa terra.

Terre de maraiz, où il y a tousiours eauë, Stagnata terra.

Terre pourrie, qui legerement par vn peu de pluye se mollit & conuertit en bouë, Cariosa terra.

Terre portant malheur, ou malencontreuse, Terra nefasta.

Terre rouge, Rubrica.

Terre sablonneuse, Arenacea terra.

Terre de laquelle sortent force iettons, Terra surcularis.

Terre où il n'y a point d'arbres, Viduum solum arboribus.

La terre boil l'eauë, Terra absorbet aquam.

La terre se conuertit & tourne en pré, Humidum solum desciscit in pratum.

Terre qu'on a laissée reposer en friche, Vne iachere, Veruactum.

Terre qui rend beaucoup de biens, Benigna tellus.

Cette terre rend dix pour vn, Cum decimo ager effert, vel efficit.

La terre rapporte beaucoup, Terra multum affert vel refert.

La terre ne boit point l'eauë dont elle est couuerte, Stagnat terra.

Quand vne terre n'est gueres couuerte ou peuplée de seps, ou autre chose, Caluitium loci.

Description de la terre, Geographia.

L'espace qui est entre les veines de la terre, Interuenium interuenij.

Vne grande estenduë de terre, Campus.

La nature de la terre ne sert pas seulement, &c. Nec terræ tantùm natura circa has refert.

Mauuaistié de la terre, Malitia soli.

Vne sorte de terre qui prend si grande chaleur du soleil, qu'elle brusle les racines des semences, Carbunculus.

Peu de terre, ou petit champ, Breuissima terra.

L'ouuerture de la terre, quand de soimesme, ou autrement s'ouure & s'entrehaaille, Hiatus terræ.

Grande ouuerture de terre, Chasma chasmatis, Labes labs.

La terre s'est affaissée, enfonsée ou abysmée, Consedit terra, Desedit terra.

Engraisser la terre & la fumer, Stercorare.

Fumer vne terre à force, tant qu'elle en ait assez, Terram stercore saturare.

Terre qui est fort fumée, Stercorosum solum.

Cultiuer, Labourer la terre, Arare, Imporcare, Agrum vertere, Terram versare, Rationem cum terra habere, Perstringere terram aratro, Humum resoluere, Ferro humum solicitare, Subiicere ferro terram, Inarare terram, Colere terram.

Labourer la terre pour la premiere fois, Terram proscindere.

Derechef labourer la terre pour rompre les mottes, Offringere terram.

Labourer la terre tant soit pou par dessus sans entrer auant en icelle, Leui admodum vomere sauciare summam partem terræ.

Derechef labourer vne terre qui est emblauée, quand la semence est leuée, à fin que les bleds en soient meilleurs, Aratrare.

Labourer mal & negligemment vne terre, Malè agrum multare.

Bailler terres à labourer à certain pris, Locare agros.

Bailler sa terre à houer à pris d'argent, Locare agrum fodiendum.

Terre labourée preste à semer, Aruum.

Vne terre labourée & semée, Seges.

Terre qui n'est point labourée, Crudum solum & immotum.


La terre n'est pas labourée si soigneusement, Segnior est cultus terræ.

Terre labourable, Aratio.

Petite terre labourable, Aratiuncula.

Liures traictans du labeur des terres, Georgica.

Houer la terre, Terram fodere.

Fouir la terre & la creuser, Fodere terram, Confodere, Effodere, Perfodere, Praefodere.

Le porceau fouille la terre, Excitat caespites sus.

Hercer la terre, Occare, Deoccare, Inoccare.

Rendre vne terre sterile, & en tirer toute la graisse & substance, la metre en friche, Defrugare terram.

Fendre la terre auec crochets, Rastris terram rimari.

Semer la terre, Mandare terræ semina, Seminare, Sementem facere, Semen solo ingerere, Spargere semen, Sationes facere, Comittere semen solo.

Vne terre qu'on seme tous les ans, Ager restibilis.

Terre qu'on seme de deux ans l'vn, Nouale noualis.

Faire quelque chose de terre à potier, la façonner, luy bailler son tour, Fingere.

Toute chose faicte de terre à potier, Fictile.

Vaisseau fait de terre, Vas terreum.

Frapper la terre du pied, Pedem terrae incutere.

Marcher sur la terre & fouler aux pieds, Conculcare terram.

Mesureur de terres, Geometres siue Geometra.

La science de mesurer les terres, Geometrica scientia.

Mesurement de terres, ou la science de mesurer les terres, Geometria.

Sçauant en mesurement de terre, Geometricè eruditus.

Prendre terre, descendre des nauires sur terre, Discensionem facere, Portum capere.

Mettre les nauires à terre, Naues subducere.

Mettre par terre, Deiicere, A fundamentis proruere.

Quand on mettoit hors aucun d'vne terre ou maison à la forme accoustumée : & pour ce fait, on venoit au Preteur pour requerir l'interdit possessionnaire, Deductionem facere moribus.

Couurir la terre de fleurs, Flores humi sternere, & Sternere humum floribus.

Mettre en terre ou Couurir de terre, Inhumare, Afficere sepultura, Humare.

Coucher dedans terre vn plantal, Humare taleas, In terram taleas prosternere.

Estre par terre, Decumbere.

Qui est sous terre, Subterraneus.

Né en la terre ou Viuant en la terre, Terrenus.

Engendré de la terre, Terrigenus.

Le terroir ou territoire d'vne ville, Ager.

Le sol & le terroir, Terrenum.

Bon terroir, Bona terra.

Le principal terroir pour le bled, c'est, &c. Caput rei frumentariæ in Sicilia, Ager Leontinus.

Ils paissent en toute sorte de terroir, Omni rure pascuntur.

Terrestre, Terrestris.

Terrestreté, Fax terrena. Ouid.

Le territoire d'vne ville, Territorium.

Le lieu & territoire dedans lequel on a administration & charge, Diœcesis.

Appetisser vn territoire, ressort ou iurisdiction, Diminuer, Racourcir, Territorium minuere. B.

Vn homme qui est grand terrien, qui a plusieurs terres & possessions, Locuples, Diues agris, Ditissimus agri, Tellure multa diues.

Terrené. Ronsard. E terra natus, Terrigena. Les geants terrenés.

Terreplein, m. Ager terrenus. C'est vne terrasse ou plateforme.

Terreur, Terror.

Faire ou donner terreur, Terrere, Terrificare, Territare.

Terrible & donnant effroy, Terribilis, Terrificus, Turbidus, Ferox.

Terriblement.

Terrier, C'est vne cauerne dans terre où les connils font leur retraicte, leur tasniere & repaire. On dit aussi le terrier d'vn renard. Pour la cachette & tasniere d'iceluy par mesmes raison.

Vne Terrine à mettre sous vne selle percée, Scaphium desidentium quod sellae pertusae supponitur, Scaphium excrementitium, & vsus obscœni.

Tertre, voyez s'il vient point de terrestre, par syncope de la syllabe du milieu.

Vn tertre, Collis, Tuber, Tumulus.

Vn tertre qui n'est point fort droict, aisé à monter & à descendre, Mollis collis.

Petite tertre forestier, Tumulus syluestris.

Lieu plein de petits tertres, Locus tumulosus.

Tesme, rectius. Theme, car il vient de Thema thematos.

Vn tesme, la chose qu'on a proposé & mis en train pour en parler, disputer, & conferer ensemble, Propositio.

Tesmoing, Testis.

Tesmoing priué & sçachant l'affaire d'autruy, Conscius.

Tesmoing qui a veu ce qu'il raconte, Oculatus testis.

Tesmoings qui pressent fort vn accusé, & qui luy maintiennent en barbe le cas, Testes acerrimi.

Tesmoing veritable, & digne de foy, Locuples testis, Grauis testis.

Tesmoing variant, & qui n'est point seur de ce qu'il dit, Testis deprehensus.

Tesmoing qui n'est point ferme, Testis vacillans.

Tesmoings qui signoient les testamens & conuentions des parties, Obsignatores.

Faire venir tesmoings qui sont de loing, Euocare testes.

Tu en es bon tesmoing, Tu es optimus testis.

Preparer & interroguer les tesmoings en toutes parts. Versare testes.

Appeler à tesmoing, Detestari, voyez ci bas, Prendre à tesmoing.

Appeler à tesmoing de ce qu'on dit, Citare aliquem testem in aliquam rem.

I'en appelle Dieu & le monde en tesmoing, Deos hominésque contestor. Bud.

Appeler tesmoings à voir faire quelque chose, Testimonium sumere in res aliquas.

Auoir tesmoings, Testes ad aliquam rem habere.

Destourner vn tesmoing, Testem refrigerare.

Dresser ses tesmoings, Testes constituere.

Faire à vn tesmoing si grande honte, qu'il n'ose plus parler, Obruere risu testem.

Fournir de tesmoings, Testes suppeditare.

Produire tesmoings, Testes in aliquem dare, siue edere.

Produire tesmoings deuant le iuge, Ad iudicem testes producere.

Amener & produire les tesmoings & s'en seruir à la probation du crime, Testes ad crimen accommodare.

Prendre à tesmoing, Testari, Attestari, Testes facere, Testes adhibere.

Estre tesmoing & recors d'vn adiournement, ou autre acte iudiciaire, Antestari.

Reprocher les tesmoings, Destruere testes, Refellere testimonia & testes.

Reprocher à vn tesmoing, & faire qu'aucune foy ne luy soit adioustée, Fidem auferre testi. Eleuare testimonia.

Sauluer les tesmoings, Subleuare testes. B. ex Plin. iuniore.

Recoler les tesmoings, Reuocare testes B. ex Cic.

Adiourner tesmoings pour porter tesmoignage de verité, Testimonium denuntiare testibus. B.

Premierement faire adiourner vn tesmoing pour porter en enqueste tesmoignage de verité, Testem occupare. B.

Adiourner tesmoings pour estre recolez & confrontez, Testimonium denuntiare testibus repetendis, & cum reo committendis. B.

Tesmoings adiournez, Aduocati. παράκλητοι, B.

Il a esté ordonné que les tesmoings adiournez seront examinez iusques au nombre de l'ordonnance, Quibus testibus denuntiatum testimonium esset, ex eorum vt numero, quos per legem liceret, inquisitor interrogaret. B.

Aßignation, ou adiournement à voir iurer tesmoings, Denuntiati testimonij dies condictus. B.

Bailler les noms des tesmoings examinez, ou que l'on veut faire examiner, Edere testium nomina. B.

Bailler à partie les noms & qualitez des tesmoings, Edere aduersario testium nomina, eorúm que conditionem. B.

Bailler reproche de tesmoings, Testium fidei obtrectare. B.

Tesmoings à qui on a fait le bec, Testes meditati, ante commonefacti : quibus rostrum (vt aiunt) concinnè exacutum est. Budæus.

Tesmoing chancelant, Inconstant, Deposant à la legere, & qui ne sçait où il en est, Doubteusement parlant, n'osant pas asseurer ce qu'il dit, Testis deprehensus & aestuans, vel titubans, & de gradu deiectus. Budæus.

Confronter tesmoings, Testes interrogare, Testes coram componere, vel cum reo, siue cum reis componere, . B.

Tesmoings confrontez, Testes altrinsecus reo commissi. B.

Tesmoing fort contredit & reproché, Testis vehementer eleuatus ac reprehensus. B.

Contredire contre les depositions des tesmoings, Testibus scripto obtrectare. B.

Conuaincre par tesmoings subornez, & par vn se disant complice apposté, Circunuenire iudicio & indicio. B.

Depositions de tesmoings recolées, Testimonia iterata & repetita. Budaeus.

Tesmoings dont les depositions ne font rien, Testes frigidi. B.

Diminuer de la foy d'vn tesmoing, Derogare fidem resti. B.

Examiner, recoler, & confronter tesmoings, Testes rogare, iterare, & cum reis componere. B.

Examiner tesmoings en tourbe, Decuriare testes. B.


Tesmoings examinez sur faits de reproches, Testes testium refutatorij, & fidei testium derogatores. B.

Tesmoing ferme en son propos, Testis firmus, interritus, constans, praesentis animi, & apud se semper existens. B.

Tesmoings qui ne sont pas du tout dignes de foy, Testes non planè grauis testimonij. B.

Tesmoings gens de bien, & dignes de foy, Testes graues, religiosi, & compertae fidei. B.

Se purger ou iustifier par sept tesmoings, Dare cognitores septem, Cum septimo cognitore vitae suae rationem approbare, Cum septima manu sese purgare, Septe laudatores in iudicio excitare. B.

Tesmoing de nulle foy, Testes fidei strictim labefactatæ. B.

Vn homme infame ne peut estre tesmoing, Homo stigmate rei iudicatae inustus, testis esse non potest, Famoso iudicio intestabilis factus. B.

Tesmoings qui ont interest à la matiere, Testium studium cum litigante sociatum, Pari studio in causam incumbentes testes cum accusatore. B.

Iuger aucuns tesmoings estre suffisamment reprochez, & n'auoir aucun esgard à leur deposition, Circunscribete quosdam è testium numero in codice inquisitionis. B.

Tesmoings iurez dedans le delay, se peuuent examiner hors iceluy, Testes intra diem dilationis iureiurando adacti post diem dicere testimonium possunt. B.

Les tesmoings par lesquels on entend se iustifier, Laudatores. Bud.

Tesmoings de neant, Testes sine re, sine spe, sine fide, Testes diobolares, egentes, sine lare, sine censu, atque etiam sine sensu communi. B.

Ces tesmoings parlent de moult long temps, Longissimè testes meminerunt. B.

Le tesmoing presse l'accusé de si pres qu'il ne peut quasi plus nier le cas, Vrget testis reum. B.

Tesmoing par lequel l'accusé ented prouuer ses iustifications, Cognitor. B.

Preuue par tesmoings, Memoria hominum. B.

Se rapporter aux tesmoings, Auctorem esse vt testibus in se interrogatis fides habeatur, vt irrefutabilibus & integris. B.

Recoler tesmoings, Reuocare testes, vel repetere. B.

Tesmoings recolez, Testes reuocati, vel repetiti. B.

Tesmoings recolez & confrontez, Testes repetiti, & cum reo compositi. Budæus.

Les tesmoings recolez ont persisté en leurs depositions, Testes reuocati idem testimonium dixerunt. B.

Recolemens de tesmoings, Testimonia reuocata, iterata, & repetita, vel recognita. B.

Rendre confus vn tesmoing, ou complice & accusateur, & luy monstrer par viues raisons qu'il a menti, Frangere testem vel iudicem.

Rendre par vn tesmoing la raison de son tesmoignage, ou de son dire, Testem probare quod dicit. B.

Reprocher tesmoings, Testibus exprobrare crimen, vel infamiam, Infamare testes, Arguere ignominiæ aut cuiusuis criminis, Coarguere, Testium fidem labefactare & & refellere, ac carpere, Fidem testium incessere, eleuare, insectari, infirmare, Testes refutare, refellere, reprehendere. B.

Reprocher tesmoings, & contredire leurs depositions, Refellere testes & testimonia. B.

Reprocher vn tesmoing comme infame, & non receuable en tesmoignage, Testem vt intestabilem refellere. B.

N'auoir aucun esgard à la deposition d'vn tesmoing, comme suffisamment reproché, Abrogare fidem testi. B.

Tesmoings non reprochez, Testes irreprehensi. B.

Tesmoings reprochez & contredits, Refutati testes, Refutata testimonia & reprehensa. B.

Tesmoings non reprochables, & dignes de foy, Testes iusti ac pleni testimonij. B.

Reproches de tesmoings, Testium refutamenta, siue refutationes. B.

Sauuer les tesmoings, Commendare testes, vel Exornare. B.

Saluation de tesmoings, Exornationes testium & commendationes. B.

Il faut voir comment les tesmoings peuuent sçauoir ce qu'ils ont deposé, Ab stirpe auctoritas testificationum scientiæque repetenda est & percontanda. B.

Suborner tesmoings, Testibus praescribere quid dicturi sint. Testibus rogandis testimonium verbis præire, Testimonium dictare. Bud.

S'efforcer de suborner vn tesmoing, Testis fidem attentare. B.

Tesmoings subornez, Testes conflati & subornati. B.

Chacune tourbe contée pour vn tesmoing, Singulæ decuriæ pro singulis testimoniis cedunt. B.

Troubler vn bon tesmoing, & le faire chanceler, ou luy faire perdre son propos, Par viues raisons dementir les tesmoings, Testimonium quod graue videbatur, & assensum quasique plausum ciere, interfatione aliqua obturbare, testémque plausum ipsum ad infantiam redigere, aut ad inconstantiam, Testem refrigerare. Budæus.

Tesmoignages ambigus, qui s'eslident ou contredient, & destruisent les vns les autres, Testimonia euariantia & inter se refellentia, & quæ iuter se colliduntur. B.

Tesmoignage constant & ferme, Testimonium constanter dictum, & iusta fiducia testificantis. B.

Tesmoignage contraint, trop scrupuleux, craintif, Testimonium obnoxiè dictum vel nimium religiosè, aut planè meticulosè. B.

Porter tesmoignage, deposer, Testimonium dicere, & pro testimonio. B.

Porter faux tesmoignage, Pro testimonio mentiri. B.

Porter tesmoignage qui presse de pres celuy qui est accusé, Reum lædere. Budæus.

Porter vn tesmoignage suborné, Dictata reddere inquisitori. B.

Puissance de porter tesmoignage, Dictio testimonij. B.

Tesmoignage bien precis, Testimonium graue. B.

Tesmoignages qui ne s'accordent point, Contraires les vns aux autres, Testimonia sese refellentia, inter se collidentia, sibimetipsa contradicentia. B.

Rendre la raison de son tesmoignage, Elogiu testificationi addere. B.

Tesmoignages non reprochez, Testimonia non eleuata. B.

Tesmoignages qui repugnent & se contrarient, Testimonia quae inter se confligunt & colliduntur. B.

Tesmoignage d'homme de bien, & de bonne reputation, Authoritas, Testimonium authoritate præditum. B.

Tesmoignage en tourbe, Testificatio vniuersa. B.

Tesmoigner, Testari, Attestari.

Qui va tesmoigner publiquement par tout la vertu d'autruy, Praeco virtutum alicuius.

Appeler quelqu'vn pour tesmoigner, Ad testimonium vocare.

Comme tous tesmoignent & sçauent, Attestante omnium memoria.

Tesmoigner ou deposer en tourbe, Vniuersum testes rogare, Decuriatim testificari, vel confusim. B.

S'excuser de tesmoigner, Dire & affermer cause valable, pour laquelle on ne soit tenu porter tesmoignage, Testimoniu eiurare. . B.

Readiourner en peines pour tesmoigner en enqueste, Testimonium iterum pro imperio denuntiare, cum mulctae indictione, ni denuntianti pareatur. B.

Le fait de tesmoigner, Testatio.

Tesmoigné & confermé, Testatum.

Tesmoignant, Attestans.

Tesmoignage & deposition, Testimonium, Testatio.

Le tesmoignage & rapport qu'on fait d'aucun, soit de ses merites ou demerites, Elogium.

Tesmoignage de vertu donné par les plus gens de bien, Gloria.

Tesmoignage en son esprit d'auoir bien vescu, Conscientia bene actae vitæ.

Le tesmoignage des hommes arriere, Hominum conscientia remota.

Tesmoignages entiers & qui ne flechissent en rien, Firmissima & sanctissima testimonia.

Tres-ample tesmoignage, Plenissimum testimonium.

Tesmoignage irrefragable, Testimonium amplissimum.

Le tesmoignage de soy-mesme, Elogium.

Le tesmoignage que tu m'auois dit de luy, Testimonium quod ei apud me dederas.

Le tesmoignage que l'esprit apporte à vn chacun, Conscientia.

Son tesmoignage n'a nul poix, Nullius momenti putatur eius testimonium.

Alleguer pour tesmoignage & approbation, Allegare.

Appeler & attraire en tesmoignage, Citare testes alicuius rei.

Afin que ie laisse tesmoig nage de ce en ta conscience, Vt statum apud animum tuum relinquam.

Croire le tesmoignage d'aucun, Tribuere fidem testimonio alicuius.

Dōner on porter tesmoignage à aucun, Perhibere testimonium alicui, Esse testimonio alicui.

Deposer & porter tesmoignage par deuant vn iuge, ou examinateur, Pro testimonio dicere.

Porter tesmoignage, Ferre testimonium.

Porter tesmoignage à aucun d'auoir bien administré la rep. Testimoniu alicui bene gestae reip. dare.

Porter tesmoignage en iugement, Dicere testimonium, & testimonia.

Adiourner aucun pour porter tesmoignage, Denuntiare testimonium alicui.

Appeler aucun pour nous porter tesmoignage, & le prendre à tesmoing de quelque chose, Testari aliquem.

Faire venir quelqu'vn porter tesmoignage à l'encontre d'vn autre, Constituere testem aliquem in alium.

Ordonner que certains iront ambassades pour porter tesmoignage honorable de vertu à aucun, Laudationem alicui decernere.

Quand on porte tesmoignage, Testimonij dictio.

A qui il n'est pas permis par les lois de faire testament, & qui n'est point receu à tesmoignage, à cause de quelque meschanceté par luy commise, Intestabilis.

On n'estime rien son tesmoignage, Nullius momenti putatur eius testimonium.



Tesniere, voyez Tanieres.

Test, Le test, voyez Teste.

Testament, Testamentum.

Testament noncupatif, Nuncupatum testamentum.

Vn testament noncupatif, ou autre derniere disposition noncupatiue : quand elle n'est point escrite, mais seulement dicte ae bouche, Nuncupata voluntas.

Testament fait sans garder les solennitez du droict, Improbum testamentum.

Testament qui n'est point en danger d'estre rescindé, Securum testamentum.

Testament loüable & fait sagement, Testamentum honestum.

Testament qui est fait contre le deuoir de la consanguinité & merites d'aucun, Testamentum inofficiosum.

Adiouster à nostre testament celuy que nous voulons estre tuteur pour nos enfans, Ascribere tutorem.

Bastir à quelqu'vn son testament, Dictare testamentum alicui.

Testament ou ordonnance de derniere volonté, Mandata suprema hominum. Bud.

Disposer de ses biens par testamēt, Super familia pecuniáque legare. B.

Executeurs de testament, Curatores testamentorum, Executores, Arbitri testamentarij. B.

Exhiber le testament, Tabulas testamenti proferre. B.

Tester, ou faire Testament, Testari.

Mourir sans tester ou faire testament, Intestatò mori.

Laisser par testament, Testamento relinquere, Legare alicui.

A qui on a laissé quelque chose par testament, Legatarius.

Laiz testamentaire, ce qu'on a laissé à aucun par testament, Legatum.

Rompre vn testament, Voluntatem mortui rescindere.

Supposer faux testamens, Supponere, aut subiicere testamenta.

Qui est mort sans testament, Intestatus.

Qui scelle les testamens, Signator.

Testamentaire ou appartenant à testament, Testamentarius.

Testateur qui a laissé vn laiz, Legator.

Quand le testateur omet sans raison ceux à qui ses biens deuoient aller, Testamentum inofficiosum.

Testard, espece de poisson, voyez Munier.

Teste, c'est le chef de quelque animal que ce soit, Caput. Il vient du Latin, Testa, attendu que tout le contenu en la teste est couuert & enclos d'vn ossement creux, comme d'vn pot de terre, ou plustost, eu esgard aux commissures & coustures dudit ossement, comme de pieces d'vn pot de terre, qui s'appellent en Latin dudit mot de Testa. Teste par metaphore signifie tantost le front d'vne armée, Selon ce on dit, Il s'est trouué en la teste d'vne armée, In oppositum exercitum incurrit. Tantost la rcorr-o-ō}}delle d'vn clou, Caput claui. Tantost vne opiniastreté indomptable, Selon ce on dit, Il a vne teste, c'est à dire, vne opiniastreté de faire vne chose dont on ne le peut desmouuoir, In incepto obfirmatus est, Teste aussi signifie tout le pourpris de la ramure du cerf, Cerui cornua. Selon ce on dit, Le cerf iette sa teste entre Feburier & Mars, Cornua cerui decidunt à Februario ad Martium. Et teste de cerf bien née, quand elle a le tout bien fait & bien aduenant, comme teste grosse de marrain & dandoilliers bien rangée, bien cheuillée, bien haulte & ouuerte. Et teste bien cheuillée, si elle est bien semée & peuplée de cors, haut & bas. Et teste bien rangée, quand les rameures se rapportent en haulteur & en rang & ordre de cors. Et teste sommée, quand le cerf a tout ce qu'il doit porter. Teste trochée, quand les espois du cerf sont rangez en trocheure. Et teste paulmée, quand ils sont rangez en paulmure.

Teste de More, c'est proprement la teste d'vn Noir, ou Negre, & par metaphore on dit vn cheual teste de More, quand il a le reste du manteau rouen clair ou azur, & la teste ou aumoins la cheré macheurée de noir. On vse aussi de ce mot teste de more pour le Roc d'vn nauire, Dequoy voyez Roc.

Petite teste, Capitellum.

Teste coupée, Caput præcisum vel amputatum.

Auoir la teste trenchée, Plecti capite.

Teste bandée, Inuolutum caput.

Grande teste, Turpe caput. Virg.

La teste chargée & pesante, Grauatum caput.

Qui a grosse teste, Capito capitonis. Et aucunesfois est surnom d'vn lignage, Capitones.

Qui a grosse teste & sans esprit, Tardus, Hebes.

Mauuaises testes, à qui on ne peut rien mettre bors de la fantasie, Duri capitones.

Le deuant de la teste, Synciput.

Le derriere de la teste, Occiput, Occipitium.

Le sommet de la teste, Vertex.

Testes de souris, Murina capita.

La teste d'vn anneau, c'est le chaston, Pala annuli, Capsula annuli.

Mettre en teste, Aduersu statuere. Ie vous mettray en teste vn qui vous fera taire. Il vous faut combattre contre ceux qui vous sont en teste, Cum aduersis tibi pugnandum est Liu. lib. 22.

Teste de gros clous esleuée en bossette, qu'on affichoit és portes, Bulla.

Vne herbe appelée teste de chien, Cynoglossos, vel Cynoglossa.

Vne douleur de teste dés long temps, Cephalaea.

Tournement de teste, Vertigo.

Qui a teste, Capitatus.

Qui a forme de teste, Capitulatus.

Ayant la teste couuerte, Capite velato.

Ayant la teste descouuerte, Capite aperto.

Auoir la teste baissée, Obstipo vel demisso capite stare. Aller au combat teste baissée, id est, Abiecto mortis metu.

Teste à teste. i. à l'opposite l'vn de l'autre, Frontibus aduersis. Liu. lib. 22. Ils sont teste à teste comme deux fourbisseurs, Combattre teste à teste, Singulari certamine depugnare.

Qui a bonne teste & est hardi, Magna ceruice homo.

Qui a mauuaise teste & est obstiné, Peruicax.

Qui a deux testes. Biceps.

Qui a trois testes, Triceps tricipitis.

Estre trois testes en vn chaperon, Coire in Geryonem. B. ou trois testes dans vn bonet, quand trois homes sont d'vn aduis, d'vne mesme intetion, & quasi consirez ensemble, Iisdem sacris initiatos esse. Liu. l. 22.

La riuiere luy estoit en teste, Flumen obiectam erat. Liu. lib. 22.

Trencher la teste à aucun par iustice, Ferire securi.

Couper la teste à aucun, Capite punire, Obtruncare, Recidere caput, voyez Decapiter.

Couper la teste à beaucoup de gens, Facere iugulationem magnam.

Crouler la teste, Caput agitare.

Descouurir sa teste, Caput aperire.

Dresser la teste, Extollere caput.

Faire teste à aucun, c'est luy resister & tenir bon, Opponere se.

Qu'il ait la teste couuerte, Vt capite operto sit.

Qui a la teste descouuerte, Detectum caput.

Il n'a que teste, In caput tantùm excreuit. B. ex Quintil.

Enuelopper de laine sa teste, Caput lana alligare.

Leuer la teste & s'orgueillir, Exerere caput.

Mettre la teste hors de l'eauë, Efferre caput vndis,

Mettre à quelqu'vn en teste quelque chose, Obiicere mentem alicui, Suadere.

Mettre en teste, c'est aussi mettre à l'opposite & pour vn contraire & audeuant, Comme le Roy mit en teste à l'Anglois vne armée de cinquante mille hommes, Ex aduerso opposuit. Ce qu'on dit aussi mettre en barbe, comme au 2. liure d'Amadis, Ie me fais forte que le combat des deux ne sera plustost failli que ie ne vous mette en barbe vn mien frere, lequel vous apprendra à vous taire.

On ne luy sçauroit mettre cela hors de la teste, ou fantasie, Ab eo deduci non potest.

N'auoir autre chose en la teste, ou n'auoir autre pensement que ce procez, In causam toto pectore incumbere, Causam totam complecti, Demittere se penitus in causam. B.

Qui met en teste, Suasor.

Famine ou faim qui met en teste à aucun de mal faire, Malesuada fames.

A qui on a mis quelque chose en teste, Persuasus.

Monstrer sa volonté en faisant signe de la teste, Nuere, Nutare.

Il luy osta la teste de dessus le col, Ceruicibus caput abscidit.

Presenter sa teste pour estre coupée, Securi ceruices subiicere.

Rōpre à aucun la teste de trop de paroles & de trop logs propos, Obtudere.

Tu me romps la teste, c'est assez dit, Ohe iam desine. Bud. ex Terent. Obtundis.

Il s'y accorde, baissant tout bellement la teste, Adnuit, terram intuens modestè.

Teste à teste, c'est front à front, vis à vis & selon cela on dit ils sont teste à teste comme deux fourbisseurs. Nicot en ses Catiques, Tu me lanças tout au plus pres du bord, Du noir fossé testé à teste à la mort. Il se prend aussi pour priuéement, pareil à pareil, Comme parler teste à teste, Ex æquo loco loqui. B.

I'y parti pour vne teste, Est aliqua mea pars virilis.

Testu, Cerebrosus, Capito.

Testelette, Capitellum.

Testiere, f. pen. Est vn habillement de teste qui est de fer pour l'homme de guerre, & est assez plus general que Casque, ne Salade. Il vient de ce mot Teste, tout ainsi que iarretiere de iaret, & iambiere de iambe, & signifie generalement tout habillement de fer pour couurir & defendre la teste de l'homme de guerre, si que Heaulme, Salade, Casque, Morrion, Bourguignotte, Cappeline, & coiffe de lame de fer, ou de maille, & iazeran, n'en sont, à proprement le prendre, que les especes. Mais l'vsage d'armer pour le present les distingue, entre hommes d'armes, & cheuaux legers, & entre picquiers & harquebousiers.

Vne testiere ou salade, Cassis cassidis.

La testiere d'vn cheual, Reticulum scorteum quo caput equi induitur, Habena verticaria. B.

Vn Testicule, Testis, Testiculus, Coles, Coleus.

Vne herbe nommée Testicule de chien, impropremet ditte Satyrion, Orchis.

Testifier, & dire apertement, Testari, Testificari.

Testifier de paroles enuers aucun la ioye que nous auons du bien qui luy est aduenu, Congratulari alicui.

Testification, Testificatio.

Testonner, Comam acu vel calamistro inurere.


Il se testonne, Comam frangit in gradus.

Testonné, Calamistratus.

Vn poisson qu'on appelle Testu, Capito.

Vn homme testu, Cerchez Teste.

Le testu d'vn masson, Marculus capitatus.

Le Tests de la teste, Calua, Caluaria, Cranium,

Tests de pots de terre, Testæ.

Le tests & couuerture d'aucunes bestes & poissons de mer, Crusta.

Tette ou Tethe, f. pen. Signifie la mammelle d'vne femme, ou d'autre animal allaictant, & vient de ce mot Grec, τιθή, ou de cestuy, τιρθή, qui signifie nourrice, comme aussi fait cet autre mot Tetine de cet autre Grec τιρθλύη, qui signifie nourrice, disans les Grecs τιρθόζ, τιρθίον. Pour la mamelle.

Mamelle & tette, Vber Mamma, Mamilla.

Le tetin d'vne mamelle, Papilla.

Tetine, ou Tethine, f. penac. C'est la mamelle d'vne femme ou d'autre animal qui allaicte, & vient du Grec τιθών, Voyez Tette.

Teter, Premere mammam, Lactêre, Alimentum maternum trahere, Vbera sugere.

Receuoir son petit enfant à teter, Admittere partum ad vbera.

Teuot, m. acut. Est prins pour vn brauache couard, Thraso.

Teur, m. monosyll. Est le treillis fait de poil de cheual, que les tondeurs de draps dressent en plusieurs doubles sur la table faicte en dos d'asne où ils tondent les draps : sur lequel teur est tenduë vne toile ridée par dessous laditte table auec cordeaux, & sur icelle est desployé le drap qui est à tondre.

Texte, Textus, vel Contextus.

Iuges qui sont bons textuels, Iudices literarij. B.

TH

Thalent, m. acut. C'est grand desir, combien que soit aussi simplement desir, & qu'on die, I'ay grand thalent de te festoyer, Magno desiderio teneor. Ce mot est fort vsité és païs de Languedoc & Prouence. Bude en ses Comentaires de la lague Grecque le tire du Grec disant τ'θελοζτλήζ, à nobis dicitur Enthalenté. i. πρότυμοζ, & Thalent voluntatem vehemētem vocamus, quasi το έθελούσιον, ή το έθελήτικον. Außi vient-il de θέλω verb. Grec, qui signifie Volo. Ie vueil.

Qui a mal thalent contre aucun, Malè animatus erga aliquem.

Thaller, quand les bleds vers se thallent en terre, θάλλω, id est, viresco, germino, pullulo.

Theatre, edifice public fait en forme de demi cercle, où le peuple s'assembloit pour voir ioüer les ieux, Theatrum.

Theatre de merueilleuse grandeur, où se peuuent loger beaucoup de gens, Theatrum magnitudine amplissimum.

Theme, voyez Tesme.

Theologie, Theologia.

Theologien, Theologus.

Theorique.

Thermes, Thermæ, thermarum.

thessalie, & Macedoine, Thessalia & Macedonia, vulgò Thumenestie & Albanie.

Theumulle, qu'on dit Tunique ou Tunicle, f. penac. Est la tunique ou cotte d'armes qu'vn prince ou chef d'armée vest sur son harnois à vn iour de bataille. En la Chronique de Bertrand du Guesclin : En la premiere bataille du Comte estoit vn Cheualier qui son cousin estoit. A celuy bailla sa Theumulle couuerte toute des armes de Bretagne. Moult desira le Duc trouuer le cheualier qui portoit les armes de Bretagne, & se pensoit que ce fust le Comte de Montfort. Or estoit ledit Comte chef d'armes, voyez Tunique.

Thibauld, m. acut. Est nom propre d'homme, lequel est Latinisé par Theobaldus, comme Gondouauld, par Gondoaldus.

Thierri, nom propre d'homme, Theodoricus.

La Tiphaine, ou Theophaine, Theophania. Ita vocant Regalia, la feste des Rois. Aucuns l'appellent Epiphanie, Epiphania.

Vn Thresor, Alij Thesor, Thesaurus interponitur r. C'est tant l'assemblée & amas d'or & argent monnoiez qu'on tient en espargne, & en serre sans employ ordinaire, que le mesme lieu auquel tel or & argent sont mis en esparge & en reserue. Ce mot toutesfois ne sonne, ny n'est fait que de cestuy or, estant prins par antonomasie presques en toutes les langues, dautant que (comme dit Pindare en sa premiere Ode des Olympies) l'or est l'excellece, le fleuron & la supereminence de la richesse. Il vient de ce mot Latin Thesaurus, par interposition de la lettre r. Thresor aussi se prend pour la chambre, le lieu, le cabinet où sont les chartres lettres & tiltres d'vne couronne, d'vn Royaume, d'vne communauté & chapitre. Selon ce on dit La chambre & les Conseillers du Thresor, pour le lieu où sont reduictes, rangées & gardées toutes les chartres de France de toutes choses, qui est au Palais à Paris, ce qu'en aucunes prouinces de ce Royaume on appelle les Archifs, ou Archiues, Sanctius aerarium. Bud. La raison de ce mot Thresor attribué à la chambre des chartres de France, semble se pouuoir tirer de ce que Seruius dit sur ce vers de Virgile au 2. liure des Georgiques : Insanúmque forum, aut populi tabularia vidit. Qui est que les chartres des Senat & Peuple de Rome, estoient au temple de Saturne, auquel le thresor & coffres des finaces d'icelle rep. auoiet esté establis auparauant. Si que le nom d'Airaire, qui signifie Thresor, demeura par prerogatiue d'ancienneté au Tabulaire, c. aux. Archifs de Rome, où les Tables, c. les chartres, tiltres & enseignemens publics estoyent en garde. Ce que paraduenture les François ont pris pour raison d'appeler Thresor, le lieu où sont les chartres de la Couronne, voyez Archifs, Ce qu'ont imité les communautez & chapitres des Eglises cathedrales de ce Royaume.

Le thresor des chartres, Grammatophylacium.

Le thresor de garde, où on ne prend point d'argent si ce n'est en grande necessité, Ærarium sanctius.

Vn coffre & autre lieu de thresor, Gazophylacium.

Faire thresor d'argent, In thesauris pecunias reponere.

Vuyder le thresor, Effundere aerarium.

Qui ont desrobbé des thresors, Thesaurarij fures.

Thesaurizer, ou amasser vn thresor, Thesaurizare.

Thresorier, m. acut. Quæstor. Liu. lib. 23. Ce mot s'espand à plusieurs & diuers maniemens des finances du Roy, car on dit Thresorier de l'Espargne, celuy suyuant la personne du Roy, ou abboutissent toutes les finances du Royaume, dont on peut faire Espargne & serre, dequoy il porte le tiltre, & duquel emanent tous souuerains mandemens pour le soubs employ d'icelles finances, Princeps, summúsque quaestor, Thresorier des menus plaisirs du Roy, ou simplement des menus, celuy qui suyuant aussi la personne du Roy, à certaine somme prescrite à manier au particulier & ordinaire mandement du Roy, pour ses priuées volontez & ordonnances.

L'office d'vn thresorier des guerres, ou de celuy qui auoit le maniement du thresor du peuple Romain, Officium quæstorium.

Le lieu au camp où se tenoit le thresorier des guerres, Quæstorium quæstorij.

Thresorier de l'espargne, Arcarius summus, Arcarius parsimoniarum, vel sanctioris ærarij, Budæus Princeps Quæstor.

Du Thriacle, Theriaca.

Vn Thriacleur, Theriacarius.

Throne, Thronus.

thvmenestie, voyez Thessalie.

Vne sorte de poisson nommé vn Thun, ou Thunine, Pelamis pelamidis, Thunnus, Thynnus.

Du Thym, Thymus, vel Thymum, thymi, Aucuns l'appellent Serpillum Romanum, pource qu'il a l'odeur de Serpollet.

De thym, Thyminus.

Vin de thym, Thymites.

Ayant foison de thym, Thymosus.

TI

Tiede, qui n'est ne chaud ne froid, Tepidus, Egelidus.

Estre tiede, Tepere.

Tieder ou faire tiede, Tepidare, Tepefacere.

Se tiedir, Tepescere, Sufferuefieri.

Tiedeur, Tepor.

Tiedeur qui n'est pas aspre, Lentus tepor.

Tiedement, Tepidè.

Tien, Il vient de Tuus.

Cela est tien, Tuum est.

Tu adioustes cela du tien, De tuo istuc addis.

Ie te prie d'autant que tu aimes les tiens, & tes biens, Per Fortunas tuas, per liberos te oro. B. ex Cælio.

Il est le Tiers, Est tertius.

Vn tiers, vne sorte de pris, Tertiarium.

En tiers lieu, Tertio loco.

Vn tiers non ouy, Tertius integer, B.

Vn tiers pretendant la tenure feudale, Tertius assertor clientis, vindéxque patrocinij, B.

Fiebure tierce, Tertiana, Febris tertiana.

Tiercer, ou tercer, labourer vne terre pour la troisieme fois, Tertiare, voyez Tercer.

Tiercement, Tertiò.

Tiercelet, m. acut. Est vn terme approprié à la faulconnerie, & est prins pour le masle de l'autour, ainsi nommé, comme dit Tardif, au cha. 8. de sa fauconnerie, d'autat qu'il naist trois autours en vne nyaie, deux femelles, qui sont l'autour, & le demy autour, & vn masle, qui est le tiercelet, ainsi on dit c'est vn tiercelet d'autour. aucuns estiment qu'il soit ainsi appelé, pource qu'il est vn tiers plus menu que la femelle par ce que comme le dit Tardif dit au premier chap. dudit liure, la femelle des oyseaux viuans de proye, est plus grande que son masle, là où le masle des autres oyseaux ne viuans de rapine, est plus grand que sa femelle.

Tifer, ou Atifer, voyez s'il vient point de τύροζ, id est, fastus, insolentia, superbia, elatio, iactantia. Inde Tipher, ou Typher, & Atifer, quasi ad typhum seu fastum se comere & ornare. Alij dicunt à verbo, όλέφω, id est, orno, corono, redimio.

La Tige de quelque herbe que ce soit, Caulis, Thyrsus, Scapus.

La tige d'vne herbe dite Laserpicium, dont vient le benioin, Magudaris, seu Magydaris.

La grosse & vieille tige & souche de la vigne, Iuniculus Draco,

Qui n'a qu'vne tige, Vnicaulis.


Herbe qui a plusieurs tiges, Multicaulis herba.

L'herbe produit sa tige, Caulescit herba.

Croistre en tige, Ietter hors sa tige, Caulem facere, Decaulescere.

Tigette, Cauliculus.

Tigne, vne herbe qui croist communeément entre les pois, febues, & semblables, & les estrangle. Les villageois l'appellent tigne, Orobanche.

De l'herbe aux tigneux, Personata, cerchez Teigne.

Vn Tigre, Tigris, Tigridis.

Tables mouchetées & tauelées ou griuelées comme sont les tigres, Mensæ tigrinæ.

Vne Tigresse : Ronsard, Tigris fœmina.

Le Tillac d'vne nauire, Fori fororum, C'est le plancher, ou estage qui est assis sur les baus, comme sur des poutres regnant tout du long du nauire, ayant deux trous à passer les mats grand, & celuy de misaine, sous lequel tillac est chargée la marchandise, és nauires de port. Pour plus claire intelligence de ce, voyez Baus.

Tillaquer, c'est planchéer, & est mot de marine, voyez Planchéer.

Tiller, comme quand on tille du chanure, semble qu'il vienne de τίλλω, id est euello. Est enim vellere cannabim à sua festuca, Ou il vient de Tilia, quasi diceres Tiliare, Oster la tille.

Vn arbre appelé Tillet, ou Tilleu, ou Til, Tilia, Phylira.

Fait de Tillet, Tiliaceus.

De la tille, Tilia.

Tiltre, m. penac. Signifie tantost vne ligne qu'on met sur des lettres pour suppléer l'abbreuiation des lettres totales d'vn mot que l'Espagnol appelle Tilde, le tirant du Latin Titulus, ainsi que nous, comme qui escriroit ce mot lettre, par LRE & vne ligne trauersale par dessus, selon ce, disoit le feu Roy Loys, vnzieme, Où il y a tant de tiltres, il n'y a gueres de lettres, pour dire metaphoriquement que ceux qui ont grandes seigneuries & honneurs, ne sont que bien peu lettrez. Tantost signifie, le nom de chaque dignité, estat, seigneurie qualitez, vaillance & prouësse d'vn personnage, qui est la signification plus approchant celle dudit mot Latin. Selon ce dit Iean le Maire en ses Illustrations parlant de Hector. Et que le heraut eut epilogué ses tiltres & ses blasons, Titulus, Ouidius, Tantost signifie vn instrument d'acquisition ou autre maniere que ce soit, selon ce on dit, il a fourni de ses tiltres & enseignemens, Instrumenta monimentáque edidit, Tantost les couples de chiens courans, leuriers & autres seruans à la chasse establis en certain lieu pour laisser courre quand mestier sera. Selon ce on dit aussi par metaphore, Il m'a attiltré vn homme pour me surprendre, Subornauit mihi aliquem ad me deprehendendum, Et gens attiltrez, Subornati, Summissi homines.

Vn tiltre, ou escriteau qu'on fait sur quelque chose pour cognoistre que c'est, Titulus, Inscriptio.

Tiltre d'honneur & louange, Titulus.

Tiltres, instrumens, obligations, lettres & enseignemens, Tabulæ.

Qui n'a que le tiltre d'homme de guerre, sans seruir, Imaginarius miles.

Par dessus le loz de prouësse adiouster le tiltre d'eloquence, Cumulare bellicam gloriam eloquentia.

Bailler quelque qualité & tiltre, Afficere nomine.

A quel personnage donnons nous ce tiltre ? Hoc verbum in quo homine ponimus ?

Chien qu'on tient en tiltre, Canis emissarius.

Contraindre à passer nouueau tiltre, Debitorem ad nouationem faciendam cogere, B. ex Scæuola.

Faire passer nouueau tiltre, Nouationem veteris nominis vel obligationis instaurare, vel auferre ab aliquo, vel exigere, B.

Tiltre & enseignement, Ius, B.

Tiltres, Instrumens, Enseignemens, Lettres, Literæ atque auctoritates, Tabulæ.

Les tiltres & qualitez d'vne personne, Appellatio titulosa, vel honorifica, B.

Faire adiourner pour passer tiltre nouuel, Nouationem veteris nominis exigere, Veteris auctoritatis nouationem exigere à fundi vectigalis domino, Ad ineundam obligationem agere cum domino hypothecæ, Iudicium dictare agnoscendi vectigalis gratia cum domino prædij, vel agnoscendae pensionis annuae, Bud.

Il n'appert point à quel tiltre le possesseur iouyt, Hic possessor iure incerto nititur & obscuro, & quod sine capite manat, B.

Bons tiltres & enseignemens, Lettres authentiques, Monumenta & perscriptiones fidei ratae & locupletis, Auctoritas consignatissima, Literae vel documentum locupletis auctoritatis authenticum, Iustæ & plenæ fidei instrumentum, Literae consignatae auctoritatésque, Tabulæ, vel literæ auctoritatis plenæ, B.

La cause est fondée en plusieurs bons tiltres & enseignemens, Causa multis & magnis auctoritatibus nititur, έστήρικται, βέβυκεν, Bud.

A peine de la cause si partie n'est sans tiltre, Sponsionem facere in summa causae non recuso, ni aduersarius sine titulo possideat, B.

Tiltres & enseignemens non contredits, Literæ & auctoritates irrefutatæ.

Vn tiltre ou enseignement non subiect à contredit, Auctoritas irrefutabilis, Bud.

Declarer le tiltre auquel on iouyt, Auctoritatem rei laudare.

Demander nouueau tiltre, Nouationem pensionis cauere à fundi vectigalis possessore, Nominis obsoleti nouationem ab haerede aut rei possessore exprimere, Nomen instauratitium exigere, Bud.

Mon conseil ne moy ne doubtons point de mes tiltres ne de mon enqueste, ne de mon droict : ie ne crain seulement que la faueur des iuges, Nec me, nec meam aduocationem pœnitet quantum auctoritatum protulerim, quot quibúsque testimoniis vsus sim, quo iure causa mea nixa sit : sed metuo ab ambitu forensi, & à quibusdam iudicum nimium aequis causae inferiori, Bud.

Le procez auoit faute de bons tiltres & enseignemens, Literarum auctoritates in causa desideratæ sunt.

Vn procez fondé en plusieurs & diuers bons tiltres & enseignemens, Actio vel controuersia iure multiplici varióque coagmentata, Bud.

Poiser qui est le mieux fondé en tiltres, Literarum auctoritates perpendere, B.

Vn procez mal fourni de bons tiltres ou enquestes, Causa inermis, Budaeus.

Tiltre nouuel, Nouatio veteris nominis, B.

Prester à quelqu'vn quelques tiltres & enseignemens pour seruir à sa cause, Causæ alienæ laboranti subsidia mittere, Bud.

Les principaux tiltres & enseignemens d'vn proces, Auctoritates literæque cardinales causæ, B.

Il faut veoir dont procede originalement le tiltre ou possession, Abs stirpe auctoritas tituli requirenda vel possessionis est. B.

Produire ses tiltres & enseignemens, Signa strenuè inferre, & pedem conferre cum copiis aduersarij, Bud.

I'ay encore quelques bons tiltres & enseignemens que ie produiray s'il en est besoin, Adhuc anchoram vnam & alteram fortasse siccam habeo : quam, si opus erit, proferam, B.

Tiltres qui ne seruent de gueres ou rien, Auctoritates ieiunae.

Vn procez qui se vuide par tiltres, Causa constituta in auctoritate literaria, B.

Ceste cause se vuide par les tiltres, Stat huius causae ratio scriptis auctoritatibus, B.

Vieux tiltres & enseignemens authentiques, & sans contredict, ou non subiects à contredict, Auctoritatum scriptarum fides vetusta & consignata, & eleuatione maior, B.

Timbre de cloistre lequel on sonne pour conuoquer les religieux.

Timbre qu'on met sur vn heaulme.

Timbrer vn heaume de panaches, ou autres choses.

Timide & craintif, Timidus.

Timidité, Timiditas.

Timidement & craintiuement, Timidè.

Timon, m. acut. Est en cas de chariots, ce qui tient en estat le corps de la charrete ou chariot en tirant, Temo, qui est dit à tenendo, comme aucuns escriuent. Mais les charrons veulent dire que le timon n'est piece de charrete ou autre espece de harnois à limons, ains de coches & chariots à fleche, laquelle est ce qu'on appelle Timon. Ouide au 2. liu. des Metamorph. descriuant le chariot de Phaëthon, dit ainsi : Aureus axis erat, temo aureus aurea summæ curuatura rotæ. Ce que Marot a traduit en ces mots : Dor fut l'aisseul, d'or luisant tout autour. Les deux limons, d'or estoit le haut tour, De chaque rouë, qui est au contraire du dire desdits charrons, & Marot à raison d'ainsi l'auoir traduict. Car tout de mesme que le timon d'vn bateau est la piece auec laquelle on gouuerne, meut & contourne le bateau, on gouuerne aussi & tire on la charrete par les limons. Timon ou Temon se prend en outre pour le gouuernail d'vn vaisseau de mer & d'eau doulce, Clauus, Et selon ceste signification, on dit de celuy qui a la surintendance d'vne ville : Il tient ou a en sa main le temon, Clauum Reipub. manu tenet.

Timon d'vn nauire, Gubernaculum, Clauus, voyez Boiste de gouuernail.

Vne Tine.

Vn Tiné, c'est vn gros baston de quoy deux hommes portent sur leurs espaules ou de l'eau, ou du moust en vendanges, Vectis, Longurius.

Tinel, Le Roy assembla ses princes & son tinel.

Vne Tinette, ou cuue à se baigner, Labrum.

Tintamarre, m penac. Par onomatopœe, est vn mot fait du bruict que fait vn renuersement de choses de bois, fer, airain, & de telles matieres, & signifie, bruict, noise, Strepitus, Collisio, Et par metaphore, la crierie qu'vn homme ou femme fait estans en colere, & tançans, Rixosus clamor.

Tinter & sonner clairement, comme fait vn verre, or, ou argent, Tinnire, voyez Copter.

Si tost qu'il auront tinté, Simulac increpuerint, Bud. ex Cic.

Tintant & resonnant, Tinnulus.

Tintement, Tinimentum, vel Tinnitus huius tinnitus.

Tintouin, m. acut. Est vn nom imité du chifflement qui se fait aux


ventricules du cerueau & corne issant par les oreilles, & vient de tinter, aussi les Latins appellent tel Tintouin, Tinnitus aurium, Tintement d'oreilles. Et parce que tel tintouin empesche le repos de la personne, on l'vsurpe aussi par metaphore pour souci rongeant, trauail d'esprit & fatigation de l'entendement, Cura coquens, animúmque versans ac malè habens. Selon ce on dit, Il a bien des tintouins en la teste, Grauibus curis diuexatur, Cela luy a mis vn grief tintouin en la teste, Grauis ex eo cura eum incessit, Liu. lib. 23. Ou bien on le peut tirer de ce mot, Tintinnum, Qui se lit au vingtcinquiesme tiltre de la Loy Salique, qui est vn vieux mot François Latinisé, signifiant la clochete ou sonette qu'on pend au col des cheuaux & aumailles laschez en pasture pour aiséement les retrouuer, laquelle en paissant ils font sonner sans cesse, & à ce donne couleur ce que l'Italien dit Auere martello in testa, angi & diuexari graui cura, & dar martello a alcuni, Malè aliquem vrere, Terent. Et ce que nous disons, Il a vn reueillematin pour dire il a vn cuisant souci, qui luy oste le long sommeil & repos, comme si par dire, il a vn tintouin en la teste, on disoit, il a vne sonette d'vn angoisseux pensement qui se ramentoit sans cesse, Illi vsque grauis sollicitudo tintinnat, Et Catulle, a dit Aures tintinnat, Tintinnabulum, l'Italien dit Tintinno, Pour le son de telle petite sonette, Tintinnaculum.

Tique, ou Tiquet, Ricinus, Croton vermis canes & boues infestans, non habens exitum excrementi.

Tiran, c'est vne cordelle, cordon ou lesse, tirant laquelle on serre quelque chose, ainsi dit on les tirans d'vne bource, d'vne poche ou filet, d'vn chapperon de faulcon, pour les cordons, cordelles & courroyes seruans à serrer, la bource, le filet, le chapperon de faulcon.

Tire, f. penac. Est l'alleure d'vn seul traict sans repos, Ainsi dit on, Il va tout d'vne tire, Vno tractu, Vno impetu, Vno incessu, Ce qu'on dit aussi, tout d'vn traict metaphore prinse du iect d'arc. Tire aussi en equippage de femmes signifie le crespe qu'elles tirent & font sortir par les descoupeures de leurs hauts de manches.

Tout d'vne Tire, Tractim, Continenter, Vno impetu, Sans intermission.

Voler à tire d'aile, c'est tant que l'oiseau peut aller d'vn vol. Ainsi dit on vn faulcon auoir prins vn pigeon à tire d'aile, c'est à pure force de voler. Et le pigeon vole à tire d'aile, c'est à dire de grand & long vol.

Tirer, act. acut. Signifie ores mener à puissance de corps quelque chose, Trahere, Le cheual tire la charrete, Carrum trahit, Ores mettre hors. Il a tiré vn escu de la bourse, E crumena aureum nummum scutatum eduxit, Il a tiré vn fardeau de l'arriereboutique. Et ores ietter, comme, Il tire de grosses pierres, Torquet immania saxa, Duquel verbe en ceste signification vient ce mot Traict, comme quand on dit vn traict d'arbaleste, vn traict d'arquebouse, l'Espagnol, dit Tiro, Pour ce mesme. Et ores ruer, Calcitrare, comme, Ce cheual tire, gardez vous, Calce ferit ille, caueto, Ce que l'Espagnol dit de mesme, mais il y adiouste ce mot Coces, disant Tirar coces, Calcitrare, Ce que le François exprime quand il dit donner des coups de pied. Et tantost aller deuers quelque pays, Pergere, rectáque aliquo tendere, Comme il tire en Italie, Ce qu'on dit aussi, Il tire droict en Italie, In Italiam rectà pergit, Et selon ceste signification les veneurs disent vne beste tirer pays, quand elle ne s'amuse à ruser & tournoyer, mais fuyt les droictes voyes ou routes, & tirer à la mort, d'vn qui est en agonie & se meurt, qu'on dit aussi estre tourné à la mort, Vergere ad lethum, morti incumbere, ad interitum rectâ pergere, Car tirer à la mort n'est pas relucter & contretirer à la mort, comme aucuns (à cause de la penible dissolution du corps & de l'ame qui resemble à vne lucte frenant) estiment, Reluctari letho, Ains estre acheminé & marcher grand pas à la mort, Ad interitum rectâ pronúmque tendere.

Tirer par force, Rapere.

Tirer en diuerses parties, Distrahere.

Les cures & soings tirent en diuerses pars l'esprit de l'homme, Curae diuersè trahunt animum.

Tirer par force de harceler, Exprimere, Exculpere, Extundere, Bud.

Il en tira dix sesterces à toutes les peines du monde, Decies sestertium expresserat, B. ex Sueton.

Tirer à force iusques au lieu où on veut, Pertrahere.

Tirer hors de la maison par force, Eripere aliquem domo.

Prendre & tirer à soy vne, &c. Ad se vertere partem alicuius rei.

Tirer à son opinion, In suam sententiam trahere.

Tirer, ou mettre hors, Detrahere, Efferre, Eruere, Exerere, Extrahere, Promere, Expromere.

Tirer hors les sors, Sortes trahere.

Tirer ou mener hors, Educere.

Tirer hors & espuiser, Exantlare.

Tu tires hors tout le bon, Quod boni est excerpis.

Tirer hors de terre, Effodere è terra.

Tirer hors du col, De collo detrahere.

Tirer hors ses pieds du lict, Deducere pedes de lecto.

Ceste herbe a la force de tirer hors, Extractoria vim habet hæc herba.

Se tirer hors de la bouë, Euellere se ex cœno.

Se tirer tellement quellement d'vn bourbier ou mauuais passage de procez, Per palustria fori se recipere, Bud.

Tirer hors du corps vn dard, Educere corpore telum, Euellere, vel extrahere telum.

Tirer argent de sa gibeciere, Nummos expromere.

Trouuer moyen de tirer argent d'aucun, Expugnare argentum alicui.

Tirer du plaisir de quelque chose, c'est en auoir & prendre plaisir, Delectationem ex re aliqua capere.

On en pourroit tirer, comme ie croy, trois cens pieces d'argent, Trecenti nummi, credo, corradi possent.

Tirer & continuer son fil, Deducere fila.

Tirer de l'eauë, Haurire aquam.

Mes souliers tirent l'eauë, Calcei mei contrahunt aquam.

Tirer l'oreille à quelqu'vn, Vellere aurem alicui.

Tirer le laict d'vne mamelle, Mulgere, Immulgere, Pressare hubera palmis.

Couper & tirer des pierres d'vne quarriere, Lapides ex terra excidere.

Tirer son vent, & mettre hors, Attrahere & reddere animam.

Tirer aucun à quatre cheuaux, est le rompre en quatre pieces, a force de tirer par quatre cheuaux picquez & chassez chacun en l'vn de quatre diuers endroicts, Quatuor equis vinctum in diuersa nitentibus lacerare. A. Gell lib. 20. c. 1. Qui est vne espece de supplice auquel le plus souuent sont condamnez les crimineux de leze majesté, Metius Suffetius dictateur des Albans, pour auoir faulsé la foy publique, à Tullus Hostilius Roy des Romains, fut le premier ainsi executé comme dit A. Gell. au dit lieu, & T. Liue au 1. liure, mettant en auant iceluy Roy Romain ce genre de supplice inusité, & le faisant souffrir audit dictateur, à ce que comme il auoit eu le cœur & l'affection mipartie & fendue en deux (s'il le faut ainsi dire) pour tourner son armée à la faueur de l'ost ou Romain ou Fidenat, qui emporteroit le dessus de la bataille : aussi eust il par tel supplice le corps mis en deux pieces, car il fut lié à la queuë de deux chariots attelez chacun de quatre cheuaux, comme dient lesdits autheurs, & Virgile au 8. liure de l'Æneide, & deschiré en deux, dont l'ost Romain eut telle horreur, qu'aucun ne fut despuis par eux executé de telle mort, comme dit iceluy T Liue, & Seruius sur ledit passage de Virgile le veut donner à entendre. Vn & nouueau & dernier exemple de supplice non guere different de cestuy-ci fut fait souffrir par Hlothaire Roy de France à Brunehaut Roine blanche dudit Royaume, laquelle en pleine armee fut condamnée à estre tirée les cheueux & bras liez à la queuë d'vne poultre indomptée, qui ruant & courant a trauers les rochers, halliers & buissons, luy esboula le cerueau & mit le corps en plusieurs pieces Aimoin li. 4. chap. 1. In diuersum iter equis quatuor concitatis lacerum in quoque corpus, qua inhaeserunt vinculis membra differri, Liu. lib. 1. Citis in diuersa quatuor equis differri ac raptari. Virgil. lib. 8. Æneid.

Tirer quelque chose d'aucun par belles paroles & attrayantes par flateries, Exblandiri, Expalpare.

Par finesse tirer quelque chose d'aucun, Auferre ab aliquo quippiam per fallaciam.

Tirer de dessoubs l'aile, Sublegere, B.

Tirer les vers du nez, Expiscari, B. ex Cic.

Tirer à quelqu'vn les vers du nez, & luy faire descouurir son secret, Elicere arcana alicuius, Arcana ab eo expiscari, B. ex Cicer.

Tirer de la bouche, Exculpere.

Tirer par force aucune chose d'aucun, Exprimere.

Ie luy ay tiré de la bouche, que, &c. Expressi vt conficere tabulas se negaret.

Se tirer arriere, Recedere, Absistere.

Se tirer pres, Accedere.

Se tirer pres d'aucun pour parler à luy, Congredi aliquem.

Tire toy pres de luy vistement, Congredere actutum.

Tire toy à dextre, Concede ad dexteram.

Mener & tirer à part quelqu'vn, & s'accouster auec luy, Seducere.

Se tirer à part pour parler de quelques choses & en conferer, In consilium secedere, B. ex Liu.

Tirer quelque parole, & l'entendre selon son vouloir, Dictum aliquod in voluntatem suam trahere.

Ceste pierre precieuse tire sur la couleur de violet, Gemma hæc desinit in violam vergit in violam.

Elle tire vn petit sur lor, Declinat in aurum.

Tirer à la fin & se mourir, Ducere horas extremas, Animam agere, Efflare animam, Morti incumbere.

Tirer à consequence, Ad exemplum reuocare, B.

Tirer à l'auiron, Remigare, Subremigare.

Tirer à la rame, Ad scalmum hærere, B.

Tirer les nauires à bord, Naues ad terram detrahere, deducere.

Ceux qui tirent vn bateau au col, Helciarij, B.

Tirer les nauires en mont, Naues amne subuehere.

Tirer auant, Cursum tenere, B.


Tirer en longueur vn affaire, Rem trahere, Liu lib. 22.

Tirer la guerre en longueur, Bellum trahere, ibid.

Il veut tirer à la Grece, Græciam spectat, cogitat.

Il tire droict à Rome, Romam contendit, recta pergit.

Faillir à tirer droict, Deerrare.

Tendre & tirer tousiours en haut, Petere supra.

Allant ou tirant en bas, Deorsum vergere.

Tirer vn dard contremont en l'air, Telum in auras contendere.

Tirer quelque dard contre aucun, Petere aliquem telo.

Tirer tout des dars en vn mesme lieu, Coniicere tela.

A qui le ventre tire, Distentus.

Tirer quelque chose grossement, Informare.

Tirer les premiers traicts, Deliniare.

Tirer au cœur, c'est rendre sa gorge, Vomere.

Tirer au vif, Effingere, Faciem alicuius exprimere.

Tirer vn traict de plume sur vne escriture & la casser, Inducere.

Tiré, Tractus, Versus.

Tiré en diuerses parties, Distractus.

Mis & tiré hors, Expromptus.

Tirade, Ronsard. Amour archer d'vne tirade rompt cent traicts sur moy.

Tireurs d'auiron, Remiges.

Tirement, Tractus, huius tractus, Tractio.

Vn Tirefond de tonnelier.

De la Tiretaine Picard. du Telon Cœnomanis, Du Belinge Northman.

De la Tisanne, ou Ptisanne, aucuns l'appellent Orge mondé, Ptisana.

Tisanne de riz, Ptisanarium orizæ.

Tisanne, ou eau d'orge, Cremor ordei.

Tison, Il vient de Titio.

Vn tison allumé, Torris huius torris.

Vn tison de feu esteinct, Titio titionis.

Tisonner, id est, souuent approcher les tisons, Titiones admouere.

Tisserant, m. acut. Est l'artisan qui tist soit drap soit toile, Textor, Mais parce qu'on en fait deux mestiers, on y adiouste, en draps, ou en toiles, pour les desmesler, disant, Tisserant en draps, Pannorum textor, Et Tisserant en toiles, Linteorum.

Tisserande, f. penac. Celle qui tist ou drap ou toile, Textrix.

L'ouuroir d'vn tisserant, Textrinum textrini, Textrina.

Le bois rond d'vn tisserant, autour duquel il enueloppe sa toile, qu'on appelle le Rouet, Iugum.

Tißier, m. acut. Est le mesme que Tisserant, le Languedoc & peuples adiacens disent Teixier, qui vient de Texere Latin.

Tissiere, f penac. Est le mesme que Tisserande, Textrix.

Qui est tissu, Textilis.

Du tissu, Textum.

Vierge serrée d'vn tissu ou autre chose depuis le fois du corps iusques aux mamelles, Vincto pectore virgo.

Tissure, Textus huius textus.

La tissure d'vne oraison, Textum orationis.

Tistre, faire de la toile, Texere.

Tistre dedans, Intexere.

Tistre tout entour, Circuntexere, Obtexere.

Tistre auec autre chose, & attacher, Adtexere.

Tistre ensemble, Contexere.

Commencer à tistre, Ordiri telam.

Paracheuer de tistre, Telam detexere, Pertexere.

L'art de tistre, Textrina, Plin.

L'herbe de Tithymale, dont en y a plusieurs especes, comme Espurge, Reueillematin & autres, Tithymalus.

Titre, voyez Tiltre.

Titulaire.

TO

Toccat, voyez Amasie.

Toffe muse, ou esponge de riuiere, Concerua herba, voyez Touffe.

Vne Togue & robbe longue dequoy vsoyent les Romains, Toga.

Vostre togue iusques à quand demeurera elle au coffre sans estre portée ? Quousque feriata toga ?

Toict, cerchez Tect.

Le toict & couuerture d'vne maison, Tectum.

Vn petit toict sous lequel se mettoyent anciennement les gens de guerre pour faire mines & autres approches, Musculus.

Le toict se iette hors & s'auance oultre le mur, Proiicitur tectum.

Estre caché sous le toict, Tecto latere.

Mettre en toict, In tectum referre.

Toile, Tela, C'est toute toile en general car on dit toile de lin, de chanure, de couton, d'escorce d'arbres qui vient des pays barbares, & toile de Cambray, de Holande, & toile batiste : on dit aussi toile d'or & & toile d'argent, mais c'est d'autant que le fil d'or ou d'argent est tissu en tissure de toile toute plaine & desliée. Toile aussi entre chasseurs est prinse pour vne toile peincte de la figure d'vn bœuf & de la couleur de la beste qu'ils veulent surprendre, laquelle toile ils portent deuant eux pour amuser la beste & l'ayant approchée luy tirent de derriere, ou par dessus ladite toile, selon ce on dit chasser à la toile.

Toiles en pluriel, ce sont de grandes pieces de toile grosse & espesse tissue en coutil bordée de grosse corde qui seruent pour le deduict des Princes, quand ils veulent enclorre vn sanglier pour le courir comme dedans vn parc : car les veneurs enuironnent desdites toiles comme d'vn mur, le buisson où la beste est, & l'ayant enclose, la font lancer aux dogues, ayant ceux qui sont dedans lesdites toiles vn espieu en la main pour l'enferrer ainsi quelle tournoye. Deduict familier & vsité aux Roys de France, Carbaseum claustrum, Septum, Selon ce on dit, le Roy est allé aux toiles, c'est à dire, à la chasse de ceste maniere, & autres telles phrases.

Vne toile grasse qui couure les intestins, laquelle est double, & pour ce le vulgaire l'appelle coiffe, Omentum.

Vn lieu tendu de toiles sous lesquelles les huiliers vendoyent leurs huiles, Velabrum.

Deffiler ou detistre la toile, Detexere.

Toise, Pertica sex pedum, Orgya, Hexapus hexapodis.

Toiseur, Perticator, B.

Toiser, Hexapode metiri.

Toison, quasi tonsio, est enim vellus tonsum.

Toison, Vellus velleris.

Compter s'il y a autant de toisons que de moutons, Recensere vellera ad numerum pecoris.

Tolerer, ou endurer & souffrir, Tolerare.

Tolerable, Tolerabilis.

Tolerablement, Tolerabiliter.

tolette, ville d'Espagne, Toletum : Vulgairement on prononce, Tolede.

Qui est de Tollete, Toletanus.

Tollart, ou bourreau, à Tollendo, quia tollit è viuis, Carnifex, On appelle ainsi par opprobre les archers d'vn Preuost des mareschaux, & les sergens d'vn Cheualier ou Capitaine du guet, que les Tolosains appellent aussi par opprobre Fourrons.

Tollieu, m. acut. Qu'aucuns escriuent & prononcent Toulieu, est vn mot frequent & vsité aux traictez de paix & de trefues marchandes entre les princes, en l'article des marchans, traffic & commerce, qui dit ainsi, le commerce sera libre. & pourront les marchans d'vne part & d'autre porter & rapporter toutes sortes de marchandises licites & non deffendues, en payant les toulieux anciens & accoustumez. Ainsi Toulieu est autant que Dace, tribut ou droit de peage, passage, rouage foraine & semblables. Le Flamend dit Tol pour ce mesmes, & a nommé Tolen vne petite ville assise en vne Este en Zelande qui en a prins le nom, par ce que le tol, c'est à dire le Tollieu du peage souloit estre acquitté en icelle villette. Le mot François & le Flamen viennent du Latin, Tollo, (Dont vient aussi Maletoste, qu'on deust escrire par ceste deduction Maletolte) qui signifie leuer, c'est à dire cueillir. exiger & receuoir, aussi vse on de ce mot leuer en cas de tailles & subsides, disant leuer la taille, Publica exigere, Ou bien, ce qui a plus de couleur, tous deux viennent de τέλοζ en signification de tribut, subside, & de ce mot Grec τελώτιον, qui signifie le contour ou le bureau des exacteurs & maletoltiers (comme dit Chrysostome) où les tributs, tailles, impositions & autres subsides sont portez, acquittez & serrez, Publicanorum mensa ac scrinium, quo tributa vectigaliáque referuntur, Comme si lon disoit par syncope de la lettre ω, Tellion (car la lettre n se trocque ordinairement en l, Bononia Boulongne) & par corruption du mot, Tollieu. Ceux qui aiment mieux l'extraire dudit verbe Latin Tollo, Le font par ce qu'en tels affaires on vse aussi de ce verbe Leuer, & de son opposite imposer, car on dit imposer tributs & subsides, &,;leuer la taille, les imposts & subsides, &,;faire vne grande leuée de deniers sur le peuple.

Tollir, Tollere.

Tollir vn edict, l'abroger, Edictum refigere, B.

Il m'a tollu mon bien, Rem mihi sustulit, eripuit, abstulit.

tollon en Prouence, ou Toulon, Taurœnta, Taurœntium.

Tombe, ou Tombeau, Il vient de τύμβοζ, à ceste cause plusieurs escriuent Tumbe, Tymbus, Tumulus, Bustum, Arca.

Esleuer vn tombeau, Monumentum extruere.

Mettre en vn tombeau, Contumulare.

Tomber, Plusieurs escriuent Tumber, & semble qu'il vient de Titubare, en ostant la premiere syllabe, Ruere, Concidere, Collabi, Decidere, Prolabi, Delabi, cerchez le mot Cheoir.

Tomber de haut, Altè cadere, B. ex Cic.

Tomber du ciel, Delabi de caelo, vel è cælo.

Tomber d'auenture en quelque chose, Incidere.

Cheoir & tomber petit à petit, Prælabi, Perlabi.

Tomber & cheoir dessous, Succumbere.

Cheoir & tomber à terre, Procidere, Succidere, Defluere ad terram.

Qui chet, & tombe, Prociduus.

Ce fieuue là tombe au Rhein, Defluit ille fluuius in Rhenum.


Commencer à tomber, Labascere.

Les larmes tombent des yeux, Descendunt ex oculis lachrymae.

Tout tombera sur toy, In te summa rerum recidet, B. ex Terent.

En la fin tout tombera sur luy, Omnis illa inclinatio in eum incumbet, B. ex Cic.

Tomber en vn danger, In periculum venire.

Tomber en arrogance, Offendere in arrogantiam.

Tomber en grand tourment, In cruciatum venire.

Tomber en procez pour auoir fait plaisir à autruy, In benignitate ciuilíque officio reperire negotium, Bud.

S'ils tomboyent en cet inconuenient, Si in eum casum deducerentur.

Tomber en maladie, Cadere in morbum, In morbos incurrere, Noxam contrahere.

Tomber és embusches, Præcipitari in insidias.

Tomber en la male grace d'aucun, Cadere in offensionem alicuius.

Tomber entre les mains des espies & guetteurs, Deuenire in insidias.

Venir & tomber entre les mains du vainqueur, Deuenire in victoris manus.

Qu'elle ne tombast entre ses mains, Ne in illius manus perueniret.

Tomber sous la puissance d'aucun, In potestatem alicuius venire.

Ils sont plusieurs autres, mais ils tombent ou eschappent de ma memoire, Plures alij, sed mea memoria dilabuntur.

Ie tombay sur ce propos, de dire que, &c. Veni in eum sermonem, vt, &c. vel, In eum sermonem incidi.

Ie suis en sueur de crainte que i'ay où veulent tomber toutes ces belles paroles, Hæc blanda dicta quò eueniant, madeo metu.

Ie ne sçay où tu veux tomber, Quò euadas, nescio.

Ie crain fort où tombera ceci, Quorsum istud accidat, timeo valdè.

Voir où la chose tombe, Rem inclinatam cernere, Bud. ex Liu.

Republique qui chet ou tombe en ruine, & se perd, Occidens respublica.

Qui aisément tombe en quelque vice, Opportunus alicui vitio.

Qui vouloyent faire tomber la commission de remener le Roy entre les mains d'vn autre que és tiennes, Qui à te causam regiam aliò transferebant.

Quand quelque chose chet & tombe, Procidentia.

Tombé, Lapsus.

Tombé là, Huc prolapsus.

Tombement du haut en bas, Præcipitantia.

Vn Tombereau, Plaustrum, vel Plostrum, Benna.

Vn tombereau de fiens, Vehes stercoris.

Tombissement, quand la terre tombit du bruit & petelis des cheuaux, Strepitus.

Tombir.

Tome, Tomus.

Ton, Tonus.

Celuy qui baille le ton, Præcentor, Choragus, B.

Ton, Vn grand poisson de mer, Orcynus, Thynnus, Thunnus.

De la Tonnine, c'est chair de Ton coupé par pieces & salé, Thunnina.

Tondre, Tondere, Detondere.

Tondre tout à fait, Attondere, Retondere.

Tondre tout entour, Intondere, Circuntondere.

Le fait de tondre, Tonsura.

Tondre sur le peigne, Per pectinem attondere.

Tondu, Tonsus homo.

Tondu tout à fait, Attonsus.

Qui est tondu & rongné comme les cheueux, Tonsilis.

Qui n'est point tondu, Intonsus.

Tousé, ou tondu tout entour, Circuntonsus.

Tondeur, Tonsor.

Tonderesse, Tonstrix.

Tondoison, ou Tonsure, Le fait de tondre, Tonsura tonsuræ.

Tonsure clericale, Couronne de cler, Infulae minores, Vertex forfice delibatus, Insigne verticale Budaeus.

Alleguer sa tonsure, sa clericature, Perfugium delibati nouacula verticis, B.

Alleguer & produire sa clericature, ou sa tonsure, & demander son renuoy par deuant son iuge d'Eglise, Implorare iura verticis initiati, vel insigniti, Tesseram verticis initiati proferre, B.

Debouté de sa clericature, ou tonsure, Verticis rasi iure priuatus, Raso vertice diminutus, B.

Lettres de tonsuré, de couronne, de clericature, Tessera & elogium initiati verticis, Verticis sancti præsidium, B.

Le priuilege de tonsure, ou de clericature, Eximium ius rasi verticis, Præsidium canonum, B.

Tongres, Ancienne ville en Brabant, non pas loing du Traiect, Tungri.

Tonneau, qui a la gueule fort ouuerte, Patentissimi oris dolium. Appartenant à vn tonneau, Doliaris.

Tonnelier, Vietor.

Tonnelle, est vn bœuf ou cheual de bois peint que le chasseur poulse deuant luy deuers les perdrix en les approchant pour les faire entrer dedans les filets qui sont deuant, laquelle façon de chasse est prohibée pas les Roys de France.

Tonneller, prendre les perdrix à la Tonnelle.

Tonnelleur, preneur de perdrix à la Tonnelle.

Tonnelet, m. acut. Iean le Maire liur. 1. chap. 40. des Illustrations : Le septiesme pris estoit pour les mieux combattans à pied à la barriere, armez de tonnelets, d'escus, & demy lances à fer esmolu, auec certains coups d'esples, tranchans sans estoc.

Tonner, Tonare, Intonare.

Tonner d'enhaut, Superintonare.

Le tonnairre, Tonitrus, vel Tonitru, & Tonitrum.

Tonsure, voyez Tondre.

Vne Topasse, Topazius, C'est vne pierre precieuse.

Toque, Toquement, C'est à dire Cœffure, Affulure.

Toquer, Cœffer, Affuler.

Toquesing, m. acut. Composé de deux entiers, toque, qui signifie frape, & sing signifiant cloche, comme si on disoit frapecloche, & est vn son & signe d'effroy pour cause publique, quand on tinte à coups hastifs vne cloche pour esmouuoir le peuple en amas, & le faire accourir à vn besoing concernant la commune, Campanæ crebris celeribúsque ac multoties ingeminatis ictibus populi aduocatio ad periculum vniuersitatis.

Le Toquesing sonne, Conclamatur ad periculum publicum. Tout ainsi que T. Liue a dit, Conclamare ad arma. lib. 3.

Torasse, f. penac. Est vne espece de vache de basse taille & petit corsage, laquelle appete plus & suit plus le taureau que les autres vaches, & partant n'est gueres laictiere : Car outre ce qu'elle ne porte gueres, & n'a plustost veellé, qu'elle appete le sault du taureau, & à ce moyen n'est bonne à garder ne pour laict ne pour race, comme au pareil Columel. li. 8. cap. 2. dit, de auibus pumilionibus. & Plin. lib. 6. cap. 16. Taura. Colum. lib. 6. cap. 22. Varr. lib. 2. de re rust. cap. 5. & Festus, lesquels dient que la Torasse est brehaigne. Le mot est de la façon de cestuy Hommasse, pour la femme qui tiēt plus de l'homme que de la femme, Virago, comme les Latins par telle analogie eussent dit pour Taura, Taurago. Ce qui est à l'imitation du Grec, qui de άνήρ fait άνδρυζ, comme a estimé Aquila en sa traduction, ce que le Biscain suit, disant Andrea. Mais de ce nom il appelle toute femme, Taura mascula, ou Taura taurilis, comme de Vir, virilis fœmina, comme außi l'Espagnol de Varon fait Varonil, Muger Varonil, ce qui est pour la qualité de la Torasse en ce qu'elle est bonne au ioug comme le toreau, comme dit Col. audit liure & chap. Car en ce que selon nos Vachiers & laboureurs elle est addonnée à desirer le sault du taureau, Il la faudroit rendre par Vacca taurosa, à la proportion de Mulier virosa, ταυρομανήζ, à l'analogie de άνδρομανήζ. Car Aristote lib. 6. de hist. animal. dit außi τάυρεσιν αι βόιζ, Boum cupidine inflammantur vaccæ.

Torche, Considerez si nous disons point Torche pour Torse, à Torquendo, seu tortione. Ie sçay que i'ay veu torche toute torse ou entortillée autour d'vn long baston, En core appelons nous vn Tortis, vn cierge, ou longue chandelle de cire torse.

Torche qu'on allume, Fax, Funale.

Vne sorte d'arbre dont on fait des torches qui allument comme de cire, Teda tedae.

Porter la torche deuant quelqu'vn, Præferre alicui facem.

Seruiteur portant vne torche, Funalis.

Condamné par arrest de la Cour à faire amende honorable la torche au poing, Reus tediferi habitu per ora vulgi traductus, & index sui suppliciter esse iussus sententia Curiæ. B.

Vn cercle fait de drapeaux, foarre, ou autre chose, qu'on met sur la teste quand on porte quelque chose, qu'on appelle vne Torche, Cesticillus. Nomen habet à torquendo, car cela est tors & entortillé.

Torcher, nettoyer, Tergere, Detergere, & extergere, secundae vel tertiae coniug. Semble qu'il vient de Tergere, par mutation de lettres, Terger.

Torcher diligemment, Pertergere.

Torché & poli, Extersum.

Vn torchon à torcher les souliers, ou vaisselle, Picard Touillon, Penicillus, & Peniculus : siue Penicillum, & Peniculum.

Torcol, Petit oiseau, Iynx, Torquilla, Collitorquis, à colli circunactu, reliquo corpore quiescente.

Tordoir à faire huile, Trapetum.

Tordre, Torquere, Contorquere, Distorquere, Intorquere, Obtorquere, Retorquere, Viere.

Tordre le col & pancher la teste d'vne part & d'autre, Ceruicem reponere.

Tordre le sarment, Sarmentum retorquere.

Se tordre & fouruoyer, Aberrare, Via deerrare, Errare via, Declinare de via.

Tors, ou destors, Tortus, Distortus.

Il s'est tors & fouruoyé, Via decessit errabundus.

Torse, ou detorse & fouruoyement, Aberratio, Erratio, Error viae. C'est le contraire de Recta via.

Grande torse, Magna aberratio.

Dorsement, Torsio, Distorsio & deprauatio.

Torture, ou gehenne, Fidiculæ, Tormentum, voyez Geine.

La torture, La gehenne, La question, Quæstio tormentaria. Budæus.


Vn engin & instrument à bailler la torture & gehenne aux gens, Equuleus equulei.

Faux registres des confessions faites à la torture & gehenne, Falsæ conscriptiones quæstionum.

Bailler la torture, ou gehenne, ou question, Quærere, & Quærere tormentis. B.

Interrogatoire & responses faites en tortures & question extraordinaire, Res tormentis quæsita. B.

Celuy qui donne la torture, Tortor.

Donner la torture, Torquere.

Requerir que le defendeur soit contrainct d'exhiber ses serfs pour sçauoir la verité d'iceux par torture, Postulare seruos in quæstionem.

Toreau, ou Taureau, Taurus.

Qui est d'vn toreau, Taurinus.

Torment, Tormentum, Torsio, Afflictatio, Crux, Cruciatus.

Tormens intolerables à l'homme, Intolerandi humanae prudentiae cruciatus. Liu. lib. 23.

Grief torment, Vexatio.

Estant en tourment, Inter pœnam.

En grand torment, Cruciabiliter.

C'est celuy qui me fait tant de tormens, Meus est carnifex.

A lier franchement aux tormens, Dare se in tormenta.

Tormente & tempeste de vents, principalement sur la mer, Procella.

Il fait grande tormente sur la mer, Sæua sæuit tempestas. Liuius. lib. 23.

Mer pleine de tormente & tempeste de vents Procellosum mare.

Mer sans tormente, Tranquillum mare.

Les tormentes de proces, Fluctus concertationum, Aestus forenses. Budæus.

Tormentes de proces donnent à plusieurs beaucoup de miseres & d'ennuy, Procellæ iudiciorum calamitatem multis afferunt. B.

Tormenter, Torquere, Cruciatu accipere, Angere, Vexare, Conuexare, Diuexare, Exercere, Cruciare, Affligere.

Fort tormenter, Excruciare, Percruciare, Perexcruciare, Afflictare.

Griefuement tormenter, harceler, tempester, Vexare.

Tormenter & ietter d'vn costé & d'autre, Iactare atque agitare.

Tormenter ou tuer, Effligere.

Menacer de tormenter & faire mourir vne personne, Inhibere supplicia alicui. B.

Se tormenter continuellement, Afflictare sese.

Il se tormente quand, &c. Discruciatur id quum, &c.

Pourquoy me tormente-ie ? Cur me excrucio ?

Il luy tormente l'esprit, Excruciat eum animi.

Tormente moy, Da me excruciatum.

Qui tormente griefuement & en toutes manieres, Vexator.

Tormentant, Crucians.

Estre tormenté, In tormentis esse.

Estre tormenté nuit & iour, Torqueri, vel affligi dies & noctes.

Estre fort tormenté, Discruciari.

Ie suis grandement tormenté en mon esprit, Discrucior animi.

Qui merite d'estre tormenté, Excruciabilis.

Tant plus ie repete cecy, d'autant plus suis ie tormenté, Quàm magis id repeto, tam magis vror.

Tormenté de coups, Tortus verberibus.

Vexé & tormente de maladie, Conflictatus vel afflictatus graui morbo.

Vn homme tormenté de proces, Homo forensibus intenperiis exagitatus. B.

Estre fort trauaillé & tormenté de proces, Euripis forensibus iactari, In vndis palatinis fluctuari. B.

Tormentille, Heptaphyllon, Septifolium, pource qu'elle a sept fueilles, vulgairement Tormentilla.

De la Tormentine, Mot corrompu de Terebentine, Terebinthina.

Torner, ou Tourner, acut. Est tantost actif, comme tornez à dire cela, Isthuc narra denuo, Repete. Tornez la table, Mensam circumduce. Tornez vostre manteau. Pallium inuerte. Et par metaphore, Il a torné sa Iacquete, pour dire il a quitté sa foy, son serment, sa religion, son prince, pour prendre le rebours, ce qui semble estre ainsi dit de ceux qui estans ou craintifs des coups, ou traistres en vne bataille, mettent & tournent à l'enuers leurs casacques, ou hoquetons. Tantost est neutre, comme, Il ne fait que torner çà & là, Huc illúcque circumagitur.

Torner aux flancs de la mere, est dit l'enfant qui est porté en son ventre, parce que selon le dire des medecins, l'enfant au huictiesme mois de sa portée, se meut & translate d'vn flanc à l'autre, ou parce que à l'issir du ventre de la mere, il tourne les pieds contremont, ou de soy ou par industrie de la sage femme, In vtero se conuertere. Ainsi on dit, Ie l'ay porté, &, Il a torné en mes flancs, Gestaui illum vtero atque peperi.

Torpille, Espece de poisson de mer Torpedo.

Torrent, Vne abondance d'eau, qui par grande roideur chet des montaignes és vallées, Torrens.

Torride, La zone torride. Zona torrida. C'est à dire, Aduste & rostie.

Tors, Torse, Torsement, voyez Tordre.

Tort, Il vient de Tortus, ou Tortuosus, quod opponitur Recto, Aussi Tort & droict sont cotraires, Iniuria enim, hoc est quod iniustè fit alteri, à naturae rectitudine deflectit, vt tortuosum bacillum a bacilli rectitudine.

Tort & dommage, Iniuria.

Les tors dommage, & desplaisirs qu'on a fait aux citoyens, Iniuriæ ciuium.

Endurer & souffrir quelque tort, Accipere plagam aut vulnus.

Tort mauuais, Infirmitas iuris. B.

Garder qu'on ne face tort à quelqu'vn, Aliquem ab iniuria prohibere.

Se garder de faire tort & dommage, Temperare ab iniuria & maleficio.

Ie ne luy fey iamais tort en quelque petite chose que ce fust, Nunquam illum ne minima quidem re offendi.

I'ay tort, Do manus. B. ex Cic.

Qui fait tort & desplaisir, Iniurius, Iniuriosus.

Mettre le tort sur aucun, Causam vel culpam in aliquem coniicere, siue conferre, vel transferre.

A tort & sans cause, Perperam, Iniquè, Ob nullam noxiam, Iniuriosè, Iniuria, ablatiuus : Immeritò, Falsò.

A tresgrand tort, Immeritissimò.

C'est a tort qu'il est lie, Non rectè vinctus est.

A tort ou a droict. Quo iure, quáque iniuria. B.

Il faut trouue, argent soit à droict ou à tort, Inueniendum argetarium auxilium bona opera aut mala.

Tortement, Tortuosè.

Tortionner. L'execution declarée tortionnaire, Lege actum, vt peruersè factum, à Curia antiquatum B.

Torteau, Placenta, Placenta tortilis, Spira, Opus pistorium. Il vient de Tortus.

Tortelle, Autrement Velar, nom d'herbe, Erysimon, Irion.

Vn Tortis de fleurs our mettre sur la teste, Sertum.

Vn tortis de cire, Cereus tortilis.

La vigne tortisse, Ronsard.

Tortuer, Torquere, Deprauare.

Tortuer en plusieurs plis, Sinuare.

Tortu, Tortilis, Intortus, Prauus.

Fleuue tortu, Tortuosus amnis, aut curuus.

Fort tortu, Prætortus.

Hommes tortus & contrefaits, Distortissimi homines.

Choses tortues, Contortæ res, Prauæ, Tortuosæ.

Tortueux, Tortuosus.

Tortuement & pliement de quelque chose, Flexura, Flexus, huius flexus.

Tortuement, En tournoyant, Flexuosè.

Tortuosité, Tortus huius tortus.

Vne Tortue, Testudo.

Tortues qui viuent és bourbiers, Lutariæ testudines.

La couuerture & le test d'vne tortue, Chelonium.

Appartenant à la tortue, Testudineus.

Quand vne bande de gens de pied se serrent pres l'vn contre l'autre, ayans rondelles & pauois sur leurs testes, en sorte qu'on ne les peut veoir, & sont couuers en façon d'vne tortue, Testudinem facere dicuntur milites.

Torture, Cerchez Tordre.

Tost, Aucuns estiment que Tost vienne de Statim, per metathesim. Les autres sont d'aduis qu'il faut dire To, & qu'il vient de Citò, en ostant la premiere syllabe.

Tost. Sub. tò, Actutum, Repentè, Confestim.

Bien tost apres, Paulo mox, Breui postea.

Qui fut bien tost apres eux, Qui recens ab illorum aetate fuit.

Il viendra bien tost apres, Non multò post haec aderit.

Pendant que i'atten s'il viendra bien tost aucun qui m'oste cette coustume, Dum expecto quàm mox veniat qui adimat mihi hanc consuetudinem.

Plus tost, De meilleure heure, Temporius.

Plustost que tu ne penses, Prius tua opinione.

Beaucoup plus tost, Multo maturius.

Le plus tost que faire se pourra, ou qu'il sera possible, Primo quoque tempore, Quàm celerrimè.

Fay moy à sçauoir le plus tost que tu pourras, Quantum potes me certiorem face.

Ce que ie croy plus tost, Quod quidem magis credo.

C'est trop tost de, &c. Subitum est ei remigrare Calend. Sex.

Vne Tostée, Panis tostus.

Totalement, Il vient de Totaliter, qua dictione vsus est Lactantius in epitome cap. 6. Funditus, Omnino, Omnimodo, Penitus, Planè, Prorsus, Radicitus, In omnes partes, In totum, Tota via.


Totalement, en toutes sortes & manieres bien fait, Numeris omnibus absolutus.

Il sera totalement mal s'il laisse l'Italie, Si Italiam relinquet, faciet omnino malè.

Totalement sec, Peraridus.

La totalité ou le total de la chose contentieuse, Assis intentionis. B.

Payer la totalité, ou le total, Solidum soluere. Cic.

Touaige, En fait de marine c'est le remuage d'vn nauire de mauuaise rade au anchraige en vne meilleure, lequel se fait portant l'anchre auec le bateau si loing & en l'endroict qu'il est requis, & apres qu'elle est bien fichée faisant approcher le nauire d'ou est ladicte anchre à force du tour du cabestan.

Touaille à mains, Mantile.

Touche, Il vient de Tango.

Vne pierre dicte Touche, sur laquelle on espreuue l'or, Heraclius lapis, vel Lydius, Coticula, Index.

La touche dequoy on escrit sur les tablettes, Stylus.

Opiniastre, qui ne veut receuoir la touche d'autruy, Refractarius.

La Touche des petits enfans apprenants A B C, Radius.

Toucher, Tangere, Taxare, Icere. Pourroit estre que de Tangere, on a premierement dit Tanger, & puis par corruption de langage, Toucher. Telles corruptions sont fort frequentes.

Toucher tant soit peu, Attingere.

Des yeux il touche iusques au cerueau, Ab oculis pertingit ad cerebrum.

Cela touche & vient iusques à ta maison, In tuas pertinet aedes.

Toucher & ietter dards en telle sorte qu'ils puissent blesser les ennemis, Adiicere tela.

Qu'on ne touche point à celuy qui est sans armes, Ab inermi abstineatur.

Toucher en la main en signe d'accord, Dextram dextrae committere, Dextras dare, Dextras iungere.

Ne toucher au tribut, ne l'accroistre ne diminuer, Vectigalia reformare.

Ne toucher l'autruy, Se ab alieno abstinere.

On n'a point touche aux temples des Dieux, Templis deûm temperatum est.

Il ne toucha a la ville, Vrbe abstinuit.

Toucher à la broche de quelque affaire, In arcem causae inuadere.

Tu as touché le poinct, Rem acu tetigisti.

Ne faire que toucher à quelque chose, Leuiter attingere aliquid. Budæus.

Toucher quelqu'vn aucunement en paroles ou escrits, Perstringere aliquem.

Quand on ne touche pas apertement vne chose, mais on se iouë autour, Alludere.

Toucher deuant soy & mener son bestail, Agere prae se armenta.

Doux à toucher, Læuatus.

Vne douceur qu'on sent à toucher quelque chose, quand elle n'est point rude, Læuitas læuitatis.

Qu'on ne peut toucher, Intactile.

Chose qu'on ne doibt point toucher, Res sacrosancta.

Embassade qu'on n'oseroit toucher ne blesser, Sacrosanctus legatus.

A qui on n'a point touché, Intactus.

Touché de l'esprit de Dieu, Tactus spiritu diuino.

Il fait mourir incontinent en touchant tant soit peu, Mortem ilico affert leui tactu.

Mon dire touche plusieurs, Pertinet oratio mea ad plures.

Cela me touche, Hæc res me attingit, Hoc ad me attinet.

Il a quelque chose qui luy touche de plus pres, Ex sese aliud magis habet.

Entant certes qu'il me touche ie, &c. Mea quidem hercle causa saluus sis licet.

Entant que touche, &c. Quantum ad porticus, nihil, &c.

Cela ne te touche en rien, Nihil ad te, Id tua refert nihil, Nihil tua interest.

Cela ne toucha iamais en rien le profit du laboureur, Illud nunquam aratoris interfuit.

S'ils pensoyent que cela ne leur touchast en rien, Si nihil ad eos pertinere arbitrarentur.

Ce proces ne te touche en rien, ou bien peu, In hac lite dipondius tuus agitur. Bud.

Il semble qu'il n'y touche, Il fait si doucement qu'il ne blesse personne, Iste homo blandus molli brachio omnia conficit, vel transigit. Budæus.

Touchement, Tactus huius tactus, Tactio.

Touchant cela c'est sa faute, Ex ea re est in culpa.

Touchant le pere, Circa patrem.

Touchant ce que tu m'escris par tes lettres, &c. Quòd scribis de Hermachena, per mihi gratum est.

Il y eut diuerses opinions touchant ces choses, Varia circa hæc opinio.

Il ne fut point parlé touchant les autres choses, A cæteris silentium.

Toudi, Picard, ou tous dis, id est, Totis diebus, Semper, voyez Tousiours.

Touffe, f. penacut. Est amas espais, comme, Touffe d'arbres, qu'aucuns appellent Touche, Aggregatio arborum quae modico loci spatio continentur, neque in Syluam se profundit. &, Vne touffe de cheueux, Cirrhus.

Touffeux, m. acut. Lieu où il y a des touffes.

Touffu, m. acut. Comme, Bois touffu, c'est à dire, Espais de fueilles.

Qui a les cheueux crespes & touffus, Cirratus.

Touffillon.

Touillement, m. acut. Sordidatio, Fæculenta commixtio. θόλωσιζ. Broüillis en choses sales, voyez Touiller.

Touiller, act. acut. Est mesler confusement auec saleté & ordure, Miscere sordidè ac faeculenter. Il peut venir de θόλόω, qui signifie salir en troublant. Außi θόλώ est celuy qui est souillé & crasseux, Fæculentus. On dit aussi, Il s'est touillé au marais, Paludoso limo se conspurcauit. De là vient Patouiller. & Touillon, en Picard, pour vn torchon, Absterctorium, aut deterctorium. Car en torchant & essuyant le mesnage, ou la vaisselle, il se touille & salit.

Vne Touffe de bois.

Touiller & mesler, Miscere, Permiscere, Confundere. θολέω, idem valent quod turbo.

Il est tout touillé & meslé, Nec caput, nec pes.

Touillon, Picard, vsez de Torchon, en Torcher, voyez si l'on dit point Touillon pour Souillon.

tovl en Lorraine, & le païs à l'enuiron de Toul, Tulingi, hodie Tullenses. Inde Tullensis Episcopus.

tovlon en Prouence, voyez Tollon.

tovlovse, Ville de Gascogne, Tolosa.

Toulousans ou Toulousains, Tolosani, Tolosates.

Le Toupet, Capronæ capronarum.

Toupier, Turbinem voluere, Trochum agitare.

Toupier, Circumuerti, Ambire. Toupet, Capronae capronarum.

Toupil, ou Toupie, Sunt qui scribant Turpie, à turbine, mutando b in p. Trochus, Turbo.

Toupillon.

Tour, Tantost est feminin, & signifie ce que le Latin Turris. (mais le François si la tour est de forme quadrangulaire, y adiouste ce mot quarrée) Selon ce on dit les tours d'vne muraille, d'vne ville, d'vn chasteau, & par diminutif Tourelle, tourrion, & tournelle. Tantost est masculin & signifie ores vn acte signalé & ingenieux, soit bon soit mauuais, Industriosum facinus. Selon ce on dit, Il ma fait vn bon tour, Egregiam operam, mihi nauauit. Il m'a fait vn mauuais tour, Indignum facinus in me patrauit. Ores armoire tournant, par lequel les Religieuses recluses, reçoiuent & baillent de ceux ou à ceux de dehors ce qu'il leur conuient, Vertibulum monialium. Dont Touriere est appelée celle qui est deputée à l'exercice dudit tour, Vertibularia. Ores vne finesse & subtilité, Fallacia. Comme c'est vn tour de court, Astus aulicus hic quidem est. Tantost vne ronde, Circuitio, comme, Ie m'en vay faire vn tour de marché. &, Pour aller là, il faut prendre ou faire vn grand tour, Circuitio ingens ineunda est. Ores vne venuë, comme, Faites vn tour iusques icy, Huc per otium accede. Ores vne circonuolution, comme, Le tour du ciel, Cæli circumlatio. Selon ce on dit aussi, Le tour de la ville est de 2000 pas, Muru in circuitu 2. millia passuum patentem habet. Liu. lib. 23. Ores vn instrument de bois tournant à roue sur vn aisseul auquel les femmes filent. Selon ce on dit, siler au tour, Filum rota ducere, Nere ad rotam. Ores ce que le Latin dit, Vicissitudo, comme, Chascune chose a son tour, Rerum omnium vicissitudo est. Ioachim du Bellay en ses Odes :

Ainsi font retour d'vn succeßif tour, Le iour & la nuit.

Ores reng & ordre, comme chascun opine à son tour, Quisque ordine sententiam dicat. Tour aussi est vne maniere de chasser, dont on dict prendre les bestes au tour, qui est en les cheualant de pres sans leur donner effroy & portant en crouppe tireurs qui leur tirent à desceu.

Vne tour mouuante au moyen des rouës qui sont dessoubs, Turris ambulatoria, Bastille. L'Espagnol Bastida.

Qui porte vne tour de bois, comme font les elephans, Turriger.

La tour du guet, Custodia, Specula.

Faire des tours à l'entour des murs desquelles les planchers viennent à la hauteur d'iceux murs, Contabulare murum turribus.

Vn fin tour, Astutior fallacia.

Faire vilains & meschans tours enuers ses compagnos, par lesquels on monstre son auarice, Exempla fœda in socios edere per fœdam auaritiam.

Donner vn tour de bec, Osculum ingerere.

Monstrer vn tour de sa terribleté, Exemplum seueritatis suae edere.

Sçauoir tous les tours d'amour, Tenere vias omnes amoris.

Vn tour de vieille guerre, Veteratorium strategema. B.

Il luy a baillé vn tour de guerre, Hoc est, Hominem fefellit, Alto strategemate hominem percussit, vel perculit. B.

Ouurier de bailler tels tours & telles ruses, Homo in huiusmodi strategematis veterator. B.

C'est tour d'amy, Hoc amantissimè factum. B. ex Cic.

Tu ne me fis iamais vn bon tour, Numquam te aequo vsus sum. B.


On n'eust peu faire meilleur tour d'amy, Nihil amantius fieri potuit. B. ex Cicer.

C'est vn tour de maistre mouche, Hic nobis arte Apolloniana vel Apuleiana imposuit. B. ex Lactan.

Apprendre les tours de Cour, In officina aulica expoliri. B.

Qui sçait les tours de Cour, Qui strophas aulicas nouit. B.

Le tour du ciel, du soleil, Circuitus solis, orbium.

Le tour d'vne ville, Ambitus vrbis.

Auoir soixante pieds de tour, Colligere sexaginta pedes orbe.

Vn tour qu'on a fait à se pourmener au Palais, Spatium vnum basilicae.

Faire deux ou trois tours en se pourmenant, In ambulatione duo spatia vel tria facere.

Deux tours de Palais, Duo spatia in Basilica confecta. B.

Apres qu'ils eurent fait deux ou trois tours en se pourmenant, Duobus spatiis tribúsve confectis. B. ex Cic.

Nous ferons vn tour en diligence vers Pison, Excurremus legati ad Pisonem.

Chascune chose a son tour, Omnium rerum vicissitudo.

L'an a fait son tour, Circumegit se annus.

Par tour, In orbem.

Tour à tour, Vicissim, Per vices, Vicibus, Suam quisque vicem.

Offices qu'on confere par tour, Circulares magistratus. B.

Droict de conferer par tour, Ius circularis collationis vel nominationis. B. vulgò dicunt per turnum.

Le tour du roole, Recitatio nominum. B.

Attendre le tour du roole, Nomini in ordinem incurrenti imminere. Bud.

Le tour & rond des rouës, Orbis rotarum, Orbile.

Tourdion.

Par tournées, Chascun sa fois ou son tour, Suam cuiusque vicem, Vicissim.

Touré & garni de tours, Turritus.

Tourier, celuy qui garde la tour comme Concierge, Pyrgophylax, Turriarius, Turris præsidiarius miles.

Touriere, f. penac. Vertibularia. Est la religieuse ou chambriere de religion qui entend au tour, pour bailer & receuoir par iceluy tout ce qui est necessaire, voyez Tour.

Tourelle, f. penac. Est l'vn des diminutifs de Tour, car on dit aussi Tourete & Tournelle, & signifie vne petite tour, Turricula. L'Italien Torricella.

Tournelle, f. penac. Est l'vn des diminutifs de Tour, & signifie vne petite tour, tout ainsi que ces deux autres diminutifs Tourelle & Tourete, Turricula. Mais ce diminutif Tournelle, vient de ce vocable Tourn, comme en aucuns endroicts de ce Royaume on pronoce le mot Tourn, parce comme il a semblé à ceux la, qui la tour n'est bastie en ligne droicte comme la muraille, ains en ligne tournant & circulaire, en laquelle signification, Tournelle est nom general Mais en indiuidue, c'est la chambre criminelle, du Palais à Paris, qui est aussi appelée la sale saint Louys. Tholus quaestionum. Bud. & les Presidents & Conseillers iugeants en icelle, Decuria Iudicum Tholensium, Iudices Tholo Curiæ attributi. Bud. Tournelle aussi en indiuidue est appelé le quay estant derriere le College du Cardinal le Moine, ou la riuiere de Seine embouche dans Paris, & ce à cause de la Tourelle qui est bastie sur la poincte dudit quay, qui autrement est appelé le port & ruë saint Bernard, à prendre depuis le paué iusques à ladite Tournelle. Du nom de Tournelle sont appelez aucuns fiefs par cy par là, à cause desquels les vassaux proprietaires d'iceux sont appelez Seigneurs de la Tournelle.

Deux mois de vacations de Parlement, exceptée la Tournelle, ou le criminel, Duobus mensibus iustitium est à Curiae conuentu, non etiam à Curiae subsidio tholensi. B.

Estre six mois à la grande Chambre, & six mois à la Tournelle, Semestria agere in auditorio magno, & semestria in tholo quaesitorio. Bud.

Tourete, f. penac. Est l'vn des diminutifs de Tour. Mais non si vsité du François, comme Tourelle ou Tournelle, Turricula.

Tourrion, m. acut. Est diminutif de Tour, & differe en signification du diminutif Tournelle, par ce qu'il est plus petit que la Tournelle, & communément est soubspendu en la muraille, là où la Tournelle sourd de fondement posé sur la terre.

Tourillon, m. acut. Est vne piece de fer ronde, qu'on met au bout d'vne piece de bois, laquelle a souuent à tourner, afin que l'assiduité du tourner ne la mine & brusle, ainsi les sommiers ausquels les cloches sont pendues, ont à chascun des deux bouts vn tourillon de fer qui tourne & vire-volte dans le poailler qui est d'airain, quand la cloche sonne à bransle, voyez Sommier.

Vn Tour, ou Tournoir, Auquel on façonne les boules, les piliers de bois des chalicts, & plusieurs autres choses, Tornus.

L'art d'ouurer & besongner au tour, Toreutice.

Ouurage fait au tour, Toreuma.

Tourner, ou faire & façonner au tour, Tornare, Calices ex terebintho solitus facere torno. Plin. τυρνόω, id est, rotundum facio.

Tourné, ou fait & façonné au tour, Tornatus, Tornatilis.

Tourneur, Tornator, Toreutes τορεύω, vel τοροένω, id est, sculpo, torno.

Tourbe, Presse & grand foule de gens, Turba, τύρβη, Agmen, Globus hominum.

En tourbe, Confusis vocibus. B. ex Curt.

Ils iugent en tourbe, Vniuersi constituunt, vel decernunt. B.

Chacune tourbe comptée pour vn tesmoing, Singulæ decuriæ pro singulis testimoniis cedunt. B.

En tourbe, Agminatim, vel Decuriatim. B.

Tourbillon de vent, Turbo, Venti turbo, Vortex.

Tourd, Nom d'oiseau, qu'aucuns appellent Oiseau de Nerte, quia baccis Myrthi vescitur. Les autres, Griue, Turdus, Cicla. Mais faut entendre qu'il est quatre sortes de griues. La grosse, surnommée Calendre, qui est la vraye Griue : La seconde qu'on nomme simplement Griue : La tierce Mauuis : La quarte Litorne.

Touret, ou Toret à cauer, ou percer, Cæstrum. Semble qu'il vient de τορέιν, id est, transfigere, perforare. Il signifie aussi ce qui est au bout des iects d'vn faulcon pour passer la longe.

Touret de nez, ou Cachenez, Epistomium, Buccula muliebris. Budæus.

Touret, Oiseau autrement nommé Mauuis, Turdus Iliacus. Semble que le mot soit deriué de Turdus.

tovrnay, Nom de ville, Neruij, nunc Tornacum.

Les tournesis, ou les Tournaisiens, Nervuij, nunc Tornacenses.

Tournelle, voyez vne Tour.

Tourner, act. acut. Est proprement mener en rond, Circumagere. Mais on en vse plus largement pour ce dessus dessoubs, & d'vn costé à autre.

Qu'on tourne aiséement çà & là, Versatilis, Flexilis.

Qui tourne, Volubilis.

Se tourner souuent, Versare se.

Tourner contre & droict à quelque chose, Obuertere, Aduertere.

Tourner la prouë du nauire vers quelque lieu, Nauem illuc aduertere. Gell. lib. 16. cap. 8.

Tourner à l'enuers, ou au rebours, Peruertere, Inuertere.

Tourner visage, c'est laisser d'aller auant pour faire teste à l'ennemy, Conuertere iter ac vultum in hostem insequentem, seu conuertere signa Cæsar.

Tourner le dos, Auersari.

Tourner tout entour, Circumuertere.

Le cas commence ia à tourner d'vn costé, Iam inclinata res. B. ex Cæsare.

Tourner autour du pot, est prouerbialement dit, pour ne toucher le cœur & le fonds de la matiere, ains l'escorce sans plus, Ambages agere.

Tourner d'vn lieu en autre, Inuergere.

Tourner son esprit à faire quelque chose, Animum ad rem aliquam inclinare vel appellere.

Tourner à mal vne chose faite pour bien, Rectè facta detorquere, Male interpretari, Vitio vertere.

Tourner quelque chose à ieu & s'en mocquer, Vertere aliquid in iocum.

Dieu vueille tourner la chose à bien, Deus bene vertat.

Le temps a beaucoup tourné de choses en mieux, Multa dies in melius retulit.

Tourner à son profit particulier l'administration de la repub. Habere quæstui remp. Publicum munus in rem suam vertere, Commoda publica suis æstimare.

Tourner à los, Ducere laudi.

Se tourner à meschanceté, Ad malos mores deuergere.

Tourner ses pensées à voluptez, Cogitationes ad voluptates traducere.

Tourner son esprit d'vne chose à autre, Traducere animum à re aliqua ad aliam.

Tourner de Grec en Latin, In Latinum Græca vertere, Ex Græco in sermonem Latinum vertere, voyez Traduire, & Translater.

Tourner de mot à mot, est suyure le fil de la tissure de l'oraison de l'autheur qu'on traduict, Verborum contextui versionem deuincire, addicere.

Qui tourne quelque chose d'vn langage en autre, Interpres.

Tourner d'vn lieu, Offlectere. Plaut.

Tourner son chariot droict à la ville, Currum vrbem versus deflectere.

Tourner à gauche ou à senestre, Detorquere in læuam.

De quelque part qu'il se tournast, Quam se cunque in partem dedisset, Quoquò se vertisset.

Où t'en tournes tu ? Quò diuersus abis ? Reuerteris ?

Ie ne sçay où me tourner, Quò me vertam nescio.

Se tourner à costé, Digredi in latus.

La maison est tournée au soleil couchant, Ædes ad occidentem vergunt, prospectum habent. Tourner signifie aussi iteration d'vn acte, comme, Tournez à faire cela, Istuc fac denuo, comme si on disoit, Recommencez d'ou vous auez acheué, Ce qui est dit par energie du rond, qui commence de tout endroict où il acheue.


La teste me tourne, Caput velut turbine circumagitur. Seneca Epistol. 84.

Tourner, faire & façonner au tour, voyez Tour.

Tourné, Versus, Conuersus.

Ayans les pieds tournez ce que deuant derriere, Auersis post crura plantis.

Tourné par trois fois au pilori, & fleutri, Damnatus in orbe numellato, medio foro ter circumactus, & cautere liliato inustus. Bud.

Par tournées, Per vices, Vicibus, Suam cuiusque vicem.

Tournement, Versatio.

Tournement de la vessie, Conuersio vesicæ.

Vn Tournois, Vncia.

Il n'a pas vn tournois vaillant, Zonam perdidit.

Dixhuit tournois ou enuiron, enuiron deux Carolus, Triobolum.

Dix tournois obole, Sestertius.

Pour trois tournois, ils, &c. Trium nummorum causa subeunt sub hasta.

Tournoyer, neutr. acut. Est aller en rond & tout alentour de quelque chose, Circumire, In girum ire. Et iaçoit que ce verbe importe circuit, si luy adiouste-on ces mots, tout autour, ou alentour, tout ainsi que à ce verbe Tourner, comme, L'aigle tournoye au tour du poing. L'aigle tournoye tout alentour de sa queuë espanouye. Il se prend aussi metaphoriquement pour ruser & ne vouloir venir au poinct, Fraude agere, Rem circumagere, Huc illúcque instabiliter vagari, & alors y adiouste on ruser. Fouillous parlant des chiens gris, Et n'aymant pas vne beste qui ruse & tournoye, mais si elle tire païs, il est impossible de veoir courir de plus vistes & meilleurs chiens.

Tournoyer à l'entour, Ambitus circa rem aliquam facere.

Tournoyer çà & là, Circumagere se.

Tournoyer, ou Tournayer, iouster & courir la lance, Decurrere.

Tournoyant, Volubilis.

Tousiours tournoyant, Circinator.

En tournoyant, Flexuosè, Circumeundo.

Tournoyement, Est agitation circulaire, comme, Tournoyement de teste, Vertigo. Iean le Maire liur. 1. chap. 40. des Illustrations en vse pour Tournoy. Plusieurs ieunes Princes venus aux ieus & tournoyemens, faisoyent vne bande d'Assaillans à part.

Tournoyement & destorses, Flexiones & diuerticula.

Tournoyement, & entortillement comme d'vn serpent qui se plie en rond, Gyrus gyri.

Tournoyement çà & là, de costé & d'autre, Lustratio.

Tournoy, m. acut. Est vn combat courtois & de plaisir que deux ou plusieurs bandes d'hommes en armes soit à pied soit à cheual, mespartis en tenans & assaillans font en camp clos de lisses & barrieres, soubs certaines specifications des venuës, coups & armes qu'ils y doiuent accomplir, donner & porter ; qu'on nomme aussi Tournoyement, parce peut estre, que accomplissant par les assaillans leurs venuës, tant eux que les tenans, pour prendre leur aduantage virent & tournent çà & là dans lesdictes lisses, comme Virgile le descrit au 5. de l'Aeneide. Matthaeus Westmonstariensis le Latinise Hastiludiu (à l'analogie de Præludium) disant au second liure de son Flores Historiarum : Factum est hastiludium, quod Tabula rotunda vocatur, vbi periit strenuissimus miles Herualdus de Munteinni. Et Tritemius in chronicis monasterij Hirsaugiensis, le rend par Sociale hastiludium, vterque nouo vocabulo, Armatorum agminum tum equestrium tum pedestrium ludicra ac iocularis decertatio, Hoplomachia ludicra, Pugnae simulacrum sub armis. Virgil. 5. Æneid. Equitum, & peditum, armatorum lusorium certamen. Iean le Maire au 1. liur. de ses Illustrations va met tant pesle mesle ces mots, Tournoy, Esbanoy, Tournoyement, Esbanoyemet, Behour, Pas, Combat & Ioustes. Mais si ont ils diuerses raisons de leur imposition, estants les autres tous especes de ce genre, Combat de plaisir & courtois. Et dit que le fameux tournoy, fait deuant Troye aux nopces de Ilione fille au Roy Priam, dont le Behourt fut des enfans d'honneur, a esté l'introduction des ioustes & tournois, desquels on vse à present és Cours des grands Princes Occidentaux, ce qui porte faueur à l'opinion de Bude, estimant que de ces deux Latins Troiana agmina, a esté fait celuy corrompu Torneamina. Virgile au 5. de l'Aeneide, le dit bien ainsi, Hunc morem cursus, atque hæc certamina primus Ascanius, longam muris quum cingeret Albam, Rettulit, & priscos docuit celebrare Latinos. Et, Albani docuere suos, Hinc maxima porro, Accepit Roma, & patrium seruauit honorem. Troiaque nunc pueri troianum dicitur agmen. Et Suetone In Iulio C cap. 39. Troiam lusit turma duplex, maiorum minoruque puerorum, & in Octauio cap. 43. sed & Troiæ ludum edidit frequentissime, magnorum minorumque puerorum delectu, prisci decorique moris existimans, clarae stirpis indolem sic notescere. Mais rien de tout cela ne me persuade que le mot Tournoy soit venu de Troiana agmina, quoy que nos Tournois rapportent en beaucoup de choses à ce ieu ancien appelé Troia par les Romains, & frequenté par eux, que Virgile descrit à plein audit cinquiesme liure.

tovrs, Ville située sur la riuiere de Loire, Turones. Elle a d'vn costé la riuiere du Cher, qui vient tomber en Loire, soubs le pont saint Esme aux faubourg de la Riche. C'est Duché & Archevesché, Turonensis.

Le païs de Tourraine, & les Tourengeaux, Turones.

Tourangeau, ou Tourangelle, Turonensis.

Tourteau, Diminutif de Tourte, qui est vn grand pain bis dont on vse en Lionnois & Dauphiné.

Tourte, ou Tourterelle, Turtur.

Tourtoire, f. Est vn terme de Venerie, & vient de ce verbe Tourner, prins pour destourner, & signifie selon Phebus, vne maniere de houssine forte, & de la grosseur d'vn eschallas de saulx, que les Veneurs & picqueurs de la meute portent en la main, pour brosser & tourner les branches marchants & picquans par les forts, laquelle ils ne portent pelée tant que le Cerf ayt touché au bois, & frayé. C'est aussi vn instrument de fer affusté de bois, duquel les tonneliers endentent les cerceaux appelez Talu, & Sommier, les tirans à force pour y faire entrer le iable de la fustaille, selon laquelle signification il viendroit de ce verbe Latin Torqueo, qui signifie ramener à force, & contraindre en pressant ou tirant quelque chose.

Tous, m. plur. Omnes.

Tous les ans, Quotannis.

Tous les Estez, Quauis æstate.

Tous d'vne trouppe, Vno agmine. Liu. lib. 22.

Tous deux, Vterque, Ambo.

Il t'ayme sur tous, Te vnum ex omnibus amat.

Tous ceux qui i'ay ouy qui se plaignoyent de toy, ie les ay appaisez en toutes les manieres que i'ay peu, Quoscunque de te queri audiui, quacunque potui ratione placaui.

Touser, Vsez des formules de Tondre.

Tousiours, Tous iours, Totis diebus, Semper, Perpetuum, Perpetuò, Perennè, Noctes & dies. Le Picard dit Toudi. Di vient de Dies, comme nous disons Midi, ce que autres dient Miiour : Lundi, Lunæ dies : Mardi, Martis dies, &c.

Ie seray tousiours en soucy comment tu te portes, Mihi curæ vsque erit quid agas.

Qui est tousiours d'vne mesme sorte, Vniusmodi homo, Perpetuò idem.

Il a tousiours porté, &c. Nunquam non coronam lauream ceruice gestauit.

Il a tousiours esté auec moy, Assiduissimè fuit mecum.

Cela n'aduient pas tousiours, Non est perpetuum.

Il y faut tousiours penser, Hæc omnium horarum curæ sunt, Omnium dierum horarumque commentatio. B.

A tousiours, In æuum, Omne ad tempus, Æternum, In æternum, In modum perpetuum, In perpetuum.

T'es tu tousiours bien porté ? ou T'es tu bien porté iusques à icy ? Vsque valuisti ?

Qui dure tousiours, Sempiternus.

Il n'y a rien qui tousiours dure, Nihil perpetuum.

tovssain, Nom propre d'homme, Pantagathus.

La feste de Toussaincts, Diualia, numero plurali, vt Bacchanalia.

Toussir, voyez Toux.

Tout, Totus tota totum.

Tout ce que tu diras, Quicquid dixeris.

Tout autant, Tantundem.

Tout au tant comme si, &c. Æquè ac si Titus Manlius collega eius deuoueretur.

Tout autant de chemin, Tantundem viæ.

Tout au plus, Ad summum.

Tout d'vn coup, Mox, ou bien Vnà, Simul.

Tout ainsi comme on, &c. Vt operum fastigia spectantur, latent fundamenta.

Tout ainsi comme si, &c. Ad eundem modum atque si, &c.

Tout ainsi qu'il m'a pleu, Vtcunque animo collubitum est meo.

Ie dy ces choses tout ainsi que i'eusse fait en ce temps là, Hæc perinde loquor, quasi ipso illo tempore.

Tout ainsi que si ie m'en fusse serui, Perinde ac si vsus essem.

Il s'enfuit en la maison de cestuy tout ainsi que à vn autel, Sicut in aram, confugit in huius domum.

Fay que tu sois tout ainsi comme tu entens que ie veux, Fac sis perinde adeò, vt me velle intelligis.

Tout ce que tu voudras, plus tost que, &c. Quiduis potius quàm iudicium.

Tout ce que tu pourras amasser de gens de guerre, amasse-le, Quodcunque militum contrahere poteris, contrahe.

Il a emporté en sa maison tout ce qu'il y auoit d'ornemens de demeurant és temples, Ornametorum quod superfuit in fanis, domum suam deportauit.

Fay tout ce que le Senat aura ordonné, Quodcunque Senatus decreuerit agito.

Vn homme à tout faire, Vertumnus. B.

Ce m'est tout vn, Nihil moror. B. ex Terent.

Ils sont deux, mais l'vn fait tout, Collegæ quidem sunt duo, sed alterius tantum sunt auspicia. B.

Tout ce que c'est, Quicquid id est.


Feins d'aller tout droict à la nauire, Simulato quasi eas prorsum in nauim.

Tout le fin plus grand, Multò maximum.

Ie t'ay recommandé à luy tout le plus diligemmet que i'ay peu, Ei te commendaui vt diligentissimè potui.

Tout le plus fort qu'il a peu, Quantum maximum potuit.

Tout outre, aduerb. penac. Composé de deux entiers, Trans omnino, vltra, comme, Il l'a percé d'vn coup de lance tout outre, Lancea transuerberauit. Il est meschant tout outre, i. du tout, Limites nequitiæ prætergressus est, Ad extremum perditus est. Liu. lib. 23.

Tout le mieux que nous pouuons, Vt optimè possumus.

Tous les iours, Per omnes dies, Omnibus diebus.

Tout degré, Ob industriam, De industria, Dedita opera.

Tout tant, c'est d'autant, pour tout autant, au 2. liure d'Amad. Ainsi mes amis ie vous prie sur tout tant que vous m'aymez, ne m'abbandonnez à ce grand besoin, Quanti amorem erga me vestrum æstimatis.

Tout vn, Par, Idem.

Ils pensent que c'est tout vn de Diana & de Luna, Dianam & Lunam eandem esse putant.

Il sera tout vn, soit que son maistre y soit, soit qu'il n'y soit pas, Præsens absensque idem erit.

Il a fait tout vn, Infima summis paria fecit.

Par tout, Vbique.

Va par tout où il te plaist en ma maison, comme en la tienne, Qualibet perambula ae des oppidò tanquam tuas.

Par tout où ils sont, Vbicunque sunt.

Tout par tout, Vsquequaque.

Tout à fait, Totalement, Planè.

Tout à point, ou tout à temps, In tempore, Per tempus.

Tout à coup, De repente.

En tout & par tout, Omnino.

Tout incontinent, Quàm citò.

Tout maintenant, Nunc nunc, Iam nunc.

Tout premierement, Nunc primum.

Du tout, Planè, In totum.

Porter du tout, Ex toto portare.

Le tout en quoy tu, &c. Summa est in quo mihi grauissimum facerè possis : si curaris vt, &c.

C'est tout, Tantum est. Plaut.

C'est quelque chose de ce qu'il dit, & si ce n'est pas tout, Nec nihil, ne que omnia haec sunt quæ dicit.

A toute heure, Omnibus horis.

Toutes & quantesfois, Quandocunque, Quotiescunque.

En toutes manieres, Omnifariam.

Tenebres sont par toute la maison, Totis ædibus tenebræ.

Vne sorte d'herbe dite Toutebonne, Horminum, Crista galli. Aucuns l'appellent Orualle.

Toutesfois, Atque, vel Atqui, Tamen, Attamen, Veruntamen, Cæterum.

Toutes fois que cela est vray, Tametsi hoc verum est, vel Etsi hoc verum est.

Toutesfois cestuy Pamphile, &c. Sed hic Pamphilus. s. quid dicit ? a. firmauit fidem.

A la charge toutesfois que ie garderay de mesprendre, Quod potero faciam, tamen vt pietatem colam.

Ia soit que ie te louë, Toutesfois c'est sans blasmer cestuy là, Licet te laudem, tamen vt ne illum culpem.

Toutesfois certainement, Verum enimuero.

Toutesfois quand ie y pense quelle est cette loüange, de, &c. Tametsi quae est ista laudatio, &c.

Veu que toutesfois il, &c. Quum interim plures sint intermedij.

Si vey-ie toutesfois, &c. Verùm vidi Cantharam suffarcinatam.

Toutpuissant, Omnipotens.

La Toux, Tussis, Tussedo.

Vne petite toux, Tussicula.

Toußir, Tussire.

En toussant, Tussiendo, vel in tussiendo.

Toy, comm. gen. monosyll. Il semble qu'il vienne du datif Grec dorique, τοί, pour σοί, & a les mesmes constructions que moy, voyez Moy.

Toy estant mon compagnon, Te socio.

Toy sans autre, Tu tu.

Toy toy, vien ça, &c. Eho tu, eho tu.

C'est pour toy qu'il est en la maison, Tibi est domi.

C'est à toy à faire, Tuum est.

Auec toy, Tecum.

Ay ie touché quelque chose qui fust à toy ? Tetigín tui quicquam ?

Il est en toy que la chose ne se face, Tibi in manu est ne fiat.

Il est en toy de le faire, ou de ne le faire pas, In potestate tua est, In te situm est.

Toy-mesme, Tute, Tutemet.

A toy-mesme, Tibi eidem.

TR

Trac, m. Est fait par apocope de ce feminin Trace, Vestigium. Suyure le trac des meschants, Flagitio sorum vestigiis insistere. Marot au 1. Psal. rend רָרָך Hebrieu par trac. Aussi semble il que ce mot trac est faict de cestuy Hebrieu רָרָך qui signifie marquer la terre par fouleure du pied, & ce par syncope de la voyele Cametz, & mutation du Dalet, qui est moyenne, en sa tenuë telh, de sorte que trac est proprement la fouleure & batture de la terre, ou plusieurs ont marché, la marche du pied. Fouillous chap. 40. ou la forme du pied, qu'on dit en fait de Venerie piste, de ce mot Espagnol Pisada, Vestigij impressio, calcanei infixio. Dont est fait ce verbe tracasser, c'est à dire, aller & errer par chemins, & de là dependent ces façons de parler, Refuser tout à trac, Planè denegare, vt nec concessionis vllum quidem vestigium supersit, ce qu'on dit, Refuser tout desroutéement, c'est à dire, Rompant toute route par où le demandeur peut retourner à demander ce qui luy a esté refusé. Refuser tout à franc, c'est à dire, Franchir & passer en refus tout limite, & borne d'accorder quelque requeste faite, Eliminare se à concessione. En refuser tout à plat. Destracquer, (composé de tracquer inusité) c'est à dire, Faire perdre ses alleures à vne beste d'amble. Mais quant on dit destracquer vn lieure, c'est suyure vn lieure par ses erres, & l'aller desgister & lancer de son lict, ce que le Fouillous au chap. 55. de sa Venerie dit, desfaire la nuict du lieure, quand par ses erres on va chercher le lieu où il a fait son viandy, & comme il parle, qu'on va trouuer sa nuict, ou bien destracquer le lieure, est Desfaire les ruses d'vn lieure, & les desmesler pour trouuer le droict du trac d'iceluy, ainsi qu'il dit, là mesmes desfaire la ruse d'vn Cerf, & desfaire le desfaut auquel les chiens sont tombez.

Respondre tout à franc, tout à trac, Respondere planissimè.

Suyure le trac, Vestigia leporis persequi.

Tracasser, Aller çà & là, Itare, Hâc illâc cursitare.

Trace, f. penac. Soit d'homme ou de beste, Vestigium. Et en pluriel, Traces entre Veneurs signifie les erres & routes des bestes mordantes, comme Ours & Sangliers. Là où celles des Cerfs, Cheureux, Dains, & Rangiers s'appellent pieds ou foyes, voyez la Venerie du Fouillous au 37. chap.

La trace de l'ancienne bonté, Vestigium antiquæ probitatis.

Le signe & la trace de cette cruauté, Monimentum istius crudelitatis.

Manifestes traces de meschanceté, Expressa sceleris vestigia.

Cercher à la trace, Indagare, Vestigare.

Sentir à la trace, Odorari vestigiis.

Suyure à la trace, Prose qui odore.

Suyure quelqu'vn de pres, & ne perdre point sa trace, Vestigia alicuius tenere.

Suyure quelqu'vn à la trace qu'il a faite & empreinte parmy ses comptes, Aliquem persequi vestigiis ipsius.

En suyuant la trace, Indaganter.

Il ne nous est point seulement demeuré la trace de nostre dignité, Ne vestigium quidem vllum est reliquum nobis dignitatis.

Laisser la trace & apperceuance, Vestigium relinquere.

Tracer, Inuestigare, Vestigare. Que les gens de village dient tracher. Tracer aussi est grossierement peindre & desseingner les traicts qu'on doibt suyure à faire quelque ouurage à l'esguille sur canneuas ou au pinceau sur autre chose, Delineare. Et par metaphore tracer vne harengue, est en faire grossierement vne minute pour la repolir & l'agencer & mettre à son deu estat.

Tracement, Inquisitio, Inuestigatio.

Traditiue.

Traduire, Il vient de Traducere.

Traduire, translater, ou tourner en Latin, ou autre langage, aucuns autheurs Grecs, Græcos authores transferre, aut Ex Græco vertere in Latinum sermonem, voyez en Tourner.

Traduire en Latin, Mandare literis Latinis, Latinæ consuetudini tradere.

Trafique de marchandise, Commercium.

La trafique & estat de l'argentier, Argentaria.

Auoir quelque trafique auec aucun, Comercium cum aliquo habere.

Trafique aucunesfois signifie tromperie, & Trafiquer tromper.

Enuoyer çà & là trafiquer & à l'emploite, Mittere in negotium.

Trafiqueur, Negotiator.

Tragedie, Tragœdia.

Poète tragique, Faicteur, ou factiste, ou composeur de tragedies, Poëta tragicus.

Ioüeur de tragedies, Tragœdus.

Tragiquement, Tragicè.

Trahir aucun, Prodere. Semble qu'il vienne de Tradere. Encore l'Italien dit Traditor, pro proditore, Traistre.

Ils craignent que ie ne les trahisse, A me insidias metuunt.

Trahi, Proditus.

Trahi trahi, Ce mot geminé n'estoit pas anciēnement escrit de trahison faite tant seulement, ains aussi, escrit d'estonnement, peur, effroy, tant aux batailles & rencontres que aux assauts & surprinses de villes & forteresses. Car vne armée combatant de front aux ennemis, se voyant suruenir aux espaules quelque trouppe des mesmes ennemis, Et vne garnison


se voyant forcée par les assaillans s'escrioyent anciennement, Trahi trahi, comme si on disoit, Surprins surprins, enclos enclos, forcé forcé. Comme on peut veoir en Olin, Baudouin, & Geoffroy.

Trahison, Proditio, Et meschanceté, desloyauté en quelque sorte que ce soit, & selon cette generale signification on appelloit anciennement trahistre ou traistre tout homme meschant, comme en Olin, Il trouua l'Anglois banny, qui auoit en sa compagnie bien deux cens traistres, c'est à dire, deux cens vagabons, mauuais garnemens, pendars, voleurs. Et des Essars en Amad. en a par fois vsé ainsi. Le mot a esté ainsi largement prins, par ce qu'il n'est meschanceté dont vn traistre ne s'accoustre, & qu'on ne trouue en luy.

Il l'accusoit de trahison, De proditione illum appellabat.

Par trahison, Per insidias, Insidiosè.

Aller par trahison, Ex insidiis agere.

Preuenir aucun par trahison, Ex insidiis occupare.

Dresser vne trahison, Insidias struere, vel instruere.

Proceder par trahison, Ex insidiis agere.

Traistre & desloyal, Perfidus, Proditor, voyez Trahison.

Traistreuse mort, id est, inferée par trahison.

Femme desloyale & traistreuse.

Traistreusement, c'est à dire, En trahison. On dit aussi Traitrement.

Traistreau, Diminutif, Proditorculus.

Traiclou, à trahendis seu extrahendis clauis sutorum nomen habet.

Traict, m. Vient de Tractus Latin, & signifie, ores vn dard, Telum, Sagitta. Selon laquelle significatiō on appelle en vne armée les Archers & Arbalestriers les gens de traict, Sagittarij, Balistarij. Ores la volée, & portée d'vn arc ou arbalestre, comme, Vostre maison est loing d'icy vn traict d'arc, Ædes tuae hinc distant iactu balistæ. Ores vne ligne ou tirée d'vn peinctre ou d'vn escriuain, Selon ce on dit, Voilà vn beau traict, & vn traict hardy, Penicilli aut pennæ egregius ductus. Et conformement à ce on dit aussi, vne femme auoir beaux les traicts du visage, c'est à dire, les lineamens du visage bien faits, Oris lineamenta venusta. Et le traict & disposition des membres d'vne personne. Lineamenta ac figura membrorum. Et le traict de la personne, Conformatio habitus corporis. Et le traict & façon de quelque chose, Figura. Ores durée de temps, cōme, C'est affaire ne prendra pas long traict, Negotium hoc citò transigetur. Ores le droict progrés, cours & suite d'vne chose du commencement à la fin, comme, Il faut que ce rheume ou melancholie prenne son traict, Legitimus cursus ac progressus. On prent aussi Traict pour vn acte ingenieux & subtil, comme, Il a vsé en cet affaire d'vn traict admirable, Astu insigni hac in re vsus est. Traict en outre entre Veneurs est vne corde deliée faite de queuë de cheual auec laquelle ils menent les limiers en queste. On prend aussi ce mot Traict pour vne auallée de quelque boisson que ce soit, vin, eauë, ou autre, Haustus vini, aquæ, comme, Il boit de grands traicts.

Tirer les premiers traicts, Deliniare, Adumbrare.

Tout à traict, & à loisir, Peu à peu, Sensim, Paulatim, Pedetentim.

Le proces a prins son traict & est vuide, Controuersia ad calcem à carceribus curriculum suum impleuit, Spatium litis decursum est vsque ad rei iudicatæ fructum. B.

Par traict de temps, C'est à la fin.

Vn traict d'arc.

Traicts qu'on ne preuoit point, Improuida tela.

L'espée traicte, Ensis districtus, vel strictus.

Traicte, Vne longue traicte.

Traicter, & manier, Tractare, Contrectare.

Traicter aucun, Aliquem, Curare. Liu. lib. 22.

Ils ont esté distribuez par les maisons de la ville pour y estre logez & traictez, Per familias accipiendos benignè curandósque diuiserunt. Liu. lib. 22.

Traicter aucun soit en bien ou en mal, Accipere aliquem.

Traicter quelque affaire, Aliquid versare, In re aliqua versari.

Considerons ou traictons cet affaire plus amplement, Re ipsam putemus.

Traicter & conuenir auec aucun, Pactiones cum aliquo facere, Cum aliquo agere.

Traicter ou toucher de quelque affaire. Mentionem de re aliqua agitare, Communiter agere.

Nous traicterons ces choses plus souuent entre nous, Sæpius ista loquemur inter nos.

Traicter bien & comme il appartient vne disputation, Alicui disputationi satisfacere.

Traicter & descrire quelque chose, Tractare aliquam rem, Scribere de re aliqua.

Traicter quelque matiere & la debatre, Exagitare rem aliquam, Rem aliquam sermonibus agitare, Pertractare rem aliquam.

Parler & traicter de quelque matiere, Disserere.

Traicter & parler d'vne chose derechef, Aliquid retractare.

Traicter de la paix, De pace agere.

Traicter vn lieu difficile, In loco difficili versari.

Traicter quelque chose legerement, Attingere rem aliquam.

Traicter & penser vn vlcere, Nutrirè vlcus.

Traicter aucun en iustice en la rigueur, Summo iure contendere.

Ne traicter pas rudement ses subiects, Remissius agere cum subiectis.

Traicter vn homme en toute rigueur, Summo iure agere cum aliquo.

Traicter quelqu'vn amplement & en grande abondance de viande, Prolixè aliquem accipere.

Traicter quelqu'vn honestement, luy faire honneur, Honestiorem honore facere.

Traicter royalement, Apparatu regio accipere.

Traicter trop doucement, Molli articulo indulgentiúsque tractare. Budæus.

Se traicter bien, Procurare se. B. ex Plaut.

Ie t'ay traicté trop delicatement, Nimium te habui delicatum.

Il n'y a personne qui traicte mieux les gens, Melius nemo accipit.

Traicter mal quelqu'vn, Aliquem malè accipere.

Mal traicté, Malè acceptus.

Estre traicté plus rigoureusement, Deteriore conditione esse.

Se traicter mal, Malè mereri de se.

Escry moy comme on traicte Clodius, Quid de Clodio fiat, rescribe.

Tout ce qui aura esté fait & traicté des autres choses, ie te l'escriray, De cæteris rebus, quicquid erit actum, scribam ad te.

Lieu qui traicte de la nature humaine, Locus qui attingit naturam humanam.

Tellement m'a traicté. Ita me habuit.

Traicté, Tractatus, qui est vn nom general pour tout pourparlé & accord, ainsi dit on traicté de mariage, Matrimoniales conuentiones. Mais par Antonomasie on le prent pour accord de paix, alliance, treues ou surseances d'armes, Fœdus pacis, confœderationis, induciarum. Et en pluriel les traictez, Fœdera huiusmodi. Aux vigilles de Charles septiesme parlant du sire de Pons. Par priere & par amitié, Le Roy si fut de luy content, Tellement qu'il fit son traicté, Et de là s'en partit à tant.

Traicté de rechef, Retractatus.

Vn traicté & liuret, Tractatus, huius tractatus.

Comme Theophraste a escrit au traicté de ceux qu'il a fait qui viuent de poisson, Vt in tractatu pisce viuentium Theophrastus tradidit.

Vn traicté & accord, Pactio, Pactum.

Le traicté de la paix, Actio de pace.

Traicté de paix fait par certaine solennité entre deux ou plusieurs, ayans guerre l'vn contre l'autre, Fœdus.

Vn traicté & accord de paix qu'on n'entretient pas, Fœdus infidum.

Estre comprins au traicté, Fœderi ascribi.

Qui fait les traictez & accords entre aucuns, Pactor.

Rompre les traictez & accords, Perturbare conditiones & pactiones.

Traictement, Tractatio.

Traictement austere, point delicat, Victus aridus.

Traictement de quelque matiere, Commentatio, Dissertatio.

Traictable, Tractabilis, Commodus, Facilis.

Deuenir traictable, Mitescere.

Aduersaire traictable, Facilis aduersarius.

Homme fort traictable, Facillimus homo.

Traictiz yeux, ou sourcils.

Traictisses mains.

Nez traictif.

Vne Traictoire de Tonnelier, Tractoria.

Trailler, C'est vn terme de Venerie. On dit querir le Rangier en traillant des chiens & non pas quester ne laisser courre du Limier.

Traime, ou Trame, Trama, Licium, & Licia liciorum.

Traimer, ou Tramer, Texere.

Train, m. C'est la suite, famille & bernage d'vn grand seigneur, Comitatus principis. Train en Venerie est vn chemin fait aposté pour faire passer vne beste parmy. Selon ce on dit, faire train à vne beste, qui est couchant quelques rameaux d'vn costé & d'autre du chemin, à fin qu'elle s'arroute par le milieu. Train aussi se prent pour les routes & passées d'vne beste, au 3 liur. d'Amad. Neantmoins il se mit en si grand deuoir d'entendre qu'il estoit deuenu, qu'il cogneut au train de la lyonne qu'elle l'auoit emporté. Train en outre se pred pour le derriere de la croupe d'vne beste. Selon ce on dit, vne beste auoir le train estroict ou large. Et Train signifie l'allure d'vn cheual. mule, ou mulet, Selon ce on dit, vn cheual auoir ou aller grand train, c'est à dire, grandes allures. Train aussi est la claye ou instrument de gros bois en quarré, trayné à terre, sur lequel on trayne par la ville vne piece de vin, ou vne bale de marchandise, ou vn malfaicteur condamné au gibet. Selon ce on dit trayner, c'est tirer par terre, ce que l'Espagnol dit en mesme signification Arrastrar, vsant du simple Rastro pour train. On le dit aussi Trayneau.

Traion, m. C'est le mammelon de la vache, espraignant & tirant lequel le laict en est traict. Elle en a plusieurs. Ce mot vient de Traire, tout ainsi que Traiot, qui est vsurpé pour le seau à laict dans lequel on fait rayer le laict qu'on tire.

Retrencher son train, Comitatum circumcidere. B.

Le train & trafique que les facteurs font pour leurs maistres, Actus institorum.

Le train & officiers qu'vn preteur ou autre magistrat auoit quand il estoit


en la prouince, Cohors.

Le train & estat de longue robbe, Vrbana militia.

Tout d'vn train, ou Tout d'vne venuë, Eadem opera, Tenore vno, Vna opera.

Faire deux choses tout d'vn train, Duas res simul facere.

Propos ou oraison qui va tout d'vn train, sans qu'aucun rompe la parole, Continens oratio.

Veu le train, ou la disposition en quoy est ton pere, Vt patrem tuum video esse habitum.

Apprendre le train de la chasse, Venationi assuescere.

Aller apprendre le train de la guerre, Proficisci in militiae disciplinam.

Il a apprins le train de la guerre sous Annibal, Militare didicit sub Annibale.

Faire train de marchandise, Negotiari, Exercere commercium alicuius rei.

Qui fait le train, principalement sur l'eau pour vn autre, Exercitor.

Mener le train d'aucun, Actum alicuius gerere.

Mener train de marchandise, Mercaturam facere.

Qui ne fait plus le fait, & ne demene plus le train de son maistre, Ab actu remotus.

Se retirer au train & fait de marchandise, Auertere se in mercaturam.

Prendre vne maniere & train de gaigner. Quæstum sibi instituere.

Prendre le train des estrangers, & laisser les bonnes & anciennes coustumes, In peregrinos ritus degenerare. B. ex Curt.

Remettre en son train, In gradum reponere.

Quand il veit qu'il estoit en train, Postquam satis calere res visa est. B. ex Cicer.

Ainsi que le proces estoit en bien bon train, il a esté tout soubdain arresté ou accroché, Quum velut velis passis controuersia, inoffensoque ordine actorum ferri cœpisset, ecce tibi remora nec opinata consistere eam cœgit, Quum vento forensi obsecundante, prono cursu controuersia ferri, ad mediosque actus pulchrè promoueri cœpta esset, non modò eam flatus destituit, sed retro etiam egit. Bud.

Traine, f. penacut. C'est vn train à trayner, Budée, le rend Traha, trahæ.

Trayneau, masc. acut. Est cet instrument de gros bois à trayner quelque lourd fardeau qu'on ne veut mettre sur hacquet, chariot ne charrette. Bud. le rend Traha, trahæ.

Trayneau aussi est vne sorte de filet ou retz, dont on prend & en l'eauë & sur terre, ainsi dit par ce qu'on le trayne quand le poisson, ou le gibier est en prise. Tragula.

Trainée, f. penacut. Mot vsité en la chasse des Loups, quand on leur faict train de quelque charongne pour les attraire au piege.

Trainer, act. acut. C'est tirer & mener derriere soy, A tergo trahere, ducere, comme, Il traine vne corde, Il traine vne grande suite de gens qu'on dit autrement, Mener vne trainée de gens. Il vient de train, qui signifie aussi le derriere de la croupe d'vne beste, comme si vous disiez mener par son train.

Trainer vn prisonnier lié & garroté, Vinctum attrahere. Liuius. lib. 23.

Se trainer, Serpere, Proserpere.

Se trainer sur le ventre & sur les pieds, comme vers, laisardes & semblables, Repere.

Se couler & trainer iusques à quelque lieu, Perrepere.

Se trainer & couler sur le ventre, ou grauir, Subrepere.

Se trainer par quelque lieu sans qu'on en apperçoiue rien, Irrepere.

Trainer sa robbe, Trahere amiculum.

Trainer vne plus grande queuë, Limitem longiorem trahere.

Trainer sa parole, voyez Parler.

Rampement & trainement sur le ventre, ou pieds sur terre, Reptatus, huius reptatus.

Traire, Il vient de Trahere, en ostant h, Trære, c'est à dire, Tirer.

Traire vne vache, & autres bestes qui ont du laict, Mulgere, Emulgere, Immulgere, Pressare hubera palmis.

Laict qu'on vient de traire, qui est encore chaud, Tepidum lac, Recens lac, Musteum lac.

La moisson ou traitte de laict d'vne vache, ou autre beste, Mulctra.

Vn Traiot, c'est vn seau, ou autre vaisseau propre à traire le laict des vaches, ou Ienices, &c. Mulctra mulctrae, Mulctrum mulctri, Mulctrale mulctralis.

Traistre, Cerchez Trahi.

Traite, Apres longue traite de gens.

Trame, voyez Traime.

Tramontane, voyez Septentrion.

Tranchet, Trancheplume, voyez Trancher.

Tranquille, & paisible, Tranquillus, Quietus, Placidus.

Tranquiller & pacifier vne contrée, Pacem conficere, Tranquillare.

Tranquillité, Tranquillitas.

Tranquillité d'esprit, Animi sedatio, Tranquillitas animi.

En tranquillité, Quietè.

En tranquillité & sans plus de debat, In tranquillo.

Tranquillement, Tran quillè, Placidè, Sedatè.

Transaction, voyez Transiger.

Transcrire, & copier, Describere, Transcribere.

Ie l'ay transcri de ton liure, A te descripsi.

Transe, Estre en transe, id est, In summo timore, & animi anxietate Aestuare, Torpere animo, Anxio animo esse.

Transfigurer, Changer d'vne forme en autre, Transfigurare.

Transfiguration, Transfiguratio.

Transformer, Transformare, Transfigurare.

Transformation, Transfiguratio, Metamorphosis.

Transgloutir, Berinus.

Transgresser, & outre-passer, Transgredi.

Transgresseur.

Transgression, Transgressio.

Transi, Semianimis, Defectus animo.

Estre transi de froid, Astringi frigore.

Elle estoit transie, Defecerat eam animus.

Estre transi, Obtorpere, Obtorpescere.

Elle fut toute transie, Mater ad auditas stupuit, ceu saxea, voces. Ouid.

Transiger, & appoincter de quelque different, Controuersiam transigere, Decidere de negotio aliquo.

Transiger, Appoincter, Indicum aequitatem experiri nolle. B.

Transiger & appoincter vn proces, Litem decidere & transigere. Budæus.

Vne transaction, Vn accord, Decisum. B.

Transaction, compromis & arbitrages, Iura fœcialia fori. B.

Cela est expresséement dit par la transaction, In conuento, in syngrapha rei transactæ, in fœdere, hoc nominatim sanctum est atque perscriptum. B.

Transitoire, Caducus.

Translater quelques autheurs Grecs, ou tourner en autre langage, Græcos authores transferre, voyez Tourner, & Traduire.

Translaté, Translatus. Cic.

Estre translaté d'vne cité en vne autre, & perdre le droict de la premiere, Mutari ciuitate.

Translation, Translatio. Cic. Versio.

Translateur, Translator.

Transmettre vn heritage à son frere, & luy rebailler, Hæreditatem fratri transmittere.

Transmettre vn messager à, &c. id est, Enuoyer. Virg. Transmisit alendum.

Transmis en tel lieu, id est, Enuoyé, Missus.

Transmuer, Transmutare.

Transmutation.

Transparent, Perlucidus.

Transpercer d'outre en outre, Transfigere.

Transplanter arbres, ou choux, ou autre chose.

Transplantation.

Transporter, Mutare, Transferre, Asportare, Transportare, Aliò conferre.

Se transporter quelque chose, & s'attribuer, Ad se transducere.

Se transporter en quelque lieu, Deportare se aliquò.

Se transporter sur les lieux, In rem præsentem ire. B.

Commissaire commis pour se transporter sur les lieux, auec puissance de faire & ordonner ce qu'il verra estre à faire, pour le fait & execution de sa commission, Disceptator ad rem inspiciendam à Curia missus. Bud.

Transporter quelque chose chez soy, Ad se transferre.

Transporter son nid, Migrare nidum.

Estre transporté, Ferri.

Elles se gastent d'estre transportées, Gestatum non tolerant.

Tu as l'esprit transporté, Mens tua peregrinatur.

Transporté & hors de soy, Fanaticus homo.

Estre transporté par affection, Transuersum agi. B.

Transport d'vn lieu en autre, Transportatio, Asportatio.

Droict par transport, Transcriptum, vel Transcriptitium ius. Budaeus.

Transporteur, Qui transporte, Translator.

Transportement, Translatio, siue Tralatio, Asportatio, Gestatus.

Transposer d'vn lieu en autre, Differre, Transferre, Transponere.

Transposer arbres & planter d'vn lieu en autre, Transducere arbores.

Transposé, ou reietté, Transpositus, Translatus, siue Tralatus.

Transposition.

transsylvane, voyez Dace.

Trape, Vne trape, Fortasse à Trapeza.

Vn bœuf trape, Bos compactus. B. ex Columel.


Homme trape & bien faict, Homo compactus & quadratus B.

Trapezonda, voyez Trebisonde.

Traquet, ou Thyon, ou Groulard, Batis, Rubetra. Il est nommé Traquet pour ce que comme vn Traquet au moulin n'ha iamais repos pendant que la meule tourne, ainsi cest oyseau inconstant remue tousiours ses aisles, Les Lorrains l'appellent Semetro.

Vn Traquenart, Asturco.

Trauail, Opera, Labor, ou Traueil, est enim qui putet ductum à Transuigilare, id est, Peruigilare. Car traueiller, est diligentem operam alicui rei impendere, quòd non fit sine fatigatione. Martialis : Nam vigilare leue est, peruigilare graue.

La peine & trauail qu'on prend à faire quelque chose, Nisus, huius nisus, Conatus.

Le grand trauail surmonte tout, Labor omnia vincit improbus.

Auec grand trauail, Industriè.

Trauail d'esprit qui ne laisse point l'homme en repos, principalement quand il luy vient des remors de conscience, Intemperiæ intemperiarum.

Escrire auec trauail d'esprit, Cum labore scribere.

Trauail qu'on donne à aucun, Inquietatio.

Le trauail & labeur que prend vn chef de guerre, Labor imperatorius.

Trauail où l'on employe sa puissance, Enixa opera.

Peine ou trauail qu'on prend à paruenir, Contentio.

C'est vne chose de grande peine & trauail, Multi sudoris est ea res, Multae operae & laboris res, Plena immensi laboris.

Trauailler d'vn mesme trauail, Prendre de peine autant qu'vn autre, Pari iugo niti.

Bailler autant de trauail à l'vn qu'à l'autre, Laborem aequare iustis partibus.

Condamné à perpetuel trauail, Damnatus longi laboris.

Endurcy au trauail, Patiens laborum.

Estre vaincu du trauail, & ne pouuoir porter le fait, Labori succumbere.

Se deliurer de deux griefs trauaux tout d'vn coup, Exoluere aerumnas duas vno labore.

Le trauail d'vne femme pour enfanter, Nixus, huius nixus.

Elle est en trauail d'enfant, Laborat è dolore.

Le trauail où les mareschaux mettent les cheuaux pour les ferrer, ou autrement, Statumen, Machina veterinarij, Catasta veterinaria.

Les trauaux de proces, Aerumnae forenses. B.

Trauailler, Laborare, Opus facere.

Tantost trauailler, tantost reposer, changer puis d'vn, puis d'autre, Otium labore variare.

Se mettre à trauailler & cheminer, Dare se labori & itineribus.

Themistocles se pouuoit bien passer de trauailler, Licuit esse otioso Themistocli.

Voila à quoy ie trauaille, de, &c. Nunc id operam do, vt, &c.

Trauailler iusques à suer, Exudare laborem.

Trauailler à quelque chose, Operam insumere.

Tu as trauaillé selon que les affaires le requeroyent, Negotiis paria fecisti.

Vn affaire où la Cour doibt trauailler, ou iamais, Digna res aut causa occurrit, in quam omnes nerui seueritatis & constantiae iudicialis ab vniuersa Curia contendantur. quando hoc vel iudicio, vel Curiæ consulto statuitur, an indoles priscæ Curiæ stirpes adhuc habeat, an funditus interierit. B.

Trauailler & ennuyer aucun, ou tourmenter, Infestare, Exercere, Fatigare, Inquietare, Vexare, Facessere negotium alicui.

Trauailler grandement, Conuexare.

Troubler & trauailler aucun, Differre aliquem.

Trauailler aucun, & faire courir, ou chasser çà & là, Exagitare.

Trauailler en vain, Laborem inanem capere, Operam perdere, vel ludere, Sumere operam vel Sumere operam frustra.

Trauailler pour aucun, Operam suam pro aliquo interponere, Niti pro aliquo.

Trauailler pour la rep. Operam reip. tribuere.

Ie ne trauaille point moins pour son affaire que luy-mesme, Non minus de illius re laboro, quàm ipse de sua.

Ne se trauailler point pour quelque chose, ne s'en chaloir, Ne digitum quidem porrigere in rem aliquam, Manum non vertere.

Qui trauaille fort & prend grande peine, Laboriosus, Operosus.

Qui ne trauaille point, Laboris expers.

Chose où on n'a pas fort trauaillé, ne prins grande peine à la faire, Inelaboratum.

Celle qui trauaille à quelque chose, Cultrix.

Trauaillé, Exercitus, Fatigatus, Vexatus.

Qui n'est point trauaillé de labeur, Integer ab labore.

Estre fort trauaillé ou tormenté de proces, Euripis forensibus iactari, In vndis Palatinis fluctuari. Bud.

Trauaillant, Industrius.

Trauaillement, Operositas, Labor.

Trauée, f. penacut. Est l'espace & longueur d'vn plancher entre le mur & la poultre, ou entre deux poultres, ou entre deux murs, tant que la soliue de conuenable longueur s'estend, Contignatio, aut potius Tignatio, Selon ce on dit, vn corps d'hostel, ou granche, de trois ou plusieurs trauées, &, Il a vendu vne trauée de maison. En aucunes contrées de France on l'appelle Espace, & aux villages Chaas, & contient XII. pieds de large, c'est du long de ses soliues dans œuure, & de XIX. à XX. pieds de long, qui est du traict de la poultre qui porte lesdites soliues, & est la trauée la mesure par laquelle sont mesurez les edifices planchées en leur longueur & estendue, ainsi dit on vne maison de deux, trois, quatre trauées, Ædes quæ duabus, tribus, quatuor cotignationibus huiusmodi constant, quae in duas, tres, aut quatuor contignationes protensæ sunt, Le mot est prins du Latin Trabes, comme dit Festus, Quando duo tigna sunt compacta, b verso in v, comme en feue de Faba, Car on l'escrit mal febue. l'ay dit Trauée estre mesure d'edifices en longueur. Car pour la hauteur & profondeur d'iceux, qu'on dit de fonds en comble, on vse du mot Estage, qui vient de ζέγα Grec, que les Latins disent aussi Contignatio Liuius lib. 21. voyez Estage, En ceste sorte n'est la trauée de l'entiere longueur de la soliue car le demi pied de portée de chacun bout de la soliue en est hors & ne faut compter les pieds de longueur d'icelle soliue, si n'est de ce qui en est dans œuure, & hors les portées, lesquelles ostées la soliue de sa deuë longueur de treze pieds, reuient à douze pour modelle de la mesure d'icelle Trauée.

Trauers, Transuersus.

Ietter au trauers & faire passer de nauire en autre les, &c. Traiicere de naue in nauem malos & antennas.

Il s'en va à trauers les champs, Per via inuiáque proficiscitur, Liu. lib. 23. Par chemins esgarez & destournez.

De trauers, Ex transuerso, In obliquum, Obliquè.

Regarder de trauers, Limis oculis aspicere, vel intueri, Oculum torquere, Toruo vultu aliquem intueri, Transuersa intueri, In obliquum aspicere.

Qui va de trauers & de costé, Obliquus.

Sourcils qui vont de trauers, Torta supercilia.

Qui est de trauers, Transuersus, Limus, vel Limis.

Mis au trauers, Transuersarius.

Estre mis du trauers, In diuersum sterni.

Voici venir à trauers, ou à la trauerse, &c. Ecce tibi è transuerso Lampsacenus, &c. B.

Trauersain, c'est qui va par trauers, ainsi dit on plumes trauersaines, celles qui vont & se couchent par trauers.

Trauerse proprement, c'est vne sente ou rue qui destourne à Trauers du droict & grand chemin, Via transuersa, Selon ce dit on, les postes estre assises en trauerse, quand la Cour estant hors grand chemin, les postes laissent le droict de leur assiette, Quum auerso à statis viis itinere currunt, Cæsar, Trauerse aussi se prend pour vne maison souspendue trauersant par sus vne rue & passant, parce quelle est assise par trauers le droit de ladite rue. Et par metaphore signifie, empeschement, destourbier, infortune : par ce que ce qui vient par trauers empesche & incommode celuy qui va par le droit & luy rompt son dessein & poursuite : selon ce on dit, vn tiers est venu a la trauerse se mesler au proces, & a bien donné de l'ennuy aux deux parties, Ex transuerso aut ex obliquo tertius quidem se liti obtulit, amborúmque iura vehementer afflixit.

Bois de trauerse, il n'est point si gros que le bois de moule.

Trauerser, & percer tout oultre, Transfigere, Traiicere.

Trauersé, Transfixus, Traiectus.

Trauersement, Traiectio.

Trauersin de lict, Ceruical, Et en matiere de nauires ; Trauersins sont certaines poultres de cinq pieds de haut sur le tillac, qui prennent à trauers le nauire, l'vne pres le grand mast, l'autre sous le chasteau deuant, sur lesquelles du long du pont sont portées les aileures, faisans vn quarré auec lesdits ailures, voyez Aileures, L'vn & l'autre sont ainsi appelez, par ce qu'ils vont par trauers & par le large du lict & du nauire.

Vn Treau de saffran.

trebisonde, ville de Cappadocie, & est empire, Trapezus huius Trapezuntis, Aucuns prononcent Trapezunda, De là estoit natif Georgius Trapezuntius.

Trebucher, Incurrere, Offendere, Offensare.

Faire trebucher, Agere præcipitem, Deturbare.

Trebuchant, Offendens, Offensans.

Trebuchement & heurt, Offensio.

Vn trebuchet à prendre oiseaux, Decipulum.

Vn trebuchet à peser or, ou argent, Trutina, Libella.

Les bassins d'vn trebuchet, Lances.

Le trou où tient la chasse du trebuchet, Agina aginæ.

trect, vrbs inferioris Germaniæ vulgò Traiectum, quòd olim Mosa fluuius illic non ponte sed nauibus traiiciebatur. Germanicè Trect dicitur cocisis literis, pro Traiect, Germani superiores Mastricht, id est, traiectum Mosae vocant.

Tref, m. C'est vne poultre sur laquelle les soliueaux portent Trabs, ainsi on dit Trefs faits de plusieurs pieces assemblées, Trabes compactiles, Il se prent außi pour vne espece de voile de nauire. A plein tref,


id est, à pleine voile. En Baudouyn, Ils nageoyent en mer sans voile & sans tref. Il se prent aussi pour vne tente & pauillon de camp, comme Il fit dresser les trefs & mettre le siege deuant Hierusalem, & cela parce que les tentes & pauillons sont dressez & soustenus d'vne grosse perche en maniere de soliue.

Vne herbe appelée, Treffle, Trifolium, Lotos.

Le grand treffle, Foin de Bourgongne, Medica medicæ.

Vne espece de treffle, Symmoniacum, vel Symmonianum, Trifolium.

Vne espece de treffle qu'on appelle pied de lieure, ou l'herbe de la trinité, Lagopus.

Treffle odoriferant, Trifolium odoratum.

Treffle de prez, Trifolium pratense.

Trefonds, ou Trefons, m. acut. Est ce qu'on dit Chaussée, quand on dit le rez de chaussée, & signifie le fonds & champ de quelque heritage que ce soit, Solum, Il est composé de terre, par syncope, & fonds, comme si on disoit terrefonds, fonds de terre, ainsi on dit, Il a vendu le taillis trefonds & tout, Syluæ ceduæ etiam solum abalienauit, Dont le contraire est quand la seule couppe du bois est vendue, & non le fonds.

Trefroncier, m. acut. Est le seigneur du trefonds, auquel en appartient la seigneurie directe.

Treille, Pergula.

Le lieu en la treille auquel chacune branche de vigne est attachée, Pagina.

Vn berceau de treille, Concameratio.

Treillis, Cancelli.

Treillis de quelque chose que ce soit, Clathri, vel Clathra.

Vn treillis ou cage d'osier qu'on met deuant les fenestres, Transenna.

Fenestre à treillis, Fenestra reticulata.

Treilliser, ou treiller, ou enuironner de treillis, Mettre des treillis au deuant, Cancellare, Clathrare.

La peau des elephans est faite en façon de treillis, Cancellata cutis elephantorum.

Treluire, Micare, Interlucere.

Tremail, m. acut. Est la meslange de ces trois especes de grain, auoine, orge, & vesse, qu'on dit par corruption de prononciation, Tremoy, ou Tremoye, & Dramoy. On l'appelle aussi, à cause de ladite meslange, voyez Dragée.

Tremaillé, adiect. m. acut. Qu'aucuns escriuent & prononcent plus delicatement Tremeillé, est composé de ce mot Latin Ter, Et de cestuy François Maille ; ou plustost de ces deux François Trois, & Maille, comme si lon disoit, à trois rangs ou à trois doubles de maille, Ainsi dit on Alier tremaillé, c'est vne espece de filet à tendre aux perdrix, qui a deux panneaux de grosse & large maille, & entre iceux vn panneau de menue maille, auquel les perdrix se prennent, seruans les deux de maille large pour les deceuoir sans plus, soit qu'elles viennent par deuant ou par derriere, Trimaculosa retis, voyez Maille.

Du Tremble, Il vient de Tremulus semper enim tremunt huius arboris folia.

Arbre qu'on appelle Tremble, Alba populus.

Trembler, ou Trembloter, Il vient de Tremulus, quasi Tremulare.

Trembler, Tremere, Contremere, Intremere.

La mer tremble, Vibrat mare.

Faire trembler, Quatere, Concutere, Tremefacere.

Faire trembler & crosler, comme quand on bransle vne pique fichée par terre, Euibrare.

Trembler de froid, Horrere.

Trembler de peur, Trepidare, Inhorrere.

Faire trembler de peur, Trepidationem facere.

Trembler pour les menaces d'aucun, Horrere minas alicuius.

Trembler pour quelque chose qu'on voit, Tremiscere.

Trembler en son cueur, Animo tremere.

De quoy on doit trembler, Tremendus.

Qui est subiect à trembler des pieds, ou des mains, Tremulus.

Au mois de Decembre les gens tremblent de froid, Horridus est December.

Tremblant, Tremebundus.

Tremblant à demi de froid, Horridulus.

Tremblant de peur, Trepidus, Trepidans, Trepidulus.

Flambe tremblant, Flamma tremula.

En tremblant de peur, Trepidanter.

Tremblement, Tremor.

Frayeur & tremblement, Trepidatio.

Tremblement de frayeur, Horriditas.

Tremblement du corps prouenant de froid, ou de peur, ou de frayeur, Horror.

Vn tremblement le prend par tous ses membres, Tremor pertentat totum eius corpus.

La Treme, ou traime du tisserand, Trama, Liciu, & Licia liciorum.

Tremeur, Tremor, Timor.

Tremez, m. acut. plur. num. voyez Bleds marsez.

La Tremie, ou Tremuye d'vn moulin, Infundibulum.

Tremousser, neutr. acut. C'est se remuer, & escrouller comme en tremblant & fremissant, & semble qu'il vienne de Tremere Latin, Contremiscere.

Tremper, Semble qu'il vient de Temperare, Madefacere, Intingere Perfundere.

Mouiller & tremper en quelque liqueur, Insuccare.

Se tremper & amollir, Macerescere.

Fay que les chairs trempent, Fac vt iaceant in aqua carnes.

Trempez en sang, Imbuti sanguine.

Estre fort trempé & mouillé, Madere, Commadere, Permadere.

A demi trempé, Semimadidus.

Trempement, Perfusio.

Trenchée, f. penac. Signifie ores vne douleur de ventre, soit à l'homme, comme quand la cholique, ou vne medecine luy angoisse le ventre, soit à vne femme estant sur l'enfanter, Tormina, Verminatio, Ores se prent pour vn retranchement qu'on fait contre l'ennemy, soit en plaine campagne, soit dedans les forts & villes, cauant vn fossé & esleuant la vuidange du costé de celuy, qui l'a fait, Fossæ militares, Ainsi dit on, Les ennemis sont venus iusques sur la trenchée, Vsque ad fossam castrorum excurrerunt.

Vn corps de garde assis hors la trenchée du camp, Statio militum pro castrorum fossa locata, ex Liu. lib. 22. Car de palissade, Vallum, on n'en vse, ce que les Romains faisoyent. On vse aussi de ce mot pour barge, qui est vn fossé ouuert pour esgoutter les eaux pluuiales, & vient de trencher, Proscindere terram.

Viandes qui engendrent les trenchées, Edulia torminalia, B. ex Celso.

Bruuage qui cause les trenchées, Potio torminalis, Bud.

Celuy qui est souuent trauaillé des trenchées, Ileosus, B.

Estre vexé des trenchées, Verminare, Affici torminibus.

Faire des trenchées en vn camp ou ailleurs pour la guerre, Fossas bellicas ducere, effodere.

La Trencheme d'vn mors de bride, Lupus, Lupatum, Echini, B.

Trencheplume, voyez Trencher.

Trencher, Semble qu'il vient de Truncare, Abscindere, Incidere, Secare, Consecare, Prosecare, Truncare.

Trencher vne montagne, Perfodere montem, Cædere montem.

Trencher le col à quelqu'vn, Collum alicui desecare, Ferire aliquem securi, Aliquem obtruncare, Alicui caput detruncare, vel decutere, vel ferro demetere, Recidere caput, Abscindere caput ceruicibus, Auferre caput alicui.

Faire trencher la teste à la dixieme partie d'vne legion, Decimare legionem.

Faire trencher vn glaiue, Acuere gladium.

Il en faut trencher la broche, Abscindenda eius rei expectatio, Bud.

Fort trenchant, Peracutus.

Fer bien trenchant & affilé, Ferrum acutum.

Estre plus trenchant que fer, Aciem ferri vincere.

Trenchant des deux costez, ou des deux bouts, Anceps.

Le trenchant ou taillant d'vn ferrement, Acies.

Le trenchant de l'oraison & la poincte, Acies orationis.

Aucunes queux ne font point bon trenchant, si elles ne sont mouillées d'eauë, Repertæ sunt & in Italia coticulæ, aqua trahentes aciem acerrimo effectu, Plin.

Aucunes queux ne font point bon trenchant, si elles ne sont mouillées d'huile, Creticis tantùm transmarinísque cotibus notis, nec nisi oleo, falcis aciem excitantibus, Plin.

Gaster & agacer le trenchant d'vn ferrement, Perstringere aciem ferri, vel hebetare.

Mettre au trenchant de l'espée son ost, Exercitum concidere.

Qui a le trenchant rebouché, refoulé, & mouce, Hebes.

Le trenchet d'vn cordouannier, Scalprum sutorium, Culter sutorius.

Vn trenchoir, Mensa, Quadra.

Vn trenchoir rond, Orbis.

Vn trencheplume, Scalprum librarium.

Trenchet, Trenchoir, voyez Trencher.

Trente, nom propre de ville, Tridentum.

Qui est de Trente, Tridentinus.

Trente, Terdeni, Terni deni, Triginta, Triceni.

Trente fois, Tricies.

Trente fois autant, Ad tricies.

Huit fois trente, Tricies octies.

Qui rend trente mesures de vin pour demi arpent, Tricenarius.

Vn Trente, ou Trentain de messes, Tricenariae exequiae, Bud.

Trentieme, Tricesimus, vel Trigesimus.

Le trent'huitieme an, Duodequadragesimus annus.

Trent'huit pieds, Duodequadrageni pedes.

Trenteneuf, Vndequadraginta.

Trenteneuffois, Vndequadragies.

Trepan de chirurgien τρύπατον, Trypanum, huius trypani, Terebrum, Modiolus τρυπάω, terebro, perforo, pertundo.

Trepaner, Terebrare, Pertundere.

Treper, neutr. acut. Est petiller, baudir & saulter auec bruit des pieds, c'est vn verbe familier aux Languedocs.



Vn Trepied, Tripus, huius tripodis.

Trepigner & danser, Tripudiare.

Tres, Est vne partie indeclinable, laquelle ores est preposée au positif, forme le degré superlatif, n'ayants les François les terminaisons comparatiues & superlatiues ainsi que les Grecs, Latins, Italiens & Espagnols : ains preposent au positif ceste diction indeclinable, plus pour le comparatif, plus docte, Doctior, & Tres pour le superlatif, tresdocte, Doctissimus. Ainsi que les Hebrieux jother & meod & l'Espagnol mas, & muy : car doctißime, Illustrißime, Reuerendißime & semblables ne sont point François, ains indiscretement imitez ou des Latins ou des Italiens. Lesquels forment ordinairement leur comparatif par ceste particule, piu, & souuent leur superlatif par ceste cy molte. Aucuns veulent dire que les François vsent de ceste diction Tres, à la façon que les Grecs vsent de cestuy leur aduerbe τρίζ, disans τρισόλβιοζ, Terbeatus, beatissimus, Tresheureux, & τρισενδαίμον, Terfortunatus, fortunatissimus, Tresfortuné : mais c'est abus : car ce mot τρισμιλισοζ (auquel ceste particule est adioustée au mesme superlatif μιλισοζ) monstre que les Grecs vsent en ce de τρίζ, & les Latins de ter, par autre raison, ce que bien se peut entendre par ce carme de Virgile : Otérque quatérque beati, Et de ces mots de Plaute : Trifur, Trifurcifer, Triueneficus. Car qui voudroit dire que les Latins osassent dire Terangustus locus, pour ce que les François dient lieu tresestroit ? Ores il sied en composition, & là seulement signifie oultre, Trans, comme, Vn homme trespassé, Qui trans vitæ limitem ijt. Trespercé, qu'on dit aussi Transpercé, Transuerberatus, Transfossus. Tres außi signifie Penitus, planè, omnino, Comme Trestous y sont allez, Omnes penitus eò profecti sunt, c'est Omnes ad vnum, Tous sans en demeurer vn seul. Mais en ce verbe Tressaillir : cōme ie tressaux de ioye, Ingenti lætitia efferor. Tres signifie valdè, tenant du superlatif, en la signification de ce verbe Saillir, ce qui se peut cognoistre mettant en deux noms, ou verbes, ou aduerbes, ayans en teste ceste diction Tres, par composition.

Tresacertes, aduerb. penac. Signifie bien à bon escient, Valdè ex animo, Comme, elle mit tresacertes son amour en luy, Animum ad illius amorem grauiter applicuit, & est composé de tres & Acertes, qui signifie, à bon escient, sans se feindre.

Tresaler, neut. acu. quasi diceres Trashalare, Exhalare, Traspirare, Ce qu'ō dit en Languedoc, Tresana, In infinitiuo, pour Tresanar (Par mesme mutation de Len N, qu'est de N en L, en ce mot Bologne de Bononia) ce qui est dit des enfançons lesquels en pleurant à haut cry, perdent le moyen de respirer, & tremblotent comme ne pouuans retirer leur haleine.

Ceste chair est toute tresalée : Hoc est, Quicquid inerat succi exhalatum est & exhaustum. Nisi fortè malis dictum, quasi Tres halé, Tresfort halé, Caro exucca, vel exucta.

Quand les vignes sont brouyes & tresalées & comme rosties de l'ardeur du soleil, ou de mauuaise bruine, Vites carbunculantes.

Tu m'aduises tresbien, Rectè admones.

Tu sois le tresbien venu, Multum salue.

Se porter tresbien, Optimè se habere.

Nostre cas se porte tresbien, Præclarè nobiscum agitur.

C'est tresbien fait à toy, Percommodè facis.

C'est tresbien fait à luy, Optimè est, Præclarè est.

Ie dy que c'est tresbien fait, Optimè inquam factum.

Tresbien, Probè, Perbellè, Bellissimè, Optimè, Rectissimè.

Tresbucher, acut. Verbe neutre, & semble estre de la forme de Trespasser, qui prend son energie de ceste particule Latine Trans : Quoy que s'en soit, Il se prend ores pour broncher, Cespitare, offendere, Qui est en chemināt par faute de leuer le pied ou inaduertament chopper contre vne pierre, busche, bosseure du chemin ou autre chose estant en iceluy, Si qu'ō donne presque du nez à terre. Selon laquelle signification on dit par translation, tresbucher en peché, In peccatu incidere, Et ores pour surpoiser, selon laquelle signification on dit és monnoyes d'or & d'argent, quelles tresbuchent, ou sont tresbuchans, quand elles surpoisent & enleuent le poids auquel elles sont poisées & iustifiées, qui est quand la ballance en laquelle telle desdites especes est emporté, l'autre où le pois iustificatif est mis.

Trescher, Charissimus.

Mon trescher ami, Charissimus meus amicus.

Vendre quelque chose trescher, Quamplurimo vendere.

Tresdroict, Rectissimus.

Tresdur, Durissimus.

Tresdurement, Durissimè.

Tresentier, Integerrimus.

Tresenui, Inuitissimè, Aegerrimè.

Ie l'ay fait tresenui & à tresgrand regret, Inuitissimus feci.

Tresexpres mandement, Seria madata, quibus est necesse parere.

Tresexpressement commander quelque chose.

Tresmauuais, Pessimus.

Tresmenu, Tenuissimus.

Tresmeschant, m. acut. Flagitiosissimus.

Tresmeschamment, aduerb. acut. Flagitiosissimè.

Tresnoble, Nobilissimus, Generosissimus.

Tresnotable, Insignis admodum.

Tresnotablement, Admodum insigniter.

Tresodieux, Valdè inuisus.

Tresorier, voyez Thresor.

Trespas d'aucun, Obitus, Excessus.

Depuis son trespas. A morte eius.

Trespasser, act. acut. Passer, & franchir oultre. De trans & passer. En Bauldouin, Il trespassa Vermandois & le pays prochain, Superauit, Et en lourdain de Blaues, Il trespassa le commandement du Roy, Trasilijt. l'Espagnol le dit aussi, Trespassar, De là est venu qu'on en vse pour mourir : car qui meurt franchist la borne de sa vie & passe outre, ce qu'on dit autrement, mais par mesme raison, Il est outre, c'est à dire, Il est mort. Aucuns veulent en ce verbe composé interpreter Tres, pour Valde, quasi diceres, Omnino à vita in mortem transire, Mais cela ne peut estre, voyez Mort.

Trespassant, m. acut. Est passant, Qui va son chemin. Guy de Varuich.

Trespasser son serment, Iusiurandum violare.

Trespassé, m. acut. Mortuus, Demortuus, Defunctus.

Conuoy d'vn trespassé, Funebris pompa.

Accompagner vn conuoy de trespassé, Funus sequi, Funeri adesse.

Seruice ou obit d'vn trespassé, Inferiæ inferiarum.

La neufuaine d'vn trespassé, Nouendiale sacrum.

Les ceremonies qu'on fait à l'enterremēt d'vn trespassé, Funebria iusta.

Faire le seruice és obseques des peres & meres trespassez, Parentare.

Iours dediez à la solennité des trespassez, Feralia feraliorum.

Les draps qu'on tend aux portes des trespassez & eglises où ils sont enterrez, Aulæa, Feralia.

Trespercer, Qu'on dit aussi, & plus communement, Transpercer, est percer oultre, Transuerberare, Transfigere, Traiicere, Transfodere, Transforare, voyez Tres.

Trespeu, Minimum.

Trespiteux, Miserrimus.

Trespiteusement.

Trespriué, id est, Tresfamilier, Familiarissimus.

Trespropre, Appositissimus, Peridoneus, Aptissimus.

Tresproprement, Aptissimè, Decentissimè, Appositissimè.

Tresraisonnable, Æquissimus, Rationi in primis cosentaneus.

Tresredoubté, m. acut. Celuy qui est grandement craint de crainte amiable, & est approprié aux grands seigneurs parlant à eux : Mon tresredoubté Seigneur, Qui à me liberali metu colitur, Dont l'opposite est Tresredoutable, qui est celuy qu'on craint pour effroy, Qui ab omnibus ob sæuitiam metuitur.

Tresredoutable, com gen penac. voyez Tresredoubté.

Tresrenommé, m. acut Celeberrimus, Perillustris, Famosus.

Tresreuerend, In primis reuerendus.

Tresreueremment, aduerb. acu Saluer aucun tresreueremment, Eximio cultu ac nitenti obseruatione aliquem adire, affari.

Tresrude, Durissimus. Asperrimus.

Tresrudement, Durissimè. Asperrimè.

Tressacré, Sacratissimus.

Tressafre, Petulantissimus.

Tressaillir, acut. Est de grande ioye grandement saillir, Lætitia valdè efferri, Car tres en ce verbe ne peut signifier Trans, comme en Trespasser, Trespercer : ains tient du superlatif en la signification du verbe Saillir, voyez Tres, Mais qui diroit Tressaillir vn fossé, ou la marque du sault, sailli par gageure, il tiendroit de Trans, Car ce seroit saillir outre le fossé, & outre la marque du sault.

Le cueur luy tressaut, Micat illi animus, vel cor.

Tressale, Sordidissimus, Spurcissimus.

Tressalement, Sordidissimè, Spurcissimè.

Tressauoureux, Res gratissimi saporis.

Tresserré, Compressissimus.

Tresserrément, Arctissimè, Strictissimè.

Tresseruiable, Officiosissimus, Obsequiosissimus.

Tressoigneux, Diligentissimus, Vigilantissimus, Attentissimus, Studiosissimus.

Tressoigneusement, Diligentissimè, Accuratissimè, Studiosissimè.

Tressomptueux, Sumptuosissimus.

Tressomptueusement, Sumptuosissimè.

Tressortable, Accommodatissimus, Aptissimus.

Tressoubdain, Ocyssimus, Citatissimus, Praeceler, Promptissimus.

Tressoubdainement, Ocyssimè, Promptissimè, Repentè admodum.

Tressouef, Suauissimus.

Tressouefuement, Suauissimè.

Tressoufreteux, Pauperrimus egentissimus.

Tressouple, Lentissimus, Agilissimus.

Tressouspeçonneux, Suspiciosissimus, Suspicacissimus.

Tressouuerain, m. acut. Supremus, Est approprié aux souuerains seigneurs, mais sans raison, veu que ce mot Souuerain est d'importance superlatiue en cet endroict.

Tresspecial, Peculiarissimus.

Tresstylé, Exercitatissimus.

Tressoubiect, Maximè obnoxius.

Tressubit, Ocyssimus.


Tressubitement, Ocyssimè.

Tressuer, neut. acut. N'est pas composé de Tres signifiant Valdè, & Suer, ains de Tres, signifiant Trans, & Suer, & signifie oultre sueur, qui est quand la sueur outre la peau, & sault à bouillons & gouttes en dehors, car pour denoter la sueur en superlatif, on dit, Il sue fort, ou, bien fort.

Tresteaux de table, Fulcra mensaria, Subices mensarij, Tripodes mensarij.

Tresuaillant, Fortissimus, Valentissimus, Strenuissimus.

Tresuaillamment, Fortissimè, Strenuissimè.

Tresualeureux cheualier,

Tresualeureusement,

Tresuilain, Illiberalissimus, Turpissimus, Fœdissimus, Impurissimus, Spurcissimus.

Tresuilainement, Fœdissimè, Impurissimè, Turpissimè, Spurcissimè, Indignissimè, Illiberalissimè.

Tresuiste, Ocyssimus, Pernicissimus, Citissimus.

Tresuistement, Ocyssimè.

Treu, qu'on dit aussi Tru, c'est le Treuage, qu'on dit aussi Truage, c'est à dire, Imposition, Subside, Tributum, Vectigal, Portorium.

treves, ville en Luxembourg, Treveri.

Treue, f. penac. Est cessation d'armes d'hostilité pour quelque temps : car la trefue n'impose point fin à la guerre, ce que la paix fait, qui est vne paction à perpetuité faite entre deux Princes & chefs d'armées pour l'extinction de la guerre, Induciæ, interstitio belli ac cessatio, Gell. lib. 20. c. 1. La trefue est faite, Induciæ pactæ ac conuentæ sunt, La trefue est rompue, Induciæ violatæ sunt, On en vse aussi frequemment en pluriel, Les trefues.

Treues qui tiennent, Sancta fides induciarum.

Faire treues, Inducias facere, dicere, inire, pangere.

Donner treues, Dare inducias, Accorder treues, ce qui s'entend aussi de l'vn à l'autre, & non seulement du plus fort au plus foible, si comme on dit prendre trefue. Nicole Gilles en la vie de Philippe de Valois : Il trouua que le Duc & Comte de Bourgongne, & mesme Iehan de Chaalons auoyent grande guerre ensemble pour le reuenu des pays de Salins, & ne les peut appointer, mais prindrent seulement vne trefue.

Treues accordées auec l'ennemi, Pactæ cum hoste induciæ.

Rompre les treues, Inducias tollere.

Treze, Tredecim.

Treze fois, Tredecies.

Trezieme, Tertiusdecimus.

Trezeau, m. acut disyllab. En cas de poids de toutes marchandises qui se debitent, excepté l'or & l'arget, vaut, demi sezain, & est la huictiesme partie de l'once audit poids, & se diuise en deux demis treseaux, qui valent vn gros, & le gros en deux demis gros, qui est la plus basse espece de ceste maniere de poids, voyez Sezain.

Triacle, cerchez Thriacle.

Vn Triangle, vne figure ayant trois angles, Triquetra triquetræ, vel Triquetrum triquetri, Triangulus.

Triangulaire, qui a la forme d'vn triangle, Triquetrus, Triangularis.

Vne Tribu qui estoit anciennement la trentecinquiesme partie du peuple de Rome, dont les trentecinq faisoyet le tout, pource que le peuple estoit diuisé en trente cinq pars, que nous pourrions appeler bandes ou ligues, ou cantons : dont chacune auoit certain nom : & n'y auoit aucun citoyen Romain qui ne fust redigé en l'vne de ces tribus ou bandes, Tribus.

La tribu à la quelle le magistrat demandoit sa voix auant les autres, à la creation des officiers & magistras, Prærogatiua tribus.

Le peuple diuisé par tribus, Tributim diuisus populus.

Qui est de mesme tribu & bande, Tribulis.

Appartenant à la tribu, Tribuarius.

Les Tribuns qui furent créez à Rome pour empescher & s'opposer que les grands magistrats ne foulassent le commun populaire, &c. Tribuniplebis.

L'estat & magistrat d'vn tribun, Tribunatus.

L'estat & magistrat d'vn tribun où il y a beaucoup de troubles, Tribunatus turbulentus.

Puissance appartenante au tribun, Tribunitia potestas.

Toute maniere de Tribulation, Ærumna, Afflictio.

Tribut, Tributum, Vectigal.

Maniere de tribut, quand on bailloit de vingt l'vn, Vigesima vigesimæ.

Asseoir ou imposer tribut, Stipendium imponere, Tributum irrogare.

Qui doit & paye taille, tribut, cense, ou rente, Vectigalis, Stipendiarius, Tributarius.

Qui ne doit point de tribut, Immunis.

Hommes qui vous rendent tribut, Vobis fructuosi homines.

Tributaire, Stipendiarius, Tributarius, Vectigalis.

Rendre vn peuple tributaire, Stipendiarios, aut vectigales facere.

Tricherie, Tricher, Tricotter, Fallere, Il vient de τρύκω, id est Vexo, Corrumpo, Defatigo, Conficio, Tricari dicebant veteres, nugas agere, Vsez des formules de Tromper, & Tromperie.

Tricheur, m. acut. Trompeur, Trico, Cælius lib. 9. c. 23.

Tricheuse, f. penac. Trompeuse.

Trictrac, m. acut. Est la face du damier en laquelle à iect, sort & rencontre des dez on iouë aux tables, le nom estant fait par onomatopœe du son des dez & cliquetis desdites tables en les remuant de lieu à autre, Fritillus, Lequel mot Latin est fait außi par mesme onomotopoée, ainsi que Martial l'endite en ces vers, Dum blanda vagus alea December Incertis sonat hinc & hinc fritillis, Il se prend aussi pour tout ledit damier entier, comme, Il a presté son trictrac, Fritillum commodato dedit, Et pour vne particuliere sorte de ieu qui se iouë à dez & tables sur ledit damier. Car il y en a plusieurs sortes, comme, Toutes tables, le Pair, la Reinete, le Lourche, qui tous se iouënt à sort & aduenture de dez & remuemet de tables selon l'escheute des points marquez és six faces d'iceux dez.

Trident, Le trident de Neptune, Tridens, tridentis.

Triennal, Triennis, & hoc trienne, Trietericus.

Triennale posseßion paisible, Triennio continuo citra controuersiam possedisse, Triennium continuum sine negotio possedisse, Bud.

Trier (Sic enim vulgò proferunt) vrbs est ad Rhenum, Augusta Treuerorum, nunc Treueris.

Le pays circonuoisin de Trier, Treueri, vel Treuiri.

Trier & eslire, ou separer l'vn dauec l'autre, Legere, Eligere, Seligere, Deligere, Segregare.

Triest, ou trieste, ville Venitienne, Tergestum, vel Tergeste.

Trieule, ou Triule, f. penac. Est ce tour à raiz aux deux bouts, alentour duquel la corde du seau s'entortille quand on le tire à mont du fonds du puis à tours de ladite Trieule, Sucula.

Trigaut, m. acut. Est vn brouillon, qui va mettant pesle mesle des inuentions rusées pour embrouiller vn affaire, & le rendre malaisé à desméler, Tricator, Car il vient de Tricor, qui vient de Tricæ, qui signifie des petites entraues de poil qui empeschent les pieds des poussins, Intricator, On le peut de plus pres tirer de cet autre mot Latin, Trico, Selon ce que Iulius Capitolinus en vse In Ælio vero en ces mots, Vt vagaretur nocte per tabernas ac lupanaria obtecto capite, cucullione vulgari viatorio, & commisceretur cum triconibus, & committeret rixas, dissimulans, qui esset, & Caelius Rhodig. lib. 9. c. 23.

Triglyphes, Triglyphi, Ce sont ornemens en massonnerie & menuiserie ou il y a des concauitez comme oches de fleches.

Vne Tringle, Subscus subscudis, Regulam vocat Vitruuius, Et peut estre que ce mot Tringle vient de Regula, en adioustant vn t, comme de Ranunculus, Renoüille, aucuns adioustent vn g, & dient Grenoüille.

Trinité, Ternio ternionis.

Trinquet, voyez Artimon.

Triomphe, entrée solennelle & magnifique, qu'on faisoit à vn Capitaine qui auoit rapporté la victoire des ennemis, Triumphus.

Le triomphe acquis par vn chasteau qu'on a prins, Castellanus triumphus.

Decorer le triomphe, & le rendre de grande monstre, Speciem triumpho præbere.

Octroyer à quelqu'vn le triomphe, Triumphum alicui deferre.

Chose de montre & enseignes qu'on portoit à la pompe & ordre d'vn triomphe, comme representation de villes prinses, ou autres choses semblables, Ferculum.

Triomphal, conuenant an triomphe, Triumphalis.

Triompher, Triumphare, Triumphum ducere, Triumphum agere.

Il a triomphé pour la victoire qu'il a eu contre les Acheens, Triumphauit Achæos.

Homme qui a triomphé, Vis triumphalis, Qui habuit triumphos.

Quand on a triomphé trois fois, Triumphus triplex.

De qui on a triomphé à cause de la victoire qu'on a eu contre luy, Triumphatus.

Qui triomphe, Triumphator.

Le chariot sur lequel estoit assis celuy qui triomphoit, Currus triumphalis.

Prouince pour laquelle aucun a triomphé à cause de la victoire qu'il a eu d'elle, Prouincia triumphalis.

Habits dequoy se seruoyent ceux qui triomphoyent, Vestes triumphales.

Triomphant, Triumphans, Ouans.

Triomphamment, Magnificè.

Triomphement, Triumphatus, huius triumphatus.

Triper, act. acut. Est fouler aux pieds, Conculcare, Obterere.

Tripes, f. penac. plur. num. Sont les boyaux de quelque animal que ce soit, Omasa, On le dit aussi en singulier Tripe, & proprement & par metonymie pour le ventre, disans, Il a la tripe grosse, pour le vetre gros, comme fait l'Italien qui dit Tripa, pour Pancia, ou ventre, l'Espagnol dit Tripas, Intestina, & Tripa ciega, Aluus interior.

Tripier, Omasarius, Allantopôla, ae, Bud. Intestinorum venditor, qui boum ouiúmque intestina promercalia habet.


Tripiere, Omasaria, Allantopolis allantopolidis, Budaeus.

La triperie, Allantopolium, Thermopolium, B. Posset etiam dici Omasarium.

Triple victoire, Tergemina, vel triplex victoria.

Tripler, Triplicare.

Triplication, Triplicatio.

La triplique du demandeur, Actio petitoris tertia, Bud.

On ne triplique gueres, Secunda actoris & rei actio plerunque admittitur, rarissimè tertia, Intendendi & defendendi vices iterum, non tertium repetuntur, B.

On ne triplique point, Non licet tertium altercari, Altercandi vices legitimæ ad tertias non producuntur, B.

Tripoly dont vsent les lapidaires à polir pierres pretieuses, Tripela terra, Semble qu'on vueille dire Terre à polir.

Vn Tripot, Spæristerium, ex Plin. iuniore.

Fay tellement ton Tripotage, que tu ne m'y mesles point, Ita tu isthæc tua misceto, ne me admisceas.

Triquebalarideau, id est res nihili, Titiuillitium, Bud.

Triquehouse, Perô peronis.

Qui a des triquehouses chaussées, Peronatus.

Triquemadame, ou Rabauit, herbe qu'on met és salades, Aizoon hortense, Semperuiuum hortense, Sedum minus mas.

Triques niques, τριχών νέικοζ, id est, Contentio de capillis : quomodo dicimus Rixari de lana caprina τρίχεζ, id est capilli, à nominatiuo τριξ.νέικη, vel νέικοζ, contentio. Vulgato etiam adagio Tricas & apinas vocamus, res futiles ac nugatorias. De quo consule Erasmi Chiliadas.

Triquetrac, voyez Trictrac.

Tristan, m. acut. Est tantost nom propre d'homme, tantost agnom (comme les Latins l'appellent) & est fait de tristesse. Nicole Gilles en la vie du Roy Sainct Louys : la Royne, femme de Sainct Louys, qui estoit en la cité de Damiete, accoucha d'vn fils, lequel tost apres sa natiuité, fut desrobé de son bers par vn sarrazin esclaue. Mais il fut recouuert : & le fit la Royne baptiser, & nommer Iehan, & surnommer Tristan, pour raison de la tristesse qu'elle auoit euë à l'heure qu'elle enfanta, de la prinse de son mari, & de la male aduenture des Chrestiens que les Sarrasins auoyent desconfits ainsi a on nommé Tristan l'hermite, & Tristan le Danois.

Triste, Tristis, Mœstus.

Gens tristes & seueres, Tetrici homines.

Fort triste, Pertristis.

Aucunement triste, Subtristis, Tristiculus.

Ie le pren comme triste, Accipio tristis.

Deuenir triste, Tristitiam contrahere.

Estre triste & dolent, Mœrere.

Arbre qui rend les gens tristes à la voir, Tristis aspectu arbor.

Tristesse, ou Tristeur, Tristitia, Contractio animi.

Tristesse & douleur de cueur, Mœror.

Tristesse qu'on a de la crainte de la mort, Contractio animi ex metu mortis.

Tristesse qu'on a du bien d'autruy, Inuidentia.

Vne tristesse de quoy on se taist, Tacita mœstitia.

Grande tristesse, Summus mœror, Ægrimonia.

Tristesse cachée perça tellement le cueur de tous, que, &c. Tacita mœstitia ita defixit omnium animos, vt, &c.

I'en ay pitié & tristesse en mon cueur, Miseret me.

Ausquels si i'eusse obei, ie n'eusse pas eu la tristesse que i'eu pour ce temps là, Quibus si paruissem, tristitiam illorum temporum non subiissem.

Qui a grande tristesse en son cueur, Miser animi.

Il est en fort grande tristesse pour la mort de son frere, Mœror summus venit ad eum morte fratris.

Vne tristesse leur vient saisir le cueur, Incessit mœstitia animos.

Qui engendre tristesse, Tristificus.

Demeurer en tristesse, Iacére in mœrore.

Donner tristesse, ou mettre en tristesse & douleur, Vocare aliquem in luctum, Mœstitiam inferre, vel Offerre mœrorem alicui.

Mettre hors de tristesse, Deducere à tristitia.

Il m'a mis hors de toute tristesse, Luctum omnem mihi abstersit, B. ex Cic.

S'abbandonner à toute tristesse, Frænos dolori remittere, Dolori indulgere, Dedere se angoribus.

Oster la tristesse de son cueur, Resoluere animi tristitiam.

Se descouurir à quelqu'vn de sa tristesse, Dolorem suum alicui impertire.

Faire quelque chose auec tristesse, & à regret, Grauare, Caperata fronte aliquid facere, Inuitò, vel Inuitè aliquid facere, Aegrè, Ingratis, Grauatè, Odiosè aliquid facere.

Par tristesse & douleur, Dolenter.

Tristement, Mœstè.

Troc, voyez Troquer.

Trochée, c'est vn bouquet de poirier ou pommier, où il y a dix ou douze poires ou pommes tenans audit bouquet.

Trocheure, voyez Entouiller.

Trochisques, Il vient de τροχύσκοζ, Trochyscus.

Des trochisques : matiere de medecine redigée en forme presque ronde, Pastilli.

Vne sorte d'arbre dicte Trœsne, ayant les fueilles plus larges que l'oliuier, Ligustrum.

Huile de trœsne, Cyprinum oleum.

Trofée, voyez Trophée.

trois, ville episcopale en France, Trecæ, Trecarum. Inde Trecensis episcopus.

Trois, Tres & Tria.

Trois ensemble, Terni, Trini.

Trois fois, Ter.

Trois fois autant, Triplum.

Deux ou trois fois, Bis, térve.

Deux & trois fois, Iterum ac tertium.

Trois fois trois, Ter ternus.

Trois cens, Tercentum, vel Tercenteni, aut Tricenteni, Trecenti.

Trois cent fois, Tricenties.

Fosses qui ont trois pieds en tous sens, Ternarij scrobes.

Troisieme, Tertius.

La troisieme fois, Tertiò.

Estaing de la troisieme façon, Tertiarium stannum.

Consul pour la troisieme fois, Tertiùm consul, Ter consul.

Trompe d'vn elephant, Proboscis dicitur etiam Manus. Le museau ou groin de l'elephant.

Trompe ou sabot dequoy se ioüent les enfans, Turbo.

Trompe, la pompe du nauire, voyez Pompe.

Trompe ou trompette, Tuba, Cornu.

Le son de la trompe quand en guerre on sonne à l'arme, Bellicum Classicum.

Adiourner à son de trompe & cri public à comparoir en personne, Denuntiationibus vadatoriis edictísque classico & proscriptione peruulgatis euocare. B.

Bannir à son de trompe, Præconio promulgare & proscribere. Budæus.

Trompette, Tuba.

Le son de la trompette, Classicum.

La voix & son d'vne trompette, Taratentara. Clangor. Bombus,

Trompette qui esmeut guerre ciuile, Tuba belli ciuilis.

Trompette iuré qui fait les cris par l'ordonnance du magistrat, Præco præconis.

Sonner de la trompette, Clangere, Tuba canere.

Sonner la trompette en la guerre, Dare signum militibus, & in militia.

Quand les trompettes sonnent pour liurer la bataille, Signa canunt tubae.

Qui sonnent de la trompette ou cornet pour faire assembler le peuple, Classici.

Vn trompetteur, Tubicen.

Tromper, Fallere aliquem, Inducere, vel In errorem inducere, Verba vel insidias dare alicui, Decipere, Ludificari, Circunuenire, Os alicui sublinere, Imponere alicui.

Tromper aucun par finesse sans qu'il s'en prenne garde, Obrepere.

Tromper, surprendre, Agere cuniculis, Supplantare, Fraudare. Budaeus.

Tromper les creanciers, Creditorum spem destituere.

Tromper par emprunter, Fraudare mutuationibus.

Tromper les trompeurs, Configere cornicum oculos.

Qui trompe aucun par belles paroles, Pellax pellacis.

Qui ne trompe point, Fidelis animus.

Pourtant que ie me suis laissé tomper à toy, Quia commisi vt defraudes me.

Ie t'ay trompé de, &c. Te istam ob rem tetigi triginta minis.

Trompé & deceu, Captus & fraudatus, Deceptus, Circunuentus, Inductus, Ludificatus, Circunscriptus.

Tromperie, Ars, artificium, Astucia, Calliditas, Captio, Error, Fabrica, Fallacia, Fraus, Fraudatio, Circundictio, Impostura, Ludificatio, Pellacia, Sutela, Techna.

Tromperie & mal engin, Dolus malus.

Tromperies pour venir à la fin de ses attaintes, Machinæ.

Vne tromperie couuerte, Fucus.

Tromperies dont on ne peut trouuer le bout, Fraudes inexplicabiles.

Tromperies & deceptions qu'on fait aux mineurs, & gens estans en bas aage, Circunscriptio adolescentium.

Plein de tromperies, Captiosus, Subdolus, Fraudulentus.

Controuuer ou dresser vne tromperie, Astutiam instituere, Comparare.

Il n'estoit pas ignorant de la tromperie, Non latebat eum dolus.

Faire quelque tromperie, Fallaciam in aliquem intendere, Fraudem inferre.

Inuenter beaucoup de tromperies, Inexplicabiles fraudes concipere.

Penser & faire tromperie, Dolos versare.

Machiner quelque tromperie & finesse, Nectere dolum alicui, Commoliri, Contechnari.


Mener quelqu'vn par tromperie comme on veut, Ductare aliquem dolis.

Pour chasser vne tromperie, Insidias comparare.

Vaincre quelqu'vn en cas de tromperie, Aliquem dolis superare.

Son frere sçauoit bien la tromperie & courroux de Iuno, Non latebat fratrem dolus Iunonis & ira.

Par tromperie, Dolosè, Fraudulenter.

Vaincre aucun par tromperies, Cuniculis expugnare.

Faire quelque chose sans tromperie, Syncera fide agere cum aliquo.

Simplement & sans tromperie, Sine fuco, Candidè, Ingenuè.

Trompeur, Fraudator, Fallax, Dolosus, Impostor, Circunscriptor, Deceptor.

Trompeur qui dit tantost d'vn, tantost d'autre, Bilinguis.

A trompeur, trompeur & demi, Fallacia alia aliam trudit, Asr deluditur arte.

Trompeurs, Fraudatores, Inficiatores, Abiuratores. B.

Vn trompeur, Vn fuyart, Ludificator, Iuris detrectator. B.

Le plus grand trompeur de tous les autres, Fabrûm præfectus. B.

Trompeur qui en vaut vn & demi, Vn homme fin à dorer, Sesculysses. B. quasi diceres, Sesqui Vlysses.

I'ay à faire à vn trompeur & inuenteur de procez, Negotium mihi obtigit cum desultore forensi, qui in vna persona victus, ad aliam citò transilit, Res est mihi cum versipelli aduersario. Budaeus.

A trompeur, trompeur & demi, Affiner vn trompeur, Cum plano sesquiplanum agere, Circunuentorem iudicio circunuenire, Sycophantæ sycophantari. B.

Vn grand trompeur & abuseur de iuges & de parties, Homo forensibus praestigiis clarus. & mira ethologia visendus, non modò iudicibus, sed etiam aduersariis imponente. B.

La malice des trompeurs, Improbitas ludificatorum. B.

Vn trompeur du Palais, Planus Basilicanus.

Trompeurs practiciens, Surpreneurs, Obreptionum artifices, Captionum forensium aucupes. B.

Trompeurs en procez, Protei forenses. B.

Vn trompeur qui d'vn procez en fait plusieurs, & à qui l'on n'a iamais fait, Hydra sophystria. B.

Tromperies surprinses, Circunscriptiones, Frustrationes, Oppressiunculæ. B.

Les tromperies, chicaneries, surprinses, & meschancetez, qui se font en procez, Fori decipulæ, Captiunculæ forenses, Grassatura forensis. B.

Finesses, ou tromperies qui se font en procez d'vne part & d'autre, Strophæ & antistrophæ forenses, Sophismata & antisophismata. Budæus.

Larrecins & tromperies qui se font en fait de plaidoirie, Circunforanea furta & fraudes B.

Vn homme qui est bien pour faire vne bonne tromperie, Homo affabrè factus ad circunscriptiones scitè & eleganter factitandas. B.

Trompette, f. penac. Est vn nom ores feminin & originel, & signifie cet instrument musical fait d'airain, ayant emboucheure plate, le tuyau estroict en icelle, & eslargissant peu à peu iusques au bas, qui est euasé en petite cloche, & sonne à puissance de vent a pleines ioües ; vsité tant en la guerre és compagnies de gens de cheual à maints effects, que aux chasteaux de garde en frontiere, pour signifier les retraictes & la diane, qu'aux galeres pour icelle diane, & autres mots publiez par le son, que aux villes & esdits lieux pour les bans cris & proclamations publiques & aussi en autres endroicts, Tuba ærea. Et en ce genre feminin, le mot qui est general, a ces especes, Trompette, Clairon, & Sacquebute, estant Trompette ce qui ia a esté dit (car quant à ce mot Trompe, qui ores est le mesme que Trompete, ores signifie ce cor d'airain entortillé vsité par les veneurs en la chasse pour corner les mots d'icelle tant pour les chiens que pour leurs compagnons, n'est le mot entier dont on puisse dire le diminutif estre ledit mot Trompette) & Clairon, la trompette claironnant pour estre plus gresle de tuyau. Au moyen de quoy l'on dit Clairons & Trompettes. & Saquebute vn presque semblable instrumet d'airain, qui est sonné non seulement par estre entonné à puissance de vet & iouës renflées comme les dessusdits, ains par poulsement & attraict auec la main droite, faits par celuy qui en iouë, d'vn tuyau qui contient dans luy vn autre, sur lequel il coule, pour rendre le son ores gros ores gresle. Et ores est masculin, & signifie celuy qui sonne de la trompette en vne armée ou compagnie de gens de cheual. Selon ce on dit, Il enuoya vn Trompette au camp de l'ennemi. Tubicine internuntio significauit aut, per tibicine hostibus significauit. Ou bien celuy qui sert pour faire les cris & proclamations à son de trompe en vne ville. Et selon ce on dit, Le Trompette iuré d'vne ville, Tubicen publicus, Præco tubicinarius. S'il se peut dire. Et sont ces deux genres concurrents par diuersité de significations en ce met Trompette, tout ainsi qu'en cet autre mot enseigne, lequel au genre feminin signifie le drappeau, Vexillum. Et au masculin ; celuy qui le porte, qu'on dit aussi Port'enseigne, Vexillifer. L'Alemand dit Tromm, & Teltrommet pour la trompette, & Trommetter, pour le Trompeteur.

Trompeter, act. acut. Est ioüer & sonner de la trompette, Tuba canere, Ce que l'Alemand dit Trommeten.

Le Tronc d'vn arbre ou autre chose, Truncus, Caudex.

Fait du tronc d'vn arbre, Caudeus.

Vn tronchet, Trunculus.

Troncir, que aucuns prononcent Trancir, Rompre, Truncare.

Tronquer, Truncare.

Qui est tronqué & coupé, Truncus, trunca, truncum, vel Truncatus.

Trondele, Picard. C'est Rondeler, Voluere.

Que de bond que de trondel.

Trone, voyez Throne

Trongne, Vultus.

Qui porte la trongne d'estre de bonne nature, Bona indole præditus.

Veu sa mine ou sa trongne, Quantum è vultu eius intelligo.

Tronquer, voyez Tronc.

Tronsson diminutif de Tronc, Trunculus.

Tronssonner, Truncare.

Trop, quelquesfois se prent pour exces, de qui signifie le mot auquel il adhere, comme, trop scrupuleux, trop tost, trop haster, Nimis aut nimium scrupulosus, Nimis festinanter, Nimium accelerare. Et quelquesfois signifie augmentation & renfort de signification du mot au quel il adhere, & sans exces, comme en Amad. liure 2. Il n'y a homme tant hardi qui ne doubte trop d'en aller cueillir, Qui non valde timeat, qui non summè vereatur. L'Italien dit Troppo. Et le fait aussi adiectif, Troppo honore. Ce que le François ne fait pas. Il semble venir de Trouppe, voyez Trouppe.

Trop tost fait, Præmaturè factum.

Auoir vn doigt trop au pied ou à la main, Vno digito redundare.

Qui a trop de babil, Impendio loquacior.

Estre trop superflu, Redundare.

C'est trop, Nimium est.

Il y en a trop peu d'vn, Pauciores vno sunt. B. ex Plin.

Ie dispute trop long temps, Nimium diu disputo.

Tu en sçais trop, Nimium multum scis.

Par trop, Pernimium.

Ie parle trop long temps, Nimis diu & longum loquor.

Trophée, Tropheum. Trophées sont enseignes de victoire, mises en apparence deuant les puissants : c'est à sçauoir, despoüilles & butins faicts en guerre par mort ou suitte des ennemis.

Dresser vn trophée, Erigere tropheum.

Troquer, Commutare Permutare.

Troq, Eschange de marchandise à autre marchandise, Permutatio.

Troter, Discursare, Cursare assiduè, τρόχοζ, Cursus. τρόχω. Curro.

Ce cheual-là trotte, Succussat equus ille.

Trot de cheual, Succussatio.

Troteur, vn villotier, Ambulator.

Cheual trotier, Succussator, vel Succussarius equus.

Vne trotiere ou coureuse, Ambulatrix.

Trou, Semble qu'il vienne de τρώ. id est perforo. Les Picards dient Treu. Les Hennuyers dient Trau, parquoy aucuns sont d'opinion qu'il vient de τραύμα, id est foramen, vulnus, τυτράω, id est perforo.

Vn trou & pertuis, Foramen.

Petit trou comme d'vne rets, Macula.

Trous bouchez & estoupez, Foramina intersepta.

Le trous d'vn souflet, Gula follis.

Petits trous au corps par lesquels passent les sueurs, Meatus, Pori.

Le trou par où se purge le ventre, Anus, Podex.

Les trous ou pertuis qui sont és ruches, Exitus alueorum.

Qui a quatre trous, Quadriforis.

Qui a beaucoup de trous, Fistulosus. Multiforis, Multicauatus.

Qui a force petits trous, comme la pierre ponce, Pumicosus, vel Pumiceus.

Ie ne sçauoy trouuer tant de trous qu'il ne me trouuast des cheuilles, Sed quicquid ego apprehenderam, statim accusator extorquebat è manibus. B. ex Cic.

Troüer, Forare, Perforare, Inforare.

Troüer d'vne tariere, Terebrare.

Vn Trouble, bruit & esmeute, Tumultus, Tumultuatio, Turba.

Vn petit trouble & debat, Turbella.

Vn trouble & aduersité de rep. Nox reip.

Ie ne sçay quel trouble est aduenu en la maison en nostre absence, Nescio quid absente nobis turbatum est domi.

Faire vn trouble ou esmeute, Turbas facere, Tumultuare, vel tumultuari.

Faire vn trouble en vne ville, Permiscere omnia.

Faire troubles, fascheries & crieries, Turbas dare.

Faire vn grand trouble, Mare caelo miscere.

Mettre en trouble & en tout desarroy, Perturbationem rerum afferre.

Il est venu quelque trouble en, &c. Incidit amori nostro calamitas.

Duc qui est esleu pour vn trouble & esmeute, Dux tumultuarius.

Plein de troubles, Turbulentus.

Auec trouble, Turbatè, Turbidè, Turbulentè.

Les troubles s'appaisent & cessent, Silescunt turbae.


Sans trouble, Sedatè.

Le trouble, Interpellamentum, Obturbatio. B.

Dedans l'an & iour de la spoliation ou du trouble, Intra annum quàm vis facta est, aut interturbata possessio. B.

Celuy qui a fait le trouble, Interpellator.

Trouble fait en la possession de quelque chose, Actus turbulentus. B.

Leuer le trouble ou empeschement mis en la chose contentieuse, Oster la nouuelleté, trouble & empeschement mis en la chose, Demerè interturbatae aut interpellatae possessionis iniuriam. B.

Le trouble & empeschement leué & osté, Possessionis interturbatae dempta iniuria. B.

Vne chose trouble, Obscura res.

Troubler, Turbare.

Troubler aucun, Commouere.

Troubler vn aduocat qui plaide, Obloqui increpitando, & obturbare dicentem. B.

Troubler vn bon tesmoing, ou faire chanceler, ou luy faire perdre son propos. Par viues raisons dementir les tesmoings, Testimonium quod graue videbatur, & assensum quasique plausum ciere, Interfatione aliqua obturbare, testémque ipsum ad infantiam redigere, aut ad inconstantiam, Testem refrigerare. B.

Troubler la feste, Dirimere auspicium. B.

Troubler, & fascher, & chasser au loing, Protelare.

Troubler grandement & rendre tout esperdu, Exanimare, Consternare.

Troubler & estonner, Conturbare.

Troubler quelque affaire, Negotium aliquod inuertere.

Troubler du tout, Perturbare, Obturbare.

Troubler celuy qui est en quelque affaire, Interturbare, Obturbare, Interpellare.

Troubler à quelqu'vn l'esprit de peur, Percellere alicuius pectus pauore.

Troubler la tranquillité & police de la rep. Conuellere reip. statum, Permutare remp.

Le vin luy a troublé la teste, Vinum tentauit caput eius.

Cela me troubla grandement, Conturbatum diu tenuit me haec res.

Se troubler & interrompre l'vn l'autre, Mutuò obstrepere crebris interfationibus. B.

Aduocats qui se troublent & empeschent l'vn l'autre en plaidant, Obstrepentes inuicem patroni, obturbantésque altercando. B.

Qui trouble, Turbator, Conturbator.

Qui trouble tout, Perturbator.

Troublé, Turbatus, Conturbatus, Commotus.

Eauë troublée, A qua turbida.

Homme troublé, Homo turbidus, vel turbulentus, Perturbatus.

S'il n'est troublé, Imperturbatus.

S'il fut troublé ce n'estoit pas de merueilles, Haud secus quàm par erat, territus Alexander. B.

Troublé de son esprit, Insaniens.

Estre grandement troublé, se sentant estre coulpable de quelque chose, Conscientia ardere.

Comme troublez de leur esprit, Quasi incitati mente.

Si ie ne suis troublé de mon esprit, Nisi ego insanio.

N'estre point troublé, Apud se esse.

Estant en ses droicts, posseßions & saisines, y a esté troublé & empesché, Acquiescens in iure suo interpellatus est. B.

Troublement, Turbatio, Conturbatio.

Troublement, m. acut. C'est perturbation d'esprit. Ainsi dit-on en prouerbe, Apres grand' ioye & grand esbatement, vient souuent grand' douleur & troublement, Anxietas animi, mœror. Et est ainsi dit par metaphore. Car l'eauë troublée oste le iugement du gué & du fonds, ce qui met en perplexité les voyageans.

Vn troublement d'esprit qui accompagne vne grande crainte, Exanimatio, Consternatio.

Faire troublement, Perturbationem rerum afferre.

Sans troublement d'esprit ou esmotion, Placatè, Sedatè.

Veu le troublement de ce temps, Pro horum temporum perturbatione.

Vn Troublefeste, Importunus interpellator.

Trouppe, f. pena. Grex. Liu. lib. 30. Agmen. lib. 22. Turba. idem lib. 2. Duquel mot Latin le nostre est fait, Per metathesin de la lettre r, Et antithesin tenuis loco mediae. L'Espagnol dit, Tropel de gente, agmen. En trouppe, aduerb. Agmine. Ils s'enfuyent en trouppe, Agmine profugiunt. Liu. 22.

Trouppeau, m. monosyll. acut. Est multitude de bestes, Grex, Mais on l'applique communément aux bestes à laine, Trouppeau de moutons, de brebis : ainsi n'est diminutif, comme aucuns pensent, non plus que couteau. Aussi dit-on vn petit troupeau, l'Espagnol dit aussi Tropel de gente. Mais c'est par metaphore, voyez Trouppe.

Troupeaux de bestes, soit menuës ou grosses, Grex.

Troupeau de bestiail, Pecuaria pecuariorum.

Grands troupeaux, Graues greges.

Troupeaux de bœufs, Buceriae.

Vn troupeau de cinquante bestes, Grex quinquagenarius.

Vn troupeau de huit cens brebis, Octingenarius grex.

Vn troupeau de mille brebis, Milliarius grex.

Troupeau de gros bestiail, comme de bœufs ou cheuaux, Armentum.

Qui sont de mesme troupeau, Gregales.

Qui est nourri parmi le troupeau, Armentinus.

Gardant que le troupeau ne meure, Occidionem gregis prohibens.

Amasser en vn troupeau, In gregem compellere.

Mettre hors & separer du troupeau, Segregare, Abgregare.

Par troupeaux & bandes, Gregatim.

Semer separémēt, comme par troupeaux ou monceaux, Castellatim serere.

Vne Trousse, ou carquois, à mettre fleches, Pharetra.

Vn autre trousse, Antisophisma. B.

Trousser sa robbe, Vestem colligere.

Trousser par dessous & ceindre, Succingere.

Se trousser, Lumbos extollere.

Se trousser & apprester, Praecingere se, vel Accingere.

Certainement il se trousse, Certè expedit se.

Que chacun trousse son bagage, Signo dato conclamatur vt colligantur vasa. B, ex Liu.

Crier que chacun trousse ses hardes & bagage pour desloger, Conclamare vasa.

Trousser son bagage ou ses hardes, Vasa, vel sarcinas colligere.

Trousser vn homme en prison, Sublimem rapere in carcerem. Bud. ex Plaut.

Vne troussoire, Succinctorium, Succingulum.

Trousseure, Praecinctura.

Trouuedanse, Saltationis inuentor, Epitheton Bacchi.

Trouuer, Inuenire, Nancisci.

Il faut trouuer, Inuento est opus.

I'ay trouué fort affaire en cet affaire, Negotium reperiri in hac re.

Là ie trouuay L. Lucius auec lettres, Ibi mihi praesto fuit L. Lucilius cum literis.

Trouuer quelqu'vn plus raisonnable & plus doux, Iustiore aliquo vti.

Trouuer quelque trou pour eschapper, Rimam inuenire.

Faire trouuer bon, Probare alicui.

Faire trouuer bonne sa seuerité par vne meslange de doulceur, Commendare alteri suam iustitiam humanitate.

Ceci fait trouuer le vin meilleur, Commendat haec res vinum succo suo.

Accusation que tout le monde trouue mauuaise, Crimen inuidiosum.

Chose que les gens de bien trouuent mauuaise, Inuidiosum ad bonos.

Vouloir faire trouuer mauuais quelque chose, Vocare aliquid in inuidiam.

Ils commanderent de cercher les choses qui se pourroyent trouuer, Conquiri quae comparerent, iusserunt.

Trouuer à la trace, Inuestigare.

Se trouuer au iour, Obire diem.

Se trouuer au temps & lieu, Obire locum & tempus.

Ne se trouuer point auec le monde, Carere publico. B. ex Cic.

Ne se trouuer point en Cour, ou entre les gens, Carere comitatu regio, vel publico, Vrbe & omni cœtu carere. B.

Ne se trouuer point au debat, In altercationibus abesse.

Ne s'oser trouuer deuant aucun, Conspectum alicuius vereri.

Trouuer d'auenture, Offendere, Reperire.

Trouuer de sa fantasie, Comminisci aliquid de sua sententia.

Trouuer de son esprit quelque chose occulte, Excogitare.

Trouuer apres auoir bien cerché, Inuestigare, Peruestigare.

Trouuer argent à toutes peines, Corradere summam. B.

Trouuer en chemin, Offendere.

Il y a des choses qui se trouuent en toy seul, Quaedam reperiuntur omnino in te singularia.

Ie trouue par escrit qu'il vint en Tarente, Reperio eum venisse Tarentum.

On trouue par escrit és autheurs, Inuenitur apud authores, vel in authoribus.

Trouuer par experience, Cognoscere.

On ne trouue point vne seule lettre qui face mention que, &c. Non reperitur vllo vestigio, &c.

Ne trouuer point vn homme tel qu'on l'estimoit, Offendi in aliquo.

Il se trouue des liures semblables, Extant libri eiusmodi.

Trouuer à qui quelque chose ressemble, Reperire exemplum.

S'il est trouué que i'ay menti d'aucune chose, tue-moy, Si quicquam mentitum inuenies, occidito.

Tu ne trouueras point que la chose aille autrement, Hoc non secus reperies.

Si on ne trouue rien qui soit, &c. Si nihil offeret se, quod sit probabilitati illi contrarium.

Il ne se trouue plus. E medio abiit.

Ie ne me trouue point bien ici à cause de la multitude des gens, Offendit me loci celebritas.

Tu t'en trouueras bien, Fœneratum pulchrè beneficium tibi dices. B. ex Terent.


Ie me trouueray bien, si cestuy le me conseille, Mihi & tentandi aliquid & quiescendi illo authore ratio constabit. B.

On l'a trouué n'estre point ingrat, Repertus est gratus.

Qui se sont trouuez en plusieurs dangers ensembléement, Consortes periculorum.

Le fait de trouuer, Inuestigatio, Inuentio.

Chose qu'on voit, ou qu'on trouue peu souuent, Rarum.

On ne trouue pas aiséement des oliuiers, Oleae est rara occasio.

Qui a trouué la maniere de faire les instrumens de guerre, Machinator bellicorum instrumentorum.

A elle trouué qui est son pere & sa mere ? Suos parentes reperit ?

Trouué, Inuentus, Repertus.

Qui a esté trouué, Repertitius.

Qu'on a trouué sur le fait, Deprehensus.

Ce qu'on a trouué en pensant, Commentum.

Cela a esté trouué en l'isle dicte Chius, Inuentio eius rei Chio insulae debetur.

Qui n'a point esté encore trouué & inuenté, Inexcogitatus.

Trouueur, Inuentor, Repertor.

Trouueuse, Inuentrix.

Trouuement, Inuentio.

Truage, voyez Treu.

Truand ou Truan, l'Espagnol dit Truhand, pour vn basteleur & vn plaisanteur.

Truandeau, c'est le diminutif de Truand.

Truander, faire actes & vie de truand.

Truandise, actions & vie d'vn truand. Truandise, est quelquesfois vsurpé pour malice, meschanceté.

Truandaille, c'est vne troupe de truands, & par metaphore, vne compagnie de vaulneans, de canailles & de belistres raudans les caignards.

Truble, Filé à pescher le poisson de dans les boutiques, & reseruoirs.

Trucheman, m. acut. C'est vn qui interprete les langages incogneus respectiuement de deux ou plusieurs personnes de diuerse langue conferans ensemble, Interpres. Selon ce on dit, qu'vn Prince & vn ambassadeur ont parlé par trucheman, c'est à dire, par interposition d'vn qui exposoit tant leur langage incogneu à celuy à qui ils parloient, que aussi le parler à eux incognu de celuy qui leur faisoit response. Caesar, Itaque priusquam quicquam conaretur. Diuitiacum ad se vocari iubet : & quotidianis interpretibus remotis, per C. Valerium Procilium principem Galliae prouinciae familiarem suum, cui summam rerum omnium fidem habebat, cum eo conloquitur. Autrement, c'est celuy qui entre deux ou plusieurs de langues diuerses est expositeur de leur propos respectiuement, par le moyen de l'interpretation duquel ils traittent & parlementent ensemble, quoy qu'ils ne s'entendent en leur langue naturelle l'vn l'autre, Interpres. l'Espagnol dit außi Trucheman, ou Trujaman, pour le mesme. Il vient du mot Chaldée, Targeman, qui signifie expositeur, lequel vient de Targum, aussi mot Chaldée, qui signifie exposition d'vne langue en autre. Les Arabes l'vsurpent de mesme, ce qui a fait dire à Antoine Nebrisse que c'est vn mot Arabique. Les anciens rimeurs Prouençaux disoient Drogeman, comme il se void en ces vers de Rigauld de Berbezill :

Ma chansos mer' drogemans lai on ieu non aus anar. Et à present encore au païs de Surie & adiacents, ce mot Drogoman est en vsage, qui est fait dudit Chaldée, par mutation de la lettre t, tenuë en en sa moyenne d. Et par transposition de ces lettres a, r.

Les truchemans de quelque larron, Excursores & emissarij. B.

Truchemander, acut. Est seruir d'expositeur de langages incogneus, entre deux de differentes langues, qui ne s'entr'entendent, Interpretem se praestare. L'Espagnol dit, Trujamanear pour ce mesme.

Vne Truelle, Trulla.

Vne truellée de plastre.

Truffe, Trufferie pour mocquerie, Truffer pour mocquer, semble qu'il vienne de τρυφώ, usez des formules de Mocquer.

Truffes, ou saligots & chastaignes de riuiere, Tribulus, Tuber.

Truite, f. penac. dissyll. Est vne espece de poisson saxatile, aymant & hantant l'eauë froide & claire, telle qu'on void és cauernes des rochers aquatiques, ou plustost fleuuiaux, qui est la cause qu'elle a l'interieur rougeastre, & la peau & escaille grisastre & tauelée. Elle est de moyenne longueur & largeur de corps communéement, & quand elle l'excede, est appelée truite Saulmonnée, Trutta Salmonata. Selon Rondelet, non tant pour la couleur du dedans rougeastre, que pour la grandeur irreguliere du corps, Aucuns rendent ce mot en Latin par Turtur, autres par Mustela. Autres par Salar. Dont Ausone parle In Mosella, Purpureísque salar stellatus tergora guttis. Mais le commun est Trutta.

Trulle, m. pen. N'est pas mot François, ains Grec corrompu & Constantinopolitain, duquel estoit anciennement appelé le lieu du palais des Empereurs orientaux assis en la ville de Constantinople, où ils traictoiet des affaires d'Estat, comme il se peut comprendre de la dixseptieme session du sixieme Concile tenu à Constantinople, & des decrets du Pape Agathon, où il est dit In Basilica quae & Trullus appellatur intra palatium, sub regali cultu residente imperatore, & cum eo Georgio patriarcha Constantinopolitano ac Machario Antiochéno suscepti sunt missi sedis Apostolicæ. Et n'est cedit mot mis en ce dictionaire, si n'est pourautant qu'il se trouue en aucuns anciens liures François.

Truye, Porca, Scrofa, Sus.

Petite truye, Truyette, Sucula.

Truye grosse & grasse, Diffusa sus.

Le gland du chesne fait deuenir la truye fort pesante de graisse, Grauissimam suem facit glans querna.

Truye qui n'est pas saine, Sus inualida.

Bruyre comme font les truyes quand elles sont chauldes, Subare.

TV

Tuberositez, Tubera, Tumores.

Les tuberositez des os, comme les cheuilles ou neuds des pieds, des bras, des doigts, & autres parties, Condylus.

Tudesques, ou Theutoniens, sont Germains ou, Alemans, Teuthones Germani, Alemanni.

Tuer, Il vien de τύω, id est macto, occîdo.

Tuer aucun, Aliquem caedere, Occidere, Exanimare, Necare, Abnecare, Enecare, Obtruncare, Perimere, Animam alicui adimere, Vitam adimere, Interimere, Extinguere animam alicui, Mortem inferre, Sanguinem facere, Perdere aliquem capitis, Petere iugulum, Vim corpori facere, Aliquem cæde afficere, Expellere aliquem vita, Aliquem interficere, vel vita interficere, Supplicio vel morte mactare, Morte mulctare, Priuare vita, Priuare communi luce, Tollere ferro aut veneno aliquem, De medio aliquem tollere, Ex rerum natura aliquem tollere, Dédere aliquem morti, Auferre spiritum alicui, Vsuram lucis eripere alicui.

Chercher quelqu'vn pour le tuer, Quaerere aliquem ad necem.

Tuer cruellement, Trucidare.

Menacer de tuer cruellement, Mortem acerbam proponere.

Menacer de tuer & de brusler, Minitari ferrum & flammam.

Tuer tout d'vn coup, Mortem alicui vno ictu afferre.

Tuer tout à fait vne troupe, tellement qu'il n'en demeure point vn, Internecare, Internecione occidere, Occidione Occidere.

Ne tuer point aucun, Lucis vsuram dare.

Tuer ses enfans, Parricidio maculare partus suos.

Tuer son pere ou sa mere, & autres parens, Obstringere se parricidio.

Tuer les citoyens, Viduare ciuibus vrbem.

On tua plus de gens au combat, Plus sanguinis in ipsa dimicatione factum est.

Se laisser tuer, Dare iugulum. B. ex Cic.

Se tuer, A vita deficere, Manus sibi afferre, Sibi vitam exhaurire, Mortem sibi consciscere,

A peine qu'il ne se tuast, Vix à se manus abstinuit.

Le fait de tuer vn tyran, Tyrannicidium.

Le fait d'auoir tué sa mere, Matricidium.

Multitude de gens tuez, Strages.

Qui ne demande qu'à tuer, Plenus sanguinis homo.

Qui cruellement tue vn autre, Carnifex.

Qui a tué son pere, Patricida.

Qui a tué sa mere, Matricida.

Qui a tué son pere ou sa mere, ou aucuns de ses parens ou citoyens, Parricida.

Tu me tues, tu me fais mourir, hoc est, Tu mihi est molestissimus, Tu me enecas. B. ex Terent.

Qui est tué, Occisus.

Estre tué, Exturbari ex numero virorum, Ferro vitam reddere, Occidi, Interfici, Morte ab aliquo affici, Perire ab aliquo.

Estre tué par embusches, Ex insidiis interire.

Tuez tout à bout, tout à fait, Occidione occisi. B. ex Liu.

Il s'est tué de boire, Angina vinaria præfocatus est. B.

Tueur de gens, Interfector, Homicida.

Tuerie, Occisio, Occidio, Cædes.

Tuerie telle qui n'en soit nul eschappé, Internecio, siue Internicio.

Faire grande tuerie, Strages edere, vel facere, Facere iugulationem magnam.

Se tenir de faire tuerie, Cædibus temperare.

Fortune feit vne exhibition d'vne memorable tuerie de capitaines, Funera clara edidit Fortuna.

Nous pensons qu'on leur peut resister sans tuerie, Resisti sine internecione posse arbitramur.

Tuement, Interemptio, Homicidium, Occisio, Interfectio, Cædes.

Tuf, (qu'aucuns escriuent Tuph, parce qu'il vient de Tophus Latin, Mais le François ne reçoit telle prononciation de Ph, & n'en deust suiure l'escriture) M. est cette terre areneuse blancheastre durcie en pierre, mais aisée à briser, qui est comme le plancher de la terre franche. Car Tuf est le contraire de terre franche, Tophus.

Tufeus, m. acut. (Quoy qu'il soit peu vsité) est de la forme de Cailloeus, Tophosus, s'il se pouuoit dire comme Lapidosus, Tophaceus. Comme cet endroit de iardin est tufeus, Hæc horti regio est tophacea.


Tuile f. pen. Vient de ce mot Latin Tegula, & se prend pour ce quarreau de terre cuite endenté au milieu de l'vn des bouts, troüé aux deux cornes d'iceluy mesme bout, dont en France on couure les maisons, que pour ce mytuyau aussi de pierre cuite, dont en quelques lieux de Normandie, & mainte part ailleurs on vse de couuerture pour les maisons, Later, voyez Brique.

Tuile creuse & ronde, Imbrex, huius imbricis.

Faire des tuiles, Ducere lateres.

En quelque chose que ce soit, representer la forme d'vne tuile creuse, Imbricare.

A la façon de tuiles creuses, Imbricatim.

Tuilerie, f. penac. Est l'ouuroir où la tuile est moulée, cuite & debitée, Lateraria officina Plin. lib. 7. cap. 56. Et est vn nom general à toute espece de terre cuite, Voyez Briquerie.

Tuilier, m. acut. Est celuy qui moule, cuit, & debite la tuile, & est vn mot general à toute espece de terre cuite, Laterarius, Laterunculorum opifex, Laterifex, voyez Briquerie.

Tuileries en pluriel, f. penacut. Est le nom d'vn palais somptueux & de haute entreprinse, que tres-haute & tres-vertueuse princesse Catherine de Medicis Royne doüairiere, & mere de trois Roys de France, & d'vne Royne d'Espagne, a fait esleuer au Fauxbourg sainct Honoré à Paris, sur le bord de la riuiere de Seine.

tvlles, ville episcopale. Turela, Inde 5Turelensis Episcopus. Il est en l'archevesché de Bourges.

Tumbe, voyez Tombe.

Tumber, Voyez Tomber.

Tumbereau, Cerchez Tombereau.

Tumeur, ou enflure, Tumor.

Tumulte, Tumultus, huius tumultus.

Tumultuer ou faire tumulte, Tumultuare, & Tumultuari, deponens.

Tumultueux, Tumultuosus.

Tumultueusement, Tumultuosè.

Tunicle, f. penac. Voyez Tunique.

Tunique, f. penac. Est vn mot que le François a approprié à la cotte d'armes. Robert Gaguin en son traicté des Rois d'armes, Herauts & Poursuiuants : Apres ces officiers d'armes & cheualiers pour la dignité & excellence des armes du Roy, viendra vn autre cheualier qui dessus vne lance croisée en façon d'vn confanon portera la turnicle ou cotte d'armes du Roy, en laquelle sera fichée en la poictrine vne couronne d'or & chargée de fines pierres precieuses, ou sera seulement esmaillé le blason du Roy. Et en autre passage : Le Roy Alexandre le Grand, pour exaucer le nom de vaillance de ses chefs de guerre, & autres vaillas seigneurs victorieux combateurs, afin qu'ils l'eussent plus grand & noble dessus leurs ennemis, ordonna donner aux chefs & seigneurs de sa compagnie, bannieres, pennons & tunicles, qui de present s'appellent cottes d'armes, selon le hardement & vaillance d'vn chacun, lequel mot est corrompu audit lieu, tout ainsi qu'en l'histoire de Bertrand du Guesclin, où elle est appelée Theumule : & ailleurs Tunicle, Le mot droicturier François est Tunique, & vient de cestuy Latin Tunica, qui est Vestimentum sine manicis, comme dit Nonius Marcellus. Aussi la cotte d'armes n'a que les seules espaulieres sans manches, non plus que le hoqueton, voyez Thumule.

tvnis, ville royale en Afrique.

Turban, Toquement de teste que portent les Turcs enueloppé autour de leurs testes, Tiara.

Turbentine, Resina terebinthina, Voyez Terebinthe.

L'arbre de laquelle degoutte la turbentine, Terebinthus.

Vne herbe dicte Turbit, Tripolium tripolij.

Turbot, espece de poisson de mer, Rhombus.

Turc.

tvrin, ville de Piedmont. Taurini, Taurinorum.

Turnicle, f. penac. Voyez Tunique.

Turpot, en fait de nauires c'est vn soliueau de sept pieds de haut. Dont y en a quatre au chaste au deuant d'vn nauire, à sçauoir deux du costé de prouë, deux du costé de poupe affustez & acclampez à la varengue de cet endroict-là.

Vne Turque.

Turquesque, chose tenant de façon, mode ou naturel de Turc, Comme vn cimeterre turquesque.

Turquin espece de couleur esclatant entre bleu & azur.

Arc Turquois.

Turquimans, voyez en Mesopotamie.

Pierre precieuse qu'on appelle Turquoise, Cyanos.

Turturelle, Turtur, voyez Tourte.

Tuteur, Tutor.

A sçauoir-mon si le tuteur est quitte, pourueu qu'il ne face aucune fraude en l'administration de son mineur, encore qu'il y ait en luy de la negligence : ou s'il est tenu en cas de negligence, encore qu'il n'y ait point en luy mauuaise foy, An tutor fidem præstare debeat tantùm, non etiam consilium & euentum.

Estre crée tuteur par testament, Testamento tutorem institui, vel fieri, aut creari.

Tuteurs & curateurs des orphelins, Authores pupillorum. Tutrice, Tutrix.

Tutelle, Tutela.

Avoir prins la tutelle, garde et tuition de quelques gens, ou de quelque lieu, Praesidere.

Tromper le pupille qui est mis en nostre tutelle, Pupillum fraudare, qui in tutelam nostram peruenit.

Baillez-luy enfans en tutelle, En cui tu tuos liberos committas. B. ex Macrob. Dit par mocquerie.

Tutelaire appartenant à la tutelle, Tutelaris. Vlpianus.

Estre sous la tuition d’aucun, In tutelam alicuius venire, In tutela alicuius esse.

Tuthie, Cadmia fossilis.

Tuyau, Il vient de Tubus, ou Tubulus, Canalis, Cuniculus, Fistula.

Le tuyau des plumes des oiseaux, Caulis pennarum auium.

Le tuyau du bled, Stipula.

Tuyau d’avoine, Calamus auenae.

Le tuyau et chalumeau du bled, avoine et semblables, Culmus.

Le tuyau de la queuë, Caulis caudae.

Tuyau de fontaine, Tubus tubi, Tubulus.

Un petit bout percé en forme de mammelle, qu’on met au bout des tuyaux des fontaines, par lequel l’eauë sort petit à petit, Papilla.


Les bouts des tuyaux des fontaines par lesquels l’eauë sort, Salientes.

Par petits tuyaux, Cuniculatim.

Fait en façon de tuyau et canal, Canaliculatus, Tubulatus.

Tymbre, tantost signifie l’ornement et devise dont en armoiries on seme un armet. Tantost une pile ou vaisseau de marbre, porfire, ou pierre de taille qu’on met pres une fontaine pour y recevoir l’eauë. Tantost une cloche large et courte penduë au cloistre és monasteres, qu’on sonne pour appeler les religieux ou religieuses à disner ou souper.

Tympan, Tympanum.

Tympaner, ou Tympanizer.

Tyr, Ancienne ville de Phoenicie, Tyrus.

Tyriens ou habitans de Tyr, Tyrij.

Tyran, Un mauvais et cruel Roy ou Seigneur, Tyrannus.

Se maintenir et faire le fait d’un tyran, Tyrannum praebere.

Qui a tué un tyran, Tyrannicida, Tyrannoctonus.

Tyrannie, Tyrannis tyrannidis.

Par tyrannie, Tyrannice, Impotenter.

Tyranniquement, Tyrannice.

Tyrannizer, Tyrannice, vel Tyranni more vexare.

Tyrse, c’est le dard ou javeline de Bacchus, et de ses Menades, Thyrsus.

Tyvoli, nom de ville pres de Rome, Tybur.

Nicot-1606-V1.png

VA

Nicot-1606-V2.png
A, Il vient de Vado. Je vay.

Va par ci, Hac pergito.

Va devant, I prae, Abi prae.

Va devant, si tu as plus de haste, I sane, siþquid festinas magis.

Va t’en d’ici dis-tu que, etc. Apagesis, ego formidolosus.

Va t’en, va t’en meshuy, Abi, abi iam.

Va, Va, Abi sis, Apagesis. B. ex Terent.

Va legierement, Vola.

Va je t’estime gentil compagnon, Abi, virum te iudico.

La chose va bien, Res est in vado.

Cela va bien, Bene hoc habet.

Tout va bien, il n’y a plus de danger, Salua res est.

Tout va-il bien ? Satin’omnia ex sententia? B. ex Terent.

La chose va bien autrement que tu ne penses, Longe aliter res se habet, ac tibi videatur.

Il va droict à nostre maison, Ad nostras aedes hic quidem habet reþctam viam.

On va, Itur.

Où va tu ? Quo diuersus abis ? Quo pergis ? Quo te confers ?

Où t’en va tu d’ici ? Quo hinc te agis ?

Qui va facilement par tout, Meabilis.

Ils dient que tu t’en vas en Cypre, Te aiunt proficisci Cyprum.

Qui va, Iens euntis.

Qui va çà et là, de costé et d’autre, sans tenir le droict chemin, Errans, Vagus, Palans, Errabundus.

Qui va çà et là tout seul, et fuit compagnie, Soliuagus.

Vabre en Guienne, Inde Vabrensis Episcopus. Il est en l’Archevesþché de Bourges.

Vacant, voyez Vaquer.

Vacarme.

Vacation, ou estat, Ars, Artificium, Professio.

De quel estat ou vacation es-tu ? Quid profiteris? vel Quam artem profiteris ?

Vacation et cessation de plaids, Iustitium.

Commander les vacations, Iustitium indicere.

Vacations, Feriae solennes. B.

Aller dehors durant les vacations, Bimestribus abesse, et peregre aþgere. Bud.

Cette année n’y a point eu de vacations, Menses statiui eo anno solenþnium feriarum fuerunt, Perennis fuit eo anno Curiae conþsessus. B.

Les vacations de la Cour de Parlement, Dies Curiæ halcyonij, Iustiþtium Curiæ, Vacationes Curiæ, Iustitium Curiæ anniuersaþrium. Bud.

Vacations de Cour depuis le neufieme jour de Septembre, jusques à la sainct Martin, A quinto idus Septembris ad postridie Martinalium


anniuersarium est Curiae iustitium in omnibus conclauibus. B.

Donner vacations, Iustitium edicere. B.

Deux mois de vacations de Parlement, excepté la tournelle, ou le criminel, Duobus mensibus iustitium est a Curiæ conuentu, non etiam Curiæ subsidio tholensi. B.

Vacations sont, A iudiciis forum refrixit B.

Vache, Vacca, Bos.

Vache sterile, Taura.

Vache laictiere, Vache à laict, Bos lactaria. Columel.

Vache pleine, Horda hordae.

Vache qui a vellé. Vacca fœta.

Jeune vache, Vitula, Bucula, Iuuenca.

De vache, Vaccinus.

Laict de vache, Lac bubulum.

Traire une vache, Mulgere, Immulgere, Emulgere.

Vachette, Texte en italiqueou petite vache, Vacula.

Gardeur de gros bestial, comme le vachier, le bouvier, et autres qui gardent les chevaux, Armentarius, Bubulcus.

Vacherie ou estable de vaches, Bubile.

Vacherie, ou troupeau de vaches, Armentum, bubulum.

Du Vaciet, Vaccinium vaccinii, Hyacinthus.

Vaciller, Vacillare, Titubare.

Vacillation, Vacillatio.

Vacuité, Vacuitas.

Vagabond, Vagus, Erraticus, Erro erronis, Vagabundus. Homme qui n’a feu ne lieu, Vagabōd. Homo sine lare sine fide, Errabundus.

Vagabonds, essoreillez, foüetez ou batus de verges par les quarrefours, Rei facinorosi, mutili, verberones, qui per compita ante vapulaueþrunt. B.

Malfaicteurs vagabonds, Homines malefici vagi, sine lare familiaþri, sine domicilio certo viuentes. Bud.

Vagir, Vagire. Ronsard.

Vague, f. penac. Est un terme plus frequent et usité entre les mariþniers navigeans en la mer mediteranée, qu’entre ceux de la grand mer, qui usent du terme oule, (imité de l’Espagnol, qui l’appelle ola) pour ce mesme, que signifie vague, c’est à dire pour un grand flot, de mer eslevé par l’orage, Vnda tumens, fluctus vehemens. Et a prins son origine de Vagus terme Latin, qui vient de Vagor, par ce que tel flot furieux, Longe lateque huc atque illuc vagatur, voyez Dune et Oule.

La mer fait vagues et ondes, Fluctuat mare, vel aestuat,

Appaiser les vagues de la mer, Fluctus maris mulcere.

Faire grandes vagues, Exaestuare.

Plein de vagues, Fluctuosus

Vaguer et aller ça et là, de costé et d’autres, Vagari.

Vaillant, Vaillamment, Vaillantise, voyez Valoir.

Vain, m. Vuide, Vacuum, qui n’a rien en soy. Vanus, Cassus, Inanis.

Aucunement vain, et qui n’est pas de grande importance, Subinanis.

En vain, Incassum, Nequicquam. Liu. lib. 23. Frustra. pour neant.

Vn coup donné en vain, Vanus ictus.

Prier en vain, Ab re orare. Precibus vanis solicitare aliquem.

Chose vaine & de laquelle on ne se fait que mocquer, Ludibrium.

Qui parle choses vaines, Vaniloquus, Inaniloquus.

Paroles vaines, Vaniloquentia.

Vainement Inaniter, Frustra.

Vaineté, Inanitas.

Vaincre, Vincere, Deuincere, Superare, Debellare. Liu. lib. 23.

Vaincre à force, Eluctari.

Vaincre par guerre Debellare,

Vaincre aucun d’importunité, & impetrer de luy ce qu’on demande. Euincere instando.

Vaincre vn autre en presens, Superiorem esse largitione.

Tascher à vaincre en luictant, Eluctari.

Si tu le vaincs, Si vincas hominem.

Vaincre & surmonter aucun en quelque chose, Praecurrere aliquem Excellere, Antecellere, Superare.

Aisé à vaincre. Vincibilis.

Qu’on ne peut vaincre, Indomitus, Insuperabilis, Ineluctabilis, Inuictus.

Vaincu, m. acut. C’est surmonté, suppedité, Victus, Subactus.

Les ennemis sont vaincus, Hostes Debellati sunt, aut debellatum est Liu. lib. 23.

Celle qui a vaincu, Victrix.

Estre vaincu en bonne querelle, Concidere in optima causa.

Estre vaincu par fortune, Fortunae cedere.

Se confesser estre vaincu, Herbam porrigere.

S’en aller vaincu, Discedere inferiorem.

Ils s’en sont allez comme vaincus, Pro victis abiere.

Qui a si mauuaise cause & si desesperée qu’il en est desia tenu pour tout vaincu, Victus reus.

Vainqueur, Victor, Superior.

Apres qu’il a esté certain qu’il estoit le vainqueur, Posteaqua victoria constituta est.

S’en aller vainqueur, Discedere superiorem.

Vair, m. monosyll. Est vne espece de pane riche chargée de poil blanc & bleu, dont nos Roys ont vsé anciennement en fourrure. Gaguin au traicté des Herauts parlant des paremens de Montioye premier Roy d’armes des François : Et là seront les varlets de chambre, qui le vestiront de tous lés habits royaux comme la propre personne du Roy, qui seront d’escarlate, & tous fourrez de menu vair que le Roy luy donnera. Cette pane & l’ermine sont les seules qui ont esté receuës és armoiries des seigneurs & gentils-hommes.

Vairole, Voyez Verole.

Vaisseau, m. ac. Est vn mot general à toute chose, qui contient en sa concauité choses liquides ou seiches, Vas. Duquel mot Latin il prend sa source. Ainsi on dit le vaisseau d’vne riuiere, ce que autrement on dit, le lict d’vne riuiere, Alueus. Et le vaisseau d’vn nauire, c’est le coffre, ou la coquille d’vn nauire, auquel sont contenus tant le tillac, ponts & autres reduits d’iceluy, que la marchandise, Equippage, & les mariniers mesme, Alueus nauis. Liu. lib. 23. Si est aussi ce mot vsurpé pour tout le nauire & son equippage ; Et selon ce on dit, Voila vn grand vaisseau, pour, Voila vn grand nauire. Mais on y adiouste ces deux. mots, De Mer, pour le plus ordinaire, disant, vaisseau de mer. L’Espagnol a vn nom pour ladite premiere signification disant, Caxeo de nao. Qui est plus significatif que ledit nom de vaisseau.

Vn vaisseau d’or ou d’argent, à mettre vin ou eauë, Phiala.

Vaisseau d’or ou d’argent graué, Caelatum aurum & argentum.

Vne sorte de vaisseau à mettre du vin ou laict, Sinus, huius sinus, vel Sinum sini.

Vaisseau à vin contenant la huictieme partie d’vn muy de vin, Amphora.

Vn vaisseau long à mettre vin. aucuns pensent que c’est vne cruche, Seria seriæ.

Vaisseau de terre seruant à porter de l’eauë, comme vne cruche & autres, Vrna.

Vaisseau de terre à deux anses, seruant à garder vin, Diota diotæ.

Grands vaisseaux de terre que les anciens souloient enfouir en terre pleins de vin, Dolia.

Vne sorte de vaisseau à vin, Ciborium, siue Cibotium.

Vaisseaux à vin ronds sans façon, Orcæ.

Toute sorte de vaisseau à boire, Poculum.

Vn petit vaisseau à boire, comme vn petit gobelet, & semblable, tenant autant qu’vne personne peut boire à vn traict, Cyathus.

Vaisseau largé & profond seruant à boire : il y en a de bois aussi à mettre du vin, aussi de fer, Trulla.

Vaisseau où lon met du moust, Mustarius vrceus.

Vaisseaux à mettre du miel, Vasa mellaria.

Vaisseaux esquels on sale de la chair ou du poisson, Cadi salsamentarij.

Vaisseau à eauë, Matella.

Vn petit vaisseau de façon semblable à la lentille, Lenticula.

Vaisseau à garder figues, Orca.

Vn vaisseau à porter sur les champs, Vas viatorium.


Vaisseaux entiers, Vasa salua.

Vne sorte de petit vaisseau où l’on mettoit de l’huile és bains, Rhinoceros.

Vaisseaux seruans à vnguens, Vnguentaria vasa.

Vne sorte de vaisseau à huile, Gemellar.

Vaisseaux esquels on met les oliues, ou huile d’oliue, Vasa olearia.

Vaisseaux faits d’osicr, ou d’autres verges, Vasa viminea.

Vn grand vaisseau d’osier ou de terre, où l’on gardoit le grain de froument, Cumera.

Vn petit vaisseau d’osiers où l’on garde le pain, Panariolum.

Vaisseau contenant trois boisseaux, Amphora.

Vn vaisseau comprenant la troisieme partie d’vn sextier, Triental.

Vaisseau duquel on se sert à pressoirer le vin, Pressorium vas, aut torcularium.

Vne sorte de vaisseau en quoy on seruoit la viande sur table, & en quoy on faisoit cuire poisson ou chair, Patina.

Chose cuite en tel vaisseau, Patinaria res.

Vaisselle, Vasa.

Vaisselle d’argent, Argentum.

Vaisselle d’argent massif, Argentum solidum.

Vaisselle d’or ou d’argent à bosses & images enleuées, Signis aspera pocula.

Vaisselle d’argent à ouurage plein, Pura vasa.

Vaisselle plaine, & sans ouurage, Vasa pura. B.

Vaisselle ouurée, Vasa cælata.

Qui fait vaisselle d’or ou d’argent Vascularius.

Vaisselle de terre qui vient de l’isle qui s’appelle Samos, Samia vasa.

Vaisselle à mettre la viande, Vasa escaria.

Demander à emprunter vaisselle pour se seruir, Vtenda vasa rogare.

Val pour vallée, dont on dit, Du mont à val, voyez Mont.

Vallable, voyez Valoir.

Valachie, & Valaigne, voyez Blaquie.

Valence ville episcopale Valentia.

Valentinois, Valentinus, Inde Valentinensis episcopus.

Valeriane, nom d’herbe, Valeriana, Grecè ροώ. Quidam Latini vocauerunt Nardum syluestrem.

Valeter, id est, trop se faire valet, trop s’abaisser.

Valeur, Cerchez Valoir.

Valider le dire des tesmoings, Confirmare, &c.

Vn Validire, quasi Va luy dire, c’est vn varlet qu’on enuoye faire des messages.

Vne Valise, id est, vne male, Pera viatoria, Hipopera. Delà vient Desualiser.

Vallée, Valles, vel Vallis.

Vallée fort estenduë, Extentissima vallis.

Vallées où il n’y a nuls arbres, Valles tonsæ.

Vallées qui sont entre des montagnes, Interiectæ collibus valles.

Vn vallon, id est, petite vallée.

Vallet, Cerchez Varlet.

Valoir, Valere.

Valoir autant que les Grecs, Respondere laudibus Græcorum.

Valoir & seruir de ce qu’vn autre chose sert, Vicem exhibere.

Faire plus valoir, Augere merces.

Il vaut tous les ans tant au Roy, Auget haec res quotannis regni fiscum tot millibus. B.

Valoir de reuenu, Pensitare. B.

Cet homme vaut son pesant d’or, Hunc hominem decet auro expendi.

Il le valoit bien, Merito eius factum est.

La chose le valoit bien, Fuit tanti, Magno mihi seu ratio seu facilitas stetit, sed fuit tanti. B. ex Plin.

La chose ne le valoit pas, Non fuit tanti, Vix operæ pretium erat. Budæus.

N’auoir plaidé chose qui vaille, Actoris causa vel defensoris, auditores, vel consilium pœnituit. B.

Tien voila autant d’argent qu’il vaut, Argentum quanti est sumito.

Cette cité ici vaut beaucoup plus sans comparaison, &c. Haec ciuitas longè plurimum totius Galliæ æquitatu valet.

Cela vaut autant que loy, & sert de loy, Valet vt lex.

Il vaut mieux, que, &c. Praestat furi hîc suspendi, quam apud inferos ardere.

Il vaut mieux d’aller à luy, Melius est eum adire.

Ne faire chose qui vaille. Nihil agere.

S’ils n’ont rien fait qui vaille, Si nihil quod operæpretium esset, fecerunt.

Les biens de Roscius qui vallent, &c. Bona Sext. Roscij quæ sunt sexagies.

Pourtant que le boisseau de froment valloit deux sesterces, Quòd sesterciis duobus tritici modius esset.

Il luy eust beaucoup mieux vallu de, &c. Fuerat præstabilius.

Il vaudroit mieux n’auoir iamais esté vainqueur, Tanti non fuit victoria. B. ex Valer. Max.

Croy moy, la chose le valoit bien, Fuit tanti mihi, crede.

Vn homme qui ne vaut rien, Impurus, Nihili.

Estre plus valable, Præualere.

Faire que l'Edict soit à tousiours valable, Vim edicti & sanctionem perpetuare. B.

L'arrest donné contre vn homme mort est bon & valable, pourueu que au temps de son trespas le procez fust en estat de iuger, Curia, vt Minos & Rhadamanthus, in mortuos ius dicit, Valent aresta Curiae in Manes facta. B.

Vaillant, Strenuus, Audax viribus, Generosus, Validus, Fortis vir.

Vaillant aux armes ou à la guerre, Armipotens, Bellicosus.

Et fust-il plus vaillant que le grand Achilles, Vel magnum præstet Achillem.

Il s'est porté vaillant en ce, Hac re strenuum hominem præbuit.

En homme vaillant, Viriliter.

Fort vaillant & puissant, Perualidus, Strenuissimus.

Vaillamment, Bellicosè, Fortiter, Strenuè.

Se deffendre vaillamment, Athleticè resistere.

Voila vaillamment fait, Hui perfortiter factum. B. ex Terent. Dit par mocquerie.

Vaillance, Vaillantise, Bellicositas, Fortitudo, Strenuitas.

I'ay experimenté sa vaillantise, Expertus sum quanti fuerit.

Valeur, ou Valuë, Valor, Valitura.

Homme de grande valeur qu'on ne sçauroit trop estimer, Quantiuis pretij homo.

Homme de nulle valeur, Trioboli homo, Nullo numero homo, Minimi pretij, Nugalis.

Ne pret point garde de quel valeur il est, Noli spectare quati homo sit.

De peu de valeur, Vilis.

Instrument de peu de valeur, Instrumentum mendicum & exiguum.

Chose de petite valeur & estime, Friuolum, Exile.

Vn homme de petite valeur, comme qui diroit vn demi homme, de neant, Homo semissis.

Poure proye & de petite valeur, Tenuis præda.

De tres peu de valeur, Perinfirmus.

Estime la valeur de tout ceci, Æstima harum rerum omnium pretia.

Il n'y a point la valeur de quatre pieds, Hoc non est instar quatuor pedum. B. ex Cic.

Valeureux, id est, Vaillant.

Valeureusement, id est, Vaillamment.

Van, m. Vient de Vannus Latin, par apocope, & signifie cet instrument rustique fait d'osier, en forme de coquille marine, dont les grains sont vanez & criblez, Columel. lib. 2. cap. 21. Ipsæ autem spicæ meliùs fustibus tunduntur, vannisque expurgantur. Par là est cognu que le van dont on vane les grains en France, est proprement ce que les Latins appellent Vannus, & non le grand crible à fonds de peau troüée à longs trous pendant à trois cordes attachées aux cimes de trois perches portans sur terre en triangle, auec lequel au païs de Languedoc & lieux adiacents on crible à l'aire les grappiers, ores qu'il y soit appelé Van.

Vaner, act. acut. Est auec le van nettoyer les grains, ce qui se fait, tenant le vaneur le van à deux mains, & le hochant auec la cuisse, & iettant l'immondice auec vn plumard ou vergette faicte d'vne aisle de volaille.

Vaneur, m. ac. Est celuy qui vane les grains, Ventilator, Expurgator.

Vanier, m. acut. Est celuy qui fait & debite les vans, Vanifex.

Vandoise, espece de poisson, qui nonnullis dicitur Dard, quòd sagittae modo sese vibret, Lugdunensibus Suiffe, Leuciscus alter, Vandosia.

vandrile, ou Vuandrile, nom propre d'homme, Vandregisillus.

Vanger, Vindicare, Exequi iniuria. Cerchez Venger.

Vanger quelqu'vn, Poenas alicuius persequi.

Vanger l'outrage qu'on a fait a quelqu'vn, Defendere iniuria alicuius.

Ne vanger point quelque iniure, Inultum relinquere.

Ne se vanger point d'vne iniure, Iniuriæ concedere.

Vangeron, Piscis lacus Lemani proprius, Vangero vageronis.

Vanité, Vanitas, Futilitas.

Vanoier, Se perdre & deuenir en rien. Ronsard. Vanescere.

Se Vanter, Iactare se, Venditare se. Semble estre plus raisonnable d'escrire Venter, de Venditare.

Se vanter follement, Exultare.

Se vanter de quelque chose, Iactare se de, vel in re aliqua.

Se vanter de pouuoir faire quelque chose, Sumere sibi aliquid.

Ie ne me vante pas de pouuoir tant faire, Non mihi tantum sumo.

Ie ne di pour me vanter, Venia sit dicto.

Vie de laquelle on se doit vanter, & s'en donner loz, Beata vita, glorianda & prædicanda.

Qui se vante & glorifie, Ventosus.

Vanterie, Ostentatio, Iactatio, Iactantia.

Vn vanteur, & glorieux, Iactator, Thraso.

Vapeur & exhalation, Exhalatio, Vapor, siue Vapos.

Vapeur de la terre, Aspiratio, vel Halitus terrae.

Iecter des Vapeurs, Vaporare.

Le fleuue iecte vne vapeur, Amnis anhelat vapore.

Rendre vne vapeur ou fumée chaude, Æstuare.



Vaquer & entendre à quelque chose, Attendere, aut Vacare rei alicui.

Ie iuge vaque à l'expedition de ton affaire, Dat tibi operam iudex.

Vaquer à faire iustice, Vaquer au fait de iustice, Obire munia iudicandi, Iustitiae sacris operari. B.

Vaquer trois ou quatre iours, Operam tridui aut quatridui dare. B.

Vaquer l'apresdinée, Ne point seoir l'apresdinée, Iustitium pomeridianum obseruare. B.

Demander vn office vacant par mort, Petere in locum demortui.

Vacant par resignation, Petere in locum sese abdicantis. B.

Vacation d'office & dignité, Magitratus interregnum. B.

Var, m. Nom de riuiere en Prouence, Varus.

Varangues, sont les trauersiers de bois qui sont entez aux flancs de la quille du nauire, arrengez comme les costes à l'espine du dos de l'homme & sont retenus & serrez auec des serres, qui sont certaines tables espesses. On les appelle aussi Varengues de fonds.

Varander, actif. acut. En matiere de harangerie, est seicher, esgoutter, & bien conditionner le hareng, si qu'il soit bon & appareillé à encacquer. Ainsi les harengers disent, le hareng estre bien varandé, quand il est bien assaisonné pour estre transporté auec cacques, voyez Vrac.

Varene, f. pen. Est le plat fonds d'vne vallée, comme quand entre deux costaux git vne plaine, Vallis lata ac plana collibus interiacens.

Varier & desguiser, faire autre, Alterare.

Varier, dire puis d'vn, puis d'autre, Variare non constare sibi.

Raconter quelque chose sans varier, Recta via rem narrare.

Variable, Versutus, Inconstans, Mobilis, Desultorius.

Estre variable & legier, Fidem mutare.

Amitié variable, Desultoria amicitia, id est, identidem euarians, non constans.

Varieté & diuersité, Varietas.

Varlet, ou Valet, m. ac. (Car le François dit l'vn & l'autre) est celuy qui sert sous vn maistre subalterne, Vicarius famulus. Ainsi dit-on Valet de garderobbe, Valet de Chābre, Valet fruictier, Valet de chiens, ausquels autres, qui sont sous le chef, seigneur, & maistres, commandent sur eux. Nic. Gil. en la vie de Philippe de Valois, escrit, Iaques d'Anteuelle Gantois auoir esté varlet fruictier du Roy Louys Hutin. On appelle aussi varlet celuy, qui n'a maistre subalterne sur luy, come, valet d'estable és hosteleries, qui n'a palefrenier sur luy, ne autre que l'hostelier mesme, & le varlet d'vn chacun particulier.

Varlet de chambre, Cubicularius, Super somnum seruus.

Varlet de cuisine, Minister culinarius.

Varlets de cuisiniers, Discipuli coquorum.

Varlets de gensdarmes, Calones.

Maistre varlet, Atriensis, Ordinarius seruus. ex Columella.

Le premier varlet de chambre, Decurio cubiculariorum. B. ex Suet.

Vn varlet suiuant son maistre, Pedissequus.

Varlet qui va au deuant de son maistre le querir quand il est hors en quelque lieu, Aduersitor.

Varlet qui sert à lire, Anagnostes.

Faire le bon varlet deuant les gens, Faire chose en presence de gens dont on vueille acquerir leur bonne grace, Venditare se.

Quand les varlets sont maistres, Dulocratia. B.

Vn varlet d'huis, c'est vn engin qui ferme l'huis. Ianus posticus. B.

Varletaille, ou Valetaille, f. penac. Est vn nom collectif, & de mespris que le François exprimé aussi par ces mots, vn tas de varlets. Et est de la façon de harpaille, canaille, maraudaille, vilainaille, & semblables, Famulorum fex, sentina famulorum.

Varleter, acut. Est suiure, seruir, & obeir en maniere de varlet, Instat pedissequi famulari.

Varleton, ou valleton, m. acut. Est le diminutif de varlet, vn petit varlet, Famululus. S'il se peut ainsi dire.

varne, ville de Romanie, anciennement dicte Dionysiopolis.

Vn Vase, ou Vaisseau, Vas vasis.

vasilissa, mons Rhodope, voyez Basilissa. Aucuns prononcent Valiza.

vasquine, que les damoiselles vestent entre leur chemise & la cotte.

Vassal, qui tient quelque chose d'aucun à foy & hommage, Cliens, Possessor fundi inferioris, Beneficiarius, Possessor praedij clientelaris. B. Es anciens Romans il se prent pour le contraire du souldoyer, d'autant que cestuy-ci prent souldée, & le vassal n'en prent point tant qu'il sert pour le deu de son fief. Vassal aussi és anciens Romans est vsurpé pour tout gentil-homme en general, fut-il Roy.

Deuenir vassal à quelqu'vn, Dicare se in clientelam alicui.

Tant que le vassal dort, le seigneur veille : & au contraire, Tant que le seigneur veille, le vassal dort, Quamdiu patronus per conniuentiam somniculosam obdormisse visus est : tantisper cliens peruigilasse censetur : vicéque versa, Si manu iniecta beneficiarius nouus incuriæ veterno consopitus iusta facere clietelaria cunctatus sit, tantisper patronus excubias egisse dicitur, conditionémque suam commodiorem fecisse. B.

Tenir son vassal pour receu, Auctoramenti gratiam facere & fidem acceptam clienti referre. B.

Vasselage, m. penacut. Le droict nom seroit Vassallage (car il vient de Vassal, comme Passage, de Pas, & Hommage, de Homme) est le

droict de subiection d'vn vassal enuers son seigneur feodal, Clientela. Ainsi ledit seigneur feodal peut dire, Tel deuoir est de mon vasselage, c. des deuoirs à moy deubs par mon vassal, & le vassal, Mon vasselage ne s'estend à cela, c. le fief que ie tiens de vous ne m'oblige à cela. Vasselage aussi se trouue vsurpé és liures des anciens Romans pour acte de vaillance, de magnanimité, hardi, & preus, Nobile ac virile facinus. Ce qui est ainsi prins par ce que les vassaux, c'est à dire les gentils-hommes feudataires, sont tenus à tous faits hardis, preus, & de haut courage. Et voila pourquoy on dit par ironie, d'vn coüard, vile & bas acte, c'est vn beau vasselage, Facinus indignum, voyez Vassal.

vast, nom propre d'homme, Vedastus.

vatford, Fort & ville principale d'Irlande, Vatfordia.

Vaticiner, id est, predire les choses futures, Vaticinari, Futura prædicere.

Vaticination, Vaticinatio.

Vaticinateur, Vates.

Vau, Vallis. Inde Vauuerd où sont les chartreux, Vallis viridis.

Vauasseur, Est vn seigneur ayant des subiects & vassaux, duquel toutesfois la terre & seigneurie depend, & releue d'vn autre seigneur feodal. Et ne peut ce Vauasseur, auoir ou instituer en sa terre Seneschal ou Iuge : ains s'il veut faire conuenir en iustice aucun de ses subiects, force luy est de le faire conuenir par deuant le iuge de son seigneur feodal.

Arriuerent en la maison d'vn vieil Vauasseur, qui les hebergeoit.

Vn ieune escuyer fils d'vn vauasseur.

Vauassorerie, l'estat & seigneurie d'vn Vauasseur. Elles sont frequentes en Normandie.

Vaucrer, neutr. acut. Est aller çà & là errant & perdant le temps, Otiosè atque adeo inutiliter hac illac vagari.

Vaucrer sur la mer, Fluctuare, Vagari, Errare.

Le païs de Vaud, Vallesia.

Fuir à Vauderoute.

Vault, Cerchez Valoir.

Vauneant, com. gen. acut. Est composé du verbe Vaut, & de Neant, Mais en composition on ne prononce en Vaut la consone, t, est celuy ou celle qui n'est d'aucune valeur, & qui ne peut estre employé en rien, qu'on appelle aussi Vaurien, Homo fœmináve nihili, inutilis, nullius pretij. Ce que l'Espagnol dit, no presta parà náda.

Vn vauneant qui a perdu tous ses biens à meschancetez, Profligator.

Vaultour, vne espece d'oiseau de proye, Vultur vulturis, & Vulturius.

De vautour, Vulturinus.

Vaultre, m. C'est vne espece de chien entre allant & mastin, dont on chasse aux ours & sangliers, l'Italien l'appelle aussi Veltro.

Vaultrer, c'est chasser auec des vaultres.

Vaultroy, m. C'est vn sanglier, Aper. Mot vsité en venerie.

Vbir actif. acut. Est par bonne nourriture esleuer & faire parcroistre, Educatione ad incrementum perducere. Les veneurs disent auier & eschapper, qui est mettre à vie, & tirer hors d'inconuenient de mort, par bien nourrir ce qu'on esleue, Sollicitè educare ac ad incrementum perducere. Aucuns l'escriuent & prononcent Hubir.

VE

Veau, m. monosyll. Vitulus, Buculus.

Chair de veau, Vitulina, Caro vitulina.

Du veau rosti, Assum vitulinum. Cic.

Qui n'a non plus d'arrest qu'vn ieune veau, ou vn cheual deslié, qui n'est point domté, ou a esté long temps à l'estable sans rien faire, Lasciuus.

La vache a fait son veau, ou a vellé, Vacca partum edidit. Columel.

Veau en labourage de terre, Scamnum : C'est quand en labourant & faisant les royes ou seillons, il demeure quelque endroit de terre que le soc de la charruë n'a point atteinte ne menuisée. Aucuns l'appellent faute, les autres Banc.

Vne sorte de poisson qu'on appelle Veau de mer, Vitulus marinus, Phoca phocæ : A boatu nomen habet.

Veaurre, id est, toison de mouton, Vellus huius velleris.

Se Veautrer, ou Voutrer en la bouë, & se tourner sur vn costé & sur autre, In luto volutari. Aucuns dient Voistrer.

L'esprit se veautre, Peruoluitur animus.

Se veautrer dedans grosse arene, ou s'en charger, Saburrare, siue Suburrare.

Veautrement, Volutatus, huius volutatus, Volutatio.

Vefue, Vidua.

Vefuage, Viduitas.

Vertu, Vegetatiue.

Vegeter.

Vehement, Vehemens, Acer.

Vehement & impetueux, Torrens, torrentior, torrentissimus, Impetuosus.

Fureur vehemente, Incitatus furor.

Vehementement, Vehementer, Acriter.

Vehemence, Vehementia.

Vehemence de cœur, Impetus animi.


Auec grande vehemence, Vehementer.

De si grande vehemence, Tam vehementer.

Parler sans grande vehemence, Submissè dicere.

Vne maniere de parler qui n'a pas grande vehemence à esmouuoir, Remissius dicendi genus.

Vehemence en oraison, Acrimonia in oratione.

Oraison qui n'a nulle vehemence, ou qui n'est point virile, Eneruata oratio.

Veiller, Vigilare.

Veiller pour apprendre, Discendi causa vigilias suscipere.

Veiller & faire quelque chose, Vigilare, Aduigilare.

Veiller bien auant en la nuict, Ad multam noctem vigilare, De multa nocte vigilare.

Veiller vne espace de temps qu'on a deliberé, Peruigilare.

Veiller toute nuict, Agitare vigilias.

Cette nuict-là on ne fit que veiller, Illa nocte nihil aliud praeterquam vigilatum est.

Veiller soigneusement, Inuigilare.

Veiller pour les affaires d'autruy, Pro re alterius vigilare.

Qui veille tout le temps qu'il a destiné, Peruigil.

Veillant, Vigil, Vigilans.

Veillant, Vigilant & soigneux en ses affaires, Vigilans.

Qui n'est point veillant ne diligent, Instrenuus.

Vne Veille, Vigilia.

Grande veille, Peruigilium.

La veille qui se faisoit anciennement, la nuict precedente chasque feste, Vigilia.

La veille que faisoient les anciens toute la nuict en l'honneur de leurs dieux, Peruigilium.

Vigilance, Vigilantia.

Veillement, Vigilatio, Peruigilatio.

Herbe qu'on appelle de la Veillere, ou Liset, Conuoluolus.

Veine, Vena.

La veine caue ou du foye, Caua vena.

Veine où il y a petits filamens, Vena staminea.

Vne veine de plomb ou d'argent, Molybdaena.

Veines entrelassées & pliées l'vne parmi l'autre, Venæ & arteriæ toto corpore intextæ.

Veines d'or & d'argent, Venae auri & argenti. Cic.

Veines de pierres longues & blanches, Taeniæ.

Les veines battent, Micant venæ, vel saliunt.

Veinu, Plein de veines, Venosus.

Vela, Aduerbium demonstrandi, En, Ecce, comme qui diroit Voyez-là, Videte illic.

Voila, Videte illic. Regarde-la ie le te monstre.

Velar, voyez Tortelle.

velone, ou la Velone, port de mer anciennement nommé Aulon, Illinc in Italiam breuis est traiectus. Paret Turcæ.

Veloux, ou Velous, quasi Villosus. Robbe de veloux. Serica vestis heteromalla.

Veltre, m. penac. Est vn ancien mot François qui n'est plus en vsage, & signifioit vn chien apte à toute espece de venerie pour la course, ainsi qu'il se peut tirer du vi. tiltre de la Loy Salique. L'Italien en vse disant. Veltro, de Vertagus Latin, voyez Leurier.

Velu, Villosus, Pilosus, Hirsutus.

Velu à gros poil & piquant, Hispidus.

Venaison, f. Tantost se prend pour la chair d'vne beste prinse à la chasse, Ferina aut venatica caro. Selon ce on dit vn pasté de venaison, qui est fait de telle chair. Tantost signifie la haute graisse du cerf, sanglier & autres bestes, Selon ce on dit le sanglier, ou le cerf ont chargé leur venaison, ou ont trois doigts de venaison, c'est à dire, ont chargé leur lard, ou ont trois doigts de lard, Opimè saginati sunt. voyez Vener.

Vendenge, f. penac. Est le fruict de la vigne cueilli pour faire du vin, Vindemia. Duquel mot il vient par mutation de i voyele en j consonante. Selon ce on dit, Belle vendenge, ou vendenje, c. beaux raisins. Mais au pluriel Vendenges signifie toute la cueillette, foulure, coulure, pressurage des raisins, & entonnage du vin. Ainsi dit-on, Il a fait ses vendenges, Vindemiam omnéque vinarium negotium peregit. Nous approprions ce mot aux raisins, combien que Vindemia soit appliqué à la collecte du miel par Pline li. 11. ch. 14. 15. &;Columel. liu. 9. ch, 15. &;à celle des oliues par ledit Pline, li. 15. c. 14. & ne nous rengeons à la difference du singulier, au pluriel mise en auant par Seruius sur les Georgiques.

Petite vendenge, Vindemiola.

Maigres vendenges, Graciles vindemiae.

Faire vendenge, Vindemias administrare.

Nous faisons vendenges, Vindemiae in manibus sunt.

Fouler la vendenge, Calcare vuas.

Vaisseaux seruans à la vendenge, Vasa vindemiatoria.

Vendenger, est cueillir les raisins pendans aux souches, Vindemiare, dont il vient par mutation de i voyele en j consonāte. Selon ce on dit, cette vigne est vendengée, Vuis nudata vinea hæc est. Et neutr. Comprent tout le maniment du vin iusques à estre entenné,

selon ce on dit, Il ven lange, qui est à dire, Il fait cueillir, fouler, cuuer, couler, pressurer & entonner ses raisins & son vin, Rei vinariae operam dat. Operi vinario incumbit atque instat.

Vendangeur, m. acut. Est celuy, qui cueille & couppe les raisins, qu'on appelle autrement couppeur, Vindemiator, Duquel mot il vient, & ce que Varron dit au 4. Quòd de vite vuas demit, Rapporte bien audit mot Coupeur, car quant à ce que au 5. il le nomme Legulus, Rapporte plus à amasser les raisins.

Vendangeuse, f. penac. Qu'on appelle aussi couppeuse, Vindemiatrix, Legula, voyez Vendengeur.

Poisson nommé, Vendoise, Gobio gobionis.

vendome, ville de France située sur le Loir, Vindocinum.

Le pays de Vendomois.

Vendre, Vendere, Venundare, Distrahere, Aere commutare.

Vendre çà & là aux vns & aux autres, Diuendere.

Vendre auec promesse de garentir, Dare mancipio.

Vendre à deniers contans, comme si c'estoit vne piece de terre, Mancipare.

Vendre vn heritage franc & quitte de toutes charges quelconques, Fundum liberum omníque noxa solutum vendere, B.

Vendre au plus offrant, Auctionem facere, Auctionari.

Vendre pour argent, Mutare ære.

Vendre à rachet & à la charge de le pouuoir racheter quand on voudra, Fiduciam committere.

Quand aucun voulant recouurer deniers, vendoit son heritage parmi ce que l'acheteur luy promettoit à part & hors le contract de luy en faire reuente en rendant son principal & les vsures, Fiducia.

A vendre & à despendre, est vne maniere de parler au françois, par laquelle il entend pleine & entiere puissance sur quelque chose, comme, Ie suis à vous a vendre & à despendre, In plena & absoluta potestate tua sum. Me venumdare, & ex me sumptum facere, aut me pro sumptu vti tuo iure tibi licet De me quiduis facias licet, Les notaires anciennement vsoyent de ceste phrase és clauses d'euiction & contreuention, ainsi : Et pour garantie a obligé sa maison par defaut d'enteriner ce qu'il a promis, pour icelle prendre, & à ce assener, vendre & despendre, Omne ius dominij in ea exercere.

Il l'a vendu bien cher, Magno vendidit.

Vendre les choses plus cher, Augere pretia rerum.

Auoir à vendre, Mettre en vente, Venditare.

Faire mestier de vendre huiles & oignemens pour plaisirs & delices, Vnguentariam facere.

Estre vendu au plus offrant, ou par decret, Subire sub hasta.

Baillez de leurs maistres pour estre vendus, Venum dominis dati.

Il sera vendu, Venum ibit.

Qui vent au plus offrant, Auctionans.

Qui aime à vendre, ou vend beaucoup, Vendax.

Qui est à vendre, Venalis.

Quand le peril & garde de la chose vendue regarde l'acheteur, Auersione, vel Per aduersionem emere aliquid.

Remettre vne chose vendue entre les mains de celuy qui l'a vendue, la luy reuendre, Remancipare.

Vendeur, Venditor.

Le vendeur, Le garant, Auctor, B.

Le vendeur appelé à garant, Auctor laudatus, B.

Le vendeur a defailli de garant, Auctor in iudicium vadimonio accitus, auctoritatis defensionem prodidit, quam promiserat, Bud.

Vendible, Vendibilis.

Vendition, Venditio.

Vendition là où le vendeur ne s'oblige à rendre que le pris en cas d'euiction, Venditiones simplariae.

Vendition, Contract de vente, Mancipatio rei, B.

Vendition faincte & simulée, Vente faite par collusion, Alienatio rei facta tacita fiducia & subdola pactione, B.

Faire vne vendition frauduleuse, & en esperance d'auoir la chose, la fraude faite, Prædium tacita fiducia & captiosa emancipare.

Vne vendition ou alienation nulle de droict, Alienatio contra ius facta, Bud.

Vente, c'est vne espece d'alienation faite par le vendeur à l'achepteur moyennant certain pris d'argent, Venditio, Ventes en pluriel sont ores les bois d'vne forest marquez pour abbatre & debiter. Ainsi dits, par ce qu'ils sont exposez en vente ou à vendre, & ores les deniers deus au seigneur Censier pour l'acquisition d'vn heritage estant en sa censiue, qu'on dit aussi, lots & ventes, Obuentiones ex venditione fundi censualis. Bud.

Ventes des biens du Roy, Auctio regia.

Vente de biens qui se fait au plus offrant & dernier encherisseur par l'ordonnance de iustice. Auctio.

La vente & contract d'vne vendition, Mancipium.

Chose de bonne vente, Vendibilis.

Mettre en vente quelque chose, Aliquid venale habere ac venditare, Cic. lib. 1. ad Attic. epist. 13.

Mettre en vente ses serfs, Producere ac venditare seruos.

Mettre en vente la iustice, Exæquare iura pretio.


Il a mieux aimé que tout son bien ait esté mis en vente, que de faire attendre aucun crediteur, Vaenire omnes suas possessiones maluit, quàm vllam moram fieri cuiquam creditorum suorum.

Exposé en vente, Venalis.

Les ventes esquelles estoit gardée la solennité accoustumée de cinq tesmoins, &c. Mancupi emptio.

Vendredi, m. acut. Composé de deux corrompus vener, qui est prins. de Venus Latin, & Di, qui est tiré de Dies aussi Latin, Dies veneris, Qui est le sixiesme de la sepmaine, & pour ce les ecclesiastiques le nomment Sexta feria, Le droit seroit Venredi, mais le François pour plus aisée prononciation y interpose la consone D, l'Italien dit Venerdi, Et l'Espagnol Viernes, Mais le Languedoc & peuples adiacens le tournent ce deuant derriere disans Diuendres, Le vendredi sainct, Natalis redemptionis nostrae, vel salutis humanæ, voyez Venredi.

Vener, Venari, Peruenari.

Vener, ou courir les bestes sauuages, & chasser, Agitare feras.

Venerie, f. pen. Est & l'art & l'exercice de la chasse, ainsi le Fouillous a intitulé son liure où il a descrit toutes les instructions de la chasse de diuerses bestes, là où Phebus & Modus, portent inscription de la chasse, Venatione, Que le Fouillous fait equipoller à ce mot Venerie, par ces vers mis au chapitre de la chasse du cerf : Si du docte Phebus auez commencement De venerie ici traduite grossement. Elle est distinguée de la fauconnerie qui traicte de la chasse exercée par oyseaux de proye. Dont iceluy Fouillous fait tels vers au chappitre du Blason du veneur. Dont ne desplaise aux fauconiers verreurs, Leur estat n'est approchant des veneurs.

Veneur, Venator, Vestigator.

Le droit du veneur, Primitiæ venatoris, B.

Le grand veneur, Protocynegus, B.

Venaison, Ferina.

Venaison donnée ou distribuée, Visceratio data, B.

Faire quelque presens de gibbier ou de venaison, Viscerationem facere, Bud.

Venerable, digne qu'on luy face la reuerence, & qu'on l'honore, Venerabilis.

Venger, Vengeur, Vengeance, voyez Vanger.

Venger, Vlcisci, Vindicare, Persequi iniurias.

Venger autruy de soymesme, Supplicium alicui de se dare.

Se venger de ses ennemis sous couleur de son office, Suas simultates pro magistratu exercere Bud ex Liu.

Se venger de quelque cas, Aliquod factum vlcisci.

Tu le vengeras de toymesme, Dabis ei vltro supplicium.

Demeurer sans estre vengé, lacêre inultum.

Vengeur, Vltor, Vindex.

Vengeresse, Celle qui se venge, Vltrix, Vindex.

Vengeance, Vltio, Vindicatio, Vindicta.

Demander vengeance, Expetere poenas, B.

Prendre vengeance, Vindicare.

Qui fait la vengeance de quelque chose, Vindex.

Laisser la vengeance d'vne iniure aux loix & aux magistrats, Incommoda sua legibus committere.

Venim, Venenum, Virus malum, Toxicum.

Venim qui rend noirs les empoisonnez, Atrum venenum.

Venimeux, Venenatus, Virulentus.

Venir, neut. acut. Est fait du Latin Venire par apocope, & signifie arriuer à quelque lieu.

Venir & arriuer, Aduenire.

Venir souuent, Ventitare.

Venez ca, Heus, Eho.

D'ou viens-tu ? Vnde agis te ? Plaut.

Vien ça ici à moy, Adesdum.

Vien ça à moy, Ehodum ad me.

Mais vien ça bon homme, Ehodum bone vir.

Vien vers moy, Recipe te ad me.

On vient à moy, Itur ad me.

On est venu à moy, Ad me ventum est.

Les perles & pierres pretieuses viennent à l'heritier, Margaritæ gemmæque ad hæredem transeunt.

Tout bien te vienne, Bene sit tibi.

On est ia venu à cela, Ad hoc res rediit, Bud. ex Terent.

Il estimoit qu'ils viendroyent là à la fin, Quò necessario descensuros existimabat, B.

Venir à bout de quelque entreprinse, ou en venir à chef & la parfaire, Perpetrare.

Venir à bout d'vn mauuais garçon, Adolescentem perditorum morum in ordinem cogere.

Venir au dessus d'vn affaire, Negotij difficultatem superare.

Venir au dessus de ses atteintes, Tenere propositum.

Venir au plus haut qu'on peut, Peruenire ad culmen.

Ceste chose est venue en commun prouerbe, Increbuit haec res prouerbio.

Cela vient tresbien, Hoc percommodè cadit.

Cela leur veint bien que cestuy la fut tué, Bono eis fuit illum occidi.

Tout l'affaire vient à bien, Negotium omne iam succedit sub manus.

La chose n'est pas venue à bien en ceste maniere, prenons vn autre moyen, Hac non successit, alia aggrediamur via.

Ie ne vi iamais à qui les choses viennent moins à bien, & qui se portent plus mal, Non vidi cui minus procedat, quicquid facere occœperit.

Les choses viennent mal, Vertunt res malè.

Cela viendra à quelque grand mal, Hæc res euadet in aliquod magnum malum.

La chose ne vint pas comme on esperoit, Haudquaquam ad spem euentus respondit.

Venir à rien, Ad nihilum venire, redigi, concidere.

Toutes tes promesses viennent à neant, In cassum cadunt omnia tua promissa.

Venir au deuant, Praeuenire, & außi Obuiare, Venire obuiam, Occurrere.

Venir deuant aucun, Congredi coram.

Venir contre les loix, Leges effringere, Nullam legum rationem habere.

Venir contre quelque chose de grande roideur, Impetum facere.

Venir contre quelqu'vn à course de cheual, Concitare equum contra aliquem.

Venir sur le marché d'vn autre, & l'emporter auant qu'il y aye peu mettre son denier, Præmercari.

Venir sur les lieux contentieux, In rem præsentem venire, Budæus ex Cic.

Il vient sur le soir, sur le vespre, sur le tard, Aduesperascit.

Celuy qui premier me viendroit au deuant, Qui mihi primus occurrisset.

Ce temps là me venoit, au deuant des yeux, Versabatur mihi ante oculos tempus illud.

Venir au deuant des entreprinses des ennemis, Præripere consilia hostium, Præuertere.

Venir au poinct, A tricis & cauillationibus facessere, quod aequum bonúmque est amplecti. C'est arriuer à la raison.

Venir franchement au poinct, Recta pedem conferre, Bud.

Venir au secours, Subsidio, aut Suppetias venire.

Venir au senat, Committere se, aut venire in senatum.

Venir iusques au lieu, Peruenire.

Il viennent iusques aux portes, Portis succedunt.

La chose est venue iusques là, que si, &c. Adeo res redijt, vt, &c.

Cela est venu de toy, Ortum est illud abs te.

O comme les choses viennent l'vne de l'autre, Vt aliud ex alio incidit.

Venir en bruit & renom, Inclarescere.

Venir en auant, Venire in medium.

Il veut venir en auant, Crescere vult, B. ex Cic.

La chose est venue petit à petit en auant, Subrepsit haec res paulatim.

Venir en grande diligence, Aduolare.

Faire venir en personne en iugement, Inducere, B.

Venir en force, S'enforcir, Inualescere, Præualescere.

Venir en vsage, In consuetudinem venire.

Venir en obeissance, In ius ditionémque venire, B. ex Liu.

Fay les venir seoir, la viande se gaste, Discumbant quæso, corrumpitur iam cœna.

Fay le moy venir, Cedo hominem, B. ex Terent.

Venir tout à poinct, Opportunitate aduenire, Opportunè venire.

Puis qu'il te vient si à poinct, Quoniam ita tibi quadrat, B. ex Cic.

S'il vient à point, Si vsus veniat.

Il en viendra ce qu'il pourra, (Hominis inconsulti atque audacis oratio) Sortéve bona aut mala id agam, nihil equidem curo.

Vienne qui vienne, ie feray cela, Nullius rationem habebo hoc in incepto (confidentis ac temerarij oratio.)

Ie n'ay rien veu qui vint mieux à poinct, Quod melius caderet, nihil vidi.

Faire venir deuant soy, Attrahere ad se aliquem.

Faire venir le medecin, Medicum adhibere, Aduocare.

Faire venir vn homme à quelque chose, Adducere hominem in, siue ad rem aliquam.

Faire venir à la raison, Ad obsequium redigere, Bud. ex Sueton. Cogere in ordinem.

Faire venir pour son fils vn maistre d'estrange pays, Filio doctorem accire.

Venir à la cognoissance de quelque chose, Comprehendere, Rem percipere.

Venons à parler d'Archesilas, Ad Archesilam veniamus.

Dont venoit ceste, &c. Ex quo magnitudo animi existebat.

Il viendra vn temps que ie me vengeray de toy, Erit vbi te vlciscar.

Douleur qui vient, Impendens dolor.

Ce qui vient sans main mettre, Aduentitius, quod sponte vltróque obuenit.

Venant, Veniens, Accedens.

Aller dire le bon iour & bien venu, Ire gratulatum sospitem venisse, Bud. ex Liu.


Venue, Accessus, Aduentus.

Grande venue de brebis & abondante, Bonus prouentus.

Tout d'vne venue, Vno aditu.

Allées & venues pour quelques affaires, Concursatio & contentio.

Par la venue de son compagnon, Interuentu collegae.

Ta venue m'est fort aggreable, Optatò aduenis.

A ma venue, Ad meum aduentum.

Il n'y a chose si souhaitée que ma venue, Nihil exoptatius aduentu meo.

Il ne vous a rien du monde cousté à ma venue, Aduentus meus ne minimo quidem vobis sumptui fuit.

Payer sa bien venue, Dare coenam aduentitiam, Bud. ex Suet.

Vne Venne, id est, Vne vesse, Flatus ventris.

venne, Ville episcopale en Bretagne, Veneti. Inde Venetensis episcopus.

Venredi, Veneris dies, voyez Vendredi.

Vent, Ventus, Il se prend aussi en venerie pour l'odeur & sentiment qu'vne beste laisse de soy. Fouillous au cha. 1. A cause que le cerf est de plus grand vent & sentiment que le lieure, & le sanglier a eu le vent de la gland, c'est à dire, l'odeur & sentiment de la gland, & le sanglier prend le vent de toutes pars, quand il iette son boutoir tout entour pour flairer & sentir s'il vient rien qui luy puisse donner ennuy en sortant hors de son buisson : le tout ainsi dit, par ce que le vent porte contreual l'odeur des choses & contrées par où il passe. Selon ce on dit par metaphore, Il a eu le vent de telle menée, c'est à dire, le sentiment & nouuelles : Item ie n'en ay ne vent ne voix, c'est à dire, ie n'en puis rien sentir ne descouurir.

Prendre le vent, c'est aller du costé dont vient le vent. Il est ainsi dit par ce que ayans eu par le vent l'odeur de la chose que nous cerchons, nous tirons la part dont l'odeur nous en est venue.

Les noms des vens.

Ainsi que le monde est diuisé en quatre parties principales, Orient, Occident, Septentrion, Midi : aussi sont quatre vents principaux.

Le vent Oriental, soufflant droict de l'Orient Equinoctial, de nous appelé Solerre, ou pour mieux dire, Solaire, quasi ventus Solaris : des autres, Vent d'amont : des Italiens. Leuante, ou Vent de leuant : des mariniers Est : des Flamens Oost : des Latins Subsolanus : des Grecs, Apeliotes, comme qui diroit, Suyuant la voye du soleil, ou soufflant de l'endroit auquel le soleil se leue quand fait l'Equinocce. Eurus etiam dicitur Gellio. flat. ab Oriente verno seu æquinoctiali.

Le vent Occidental, soufflant droit d'Occident, de nous appelé vent d'embas, ou d'aual. des Italiens Ponente, ou vent de ponent : des mariniers Ouest, ou Vent de Ouest : des Flamens, VVest : des Latins Fauonius : des Grecs, Zephyrus. Flat. ab occidente aequinoctiali.

Le vent Septentrional, soufflant droict de Septentrion, de nous appelé Bize, ou vent de bize : des Italiens, Tramontane : des mariniers, North, ou Vent de North : des Flamens Noorth : des Latins, Septentrio : des Grecs, Boreas, ou Aparctias. Gellio dicitur etiam Aquilo. Aparctias, quasi ab arctoflans.

Le vent Meridional, soufflant droict de Midi, par aucuns appelé Vent de Midi : par autres Pluau, Vent Marin, Austre : par les Italiens, Ostro : par les mariniers Su ou Sud : par les Flamens Zuid : par les Latins Auster : par les Grecs, Notus.

Outre ces quatre vents principaux, sont autres quatre vents moyens ou moitoyens : sçauoir est entre Orient & Midi, iustement au milieu, le vent nommé des mariniers Suest : des Flamens Zuydoost : de ceux qui frequentent la mer Mediterranée, Syroch : des Latins Vulturnus. flat ab oriente Brumali. Eum Gellius dicit à nonnullis vocari Euronotum, quòd inter Eurum & Notum sit.

Droictement au milieu de Orient & Septentrion, le vent nomé Northest, qui est mot composé de Nort & de Est : des Flamens Northoost : des autres Vents Grecs Iapyx. flat ab oriente solstitiali vel aestiuo.

Entre Occident & Septentrion, Northouest : des Flamens appelé Noorthuuest : des Italiens Maestre, ou Maestro, comme qui diroit, Magister. Sciron. flat ab occidente solstitiali vel aestiuo.

Celuy qui est egalement entre Occident & Midi, est nommé Suouest des Flamens Zuyduuest : des Italiens Garbin, & Labeche : des Latins Africus. flat ab occidente brumali.

Le vent de Galerne, Aquilo : à Græcis Meses. C'est celuy qui fait geler les vignes. Caurus, qui & Argestes dicitur, ventus est occidentalis, flans aduersus Aquilonem, testis Gellius.

Vent derriere, c'est vent en poupe, qui est la plus haute maniere de singler : ainsi dit parce que la proue est le deuant du nauire au singler, combien qu'au repairer és ports, elle ait le nez à la mer.

Vent à quartier, c'est le vent qui au singler n'est ne vent derriere, ne vent de boline, mais entre ces deux.

Vent à la boline, c'est le vent qui au singler donne par flans aux voiles, lesquelles sont lors enfilées de droict fil de pouppe à prouë, qui est aussi vne bonne maniere de singler, & est differente à celle de vent derriere, par ce qu'elle tient les voiles tendues de poupe à prouë, & vent derriere, les tient tout par trauers du nauire & d'vn bord à autre.

Vent, ou esuentement, Proflatus.

¶ Vent, ou esuentement, Proflatus.

Le vent au ciel, Caeli spiritus.

Vn vent qui vient de terre, Afflatus ex terra.

Vent qui vient à trauers, Ventus transuersus, B.

Vents qui soufflent du costé de Septentrion, Venti septentrionales.

Region qui est du costé du vent de bize, Regio aquilonia.

Vent qui vient des creux de la terre, Anhelitus terrarum.

Vents froids, Aquilones.

Petit vent, Ventulus.

Petit vent douz, Aura.

Il ne faisoit point de vent, Dies silentis spiritus vel placidi erat, B. ex Columel.

Vent à gré, qui n'est point impetueux, Ventus secundus, Aura secunda.

Le vent est à gré, Ventus operam dat.

Vn vent qui n'est point contraire, Secundus ventus.

Vent contraire, Reflatus, huius reflatus.

Vent fascheux & ennuyeux, Grauis ventus.

Vn vent qui entre de grande impetuosité, Irrumpens ventus.

Le vent estant fort aspre, Vesaniente vento.

Les vents s'appaisent, Cadunt venti.

Aceste heure la les vents cesserent, Tum venti posuere.

Le vent se leue & commence à soufler, Nascitur ventus, vel surgit.

Le vent nous a detenu, Tenuit nos ventus.

Attirer le vent, Ducere spiritum.

Les nauires ont bon vent, Aura vtuntur naues.

Auoir bon vent & marée, Expeditè, vel Bellissimè nauigare.

Auoir vent en pouppe, Sinuatis velie prouehi, B.

Ils ont vent en pouppe, Ils ont vent à gré, Prosequitur surgens à puppi ventus euntes, B. ex Virg.

Qui a son vent à grande peine, Anhelator.

Qui ne craint point le vent, Hors de tout vent, Ab afflatu securus.

Qui donne ou fait vent, Flabilis.

Ietter son vent, Animam reddere.

Ietter hors vn vent, Spirare.

Qui iette vn vent, Spirans.

Ietter hors vn vent ou vne fumée, Exhalare.

Ietter vent par entredeux, Interspirare.

I'ay veu d'autres vens venter, Alios ego vidi ventos.

Receuoir le vent, Concipere ventum.

Soufflet qui rend du vent, Ventosus follis.

Tirer son vent par les narines, Ducere spiritum naribus.

Edifice exposé aux vents, Subductum ventis ædificium.

Quand le vent aura trouué issue & sera sorti hors des cauernes, Quum ventus emerserit.

Tout d'vn vent, Sans reprendre son vent, Continuo spiritu, Vno spiritu.

Bailler vent au vin, Relinquere qua interspiret vinum, Bud. ex Catone.

Legier vent & bruit, Tenuis aut leuis auditio.

Il vente, Spirat ventus, Aspirat, aut flat.

Venteler, Ventilare.

Venteux, Ventosus.

La Ventaille d'vn heaume d'hommes d'armes. Guy de VVaruich.

Les autres escriuent Ventelle. c'est par où l'homme d'armes prend vent & air.

Vente, & Ventes, cerchez en Vendre.

Se Venter, voyez Vanter.

Vne Ventose, Cucurbitula.

La ventose tient ou est attachée, Cucurbitula inhaeret, Celsus.

Ventoser, Cucurbitulam adhibere, vel corpori imponere, vel admouere. Celsus.

Le Ventre, Venter.

Le ventre de la femme, Vterus.

Le ventre par dehors, Aluus.

Le ventre où sont les boyaux, Aluus.

Petit ventre, Vterculus.

Vn ventre dur, Dura aluus.

Vn ventre lasche & desuoyé, Aluus cita.

Le flux de ventre, Liquidus venter.

Qui a grand ventre, Ventru, Ventriosus, Ventrosus.

Le ventre se desenfle, Alui inflatio contrahitur.

Ce ventre n'est plus si enflé qu'il estoit, Recessit venter.

Le ventre me bruit, Crepitat mihi venter, Mihi intestina murmurant.

Mal de ventre, Trenchées, Vermina verminorum, voyez Trenchées.

Douleur de ventre prouenant de cholere, Cholerica tormina.

Quand on va à la selle, & purge on son ventre par medicamens, Deiectio alui.

Maladif du ventre, Aluinus.

Deliurement du ventre, quand vne femme est accouchée, Enixus, huius enixus.

Amolir le ventre, Faire bon ventre, Mollire aluum, Liquare aluum.

Auoir en son ventre, Continere aluo.


Couché le ventre en haut, Supinus.

Descharger son ventre en vn bassin d'or, Ventris onus auro excipere.

Lascher le ventre, Aluum soluere, Elicere aluum, Aluum dicere, Soluere ventrem, & ventris onus, Aluum mouere.

Mettre sur le ventre, Imponere ventri, vel in ventrem.

Renuerser le ventre en haut, Resupinare.

Il regarde les estoilles renuersé le ventre en haut, Resupino vultu sydera spectat.

Reserrer le ventre, Aluum sistere, Aluum continere, Aluum firmare, Aluum inhibere, Ventrem contrahere.

Le ventre est reserré, Consistit aluus.

Dés qu'il estoit encore au ventre de sa mere, Ex vtero.

Ventrée, f. penac. Ce que la mere porte en son ventre, Conceptus, huius conceptus, Vterus. Venter, Selon ce on dit, elle a eu deux enfans d'vne ventrée, c'est d'vne portée & par consequent se prend pour deliurance, Vno enixu, vno partu duos edidit.

Trois qui sont nez d'vne ventrée, Tergemini.

Ventru, id est, qui a grand ventre, Ventriosus, Ventrosus.

Venus, ou paillardise, Venerea res.

Homme consacré a Venus, Homo venerius.

Venus, aussi est vne des sept planettes.

Venus, selon les Alcumistes est le metail que vulgairement nous appelons estain.

Venerien, appartenant à Venus, Venerius siue Venereus.

Veoir, Videre, Cernere, Intui, Intueri, Aspicere, Despicere, Prospicere, Conspicari, Vsurpare oculis.

Veoir diligemment & soigneusement, Circunspicere.

Veoir parauant. Præuidere.

Veoir quelqu'vn & regarder, Tenere aliquem oculis, In oculis habere.

Ne veoir point à demi quelqu'vn, Aliquem in oculis ferre.

Veoir tout vn pays, & passer, Peragrare.

Endurer de veoir la lumiere, Lucem ferre.

Ne partir de la ville, & se faire veoir tous les iours, In oculis habitare, vel esse.

Nous les verrons tous les iours deuant nous, Hi in oculis nostris haerebunt.

Ne le vois tu pas ? Atque vides ?

Voyons si vous voulez, si bon vous semble, Age sis, B.

Ne veoir pas fort cler, Caecutire.

Ne veoir point volontiers le bien d'autruy, Inuidere.

A fin que ie ne voye cela, moy malheureuse, ie suis sortie dehors, Vt ne id videam misera huc effugi foras.

Ie voiray maintenant, Iam cernam.

Aller veoir, Visere, Inuisere.

Aller veoir quelqu'vn par fou, Interuisere aliquem. Plaut.

Le peuple alloit veoir la maison d'Octauius, Domus Octauij vulgò visebatur.

Qu'on doit aller veoir, Visendus.

Ie vien veoir ceci, Id viso.

Ie m'en vay veoir que fait Pamphile, Prouiso quid agat Pamphilus.

Bien veoir & entendre vn procez, Non minus mente quàm oculis instructam litem lustrare, B.

Bien veoir & extraire vn procez, Sacculorum interanea inspicere, eorúmque commentarium facere, B.

Bien veoir & rapporter vn procez, Litem otiosè & acutè inspectam, & iuris aequitatis libra, momentísque perpensam, ad consilium bona fide referre & expromere, B.

On le veoit, Res apparet.

On ne le verra iamais, De medio excessit, Budaeus ex Terent.

Il faut veoir, Viso est opus.

On ne luy veoit que la teste hors l'eau, Extat capite solo ex aqua.

On en peut veoir plusieurs qui, &c. Videre licet plerósque non tam natura liberales, quàm quadam gloria ductos.

On voyoit, Aduertebatur.

On veit par cela que, &c. Quo apparuit summam artis securitatem authori placuisse.

On verra & apperceura on nostre grand soing en, &c. Nostrum studium extabit in conueniendis magistratibus & senatoribus.

Ainsi qu'ils verroyent estre à faire, Vt è fide sua esse censerent, Budaeus.

Nous verrons que nous auons à faire, Deliberabimus quid nostri iuris & officij sit, Bud. ex Liu.

Qu'on doit veoir, Visendus.

Qu'on peut veoir, Visibilis, Cadens sub aspectum, vel sub oculos. Cic.

Chose qu'on peut veoir à l'œil, Quæ sub aspectum veniunt.

Plus vilaines que ceux qu'on voyoit, Fœdiora his quæ subiiciebantur oculis.

Qui voit plus de nuict que de iour, Lusciosus.

Selon ce que ie puis veoir, Vt ego oculis rationem capio.

Selon que ie puis veoir & iuger, Quantum datur cernere.

Pour veoir, Visendi causa.

Il m'est à veoir que ie voy ia le iour, que, &c. Videre videor iam diem illum, quum, &c.

Fort belle à la veoir, Præclara in speciem.

Horrible à veoir, Aspectu horridus.

Ce que i'ay veu & pensé, Quem accepi ipse oculis animóque sensum.

Chose que nous auons veuë, Compertum oculis.

Qu'on n'a point veu, Inuisus.

Estre veu, Conspici, Apparere.

Qui a esté veu, Visus.

Nestre point veu ne cogneu, Latêre.

Pouuoir estre veu, Cadere in conspectum.

Toutes choses qui peuuent estre veues, Quæ cadunt sub aspectum & sub oculos.

Digne d'estre veu, Aspectabilis.

La femme entre en chaleur quand elle est veue, Vrit videndo fœmina.

Veue, Visio, Visus huius visus, Aspectus, Conspectus, Prospectus, Contuitus, voyez Visiere.

La veue & le regard qu'on fait de tous costez, Circunspectus.

Veue fort ague, Visus acer.

Veue debil e & foible, ou tendre, Hebes acies oculorum.

La veue descouure le fait, Res apparet, Res ipsa indicat.

La veue retirée en dedans, Abducto intus visu.

La veue ne se peut pas estendre plus loing, Intendi acies longius non potest.

Qui a courte veue, Lusciosus, vel Luscitiosus.

Qui est au deuant & à la veue de la ville, Quæ est in oppidi conspectu.

Qui est à la veue de tout le monde, Propatulus.

Qui est fort à la veue d'aucun, Conspicuus alicui.

Lieux plaisans à la veue & recreatifs, Amœna loca.

Lieu qui est en belle veue, Oculatissimus locus.

Cicatrice qui est en belle veue, Luculenta cicatrix, B.

Ces choses aguisent la veue, Exacuunt visum hae res.

Cognoistre aucun de veue seulement, De facie noscere.

Il ne nous faut point contenter de la premiere veue, Non contentos esse nos oportet prima specie.

Destourner sa veue, Oculos à re aliqua deiicere.

Destourner sa veue d'aucun, & ne le vouloir regarder, Oculis hominem fugere.

Destourner de la veue des gens, Auertere ab oculis hominum.

Si tant soit peu nous destournons nostre veue, Si tantulum oculos deiecerimus.

Dresser ou ietter sa veue sur quelque chose, Attollere oculos.

Empescher la veue d'aucun sur nous, Prospectum impedire.

Empescher la veue de la maison du voisin, en batissant au deuant, Luminibus obstruere, vel officere.

Esblouir la veue, Perstringere visum.

Gaster la veue, Obtundere aciem oculorum.

Ietter sa veue sur quelqu'vn, Aspicere aliquem.

Ietter sa veue sur quelqu'vn auec grande affection, Oculos adiicere in aliquem.

Mettre fin à nostre veue, Definire aspectum.

Perdre la veue, Amittere aspectum.

Qui a perdu la veue, Orbus, Luminibus orbus.

Ie pers ma veue à regarder cela, Visum fallit ea res.

A grande peine auoyent ils perdu la veue de la Sicile, &c. Vix è conspectu Siculæ telluris in altum vela dabant.

Ie l'ay perdu de veue, E conspectu abiit.

Que tu ne le perdes point de veue, Vide vt in eius aspectu habitent oculi tui, vel defixi sint.

Ceste chose recueille ma veue plus doulcement & la resiouit, Excipit oculos meos blandius haec res.

Tourner sa veue à quelque chose, Oculos aduertere, Aspectum referre in rem aliquam, Conuertere aspectum aliquò.

Tourner sa veue contre bas, Ad terram oculos referre, vel Oculos demittere.

Veue sur le lieu, Demonstratio, B. ex Vlp. Ce qu'aucuns appellent veue, figure, Quando in rem praesentem itur reíque status modus ac figura describitur.

Faire veue, Rem præsentem demonstrare.

Faire veue, Assigner lour à faire veue, Ex iure manu consertum vocare, ibíque vindicare, B.

Faire veue au doigt & à l'oeil, In rem praesentem venire, ibíque vindicare, B.

Vn Ver, ou Verm, Vermis.

Vne sorte de ver qui mange la chair, ou qui s'engendre dedans le bois, Termes.

Vn ver qui naist dedans le bois, Cossus.

Vn ver qui s'engendre au sommet des branches du fresne & de l'oliue, qui est verd & venimeux, Cantharis.

Vn ver qui s'engendre au bois, ou qui ronge les habillemens, Teredo, teredinis.


Ver qui naist & s'engendre de la terre, Lumbricus.

Vers qui naissent dedans le ventre, Tineæ.

Vers qui naissent és rusches des mousches à miel, Tineæ.

Ver qui naist de pourriture, qui ronge les habillemens, ou les liures, Tinea tineæ.

Vn petit ver qui s'engendre entour les meules, Myloecos.

Vn petit ver qui s'engendre és febues, Midas.

Vn petit ver, ou espece d'araignée ayant six pieds si legier qu'il court sur l'eaue sans enfondrer, Tipula tipulæ.

Vn ver qui ronge les herbes, Bruchus.

Vn petit ver qui naist seulement où le lion est engendré ; & est de telle force, que si le lion le mange, il meurt incontinent, Leotophonon.

Ver à soye, Bombix.

Dedans le bois s'engendrent des petis vers qui le gastent, Vermiculantur ligna.

Vn petit ver qui est en la langue des petis chiens, Lytta.

Quand vers s'engendrent és froumens & arbres, Vermiculatio.

Vers qui naissent au ventre de l'homme & des bestes, Lumbrici.

Ver coquin, Volucra volucræ, Conuoluolus.

Vereux, plein de vers, Verminosus.

Vne noix vereuse, Nux vitiosa.

Interrogant vn criminel, luy tirer les vers du nez, tirer de loing la verité de luy, Reum longius repetita percontatione interrogare, & vnde suspicari nihil possit, B.

Vergobret, en ancien langage des Bourguignons ducaulx c'estoit le souuerain magistrat lequel estoit annuel, & auoit haute iustice sur tous ceux du pays. Cesar. Aucuns pensent que ce mot de Bourguemaistre, dont és villes d'Allemagne & ailleurs l'vsage est ordinaire, vienne dudit vergobret par corruption du mot, comme si on disoit Bourguemaistre pour vergobreste, mais le naif de la compositio dudit mot bourguemaistre, qui vaut autant que commandant au bourg, y repugne. Il est vray que Iehan le Maire dit que les Bourguignons sont appellez de ce mot bourg, ce que faisoit argument que le mot de Bourguemaistre, est procedé d'eux, qui l'appelloyent anciennemēt vergobret come dit Cesar.

Vn Vers de poëte, Versus, huius versus, Carmen.

Vn vers qui a tous ses nombres entiers, remplissant bien les oreilles, Graue & plenum carmen.

Composer vers, Versificare.

Qui compose en vers, Versificator, Poëta.

Celle qui sçait l'art de composer vers, Poetria poetriæ, & Poetis poetidis.

L'art de composer vers, Poetica, & Poetice poetices.

Escrire par vers, Mandare versibus.

Faire des vers, Versus facere, conficere, componere, scribere.

Vermet, Vermiculus.

Du Veraire, herbe appelée ainsi, Helleborum, Veratrum.

Du veraire noir, Melampodium, Veratrum nigrum.

Du veraire blanc, Veratrum album.

verceil, ville de Piedmont, Vercellæ vercellarum.

Vercellois, Qui est de Verceil, Vercellanus, Vercellensis.

Verd, Viridis, Fuluus.

Fort verd, Peruiridis.

Aucunement verd, Verdastre, Subuiridis.

Deuenir verd, Virescere.

Verdbrun, m. acut. Compositum ex duobus integris, Et signifie verd obscur, c'est à dire la couleur verde tirant au brun, dont le contraire est verd clair, ou verd gay, ou verd merde d'oye, qui est vn verd participant du iaulne : ce qui se fait quand on ne couure pas à fait le iaulne de verd. Car tout drap teinct en verd est entierement teinct en iaulne.

Estre verd, ou verdoyant, Virere.

Verd de gris, Aerugo.

Verd de terre, Creta viridis. Ex Vitru.

Verd de flambe, ou de glayeul, Viride irinum, fit enim succo foliorum iridis contusorum.

Verd de vessie.

Verdier, ou Forestier, ou garde de bois, Custos nemoris, Saltuarius.

Verdier qui a charge des iardins & vergiers, Viridarius.

Verdier, vne sorte de crapault : aucuns l'appellent Graisset, Rubeta.

Verdir, Virescere, Euirescere.

Verdeur, ou Verdure, Viriditas.

La verdure des fruicts qui ne sont encore meurs, ou qui sont cueillis auant leur saison, Acerbitas.

Lieu plein de verdure, ou d'herbes verdes, Viretum, siue Virectum.

Ouurage de verdure, comme on voit parmi les iardins de plaisance, en forme de bestes. ou autre, Topium topij, Topiarium opus.

Iardinier qui fait tel ouurage de verdure, Topiarius.

L'art ou mestier de faire tel ouurage, Topiaria topiariæ.

Faire mestier de besongner en verdure, Topiariam facere.

Verdoyer, Virere, Virescere, Vernare, Florescere.

Verdoyant, Virens, Viridans, Viridicans.

Verdier, oiseau ainsi nommé pource qu'il est de couleur iaulne verdoyant, Luteola, Chloris. Verdier aussi est le nō d'vn estat & office de ceux qui ont regard sur aucune forest, ou garēne du Roy, & a droit de prendre au corps, accuser & adiourner les delinquans esdites forests, ou garenne. En aucuns païs de ce Royaume, le verdier est plus que cela, car il est iuge des mesprinses faites esdits lieux, & est appelé à cette cause verdier gruyer.

Verdillon, Vua acerba, Vua immatura.

Verdon, Vn petit oiseau ainsi appelé, qui nourrit les petis d’vn autre, pensant qu’ils soyent siens, Curruca.

Verdugade, voyez Vertugalle.

Vn Verdun, Lingula.

verdun, Ville Episcopale en Lorraine, Virdunum.

Le Verdurier és maisons des Princes, est celuy qui fournit de verdure, herbes, salades, &c.

Verecond, Verecundus.

Vereconde.

Vereux, voyez en Ver.

Vne Vergaye, Espece de danse, ou bal.

Verge, Virga quælibet, soit de bois, de fer, d’or, ou autre metal. Et en fait de nauires, verge ou vergue, est la perche qui est en trauers du mast, à laquelle la voile dudit mast est attachée.

Verges, ou vergues hautes ; on dit d’vn nauire qu’il a les verges ou vergues hautes, quand il n’attend que le vent, & est prest à desloger, car pour abbatre les voiles au vent il les faut premierement guinder & ysser, ce qui se fait en guindant, & yssant lesdites vergues.

Vne verge de bois qui n’est point accoustrée, Rudis, huius rudis.

Vne petite verge qui n’est point façonnée ne accoustrée, dequoy on remue les choses qu’on cuit sur le feu, Rudicula.

Vne petite verge blanche que portoyent ceux qui estoyent Embassadeurs sur le fait de la paix, Caducum caduci.

Vne verge qui a l’escorse rouge comme sang, Virga sanguinea.

Toutes sortes de verges molles, & aisées à plier pour lier soit d’osier, orme, peuplier, bouleau, vignes, & autres, Vimen.

Vne verge dequoy vsent les mesureurs de terre, Radius.

Vne verge de laquelle le sergent touchoit ceux que le Preteur mettoit de seruage en liberté, Vindicta.

Les petites verges & sions qu’on a coupé des branches des arbres, ou herbes, Scopae.

Poignée de verges, Flagrum.

Poignées & faisceaux de verges portées par sergeans, au milieu desquelles il y auoit vne hache à chascun, Fasces virgarum.

Lieu planté de verges à lier les vignes, Virgetum.

Fait de verges, Virgeus.

Instrument long & deslié, comme vne verge, baston, fouët, aronde, & semblables, dequoy on bat, Verber verberis.

Vergette, Virgula.

Vergettes, ou verges à nettoyer, Scopulæ vestiariæ. Bud.

Vergier, Viridarium, Horti hortorum.

Seruiteurs qui ont la charge des vergers & iardins, Viridarij serui.

Verglas, m. acut. Est vn mot composé de verre, & glas, tous deux non entiers, & signifie cette glace tenuë & luysant comme verre, qui se fait ou du brouillas cheant, ou d’vne menuë pluye estraints en glace par la rigueur du froid, Vitrea glacies. Aussi tel verglas est luysant comme verre & vernis. Aucuns l’estiment composé de ces deux Latins, Viridis glacies, disans que le verglas tire sur le verd, là où l’autre glace est blanchastre, mais c’est abbus.

Verglacer, neutr. acut. Signifie se congréer verglas, c’est à dire, quand le brouillas ou menuë pluye qui sont cheuts s’estraignent par le grand froid en telle façon de glace vitrée, luysant & tenuë. Ainsi nous disons, Il verglace, c’est à dire, la menuë pluye ou brouillas, qui sont cheuts à terre, se tournent par la violence du froid en telle espece de glace que dit est, In glaciem vitream coguntur.

Vergongne, Verecundia, Pudor.

Auoir vergongne, Pudore affici, Verecundari, Pudere.

Qui n’a nulle vergongne, Impudens, Inuerecundus.

Qui n’a pas grande vergongne, Subimpudens.

Vergongner aucun, id est, luy faire honte & vergongne, Pudefacere.

Se vergongner de quelque chose, id est, en auoir honte, Pudefieri.

Vergongneux & honteux, Verecundus, Pudens.

Vergongneux, en qui il n’y a aucune honte ne chasteté, Propudium.

Verifier, & homologuer, ou ratifier, Rarum facere.

Verifier quelque chose par indices, Coarguere aliquid coniectura.

Verifier vn Edict ou lettres patentes, Decretum suum rei sanciendae vel constituendae interponere. Bud.

Verifier le contenu és lettres Royaux qu’on a obtenuës, Diplomatum argumenta iudicibus approbare.

Par ainsi est verifié ce que, &c. Ita fit verum illud quod initio dixi.

Verisimilitude, Verisimilitudo.

Verité, Veritas.

Quelque semblance de verité, couleur, ombre, & fueille, Veritatis vmbra.

Verité vous contraindra de ne, &c. Extorquebit veritas ne repugnetis.

Verité ne sera receuë de personne, Veritas locum vbi consistat reperire non poterit.

La verité est pour luy, Facit cum eo veritas.


Cercher diligemment & soigneusement la verité d’vne chose, Nullum non eruendae veritatis aditum tentare, Omnes tenebras illuminare, Probationum recessus quamlibet sinuosos penetrare indagando, omnibusque vestigiis veritatem rei quaerere. Budæus.

A fin de vous dire la verité en peu de paroles, Vt paucis verum absoluam.

Qui dit la verité, Veridicus, Verax.

Enseigner la verité de quelque affaire, Nodum alicuius erroris exoluere.

Cela est bien loing de la verité, Illud procul vero est, Longissimè à vero abest.

Cela n’est pas fort loing de la verité, Non abhorret à veritate.

Fouler la verité, Veritatem infirmare, vel opprimere.

Se tourner & addonner à la verité, Conuertere se ad verum.

Comme la verité estoit, Id quod erat. B. ex Cic.

A la verité, Re vera, In veritate, Verè.

Escrire à la verité, Ex fide scribere.

Tu n’es point marry de cecy à la verité, Istud reipsa non tibi dolet.

Veritable, Cultor veritatis, Veridicus, Verax.

Estre tousiours veritable, Veritatem retinere.

Ne suis-ie pas veritable ? Sum verus ?

Veritablement, Verè.

Veritablement i’ay cette opinion arrestée & fichée en mon esprit, Et quidem ego sic apud animum meum statui.

Mais toutesfois veritablement elle m’a esmeu, &c. Meipsum haec loca intuentem species commouit, inanis scilicet, sed commouit tamen.

Verius, quasi Verdius, Omphacium.

Grappes de verius, Omphaces.

Fait de verius, Omphacinus.

Verm, Vermis. L’auuergnas & païs circonuoisins, prononcent verm, mais le François dit ver.

Vermet, Vermiculus, voyez Ver.

Vermandois, Veromandui.

Saint Quentin en Vermandois.

Vermand, ville ruinée, dont le païs porte le nom, c’est auiourd’huy vn village.

Vermeil, Ruber, Rubicundus. Vermeil, est aucunesfois substantif, comme le vermeil de tes iouës. Ronsard.

Estre vermeil, Rubere.

Deuenir vermeil, Rubescere.

Vermeiller en Venerie, est vn mot approprié au Sanglier, quand auec son boutoir il fouille & renuerse la terre pour en tirer & manger les vers.

Vermeillet, Rubicundus.

Du Vermeillon, Minium.

De vermeillon, Miniaceus.

Peindre de vermeillon, Miniare.

Vermeillonner, id est, Rougir.

Vermine, Toute sorte de petites bestes qui s’engendrent de pourriture, comme poux, pulces, souris & rats. Il ne se peut dire en vn mot proprement, en Latin.

Se Vermoulir, Vermiculari, Cariem trahere, vel sentire.

Fort vermoulu, Cariosus.

Vermoulissure, Caries cariei.

Du Vernis, Vernix, huius vernicis. Hermolao Barbaro dicitur Vernigo. Fit è gummi iuniperi.

Vernisser, Vernice illinere.

Verole, Semble qu’il vienne du diminutif de Vari varorum : comme qui diroit Varuli, ou Varioli, nimirum ob varietatem pustularum & colorum.

Verole ou Rougeole, Pustulae.

La grosse verole, Lues venerea.

Veron, Petit poisson commun, Varius, quia variis coloribus depictus est.

Veronique, Autrement l’herbe aux ladres, Veronica.

Veronique, quasi vera icon, έικών, id est, imago, similitudo, effigies.

Vn Verrat, Verres verris.

Le foye d’vn verrat, Iecur verrinum.

Verre, voyez Voirre.

Verri, Pargemin verri, Pergamena vt vitrum perlucida.

Verriere, ou Verrine, voyez Voirre.

Vn Verrouil, Pessulus, Clostrum, Varr.

Toute chose qu’on met au deuāt de quelque lieu de pour qu’on ne passe, comme vn verrouil, serrures, & autres choses, Obex obicis.

Verrouiller l’huis, Obdere pessulum ostio.

Vne Verrue, & petit morceau de chaire esleué sur le corps, Verruca.

Petite verrue, Verrucula.

Plein de verrues, Verrucosus.

Vers, Il vient de Versus, aduerbe, & comme a esté dit en Enuers, il se prent tantost en bonne part, & pour Erga Latin, comme il a esté vers moy loyal, tantost en mauuaise part, & pour Contra Latin, comme

oncques vers le Roy ie ne pensay mal ne trahison, tantost il se prent pour Apud Latin. Des essars au 1. liur. de Iosephe, Dont il demanda aduis à Cestius, vers lequel il accusa grandement les Iuifs de rebellion & mutinerie, Apud quem Iudaeos seditionis reos fecit. Il se prend aussi pour deuer, ou par deuers Ad. Au 3. liur. d'Amad. Et furent Angriote & Garuate ordonnez pour aller vers le Comte, c'est à dire, deuers ou par deuers le Comte. Qui proficiscerentur ad Comitem, qui Comitem adirent. Et en Maugist, or s'en va le Duc Beuues auec sa gent vers Aigre mont, ce que le Latin dit, Acramontem versus, en postposant l'aduerbe.

Regarde vers moy, Ad me respice.

Ver luy, Versum ad eum.

Vers la fin, Sub finem.

Leuant les mains vers le Ciel, Tendens ad sydera palmas.

Vers le dedans, Introrsus, vel introrsum.

Vers la où tu es, Istorsum.

Ie m'en iray voir vers eux quand, &c. Ego hinc ad hos prouisam quàm mox virginem accersant.

Ie ne sçay vers quel lieu ou quel costé ie doy aller, Nescio quorsum eam.

Vers Brunduse, Brundusium versus.

Vers occident, Ad occidentem versus.

Ils viennent vers çà, Horsum pergunt.

Vers autre lieu. costé, ou part, Aliorsum, Aliouersum.

Vers ce lieu cy, Horsum.

Du costé qui est vers Rome, ou qui tend vers Rome, Ad eam partem quae est ad Romam.

Verseil, voyez Verceil.

Verser, Semble qu'il vient de Vertere, ou Inuertere.

Verser hors, Effundere.

Ie te verse souuent à boire, Tibi saepissime cyathisso, apud nos quando potas. B. ex Plaut.

Qui verse trop peu, Malignus cyathissator. B.

Verser en vn vaisseau, Fundere, Infundere.

Verser à boire, Pocula administrare, Cyathissare.

Ietter ou verser de l'eaue, ou autre liqueur sur quelque chose, Perfundere, Superfundere.

Verser en autres vaisseaux, In alia vasa traiicere, vel transfundere, aut elutriare, Decapulare.

Verser ou conuerser auec aucun, Versari aut conuersari cum aliquo.

Versé, Infusus, Diffusus.

Versement, Infusio, Infusus, huius infusus.

Versement de vaisseau en autre. Transfusio.

Verset qu'on chante apres l'hymne en forme de refrain, Epodion, & versus intercalaris, Ephymnium. B.

Vertau, ou Tampon, ou Bondon d'vn muy, Obthuramentum.

La Vertebre, Les os de l'eschine du dos, & semblables, Vertebra, siue Vertibulum.

Fait en la forme de vertebre, Vertebratus, Verticillatus.

Vertir en quelque lieu, id est, Venir ou hanter & conuerser, Versari, Conuersari.

Vertu, Virtus.

Vertu excellente & grande, Virtus ardens.

Vertu qui meine à immortalité, Virtus aeterna.

Vertu contrefaite & fainte, Virtus assimulata.

Les vertus & beaux faits de quelqu'vn, dequoy ceux qui viennent apres luy font grande estime, Virtus viri alicuius clara insignis posteris.

Vertu conduite & auancée le plus haut qu'elle peut aller, Virtus ad summum perducta.

Vertu perseuerante & constante vaine toutes choses, Pertinax virtus vincit omnia.

Vertu grandement tesmoignée, Contestata virtus.

Vertu assemble & vnit les amitiez, Virtus conciliat vel contrahit amicitias.

Vertu ne s'estime point exempte de besongner, Elle est tousiours embesongnée, Elle n'est pas oiseuse, Immunis non est virtus.

Ces trois vertus sont contraintes d'apprester, &c. Tribus istis virtutibus necessitates propositae sunt ad eas res paradas quibus actio continetur.

Les vertus de l'esprit sont requises & necessaires en cette guerre, In hoc bello virtutes animi requiruntur.

Vertu contraire à l'arrecin & violence, quand on se garde de ne prendre rien de l'autruy & ne luy faire violence, Abstinentia.

La maistrise de vertu sur l'appetit desordonné, & sur la sensualité, Temperantia.

Gens qui monstrent qu'ils sont gens de vertu, Homines in quibus est virtutis indoles.

C'est à faire à vertu de, &c. Hoc virtutis opus, famam extendere factis.

Vertu pert sa vigueur, Obsolescit virtus.

La vertu & signification des paroles, Vis verborum.

Auoir force & vertu, Vim habere.


Qui n'a ne force ne vertu de faire quelque chose, Inefficax.

La vertu de l'esprit, Ingenij praestantia.

Medecine qui a peu de vertu, Medicina imbecillis.

Herbe qui a vertu d'eschauffer, Herba cui inest vis excalfactoria.

Herbe qui n'a nulle vertu à faire medecines, Nullius in medicina momenti herba.

Cela n'a nulle vertu du monde pour paruenir au souuerain bien, ou n'y aide rien du monde, Hoc ne minimi quidem momenti ad summum bonum adipiscendum.

Ils n'ont point eu esgard à vertu, Abfuit virtus ab oculis eorum.

Qui a vertu, il a tout, Omnia adsunt bona ei quem penes est virtus.

Delaisser & oublier la vertu de ses ancestres, Virtutem patriam proiicere.

Estimer vertu estre le souuerain bien, Ponere summum bonum in virtute.

Estimer ses vertus aussi grandes que celles d'vn autre. Æqui parare suas virtutes ad virtutes alterius.

Estimez tellemet vertu, & luy assignez vne telle place en vostre reputation, sans laquelle, &c. Virtutem ita locetis sine qua amicitia esse non potest.

Estimans beaucoup plus que toutes autres choses, Virtutem omnibus rebus multò anteponentes.

Tout le monde a ouy parler de sa vertu, Posita in auribus omnium virtus eius.

Ils sont menteurs non point de ligne, mais pour la vertu du lieu, Mendaces non genere, sed natura loci.

Vertueux, Compos virtutum.

Vertueux & fort, Viuidus, Fortis.

Estre estimé vertueux, Opinionem virtutis capere.

Vertueusement, Generosè.

Vertugalle, Dont vsent les femmes. Ronsard escrit Verdugalle.

Verueine, Sagme sagminis, Verbena, Peristereos, Peristereum, vel Peristereon peristereonis, Herba columbina, Sagminalis, Hierabotane.

Veruelles pluriel. f. penac. Est vn terme de Faulconnier, & signifie ce qui est au dessus du touret, de la façon d'vn petit anneau larget auquel sont les armes & escusson du seigneur à qui est le faulcon.

Verueu, m. acut. Qu'on dit plus communéement en pluriel verueus, est vne espece de filet à pescher du poisson, Euerriculum. Duquel mot Latin il est descendu, Sagena.

Vesce, f. penac. Qu'on deust escrire vece, (car il vient du Latin Vicia) est vne espece de legume noirastre, & plat, comme dit Galien. liur. 1. de facult. alimentor.

Vesce qu'on donne aux cheuaux pour pasture & fourrage, Pabularis vicia.

Lieu semé de vesce, Viciarium.

Vesceron, Vesce sauuage, Vicia syluestris, Aphaca.

Vescu, Cerchez Viure.

Vesé, voyez Vezé.

Le Vespre, ou la vesprée, Vesper, Vespera.

Sur le vespre, Ante noctem, Primo vespere, Vespere aut Vesperi, Sub noctem, Sub vesperum.

Preparez pour le vespre, In vesperum parata.

Estre vespre, Vesperare.

Il venoit sur le vespre, Vesperascebat, Aduesperascebat, Inuesperascebat.

Au vespre, Serò.

Vespres, Preces vespertinae.

La vesprée, Vespera.

Sur le commencement de la vesprée, Prima vespera.

Vne Vesse, Flatus ventris.

Vessir, Flatum ventris emittere.

Vesseur.

Vessiere.

La Vessie, Vesica.

Veßiette, petite vessie, Vesicula.

Vestige, Vestigium.

Vestir, Induere, Vestire.

Vestir & couurir, Conuestire, Inuestire.

Vestir par dessus, Superuestire.

Vestir & couurir à l'entour, Circumuestire.

Vestu de robbe de soye, Sericatus.

Vestu d'vne robbe à long poil, Pexatus.

Mal vestu, Malè vestitus.

Vestement, Vestis, Vestimentum, Indumentum, Amictus.

Vestemens frippez & regrattez, Vestimenta interpola.

Vn vestement ancien de couleur iaulne, appartenant a femmes, Crocota.

Vestemens qui ne sont point serrez ne ceincts, Fluxa vel laxa vestimenta.

Vestiaire, Vestiarium.

Vesture, Vestitus.

Veu, Cerchez Vouer.

Veu, tantost est le temps preterit de veoir, comme i'ay veu cela, Isthuc vidi. Tantost signifie attendu, d'autant que, comme, Veu qu'il ne compart point, Quandoquidem non se sistit. Tantost eu esgard à ce que, considere ce que comme, Veu ce que tu me du, Secundum ea quae mihi narras. L'Espagnol le dit aussi, Visto loque me dezis.

Veu mesmement qu'il, &c. Praesertim quum se seruum fateatur tuum.

Veu ce qui est suruenu, il ne s'est peu mieux faire, E re nata melius fieri haud potuit.

Veu ce que i'ay peu maintenant entendre du vieillard parlant des nopces, Quantum intellexi modò senis sententiam de nuptiis.

Veu que tu es, &c. Tyriam qui adueneris vrbem.

Veu que tu sçais combien, &c. Quum ipsum me noris, quàm elegans, &c.

Ie ne le desprise pas, veu que i'ay dit, &c. Non vtique damno, vt qui dixerim in omnibus, &c.

Veu l'estat en quoy ie l'ay veu, ie crain aucunement, Quantum ego illum vidi, nonnihil timeo.

Veu l'heure du iour, Vt diei tempus est.

Veu la facilité qui est en toy, Quæ facilitas tua.

I'espere, veu ta prudence, &c. Spero (quae tua prudentia est) me hercule vt, &c.

Veu son impudence & effrontement, Qua impudentia est.

Veu l'occasion, E re nata.

Veuë, Signifie tantost l'oeil & acte de veoir, comme i'ay bonne veuë, Bonis oculis vtor. Tantost l'aspect d'vne chose, comme vous m'ostez la veuë de la saulsaye, Saliceti prospectum adimis. Et voila vne belle veuë, Egregíus prospectus. Tantost le traict, portée & tirée d'œil, Comme vous verrez mille choses diuerses d'vne veuë, Vno aspectu res varias atque infinitas cernes. Veuë aussi en fait de practique est, monstrée sur les lieux & figuration d'iceux, In rem praesentem itio ac loci figuratio.

Aller à la veuë c'est vne phrase de Veneurs, pour aller au matin veoir si on descouurira quelque beste qui aggrée pour la chasser, Ad indagationem matutinam proficisci.

Veuglaire, m. penac. voyez Ribauderin.

Ie Veulx, Cerchez Vouloir.

Vexer & tormenter, Vexare, Conuexare, Diuexare.

Estre vexé & tormenté de gens de sa maison mesme, Hostibus domesticis laborare.

Vexé, Vexatus.

Vexation, Vexatio.

Vexateur, Vexator.

Vezé, vn gros vezé, Ventrosus.

VI

Viable, Qui viura. Enfant viable, Foetus vitalis.

L'homme n'est point viable s'il est né deuant le septiesme mois, Vitalis homo haud vnquam est aute septimum mensem. Plin.

Viage, m. acut. Est ce qui est à iouyr durant la vie d'aucun tant seulement, ou bien plus tost la iouissance d'vne chose à la vie sans plus de qui en iouyst.

Viager, m. Est ce qui est à aucun sa vie durant, comme l'vsufruict viager d'vne chose, quand aucun en doibt iouyr sa vie durant.

Viagere, f. penac. La chose qui est à aucun durant sa vie sans plus, c'est à dire, qui ne passe apres sa mort à ses successeurs. Ainsi on dit, vne rente viagere, des arrierages de laquelle aucun iouyst sa vie durant, & apres son decez ne du principal, ne de arrierages qui depuis eschéent n'en demeure rien en sa succession.

Viaire, Facies, Vultus.

Viande, Esca, Cibus, Cibaria. Il vient de Viuo Latin, ce que l'Italien represente mieux, disant, Viuanda. & parce viande, c'est ce dont l'homme se paist pour viure. L'Espagnol conformément à ce dit, Yo biue con el Duque, pour dire, Ie suis au seruice & desfray du Duc : Mais en la Cour il semble qu'on ait restraint ce mot viande à la chair qui est seruie à table, car on n'appelle pas viande le dessert. & si à vn iour de poisson quelqu'vn mange de la chair, on dit qu'il mange de la viande.

Toute viande outre le pain & le vin, Opsonium.

Viandes à poures gens, Cibus illiberalis.

Viande du iour de deuant, Pridianus cibus.

Toute viande accoustrée en potage, & cuicte auec son broüet, Iurulentum opsonium.

Viande bien accoustrée & assaisonnée, Lautus cibus, Pulpamentum.

Viande bruslée, ou hauie, Cibus adustus.

Cette viande sent le bruslé, Hic cibus sapit adustionem.

Viande dangereuse, Cibus anceps.

Viande qui n'est point mistionnée, & toute d'vne sorte, Cibus simplex.

Viande qu'on porte & met-on sur table, Ferculum.

Viandes exquises & delicates, Libidinosae dapes.

Viandes friandes, Cupes & Cupedia.

Viandes tendres & delicates, Escae molliculae.


Viandes qui nourrissent beaucoup, Valentes cibi.

Viandes aigrettes & poignantes, esmouuantes l'appetit, Acuti cibi, aut acres.

Viandes sures, Cibi acres.

Viandes gardées, Repositi cibi.

Viandes qu'on a serrées pour garder, Condititia cibaria.

Viande qui a esté seruie plusieurs fois, Repositus iterum atque iterum cibus. B.

Viande qu'on blasme, Cibus in crimen adductus.

Viandes mangées entierement, Accisæ dapes.

Vne sorte de viande faite de farine, eauë, miel, ou fourmage auec vn oeuf parmy, dequoy vsoyent les anciens en lieu de pain, Offa.

Toute sorte de viande en potage, Pulmentum, vel Pulmentarium.

Vne maniere de viande dequoy vsoyent les anciens en lieu de pain, faicte de farine, eauë, miel, ou fourmage, & oeufs cuicts ensemble, Puls pultis.

La viande des petis enfans, Pappa.

Acheter viandes, Opsonari.

Il a trop acheté de viandes, Nimium opsonauit.

Achept de viandes, Opsonatus, huius opsonatus.

Enuoyer des viandes qui sont sur table, De mensa mittere.

Accompagner de douces paroles & recreatiues les viandes qu'on donne à vn malade, Prosequi cibos voluptate carentes blandioribus alloquiis.

S'il y auoit quelque bonne viande chez moy, Si esset quicquam pollucti domi.

Apprester force viandes, Facere opulentum opsonium.

Apprester somptueusement viandes, Fercula luxuriosè struere.

Ie payeray, ou defrayeray toute la viande, Ego opsonabo.

L'estomach departit la viande à toutes les parties du corps, Digerit cibum stomachus.

Mettre la viande au bec, Cibum manu ad os afferre.

Soubtraire la viande, Deducere, aut Subtrahere cibum.

Seruir abondamment de viandes, Ampliter apponere.

Prendre viande, Cibum capere, vel capessere.

Digerer la viande, Cibos conficere, Peragere cibum.

Viandes qui ne sont point digerees, Crudi cibi.

Viande indigeste, Cibus imperfectus. B. ex Iuuenal.

Mettre la viande hors l'estomach, Depellere cibum de pectore.

Quand la viande nage en l'estomach, Fluctuatio stomachi.

Pleins de viande & assommez, Graues cibo.

Palais qui se cognoist en bonnes & delicates viandes, Eruditum palarum.

Qui a la garde de la viande, Cellarius.

Appartenant à la viande, Escarius.

Viander, c'est vn terme de Venerie, approprié aux seules bestes rousses pour dire paistre.

Viandy, c'est le pastis ou pasquis, où le Cerf & autres bestes rousses paissent.

Appartenant à la viande, Escarius.

viarron, Ville en Berry, Auaricum.

Vicaire, Vicarius.

Vice, Vitium.

Vn vice qui est quand vne personne baaille souuent, Oscedo oscedinis.

Quand il s'en faut quelque partie, c'est vn grand vice, Deesse aliquam partem mendosum est.

Vices couuers & cachez, Vicia infucata aut tecta.

Vices qui s'en sont allez auec le temps, Decursa aetate vitia.

Ce vice est à noter pour beaucoup de causes & raisons, Multis nominibus est hoc vitium notandum.

Vice notoire & manifeste, Certissimum & maximum crimen.

Cheoir en quelque vice, Delabi in vitium.

Souiller & gaster de vices, Contaminare vitiis.

Ils encourent le mesme vice, Idem vitium consequuntur.

Tous ont ce vice, Commune est omnium vitium.

Plein de vices, Vitiis laborans, Vitiosus.

Subiect à vices, Vitiis affectus.

Estre comblé de vices, Cumulari vitiis.

N'estre point entaché de vices, Abesse à vitiis.

Blasmer le vice d'aucun, Accusare vitium alicuius.

Reprendre quelque vice, Notare vitium aliquod.

Se garder de vices, A vitiis abstinere.

Cacher & couurir quelque vice, Obuoluere vitium.

Qui a quelque vice, Particeps vitij.

Delaisser vices, Ponere vitia.

Vicier & corrompre, Vitiare.

Vicieux, Particeps vitij, Vitiis affectus, Vitiosus, Vitiis laborans.

Vicieusement, Vitiosè.

Vicegerent, quasi Vices gerens alterius, Vicarius.

Viceroy, ou Viroy, Prorex, qua forma dicimus Propraetor & Proconsul.

Vicecomte, ou Vicomte, Procomes.

La Vicomté.

Vicinité, Vicinitas, Proximitas.

Victoire, Victoria.

Victoire dommageable, Nocentissima victoria.

La victoire est en bransle, Nutat victoria.

Victoire qui est venué fort à poinct, Peropportuna victoria.

Victoire où il n'y a eu personne tué, ou bien peu, Milite incruento victoria, Incruenta victoria.

Cette victoire là cousta beaucoup de sang aux Carthaginiens, Multo sanguine ac vulneribus ea Pœnis victoria stetit.

La victoire de toute guerre est incertaine, & peut estre autant à l'vn qu'à l'autre, Communis omnis belli Mars.

De la victoire ne s'est presque ensuyuy autre chose que haine entre les citoyens, Ex victoria bellica non ferè quàm est inuidia ciuium consecuta.

S'attribuer la victoire, Prendre le los de la victoire, Intercipere victoriam alieno labore quæsitam.

Emporter la victoire, Palmam accipere, Adipisci, Apprehendere, ferre.

Emporter la victoire de quelque guerre, Ferre principatum alicuius belli.

La victoire gist en cela, In hoc victoria consistit.

Apres que la victoire a esté arrestée & asseurée pour Sylla, Postea quàm victoria Syllæ constituta est.

Rapporter la victoire de quelque chose, Victoriam ex re aliqua ferre.

Rapporter telle victoire des ennemis qu'on impetre le triomphe, Triumphum deportare.

La victoire m'est eschappée des mains, Excidit è manibus victoria.

Nous auons la victoire, Victoria in manibus est.

Il a eu la victoire, Cessit illi victoria.

Il eut la victoire où il y eut beaucoup de gens tuez, Non incruentam victoriam retulit.

Tourner la victoire de sa part & costé, Victoriam secum trahere.

Victorieux, Victor, Compos victoriarum.

Estre victorieux, Victoriam habere, vel reportare, Palmam ferre, Potiri hostium.

Homme qui plusieurs fois a esté victorieux, & a emporté le pris, Plurimarum palmarum homo.

Victorial, Trophée victorial, id est, erigé en signe & memoire de la victoire.

Victuaille, pour vne armée, Commeatus.

Vidame, Vicarius domini, Prodominus.

La vidamie d'Amiens.

Viduité, Viduitas.

Vie, f. penacut. Vita. Vie vie geminé, c'est à dire, marchez marchez, hastez vous, prins de l'Italien, Via via. Et en fait de marine, vie signifie ladresse du port & de la barre, disans les mariniers, Boutez en la vie, c'est à dire, droict la barre & droict le port : Quant à la premiere signification, voyez Viure.

Toute sa vie il a esté bon, Frugi homo fuit omni vita. Liu. lib. 22.

Vieil, Annosus, Antiquus, Plenus ætatis, Senex, Vetus, Vetustus, Veteranus.

Il est ia vieil & ancien, Accedit ætas viro, Pergrandis est natu.

Vieil comme terre, Tout blanc de vieillesse, Situ vetustatis obductus. Budæus.

Cela est tout vieil, Obsoleuit iam ista ratio. B. ex Cicer.

Il est mesouan trop vieil pour faire ce mestier, Il est trop vieil pour se trouuer en bonne compagnie, & là où on se doibt resiouïr, Iam depontanus senex. Bud.

Si vieil ? Tantus natu ?

Qui est fort vieil & passé, Exactæ ætatis vir, Decliuis ætate, Affecta iam ætate vir, Exoletus, Confectus ætate, Persenex.

Fort vieil, & mal habillé d'habillemens deschirez & rappiecez, Obsitus annis & pannis.

Plus vieil, Senior.

L'homme des plus vieux qu'on sçauroit veoir, Summa senectute homo.

Deuenir vieil, Vetustatem capere, vel induere, Senescere.

Vne vieille femme, Anus.

L'aage d'vne vieille, Anilis ætas.

A la façon de vieilles, Aniliter.

Vieillot, Vetulus.

Vne vieillotte, Anicula.

Vieillart, Senex senis, Vetulus, Annosus.

Vn vieillart qui se trouue tousiours és assemblées, Concionalis senex.

Vn vieillart qui est sur le bord de sa fosse, Decrepitus.

Appartenant à vn vieillart, Senile.

Vieillesse, Ætas affecta, ingrauescens, præcipitans, præcipitata Senectus, Senecta. Vetustas, Senium.

Vieillesse quand l'homme est chenu, Canities.

Vieillesse est vne chose honeste, si elle n'est asseruagie à nulli, Senectus honesta est, si nemini mancipata est.


Grande vieillesse, Summa senectus.

L'authorité de vieillesse, & sa reuerence, grauité & estime, Authoritas senectutis.

Vne vieillesse qui est sur le bord de sa fosse, Præceps senectus.

Vieillesse fascheuse & ennuyeuse, Senectus infesta, aut grauis.

Se laisser emporter à sa vieillesse, & ne pouuoir plus rien faire, Senectuti succumbere.

En vieillesse, In senecta.

Venir, ou paruenir à vieillesse, Senectutem adipisci, vel attingere.

Passer sa vieillesse honorablement, Honoratam senectutem agere.

Abbatu de vieillesse, Affectus senectute.

Vsé de vieillesse, Confectus ætate.

Vieillissement, Seniliter.

Vne Vieille de quoy ioüent communéement les aueugles.

Vielle espece de poisson marin, Turdus.

Vn Vielleur.

vienne, Ville de Dauphiné, Vienna.

davlphin de Viennois.

vienne, Fluuius, Vigenna.

Vierge, Virgo.

Vne vierge serrée d'vn tissu ou autre chose depuis le fois du corps iusques aux mammelles, Vincto pectore virgo.

Ce n'est point vne vierge semblable aux vierges de nostre cité, ou de nostre païs, Haud similis virgo est virginum nostrarum.

Vierge qui ne peut trouuer party ne mary, pourtāt qu'elle est trop vieille, ou trop poure, Illocabilis virgo.

Despuceler vne vierge, Vitium pudicitiæ addere, Vitiare virginem, Deuirginare.

Rauir vne vierge, Virginem rapere, vel sustollere.

Violer vne vierge, Offerre vitium virgini, Pudicitiæ vitium afferre, vel addere.

Virginité, Virginitas.

Virginal, Virginalis, Virgineus.

Vieute, Cerchez Vil.

Vif, Viuus.

Vif, vigoreux, Vegetus, Viuidus, Acer.

Vif, ou qui vit long temps, Viuax.

Esprit fort vif, Ingenium viuidum, vel acre.

Images faites au vif, & naifuement, Expressa signa.

Resequer iusques au vif, Ad viuum resecare.

Viuement, Acriter.

Viuacité, Viuacitas.

Viuacité d'esprit ou de cœur, Acrimonia, Solertia.

Viuacité d'esprit, quand aucun sent incontinent & se doubte de quelque chose, Sagacitas.

Vigilance, Vigilant, Cerchez Veiller.

Vigilant & soigneux en ses affaires, Vigilans.

Vigile, Vigilia.

La vigile de Nœl, Pridie Natalis domini.

Vigne, Vinea, Vitis.

Ieune vigne, ou vigne nouuelle, Nouelletum, Malleolus.

Vigne sauuage, ou bastarde, Taminia, Labrusca.

Vignes de bon complant, Generosæ vites.

Basse vigne, Humilis vitis.

Vigne blanche, ou Couleurée, Bryonia.

Vignes couchées par terre pour produire nouueaux seps, Stratæ vires.

Vignes deschaussées, Adapertæ vites, aut ablaqueatæ.

Vigne fueillue, Vitis pampinosa.

Vignes estenduës à terre, Proiectæ humi vineæ.

Vigne eschalassée, Pedata vitis, impedata, statuminata, palata.

Vignes eschalassées, munies d'eschalas, Characatæ vineæ, vel pedatæ.

Vignes ordonnées par treilles à vne perche, Vniiugæ vineæ.

Vigne tortue, Vitis flexuosa.

Vigne pleine de cicatrices & comme rongneuse, Cicatricosa vitis.

Vigne qui est en friche, Vitis inculta.

Vignes resiouissantes, Lætificantes vites.

Vne sorte de vigne que les lieures aiment fort, Lageos.

Vne sorte de vigne sauuage croissant és saulsayes, Salicastrum.

Vne sorte de vigne, sur les raisins de laquelle il apparoit du petit poil blanc comme laine, Vites lanatæ.

Vne sorte de vigne à trois bourions, Trigemmis.

Vne sorte de vigne de laquelle le vin n'enyure point, Inerticula vitis.

Vignes qui viennent, toutes terres, Miscellæ vites.

Vigne plantée seulement pour en manger le raisin, Vitis ad escam deposita. Colum. lib. 3. cap. 2.

Vigne plantée pour auoir du vin, Vitis ad effusionem exposita. Colum. lib. 3. cap. 2.

Ces vignes conuiennent & se portent bien en toutes terres, Conueniunt hæ vites ad vel in quemuis agrum.

Les vignes couurent tout vn grand païs, Vineæ vnam faciem longè latéque contexunt.

Vigne branchue, Vitis brachiata. Colum.

Vigne couchée, Vitis prostrata. Colum.

Vigne deserte & delaissée, Vinetum quod longo situ exoleuit. Colum. lib. 3. cap. 11.

Les vignes croissent sans fin, Nullo fine crescunt vites.

La vigne croist en hauteur, Repit in altitudinem vinea.

La vigne qui croist fort haut, Masculetum.

Les vignes tendent & montent en haut, In sublime vites procedunt.

Vigne qui est desia en nature, Vinea iam constituta. Colum. lib. 4. cap. 27.

Vigne difficile & mal-aisée à venir, Vitis morosa.

Vigne à grosse souche, Vinea capitata.

Vigne qui a peu de seps, Caluata vinea.

Vigne testue, qui n'a que sa souche, & vn seul reiection, Vitis capitata. Colum.

Vigne qui est faite en treille, Pergulana vitis.

Vignes qui se tiennent sur leur sep, sans eschalas, Arbusculæ vites.

Vignes qui sont mariées aux arbres, Arbustiuæ vites, maritatæ.

Vigne qui iette trop de branches, Luxuriosa vitis.

Vigne qui se tourne en diuers costez, Flexuosa vitis.

La vigne qu'on coupe si auant qu'on n'y laisse que deux bourions, Bigemmis.

Vignes qui ont la couppe du bois rouge, Rubellæ vites, vel Rubellianæ.

Quand on plie les sermens en rond en les attachant à l'arbre, ou aux eschalas, Flexuræ vineæ.

Vignes à longues branches sortans de la racine droict en mont, non point d'vne souche, comme celle des treilles, Brachiata vitis.

Vignes qui portent deux raisins en vne queuë, Gemellæ vites.

Vigne qui est soustenuë de perches, Pergulana vitis.

Vigne qui est soustenuë de perches mises au trauers des eschalas, pour soustenir les ieunes vignes, Vinea cantheriata.

Quand la vigne est mal couuerte de fueilles & gastée du soleil, Carbunculatio.

Il te fournira de vignes en tout temps, Tibi olim sufficiet vites.

Montagne de vigne, Vinearius collis.

Planter vne vigne, Vitem instituere, vel ponere.

Planter la vigne tendre en terre chaude, Concredere vitem teneriorem calido solo.

Planter vne nouuelle vigne, Nouellare.

Vigne plantée par ordre, Ordinaria vitis.

Vigne plantée en eschiquier, Vineæ in quincuncem metatio. Colum. lib. 3. cap. 5.

Vigne plantée en vne montagne, Collina vinea.

Les vignes plantées loin l'vne de l'autre, par distance de la douziesme partie d'vn arpent, Vites vnciariæ.

Vn lieu portant de petis arbres portans la vigne, Rumpotinetum.

Qui plante vignes, Vitisator.

Vn plantier de vigne, Vitiarium.

Laisser croistre la vigne en grandes branches, comme en treille, Componere vitem in brachia.

Remparer & enclorre les vignes de peur que les bestes ne les gastent, Emunire vites ab iniuria pecoris.

Biner les vignes, Sarrire.

Prouigner vne vigne & peupler, Propagare.

Baisser la vigne & planter en l'enclinant par terre, Supplantare.

Coucher dedans terre la vigne, Deprimere plantam vel vitem in terram.

Coucher par terre le sarment qu'on laisse en la vigne, Præcipitare palmitem.

Appuyer la vigne, Adminiculare vitem.

Tailler la vigne, Vites auerruncare, castrare, desecare, detruncare, putare, rescindere.

Tailler la vigne à vn pied pres, ou enuiron de la souche, & la garder qu'elle ne se dilate par trop, Compescere vitem.

Il faut tailler la vigne qu'elle ne brache grandement, Vitis putanda est, ne syluescat sarmentis.

Vignes ne doiuent estre fumées, Stercus vitibus non est ingerendum, Vites non sunt stercorandæ.

Vignes qui ne sont point taillées, Imputatæ vineæ.

Esbourionner la vigne, Vitem pampinis spoliare.

Eschalasser vne vigne, ficher des eschalas en la vigne, Pedare vineam, Impedare, Palare, Statuminare.

Ordonner tous les sarmes qui sortent d'vn sep de vigne par ordre, en les liant en forme du ray d'vne rouë, Diradiare vitem.

Oster le sarment de la vigne, Compescere vitem.

Oster des fueilles de la vigne pour donner soleil au raisin, ou oster du ieune bois de la vigne qui est trop abondant, & empesche la nourriture du raisin, Pampinare.

Celuy qui oste les fueilles, ou ieune bois superflu en la vigne, Pampinator.

Ombre des fueilles de vigne, Pampineæ vmbræ.

Attacher la vigne à la treille, Lier la vigne, Adiugare vitem, Palmare.

Lier & attacher la vigne à quelque arbre, Maritare.


On lie les vignes à des arbres pour les faire monter en haut, Nubunt vites arboribus.

Lier la vigne à eschalas ou perches qui sont de trauers liées à d'autres perches fichées en terre, Iugare vineam.

Vne vigne attachée & liée au long & au large de la treille, Compluuiata vinea.

Vn lieu à lier la vigne à son eschalas, Capistrum.

La vigne panche ou tombe en terre, Fertur ad terram vitis.

Compter à ses vignes l'argent qu'on employe pour les façons, auec l'esperance de le recouurer, ensemble du profit par dessus, Nomen cum vineis facere.

Corrompre les vignes, Corrumpere vites.

Vigne qui est rompuë & esclattée, Vitis laniata scabratáque.

Empescher que la vigne ne bourionne, Compescere vitem.

Ne tenir compte de sa vigne, Vineam derelictui habere.

Tout ce que la vigne iette premierement, Primitiæ vitis.

Le bras & le sep de la vigne prochain de la souche, Duramen & Duramentum.

Ieune bois de vigne auec sa fueille, Pampinus.

Le vieux bois de la vigne, Palmes.

Le bois de la vigne qui demeure, & le bourion, quand on la taille, Sarmentum.

Le bourion ou bouton de la vigne, Gemma.

Les branches par lesquelles la vigne monte, Scamna.

Les nouuelles branches des vignes, Caules vitis.

Les longues branches de la vigne comme és treilles, Brachia.

Le col de la vigne, Ceruix vitis.

Cela qui demeure sur le col d'vn sep de vigne apres qu'elle est taillée, où sont laissez deux ou trois bourions, Custos.

La fueille de la vigne qu'aucuns appellent Pampre, Pampinus, Folium vitigineum.

La iambe du sep de la vigne, Grus vitis.

Le pleurement des vignes, Lachrymæ vitium.

Le reietton qui croist entre la fourchure de la vigne, Focaneus palmes.

Vn reietton du serment de la vigne qui nouuellement naist & croist par chacun an, Colis huius colis.

Le bout de la souche en la vigne, Caput vitis.

Les grosses & plus enleuées parties de la souche de la vigne, Vitis torosa.

Sep de vigne de la grosseur d'vn doigt, Dactylis.

Les derniers seps d'vne vigne, Antes antium.

La grosse & vieille tige & souche de la vigne, Iuniculus iuniculi.

Berceau de vigne, Arcella vitis.

Serpettes qui seruent à tailler la vigne, Falces vineaticæ, aut vinitoriæ.

Vigneron, Vinitor.

Vn instrument de fer seruant à vn vigneron pour houer, ayant deux fourcherons, Capreolus.

Vignoble, Vinetum.

Vignoble qu'on houe tous les ans, Vinetum restibile.

Vne sorte de vignoble sur petis arbres, Rumpotinum.

Vn païs à vignoble, où il y a force vignes, Regio vitifera.

Vignettes, & fleurs en liures enluminez, La taille, La drapperie, Le fueillage qu'on fait en menuiserie ou pierre, Achanti, Volutæ, Helices. Possunt etiam dici viticulæ, & Encapi, & Frondes fructuariæ, & Thyrsi. B.

Vigneter.

Vigueur, Vigor, Neruositas.

Estre en sa force & vigueur, ou en sa fleur, Vigere, Florere.

La vigueur & virilité du bon regime & gouuernement d'vne cité, Succus ciuitatis.

La vigueur que retiennent les descendans de la bonté de leurs ancestres, Generositas.

Qui est en vigueur, Vigens.

Ville qui est en sa vigueur, Vrbs adulta.

Oraison qui n'a point de vigueur, force ne vertu à esmouuoir, Iacens oratio.

Remettre en vigueur & en nature, Recreare, Refouere, Focillare, Refocillare.

Reuenir en vigueur, Eualescere.

Plein de vigueur, Viuidus.

Qui pert sa vigueur, Deflorescens.

Vigoreux, Viuidus, Neruosus, Vegetus.

Dire vigoureusement, Neruosè dicere.

Vil, Vilis.

Vendre à vil pris, Vili vendere, Malè vendere.

Chose vile & basse, Abiectum & humile.

Qui fait toutes choses viles pour argent, Homo sordidus.

Vileté ou Vieuté, bon & grand marché de toutes choses, Vilitas.

Par la vileté de la personne, Propter hominis sordes.

Vilain, Espece de poisson, voyez Munier.

Vilain, Illiberalis, Semble qu'il vient de Vilis, ou de Villa.

Vilain & meschant, Impurus, Turpis.

Aucunement vilain, Subturpis.

Vilain exemple, Fœdum exemplum.

Vilainement, Fœdè, Impurè, Illiberaliter, Indignè, Spurcè, Turpiter.

Vilener & enlaidir, Deturpare.

Vilener & deshonorer aucun de parole, Fœdare aliquem appellatione.

Vilener vn ambassadeur en chose concernant le fait de son ambassade, Verbo violare ius legationis.

Vilenie, Impuritas, Probrum, Turpitudo.

Vilenie & ordure, Sordes, Colluuio.

Vilenie & chicheté, Illiberalitas, Siccitas.

Vne personne pleine d'ordure & de vilenie, Lutulenta persona.

Commettre quelque vilenie, Turpitudinem suscipere.

Vilenaille, id est, Truandaille, Fæx populi.

Vilipender, Mespriser, peu estimer, Aucunesfois c'est diffamer, Despriser.

Village, m. penacut. Est vne quantité de fermes & mestairies au proche & ioingnant les vnes des autres, Villarum vicinia ac quædam quasi coagmentatio, pagum dices ea ratione, à voce Græca πήγρμι. Et est vn mot moitié Latin moitié François : car le chef est de ce mot Latin Villa, & la queuë est Françoise : car telles terminaisons sont Françoises, comme en peage, appanage, rauage, vsage, paßage, combien que l'Espagnol l'ait auβi disant Omenaje, Seluage, & l'Italien Villaggio. Il y a difference entre Hameau & Village : car le Hameau, n'est que de peu de maisons champestres & non s'entretenants : mais le Village est de grande quantité de maisons & s'entretenants, & ayants marque de ruës, carrefours & places, ce que le Hameau n'a pas. Aucuns disent qu'il est tiré du Latin, quasi Villagum, Agit enim siue æmulatur vrbem. Il ressemble aucunement à la ville.

Villageois, m. acut. Est celuy qui habite au village, Rusticus, Villicus.

Villageoise, f. penac. Est celle qui habite au village, combien que le François prenne plus generalement ces mots pour tous ceux qui exercent le labour demeurants aux champs.

Village, Vicus ruri, aut Vicus rusticus.

Petit village, Viculus.

Vn gros bourg ou village, quasi comme vne ville, Comopolis. B.

Qui demeure au village, Vicanus.

Homme de village, ou des champs, Rusticus.

Maistre d'vn village, Magister vici.

Par villages, ou par ruës, Vicatim.

Vn villageois, Rusticus, Paganus, Vicanus.

En villageois, Rusticè.

Ville, ou Cité, Oppidum, Vrbs.

Grande ville qui auoit plus d'authorité en la Gaule Belgique, & estoit plus peuplée que les autres, Ciuitas magna, & inter Belgas authoritate ac hominum multitudine præstans.

Ville où il n'y a pas gens fort riches, Oppidum tenue.

Ville où il n'y a personne qui la defende, Vacuum ab defensoribus oppidum.

Ville capitale, Caput regni, Metropolis.

Vne ville franche, Vrbs libera.

Ville aisée à estre prinse des ennemis, Obuia vrbs inimicis.

Ville prinse d'emblée, Intercepta vrbs. B. ex Liu.

Ville forte & puissante, Præualida vrbs.

Ville située en cœur de païs, & loing des ennemis, Vrbs in sinu pacis posita, in medio regni gremio sita, à finitimis disiuncta. Budæus.

Ville pleine de gens, Vrbs celebris & copiosa.

Ville obligée par conuentions, Alligata fœdere ciuitas.

Ville feruë & touchée de rage, Ciuitas rabie contacta.

Vne ville qui est creuse par dessoubs, Pensilis vrbs.

Ville qui est située sur la coste d'vne montagne, Vrbs supina.

Vne ville estant deuant nos yeux, Subiecta oculis vrbs.

Villes où il y a beaucoup de tours, Vrbes turritæ.

Ville de laquelle on peut aiséemet auoir viures, & autres commoditez, Opportunissima vrbs portu.

Cette ville la obeit au Roy, Paret oppidum illud Regi.

Villes ayans alliance par amitié, Amicæ ciuitates.

Faire chose dont la ville en soit loüée & honorée, Perferre laudem in vrbem.

Estre en la ville, Esse ad vrbem, vel In vrbe esse.

Qui demeure en la ville, Oppidanus, Vrbanus.

Qui est de ma ville & cité, ou païs, Popularis, vel Ciuis meus.

Il est de cette ville, Ciuis hinc est.

Il est de nostre ville, Ciuis meus est. B.

Bastir & fonder vne ville, Constituere oppidum.

Laisser la ville de Rome, Excedere Roma.

Combatre vne ville, Oppugnare vrbem.

Destruire vne ville tout à fait, Vrbem funditus sustollere, Excidionem facere oppido.


Prendre vne ville, Vrbem accipere.

Tenir vne ville & l'auoir de son party, Vrbem aliquam tenere.

Garder vne ville, Custodiam vrbis agere.

Recouurer vne ville, Recipere vrbem.

Purger vne ville, Purgare vrbem.

De ville en ville, Municipatim, Oppidatim.

Appartenant à la ville, Vrbicus.

Qui sent sa bonne ville, Vrbanus. B. ex Cicer.

Robbe qui sent sa petite ville, Oppidana vestis, Oppidanæ elegantiæ vestis. Bud.

Vilette, Oppidulum.

Vilotter, Discursare.

Vn villotier, Emansor, Erro, Ambulator.

Deuenir villotier, Correpere intra murum.

Vne villotiere, Ambulatrix.

Ville, f. penacut. Est vne espece de tariere longue, dont le manche est en potence, seruant aux tonneliers à percer les douues par sus le iable a mettre les cheuilles qui retiennent les bouts de la barre des tonneaux, parquoy ils l'appellent auβi Barroir. Le diminutif duquel est Villete, petite ville, Terebellum.

Villebrequin, Est vn instrument de fer seruant à faire trou & perceure en bois à mettre menuës cheuilles, estant emmanché de bois, non pas couché par trauers & en potence ainsi, qu'est le manche de la tariere, ains debout courbe au milieu à la façon d'vn Lamed Hebrieu, laquelle courbeure est l'empoigneure, laquelle tournant en rond fait entrer le fer dans le bois & le percer. On le peut dire vne espece de Tariere, & le rendre par Terebellum, auβi est il diminutif de ville : comme de Iosse Iossequin, de Ian Ianequin.

Les Villes, ou fleaux, ou tendons de la vigne, dequoy elle s'agrappe & se tient à quelque chose, Capreoli vitium.

Villette, ou foret, voyez Foret, & Ville.

Villote, f. penacut. Est vn petit meulon de foin desia seche, dont de plusieurs on fait vne meule de foin, Parua fœni meta. Car on assemble au pré le foin premierement en villotes, puis d'icelles on faict la meule.

Vin, m. monosyll. Est la liqueur des raisins apres qu'ils sont foulez ou pressurez. Car au parauant cela on l'appelle Moust, par distinction d'auec le moust deuenu plus clair & faict vin, qui est la difference que Pline semble auoir donné à entendre au liur. 23. chap. 1. Toutesfois le François, nomme vin le moust mesme, Vinum. Duquel mot le susdict François, & Vino Espagnol & Italien descendent, & tous ensemble de οίνοζ Grec.

Vin delicieux, Lene vinum.

Ce vin là est aigre, Acet vinum illud.

Vin dur & aspre, Asperum vinum, Austerum vinum.

Vins fort rudes & aspres, Vina torua.

Vin rebelle, ou reuesche, Vinum ferum. B.

Ce vin fait mal à la teste, Hoc vinum tentat caput. B.

Vin chenu, Mucidum vinum.

Vins de Bourgongne en nombre pluriel, sont par l'ordonnance, ceux qui sont d'amont le pont de Sens, des païs d'Auxerrois, de Beaune, & autres d'icelles contrées auallants par la riuiere d'Ione, & de tel nom sont ils marquez à la difference des vins Francois, voyez Vins François.

Vins François en pluriel, sont appelez par l'ordonnance ceux qui croissent aual le pont de Sens, & des creus de Seine, la vieille Marne, de Paris, & au dessoubs en auallant l'eauë, & de la riuiere d'Oise, & aux enuirons desdites contrées, estans marquez de tel nom à la difference des vins de Bourgongne, voyez Vins de Bourgongne.

Ces vins là sont de garde, Vetustatem ferunt vina illa.

Vin qui se garde tout au long de l'an, Vinum perenne, vel vinum perennans. B.

Ces vins là ne sont point de garde, Cedunt annis vina illa.

Ce vin se veut boire, Hoc vinum promi se postulat. Budæus ex Varr.

Vin qui n'est pas en sa boitte, Vinum nondum promedum ad vsum. Budæus.

Vin qui se passe, Vinum fugiens.

Vin blanc, Album vinum.

Vin cleret, Rubellum vinum.

Vin cleret, ou paillet, Vinum heluolum.

Gros vin rouge & espez, Atrum vinum.

Vin cuit tellement qu'il n'en demeure que la tierce partie, Sapa sapæ, Vinum feruefactum.

Vin cuit iusques à la consomption de la moitié, en sorte qu'il soit venu à l'espesseur de miel, Defrutum.

Faire du vin cuict, Defrutare.

Vaisseaux où l'on fait du vin cuict, Vasa defrutaria.

Vin qui a bouilli, Feruefactum vinum.

Vin poussé ou moisi, Vappa, Mucidum vinum.

Vin qui est tousiours en la grappe, Vinum pandens.

Vin de pressoirage, Circumcidaneum mustum, Vinum tortiuum, Vinum torcularium.

Vin pur sans eauë meslée parmy, Vinum meracum.

Vin vn peu fort, auquel on n'a pas mis beaucoup d'eauë, Vinum meraculum.

Vin dedans lequel il y a de l'eauë, Vinum dilutum.

Vin miellé, Mulsum.

Vin qui sent la fumée, ou qui a le goust de fumée, Vinum resipiens virus fumidum.

Vin qui sent le terroir, Vinum resipiens virus terrenum.

Du vin dedans lequel il y a du poyure meslé, Vin poyuré, Vinum piperatum.

Vin dedans lequel il y a de la myrrhe meslée, Myrrinum vinum.

Vin dedans lequel il y a de la resine meslée, Vinum resinatum.

Vin dedans lequel il y a du meurte meslé, Myrtidanum vinum, Myrtites vinum.

Vin de fenouil, parmy lequel il y a du fenouil, Marathrites vinum.

Vin hypocras, Aromatites vinum.

Vne sorte de vin fait de moust & de miel, Nectar nectaris.

Vne façon de vin espicé, duquel on vsoit le temps passé, comme à present est l'hypocras, ou cleré, Murina, vel Myrina.

Vin muscat, Apiana vua, Apianum vinum.

Vin fait soubs le pied, ou mere goutte, Vinum lixiuum, Protropum vinum.

Vin fait des premiers raisins meurs, Præliganeum vinum.

Vin dedans lequel il y a du thym meslé, Thymites vinum.

Vin fait de marc auec de l'eauë parmy, Floces flocum.

Grande quantité de vin, Maximus vini numerus.

Petit vin, Cibarium vinum.

Vin de despense, Lora loræ, Vinum acinaceum, Fæcatum vinum, Vinum operarium.

Vin qu'on a recueilly és montagnes, Collina vina.

Vin qui fait aller au retraict, Vinum aluum mouens.

Vin qui est és muis, Doliare vinum.

Chasque vin a sa boisson & sa saison à le boire fort gratieuse & amoureuse, Sua cuique ætas vino gratissima.

Les vins apres qu'ils ont esté tournez, reuiennent en leur premier estat, Restituuntur sibi vina.

Les vins se passent de vieillesse, Euanescunt vetustate vina.

Le vin s'en va, Vinum effluit.

Chasque vin a sa seue, Sua cuique vino saliua.

Quand le vin est en sa boitte, Media ætas vini.

Aualer du vin en la caue, Deprimere vinum in cellam.

Qui ne boit point de vin, Abstemius.

Bailler à boire vin aux malades, Vinum ægrotis adhibere.

Bailler vent au vin, Ventilare vinum.

Garder vin pour l'arriere saison, In vetustatem vinum seruare.

Il hait le vin, Tædio venit ei vinum.

Laisser rasseoir vn vin & reposer, tant que le gros descende en fond, & le cler & pur demeure dessus, Defæcare vinum.

Mistionner le vin, Vinum concinnare.

Oster le vin à aucun, Vinum alicui circumcidere.

Renouueler le vin, Ætatem vino adimere.

Reposer son vin, Obdormire, vel edormiscere crapulam, aut exhalare.

S'abstenir de vin vn iour, Vino in vnum diem temperare.

Sentir le vin, Vinum redolere.

Traicter le vin, & en auoir soucy en le contregardant qu'il ne se tourne, ou se gaste, Nutrire vinum.

Petit vin, Villum.

Addonné au vin, ou qui est sur le vin, Vinosus.

Il ressemble & retire à la couleur du vin, Vini colorem reddit.

Le vin des varlets, Le vin des clercs, Accessio, vel Accessiones.

Qui a le goust vineux, le goust de vin, Succus vinosus.

Vinot, Petit vin, Villum.

Vn vinotier, Vinarius.

Vinaigre, Acetum.

Vinaigre fort, ou Force de vinaigre, Asperitas aceti.

Vinaigrettes. Acetaria.

Vindicatif, Accerrimus vltor, vel vindex, Auidus vindictæ, vel vltionis.

Vindicte, id est, Vengeance, Vindicta, Vltio.

Vinette, ou ozeille sauuage, Cantherinum lapathum, Rumex, Oxalis.

Vingt, Viginti, Viceni, Bis deni.

Vingt fois, Vicies.

Vingthuit fois, Duodetricies, Duodetriginta.

Vingt ans, Bis deni anni.

Vingtiesme, Vigesimus, aut Vicesimus, Vicenarius.

La vingtiesme partie, Vigesima vigesimæ.

Il me rendit le vingt & vniesme iour, Altero & vicesimo die reddidit.

Vingt & neufiesme, Vndetrigesimus.

Violent, Violentus.

Vn son violent, Excitatus sonus.

Violenter les loix, Ronsard. C'est leur faire violence, les violer, Violare leges.


Violence, Violentia, Vis.

La violence & cours d'vne oraison, Incitatio orationis.

Faire violence à aucun, Vim & manus alicui inferre, vel afferre, Facere vim alicui.

Oster par force & violence, Per oppressionem eripere.

Auec violence & force, Violenter.

Estre ietté hors de la ville par quelque violence, Aliquapiam vi pelli ex vrbe.

Sentence ou iugement donné par violence de iuge, qui a estonné la partie ou les tesmoings, Res per impressionem iudicata. B.

Violemment, Violenter.

Violer vne fille, Violare, Contemerare, Offerre vitium virgini, Vim virgini afferre, Pudicitiam virginis imminuere, Comprimere virginem.

Violer le droict, Ius torquere, vel confringere.

Violer & rompre la loy, Legem tollere, Perrumpere legem.

Violer & gaster choses sacrees, Temerare.

Chose qu'on n'ose violer, Sancta res.

Qui n'est point violé, contaminé, ne souillé, Intemeratus.

Violation, Violatio.

Violateur, Violator.

Violet, Amethystinus color, Violaceus, Ianthinus.

Violet fait de ius de poisson qu'on appelle Murex, Conchylium.

Teindre en violet, Tingere conchylio.

Certain ius que le poisson nommé Murex a en sa bouche, duquel les anciens teignoyent en couleur violette, Conchylij succus.

Qui teint en violet, Violarius.

Violette, Viola, Leucoïon.

Violettes iaunes, Violæ luteæ.

Violette blanche, Viola alba.

Violette de Mars, Viola muraria, ou purpurea, ou Martia, à mense Martio.

Violettes des matrones, Viola matronalis.

Violier, Violarium.

Violles, Viollons.

Viorne, Viburnum.

Vipere, Vne sorte de serpent, Vipera.

Vire, f. penac. Est vne espece de traict d'arcbaleste, lequel tiré vole comme en tournant.

Virer, act. acut. Est tourner comme en rond, & semble venir de Gyrus, ou de Gyrare, par mutation de g, en u, Vertere in circulum, on y adiouste quelquesfois ce verbe Tourner, & dit on par plus grande emphase, Virer & tourner, & par contreposition, Tourne-virer, Circulo atque adeo in gyrum agi, Circulo conuerti.

Virement, Gyrus, rectiùs. Vireuolte, ou Vireuoulte.

Vireton, m. acut. Est vne espece de traict, & semble estre diminutif de Vire.

Vireuolter, ou Vireuoulter, neutr. acut. Est se tourner en voulte, c. en rond, estant dit Voulte, ce que l'Italien dit Volta, c. vn rond, par ce que de là où commence le cercle, là il tourne pour s'acheuer, Circumagere se. Et est composé de Virer & Volter, l'vn naif François, l'autre naturalisé.

Vire-voulte, f. penacut. Est le tour qu'on fait de son corps en rond, Circumactio corporis. Et est composé de Vire, qui est pur François, & Volte estranger.

Virginité, Virginal, voyez Vierge.

Viril, Virilis.

Virilement, Viriliter.

Iuger virilement & ne rien espargner, Se iudicem acrem præbere.

Vne Virole, Carchebus ex Vitru. Annulus est ferreus, qu'on met au bout de quelque manche ou autre chose de bois, à fin qu'il ne se fende.

Vis de pressoir, ou de maison, à monter par degrez, Cochlea. Semble qu'il vient de Virer, id est, Tourner.

Vis à vis, Contrà, Aduersum, Ex aduerso, In aspectu, E regione, Ex aduersum, Aduersus, In conspectu.

Il est vis à vis d'orient, Spectat orientem.

Vis, id est, Visage.

Le Visage, Facies, Vultus.

Laid visage de femme, Improba facies mulieris.

Vn visage riant, contenance posée & attrempée, qui n'est point esmeu, Tranquilla frons.

Faire bon visage, Nulli lædere os, id est, omnibus arridere. Bud. ex Terent.

Visage d'vn homme hardy, Strenua facies.

Visage d'appelant, Visage triste & soulcié, ou chagrin, Vultus rei comperendinati vel ampliati, Vultus appellatoris. B.

Visage de pressoirier, Homo mustulenta & Sileni facie. B.

Le visage se rapporte bien aux paroles de l'homme, Cosentit vultus cum oratione hominis.

Visage qui est à demy palle & demy rouge, Confusum os.

Vn homme à deux visages, qui ne tient point ses promesses, Ambiguæ fidei vir.

Mot à deux visages, ou à deux ententes, Anceps dictum. B.

Vn faux visage & masque, Persona, Larua.

Qui a vn faux visage, Laruatus, Personatus.

O le beau visage ! O faciem pulchram !

La forme du visage, Oris species.

Le traict du visage, Filum.

Changer de visage, Mutare vultum.

Vn homme qui change de visage quand il veut, Vertumni facies. Budæus.

Ie luy diray à son visage, In os coram id ei dicam. B. ex Terent.

Tu reprens mes faits à mon visage, Tu mea facta apud me reprehendis. B. ex Quintil.

Estre couché sur son visage, Cubare in faciem.

Ietter au visage, In oculos compingere.

Monstrer par son visage & par sa mine, sa fantasie & affection, Præ se ferre.

Ton visage monstre vn ie ne sçay quel grand mal, Vultus tuus nescio quod ingens malum præfert.

Il tient le party de Scaurus, on doubte s'il le fait de cœur, ou s'il en porte seulement le visage, ou fait le semblant, Scauro studet, sed vtrum fronte an mente, dubitatur.

Oser regarder quelqu'vn au visage, Vultum alicuius sustinere.

Qui ressemble de visage à aucun, ou auβi de meurs, Similis.

Presenter son visage aux coups ou à iniures sans dire mot, Os tacitum præbere.

Femme de beau visage, Fœmina bona forma.

Viscosite, Lentor.

Visqueux, Lentus, Viscidus, Glutinosus.

Viser bien droict, ou frapper dedans le blanc, Collimare.

Qui ne vise point à l'aduenir, Improuidus.

Auoir les mains & les yeux visans au blanc, Collimare manum & oculos.

Visée, Collimatio.

Visible, Visibilis, Plin. Cadens sub aspectum. Cic.

Il semble visiblement que, &c. Res erat proximè speciem muros oppugnantium. B. ex Liu.

Visiere, Que des Essars en son Amadis appelle souuent veuë, est la part anterieure du heaulme par où l'homme d'armes iette sa veuë, comme par vne fente ou meurtriere. Et en fait de nauires, visiere est vne petite ouuerture faite en triangle en la planche du plat bord du chasteau deuant & entre chasques deux fenestres d'icelle, pour par icelle visiere passer l'emboucheure ou poincte de la haquebute tant seulement pour en tirer par ledit endroict. Laquelle visiere est auβi appelée meurtriere.

Vision, Visio, Visum, Phantasia.

Vne vision du ciel, Oblata cælestium species. Liu. C'est comme quand les anges s'apparoissent, ou semblable.

Vision qu'on voit en dormant, Insomnium.

Faulse vision & semblance, Phantasma phantasmatis.

Visiter quelqu'vn, Visere, Conuisere, Inuisere, Interuisere, Visitare.

Visiter quelque chose, Perlustrare oculis, Recognoscere, Inspicere. Budæus.

Visiter sa prouince, Obire prouinciam suam. B. ex Cic.

Faire visiter, Perlustrare oculis alienis. B.

Les visiteurs, Spectatores, Inspectatores. B.

Visitation, Visitatio.

Hantement de gens, ou visitation & assemblement d'hommes, Congressus.

Viste, & soudain, Citatus, Incitus, Ocyor, Rapidus, Volucer, Pernix, Agilis.

Plus viste que le mot, Plustost fait que dit, Citius dicto.

Ayant acheué son chemin plus viste que personne ne pourroit estimer, Celeriter, contraque omnium opinionem confecto itinere.

Qui va viste en besongne, fin & cault, Versutus.

Vistement, Actutum, Citatim, Ocyssimè, Dictum factum, Perniciter, Properè, Rapidè.

Qui va vistement, Citus.

Il va vistement de là en l'autre costé, Transuolat inde in alteram partem.

Ils sont allez fort vistement, Ils se sont fort diligentez, &c. Strenuè me hercule isti, &c.

Respondre vistement, Memoriter respondere.

Vistesse, Mobilitas, Rapiditas.

Vit, m. Est le membre genital de l'homme, qu'on nomme moins vergoignéement la verge, Veretrum. Sueton. in Tiberio. Duquel mot Latin il semble estre tiré, ou de βύττοζ, qui signifie la partie honteuse de la femme : on par ce que le dit βύττοζ, vient de βύω, auβi Grec, qui signifie boucher, Obturare, Infarcire, re aliqua indita obstruere. Les Grecs par vocable modeste, commun à l'homme & à la femme, l'appellent αιδοίον, à l'imitation duquel mot, les Latins disent, Pudenda & verenda, & nous les parties honteuses.

Vit de chien, ou de prestre, Vne herbe dite ainsi, Aron, vel Aros. Les Apoticaires la nomment Iarrus.

Vit de coc, voyez Becasse.

Vits de gouuernail sont six gros crocs de fer en façon d'agraffes d'vn pied


& demy de long attachez au gouuernail du nauire, auec grosses bandes de fer & clous de carauelle, lesquels entrez dans leurs femelles, qui sont six gros anneaux de fer cousus à l'arcasse, auβi à mesmes bandes & cloux, portent & maintiennent le gouuernail. L'Espagnol les appelle Machos, c'est à dire Masles, tout ainsi que lesdits anneaux Hembras, c'est à dire Femelles, dont la raison est assez euidente.

Vital, Vitalis.

Vitier, Vitieux, voyez Vice.

Vitre, ou voirriere, Fenestra vitrea, Speculare specularis, Vitrea vitreorum.

Vitrer vne chambre, ou galerie.

Galerie vitrée.

Vitrier, Vitriariu

Vitriol, ou Couperose, Chalcanthum, Atramentum sutorium.

Vituperer, & blasmer, Vituperare.

Estre vituperé, Venire in vituperationem.

Vitupere, ou Vituperation, Vituperatio.

Vituperable, Vituperabilis.

Vitupereur, & blasmeur, Vituperator.

Viuacité, Viuement, Cerchez Vif.

Vn Viuandier, Cupedinarius, Annonarius, Macellarius.

Viuandiers qui amassent viures, Annonæ structores.

Viuandier qui porte du grain au camp, Suffarraneus.

Viuandiers de la Cour, Annonarij aulæ comites. B.

Faire valoir le mestier des viuandiers, Adiuuare macellario. Bud. ex Sueton.

Vne Viue, Nom de poisson de mer, Viua, Draco marinus.

Vn Viuier, ou estang, Ichthyotrophium, Piscina.

Viuiers & fosses de poissons aupres de la mer, où on les sale, Cetariæ, vel Cetaria.

Viure, Viuere, Peruiuere, Ætatem agere, siue degere, Auras vitales carpere, Vitam agere, agitare, colere, incolere, degere, ducere, tolerare, Animam trahere, Esse in vita, Inter homines agere, Ducere spiritum, Frui, Vita frui, Communi spiritu frui.

Viure auec aucun, Conuiuere.

Tant que ie viuray, Dum anima spirabo mea, Dum viuam.

I'espere que ie seray en ta grace tant que nous viurons, Spero æternam inter nos gratiam fore.

Laisser viure quelqu'vn, Lucis vsuram dare alicui.

Vouloir viure pour bien faire, Virtute in vita retineri.

Ne vouloir plus viure, Vitæ renuntiare.

Il est deliberé de ne plus viure, Abrupit vitæ blandimenta. Bud. ex Tacit.

Pour viure, Ad victum, vel Ad vitam.

Viure entierement & sans reproche, Integerrimè vitam agere.

Viure eternellement, Æuum agere cum Deo in cælo.

Viure tout le temps de sa vie sans aucune maladie, Vitam sine vllo corporis languore traducere.

Viure chichement, Se parcè habere, Siccè viuere.

Viure à la maniere d'aucun peuple, Mores populi alicuius colere.

Vouloir viure comme les autres, Redigere se in ordinem, De principibus & magnatibus dicitur, qui ciuili iure viuere volunt. Budæus.

Viure comme les bons, Viuere instituto bonorum.

Viure selon la discipline de bien viure, Persequi vita disciplinam rectè viuendi.

Viure selon Dieu & raison, Ex æquo & bono facere.

Viure à son plaisir, Obsequium animo sumere, Indulgere genio.

Viure à sa fantasie, & à son plaisir, Suis auspiciis viuere. Bud. ex Virgil.

Viure dissoluement & yurongner, Bacchanalia viuere, Bacchari, Perbacchari.

Viure prodigalement, Nepotari, Luxuriosè viuere.

Viure de proye & rapine, Rapto viuere, vel ex rapto.

Viure de larrecin, Furtis quæstum facere. B.

Viure en solicitude, Agere vitam in solicitudine.

Viure sans soing & sans soulcy, Negligentius viuere.

Viure en esperance, Animam in spe trahere, Viuere in spe.

Viure en repos & sans fascherie, Tranquillum & otiosum spiritum ducere.

Viure en paix, Pacem agitare.

Ils viuent en paix, Congruunt inter se concorditer.

Viure en langueur, Miserum spiritum trahere.

C'est tant, ou tout ce qu'il peut faire que viure, Il vit à grand peine, Tolerat vitam, Vix diurno quæstu propulsat famem. Bud. ex Curt.

Ie prie à Dieu qu'il viue, Deum quæso vt sit superstes.

Pourueu que ie viue, Mecum modò vita supersit.

Quand il viuoit auec les hommes, Quum inter homines esset.

Quand il viuoit en Athenes, Quum ætatem ageret Athenis.

Poissons qui viuent en eauë doulce, Pisces dulcis vndæ tolerantes. Pisces fluuiatiles.

Il a vescu iusques à, &c. Vsque ad adolescentiam meam processit ætate.

S'il eust vescu, Si vita suppeditasset.

Il a vescu cent ans, Ad centesimum annum vitam produxit.

Auoir vescu sans reproche, Sui memoriam inustam consecrauisse, Budæus.

Homme viuant, Viuens, Viuus.

Homme viuant & mourant, Castor & Pollux, B.

Viuant & voyant, Viuus & videns.

Toute chose viuante qui a corps sensible, Animal animalis.

Viuoter, Victitare, Propulsare famem quæstu diurno, Budæus ex Curtio.

Le viure, Victus, huius victus, Cibarium.

Les viures d'vn chacun iour, Diarium. Alciat. in l. inter donum. ff. de verbor. signif. Diaria alimenta, cibaria diaria.

Les viures d'vne année, non seulement de blé, mais auβi d'autre chose, Annona.

Cherté de viures, Caritas annonæ, Arctior annona, Acris annona, Annona cara, Difficultas annonæ, Durior annona, Grauitas annonæ, Annona grauis, Incendium annonæ.

Les viures encherissent de iour en iour, Annona ingrauescit.

Les viures n'estoyent gueres à meilleur marché que deuant, Annona haud multum laxauerat.

Encherir les viures d'vne année, Excandefacere annonam, Augere pretia annonæ.

Faire abbaisser le pris des viures, Leuare annonam.

Receler les viures, ou les faire encherir, Comprimere annonam.

Il y a des viures en ceste contrée pour l'heure presente, mais non pas pour durer, Hæc regio præsentis copiæ est non perpetuæ, Liu. lib. 23.

Il auoit des viures autant que deux autres, Duplas consequebatur annonas.

Les viures & prouisions peur vne armée, ou autre multitude, Munition de viures, Commeatus.

Viures pour chaque mois, Menstrua cibaria.

Les viures d'vne année ne sont point à pris, si ce n'est que, &c. Annona pretium, nisi in calamitate fructuum, non habet.

Coupper les viures aux ennemis, Intercludere hostes commeatibus, Re frumentaria hostes intercludere, Cæsar.

Vie, Vita, βίοζ.

Ma vie, mot de flaterie, Mea vita.

Vie actiue, Actuosa vita.

Bonne vie, Bien te soit, Pax.

Vie austere, comme des Ermites, Asper victus, Vita arida.

Poure & sobre vie, quand on vse des viandes de petite valeur & poures, Vita tenuis.

Vie abandonnée à toute meschanceté, Licentior vita.

Vie desplaisante, Vita acerba.

Vie attentiue & qui s'assubiettit, Attenta vita.

Vie contemplatiue, Vita theorica & contemplatiua, B.

Estimer toute la vie bien heureuse, n'estre autre chose que de faire grande chere, Omnia quæ ad beatam vitam pertinent, ventre metiri.

La vie des hommes bien reglée resiouit, Vita hominum disposita delectat.

Vie innocente, Candida vita.

La vie passée, Acta vel Anteacta vita.

Vie remplie & farcie de toute sorte de volupté, Conferta vita voluptatum omnium varietate.

La vie de gens qui n'ont charge que d'eux mesmes sans aucune office publiq, Vita priuata.

La vie de Pierre ne tient plus qu'à vn filet, Pendēt spe extrema salus Petri.

Vie d'homme non marié, Cælebs vita, Cælibatus.

Vie d'homme qui ne bouge de sa maison, Vita vmbratilis & delicata.

Remplissement de vie, Animatio.

Tout le temps de ma vie, In vita mea, Ætatem.

Ie vueil seruir toute ma vie, Ætatem volo seruïre, B.

Escrire la vie d'aucun pour perpetuelle memoire, Commendare vitam alicuius monumentis ad omnem memoriam.

Ie crain de ma vie, Metuo de vita.

Ma vie git & consiste en cela, Salus mea in eo vertitur.

Il est question de la vie, ou La vie y pend, Agitur de capite, aut de vita.

Dieu vous doint bonne vie & longue, Multum valete.

Promettre sur sa vie & sur son honneur, Capite cauere, Bud.

Cercher sa vie, Petere cibum, Quærere victum.

Gaigner sa vie aiséement, Facilè quærere victum.

Gaigner sa vie à danser sur la corde, Schœnobaticam facere.

Gaigner sa vie à filer, Vitam colu tolerare.

Gaigner sa vie à mesdire des gens de bien, Quæstui habere malè loqui melioribus.

Gaigner sa vie a tourner la meule, Molæ operam dare.

Qui gaigne sa vie assis, Sellularius, Sedentarius.

Vser sa vie en la guerre, Ætatem in bello conterere, vel agere.

Prendre vie & croistre, Viuiscere.

Les enfans prennent vie au ventre, Animantur in vtero infantes.

I'ay consumé toute ma vie à amasser biens, Contriui in quærendo vitam atque ætatem meam.

La vie leur defaut en apprenant, Discentes vita deficit.

Confesser tenir sa vie par la beneuolence d'aucun, Acceptam referre salutem suam beneuolentiæ alicuius.

Tenir sa vie de quelqu'vn quand il est cause qu'on est en vie, Obtinere vitam per aliquem.

Ie ne tien vie que de toy, Acceptam tibi refero vitam.

Veu que ma vie èstoit en ta puissance, Quum penes te potestas omnis quidem foret meæ vitæ.

Nous n'auons la vie que par vsufruict, & non point en pleine proprieté, Vita mancipio nulli datur, omnibus vsu.

Auoir sa vie sauue, Vitam retinere.

Sauuer la vie à aucun, Seruare aliquem, Salutem alicui dare.

Sur tout il faut sauuer l'honneur & la vie, A capite in primis periculum propulsandum.

Sauuer la vie d'aucun par prier vn autre, Vitam alterius deprecari.

Demeurer en vie, Manere in vita.

Pourueu que la vie me demeure, Mecum modò vita supersit.

Garder sa vie, Vitam retinere.

Ils desprisent la vie d'autruy, Illis aliorum vitæ pœnitentia est.

Mesdire de la vie d'autruy, Coniicere maledicta in vitam alicuius, Detrahere alteri.

Empescher à quelqu'vn la vie solitaire & troubler, Obturbare solitudinem alicuius.

Exposer sa vie en l'administration de la repub. Ponere vitam in administratione reip.

Mettre sa vie en danger, Vitam prodere, Offerre caput vilitati & periculis.

Mettre sa vie pour son pays, Vitam pro patria profundere.

Laisser la vie & se tuer, Deserere vitam suam.

I'y laisseray plus tost la vie que de les laisser, Animam relinquam potius, quàm illas deseram.

Perdre la vie, Vitam perdere.

Il n'est pas loing de perdre la vie, Non procul abest à periculo vitæ.

Oster la vie à aucun, Vitam adimere alicui.

Renoncer à sa vie, ne vouloir plus viure, Vitæ renuntiare.

Recouurer la vie, Reuiuiscere.

Remettre en vie, Ad vitam reuocare.

Prolonger sa vie, Ampliare ætatis spatium.

Qui baille, ou qui a vie, Vitalis.

Qui est de fort longue vie, Cornicibus viuacior.

Qui n'a que demi vie, Semiuiuus.

Finir sa vie par faim, Finire vitam inedia.

Viable, Vitalis.


Vlcere, Vlcus vlceris, Bubones.

Vlceres corrosifs, Nomæ nomarum.

Vlceres enflambez, Carbuncularia vlcera.

Vlceres qui croissent & gaignent tousiours, Serpentia vlcera.

Espece d'vlcere qui corrompt & mange les parties, saines & prochaines, Phagedæna, Nomæ.

Vlceres qui s'estendent comme fait la tigne, Vlcera serpentia.

Ces choses reduisent les vlceres à chair viue, Hæc redigunt ad viuum corpus vlcera.

Plein d'ulceres, Vlcerosus.

L'inflammation de l'vlcere, Inflammatio vlceris, Æstus vlceris.

Qui a quelque vlcere en la bouche, Stomaticus.

Bruslure faite és vlceres par medicamens caustiques, Vrigo vriginis.

Vlcerer, Vlcerare.

Vlceration, Vlceratio.

Vlceraria, vne herbe dite ainsi, de laquelle on appelle la fleur des bassinets, Polyanthemum.

vlme, ville d'Allemagne, Vlma, elle est située sur le riuage du Danube & est Imperiale.

Ceux d'Vlme, Vlmenses.

Vltime Mesquin, Vltimus.

Vltion, Vindicta, Vltio.


V M

Vmbelle de fenouil & autres semblables,

Vmble, espece de poisson du lac de Geneue, Vmbla.

Vmbre, Vmbrager, cerchez Ombre.

Vmbre contraire & nuisante, Nouerca vmbra.

Faire vmbre à quelque chose, Inumbrare.

Vmbrager, Inumbrare, Inopacare.

Vne fontaine bien ombragée d'arbres.

Vn, Vnus, Est le commencement du compte ou nombre, c'est abbus de luy donner la lettre g, vng pour euiter l'amphibolie du nombre sept qu'on escrit ainsi vij, non plus qu'on n'escrit pas vnge femme, car il vient de Vnus Latin, & est singulier, & non pluriel, là ou le nombre sept, a tousiours compagnie & suyte de verbe ou de nom en nombre pluriel, comme, Il y a vij combattans, &, ils sont vij qui combattent, & les marques & characteres des lettres n, & deux y sont notoirement differentes.

Vn & deux, Vnus & alter.

Vn ou deux, Vnus aut alter.

Vn à vn, Singulatim, Sigillatim, Ie les appelleray vn à vn, Singulos citabo, Liu. 23.

Vn iour, deux iours & plusieurs, Vnus, alter, plures dies.

Vn mois, deux mois, presque vn an, Vnum alterum mensem, prope annum.

On a baillé l'vn pour l'autre, Par pari datum.

Vn, & puis vn autre, Vnus, & item alter.

L'vn des deux, Alteruter.

L'vn l'autre, Mutuò, Inuicem.

L'vn à l'autre, Alter alteri.

Nous demandons l'vn l'autre, Alius alium percontamur.

L'vne ne nuit point à l'autre, Neutra alteri officit.

Vous direz l'vn apres l'autre, Alternis dicetis.

Qui se fait l'vn apres l'autre, Alternus.

L'vn de nous s'abuse, Alter nostrum fallitur.

L'vn apres l'autre, Alternatim, Alternè, Vicissim.

Nous disputons vn contre vn, ou vn à vn, Singuli, vel singulari certamine disputamus.

Maux prouenans l'vn de l'autre, Alia ex aliis mala.

Vne discipline ou histoire apprinse l'vn de l'autre, & non point par escritures, comme enseignée de pere en fils, Per manus tradita disciplina, vel historia.

Ie ne separe point l'vn d'auec l'autre, Neutrum ab altero separo.

L'vn en vne maniere, l'autre en l'autre, Aliud alio modo.

L'vn en vn temps, l'autre en autre, Aliud alio tempore.

L'vn ou l'autre, Alteruter.

L'vn pour l'autre, Alter pro altero.

L'vn parmi l'autre, Confusè.

A grande peine en y a il de dix l'vn qui se cognoisse, Vix decimus quisque est, qui ipsus sese nouerit.

Intenter crime l'vn contre l'autre, S'accuser l'vn l'autre, Crimen inuicem intentare.

Vous dites bien les vns des autres, Inter vos bene dicitis.

Vous estes obligez les vns aux autres par ce plaisir, Hoc beneficio ab vtrisque deuincimini.

Les vns sont pires que les autres, Alius alio nequior.

Iusques à vn, Ad vnum.

Il tenoit de l'vn & de l'autre, Medium erat in eo ingenium.

En vn iour ou deux, In vno vel altero die.

Ce m'est tout vn, Nihil moror.

C'est tout vn, Nihil refert, Res eôdem reuoluitur, B.

Ce n'est pas tout vn comme parauant, Non est item quàm dudum.

Estre tout vn quelque temps qu'il vienne, Se æquabilem præbere.

L'vn, Vnus.

L'vn & l'autre, Vterque

Aider l'vn à l'autre, faire l'vn pour l'autre, Promiscuam operam dare, Mutuas operas tradere.

Si l'vn des deux, ou l'vn ou l'autre le veut, &c. Si vter volet, recuperatores dabo.

Ils plaisent bien l'vn à l'autre, Vterque vtrique est cordi.

Vnguent, cerchez Oindre.

Vnicorne, que le vulgaire dit Vne licorne, Vnicornis, vel Vnicornius, Monoceros monocerotis.

Vniforme, Vniusmodi.

Vniformement,

Vnir, Allæuare, Læuigare, Ad æqualitatem redigere.

Vnir & applanir du bois, Dolare.

Vnir à soy quelqu'vn, Conciliare sibi animum alicuius.

Qui par sa parole vnit & conioint les vns aux autres, Conciliator.

Vnir & faire de deux vn, Adunare.

Se vnir, In vnitatem venire.

Se vnir & allier ensemble pour faire quelque chose, soit bonne soit mauuaise, Conspirare.

Plein & vni, Æquus.

Qui est si bien vni & assemblé que l'ongle ne trouue ou s'arrester par dessus, Factus ad vnguem.

Dents vnis, Continui dentes.

Qui n'est point vni, plein de fossettes, Lacunosus, Scaber.

Lieu qui n'est point vni & plani, Locus iniquus.

Faire fort vni. Complanare.

Vniment & applanissement, Æquatio.

Vniment fait, Æqualiter factum.

Vnion, Vnitas, Copulatio.

Vnion & conionction, Cohærentia.

Vnion & acointement, Conciliatio.

Regarder à l'vnion & concorde, Concordiæ consulere.

Vnité, Monas monadis.

l ' Vniuers, Orbis vniuersus.

Vniuersel & general, Vniuersalis, Vniuersus, Generalis.

Vniuersellement, Vniuersè.

Vniuersité ou assemblée & communauté, Vniuersitas.

Tout lieu d'exercice qu'on appelle vniuersité, Academia, Erasmus in dialogo De pronuntiatione, Institutæ sunt scholæ quas ob omnium disciplinarum publicam professionem, vulgus appellat Vniuersitates.

Voarre, Vitrum, Hyalus.

Vn voarre à boire, Calix vitreus.

Couleur ressemblant à voarre, Color vitreus.

Phioles de voarre, Ampulæ vitreæ.

Voarrier, Vitriarius.

Vne voarriere, Speculare specularis, Fenestra vitrea.

Vne voarrerie, Vitriaria vitriariæ.

Vœu, voyez Vouer.

Vogue, Auoir la vogue, In authoritate esse.

Voguer, Velificare, Velificari.

Voguement, Velificatio.

Voici, Voila, cerchez Voi.

Voie, cerchez Voye.

Voile, c'est vn habillement de teste à religieuse, ou vefue, Velum, Voile en genre feminin, c'est la grande olonne dont les vaisseaux singlent en mer en eaue douce, Sinus, Il se prent auβi pour tout le vaisseau, soit nauire, galere, ou autre, comme, Il a vne armée de deux cens voiles, c'est à dire de deux cens vaisseaux.

Voile latine, est vne espece de voile qui est en poincte, comme sont celles des carauelles & des artemons des nauires, on l'appelle auβi Catepleure, & aureille de lieure, par ce qu'elle single vne poincte droicte en mast, comme vne aureille affilée de lieure qui escoute, Les autres voiles sont quarrées.

Voiles estendus, Passa vela.

Voile & tente dequoy on couuroit le theatre, Velarium.

Vn voile de couleur iaulne que les nouuelles espousées souloyent porter, Flammeum.

Vn voile de teste que les anciennes Romaines souloyent porter à Rome, Flaminium.

Desploier les voiles sur la mer, Dare vela, Vela facere, vel pandere.

Desploier les voiles au milieu de la mer, Vela in altum dare.

Faire voile, Facere vela, Vela dare.

Caler & abbaisser les voiles, Vela contrahere, voyez Caler.

A bride abbatue & voile desployée, Equis & velis, Velis passis.

Voiler, couurir & cacher, Velare, Præuelare, Conuelare, Contegere.

Voir, neutr. gen. monosyll. Signifie vray, & vient de Verum Latin, & est fait comme Soir de Serò, & Veoir de Videre, & Croire de Credere, & Douloir de Dolere, Les anciens en vsoyent ordinairement, disans il est voir, Il dit voir, Verum est, Verum ait, Mais à present on vse de Vray, qui est fait dudit mot ancien par transposition de lettres, & mutation de o en a. Mais quoy que ce primitif Voir soit maintenant inusité, si en demeurent ils en vsage commun, ces deux voire, (duquel on vse par interrogation, ou admiration, quand aucun propos nous est tenu duquel nous redemandons la verité à celuy qui parle à nous, ou nous en esbahissons ; disans, voire ? Verúmne est ? Itáne est vt narras ? Et par affirmation quand nous le geminons, voire voire, Sanè quidem, Et par ironie, voire, voire, Bellè scilicet, Et sans le geminer, comme vrayement voire, ou voire vrayement, Scilicet profectò ? Rem tu veram narras scilicet, Et voire deà, Scilicet, l'Italien ne transforme gueres le Latin, disant, vero, & veramente, mais l'Espagnol trop plus, disant verdadero, verdaderamente, Qu'il tire du Latin Veritas, Et en aduerbe, ainsi que Verum Latin, mais c'est auec l'adionctiō ou de la particule aduerbiale Mais, voire mais i'en porteray la peine, At enim isthæc in me cudetur faba, Verùm omne malum in me recidet, Ce que le Latin rend auβi pour quin & Atqui, Comme voire mais l'argent est tout prest, Quin paratum argentum est, Voire mais dy moy, Quin dic mihi.) Et voirement aduerbe, Certè profectò, Voiremēt vous viendrez, Profectò etiam si reluctans venies, Auquel on prepose quelquesfois ladite particule Mais, comme, Mais voirement qui me garde que ie r'entre ? Atque adeo autem, cur non egómet intrœo ?

Voir disant, m. acut. Est composé de deux entiers, celuy qui dit vray & parle à la verité, Veridicus, Et est epithete affecté aux Heraulds, par ce que le deuoir de leur office est d'auoir tousiours la verité à la bouche, & ainsi sont ils nommez au traicté du serment qu'ils doiuent prester en leur institution audit estat.

Voire, aduerb. penac. Certè, Sanè, Il vient du Latin, Verè, voyez Voir.

Voire dea, tu ne luy as pas voulu estre moleste, Huic tu molestus esse videlicet noluisti.

Voire dea, Ouy dea, Ie croy bien que voire, mot dit par mocquerie, Scilicet.

Voire dea, on s'en soucie bien : comme qui diroit, Penses tu que le peuple s'en soucie ? il ne s'en soucie nullement, Id populus curat scilicet.

Voire dea que nous &c. Scilicet expectemus legitimum illud quinquennium.

Voire mais ie ne puis pas tout seul, vien ici hastiuement, Etenim nequeo solus, accurre huc.

Voire mais di moy que c'est, Quin dic quid est.

Voire mais vous me direz c'est vn homme debonnaire qui, &c. At mores commodi : quis contumacior ?

Voire vrayement ie le croy, que, &c. Scilicet id agitur, vtrum hac petitione, &c.

Vrayement voire, autant qu'à ceste heure, Nempe vt modò.

Apres que ie seray sorti d'ici, fay de moy ce que tu voudras, voire iusques à me tuer, Vbi ego hinc abiero, vel occidito.

Vn senateur, voire & qui estoit le plus poure, Vnus senator, vel tenuissimus.

Voire & qui plus est, si, &c. Immò etiam si alterum tantum perdendum est, perdam potius.

On ne sçauroit recompenser son pere, ou luy rendre le plaisir, voire encore qu'il soit mauuais, Persolui gratia non potest, nec malo patri.

Voire & si luy en souuient bien, Cognoscítne ? G. Ac memoriter.

Voirement, aduerb. acut. Certè, Profectò, voyez Voie.

Voiries, quasi Viarum purgamenta.

Vn lieu plein de vuidanges d'vne ville, comme les voiries, qui n'est point terre ferme, Locus congestitius.

Voisin, Accolens, Accola, Vicinus.

Voisin qui est à la gauche, Interior vicinus.

Voisin tenant & aboutissant, Conterminus.

Voisin qui a sa terre ioignant à la mienne, Confinis meus.

Voisins qui ont les maisons les vns aupres des autres, Parœci.

Voisins de qui les terres s'entretouchent, Affines.

Vn mauuais voisin, Autolycus vicinus.

Estre voisin, Attingere regionem, Accolere.

Assemblée de voisins, Vicinitas.

Personne ne nous huche de chez nos prochains voisins, Nemo accersitor ex proximo, vt sit sensus, Nemo est accersitor, &c. id est, Nemo nos accersit, &c.

La lune est prochaine voisine de la terre, Citima terris luna.

Voisiner, id est, estre voisin, ou Aller visiter ses voisins.

Voisinage, Vicinitas, Vicinia viciniæ.

Vn voisinage de faulxbourgs, Suburbanitas.

Voistrer, voyez Veaultrer.

Voiture, Vectura.

Ie luy ay demandé combien il prenoit pour sa voiture, Quanti veheret interrogaui.

Oultre ou sans la voiture, Præter vecturam.

Voicturier, quasi diceres Vecturarius.

La Voix, Vox.

Vne voix cassée & de petit son, Rauca vox, Fusca vox.

La voix s'enrouë, Sonus infuscatur.

Voix effeminée, Mollis vox, Fœminea vox.

Voix en faulset, Vox elisa, B. ex Quintil.

Voix cruelle, Cruenta vox.

Voix enuoyée du ciel, Emissa cælo vox.

Vne voix haultaine & esleuée, Contenta vox.

Qui a la voix haultaine & resonante, Vocalis.

Qui a vne voix mal accordante, Absonus voce.

Les voix retentissent iusques à Rome, Vsque Romam significationes vocésque referuntur.

Le son & retentissement de la voix comme respondant à celuy de qui est la voix, Echo echus.

Ceste voix, Hæc vox.

De qui est ceste voix que i'oy ? Cuiam vocem audio ?

Prononcer vers d'vne voix haute & clere, Summa voce pronuntiare versus.

La voix se haulse, Ascendit vox.

La voix se perd, Deuoratur vox.

Lieu où la voix se perd, Locus surdus.

Contrefaire la voix d'vn homme, Vocem humanam reddere.

Auoir bonne voix, Bona voce esse.

Dire à haute voix que chacun l'entende, Clamare.

Esleuer la voix peu à peu, Vocem excitare.

Espandre sa voix en vne foule de gens, Effundere vocem in turbam.

Ietter vne voix, Emittere vocem.

Mesurer la voix, Vocem modulari.

Les voix des eslisans à la creation de quelque office, ou magistrat, Suffragia, Puncta.

La voix des eslisans corrompue par argent, Suffragium vitiosum.

A la voix des grans personnages & gens de bien, Centuriatis comitiis, B.

Apres que le magistrat auoit remonstré au peuple tout ce que bon luy sembloit, il l'appelloit à bailler vn chacun sa voix, Centurias mittebat magistratus in suffragium.

Qui n'a eu nulle voix, Exclusus suffragio.

Il n'a point de voix en chapitre, Ius sodalitij huic est datum, sed suffragij ademptum, B.


Chacun a sa voix, autant le grand que le petit, Viritim suffragium fertur, B. ex Liu.

N'auoir que sa voix ou son opinion, Vnici puncti numerum tantùm obtinere, B.

Compter les voix, Suffragia dirimere, B.

Il faut qu'il passe de deux voix, ou de deux opinions, Duobus punctis superiorem esse oportet.

Donner sa voix en quelque election, Suffragium ferre.

Voler, Volare.

S'en voler, Euolare, Auolare.

Voler quelque peu, Subuolare.

Voler legierement, Peruolare.

Voler à ou vers quelque chose, Aduolare.

Voler deuant, Præuolare.

Voler droict au ciel, Petere cælum.

Voler tout entour, Circunuolare.

Voler oultre, Transuolare.

Voler derriere, Reuolare.

Voler ensemble, Conuolare.

Voler en quelque lieu, Inuolare.

Voler par dessus, Superuolare.

Voler en bas, Deuolare.

Qui vole, Volatilis.

Toute chose qui vole, comme oiseaux, mousches, & autres, Volucris.

Oiseau qui ne peut encore voler, Auis inuolucris.

Voler aucun, Expilare, vel Compilare aliquem.

Voler le bien d'vn homme, Inuolare in rem alienam.

Voleurs, Excursores, B.

Voleurs de benefices, ou autres choses par proces, Iurium forenses inuolatores, B.

Volerie, c'est destroussement fait sur aucun, l'Italien dit Inuolare, pour desrobber, Excursio. B. potest etiam dici Inuolatio.

Le vol des oiseaux, Volatus, huius volatus, Volatura.

Le vol du chapon, c'est le contenu d'enuiron vn arpent de terre tenu en fief au ioignant du manoir principal, que le fils aisné où il n'y a point de iardin, prent pour son droict d'aisnesse hors part & par preciput, Ambitus primarij domicilij, primogenito per præceptionem competens. Propriè est circuitus ædificiorum patens in latitudinem pedes duos & semis. Budæus ex Festo.

Faire quelque chose à la volée, Temerè facere, Sans raisonnable fondement prins du vol des oyseaux, qui n'a nul soustenement que de l'air mol & de nulle soustenance.

Qui fait tout à la volée, Incogitans.

Parler à la volée, Loqui temere ex Liuio, lib. 23.

Volage, Volaticus, Homo instabilis, Inconstans.

Volement, Volatus, huius volatus, Volatura.

Voleter, Volitare.

Voliere, Auiarium, Ornithon.

Qui a la charge d'vne voliere, Auiarius.

Vn Volet, vn traict delié & leger à tirer de l'arc, & va plus loing que tout autre traict. Il a petites pennes.

Volter, ou voltiger vn cheual, Circumagere equum, vel in gyros agere, B.

Voltiger, quasi volitare in gyrum.

Voltiger & escaramusser par gens de cheual pres des portes d'vne ville, Obequitare portis, Liu. lib. 22.

Cheual voltant ou voltigeant, Volitans equus, B.

Volte, id est, Voltigement.

Vn Volume, & partie d'vn liure, Volumen.

Voluntaire, Voluntairement, Volunté, Voluntiers, cerchez Vouloir.

Volupté, Voluptas.

Volupté accreue, Locupletata voluptas perfectione vitæ.

Vne espece de volupté mise au deuant, & monstrée, Obiecta species voluptatis.

Vn iour addonné à volupté & plaisir, Genialis dies.

Volupté entiere & nette, parmi laquelle il n'y a nulle tristesse meslée, Liquida voluptas & libera.

Volupté se passe & s'en va, Auolat voluptas.

S'addonner à toutes voluptez, Dédere se delectationi toto animo, Dare se voluptatibus.

N'auoir esgard sinon à volupté, Faire tout pour viure en voluptez & delices, Omnia ad voluptatem referre.

Il ne faut pas compter volupté au nombre des bonnes choses, Voluptas in rebus bonis habenda non est.

N'estimer toutes choses que volupté, Omnia in voluptate ponere.

N'estimer rien volupté, Voluptatem nullo loco numerare, Nihili facere voluptates, Voluptates pro nihilo ducere.

Fondre en delices & voluptez, Fluere mollitia & luxu.

Se laisser aller & consumer en voluptez, Liquescere voluptate & fluere mollitia.

Qui se garde de toutes voluptez, Temperans.

Voluptueux, Voluptarius, Voluptuosus, Voluptatibus deditus.

Voluptueusement.

Volute, ou Limace, en Architecture, Voluta.

Vomir, Vomere, Nauseam facere, Crapulam amouere.

Souuent vomir, Reuomere.

L'estomach ne fait que vomir, Effunditur stomachus in vomitiones.

Faim de vomir, Stomachi redundatio, Nausea nauseæ.

Auoir faim de vomir, Nauseare.

La faim de vomir est cessée, Nausea abiit.

On vomissoit, Vomebatur.

Faire vomir aucun, Vomitum alicui excutere.

Garder de vomir, Nauseam inhibere.

Les herbes prouoquent à vomir, Mouent herbæ stomachum.

Oster l'appetit de vomir, Nauseam discutere.

Racine qui induit & prouoque à vomir, Radix nauseosa.

Vomitif, Vomitoire, qui fait vomir, Vomitorius.

Vomissement, Vomitus, Dissolutio stomachi, Vomitio, Reiectio, Reiectus.

Vomissemens contraires & nuisans aux yeux, Inimicae oculis vomitiones.

vormace, ou Vormes, ville d'Allemagne sur le Rhin, Vormacia, Vangionum ciuitas, Aucuns prononcent VVormes.

Ceux de VVormace, Vangiones, nunc VVormacienses.

Vostre, Vester, veteres dicebant Voster.

Tous vos biens, Omnium vestrum bona.

Par vostre moyen, Per vos.

Vouer, Vouere.

Vouer quelqu'vn, & le donner au diable, Deuouere aliquem.

Voué, Votus.

Qui est voué, Votiuus.

Veu, ou Voeu, Votum, Sponsio voti.

Ce veu que les anciens faisoyent au diable, Deuotio.

Mots desquels on vse en faisant veus, Verba votiua.

Qui a fait vn veu & ne t'a encore accompli, Reus voti.

Faire les veus, Verba sese deuouentis effari, B.

Qui ont fait les veus, & sont profez, Sacramento rogati deuotae professionis, Sacramento rogati intra peristylia, & religione obstricti, B.

Accomplir ou rendre ses veus, Reddere vota, Soluere vota, Persoluere vel exoluere vota.

Prononcer la forme des veus qu'on faisoit pour la santé du Prince, Nuncupare vota.

Quand la chose laquelle nous auons demandé à Dieu, moyennant certain veu, ne nous est aduenue, Damnari votis.

Suyuant le veu, ou par le veu, Ex voto.

Vouge, m. penac. Ou comme aucuns escriuent, Voulge, mais de mesme prononciation, est vne espece d'arme dont le fer est large, vsitée par les veneurs, Venabulum lato ferro, Il se prend aussi pour certaine grosse bourse de cuyr où lon portoit anciennement son argent & choses plus precieuses allant par pays, voyez Bouge.

Vouloir, Velle.

Fort vouloir & desirer, Peruelle.

Ne vouloir plus apprendre, Voluntatem discendi abiicere.

Ie vouldroye fort sçauoir, Peruelim scire.

Ie vouldroye ne l'auoir point dit, Nollem dixisse.

Vouldriez vous que, &c. Et quisquam numen Iunonis adoret ?

Veux tu rien ? Nunquid vis ? B. ex Liu.

Ie vouldroye bien, Non nollem, Vellem.

O que ie vouldroye que, &c. Quam vellem, Menedemum inuitatum.

Ie vouldroye fort que vous me creussiez de ceci, Vos credere hoc mihi vehementer velim.

Ie vouldroye grandement luy faire plaisir, Valde eius causa volo.

Ie te vouldroye faire tout ce qu'il me seroit possible, Volo omnia tua causa.

Ie luy ay laissé tout l'affaire, & luy ay dit que ie feroye ce qu'il vouldroit, Totum ei negotium permisi, méque in eius potestate dixi fore.

Ie feray tout ce que tu voudras, Dabo me tibi.

Il fera ce que ie vouldray, Magnopere confido illum fore officio & in nostra potestate. B. ex Cicerone.

Fay auiourd'huy ce que ie vouldray, Da te hodie mihi, B. ex Terent.

Ils feront ce que tu vouldras, In tua potestate erunt, B. ex Liuio.

Vouloir faire ce que diront amis, Dare se amicis, B.

Va quand tu vouldras, Nihil iam te moror, B.

Ie le vueil bien, Nihil moror, Age age, Sanè quidem, Bud. ex Cic. & Terent.

Ie le vueil bien, dy-ie, Ego verò, inquam.

Ie le vueil bien, si tu le veux, Sanè si placet, Bud. ex Cicerone.

Ie vueil bien que chacun le scache, Deos hominésque contestor. Bud. ex Cic.

Il vouloit bien qu'ils entendissent qu'il l'auoit fait pour l'amour d'eux, Significabat se hanc operam egregiè ciuitati suæ nauasse, B.

Ie ne vueil point, Nolo.

Ne le vois tu point ? P. Qui voiroy-ie, ie vous prie ? PH. cestuy cy vueille-ie


dire, Non vides ? P. Videam obsecro, quem ? PH. hunc scilicet.

Que veut dire cela ? Quid hoc rei est, Quid hoc sibi vult ?

S'il le veut, ou non, il est difficile à le sçauoir, Velit nolit, scire difficile est.

Qui fait ce qu'il veut, Compos voti.

Dieu le vueille, Dieu vueille qu'ainsi soit, Vtinam Deus ita faxit, Dij dent.

Dieu nous en vueille garder, Quod omen Deus auertat.

Que ainsi Dieu le vueille faire, Vtinam ita Deus faxit.

Il n'y a celle laquelle ne vueille ou desire, &c. Vestrarum nulla est quin gnatum velit ducere vxorem.

Vueillent ou non, Velint nolint.

Pourquoy as tu esté si hardi de le faire ? B. ie l'ay ainsi voulu, Cur id ausus facere ? B. Libuit.

Fait comme ie vouloye, Ex mea sententia factum.

Plus qu'il ne vouloit, Præter eius libidinem.

Il luy en vouloit, Imminebat, B. ex Curt.

Ils n'en veulent que à moy, Vnum me petunt, Bud. ex Cic.

Le vouloir & intention, Mens, Voluntas.

Vn vouloir content de peu, qui n'est point ambitieux, Modicus animus.

Bon vouloir qu'on a enuers aucun, Beneuolentia, Beneuolus animus.

Vn mauuais vouloir & courage, Mala mens.

Acquerir le bon vouloir d'aucun, Conciliare sibi voluntatem alicuius.

Auoir bon vouloir de faire plaisir à quelqu'vn, Bene cogitare de aliquo.

I'ay vouloir de faire ceci, In animo est mihi illud facere.

Ie soustenoy qu'il auoit ce vouloir de, &c. Defendebam hac eum mente fuisse, vt si, &c.

Ayez vn mesme vouloir & affection à iuger la cause, que i'ay eu à la defendre, Quæ mea mens in causa suscipienda fuit, fides in agenda : eadem vestra in iudicando sit.

Ayant mauuais vouloir enuers le Prince, Malè animatus erga Principem.

S'il a vouloir de faire quelque chose, Si quid animatus est facere.

Qui a le vouloir, la fantasie, & le courage de faire quelque chose que ce soit, Animatus.

Changer de vouloir, Immutare.

Ne changer en rien son vouloir, De voluntate nihil remittere.

Faire son vouloir, Explere animum.

Homme plein de son vouloir, & qui ne se gouuerne que par soymesme, Homo sui arbitrij, contentúsque se vno, B. ex Sueton.

Faire quelque chose selon le vouloir & consentement d'aucun, Ex voluntate alicuius aliquid facere.

Monstrer son vouloir, Ostendere sensum suum.

Parler selon le vouloir de l'auditeur, Loqui ad voluntatem auditoris.

Tout est mené & gouuerné par le vouloir de Dieu, Omnia Dei nutu ducuntur.

Il me porte tel vouloir, Eo animo in me est.

Contre mon vouloir, Præter sententiam, Contra voluntatem.

De son franc vouloir, Sponte.

De son plein vouloir, Vltro.

Tu as fait cela d'vn bon vouloir, Amicè & beneuolè fecisti.

Il a esté fait consul d'vn grand vouloir de tout le peuple, Cupientissima plebe consul factus est.

D'vn ferme vouloir, Obstinatè.

Cela est venu selon mon vouloir & desir, Ex voluntate accidit, Ex mea sententia.

Bien voulant, Beneuolens.

Mon vueil, id est, ma volonté, Velle meum, Mea voluntas.

Voluntaire, com. gen. penac. Est dit celuy ou celle qui se meuuent à faire ou dire quelque chose de leur franche & bonne volonté, & comme les notaires disent, sans induction, force ne contrainte aucune. Selō ce és galeres ausquelles les bancs ne sont totalement fournis de forçaires (ou forçats, ains ont des hommes stipendiez pour tirer la rame & voguer parmi iceux forçaires) on fait distinction entre les rameurs de la ciurme, disans qu'il y en a de volontaires (lesquels és mers de leuant on nōme de buona voglia) & de forçaires) & és armées de terre, Volontaires sont dits ceux qui ne sont enroolez de leuée sous nul Capitaine, ni ne prennent solde, ains y sont sans deuoir de serment de leuée & de leur gré, lesquels on veult dire estre ceux qu'on appelle. Aduenturiers, & telle espece de soldats que les Latins appeloyent Volones. Mais la raison de l'indisposition dudit mot Latin y repugne, car ils furent ainsi nommez du verbe Latin Volo, Non par ce que de leur propre mouuement & sans contrainte des consuls de Rome ils allassent à la guerre : ains d'autant qu'estans enquis s'ils y vouloyent aller seruir la Republique, ils respondoyent, Nous le voulons, & tels soldats appelez Volones, estoyent serfs, achetez de l'argent des coffres de la Republique, afin de l'aller seruir à la guerre. Ce que Tite Liue en ditte tant au 22. li. en ces mots, Et aliam formam noui delectus, inopia liberorum capitum ac necessitas dedit. Octo millia iuuenum validorum ex seruitiis, priùs sciscitantes singulos, velletne militare ; empta publicè armauerut. Hic miles magis placuit : quum pretio minore redimendi captiuos copia fieret. Que au 23. liure, disant : Itaque legatis Tribunísque præceperat, ne qua exprobratio veteris fortunæ, cuiquam discordiam inter ordines sereret, vetus miles tyroni ; liber, voloni sese exæquari sineret, omneis satis honestos, generosósque ducerent, quibus arma sua, signáque populus Romanus commisisset. Quæ fortuna coëgisset ita fieri, eandem cogere tueri factum. Ea non maiore cura præcepta ab ducibus sunt, quàm à militibus obseruata, breuíque tanta concordia coaluerunt omnium animi, vt prope in obliuionem venirent qua ex conditione quisque miles esset factus. Et peu apres parlant desdits Volons : Senserat tamen Hibernis egrediens, murmur in agmine esse, quærentium nunquàm ne liberi militaturi essent. Scripserátque senatui, non tam quid desiderarent, quàm quid meruissent, bona fortíque opera eorum se ad eam diem vsum neque ad exemplum iusti militis quicquam eis præter libertatem deesse. Par lesquels passages de T. Liue appert que les Romains n'enroolloient d'ordinaire pour leurs camps & armées, si n'est hommes francs de condition, si l'extreme necessité ne les rengeoit à enrooller des esclaues, & que tels volons n'estoient de droict militaire vsité entre les Romains, vrais & legitimes soldats, & que ce tiltre de Miles, n'appartenoit qu'aux soldats de franche condition. Ce qui nous peut seruir de reigle. Quāt aux roturiers tenans fiefs qui rendent seruice personel aux bans & arrierebans, soit pour ne les tenir en moindre estime que les nobles, Si bona fortíque eorum opera in bello rex vtitur. Soit pour dire que quand en conseil, grandeur de cœur & prouësse ils ne different des gentils-hommes : ils ne leur defaut rien pour estre vrais hommes d'armes, que la seule qualité de noblesse. Volontaire auβi est appelé l'homme ou la femme, qui est aisé, soudain & prompt à vouloir faire toutes choses qu'on luy veut suggerer & mettre en la teste. Propensus, facilis, pronus ad quamlibet rem suscipiendam.

Volontairement, Voluntariè, siue Voluntariò, Spontè.

Faire volontairement quelque chose, Voluntate ad aliquid faciendum adduci.

Volonté, Voluntas.

La volonté & puissance de Dieu, Numen.

La volonté ou vouloir d'aucun, Nutus, voluntas nutusque.

Volonté ou courage, Stomachus.

Volonté ou affection, soit en bien, ou en mal, Animus.

Volonté ardente de cognoistre ou apprendre tousiours quelque chose, Studium cognoscendi semper aliquid, aut discendi.

Bonne volonté le plus souuent importe compagnie d'equité & amitié, Propensus animus, valde libenter, Comme ie le feray de bonne volonté, Il m'aida de bonne volonté. Quelquesfois il se prent pour volonté absoluë sans restriction d'equité & raison, comme ie me rends, faictes de moy vostre bonne volonté, c'est à dire tout ce qu'il vous plaira : car combien que ce mot Bonne signifie raisonnable & equitable, ce neantmoins en cette phrase importe pleine & absoluë puissance sans restriction d'équité ne de raison, ainsi en est souuent vsé par les autheurs anciens.

Volonté desordonnée est rembarrée & renfermée par iniures, Occlusa cotumeliis libido.

Vne volonté legiere, Libido.

Temeraire volonté, Libido. B.

La bonne volonté que tu as enuers moy, Studium tuum erga me.

Vne espece de disposition de derniere volonté, par laquelle aucun est priué de faire ou bailler quelque chose, Fideicommissum.

Vne volonté de fuir les auoit premier enuahis, Occupauerat animos fuga.

Nostre volonté est enuers luy plus encline, In eum voluntas nostra est propensior.

Plein de bonne volonté, Plenus officij.

Qui se fait de franche volonté sans contrainte, Voluntarius.

Auoir quelque volonté & pensée, In mente & cogitatione aliqua versari.

Qui a vne volonté bien ardente à quelque chose, aspre & qui poursuit de grand cœur ce qu'il fait, Studiosus,

Destourner la volonté d'aucun, Voluntatem alicui auferre.

Estimez vous plus la volonté, &c. Grauior vobis erit hostium voluntas, quàm ciuium ?

Executer la volonté d'aucun, Voluntatem alicuius conseruare.

Afin qu'ici pareillement puissions faire chose dont tu cognoisses la bonne volonté que nous te portons, Vt istic quoque nostram in te beneuolentiam nauare possimus.

Il fera ce qu'il luy viendra en volonté & à plaisir, Faciet quæ feret libido.

Fournir sa volonté & ce que le cœur demande, Obsequi animo.

Porter volonté bonne ou mauuaise enuers aucun, Animatum esse erga, vel in aliquem.

Porter bonne volonté & aider à aucun de paroles, Prosequi aliquem voto & suffragio.

S'addonner à la volonté du peuple, In vulgus tribuere, Inseruire populo.


Se mettre à faire la volonté d'autruy, à faire tout ce qu'il luy plaira, Se totum alicui tradere.

Ne satisfaire point à la volonté de son ami, Deesse voluntati amici.

Tourner la volonté des tesmoings & la flechir, Flectere & detorquere voluntatem testium.

A la mienne volonté que, &c. Vtinam saluti nostræ consulere possimus.

De la volonté qu'il a enuers Cesar de luy faire seruice, De sua voluntate erga Cæsarem.

De sa propre volonté, Spontè.

Estre creé consul par la volonté de Dieu, Fato consulem fieri,

Selon ma volonté, A ma mode, Meo modo.

A sa volonté, aduerbialement, Pro lubito, vt volet. Il luy a baillé des iuges à sa volonté, Secundum eum in litem iudices dedit. Liu. lib. 23.

Homme voulenteux, id est, subiect à ses volontez.

Volontiers, Haud grauatè, Lubens, Lubenter, Lubenti animo, Non inuitus.

Ie te bailleray vne belle fille laquelle tu aimeras volontiers, Tibi dabo puellam lepidam, quam tu facilè ames.

Manger volontiers de bons morceaux, Libenter viuere & cœnare.

Mourir volontiers & sans regret, Æquo animo mori.

Ouir volontiers, Secundis auribus, vel Æquis auribus aliquid accipere.

Ie t'ay volontiers ouy dire ces paroles, Ad aures haud inuitò sermo mihi accessit tuus.

Ie m'en passoy volontiers, ou bien aiséement, Facilè & æquo animo carebam.

Il n'y a chose qu'il eust faicte plus volontiers que, &c. Nihil fecisset libentius, quàm omnem illam acerbitatem, &c.

Qui volontiers & de son bon gré fait quelque chose, Libens.

Il n'y a chose que ie face tant volontiers, Nihil est æquè quod faciam lubens.

Voulte, Camera, Concameratio, Arcus, Testudo.

Iardins qui sont sur voultes & au dessus des maisons, Horti pensiles.

La pliure d'vne voulte & arc, & autres choses faictes en rond par dessus, Fornix.

Faire en voute, Confornicare, Arcuare.

Fait en voute, comme la coquille d'vne tortuë, Testudineatus, Testudineus.

Marchand qui tient son ouuroir sous les arcs & voutes des lieux publiques, Fornicarius.

Voulter, Arcuare, Fornicare, Confornicare, Camerare, Concamerare.

Se vouter & courber contremont, In diuersum curuari.

Vouté, Arcuatus, Cameratus, Concameratus, Curuus, Conuexus.

Comme vouté, Subuexus.

Lieux voutez esquels on se retiroit és grandes chaleurs pour se rafreschir, Testudines.

Vousure ou Vouture, Curuatura.

Vous, Est vn pronom, com. gen. De la seconde personne, singulier & pluriel, ores qu'il vienne de Vos pronom Latin, qui n'est qu'en pluriel, comme, Vous Pompée guerroyerez en Asie, Tu Pompei bellum in Asia geres. Vous Caton & Ciceron tiendrez la main aux affaires de la ville, Vos Cato & Cicero rebus vrbanis aderitis. L'Espagnol dit Vos, & l'Italien Voi en mesme sorte, horsmis que l'Espagnol vse de cette diction Vos, en despris & rauallement d'estime de celuy à qui il parle, là où le François vse de cette diction Vous (comme fait auβi l'Italien de la sienne Voi) par courtoisie & gracieuseté enuers celuy à qui ils parlent, ores qu'ils ayent ce pronom Tu, pour le singulier de la seconde personne. Ainsi dira l'Espagnol, à vn moindre que luy, Vos dezis, par rabbais, auquel le François dira par courtoisie, vous dictes, & l'Italien Voi dite, pouuans tous deux vser de Tu. Vous, ne se rapporte quelquesfois à la deuxieme personne à qui on parle, ains est particule expletiue sans plus, comme recitant ce qu'vn autre a fait ailleurs, & qui ne concerne aucunemet la personne à qui on le raconte, dit-on Il vous court de si grade roideur, ce qui est autant come si on disoit nuëment, Il court de si grande roideur. Le mesme pronom est mis quelquesfois par les Latins expletiuement auβi, comme a fait Ciceron en l'Epistre XIII. du premier liure Ad Atticum. Hîc, tibi Cato rostra aduolat. Qui n'est non plus que s'il eust mis, Hîc, Cato rostra aduolat.

Voutrer, Cerchez Veautrer.

Voy cy, Voy là : Voy le cy, Voy le là, comme qui diroit, Vide hîc, Vide illic, Regarde le cy, Regarde le là, En, ecce, Voyez Vela.

La Voye, Via, Aditus, Iter.

Vne voye ou sentier, faisant diuision & borne qui tire de midi vers le Septentrion, Cardo.

Voye fourchuë, Biuium.

Faire vne voye & chemin, Munire viam.

Faire voye, Dare viam.

Se faire voye, Comparare sibi aditum, Sibi viam facere vel sternere.
Il s'est fait voye parauant à cette meschanceté par autres meschancetez, Ad hoc nefarium facinus aditum sibi aliis sceleribus antè muniuit.

Accueillir sa voye vers quelque lieu, id est, s'acheminer, &c.

Ouurir la voye, Pandere viam ad aliquid.

Remettre aucun en la voye, Deducere aliquem in viam.

Se destourner à costé de sa voye, Inflectere vestigia cursus sui.

Suyuir la voye & l'exemple, Viam tenere.

Suyuir la voye du peuple, Via populi vti.

Qui est hors de la voye, Deuius.

S'il n'y a rien en voye, Si nihil obuiam est.

Par toutes voyes & manieres deuës & raisonnables, Bien & deuëmet, Rectè, atque ordine moribúsque. B,

Il faut retenir iustice par toutes voyes & manieres, Omni ratione retinenda iustitia est.

Il est paruenu aux honneurs par la voye qui a esté ouuerte tousiours à vn chacun, Ad honorem eo cursu venit qui semper patuerit omnibus.

Deux voyes & manieres de labeur, Biuius agrorum cultus.

Vne voye ou voicture de quelque chose, Vehes vehis.

Voyage, m. pen. Vient de ce mot Voye, & se prent pour le traict de tout vn chemin entreprins par aucun, Profectio, Peregrinatio. Comme le voyage de Rome, Iter Romam susceptum, profectio ad vrbem. Le voyage de Hierusalem, Peregrinatio Hierosolymitana. Voyage se prent aussi pour vne expedition de guerre, que aucuns veulent dire par adionction voyage de guerre, mais le François ne reçoit en vsage comun telle addition disant, voyage de Naples, Expeditio Neapolitana, ou bien bellum Neapolitanum. Et tel tiltre porte le liure, où est descrite la guerre menée au Royaume de Naples par le Roy Charles VIII. Le voyage d'Alemagne, Bellum Germanicum. Et ainsi le rend en Latin Tite Liue ordinairement.

Vn voyage de guerre, Expeditio.

Voyage solennel & necessaire, Solenniter.

Longs voyages, Longinqua itinera.

Entre prendre quelque voyage, Suscipere profectionem aut iter.

Faire long voyage, Agere longum iter.

Pendant que quelque autre chose se fait, faire vn voyage en quelque lieu, Intercurrere.

Venir à chef de son voyage, Explicare iter.

En deux voyages, Duobus commeatibus.

Voyager, Peregrinari.

Voyagier, Viator.

Voyagement, Peragratio, Peregrinatio.

Le Voyer, Horistes, , Finitor viaru, Horothetes, . B. qui etiam viator dici potest, & ius viatorium.

Voyerie, ou Voirie, Voyez Voiries.

V R

Vrac, m. Est vn vocable de poissonniers harengers, qui signifie en cas de hareng, sec, essuyé, & bien conditionné, & comme ils disent, varandé. Ainsi dit-on Vrac nieport, pour le hareng qui audit lieu a esté encacqué apres auoir esté bien esgoutté, essuyé, & varandé, bien appareillé & conditionné.

Vray, Verus.

C'est vn vray calomniateur. Purus, putus sycophanta est. Budæus ex Plaut.

Vray semblable, Probabilis, Verisimilis, Similis vero.

Il sembloit estre vray semblable, Simile vero videbatur.

Il ne me semble point estre vray semblable, Mihi quidem hercle non fit verisimile.

Il n'est pas croyable ou vray semblable qu'vn tel ait fait le cas, Suspicio non conuenit in illum. B.

Il est croyable, ou vray semblable qu'vn tel ait fait le cas, Suspicio criminis pertinet ad illum, vel attinet. B.

Il est plus vray semblable, Propius est fidem. B. ex Liu. Propius vero est.

Pour vray ? Itáne ?

A vray dire, Reuera.

Pour vray dire, Vt verè dicam.

Vn autheur vray disant, author grauis in medicina,

Est-il vray ? Ain' ? Ain' tu tandem ? Itáne vero ?

Est-il vray ? dict par mocquerie, Verum ?

Est-il vray ce que tu dis ? Dictum istud ?

Est-ce pour tout vray ? Pro certóne ?

Il est vray, Verum.

Ce que dient ceux-ci est vray, Istorum est certa oratio.

Il est vray comme l'Euangile, Habet omnes in se numeros veritatis. Bud. ex Cic.

Qu'est-ce que i'oy de toy ? M. ce qui est vray, Quid ego ex te audio ? M. hoc quod res est.

Ie pense ce qui est vray, Cogito id quod res est.

Il est bien vray ce qu'on dit, Profectò hoc verè dicunt.

Monstrer estre vray, Comprobare.


Sçauoir au vray, Certum scire, vel Certò scire.

On ne sçait rien au vray, Non satis constat.

On tient pour tout vray, Pro certo creditur.

Mon vray nom est Robert, Ex veto nomine vocor Robertus.

Les vrays Attiques, Germani Attici.

Vrayement, Prorsum, Reipsa, Verè, Reuera.

Vrayement quant à ce qu'il te semble qu'il, &c. Sanè quod tibi nunc vir videatur esse, hic nebulo magnus est.

Vrayement voire, Scilicet.

C'est vrayement bien dit à toy, Par mocquerie, Rectè sanè.

Et vrayement c'est luy mesme, Et certè ipsus est.

Mais vrayement il fait, &c. Sed ea verò sic agit, &c.

Mais le dis-tu vrayement, Bonáne fide istud dicis ?

Ouy vrayement, Parole de mocquerie, Ita verò, Sane verò.

Ouy vrayement ie le nie, Nego enimuero.

Voire vrayement, comme s'il n'estoit pas ceans, Eia verò quasi non sit intus.

Vrbanité, Vrbanitas.

Vrbec, Voyez Liset.

Vrgent, Vrgens.

Affaires vrgens.

Vrine, Lotium, Vrina.

Quand vne vrine en pissant est ainsi tortuë comme celle d'vn porceau qui pisse, Vrina tortuosa.

Vrine graueleuse, pleine de grauelle. Vrina arenosa.

Vriner, Eiicere vrinam, vel Mittere, Facere vrinam, vel Reddere.

Difficulté d'vriner, Difficultas vrinae, Difficilis vrina, Angustiae vrinae.

Vn vrinal, Matula, Matella, Vrinarium. , Hoc vrinale, huius vrinalis.

Vne Vrne & vaisseau de terre seruant à porter de l'eauë, comme vne cruche & autres. C'estoit aussi anciennement vne cruche de terre, ayant le col estroict, dedans laquelle le preteur mettoit le nom des iuges & des parties : seruant au preteur toutes & quantesfois qu'il falloit vuider quelque chose par sort, Vrna.

Mettre hors de l'vrne, Sortem trahere.

Estre du nombre de ceux desquels on mettoit les noms dedans l'vrne, quand on iettoit au sort qui auroit gouuernement de la prouince, In sortem prouinciae venire.

vses, ville episcopale, Vtica. Inde Vticensis episcopatus. Il est en l'Archeuesché de Narbonne.

Vser, Atterere, Deterere, Absumere, Consumere.

Vser sa vie en procez, Vitam simul & litem ducere, Liti non superesse, Vitam ducere lites ducendo. B.

Vser la plante de ses pieds, Obterere vestigia, Calces deterere.

Vser à force de frotter, Terere, Exterere.

Les bœufs vsent leurs ongles par dessous, Boues subterunt pedes.

Qui vse quelque chose & degaste, Contritor.

Vser souuent, Vsitari.

Vser de cautelle ou de finesse, Dolum, vel fraudem adhibere.

Vser de conseil, Vti consilio.

Vser de force, Vi agere.

Vser de raison, Vti ratione.

Vser de redictes, Cantilenam eandem canere.

Vser souuent de quelque chose, soit en parole ou en fait, Vsurpare.

Vser de nostre droict, Vsurpare quod nostrum est. B.

Cet aage-là est plus propre pour vser de telle maniere de faire, Illa ætas magis ad haec vtenda idonea est.

Lequel vse souuent de cette maniere de parler, Apud quem saepe haec oratio vsurpata est.

Si toute la prouince pouuoit parler, elle vseroit de cette maniere de parler, Si vniuersa prouincia loqui posset, hac voce vteretur.

Vser mal de quelque chose, Abuti.

On en vse pour nauets, In naporum vicem transeunt.

Dequoy on vse, Vtendus.

Dequoy on vse tous les iours, Collocata vel posita in vsu quotidiano.

Dequoy on n'vse point communéement, Positus extra vulgarem vsum.

Vsant d'vne façon de parler subtile & gaye, Alludens variè & copiosè.

Vsé, Tritus, Detritus, Attritus.

Vsiter & execiter sa memoire, Memoriam exercere.

Se vsiter à faire quelque chose par y besongner tous les iours, Percipere vsum alicuius rei quotidiana consuetudine.

Qui vsite aucuns & accoustume à faire quelque chose, Exercitor.

Bien vsité aux liures, Multa lectione exercitus, vel potius exercitatus,

Qui est vsité & en vsage, Vsitatus.

Mot grandement vsité au langage Grec, In Graeco sermone tritum atque celebratum verbum.

Vsité & duit à quelque chose par long trauail, Exercitatus, Assuefactus.

Estre vsité & exercité en quelque chose, Vsum in re aliqua habere.

Il est fort vsité en droict ciuil, Apud illum vsus iuris.

Vsance ou vsage, Vsura, Vsus. Vsage, m. penac. c’est ce que le Latin dit Vsus ; dont il descend. Vsage außi se prent pour coustume, & selon on trouue souuent au coustumier de France ces deux mots Vsage, & coustume pour vne mesme chose, d’autant que coustume n’est autre chose que le commun vsage du peuple, touchant quelque chose. Et en pluriel, Vsages sont Pastis, ou bois taillis, qu’on appelle Communes, & Vsuelles, par ce que chacun du peuple a droict d’en vser pour pasturer son bestail, & auoir son chauffage, Ager compascuus. Fest. Sylua cædua communis.

Vsage & duisson, ou exercitation, Assuetudo, Exercitatio,Exercitium.

L’vsage de la parole, Vsus sermonis.

Vsage commun, quand on se sert des choses qui ne sont point consacrées, Vsus prophanus.

L’vsage iuste qu’on a d’vn edifice, ou d’vne piece de terre, Possessio.

Vne peine accoustumée anciennement à Rome, portant priuation de l’vsage du feu & d’eauë à celuy qui estoit condamné, par le moyen de laquelle il falloit qu’il sortist hors les limites de l’empire Romain, Interdicere alicui aqua & igni.

Que nous achetons pour nostre vsage, Vsualis, Vsuarius.

Selon l’vsage & coustume, Vsitatè.

Venir en vsage, In vsum veni.

Venir en commun vsage, In promiscuum vsum venire.

Estre en vsage, In vsu esse.

Auoir vn mesme vsage, Proximum, vel Eundem vsum habere.

Qu’on met tous les iours en vsage, Collocata in vsu quotidiano.

Se seruir de l’vsage du corps, Fungi muneribus corporis.

Qui est en vsage, Vsitatus.

Aller hors d’vsage, Obsolere, Obsolescere.

Mettre hors d’vsage vne viande, ou En condamner l’vsage, Cibum aliquem abdicare.

Tourner l’vsage en abus, Abuser de l’vsage, Ad luxuriam vertere vsum alicuius rei.

Remettre en vsage vne coustume ancienne, Consuetudinem longo interuallo repetere atque referre.

L’vsage l’a receu & approuué, Vsus recepit.

Qui est hors d’vsage, Abolitus, Exoletus, Obsoletus.

Oster à quelqu’vn l’vsance ou l’vsage de cette lumiere, Vsuram huius lucis alicui eripere.

Dequoy on prend l’vsage, Vsurarius.

Vsueles, plur. num. f. penac. Sont pastis ou bois taillis communs à vne ou plusieurs villes, bourgs ou villages, Compascuus ager, Sylua caedua communis, Vsualis municipij aut pagi alicuius pascuus ager, aut caedua sylua. Martianus l. interdum. §. quotiens. ff. de publican. Pascua municipum aut paganorum vsuaria. Vlpian. l. & eleganter. §. si seruum. ff. de dolo. & A. Gell. lib. 4. cap. 1.

Vsufruict, droict d’vsage & iouissance sur les choses dont la proprieté appartient à autruy, Vsufructus.

Quand l’vsufruict retourne à la proprieté, Consolidatio.

Vsure de souliers Attritus calceamentorum.

Vsure, Vsura, Foenus, Foeneratio.

Petite vsure, Foenusculum.

Vsure reuenant à vn pour cent, Foenus vnciarium.

Vsure à vn pour cent tous les mois, Centesima.

Vsure à six pour cent, Semissis vsura,

Le fait des vsures, Foenebris res.

Auec vsure, Foeneratò.

L’vsure court, voyez en Courir.

Cercher argent à vsure, Quaerere argentum in foenus.

Bailler ou donner à vsure, In foenus dare, Foenerari aliquid, Locare argentum foenori.

Prester argent à vsure, Credere foenus argenti, Foenore dare argentum.

Prendre à vsure, Foenore accipere, Foenorari.

Continuer le payement des vsures, Ducere vsuras.

Appartenant à vsure, Foeneratitius.

Cestuy ne sçait dequoy parler sinon d’vsure, Hic nescit quidem nisi foenus fabulari.

Les derniers termes escheus pour payer les vsures, Foeneralia foeneraliorum.

Estre de liuré des vsures, Leuari foenore.

Vsuraire, Vsurarius.

Argent vsuraire, prins ou baillé à vsure, Pecunia vsuraria. Vlpian.

Vsurier, Danista, Dardanarius, Foenerator.

Vsurper, & souuent vser de quelque chose, soit en paroles ou en faits, Vsurpare.

Vsurper, s’attribuer & prendre par authorité contre droict & raison Aliquid vsurpare ex alterius bonis.

Vsurper & prendre le nom & tiltre de Roy, Asciscere sibi nomen regium.

Mot souuent vsurpé en la langue Grecque, In graeco sermone tritum atque celebratum verbum.

Vsurpateur & vsurpatrice du bien d’autruy.



VT

Vtensile, toute chose necessaire à nostre vsage, Vtensile vtensilis.

Vtensiles & instrumens seruans à quelque chose que ce soit, principalement à nauires, Armamenta.

Le lieu où on serre toutes sortes d’vtensiles & garnitures, Armamentarium.

Petis vtensiles & menus, mesmement qui sont de terre, & autres choses semblables, aisées à casser, Friuola.

Maison bien vtensilée, Multa & lautà supellectile praedita domus.

Vtile & proufitable, Vtilis, Compendiosus, Conducibilis, Fructuosus, Frugifer, Commodus.

Fort vtile, Perutilis.

Fort grandement vtile, Eximiè vtilis.

Il est vtile & necessaire, Conducit, Confert, Expedit.

Chose vtile & proufitable, ou necessaire & couenable ou honneste & ioyeuse, Operaepretium.

Vtilement, Frugaliter, Vtiliter, Compendiosè.

Vtilité, Vtilitas, Commodum, Commoditas.

Vtrecht, ville située sur la riuiere de Meuse, Traiectum.

V V

Walons, m. acut. Au vieil langage du païs de Belges, les Belgiens s’appellent Walons, qui vaut autant à dire comme Gaulois, qu’on dit aussi galos, ou gualons à la difference des bas Allemans, & des François naturels estans deçà la riuiere de Seine, aussi vne partie de Brabant se nomme Walons Brabant, comme vne partie de Bretagne, Breton galô à la difference du bretonnant, Voyez Iean le Maire en ses Illustrations. Oudegherst au premier chap. de sa chronique de Flandres en parle vn peu differemment, disant, que le païs de Flandres est diuisé par la riuiere du lys en deux, & que ce qui est de çà laditte riuiere à la partie du Noort, se nomme Flandre flamengant à cause du langage qui y est vsité, & ce qui est delà le lys, tirant au Suut est appelé Flandre Gallicant, par ce que la langue Wallone, c’est à dire Françoise est en vsage.

Waresq, m. acut. Comme il est escrit en vne chartre de Loys Roy de France & de Nauarre de l’an mil deux cens quatorze, & en vne autre chartre du Roy Charles de l’an mil trois cens quinze, est dit, en Latin Veriscum, & auiourd’huy est dit Warech, mot propre aux Normans’, prins des Anglois comme il semble, qui signifie autant comme droict de bris de nauire.

Warlouque, com. gen. penacut. Qu’on prononce aussi Guarlouque, comme si on disoit Guarde louque, pour Garde lousche, qui regarde lousche & de trauers, est vn mot Picard, & signifie bigle, lousche, Strabo.

Qui a le rewarlouque.

Vuarloppe de menuisier.

Vuaudrée, ou Escouuillon, Peniculus furnarius, Peniculamentum furnarium.

Vuayues, f. penac. Choses Vuayues, qu’on doit prononcer comme s’il estoit escrit ouayues, pour laquelle prononciation ou ignorée, ou negligée ou trouuée malaisée par les François, on le trouue escrit en vne chartre de Loys Roy de France & de Nauarre de l’an mil deux cens quatorze, choses gueyfues, lequel mot est redu en Latin Res vayuas, en vne autre chartre du Roy Charles de l’an mil trois cens quinze, & qu’on dit auiourd’huy en Normandie choses gayues, sont choses espaues & aulbeines. tiré paraduenture de ce met Latin Vacantes. La lettre v. estant prononcée voyele, & non consone, & est vn mot particulier aux Normans.

Vuaranion, m. acut. Est vn vieil François certaine sorte de cheual dont la loy Salique parle au tiltre xl. Voyez Guaranion.

Vueil, Vn mesme vueil, id est, vn mesme vouloir, Eadem voluntas.

Welqvecin, ou Wexin, c’est vne contrée, seant entre la France & la Normandie, tenant de l’vn & de l’autre païs. A cause dequoy on le diuise en deux, à sçauoir, en Welquecin, ou Wexin le François, & Welquecin, ou Wexin le Normand.

Werpir, actif. acut. Que le François escrit & prononce Guerpir, est prendre l’immeuble, dont le contraire est Desguerpir, ou Deswerpir, qui signifie abandonner.

Westerich, Regnum ad occidentem pertinens.

Wexin, Voyez Welquecin.

Wirtemberg, Nom de Duché en Allemaigne, Virtemberga. Comme qui diroit Vuider dem berg, c’est contre la montagne.

Wittemberg, Ville capitale de Saxe, Vitemberga. Elle est à quatre cens pas de la riuiere d’Elb.

Ceux de VVittemberg, Vitembergenses.

Wirtzbvrg, ville episcopale de Franconie en Alemagne, Vuirceburgum, nunc vulgò Hiperbolis.

Vuider, Inanire, Exinanire, Vacuare, Euacuare, & ventrem exonerare, ce qu’on dit des chiens, comme Les chiens veulent auoir grande court pour s’esbatre & vuider,

Vuider & porter dehors, Egerere.

Vuider les boyaux, Excoterare.

Vuider & desemplir, Explere, Deplere.

Vuider & purger vieux fossez, Tergere fossas veteres.

Vuider ses mains, Amittere è manibus, vel de manibus. B.

Il en a vuidé ses mains, Possessio auulsa ab eo de manibus, & emancipata. B.

Vuider ses mains d'vn heritage. Emancipare fundum B.

Fay vuider cette tourbe, Submoue turbam istam.

Faire vuider de l'entrée de la maison, Eliminare.

Faire commandement de vuider, Submouere pro imperio. B. ex Liu.

Faire vuider les caqueteurs du plaidoyé, Summouere pro imperio obstrepentes actionibus causarum. B.

Se charger de vuider le different de quelques parties comme arbitres, Arbitrium recipere.

Vuider toutes les difficultez & doubtes qui sont en vne matiere, Perpurgare locum aliquem.

Vuider les causes, Absoluere iurisdictionem. B.

Vuider vn procez promptement, Repraesentare cognitionem. Bud. ex Vlpian.

Vuider sur le champ, De consilij sententia ex tempore & in re praesenti ius dicere, Repraesentare iudicium. B.

Vuider vne cause sur le champ, & sans appoinctement en droict, Decernere controuersiam primo certamine, Ex tempore iudicium repraesentare. B.

Vuider les fins de non receuoir, Actionem constituere. B.

Vuidons premierement ce poinct, & vne autre fois nous parlerons du demeurant, Sed nunc, quod agimus : de illis, quum volemus. B. ex Cic.

Vuidons maintenant le poinct qui s'est offert, Nunc quod agitur agamus. B. ex Cic.

Vuider le procez, Controuersiam dirimere. B.

Le procez se vuidera par là, Omen in causae summam, Omen in euentum litis. B.

Procez qui se peuuent & doiuent promptement vuider, Lites praesentanei iudicij. B.

Cela se vuidera à l'espée, Haec res iuris disceptationis non est,


vel Armorum disceptationis est. B.

Cause ou procez vuidé sur le champ, Controuersia vnica disceptatione decreta. Bud.

Ce poinct est vuidé Haec pars controuersiae concertata, depugnata & confecta est. B.

Cela est vuidé, Actum ne agas B. ex Terent.

Vuide, Inanis, Obinanis, Vacuus, Vanus.

Vuide de toute prudence, Inanissimus prudentiae.

Estre vuide, Vacare.

Estre vuide entredeux, Interuacare.

Lieux vuides de gardes, A custodibus loca vacantia.

Il chemine à vuide, Incedit inanis.

Vuidé, Euacuatus, Inanitus, Exinanitus.

Porté hors & vuidé, Egestus.

Vuideté, Vacuitas.

Vuidement, Exinanitio.

Vuidange, Egestio, Inanitas, Exinanitas.

Vuidanges & euacuations de mauuaises humeurs, Detractiones.

Lieu plein de vuidanges d'vne ville, comme les voiries, qui n'est point terre ferme, Locus congestitius.


Vulgaire, & commun, Triuialis, Vulgaris.

Le vulgaire, Vulgus.

Paroles vulgaires & communes, Verba triuialia, aut vulgaria.

Vulgairement, Vulgò, Vulgariter. Triuialiter.

Vule, Autrement la luette, Vua, Vuula.

Vz, Il vient de Vsus.

Droict & vz de franchise, Asylia asyliae.

Crier & publier par attaches selon les vz & coustumes des lieux, Proscribere moribus, & peruulgare. B.

Aux vz & coustumes, Moribus.


________________________________________

XA

Xainctes, ville episcopale, Xantones. Inde Xantonensis episcopus.

Nicot-1606-X1.png
Nicot-1606-Y1.png

YA

Nicot-1606-Y2.png
Y, A-il chose en cours en quoy ie puisse seruir ? Nunquid est quod opera mea vobis opus fit ?

Escoute PH. i’y suis, Ausculta PH. istic, sum.


Yeux, Oculi, lumina, voyez Oeil.

Mes yeux ne voyent gueres cler, Parum ocuþli prospiciunt.

Yeux appetissez, Compressi oculi.

Yeux ardants, Feruentes oculi.

Yeux couvers d’une peau, Oculi membrana vestiti.

Les yeux luy estincellent, Ardent oculi.

Yeux estincellans et esveillez, Oculi acres.

Yeux qui voyent fort cler, Acuti oculi.

Yeux fort gastez, Peruersissimi oculi.

Yeux grevez de trop boire ou d’autre chose, Graues oculi.

Yeux qui n’ont nul arrest, Oculi lubrici.

Yeux meurtris, Sanguis suffusus oculis, et Suffusi cruore oculi.

Il a les yeux meurtris, Oculos habet cruentatos.

Qui ont les yeux pers, Cæsuliæ.

Qui a de nature les yeux pleurans et chassieux, Lippus. Tel vice s’appelle Lippitudo.

Les yeux enfoncez ou restraincts, Compressi oculi.

Yeux rouges comme sang, Cruentati oculi.

Yeux verds, Glauci oculi.

Yeux verds comme pré, Oculi herbei.

Yeux qui sont comme la couleur du ciel, Rauidi oculi.

Yeux qui ne bougent et ne regardent ne çà ne là, Rigentes oculi.

La contenance desquels mes yeux guettent ordinairement, et n’en deparþtent, De dessus lesquels mes yeux ne bougent, Quorum in vultu haþbitant oculi mei.

Yeux qui cognoissent quand une chose est bien faicte ou non, Oculi eruþditi.

Yeux esgarez, Ludibundi oculi: B. ex Gellio. quales solent esse mulierum impudicarum.

Yeux qui facilement se meuvent çà et là, Oculi lubrici.

Yeux qui regardent de toutes parts, Emissitij oculi.

Quand nos yeux nous font faire beaucoup de maux, Rapi oculis in fraudem.

Mes yeux ne peuvent plus fournir à la lecture, Emeritos iam oculos lectioni habeo. B.

Cela luy vient tousjours devant les yeux, Hoc recursat animo. Bud. ex Tacit.

Cette chose vient devant mes yeux, sans que j’y pense, laquelle je voy envi et contre mon gré, In oculos meos incurrit ea res.

Cette chose est si bien faicte qu’elle attire les yeux des ouvriers à la regarder, Oculos artificum tenet ea res.

Attirer les yeux de tous sur soy, In se oculos omnium vertere.

S’oster de devant les yeux d’aucun, Ex conspectu alicuius abire.

Bender les yeux, Obnubere caput. B.

Avoir les yeux chassieux, Lippire.

Avoir les yeux de travers, Peruerse videre.

Qui a les yeux fort aigus, Lynceus.

Qui a force petis yeux et petis trous, Ocellatus.

Qui a les yeux en sorte d’un bouc, c’est à sçavoir quand la paupiere couvre une partie de la prunelle, en sorte qu’il semble qu’on cligne les yeux à demi, Paetus.

Ficher ses yeux droict à quelque chose, Oculos intendere.

Ficher ses yeux à quelque chose par pensée, et tascher à l’avoir, Defigere oculos spe et mente in rem aliquam.

Esblouir les yeux d’une lueur resplendissante, Perstringere oculos splenþdore micanti.

Jetter ses yeux ou sa veuë sur aucun, Oculos ad aliquem referre, vel In aliquem coniicere.

Yeux qui jettent beaucoup d’oeillades et trop remuans, Oculi arguti.

Tous ont les yeux jettez sur toy, Coniecti omnium in te oculi.

Lever les yeux et commencer à s’esjouir, Oculos tollere.


Mettre devant les yeux de tous, Proponere.

Tourner les yeux de toutes parts, de costé et d’autre, Oculos circunferre.

Destourner ses yeux, Oculos remouere, vel auertere.

Retourner ses yeux vers la ville, Oculos ad vrbem retorquere.

Cligner les yeux, Conniuere, Nictere, Nictare.

Qui ne cligne point les yeux, Inconniuens.

Crever les yeux à quelqu’un, Alicui oculos effodere, Excaecare aliþquem.

Pocher les yeux à quelqu’un, et les luy faire partir hors de la teste, Ocuþlos alicui excutere, vel exturbare, Elidere, vel Exculpere alicui oculos, Exoculare aliquem.

Qui a perdu un des yeux, Orbus altero lumine.

Ils aiment ma chambriere aussi cherement que leurs yeux, Amant ancilþlam meam oculitus. Plaut.

Qui a beaucoup d’yeux, Oculatus, Oculeus.

Le dessous des yeux, qui est creux, Sinus.

Instrument à oindre les yeux, Specillum.

Maladie des yeux, Ophthalmia, Valetudo oculorum.

Medecin des yeux, Ophthalmicus.


Yeuse, ou Yeose, nom d’arbre, Ilex ilicis.


Une sorte d’arbre nommé Yf, Smilax smilacis, Taxus.


yorc, ville d’Angleterre, Eboracum.

Ysser, Est un terme de marine, qui signifie hausser eslever tendre en conþtremont, comme ysser la voile, c’est à dire la monter en haut du mast: pour la mesme chose est ainsi prins ce mot guinder.

Yßer, c’est sortir d’vn lieu en dehors, dont vient ce mot yssue, qui est opposite à ce mot Entrée, l’Italien dit Vscire, & Vscita, le tirant & luy & nous de ce mot Latin Exire.

Yssuë, f. penac. voyez Yssir.


Yue musquée, voyez Iue.


Yuer, ou Hyuer, car il vient de Hybernum s. tempus.

Yuer où on fait grande chere, Hyems genialis.

Un doux yuer qui n’est point aspre, Clemens hyems.

Yuer qui est venu tost, Hyems matura.

Fort grand yuer et aspre, Summa hyems, Hyems acris, Teterrima hyems, Saeuissima hyems.

Un yuer où il neige fort, Niuosa hyems.

Yuer qui rend une personne lasche à la besongne, Hyems ignaua,

L’yuer estoit sur la fin et sur le declin, Hyems iam praecipitauerat.

Jour d’yuer, Hyemalis dies.

L’yuer approche, Hyems accedit.

L’yuer se lasche et s’addoucit, Soluitur hyems.

L’yuer se finit et est sur son declin, Senescit hyems.

Sur la fin de l’yuer, lors que le temps commence à s’addoucir, Mitescente hyeme.

Broüillars et broüées d’yuer, Brumae.

Froidure d’yuer, Brumale frigus.

Temps d’yuer, Tempora hyberna.

La my yuer, Adulta hyems.

Le lieu où les gensdarmes se retirent l’yuer, et yuernent, Hyberna, hyþbernorum.

Demeurer tout l’yuer ou durer, Perhyemare.

Faire yuer et froid, Hyemare.

Passer l’yuer en quelque lieu, Hybernare, Hyemem tolerare in loco aliquo, Hyemare.

Passer son yuer à couvert, Hyemem agere sub tectis.

Passement de l’yuer, Hyematio.

Appartenant à l’yuer, Hybernus, Hyemalis.

Yverner, Hybernare, Hyemare.


Yvoire, Ebur, Cerchez Iuoire.

Toute chose faicte d’yuoire, comme vaisseau, etc. Ebur.

Cols blancs comme yuoire, Eburnea colla.

Qui est d’yuoire, Eburneus, Eburnus.

Couvert d’yuoire, Eburatus.


Yure, Temulentus, Plenus vini, Probe appotus.

Tant yvres qu’ils n’en peuvent plus, et si endormis, Somno vinoque sepulti.

Estre yvre, Madere vino, Ebrium esse.

Yvrongne, Ebriosus, Vinarius, Vinolentus, Vinosus, Potor, vel Poþtator.

Point yvrongne, Siccus.

Mener vie d’yvrongne, Bachanal exercere.

Yvrongner, Comessari, Congraecari, Pergraecari.


Ne faire autre chose que d’yvrongner, Perpotare, Totos dies potare.

Yvrongnerie, Vinolentia, Crapula, Popinatio, Ebriositas, Temuþlentia, Bacchatio.

Yvrongnerie ordinaire, Perpotatio.

Estre lasche et defailli d’yvrongnerie, Marcere vino.

Par yvrongnerie, Vitio vini.

Yuraye ab inebriando. Vne sorte d’herbe nommée ainsi, Lolium, Æta ætæ.

Nicot-1606-Z1.png

ZA

Nicot-1606-Z2.png
Agaye, f. penac. Est vne arme d’haste ou hante dont les Mores combattent à cheval, d’environ la longueur d’une picque, mais plus gresle, ferrée au bon bout d’un fer plus large et plus long que celuy de la picque, la brandissants et lançants de ject sur l’ennemi qu’ils poursuyvent, et pour ce faire se dressans tout debout sur leurs estriers de gynete, et la jettans en derriere de ject coulant en la main sans l’abbandonner contre les chevaux de ceux qui les poursuyvent, pour les en enferrer ou leurs chevaux, l’Espagnol dit Azagaya, comme aussi le François le doit escrire et prononcer, et Nebrisse la rend par Telum Punicum, Et la nomme par addition Azagaya Morisca, Hasta Africana, Aucuns estiment que Azagaya est comme haste gaye, c’est à dire arme de legere hante, mais ils s’abusent.

Zante, l’isle anciennement nommée Zacynthus, Aucuns prononþcent Iante, autres l’appellent Zachytho.


ZE.

Zelande, voyez Selande.

Zele, m. acut. Vient du Grec ξήλοζ, et signifie affection ardente à quelque chose, quelque fois emulation, mais le François en use plus restrain-


ctement que ni le Grec, ni le Latin, Zelus.

Qui ont zele, Qui rem saluam esse cupiunt. B.

Zeler, Zelare, vulgo.

Zelateur, Zelotes

Zelotes, m. penac. plural. num. Comme recite Josephe au 4. livre cha. 5. de la guerre des Juifs, furent appelez aucuns Juifs d’une faction de gens du plat pays, qui s’estans emparez de Hierusalem et du temple, & d’authorité tyrannique en iceux pallioyent leur cruauté & tyranþnie du zele qu’ils disoyent avoir à la conservation de la discipline, liberþté publique, & choses sacrées.

Zimiech, est l’une des deux especes d’Aigle, dont l’autre est absoluëment appelée Aigle, & prend la grue et oyseaux moindres, là où l’autre prend le lievre, le Renard, la gazele. Tardif chap. 2. de la premiere partie de fauconnerie.

Le Zodiaque, Zodiacus, Signifer.

Zone, Zona.

Zoucet. voyez Castagneux.

Zummach, à ce que Tardif au chap. 2. de la premiere partie de sa fauþconnerie veut dire, est mot Arabique, dont est appelée l’Aigle qui a sur la teste ou sur le dos certaine blancheur, qui est signe de perfection de bonté.

zvric Ville de Suisse, Tigurum.

Le canton de Zuric, Pagus Tigurinus

Ceux de Zuric, Tigurini.


Nicot-1606-Z3.png