Thresor de la langue françoise\Texte complet 3

Masses de terre de quoy se fait le fer, Stricturæ.

Massif, Solidus.

Qui n'est point massif ne serré, Rarus.

Fait en rond & massif, Globosus.

Toute chose massiue & espesse comme paste, Massa.

Quand on sent vne chose estre massiue à la taster, Spissus tactus.

Massiueté, Soliditas.

Masson

Vn Masson, Cæmentarius.

Maistre masson ou charpentier, Architectus.

Vne sorte de ruille à masson, ou reigle à charpentier, Chorobates chorobatæ.

Massonner.

L'art & science de massonnerie ou charpenterie, de deuiser edifices & bastimens, Architectonice.

Fait de massonnerie, Cæmentitius.

Massue

Vne Massue, Claua.

Qui s'aide d'vne massue, Clauator.

Mast

Mast, C'est l'arbre d'vn vaisseau de mer ou d'eauë douce, qui maintient la voile, Malus.

Masterel, C'est le diminutif de mast, petit mast, les mariniers par ce mot entendent non seulement les petits masts des hunes, ains auβi tous autres masts du nauire excepté le grand, disans masterel de beaupré, masterel d'artemon.

Mastelot, que aucuns escriuent matelot, semble venir de mast & estre proprement le marinier qui sert entour le mast, à ysser ou amener les voiles, rider les coüets & aubans. Mais il se prend generalement pour tout marinier faisant seruice non seulement en cela, mais auβi au touage à amarrer, guinder & autres seruices du nauire.

Master vn nauire, c'est luy mettre & planter les masts, apres qu'il est dressé de tout le corps.

Mastic

Mastic, Mastiche.

L'arbre de laquelle degoutte le mastic, qui porte trois fois l'an, Lentiscus.

Mastic dont les faiseurs d'images, de pierres, collent les pierres ensemble, Lithocolla Dioscor. lib. 5.

Mastin

Mastin, m. C'est vn chien de berger, & d'hostel de village, qui n'a nulle addresse ne gentillesse en luy, comme ont les leuriers, chiens courans, allans, ou dogues, Canis villaticus. L'Italien dit Mastino. On appelle vn homme mastin, quand il est de vilaines & ordes complexions, & cruel.

Mastine, f. La femelle du mastin.

Mastiner, Tantost signifie faire couurir vne lyce à vn mastin. Foüillous au 7. chap. Si est ce qu'il ne faut pas laisser à faire couurir la lyce à quelque beau chien courant & de bonne race, car si elle estoit mastinée, les autres laictées en tiendroyent, c'est à dire, si elle estoit couuerte d'vn mastin. Tantost & par metaphore signifie traicter aucune personne ou chose, & en vser brutalement, villainement, salement & en felon & mastin.

Mastrecht

Mastrecht, ville des basses Allemagnes, Traiectum superius.

Masure

Vne Masure, Parietina.

Mat

Mat, m. Mot de gaing au ieu des Eschecs, qui signifie occis, mort. Vient de Matar Espagnol, tuer, qui vient du Latin Mactare, & s'addresse au Roy d'iceluy ieu, Eschec mat, Xeque sois matado. On dit Eschec de Xeque, vocable Morisque, qui signifie Seigneur, Prince, Roy. Et ne se peut donner le Mat, qu'on n'ait donné Eschec au moins vne fois, id est, fait desloger le Roy de sa place, ou mettre deuant luy champion, soit pieton, soit autre pour l'emparer.

Mater, Matar, Mactare. Quand le Roy ne peut partir de son reng sans estre prins, ne mettre au deuant champion pour luy. Et dit on mat, non pas pour ce qu'à ce coup là le Roy soit mort, ains selon ce qu'on dit en bataille, Tu es mort, rends toy. Car en ce ieu là le Roy s'entend estre rendu pour sauuer sa vie à la piece qui l'a ainsi acculé.

Mat

Mat, ou Matte, Victus.

Matter, & desconfire vn homme, Vincere.

Il te mattera, Ad incitas rediget te. Bud. ex Plaut.

Matassiner

Matassiner des mains, Micare manibus, Manus iactare, manibus ineptè gesticulari.

Matelot

Matelot, m. acut. Qui sert dans vn nauire à faire ce qu'il conuient pour nauiguer. Mariniers & matelots, Nautæ, socij nauales. Liu. lib. 23.

Materas

Materas à coucher, Matta mattæ, Culcitra.

Materas

Materas dont on tire à l'arbaleste, Tragula. B.

Materas desempenné, Tragula sine pinnulis, Tragula pinnulis exarmata Bud.

Materaz

Vne sorte d'herbe croissante és eauës, que aucuns appellent, Materaz, ou Matelaz, Typha, typhæ.

Materiel

Materiel.

Maternel

Maternel, Maternus.

Maternellement.

Mathematique

Mathematique, Mathesis, Mathema, huius mathematis.

Mathematicien, Mathematicus.

Matiere

Toute sorte de Matiere dequoy on fait aucune chose, Materia, vel Materies.

Toute vieille matiere d'edifices rompuz, comme moilon, platras, & semblables, Rudus ruderis.

Vne matiere espesse, comme la lie de quelque chose, ou boue, Crassamen.

La grosse matiere que l'homme iecte hors & son vrine, Retrimentum.

La matiere fecale, Aluus.


Quand l'homme iecte la matiere fecale mal cuicte, Cruda aluus.

¶ La matiere de quoy on escrit, Argumentum scripturæ.

Tu m'escriras à fin que i'aye matiere de t'escrire, Scribes ad me, vt mihi nascatur epistolæ argumentum.

Bailler aux enfans vne matiere à demi faite, Præformatam materiam pueris dare. B.

Depescher matiere, Absoluere de re aliqua.

Fournir de matiere, Criminibus suis materiam suggerere.

Renuoyer la matiere au Senat, Causam ad Senatum reiicere.

Cela ne vient point mal à propos, veu la matiere subiecte, Pro re nata non incommodum.

Chose où il y a grande matiere, Res argumentosa. B.

Vn meneur de matieres, Vn deuideur de matieres, Transactor confectórque negotiorum. B.

Proces en matiere beneficiale, Controuersiæ sacerdotiorum. B.

Matiere petitoire, Actio in rem. B.

Demandeur en matiere petitoire, Petitor ac rei vindicator. B.

Choses pertinentes & afferentes à la matiere, Ea quæ in rem sunt. Bud.

Choses impertinentes & non seruans à la matiere, Quæ ab re sunt. Bud.

Matiere possessoire, Formula interdicti. Bud.

La Cour est saisie de la matiere, Disceptatio rei ad Curiam transiit, Causa Curiæ authorata est. B.

La Cour n'est point saisie de la matiere iusques, &c. Causa non antè Curiæ ditionis fines ingressa videtur, quàm prouocatione denuntiata, & die dicta iudici & prouocato. B.

Matin

Matin, m. Tempus matutinum, Manè.

Le fin matin, Prima lux.

Dés le fin matin, Luce prima.

Fort matin, Multo manè.

Vne requeste presentée & rapportée du grand matin, Supplicatio antelucana. Bud.

Matinée, id est, Opus vel tempus matutinum.

Matines de minuict, Antelucanæ precationes, Concubiales precationes, siue psalmodiæ. B.

Homme qui est matineux, Homo matutinus. Virg.

Matricaire

Matricaire, Autrement Espargoutte, Parthenium, Cotula fœtida.

Matrice

La Matrice, ou amarri d'vne femme, Vulua, Vterus, Loci locorum.

Matricule

Matricule, id est, Registre.

Matrone

Matrone, ou femme d'honneur, Matrona.

Matronal, Matronalis.

Matthiev (Saint)

Saint Matthiev, Promontorium est in Britannia minore.

Maturité

Maturité, Maturitas.

Maturation, Suppuratio.

Maturatif. Medicamens maturatifs, Peptica.

Matz

Le Matz, ou Matereau d'vne nauire, Malus mali, priore producta.

Les bois trauersans le matz, ausquels les voiles sont tenduz, Antennæ.

Les deux bouts des bois trauersans le matz, Cornua antennarum.

Mau

A Mau chat mau rat, quasi dicas, Malo æluro malus mus, Antitechnos, Antisophistes B.

Maudire

Maudire, voyez Mauldire.

Maudisné

Maudisné, Malè pransus.

Maudolé

Maudolé, quasi Malè dolatus, Vegrandis.

Mauduict

Mauduict, & mal conditionné, Malè moratus.

Maugracieux

Maugracieux, Inuenustus, Illepidus, Inurbanus.

Mauioinct

Mauioinct, Malè coagmentatus, Hians.

Maulaué

Maulaué, Illotus.

Mauldire

Mauldire aucun, Imprecari alicui, Væ alicui imprecari. B. Maledicere, Deuouere aliquem, Diras alicui imprecari, Dira precari alicui, Malè precari alicui.

Mauldire bas quelqu'vn, qu'il n'en oye rien, Tacitè prætereuntem execrari.

Mauldict, Execratissimus.

Estre mauldict, Defigi diris deprecationibus.

Il est mauldict de Dieu, Væ illi diuinitus dictum. Bud.

N'estre plus mauldict, Conquiescere ab execrationibus.

Mauldicte beste, Animal execrabile.

Chose mauldicte, Execranda res.

Mauldisson, Execratio, Dira deprecatio, Maledicentia, Maledictum, Blasphemia, Maledictio.

Maulgré

Maulgré, acut. aduerb. Composé de mal & gré, c'est contre le plaisir, gré & volonté d'aucun, qui est rendu par ablatifs absoluts, comme Maulgré, ou malgré toy ie feray cela, Te inuito hoc faciam. L'Italien dit auβi Malagrado, & Malgrado.

Faire prendre aucune chose à aucun maulgré qu'il en ait, Obtrudere.

Faire en iustice vne chose par force, & maulgré qu'on en ait, Imperio necessitatis organis succincto fasces constantiæ summittere. Budæus.

Maulgré que i'en aye, Ingratus, Ingratis.

Maulgré eux, Velint nolint.

Maulgré que tu en ayes, Tuis in gratiis.

Qui maulgré qu'en ayons sont auec nous à disputer, Qui se inculcant auribus nostris.

Maulgré tous il a esté absoulz, Inuitis omnibus fuit absolutus.

Il fit cela maulgré soy & enuy, Inuitus fecit.

Maulue

Vne herbe qu'on appelle Maulue, Malua.

Maulue terrestre, Nautea.

Vne espece de maulue, Malache malaches.

Vne herbe qu'on appelle Maulue, ou selon aucuns, Menus panais, Hibiscus, vel Hibiscum.

De maulue, Maluaceus.

Maulx

Maulx, Cerchez Mal.

Maumariée

Maumariée, Malè nupta.

Maunet

Maunet, m. acut. Composé de Mau, qui est Mal, & de Net, ainsi que Mausade, Mauconduit, Maudit, & semblables. L'Italien dit auβi Malnetto, Sordidus, Immundus.

Maupiteux

Maupiteux, quasi Malè pius, Sæuus.

Mauplaisant

Mauplaisant, Iniucundus, Inuenustus, Illepidus, Insuauis.

Mauplaisance, Iniucunditas.

Mauplaisamment, Iniucundè, Illepidè, Inuenustè.

Mauprest

Mauprest, Imparatus.

Mausade

Mausade, Agrestis, Inuenustus, Illepidus, Barbarus, Insuauis. Il vient de mal, qui en composition signifie auβi petitement ou pourement, & de Sade. Car Mal en cet endroict ne nye point ou empire du tout ce mot Sade, comme en Maudit.

Mausadement, Barbarè, Illepidè, Ineptè.

Mausadeté, Barbaries, Ineptia.

Mausoigneux

Mausoigneux, Negligens. Vsez des formules de Negligent.

Mausolée

Vn Mausolée, id est, Sepulchre magnifique d'vn Roy ou autre grand Seigneur, Mausolæum.

Mausoupé

Mausoupé, Malè cœnatus.

Mauuais

Mauuais, Malus, Prauus, Peruersus, Malignus, Nocens.

Mauuais & cruel Roy ou Seigneur, Tyrannus.

Mauuais & meschant, Deter, siue Deterus.

Tu es droictement mauuais, Nec dependes, nec propendes quin malus nequámque sis.

Qui est plus mauuais, Peior.

Qui est deuenu de bon mauuais, Corruptus ex adolescente optimo.

Trois fois auβi mauuais, Ter tanto peior.

Faire mauuais, Deprauare.

De peur qu'il ne trouue mauuais ce que dira le defendeur pour le residu, Ne reliquorum defensioni sit auersior.

Sentir mauuais, Malè olere.

Vouloir faire trouuer mauuais quelque chose, In inuidiam aliquid vocare.

La chose est trouuée mauuaise, In inuidia res est.

Prendre quelque chose en mauuaise partie, In peiorem partem rapere.

Il n'y a pas tant de mauuaises gens, Homines sunt minus multi mali.

Mauuaisement, Malè, Prauè, Peruersè.

Mauuaistié, Malignitas, Prauitas, Malitia.

Mauuaistié d'aucun effronté, qui ne cesse de frapper l'vn ou bouter l'autre, & ne fait que mal, soit en faits, ou en dits, Petulantia.

Mauuaistié couuerte & cachée, Inuoluta integumentis nequitia.

La mauuaistié des meschands, Fraus impiorum.

Mauuaistié & malice naturelle, Natiuum malum.

Vne mauuaistié de nature, quand on fait tout au rebours de ce qu'on doibt faire, Peruersitas.

Mauuaistié de temps, Temporis iniquitas.

Si par la mauuaistié d'aucuns tu as quelque petite fascherie en ton esprit, Si qua offensiuncula facta est animi tui, peruersitate aliquorum.

La mauuaistié des meschans porte grand loüange au bon droict, Aufert multum æquitati fraus impiorum.

Mauue

Mauue, voyez Maulue.

Mauuis

Vne Mauuis, Nom d'oyseau, Turdus, Iliacus, . Eius tria sunt genera. Vnum picæ magnitudine, quod visciuorum dicitur . La traye, la mauuis, la calende, Quod est genus minimum, minúsque maculis distinctum, trichas cognominatur, id est, pilaris. Tertium genus quod mediocre est magnitudine merulæ, & sonat acutè.

Mavce

Mavce, Nom propre d'homme en Normandie, Maximus.

Maxime

Vne Maxime, & proposition ferme, Pronuntiatum, Enuntiatio, Axioma, Kyria doxa.

Vne maxime entre les practiciens, Theorema catholicum & axiomaticum inter circumforaneos homines. Bud.

May

Vne May à pestrir pain, Magis magidis, Mactra mactræ.

May

Le mois de May, Maius.

Vn may, Frons festa.

Planter le may, Frondem festam figere.

M E

Meavx

Meavx, Vrbs Galliæ, Meldæ meldarum. Inde Meldenses.

Meche

Meche, Cerchez Meiche.


Mechine

Mechine, Mechinah en Hebrieu, signifie autant que Præparans, vel, Quæ præparat. Inde Mechine, & Picardis Mequine, c'est à dire chambriere. Il vient de Cun. id est, Præparauit.

Mecredi

Mecredi, Mercurij dies.

Medalle

Medalle.

Mede

Mede, ou Medie, voyez Mesopotamie.

Medecin

Medecin, Medicus.

Les medecins disputent entre eux, &c. Quæritur inter medicos cuius, &c.

Le college des medecins, Medicinæ medicinarum.

Medicinal, Medicamentosus, Medicinalis.

Medicine, Medicina.

Medicine ou bruuage où il y a de la saulge, Saluiatum.

Medecine pour les yeux, Medicamentum oculorum.

Medecine qui guarit soubdainement, Præsens medicina.

Medecine qu'on baille à toutes bestes qui portent somme, Veterinaria medicina.

Appliquer medecine, Admouere curationem ad aliquem.

Il ne sera pas temps de faire la medecine, Non erit locus faciendæ medicinæ.

Cette herbe porte medecine, Auxiliatur morbis hæc herba, Medicinam affert, vel efficit, Medicamentosa est, aut medicinalis.

Cette herbe porte medecine pour les pasturages enuenimez, Pabulis venenatis resistit hæc herba.

Qui ne vaut rien à faire medecines, Nullius in medecina momenti.

Se porter bien de la medecine qu'on à prinse, Sentire medicinam.

Celuy qui appreste medecines & les vend, Pharmacopôla.

A quoy on peut remedier par medecine, Medicabilis.

Vser de medecine, Medicinam adhibere.

¶ Estre sçauant en medecine, Tenere medicinæ scientiam.

Fort sçauant en medecine, Pollens medicina.

Qui a escrit la medecine par vers, Vates medicinæ.

Medeciner, Medicare vel Medicari, Mederi, Medicinam facere, Medicinam adhibere.

D'autant plus qu'on le medecine, il deuient malade, Ægrescit medendo.

Medicinable, Medicabilis.

Medicinement, Medicatio.

Medicament, Medicamen, Medicamentum.

Medicament qui entame la peau, & fait sortir de l'ordure, Exulceratorium medicamentum.

Medicament onctueux, Vnguinosum medicamentum.

Medicament seruant à toute maladie ou playe, Panchrestum.

Medicamens qui deslassent, Acopa acoporum.

Qui medecine ou appareille les medicamens, comme Apothicaire, Medicamentarius.

Mediateur

Mediateur, & moyen en quelque affaire, Moyenneur, Interpres interpretis, Sequester.

Medieu

Medieu, ou Medieus, id est, Medius fidius, nisi malis ducere à xxxxx, id est, Per deos.

Mediocre

Mediocre, Mediocris.

Mediocrité, Mediocritas.

Mediocrité attrempée, Temperamentum.

Garder mediocrité en quelque chose, Ad mediocritatem reuocare modum alicuius rei.

Mediocrement, Mediocriter.

Medique

Medique, Medica, C'est du saint foin.

Meditation

Meditation, Meditatio.

Mediter, Meditari.

Mediterrane

Mediterrane, La mer mediterrane, Mare mediterraneum. Region ou ville Mediterranée qui de tous costez est esloignée de la mer.

Megissier

Megissier, Alutarius.

Megisserie, Alutaria alutariæ.

Megue

Megue, voyez Maigue.

Mehaing

Mehaing, m. acut. Est abbatement & defaillance des forces du corps, par enorme trauail de corps, ou griefues solicitudes d'esprit, mal-traictement & foulures receuës en la personne, Virium corporis quassatio, afflictio, contusio. L'Italien dit Magagna, & le Languedoc & peuples adiacens Magagne.

Mehaingné

Mehaingné, m. acut. Celuy qui est brisé & rompu de Mehaing, Qui toto corpore quassatus est adeo vt millis viribus præstet. Le Languedoc dit Magagnat, acut. Cui vires sunt effœtæ nimia quassatione. Virgil. lib. 5. Æneid. Sanguis habet, frigentque effœtæ corpore vires. Mehaigné de vieillesse, Quos artus quasi mola sunt attriti membraque contusa ac comminuta. Auβi le François en cette signification dit, I'ay le corps tout moulu, ou les membres tous moulus, &, ;Ie suis tout moulu de coups.

Mehaignée, f. penacut. Celle qui est affolée de mehaing, voyez Mehaigné.

Mehaigner, act. acut. Est fouler les forces du corps par labeur extreme, chagrin d'esprit, battures, contusions, foulures de membres, Contundere, macerare, membra atque artus quasi mola terere, comminuere. L'Italien dit Magagnare. Et le Languedoc Magagna. acut.

Meiche

Meiche, ou Meche, f. penac. Est le couton, ou fil entortillé, que les chandeliers mettent au milieu des chandelles, soit de suif ou de cire, pour allumer & ardre à la faueur du suif ou cire, dont ladite meche est reuestue, Medius candelæ funiculus : Car Ellychnium proprement est la meche des lampes. Meche auβi se prend pour la corde menuë attrempée auec de la cendre en lescif, dot les harquebousiers portent leur feu, & allument l'amorce au tirer. A cause dequoy telles harquebouses de guerre sont appelées harquebouses à meche, à la difference des harquebouses à roüet, qui sont pour le gibbier.

Meilleur

Meilleur, m. acut. C'est le comparatif de Bon, & vaut autant que plus bon inusité, puis que le François a moyen d'exprimer ces deux mots par vn seul. Il vient du Latin Melior.

Le meilleur de tous les autres, Potissimum opus.

Vn peu meilleur, Meliusculus.

Il a du meilleur, Est melioris conditionis.

Deuenir meilleur, Meliorescere.

Estre meilleur ou plus excellent, Præstare.

Interpreter en meilleure part, Meliorem in partem interpretari. La prendre en la meilleure part.

En meilleur poinct, En meilleur estat, Loco meliore. Bud. Rectius, Aliquanto melius.

Faire trouuer meilleur, Augere gratiam.

Mein

Mein, Nom propre d'homme, Menas Menæ.

Le mal sainct Mein, Lepræ, Psoræ.

Mein

Mein, La riuiere qui passe à Francford, Mœnus.

Meine

Meine, Riuiere qui tombe en Loire.

Melancholie

Melancholie, Melancholia, Atra bilis.

Donner melancholie, Solicitare. B. ex Virg.

Passer melancholie & souci, Iam vino quærens, iam somno fallere curam. Ex Horat.

Ne prendre point de melancholie, Deponere dolorem. Bud. ex Cicerone.

Ie te prie ne pren point tant de melancholie pour mon fait, Ne vicem nostram irascaris. Bud. ex Liuio.

Ie y passe melancholie, Hoc vno vtor profugio angorum & curarum.

Melancholier, Tristari.

Melancholique, Melancholicus.

Melilot

Melilot, Melilotus, Sertula campana.

Melisse

De la Melisse, Melissophyllum, Meliphyllum, Apiastrum, Citrago.

Melodie

Melodie, Melodia.

Qui iouë de melodie, Melodes.

Melodieux chant.

Melodieusement chanter.

Melons

Melons, Melones.

Melvn

Melvn, Ville pres de Paris, Melodunum.

Membre

Membre, Membrum, Artus.

Membres plus gras, Membra opimiora.

Membres qui sont perdus par maladie, comme pourris, Abalienata morbis membra.

Auoir les membres endormis & gourds, Obtorpere.

Le membre est gasté & corrompu, Vitiosè se habet membrum.

A qui on a coupé quelque membre, Lacer, & Lacerus.

Par membres, Membratim.

Homme bien membru, Vastis & robustis membris præditus.

Vne membrure de bois, Asser asseris.

Memoire

Memoire, Memoria.

Memoire qu'on fait, & propos qu'on tient de quelque chose, Mentio mentionis.

Ancienne memoire, Senex memoria.

Memoire escrite, Consignata literis memoria.

Memoire ostée par ensorcellemens, Venenis erepta memoria.

Memoire redigée par escrit, Consignata literis memoria.

La memoire de l'image est tousiours deuant mes yeux, Inhæret memoria imaginis.

Digne de memoire, Memorandus, Memorabilis.

Chose digne de memoire, Ad memoriam insigne.

De bonne memoire, Vir consecratæ memoriæ. B.

Vn fait digne de memoire, Luculentum facinus.

Choses dignes d'eternelle memoire & perpetuelle, Cedro digna.

La memoire & instruction contenant le fait d'vne partie, en matiere de proces, Libellus.

Memoires & instructions, en matiere de proces & autres choses, Commentarius.

Memoires plus amples, Commentarium paulo plenius.

Vn petit memoire que font tous les iours ceux qui ont plusieurs affaires,


Libellus memorialis.

Escrire en vn petit liure qui sert pour memoire, & en papiers iournaulx, In libellum referre.

Faire des memoires, Conficere commentarios.

Memoire ayant mis sus le droict & iustice, Iuris & æquitatis repetita memoria.

Memoires bien dressez, Præformati commentarij. B.

Memoires pour defendre, Commentarij defensionis. B.

Escrire par memoire, Memorabundè scriptitare. B.

Escritures par memoires, Commemoratrix scriptio, Commentarium numerosum. B.

Practiciens qui font les memoires pour escrire ou plaider, Hypomnematographi pragmatici. B.

De fresche memoire cela se fust assez prouué : mais maintenat toute la preuue en est perduë, Id recenti negotio facilè constitisset : nunc exoleuerunt indicia & argumenta, documentáque interciderunt. Bud.

¶ Abolir la memoire de quelque chose, Famam rei supprimere, Rei amnestiam esse iubere in perpetuum.

On aide beaucoup à la memoire par, &c. Memoriæ frequenti emendatione proficitur.

Auoir memoire, In memoria habere, Memoria tenere rem aliquam, Meminisse, Recordari.

Il vaut beaucoup mieux auoir memoire des bienfaits que des maulx, Multo præstat beneficij quàm maleficij memorem esse.

Ayes memoire de te souuenir, ou de reduire en memoire, Memineris meminisse.

Auoir memoire de quelqu'vn en faisant quelque liure, Prosequi memoriam alicuius libello.

Auoir continuelle memoire, Memoriam colere.

Qui a memoire & souuenance de quelque chose, Memor memoris.

I'ay memoire & souuenance de toy, Tenet me memoria tui.

I'ay tousiours memoire de luy, Nunquam ex animo meo discedit illius memoria.

I'ay memoire d'auoir ouy parler de Cinna, Memini Cinnam.

Si grande multitude, que iamais fut en quelque iugement qui ait esté, dequoy i'aye memoire, Tanta multitudo, quata mea memoria nunquam vllo in iudicio fuit.

Faire chose dont on ait perpetuelle memoire de nous, Asserere se à mortalitate.

Desquels ceux qui viendront apres nous ayent memoire, Quorum memoria liberis posterisque tradatur.

Dequoy ceux qui viendront apres nous eussent memoire, Quæ ad posteritatis memoriam pertinerent.

De laquelle chose toutes gens parleront, & en auront memoire à iamais, Memoria quæ in omnium gentium sermonibus ac mentibus semper inhærebit.

N'auoir plus de memoire des plaisirs qu'on nous a fait, Comedere beneficia alicuius.

Chose dequoy on n'a aucune memoire, Res à memoria remota.

Nous n'auons point memoire de ces choses, Hæc refugiunt memoriam nostram.

Auoir bonne memoire, Vigere memoria.

Auoir meilleure memoire, Meliore memoria esse.

Bailler en garde & recommandation d'eternelle memoire les faits d'aucun, ou autres choses semblables, à quelque chose qui soit d'eternelle durée, comme sont lettres & choses semblables, Mandare monimentis.

La memoire default, Labat memoria.

Si la memoire luy default, Si memoria deficitur.

Il faut icy que tu desployes ta memoire, pour aider, & retenir bien ce que ie te diray, Opus est tua mihi ad hanc rem ex prompta memoria.

Effacer la memoire des dissensions par vne perpetuelle oubliance, Delere memoriam discordiarum obliuione sempiterna.

La memoire en est perduë, Occidit memoria.

La memoire en estoit perduë, Memoria aboleuerat.

Il n'est memoire du contraire, Excedit memoriam. Bud.

Si i'ay failli en quelque chose, il n'y a nulle memoire de la noblesse de mes ancestres qui vous facent requeste pour moy, Si quid deliquero, nullæ sunt imagines quæ me à vobis deprecentur.

Il est memoire de luy, & en parle-on souuent, Versatur in memoria hominum & sermone.

Il sera perpetuelle memoire de toy, Ibit in secula nomen tuum.

Il sera memoire de l'homme le temps aduenir, Excipient viri memoriam consequentes anni.

Il sera perpetuelle memoire des biens que vous nous auez faits, Nunquam vestrorum in nos beneficiorum memoria ac fama morietur.

Il me semble qu'il sera memoire de ces choses d'icy à long temps, Hæc mihi videntur habitura vetustatem.

Faire chose dont il soit perpetuelle memoire, Memoriam rei alicuius relinquere.

Faire qu'il ne soit aucune memoire de quelque chose, Memoriam rei alicuius funditus tollere.

Il n'en est plus de memoire, Occidit memoria, Vetustate memoria abiit.

Il n'est plus memoire de luy, Memoria intercidit ille.

Il y a si long temps qu'il estoit, qu'il n'en est plus de memoire, Obruit eum obliuione vetustas, Vetustate abiit eius memoria.

Il n'estoit plus memoire de ce, Huius rei memoria aboleuerat.

Prince de bonne ou heureuse memoire, Princeps memoratu dignus, Insigniter memorabilis.

C'est vne guerre de fascheuse memoire, Triste bellum ad recordationem, Liu. lib. 23.

Esueillez vostre memoire à penser, &c. Vestram memoriam ad timoris præteriti cogitationem excitate.

Escrire les louanges d'aucun pour en auoir perpetuelle memoire, Prosequi aliquorum gloriam immortalitatis memoria.

Faire perdre la memoire, Memoriam adimere.

Garder la memoire de quelque chose, Tenere memoria rem aliquam, Tenere alicuius rei memoriam.

Ietter la memoire de quelque chose hors des liures, Eruere memoriam alicuius rei ex vetustate annalium.

Mettre en memoire, Mandare animis & mentibus, aut memoriæ, Commendare memoriæ, Tradere aliquid memoriæ, Comprehendere memoria.

Estre nonchallant de mettre en memoire, Remittere memoriam.

Il est mis par memoire, Il est escrit, Memoria traditum est, Memoriæ proditum est.

Peupler la memoire d'aucu, Memoriam nominis alicuius celebrare.

Rafreschir la memoire, Recolere memoriam, Renouare memoriam.

Reduire en memoire, Ponere ante oculos, Ruminari, Memoriam facere, Repetere memoria, Reminisci, Recomminisci, Subiicere, Recolere, Recognoscere.

Reduy en memoire, Recognosce.

Ie reduy en memoire & recorde ce, &c. Quodcunque dixerim, audiuerim, egerim, commemoro vesperi.

Remettre en memoire, In memoriam reducere.

Remettre sus la memoire d'aucun, Memoriam alicui excitare.

Rendre la memoire d'aucun immortelle, Donare aliquem æternitate.

Rendre la memoire d'aucun immortelle & perdurable, comme la consacrer par toutes sortes de liures, Consecrare aliquem omnium genere monimentorum.

Rendre nostre memoire auβi durable que les hommes qui viendront apres nous, Adæquare memoriam nominis nostri cum omni posteritate.

Renouueler & rafreschir la memoire, Redintegrare memoriam, Renouare, Recolere.

Retenir en sa memoire, Continere animo ac memoria, Memoria complecti.

Il me vient en memoire de, &c. Subit antiquitatem mirari.

Beaucoup de choses me viennent en memoire, Me occursant multa.

Ces choses nous viennent en memoire, Subeunt hæc, Veniunt hæc nobis in mentem.

Les paroles ne me venoyent point en memoire, Neque mihi succurrebant verba.

Pour memoire, Ad memoriam.

Pour perpetuelle memoire, In memoriam sempiternam, Ad memoriam æternitatis.

Vn Memorial, Liber memorialis. Sueton.

Memorable & digne de memoire, Memorabilis, Memorandus.

Menace

Menace, f. penac. Est prediction de mal faire à quelqu'vn, & auec tançon & colere, Minatio, Cic. lib. 2. de Orat. Duquel mot Latin il procede, Comminatio, Interdictum, l'Italie dit Minaccia, au pluriel, comme auβi l'Espagnol, mais vn peu esloignément du Latin, Amenazas, en plur. Menaces, dont Latin plur. Minaciæ, Dont Plaute a vsé, Minæ.

Menacer, Minari, Eminari, Minas iactare, Minas proponere, Minitari.

Menacer de faire du mal à quelqu'vn, Pericula alicui minari, Denuntiare periculum aut pestem alicui, atque malum.

Menacer aucun en criant apres luy, Clamore ac minis aliquem insequi.

Menacer d'aucun si on ne fait ce que nous demandons, Opponere nomen alicuius potentioris ad terrorem ne quæ petimus efficiantur.

Menacer quelqu'vn de battre, Vim denuntiare alicui.

Menacer d'enuoyer en prison, Comprehensionem corporis inhibere, B. Carcerem minitari.

Menacer de tormenter & faire mourir vne personne, Inhibere supplicia alicui, B.

Menacer de tuer aucun, Minari alicui mortem, Cic. 1. Tuscul. Terent. Eunuch.

Menacer souuent, Iactare minas, Minitari.

Menacer sur peine, Pœnas interponere.

Fort menacer, Comminari, Interminari.

Tu me menaces de bien loing, In diem istuc est quod minitare, Eminus minitaris.

Il l'a menacé de la delaisser, Ab hac minatur sese abire, vel abituru.


Il ne le menace pas de poires molles, Locutio metaphorica, Pour dire il le menace d'vn grief mal, Malum illi haud leue minatur, Cic. pro A. Cæcin. Metuenda minatur. Ouid. lib. 15. Metamor. Dira illi minatur, Car le rù & le coup des poires molles ne font blessure ni ne sont à craindre.

Menaceur, Qui menace, Minax.

Menaçant, Minitabundus.

En menaçant, Minaciter.

Menacement, Minatio.

Menades

Menades, Femmes furieuses celebrantes les festes de Bacchus, Mænades.

Mende

Mende, ou Mande, Mimate, l'Euesché de Mende, Mimatensis episcopatus, Il est sous l'archeuesché de Narbone.

Mendier

Mendier, Mendicare, Emendicare, Manum ad stipem porrigere.

Mendiant, Mendicus, Manticarius coactor, B.

Mendicité, Mendicitas.

Mener

Mener, Ducere, Deducere, à Mino minas minare, Ecclesiasticorum verbo.

Mener de iour en iour, Diem ex die ducere. Cæsar, C'est promettre faire quelque chose de iour à autre sans rien tenir.

Mener quelqu'vn en prison, Aliquem in carcerem deducere.

Mener son fils à aucun grand personnage, & luy recommander, à ce qu'il luy plaise se laisser hanter par luy, Deducere adolescentem ad senem.

Mener d'vn lieu en autre, Deducere.

Mener les chiens par le collier, Numellis ductare canes, Bud.

Mener & ramener à l'escolle, Ducere & reducere in ludum.

Mener boire & manger aucun auec soy, Abducere sibi conuiuam aliquem.

Mener droict à la porte, Ad portam ferre.

Tirer & mener à part, Seducere.

Mener au deuant, Obducere.

Ce chemin mene à la ville, Hæc via ducit in vrbe. Virgil. Æglo. IX.

On ne me sçauroit mener à ce poinct que ie creusse cela, Illud quidem non adducor vt credam.

Ie meine mon esprit à ceste raison, Sic animum induco meum.

Mener à l'entour, Circumagere, Circunducere.

Mener la queue, Agmen cogere, B.

Mener à perdition, Ad exitium & vastitatem vocare, Ad interitum redigere.

Mener auec soy, Conducere, Secum trahere.

Mener auec soy ses enfans, Asportare secum liberos.

Mener à fin & acheuer, Pertendere.

Mener quelqu'vn de paroles, Producere aliquem.

Mener hors, Educere.

Mener en vn chariot, nauire, ou à cheual, Vehere.

Qui mene en basteau, ou à cheual, Vector.

Mener en triomphe, Agere captiuos sub curribus, Ducere aliquem in triumpho.

Mener iusques à la fin, Perducere.

Mener la danse, Præsultare.

Mener le peuple à sa fantasie, Plebem agere.

Mener oultre, Transducere.

Mener par deuant le iuge, Ducere aliquem in ius.

Mener par deuant autres iuges, Perducere ad aliud iudicium.

Mener vn proces iusques à sentence, sans fuite ne incident, ou sans accrochement quelconque, Cursum litis inoffensum ad sententiam perducere, B.

Mener son ost sus vne montagne assez roide, Subducere copias in collem satis arduum.

Qu'on le meine par toute la maison, Perductet eum quispiam per ædes.

Afin que ie te menasse par là deuant, Vt te illâc præterducerem.

Qui meine & conduit quelque affaire, Administer.

Il les a tous menez à son opinion, Perduxit omnes ad suam sententiam.

Mener les bestes aux champs, Propellere in pabulum, vel Exigere pastum, Les mener paistre, Ex Varr.

Mener les bestes boire, Ad bibendum appellere, Appellere ad aquam, Agere potum. Ex Varr.

Qui meine tout, Primarum partium actor, B.

Le fait de mener & mettre dedans, Introductio.

Mener vn homme, Ductare dolis, id est, subducere, Bud.

Ie le meneray bien, Iam ego hunc agitabo, B. ex Terent. Versabo ego illum hodie, si viuo probè, B. ex Plaut.

Mener vn homme doulcement, Molli articulo hominem tractare, B.

Mené & induit, Inductus argumentis.

Estre mené, Duci.

Tout est mené & gouuerné par le vouloir de Dieu, Omnia Dei nutu. ducuntur.

Qu'on a mené à port & approché, Appulsus.

La chose est menée & conduite à ce point, Deducta eò res est.

Mené prisonnier, Ductus. B.

Menée, f. Tantost est substantif, & signifie vne conduite de faction & conspiration, & assemblée illicite. Coitio, B. Et en faict de venerie, Menée est la droicte route du cerf fuyant, Selon ce on dit, Se mettre tousiours à la menée & corner, & cheuaucher tousiours menée. Et prendre tours & enceinctes le plus pres qu'on pourra de la menée. Tatost est adiectif, & signifie conduicte passiue ment, deducta, Comme elle a esté menée à l'eglise. En venerie on dit, Vne beste mal menée quad elle a esté longuement & viuemet pourchassée des chiens, & est lasse.

Faire vne menée, Faire assemblée illicite, Coire, B.

C'est celuy qui a fait toute la menée, Conditor totius negotij, vel architectus, B. ex Cic.

¶ Homme de menée, Homo pragmaticus, B.

Vn faiseur de menées, Factiosus, Transactor.

Retargé par menées & belles paroles, Dilatus per frustrationem.

Beste mal menée, c'est en terme de venerie, vne beste que les chiens courans ont ia rendue lasse de courir, & qui ne fuit plus de forlonge, ains se laisse approcher d'eux.

Menage, Vectio.

Menestrier

Menestrier, Tibicen, Auletes, Mneste, huius mnestes, idem valet quod Sponsa : Mnester, huius mnestéris, xxxxx, est qui puellæ nuptias ambit, Procus. Erant igitur Mnesteres, qui nupturas puellas cantu & musicis ambibant, Qui alloyent chanter des chansons & iouer des instrumens de musique, ou donner des aubades à l'huis de celles qu'ils aimoyent, Hodie remansit nomen duntaxat musicis, quum esset procorum. Sunt qui à mimo & histrione compositum putent, Les anciens Romans escriuent Menestrel.

Auoir vn menestrier iouant de la fleute pendant qu'on sacrifie, Immolare ad tibicinem.

Quand parmi vne comedie les menestriers iouoyent, pour retenir & amuser le peuple, ce temps pendant que nouueaux ioueurs venoyent, Intercinere.

Menotes

Menotes, voyez Manotes.

Mensonger

Mensonger, Mentiri.

Mensonge, Fabulositas, Mendacium, Inuentum, Commentum, Mentitio.

Dire quelque mensonge d'aucun, Affingere aliquid alicui.

Histoire remplie de mensonge, Historia mendosa.

Par mensonge, Fabulosè.

Mensonges beaucoup plus grans, Nugæ maiores.

Mensonger & faux, Fabulosus.

Choses mensongieres & fausses, Mentita & falsa.

Mentastre

Mentastre, c'est Mente sauuage, Mentastrum, Menta equina, Mente cheualine.

Mente

de la Mente, Menta, Hedyosmum.

Menterie

Menterie, Mendacium, Vanitas, Sycophantia, Mentitio.

Ioyeuse menterie, Cauillatio.

Petite menterie, Mendaciunculum.

Les menteries d'auiourd'huy sont excessiues, Nullus hodie mentiendi modus.

C'est menterie, Fabulæ.

Ce ne sont que menteries, Meræ nugæ.

Attaint & conuaincu d'vne menterie, ou de meschanceté, Manifestus mendacij, aut sceleris.

Toute la menterie de Grece est sortie de là, & a prins là son commencement, Omnis Græciæ fabulositas ex hoc primum sinu effulsit.

Il controuue des menteries, à fin de ne le bailler point, Fingit causas ne det.

Dire vne menterie, Proloqui mendacium, Mentiri, Dicere mendacium.

Forger vne menterie, Conflare mendacium.

Songer & dresser vne menterie, Mendacium struere.

Soustenir vne menterie contre la verité, Stare à mendacio contra verum.

Surprendre quelqu'vn en menterie, Tenere aliquem manifestum mendacij.

Menteur, Mendax, Vanus, Sycophanta.

Mentir, Dicere falsum, Dicere mendacium, Mentiri, Ementiri, Sycophantari, Sycophantizare.

Mentir à son escient, Vanitatem orationis adhibere.

Ce n'est pas mon naturel de mentir, Non est mentiri meum.

On ne fait que mentir, Nullus mentiendi modus est.

Sans mentir, Non dicam dolo, Bona fide.

De peur qu'il ne semble que tu ayes menti, Ne tu videaris mentitus.

Il a menti de ceci, Mendax huius rei est, Mentitus est.

Il nous mentira bien tantost, Fabulam incœptat, B. ex Terentio.

Mention

Mention, Mentio.

Il n'est point mention qu'il y en ait nulle part de plus courtoises, Nusquam perhibentur blandiores gentium.

Faire mention de quelque chose, Memorare, Mouere mentionem de re aliqua, Facere mentionem, vel Inferre, Mentionem habere.

Faire mention d'aucune chose qui fait grand mal à vn autre, Vlcus tangere.


Faire mention d'aucun, Memoriam alicuius vsurpare, Attingere aliquem, Prosequi memoriam alicuius.

Faire brieue mention de queique chose dedans ses lettres, Aspergere aliquid in epistolis.

Faire expresse mention de quelque vice qui est en la marchandise quand on la vend, Pronuntiare.

Faire honorifique mention d'aucun, Prosequi mentionem alicuius cum summo honore.

Faire nomméement mention parmi les loix, Ascribere in legibus.

Ne faire nulle mention de ses faits, Obliuione obruere facta sua.

Sans faire mention de, &c. Vt publicos gentium furores transeam.

Duquel i'ay fait mention vn peu deuant, Cuius paulo antè habui mentionem.

Que dit-il quand tu fais mention de moy ? Quid ait, vbi me nominas ?

Il fut fait mention de Philippe, Incidit mentio de Philippo.

Vn propos de quoy Platon fait souuent mention & frequente, Apud Platonem vsurpata oratio.

Desquels plusieurs ont fait mention, De quibus multi meminerunt.

Dont les Latins font grande mention, Celebrata Latinis literis.

Digne dequoy on face mention, Commemorandus.

Mentionner, Memorare, Mentionem facere.

Mentionné, Memoratus, Cuius facta est mentio.

Menton

Menton, m. acut. Est la partie infime du visage, & le cul de l'escusson d'iceluy, Mentum, Duquel mot il est fait, par transposition de l'accent.

Menton court & noyé entre les babines, mentum suppressum.

Qui a le menton & les dens de dessous plus auancées que celles de dessus, Brochus.

Tenir le menton, est vne phrase par translation, pour fauoriser, aider, secourir, porter par faueur, & soustenir aucun. Le propre d'icelle phrase, est quand vn bon nageur nage pres de celuy qui n'y entend gueres, & d'vne main luy tient & leue par sus l'eau le menton, à ce qu'il ne plonge de la teste. Au 2. liure d'Amadis chap. 2. Et tout ainsi que sans moyen fortune l'auoit fauorisé, luy tenant le menton aux choses qui luy furent occurrentes, sans luy donner empeschement quelconque, Auxilio esse, opem ferre, alicui adstare.

Leuer le menton, est hardir & asseurer aucun à regarder les hommes au visage & à auoir bonne contenance, ce qui est ainsi dit, par ce que lon met la main sous le menton aux enfans & le leur leue on en haut, quand par honte rustique ils portent le visage bas parlant aux personnes, Erigere faciem, depressum caput attollere, Car cela n'est pas dit par ce que le menton est esleué sans plus, ains par ce qu'en souleuant le menton, on releue toute la teste, la prenant par le menton comme par le pied & le manche d'icelle, comme on la prendroit par les anses, si on la leuoit en haut par les oreilles. Ainsi l'on trouue en aucuns anciens Romans : Il luy est bien tenu pour luy auoir leué le menton moult de fois, c'est à dire pour luy auoir asseuré sa contenance, & l'auoir hardi à la compagnie des cheualiers.

Tourner le menton de trauers, Mentum intorquere.

Menu

Menu, à Minutus, & Minutulus, Exilis, Subtilis, Tenuis.

Petit & menu, Vescum.

Il est si menu & delié qu'on ne le sçauroit voir, Tenuitas fugit aciem, vel fallit oculos.

Aucunement menu & delié, Subtenuis.

Couper bien menu, Minutim scindere.

Fort menu, Perexilis, Perminutus.

¶ Par le menu, Scrupulatim.

Parler & traiter de quelque matiere par le menu, Subtiliter disserere.

Couper par menues pieces, Minutatim.

Le menu peuple, Plebs, Vulgus, Turba forensis.

Menuet, Minutulus.

Menuet par faute de nourriture, Vesculus.

Menuise, f. penac. Est nom collectif & de multitude, & signifie le menu poisson qu'on iette dans vn estang pour le peupler & y prendre croissance, pour en estre faicte pesche en temps deu, Minutuli pisces, & est ad aliquid, Au respect des grands poissons qui sont parcreus.

Menuiser

Menuiser, Conterere, Deterere, Extenuare.

Fort broyer & menuiser, Disterere.

Menuiser parmi ou dedans quelque autre chose, Infriare.

Menuiseté, Tenuitas.

Menuisement, Minutio.

Menuiserie, f. penac. Combien que ce mot signifie, toute chose faite & detaillée en menu ouurage en toutes matieres, si a l'vsage commun tant gagné que par menuiserie on n'entend que l'ouurage en bois du menuysier qui ne besogne qu'en detail de menues pieces de bois, comme pour huis fenestres, caisses, & semblables petites pieces, & qui en icelles fait les fringoteries qu'on y veut mettre, Fabrefactio, Lignaria subtilior.

Menuisier, m. acut. Est l'artisan qui besogne en bois, de petis ouurages, comme huis, fenestres, caisses, clostures de chœur d'eglise couches, chaires, & autres telles besognes, & en iceux fait les fringoteries qu'on y veut mettre, & à tel nom particulier à la difference du charpentier. & du charron, par ce que ceux ci besognent en grosses pieces de bois & lourde besogne qu'o appelle charpenterie & charronerie, tout ainsi que celle du Menuisier, menuiserie, le nom Latin Faber lignarius est commun à tous, voyez Charpentier.

Meone

Meone, voyez Anatolie.

Mer

Mer, f. Vient de Mare Latin, l'Espagnol disant Mar. En approche plus la source, que l'Italien retient du tout disant Mare, Pelagus, Æquor salum, Mer auβi en equippage de pressouer c'est le lac rond dans lequel le marc est pressuré & le vin coulant retenu & addressé au canal pour tomber dans la bagnoire, Præli lacus.

Mer appaisée, Inclinatum fretum æstu.

La mer coye, & où il fait assez bon nauiger, Pelagus tractabile.

Mer empoisonnée, Infectum mare.

Mer espandue, Refusum mare.

Mer qui fait force ondes & vagues, Vndans fretum, Vndabundum mare.

La grande mer, Oceanus.

La mer gelée, ou glacée, Glacialis oceanus.

Mer qui a beaucoup de destours, & va en tournoyant, Mare sinuosum.

Mer qui regorge & retourne dont elle est partie, Refluum mare, vel reciprocum.

Pleine mer loing de la terre, Altum.

Le flot de la mer qui vient & va, Accessus maris & recessus.

Le fond de la mer, ou la mer mesme, Pelagus.

¶ Armée de mer, Classis.

Guerre qui se fait sur la mer, Maritimum prælium, Naumachia.

Gendarmes sur la mer, combatans en nauires, Epibatæ, Naumachiarij.

Estre capitaine de toute l'armée qui est sur la mer, Classem ducere.

Vn homme de guerre sur la mer, Classiarius.

¶ Les gens d'outre mer, Dirempta mari gens.

Hommes qui sont nourris & accoustumez à la mer, Homines mari innutriti.

Qui est ou demeure aupres de la mer, Marinus, Maritimus, Pelagicus.

Ce qui est de la mer, Æquoreus.

La plaine de la mer, Æquor maris.

Quand la mer est paisible, Mollities maris, Malacia.

Quand vne personne hante la mer ordinairement, Maritima vita.

Le regorgement de la mer, quand il y a plusieurs grandes ondes & vagues sans causes apparentes, Æstus maris.

La venue & allée de la mer, Accessus maris & recessus.

Cercher par mer & par terre, de toutes pars, Mari terráque quærere.

Estre porté en pleine mer, In altum prouehi.

Mesler la mer & le ciel, Confondre tout, Mare cœlo miscere.

Se mettre sur la mer, Nauigationem subire.

S'oser mettre sur la mer, Credere se Neptuno.

Se mettre sur la mer au temps d'yuer, Se hyemi & fluctibus committere.

Piller & desrobber les passans sur la mer, dont fait dangereux y passer, Mare infestum habere.

Qui tiennent la mer, Qui sont les plus puissans par mer, Potentes maris, B. ex Liuio.

La mer noire, Bicis palus.

La mer maiour, id est, Mare maius, Pontus Euxinus, Mare Euxinus, Mare Euxinum, Pontus, Mare ponticum.

La mer d'Abacuth, Mare Caspium & Hyrcanum, Aucuns prononcent Abacuc, Les autres l'appellent Mare de sala.

La mer de proces, Altum litium, B.

Mercerie

Mercerie, Merx, Mercimonium.

Mercier dissyllabe, c'est vn marchant de menue marchandise qui vend en petites loges d'ais, Mercator, Tabernarius.

Merci

Merci, f. acut. Est pitié & misericorde, bienfait, ce que Merced Espagnol, & Merce Italien signifient auβi, comme, Se rendre à la merci du victorieux, Victoris se arbitrio permittere, vt quodcunque ipsius ferat animus, de dedititiis statuat Liu. lib. 30. Ce qui est quand le vainqueur, si bon luy semble, peut vser de rigueur de guerre, ou de pitié & misericorde alendroit de celuy qui s'est ainsi rendu, Ouid. epist. 12. exprime cela en ces vers :

Ius tibi & arbitrium nostræ Fortuna salutis

Tradidit, inque tua est vitáque mórsque manu.

Merci signifie auβi pardon, comme, Criez merci au Roy, c. demandez pardon, Implora veniam, &, ;Ie vous crie merci, Hanc veniam supplici da. Liu lib. 30. l'Italien dit pareillement Chieder merce, Il se prend d'abondant pour bienfaict, faueur, comme, Ie suis paruenu à cet office la merci à mon maistre, c. par l'aide, moyen & bienfaict de mon maistre, Domini beneficio atque opera, l'Italien dit de mesme, Merce à voi, & la merce à voi, Tuo interuentu ac beneficio.

Se rendre à la merci d'aucun, Permittere se in fidem & potestatem alicuius.

Prendre à merci vne ville qui se rend, Vrbem arbitrariam in deditionem accipere.

Ne prendre nul à merci, Omnes in hostium numero habere, Cæsar.

Se rendre à la merci du vaincueur, Dedere se in arbitratum victoris.

Se rendre à la merci d'autruy, sous l'asseurance par luy promise, In fidem alicuius venire.


Qui s'est rendu à la merci d'autruy, Dedititius.

Homme sans merci, Immisericors.

Sans merci, Immisericorditer.

¶ Grand merci, Gratias magnas ago.

Grand merci iusques au rendre, Gratias habeo vsque ad vicissitudinem, B.

Dieu merci, Dei beneficio, Diis gratia.

Mercier, trissyllabe, c'est redre graces à aucun, qu'on dit plus communément Remercier, combien que remercier semble auoir autant d'energie par dessus Mercier, que Redoubler à parsus Doubler. Les deux viennent de Merci, qui signifie auβi Bienfait, tout ainsi que Merced en Espagnol, car en merciant, ou remerciant, on fait mention, & rend on graces de la merci receuë, c'est à dire du bienfait receu, Agere gratias.

Mercvre

Mercvre, que les fables pœtiques dient estre fils de Iupiter, & messager des dieux. C'est auβi l'vne des sept planettes, Mercurius, Les Alcumistes appellent le vif argent Mercure.

Mercurial de Mercure ou né sous la planette de Mercure, Mercurialis.

L'herbe qu'on appelle la Mercuriale, Mercurialis.

Merde

Merde, Merda, Excrementa, Aluus, Reliquiæ cibi, quas natura respuit.

Merde de fer, Scória ferri.

Mere

Mere, f. penac. Est celle qui nous a conceuz & enfantez, Mater, Genitrix.

La mere de ma femme, Ma belle mere, Socrus.

La mere grand de ma femme, Maior socrus.

Ma mere grand, Auia.

La mere grand de nostre pere grand, ou mere grand, Abauia.

Ie suis ta mere, & cestuy est ton pere, Ex me atque hoc natus es.

De quelque mere qu'il ait esté engendré, Quacunque matre genitus.

Qui est d'vne mesme mere, Vterinus.

Appartenant à la mere, Maternus.

Qui a sa mere viuante, Matrimus.

Mere goutte, est le degout du raisin encuué, sans estre aucunement foulé, Mera gutta, c. ou la seule goutte, ainsi que Nonius & Festus rapportent de l'vsage des anciens Latins ; ou pure goutte, comme iceluy Festus dit par apres auoir esté vsité le mot merum. Mais l'vne & l'autre signification sont audit mot François, par lequel est signifié le seul & pur degout du raisin sans meslange de la lie que le foulage fait degoutter quand & le vin, Spontanea, mera, pura ac infæcata vini gutta, merum purúmque vuarum gutticidium, S'il se pouuoit dire par analogie de Stillicidium, Par autre & differente raison est appelée Maire laine, voyez Maire laine. Et mere adiectif, ioinct auec Goutte substantif, est vn mot Latin qui vient de Merus adiect, non de Mater substantif.

Mereaulx

Mereaulx, ou iettons, Abaculi, Calculi.

Merelles

Le ieu des Merelles, Scruporum ludus, B.

Merianer

Merianer, Northman, Meridiari.

Meriane, Meridiatio.

Meridional

Meridional, Meridianus, Australis, Austrinus.

Merinde

Merinde, ville d'Espagne, Emerita.

Meriter

Meriter, Mereri, Commerere, vel Commereri, Emereri.

Meriter & deseruir quelque chose, Promereri.

Meriter d'estre creu, Fidem mereri.

Meriter enuers aucun, Demereri.

Ie sçay qu'elle a bien gagné & merité que tu ayes memoire d'elle, Scio hanc esse meritam vt memor sis sui.

Ie l'aime pour ce qu'il l'a bien merité, Illum merito eius amo plurimum.

Il n'a pas merité que tu le tourmentes, Illi indignum facis.

Il ne l'a pas merité, Haud promeruit.

Qui n'a pas merité d'estre au nombre des hommes, Qui ne liberi quidem hominis numero sit.

Tu l'auois bien merité, Non iniuria tibi illud accidit.

Qui a merité quelque loyer, Dignus præmio.

Qui n'a point merité ne deserui, Immerens.

Tu me tourmentes sans que ie l'aye merité ; Nullo meo merito me torques, Liu. lib. 22.

Sans l'auoir merité ou deserui, Immeritò.

Selon qu'il a merité, Pro merito.

Merlan

Vne sorte de poisson qu'on appelle Merlan, Apua.

Merle

vn Merle, Merula.

Merlus

Vne sorte de poisson qu'on appelle Stocfiz ou Merlus, quasi marinus Lucius, Lucs marin, ou Brochet de mer, Merlucius, Asellus. A colore sic dictus, est enim cinereus.

Merque

Merque voyez Marque.

Merri

Merri, nom propre d'homme, Medericus.

Merueille

Merueille, Admiratio, Admirabilitas, Miraculum.

C'est merueille, Mirum, Dit par response.

Il semble à le voir que ce soit merueille, Inane & fallax specimen virtutum præ se fert, B.

C'est bien de merueille s'il n'a à souper quelque peu beu d'aduantage, Mira sunt nisi inuitauit sese in cœna plusculum.

Ce n'est point de merueille, Minimè mirum, Nec mirum.

Quasi, ou comme si c'estoit quelque chose de merueille qu'vne putain soit eshontée, Mirum verò, impudenter si facit meretrix.

A merueilles, Mirificè, id est, ad miraculum vsque.

Images qu'on tient à grand merueille, Mirabiles fama effigies.

Par grande merueille. Admirabiliter, Monstrificè.

Merueillable, ou Merueilleux, Mirabilis, Admirandus, Admirabilis, Mirus, Mirificus.

Indie est merueilleuse à cause des grandes bestes qui y sont, Molibus ferarum mirabilis India.

Chose merueilleuse, Prodigio simile, Miraculum.

Chose merueilleuse qu'on n'a point accoustumé d'ouyr, & est contre l'opinion de tous, Paradoxum.

C'est vne chose fort merueilleuse, de, &c. De illo subdititio Sosia mirum nimis est.

D'vne merueilleuse sorte, Mirum in modum, Mirè.

Merueilleusement, Mirabiliter, Admirabiliter, Mirè, Mirificè, Mirum in modum, Mirabilem in modum.

Quelque chose qui aduient contre le cours de nature, signifiant quelque mesaduenture, Prodigium.

Merueille

Merueille, où Pome de Merueille, ou Pomme de Ierusale, Balsamine.

Mes

Mes en composition, empire & tourne à mal le mot auquel il ioint, comme aise, mesaise, faire, mesfaire, dire, mesdire, aduenir, mesaduenir, compte, mescomte, cheoir, meschoir, prendre, mesprendre, vser, mes-vser, doner, mesdonner, marcher, mesmarcher, marchure, mesmarchure, comme si lon disoit, malaise, malfaire, maldire, maladuenir, malcompte, malchoir, malprendre, malvser, maldonner, malmarcher ou faux marcher, malmarchure ou faux marchure, tout ainsi qu'és testes de cerfs les veneurs disent faux marque en nombre impair de cheuillures. En toute laquelle façon de mots Mes est preposition qui ne se trouue oncques seule, ains tousiours en composition. Mais quand il est nom substantif, il se trouue tousiours seul, & signifie vn assortissement de certain nombre de plats de viande s'entresuyuants, qu'on assied sur table és festins & tables fournies ou des grands seigneurs, qui est de douze plats. Selon ce on dit, Il a esté serui à tant ou de tant de Mes, Tot ferculis ei apparata ac instructa mensa fuit, Et en ceste signification il vient de Mettre qui signifie Ponere, Apponere, Auβi dit-on Mettre sur la table, c. asseoir les plats sur la table. Lampride l'appelle, Missus, disant, Heliogabalum celebrasse tale conuiuium, vt apud singulos amicos singuli missus appararentur, & aliquando omnes missus sola phasianorum carne struxisse, Et en vn autre endroit parlant du mesme Heliogabalus, Nonnunquam tot picta mantilia in mensam mittebat his edulibus picta quæ apponerentur, quot missus esset habiturus, Aucuns l'escriuent Mets, retenans l'vn des t qui sont au verbe duquel il est extraict, soit du Latin Mittere, Soit du François Mettre. Mes en outre est le pluriel du pronom possessif Mon au masculin & Ma au feminin, comme, Mes liures, Mes habits, Mei libri, Meæ vestes.

Mesaduenance

Mesaduenance, Ineptia.

Mesaduenir

Mesaduenir à aucun, Malè euenire aut accidere.

Mesaduenture

Mesaduenture, Infortunium, Malus euentus.

Oster à quelqu'vn son Mesaise, Detrahere alicui calamitatem. Mesaise, id est, Malaise substantif.

Mesaise

Mesaise, m. penac. Molestia, animi ægritudo, diuexatio, Et importe quelque chose de, plus que Malaise, voyez Mes, car il en est composé.

Mesange

Mesange, Nomen auis, Budæo vocatur Atricapilla, & Melancoryphos.

Mesange nonnette, Ægithalus spizites, Fringillago, Parus maximus.

Mesange à la longue queuë, Ægithalus orinus, Parus monticola.

Mesange bleuë, Parus cæruleus.

Mesange hupée, Parus cristatus.

Meschance

Meschance, id est, Meschef & infortune.

Meschanceté

Meschanceté, Facinus illiberale, Improbitas cordis humani, Impuritas, Indignitas, Nequitia, Scelus, Vitium, Flagitium.

Grande meschanceté, Perdita nequitia.

Fort grande meschanceté, Robusta improbitas.

Vne mesme meschanceté est entrée és cueurs des capitaines, Cepit ea luxuria præfectos.

C'est ta meschanceté & vilenie, Flagitium tuum est.

Vn homme d'vne notable meschanceté, Insigniter improbus.

Duit à meschanceté, Accommodatus ad flagitia.

Assembler meschanceté sur meschanceté, Cumulare scelus scelere.

Bailler à cognoistre vne meschanceté, Denudare scelus.

Bailler occasion de faire meschanceté, Fenestram ad nequitiam aperire alicui.

Commettre quelque meschanceté, Scelus in se suscipere.

Condamner aucun d'auoir fait quelque meschanceté & forfait, Sceleris aliquem damnare.

Vous ne cognoissez pas ses meschancetez, Clam vos sunt facinora eius.

Controuuer aucunes meschancetez sur quelqu'vn, & l'accuser, In insimulationem probrorum vocare.


Se defendre d'vne grande meschanceté sous couleur & excusation de sotise, Odium summæ improbitatis deprecari, excusatione summæ stultitiæ.

Descouurir vne meschanceté, Nudare scelus aliquod.

Destourner de faire meschanceté, A scelere reuocare.

Entreprendre quelque grande meschanceté & forfait, Magnum scelus concipere.

Engendrer & commettre quelque meschanceté, Concipere vitium.

Estre coulpable de meschanceté, Astringi scelere.

Ie n'ay point esté accusé de meschanceté, que i'aye faicte, Nemo me accusauit merito meo.

Estre noté de quelque meschanceté, Notam turpitudinis subire.

Est il tenu de meschanceté si, &c. Num igitur se obstrinxit scelere si, &c.

Euiter meschancetez, Vitia declinare.

Faire meschanceté, Scelus facere, Flagitium conficere.

Faire faire vne meschanceté à aucun, Obligare aliquem scelere.

Il n'y a meschanceté qu'il ne face & dequoy on ne parle, Est in commemoratione omnibus omnium flagitiorum.

Ie me suis gardé entierement de faire aucune meschanceté, Sartum ac tectum ab omni piaculo conseruaui animum meum.

On ne sçait qui a fait la meschanceté, Ad quos pertineat facinus vestigia nulla extant.

Fait il cas de meschanceté si, &c. Num igitur se obstringit scelere si, &c.

Faire prompte monstre de sa meschanceté, Repræsentare improbitatem suam.

Ne se garder d'aucune meschanceté, Dedecore nullo abstinere.

Inciter & induire quelqu'vn à meschanceté, Adducere ad facinus, Adducere ad nequitiam, Perdere aliquem.

Ils nourrissent quelque meschanceté en leur courage, Aliquid monstri alunt.

Poulser à meschanceté, Adducere ad facinus.

Qui poursuit de faire meschanceté, Persequens flagitij.

Punir rigoureusement quelque meschaceté, Seuerè aliquod facinus accipere.

Qui sert & aide à faire quelque meschanceté, Minister in maleficio.

Recognoissance de ses meschancetez, Recognitio scelerum suorum.

Autheur & premier inuenteur de quelque meschanceté, Scelerosus.

Plein de meschanceté, Facinorosus, Nefarius, Impurus, Scelerosus, Impius, Cumulatissimus scelerum.

Vingt mines gaignées par meschancetez, Viginti minæ mala opera partæ.

Meschamment, Flagitiosè, Illiberaliter, Improbè, Impurè, Indignè, Nequiter, Perditè, Sceleratè, Scelestè.

Se porter meschamment enuers la Republique, Perniciosius de Rep. mereri.

C'est meschamment fait à toy, Iniquè facis.

Chose si meschante & malheureuse qu'elle n'est point à dire n'a raconter, Nefas, Nefandum.

Meschant, Flagitiosus, Impius, Improbus, Impurus, Nequam, Perditus, Scelestus, Teter.

Meschant abandonné à toute gourmandise & à toute impudicité, Asotus.

Meschant & digne de punition, Capitalis.

Fort meschant, Teterrimus homo.

Plus meschant que tous les autres, Scelere ante alios immanior omnes.

Le plus meschant des meschans, Perditorum teterrimus.

Vn meschant cas, Scelestum facinus, Indignum facinus.

Les meschans sont maistres de la chose publique, Ab improbis & perditis ciuibus Resp. tenetur.

Il n'est meschant qu'en cela, Nulli aliæ rei est improbus.

Aimer plus cher estre meschant que belistre, Turpiter potius quàm calamitosè viuere.

Commettre quelque meschant fait, Facinus indignum in se suscipere, Patrare facinus aliquod nefarium.

Excuser quelque meschant fait, Leuare facinus alicuius.

Faire le faict d'vn meschant homme, Vti officio improbi viri.

Faire plus meschant, Improbare.

Les meschantes gens d'vne ville, Fæx ciuitatis.

Le lieu où se retirent toutes meschantes gens, ou les meschantes gens mesme, Sentina.

Qui dit paroles meschantes & deshonnestes, & souuent impudiques, Petulans.

Faire choses si meschantes que les iuges n'ayent aucune misericorde de nous, Præcludere sibi aditus misericordiæ iudicum.

Mais que c'est vne chose meschante de, &c. Turpis verò actio, &c.

Tourné de meschante vie à vne bonne, Conuersus.

Meschef

Meschef, Il y a vn meschef, Obuenit vitium, B.

Tu porteras tout le meschef, In te vnum omnis inclinatio incumbet, B. ex Cic.

Mescheoir

Mescheoir, à Malè cadere, vel cedere.

Il luy mescherra de ce, Malè cedet ei hæc res.

Faire faire quelque chose à aucun dont il luy meschée apres, Aliquem in fraudem rapere.

Que meschoir luy en puisse-il, Quæ quidem illi res vertat malè. B. ex Terent.

A qui iamais il ne mescheut, Inoffensum vitæ curriculum. B.

Meschine

Meschine, & petite chambriere, Seruula, voyez Mechine.

Mescognoistre (se)

Se Mescognoistre, Obliuisci quales simus, Ignorare se.

Estre maistre de sa victoire, & se sçauoir contenir, ne se mescognoistre point pourtant, Victoriæ temperare.

On la mescognoistra tellement que, &c. Ita ignorabitur, vt, &c.

Il ne s'est point mescogneu, Hic agnouit pristina amicitiæ iura. B.

Mescognoissant, Ingratus.

Mesconseiller

Mesconseiller aucun, id est, le mal conseiller, luy donner mauuais conseil.

Mesconte

Mesconte, masc. penac. Est erreur fait en contant, Error calculi. Duquel y a rubriche expresse au 2. liure du Code de Iustinian.

Mescontenter

Mescontenter, act. acut. Est composé de Mes & Contenter, qui est le negatif de cotenter, & ores à l'action sans reflection, comme, Il mescontente tout le monde, Nulli non satisfacit, placet. Et ores reflexiue, comme, Il se mescontente, Ægrè iniquóque animo fert.

On ne se doit point mescontenter d'vn tel precepteur, Non est eius præceptoris pœnitendum.

Mescontentement que les hommes ont d'aucun, Offensio hominum.

Seulement on euite le danger, mais non pas le mescontentement, Periculu tantùm, non etiam inoffensa vitatur.

Mesconter

Mesconter, actif. acut. Et est reciprocant d'action à soy-mesme, & signifie errer en faisant quelque conte. Selon ce on dit, Il s'est mesconté, Errauit in calculo. Et non mesconter autruy, Ce verbe est composé de Mes, diction empirant le mot auquel elle est ioincte par composition, & Conter, comme si l'on disoit mal conter.

Mescreant

Mescreant, masc. acut. Est composé de Mes & Creant, Qui perperam credit, qui à fide Christiana abhorret. Duquel nom nous appelons tous les Payens & infideles, comme Turcs, Sarrazins, Iuifs, & autres.

Mescreante, f. penac. Celle qui est infidelle, voyez Mescreant.

Mescroire

Mescroire, penac. Ores est neutre, comme quand on dit, Il mescroit, Abhorret à fide catholica. Selon laquelle signification nous appelons proprement & vsitéement Mescreants & Mescreantes ceux & celles qui sont alienez de nostredicte foy. Et ores est actif, comme quand nous disons, Il mescroit tout le monde, Nullum non fidei suspectæ ducit, &, ;Il me mescroit de ce meurtre, Et si enixè pernegem, tamen me necis authorem existimat. Selon laquelle signification, Mescreant est dit celuy qui est soupçonneux d'autruy, Suspiciosus. Terent. Adelphis.

Mesdire

Mesdire & detracter de quelqu'vn, Allatrare aliquem, De fama alicuius detrahere, Detrahere alicui, insectari aliquem maledictis, Lacerare optimum virum incesto ore, Maledicere alicui, Malè loqui alicui, Obloqui, Obtrectare laudibus alicuius, Premere aliquem, Sinistris sermonibus carpere aliquem, Vellicare.

Mesdire d'aucun en sa presence, Os alicui lædere.

Mesdire de la vie d'autruy, Aspergere maculis vitam alicuius, Coniicere maledicta in vitam alicuius.

Mesdire grandement d'aucun, Genuino rodere.

Mesdire & blasmer vn absent, Contumeliosè aliquid dicere de absentibus.

Parquoy en ces choses ici on ne peut rien mesdire de luy car il n'a rien fait qui ne soit digne de louange, Maledicto idcirco nihil in hisce rebus loci est, quòd omnia laus occuparit.

Cesser de mesdire, Finem facere maledictis.

Deporte toy de mesdire, Mitte malè loqui.

Ils mesdisoient des Senateurs, & les blasmoient de plusieurs choses enuers le commun peuple, Apud infimæ plebis homines crimina serebant in Senatum.

Poëte qui mesdit d'aucun en taisant le nom, Clancularius Poëta.

Qui mesdit d'autruy, Qui de altero obloquitur, Detractor, Obtrectator.

Qui mesdit d'aucun par derriere, Susurro susurronis.

Mesdisant, Maledicus Obloquutor, Obtrectator.

Auoir des mesdisans, Obtrectatores inuenire.

Mesdisson, Obtrectatio, Maledicentia, Maledictum.

Meseau

Meseau, ou Mesel, Leprosus, Elephanticus. Semble qu'il vienne de Misellus, quod illius conditio putatur omnium miserrima.

Mesellerie, Elephantia, & Elephantiasis, Lepra.

Mesfaict

Mesfaict, Malefactum, Admissum.

Mesfaire à aucun, luy mal-faire & l'outrager, Malè alicui facere.

Que t'ay-ie mesfait, pourquoy tu te venges de moy ? Quem tuorum amicorum necaui, vt hanc vicem sæuitiæ meæ red das ? B.

Mesfaire enuers son mary, id est, ne luy point tenir loyauté matrimoniale.

Mesfier (se)

Se Mesfier, Parum fidere alicui.


Mesgarde

Mesgarde. Ie l'ay fait par mesgarde, Peccaui imprudentia, Imprudens culpa peccaui mea, Insciens feci.

Par mesgarde, Per imprudentiam.

Quand on fait quelque chose par mesgarde, Imprudentia,

On a failli par mesgarde, Peccatum imprudentia est.

Prendre par mesgarde & d'aduenture, Intercipere aliquid.

Mesgnie

Mesgnie, Familia.

Il est de vostre mesgnie & de vostre maison, A vobis est.

La mesgnie & la famille des serfs, Seruitiu, vel Seruitia seruitiorum.

Meshuy

Meshuy, acut. dissyll. Est vn aduerbe de temps, qu'on dit à rebours, huymais, & s'employe auec la negatiue, comme, Il ne viendra meshuy, Hodie prorsus non veniet. Villon au Franc Archer. C'est à meshuy. I'ay beau corner, Tota die in cassum laboro, nihil tota die efficio. l'Italien dit Hoggimai. Et par là se voit, qu'il le faut escrire Maishuy, tout ainsi que Huymais, estans tous deux composez de ces deux entiers, Huy, & Mais, aduerbe de teps, comme en Oncquesmais, Iamais, & semblables. Et quand on dit, Viendra-il meshuy, soit interrogeant, ou par ironie en tençant aucun de trop longue demeure, laditte energie negatiue y est enclose, Nunquid præteribit dies priùs quàm adsit ? Iámne tandem aduenis, quem tota die moram ducturum meritò arbitrabamur ?

Meslange

Meslange, m. penac. Admistio, Permistio, Mistura, Temperatio.

Vne meslange de beaucoup de choses, Cinnus, Farrago, Miscellanea miscellaneorum.

Vne meslange & composition de plusieurs choses diuerses : C'est auβi vn genre de poësie reprenant les vices sans garder ordre, Satyra satyræ.

Vne meslange de plusieurs sortes d'herbes, comme d'orge, vesse, & autres semblables pour bailler à manger aux cheuaux, Farrago.

Faire de plusieurs corps vne meslange, Concorporare.

Faire vne meslange de brouets, Confundere multa iura. B. ex Plaut.

Vne meslange ou assemblement de plusieurs & diuers droicts, qui tous ne valent rien, Cinnus ex colluuione iurium futilium concretus. Budæus.

Meslanger, Miscere,

Meslangé, Mistus.

Mesle

Mesle, fœmin. Espece de fruict à noyau, est vn terme Picard, & vient du Latin Mespilum. Le commun François l'appelle Neffle,

Mesler

Mesler, act. penac. Miscere, Turbare.

Mesler de l'eauë parmi le vin, Miscere aquam vino.

Mesler l'art d'oratorie auec le droict ciuil, ou en vser, Assumere copiam dicendi cum iure ciuili.

Mesler l'vn parmi l'autre, Admiscere, Confundere, Commiscere, Immiscere, Intercalare, Intermiscere, Permiscere.

Mesler parmi les autres, Inter alios interiicere.

Mesler parmi les saulses, Condimentis interponere.

Mesler parmi son bruuage, Addere in potu vnguentum.

Qui sçait bien mesler l'vn parmi l'autre, Temperator.

Mesler parmi sa louange, Communicare aliquid cum sua laude.

Mesler aucun parmi quelque propos, Illigare aliquem alicui sermoni.

Mesler aucun parmi vne accusation, comme estant des complices, In crimen trahere.

Mesler aucun peuple parmi la querelle qu'on a contre vn autre peuple, Illigare alicui bello gentem aliquam.

¶ Se mesler de quelque estat ou profession, Personam aliquam gerere, Profiteri aliquid.

Qui de tout se mesle, ou s'entremet de faire toutes choses. Ardelio.

Se mesler de medecine, Medecinam exercere.

Se mesler de ses affaires, Negotium suum agere.

Se mesler des affaires d'autruy, Curare aliena.

Se mesler parmi les propos des autres, Familiariter dare se in sermonem aliorum.

Se mesler d'escrire oraisons, Attingere orationes.

Ne se mesler plus des affaires de la ville, Rebus vrbanis abstinere.

Dire A dieu, & ne se mesler point d'aucun fait public, Ciuilibus officiis renuntiare.

Ne se mesler d'affaire quelconque, Vacare ab omni administratione rerum.

Se mesler de la matiere, Incumbere in causam, Accedere ad causam, Demittere se in causam. B.

Si elles ne se mesloient que de ce dont elles ont à faire, Si sui iuris finibus matronas contineret pudor. B. ex Liu.

Ie ne me vueil point mesler de cela n'en bien n'en mal, Huius rei nec gratiam, nec litem meam facere volo. B.

Ne se mesler plus de son art & mestier, Desinere artem.

Meslé, m. acut. partic. Mistus, vel Mixtus, Admistus.

Meslé de diuerses choses, Miscellus, Miscellaneus.

Meslé parmi d'autres, Dilutus.

Meslé parmi de l'eauë doulce, Permistus dulci aqua.

Anneaux qui n'ont point de fer meslé parmi, Annuli expertes ferri.

Meslée, f. penac. C'est mixtion, & mise de deux ou plusieurs choses ensemble, Mixtio.

Meslée se prend auβi pour combat, Pugna, Dimicatio. Et ce par mesme raison que Assemblée, se prent auβi pour le mesme, & Ioindre pour
406 ME ME

¶ Meslée se prend auβi pour combat, Pugna, Dimicatio. Et ce par mesme raison que Assemblée, se prent auβi pour le mesme, & Ioindre pour combatre. Au 3. liure d'Amadis, chap. 5. S'il veut auoir honneur à nous combatre, qu'il face retirer ses gens de traict, & nous renuoirons auβi les nostres, par ce moyen il pourra voir la plus belle meslée de cheualiers qu'il veit oncques. Et au mesme chapitre, A donc commença la meslée dure & cruelle, & estoit le bruit si grand du retentissement des grands coups, du son des trompettes, & du cry des prisonniers, que c'estoit chose estrange, & espouuentable à entendre. Propert. lib. 2. a exprimé cette signification en ces vers :

Rursus & obiectum fletis capiti esse tumultum,

Quum Mauors dubias miscet vtrinque manus.

Herodot. liure 3. a dit auβi conforméement à cette signification, . A lors ils se meslerent. c. entrerent en la meslée entr'eux, & commencerent à chamailler les vns les autres. Et Apollon. 2. Argonaut. .

Tuerie meslée de toutes sortes de gens, Promiscua omnium generum cædes.

Mettre en la meslée, Deducere in causam. B. ex Liu.

Estre de la meslée, se mettre en la meslée & parmi le combat, Miscere certamina.

Venir à la meslée, & se combatre main à main, Conserere manu cum hostibus.

Meslier

Meslier, m. acut. Autrement Nefflier, est l'arbre qui porte des Mesles, autrement Neffles, Mespylus arbor. C'est auβi vne espece de raisin blanc, Et au plur. Mesliers, sont vignes meslées de diuers complants de raisins, blancs & rouges, de plusieurs sortes, Miscellæ vites.

Mesmarcher

Mesmarcher, neutr. acut. Est faux marcher, mal assoir les pieds en marchant, A recto gressu aberrare.

Mesmarchure, f. penac. C'est faux marchure, tout ainsi que les veneurs dient faux marque, voyez Mes. Et signifie vne mauuaise assiete de pieds en marchant, dont souuent aduient quelque estorce des os & ioinctures. Au moyen dequoy l'on appelle auβi la mesme luxation des os & ioinctures des pieds, fauxmarchure, parce qu'elle aduient par faux marcher.

Mesme

Ce Mesme, Idem hoc ipsum.

En ce lieu-la mesme, Ibidem.

C'est celle-là mesme que, &c. Hæc ea est quam, &c.

Le mesme, Idem.

Les mesmes, Iidem.

Tout de mesme qu'à toy, Mihi par idem quod est tibi.

Ce n'est pas de mesme de celuy, &c. Alia causa est eius.

Il estoit de mesme aage, Vna ætas erat.

Qui sont d'vn mesme aage, Pares ætate.

D'vne mesme affection, Paribus animis.

En ce mesme, In hoc ipso.

En ce mesme lieu, Eodem loci.

Mesmes és affaires publiques ie ne defaudray point, Neque officium, neque studium meum desiderabis ne in publicis quidem.

¶ Dire les mesmes paroles, Par pari respondere.

Il sera auec elle en vne mesme maison, Aderit vnà in vnis ædibus.

Eux-mesmes, Ipsi.

Ils se sont tuez eux-mesmes, Sibimetipsis consciuere mortem.

Mesmement que la premiere chose, &c. Præsertim quum primam, &c.

C'est grande peine de nauiger, mesmement au mois de Iuillet, Negotium magnum est nauigare, atque id mense Quintil.

Veu mesmement que les gens d'auiourd'huy sont de cette façon, Præsertim vt nunc sunt mores.

Mesmin

Mesmin, nom propre d'homme, Maximus. Semble plus raisonnable d'escrire Maimin.

Mesnage

Le Mesnage, Instrumentum, Suppellex.

Mesnage de bois, ou autre chose qui n'estoit point attaché ne cloué, Ruta cæsa.

Abandonner son mesnage, Relinquere larem familiarem suum. B. ex Cic.

Pouruoir à son mesnage, Componere penates. B. ex Iustiniano.

I'ay là tout mon cas, & mon mesnage, Illic larem ac rerum mearum summam habeo. B. ex Iust.

Mesnage d'estrange pais, Barbarica suppellex.

Il auoit accoustumé de les rediger au nombre de son mesnage & en faire conte, Res plurium generum suppellectili expensum ferre solitus erat.

Bon mesnagier, Assiduus dominus, vel Bonæ frugi, Homo frugi, Prudens rei familiaris.

Vn grand mesnagier, Homo œconomicus. B.

Les gens de ta race sont bons mesnagiers, & gens attrempez de nature, Ingenerata familiæ tuæ frugalitas.

En bon mesnagier, Frugaliter.

Gens qui plaident en bons mesnagiers, Litigatores frugi. B.

Mesnagier diligent & veillant, Assiduus dominus.

Vn mauuais mesnagier, Nequam, vnde Nequitia, quæ contraria est frugalitati. B.

Estre mauuais mesnagier, Rem suam minus cogitatè tractare.

En mauuais mesnagier, Dissolutè.

Mesoffrir

Mesoffrir, neutr. acut. Combien qu'il semble estre composé de la diction Mes, qui empire la signification du mot auquel elle est accouplée, si ne fait


elle tel effect en offrir. Car on peut offrir, & non toutesfois à la iuste valeur, ou plus que la chose ne vaut, qui n'est dit Mesoffrir, qui tousiours signifie offrir beaucoup moins que la valeur de la chose : Si qu'il semble estre composé de cet aduerbe Moins, mais que l'vsage vulgaire en a corrompu la prononciation, disant Mesoffrir pour Moins-offrir, come si l'on disoit Mesvaleur pour Moinsvaleur.

Mesopotamie

Mesopotamie, est pais d'Asie. Les Turcs l'appellent Dierbech, dont la ville capitale est Edessa, ditte en la saincte escriture Rages, & des François Rohais. Au gouuernement de Mesopotamie est comprinse partie de la grande Armenie : Car le reste est possedé par le Sophi Roy de Perse, & par les Cordins & Beduyns, qui sont peuples de montagnes, par aucuns appelez Turquimans, & des anciens Medi, tenus pour gens de guerre & belliqueux, confinans à Bagadet, ou Baldac, ville d'Assyrie, appelée par les François Baudras : laquelle aucuns pensent estre Babylon, & les autres Niniue capitale de Assyrie.

Mesprendre

Mesprendre, & faire contre son deuoir Egredi suo officio.

Ie me garderay de mesprendre, Nihil quod no iuris sit, me facturum dico. B. ex Liu.

Nous nous garderons de mesprendre, Deliberamus quid iuris officiíque nostri sit. B. ex Liu.

Cestuy ne mesprit iamais, Hic nunquam scelere se alligauit. Budæus ex Cic.

Il a respondu qu'il se gardera de mesprendre, Ad hæc deliberaturum se cum consilio respondit, quæ suæ essent partes, Respondit visurum se & curaturum, nequid perperam vel per imprudentiam admisisse videatur, vel, Quid sui sit muneris & officij. Bud.

Respondre qu'on se gardera de mesprendre, Denuntiationi mulctæ cedere, Respondere denuntianti in officio se futurum, Non se commissurum vt iure corripi possit, Dicto Curiæ audientem futurum. B.

Mesprison, Ie me garderay de mesprison, id est, de mesprendre.

Mespris

Mespris, Fastidium, Contemptus, huius, contemptus.

Estre venu à mespris, Laborare contemptu.

Par mespris, Contemptim.

Mespriser, Contemnere.

Sans mespriser, Citra fastidium.

Mesprise de quoy on ne tient conte, Contemptus.

En mesprisant, Contemptim.

Mesprisement, Contemptus, huius contemptus.

Par mesprisement & contemnement de toy, Negligentia tua feci.

Mesprisement de la mort, Contemptio mortis.

Mespriseur, Vituperator, Contemptor.

Mespriseresse, Contemptrix.

Message

Vn Message, Nuntius, vel Nuntium.

Enuoyer message & nouuelle, Nuntium remittere.

Faire vn message, Deferre mandata alicuius ad alterum.

Faiseur de messages, qui va & vient à la poste & volonté d'autruy, Emissarius.

Qui fait les messages entre deux parties, Internuntius.

Il leur porta vn message de la part de Cesar, Ad eos Cæsaris mandata pertulit.

Messager, Lator literarum, Libellio, Nuntius, Stator, Tabellarius, Apostolus.

Messager espouuentable, ou effrayant, Nuntius tumultuosus.

Messager triste, Grauis nuntius.

Messagers publiques qui alloient par le commandement des magistrats querir ceux qui leur estoient mandez, Viatores.

Messagers prests à monter à cheual, Petasci tabellarij & equum admittentes. B.

Vn messager qui va & vient de l'vn à l'autre entre deux parties, Internuntius.

Messager seur & fidele, auquel on peut hardiment & sans danger donner lettres à porter, Locuples tabellarius.

Nous luy enuoyasmes au deuant vn messager iusques à Athenes, qui luy dit que de là il s'en vint à Thessalonique, Illi obuiam misimus Athenas, vt inde Thessalonicam veniret.

Fouïller les messagers, Tabellarios scrutari.

Ie rencontray le messager, Obuiam fit mihi tabellarius.

Messagers solennels sont dits ceux qui auec apparat & grande compagnie sont enuoyez en Ambassade. Nicoles Gilles en la vie du Roy Philippes le Hardi parlant du Roy Pierre d'Arragont & afin qu'il ne fust apperceu de sa mauuaise volonté, il enuoya solennels messagers deuers le Pape, luy signifier que en grand appareil il vouloit aller au seruice de l'Eglise, Ampla & magnifica legatio.

Messagerie, Nuntia nuntiæ, id est, l'office & estat d'vn messager,

Messe

Messe, Missa, Sacrum, Res diuina, ab Hebraica dictione Missah, qui signifie selon aucuns autant que Oblatio.

Messe solennelle, Solennis eucharistia. B. Res sacra peracta cum solenni apparatu, & ministerio primario & secundario, id est, Diacono & hypodiacono & choreutis trabeatis, id est, enchappez ou vestus de leurs dalmatiques.

Messe seiche, Abstemium sacrificium. B.

La messe & seruice de la paroisse, Curionia sacra, vel curialia. B.

I'ay esté en vne bien longue messe, Nouendiali sacro adfui. B.

Apres la messe, Secundum rem diuinam precationémque. B.

Dire ou chanter ou celebrer messe, Rem diuinam, & Res diuinas facere, Sacrum eucharistiæ facere, Sacro charisterio operari, Operari sacris. B.

Dire messe à Diacre ou Soubdiacre, Sacrum eucharistiæ, vel charisterij facere cum Diacono & hypodiacono, vel cum ministro & subadiuua & choreutis. B.

Dire vne haute messe, Rem diuinam facere cum precationibus in canticum recitatis. B.

Dire vne messe de sainct Pierre, sainct Paul, sainct Esprit, Rem diuinam facere Diuo Petro, Paulo, Paracleto spiritui.

Messeant

Messeant, Indecens, Indecorus.

Messeant à vn homme honneste & bien nourri, Illiberale.

Nonchalance messeante à vne personne, Agrestis & inhumana negligentia.

Par messeance, Indecenter, Indecorè.

Messeamment, Ineptè.

Cela messied d'aller auec son amoureuse parles rues, Haud conuenit vnà cum amica ire in via.

Cela messied, & n'est pas aduenant ne conuenant, Dedecet, Indecet.

Afin qu'il ne messiée, Vt ne dedeceat.

Messier

Messier qui garde les vignes, Peut estre qu'il vient de Messis.

Messin

Le Messin, c'est le pais circonuoisin de Metz en Lorraine.

Messine

Messine, ville de Sicile, Messana.

Messire

Messire, m. Composé de Men & Sire, comme si l'on disoit Mensire, qui est Picard, comme, Men baron, pour mon sire, mon baron, & nom de me cyre, xxxxx, comme aucuns veulent. Car il est certain que ce mot Sire, que l'Italien dit Sere, tout ainsi que Messere : ce que nous disons Messire, vient de Herus Latin, l'aspiration duquel est tournée en S, comme en Super, & Somnus de xxxxx, comme si l'on disoit Meus herus. Ce qui est plus apparent au cas vocatif Mi here, que les Lombards tournent en vulgaire Missére. Ce mot combien qu'il soit commun, si est-ce qu'il est restrainct entre les nobles aux seuls cheualiers, & entre les roturiers aux seuls marchans, lesquels toutesfois on qualifie plus vsitéement du simple Sire. Sire Pierre, Sire Matthieu, & entre les Ecclesiastiques aux prestres de village.

Mestier

Mestier, Artificium, Ars.

Mestier de peu d'estime, Ars humilis.

Gens de mestier, Opifices & tabernarij. B. ex Cic.

Cela ne se doit dire qu'entre ceux de mestier, Acroamata sunt. B.

Delaisser son mestier, Se arte sua remouere.

Faire mestier de desrober & emmener le bestiail, Pecora abigere, Exercere abigeatum.

Viure sans faire vil mestier, Liberaliter viuere.

Sçauoir quelque mestier, Artificij aliquid habere.

Ils ne sçauent encore de quel mestier ils sont & profession, Quam personam tenent non intelligunt.

Né d'vn pere qui est d'ord & vilain mestier, Sordido loco natus.

S'il en est mestier ou besoin, Si vsus veniat.

Si mestier est, s'il y eschet, Si res ita nata sit. B.

Mestiues

Mestiues, Messis.

En temps de mestiues, Messibus, Per messes.

Mestiuier, Messor.

Mesuenir

Mesuenir à quelqu'vn, id est, Mesaduenir, Aduenir mal.

Mesure

Mesure, f. penac. Signifie ores la quotité d'vne quantité, comme de terres, prez vignes, bois, draps, toiles. Selon laquelle signification l'on dit l'arpent estre la mesure d'vn terroir, & la perche estre la mesure de l'arpent, & le pied celle de la perche, & de l'aulne, le poulce celle du pied, & la ligne celle du poulce. Et de choses liquides, esquelles pour le regard du vin, on dit la mesure de la queuë & du muyd de vin estre le sextier, celle du sextier la quarte, celle de la quarte, la pinte, celle de la pinte la chopine, celle de la chopine le demisextier, & celle du demisextier le posson, & ainsi des autres mesures, Modus, comme Varron l'appelle au liu. 1. ch. 10. de re rust. & les Iurisconsultes de mesme, Et mensura. Et ores signifie le baston marqué en toise, ou en aulne, ou le vaisseau auec lequel on mesure les choses liquides. Et ores la sorte & maniere de mesurer chasque chose mesurable, Metiendi ratio. Selon ce on dit la mesure des pois, febues, nauete, vesse, & autres legumes, est semblable à celle du bled, horsmis qu'on les debite à plus petite & detaillée mesure, sçauoir est au demi quart, & au literon & demi literon.

Mesure de charpentier, comme pourroit estre le petit pied, Modulus.

Mesure de musique, Modulatio.

Vne certaine mesure aggreante au iugement des oreilles, Aurium terminatio.

Vaisseaux de mesure, Vasa demensa. B.

La mesure d'vn pied, Pes.

Vne certaine mesure large de quatre doigts, & auβi de douze, Palmus.

Certaine mesure de temps, Temporis circunscriptio.

Vne sorte de mesure Grecque, d'hugle, vin, & semblables, Chus siue Choa.

Vne sorte de mesure que les Philistins auoient contenant demi boisseau, Satum sati.


Vne sorte de mesure ancienne contenant vn peu plus de demi sextier, Quincunx.

Vne sorte de mesure contenant soixante sextiers, Metreta.

Vne sorte de mesure seruant à mettre oliues, Oliuaria metreta.

Vne mesure à mesurer les champs, Gnoma gnomæ.

Mesure de cent & vingt cinq pas, Stadium.

Mesure plus pleine & plus large, Mensura cumulatior.

Vne mesure de choses qui coulent, Batus bati.

Vne mesure contenant la quarte partie d'vne autre, comme vne quarte à vin, Quartarius quartarij.

Qui baillent les mesures, Metronomi. B.

Droict de bailler les mesures, Metronomia. B.

¶ Apporter mesure à choses infinies, Constituere modum rebus infinitis.

Toutes choses ont leur mesure, Suus cuique modus.

Danser de mesure, Ludere in numerum.

Donner mesure, Moderare, vel Moderari, Præmoderari.

Garder mesure, Custodire modum, Modum seruare.

Qui ne garde pas mesure, Immodicus.

En gardant mesure, Modestè.

Marcher sans mesure, Balbè non artificiosè ambulare.

Passer mesure, Prodire extra modum, Excedere modum, Finem & modum transire.

Passant mesure, Enormis.

Prendre la mesure de quelque chose, Modulari, Metiri.

Prendre les mesures & allignemens d'vne ville, ou bastiment ou les bailler, Metari.

Reduire à mesure, Mensuram alicuius rei agere.

Sçauoir la mesure, Dimensam & exædificantem animo habere domum alicuius.

Tenir mesure, Modum facere.

En toutes choses il faut tenir mesure, & ne s'aduancer point plus qu'on ne doit, In omnibus rebus videndum est quatenus, vt ne quid nimis.

Ie ne voy point qu'on tienne mesure, Fieri modum non video.

En quoy on n'a point tenu reigle ne gardé mesure, In quo non modus est habitus.

Vser de mesure, Modum adhibere.

A mesure qu'il viendroit quelque chose de nouueau, tu escrirois lettres à chacun d'eux, Quibus singulis vt quidque accidisset, dares literas.

A grand mesure, Cumulatè.

Auec mesure, Finitè.

De mesure Modulatè.

Iusques à certaine mesure, grandeur, quantité, &c. Aliquatenus.

Outre mesure, Præter modum, Effusè, Intemperanter, In immensum, Supra modum, Extra modum, Immodestè.

Par mesure, Definitè, Conclusè, Modestè, Modulatè, Compositè, Numerosè.

Composer par mesure, Carmen modulari.

Hair par mesure, Statuere modum inimicitiarum.

Parler par mesure, Moderatè dicere, Præfinito loqui.

Faire sans mesure, In immensum, Infinito, vel Infinitè, Præter modum, Sine parsimonia, Effrænatè.

Qui est sans mesure, Enormis, Immensus, Immoderatus.

Plus sans mesure, Immenso plus.

Mesurer, Metiri, Dimetiri, Emetiri, Permetiri, Admetiri, Modulari, Modificari.

Mesurer diligemment, Dimetiri, vel Demetiri.

Mesurer combien chaque champ comprend, Mensuras agrorum inire.

Mesurer la fin de tous biens par volupté, Bona terminare voluptate, vel metiri.

Mesurer tout à son proffit, Demetiri suis commodis omnia.

Il mesure la longueur de ses clauses selon la longueur de son haleine, & non par art, Id quod dicit, spiritu, non arte determinat.

Mesurant, Dimetiens.

Qui a mesuré, ou qui a esté mesuré, Demetitus.

Qui est mesuré, Demensus.

Mesurage, Mensio.

Mesurage rapporté au naturel, Symmetria.

Mesurement, Mensio, Dimensio.

Mesureur & cordeur de terres, Finitor, Mensor.

Mesureur de bled, Sitometra.

Met

Vne Met, ou Mect, Mactra mactræ, xxxxx, vas est in quo pinsitur farina, est & arca panaria.

Metail

Du Metail, Farrago, Migma, migmatis, xxxxx, id est, mistio.

Metairie

Metairie, Colonia, Magalia magaliorum, Villa, xxxxx, Metaysie, vel Metairie, s in r verso à nobis dicitur, ídque à participando & communicando, quod siue xxxxx, id est, ii qui ibi habitant, quos Metes Penè ad verbum appellamus, mediam partem fructuum auferunt, & domini reliquam. Hinc à iuris peritis paries aut murus communis vocatur metoier. Græci. dicunt.

Metairie, maison & edifice hors la ville, Suburbanum.

Celle partie de la metairie où se loge le fermier, Villa rustica.

Celle partie de la metairie que le seigneur retient à soy, qui est plus magnifiquement bastie que celle du fermier, Villa vrbana, quæ & Prætoriu dicitur.

Si la situation de la metairie ainsi le requiert, Si villæ situs ita competit.

Gouuerner vne metairie, & labourer les terres, & faire autres affaires rustiques, Villicare, Villicari.

Gouuernement d'vne metairie & labourage des terres, Villicatio.

Brebis qui est nourrie en la metairie, Colonica ouis.

Chien qui se tient en la metairie, Canis villaticus.

Les gelines d'vne metairie, Villares gallinæ,

Trop grande somptuosité & superfluité de bastiment de metairie, Insania villarum.

Metayer, ou fermier & gouuerneur d'vne metairie, Villicus.

La metaise, ou metayere, Villica.

Metal

Metal, Metallum.

Metal d'argent, Argentum.

Metal fait d'or, auec la cinquieme partie d'argent, Electrum.

Vne sorte de metal qui se trouue és mines d'or & d'argent, Sandaracha.

Qui tire les metaux de la terre, Metallicus.

Metelin

Metelin, Insula maris Ægei, Isle de l'Archipel, Mitylene, anciennement, Lesbos. En ladicte isle est auβi la ville nommée Metelin, Mitylene.

Metes

Metes, Limites. Il vient de Meta metæ.

Methode

Methode, Methodus. C'est vne briefue façon d'enseigner ou apprendre quelque chose, au moyen de laquelle les hommes paruiennent tost à leur desir.

Methridat

Methridat, Mithridaticum antidotum.

Metin

Metin, qui est de Metz en Lorraine, Metensis.

Metiz

Metiz, Engendré de diuers genres de bestes, comme le leopard, d'vn lion, & d'vne panthere : vn mulet d'vne iument & d'vn asne, Bigenus bigeneris.

Metope

Metope, en architecture, est vn espace quarré entre deux soliues, Metopa, quod sit inter duas opas. Vitruu. lib. 4. cap. 2. Opas Græci tignorum cubilia & asserum appellant, vti ea nostra caua columbaria.

Metre

Metre, Metrum, Versus.

Mets

Vn Mets & viande qu'on porte & met-on sur la table, Ferculum, Missus, voyez Mes.

Quand on fait courir les mets par faute de viande, Cœna ambulans.

Mettre

Mettre, Ponere. Il vient de Mittere, par syncope & antiptose, Inde Mittere in possessionem. Mettre en possession.

Mettre à bord, Naues ad terram applicare, Appellere nauem.

Mets toy à dextre, Concede ad dexteram.

Mettre à feu & à sang, Incendia & cædes facere, Delere vrbem cruore & flamma.

Mettre à fin, Absoluere, Consummare, Peragere partes suas, Patrare, Perpetrare, Absumere.

Mettre à flot vn nauire, c'est le tirer hors de dessus les escores & le mettre en l'eauë.

Mettre à fond vn nauire, Deprimere nauem, Liu. lib. 23. Demergere.

Mettre à force en l'esprit, Animis inculcare.

Mettre à l'aduenture, Exponere.

Mettre tout à l'aduenture, Aleam omnem iacere.

Ils se mettent à toute aduenture, Tendunt in quemcunque casum.

Mettre à l'enchere, Pretium amplicaficare, Licitari.

Mettre à l'encontre, ou au deuant Obdere.

Mettre à l'espée, Iugulare, Internecione delere, voyez cy apres Mettre à sac.

Mettre bas les armes, Arma ponere. Liu. lib. 23.

Mettre bas la voile, Ponere, demittere velum.

Mettre tout son passetemps à l'estude, Viuere studiis.

Mettre tout à l'vni, Exæquare omnia.

Mettre à mort, Tollere ferro aut veneno aliquem, Dare ad mortem, Exanimare.

Mettre à neant, Inducere, Abolere, Extinguere, Abrogare, Circunducere.

Mettre au neant, Reddere infectum. B. ex Plin. iuniore.

Mettre à nud, Nudare, Enudare.

Mettre à part, Seorsum reponere, Eximere numero, Segregare.

Mettre à perdition, Vitam euertere.

Mettre à poinct, Ornare, Instruere, Mettre en point ainsi qu'on dit auβi, Il est bien en point.

Mettre à point les cheuaux, Equos sternere.

Se mettre à point & preparer pour faire quelque chose, Accingere se alicui rei.

Se mettre à pied, Desilire omnes equis iussit. Bud. ex Liu. Desilire ad pedes.

Mettre à pris, Pecunia æstimare, Pretium statuere, Indicare, Taxare.

Mettre à sac & à l'espée ceux qu'on trouue dans vne garnison. Des Essars au liure 2. chap. 17. de Iosephe de la guerre des luifs, Prædari vasa quæque, militésque præsidiarios, Internecioni dedere. Et comme Marot traduict au 137. Pseaume, d'vne ville abandonnée au feu & au pillage, A sac, à sac, qu'elle soit embrasée.

Mettre son estudie à quelque chose, Studium adhibere ad aliquid.

Mettre aucun à repos, Otium facere.


Il se delibera de mettre toutes autres choses arriere, & aller en Narbone, Omnibus consiliis anteuertendum existimauit, vt Narbonem proficisceretur.

Il m'a racoté comment tu as mis arriere l'amour que tu auois à ton amoureuse pour l'amour de moy, Narrauit modò quo pacto me habueris præpositum amori tuo.

Mettre son ost à terre, Copias in terram exponere, Milites exponere. Liu. lib. 23.

Mettre à raison, Cogere in ordinem. Aux Chroniques de France abbregées : apres que le Roy Philippe eut mis tout à raison, & corrigé les erreurs, Postea quàm rex, res omnes ritè rectéque atque ordine composuisset, Et quæ aberrata erant, emendasset.

Mettre en deliberation ou sur le bureau vne chose, & en donner arrest, Referre de ea re, ac senatusconsultum facere. Liu. lib. 23. De eo referendum est senatúsque consultum faciundum, à referendo. Vient le nom de Rapporteur.

Mettre aucun fort auant en amour, Aliquem in amorem coniicere.

Mettre au bas quelqu'vn, Pessundare aliquem, Peruertere, Accidere.

La maladie & tristesse me met au bas, Infirmitas & mœror me conficit.

Mis au bas par langueur, Confectus languore.

La faim & la soif mettent fort au bas & empirent les personnes, Afficiut corpora fames & sitis.

Mettre au contraire, Opponere.

Mettre au deuant, Mettre en auant & produire, Ponere in medio, Opponere, Proferre, vel Vocare aliquid in medium.

Mettre aucun au deuant de l'autre. Regerere alicui alterum.

Mettre à quelqu'vn au deuant le despris de Dieu, & de parens, & luy reprocher, Obiicere alicui impietatem.

Nous promettons de mettre au deuant en defense nos propres corps, Laterum nostrorum oppositus, & corporum pollicemur.

Ils luy mettoient au deuant que Affricain auoit baillé ce qu'il leur demandoit, Opponebant illi nomen Africani.

Plier & mettre auec ses lettres, Libellum in epistolam coniicere.

Mettre au large, Explicare.

Mettre vne chose fausse au lieu d'vne vraye, Supponere.

Qui est mis au lieu du vray & du naturel, Supposititius.

Mettre au net, Perpolire.

Mettre au nombre, Aggregare in numerum.

Mettre aupres, Admouere, Apponere.

Mettre l'ost aupres de la riuiere, Castra flumini applicare.

Mettre au rang, Ascribere ad vel in numerum.

Mettre du foin au Soleil & l'estendre pour seicher, Exponere in Sole fœnum vt siccescat.

Mettre bas, Deponere.

Ruiner & mettre bas, Agere præcipitem.

Mettre couuer les gelines, Oua gallinis supponere.

Mettre de dans, Intromittere, Inducere, Immittere, Ingerere, Inferre.

Mettre de l'eauë parmi son vin, Aquam interponere.

Mettre dessous, Supponere.

Mettre deuant, Præponere, Anteponere.

Mener ou mettre deuant, Præducere.

Mettre deuant les yeux, Ante oculos statuere.

Mettre du sien, De suo apponere.

Mettre du fil en peloton, ou entasser, Agglomerare.

Mettre en auant, Inducere aliquid, Introducere, quod & In mediu afferre dicitur, Mentionem de re aliqua agitare, Opponere, Ponere in medio, Proferre vel Vocare aliquid in medium.

Mettre en auant, Mettre hors, Efferre. Protollere.

Mettre aucun en auant, & le faire grand, Ornare aliquem. Budæus ex Cic.

Se mettre en auant, Proferre sese. B. ex Seneca.

Mettre en auant nouuelles peines & tourmens, Expromere supplicia in ciues.

Mettre les offices en commun, In commune vocare honores.

Mettre en curatelle comme furieux, Ad agnatos & gentiles aliquem deducere.

Mettre aucun en doute & en crainte, Dare dubitationem alicui, Facere incertum.

Mettre en doute si on est citoien d'vne ville ou non, In dubium de ciuitate venire.

Mettre en effect ou en execution ce qu'on nous a commandé, Capessere imperia, vel iussa alicuius, Efficere, Mandata agere.

Mettre en escrit pour memoire en vn registre, Annotare, In acta mittere.

Mettre en estat de combatre, Naues explicare.

Y mettre force gens. Decurias hominum inducere. B. ex Vitru.

Mettre en fuite, Vertere in fugam, Auertere in fugam.

Mettre en gage, Opponere, Opponere pignori, Oppignerare.

Se mettre grandement en la grace d'aucun, Parere sibi gratiam apud aliquem.

Mettre la cité en liberté, Iugum deiicere à ceruicibus ciuitatis.

Mettre

Mettre en lumiere, Luci, vel in lucem edere.

Mettre en lumiere ses ancestres, & leur donner bruit par sa vertu, Prælucere maioribus suis virtute sua.

Mettre en memoire, Dare memoriæ, vel mandare.

Mettre en son marché, Cauere ex formula. B.

Mettre en possession & saisine, Mittere in possessionem.

Mettre en registre, ou enregistrer, In acta mittere.

Mettre vne chose en ordre, & en son lieu, Astituere, Ordinare.

Mettre en oubli & en nonchaloir, Obliuioni & negligentiæ dare.

Haine mise en oubli, Vetustate exoletum odium.

Mettre en pieces & morceaux, Laniare, Dilaniare.

Mettre en poudre, In puluerem resoluere.

Mettre en quelque lieu & asseoir, Locare.

Mettre en prison, In vincula dare, vel Coniicere.

Mettre ens, Indere, Adindere, Inserere.

Mettre ensemble, Committere.

Mette en son lieu vn autre, Vicarium supponere.

Mettre en son cœur, Demittere aliquid in pectus.

Mettre en teste & en la fantasie quelque chose à aucun, Persuadere.

On luy a tant mis en la teste qu'on ne luy sçauroit oster, Inculcatum est Metello, te aratores euertisse. B. ex Cic.

On ne me sçauroit mettre en teste que, &c. Adduci non possum vt, &c.

On ne te sçauroit mettre en teste de, &c. Nequis perduci vt, &c.

Mettre quelque chose en sa teste, & duire son naturel à icelle, Comparare se.

Mettre entour, Circumponere.

Mettre entredeux, Intercalare, Interponere.

Mettre en vente, Addicere, voyez Vente en Vendre.

Mettre vne maison en vente, en attachant escriteaux à la maison ou és quarrefours, Ædes inscribere.

Mettre en vers, Conferre rem aliquam in carmen.

Mettre en vn liure, Coniicere in librum.

Mettre en vn tas, Exaggerare.

Mettre fin à quelque different & procez, Distrahere controuersias, vel finire.

Pour mettre fin à nostre propos, Ne in infinitum abeamus.

Mettre hors, Excludere, Emittere, Edere.

Tirer ou mettre hors, Depromere.

Mettre hors d'auec vn autre, Secludere.

Mettre hors de sa maison, Do mo sua aliquem extrudere.

On ne le peut nullement mettre hors de cette fantasie, De eo nulla ratione neque pelli, neque moueri potest.

Mettre quelqu'vn hors de misere & gros ennuy, Detrahere alicui calamitatem.

Mettre hors de ses heritages, Dimouere de vel è possessionibus.

Mettre hors de Cour & de procez, Curia & foro & lite eximere, Forensi nexu eximere, Iudiciali obsidione eximere. B.

Mettre hors de scrupule, Exoluere religione.

Mettre hors de son bon sens, Deturbare de mente, Exturbare mentem.

Mettre quelqu'vn hors de tous ses biens par force, Deturbare aliquem de fortunis omnibus.

Mettre aucun hors de son opinion par force, De sententia detrudere.

Tirer ou mettre hors vne larme par force en frotant l'œil, Vi lachrymam exprimere.

Mettez hors tout souci, Secludite curas.

Qui met ius, Deponens.

Mettre la cause en la main des iuges, Causam reponere in mansuetudine iudicum.

Mettre la charruë ou le bestiail en vne terre, Plaustrum vel pecus impellere in terram.

Mettre les chiens à la chair, Sanguinea & cruenta præda canes imbuere. Cruentare rictus canum, & cruore imbuere.

Mettre la main sur quelque chose & s'en saisir, Manum iniicere alicui rei.

Mettre en la main du Roy, c'est saisir sous la main du Roy, Rege authore ac vindice capere. Ainsi dit-on que le Seigneur Feodal met en sa main le fief mouuant de luy, c'est à dire le saisit à soy, voyez Mainmise.

Mettre le feu en quelque lieu, Ignes adhibere.

Mettre le pied hors de la maison, Efferre pedem domo.

C'est à toy à y mettre le pris, Tua merx est, Tua indicatio est.

En les mettant l'vn aupres l'autre, In collatione.

Ie mets par cas, Ie pren le cas, Concedo.

Mettre outre, Transmittere.

Mettre parmi le bruuage, Potioni inspergere.

Mettre par ordre, Disponere, Ordinem facere.

Mettre par bandes, en bois ordre & en bel arroy, Componere numero in turmas.

Mettre par dessus, Superinducere, Superingerere, Superdare.

Mettre par escrit, Notare.

Mettre par memoire & escrire, Memoriæ dare.

Mettre par terre, Deiicere, Ruinas edere.

Mettre par terre quelque edifice, Diruere.


Mettre par terre vn cheuaucheur, Equitem excutere.

Mettre peine de tenir sa promesse, Curare fidem suam.

Mettre pied à terre, ou en terre, c'est descendre de cheual, Ex equo descendere.

Il mit pied à terre, Ad pedes descendit eques. Liu. lib. 22.

Mettre pris, Imponere pretium.

Mettre proprement, Aptare.

Mettre au rang du bien, Numerare in bonis.

Mettre les maisons rez pied, rez terre, Æquare domos solo.

Vouloir mettre sa vie en danger pour la vie d'autruy, Ostentare iugulum pro capite alicuius.

Mettre ses cinq sens de nature, Omnes neruos ætatis industriæque suæ contendere. B. ex Cic.

Mettre sus, Superponere.

Mettre sus, ou dedans, Imponere.

Mettre à sus aucun cas à quelqu'vn, Crimini dare, Inferre labem, Crimen alicui inferre, Obiicere præuaricationem, Causas in aliquem congerere.

Faussement & malitieusement mettre sus quelque chose à quelqu'vn, Calumniari.

Mettre à sus vn crime à quelqu'vn, & le poursuyure iudiciairement, Agere reum.

Mettre à sus à quelqu'vn qu'il est cause de quelque meschanceté, Imputare aliquid alteri.

Mettre sus à aucun le blasme de la mort d'autruy, Conferre inuidiam mortis alicuius in alterum.

Mettre sus à quelqu'vn vn bruit d'orgueil, Famam superbiæ alicui inurere.

Mettre sus à quelqu'vn qu'il est cause de quelque meschef, Attribuere causam calamitatis alicui.

Il estoit mis sur les rangs, Adductus erat in sermonem.

Ce que tu luy mets sus, Id quod tu arguis.

Par le mettre sus, Impositione.

Mettre sur terre. En Olin, Dieu crea forma & mit sur terre l'homme, Creare.

Mettre sur pieds aucun, c'est le redresser, Erigere prostratum. Et par metaphore, Le ressouldre en sa bonne fortune, Res illius afflictas restaurare.

¶ Se mettre à quelque chose, Aggredi aliquid.

Se mettre à bien faire, Animum ad frugem applicare.

Se mettre en sauueté en quelque lieu, Vti perfugio.

Se mettre au hasard, Aleam sequi.

Se mettre au large, Vagari.

Se mettre du tout à quelque chose, Se totum in re aliqua ponere.

Se mettre des gens d'aucun, Contribuere se alicui.

Se mettre en chemin, Committere se viæ.

Se mettre en danger, Periculo se obiicere.

Mettre quelqu'vn en procez auant que l'auoir sommé de faire la raison de soy-mesme, Lite non indicta iudicium dictare. B.

Se faire mettre en procez par vn tiers, Apponere sibi petitorem. Budæus.

Mettre les causes au rolle, In ordinem cogere nomina. B.

Mettre fin au procez tant que possible est, & le plustost que faire se peut, Lites minuere quàm fieri potest maximè, & primo quoque tempore. B.

Se mettre en danger de perdre la vie pour les ceremonies, Obiicere caput suum ferro pro ceremoniis.

Se mettre en fuitte, In fugam se coniicere.

Se mettre en rond, tellemet que de tous costez on monstre le front aux ennemis, Orbes facere.

Se mettre entre deux, Intercursare.

Se mettre sous vn maistre pour estudier, Ad doctorem se applicare.

Estre mis entre les mains du magistrat pour en cognoistre, In iudicium venire.

Estre mis hors & chassé, Extrudi ab aliquo.

Il s'y est mis bien auant, In ea negotia sese ingurgitauit. B.

Metz

Metz on Lorraine, Mediomatrices, nunc Metæ metarum : vnde Metensis Episcopus.

Meu

Meu, Cerchez Mouuoir.

Meuble

Meuble vient de Mobile, & tantost est adiectif de tout genre, & signifie ce qui se meut, toutesfois le Fraçois en cette generale signification vse plustost du Latin en disant : Il est mobile comme le vent. Il dit neantmoins, terre meuble adiectifuement, pour la terre qui par fort remuer est molle. Tantost est substantif & collectif de pluralité au singulier, signifiant ores generalement toutes les choses mobiliaires d'aucun, Res quæ non sunt soli. Comme, Il a le meuble & l'immeuble, Res omnes mobiles & soli habet. Selon laquelle signification on dit, A meubler vne chose, c'est la rendre de nature & condition mobiliaire, Iure mobilium rerum censendam concedere. Et ores particulierement, ce que le Latin dit Suppellex. C'est l'equipage en vtencilles, d'vne maison, comme, Il a de beau meuble, Splendida suppellex. Petit meuble, Curta suppellex. Selon laquelle restrinction, on dit, Meubler vne chambre, vne maison, Suppellectile instruere. Et au pluriel se prent auβi pour toutes choses mobiliaires, à la difference des Immeubles, qui signifie celles qui ne sont mobiliaires.

Saisir les meubles d'aucun pour quelque contumace, Pignora capere.

Estre saisi des meubles d'vne succession, Mancipium habere hæreditariæ pecuniæ. B.

Meubler, Suppellectile instruere.

Meule

Meule. f. penac. Ores signifie cette pierre platte, ronde & espaisse percée en son centre, tournant à force d'engins agitez du cours de l'eauë, ou de singlure de voiles, ou d'effort de bestes, ou du pied, ou de la main de l'homme, seruant tant és moulins à bled, legumes, & à huile, de, pierre de moliere, & tourne ou à vif courant d'eauë, ou à singlée de vent, & est du mot particuliere à ce nommée Meule de moulin à bled, Mola molendinaria, frumentaria aut granaria. Ou à main d'homme, & par mot plus special est ditte meule à bras, Mola trusatilis, à trudedo. Cic. pro Cæc. Et comme Nebrisse adiouste, Mola manuaria, & manualis, vt & D. Hieronym. (Desquelles on vse és moulins à bras, qui sont és chasteaux & forteresses) Et si elle tourne à effort de beste, si c'est d'vn asne, est appelée Mola asinaria. Meule asniere (comme au reciproque, Paulus in l. Cùm de lanionis. §. instrumento. ff. de fund. instr. dit, Asina molendinaria. L'anesse meusniere, & Cato de re rust. asinum molarium. Celle du moulin à huyle, qui est auβi de pierre de moliere, par nom particulier, est des Latins appelée Trapetum, comme dit Seruius, & Tudicula, comme dit Columelle. Meule à huyle, ou Meule à oliues, febues, noix, cheneuy, nauete, Mola olearia, fabaria. Desquelles meules de moulins à bled, celle de dessus s'appelle Courant, ayant communéement de cinq à six pieds de diametre, & d'onze à douze poulces d'espaisseur, Catillus, ou bien Quatillus, à quatiendo. Parce que d'vn petit bois plat, qui tient à icelle appelé frayoire, elle en tournant fraye à la tremie, & en fait choir le grain, Paulus de l. Cùm de lanionis. §. Idem consultus. Les Grecs disent . Mola asinaria per methaphora, pour autat que la meule superieure appelée Courant, porte toute la peine du moudre, & ainsi que l'asne est animal fait à la fatigue, auβi elle vireuolte & tourne san cesse, là où l'inferieure ne se meut oncques : auβi signifie xxxxx, ce qui est l'office & le train de la meule superieure, qui est vne differente raison de l'autre cy deuant ditte de l'imposition de ce mot adiectif Asinaria. Les Septante l'ont nommée xxxxx, surmeule. Deuteron. c. 24. & celle de dessous qui est d'vn peu moindre diametre, mais de pareille espaisseur, s'appelle Gisant, Meta molendinaria. Paulus Iurisc. Et quant aux meules desdites Coustelleries, Taillanderies, & Heaulmeries, elles sont de pierre de queus, propre à esmoudre & polir le fer, & acier, Molæ cotoriæ, ferro subigendo aptæ, comme dit Paulus. l. cotem ferro. ff. de vect. publ. & com. Et tournent à presse de pied, ou à tour de main d'home. Le mot vient du Grec, ou xxxxx, pen. Et par là est cogneu qu'il le faut escrire Mule sans la voyele E. sinon qu'on le vueille prendre du Latin, Mola. Et l'escrire par E. comme de Sola Latin, on escrit seule. Ou qu'il faille en l'escriture faire differece entre Mule, beste cogneuë, & Meule en cette signification. Et ores en cas de venerie Meule signifie ce rocher de corne assis sur le suc de la teste du cerf, seruant de base & assiete à la perche de la rameure d'iceluy, dot laditte rameure est issant. Et ores signifie ce tas de foin en gerbe en figure conœidale au descouuert & emmi les prez pour le preseruer de la pluye, tant qu'on le botelle pour le porter au fenil, Meta fœni. Columella. l. 2. c. 19. Fœni strues in conum extructa. Auβi xxxxx, Signifie rond, Turbinatus & rotundus tendens in acutum, comme fait la meule de foin. Ainsi l'Espagnol dit Muela. por cerro hecho a mano. Tumulus, Grumus.

La pierre de quoy on fait les meules, Lapis molaris.

La meule qui est dessous le gite, Mola inferior, Onos.

La meule de dessus, Le courant, Mola superior.

Meulon, m. acut. Est vne petite meule de foin, qui n'est encores dressée en forme conœidale, qu'on appelle comunéement villote, dot de plusieurs ensemble, on dresse & fait la Meule. Le Languedoc dit Moulon, appliquat ce mot à tas d'autres choses, comme de bled, pierres, & autres ce que le François ne fait pas.

Meur

Meur, Maturus, Maturatus.

Meur deuant la saison, Præcox, Præcoquus, Præmaturus.

Il est meur deuant l'hyuer, Præcurrit hyemem maturitas eius.

Deuenir meur, Maturescere.

Qui n'est point meur, Immaturus.

Qui n'est point encore meur, Præmaturus.

Fruicts point encore meurs, Cruda poma.

A demi meur, Subcrudum.

Se meurir, Maturescere, Ematurescere, Deuenire ad maturitatem, Maturitatem capere, Mitescere.

Le Soleil fait meurir les fruicts, Coquit fructus. Sol.

Se meurir deuant le temps, Præcoquam maturitatem trahere.

Qui se meurit facilement, Coctiuus.

Meureté ou meurison, Maturitas, Pubertas.

Meurement parler, Prudenter loqui.

Meure

Meure, f. Morum. Vn Meurier. Morus.

Meurler

Meurler, Mugire, Immugire.


Meurs

Les Meurs, Aucuns escriuent mœurs, Mores.

Bonnes meurs, Instituta.

Meurs corrompus, Deprauati mores.

Meurs paisibles, Mores facillimi.

Meurs pudiques & chasles, Prætextati mores.

Les meurs de nous deux sont sortables, Conueniunt mores.

Ses meurs sont bien loing d'auoir commis cette meschanceté, Mores longè à scelere illo disiuncti sunt.

Les meurs sont endurcies & accoustumées, Obcalluere mores.

Que les meurs fussent pareilles à ceste beauté, Isti formæ mores vt consimiles forent.

Les meurs vont en decadence, Eunt præcipites mores.

Auoir esgard à ses meurs & conditions, Naturæ suæ rationem habere.

Auoir les meurs de son pere, Motes patris referre.

Il a delaissé vn fils qui a les meurs du pere, Reliquit filium pariter moratum vt pater.

Changer de meurs, Ingenium immutare moribus.

Changer de meurs & maniere de faire, Mores perdere.

Dresser les meurs d'aucun, Conformare mores.

Reigler ses meurs, Conformare mores.

Suiure les meurs de son pere, Patrissare, Patri respondere, Persequi mores patris.

Ne suiure point les bonnes meurs de ses parens, Degenerare.

Qui est de bonnes meurs, Probus moribus.

De semblables meurs, Consimilis moribus.

Science traictant des meurs, Moralis philosophia.

Meurte

Meurte. Semble plus raisonnable d'escrire Murte, par mutation de y en u, sorte d'arbre. Myrtus.

Vne sorte d'arbreau nommé Meurte.

Vne espece de meurte, Coniugalis myrtus.

Meurte sauuage, Chamæmyrsine.

Meurtrir

Meurtrir, act. acut. Est tuer, Occidere, Trucidare.

Meurtre, Internecio, Homicidium, Cædes, Trucidatio.

Meurtre de guet à pens, Homicidium consultum. A. Gell. lib. 20. c. 1. Cui oppositum est fortuitum homicidium. Meurtre casuel, accidental, fortuit, & par cas d'aduenture.

Qui n'ont point eu de peur ou de crainte de commettre meurtre, Capitalia ausi plerique.

Victoire en laquelle y a beaucoup de gens tuez, & grad meurtre de la partie du vainqueur, Cruenta victoria.

Comettre quelque meurtre, Parricidium suscipere, Perpetrare cædem.

Faire meurtre, Cædem facere.

Faire grand meurtre & tuerie, Cædem edere.

Ne faire aucun meurtre, Cædibus temperare.

Innocent du meurtre dont est question, Cuius nec ope, nec opera, nec consilio in cæde perpetranda quicquam factum est. B.

Faire comparoir & payer le meurtre à quelqu'vn qu'il a fait de son pere, Repetere pœnas parricidij ab aliquo.

Faire reparation d'vn meurtre par vn autre meurtre, Cædem cæde expiare.

Recommencer nouueau meurtre, Instaurare cædem.

Guerre pleine de meurtre, Funebre bellum.

Qui a la chair meurtrie, Liuidus.

Meurtrier, Homicida, Sicarius, Percussor. Cic. pro Rosc. Amerino.

Meurtrier de guet à pens & propos deliberé, Meditatus sicarius. Bud. Percussor consultus. A. Gell. lib. 20. c. 1.

Pendars ou meurtriers trois fois rachetez du gibbet, ou de la mort, Legum sacratarum minaci sanctione seruati iterum ac tertiùm homines nefarij. B.

Faire iustice des meurtriers, Manibus paretare suppliciis sontium. B.

Meurtriere, c'est vne petite canonniere, comme celles des tours & murailles, ainsi appelée, parce que tirant par icelle à desceu, ceux ausquels ou tire sont facilement meurtris, voyez Visiere.

Meurtrierement occis, id est, cruellement.

Meurtrissure, Liuor.

Couleur retirant sur celle d'vne meurtrissure, ou de plomb, Liuor.

Meusnier

Meusnier, m. penac. Rectius fortè Moulinier, à Molendinarius, Pollintor, Molitor.

Meusniere, Molitrix.

Meute

Meute, f. penac. Entre veneurs, c'est vne compagnie de chiens courant qui sont tous d'vne robbe, cobien que pour dresser vne moute, l'informité de poil ne soit pas necessairement requise. Aucuns l'appellent Emeute, & ainsi se lit au 2. l. d'Am. Ce Cerf entra de grand roideur, car il estoit suiui par vne Emeute de chies couras, faisans grād deuoir de luy faire redre les abbois, & ce n'est sans propos, car ces chiens courās par leur glapir & clabauder, font vn tumulte, bruit & rumeur bien grande, qui sont les effects d'vne Emeute ou Esmeute,

Mezenge

Mezenge, f. penacut. Asilus Budæo vocatur etiam Atricapilla, & Melancoryphos, Parus.

Mezereon

Mezereon, Vne herbe qu'on appelle ainsi, Chamelæa.

M I

Mi-iour

Mi-iour, voyez Midi.

Miauler

Miauler, neutr. penacut. C'est le cri d'vn chat.

Miaulement.

Miche

Miche, f. penac. Hemiartium. Artidium. B.

Micheual

Micheual, m. acut. Centaurus.

Micourber (se)

Se Micourber, id est, se courber à demi.

Midi

Midi, m. acut. à Medius & dies. Hinc multi dicunt Mi-iour, comme Minuict, Meridies.

Le midi, Medius dies.

A midi, Meridiano.

Qui est ou se fait deuant le midi, Antemeridianus.

Qui se fait apres midi, Postmeridianus, vel Pomeridianus.

Le vent de midi, Auster austri.

Vens qui viennent du vent de midi, Austrini flatus.

Region qui est vers le midi, Australis regio.

Mie

Mie, penac. Ores est nom feminin, & signifie tout ce qui est enclos de la crouste du pain, Mica panis Ores est aduerbe renforceant la particule negatiue qui le precede (car il n'est onc vsurpé sans autre aduerbe negatif mis ou deuant) comme, Il n'est mie homme de bien, Nullo pacto probus homo est. Comme si l'on disoit, Ne probitatis quidem vlla mica in eo est Il ne viendra mie, Minimè gentium veniet. Non mie que ie vueille qu'il m'obeisse, Non quidem quòd eum mihi obsequentem velim Aucuns estiment que estant aduerbe, il vienne de cet aduerbe Latin Minimè. Mais ne fait : ains en toutes ses significations vient de ce mot Latin Mica. Et comme Mica enuers les Latins signifiant proprement cette papillote argentée qui a vn esclat de lueur parmi le sable, est vsité auβi pour la mie du pain, à cause de sa blancheur au pris de la crouste, qui est arse & tannée de la chaleur du four : ainsi par la mesme raison le François appelle Mie le mol du pain qui est entouré de la crouste, dont procede qu'en aucus pais du Royaume de France on appelle Miche, ce pain parfaictement blanc, qui est pour les chanoines, qu'on appelle autrement pain de chapitre : Et és villages de la France Miche est appelé le pain qui est moindre, moins brun, & plus delicat à manger, que le grand pain fait en tourte. Entre les Latins Mica se pred pour le menu desbris d'vne chose brisable & esmiable, disans : iceux Latins, Thuris mica, Mica salis, Auri mica. Et le François dit esmier, In micas redigere, ac confringere. Et par diminutif miette de pain quand la mie est froissée & brisée en petites parties : comhien que ce diminutif Miette se prend en François pour tout menu de, bris de pain, soit de la mie, ou de la crouste, ou bien il vient de cette negatiue, Grecque.

Miel

Miel, m. monosyl. Mel.

Du miel celeste, Manna.

Vaisseaux à mettre miel, Vasa mellaria.

Celuy qui a le gouuernement des mouches à miel, & du miel auβi, Mellarius, Meliturgus.

Le lieu où l'on nourrit mouches à miel Mellarium.

Miel fait par les mouches à miel de la fleur des deux sortes de thyms, blanc & noir, Bithymum.

Le miel ou matiere pour iceluy faire, prinse des arbres, herbes & fleurs, Melligo melliginis.

Miel prins par les mouches à miel des fleurs des forests, Nemorense mel.

Le miel prouenant des mouches qui viuent de thym, Mel thymosum.

Ouurage de miel, Opus mellificum.

L'art de faire miel, Mellificium.

Vn bournal & rayon de miel, Fauus faui.

Quand on cueille le miel, Mellatio, Vindemia mellis.

Qui est de miel, Melleus.

Doux comme miel, Mellitus.

Qui a le goust de miel, Melleus.

Qui ressemble au miel, Melleus.

Faire du miel, Mellificare.

¶ Mon miel, Mel meum. Vne maniere de blandissement.

Mielleux. Voix mielleuse, id est, douce comme miel, Mellea vox.

Mielleuse eloquence. Ronsard.

Mielleusement, id est, doulcement. Ronsard.

Mien

Mien, Meus.

Ie n'ay rien mis de nouueau du mien, De meo nihil nouum apposui.

Il est des miens, In ære meo est.

Miettes

Miettes, à Micis, vel Miculis.

Miettes, os, & toutes telles choses qui chéent de la table, Analecta analectorum.

Qui recuille ou ballie les miettes, Analectes analectæ.

Mieux

Mieux. Semble plus raisonnable d'escrire mieus, Melius. Ces deux vo-


cables sont composez de mesmes lettres.

Il vaut mieux faire cela, Satius est illud facere.

Au mieux faire, ou aller, Au mieux venir, Vt omnes dij adiuuent. B. ex Cic.

A qui mieux, mieux, Certatim.

I'aime mieux, Malo.

I'aimerois mieux, Magis vellem, Malim.

Ie l'aime mieux que de le perdre, Magis lubet, quàm perdere.

Qui a commencé à ce porter vn peu mieux, Qui meliusculus esse cœpit.

La chose commence à se porter mieux que ie ne pensoy, Incipit res melius ire quàm putaram.

Quand tu te portois vn peu mieux, Quum meliusculè tibi esset.

Sçauoir mieux l'affaire, Rectius rem tenere.

Il n'y a personne qui te serue mieux à faire tout ceci, Ad omnia hæc magis ex vsu tuo nemo est.

Souper mieux, Rectius cœnare.

Il vaut mieux mourir que viure meschamment, Mori satius est, quàm turpiter viuere.

Que faisons nous maintenant ? G. Il vaut mieux que nous nous en retournions, Quid nunc agimus ? G. quin redeamus.

Faites du mieux & du pis que vous pourrez, Huc & illuc vos versate. Bud ex Cic.

Mignard

Mignard en paroles, Blandiloquentulus.

Mignarder.

Dire mignardement, Blandè dicere.

Mignardise Blandimentum.

Mignon

Le grand Mignon du Roy, Pullus Iouis. B. ex Festo.

C'est son mignon, Delicias esse suas dicit. B. ex Cic.

Les mignons du Roy, Primæ authoritatis aulici, vel Primi fastus. Budæus.

Les mignons & gouuerneurs du Roy, Homines à latere Regis. Bud. ex Liu.

C'estoient ses mignons, il les traittoit doulcement & supportoit, Cæsar semper Heduorum ciuitati præcipuè indulsit B. ex Cæs.

Son mignon, Rubrium delicias suas parum lautè diuersari dicit, Bud. ex Cic.

Ma mignonne, Tulliola deliciæ meæ. B. ex Cic.

Mignonneté, Lenocinium, Elegantia, Concinnitas.

Mignonnement vestu, Lautè vestitus, vel eleganter.

Fait bien mignonnement, Scitè factum & venustè.

Il a tousiours esté son mignot, Hic eximius illi fuit, Eximium illum semper habuit. B.

Mignoter.

Mignotises, Deliciæ B. ex Catul.

Mignotement, Indulgentia B. ex Quintil.

Migraine

Migraine, f. penac. Est vn vocable extraict du Grec, xxxxx, ou . Hemicræna, ou Hemicrania. Non par apherese de la lettre xxxxx, ains par presque semblable composition Françoise, disant le François Miparti pour demi parti, & à michemin, pour à demi chemin. Et signifie vne espece de maladie laquelle fait douloir la moitié de la teste, Semicaluaria, si ainsi dire se peut, & de ce mipartiment pred son nom de Migraine, car signifie Semi en Latin, Demi en François, & Caluaria, Caluaire, ou test de la teste.

Qui est malade de la migraine, Hemicranicus.

Vne migraine, Malum granatum seu punicum.

Migraine auβi est vn poisson dict Vrsus marinus : sic autem vulgo dicitur, quia & figura & colore valde refert malum punicum.

Mil

Mil, ou Millet, Milium, C'est vne espece de bled.

Milan

Milan, Vrbs Insubriæ, Mediolanum.

Milannois, Medio lanensis, Insuber.

Milan

Vn Milan, Miluus vel Miluius.

Plumes de milan Miluinæ plumæ.

Milieu

Milieu, à Medius & locus.

Qui est au milieu, Medianus, Medius.

Milieu de quelque chose que ce soit, Vmbiculus, Meditullium.

Le milieu de la ville, Meditullium.

La riuiere passe au milieu, ou par le milieu de la ville, Medio oppido fluit. Liu. lib. 23.

Le fin milieu, comme, Ie l'ay fiché au fin milieu, In ipsissimo meditullio defixi Au fin milieu de la roue, In ipso centro. Car cette particule Fin importe expression exacte du mot milieu.

Le poinct du milieu de toutes choses, Centrum.

La mere de la fille est au milieu, & deuant vos yeux, Mater virginis in medio est.

Couper par le milieu, Interscindere.

Estre au milieu, & entre deux, Interesse.

Qui est au milieu de la terre, Mediterraneus.

Il l'a mise au milieu, Mediam locauit.

Prendre vne femme par le milieu du corps, Mediam mulierem complecti.

Rompre par le milieu, Interrumpere. Militer

Militer, Militare.

Industrie militaire, Militaris industria, vel solertia.

Mille

Mille, Mille.

Vn nombre contenant mille, Chilias.

Mille fois, Millies.

Cinq fois mille, Quinquies millies.

La milliesme partie, Millesima pars.

Vn millier de suiuans, Milliarius grex comitum. B.

Vn million d'escus, Decies centum millia scutatorum.

Millefueille

Millefueille, Vne herbe qu'on appelle ainsi, Millefolia millefoliæ, fiue Millefolium, Achileos, vel Achillea, Sideritis, Scopa regia, Stratiotes.

Millepertuis

Millepertuis, Vne herbe qu'on appelle ainsi, Corion, Hypericum.

Millet

Millet, Milium milij.

Qui vit de millet, Miliarius.

Milort

Milort en Anglois, vaut ce que nous disons, Monseigneur, ou Monsieur.

Mince

Mince, & delié, Tenuis, Exilis, Gracilis.

Mincer, Tenuare, Attenuare, Fortè rectius scripseris, Mynsser, à verbo Græco xxxxx, id est, comminuo, in frustra seco.

Mincement, Tenuiter, Exiliter.

Mine

Mine, f. penac. Signifie ores vne espece de mesure de choses arides, contenant deux minots, & est la moitié du sextier, & la vingtquatriesme partie du muyd, la mesure de laquelle iustifiée au poids doit peser, au regard du bled, cent dix liures de bled net, rabbatu le poids du fac. Aucuns rendent ce mot en telle signification, par Hemina, parce que Hemina est la moitié du Sextarius des Latins : Mais & iceluy Sextarius & Hemina, comme appert par le dire de Caton chap. 57. de re rust. estoient mesures de choses liquides. Les autres le rendent par Medimnus, Et dient que anciennement on disoit Mimne par syncope, & que par apres on s'est addonné à prononcer Mine. Ores signifie contenance, qui est vn arrest asseuré de visage & des gestes de tout le corps. Selon ce on dit, Il fait, ou il tient bonne mine, Vultu ac gestu constantiæ confidenti est. Et il fait bonne mine, & a mauuais ieu, Spem vultu simulat, premit altum corde dolorem. Et de là on dit Minois, m. dissyll. acut. Pour visage, regard. Cres vne cauerne soubsterraine cauée par l'ennemy, ou pour renuerser les murs, bastions & rempars d'vne place assiegée, ou pour s'y faire entrée secrette, & à l'impourueu, dont l'opposite est Contremine, Cuniculus, Suffossio. L'Espagnol & l'Italien disent auβi Mina pour ce mesme. Et ores vne veine d'or, ou d'argent, ou de laton, ou d'autre metal quelconque dans terre, ayant ce nom, parce qu'on fait des cauernes dans terre bien auant pour les trouuer. Ce qu'on dit pareillement Miniere, ainsi que l'Italien du Minero, & l'Espagnol Minero, Fodina.

Mines qu'on fait de la face, Argutiæ vultus.

Faire mines, comme saulter de ioye qu'on a, Gestire.

Faire les mines en iouant farces, Gestum in scena agere.

Faire diuerses mines, Ducere os exquisitis modis.

Faire laide mine ou grimace, Os distorquere, Vultum ducere.

Qui fait beaucoup de mines, Gestuosus.

Porter la mine d'vn homme de bien, Speciem boni viri præ se ferre.

Tu es plus fol que tu n'en portes la mine, Præter speciem stultus es, xxxxx, prætextus causificatio. Hinc forté myne, quum simulare aliquem dicimus.

I'ay grand enuie de voir sa mine, Ego tamen os vt videam hominis, expecto.

Ce ne sont que mines, Omnia fucus & fallaciæ.

Vn iuge qui a plus de mine & de contenance que d'effect, Iudex incessu Censorio, Forensi specie visendus & spectabilis : silentio tum grauior & decentior, quàm iurisdictione scita, & disceptatione diserta. B.

Iuges qui font bonne mine, Iudices inani Censuræ supercilio graues. B.

Mine

Mine de metal, Fodina.

Mine d'argent, Argentaria subaudi fodina, Argentifodina.

Les mines d'argent & de plomb, Argentaria metalla, & plumbaria.

Mine de fer, Ferraria, Ferrifodina.

Vne mine de vermillon, Miniaria, Miniarium metallum.

Toutes choses qu'on tire des mines, comme or, argent, & semblables metaux, Metallum.

Terre pleine de mines, Terra cuniculosa.

Faire vne mine, Agere cunicolos.

Miner, Agere cuniculos, Suffodere.

Miner & vser, Atterere.

Edifices minez & destruicts, Suffossa ædificia.

Mineral, Metallum.

Mineral en Libye plus rouge que vermillon, Cinnabaris.

Vn mineral qui prouient d'or & d'argent, Plumbago.

Mineur, selon cette signification, celuy qui fait vne mine sous terre pour renuerser vne tour, muraille, bastion, ou autre edifice, Cunicularius. Vegece au liu. 2. chap. 11.

Mineur

Mineur, ou Mineur d'ans. Il vient de Minor.

Vn mineur de douze ou quatorze ans, qui n'est plus en puissance de pere, Pupillus pupilli.

Mineur de vingt cinq ans, ne peut estre en iugement sans authorité de tu-


teur, curateur, ou autre ayant puissance sur luy, Minor annis XXV. nec experiundi potens, nec recusandi, nisi authorem habeat curatorem, Nec impuberi, nec adolescenti iudicio contendere legibus permissum est, nisi authore præeunte. B.

Vn mineur de XXV. ans ne peut estre en iugement à son dommage, sans authorité de iustice, Minor annis XXV. nondum potens est iuris experiundi sine authore iudiciali, neque in iudicio solus stare nisi in rem suam potest, qui nondum in tutelam iustam sui venit, qui nondum annos personæ litigatoris impleuit, qui nondum forensi persona præditus est legibus ac moribus. Budæus.

Vn mineur de quatorze ans ne peut confisquer son fief, ne faire ou porter hommages Pupillus personam non sustinet committendi prædij potentem, aut fideastringendi. B.

Contracts faits auec mineurs tiennent, s'ils sont à leur profit, Quod maior cum minore annorum XXV. egerit, ita demum ratum erit si minoris intererit non irritum fieri. B.

Mineur condamné en la personne ou qualité de son tuteur, In persona tutoris pupillus condemnatus. B.

On n'est point tuteur, à fin que les mineurs soient enfondrez en debtes, No in hoc administrantur tutelæ vt mergantur pupilli.

Appartenant à mineurs, Pupillaris & hoc pupillare.

Minorité. Excuse de minorité, Ætatis patrocinium, Perfugia ætatis. Budæus.

Miniere, Fodina.

Miniere d'or, Arrugia, Aurifodina, Cerchez Mine de metal.

Minime

Minime, Minimus.

Minimes

Minimes en musique, Voculæ, Voculatiunculæ.

Ministre

Ministre & seruiteur, Minister.

Ministre des choses diuines, Pontifex.

Ministrer & seruir, Ministrare.

Qui ministre, sert, ou aide, Minister, Administer.

Celle qui ministre, seruante, Ministra, Ministratrix.

Minoratif

Minoratif, Medecine minoratiue.

Minorité

Minorité, voyez Mineur.

Sur le temps de presciption faut deduire le temps de minorité, ou, Prescription ne court point pendant minorité, V su captiones longi temporis, iure minoris ætatis, senectutem exeunt. B.

Minot, mas. acut. Est vne espece de mesure de choses arides, faisant la moitié de la Mine, & le quart du sextier. Il contient trois boisseaux, & pese de bled net cinquante & cinq liures, Voyez Muyd.

Minuer

Minuer le sang, Detrahere sanguinem, Mittere sanguinem, voyez Saigner.

Minution de sang, Sanguinis missio.

Minuict

La Minuict, Media nox.

Depuis minuict, A media nocte.

Outre la minuict, Nocte super media.

Sur la minuict, De media nocte missus equitatus.

Minute

Minute, Scheda, Schedula B. ex Iustiniano. Il vient de Minutus, Venant de Minuo. Car ordinairement on escrit vne minute de lettre menuë, & tellement quellement escrite. Et que ainsi soit il apper par ce que le contraire de la minute nous appelons la Grosse : & disons pareillement Minuter & Grossoier.

Les minutes, Aduersaria aduersariorum. B,

La minute de l'enqueste, Aduersaria inquisitionis. B.

Celuy qui dresse & minute quelque contract, ou autre seureté, Perscriptor. Bud.

Minutes de contracts, Perscriptiones pactorum & contractuum, aut conuentorum. B.

Produire les minutes du conte, Aduersaria proferre. B.

Minuter vn contract, Perscribere.

Mipanché

Mipanché, masc. penac. id est, panché à demi.

Mipartir

Mipartir, actif. acut. Partir par le milieu, Medium secare.

Mirabolans

Mirabolans, voyez Myrabolans.

Miracle

Miracle, m. penac. Est vn cas, lequel aduenu rauit en admiration ceux qui le voyent ou en oyent le recit, pour en estre la cause du tout, & purement diuine, & non des naturelles. Ainsi dit-on, Iesus Christ, les Saints & Sainctes auoir fait de grads miracles. On dit auβi miracle ce qui aduient à vn outre sa coustume, & contre son naturel. Mais c'est par abusion du mot, comme si vn menteur ordinaire dit vne verité, on dit que c'est miracle, & si vn sac à vin vient à boire de l'eauë on dit auβi que c'est miracle, par ce que l'effect & energie du mot demeure en tels cas, d'autant qu'on s'esmerueille quand vn menteur dit verité, & quand vn yurongne boit de l'eauë. Il vient du mot Latin, Miraculum. Par la mesme analogie que fait ce mot siecle, du Latin Seculum. Qui est par syncope de la voyele v, combien que les Latins dient auβi Seclum.

Miraculeux, m. acut. adiectif. Est ce qui est fait par miracle, comme, c'est vn fait miraculeux, Opus miraculi plenum, miraculosum. S'il se pouuoit dire ainsi. On dit auβi vn fait & effort miraculeux, pour celuy qui excede la commune puissance des hommes. Ce qui est dit par abusion du mot, voyez cy dessus Miracle.

Miraculeuse, f. penac. adiectif. Comme, chose miraculeuse, victoire miraculeuse, Voyez Miraculeus.

MI MO 413

Miraculeusemet, aduerb. acu. C'est par miracle, Miraculosè, comme, Il aduint, miraculeusement que le Roy de Castille Ferrand 1111. ayant iniustement fait ietter du sommet du rocher de la ville de Martos les deux freres Carauajals, fut trouué mort le propre trentiesme iour auquel peu auant leur precipice, ils luy auoyent donné assignation deuant Dieu pour telle sienne iniustice.

Miramomelin, m. acut. Est vn mot Arabesque duquel tout entier les François historiens & Romancistes vsent parlans des gestes des Arabes, que nous appelons d'vn mot commun Mores blancs : & signifie en langage vulgaire Arabesque (Selon ce qu'il est expliqué en la quatriesme partie de la chronique d'Espagne du Roy Alphonse dixiesme du nom) Seigneur des autres seigneurs. Lequel surnom fut premierement attribué par les Almorauides, à Yuçaf Abenaxefyn Roy de Marruecos, pour tiltre de grandeur de seigneurie.

Mire

Mire, ou Medecin, ou Chirurgien, Medicus, Chirurgus.

Mirer (se)

Se Mirer, Intueri se in speculo, Consulere speculum.

Dieu le vous mire, id est, rende, Milles & Amys.

Senglier miré.

Les miroirs d'vn senglier,

La lueur des miroirs se gaste par soy y mirer, Aspectu ipso hebetatur fulgor speculorum.

Vn miroir, Speculum.

Miroitier ou faiseur de miroirs, Specularius.

Mirond

Mirond, Semirotundus.

Misaille

Misaille, f. penac. Est la gageure faite entre deux contendans de parole sur ce que l'vn affirme, l'autre nie, Res quæ à sponsione certantibus, vltrò citróque apud sequestrum deponuntur, Et vient de Mettre, qui signifie icy deposer ou en main tierce ou sur le champ au milieu d'entre ceux qui font gageure. Auβi dit on en cela, Ie mettray, c'est à dire, Ie gageray.

Misaine

Misaine, f. penac. Est la voile qui est entre le Beaupré & la grande voile du grand mast d'vn nauire.

Mise

Mise, f. penac. Est la despense qu'on fait par employ & fourniture de deniers Expensum, Les notaires en leurs contracts, synoniment ces mots Cousts, Frais, Mises & Despens. Auβi dit on mettre deniers ou argent pour employer, frayer & despendre, Pecuniam insumere, expendere, Mise auβi se prend pour les chapitres de despense d'vn compte, Tabulæ expensi, Selon ce on dit la Mise excede la recepte, Tabulæ expensi, Accepti tabulas superant.

Miserable

Miserable, com. gen. penac. Miser, Miserandus, Ærumnosus.

Miserable, qui esmeut à pitié & compassion, Miserabilis.

Auβi miserable que moy, Miser æquè atque ego.

Y a il homme du monde auβi miserable ? An quisquam gentium est æquè miser ?

Chose miserable & malheureuse, Miserum, Rem miseram.

Que feroyent les miserables ? Quid facerent miseri ?

Miserablement, en sorte qu'on fait pitié à aucun, Miserabiliter, Miserè, Miserandum in modum.

Ils moururent miserablement, Indignissimè interierunt.

Il l'aime miserablement, Eam miserè amat.

Misere, Miseria.

Toute misere, Ærumna.

La plus grande misere du monde, c'est la fascherie de l'esprit, Si quid est homini miseriarum, quo miserescat miser, ex animo est.

C'est grande misere & malheurté, Miserrima miseria.

C'est grande misere d'estre trop beau, Nimia est miseria, pulchrum esse hominem nimis.

Se deliurer de misere, Eripere se à miseria.

Estre en misere, Miseriam capere.

Estre marri de la misere d'aucun, Alicuius misereri.

Mettre aucun en misere, Aliquem ad miseriam redigere.

Secourir aucun en sa misere, Misereri.

Plein de miseres, Compos miseriarum, Ærumnosus.

Miserere mei

Miserere mei, Vne douleur qu'on appelle vulgairement Iliaque passion, & Miserere mei, quand vn patient rend ses excremens par la bouche, Ileos.

Misericorde

Misericorde, f. penac. Misericordia.

Esmouuoir à misericorde, Ad misericordiam adducere.

Faire misericorde, Misericordiam tribuere, Misereri.

Misericordieux, Misericors.

Misericordieusement.

Missiues

Missiues, f. plur. penac. Epistola, Literæ, Il vient de Mitto, comme epistola de Epistello.

Par plusieurs missiues l'vne sur l'autre, Aliis super alias epistolis.

Miste

Homme Miste & propre, Lautus homo, Concinnus, Nitidus, Elegans.

Mistement.

Mistere

Mistere, voyez Mystere.

Mistion

Mistion, f. acut. Mistura, Permistio.

Mistion qu'on fait en medecine d'eau & de vinaigre, Posca poscæ.

Mistionner, Adulterare, Medicare, Permiscere.

Mistionner le vin, Vinum concinnare.

Mistionné de quelque drogue & liqueur, Medicatus.

Mistionnement, Adulteratio, Medicatio.


Mitaines

Mitaines, f. plur. pen. Hybernæ manicæ, Chirothecæ hybernæ.

Mites

Mites, f. plur. penac. Midas, vermis est innascens fabis & caseis, Nos inde dicimus, Mites & Mitons, quasi Midons.

Mithridat

Mithridat, voyez Methridat.

Mitiguer

Mitiguer, act. acut. Mitigare, Lenire.

Mitigation, Mitigatio.

Mitigatif, Mitigatorius.

Mitirer

Mitirer la langue, id est, tirer à demi. Ronsard. comme nous disons Mipartir.

Mitre

Mitre, f. penac. Mitra, & habent redimicula mitræ.

Mitre, crosse, & chappe, Mitra, Lituus, & trabea, B.

Vne petite mitre, Mitella.

Mitré, Mitellatus, Mitrophorus, B.

¶ Estre mis à l'eschelle & mitré, Ad scalas digamorum trigamorúmque exponi, mitella picta infamantéque conspicuum, B.

Mitrer, act. acut. Est affubler quelqu'vn Ecclesiastique de Mitre par honneur, Monstrelet, liur. 1. chap. 62. les Cardinaux menerent le Pape à l'Eglise cathedrale de S. Pierre, & là en le mitrant prindrent le serment de luy.

Mitrer quelqu'vn & le mettre à l'eschelle, Catamidiare.

Mixtion

Mixtion, voyez Mistion.

M O

Mobile

Mobile, Mobilis, voyez Meuble.

Mobiliaire, adiectif, comme chose mobiliare qui est meuble, Res mobilis quæque soli non est, voyez Meuble.

Mobilité, Mobilitas, Inconstantia.

Mocquer

Mocquer, siue Irrideo, xxxxx, Irrisio Subsannator, cauillator, irrisor.

Se mocquer de quelqu'vn, Derisui aliquem habere, Gell. lib. 20. c. 1. Ludibrio habere. Frustra habere.

Se mocquer de quelqu'vn, Cauillari, Deridere aliquem, Ludibrio habere, Ludibrio lædere, Frustra aliquem habere, Ludere, Ludificari, Ludos aliquem facere, Naso suspedere aliquem, Tangere aliquem.

Se mocquer en iniuriant aucun, & luy disant grosses paroles, Increpitare.

Se mocquer d'aucun & le tromper, Os alicui sublinere.

On se mocque de nous, Nos fabulæ sumus, In ridiculo sumus.

Chacun se mocque de luy, Est derisui omnibus.

Ie ne puis endurer qu'on se mocque de moy, ne qu'on me batte, Neque ridiculus esse, neque plagas pati possum.

Vous semble il que soyons gens de qui il se faille ainsi mocquer ? Adeóne videmur vobis idonei, in quibus sic illudatis ?

On se mocquoit, & faisoit-on des comptes de son bastiment, In fabulis crat ædificium eius.

Sans se mocquer, Remoto ioco, Extra iocum, Seriô.

Dire chose dequoy on se mocque, Ridiculè dicere, vel Perridiculè.

Qui baille fort à faire aux autres, & fait mestier de se mocquer & picquer les autres & les trauailler, Exagitator.

Qui est digne qu'on se mocque de luy à pleine bouche, Perridiculus.

Ie ne pourroye raconter combien tu t'es fait mocquer de toy cyens, Non possum satis narrare quos ludos præbueris intus.

Tu te mocques, Facis delicias, Ridiculus es.

O que tu te mocques ! Quos tibi fortuna lu dos facis !

Se mocquer des mines, Mores hominum vultúsque cauillari, B.

Se mocquer de la fortune d'aucun, Insultare alicui, B.

Se mocquer des parties, Litigantes ludos sibi facere, B.

C'est se mocquer tout à plein, C'est vne vraye mocquerie, Hæc germana ironia est, B. ex Cic.

C'est se mocquer de Dieu, Ludibria religionum sunt hæc, Bud. ex Liu.

Se faire mocquer de soy, Præbere os ad contumeliam, B. ex Liuio. Mocqué, Illusus.

Estre mocqué, Caudam trahere, Irrisui esse, In ridiculo haberi, Ludibrio esse alicui, In vrbanitate facetosam hominu incurrere.

Qui ne peut estre mocqué de quelque chose, Liber ab irrisione, En se mocquant, Per ridiculum.

Mocqueur, Derisor, Irrisor, Nasutus, Cauillator, Planus.

Mocquerie, f. penac. Irrisio, Ludibrium.

On fait cela par mocquerie, Per ludibrium id fit, Liu. lib. 23.

Vne plaisante mocquerie ayant quelque grauité en soy, Facetiæ.

Mocquerie, quand on se mocque d'aucun à pleine gorge, & qu'on luy fait la mouë, Sanna sannæ.

Petite mocquerie ioyeuse, Cauillum.

O la grande mocquerie ? O rem ridiculam ?

C'est mocquerie, Deridiculum, Ridiculum.

Il luy semble à voir que ce n'est que mocquerie, Videtur ei ridiculum.

Par mocquerie, Ridiculè, Subridicule.

Mode

Mode, Modus.

La mode ancienne, Ratio antiqua.

A la nouuelle mode, Nouo modo, Nouo more.

Viure à la mode ou guise d'autruy, Alieno more viuere.

Mm iij 27
414 MO MO

Laisse moy cependant viure à ma mode, Sine nunc meo me viuere interéa modo.

Nous voulez vous faire viure à vostre mode ? Vultísne ad vestras leges atque instituta res nostras exigere ? B. ex Liu.

Laissez nous viure à nostre mode, Nolite ad vestras leges atque instituta exigere ea quæ apud nos fiunt, B. ex Liuio.

Modelle

Vn Modelle, que l'imagier ou fondeur fait de terre ou de plastre pour puis apres faire l'image de pierre ou quelque ouurage de fonte à la semblance d'iceluy modelle, Modulus, Proplasma, proplasmatis, Typus. Cic. C'est vn patron.

Modene

Modene, Ville d'Italie, Mutina.


Moderer

Moderer, act. acut. Moderare & moderari, verbum deponens.

Moderer les tributs, Vectigalia temperare.

Moderer ses affections, Temperare animis.

Se moderer, Cohibere se.

Quand vne personne ne se peut moderer & gouuerner, ne contenir ses appetits, Intemperantia.

Moderé, Moderatus, Temperans.

Estre fort moderé & constant, Pollere moderatione & constantia.

Estre moderé en ses amours, In amore temperare.

Moderéement, Temperatè, Temperanter, Moderatè.

Porter moderéement, Modicè ferre dolorem.

Moderation, Moderatio, Temperantia.

Sans moderation ne attrempance, Intemperanter.

Faire moderation, Demere de capite, B. ex Cic.

Moderateur, Moderator.

Moderatrice, Moderatrix.

Moderne

Moderne, adiect. penac. Les poëtes modernes, Poëtæ recentis memoriæ.

Homme Modeste, gardant mesure en tout ce qu'il fait & dit, Modestus.

Fort modeste, Permodestus.

Modesteté, ou Modestie, Modestia.

Modestement, Modestè.

Modification

Modification, Limitation, Restriction, Moderatio, Præscriptio, Præscriptum, B.

Modillons

Modillons en architecture, Mutuli.

Modon

Modon, vrbs Peloponnesi, Ville de la Morée, olim dicta Methone, nunc Modona.

Moë

Moë, voyez Mouë.

Moëlle

La Moëlle qui est dedans les os, Medulla, .

Tirer la moëlle hors, Emedullare.

Le suc ou moëlle de quelque chose, Succus.

Moëttes

Les Moëttes, Indicia præcurrentia, Prænuntij rumores, Præcursores, Prodromi, Aues præpetes, B.

Moëtte, ou Mouëtte, espece d'oiseau, Larus, Gauia.

Mœurs

Mœurs, voyez Meurs.

Moien

Moien, Moienner, voyez Moyen.

Moieu

Moieu, voyez Moyeu.

Les gros Moignons de chair & des muscles, la grosse charnure, Tori.

Fort charnu, qui a gros moignons de chair, Torosus.

Le Moignon d'vn bras couppé, Truncus.

Moilon

Moilon, Cæmentum, Rudus.

Fait de moilon, Cæmentitius.

Moindre

Moindre, com. gen penac. Minor & hoc minus.

Moindre d'aage, Minor natu.

Moindre du tout que les autres, Omnibus rebus inferior.

L'ire est moindre de iour en iour, Languidior est ira in dies.

Le moindre de tous les maux, Minimum malum.

La moindre de toutes ces raisons me meut de ce faire, Vna harum quæuis causa me vt faciam mouet.

Les moindres des moindres, Infra omnes infimos homines.

Estimer des moindres, Ponere in vltimis.

N'estre point moindre que le deuoir merite, Non cedere honori.

N'estre en rien moindre qu'vn autre, Nihil cedere alicui.

Il est beaucoup moindre que ceux la, Multum abest ab iis.

Il seruira vn maistre qui n'est point de moindre authorité, Seruiet domino non minori.

A moindre pris, Minoris.

Vendre à moindre pris, Minoris vendere.

De beaucoup moindre pris & valeur, Multo infra.

De la moindre partie du monde, Ne minima quidem ex parte.

Ils ont esté vaincus par la moindre chose du monde, Perleui momento victi sunt.

Moine

Moine, m. penac Monachus.

Moine blanc, Leucochlænus monachus, B.

Moine noir, Melanchlænus, vel Melanochlænus monachus, B.

Moinerie, Monachismus.

Moineau

Vn Moineau, m. acut. Est l'oiseau qu'on appelle autrement Passereau, diminutif, qui tous deux viennent du Latin Passer & Passerculus.

Moineau à la soulsie ou au collier iaulne, Passer torquatus.

Moineau de nover autrement nommé Friquet, Passer in iuglandibus degens, Passer iuglandarius.

Petit moineau, Passerculus.


Moins

Moins, Minus.

Trois fois moins ce champ la rend que tu n'as semé, Tribus tantis ager ille minus reddit, quàm obseueris.

Moins cela. En monstrant quelque festu ou autre chose de neant, Reddet tibi cito. m. istoc vilius.

Moins long temps, Minus diu.

Il y a moins de quinze ans, Minus quindecim anni sunt.

Moins que la mesure, Intra modum.

Vn peu moins, Paulo minus.

Vn moins de cent, Vndecentum.

Il y auroit beaucoup moins de mauuaises gens, Homines essent minus multi mali.

Afin que le moins de gens qu'il fust possible sceussent & fussent aduertis du meschant fait de cestuy, Vt quàm minimè multi de istius nefario scelere audire possent.

Qui a moins que rien, Cui minus nihilo est.

Qui ont le moins, Qui minus habent.

Si peu que vous voudrez que quelque chose que ce soit, Momentum, Aliquantulum, Pauxillum.

N'estre point le moins du monde de temps sans mal faire, Punctum temporis nullum vacuum peccato præterire.

Ie ne sçauroy moins dire, que, &c. Vt leuissimè dicam, dimicandum nobis fuisset.

L'homme du monde le moins chargeant, Homo minimè in rogando molestus.

Comme si c'estoit moins mon profit que le tien, Quasi istic minor mea res agatur, quàm tua.

Moins estimer, Minoris æstimare.

Le quel i'estime moins que tous les plus moindres, Quem ego esse puto infra omnes infimos homines.

Faire moins, ou point si souuent, Rarius facere.

Il vient moins souuent au Senat, Minus in Senatum venit.

¶ A moins de cent escus, Minore centum aureis.

Ils ne peuuent tirer de Cecilius vn denier à moins d'interest que de treze pour cent, A Cæcilio minore centesimis nummum mouere non possunt.

A tout le moins, Attamen, Duntaxat, Minimum, Modò, Saltem.

A tout le moins le fascheray-ie, Molestus certè ei fuero.

Ie te prie qu'il se remette à bien viure, à tout le moins à ceste heure, Te oro Daue, vt redeat iam in viam.

Si en nulle autre maniere, à tout le moins à vsure, Si nullo alio pacto, vel fœnore.

Ou à tout le moins, Aut certè.

Au moins, Saltem.

Si tu ne le fais le iour mesme au moins le lendemain, Si non eodem die, at postridie.

Au moins maintenant, Vt hæream in parte aliqua tandem apud Thaïdem.

S'il ne l'a fait par autre chose, au moins l'a il fait à fin de, &c. Si nihil aliud, saltem vt eum, &c.

Tout au moins, Minimè.

De moins en moins m'obëit il, Mihi iam minus minúsque obtemperat.

Du moins quatre fois, Cum minimum quater.

En moins de rien, Minimis momentis, Momento.

Paracheuer en moins de trois heures, Minus horis tribus perficere.

En autant de paroles que les Stoiciens, ne plus ne moins, Totidem verbis, quot Stoici.

Qu'il ne face point plus ne moins, Nequid plus minúsve faxit.

Pour le moins, Minimè, Minimùm, Cum minimum.

Mois

Mois, m. monosyll. Est la douziesme partie dont les douze font l'au entier, Mensis.

Vn mois & demi, Sesquimensis.

Mois où il fait des bruines, Brumales menses.

Le mois reuolu, Mensis vertens.

L'espace d'vn mois, Menstruum spatium.

Chose qui se fait par chaque mois, Menstrualis.

Ce mois ici ou nous sommes, Mensis hic.

Au mois de Decembre, Mense Decembri.

De deux mois, Bimensis, Bimestris.

Qui a trois mois, Trimestris.

Poulain qui a cinq mois, Pullus quinquemestris.

Qui dure six mois, Semestris.

Dix mois se sont passez peu à peu, ou escoulez, Menses abierunt decem.

¶ Les mois des femmes, Menses, Menstrua.

Quant les femmes n'ont pas tant leurs moins qu'elles auoyet accoustumé, Mulierum menses subsidunt.

Moise

Moise, f. pen. En fait de charpenterie est vne piece de bois de demie espaisseur d'vne poultre, si que les deux moises ioinctes ensemble rendent l'espaisseur d'vne poultre, & est dite Moise quasi la moitié d'vne poultre quant à l'espaisseur seulement, & les charpentiers vsent de deux moises ioinctes ensemble en lieu de poultre, en métans ou en croix de S. André (d'autant que la moise ainsi appliquée est en son fort) & non en bois couché de long, Semitrabs.

Moisir

Moisir, rancir, ou flestrir, Fracere, Situm trahere.

Moisi & ranci, Fracidus, Mucidus, Rancidus.

Fort moisi & ranci, Prærancidus.

Estre moisi, Mucere, vel Mucescere.

Couleur moisie, Cano situ obductus color.

Moisissure, Mucor, Caries, Situs.

Moison

Moison, m. acut. Semble qu'il vienne de Messis, qui signifie cueillete de bled. On dit moissons & moissonner, & moisson, pour mestiues, couper les bleds & Austerons. Et moison est la part du grain que le fermier est tenu payer à son maistre pour la tenuë des terres d'iceluy. Selon ce on dit tenir la ferme d'aucun à moison de grain, quand on le paye en grain, Sub præstatione frumentaria, Dont l'opposite est moison d'argent quand on le paye en argent, Sub præstatione pecuniaria, On dit auβi tenir à moison, sans y adiouster ces mots, de grain ou d'argent, pour le mesmes, comme en est vsé au 1. chap. Art. 40. Des coustumes de Paris. Aucuns interpretent moison, comme si on disoit muysson par ce que les baulx des fermes baillées à grain se font à certaine quantité de muys de grain.

Moisson

Moisson, f. acut. Ou le temps de la moisson, Messis.

La Moisson d'vne vache, c'est la traicte de laict, le laict qu'on tire, Mulctra mulctræ, Ie pense qu'on veut dire Mousson ou Moulson, à mulgendo, id videlicet quod vna opera mulgetur, Mulsus, huius mulsus, huic mulsui.

Moissonner, id est, Cueillir, Recueillir, Couper, Metere, Demetere, Emetere, Messem facere, Segetes succidere.

Moissonneur, Messor.

Le labeur du moissonneur, Messoria opera.

Moisson

Vn Moisson, c'est à dire Moineau, Passer.

Moite

Moite, com. gen. penac. Madidus, Humidus.

Lieu moite & relant, Humectus locus.

Tousiours moite & humide, Vliginosus.

Deuenir moite, Humescere, Madescere.

Estre moite & humide, Humere, Madere.

Qui est moite par dedans, Vuidus.

Moiteur, Mador, madoris.

Naturelle moiteur de la terre, Vligo, vliginis.

Moiteur coulant des parois, Aspergines parietum.

Moitié

Moitié, f. acut. C'est vne part de quelque chose que ce soit dont les deux font le tout, Medietas, Media pars.

Plus grand de la moitié, Altero tanto maior, Bud. ex Cic.

La moitié de quelque chose que ce soit, Semissis.

La moitié de quelque chose partie en deux, Dimidius, siue Dimidium.

La moitié de toutes mesures, Semis, vel potius Semi.

La moitié moins, Dimidio minoris.

La moitié plus cher, Dimidio carius.

La moitié plus fol, Dimidio stultior.

Iusques à la moitié, In partem dimidiam decoquere.

Qui fait quelque chose à moitié, Partiarius.

Moitoyen

Moitoyen, m. acut. Vient de moitié, & selon ce seroit proprement ce qui est commun, dont l'vne de deux parts faisans le tout appartient par indiuis à vn ou plusieurs, & l'autre, à vn autre ou plusieurs : mais on appelle mur moitoyen, non seulement celuy dont la droite moytié appartiet à vn ou plusieurs, & l'autre moitié à vn ou plusieurs, ains auβi celuy qui appartient à deux ou plusieurs voisins selon leur herberge, & pour telle part & portion que chacun deux a audit mur moitoyen, comme se collige de l'art. 8. chap. 6. des coust. de Paris.

Mol

Mol, Mollis.

Mol & qui a perdu sa force naturelle, Vietus.

Mol & delicat, Malacus.

Fort mol, Præmollis.

A demi mol & fané, Semiuietus.

Faire auβi mol que laine, In mollitiem lanæ cogere.

Deuenir mol, Mollescere.

Mollir, Mollire.

Mollet, m. acut. Molliculus, Mollicellus.

Mollement, Molliter.

Mollement, en maniere de femme, Effœminatè.

Molesse, ou Molleté, Mollitia, siue Mollities, Mollitudo.

Moldavia

Moldavia, voyez Dace.

Moleste

Moleste, adiect. com. gen. penac. Acerbus, Molestus, Grauis, Odiosus.

Aucunement moleste, Submolestus.

Fort moleste & ennuyeux, Permolestus.

Ie n'ay point fait ceci à fin que ie te fusse moleste, Non id feci, quo tibi molestus essem.

Curius nous fut moleste & fascheux, Eo die acerbum habuimus Curionem.

Moleste, f. penac. Est autant que molestia ou fascherie, ennuy, desplaisir, Molestia.

Estre sans aucune moleste, Omni molestia vacare.

Molester quelqu'vn, Infestare, Inquietare, Molestiam exhibere, Vrgere, Molestare, Negotium facessere.

Molester & tormenter aucun, & quasi comme tuer, Occidere.

C'est trop molester & presser vn homme, Vis est hæc quidem, B.

Qui est fort molesté pour quelque chose, Molestia magna affectus ex re aliqua.

Molestie, voyez Moleste.

Molin

Molin, voyez Mouldre.

Molinet, m. acut. C'est le diminutif de Molin, petit molin. Et en fait de nauires Molinet est vne piece de bois large & logue d'vn empalm appliquée sur le tillac du gaillard par où la barre du temon passe & sault par dessus, laquelle est percée au milieu à l'equipollent du trou par où ladite barre passe & sert pour mieux faire iouër la ditte barre, car n'estant ce molinet retenu sur ledit tillac que par deux tacquets, il iouë & se meut, obeissant au mouuement de ladite barre. Molinet auβi est le nom d'vn ancien poëte François.

Mollifier

Mollifier, act. acut. Faire ou rendre mol, Mollire, Macerare.

Mollification, Maceratio.

Mollir

Mollir, voyez Mol.

Molue

Molue, ou Moruë, trisyll. f. pen. Espece de poisson, Ichthyocolla, Molua.

Molures

Molures, ou Moullures que font les menuisiers & tailleurs de pierres, f. plur. penac.

Moment

Moment, m. acut. Grand ou petit, Momentum.

Mommerie

Mommerie, f. penac. laruæ appellantur à Græcis. Perionius.

Mommeur.

Mommon.

Mommie

Mommie, f. penac. Mummia, Alij Humiam vocant.

Mon

Mon, pronom possessif, Meus.

Mon ami, Meus.

Mon parent & ami, Meus.

De mon viuant, Me viuo.

Selon mon opinion, Mea quidem sententia.

Mon dieu que ces lettres sont petites, Heu literas minutas.

Mon dieu y a il, &c. Proh deûm hominúmque fidem, B. ex Cic.

¶ Assauoir-mon si, &c. Ce que les Grecs disent par ce mot . Car ce mot signifie An, Vtrum. Extra interrogationem affirmantes aliquid aliud Mo solemus dicere, quod à Græco xxxxx, pro Quidem & Certè in mutato ortum est. Cuius exemplum est huiusmodi, C'est mon.

Monarchie

Monarchie, f. penac. Monarchia.

Monarque, m. penac. Monarcha.

Monastere

Monastere, m. penac. Monasterium.

Monasteres ou conuens de vierges, Parthenônes, B.

Monastique, Monasticus.

Monceau

Monceau, m. disyll. acut. quasi Monticellus, detracta syllaba ti, fit moncellus, qui seroit diminutif de Monticulus. Aceruus, Cumulus, Agger.

Vn monceau de bois, Pyra pyræ.

Vn monceau de foin tendant en aguisant, qu'on fait és champs apres qu'il est sec, Meta fœni.

Vn petit monceau de terre, Cippus.

Vn petit monceau de terre moindre qu'vn tertre, Grumus.

Amasser en vn monceau, Cumulare, Coaceruare, Congerere.

Couurir d'vn monceau de terre, Contegere tumulo.

Esleuer vn monceau de quelque chose, Extruere, Cumulum extruere.

Mettre en vn monceau, Extruere stramenta in aceruum, Aceruare.

Se retirer en vn monceau, Contrahere se.

Par monceaux, Aceruatim, Cumulatim, Frustatim.

Moncelet, Paruus, vel modicus aceruus.

Monde

Monde, m. pen. Le ciel, & tout le contenu en iceluy, Mudus, Orbis.

Au milieu du monde la terre est située, In medio mudo terra sita est.

La description du monde, Cosmographia.

Tout le monde est comme vne ville, de laquelle tous les hommes sont citoyens & bourgeois, & suiects à certains droits & loix communes entre eux, Cum genere humano quasi ciuile ius intercedit.

Tout le monde le sçait, Nemo hoc nescit, Res palàm est.

Tout le monde en dit autant, Hæc vna vox omnium est.

Depuis que le monde est monde, Ab æuo condito, Ex omnibus seculis, Post hominum memoriam, Ex quo homines meminerunt, Post homines natos.

Tant que le monde sera, Dum hominum genus erit.

Estre batu deuant le monde, Manifestò verberari.

Il n'est point en tout le monde, In rerum natura non est.

Qui est du monde, Mundanus.

Se mettre au monde, & s'aduancer, Proferre se, Prodire in scenam.

Dieu sçait que le monde s'en soucie bien, Id populus curat scilicet.

¶ Rien du monde, Admodum nihil.

Il n'a rien du monde baillé pour le froument, Pro frumento nihil soluit omnino.

Mondain, adiect. m. acut. Mundanus, Cosmicus.

Vn homme mondain, Homo vrbanus, B. ex Tacito.

Grand mondain, Secularis elegantiæ prudens, Vrbanitatis prudens, & lepôre aulico perpolitus, In moribus ciuilibus incoctus, B.

Mm iiij

Apprendre à estre mondain, ou que c'est du monde, Sensum communem discere, B. ex Quintil.

Monder

Monder vn arbre, voyez Esmonder.

Mondifier

Mondifier, act. acut. C'est rendre & faire monde ou munde & net, Purgare, Perpurgare.

Medicamens mondificatifs, Medicamenta purgantia, Cathartica.

Mondification, Purgatio.

Mongal

Mongal, voyez Tartarie.

Mongibel

Mongibel, ou Montgibel, la montagne tousiours bruslant en Sicile, Æthna.

Moniovst

Moniovst, Est le nom d'vne crouppe des Alpes qui separent la France du Piemont. Le mot est fait de ces deux Latins Mons & Iouis, Les Mons de Monioust en Oolin.

Monition

Monition, f acut. Est aduertissement, ou aduis, Monitio, Monitum moniti, Monitus, huius monitus, Admonitio, Admonitum, Admonitus, Commonitio.

Moniteur, Monitor, Admonitor.

Monitoire, Monitorius.

Monnoye

Monnoye, Nummus, Moneta.

Bonne monnoye, Bonus nummus.

Faulse monnoye, Nummus adulterinus.

Monnoye de cuyure le plus affiné, Nummus asper.

Monnoye d'or, Aureus, subauditur nummus.

Petite monnoye d'or, Aureolum.

Monnoye de Roy, C'est monnoye d'or ou d'argent forgée au coin du Roy de France, qui estoit vne addition qui se faisoit nommément aux bons payemens, au temps que les Anglois estoyent empietez audit Royaume, par ce que le fin de ladite monnoye d'or & d'argent Françoise surmontoit celuy de la monnoye Anglesque & toute autre estrangere. Nicole Gilles en la chronique du Roy Charles vij. Et quant aux terres qu'ils tiennent par don, le Roy sera tenu de recompenser ceux à qui elles sont, iusques à la somme de deux mil liures tournois de rente monnoye de Roy, tout ainsi qu'on disoit auβi liures tournois, & liures sterlin.

Vne sorte de monnoye ancienne, où il y auoit vn homme peint portant vn panier sur sa teste, Cistophorus.

Vne sorte de monoye où il y auoit engraué vn chariot à quatre cheuaux, Quadrigatus.

Vne petite piece de monnoye vn peu moindre qu'vn liard, comme pourroit estre vn double, Sextans sextantis.

Piece de monnoye vallant vn peu plus de quatre deniers tournois, As.

Vne piece de monnoye valant quatre drachmes, Tetradrachma tetradrachmæ, vel Tetradrachmum tetradrachmi.

Vne sorte de monnoye des Hebrieux vallant quatre drachmes, Siclus.

Vne petite piece de monnoye vallant sept deniers tournois, Obolus,

Vne espece de monnoye ancienne valant sept solz tournois, Didrachma didrachmæ.

Vne piece de monnoye vallant dix deniers tournois & demi, Nummus.

Vne sorte de monnoye vallant dix escus corone, Mina minæ.

Vne sorte de monnoye vallant quatorze sols tournois, Stater stateris.

Vne piece de monnoye ancienne vallant cent asses, Centussis.

Le fait des monnoyes, Res nummaria.

Arrester & ordonner sur le fait des monnoyes touchant le pris & le cours d'icelles, Constituere rem nummariam.

Appartenant au fait de la monnoye, Monetalis.

Forger monnoyes, Ferire pecunias.

Maistres des monnoyes, Monetales triumuiri.

Les generaux des monnoyes, Octouiri monetales, B.

Vn monnoyeur, Monetarius.

Monnoyer, Argentum signare.

Monnoyer vn denier dor, Auro denarium signare.

Argent monnoyé, Argentum signatum.

Monopoler

Monopoler, ou Faire des monopoles, Coire, B.

Monopoles & assemblées factieuses pour faire quelque menée, Coitiones, B. dicuntur ij qui soli quippiam vendunt, & huiusmodi venditio, quasi Singularis venditio. Sic autem dicitur, quum quispiam genus aliquod mercimonij vniuersum solus emit, vt solus pro arbitrio vendat, pretiúmque quale volet statuat. Sic etiam dicitur, quum pauci aliquot idem faciunt, hinc Monopoler & Monopole Gallicè dicitur quum aliquot hominum numerus eiusdem artis init consilium & conspirat aliqua de re, præscribítque reliquis qua lege & conditione debeant posthac hoc vel illud agere.

Monouc

Monouc, en langue Turquesque, Chastré, Eunuchus.

Poires de Monsieur & de ma dame, Pyra dominica vel herilia æstiua & autumnalia.

Monsflascon

Monsflascon, Monsflasconis.

Monstier

Monstier, Il vient de Monasterium, concisa media syllaba.

Monstre

Monstre, penac. Tantost est masculin procedant de ce vocable Latin Monstrum, & signifie vne chose foruoyant du commun en figure ou autre chose qui est de son naturel, & vient tant le Latin que le François du verbe Latin Monstro, tout ainsi que Ostentum de Ostendo. Mais le François ne retient pas en ce l'energie dudit mot Latin, & en vse pour ce qui est contre la nature, Cic. lib. 2. de diuinat. Vlpian. l. Ostentu. ff. de verb. & rer. signifie. Et tantost est feminin, & la lettre s ne s'y pronoce point, & signifie en general ce qui endite & mostre quelque chose. Ainsi lo dit la mostre d'vn drap, la teste d'iceluy par laquelle on monstre quel est le reste de la piece, Pani indiciu, Spectame, Specimen, La monstre d'vn horologe, la main de fer qui par engins va par dehors tournant sur le cercle marqué de 24. heures compassées par heures & demies, Manus horarum indicatrix, Horarius index, Et consequemment Monstre est auβi appelé l'horologe qui ne sonne, ains marque sans plus les heures par vne fleche de quelque metal que ce soit tournée par ressorts. La monstre d'vn maquignon de cheuaux, le lieu où le maquinon monstre les cheuaux qu'il vend pour en faire voir le pas, l'amble, le trot, le galop, la course, l'eslans & le sault à qui les veut acheter. Et est tel lieu dit Monstre par metonymie, pour la monstrée du corsage, de la taille, & de ce que l'acheteur desire voir d'vn cheual qu'il veut auoir. Mais quand on dit faire la monstre d'vne compagnie de gens de guerre, soyent de cheual, soyent de pied, c'est mettre en euidence ladite compagnie en deu equippage militaire, Instruct os milites aut equites coràm exhibere, repræsentare illis ad quos ea res pertinet, Et parce que lors à ceux qui ne sont cassez, pour estre tels & en tel arroy qu'il est requis, on paye la soulde, on dit auβi faire monstre pour receuoir la soulde, Stipendium accipere, Et est tel mot donné à ceste veuë, par ce que le Capitaine de telle compagnie monstre à l'œil à celuy ou ceux qu'il appartient de le voir, le garbe & contenance, l'equippage & assortissement d'armes & de cheuaux de ceux dont il est conducteur, Lustrum aut lustratio militum aut equitum. On dit auβi Monstre pour la contenance exterieure d'vne personne, Species, Ainsi lon dit il fait ou il a belle monstre, Egregia specie vir, La raison de ce est parce que de la contenance on presume le courage & l'interieur, Cic. Philip. 1. Ainsi lon dit auβi d'vne ville ou autre lieu, qu'elle fait belle monstre de loing, Procul se specie egregia ostentat.

Il laissa quelques pauillons dressez au camp pour seulement faire monstre d'armée y logée, Pauca tabernacula in castrorum speciem reliquit, Liu. lib. 22.

De plus grande monstre que de valeur, Non tam solido quàm splendido nomine.

Pour faire monstre, In speciem, B. ex Liuio.

Fortune fait monstre de son pouuoir, & desploye sa puissance, Opes suas fortuna exerit.

Se seruir de quelque chose pour monstre, Ad speciem vti re aliqua.

La monstre de dehors de ceste vie, Species huius vitæ.

Monstreux, m. acut. Monstrosus.

Monstreusement, Monstrificè, Monstrosè.

Faire la monstre d'vne armée, Lustrare vel Recensere exercitum, Faire la monstre de la gendarmerie, Turmas equitum recognoscere, Lustrare, Cæsar. lib. 8. bell. Gall.

La monstre, Transuectio, B.

Receuoir à la monstre, Nomen accipere.

¶ Dressé & fait ou habitué à faire grande monstre de soy, Compositus in ostentationem.

Chose de monstre & enseignes qu'on portoit à la pompe & ordre d'vn triomphe, comme representation des villes prinses, ou autres choses semblables, Ferculum.

Monstrer

Monstrer, Arguere, Monstrare, Commonstrare, Indicare, Proponere, Significare, Ostendere.

Monstrer & faire apparoir vne chose, Arguere.

Monstrer & descouurir les os, Exuere ossa.

Monstrer à quelqu'vn, bailler à regarder, Spectandum dare.

Monstrer l'ire de Dieu, Iram Dei repræsentare.

Monstre moy ce que tu veux que ie face, Mihi præire digneris quid me putes obseruare debere.

Il n'y a point de danger de le dire & monstrer, Ex indicio nihil periculi.

Monstrer à aucun ce qu'il cerche, Ostendere.

Les maistres monstrent aux escoliers, Præeunt discipulis præceptores.

Monstrer clerement & euidemment, Planum facere.

Monstrer deuant vn iuge que vn tesmoin n'est point croyable, Fidem testis ad iudicem infirmare.

Monstrer & enseigner, Præmonstrare.

Qui monstre & enseigne ce qui est à faire, Præmonstrator.

Monstrer euidement & faire bien entendre quelque chose, Demostrare.

Monstrer euidemment que la besongne est loyale, Approbare opus.

Qui monstre euidemment quelque chose, Demonstrator.

Monstrer fort son courroux, Indignationem extollere.

Dieu y a bien monstré sà puissance, Ibi præsens Dei numen maximè fuit, B. ex Liu.

Qui a monstré la voye, Dux facti.

Monstrer les talons & s'enfuir, Terga dare.

Le monstrer par effect, Authorem dare rem.

Monstrer par raisons ou autre, ent vne chose estre bonne, Probare.

Qui est-ce qui pourra monstrer par raisons pourquoy ces choses aduiennent ? Illa cur eueniant, quis probabiliter dixerit ?

Monstrer par signes, Significationes iacere.

Ceci nous monstre bien que si, &c. Hoc est signi, &c.

Ie vous monstreray que toutes les choses sont vrayes, Docebo omnia esse vera.

Monstrer quelque chose cachée, Aperire.

Monstrer quelque chose par vaine gloire, Ostentare.

Monstrons qui nous sommes, Ostendamus qui simus.

Monstrer qu'on est diligent, Probare diligentiam suam in re aliqua.

Monstrer souuent, Ostentare.

Monstrer vne face triste, Vultus seueros induere.

Il a monstré la chose comme elle va au vray, Apertè ipsam rem locutus.

Il a assez monstré que, &c. Signi satis dedit, se, &c.

Digne d'estre monstré & cogneu, Monstrabilis.

Desquelles il est grandement monstré, & donne à cognoistre qu'il n'y a point de constance, Ex quibus magna significatio fit non adesse constantiam.

Il sera monstré & declaré, Demonstrabitur.

La queuë du lion monstre le courage d'iceluy, Leonum animi index cauda.

¶ Se monstrer & presenter, Dare se in conspectum alicuius, Eminere, Existere, Minari, In conspectum populi se committere, Ingredi in conspectum populi, In publicum prodire, In publicum procedere, Publicare se, Prominere, Proferre se, Repræsentare sese.

Se monstrer homme de bien, Ostendere se optimè, Probare se.

Se monstrer homme de bien, & aimant le profit du public, Ciuem mirificum agere.

Se monstrer loyal és affaires d'aucun, Præstare fidem suam negotiis alicuius.

Se monstrer par dehors, Eminere foras.

Se monstrer soubdainement & à desprouueu, Apparere.

Monstre toy tel que, &c. Præsta te eum qui, &c.

Monstre m'en vn seul, Cedo mihi vnum. B.

Monstre m'en vn seul qui fit oncques le tour, Nommes en vn tout seul, Vnum cedo authorem tui facti, Vnius profer exemplum.

Monstre maintenant que tu as du sçauoir, Fœcundum concute pectus. Budæus.

Cestuy ne fait sinon ce qu'on luy monstre, ce qu'on luy dit, Is sub monitore opus facit. B. ex Columel.

Se monstrer vray amy, Amicum agere.

Se monstrer amy en quelque affaire, Præstare beneuolentiam alicui.

Se monstrer vray amy au danger de son amy, Fidem in amicorum periculis adhibere.

Ne se monstrer point. Continere sese in occulto, Publico abstinere, Carere publico.

Ne se monstrer plus, Discedere de medio. B. ex Sueton.

Ne s'oser monstrer, Non audere esse in publico.

Ie me monstreroys simple auec les simples, Cum simplici homine simpliciter agerem.

Qu'il se monstre, Qu'il vienne en place, Veniat coràm.

Monstre toy vaillant, Perge in virum, Præbe te virum.

Cecy se monstre, Extat id.

Qui se monstre & vante, Ostentator.

Se monstrer tousiours humain, Humanitatem retinere.

Il s'est monstré amy iusques la, Eatenus amicum egit. Bud. ex Valer. Max.

Les consuls se sont monstrez tels que ie t'auoy souuent escrit, Quales tibi sæpe scripsi, Consules extiterunt.

Monstrant beau semblant, Specie quidem blanda.

Monstrement, Monstratio, Demonstratio.

Mont

Vn Mont, ou Montaigne, & toute chose ayant forme de montaigne, Mons montis.

Passer les monis, Traiicere se Alpes.

Qui demeure de la les monts, Transmontanus, Transalpinus.

Iusques par de la les monts, Trans Alpes vsque transfertur.

Deça les monts, Cisalpina Gallia.

Promettre monts & vaulx, Montes aureos polliceri.

¶ Mont noir, ou Monte negro, Amanus.

¶ En mont, c'est à dire en hault, comme qui diroit Ad montem.

Du mont à val, c'est à dire, du hault en bas, quasi De monte in vallem.

Mont, ou Moult, Car il vient du Latin Multum, aduerbe, quand il est ioinct à l'adiectif, se prend pour Valdè, comme, Il est moult docte, Valdè doctus. Si fait auβi quand il a diction significatiue de temps, Moult tard, moult tost. Mais quand il est ioinct à vn substantif, mesmes en cas de multitude, Il s'expose par Multum, combien que les Latins employent cet aduerbe Multum esdits deux endroits, comme, Il est moult d'hommes, de grain ; Il y a moult de temps que ie suis venu, Iam dudum veni. L'Italien dit Molto, l'Espagnol Muy & Mucho, sont plus esloignez.

C'est mont, Respondentis est affirmatio, id est, Multum. Latinè dicimus Maximè.

Vne montaigne, Mons, Collis.

Vne petite montaigne & terre esleuée apparete en la mer, Promontoriu.

La coste d'vne montaigne, Dorsum.

Le sommet ou coupet d'vne montaigne, Iugum iugi.

La descente d'vne montaigne venant du sommet en bas, Cliuus & Cliuum.

Montaigne qui va en tournoyant, Flexuosus mons.

Montaignes fueillues, Frondosi montes.

Montaigne haulte à merueilles, & mal-aisée à monter, Præruptior collis.

Montaigne iectant des flammes grosses comme ondes, Ætna vndans.

Montaigne inaccessible, Præruptior collis, Mons inaccessus.

Montaignes loingtaines, Longinqui montes.

Vne petite montaigne où il y a force cyprez, Collis cupressu nemorosus & opacus.

Montaignes où les bois croissent, Syluigeri montes.

Montaigne qui n'est point droicte, Flexuosus mons.

Montaignes qui sont descriées de froid qu'il y a, Frigoribus infames Alpes.

Les montaignes d'Auuergne, Gebennici montes, Cemmenus mons.

Montaignes qui vont en abbaissant, & se rauallent tout court, Deiectus collium.

Montaignes tenantes l'vne à l'autre, Perpetui montes.

Montaigne toute desrompuë, Præruptior collis.

Montaigne si haulte qu'on n'y peut monter, Mons præruptè altus.

Les montaignes retentissent, Resultant colles.

Qui court & fuit par les montaignes, Montiuagus.

La montaigne n'est point roide à monter, Assurgit clementer & molliter collis.

Qui est au pied des montaignes, Subalpinus.

Plein de montaignes, Montosus.

Montaignes du diable, Acroceraunij montes.

Montaignard, Qui demeure és montaignes, Montanus, Monticola.

Vne montaignette, Collis, Monticulus.

Vne montioye, Cippus.

Faire vne montioye, Cippum extruere.

Vn païs montueux, ou montaigneux, Montosa regio.

Montain

Montain, Oiseau autrement nommé Pinson montain, ou Pinson d'Ardenne, Orospizes, Montifrigilla, Frigilla montana.

Montant

Montant, m. acut. Est proprement le participe present du verbe Monter, celuy ou celle ou ce qui tire à-mont, Quod sursum vergit, Ascendens. Pour ce les Escrimeurs appellent, Montant le coup & ru d'espée, qui est tiré en amont. Les bateliers appellent Montants les bateaux qui vont contremont la riuiere, Nauigia aduerso flumine ducta, come, Auallans ceux qui vont a-val l'eauë, voyez Amont. Montans auβi en cas de charpenterie, sont les pieces qui sont assises tout debout sur la plateforme, & sont dictes montans en difference des autres pieces de charpente, qui vont par trauers entre deux montans, soient en croix de saint André, ou autrement, Erecte ac sursum tendentes trabes.

Montargis

Montargis, Ville de Gastinois, Mons Argiuus. Aucuns dient Mons Argus, pour ce que cette montaigne voit de loing, comme faisoit Argus tant nommé par les Poëtes.

Montavban

Montavban, Monsalbanus. Ville Episcopale, Inde Montalbanensis Episcopus. Il est suffragant de Tholose. Montauban est situé sur la riuiere de Tarin. La ville est de Quercy & la moitié du pont de Languedoc.

Montbeliard

Montbeliard, Mons Belligardi, C'est vne Comté que possede auiourd'huy le Duc de VVittemberg.

Monter

Monter, Ascendere, Facere ascensionem ad locum aliquem.

Monter aucun iusques au ciel, Ferre in astra, vel In cælum ferre.

Monter en chaire pour parler au peuple, Ascendere in concionem.

Monter emmont, Superare, Scandere.

Monter emmont le mur, Muro subire.

Se monter emmont, Sublimen abire.

Monter en plus hault degré, Ascendere ad altiorem gradum.

Monter du bas en hault, Ad montes subire.

Monter en la nauire, Ascendere nauem, vel in nauem.

Monter par dessus, Superscandere.

Monter sur quelque chose, Inscendere.

Garder de monter, Prohibere ascensum.

On monte facilement sur cette montaigne, Assurgit clementer & molliter collis iste.

Ces edifices se montent & eslieuent petit à petit, Surgunt hæc ædificia.

Aisé à monter, Scansilis.

Monter en mer, Nauim conscendere.

Qu'on peut monter & passer par dessus, Superabilis.

¶ Monter sur vne femelle, Inire.

¶ Si tous ensemble ont esté tant venduz, comme se montoyent les sommes particulieres & pris d'vn chascun assemblez ensemble, Si singulorum macipiorum constituto pretio vniuersa tanti vænierint, quantum ex consummatione singulorum fiebat.

Ie confesse n'estre point monté iusques à ce degré de sagesse, Fateor me ad istum sapientiæ gradum non venisse.

S'ils sont montez par dessus, Si superuenerint iugum.

¶ Qui est tousiour, bien monté, Clytopôlus, xxxxx, Inclytus equi. Bud.

Le montant d'vn tertre, Accliuitas collis.

A la Montance de cept.

Vne montée, Ascensus.

Vne montée de maison à degrez, Scalæ, Cochlea, Gradatio.

Montée roide & mal-aisée, Ascensus arduus.

Vne monture, c'est vn cheual ou autre beste à cheuaucher.

Montgibel

Montgibel, voyez Mongibel.

Montjoye

Montjoye, m. penacut. Composé de Mont & Ioye, estle cry de guerre, ou pour mieux dire de bataille vsité par les François, lequel du regne de Hlouis ils prindrent en la bataille, en laquelle iceluy Hlouis desconfit le Roy Andot Sarrazin, qui auoit assiegé Conflans sainte Honorine pres Pontoise, lequel conflict commença en la vallée, & fut acheué en la montagne en laquelle est la tour de Montioye, qui fut la cause de l'institution dudit cry de bataille, auquel depuis furent adioustez ces deux mots, Saint Denys, estant l'entier cry d'armes, Montioye Saint Denys. Nicole Gilles en ses Annales, & Robert Gaguin en son traicté des Heraults : Le Roy Louys faisant Louys de Roussi son Roy d'armes, ordonna qu'il fust nommé Montioye, qui estle cry de tous les Rois & Princes François. Et depuis cestuy Montioye, tous les autres principaux & premiers Rois d'armes des François ont esté ainsi nommez.

Montrevl

Montrevl, ou Montrueuil, Ville de Picardie, assise en croppe de montagne, quasi Ment Royal, Mons Regius.

Monument

Monument, Monumentum.

Moquer

Moquer, Cerchez Mocquer.

Mor

Mor, Nomen viri proprium, Maurus.

Moral

Moral, adiect. m. acut. Est ce qui touche aux mœurs & instruction d'icelles. Auβi vient il de Moralis, diction mise en auant par Cic. 1. de Fato, qui vient de Mores Latin. Ainsi dit on, Tirer le sens moral d'vn texte ou d'vne fable, & les moraliser, Quod ad rectos mores eliciendos pertinet elicere.

Le sens moral d'vne fable, Epimythium.

Moralité, f. acut. Est le contraire de la farce : car celle cy est d'argument feinct, plaisanteux, ridicule, de nul profit, & de choses basses : & celle là d'argument graue, tiré des histoires, seuere & fructueux pour instruire les escoutants és bonnes mœurs, dont le mot est descendu. Bud. le rend par Prosopopœia, non assez à propos ce me semble. Michel Seuin au discours des liures d'Amadis : Si tu me dis que ce ne sont que fables, inuentions & fictions semblables : sçaches que là y a moralité, où tu predras bien grande vtilité.

Vne sorte d'ancienne moralité ayant les personages de grands affaires, comme Rois, Princes, & autres, & dont l'issuë estoit tousiours piteuse, Tragœdia.

Moraliser, act. acut. Est appliquer le sens moral à vn texte ou à vne fable, Sententiam moralem eruere.

Moralement, aduerb acut. Sensu morali.

Morat

Morat, Ville de Suisse, qui en vain fut assiegée par le Duc de Bourgongne, Murta. Les habitans Murtenses.

Moravd

Moravd, Riuiere anciennement nommée, Moschus.

Morceau

Vn Morceau de quelque chose que ce soit, Frustum.

Morceau de pain ou autre chose, Bolus.

Petit morceau, Buccella.

Le petit morceau qu'on a coupé de quelque chose, Recisamentum.

Vn petit morceau de chair, Caruncula.

Petit morceau & piece quarrée comme vn det à iouër, Tessela.

Morceaux qu'on a mangé, Esculenta frustra.

Morceau rompu d'vne meule, Molaris.

Qui est fait de petites pieces & morceaux de diuerses couleurs, Segmentatum.

Toutes choses faites de plusieurs morceaux, Cento.

Aimer les bons morceaux, Duci ventre.

Emporter quelque morceau de quelque chose auec les dens, Demordere.

Mettre en morceaux, Concerpere, Comminuere.

Par pieces & morceaux, Frustratim.

Par petis morceaux & parcelles, Intercisè, Articulatim, Concisè.

Plein de morceaux, Frustulentus.

Ie pense que pour vn morceau de pain tu te iecterois dedans le feu, Petere è flamma te cibum posse arbitror.

Morcelet, Frustulum.

Par petis morcelets, Frustillatim.

Mordre

Mordre, Mordere, Commordere, Demordere, Præmordere.

Mordre son maistre, Dentes in dominum afferre.

Mordre emmi, Admordere.

Qui mord, Mordax.

¶ Mordre en riant, Risu blando pungere.

Qui est mords, Morsus, Demorsus.

En mordant, Mordicus.

Morsure, Morsus, huius morsus.

Morsure venimeuse, Morsus venenatus.

Contre la morsure des bestes, Ad morsus bestiarum.

Petite morsure, Morsiuncula.

Mordacité, Mordacitas.

Mordication, Morsus.

Mordiquer, Mordere, Pungere.

Mords

Vn Mords de bride, Frænum.

Vne sorte de mords à cheual, ressemblant aux dents d'vn Loup, Lupus, Lupatum.

Bailler vn mords pour domter, Dare frænos.

More

More, comm. gen. penac. Est proprement celuy ou celle qui sont de la prouince de Mauritanie en Affrique, Maurus, Maurusius. L'Espagnol & l'Italien disent auβi Moro, sont de couleur basanée, ou oliuastre, differents du Negro, qu'on appelle, & met on pour enseigne aux hostelleries More : Mais c'est abusiuement, car le Negro, que nous pouuons appeler noir, est de couleur parfaitement noire, pour le commun camus, & releué de babines & grosses leures, payen & gentil de creance, residant en l'interieur de l'Affrique, & en la coste exterieure d'icelle. Là où le More est de couleur tanée, de façon de visage commune, de creance Mahumetiste. Pour raison de laquelle religion Alcorane, le mot de More s'est estendu hors de ses premieres limites, à tous ceux presques qui sont de mesme foy, des Turcs en hors, lesquels retiennent le nom de Turcs, quoy qu'ils soyent Alcoranistes.

Moreau

Moreau, ou Morel, Equus niger.

Moree

La Moree, Anciennement, Peloponnesus. In Peloponneso sunt Achaia, Messenia, Laconia, Argolica, & Arcadia.

Morelle

Morelle, Vne herbe qu'on appelle ainsi, Solanum.

Vne espece de l'herbe appelée Morelle, Vesicaria.

Morfil

Le Morfil d'vn couteau, ou d'autre ferrement trenchant.

Morfondre (se)

Se Morfondre, Contrahere frigus.

Morfondu, Exceptus frigore.

Morfondure.

Morgeline

Morgeline, Vne herbe appelée ainsi, Alsine, Morsus gallinæ, Auricula muris.

Qui fait la Morgue, Qui tient vne contenance de philosophe triste & seuere, Vultuosus.

Morienne

Morienne, Ville Episcopale, Moriona.

Moriginé

Qui est bien Moriginé, Bene moratus.

Morille

Morille, C'est vne espece de champignon, qui est tout cauerneux, de couleur roussatre, & fait comme vne pomme de pin.

Morillon

Morillon, Espece d'oiseau de riuiere fort noir.

Morillon a Paris & és enuirons est le raisin noir, que à Orleans on appelle Auuernas, duquel se fait le bon vin.

Morion

Morion, Cassis, cassidis. L'Italien Morrione.

Morir

Morir, voyez Mourir.

Morisque

Morisque, Pyrricha saltatio. De Maurus, le diminutif seroit Mauriscus, Ainsi de More vient Morisque.

Vn danseur de Morisques qui fait mines des mains, Chironomus.

Vn homme qui est tout Morne, Sot, & sans aduisement, Murcidus, Bardus, Stupidus.

Temps morne, Cælum turbidum, vel nebulosum.

Morne & pensif.

Mornement, Aduerb.

Morniffle

Morniffle.

Vne herbe croissant par tout, nommée Moron, Anagallis.

Morosité

Morosité, Morositas, Morum difficultas. Quand vn homme est difficile à gouuerner.

Mors

Mors, ou Morsure du diable, nom d'herbe assez cogneuë, Morsus diaboli, Succisa.

Morsure

Morsure, Cerchez Mordre.

Mort

Mort, Tantost est feminin & substantif, & signifie la separation du corps & de l'ame, Mors. Duquel mot il est prins, & tantost est masculin adiectif, & signifie celuy qui est tres-passé ou decedé, Mortuus. Dont le feminin est Morte, Mortua.

Pene de mort, Pœna exitij.

Cas digne de mort, Crimen capitale. B.

Mort subite, Præceps fati vadimonium. Bud. Mors repentina.

Mort loüable, Gloriosa mors.

Mort non vengée, Inulta mors.

Mort qui est venuë deuant le temps, Præmatura mors.

Mort semblable & consonante à la vie, Consentanea mors vitæ.

Ma mere a esté si malade que la mort en est ensuyuie, Consecuta est mors matrem ex ægritudine.

La mort la saisit incontinent, Mors continuò ipsam occupat.

Sa male mort, est vne maniere d'imprecation ou maudisson, Diræ imprecationis genus per aposiopesin, Dira illum mors, Sub. inuadat, adoriatur.

A la mort, In extremo spiritu, Fermè moriens. Terentio.

Il est mort d'vne poure mort & honteuse, Ignobili atque inhonesta morte occubuit.

¶ En danger de mort. Lethaliter.

Iusques à la mort, Mortiferè.

Digne de mort, Exitialis.

Auancer la mort d'aucun, Accelerare mortem.

Conclure à la mort, Mulctam irrogare capitis. B.

Condamner à la mort, Morte mulctare.

Condamné à mort, Damnatus capite.

Ie suis mort, Oratio trepidantis metu mortis, Occidi Terent. Cic. epist. ad Attic. lib. 12. C'est à dire, C'est fait de moy, & vaulx autant
MO MO 419

que si i'estois desia mort, Perij hercle.

Donner la mort à quelqu'vn, Molestia atque ægritudine, Animi lethali quempiam afficere.

Estre à l'artiele de la mort, Animam agere.

Pourchasser la mort d'aucun, In perniciem alicuius incumbere.

Ils souffrirent mort en croix, Supplicia crucibus luerunt.

Subiect à la mort, Mortalis.

Mort aux vers, l'herbe qui esteint les vers, Absinthium.

La mort aux bœufs, est l'appellation d'vne herbe pernicieuse aux aumailles qui en paissent, Buphonum.

La mort aux chiens, est l'herbe qui les suffoque s'ils la goustent, Hermodactylus, Solchicum.

La mort aux rats, est vn appast venimeux, qui tue les rats qui en goustent, Murinecio, s'il se pouuoit dire.

Mortemain, f. Est composé de ces deux entiers, Morte & Main, voyez Mainmorte.

Gens de Mortemain, voyez Mainmorte.

Resusciter les morts, Defunctos reuocare.

¶ Le iour des morts, Feralia, Catholica parentalia. B.

Le seruice des morts, Ferales precationes, votáque feralia. Bud.

Mortel

Mortel, adiect. m. acut. Signifie ores celuy qui est subiect à la mort, Mortalis, Morti obnoxius. Ores ce qui fait mourir, Mortifer, Lethalis.

Mortellement, aduerb. acut. Capitaliter, Lethaliter, Mortiferè.

Pecher mortellement, Capitalem fraudem animæ admittere, Impia fraude animam suam obligare. B.

Mortalité, f. acut. Mortalitas.

Mortifere, adiect. com. gen. Est autant que mortel.

Appartenant à mortuaire, ou mortuaille, Feralis & hoc ferale.

Banquet de mortuaire, ou mortuaille, Epulum ferale, & funebre. Bud.

Mortifier, Macerare.

Mortification, Maceratio.

Frapper mortement, id est, laschement.

Mortepaye

Mortepaye, Sont les soldats ordinaires & perpetuels, qui sont soubs les Capitaines auβi ordinaires & à vie, des chasteaux, des villes, mesmes de frontiere, pour la garde d'icelles forteresses, Statuarij milites, Præsidiarij milites.

Mortier

Mortier, C'est vn vaisseau de bronze, fer, pierre, ou bois, fait pour y piler & brayer à coups & tours de pilon ce que on veut. Mortier auβi est vne espece d'artillerie faite de fer, courte, renforcée de cerceaulx de fer tenans à la piece, & de gros qualibre, dont on vsoit anciennement pour la defense des chasteaux, & pour saluer à l'entrée d'vn Prince, mais l'vsage en est aboly. Mortier en outre est vne petite lampe de terre ou de cuiure, que és communes maisons on emplist de suif ou d'huyle, & és maisons des grands Seigneurs d'argent qu'on emplit de cire pour auoir toute la nuict de la lumiere dans la chambre, Lucerna, Lampas. Mortier encores signifie le bonnet rebrassé tout au tour, que les Chanceliers de France & Presidents des Cours souueraines portent, quand ils sont en leur hault ornement & appareil. Mortier au surplus signifie le broy & destrempis, que les maçons font de chaux & sable, ou autre chose pour lier les pierres en bastissant, Intritum, Arenatum.

Mortier fait de marbre broyé, Tectorium marmoratum.

Le lieu où on fait le mortier, où on mesle la chaux auec l'arene, Mortarium.

Mortné

Mortné, Abortus.

Moruë

Moruë, voyez Moluë.

Morue

Morue, ou morueau, Mucus, Myxa myxæ.

Morueux, Mucosus.

Mosaique

Mosaique, ou Musaique, Museum, Musiuum, Vermiculatum, Segmentatum, c'est ouurage de marqueterie.

Moselle

Moselle, Nom de riuiere, Mosella, olim Obrinca.

Mosquettes

Mosquettes, ou Artillerie legere, Minora tormenta campestria.

Mosqvette

Mosqvette, C'est vn temple des Turcs & Mores, Templum Machumetarum. L'Espagnol l'appelle auβi Mesquita.

Mot

Mot, Dictio, Verbum. xxxxx, idem valet quod loquor. Il signifie auβi le son de la trompe d'vn Veneur sonné d'art & maistrise. Fouillous au 13. chap. Il doibt prendre sa trompe & sonner quatre ou cinq mots le gresle, à fin de les resiouyr & appeler à luy.

Ce mot Dominus, Hæc vox Dominus.

C'est vn mot arresté, Dictum est.

Vn mot court & bien à propos, Dictum breuiter & commodè.

Mots desquels on vsoit le temps passé, Prisca vocabula.

Vn mot digne de punition, Oratio capitalis.

Mots dorez, Sententiæ.

Mot du guet, Tessera, Vigiliarum tessera.

Il entend le mot du guet, Hic nouit tesseram excubiarum rogare & reddere. B.

Mots fort anciens, Peruetusta verba.

Vn mot frequenté & de rencontre, qu'on a accoustumé de dire souuent, Adagium.

Mots qui sont de la premiere façon, & ne sont point deriuez d'autres, Natiua verba.

C'est vn mot qui a este bien dit, Prendre exemple à autruy, Hoc scitum est, Periculum ex aliis facere, tibi quod ex vsu siet.

Mots transposez l'vn pour l'autre, Inuersa verba.

L'ordre & collocation des mots, Verborum constructio.

Plein de mots dorez, Sententiosus.

A mon mot, Meo pretio.

Reciter de mot à mot, Totidem verbis recitare, Ad verbum.

Transcrire vn lieu de mot à mot, Locum ad literam subiicere.

En vn mot, Vno verbo.

En trois mots, Tribus verbis.

Par vn mot, Vno verbo.

Acheter au mot d'autruy, Emere pretio alterius.

A peine auoit il acheué le mot, qu'il s'en alla, Cum dicto abiit.

Dire quelque mot, Parler, Verba siue verbum facere.

Dire tout en vn mot, Vno verbo complecti omnia.

Quand nous disons ce mot terni, Quum loquimur terni.

Qui dit mots à plaisir Facetus, Facetosus.

Ne dire aucun mot, Nullum verbum interponere.

Qui ne dit mot, Tacitus homo.

Ne dire mot, In silentio reponere, Tenere se in silentio, vel intra silentium, Silere, Tacere, Reticere, Aliquid silentio transire.

Ie n'ose plus dire mot, Nihil iam mutire audeo.

Ie ne dy mot de Neron, Neronem transeo.

Faire taire aucun qu'il ne die plus mot, Opprimere orationem alicuius.

Sans dire mot, Tacitus, Tacitè, Cum silentio.

Va t'en sans dire mot, Tu abi tacitus tuam viam.

Ie n'en dy mot, Id omitto.

Si tu es sage, tu te tairas & ne diras mot de ce que tu sçais, Si sapis, quod scis nescis.

On ne dit mot de ces choses, Iacent hæc in silentio, De his silentium est, De his nullum verbum.

On n'en a dit mot, Tacitum est.

Ie passe & ne dy mot des choses passées, Pergo præterita.

Empoigner vn mot vilain & outrageux, Arripere maledictum ex triuio.

Entendre vn mot en mauuaise partie, Ponere in vitio verbum aliquod.

Faire entresuyure mots lesquels ouurent la bouche comme quand l'vn fine par la mesme voyele que l'autre commence, Vastius diducere verba.

Faire nouueaux mots, Vocabula rerum construere, Facere verba.

Peser ses mots, Appendere verba.

Prendre vn mot à la rigueur, Suyure le sens de la lettre, Verbum aliquod sequi.

Prendre au mot, Conditionem accipere. B.

Quand on prolonge trop ses mots, ou qu'on les fait durer trop longuement en la bouche, Latitudo verborum.

Ne s'arrester point au sens, mais prendre les mots au pied de la lettre, Ad angustias verborum aliquem reuocare.

Recueillir quelque mot de la response d'autruy, Arripere aliquid ex responsione alterius.

Rendre mot pour mot, Verbum pro verbo reddere, Totidem verbis transferre.

Respondre à chasque mot, & n'en laisser pas vn, Verbum verbo respondere.

S'abuser aux mots, In errore verborum versari.

Se fournir des mots qu'on vse en public, Accipere verba de foro.

Il suffit d'vn mot, Verbum sat est.

Tourner quelque mot en mal, Ponere in vitio verbum aliquod, Peruersè interpretari, In malam partem accipere, vel interpretari.

Vser de mots anciens, Ex vetustate verba sumere.

Vser de mots vulgaires & populaires, sans auoir aucun mot de chois & deslite, Loqui inquinatè.

Qui vse de mots propres, Oratione maximè limatus atque subtilis.

Vser du mot d'vn autre, Dictum alterius vsurpare.

Vn mot à deux visages, ou à deux ententes, Dictum anceps. B.

Mote

Mote, voyez Motte.

Motet

Vn Motet de musique Versus.

Moteur

Moteur, Motor. L'esprit moteur de l'Vniuers. Dubellay.

Motif

Motif, Cause, raison, occasion qui meut aucun de faire quelque chose, Argumentum, Causa, Incitamentum.

Motif se prend auβi pour l'autheur de quelque chose. Herberay au prologue de Iosephe, de la guerre des Iuifs, Desirant & attendant celuy Titus de iour à autre, les rebelles & motifs de la noise eux repentir, c'est à dire, Les auteurs & promoteurs de la noise.

De son propre motif, Sua sponte.

Motion

Motion, Motio, Motus, huius motus.

Petite motion, Motiuncula.

Motte

Motte, ou glazon, Cæspes cæspitis, Gleba. Qui croist en forme d'vne motte de terre, Glebosus.

Qui est plein de mottes, Glebosus.

Le porceau leue des mottes de terre auec le groin, Sus excitat cæspites.

Rompre les mottes de la terre, Occare.

Vne Motte, Meta, Collis, Colliculus.

Mottelette, Glebula.

Motte

La Motte d'vn homme ou d'vne femme, Pecten.

Moucher

Moucher, quasi Munger, Mungere, Emungere.

Mouchoir, Sudarium, Sudariolum.

Mouchet

Mouchet, Espece d'oiseau de proye, c'est le tiercelet de l'Esperuier.

Moucheter

Moucheter, voyez en Mousche, & Marqueter.

Mouë

Mouë, Rictus porrectio.

Faire la mouë, Rictum porrigere. Videtur esse nomen factum ab re ipsa. Car on ne sçauroit prononcer ce mot Mouë, sans faire la mouë. Aucuns escriuent Moë.

Moüettes

Moüettes, voyez Moëttes.

Moufle

Moufle, ou bandage en quoy on met vne poulie, Trochlea, Rechamus.

Moufle où sont plusieurs poulions, Polyspaston.

Moufle à cinq poulions, Pentaspaston. Car Spastos signifie vne poulie.

Moufles

Moufles, ou Mitaines, voyez Mitaines.

Mouiller

Mouiller, Semble qu'il vient de Mollire, Madefacere, Madidare, Madificare, Insuccare, Intingere.

Moüiller & destremper, Diluere.

Fort moüiller & lauer, ou tremper, Macerare.

Se moüiller, Madefieri.

Moüillé, Madens, Madidus, Vdus, vel vuidus.

Vne robbe moüillée, Vestis vuida.

Estre moüillé, Immadere.

Estre fort moüillé & attrempé, Commadere.

Il est moüillé & retraict, Iam maduit, & contractus est. B.

Moüilleure, Mador madoris.

Mouldre

Mouldre, act. penac. Est briser à la meule, Molâ conterere, Grana molâ atterere. Il vient du Latin Molere, par syncope de la voyele e, & interposition de la consonante d, à cause de la cacophonie si l'on disoit Molre. Or le François change la lettre l, en u, comme de Saltus, sault. L'Espagnol dit par apocope, Moler.

Mouldre, Molere, Commolere, Conterere.

Mouldre & escacher, Elidere.

Le fait de mouldre, Molitura.

Moulin à eauë, Pistrinum aquarium. B.

Moulin à eauë ou à bras, Moletrina.

Moulin à vent, Pistrinum ventilatum. B.

Vn moulin à piler le bled à la façon ancienne, Pistrinum pistrini, vel Pistrina.

Moulin à ailes, Pistrinum alatum.

Moulture, Molitura.

Appartenant à moulture, Molile.

Moulu, Contusus.

Moule

Moule de bois, Moles ligni.

Moule

Moule, Forma. Plin.

Le moule de quoy on fait des images de terre enleuées, Proplastice.

Mouler, ou ietter en moule.

Moules, espece de poisson, Lugdu. Moucles, Musculi, Mytuli.

Moult

Moult, C'est beaucoup. Il vient de Multum Latin. Il est moult ioyeux, Valde multúmque lætus. L'Italien dit de mesmes Molto, & l'Espagnol Mucho, & Muy. Ce vocable estoit commun & fort vsité enuers les anciens, ce qu'il n'est pas à present, & demeure comme particulier à peu de contrées.

Moult fort, Impendio, Impensè.

Ils restent moult fort peu, Pauci admodum restant.

Il a moult pleuré, Multum fleuit.

Moulture

Moulture, f. penac. Est le grain meslangé de froment, segle & orge, qu'on dit autrement Bled moulture, & anciennement Bernage, Molitura, (verùm id vocabuli Plinio lib. 15. c. 23. aliquantò aliter.) Auβi est ce mot ainsi dit, par ce que les musniers prenants leur droit de chasque sorte de grain qu'on fait mouldre à leur moulin, mettent le tout pesle-mesle ensemble.

Moulture, est auβi ce qu'on paye au musnier pour mouldre le grain qu'on luy baille, soit en farine, soit en argent, Molituræ prætium siue stipendium.

Mouluë

Mouluë, ou Mouruë, voyez Moluë.

Moulure

Moulure, ou Molure, que font les Menusiers & Tailleurs de pierre.

Mourene

Mourene, Piscis, Muræna.

Mourir

Mourir, Abire è vita, Animam exhalare, A vita discedere, A vita recedere, vel Ab oculis recedere, Cadere, Cedere vita, Concedere fato, Decedere de vita, Demori, Diem morte extremum conficere, Ducere horas extremas, Edere vitam, Effundere extremum spiritum, Emigrare è vita, Emori, É vita discedere, Excedere de medio, Exequi mortem, Exire de vita, Expirare, Interire, Mori, Morte absumi, Mortem obire, Naturæ satisfacere, Obire, Occidere, Occumbere, Oppetere, Oppetere mortem, Peragere mortem, Vitam perdere, siue amittere, É vita migrare.

Ie meur, Pereo.

Ils moururent cinquante mille en cette bataille la, In eo prælio quinquaginta millia desyderata sunt.

Quand il mouroit, In morte.

Mourir auant, Præoccidere.

Mourir cependant que quelque chose se fait, Intermori.

Mourir d'amour qu'on a enuers vne femme, Perire mulierem, vel Deperire.

Elle meurt d'amour qu'elle a en toy, Demoritur ea te.

Mourir de faim, Absumi fame, Enecari fame.

Mourir deuant ou premier, Præmori.

Mourir ensemble, Commori.

Mourir par maladie, Perire morbo.

Mourir pour la Republique, Vitam reddere pro Repub.

Mourir pour son païs, Patriæ reddere spiritum.

Mourir quand & quelqu'vn, Exequi fatum alicuius.

Qui meurent l'vn quand & l'autre, Commorientes.

Mourir sur quelque chose, Immori.

Mourir sur le lieu où on commence à combatre, In vestigio occumbere.

Mourir sans respit, c'est à dire, sans remede, Perire funditus.

Se deliberer de mourir, Rationem cum Orco ponere. Bud. ex Columel.

Ie m'accorde de mourir, Depacisci morte cupio.

Condamné à mourir, Capite damnatus.

Faire mourir aucun, Necem afferre alicui, vel inferre, Supplicio punire.

Faire mourir aucun en grand torment, Per cruciatum interficere.

Faire mourir par maladie, Morbo extinguere.

Menacer de faire mourir, Ostentare periculum capitis.

Tascher à faire mourir ou ruïner quelqu'vn, Petere caput alicuius.

Qui fait mourir, Lethifer.

Faire mourir en prison, Reatu diuturno inter custodias enecare. Budæus.

Qu'on a fait mourir par venin ou faim, Neci datus.

Il faut vne fois mourir, Futurus aliquando finis huius lucis.

I'aime mieux mourir que d'endurer, &c. Certu est mori quàm hunc pati lenonem in me grassari.

I'aymeroy autant mourir, Mortis instar putem. B. ex Cicer.

Ie crain de mourir, Metuo de vita.

Qui craint de mourir, Timidus ad mortem.

Ie puisse mourir au vespre, si, &c. Non viuam vesperi, nisi, &c.

Ie puisse mourir si ie le sçay, Ne viuam si scìo, Moriar, Peream, Dispeream.

Ie suis content de mourir, Depacisci morte cupio.

Ie mourray plustost en la peine que, &c. Vitam relinquam potius, quàm illas deseram.

Ie vouldroy mourir pour ce faire, Iam depacisci paratus sum mortem. B. ex Terent.

Apres lequel il mourut, Cui immortuus est.

Se mourir, Animam agere.

Tu me fais mourir, id est, Tu mihi es molestissimus, Tu me enecas. B. ex Terent.

Qui ne meurt iamais, Immortalis, Æternus.

Arbre qui ne se meurt ou gaste point facilement, Contumax emori arbor.

S'il se meurt, Si quid illi acciderit.

Mourable, ou Moribonde, Moribundus.

Qui s'en va tout mourant, Moribundus, Homo syderatus.

Homme viuant & mourant, Castor & Pollux B.

Qui est mort, Cassus lumine, Defunctus, Demortuus, Exanimus, Morbo solutus, Mortuus Perfunctus fato.

Qui est mort de soy-mesme & n'a point esté tué, Morticinus.

Qui sont morts, Præteriti.

Ie suis mort, Interij, Perij, Occidi.

Estre mort sans estre vengé, Iacere inultum.

Tenir pour mort Aliquem mortuum habere.

A demy mort, Intermortuus, Propè exanguis, Exanimatus, Semianimis, Semiuiuus, Semimortuus.

Ils estoient à demy morts, tant estoient palles & maigres, Pallore ac macie perempti erant.

Mouron

Mouron, Espece d'herbe, voyez Moron.

Ioüer à la Mourre, Micare digitis.

Mousche

Mousche, f. penac. Est cette bestelete noire, ailée à deux filets de pieds, bruyant quand elle vole, qui est si commune & ennuyeuse l'Esté, & notamment en Automne, sur la saison des fruits, Musca, duquel mot le François est prins. L'Espagnol & l'Italien disants Mosca, representent plus ledit met Latin. Mousche auβi par metaphore est appelé celuy qui va fleurer çà & là emmi la ville, pour descouurir & accuser les defraudements & interuersions faites des droits des fermiers publics, Index. Cic. lib. 1. de diuinat. La raison de ce peut estre, par ce que les mousches descouurent promptement quelque putrefaction que ce soit, y auolants & s'y amoncellants auβi tost.

Vne sorte de mousche qui suce le sang des bestes, Cynomyia.

Mousche guespe, ou bourdon, Vespa.

Vne sorte de mousche sans aguillon, Fucus fuci.

Vne sorte de petite mousche qui luit de nuict au temps que les blez sont meurs, ou apres qu'ils sont siez, Cicindela, Lampyris.

Mousches qui sont lasses de faire miel, Emeritæ apes.

Mousches à miel, Apes.

Mousches à miel qui en font beaucoup, Bugones.

Mousches qui font l'ouurage & la cire, Opifices apes.

Les mousches à miel ne perdent point vne tournée qu'elles ne trau aillent, Nullus otio perit dies apibus.

Le bourdon & bruit des mousches à miel, Bombus apum.

Le lieu où on nourrit mousches à miel, Melitton melittonis, Mellarium, Apiarium.

Lieu où les mousches trouuent force fleurs pour faire miel, Locus mellificus.

Qui a le gouuernement des mousches à miel, Apiarius.

Vn ietton de mousches à miel, Examen.

Les mousches sentent leur Printemps, Vernant & exundant fœtibus apes.

Chasser aux mousches, Captare muscas.

Le trauail rend les mousches ordes & mal coinctes, Asperantur apes propter laborem.

Chasser les mousches, Abigere muscas.

Esuentoire à chasser les mousches, Muscarium.

Mouscherons, Culices.

Mousche

Mousche, pour Espion, ou Mouscher pour Espier, voyez en Espier, & en Guet.

Mouscheter, act. acut. Est pinsoter de noire couleur vn champ de quelque autre couleur que ce soit, Intertingere nigris maculis. Ainsi Pline lib. 36. cap. 8. dit, Thebaicus intertinctus aureis guttis. La metaphore du mot est prinse du papillotage noir que fait vne quantité de mousches assise sur quelque chose d'autre couleur. Ainsi dit on, Ermine mouschetée, Pellis murina nigris intermaculata, in muscarum insidentium modum punctis. Mais l'on en vse auβi pour mouscheture de toutes couleurs. Ainsi on dit, vn cheual mouscheté, Equus intertinctus maculis. Et plus esloignéement est dit, Mouscheter pour decoupper vn habillement à pinsure de la poincte d'vn ganyuet, Punctim vestimentum aliquod interscindere.

Mouscheture, f. penacut. Est cette tauelure noire sur champ blanc, ou de quelque autre couleur, qu'on void naturellement ou par artifice faite és animaux, comme aux Ermines, Onces, Lyepars, Cheuaux, Intermaculatura, Intertinctura nigrarum notarum, s'il se pouuoit ainsi dire, comme Statius lib. 6. Thebaidos a dit, Noctémque diémque, Assimilant maculis intermorantibus albæ. Il se prend auβi pour cette menuë decouppure qui se fait à poincte de ganyuet aux habillemens, en tirant seulement la bourre en dehors, Intersectura vellicatim facta, voyez Mouscheter.

Mousse

Mousse, ou Mousce, à Muscus.

La mousse des arbres, Muscus musci, Bryon.

La mousse qui vient sur aucuns fruits, comme sur pommes de coing, qui est communéement semblable à menuë laine & coton, Lanugo lanuginis.

Mousse qui vient sur les branches des arbres, Canities frondium.

La mousse des vieux chesnes, cedres, & trembles, qui est comme petites escailles blanches sur l'escorce, Bryon.

Abbatre & faire cheoir la mousse des branches des arbres, Depectere frondium canitiem.

Oster la mousse à vn arbre, Emuscare.

Plein de mousse, Muscosus.

Iamais tu ne cueilleras mousse, Nunquam rem facies, id est, nunquam ditesces. B. ex Terent.

Moussu, Muscosus, id est, Plein de mousse.

Moust

Du Moust, Mustum.

Moustache

Moustache, Mistax. Est autem labij superioris barba.

Moustarde

Moustarde, Sinapi, vel Sinapis, à nomine Mustum, & verbo Ardeo : Pource qu'on la souloit faire de moust, comme encore fait on à Dijon & Angiers, La graine ou le seneué sert pour luy donner ardeur & poincte. Moust ardent.

Moustarde sauuage, Thlaspi siue thlaspidion.

Les enfans en vont à la moustarde, Hæc pueris decantata. B. ex Macrob.

Moustoile

Moustoile, ou Moustele, Que aucuns appellent Belette, Mustela.

Couleur d'vne moustoile, Mustelinus color.

Mouton

Mouton, Veruex.

Le mouton qui va deuant le troupeau des brebis, Le mouton à la sonnette, Veruex sectarius.

Qui est de mouton, Veruecinus.

Espaule de mouton, Armus veruecinus.

Statue qui a la semblance d'vn mouton, Statua veruecea.

Mouuillon

Mouuillon.

Mouuoir

Mouuoir, C'est bouger d'vne place à autre, Mouere. Mouuoir auβi est inciter aucun à faire quelque chose, comme, Les Suisses meus des suasions de Orgetorix, firent leurs preparatifs pour se mette en chemin, His rebus adducti, & auctoritate Orgetorigis permoti constituerunt ea, quæ ad proficiscendum pertinerent comparare, &c. Cæsar. Mouuoir en outre est dependre d'aucun seigneur superieur, qu'on dit autrement releuer, comme, Le seigneur feodal a mis en sa main le fief mouuant de luy, c'est à dire, releuant de luy.

Mouuoir d'vne place en autre, Dimouere.

Estre en vne place sans se mouuoir, Cessare.

Qui le meut de faire cela ? Quæ causa est cur hoc velit ?

Qui le mouuoit de plustost prendre vne poure fille à femme ? Qua ratione inopem potius ducebat domum ?

Cela ne me meut point si, &c. Nec me mouet, præsens homo fuerit nécne.

Mouuoir proces, Controuersiam lacessere. B.

Estre meu, Re aliqua duci vel adduci.

Qui meut, Motor, Mouens.

Qui meut & aiguillonne, Incentiuus.

Qui se meut, ou peut estre meu, Mobilis.

Qui ne se meut point, Immobilis, Immotus.

Mouuement, Motus, Motio.

Mouuement & vitesse, Mobilitas.

Le mouuement de l'esprit qui ne repose iamais, Mentis agitatio.

Mouuement des estoilles, Meatus syderum.

Mouuement de terre, Terræmotus.

Mouuement egal, quand il ne va point plus fort vne fois que l'autre, Æquabilitas motus.

De son propre mouuement, sans que aucun l'en requist, Suapte, Sua sponte, Impulsu suo.

D'vn mouuement naturel, Vt fert natura.

Moy

Moy, monosyllab. com. gen. Car il est vsurpé tant pour l'homme que pour la femme, & sert en tous cas comme indeclinable. Au nominatif : Est-ce moy qui a fait cela ? Egon'is sum qui id fecit ? Au genitif : L'amour de moy a fait errer plusieurs, Amor mei plures in errorem impulit. Au datif : Donnez moy vostre voix, Da mihi suffragium tuum. Auquel cas le Grec dit xxxxx, & xxxxx, qui semble estre la vraye source du François, Moy. A l'accusatif : Laissez moy deplorer ma misere, Sinite me miseriam meam deplorem. Au vocatif : O moy miserable ! bien qu'il puisse estre auβi accusatif, O mè infelicem ! Et en l'ablatif : Il a tiré de moy mon secret, Arcana consilia mea ex me eduxit. Le semblable est de ce vocable Toy, comme, Ie veux toy & luy seruir. Ie veux auoir cela de toy. Est-ce toy qui a fait cela ? Mais à present on vse de Me & Te au datif & accusatif, quand on les prepose au verbe qui les regit, comme, Me donnez vous cela ? Hoccine mihi das ? Ie te veux donner vn anneau, Tibi annulum dare volo. Tu me accuses par dol, Dolo instructus me reum criminis facis. Ie te louë, Te laudo. Il supplée le defaut des cas obliques au singulier de cet anomale Ie, qui est auβi pronom de la premiere personne, Car Moy au nominatif ne se trouue, si n'est en respondant au propos d'vn autre, comme, Qui a fait cela ? Moy. Et, Tu l'as tué, Moy ? Là où on ne respondra pas Ie, ou bien quand il est precedé d'autre diction, comme, C'est moy qui propose tel fait, où auβi l'on ne dira pas, c'est Ie : ains simplement, Ie propose cela, où toutesfois, C'est moy, importe plus que Ie, Ego ipse, Ille ego qui quondam, &c. Et semblable emphase qu'en ce dire de Nisus au neufiesme de l'Eneide, Meme : adsum qui feci, In me conuertite ferrum. Aucunesfois il est mis par exuberance, comme, Grauez moy cela ainsi, Hoc ita insculpe. Cousez moy cela autrement, Hoc tu diuersa ratione consue. Et en semblables manieres de parler, esquelles ce pronom moy surabonde, si on ne veut dire, que l'energie en est telle, Grauez cela à ma guise, Cousez cela à ma mode, à mon deuis, à ma fantasie, ce que ie n'approuue pas. Et tout ce que ladite particule moy pourroit apporter en telles phrases, seroit vne plus expresse direction & addresse.

Moy, Ego, à genitiuo Græco xxxxx, & per aphæresim .

Moy moy, Ego ego.

Moy qui suis celuy qui estoy, &c. Ego ille agrestis, sæuus.

Si c'estoit à moy à faire, Si hoc esset meum, Si ego in istoc siem loco.

A fin que ie m'esioüisse tout à part moy sans dire mot, Vt tacitus mecum gaudeam.

I'escry moy, mais toy tu lis, Ego quidem scribo, tu verò legis.

C'est à moy de la nier, Meum est negare.

Ce n'est pas à moy de faire cela, Non sunt meæ partes id facere.

Il n'est pas en moy, In manu non est mea. B. ex Terent.

C'est fait du tout de moy, Pereo funditus.

Ie ne dy pas que cela vienne du bien de moy, Venia sit dicto.

Est-ce moy qui, &c. Egóne debacchatus sum in te, an tu in me ?

C'est moy & non autre, qui les ay ainsi disposé par ordre, Mei sunt ordines, Mea est descriptio.

Et moy, Venit hoc mihi in mentem, te esse hominem diuitem, me item esse hominem pauperrimum.

Las moy miserable femme que ie suis ! Me miseram !

Pour l'amour de moy, Meapte causa.

Il tient pour moy, Stat à me.

Cestuy se pourroit-il taire ? P. Qui moy ? Potin'est huic tacere ? P. Egóne ?

Moy-mesme, Idem ego, Egomet.

Moy-mesme auβi, Egomet quoque.

De moy-mesme, Per me.

I'ay moy-mesme payé l'argent & non autre, Ipse egomet solui argentum.

A moy-mesme, Mihimet, Mihímetipsi.

A cause de moy-mesme, Meapte causa.

A fin qu'en moy-mesme ie m'esiouisse, Vt tacita mecum gaudeam.

Moyen

Moyen, m. acut. Vient de ce mot Latin Medium, ou bien de cestuy Modus. Ainsi l'on dit, Le moyen de faire cela, est de bailler argent, Ratio, via, intermedium, methodus, ars. Le François en vse en maintes & diuerses sortes, comme se peut voir és manieres de parler qui s'ensuyuent.

Fort moyen, Permediocris.

Chose moyenne, Mediocris vel modica res.

Moyennement, Mediocriter, Modicè.

Moyennement sçauant, Leuiter eruditus homo.

Moyennement riche, Modicus facultatibus.

Moyen moyenneté, quand en quelque chose que ce soit il n'y a ne trop, ne trop peu, Mediocritas.

La maniere & Moyen de faire quelque chose, Via, Modus, Ratio.

Moyen & toute autre chose qui comme instrument aide à faire vn autre, Instrumentum.

Moyen ou maniere de gaigner, Quæstus.

Moyen de trouuer argent, Illecebræ argentariæ. B. ex Plaut. Alij legunt Elecebræ, ab eliciendis pecuniis.

Il y a maniere & moyen de laisser seicher le foin, Modus est in siccando fœno.

Le plus brief & court moyen de paruenir à gloire, Via ad gloriam proxima.

Voye & moyen facile pour paruenir aux honneurs, Iter pronum ad honores.

Moyen de viure, Modus viuendi.

Il n'y a qu'vn moyen, Vnus modus atque vna ratio est.

Aller par moyen, Modum capere.

Auoir & tenir moyen, Modum habere.

Il fait bon auoir moyen en toutes choses, Modus omnibus in rebus optimus est habitu.

Cercher le moyen de faire quelque chose, Quærere quomodo aliquid fiat.

Cercher le moyen d'auoir quelque chose, Captare.

Cercher le moyen d'estre en la grace d'aucun, Quærere locum gratiæ apud aliquem.

Cercher & regarder le moyen de s'enfuir, Fugam explorare, Fugam moliri.

Cercher le moyen de se venger, Petere pœnas ab aliquo.

Qui cerche tous moyens & occasions de faire trauail & ennuy, Emissarius.

Qui cerche tous moyens de paruenir en la grace d'aucun, Ambitiosus.

Cerchans tous moyens que la chose ne se fist, Omnia ne id fieret agentibus.

Cognoistre tous les moyens d'auoir argent, Nosse omnes vias pecuniæ.

Donner le moyen, Viam aut occasionem aperire, Dare viam vel rationem.

Donner le moyen de paruenir à quelque chose, Dare aditum ad aliquid.

A fin que i'employe tous les moyens qu'il est possible pour retenir le ieune compagnon, Vt omnes adhibeam machinas ad tenendum adolescentem.

Essayer le moyen, Viam tentare.

Entrer par moyens sinistres, Grassari in possessionem. B. ex Liuio.

¶ Moyenner, ou Estre moyen qu'aucun aime vn autre, Conciliare alicui beneuolentiam alterius.

Moyenner, ou Estre moyen que l'vn hante fort l'autre, Consuetudinem alicui cum altero facere.

Estre cause & moyen qu'aucun face quelque mal, dont ait apres diffame, Flagitiis aliquem nobilitare.

¶ Moyenneur, ou Qui est le moyen de quelque affaire, Internuntius, Conciliator.

Faire quelque chose par moyen, Adhibere modum rei alicui.

Inuenter le moyen d'auoir toutes ses voluptez & plaisirs, Architectari voluptates.

Ie vous monstreray le moyen comment vous euiterez ces si grands maulx, Rationem ostendam qua tanta ista fugiatis.

Paruenir à quelque chose, sans qu'aucun nous ait monstré le moyen, Sine duce, sine indice ad aliquid peruenire.

Offrir les moyens de paix, Offerre conditiones pacis.

Pourchasser les moyens de se faire grand, Velificari honori suo.

Ne pourray-ie par quelque maniere ou moyen, &c. Nullóne pacto affinitatem hanc effugere potero ?

Ie poursuiuray tous les moyens, par lesquels ie penseray pouuoir paruenir à ce que nous voulons, Omnes vias persequar, quibus putabo ad id quod volumus, peruenire posse.

Tel moyen qu'on aura tenu à commencer, tel on ait à acheuer, Vt incipiendi ratio fuerit, ita sit desinendi modus.

Tu m'as rompu tous mes moyens, Mihi rationes omnes conturbasti. Budæus.

Trouuer moyen, Capere rationem, Inuenire causam, Viam inuenire, Inire rationem.

Trouuer moyen de faire venir aucun parler à soy, Euocare ad colloquium.

Trouuer moyen de recouurer delay, auant que de condamner, Moram acquirere ad condemnandum.

Trouuer moyen de se deffaire de ses ennuis, Ab angoribus & molestiis se abducere.

Il nous fault trouuer moyen d'abbatre & gaigner cet homme, Nobis homo labefaciendus est. B. ex Liuio.

Trouuer moyen qu'vn temps s'escoule, sans ce qu'aucune chose destinée se face, Diem eximere.

Il ne trouuoit point le moyen comment, &c. Quomodo crimen commentitium confirmaret, non inueniebat.

Vser de moyen, Modum capere, Adhibere modum.

Vser de tous moyens pour retenir vn adolescent, Abhibere omnes machinas ad tenendum adolescentem.

Venir par moyens sinistres, Via parum probabili ad honores grassari. Bud.

Au moyen de leur prosperité, Ab secundis rebus, vel ob secundas res.

Au moyen & par ce que, Ea lege ac conditione, comme, Il a esté proclamé Roy au moyen & par ce qu'il a promis defendre l'Ordre de Cheualerie, Rex promulgatus fuit, quia quidem se ordinis Equitum fore tuitorum spopondit, aut ea lege & conditione vt Equitum ordinem tueatur. Mais la premiere signification se prend au preterit, & cette seconde au futur.

Par moyen, Finitè, Modicè.

Par bon moyen & bonne maniere, Bono modo.

Par ce moyen tu te mettras hors de tout ce trouble, Hac re omni te turba euolues.

Par le moyen de l'extreme necessité, Per vltimam necessitatem.

Par le moyen des femmes qui suruindrent, Intercursu matronarum.

Par mon moyen, Opera mea, Meo beneficio.

Par quel moyen ? Qui ? Quo modo ? Quo pacto ?

De peur que ma femme ne sçache cecy par quelque moyen, Ne vxor hoc aliquà resciscat mea.

Par son moyen, Per se.

Ie trouueray quelque moyen, Ego aliquid videro. B. ex Plaut.

Les raisons & moyens où l'on met son dernier refuge, Rationes subsidiariæ ac triariæ. B.

Les moyens de se sauuer en vn proces, Subsidia causæ. B.

Les moyens par lesquels on se sauue en vn proces, Perfugia causæ. B.

Les moyens d'vne cause ou d'vn proces, Iura causæ & commoda. B.

Le moyen d'appointer, Litium componendarum ac decidendarum commercium. Bud.

Les diuers moyens de ceux qui veulent fuïr en proces, Versicolores obtentus certamen forense detrectantium. Bud.

Moyens de defense, Ratio & firmamentum. Bud.

Moyens de defense apparens, Colores causarum. Bud.

Cercher de tous costez le moyen d'appointer vn proces, Decisionem litis circunspectare. Bud.

Se pourueoir de quelques moyens pour à vn besoing se sauuer ou eschapper d'vn proces, Subsidiis causam firmare. Bud.

Appeler formellement à la Cour, omis le moyen, Iudicium ad Curiam protinus resortiri, Præproperè Curiam appellare & intercisè. Budæus.

Les moyens du defendeur, Rationes defensoris. Bud.

Le moyen des defenses du defendeur, Recusationis ratio, Ratio confirmans depulsionem intentionis. B.

Les moyens du demandeur, Rationes petitoris. B.

Le moyen de la demande du demandeur, Confirmatio & firmamentum intentionis. Bud.

Reuenir ou retourner plaider par vn moyen dont on ne se fust iamais aduisé, Retourner par l'huis de derriere, Per posticum reuerti. B.

¶ Qui est moyen & mediateur en quelque affaire, Interpres.

¶ Garder moyen, Tenere, vel Retinere modum, Temperamentum tenere, Mediocritatem tueri.

Tenir moyen, Medium tenere, Mediocritatem tenere, Modum adhibere, Modum imponere, Sequi vel tenere temperamentum in re aliqua.

Moyenner accord entre les parties, Litis compositorem agere. Bud.

Moyenneur de quelque chose entre parties, Proxeneta, Interuentor, Sequester.

Moyeu

Moyeu, m. acut. Est ores le iaune de l'œuf, Oui luteum, Vitellus, & ores cette piece de charrete ou chariot grosse par vn bout & plus subtile par l'autre, où les raiz des roües sont enchassez par l'vn des bouts, & de l'autre aux gentes, par dedans lequel passe l'esseul desdits charrete & chariot, & sert à la roüe comme de centre, Modiolus.

Muable

Muable, Muance, voyez Muer.

Mucilage

Mucilage, Mucilago, apud recentiores medicos.

Muë

Muë, C'est proprement changement, Mutatio, dont il vient. Ainsi dit on la muë du Cerf, c'est le changement de sa teste, qu'il iette & refait tous les ans en Feurier & Mars, & par catachrese c'est auβi la mesme teste & rameure du Cerf apres qu'elle est iettée, Cornua cerui decidua, Cerui vernatio. Selon ce auβi on dit la muë du Faulcon, c'est le iect & despoüillis que le Faulcon fait de ses pennes tous les ans, & par catachrese se prend auβi pour les ans que l'oyseau a, selon ce on dit Faulcon d'vne muë, Faulcon vieil muë du bois n'ayant eu que vne muë par main d'homme. Et pour le lieu obscur ou vne cage grande à larges barreaux où on met le Faulcon estant prest à se despoüiller de ses pennes iusques à ce qu'illes ayt refaites. Ainsi appelée parce qu'il muë dans icelle. Selon ce on dit mettre en muë, mettre hors de muë. On dit auβi par mocquerie la muë d'vne femme, quand vne femme surannée auec drogues corrosiues s'est fait consumer la peau du visage, pour s'en faire venir vne toute nouuelle & delicate.

Muel

Muel, m. acut. Est vn instrument directoire à maçon, duquel il se sert pour plomer, c. pour iuger la droicture de sa maçonnerie, autrement appelé plomb à ruyle, & est fait d'vn ais tenve, large de quatre doigts, long d'enuiron deux pieds, du hault bout duquel, droict par le milieu pend vne ligne, au bout de laquelle est attaché vn plomeau fait en clochete, lequel bat dans vne osche & ouuerture faite au bas bout de ladite ruyle ou ais, & luy sert pour plomer ce qui est de maçonnerie sans plus. Car au plomer des fenestrages & cueillerées d'iceux, & des huysseries, & des iambages & manteaux des cheminées, il vse du plomb à chaas, auec lequel il cognoist s'il y a du frit ou non. Monstrelet liur. 1. chap. 59. Le Duc de Bourgongne donna en estrenes des ioyaux faits à semblance de ligne, qu'on appelle Muel de maçon, tant d'or comme d'argent d'oré, & au bout de chascun muel pendoit vne chainete dorée à la semblance d'vn plomet, en signification que ce qui estoit mis par indirecte voye seroit mis à plomb & à son rieule & droite ligne de raison, voyez Plomb à chaas. Et est dit Muel, par ce que ledit plomb en plomant se remuë & branle tant qu'il soit en son droit arresté.

Muer

Muer, act. acut. Est changer, Mutare, Commutare, Demutare, Permutare, Immutare.

Muer en autre formé, Transfigurare, Transformare.

Muer sa teste, est dit des Cerfs quand en Feurier en Mars ils iettent leurs rameures.

Estre mué en masle, Mutari in marem.

Muable, Mutabilis, Instabilis, Desultorius.

Homme muable, Mobilis homo, Leuis, Inconstans.

Muance.

Muableté, Mutabilitas, Leuitas, Inconstantia, Instabilitas.

Muement de forme en autre, Transfiguratio, Transformatio, Metamorphosis.

Mutation, Mutatio, Commutatio, Permutatio.

Mutations & changemens de temps, Rerum & temporum inclinationes, Vicissitudines rerum.

Muet

Muet, m. acut. Est celuy à qui default la faculté de parler, Mutus.

Deuenir muet, Immutescere.

Rendre muet, Elinguem reddere.

Muette

La muette, c'est la maison du capitaine d'vne forest où il y a de grosses bestes, ainsi appelée pource que les gardes & sergents du bois apportent & serrent leans les muës des Cerfs, quand ils les trouuent parmi le bois. On dit auβi ia Muette du lieure pour le giste où il fait ses leureteaux. On dit auβi vne belle muette pour bailler la baste aux chiens, &, ;Les bons chiens de la muette.

Mufle

Mufle, m. penacut. Est le museau, Rostrum, Rictus.

Muge

Muge, Poisson, Myxo, vel Mugil myxo.

Mugereul

Mugereul, Vne sorte de poisson que ceux de Narbonne appellent ainsi, Mugil.

Mugir

Mugir, neutr. acut. Comme crient les bœufs & taureaux, Mugire, dont il vient,

Mugissement, Mugitus.

Mugler

Mugler, neutr. acut. Est le mesme que Mugir, Mugire.

Muglement, Mugitus, C'est proprement le braire du bœuf, ou vache : mais au 2 liure d'Amad. il est auβi attribué a la biche, Iaçoit ce que Réer, & par mesme analogie Réement, soit le braire du Cerf, & de la Biche. Et la blanche Biche, qui en la forest craintiue esleuoit ses muglements contre le ciel sera retirée & rappelée.

Muguet

Muguet, m. acut. Espece d'herbe, Ephemeron, Lilium conuallium, Iris syluestris, Hemerocal vulgò Muschetum, vel Muschatum, ab odoris suauitate. Cestuy est le grand muguet : Car le petit muguet se nomme Aster, Atticus, Bubonium, Inguinalis.

¶ Vn muguet, Venustulus, Amator venustulus.

Mugueter, c'est faire l'amour à vne femme.

Muguette

Muguette, f. penac. ou Muscade, Moschcoarion.

Mule

Mule, f. penac. Mula.

Vne mule ou mulet engendré d'vn cheual & d'vne asnesse, Hinnus hinni.

Mule ombrageuse, Mula suspiciosa.

Mules trauersaines qui viennent aux cheuaux & autres bestes cheualines, Perniones transuersi.

¶ Franche mule, est en vn bœuf ce qu'en vn monton nous disons la Caillette.

¶ Vne mule aux talons. Pernio pernionis.

Mulet, m. acut. Burdo burdonis.

Vn mulet engendré d'vn asne & d'vne iument Mulus.

Mulet mal en poinct & sans accoustremens, Curtus mulus.

Mulet qui tire la charrette, Rhedarius mulus.

Appartenant à mulets, Mularis.

¶ Vne sorte de poisson qu'on nomme Mulet, Mulus, Mugil capito, vel Cephalus. Rondelet.

Muletier, m. acut. Est celuy qui mene ou touche le Mulet, Mulio.

Appartenant à muletier, Mulionius.

Mulette, ou petite mule aux talons, Perniunculus.

Mulette

La Mulette d'vn veau.

Mulon

Vn Mulon de foin, Meta fœni.

Mulot

Mulot, m. acut. Mus agrestis, vel rusticus.

Multiplier

Multiplier, act. acut. Multiplicare, Augere, Auctare, Propagare.

Les ennemis se multiplient de iour en iour, Accessionem faciunt hostes, vel Crescunt in dies singulos.

Multipliement, ou Multiplication, Multiplicatio, Auctio, Accessio, Propagatio.

Multiplieur, m. acut. Propagator.

Multipliable, Multiplicabilis.

Multitude

Multitude, f. penac. Est quantité & assemblée de gens, Multitudo, Agmen, Turba.

Vne grande multitude bien espesse, Nubes peditum.

Grande multitude de gens, Longus ordo.

Multitude & grande assemblée, Socialitas.

Vne multitude de plusieurs sortes de gens, assemblée en vne, Conuentus.

Multitude & abondance, Vis.

Multitude de plaisirs, Crebritas officiorum.

Voyant que la multitude des ennemis estoit plus grande que la sienne, Dum prægrauaret multitudo.

Mumer

Mumer, m. acut. Culicilega, xxxxx, auis nomen.

Munier

Munier, voyez Meusnier.

Munier

Munier, m. acut. Espece de poisson de riuiere, Cephalus fluuiatilis, Capito. Proinde sunt qui à capitis magnitudine vocent Testard. Munier, quod circa moletrinas plurimus sit. Ab aliis dicitur Vilain, id est, turpis ac fœdus, à victus ratione : quia stercore, cœno, sordibus delectetur, & viuat.

Munificence

Munificence, f. penac. Est vn vocable Latin, & signifie liberalité, Munificentia.

Munir

Munir, act. acut. Vallare, Munire.

Munir & fortifier vne place premier que l'ennemy vienne, Præmunire.

Qui munit, Munitor.

Muni, m. acut. Munitus.

Muni de toutes pars, Cataphractus.

Munition, f. acut. Munitio, Munimen, Munimentum.

Munition & garnison, ou apprest, Præmunitio.

Munition de viures, Commeatus.

Mur

Mur, Murus, Paries.

Vieil mur, Parietina.

Vn petit mur, ou muraille de pierres seiches, où il n'y a nul mortier, Maceria, vel Maceries.

Qu'ils aidassent ce temps pendant que le mur se bastiroit, Vt simul interfaciendo muro adiuuarent.

Les murs d'vne ville Mœnia.

Escheler les murs, Euadere ad muros, vel in muros.

Vn instrument de guerre à ietter les murs par terre, Testudo, Aries.

Appartenant à murs, Muralis & hoc murale.

Muraille, f. penac. Est autant que Mur, Murus.

Cent murailles l'vne contre l'autre Murus centuplex.

Batre les murailles, Mœnia quatere.

Continuer à hausser les murailles, Ducere muros.

Escrire contre les murailles, Parietes conscribere.

Monter sur les murailles auec grande difficulté, Euadere ad muros, vel in muros.

Murene

Murene, f. penac. Vne sorte de poisson qu'on appelle ainsi, Muræna, branchiis pennísque caret. Lumbricus autem & Anguilla & Conger binas pennas habent. Eius mas dentes extra os habet, duntaxat qui generat. Vide Plinium lib. 9. cap. 23. & Myrinus ab Aristotele dicitur.

Murmure

Murmure, m. penac. Admurmuratio, Murmur.

Murmure & grondement de soldats, Fremitus militum. Liuius lib. 22.

Murmurer & contredire, Murmurare, Admurmurare.

Murmurer ensemble, Commurmurare.

Murmurer & se complaindre, Mussare.

Murmurement, ou Murmuration, Murmuratio.

Murmurement faict entre les dents, Susurratio.

Murte

Murte, voyez Meurte.

Murtrir

Murtrir, voyez Meurtrir.

Musaique

Musaique, voyez Mosaique.

Musaraigne

Musaraigne, f. penacut. Mus araneus. Aucuns le nomment Musette.

Musard

Musard, m. acut. Est de la forme de panard, criard, pendard, & autres qui sont frequentatifs, & signifie celuy qui à tous propos & toutes parts muse & s'arreste à regarder peu de chose, Cessator. Il vient de Muser, voyez Muser.

Musarde, f. penacut. Cessatrix.

Musc

Musc, Moschus.

Muscade

Muscade, f. penac. Moschocaryon.

Muscadet

Muscadet, ou Muscadel, Apianum vinum. Nomen habet à muscis seu apibus.

Raisin muscadet, Apiana vua.

Pommes de muscadelles, Poma muscata.

Sauon Muscat, Sapo moschatus.

Muscle

Muscle, Musculus.

Le muscle, c'est à dire, la partie charnue de tout le corps, en laquelle git la force, soit és cuisses ou és bras, Lacertus.

Muscle spasmé & retiré, Conuulsus musculus.

Muse

Muse, Tantost est nom f. gen. & signifie ores, ce que les Latins appellent Musa, prins du Grec xxxxx, qui signifie ou Chant, selon Orphée en ses hymnes, quasi xxxxx, ou Contuberne, quasi xxxxx, à cause de la connexité des neuf Muses, qui representent la circularité des disciplines, ou Enqueste, comme deriué du verbe xxxxx, qui signifie enquerir, ce que fait auβi xxxxx, dont aucuns estiment le mot estre prins, par ce que les sçauoirs s'apprehendent par Enquerir. Et ores la mine du Cerf tenant le rut quand il part de fleurer la nature de la Biche. Ainsi Iaques du Fouillous inscrit le 17. chapitre de sa venerie, du Rut & Muse des Cerfs. Et en iceluy dit en ces mots, C'est vn plaisir de les veoir rere & faire leur Muse, par ce que quand ils sentent la nature de la Biche, ils leuent le nez en l'air, regardans en hault pour remercier nature de leur auoir donné tel plaisir. Et peu apres : Lors les ieunes n'estans de son qualibre, luy voyans faire telle mine, se reculeront de luy, & fuyront. Et tantost est verbe, qui vient de ce mot Museau ; & signifie s'arrester stupidement à regarder quelque chose, & tarder, comme si vous disiez auoir & tenir le museau tourné & siché à regarder quelque chose, & en ce faisant s'arrester & tarder. Selon ce on dit d'vn qui tarde, il muse quelque part, Alicubi frustra moram ducit. Et on le fait muser, Morantur leui in re hominem. Car ce verbe cy importe sotise en celuy qui muse, & neantise en la chose qui l'amuse. Et s'amuser à quelque chose, Frustra rei alicui hærere.

Museau

Museau, m. acut. Signifie proprement la partie du visage qui comprend les leures : mais quant aux bestes, le nez en est. Ainsi on dit, Museliere tant pour la courroye de cuyr qui entoure le nez d'vne beste à cheuaucher, & est la partie basse de la bride ou du licol, que pour la poche à rets pleine de foin, qu'on pend au museau d'vn mulet ou cheual, de somme, pour le faire paistre en cheminant, Fiscella, que auβi pour l'entourure soit de fer, quant aux cheuaux & chiens mordants, soit de bois quant aux veaux qu'on seure, qu'on leur met au museau à ce qu'ils ne facent offence, Rostri retinaculum.

Le Museau, & trompe d'vn Elephant, Manus, Proboscis, Promuscis.

Le museau d'vn chien, Rostrum canis, Rictus caninus.

Museliere, f. penac. voyez Museau.

Vne museliere qu'on pend au museau des asnes & mulets, & met on du foin dedans, Fiscella.

Museliere à cheuaux, Pastomis, huius pastomidis.

Muser

Muser, neutr. acut. voyez Muse.

Musette

Musette, voyez Cornemuse, & Musaraigne.

Musique

Musique, Musica, vel Musice, huius musices.

Qui enseigne la musique, Musicus.

Qui iouë d'instrumens de musique ayant chordes, Fidicen.

Tous instrumens de musique, Organa.

Tout instrument de musique ayant chordes, Fides fidis.

Musicien, Melicus melici.

Musnier

Musnier, Cerchez Meusnier.

Musser

Musser, act. acut. Dont le present est, Ie musse, penac. Est cacher en quelque lieu que ce soit, In abditum trudere, abdere. Dont est dit le ieu vsité entre les enfants, Clignemusset, quad l'vn d'eux ayant les yeux clos & bouchez les autres se cachent, & luy les va cerchant à tastons, pour mettre en sa place le premier qu'il pourra surprendre. Il vient du mot Grec xxxxx, qui signifie cacher, & fait au temps futur xxxxx, mau le François double la lettre s, parce qu'autrement il ne prononce cette lettre entre deux voyeles qu'à demy son, & comme il fait le z.

Musse, f. penac. Signifie auβi, vne cachette où l'on cache à desceu des autres quelque chose pour n'estre trouuée de nul, à cause dequoy en aucuns païs de France elle est appelée vn secret ou vne secrete, desquelles vsent le ; assiegez pour celer leurs meubles precieux, & les sauuer aduenant qu'ils soient forcez par les assiegeans, Latibulum.

Mussete, f. penac. C'est le diminutif de Musse, Vne petite musse.

Mussé, m. acut. particip. Dont le feminin est Mussée, penac. Absconditus, Abditus, Abstrusus, Retrusus.

Estre mussé & caché, Delitere, Delitescere, Oblitescere.

Mut

Mut, comme chien mut, voyez Bauds.

Mutation

Mutation, Cerchez Muer.

Mute

Mute, voyez Meute.

Mutiler

Mutiler, Mutilare, Admutilare, Ad mortem vsque multare.

Mutiler les corps & en couper quelque partie, Corpora detruncare.

Mutilé, Mutilus, Mutilatus, Demutilatus, Truncatus.

Mutilation, Detruncatio.

Mutin

Mutin, Seditiosus, Tumultuosus, Flabellum seditionis, Turbulentus. Vide Budæi Annot. priores in mutinari.

Mutinerie, Seditio, Tumultus.

Esmouuoir mutineries, Agitare seditiones.

Auec mutinerie & sedition, Seditiosè, Tumultuosè.

Mutir

Mutir, acut. Entre Faulconniers est mettre hors la fiente, ce qu'ils disent des oiseaux par terme à eux particulier en l'art de Faulconnerie. Le Grec appelle xxxxx, ce que la Soche esmutit & iette hors, quand on la pesche pour troubler l'eauë, à ce que le pescheur ne la puisse assener auec le filé, & dudit mot peut descendre ce verbe vsité entre les Faulconniers pour excrementer, Excernere, excrementum eiicere.

Mutuel

Mutuel, Mutuus. Don mutuel, Mutua donatio.

Amour mutuel & reciproque.

Mutuellement, Mutuò.

Muy

Muy, m. monosyllab. Est vne espece de mesure d'aucunes choses liquides de boisson, comme vin, eauë ; & d'aucunes non liquides, comme grains, sel, chaulx, legumes. Lequel ne se partit par mesmes noms desoubs mesures en toutes lesdites choses, qui sont mesurées en gros par son nom : Car en cas de vin & choses semblables, il se partit en deux demy muyds, chascun d'iceux, au fust & iaulge de Paris, contenant dixhuit sextiers, chascun sextier quatre quartes, chasque quarte deux pintes, chasque pinte deux chopines, chasque chopine deux demy-sextiers, chasque demy-sextier deux possons, lequel posson est la derniere & moindre mesure du vin, Dolium. Mais aux choses arides, mesmes en cas de grains, Il se partit en douze sextiers, chasque sextier contenant deux mines, chasque mine deux minots, chasque minot trois boisseaux, chasque boisseau quatre quarts, lequel quart est la derniere mesure des grains, pour rectifier lesquelles mesures à la rigueur du poids, est dit & tenu pour regle, que le sextier de bled froment net, rabbatu le poids du sac, doibt peser deux cens vingt liures, & les mesures d'au dessus & d'au dessoubs à l'equipollent. Or la mesure & poids des febues, pois, nauette, vesse, & autres legumes, est semblable à celle dessusdite du bled, sans qu'il y ayt rien de different, si n'est qu'on les vend & debite par soubs-partition dudit quart en demy-quart, litterons & demy-litterons, chascun demy quart contenant deux litterons, chascun litteron deux demys litterons, qui est chascun le huictiesme du quart, & le seisiesme du boisseau, ce qui est obserué pour l'vsage & commodité du peuple bas. Mais quant à l'auoine, il y a de la difference, pour autant qu'à la mesure d'icelle le minot contient quatre boisseaux. Et que entre le boisseau & le quart il y entre la mesure du picotin, lequel doibt contenir vn quart & vn litteron à ladite mesure du bled, combien qu'on le face de moindre capacité que le quart. Auβi le boisseau de l'auoine est plus grand que celuy du bled : Car pour faire les seize boisseaux du sextier de l'auoine si y en fault vingt vn à la mesure du bled, Modius. Duquel mot Latin le François est forgé. On vsurpe auβi en aucuns païs, comme à Orleans & lieux adiacents, ce mot Muy, Pro certo agri modo, tout ainsi qu'on fait ailleurs le mot d'arpent, & dit on, Il a tant de muyds de terre, &, ;Ma terre est de tant de muyds, comme si vous disiez, de tant d'arpens, Tot terræ aut glebæ modios possidet.

Vn muy de grain de froument, selon la mesure de Paris, contenant vingt-quatre mines, Modius tritici.

Vn muy de vin, lequel à Paris contient trente six sextiers, & le sextier tient huit pintes, Modius vini.

Demy muy, Dimidius modius.

Qui tient dix muys, Decemmodiæ.

Myere

Myere, Qu'on dit auβi Myre, m. penac. En langage ancien c'est Medecin, & vient de ce mot Grec xxxxx, Vnguentarius. Lequel vient de cet autre xxxxx, qui signifie oignement. Et par cette raison Myere sera prins pour le Medecin qui exerce la Chirurgie & application d'emplastres, ainsi que Guidon dit, La medecine & la chirurgie auoir esté exercée par mesmes maistres. Et en cette signification est entendu le prouerbe duquel Phœbus sait recit en son miroir de la chasse. Apres le Cerf la biere, apres le Sanglier le myere.

Mynsser, voyez Mincer en Mince.

Des Myrobalans, Un fruict que les apothicaires appellent ainsi, Myrobalanum, Le vulgaire les nomme Myrabolans.

Myrrhe, Myrrha.

Une sorte de myrrhe la meilleure qui soit, Stacte.

Qui est de myrrhe, Myrrheus, Myrrhinus.



Mysantrope, Pasquier, Mysanthropos, Osor hominum, Qui hait & fuit la compagnie de toute personne.

Mystere, Mysterium.

Mystique, Mysticus.

Mythridat, cerchez Methridat.

Nicot-1606-N1.png

NA

Nicot-1606-N2.png
abot, Usez des formules de Nain.

Nacre de perles, Concha mater vnionum, quod et frequentiores et meliores in hac reperiantur, quam in aliis conchis aut ostreis. Aucuns escrivent Nacle.

Nager, proprement se dit des poissons, Nare, Innare, Natare.

Nager à l’encontre, Obnatare.

Nager devant, Praenatare.

Nager ens, Innatare.

Nager hors, Enare.

Nager jusques à quelque chose, Adnare, Adnatare.

Nager oultre, Transnatare, vel Transnare, aut Tranare, Enatare.

Nager sur l’eauë, Fluitare, Aquae innare, Vndam innare.

Nager par dessus, Supernatare.

Nager entre deux eauës, Vrinare, vel Vrinari.

Qui sçait nager entre deux eauës, Vrinator.

Le lieu ou nagent les poissons, ou canes et canars, Natatile substantiuum.

Qui nage, Natatilis.

Se sauver en nageant, Enare.

Nagement, Natatus, huius natatus.

Nageur, Natator.

Les nageoires d’un poisson, Pinnae.

Nagueres, ou N’agueres, Suppléez de temps, Il n’y a gueres de temps, aduerb. Temporis, Qui n’agueres avoit esté Eschevin, Qui proxime consul fuerat, Liu. lib. 22. Nuper ita pridem, voyez Gueres.

Naiades, sont les nymphes des eauës.

Naïf, m. disyllab. Natiuus Genuinus, Germanus.

Naifvement faire, Ex animo facere, et vt fert natura, Bud. ex Terent.

Nain, m. monosyllab. ou Naintre, disyllab. Pomilio, vel Pomilius, Nanus, Semihomo, Homuncio, Homunculus, Homulus. Dicitur et Pumilio, et Pumilus, et Pumilius.

Naistre, neutr. penac. dissyllab. Exoriri, Nasci, Enasci, Innasci, Ingredi, vel introire in vitam, Prouenire.

Naistre en ce monde, Aspicere lucem, Edi in lucem nascendo.

Naistre apres le testament du pere fait, Agnasci.

Naistre d’avantage, Adnasci.

Naistre parmi, ou entredeux, Internasci.

Naistre tout à l’environ, Circumnasci.

Naistre les pieds devant, In pedes nasci.

Mettre long temps à naistre, Lente nasci.

Un petit qui vient de naistre, Recens a partu pullus.

Ceux qui naistront apres nous, Posteri, Posteritas, Nepotes.

Tout ce qui naist et croist oultre le cours de nature, Agnatum.

Profit naist d’amitié, Vtilitas ex amicitia efflorescit.

Se lever et naistre, Oboriri.

Naistre tous d’une piece, se dit des chiens qui naissent ou tous blancs, ou tous gris, c’est tous d’une couleur. Ainsi l’interprete Fouillous en sa venerie chap. 2.

Naissant, m. penac. Nascens.

Naissante, f. penac. Exoriens, Nascens, Ingrediens in lucem.

Naissance, f. Ortus, huius ortus.

Le jour de la naissance d’un chacun, Natalis, Natale, Natalitium, Natalis, siue Natalitius dies.

Chose qu’on a de naissance, Originalis res.

Qui est né, Natiuus, Natus, Prognatus.

Nouveau né, Recens natus.

Les petis nouveaux nez de quelque beste que ce soit, mesme ce que les ar-


bres jettent nouvellement, les petis jettons et surgeons, Pulli.

Né de Jupiter, Editus Iouis satu.

Premier né, Primogenitus.

Qui est né et natif de quelque lieu, Originarius.

Né et natif de ce lieu, Ortus ex eo loco.

Né et natif de Carthage, de pere Syracusain, Natus Carthagine, sed oriundus ab Syracusis.

Le puisné des enfans, Minor filius.

Un serf né en nostre maison de nostre serve et esclave, Verna.

Qui est né apres la mort de son pere, Posthumus.

Qui est né d’une femme publique, duquel il est incertain qui est son pere, Spurius.

Estre né devant terme, Aboriri.

Qui est né d’un assemblement illicite, comme d’une nonnain, Spurius.

Né ensemble, Congenitus.

Né au dessus, Supernatus.

Né de gens de bien, Bono genere natus.

Né et issu de meschant lieu, Natus in dedecore.

Né pour faire son profit, Natus suis commodis.

Né pour avoir louange et honneur, Natus laudi.

Nez d’une ventrée, Gemini, Fratres gemelli, Didymi, Vno partu nati.

Trois nez d’une ventrée, Trigemini.

Nativité, Natiuitas.

Le jour de la nativité d’un chascun, Natalis, Natale, Natalitium, Dies natalitius, Dies natalis.

Le propre jour de sa nativité, Natali suo ipso die.

Faire le banquet le jour de sa nativité, Dare natalitia.

Namps, m. plur. Sont meubles prins sur un debiteur par execution de sergent, Pignora, Et selon ce Nantir est bailler et fournir la main du sergent executeur de meubles à la somme pour laquelle il procede par commandement et execution, Pignora in manum dare, Et generalement sera dit Nantir pour garnir la main à aucun, et l’ensaisiner de quelque chose.

Namvr, vrbs ad ostium Sabis fluminis, vulgo dicitur Namurcum, alijs Namurra, Namur, id est, nouus murus. Elegans est oppidum, et marmore subcinericio nobile.

Nantes, ville capitale de Bretagne, Condiuincum, Nannetes: inde Nannetensis Episcopus.

Le pays à l’entour de Nantes, Nannetes.

Se Nantir de quelque chose, c’est à dire Se saisir, Usez des formules de Saisir.

Napolier, Arcium, Prosopis, Personatia, Lappa maior, vulgo Bardana.

Naples, ville d’Italie, Neapolis, Parthenope.

Nappe, a Mappa, m verso in n. Mantelum, siue Mantile, Mappa.

Trompes, Tabours, et Naquaires commencerent à sonner.

Naquet de jeu de paulme.

Naqueter.

Narbonne, Narbo Martius. nunc vulgo Narbona.

du Narcisse, une herbe laquelle n’a aucun nom du populaire : les medecins & autres philosophes l’appellent du Narcisse, Narcissus.

Huile de Narcisse, Narcissinum oleum.

Nard, Hebraei dicunt Nerd: C’est une herbe qu’on appelle ainsi Nardus.

Huile de nard, Oleum nardinum.

Herbe, ou arbreau qu’on appelle nard Celtique, ou Gaulique, Saliunca saliuncae.

la Narine, Naris.

Narration & recit, Narratio.

Vne narration partie et divisée par personnages, où vn chacun parle son tour, Narratio distincta personis, et interpuncta sermonibus. Narration coupée, Praecisa narratio.

Narration qui n’a rien de superflu, Pressa narratio.

Narrer, Narrare.

Narrateur, Narrator.

Nasarde, a naso, Donner une nasarde.

Naseaux, sont les trous et souspiraux du nez, Nares.

Nasitor, a naribus torquendis, c’est Cresson alenois, Nasturtium, Cardamum.

Nasitor sauvage, Nasturtium agreste, Hiberis, Cardamantice, Agriocardamon.

Nasquir, c’est à dire Naistre, Nasci.

Dés que nous nasquismes, Ex quo nati sumus, Ab incunabilis ipsis.

Quand il nasquit, il estoit, etc. Nascens, Qum nasceretur.

NASSAV, Conté en Allemagne, Nassouium.

Le Conte de Nassau, Comes Nassouianus.

le Nassel d’un heaume d’homme d’armes. Guy de Waruich.

une Nasselle, Alueus, Nauicula, Scapha.

Petite nasselle, Ratis, huius ratis, vel Rates ratis.

Nasselle à pescher, Oria, Lenunculus.

Nasselle à pescher, ou passer gens, qui est de pareille largeur depuis la proüe jusques à la poupe, Cymba.

Une nasselle faicte d’une seule piece de bois cavée, Monoxylon.

Enfondrer une nasselle, Mergere cymbam.

Natif, Natiuus, voyez Naistre.

une Nation, Gens, Natio.

Gens de diverses nations assemblez en une ville pour demeurer ensemble, Conuenae conuenarum.

Nativité, cerchez Naistre.

NATOLIE, voyez Anatolie.

Natte, a Matta mattae, m verso in n.

Une sorte de couverture faicte de joncs ou de genest, ou de chanvre, ou autres herbes de marez: comme pourroyent estre des nattes, Teges, Storea.

Nattier, Mattarius.

Nature, Natura.

La nature et maniere de faire, qu’un chacun a de nature, Ingenium.

Bonne nature, Bonitas ingenij, Bonum ingenium.

Nature pleine de vices, Mendosa natura.

La nature et vertu des arbres et des herbes, Arborum atque herbarum natura.

Nature de metal, Natura metallica.

La nature de la terre, Ingenium soli.

La nature du pays, Conditio regionis.

¶ La nature des hommes est plus abondante et mieux garnie de etc. Locupletior hominum natura ad beate viuendum, quam deorum.

La nature et inclination de l’homme n’aime point à estre seule, Natura nihil solitarium amat.

La nature et l’esprit donnent grande force à bien parler, et faire harangues, Natura atque ingenium ad dicendum vim afferunt maximam.

Nature a engendré en tous ceste convoitise, Ille appetitus a natura ingeneratus omnibus.

Nature a engendré en l’homme une convoitise de vouloir trouver la verité, Natura cupiditatem ingenuit homini veri inueniendi.

Nature l’a tellement ordonné, Natura ita comparatum.

Nous avons cela de nature, Hoc natura est nobis insitum.

Tous ont ce vice de nature, Id vitium omnibus innatum est, vel ingenitum.

Ils ont de nature le corps si puant, que de l’odeur les serpens en meurent, Ingenitum corpori eorum virus exitiale serpentibus.

Bailler une nature, Naturam addere.

Il en y a beaucoup qui ont cela de nature, que, etc. Plerisque vero naturale vt nictare non cessent.

Je cognoy bien la nature de nostre esprit, Noui indolem nostri ingenij.

Il faut considerer diligemment ce que nature baille à un chacun, Expendere oportet quid quisque habeat sui.

¶ Ne contenter pas nature, Defraudare genium.

¶ Je suis de sa nature, Habeo naturam ipsius.

Lavinia estoit de si bonne nature, et si vertueuse, Tanta indoles in Lauinia erat.

Les gens sont de telle nature, la nature de l’homme est telle, Sic vita est hominum, Comparata est ita hominum natura.

Nous sommes tous de ceste nature, que il, etc. Ita plerique ingenio sumus omnes, nostri nosmet poenitet.

Estre cogneu de bonne nature, et qu’on sera une fois homme de bien, Cognosci in optimam partem.

Je suis de ceste nature, Sic sum.

Ce n’est point ma nature d’estre avaricieux, Non mihi auaritia vnquam innata est.

Qui est doux de nature et debonnaire, Natus animo leni.

Faire ce que nature nous enseigne, Naturam ducem sequi.

__________

Remettre en nature ce qui avoit esté entremis et delaissé pour un temps, Intermissa recolere. Intermissa recolere.

Rechauffer et remettre en nature, vigueur et estat, Fouere.

¶ Retourner à sa nature, Ad ingenium redire, vel Ad se redire, Ad se et ad mores suos redire.

¶ Nature allant devant, Natura ipsa praeeunte.

¶ Chose contre nature et contrefaite, Monstrosa res, Prodigio similis res.

Contre nature, Monstrose, Prodigiose, Praeter naturam.

Qui advient contre le cours de nature, denotant quelque inconvenient, Prodigiosus.

Faire quelque chose contre sa nature et inclination, Aduersante natura quicquam facere, Inuita Minerua facere.

De sa nature, Sponte naturae.

De sa propre nature, Suapte natura.

De sa nature chacun s’aime soymesme, Per se sibi quisque charus est.

De nature, Naturaliter.

Non pas de ma nature, Non meopte ingenio.

Chose qui est selon nature, Res quae est e natura maxime.

Vivre selon le cours de nature, E natura viuere.

Faire quelque chose suyvant sa nature, Ex natura aliquid gerere.

Veu ta nature, Quae tua est natura.

La nature ou partie honteuse d’une personne, Natura, Naturalia.

Naturel, Naturalis, Physicus.

Pren le cas qu’il eust eu aussi bon naturel que Caton, Fac fuisse in isto C. Laelij. M. Catonis materiem atque indolem.

Qui fait profession de cognoistre le naturel des hommes à les voir, Physiognomus.

Ce n’est point mon naturel d’estre avaricieux, Non mihi auaritia vnquam innata est.

Suyvir son naturel, Tenere cursum suum.

Faire quelque chose suyvant son naturel, Vt fert natura facere.

De son naturel, Suopte ingenio.

C’est son naturel, Ita natus est, B.

C’est une chose naturelle que, etc. Natura fert, vt, etc.

Selon que leur naturelle inclination estoit, Prout natura aut studium ferebat.

La science des choses naturelles, Physica physicae, Physiologia.

Livres qui traictent des choses naturelles, Physica, physicorum, Physiologia.

Qui entend les choses naturelles, Physicus.

En homme qui entend les choses naturelles, Physice.

Naturellement, Natura, ablatiuus, Sponte naturae, Naturaliter.

Tous ont naturellement ou de nature ce desir et convoitise, Ille appetitus a natura ingeneratus omnibus.

Lettres de naturalité, Ius Galliae, B.

Bailler lettres de naturalité, Ciuitate donare.

Nau, cerchez Navire.

un Navet, ou Naveau, Rapum, Napus, Bunias, buniadis.

Les fueilles des navets, Rapacia rapaciorum, siue Rapicia rapiciorum.

Une navetiere, Rapina, Napina.

de la Navette, Napum.

¶ L’instrument d’un tisserand qu’on appelle Navette, Radius, Semble qu’on l’appelle Navette comme petit Nave, car elle est faite en façon d’une petite nave ou nacelle.

Naufrage, Naufragium.

Naufrageux orage. Ronsard.

Naviger. Nauigare, Ire nauigio, Velificare, vel Velificari, Nauiculari.

Naviger d’oultre en oultre, et jusques au lieu où on va, Enauigare.

Naviger jusques à quelque lieu, Annauigare, vel Adnauigare.

Naviger oultre, ou apres, Praeternauigare, Praenauigare.

Naviger tout au long d’un lieu, Pernauigare.

Naviger toute une riviere ou un fleuve, Enauigare.

Navigable, Nauigabilis.

Navigation, Nauigatio.

Selon que les navigations auront cousté, Quanti nauigationes constiterint.

Navire, penac. Ores est masculin, et signifie un vaisseau de mer qui est rond (qu’on appelle aussi vaisseau rond à la difference des galeres, fustes, brigantins, qui sont vaisseaux longs) soit de port ou de combat, Nauis. Et ores est feminin, et signifie une armée de mer, c. plusieurs vaisseaux d’une armée de mer ensemble, Classis, comme, Il singla avec sa navire en haute mer, c’est à dire avec toute la trouppe de vaisseaux de mer dont son armée estoit composée.

Navires de conserve, sont plusieurs navires allans de compagnie jurée de se conserver l’un l’autre, Confoederatae naues, voyez Conserve.

Navires assemblées ou amassées, Coactae naues.
Une sorte de navire, semblable à un poisson de la mer fort long et estroit, Pristis, Anguille, selon aucuns.

Une petite nau legiere qui sert d’aller espier, Scopium.

Navire d’une grandeur malaisée à mener, Inhabilis magnitudinis nauis.

Navires qui se menent à rames et à voiles, Actuariae naues, Qu’on appelle Rauberges.

Une sorte de navire court et legier, Lembus.

Une sorte de legier navire, Acatium.

Navire à double rang d’avirons, ou de rames, Biremis.

Navire à trois rames pour banc, Triremis.

Navire ayant quatre rames pour banc, Quadriremis.

Un navire ayant cinq rames pour banc, Pentiremis, Quinqueremis.

Navires ayans six tireurs en chacun banc, Hexeres.

Un navire ayant dix rames pour banc, Deciremis.

Navire enfondré, Suppressa nauis, Hausta nauis.

Navires esquels on fait le guet sur la mer, Nauigia speculatoria.

Navires armés et garnis de picquans de fer par le dehors de la prouë, Rostratae naues.

Le navire du Roy, Empereur, ou chef de l’armée, Praetoria nauis.

Un navire fait de grosses pieces de bois, Nauis trabica.

Navires de pilleurs et escumeurs de mer, Praedatoriae naues, Piraticae naues, Qui sont appelés fustes.

Navires propres à porter vivres, Naues annotinae.

Navire qui sert à pescher, Nauis piscatoria.

Navires passagers, ou de voyages, et propres à mener gens çà et là, Epibades naues.

L’art et science de gouverner et conduire un navire, Nauicularia nauiculariae.

Le besle et tillac d’un navire, Fori fororum.

Le bois traversant le mast du navire en haut, à quoy est lié le voile, Antenna.

Longs bois ronds qu’on met sous les navires, pour les tirer dedans l’eauë, ou pour les en retirer et remettre à bord, Palangae palangarum.

La cheville du navire, à laquelle s’attache l’aviron, Scalmus.

Les grosses cordes et chables des navires, Rudentes.

Les courbes d’un navire, Costae nauium.

L’espace qui est entre deux rames, ou chevilles qui sont sur le bord d’un navire, Interscalmium.

Le fond du navire, Carina.

Le gouvernail d’un navire, Clauus, Gubernaculum.

Le lieu où on reserre les rames et gouvernaux des navires, quand on ne navige point, Casteria.

Bataille qu’on fait sur la mer en navires, Praelium nauale, Naumachia naumachiae.

Gendarmes sur la mer combatans en navires, Epibatae.

Combatant en navire sur mer, Naumachiarius.

Le patron d’un navire, Nauticus, Nauarchus, Nauclerus.

Le pont par lequel on entre és navires pour combatre, Naumachiarius pons.

Serviteurs qui servoyent au navire d’enhorter au combat les gens de guerre par certain chant, tant de bouche que d’instrument propice à ce faire, Le tabourin et fiffre du navire, Symphoniaci serui.

Aller sur l’eauë en un navire, Nauiculari. Nauigare.

Descendre des navires sur la terre, Descensionem facere.

Quand on peut entrer d’un navire en autre, Peruiae naues.

Esquipper ou armer navires, Armare naues, vel instruere.

Faire et edifier un navire, Nauem construere.

Faire une multitude de navires, Classem facere.

Freter un navire pour les marchans, Loüer son navire pour porter marchandise, Nauiculariam facere.

Mener son navire par un autre lieu, Petere alium cursum.

Mettre un navire en l’eauë, Nauem deducere, Liu. lib. 23.

Monter au navire, Ascendere nauem, et in nauem, Conscendere nauem.

Montement au navire, Conscensio.

Perdre son navire par tempeste, Naufragium facere.

Perte de navire par la tempeste, Naufragium.

Retenir et arrester les navires, Nauigia anchoris infraenare.

Le navire vogue legierement, Nauis volat.

La premiere fois que les navires voguent, Tyrocinium nauium.

Qui gouverne le navire sous le patron, Proreta.

Qui se fait porter avec d’autres au navire, Conuector.

Le navire ne te couste rien, Tibi gratis constat nauis.

Son navire s’est rompu, Nauem fregit.

Les navires sont peris, Deperierunt naues.

Il advint tellement que en ceste année, ne l’autre de devant nul navire n’estoit peri, Sic accidit, vt neque hoc, neque superiore anno, vlla omnino nauis desideraretur.

Appartenant à navires, Classicus, Nauticus.

Naulage, c’est la despence et fraiz qu’on paye pour estre mené dedans un navire, Naulum.

Naulager, payer ce qu’il faut pour la conduite d’un navire.

Naure, Imponere vulnus vel plagam, Suaciate, Conjauciare, Vulnerare.

Naure aucun quelque peu en son cueur, Perstringere aliquem.

Fort naure & meurtrir, Contrucidare.

Un naureur de gens, c’est à dire qui affronte tout le monde & emprunte d’vn chacun, Pantolabus, B. Nauré, Suacius, Sauciatus, Vulneratus, Vulneribus affectus.

Estre nauré de douleurs, Doloribus affici.

Naurure, Vulneratio.

Naurure & entamure de peau, Exculceratio.

Nautonnier, Nauta, Nauita.

Cri de nautonnier, Nauticus clamor.

Nayer, voyez Noyer en l’eau, apres Noix.

Nayf, Genuinus, voyez Naif.

NE

Qui est Né, cerchez Naistre.

Ne à ceste heure mesme, Ne nunc quidem.

Ne außi, Neque porrò, Nec verò.

Ni ceci, ni cela. Néve hoc, néve illud.

Ne cela außi, Ne id quidem.

Ne la vierge est en aucun lieu, Neque virgo est viquam.

Ne l’vn ne l’autre, Neuter.

Ne d’vn costé ne d’autre, Neutrobi, Neutram in partem.

N’avoir aucun lieu certain ne d’vn costé ne d’autre, Neutrobi habere stabulyum stabile.

Ne se mouuoirne d’vn costé ne d’autre, Neutram in partem moueri.

Il prie qu’ils ne rendent ne soy, ne Pompée, Neu se, neu Pomeium tradant obsecrat.

Ne le cherche ne en cestuy, ne és autres, Néve in hoc, Néve in aliis quaeras.

N’en l’vne part, n’en l’autre, Neutrò.

Ie ne te croy nullement, Nihil tibi quicquam credo.

Ie ne desire point, Nihil desidero.

Ie ne puis entendre qe c’est que tu fais, Ego, quid agas, nihil intelligo, je ne puis comprendre ce que tu fais.

Ie n’en feray rien, Nihil minus.

Tu n’as cessé iusques à ceste heure, Nihil cessauisti vsque adhuc.

Et ne faut point certes escouter ceux qui, &c. Neque enim sunt isti audiendi qui, 1c.

N’estimer rien quelque chose, Nihili facere.

Il ne l’estimoit ne bonne ne mauuaise, Eam neque in rectis, neque in prauis numerabat.

Il ne pourra nullement endurer ceste ci, Nihil hanc ferre poterit.

Iusques à ce que son prochain perent vint de ie ne sçay d’ou, Dum cognatus hinc illinc veniret.

Ie crain que tu ne puisses soustenir, Timeo vt sustinas.

Ie te prie que tu ne la prennes à femme, Te per amicitiam obsecro vi ne ducas.

Tu as peur que tu ne l’espouses, Id paues, ne ducas tu illam.

Ie crain que ces nopces ne soyent point assez fermes, Firmae hae vereor vt sint nuptiae.

Ils ne s’aiment point l’vn l’autre, Neuter alterum diligit.

Tu n’es pas encore pari de Romme, Neque dum Roma es profectus.

Iuppiter ne l’auroit il pas frappé ? Numnam hunc percussit Iuppiter ? (il a été foudroyé ou quoi ?)

Ne feroit ce point de chez nous ? Numnam hinc à nobis domo est ?

Ne parle-ie pas ? Num loquor ?

Ne veille-ie pas ? Num vigilo ?

Ne voyez vous pas bien que c’est fait de nous ? Hem numnam perimus ?

N’est ce pas fait de moy ? Numnam ego perij ?

N’est il pas ainsi ? Nonne ita est ?

N’est ce point cy le &c. Est ne hîc sobrinos Chrysidis ? N’est-ce pas ici le cousin Chrysidis ?

Il ne m’est pas aisé de dire s’il , &c. Non facilè dixerim an sit immensus ?

Ce n’est pas pour rien ou sans cause que, &c. Nihil hercle hoc quidem, praeut alia dicam.

Ne se haster point'Texte en italique, Nihil festinare.

Ne pleure point ma soeur, Neu lachryma soror.

Ne sou point mauvaise , ni mala sis, Plaut. Ne sois pas méchante.

Ne te soucie de rien, Securus esto. (Sois sûr de toi ?)

Garde que tu ne perisses, Vide ne pereas.

Ceste nuict la on ne fit que veiller, Illa nocte nihil aliud praeterquam vigilatum est.

Il n’en y avoit point un seul, Nemo unvs erat, Ne vnus quidem erat. N'y a il plus rien ? Etiámne amplius ?

Il n'y a chose que i'aime mieux, que, &c. Mihi nunc nihil rerum omnium est quod malim, quàm, &c.

Il n'y auoit pas beaucoup de gens qui inuitassent cestuy cy à aller en leur maison, Domum suam istum non ferè quisquam vocabat.

Mais c'est à la charge qu'il n'y a rien que, &c. Ita tamen vt nihil minus velim &c.

Neant

Neant, dissyllab. acut. Est vne diction negatiue, & signifie rien, vsitée en audition de comptes és articles de mise qui en sont reiettés. A la teste ou fin desquels l'oyant compte met ce seul mot Neant, Expensæ non fero, non admitto, Bud. Anciennement les iuges apposoyent ce seul mot au pied des requestes qu'ils refusoyent, & tient sa forme de Nihil, l'Italien dit Niente, & l'Espagnol Nada, pour le mesme.

Choses de neant, Gerræ gerrarum, Res nihili, Nullius pretij.

Homme de neant, Pusillus homo, B. ex Catul Homo nihili, nullius pretij.

Hommes de neant, Trioboli homines, Bud ex Plauto.

Ce n'est pas pour vn neant, Non de nihilo est, B. ex Terentio.

Se courroucer pour neant, De nihilo irasci.

Ce n'est pas chose de neant, Haud nihil est.

On ne peut pas dire que ce soit neant, auβi n'est-ce pas tout, Nec nihil, neque omnia hæc sunt, quæ dicit tamen.

Mettre à neant, c'est aneantir, & reduire vne chose, comme si n'auoit onc esté, ce qu'on dit auβi tourner à neant, qui est formule de parler à cela plus propre, car la chose auant qu'elle fust estoit neant, Circunducere.

Mettre à neant ce qui a esté fait selon les loix, Quod factum est legibus, rescindere.

Mettre toute la procedure au neant, Cognitionem circunducere, B. ex Vlp.

Ie ne la prise d'vn neant plus que, &c. Nec vllo minimo momento plus ei tribuo, quàm Stoici vitæ.

Par oisiueté la cité deuient à neant & se perd, Senescit ciuitas otio.

La chose est venue à neant par trop differer, Differendo elanguit res.

Quand ils ont veu leurs labeurs estre venus à neant, & qu'ils n'auoyent de rien serui, Vbi tantos suos labores & apparatus malè cecidisse viderunt.

Les conseils viennent à neant à la longue & en les differant, Senescunt consilia.

Lettres pour mettre vn appel au neant, Venia prouocationis circunscribendæ, B.

Mettre vne sentence donnée par defaut au neant, & receuoir le condamné à faire ce qu'il auoit à faire au parauant, Instaurare litis ordinem cursúmque eremodiciali sententia iudicatæ, Eremodicialem sententiam inducere vel circunscribere venia codicillari, & causæ ab integro defendendæ litigatorem restituere, B.

Mettre l'appellation au neant, Prouocationis causam inducere, Budæus.

La Cour a mis l'appellation & ce dont a esté appelé, au neant, &c. Acta omnia causæ Curia cum prouocatione circunscribenda censuit : Curia facta infecta fecit, B.

Mettre vne sentence au neant, Sententiam circunscribere, inducere, antiquare, delere, B.

Mise au neant, Res discussa, vel circunscripta, B.

Appellation mise au neant, Prouocatio inducta, Appellatio circunscripta, antiquata, inducta, B.

L'appellation mise au neant sans amende, Appellatio sine fraude circunducta, B.

L'appellatio & ce dont a esté appelé, mis au neant, Prouocatio de medio sublata, ídque quo de prouocatum est, Prouocatio & qua de re prouocatum est, antiquata sunt, B.

La sentence mise au neant, Iudicatum infectum factum, Bud.

Proces de neant tournent souuent à grande consequence, Lites diobolares & dipondiales, accessiones trahunt sæpe non centusses modò, sed etiam talentarias, Bud.

Proces de neant, ou de bien peu de chose, Lites trioboli, Bud.

Venir à neant, In frigus summum euadere, B.

Tout vint à neant, In irritum ceciderunt omnia, B. ex Tacito.

Neantmoins, acut. Diction aduersatiue, comme, Il est defendu, & neantmoins vous le faites, Est vetitum, & nihilominus id agis, Composée de Neant, & moins, Nihilominus, Attamen, Nihilosecius, Verumtamen.

Neantprix, acut. omnis gen. Est vne diction composée de Neant & Prix, & signifie vil prix, Vili pretio, comme, Cela a esté vendu à neantprix, Res vili ac propè nullo pretio vendita est, Que l'on dit ores plus vsitément, à nonprix, c. à non iuste prix, Haud æquo ac iusto pretio.

Neble

Neble, Nebula.

Nebuleux, Nebulosus.

Necessaire

Necessaire, com. genet. penac. Necessarius, Necesse, Necessum.

Fort necessaire, Pernecessarius.

Chose necessaire, Grauis causa.

Il est necessaire, Operæ est, Necessarium est.

Il est fort necessaire, Peropus est, Pernecessarium est.

Il pense que cela soit fort necessaire & vtile que, &c. Illud permagni referre arbitror, vt, &c.

Il a esté necessaire de ce faire, Necesse fuit hoc facere.

Il a prins en ma maison ce qui luy estoit necessaire, Accepit quod illi in vsum fuit, Liu. lib. 23.

Est il ainsi qu'on pense estre plus vtile & necessaire de sçauoir, &c. Adeóne est, vt vbi sim, quàm qui sim, magis referat ?

Necessairement, Necessariè, Necessariò.

Necessité, Necessitas.

Apporter necessité d'estre obey, Ius facere.

Faire selon la necessité du temps, Obedire tempori.

Tu m'as mis en telle necessité & angoisse que, &c. Me in eam necessitatem adduxisti, vt, &c.

Tu t'es mis en ceste necessité, Hos tu tibi ipse cancellos necessitatis circundedisti, Teipsum compegisti in has angustias, B.

Cela secoure beaucoup à la necessité, Multum inopiam leuat.

Seruir & se rendre suiet à la necessité & calamité de nos amis, Tempori amicorum seruire.

Ce que me demande la necessité d'vn chacun qui est presente, Quod à me cuiusque tempus poscit.

Faire par necessité & contrainte, Ex necessitate facere.

Il est d'autant plus de necessité que ie craigne que mal ne m'aduienne & à nous, Eo magis refert me mihi atque nobis timere.

S'il n'estoit necessité, Nisi per necessitatem.

Qu'estoit il de necessité ? &c. Quid enim attin uit ? &c.

Il n'estoit point de necessité que tu prinses tant de peine, Non fuit causa cur tantum laborem caperes.

I'espere qu'il n'en sera point de necessité ou besoin, Non vsus veniet, spero.

¶ Les necessitez de nature, Requisita naturæ.

Necessiteux, Egens, Egenus, Indigens, Indigus.

Nectar

Nectar, selon les fables poëtiques, c'est le bruuage des dieux, Nectar, huius nectaris.

Liqueur nectare, Nectareus liquor.

Nef

Nef, Nauis.

¶ La nef d'vne eglise, Pronaum, B.

Neffle

vne Neffle, Mespilum.

Vne sorte de neffles à trois grains, ou à trois fueilles, Tricoccum.

Vn nefflier, Mespilus.

Negation

Negation, Negatio.

Negatoire, Inficialis.

Action negatoire, Actio negatoria.

Negatif, Negatorius, Inficialis.

Negliger

Negliger, Negligere.

Negligence, Negligentia, Incuria, Indigentia, Inertia, Segnities, vel Segnitia, Oscitantia, Otiositas, Neglectus huius neglectus.

Euiter le blasme de negligence, Offensionem negligentiæ vitare atque effugere.

Poursuyuir la negligence qu'a eu nostre procureur par action infamatoire, Reuocare negligentiam alicuius in crimen mandati.

Desquels il aime mieux suyuir la negligence, que, &c. Quorum æmulari exoptat negligentiam potius, quàm istorum obscuram diligentiam.

Negligemment, Negligenter, Indiligenter, Oscitanter, Otiosè, Segniter, Somniculosè.

Negligemment & sans prendre garde à ce qu'on fait, Incuriosè.

Iardin negligemment accoustré, Indiligens hortus.

Negligent, Negligens, Incuriosus, Indiligens, Oscitans, Somniculosus.

Il est trop negligent de son profit, Ab re est remissior, Budæus ex Terent.

Negligent en ses affaires & endormi, Dormitator.

Estre negligent & paresseux en quelque affaire, Causæ indormire.

Il n'est plus temps d'estre negligent, Nihil loci segnitiæ.

Il ne faut point que ie soye negligent en cet affaire, Neutiquam hæc res neglectui est mihi.

Faire tellement qu'on ne soit estimé negligent, Offensionem negligentiæ vitare atque effugere.

On a esté negligent iusques à present, Cessatum vsque adhuc est.

Negoce

Negoce, Negotium.

Negocier, Negotiari.

Negociation, Negotiatio.

Negociateur, Negotiator.

Negrepont

Negrepont, Nigroponthus, anciennement Eubœa, Insula est maris Ægæi : C'est vne isle en l'Archipel.

Negriez

Negriez & vigne sauuage, qui n'est ne labourée ne taillée, Labrusca.

Neige

Neige, Nix niuis.

Neige glacée, Niuosa grando.

Vne vieille neige & croupie qui est toute orde, Tabida nix.

Les neiges demeurent sur les terres, & ne se fondent point, Detinent terras niues, Sedent niues.

Vn couloir à couler la neige, Niuarium.

Rafreschi de neiges, Niuatus.

NE NE NI 429

Neiger, Ningere.

Neigeux, Niuosus.

Nele

Nele, f. penac. Est vne espece de legume bastard, noir & plat, en façon de lentille, qui croit emmi les bleds en petits cossars de la forme de ceux des pois, & est contagion & peste aux bleds. On l'escrit auβi & prononce Niele, Voyez Niele.

Nembovrg

Nembovrg, nom de ville, Nemburgum quasi nouus burgus.

Nenuphar

Nenuphar, Nymphæa.

Nepenthe

Nepenthe. Ronsard. Nepenthe est appelé en Homere vn bruuage ayant telle vertu, que quiconque en buuoit, pour ce iour là ne pouuoit sentir en sois esprit aucune fascherie. Le mot est composé de vn qui signifie priuation' & douleur.

Neper

Neper, Voyez Precopie.

Neptvne

Neptvne, que les fables poëtiques dient estre Dieu de la mer & frere de Iupiter, Neptunus.

Neptuninois, Neptunien, Neptuninus.

Neptunales, estoient les festes que les anciens infideles celebroient en l'honneur de Neptune.

Nepueu

Nepueu, Fratris filius, Nepos.

Le nepueu de mon nepueu, le tout en droicte ligne, Atnepos, Abnepos.

Mon arriere nepueu en droicte ligne, Pronepos.

L'arriere nepueu de nostre nepueu en droicte ligne, Trinepos.

Nerf

Nerf, Neruus.

Les nerfs ausquels pendent les genitoires, Cremasteres.

Petit nerf, Neruulus.

Nerfs retirez, Conuulsi nerui.

Qui a les nerfs retirez, Spaticus.

Retirement de nersf, Spasmus, siue Spasma spasmatis.

Plein de nerfs, Neruosus.

Qui a mal au nerfs, Neuricus.

Nerueux, Neruosus.

Neruins, sont les grosses cordes, qui auec des cordes sont attachées tout à l'entour des voiles, les bordans comme d'vn bord pour les tenir fortes, roides & tenduës, come d'vn nerf dont le mot est prins. Neruins auβi sont appelées ces cordes menues qu'on passe dans œillets du papefif quand on luy adioute la bonnete, voyez Papefif & Bonnete.

Nerte

Nerte, nom d'herbe, Myrtus.

Nes

Nes, Voyez Nez.

Nester

Nester, Axiaces fluuius.

Nettoyer

Nettoyer, Semble qu'il vienne de Nitidus, Abstergere, Februare, Eluere, Emaculare, Mundare, Emundare, Munditias facere, Nitidare, Purgare, Depurgare, Expurgare, Tergere, Verrere, Euerrere.

Nettoyer & purger diligemment, Repurgare.

Nettoyer vne place de toutes ordures, comme pierres, platraz & autres, Eruderare.

Ie les ay nettoyez d'argent, Emunxi argento senes.

Nettoyer les fosses, Detergere fossas.

Nettoyer & oster les menues parties qui sont demeurées sur la coupure du tronc de l'arbre en le sciant pour enter dessus, à fin qu'elles ne nuisent à la greffe & ente, Læuare plagam, vel in sectas partes de arbore.

Net, Mundus, Nitidus.

Fort net, Permundus.

Bien net & po li, Limatus.

Nettelet, Mundulus, Nitidulus.

Nettement, Munditer, Nitidè, Politè.

Netteté, Munditia vel Mundities, Nitor, Puritas, Synceritas.

Vser de netteté ou d'honnesteté Munditiem adhibere.

Neud

Neud, Nodus, Nexus.

Le neud d'vn arbre, Nodus, in arbores.

Couper les neuds des arbres, Enodate arbores.

Petit neud, Nodulus.

Les neuds du serment, Articuli sarmentorum.

Les neuds d'vne esteule de blé, ou herbe, Genicula geniculorum.

Des neuds en forme de teste de clou, qui estoient semez & tissuz és chamarres de pourpre des Senateurs de Rome, Claui.

C'est le neud de la besoigne, Caput rei est hoc.

Le neud & point de la matiere, Cardo litis.

C'est le neud de la matiere, Quæstio in hoc vertitur. B.

Il a trouué la neud de la matiere, Hic mihi rem primus enucleasse videtur. B. ex Cic.

Tout le neud de la besoigne est en tes mains, & git en toy, Ad te solum summa rerum redit.

Le neud & poinct principal de la victoire git en cela, Summa victoriæ in eo constat.

Plein de neuds, Articulosus, Nodosus.

Qui est sans neuds, Enodis.

Noüer, Nodare.

Nouer les racines, Radices in nodum inflectere.

Le blé se nouë, It seges in articulos.

Noüer ensemblé, Connodare.

¶ L'herbe noüée, Carcinetron, Centinodia.

Noüement, Nexus, huius nexus,

Le noüement des arbres quand ils croissent, Excrescentium arborum articulatio.

Noüeux, Nodosus,

Neüement

Neüement & sans moyen, Protinus, .

Neuf

Neuf, Nouem.

Neuf fois, Nouies.

Ils ne retournent point sinon neuf mois apres, Non nisi nonis mensibus redeunt.

Le neufiesme iour apres que ce fut fait, Post nonum diem quàm id factum est.

Le neufieme nombre, Nouenarius numerus.

Neufiesmement, Nonò.

Neufaine, f. penac. Est le temps & espace de neuf iours, ainsi que Huictaine, de huit iours : mais on ne dit pas dans neufaine, comme on dit dans huictaine, Intra octo dies. On dit neantmoins la Neufaine pour le seruice qui est fait à vn trespassé, le neufiesme iour apres son decez, Nouendialia iusta. Et Neufaine l'acquit d'vn vœu qui est continué par neuf iours consequutifs, Nouendiale votum. Bud. Voti nouendialis luitio.

Neume

Neume, masc. penac. Mot particulier aux musiciens, est pur Grec, & signifie la desinence du chant tournoiant en la fin d'iceluy, afin que la voix du chantre ne s'arreste pas tout court & en sursaut, ains soit lentement & musicalement cessée xxxxx, qui vient de xxxxx, qui signifie auβi incliner & tendre en bas. Ainsi dit-on le chant est sans neume, comme il est chanté aux octaues de Pasques.

Neustrie

Neustrie, f. penac. Estoit anciennement vne partie de la Gaule erigée en Royaume, laquelle contenoit selon Monster liu. 2. de sa Cosmographie, tout le pais entre les riuieres de Meuse & de Loire, duquel Royaume Paris estoit la ville capitale. Ceux donc (dit-il audit lieu, & au 3. liu.) qui estiment que Neustrie est Westrich, s'abusent bien. Si font auβi ceux qui prennent Normandie pour Neustrie, iaçoit qu'elle ait esté vne partie d'icelle Neustrie.

Neutre

Neutre, m. penacut. Est ce qui n'est d'aucune de deux ou plusieurs parties, Expers. Et est mot grammatical dont i'ay souuent vsé aux verbes en ce Dictionaire. Car quant aux noms, le François ne reçoit gueres, ou point du tout ce genre-là ; Verbum neutrum, quod neque actionu neque passionu verbis quis meritò adnumeret. Neutre auβi entre deux ou plusieurs personnes, est celuy qui n'est pour l'vn ne pour l'autre, Qui in nullius se verba addixit.

Neutralité, f. acut. Est exemption ou fortraction de deux ou plusieurs parties, quand on ne participe au fait de nulle d'icelles. Mot frequent es traictez entre les Princes. Ainsi dit-on, Le Roy est en neutralité, Nutrius particeps, Vtriusque expers. Cic. in Orat. ad Brutum. c. Il n'est pour l'vn ne pour l'autre des Princes, traictans ensemble, ains neutre entre eux. L'energie de cette diction est issant du mot grammatical Latin, Neutrum ou Neutrius generis. Qui signifie n'estre du genre masculin ne feminin, ains d'vn genre qui n'a part auec nul de ces deux, ce que le mot Expers Latin importe.

Neutralizer, neutr. acut. Est ne se formaliser ne pour l'vn ne pour l'autre, Expertem esse, Neutrius esse participem.

Nevers

Nevers, Ville episcopale en France, Niuernum, olim Nouiodunum.

Niuernois, Niuernensis.

Nez

Nez, m. Nasus.

Qui a le nez rebouché contremont, comme les Mores, Resimus, Naso repando, Silus.

Qui a grand nez, Nasutus.

Oster le nez du visage, Denasare.

Vn faux nez, Nasus subdititius.

Haut nez, c'est vne phrase en venerie, par laquelle les veneurs entendent les naseaux espanis & ouuerts, appelans vn chien de haut nez, vn qui a les naseaux larges & ouuers, comme si vous disiez de excellent nez, car tels naseaux attirent plus de vent & sentiment de la beste que les autres.

N I

Ni

Vn Ni, Inficiatio. B.

Cela n'est point en ni, Non abnuitur.

Le defendeur debouté de ses defenses, & n'aura qu'vn ni, Reo eremodicii iudicato præcisa est intentionis recusatio, duntaxat salua inficiatione. B.

Niais

Niais, voyez Niez,

Nice

Nice, & paresseux, Segnis.

Niceté, Segnities.

Nice

Nice, nom propre de ville, Nicæa nicææ.

Nicher

Nicher, Cerchez Nid.

Nicotiane

Nicotiane, f. penac. Est vne espece d'herbe, de vertu admirable pour guarir toutes naurures, playes, vlceres, chancres, dartres, & autres tels accidents au corps humain, que Iean Nicot de Nimes Conseiller du Roy, & maistre des requestes de l'hostel dudit Seigneur, estant Ambassadeur de sa Maiesté Tres-chrestienne en Portugal, lequel a recueilli ce present Thresor ou Dictionaire de la langue Françoise, enuoya en France l'an mil cinq cens soixante. Dont toutes Prouinces de ce

28

Royaume ont esté engées & pevplées, à cause de quoy laditte herbe a obtenu & porté ledit nom de Nicotiane, pour de laquelle sçauoir l'histoire entiere, voyez le ch. 59. du li. 2. de la Maison rustique.

Nid

Nid d'oiseau, m. Nidus, Domus auium, Cunabula.

Vn petit nid, Nidulus.

Faire vn nid, Nidificare, Nidulari.

Prendre du nid, Nido detrahere.

Transposer ou transporter son nid, Nidum migrare.

Nicher, neutr. acut. Nidificare.

Le pic qui niche és arbres, Arborarius picus.

Niée

Niée de poulsins, f. penac. Pullities pullitiei.

Nielle

Nielle. f. penac. Vne maladie qui vient aux blez par trop d'humeur, Rubigo rubiginis.

¶ Nielle autrement nommée Poyurette, ou barbue, Melanthium, Papauer nigrum, Nigella, Gith.

Estre niellé & gasté du temps, Percuti sydere, Syderari.

Niepce

Niepce, Neptis.

La niepce de nostre nepueu, ou de nostre niepce, le tout en droicte ligne, Abneptis.

Nier

Nier, Negare, Abnuere, Diffiteri, Inficiari, Ire inficias, Recusare.

Aucunement nier ou presque, Subnegare.

Nier rondement quelque chose à aucun, Nier tout à trac, Luy couper la broche, Præcidere planè, Præcisè negare.

Ils nient qu'il y ait vn homme de bien, s'il n'est sage, Negant quenquam virum bonum esse nisi sapientem.

Ie ne nie pas que, &c. Non recuso quin, &c.

Nul ne nie cela, mais chacun le confesse, Venit in confessum ea res.

Il n'y a personne qui le nie, In confesso est, Constat inter omnes.

Il ne pourra nier, Causam haud dicere poterit. B.

Nier vn fait allegué par partie, Recusare. B.

Qui nie vne debte, Inficiator.

Ceux qui nient tout ce qu'on leur demande, Inficiatores. B.

Qui nie, Negatiuus.

On ne le nie pas, Non abnuitur.

Niant, Negans.

Niement, Negatio.

Niez

Niez, c'est l'oiseau qui est prins au nid, & qui ne fut onc à soy, Nidularia auis, c'est à dire qui n'a encores volé, & ne s'est encores emancipé de ses pere & mere, car s'il a volé, tant qu'il ait mué, il est appelé Sor, voyez Sor, & vient de Nidus Latin, & par ce aucuns l'escriuent Nieds. Et par metaphore se prent pour vn rude hebeté, Stolidus quasi nidularia simplicitate detentus. Aucuns veulent extraire ce mot du Grec xxxxx, id est, nouus. Encore disons-nous comme par ironie, Il est bien neuf, xxxxx, Sum iuuenis, iuueniliter & inconsultè ago. Nous disons Niezer, .

Niezete, Ruditas, Hebetudo nidularia.

Niezer, c'est faire acte de niez.

Nifler

Nifler, Mucum veluti resorbere.

Nigauld

Vn grand Nigauld.

Nige

Nige, nom propre d'homme, Nicetius. L'eglise sainct Nigé est en Lion.

Nigelle

Nigelle, Vne herbe appelée ainsi, Melanthium.

Nigromance

Nigromance, Necromantia.

Nigromantien, Necromanticus.

Nihil

Nihil (vt aiunt) & amplius non reuertatur, Postulatori abscissa spes impetrandi, Supplicanti abscissè negare quod flagitat, Præcidere spem impetrandi quod postulat, Vasis vinarij epistomium abscindere vel verutum, Luy couper la broche. B.

Mettre Nihil ou neant en beaucoup d'articles, ou de parties, Rayer beaucoup d'articles, Accessionum calculos per multos positos circuducere. B.

Articles rayez en tauxe de despens, ou esquels on a mis Nihil, Nomina expuncta, Calculi expuncti in ratione ineunda. B.

Nimbot

Nimbot, Nanus, Homuncio Homunculus, Homulus, Semihomo.

Nimes

Nimes, qu'aucuns escriuent Nismes sans propos, est vne ville en siege d'Euesché & establissement de siege presidial, chef de Seneschaussée, au pais du bas Languedoc, à cinq lieuës de la mer mediterranée, dont i'autheur de ces Commentaires & thresor de la langue Françoise est natis, Nemansus. Illustrée d'vne grande & admirable source & cuue de fontaine d'eauë tres-salubre, d'vn Amphiteatre du tout semblable à celuy de Verone, de temples antiques, d'vne Basilique d'ingenieuse & somptueuse structure, bastiment de l'Empereur Adrian, de grand nombre d'inscriptions antiques Hebraiques, Grecques & Latines, & d'autres antiquitez Romaines, recitées tant par Poldo Albenas auβi natif dudit lieu en liure exprez, que par Belle forest en sa Cosmographie, selon le memoire que l'autheur de cedit liure luy en donna lors qu'il dressoit laditre Cosmographie. Les villageois de la banlieuë disent Nemse, par apocope & syncope presque de mesmes voyeles que ceux qui disent Nismes. Anciennement fut ville capitale des Arecomiques en la Gaule auparauant dicte Brachata, & puis Narbonensis, comme disent tant Pompon. Mela liu. 12. c. 5. que Strabo lib. 4. qui dit que Nimes auoit vingt & quatre bourgs de son ressort, en quoy il la prefere à Narbone, & luy attribue maints beaux priuileges.


Nique

Nique, ou Niquet, Faire la nique ou niquet, se mocquer en haussant le menton promptement, Naso suspendere.

Ie n'en donnerois pas vn niquet, Non emam titiuilitio. Budæus ex Plaut.

Niqueter. Il n'y a que niqueter, c'est à dire, Il n'y a que redire ou reprendre ou mocquer en faisant le niquet.

Nisi

Nisi, Faire obliger sous nisi, ou sur peine de sentence d'excommuniment, Animas hominum pignerari stygiis nexibus. B.

Niueau

Niueau, m. acut. Est vn instrument à maçon, fait de deux petites trangles de bois longues d'vn pied & demi chacune, enchassées l'vne en l'autre au haut bout en anglet, au milieu duquel anglet sous la pointe d'iceluy y a vn trou par lequel passe vne ligne qui porte en son bas bout vn plomb en demi rond, plat par dessous. Lesquelles deux trangles sont trauersées à quatre doigts pres de leurs bas bouts d'vne autre petite trangle de pareille longueur, laquelle auec les deux autres dessusdictes fait vn triangle heteromices par l'endroit de laditte trangle trauersaine, laquelle a vne osche au fin milieu, & les autres deux trangles sont coupées en esgoust en leurs bas bouts, afin de les asseoir également sur le plain qu'on veut niueler. Et s'en sert ledit maçon quand il veut sçauoir si vne chose de sueil (res soli,) est à niueau, c. égale en assiete de couche, comme vn plancher, vn sueil de porte, vne assiette de fenestre (car il ne sert à mesurer de haut en bas, en quoy il se sert du plomb à ruyle, ou du plomb à chaas) Car ayant planté son niueau sur les deux bouts taillez en esgoust sur le champ. c. le couche qu'il veut niueler, si ladicte ligne pendant du trou dudit anglet, passe droict le long de ladicte osche, c'est signe que ledit plan est égal : & si ladicte ligne passe hors ladicte osche, c'est signe que le plain est plus bas du costé où laditte ligne foroche. Et sert auβi le dit Niueau d'esquierre par les deux trangles enchassées en l'anglet dessusdit, qui est pour sçauoir si le reste pendant, & le costé trauersant d'vn angle droict, sont chacun à droicte ligne, Molorthus, Libra, Libella, Perpendiculum.

Au niueau, Ad perpendiculum, Ad libellam.

Il est au niueau du font de la mer, Pari libra cum æquore maris est.

Regarder au niueau si vne place panche ou nom, Perlibrare.

Niueler, Librare, Perlibrare.

Niuellement, Libramentum.

Niueleur, Librator.

N O

Noble

Noble, Generosus, Nobilis.

Noble & excellent, Superbus.

Il se dit noble, A git se pro nobili. B. ex Suet.

Noble de trois lignées, Qui auum ciere proauúmque nobilem potest. B.

Noble de quatre degrez, ou de quatre generations, Nobilium abnepotes. B. ex Suet.

Noble & excellent en quelque chose que ce soit, soit bonne ou mauuaise, Nobilis.

Nobles & de grande reputation en leur païs, Domi nobiles.

Fort noble. Pernobilis.

Noble terre, Terra antiqua.

Vn noble à la rose, Rosatus, Nobilis rosatus. B.

Vn noble Edouard, Eduardus Nobilis, Eduardeus. B.

Noblement, Nobiliter.

Chose tenuë noblement, Vn fief, Fundus clientelaris. B.

Noblesse, Nobilitas.

Releuer d'auoir fait chose derogeant à noblesse, Natalibus restituere. Budæus.

Nocher

Nocher, Nauta.

Nocturne

Nocturne vision, Visus nocturni.

Nœl

Nœl, ou Nouel, per aphæresim canunt Galli, pro Emmanuel, id est, Nobiscum Deus.

Noier

Noier en l'eauë, Submergere.

Noier & enuelopper quelqu vn iusques à le faire mourir meschamment, Mergere vltimis suppliciis.

Noié. Submersus, Obrutus aquis.

Estre noié en deb es, Mergi, vel obrui ære alieno.

Noleage, m. penac. Est le loyer d'vn nauire pour y auoir nauigé, ou fait porter des marchandises ou autres choses, Naulum. Iuuenal Sat. 8. duquel mot il est tiré. L'Italien approche plus le latin, disant Nolo, & l'Espagnol Nolito. Car noleage est terminaison Françoise, comme chariage amenage. Le François dit auβi Fret, ainsi que l'Espagnol Frete. m. pen. Et Flete & Fletar & Fretar vna nao. voyez Freter.

Noion

Noion, ville Episcopale en Picardie, Nouiodunum.

Noir

Noir, mas. Ores est adiectif, comme, Vn homme noir, Homo niger. Il vient de Niger Latin, dont l'Espagnol approche plus disant : Negro, & l'Italien encore disant, Nero. Ores est substantif, selon ce on dit, Le noir, en venerie, pour les bestes noires, comme Sangliers, dont l'opposite est fauue ou rous, comme sont cerfs, biches, daims, cheureulx. Fouillous parlant des chiens de sainct Hubert, Les Limiers en sortent bons, principalement pour le noir.

¶ Bestes noires sont sangliers, voyez Fauue.

Aucunement noir ou Noirastre, Obater, Subniger.

Fort noir, Obniger, Perniger.

Deuenir noir, Nigrere, Nigrescere, Nigrefieri.

Estre quelque peu noir, Retirer sur le noir, Nigricare.

Faire noir, Nigrefacere.

Vne herbe que les enfans appellent des noirs cappets, Lonchitis, quæ & Xiphion.

Noirastre, Infuscatus.

Noiret, ou Noiraut, Nigellus.

Noireté, Nigredo, Nigritudo, Nigrities, Nigritia, Nigror.

Noircir, Nigrare, Denigrare. Infuscare.

Se noircir comme plomb, Liuorem contrahere.

Noirci, Atratus.

Noircissure ou Noirceur, Atror, Nigredo, Nigritudo, Nigrities, Nigritia, Nigror, Atritas.

Noise

Noise, f. penac. Tantost signifie debat, contens, querele, Altercatio, Concertatio, Contentio, Dissidium, Iurgium, Adiurgium, Lis, Litigium, Præcertatio, Rixa, Velitatio xxxxx, contentio, xxxxx, contendo, xxxxx, id est seditionem moueo. Tantost bruit & tabut, comme en Maugist : Mais ils ne furent gueres loing qu'ils ouyrent la noise & le cri des cheuaux, Strepitum ac hinnitum equorum.

Noise qui se fait entre plusieurs personnes, Turba.

Noises suruiennent & s'engendrent, Nascuntur dissidiæ.

Auoir noise & debat auec aucun, Concertare cum aliquo verbis, Litibus cum aliquo agere, Verba cum aliquo commutare, Litigare, Litem habere cum aliquo, Rixari, Iurgia & rixam committere.

Il a noise mortelle auec Pompée, Capitali o lio à Q Pompeio dissidet.

Ils ont noise & debat entre eux, Rixantur inter se.

Les ours qui sont cruels n'ont point de noise ensemble, Sæuis inter se conuenit vrsis.

Ils auoient continuelle noise & debat entre eux, Ii perpetuas controuersias inter le habebant.

Il y eut de la noise & courroux d'vn costé & d'autre, Ad inimicitias res venisset.

Qui a noise & debat contre vn autre Litigator.

Qui ont noise & debat l'vn à l'autre, Velites.

Appaiser vne noise, Conferre seditionem in tranquillum, Rixam dirimere. Controuersiam minuere, Componere litem.

Pendant que cette noise s'appaise, Dum hæ consilescunt turbæ.

Ie te cognoy estre fascheux & qui ne demande que noise, Nodi re hominem molestum, quíve amas litigium.

Esmouuoir noise, Litigium inter aliquos contrahere, Bellicu canere.

Faire noise, Lites facere, Lites serere, Certamen contrahere, Constrepere, Pugnæ aliquid ædere.

Faisant semblant d'auoir noise, Specie rixæ.

Se garder de noises, Iurgiis abstinere.

Mettre noise entre quelques gens, Certamen facere, Aliquos inter se committere.

Pourquoy mettons nous noise entre les Senateurs & le menu peuple ? Quid patrum & plebis certamen facimus ?

Porte hors d'ici tes noises, si tu es sage, Aufer hinc iurgium, si sapias.

Qui seme noise, Sator litis.

Qui prend volontiers noise & debat, Iurgiosus, Rixosus.

Semer noises, Certamina serere cum aliquibus.

Sans noise, Placidè.

Noiser, Altercari, Lites cum aliquo habere, Iurgare, Rixari, Litigare.

Gens noiseux & mal-faisans, Litigiosi & nocentes, Iurgiosi, Rixosi.

Noisif & quereleux, Discordiosus.

Noisif & guerroyant, Concertatorium genus orationis.

Noix

Noix, Nux iuglans.

Vne noix, ou noyer, Iuglans iuglandis, Nux basilica siue Regia, Nux persica.

Noix qui ne vaut rien, Cassa nux, Vitiosa nux.

Ioüer aux noix, Ludere nucibus. Catul.

Noix de galle, Galla.

Noix de pin, Nux pinea.

Vne sorte de noix qui a la coquille tendre, Mollusca.

Vne sorte de noix que les Apoticaires appellent Phisticorum, Pistacium.

Qui est d'vne noix, Nuceus.

Noix muscade, ou muguette, Moschocaryon.

Noix d'Inde, Nux Indica.

¶ La noix d'vne arbaleste, Astragalus arcubalistæ, in cuius canaliculo spiculum locatur. B.

Noisette ou Noisille, f. penacut. Auellana, Nux pontica, Nux Prænestina, voyez Auelaine.

Noisetier, ou Noisillier, Corylus.

Vn nour, Iuglans.

Vn vieil noier, Nux annosa. Iuuenal.

Vn lieu planté de noiers, ou noisetiers, Nucetum.

Nom

Nom. m. C'est le mot de chasque chose par lequel en parlant ou escriuant, elle est entenduë, Nomen, Vocabulum.


Le nom propre d'vn chacun qu'on met deuant le surnom, comme Iean Pierre, Prænomen.

Le nom de la maison dont on est, Agnomen.

Noms de familles appartenans a toute vne race, Gentilitia nomina.

Nom d'herbe incertain, Vagum nomen herbæ.

Vn nom qui n'est point prise, Nomen obscurum, vel ignobile.

Vray & propre nom, Germanum nomen, Nomen solidum.

Le nom ancien ne leur a point duré. Non illis prisca illa durauit appellatio.

Quand le haut nom de nos ancestres nous charge & impose necessité de bien faire. Onerari imaginibus,

Quand deux noms sont fort semblables, tellement qu'on prend l'vn pour l'autre, Vicinitas nominis.

Gens de grana nom, Magna nomina. Plin. Iunior.

Homme d'arme de nom seulement, Imaginatius miles.

Qui a deux noms, Binomius.

¶ Les nom, & debtes, Nomina.

¶ Appeler aucun par son nom, Appellare nominatim aliquem.

Il a appelé autresfois tous ses gens de guerre par leurs noms, Omnibus in exercitu suo militibus nomina reddidit.

A cause qu'ils auoient nom l'vn comme l'autre, ils ont mis cela en doubte, Communicatione nominum in ambiguo fecere illud.

Elles ont le nom du païs, Patriæ nomen obtinent.

Bailler nom à aucun, Nominare, Dicere nomen, Nomen facere, Imponere nomen alicui, Aliquem vocare, Nomen alicui indere.

Quel autre nom te sçauroy-ie bailler plus seant ? Quem te appellem ?

Bailler nom à quelque chose, Denominare, Nomen alicui rei dare, Notare res nominibus nouis.

Bailler son nom, & se faire enrooller, Nomen profiteri.

Qui leur baillent vn nom plus doux & moins aigre, Qui leuiore nomine appellant.

Bailler les noms & surnoms par escrit & declaration, Edere nomina.

Changer son nom, Nomen sibi adoptare, Nomen commutare, Transnominare.

Vous auez changé de noms l'vn à l'autre, Nomina inter vos permutastis.

Dire & declarer son nom, Edere nomen.

Di moy ton nom, Loquere mihi nomen tuum, Nomen tuum memora mihi.

Donner vn nom, Appellare nomen.

Varro a escrit le nom de cestuy-ci, disant qu'il s'appeloit Strabo, Huic nomen M. Varro reddidit Strabonem vocatum.

Mettre les noms par escrit de ceux qui ont fait quelque chose, Edere aliquos.

Quand le magistrat mettoit tous les noms des parties dedans vne vrne, pour iceux meslez mettre hors, & les despescher selon l'ordre qu'il sortoient, Dicas sortiri.

Porter le nom de la maison & famille d'aucun. Nomen alicuius ferre.

Gentils-hommes qui portent mesme nom, & mesmes armes, & desquels les ancestres n'ont iamais esté de condition seruile, Gentiles.

Qui portent le nom de leurs maistres qui les ont affranchiz, Gentiles dominorum suorum.

Ie taime pource que tu portes mon nom, Tu mihi gentilitate commendatus es. B.

Prendre nom de quelque chose, Nomen ère aliqua trahere.

Prendre le nom, Nomen accipere.

Prendre vn nom, & se l'imposer, Induere sibi nomen aliquod.

Vous auez prins le nom l'vn de l'autre, Nomina inter vos permutastis.

Il a prins son nom de cestuy-là, Ab illo nomen suum mutuatus est.

Retenir le nom de loy, Nomen legum tenere.

Cette herbe retient le nom du lieu, Custodit nomen loci hæc herb.

Salue-le en mon nom, Verbis meis salutem ei adscribito.

¶ Ceux qui sçauoient le nom d'vn chacun & seruoient d'aduertir les poursuiuans, lors qu'ils alloient soliciter à faire leur brigue pour sçauoir nommer vn chacun par son nom. Nomenclatores.

Venir quand on nous appelle par nostre nom, Venire ad nomen.

Nomme m'en vn seulement, Tu n'en sçaurois nommer vn qui sit iamais vn pareil cas, Cedo mihi vnum, Vnum mihi cedo authorem tui facti, Vnius profer exemplum. B. ex Cic.

Il prestoit son nom, Adumbratus erat in hac causa, Commodabat nomen, In speciem adumbrabat nomen suum, Personam suam interponebat. B.

Celuy qui preste son nom pour plaider contre vn autre, Litigator in causa adumbratus. B.

Emprunter le nom d'vn priuilegié pour faire renuoyer la cause en vertu de son commit imus, Interposito nomine controuersiam adumbrare, indéque eximij iuris occasionem mutuari ad fori translationem. B.

Vn nom emprunté Nomen mutuatitium & adumbratum. B.

Procez esquels on emprunte le nom d'autruy, Causæ adumbratæ & personatæ B.

S'aider du nom de quelqu'vn, Interposer vn tiers In speciem adumbrare nomen alterius, Interponere personam alterius. B. Aider de son nom à vn tiers, Luy prester son nom, Nomen suum commodare, Interponere personam suam. B.

Nombles

Nombles d'vn sanglier.

Nombre

Nombre, Numerus.

Ils estoient vn bon nombre, Aliquam multi erant, Bene multi.

Accomplir le nombre, Numerum explere.

En comptant le nombre des poëtes, on n'y met pas seulement Homere, mais auβi Sophocle, Non in poëtis Homero soli locus est, sed & Sophocli.

Debouter du nombre des citoiens, A vel è numero ciuium segregare.

Deuenir en petit nombre, Rarescere.

Estre au nombre des iuges de quelqu'vn, Sedere iudicem in aliquem.

Tu n'estois pas du nombre, Non eras in eo albo.

Nous auons esté en grand nombre, iusques à deux cens, Frequentes fuimus ad ducentos.

Qui est en grand nombre, Numerosus.

Estre plus en nombre, Vincere numero.

Du nombre desquels ie suis, Quo in numero ego sum.

Estre mis au nombre des mieux estimez, Peruenire ad primos.

Il se monstre sans qu'il y ait nombre certain & arresté, Demonstratur, nec abscissè.

Si le nombre n'estoit rond & entier, Si ad numerum non essent.

Pour quoy le Preteur te fit-il du nombre de ses conseilliers, & assesseurs ? Cur Prætor te in consilium vocauit ?

Mettre au nobre des Dieux, Describere in deos, In deorum numero collocare, Referre in deos.

Mettre au nombre des iuges, In selectos iudices referre.

N'estre pas en nombre suffisant pour iuger, Petite compagnie de iuges, Cosilij infrequentia. B.

Vn grand nombre de procez, Litium ilias. B.

Gens qui ne seruent que d'espies & de nombre au iugement des procez, Non tam causarum iudices, quàm arbitri & spectatores numerum tantùm augentes. B.

Pource qu'ils estoient trop petit nombre, Per infrequentiam. Bud. ex Liuio.

Mettre quelqu'vn au nombre des Senateurs, In Senatum aliquem legere.

Mets moy du nombre, Adscribe, vel refer me in numerum.

Lequel on ne daigneroit mettre au nombre des hommes, Nullo numero homo.

Receuoir aucun au nombre de ses amis & familiers, Recipere aliquem in necessitudinem.

Quand on ne sçait point le nombre de quelque chose, Innumerabilitas.

Le dommage est plus grand que pour le nombre, Multiplex quàm pro numero damnum est.

Quelque nombre, Aliquot.

Sans nombre, Innumerus.

Nombrer, Numerare, Annumerare, Dinumerare, Enumerare, Numerum inire, vel referre, Comprehendere aliquid numero.

Nombrer & conter vn grand nombre d'argent à aucun, Dinumerare pecuniam.

Entre lesquels on nomme Chalcis, Quo in numero Chalcis accipitur.

Qu'on peut nombrer, Numerabilis.

Qu'on ne peut nombrer, Innumerabilis, Innumerus.

Qu'on ne peut nombrer tant est le nombre grand, Inexputabilis.

Qu'on ne sçauroit nombrer, Supra numerum.

L'art de nombrer Arithmeticè.

Nombré. Numeratus.

Nombrement, Dinumeratio.

Nombreux, Numerosus.

Nombreuses loix Carmina, Versus. Ronsard.

Nombril

Le Nombril, Vmbilicus.

Toute celle grande partie de l'homme où est situé le nombril, contenant tous les intestins, Abdomen.


Fait en façon d'vn nombril, Vmbilicatus.

Herbe nommée Le nombril de Venus, Cotyledon.

Nommer

Nommer aucun, parler, ou faire mention de luy, Attingere aliquem.

Nommer & bailler nom à aucun, Dicere nomen alicui, Nominare, Denominare, Nomen ei facere.

Nommer & mettre par escrit le nom de ceux qui ont fait quelque chose, Edere aliquos.

Nommer celuy qu'on veut constituer en dignité & pouruoir en quelque estat, Nominare, Prodere.

Nommer & créer aucun dictateur, Dictatorem dicere, Renuntiare.

Nommer par signes, Nutu & significatione appellare.

Nommer quelqu'vn sur les fons, Prodere nomen eius qui baptizatur, in lustrali lauacro nuncupare, vel nomine donare.

Estre le premier nommé, Nomenclaturæ primatum obtinere. B.

Nomméement, Nominatim.

Nomméement declarer, Specifier, Præcidere. B.

Nominatif, m. acut. Est le premier des six cas, par lesquels les noms, pronoms, & participes sont declînez, Nominatiuus, voyez Ablatif.

Nomination, Nominatio, Nomenclatio, Nomenclatura.

Nommer

Nommer, Nomméement, Nomination, Cerchez Nom.

Nompareil

Nompareil, ou Nompair, qui n'a point de pareil, Cui nemo par.

Nompareillement, Eximiè, Excellenter. Excellemment en grand maniere.

Non

Non, Non.

C'est fait de moy. S. non, non aye bon courage, Perij. S. Quintu animo bono es.

Non autrement, Non secus.

Non pas tout, Nec tu omnia.

Non plus, Nihilo magis.

Non plus songeoy-ie que, &c. Non magis somniabam, quàm, &c.

Non plus proufiteras-tu que si, &c. Nihilo plus agas, quàm si, & cæt.

On ne nous escrit non plus que si l'Asie estoit fermée, Tanquàm si clausa sit Asia, sic nihil perfertur ad nos.

Non point tant seulement à cause dé l'antiquité, Non vetustatis modò gratia.

Non point deuant la nouuelle Lune, Non ante lunam nouam.

Non pourtant, c'est toutesfois, ce nonobstant, neantmoins, Nihilominus tamen. Les anciens en vsoient souuent, comme, Non pourtant, n'abandonneray l'alliance du Roy.

Non sans cause, Non iniuria, Non abs re.

Non seulement, Nec modò, Nedum, Non solùm, Non tantùm.

Non seulement les guerres de nostre païs, mais auβi celles des estranges, No domestica solùm, sed etiam externa bella.

Non seulement il me semble que mes faits sont auβi grans que ceux des empereurs, mais auβi ma fortune, Imperatorum non modò res gestas non antepono meis sed ne fortunam quidem ipsam.

Non seulement n'a pas esté trouuée mauuaise, ains contraire, Non modò non inuidiosa, sed etiam popularis.

Non seulement pource que ce fut vne femme qui la fit, mais auβi pource qu'elle est bien faicte, Oratio Q. Hortensii filiæ apud Triumuiros habita legitur, non tantum in sexus honorem.

Non seulement ie te voudroy prester argent, mais auβi espandre mon sang pour toy, Funderem pro te sanguinem, nedum tibi pecuniam crederem.

Non seulement franchement admonester, mais, &c. Non modò apertè monere, sed, &c.

I'espandroy mon sang pour toy, non seulement mon argent, Funderem pro te sanguinem, nedum pecuniam.

Nonmie, est vn aduerbe negatif composé de Non, & Mie, & nie plus fermement que le simple Non. Il semble estre dit à l'imitation de des Grecs, lesquels ainsi que les François nient plus auec deux negatiues qu'auec vne seule, Nequaquam, voyez Mie.

Nonain

Nonain, voyez Nonnain.

Nonain

Nonain f. penac. dissyll. Est vne fille, laquelle moyennant le vau de chasteté, poureté, & autres à tel cas requis, est voilée auec plusieurs ceremonies par l'Abbesse du Monastere, auquel elle promet & doit tenir closture & vie religieuse à part, & sequestrée des personnes du siecle. On l'appelle auβi None, comme qui diroit Monain & Mone Dont le terme Latinisé, Monialis nous aduertit, car tous trois

viennent de Monas, qui signifie vnité, & est nombre de solitude, comme tous les autres nombres sont de societé & compagnie, dont vient xxxxx, qui signifie seul, & solitaire, & xxxxx, qui veut dire herberger & viure seul, ainsi que celuy qui habite en solitude. Laquelle solitude est entendué à cause du lieu où elle fait & accomplit son vœu & saincte promesse (qui estoit anciennement & deuroit estre en contrée & assiete champestre arriere des villes & bourgs, & solitaire, pour ne voir ce pourquoy la Nonain peut rebourser de cœur & auoir regard au monde qu'elle a quitté, & par ce moyen estre plus affectée & encline à la poursuite de sa saincte vie) & non à cause de la compagnie, veu qu'en vn monastere les Nonains sont ordinairement en grand nombre, Monacha. Car quand à l'appeler Sacra, & Consecrata virgó, Tels mots ne font estat si n'est de la ceremonie obseruée quand elle est renduë religieuse. Elle est auβi appelée Religieuse, qui est vn mot lequel comprend & le lieu & le vœu, & l'habit & l'exercice de religion, ausquels la Nonain s'est appliquée. Il y en a de maints & diuers ordres, habits & reigles dissemblables.

None, f. penac. Signifie ores vne Nonain, & ores l'heure Canonique qui se dit enuiron midi. Selon ce on dit, Prime, Tierce, Sixte, & None, chacune desdictes heures distinguée par temps, Hymnes, Pseaumes, & autres choses. Lesquelles heures sont dictes entre Matines & vespres, Nona. L'Italien dit auβi La Nona. pour la haute heure du iour en laquelle le Soleil eschauffe le plus, parce que telle heure canonique se dit communéement à telle heure du iour.

Heure de nonne. Hora nona diei naturalis.

Nonante

Nonante, Nonaginta.

Nonantefois, Nonagies.

Qui est en nonante manieres, ou sortes, Nongecuplex.

Nonante fois autant, Nonagecuplus.

La nonantieme, Nonagesimus.

Qui a nonante ans, Nonagenarius.

Nonante & neuf, Vndecentum.

Noncer

Noncer à aucun quelque chose, Nuntiare.

Nonchalant

Nonchalant, Indiligens, Iners, Negligens, Oscitans, xxxxx, id est, ignauus & piger, xxxxx, non curare, negligere aut morari & tardari, Securus, Parum efficax homo.

Estre nonchalant de quelque chose Negligere.

Il est trop nonchalant de son proufit, Ab re est remissior. B.

Faire nonchalant, Inertiam alicui afferre.

Nonchalamment, Indiligenter, Oscitanter, Segniter.

Nonchalance, Indiligentia, Negligentia, Segnities, Acedia, .

Nonchalance, quand vne personne ne se soucie de rien, Oscitatio.

Nonchalance qui fait les gens tardifs, Sera segnities.

Ne dy point que ç'a esté ma nonchalance, Ne adscribas mihi negligentiam.

Qui sont d'vne merueilleuse & estrange nonchalance, Singulari segnitia præditi.

Nonpourtant

Nonpourtant, acut. Composé de trois entiers, signifie Neantmoins, Claude Seyssel au liu. 3. ch. 9. de Thucide : Et nonpourtant il est conuenable, Nihilominus expedit.

Nonprix

Nonprix, acut. (Qu'on deust escrire Nomprix à cause de la reigle d'ortographe, quand la lettre n, est suiuie en mesme mot des lettres b, m, ou p,) est autant que Non iuste prix : Car il est composé de Non & Prix, voyez Neantprix.

Nopces

Nopces, Nuptiæ.

Nopces malheureuses & detestables, Funestæ nuptiæ.

Faire nopces, Nuptias conficere.

Nopces qui se font à bon escient, Nuptiæ veræ.

Nopces asseurées, Firmæ nuptiæ.

Nopces qui ne sont point de tenuë, Infirmæ nuptiæ.

Nopces qui sont contre droit, & esquelles les loix & solennitez de mariage n'ont esté gardées & obseruées, Nuptiæ innuptæ.

Semondre aux nopces, Ad nuptias vocare.

Vn banquet de nopces, Nuptialis cœna.

Arrester iour pour faire nopces, Diem dicere nuptiis.

Ce iour est prins pour les nopces, Hic nuptiis dictus est dies.

Que ie ne retarde moy-mesme mes nopces, Ne mora meis nuptiis egomet siem.

Certaine solennité vsitée anciennement és nopces de ceux qui pretendoyent les enfans issans du mariage venir à la dignité sacerdotale, Confarreatio.

Norden

Norden, ou North, voyez Septentrion.

Nore

Nore, Nurus. Ma nore est la femme de mon fils. autrement Ma bru, & vient dudit Latin Nurus.

Normandie

Normandie, f penac. Est vne Prouince de France, qui fait le cul de sac du costé de la mer de Nort, dont elle prent le nom. Ores Duché & l'vn des membres signalez de la Couronne, numereuse eu grosses villes & bourgs, plantureuse & abondante en tous viures, peuplée d'hommes grands & esclamez, & assortie de si grande quantité de bons pastis, qu'en grosse & moyenne chair elle est la pouruoyeuse des pais ses circonuoisins. Le mot est deriué de cetuy Nortman, si qu'il le faudroit escrire Nortmannie, c'est à dire païs ou contrée, où ceux qui sont du Nort font leur demeure. Mais le François addoucit le premier dont cedit mot est composé, & au dernier change la lettre N posterieure en D. tout ainsi qu'il fait en Banderole de Bannerole. Anciennement cette prouince cy estoit partie de Neustrie, & non toute la Neustrie, ainsi que Nicole cuide, & dit en maint endroit de ses Annales ; & nullement VVestrich, comme sans propos ne raison estime l'auteur de l'histoire de Normandie. Car le mot VVestrich est significatif du Ponent qui fait vn quadrant du globe du monde distinct de celuy du Nort. Parquoy s'abuse grandement le dit Historien de Normandie. voyez Neustrie.

Norman m. acut. Est celuy qui est originaire du pays de Normandie. On le deust escrire Nortman, selon ce qu'escrit le chroniqueur de Normandie en ces termes, Par ce que le Roy Charles le simple ne mettoit nul remede à la defense de son Royaume, Rou estant venu à Roüen assit en ce lieu son principal demeure & refuge. Et pour ce que Rou & ses gens estoient venus de Dennemarche, qui sont les parties vers le Nort, les appelerent les gens du pais & d'ailleurs Nortmans, c'est a dire hommes du Nort. Car Man en langage d'Alemagne & de Dennemarche est à dire en François homme. Et pour cette cause a esté depuis le païs appelé Normandie, qui auparauant estoit appelé Neustrie. Si ledit chroniqueur se fust teu à tant, il n'eust pas du tout mal dit, veu que la Normandie est partie de la Neustrie, mais adioustant, ou VVestrich, il a grandement erré, voyez Neustrie & Normandie.

Nostre

Nostre, Noster.

Cetuy nostre ne sçauoit qu'il deuoit faire, Noster quid ageret nesciebat.

Il est tout nostre, Totus noster est.

Ils mangent souuent du nostre, De nostro sæpe edunt.

Notable

Notable, Notabilis, Insignis.

Notablement, Notabiliter, Insigniter.

Notaire

Notaire, Perscriptor, Grammateus.

Notaire ou autre qui reçoit & escrit vn testament, Testamentarius.


Celuy qui reçoit l'instrument, & redige par escrit les conuentions des contractans, que nous appelons auiourd'huy Notaire, Perscriptor.

Notaires, Perscriptores pactorum. B.

Les notaires & secretaires du Roy, Amanuenses regij, B.

Les quatre notaires & secretaires de la Cour, Amanuenses Curiæ quatuor, Quator viri à secretis Curiæ. B.

Notamment

Notamment.

Noter

Noter, Notare, Annotare, Insignire.

Noter & marquer tacitement, ou reprendre couuertement, Subnotare.

Qui note, marque, & prend garde à quelque chose, Annotator.

Cela fait bien à noter, Et sanè hic quoque in conditionibus deligendis ponendus est calculus. B. ex Plin. iun.

Estre noté, Notari ignominia.

Vne note & marque, Nota.

La note & marque des Censeurs, quand ils reprenoient les vices d'aucun, Notatio, Censoria.

Qui n'a point de note, Integri status homo, Integra persona. Bud. ex Paulo & Vlp.

Reseruer de n'encourir note d'infamie. Adimere ignominiæ notam, additamento clausulæ receptitiæ. B.

Sauuer l'honneur du condamné, par cette clause commune, Sans encourir note d'infamie, Notæ stigmaticæ eximere vel notæ ab ignominiosa actione inurendæ, & gratiam facere ignominiæ asseclæ iudicij infamantis. B.

Notice

Notice, Notitia.

Notifier

Notifier, C'est faire à sçauoir à aucun quelque chose auoir esté faicte, come, Le vassal est tenu notifier ses offres au seigneur feodal ou à l'vn de ses officiers, Notum facere. Dont e mot est composé, id est Certiorem facere patronum se præsto officiis clientelaribus præstandis fuisse.

Notoire

Notoire, com. gen. penac. Notorius.

La chose est toute notoire, Manifestaria res est.

Notoirement, aduerb. acut. Manifestè, Manifestò.

Nou

A Nou, Natando, Natatu.

Nouailleux

Nouailleux, plein de neuds, Nodosus.

Nouales

Nouales, f. penacut. plur. num. Sont friches n'agueres reduictes en labour, Noualia. Virg. 1. Eclog.

Noüel

Noüel, voyez Nœl.

Nouembre

Nouembre, m. penac. Mensis Nouember.

Noüer

Noüer, Noüement, Cerchez Neud.

Nourrir

Nourrir, act. pen. Nutrire, Adnutrire, Enutrire, Innutrire, Cibare, Educare, Educere, Alere, Exhibere, Tollere, Sustollere, Tolerare, Fouere, Nutricare.

Nourrir son enfant, Attollere partum.

Nourrir & entretenir, Alere.

Se nourrir à peine, Tolerare sese. B.

Nourrir petitement sans grand estat, Cultu humili aliquem educare.

Bailler & faire nourrir à chaque mere son faon, Submittere fœtum matribus.

Nourrir & entretenir la malice d'aucun par dons, Malitiam præmiis exercere.

Qui nourrit, Altor, Educator.

Vn homme qui se nourrit en procez, qui aime fort à plaider, Homo litiu alumnus. B.

Qui est nourri, Altus, Nutritus.

Toute beste qu'on a nourri pour engraisser, Altilis.

Nourrir à rien faire, Alumnus otij. B.

Nourrir à la guerre, Alumnus belli. B.

Il est nourri à cela, Ita natus est, Ita educatus est. B.

Nourri en practique, Bon praticien, Homo fori alumnus. B.

Nourri au labeur & trauail, Alumnus laboris. B.

Nourrisseur, Nutritor.

Nourrissier, Nutritius.

Nourrisse, ou Nourrice, Nutrix, Educatrix.

Il faut qu'vne nourrisse baille plus d'abandon qu'vne mere, Nutricem indulgentiorem esse quàm matrem sæpe conuenit.

Chose fort nourrissante, Alibilis.

Vn nourrisson, m. acut. Alumnus. C'est l'enfant baillé à nourrice.

Nourriture, f. penac. Signifie proprement ce qu'estant pris par la bouche nourrit l'homme, ou la beste, Nutrimentum alimonia. Selon ce on dit, Cette viande est de bonne nourriture, Laudabilis nutrimenti cibus est hic, Boni succi. Il se prend auβi pour toute sorte de bestes qu'on nourrit. Et selon ce on dit que le proufit du laboureur est de faire force nourritures, Bene pascere. Comme disoit Caton, Pecudum pascuarum numero abundare. Aucir beaucoup de nourriture, Pecudum greges permultos possidere. Les Grecs en cette signification, par mesme energie du mot appellent xxxxx, ce que les Latins Pecus, qui signifie toutes sortes de bestes qui sous garde d'homme paissent sur la terre.

Nourriture ordinaire, Conuictus.

La nourriture qu'on baille aux bestes sans le grain, Pabulum.

Auoir faute de nourriture, Alimento deficere.

Prendre nourriture, Frui, Adolescere.

Appartenant à nourritures & viures, Cibarius.

La racine prend nourriture de l'humeur, Radix capit alimentum humoris.

¶ Nourriture, Sub. suum : Porculatio. B. ex Varrone.

Nourriture forte à esleuer, Ægra porculatio & difficilis. B.

Nourritures de poulailles & autres oiseaux, Ornithorophia. Bud. ex Columel.

Nourrissement, Educatio, Nutritus huius nutritus, Nutricatio, Nutricatus, huius nutricatus.

Nous

Nous, Nos.

Entre nous, Inter nos.

Nous-mesmes, Nosmetipsi.

Il nous en souuient de nous-mesmes, encores que tu ne nous en aduertisses point, Si non moneas, nosmet meminimus.

Ie veux ici demander, si nous ne sommes pas nous-mesmes, ou si nous sommes d'autres, Perscrutari hic volo, nos nostri, an alieni simus.

Nouueau

Nouueau, Il vient de Nouellus. Nouus, Recens.

Nouueau & nouuellement fait, Rudis.

Fruict nouueau, Crastinus fructus.

Nouueau à la pratique, Tyro vsu forensi atque exercitatione.

Tout nouueau, Nouitius.

Emprunté & prins d'ailleurs, qui n'est pas nouueau, Translatitius.

¶ De nouueau, d'vne maniere nouuelle, contre l'vsage accoustumé, Nouè.

Nouuellement, & de nouueau, Nouiter.

Renouueler quelque chose, & la faire de nouueau, Nouare.

Il le faut faire de nouueau, De integro atque ampliùs faciendum est. Liu. lib. 23.

Faire quelque chose tout de nouueau, ou de rechef, Ex vel de integro facere, siue agere.

Faire quelque chose de nouueau, que personne n'a encore fait, Nullo exemplo aliquid facere.

Tu ne fais rien de nouueau de quoy on se doiue esmerueiller, Non mirum facis.

N'est-il rien auiourd'huy aduenu de nouueau ? Num quid processit hodie ?

Nouuelet, Nouellus.

Nouuelle Nuntius, Nuntium.

Bonne nouuelle, Euangelium, Bonus nuntius.

Vous me dictes bonnes nouuelles Bene herclè denuntias.

Nouuelles plaisantes, Lepidum nuntium.

Nouuelles incertaines, Dubij rumores.

Apporter nouuelle, Nuntium afferre.

Apporter certaines nouuelles, Compertum afferre.

On nous a apporté nouuelles, que, &c. Nuntiatum est nobis Cæsarem, & cæt.

Receuoir nouuelles, Nuntium accipere.

Le fait de dire ou porter quelque nouuelle, Nuntiatio.

Il n'en est plus de nouuelle, tout est refroidi, Res refrixit. Budæus ex Terent.

Il n'en est plus de nouuelles Fuit ista responsio quondam. B.

Il ne sera iamais nouuelle de cette question, Eam quæstionem opprimet extinguétque. B.

Enuoyer si loing qu'on n'en oye iamais nouuelles, Vltra famam ablegare, vel amandare, B. ex Plin.

Mauuaises nouuelles, Aduersi nuntij, Tristes nuntij. B.

Porteur ou rapporteur de mauuaises nouuelles, Obnuntiator. B.

Qui apporte bonnes nouuelles, Euangelus. B.

Rapporteur ou controuueur de fausses nouuelles, Pseudangelus, Vanus nuntius. B.

Faiseur de nouuelles, Famigerator. B.

Vieilles nouuelles, Obsoleti nuntij B.

Ils ont apporte les nouuelles que Cesar alloit à Capuë, Attulerunt, Cæsarem iter habere Capuam.

Annoncer à quelqu'vn hastiuement quelques nouuelles, Nuntium alicui incutere.

Porter nouuelles, Nuntiare, Perferre nuntium, Deferre nuntium.

Dire nouuelles, Nuntiare, Renuntiare.

Dire des nouuelles du pais loingtain, Elonginquo annuntiare.

Auoir & ouir nouuelles, Audire nuntium ex aliquo loco.

Si tu as aucunes nouuelles des affaires publiques, mande-le moy, Tu siquid pragmaticum habes, scribe.

Ouir vne nouuelle sans sçauoir qui l'a apportée, Sine capite aliquid audire.

Il est venu nouuelle que, &c. ou Les nouuelles sont venuëes qué, &c. Venit nuntius, Affertur.

Les nouuelles sont venuës & lettres que, &c. Nuntij & literæ afferuntur de bello à Parthis, &c.

On ne sçait dont viennent ces nouuelles, Hæc vox sine capite manauit. B. ex Cic.

Ces nouuelles ouves, Allatis his nuntiis.

Chose grande & de nouuelle façon, Nouum.

Ce n'est pas chose nouuelle, Veterem & obsoletam viam ingressi sut. B. ex Liu.


La chambre nouuelle, Curiæ classis noua. B.

Les vingt nouueaux, Classis Curiæ vicenaria. B.

Nouuellement, aduerb. acut. Recens, Nouiter, Nouè.

Nouuellement fait, Recens recentis.

Nouueauté, f. acut. Nouitas. Insolentia.

Nouueauté, quand on n'a pas accoustumé de faire, de voir, ou d'ouir quelque chose, Insolentia.

Qui aime nouueautez, Amans nouitatis.

Vn temps où il se fait de moult grandes nouueautez, Ætas multarum rerum designatrix. B.

Nouuelleté, f. acut. Est proprement Nouueauté, Nouitas. C'est auβi le trouble & empeschement fait & donné en la possession d'aucun, Possessionis interuersio. Selon ce on dit former complainte, en cas de saisine & nouuelleté, Interdicto possessorio experiri, Possessionis læsæ quærela experiri. Iudicium quæribundum intendere ob rerum nouarum molitionem. B.

Il faut qu'il face tousiours quelque nouuelleté, Necesse est hunc aliquid semper inopinatò designare. B.

¶ Vn procez de nouuelleté, Lis vindiciarum. B.

Complainte en cas de saisine & de nouuelleté, Interdictum retinendæ possessionis. Bud.

Le procez est formé en cas de saisine & de nouuelleté, Interdicto retinendæ possessionis iudicium constitutum, Iudicium conceptum est in interdicti formulam. B.

Celuy qui est troublé en possessions & saisines, se peut complaindre en cas de saisine & de nouuelleté, Sicui possidenti negotium possessorium facessitur, interdicto certare potest cum interturbatore, aut diplomate impetrato interdicendum curare, atque etiam interdicere. B.

Des cas de nouuelleté par preuention la cognoissance appartient aux iuges Royaux, Interdictorum retinendæ possessionis cognitio inter iudices regios in sua præfectura, & iudices priuatos in suo foro, ambigua & communis, propria fit occupantium. B.

En matiere de nouuelleté chacun est demandeur & defendeur, In iudicio possessionis atque vindiciarum vterque intendentis depellentísque partibus fungitur. B.

Oster la nouuelleté, trouble, & empeschement mis en la chose, Demere interturbatæ aut interpellatæ possessionis iniuriam. B.

Noyau

Noyau, m. dissyll. acut. Est l'ossement qui se trouue au cœur des prunes, cerises, abricots, pesches, & semblables, Ligneum putamen. Ainsi dit-on fruicts à noyau, à la difference des fruicts à pepin. On nomme auβi le noyau d'vne vis à degrez, Cochlea.

Les noyaux des oliues, Nuclei oliuarum. Vlp.

Les noyaux des dattes, Ossa palmularum. Suet.

Le cerneau ou l'amande qui est dedans le noyau, Nucleus.

Noyer

Noyer, dissyl. ac. Est tantost verbe act. Et signifie suffoquer en l'eauë, Mergere, Submergere. Tantost nom, & signifie l'arbre qui porte des noix, Nux, voyez Noier.

N V

Nu

Nu, m. adiect. Nudus. Car ainsi le faudroit-il escrire, attendu que son feminin est Nuë, Nuda, Voyez neantmoins Nud.

Nuage

Nuage, m. penacut. est vne nuée broüillée & espesse, qui s'esclost en pluye ou vent. Atra nubes. Condensæ nubes. L'espagnol dit ñuada & ñublado. Il se prend auβi pour l'ombrage de brun sur clair d'vne mesme couleur que les tapisseries donnent en leurs ouurages, commençans du plus brun, & finissans au plus clair, comme quand ils couchent de quatre ou cinq façons de couleur verde queue à queuë l'vne de l'autre : car l'obscure fait nuée à la gaye, & la moins gaye à la plus gaye. Car si c'est de diuerses couleurs que le tapissier face assemblance, quoy qu'il y ait vmbrage entre elles, si n'est-il plus appelé Nuage, ains mutation ou changement. On l'appelle auβi Nuance. Obumbratio. Inumbratio. Le mesme s'entend en faict de peinture. car la tapisserie n'est que peinture à traits de filets de plusieurs couleurs, & imitatrice des traicts du pinceau.

Vn nuage de Corbeaux, c'est à dire vne volée espesse obumbrant le ciel comme font les nuées.

Nuance. f. penac. Voyez Nuage.

Nud

Nud, Nudus.

Mettre nud, Nudare, Denudare.

A demi nud, Seminudus.

Nudité, Nuditas.

Nuée

Nuée, Nubes.

Nuées cleres, Nubes serenæ.

Noires nuées, troubles & espesses, Atræ nubes.

Vne nuée en quoy faignoyent les poëtes que les dieux descendoyent du ciel, Nimbus.

Ce vent a amené les nuées, Nubilum induxit hic ventus.

La resplendisseur de l'escarboucle iecte comme vne nuée aux yeux, Nubi. lat fulgor carbunculi.

Qui fuit les nuées, ou les fait enfuir, Nubifugus.

Mettre aucun iusques aux nuées, le louër haultement, Ferre in vel ad cælum, Efferre laudibus summis ad cælum vsque. Par temps de nuées, Nubilo.

Temps nuageux couuert de nuées, Nubilum cælum.

Petite nuée, Nubecula.

Nuage, Nubes.

Montaigne nuageuse, Nebulosus mons.

Nuer

Nuer, Colorem dilutiorem leuiter inducere.

Blancheur nuée de vermeil, Albor minio leuiter inductus, vel miniatus.

Nuict

La Nuict, Nox.

Nuict close ou fermée.

Le temps de la nuict, Nocturnum tempus.

Le temps de la nuict le plus coy, Concubium.

Le temps de la nuict où toutes choses se taisent, Conticinium.

Le temps de la nuict profonde que tout le monde repose, comme à la minuict, Intempesta nox.

¶ Nuict pleine de lumiere & rendant clarté, Lucida nox.

Nuict pleine de rosée, Roscida nox.

C'estoit vne mesme nuict, Vna atque eadem nox erat.

Nuicts plus courtes. Contractiores noctes.

Nuicts qui viennent tard, comme font celles de l'esté, Tardæ noctes.

Nuict durant autant que le iour, Diei æquata nox.

Quand les nuicts & iours sont de semblables durée, Æquinoctium.

La nuict en laquelle on a besongné, Lucubrata nox.

A l'entrant, ou à l'entrée de la nuict, Primis noctis tenebris. Liu. lib. 23.

Nuict aidant à faire quelque cas, Socia nox.

Nuict en laquelle la Lune ne luit point, Illunis nox.

Nuict en laquelle on n'a aucun repos, Nox inquieta.

Nuicts esquelles on n'a point dormi, Insomnes noctes.

Lumiere qui est pres de la nuict, Serum lumen.

Il commence à faire nuict, Cadunt vmbræ.

Parce que la nuict est suruenuë, Noctis interuentu.

Il faisoit ia nuict, Iam obscura erat lux.

Ie me suis leué qu'il estoit encore grade nuict, De nocte multa exurrexi.

Ils paissent iusques à ce que la nuict soit venuë, Pascunt quoad contenebrauit.

Dormir toute la nuict entiere, Noctem perpetem dormire.

Demeurer toute la nuict en quelque lieu, Pernoctare.

Passer la nuict à yurongner, Vino noctem producere.

Passer la nuict à boire & à caqueter de diuerses choses, Noctem per pocula & vario sermone trahere.

Passer la nuict en ioyeusetez, Noctem agere inter gaudia.

Passer la nuict en ioyeux deuis, Ducere noctem iucundis sermonibus.

Ie passe la plus grande partie des nuicts à penser à toy, Magnam partem noctium in imagine tua vigil exigo.

Apres qu'vne partie de la nuict fut passée, Vbi plerúmque noctis processit.

Qui dure toute la nuict, Pernox.

Il veille les nuicts entieres, Peruigilat noctes totas.

La nuict ensuiuant il fit pareille obscurité, Noctem insequentem eadem caligo obtinuit.

¶ De nuict, De nocte, Per noctem, Noctu.

Nuict & iour, aduer. tempor. Die noctéque.

Il chemine nuict & iour, Nec die nec nocte intermittit Iter. Liu. lib. 23.

Il me semble que ie te voy nuict & iour, Mihi ante oculos dies noctésque versaris.

Reluire comme vne nuict qui est fort estelée, Stellare.

Deuant la nuict, Ante noctem.

La nuict m'a surprins, Nox me oppressit.

Il y auoit ia long temps qu'il estoit nuict quand ie vins à Pompée auec Vibellius, Multa nocte cum Vibellio veni ad Pompeium.

Par nuict, Per noctem, De nocte, Noctu.

Qui est fait par trois nuicts, Trinoctialis.

Trois nuicts, Trinoctium.

Par chaque nuict. In noctes singulas.

Qui ne va que de nuict, Lucifugus, Solifugus, Nycterobius. Budæus.

Gens qui vont de nuict, qui font du iour la nuict, Nycterobij homines, Noctiuagi. B.

Vne nuictée, id est, l'espace d'vne nuict.

Nuire

Nuire, Nocere, Incommodare, Obesse, Officere, Operam malam dare.

Nuire à faire quelque chose, Obstare.

Nuire & faire dommage. Damnum dare.

Nuire comme venin, Obtinere noxiam veneni.

En toutes manieres nuire & faire tort à quelqu'vn, Lædere.

Il ne me nuira plus, Desinet me lædere.

Pour nuire, Nocenter.

Qui ne nuit point, Innocuus.

Qui ne nuit à personne, Innocens, Innoxius, Innocuus.

Quand on ne nuit point l'vn à l'auire, Mutua innocentia.

Il ne me nuit en rien, Nihil me lædit.

Nuisant, m. penacut. Maleficus.

Nuisant & portant dommage, Nocens, Nocuus, Noxius.

Humeur nuisant ou inutile, Tepidus humor.

Nuisance, f. penac. Incommodum, Noxa.

Auec nuisance, Nocenter.

Sans nuisance, Innocenter.

Nul

Nul, m. Nemo, & Nullus, duquel mot il vient par apocope de la syllabe Lus, combien que l'on die auβi Nully ; & en aucuns lieux Nulluy, sans ce retranchement de la derniere syllabe. Mais le François, comme font l'Italien & l'Espagnol auβi, en vse auec dictions negatiues, sans que pourtant il soit rien affirmé ; ce que les Latins ne font. Car enners eux l'oraison en seroit affirmatiue. Nicole Gilles és annales de France : Dieu le pere n'est de nul, ce que l'Italien & l'Espagnol diront pareillement, Iddio padre non è de nessuno, Dios Padre no es de ninguno. Mais le Latin n'y mettra autre negatiue que du mesme mot Nullus, Deus parer ex nullo est. Car disant : Ex nullo non est, il affirmeroit. Ainsi ce mot nul s'expliquera par ce mot Aucun. Dieu le Pere n'est d'aucun. Si comme il est prins auβi, n'ayant aucune negatiue precedente. Comme en la chanson, Est il nul mal si rigoureux au monde, c'est à dire, Est-il aucun mal, Est ne vlla ægritudo adeo acerba ?

Nul des deux n'a enuie sur l'autre, Neuter vtri inuidet.

Il n'aida nul des deux à l'encontre de l'autre, Neutrum eorum contra alterum iuuit.

Nul de nous ne l'asenti, Non sensit quisquam nostrum.

Nul n'eust peu auec plus grande eloquence, Nemo potuisset eloquentia maiore.

Soit cela nul, & comme chose non faicte, ne aduenuë, Id nec ius, nec ratum esto. B.

Le iugement est nul, Non fuit iudicium iudicij simile, non fuit in quo non modus est habitus, non mos consuetudóque seruata. Budæus.

Iugemens nuls, Decreta vel iudicia friuola.

De nulle valeur, Minimi pretij, Nihili.

Nulle part, Nusquam, Necubi.

Nullement, Haudquaquam, Nequaqùam, Minimè, Neutiquam. Nullo modo, Nullo pacto, Nihilminus, Minimè gentium.

Ie ne le veux nullement, Minimè volo.

Ie ne puis nullement me taire, Prorsus tacere non queo.

Nullement du monde ie ne m'y accorde, Nullo modo prorsus assentior.

Ce seruiteur n'estoit nullement en la maison, Is omnino seruus in familia non erat.

Nullité.

Nuptial

Nuptial, Nuptialis.

Nvmidie

Nvmidie, Numidia.

Numidique, Numida, Numidicus.

Nvremberg

Nvremberg, ou Noremberg, ville d'Alemaigne, Norimberga, à Norico monte habet.

Nvs

Nvs, ville appartenant à l'Eglise de Colongne, deuant laquelle le Duc de Bourgoigne tint le siege vn an entier, & n'y fit rien, Nonesium, nunc Nussia.

Nymphe

Nymphe, Nympha.

Nymphal.

Nicot-1606-O1.png

O

Nicot-1606-O2.png
Est l’une des cinq voyeles de l’alphabet. Est aussi interjection servant, ou à appeler, comme, O Pierre retourne, O Petre redi. Ou en cas dont l’on s’esmerveille, Admirantis. Et ce ou par loüange, comme, O le bon politique ! O virum studiosum Reipublicae ! O le juste Roy ! O Regem iuris aequique amantem ! Ou en vitupere et detestation. O le meschant homme ! O scelestum hominem ! Ou par vitupere indirect, qui est l’ironie, comme, O le bon galand ! O frugi hominem ! parlant d’un mauvais garnement. Car l’ironie oste, quant au sens, tout ce que les paroles attribuent à celuy de qui l’on parle. Ou est interjection de marque de douleur, comme, O moy infortuné ! O me infelicem ! Ou indicative de suffrage et approbation par exultation et liesse, comme, O qu’il avoit bien merité la mort ! O quam merito capite mulctatus est ! Ou indicative de souhait, comme, O que je voudrois estre fait Prevost des marchands de Paris ! O quam me vellem Praetorem Praefectum mercatorum Parisiensium renuntiari ! Ou simplement significative d’aise et contentement que l’on reçoit de quelque chose, comme, O que cela me plaist ! O quam mihi ea res grata est ! Mais en toutes ces variées significations, l’ecstase l’emporte laquelle s’estend en maintes passions de l’ame, toutes neantmoins ecstatiques, O a une autre signification toute diverse et peculiaire ce croy-je aux François, car il vaut autant que Avec ou Avecques, comme, Venez o moy, Veni mecum. Je m’en vay o vous, Tecum eo. Allez o luy, I cum illo. Laquelle façon de parler est peu frequentée, et en ont retenu l’usage les Secretaires du Roy, les Greffiers de Courts souveraines, et subalternes, et les Commissaires és lettres portans addresse pour exploicts aux huissiers, ou sergents, esquelles cette close est solennelle et ordinaire, O intimation, que à faute de, etc. C’est à dire avec intimation que tu feras aux parties que, etc. C’est à dire leur declarant par toy que à faute de, etc. voyez Intimation.

O moy homme perdu ! O me perditum !

O la hardiesse de l’homme ! O hominis audaciam !

O que c’est bien fait ! O factum bene!

O que je voudroy, etc. Hui quam velim, etc.

O pleust à Dieu que, O vtinam.

O que la chose est bien advenuë autrement que je ne pensoy ! O quam praeter spem euenit!

O que tu es venu à poinct, je te cerche, Hem opportune, teipsum quaerito.

O qu’il est abusé ! Vt falsus animi est !

OB

Obeir, Auscultare, Cedere alicui, In authoritate alicuius esse, Morem gerere, Morigerari, Obedire, Obsequi, Obtemperare, Parere, Sequi amicum, Secundare, Obsecundare, Imperata facere, Accipere imperium, Dicto audientem esse.

Obeir à la sentence du Juge, Iudicata re stare.

Obeir à l’ordonnance, Stare decreto Senatus.

Obeir aux loix, Legibus cedere.

J’obey trop à mes volontez et complexions, Nimis me indulgeo.

Ne vouloir obeir, Imperium respuere, Detrectare imperia, Abnuere imperium. B.

Faire obeir, Cogere ad obsequium, Ad obsequium redigere. Budaeus.

Volontairement obeir à la sentence, Iudicatum vltro facere. B.

Qui obeit au commandement, Audiens edicto.

Obeir aux commandemens, jugemens et ordonnances de justice, Cedere iustitiae fascibus, Esse in authoritate pro imperio ius dicentis, Legibus cedere, et iurisdictionis imperio audientem esse. Bud.

Refuser d’obeir à justice, Imperium iudicis detrectare et abnuere. B.

Il a respondu qu’il obeira à la Cour, In potestate se Curiae vel imperij iudicialis futurum respondit, vel Curiae dicto audientem futurum. B.


Qui veut estre obei estroictement, Imperiosus.

Obeissant, Obediens, Obsequens, Morigerus, Audiens dicto.

Obeissant à son pere, Perindulgens in patrem, Obediens patri, Morigerus.

Mal obeissant, Male morigerus.

Un cœur obeissant, Animus subiectus.

Estre obeissant à son pere, et à sa mere, Colere pietatem.

Rendre obeissant, Cogere ad obsequium. B.

Rendre chacun obeissant à justice, Maiestatem iustitiae summae retinere. B.

Obeissance, Auscultatio, Morigeratio, Obedientia, Obsequela, Obtemperatio.

L’amour et obeissance qu’on doit à Dieu, pere et mere, et autres prochains parens, Pietas.

L’obeissance et honneur qui est deu aux magistrats, leur est rendu et fait, Constat magistratibus reuerentia.

N’estre sous l’obeissance et protection de personne, In nullius fide et clientela esse.

Je me mets en ton obeissance. Emancipo me tibi.

Se remettre en l’obeissance d’aucun, In fidem alicuius redire.

Apres avoir remis ses gens en son obeissance, et asseuré son authorité envers eux, Omni authoritate aulae communita.

Portez obeissance. Usez des formules de Obeir.

Porter obeissance à quelqu’un, Imperium alicuius perferre,

Se soubmettre à l’obeissance du Roy, In fidem Regis venire. B.

Se mettre hors de l’amitié et obeissance, Decedere fide. B. ex Liu.

Refuser obeissance et ne vouloir obeir, Respuere imperium, Aspernari imperium et abnuere, Detrectare, vel recusare imperium. B.

Venir en l’obeissance, In ditionem venire. B.

Avec obeissance, Obedienter, Obsequenter.

En grande obeissance, Obsequentissime.

Obedience, Obedientia, Morigeratio, Auscultatio, Obsequela

Obediemment, Obedienter.

Obelisque, Obeliscus.

Vn Obice, ou Obstacle, Obex, Obiectaculum, Obstaculum.

Object, ou Objection, Obiectus, huius obiectus, Obiectatio.

Objecter, Obiicere, Obiectare, Voyez en Objicer et Reprocher.

Obier, Un arbre semblable au cornilier, dit Obier, ou Opier, Opulus.

Objicer, ou Obicer, ab Obiicere.

Objicer et mettre sus à aucun quelque cas, Reprocher, Obiicere praeuaricationem.

Objicer pour reproche, Obiicere aliquid crimini, vel In loco criminis, aut vt probrum, Vitio vertere.

Objicer une vieille faute faicte en un procez, Vlcus causae, vel Vulnus iam obductum longo interuallo refricare. B.

Sans ce qu’on luy puisse objicer, Vt ne fraudi esset. B. ex Cic.

Obit, Obitus, huius obitus.

Objurguer, et reprendre, ou tanser, Obiurgare, Increpare.

Objurgation, Obiurgatio.

Objurgateur, Obiurgator,

Lettres objurgatoires, Obiurgatoria epistola.

Vn Oblat de religion, Hierodulus. B.

Oblation, f. acut. Donarium, Oblatum, Oblatio, Libatio, Libamen, Voyez Offrande en Offrir.

Oblecter, et esbatre, Oblectare.

Oblectation et esbat, Oblectatio, Oblectamentum.

Obliger, actif. acut. Authorare, Astringere, Obligare.

Obliger aucun à soy par luy faire plaisir, Deuincere sibi aliquem beneficiis, Obstringere sibi aliquem munere, Obligare sibi aliquem.

Obliger à soy aucun, ou s’obliger à autruy de comparoir en jugement, Vadari.

Obliger quelqu’un de liens perpetuels, et à tousjours durables, Astringere aliquem vinculis sempiternis.

Obliger aucun sous quelque charge, Astringere aliquem conditione.

Promettre et obliger de parole pour raison de ce dont il y avoit autre obligation precedente, Pecuniam constituere.
Obliger son corps, Cauere capite, B. ex Plin.

Obliger soy & sa vie par vn veu religieux, Deuouere se.

Il m'est obligé de sa vie que ie luy ay sauué, Obnoxium vitæ, beneficio nutu feci, Liu. lib. 23.

Il a trouué vn moyen de sauuer & obliger à luy des amis, Rationem inijt qua & amicos seruaret & obnoxios sibi faceret, Liu. lib. 23.

Il est obligé & redeuable à moy, Obnoxius mihi est, Liu. lib. 23.

S'obliger & respondre auec le principal debteur, Expromittere.

S'obliger enuers aucun de certaine somme, sans que celuy qui s'oblige en touchë aucun denier, Nomina facere.

S'obliger sur sa foy, Astringere suam fidem.

S'obliger enuers aucun, pour raison de ce dont autruy s'estoit au precedent obligé, Appromittere.

S'obliger à garder innocence, Indicere sibi legem innocentiæ.

S'obliger par vn delict & meffait à la peine, Deuincire se scelere.

S'obliger à Dieu par veu, Deo vota suscipere.

Faire obliger sous nisi, ou sur peine de sentence d'excommuniment, Animas hominum pignerari stygijs nexibus, B.

S'obliger corps & biens, Capite & fortunis cauere, Nexum corporis syngraphæ pacto inire, Nexu corporis & fortunarum sese alligare, Fortunas personámque pignori cautionis opponere, Hominem pignoráque obstringere, Possessorem possessionésque obligare, Syngrapha nexum inire corporis & fortunarum, Authoritate scripta nexu se obstringere sui suorúmque pignorum, Nexu se obligare, Adstringere se nexu, Corpus & pignora nexili pacto obstringere, Nexum addictorum inire, Pignorum & hominis nexum inire, B.

Obligé, partic. m. acut. Obligatus.

Estre obligé par honneur, Ciuili actione vel honoraria teneri, B.

Estre obligé & astreint par sa promesse, Teneri promisso.

Estre obligé d'vn peché concernant l'honneur de Dieu, Fraude impia obligari.

Estre obligé par vn traicté de paix, Obstrictum teneri fœdere.

Estre obligé par les pactions & accors que fait vn tiers, Teneri fœderibus alienis.

Vous estes obligez respectiuement l'vn à l'autre par ce benefice, Deuincimini vtrique ab vtrisque hoc beneficio.

Se tenir obligé enuers aucun de quelque plaisir, & luy en sçauoir bongré, & ne luy auoir pas encore rendu le plaisir, Habere gratiam.

Tenir obligez aucuns par plaisir qu'on leur a fait, Obstrictos suo beneficio habere.

Tenu & obligé, Astrictus & deuinctus.

Quand vn obligé donne vne debte qui est deuë par vn autre, en payement à son creancier, & que ledit creancier stipule du second obligé ce qu'il deuoit au premier obligé, Delegare.

Qui s'est obligé de quelque debte, & a baillé respondant, Reus satisdandi.

Qui s'est obligé auec vn autre, Consponsor.

Qui s'est obligé principalement pour vn autre, Pleige, Reus.

Celuy qui s'est obligé par sa promesse, Reus promittendi.

Qui ne s'est obligé à rien & ne peut faire comme bon luy semble, Integer.

Deux obligez l'vn pour l'autre, & chascun pour le tout, Duo aut plures in totum reciprocè consponsores, B.

Obligation, f. acut. Obligatio, Tabulæ.

Obligation de comparoir en iustice, Vadimonium.

Vne solennité d'obligation, ou alienation où il failloit entre autres choses cinq tesmoins, Nexus, siue Nexum.

Auoir quelque obligation enuers autruy sous serment presté, dont on n'est point encores acquitté, Teneri iureiurando.

Personne ne payera pour luy, & n'y aura nulle obligation, Pro eo nemo soluet, neque debebitur.

Obligation passée sous seel authentique, Nomen fide publica subnixum, B.

Obligation passée sous seel Royal & authentique, Nomen signo Regio insignitum, Nomen publicæ vel Regiæ authoritatis, B.

Prisonniers par obligation, Prisonniers pour debte, Custodiæ ob nexum impactæ in carcerem, B.

Prendre de quelqu'vn obligation de corps & de biens, Capite & fortunis sibi ab aliquo cauere, aut satis accipere, Bud.

Oblique

Oblique, com. gen. penac. Obliquus.

Obliquement, aduerb acut. Obliquè.

Obliquité, f. acut. Obliquitas.

Obliuieux

Obliuieux, m. acut. Ronsard, id est, qui fait oublier, comme Lethe fleuue obliuieux.

Obmettre

Obmettre, cerchez Omettre.

Obole

Obole, m. antepen. Qui est vne petite piece de monnoye, valant sept deniers tournois, Obolus.

Vn obole & demi, Sesquiobolus.

Obscur

Obscur, adiect. m. penac. Obscurus, Tenebricus, Tenebrosus, Tenebricosus.

Obscur & difficile à entendre, Obscurum.

Aucunement ou quelque peu obscur, Subobscurus.

Fort obscur, Perobscurus.


Vne lanterne obscure, Fusca laterna.

Lumiere obscure, Lux maligna.

Obscurcir, act. penac. Obducere rebus tenebras, Obnubilare, Obscurare, Obumbrare, Inobumbrare, Præumbrare, Offundere tenebras, Caliginem inducere, vel obducere.

Obscurcir les yeux de l'entendement, Perstringere oculos mentis.

Obscurcir vne oraison, Obscuritatem orationi afferre.

Lune obscurcie, Hebetata luna.

Ombre obscursissant, Hebetatrix vmbra.

Obscurcissement, m. acut. Obscuratio.

Obscurement, aduerb. acut. Obscurè.

Parler obscurement & couuertement, Absconditò loqui.

Parler obscurement & en beguayant, Balbè loqui.

Dire obscurement quelque chose, Contortè aliquid dicere.

Apperceuoir obscurement & à demi la force de nature, Quasi per caliginem cernere vim naturæ.

Obscurité, f. acut. Obscuritas, Caligo caliginis, Tenebræ.

Obscurité du soleil, Obscuratio solis.

Donner obscurité, Caliginem dare, Obscurare.

Temps plein d'obscurité, Caliginosum cælum.

Obscuritez de paroles, Ambages.

L'obscurité des enfers, Orcus

Obsecration

Obsecration, f. acut. C'est priere affectueuse, Obsecratio.

Obseques

Obseques, plur. f. Paretalia & iusta funebria, Epicediæ & funebres precationes, B. Semble qu'il vient de Exequiæ exequiarum.

Les ceremonies & solennitez accoustumées estre faictes aux obseques & funerailles, Iusta exequialia.

Les obseques d'vn trespassé faites & parfaictes, Confecta iusta funera.

Faire les obseques & funerailles d'vn trespassé, Funus alicui facere, Parentare, Exequias celebrare.

Faire les obseques & autres deuoirs appartenant à la memoire d'vn trespassé, Soluere iusta funeri.

Les principales obseques & funerailles de ceux qui ont esté meurtris, est de faire iustice des meurtriers, de punir les meurtriers, Parentare manibus cæsorum aut vi oppressorum innocentium, iustitiæ est litare præcipuè, B.

Obseruance

Obseruance, f. penac. Obseruantia, Obseruatio.

Ancienné obseruance, Disciplina.

Venir contre la commune obseruance & coustume d'vn peuple, A consuetudine alicuius populi discedere.

Obseruation, f. acut. Obseruatio.

Obseruer, Obseruare.

Obsister

Obsister, neutr. penac. Obsistere.

Obstacle

Obstacle, m. penac. Obstaculum, Obiectaculum, Obex.

Obstant

Obstant, com. gen. penac. Obstans, ab Obsto obstas.

Non obstant l'opposition, Rogatio contra intercessionem lata, Budæus.

Non obstant opposition ou appellation quelconque, Intercedendi iure prouocandíque sublato, Sublata intercessione atque prouocatione, B.

Obstiner (s')

s'Obstiner à l'encontre de tous, Obfirmare viam, Obfirmare animum, Obfirmare se, Obstinare.

Ne t'obstines pas si fort, Ne tam obfirma te.

Obstiné, m. acut. Obfirmatus, Obstinatus, Pertinax.

Obstiné en sa rancune, sans vouloir faire appointement, Implacabilis.

Obstinéement, aduerb. penac. Obfirmatè, Obstinatè, Perfractè, Pertinaciter.

Le vice d'obstination & aheurtement, Pertinacia.

Obstination & fermeté de propos, Obstinatio.

Obstinatio & perseuerance le plus souuent en bonnes choses, Peruicacia.

Obtemperer

Obtemperer, neut. antepen. Obtemperare.

Obtemperation, f. acut. Obtemperatio.

Obtenir

Obtenir & impetrer ce qu'on demandoit, Auferre, Consequi, Obtinere.

Obtenir sa requeste, Exorare.

Impetrer & obtenir par sacrifices ce qu'on demandoit, Perlitare.

Tant debatre qu'on obtienne, Expugnare postulata, Budæus.

Pren que i'obtienne cela de toy, Sine te hoc exorem.

Tu obtiendras & emporteras ce que tu demanderas, Quod posces, feres.

I'ay obtenu à la fin qu'il fust fait general de l'armée, Tandem peruici vt Imperator diceretur, Ex Liu. lib. 23.

Apeine a-il obtenu qu'il fust fait Ambassadeur, Ægrè peruicit vt legatus crearetur, Ex Liu. lib. 23.

Il a obtenu ce qu'il esperoit, Asse quutus est quod sperabat.

Qui a obtenu ce qu'il vouloit, Adeptus, Voti compos.

Obtenir lettres Royaux pour estre releué de defauts, bannissement, & confiscation de corps & de biens, & estre receu à ester & fournir à droict, en se rendant en l'estat, Postliminium diplomaticum impetrare ab integro sistendi in iudicio, & quæstioni capitali se offerre, vt & sui & bonorum adnotatio circumscribatur, Budæus.

Obtenir lettres de relieuement d'interruption, Hiulcum litis contextum sarcire. Veniam diplomaticam interruptæ causæ impetrare, B.

Obtenir lettres Royaux pour estre auctorizée par iustice au refus de son mari, Impetrare veniam iudicialis personæ, ac legitimæ litigatricis, marito defensionem vxoris aut actionem repudiante, B.

Obtenir lettres pour estre receu à produire de nouuel, Impetrare veniam noua documenta promendi, B.

Obtenir lettres Royaux sous quelque faux donné à entendre, Causam suam ad officinam æquitatis deferre, vanitatis fuco oblitam & mendacij, B.

Obtenir à toutes ses fins & conclusions, Gaigner le principal, les fruicts, despens, dommages & interests, Litem, & quæ liti cedunt vincere.

Par surprinse obtenir quelque sentence ou iugement, Per oppressionem sententiam auferre, vel decretum, Bud.

Ma partie a obtenu cet appoinctement par son haut braire & crier, Litigator altercando hoc edictum iudicis expugnauit, B.

Qu'on n'a point obtenu, Inoratus.

Arrests de la Cour obtenus par force, Expressa senatusconsulta.

Obtenuë, Adeptio.

Obtrectation

Obtrectation, f. acut. Obtrectatio.

Obtrectateur & mesdisant, Obtrectator, Maledicus.

Obuier

Obuier que quelque chose ne se face, Aduersari quo minus aliquid fiat, Occurrere, Obuiam ire conatibus alicuius.

Obumbrer

Obumbrer, neutr. acut. Obumbrare.

Occasion

Occasion, f. acut. Occasio.

Belle occasion, Lepida occasio.

Occasion presentée, Ostentata occasio.

L'occasion se presenta, Facultas accidit.

Soudaine occasion, Breuis occasio.

L'occasion s'y offrant, Per occasionem.

L'occasion est preste, Occasio adest, vel se offert.

Auoir l'occasion qu'on demandoit entre ses mains, Occasione tenere.

Auoir occasion & cause, Causam habere.

Ie suis bien aise d'auoir occasion, Oblatam mihi causam gaudeo.

S'il y a guerre, on n'aura point occasion de se plaindre de moy, Si erit bellum, meæ partes non desiderabuntur.

Quelle occasion auray-ie de le reprendre ? Quis relictus est mihi obiurgandi locus ?

Bailler occasion, Dare ansam, Causam præbere.

Bailler occasion d'esperance, Subministrare spem alicuius sceleris.

Bailler occasion de faire meschanceté, Fenestram ad nequitiam aperire alicui.

Bailler occasion à aucun de mesdire, Locum vituperandi alicui relinquere, Sermonem dare alicui.

Bailler occasion de pecher, Locum peccandi præbere.

Cercher occasion, Causam vel Occasionem quærere.

Cercher les occasions d'occuper le royaume, Imminere rebus.

Cercher l'occasion d'entrer en propos, Quærere sermonem.

Il cerchoit l'occasion de faire quelque vaillant coup, Causam quærebat quamobrem insigne aliquid faceret.

Donner occasion, Causam alicui afferre, Materiam præbere, Dare vel Offerre occasionem, Dare ansam.

Donner occasion d'ensuyure vn semblable fait, Imitatione sui prodere.

Donner occasion d'estre blasmé, Inuidiam capere apud aliquos.

Donner occasion de mort, Causam mortis afferre.

Donner occasion de souspeçon, Locum aperire suspicioni, Iacere suspicionem.

Ceux qui auoyent esté batus de verges, auoyent donné grande occasion d'errer à ceux qui mentoyent, Erroris speciem haud vanam mendacio præbuerant verberati.

Cela donne occasion d'errer que, &c. Præbet errorem, quòd &c.

Qui guette & espie toutes les occasions de faire plaisir & seruice, Obseruantissimus omnium officiorum.

Il ne laissa aucune occasion aux mesdisans de mesdire de luy, Locum sermoni obtrectatorum non reliquit.

Oster l'occasion de faire quelque chose, Causam alicuius rei faciendæ adimere.

Occasion ostée, Causa adempta.

Perdre l'occasion, Deesse occasioni.

Faire perdre vne occasion, Opprimere occasionem.

Prendre occasion, Capere causam, Arripere causam, Capere vel Captare occasionem.

Pour la moindre occasion du monde, Ex omni occasione.

Occasions de proces, Stolones stirpem litis facturi, Bud.

Oster toute matiere ou occasion de proces, Litium subnascentium fibras omnes elidere, aut stirpitus euellere, B.

Occasionellement Per occasionem.

Occident

Occident, Occidens.

Occidental, Qui est vers l'Occident, Occidentalis.

Occire

Occire, act. penac. Est tuer massacrer & vient du Latin Occidere, par syncope, l'Italien dit Vccidere antepen.

Vous vous occisez de dueil, Mœrore te enecas.

Occiseur, m. acut. Est tueur, meurtrier, Occisor, Sicarius.


Occis, m. acut. passiuum, Est meurtri, tué, Occisus, Dont il vient par apocope.

Occision, f. acut. Est meurtre, tuerie, carnage, massacre, Occisio, Car le François vsant de l'entier Latin de telle terminaison, y adiouste la lettre n, à la fin, comme de Cicero, Ciceron, Passio. Passion Ce qu'il fait auβi bien qu'il difforme vn peu le mot Latin, comme quand de Ratio, il dit Raison.

Occulte

Occulte, omn. gen penac. Est caché, Occultus, pur Latin.

Occulter, act. acut. Cacher, Occultare, Dont il vient mettre en cachete.

Occultateur, m. acut. Occultator.

Occultement, aduerb. acut. Absconditè, Occultè.

Occuper

Occuper & empescher, Occupare.

Occuper vn lieu, Occupare locum.

Occuper quelque passage & le tenir & guetter, Locum aut viam insidere.

Occuper par force, & violence vne ville, Obtinere vrbem aliquam armis.

Occuper aucun par plusieurs ou diuers empeschemens, Distinere.

Gagner & occuper aucun parauant qu'il soit persuadé d'autre part, Præuertere animum alicuius.

S'occuper quelque temps à quelque chose, Tempus alicui rei tribuere, Occupare in re aliqua animum.

Qui premier occupe & se saisit de quelque chose, Occupans.

¶ Occuper aucun de quelque cas, id est, accuser, luy imposer. Les Romans.

Occupé & addonné, Applicatus.

Qui n'est point occupé aux affaires publiques, Feriatus à negotiis publicis.

Occupation, Occupatio.

Oceurrent

Oceurrent, m. acut. Est imité du Latin Occurrens, Et signifie ce qui aduient fortuitement, xxxxx, ainsi lon dit cas & affaires occurrens, qui suruiennent d'aduanture.

Occurrence, f. penac. Suruenue inesperée, Achoison, Insperatus rei alicuius euentus, Il pouruoit sagement à toutes occurrences d'affaires, Non vulgari prudentia iis quæ occurrunt negotiis adest.

Occurrer, act. acut. Est pur Latin, Occurrere, Et signifie suruenir, se presenter à l'impourueu, Casu obuenire, Il met peine de destourner les calamitez qui occurrent de iour à autre, Ingruentia mala sedulò auertit.

La mer Oceane, Oceanus

Oche

Oche, & Ocher, voyez Osche, & Oscher.

de l'Ocre, Ochra.

Octante

Octante, Octoginta.

Octante sesterces, Octogena sestertia.

Octaue

Octaue, f. penac. Octaua, Dont il vient, c'est le huictiesme iour, comme l'Octaue d'vne feste, Octaua à festo dies.

Octobre

Octobre, m. penac. Est le nom du dixiesme mois de l'année, le Soleil estant au dixseptiesme degré, & trenteneufiesme minute du signe de Libra, October.

Octroy

Octroy, m. acut. Est concession de ce qui est demandé, faite de la pure franchise de celuy qui octroye, Merum ac liberum beneficium, Et importe de soy superiorité de celuy qui octroye au regard de celuy qui demande, mais ceste energie du mot n'est pas tousiours entretenuë, car on donne nom d'octroy à ce qui est accordé au Roy és assemblées des trois Estats sur les demandes & propositions qu'il y fait.

¶ Octroy auβi signifie Vouloir, gré, volonté, comme se trouue és anciens Romans. De l'octroy du Roy, c'est du bon plaisir & vouloir du Roy. Regio studio.

Octroyer, act. acut. Ce que l'Espagnol dit Otorgar, Est accorder à aucun sa demande, Concedere petenti, Permettre. Nicole Gilles en la vie de Philippe de Valois : Ian Duc de Bretagne voyant qu'il ne pouuoit auoir hoirs de son corps, &c. octroya au Roy de France qu'il eust sa Duché apres sa mort en telle maniere, que s'il aduenoit qu'il eust hoir de sa femme, qu'il eust la Duché d'Orleans.

Octroyer de faire vn iour de feste, Diem festum impertire.

Octroyer la priere d'aucun, Precibus alterius indulgere.

Qui ne veut rien octroyer quelque priere qu'on luy face, Inexorabilis.

Octroyer rabais, De capite demere, B. ex Cic.

Octroye moy cela, Sine te hoc exorem.

Le Senat t'a octroyé ce que tu demandois, Concessit Senatus petitioni tuæ.

Il n'est pas donné ne octroyé à l'homme de pouuoir tout exprimer, Totum exprimere homini inconcessum.

Choses données & octroyées specialement, Concessæ res.

Oculaire

Oculaire, qu'on voit à l'œil, Euidens.

Oculairement, Euidenter.

O D

Odeur

Odeur, m. acut. Est flaireur, Odor, Dont il vient, l'Italien dit Odore, Et l'Espagnol Olor, acut. Mais c'est de Oleo, On dit auβi pour le mesme, Senteur, Bonne odeur, & mauuaise odeur, & par metaphore vne chose estre de mauuaise odeur, quand il y a du vice, & qu'on l'abhorre, Res detestanda, Car de ce qui est meschant, on en destourne sa face, comme d'vne chose puante.

L'odeur & flaireur de quelque chose bruslée Nidor, nidoris. Odeur qu'on-sent dessous les aisselles de l'homme, Virus, Hircus.

Forte odeur, Odor acer.

Odeur vn peu forte, Subgrauis odor.

Grande odeur, Odor vehemens.

Odeur infecte, Ater odor, vel Fœdus.

Mauuaise odeur, Fœdus odor, Graueolentia, Grauis odor.

Mauuaise & puante odeur, Teterrimus odor.

Odeur mauplaisant, Insuauis odor.

Odeur portant medecine, Medicatus odor.

Ietter hors vne mauuaise odeur, Tetrum odorem spirare.

Rendre bonne odeur, Redolere, Spirare, Suaue.

Qu'elle odeur a il ? Quis illi odor ?

Odeurs & senteurs, Aromata.

Odeurs & senteurs faites pour oindre le corps, Vnguen vnguinis, Vnguentum.

Qui vend des odeurs & senteurs pour oindre le corps, Myropola, Perfumeur.

Le lieu où on vend odeurs pour oindre le corps, Myropolium.

Le lieu où on met & resserre on odeurs & senteurs, Myrothecium, Boiste à senteurs.

Odorant, m. acut. Odorus, Suaue spirans, Odorifer.

Odorement, Odoratus, huius odoratus.

Odorer & flairer, Odorari, Olefacere.

Odoreux, ou Odoriferant, Odorifer, Odoratus.

Odieux

Odieux, Odiosus.

O E

Œil

Œil, Oculus, voyez Yeulx.

L'œil senestre, Oculus læuus.

Auoir l'œil sur aucun, Oculos suos in oculis alterius habere.

Tenir l'œil à quelque chose, Diligentiam adhibere.

Arracher & creuer vn œil, Eruere oculum, vel oculum exculpere.

Creuer vn œil à quelqu'vn, Eluscare.

Ietter l'œil hors de la teste à aucun, luy pocher l'œil, Excludere alicui oculum, vel Exculpere.

La larme en l'œil, Oculorum lachrymationes.

Le coing de l'œil, Hircus, aut Hirquus.

Regarder aucun de gros œil & mauuais courage, Fortibus oculis spectare aliquem.

Il n'y a homme qui ose leuer l'œil deuant luy, Omnes ei vultum summittunt, B.

Qui n'a qu'vn œil, Vnioculus.

Vne herbe appelée Œil de beuf, ou pisse en lict, Buphthalmos, Oculus bouis, Cotula non fœtida.

Œil de bouc, espece de poisson à escaille, Lepas, lepadis.

Œillet, nom de fleur, Betonica, ou Vetonica coronaria.

Œillet d'Inde, Artemisia Indica.

Œillades, Oculorum argutiæ, Obtutus venerei.

Yeulx qui iettent beaucoup d'œillades, Oculi arguti.

Ietter vne œillade, Adnictare, Amatoriè aspectare, Oculis lacessere, Venereis obtutibus appellare, Oculare, Iaculu intorquere.

Œillades, id est, ietter des œillades.

Œillader aucun, id est, regarder par œillades.

Œillieres, Dentes canini.

Vn Œuf, Ouum.

Œuf de pigeon, Ouum columbinum.

Œuf de paonesse, Ouum pauonium, vel pauoninum.

Œuf fort gros, Oua decumana.

Œuf que la poulle pond sans auoir esté saillie du coq. Tels œufs n'ont point de germe, & ne valent rien à mettre couuer : car ils sont inutiles à engendrer poulets, Hypenemium ouum, vel Cynosurum, vel irritum, vel zephyrium.

Les petis poussins ont percé & rompu les œufs de leurs becs pour esclorre, Pulli rostelis oua percuderunt.

Vn œuf qu'on peut humer, Ouum sorbile.

Le blanc, ou l'aubin d'vn œuf, Album oui, Candidum oui.

Vn œuf plein va au fond de l'eau, Plenum ouum desidit in aqua.

Bailler des œuf de cane à vne poulle pour les couuer, Supponere anatum oua gallinis.

La cocque d'vn œuf, Putamen oui, Testa oui.

Le moyeu d'vn œuf & le iaulne. Lutheum oui.

De la forme & façon d'vn œuf, Species oui, Ouatus.

Œufs accoustrez en diuerses sortes, Oua aut assa, aut frixa, aut elixa, aut in libum commista in sartagine.

Œuure

Œuure, cerchez Ouurer.

Maistre des œuures, Præfectus fabrûm, B.

Of

Of, Est interiection ores de plainte & doleance d'vn qui est impourueuëment atteint de quelque assaut ou surprinse de mal, Heu Iupiter, Deus bone, Et ores d'vn qui est estonné, ou rebute quelque chose auec desdaing, Atat. Hui. Apage.

Ofen

Ofen, voyez Bude.

Offendre

Offendre, Offendere, Offendre son ennemi, c'est l'endommager, luy porter dommage.

Offenser

Offenser aucun, Commereri aliquid erga alterum, Offendere


liquem, Lædere.

Offenser aucunement quelqu'vn, Suboffendere.

Si ie vous ay offensé ou abusé, Si in me aliquid offendistis.

Offense, Læsio.

Offense qu'on fait par mesgarde, Culpa, Noxia.

Faire cher compere l'offense, A violatoribus grauia pericula exigere.

Baston offensible.

Offerte

Offerte, f. penac. Est ce qu'on donne à l'offertoire de la messe en baisant la paix entre les mains du prestre, on l'appelle auβi Offrande.

Offertoire, m. penac. Est ce que le prestre chantant la messe dit, & ceux du Lutrin chantent auant que mettre l'hostie bas du calice, & se tourner deuers le peuple pour le receuoir au baiser de la paix.

Office

Office, n. penac. Tantost signifie cela mesme que Officium en Latin, dont il vient, & suyuant cela on dit. Il m'a fait tout bon office d'ami, Nihil non officij quod amicum deceat, mihi præstitit, Et correspondance d'offices, Officiorum vices, Gell. lib. c. 1. Et tantost vne charge publique que les Iurisconsultes appellent Munus publicum, A cause duquel celuy qui en est pourueu s'appelle Officier, soit du Roy soit d'autre qui l'en ait pourueu. Auβi Pomponius en la l. pupillus. ff. de verbor. & rer. signif. Le definit par le dit mot Office, disant, Munus publicum est officium priuati hominis, ex quo commodum ad singulos vniuersósque ciues rémque eorum imperio magistratus extra ordinem peruenit.

Office

Office & charge qu'on fait Munus, Officium.

Faire son office, In munere suo versari.

Faire son office & deuoir, Officium suum facere.

Faire son office & ce qui est enioint de faire, Accurare pensum.

Pourueu que ie face mon office, Dum clauum rectum teneam.

S'il y a guerre, ie ne faudray point de faire mon office & deuoir, Si erit bellum, meæ partes non desiderabuntur.

C'est mon office & ma charge, Curatio mea est, Meæ partes sunt.

C'est ton office & charge, Tuum est munus, Tuæ sunt partes.

Il a estimé que c'estoit son office de ce faire, Officij duxit.

Faire l'office d'vn autre & sa charge, Vicem alterius implere, Partes alterius agere.

Faire l'office de pere, Exercere nomen patris.

Seruir & faire l'office de serf, Fungi ministerio officióque seruorum.

Office & dignité, Magistratus, Honor, Officium.

Le noble office du iuge, Officium iudicis honorarium, Bud.

Vn office vulgaire, & tel qu'il n'y a guere de gens s'ils le veulent auoir, qu'ils ne l'ayent, Leuissimus & diuulgatissimus magistratus.

Office seditieux, Tribunatus turbulentus.

Croire & bailler vn office, Committere magistratum alicui.

Donner office de magistrat, Mandare magistratum.

Estre mis à l'office d'vn autre, Succedere vicarium muneri alterius.

Faire l'office de Consul, Obire munus Consulis, Munus consulare sustinere.

Faire bien l'office d'Empereur, Implere vices Imperatoris, Bud.

Faire l'office d'vn iuge, Iudicis officium promere, B.

Faire son office, Seruir en son office, Faire son estat, Apparere Curiæ, & apparituras facere, B.

Vn Conseiller qui fait fort bien son estat, ou office, Curialis & Conscriptus, siue Consiliarius summo officio præditus.

On ne peut impetrer l'office d'vn homme viuant, sinon par resignation, ou forfaicture, Petere magistratum perpetuum in locum viuentis non licet, nisi vltro se abdicantis, vel noxæ damnati commissoriæ, B.

Priuer quelqu'vn de son office à tousiours, Abrogare alicui magistratum in perpetuum, B.

Priuez de leurs offices, Circunscripti è collegio, B.

Se demettre de son office, Abdicare se magistratu.

Ceux qui tiennent plusieurs gros offices, & n'y seruent de rien, Munerum permultorum personis, inanibus quidem illi, sed visendis ornati, B.

Les offices Royaux ne sont point reuocables, sinon par mort, ou forfaicture, Magistratuum functio comes est vitæ insontis, B.

Suspendre quelqu'vn de son office iusques à deux ans, Abdicare aliquem magistratu in biennium.

Suspendu de son office trois ans, Magistratu in triennium summotus, B.

Estre suspendu quelque temps de son office, Ad aliquod tempus vetari quippiam agere pro potestate & magistratu suo, B.

Tenir office de iudicature, Magistratum iudicialem capere, B.

Estre pourueu d'office vacant par forfaicture, Caduci iure magistratum inire, B.

Faire fait d'office, Pro potestate aliquid facere.

Faire en exerceant son office, Agere pro magistratu, B.

Oster l'office, Successorem dare.

Ceux qui ont la charge des offices à vendre, Institores munerum publicorum, officiorúmque & sacerdotiorum.

Il ne peut tenir office, Non licet ei capere magistratum per leges, B. ex Cic.

¶ Empescher aucun qu'il ne paruienne à quelque office, Deiicere aliquem honore aliquo.

Abolir vn office, Abrogare magistratum.

Se demettre de son office, Deponere officium.

Restraindre l'office d'vn orateur, Finibus munus oratoris circundare.

Refuser office, Auersari honorem.

Laisser de poursuyure offices & dignitez, Missos facere honores.

Priuer aucun de son office, Aliquem à Rep. remouere, Abrogare alicui magistratum.

Priuez de leur office, Magistratu abacti.

Faire chose sans aucun office ou estat, Priuatim aliquid agere.

Qui n'a nulle office, ne estat, Priuatus.

Officier, acut. Tantost est nom m. gen. Et signifie celuy qui a office exercé en public soit auec iurisdiction ou sans icelle. Selon ce on dit, Iusticiers & officiers du Roy, ou en priué & domestiquement, come quand on parle des menus officiers de l'hostel du Roy. Partant le mot Latin Magistratus n'est vniuersel à tous ceux que le François nomme generalement officiers, ayans les Latins particuliers noms pour designer les officiers, tant ceux qui n'auoient iurisdiction, que ceux qui exerçoient en priué & domestiquement en l'hostel des princes quelques offices qui auoyent diuers noms selon la charge où ils estoyent employez, & tantost est verbe neutre, & signifie celebrer le diuin seruice en l'eglise, qu'o dit autrement faire l'office, Rei diuinæ operam dare, Sacram rem patrare, Ainsi on dit, Il a ce iourd'huy fait l'office, Principem personam in patranda re diuina gessit, Car qui fait l'office est en cela supereminent les autres ministrans & aidans audit office, &, ;Il officie, Egregiam operam in peragenda re diuina præstat, magno cum decore ac rite rectéque rem diuinam exequitur.

Officier & sergeant, Satelles.

Petis officiers, Munuscularij. B.

Les officiers & sergeans du Consul, Proconsul, & autres magistrats, portans poignée & faisseaux de verges, au milieu desquels il y auoit vne hache attachée à chaque faisseau, Lictores.

Les officiers qu'vn Preteur ou autre magistrat auoit quand il estoit en la prouince, Cohors, Comites iudicum.

Officiers nouuellement créez & adioustez au nombre ancien, Ascriptitij, Allecti.

Faire comme officier, Agere pro magistratu, B. ex Liu.

Les officiers de la maison du Roy, Aulicum ministerium, Bud.

Officiers d'armes sont les Roys d'armes, les Ducs d'armes, les Heraulds & les Poursuyuans, & ont ceste addition d'Armes, parce que du droict de leursdits offices ils se meslent tant du fait des Armoiries, que des faits militaires tant en batailles, assauts, rencontres, qu'en combats en camp clos, tournois, pas, & autres essais & banoiemens d'armes, voyez chacun desdits mots en son lieu.

Offrande

Offrande qu'on fait à Dieu, Libatio, voyez Offerte.

Offrande qu'on pend és eglises, Anathema.

Offraye

Offraye, ou orfaye, espece d'oiseau de proye qui mange le poisson, Haliæ etus, Aquila marina.

Offrir

Offrir, Offerre, Repræsentare, Conditionem ferre.

S'offrir de soymesme à faire quelque chose, Largiri se vltro, Offerre se.

S'offrir à faire tout plaisir, Offerre beneficium.

S'offrir à la mort, Dare iugulum.

Quand vne partie offre de iurer pour prouuer ce qu'elle dit, Iusiurandum offerre & deferre.

Tout ce qu'on offre és sacrifices, Libamen, Libamentum.

Se departir de la sentence donnée à son profit, & offrir despes, &c. Sententiam prouocatori testatò renunciare, & quod eam ob causam impendit se repensurum dicere, B.

Plus offrir qu'on ne demande, Plus largiri quàm iudicio petatur, vel Luculentiorem ferre conditionem, Bud.

Tout le monde s'offre à luy, Omnes se illi venditant, B. ex Cic.

Offrir son seruice à quelqu'vn, Venditare se alicui per omnia obsequia, B.

Vne grande offre, vn bon parti, Conditio luculenta, Bud.

Adiouster à son offre, Faire encore quelque offre plus ample, Conditioni iam latæ auctarium adiicere, Vberiorem conditionem offerre, Bud.

Auoir acte de son offre, Conditionis latæ aut acceptæ authoritatem consignatam habere, B.

Faire pareille ou meilleure offre, Conditionem eandem vel commodiorem referre, B.

Faire vne offre, Conditionem offerre, B.

Faire vne grande offre, Conditionem ferre luculentam, Bud.

Il n'a pas accepté l'offre qui luy estoit faicte, Conditione oblata non est vsus, B.

Consentir que quelqu'vn soit receu à se departir d'vne offre par luy faicte, Acceptam facere conditionem, Bud.

Se departir d'vne offre que l'on a faite, Conditionem latam renunciare, B.

Offres faites d'vne part & d'autre, Vltro citróque conditiones latæ, Bud.


Offre qui n'est pas à refuser, Oblata conditio non pœnitenda, B.

Partir de l'offre, & ne la vouloir entretenir, Fugere à conditionibus.

Prendre & accepter vn offre, Conditionem capere vel accipere.

Tenir l'offre qu'on a faicte, Stare conditionibus & conuentis.

Faire vne offre & parti, Conditionem ferre.

Offre qu'on a fait à aucun, Conditio, Oblatum.

Vne offre iniuste & irraisonnable, Conditio iniqua.

Vedre au plus offrat, Auctione facere, B. Aliquid præconi subiicere.

Aller au plus offrant, Ad nutu licentium circunferri, B. ex Curtio.

Il luy est demeuré comme au plus offrant, Vicit licitationem, Bud. ex Paulo.

Adiuger au plus offrant & dernier encherisseur, Decreto addicere plurimo licenti, B.

Estre le plus offrant & dernier encherisseur, Auctionem vincere ex licitatione, B.

Offusquer

Offusquer.

O H

Ohié

Ohié, Vn homme ohié de son corps, Homo corpore affecto, Male affectus homo.

Ohié d'vne iambe, Altero crure debilis.

Ohié de tous ses membres, Membris omnibus captus ac debilis.

Vne ohie, Debilitatio, Corporis affectio.

Ohier, Debilitare, Corpus afficere.

Oho

Oho, dites nous, que, &c. Itáne verò ergo non iustus, qui, &c.

Oho, t'a on icy laissé pour gardien, que d'aduenture, &c. Eho, numnam tu hîc relictus custos, nequis fortè, &c.

O I

Oignon

Oignon, Cepe vel Cepa, Cepitium, Vnio, Crommyum.

Vne maniere d'oignon qu'on appelle Eschalote, Aschalonia.

Semblable à vn oignon, Cepeus.

Oignon marin, Scilla.

Poires de Oignonnet, Pyra orbiculata.

Oignonnette, Bulbine, bulbines.

Oignonniere, Cepina, c'est le lieu où sont semez les oignons.

Oillet

Oillet, voyez Œil.

Oinct

De l'Oinct de porc, Axungia.

Oindre

Oindre, Linîre, Illinîre, vel Illinere, Vngere, Exungere, Inungere, Perungere.

Oindre & frotter tout entour doucemet de quelque oincture, Oblinire.

Fort oindre & frotter de quelque liqueur, Perlinere, Perlinire.

Oindre par dessus, Superinungere.

Lieu eschauffé où on s'oindoit, Vnctorium hypocaustum.

Oinct, Vnctus, Delibutus, Illitus.

Qui est oinct d'odeurs & senteurs, Nimbatus.

Qui oinct, Vnctor.

Oignement de nard, Vnguentum nardinum.

Onction, Vnctio, Inunctio, Perunctio.

Onguent, Vnguen, Vnguentum.

L'art de faire onguens, Vnguentaria.

Qui fait & vend ongues pour oindre & frotter le corps, Vnguetarius.

Boiste, ou autre vaisseau à mettre onguent, Myrothecion.

Oing

De loing d'vn lion, Adeps leoninus.

Oise

Oise, la riuiere d'oise, Isara.

Oiseau

Oiseau, m. acut. disyllab. Est vn terme general à toutes bestes qui ont pennes, & au masle & à la femelle, lesquelles selon leurs especes sortissent noms particuliers, comme perdrix, faisants, poulles, canards, oyes, grues & autres, Auis, volucris, l'Italien dit auβi Vccello, mais l'Espagnol suit le Latin disant, Aue.

Oiseaux de proye, sont ceux qui viuent de rapt & de grif qu'ils exercent sur les autres especes d'oiseaux, comme font l'Aigle, le faulcon gentil, pelerin, Tartarot, Gerfault, Sacre, Lanier, & l'Austour, l'Esperuier, l'Esmerillo, le Mila, & autres viuas de rapine, Auis prædatrix.

Oiseaux de passage, ou passagers, sont ceux qui en certaine saison de l'année abbandonnans vne contrée passent en l'autre, comme fait le faulcon pelerin, le Tartarot, le Gerfaut, le Sacre, le Tunicien, lesquels partans de pays estranges, comme de Prusse, Russi, Nortuuegue, & Barbarie, vont pelerinans en autres pays, & les prend-on entredeux, faisans leur passage. Commeantes aues. B. Aues aduenæ & peregrinantes.

Oiseaux de poin.

Oiselet ou petit oiseau, Auicula.

Oiseau ou geline, Ornis ornios, vel ornithos.

Toute sore d'oiseau qu'on enclost pour nourrir, Boschis.

Toutes sortes de grans aiseaux, comme gelines, oyes, corneilles, corbeaux, Grues, & semblables, Alites.

Tous oiseaux de chant, Oscines, Cantrices aues.

Oiseaux qui se tiennent és bords de la mer, Litoreæ aues.

Vne sorte d'oiseau qui se tient és riuages, Riparia ripariæ.

Oiseau qui se tient amont, Auis superuaganea. B.

Vne sorte d'oiseau qui mange les mousches à miel, Mesange, Merops.

Vn oiseau viuant de figues, Becquefigue, Melancoryphus.

Vu petit oiseau qui nourrit les petits d'vn autre, pensant qu'ils soyent siens, Curruca.

Vne sorte d'oiseau qui a la couleur iaune, Icterus. Vn oiseau tout verd auβi grand qu'vne tourterelle, qu'on ne voit qu'en esté vn Lorion, ou Loriot, Clorion.

Vne sorte d'oiseau qui a les ailes rouges comme escarlate, Phœnicopterus.

Vne sorte d'oiseau qui a les iambes rouges & le bec, Porphyrio.

Vne sorte d'oiseau ayant les pieds veluz, comme ceux d'vn lieure, Lagôpus.

Vn petit oiseau qui fait son nid sur l'eau de la mer, & lors est signe de beau temps, Alcedo.

Oiseaux d'estrange pais, Aduenæ aues.

Vn oiseau resemblant au Cygne, Vn Butor, Onocrotalus.

Vne sorte d'oiseau qui poursuit les oiseaux qui se plongent en l'eau pour prendre les petis poissons, & leur picque tant la teste, qu'il leur fait lascher la proye, de laquelle il vit apres, Platea, vel Platealis.

Vn oiseau qui hennit, contre-faisant les cheuaux, Anthus.

L'oiseau au chant duquel les hommes preuoyent signe de bonne ou mauuaise encontre, Oscinis, huius oscinis.

Vn oiseau ord & sale, Obscœna auis.

Oiseau appartenant à Mars, Martia auis.

Oiseaux desassemblez, Deplicatæ volucres.

Oiseaux qui se degoisent, Carrulæ aues.

Vn mot qui se dit des oiseaux quand ils se degoisent & gringottent, Garrire.

Le bec d'vn oiseau, Rostrum.

Huppe & creste qui est sur la teste d'aucuns oiseaux, comme d'vne Aloüette & autres, Cirri, Apex.

Les oiseaux commencent de chanter au Printemps, Vernant auiculæ.

Chasser aux oiseaux, Moliri insidias auibus, Aucupari.

Laisser aller vn oiseau, Dimittere auem.

Enfermer les oiseaux, Custodiæ tradere aues.

Plumer vn oiseau, Vellicare.

Vn preneur d'oiseaux, Auceps.

Regarder parles oiseaux les choses à aduenir Inaugurare.

Quand par l'inspection des oiseaux on recueille l'admonition diuins, Inaugaratio.

Qui vole les petis oiseaux, Fringillarius accipiter.

Oiselet, Auicula.

Oiseleur, Auceps.

Chose seruante & bonne à oiseleurs, Aucupatorius.

Oiseliere, Aucupium, Aucupatio.

Oiseux

Oiseux, m. penac. adiect. Feriatus, Laboris expers, Otiosus, Reses, Supinus.

Gens trop oiseux, Homines otio nimio affluentes.

Estre oiseux, Cessare, Compressis manibus sedere, Languere, Oria agere, Otiari, Otiosum esse.

Demeurer en quelque place oiseux, ou sans rien faire, Sedere.

Oisif, m. penac. adiect. Est le mesme que Oiseux, Desidiosus, Otiosus, Lentus.

Estre fort oisif, Abundare otio.

Se tenir assis en vn lieu sans rien faire, & estre oisif, & paresseux, Desidere.

Famille oisiue & qui ne besongne point, Feriata familia.

Oisiueté, f. acut. Est faineantise & lascheté, Desidia, Otium.

Oisiueté qui annonchalit les gens totalement, & les fait paresseux, Inertissimum & desidiosissimum otium.

Cela se fait de trop grande oisiueté, Illud fit ex nimio otio.

Addonnez à oisiueté, Ad otium summum accommodati.

Oison

Oison, m. acut. Est vne ieune Oye, Anserculus.

O L

Oleander

Vn arbreau ayant les fueilles d'vn amandier, que les Apothicaires ou Herbiers appellent, Oleander, Nerium.

Oleries

Les Oleries.

Oleron

Oleron, Ville Episcopale, Inde Olerensis Episcopatus.

Oliue

Oliue, f. penacut. Est vne espece de fruit à noyau assez cognu, Olea, Oliua.

Oliues qu'on cueille à la main, Strictiuæ oleæ.

Vne sorte d'oliues longuettes, Radiolus.

Vne sorte d'oliues verdes, Pausea pauseæ.

Cueillir les oliues, Oliuare.

Fueilles d'oliue, Folia oleacea.

Le temps qu'on cueille les oliues, Oliuitas, Oleitas.

Vaisseaux seruans à mettre oliues, Oliuariæ metretæ, Vasa olearia.

Oliuier, m. acut. Est l'arbre qui porte des oliues, Olea, Oliua.

Oliuier sauuage Oleaster.

Qui est d'vn oliuier, ou de la couleur de l'oliue, Oleaginus, Oleagineus.

Les oliuiers ne sont pas si à main, Oleæ est rata occasio.

Cultiuer les oliuiers, Arare oliuetum.

Tailler les oliuiers, Attondere oleas.

Lieu planté d'oliuiers, Oletum & Oliuetum.

Oliuastre id est, Olivier sauuage, Oleaster.

Olivier

Olivier, Nom propre d'homme, Oliuarius.


O M

Ombre

Ombre, f. penacut. Qu'on escrit auβi Vmbre. Car il vient du Latin Vmbra.

Ombre mal seine, ou dangereuse & nuysante, Grauis vmbra.

Ombre qui suit, Vmbra æmula.

L'ombre d'vn bois, Vmbra nemoralis.

Lieux qui sont à l'ombre, où on se garentit du soleil, Vmbracula.

¶ Soubs ombre ou couleur d'ambassade, &c. Per speciem legationis in A siam ablegatus est, Prætextu, Obtentu, &c.

Soubs ombre de ce surnom, Sub eius obtentu cognominis.

Soubs ombre d'alliance, Sub vmbra fœderis.

¶ Craindre son ombre, Suam ipsius vmbram metuere.

Faire ombre, Vmbrare, Inumbrare, Inopacare.

Les maisons font ombre de grande estenduë, Explicant ædes vmbram.

Couurir quelque chose pour luy faire ombre, Adumbrare.

Faire aller les bestes en l'ombre, Pecudes agere in opaca.

Les ombres s'agrandissent, Cadunt vmbræ.

Se retirer à l'ombre des arbres, Captare vmbras arborum.

Qui se tient à l'ombre, Vmbraticus.

Exercitation qui se fait à l'ombre, Exercitatio vmbratilis.

Qui porte ombre, Vmbrifer.

Ombrager, act. acut. C'est faire ombre, Vmbrare, Inumbrare, Opacare, Inopacare.

Ombrage, m. penac. Vmbraculum, Opacitas.

L'ombrage les garde de croistre, Opacitas prohibet incrementum.

Ombrageux, ou Ombreux, m. acut. Vmbrosus, Opacus.

Cheual ombrageux, Equus suspicax & meticulosus.

Ombragement, m. acut. Opacitas.

¶ Les ombragemens des peintres, Vmbræ pictorum.

Omer

Omer, Nom propre d'homme, Odomarus, vel Audomarus.

Omettre

Omettre, act. penac. Omittere.

Omettre quelque chose à dire ou faire, Prætermittere, Præterire.

Omis, Omissus, Prætermissus.

Omission, Prætermissio.

O N

On

On, voyez Hom.

On dit, Memorant. Dicunt, Ferunt, Aiunt.

On dit souuent que tu n'es point à la maison, Negaris sæpe esse domi.

On le voit & cognoit on par experience, Probatur experimento.

On (l')

L'on, mot abbregé selon l'opinion d'aucuns, de ce mot l'homme. Ainsi faudroit vn m en la fin, L'om, ou L'hom : comme en ceste maniere de parler, L'om dit, ce seroit comme qui diroit en Latin Homo dicit : & le singulier pour le pluriel, Homines dicunt, ce que en Latin nous disons par vn mot, Dicitur, Fertur, Es anciens Romans faits en ryme, souuent on lit, Li hom, pour Ille homo, ou Ille, Ainsi seroit l seule demeurée de Ille. Et par ceste raison aucuns escriuent, Hom lit, Hom dit, que vulgairement on escrit, On lit, On dit.

Onc

Onc, voyez Onques.

Once

Once, f. penac. En fait de poids commun duquel on vse en toutes marchandises qui se debitent au poids, fors qu'en l'or & l'argent, est la seisiesme partie de la liure. Mais en poids de Marc vsité és Orfaureries & monoyes, Once est la huictiesme partie du Marc, & se diuise en huict gros, qui est la soixante-quatriesme partie du Marc, là où l'autre se diuise en quatre sezains, voyez Liure, & Marc. L'once auβi se part & diuise en autre maniere, asçauoir en vingtquatre sterlins, le sterlin en quatre felins, le felin en deux Karats, selon le poids de pierrerie ; Le Karat ou demy felin en trois grams & demy & vn huictiesme de grain. Et selon cette partition de l'Once, les deux sterlins & demy prins vn gros, cette Once sera de neuf gros sterlins & demy.

Pesant vne once, Vncialis.

Demie once, Semuncia, vel Semiuncia.

Pesant demie once Semuncialis.

Vne once & demie, Sescunx, & Sescuncia.

Sept onces dont les douze font le tout, quant à mesures de terres, Septunx.

Neuf onces, Dodrans.

Once à once Vnciatim.

Once, ou Lonce. Lynx. C'est vne beste du genre des Loups ceruiers, mouchetée par tour le corps de taches noires.

Oncle

Mon Oncle, Frere de mon pere, Patruus.

Mon oncle, frere de ma mere, Auunculus.

Grand oncle, Propatruus.

Le grand oncle de mon pere ou mere, Auunculus maior.

Onde

Onde, f. Fluctus, Vnda.

La mer fait vagues & ondes, Fluctuat mare.

Les ondes viennent heurter, Fluctus illiduntur.

Ondé, c'est fait à ondes, Vndatus, Vndulatus.

Ondée f. adiectif, Faite à ondes. Fouillous parlant des chiens gris, Il en sort aucunesfois quelques vns qui ont le poil au dessus de l'eschine d'vn gris tirant sur le noir, & les iambes tauelées & ondées de rouge & de noir, lesquels se trouuent bons par excellence. Il est aucune fois substantif, comme, il a fait vne ondée de pluye, ce qu'on dit autrement, vne guilée, combien que ondée importe plus grande quantité de pluye.

A la façon d'ondes, Vndatim.

Plein d'ondes & de vagues, Fluctuosus, Vndosus.

Onder ses cheueux, Capillum vndare.

Cheueux ondez.

Vne ondée de pluye froide, qui vient tout à coup, Nimbus.

Robbe qui ondoye, id est, qui volette & flotte comme font les ondes.

Les bleds ia grands ondoyent, quand ils sont doucement agitez du vent.

¶ Ondoyer vn enfant nouueau né.

Ondoyer & flotter, & faire grandes vagues, Exæstuare, Vndare.

Ongle

Ongle, Vnguis, Vngula, Onyx.

Depuis le fin bout des ongles, Ab imis vnguibus.

Oster les ongles, Exungulare.

Rongner les ongles, Demere vngues, Subsecare vngues.

Qui a bec & ongles, Melampygus. B.

Onglet, Vnguiculus.

L'onglée en l'œil, c'est auβi vne maladie qui vient és parties qui sont pres des ongles, Pterygium pterygij.

¶ L'onglée au bout des doigts prouenant de grand froid, Vnguium rigor, Summorum digitorum rigor.

Vne Onglade.

Onguent

Onguent, Cerchez Oindre.

Onques

Onques, Aduerbe de temps penac. Vient du Latin Nunquam. Duquel & l'Espagnol tire Nunca, & l'Italien Vnqua, & Vnque, & Vnquanco, signifiants tres-tous iamais, Nullo tempore. Il prend quelquefois cette particule Mais, à la fin, & dit on Onques-mais, qui est plus signifiant que Onques, tout ainsi que l'Espagnol par mesme raison disant Nuncaiamas, signifie plus que s'il ne disoit que Mai, Nunquam ampliùs, Nunquàm posthac. Et est vne seule diction, acut. Composée de ces deux entiers, Onques & Mais. Onquesmais vn si beau donne fut donné de Prince. Il pred auβi à la fin cette diction Puis, & n'en fait qu'vne composée de deux entiers, Onques & Puis, & signifie iamais depuis, comme, Le Roy ne le vid Onquespuis, Exin nunquam à Rege visus est.

Onyche

Onyche, Espece de pierre precieuse, Onyx, huius onychis.

Qui est fait de Onyche, Onychinus.

Onze

Onze, Vndecim, Vndenti, Vndeni.

Onze fois, Vndecies.

Onziéme, Vndecimus.

O P

Operer

Operer, Operari.

Operation, Operatio.

Operations naturelles, Actiones corporis naturales.

Opiler

Opiler, voyez Oppiler.

Opiner

Opiner, ab Opinari, Dicere pro sententia, Censere. Dire son opinion sur vn fait proposé en vne compagnie, pour deliberer sur iceluy, Sententiam dicere, voyez Dire son opinion.

Opiner humainement, ou rigoureusement en son fait, De aliquo bene vel malè consulere.

Cestuy n'opine pas, mais dit, ad idem, Hic non censet, sed assentitur. Bud. ex Sueton.

Opiner le premier, Sententiam antiquissimo loco dicere, Principem rogari sententiam. B. Tenere principatum sententiæ.

Opiner le premier apres le Chancelier, Sententiæ dicendæ ius habere antiquissimo loco secundum Cancelarium. Bud.

Il a opiné le premier, Princeps sententiam dixit. Bud.

Opiner ad vtramque partem (vt vulgò dicitur) & puis resouldre, Ab actore iuxtà reóque vicissim censere, ancipitique sententia disceptare : deinde quid sui sit iudicij, semel constituere, B.

Qu'il opine qu'on face la guerre à ceux de Crete, Bellum decernat Cretensibus.

On opine, Dicuntur sententiæ.

Contraindre vn opinant qui est incertain & en diuerses opinions, d'ensuiure l'vne telle que luy plaira, Præcidere. B.

Conseillers opinans, Consiliarij censentes. B.

Opinans au iugement des proces, ou autres affaires, en Cours souueraines, In consiliis celebribus censentes, & pro sententia dicentes. Budæus.

Opinion & aduis, Sententia.

Opinion & iugement Opinio.

L'opinion & sentence d'aucun qui n'est pas parfaite, & laisse beaucoup de choses qu'il debuoit dire, Curta sententia.

L'opinion des fols est estimée du populaire, Valet in vulgus insipientium opinio.

Opinion arrestée entre gens sçauans en quelque science que ce soit, Decretum.

Par l'opinion de la Cour & des assistans, Ex consilij sententia. Bud. ex Plin. iuniore.

Le Conseil la Cour, ou la Chambre est aux opinions, Senatus est consuli cœptus. Liu. lib. 22.

Les opinions s'accordent, Constant sententiæ.

Opinion confermée soit en bien ou mal Hæresis.

Opinion ferme & entiere, qui ne flechit point, Opinio incorrupta.

Contre l'opinion de tous, Contra, vel præter omnium opinionem.

Cette opinion a tousiours duré, Inueterauit hæc opinio.

Cette opinion est espanduë parmy les cœurs, Peruasit ea opinio per animos hominum.

Opinion enracinée, Insita penitus opinio & vetusta.


Opinion suyuie par beaucoup de gens, Secta.

Opinion esloignée de la verité & destorse, Prauè detorta opinio.

Opinions contraires les vnes aux autres, Pugnantes sententiæ, Ten dentes in diuersum sententiæ.

L'opinion est venuë à neant, Extabuit opinio.

Les opinions estans diuerses, Quum sententiis variaretur, Quum ra riè decernerent.

Le commun peuple incertain est distraict en diuerses opinions, Scinditur incertum studia in contraria vulgus.

Opinions trop doulces, & qui ne sont point assez rigoreuses, Molles sententiæ.

Nous auions pour nous l'authorité & opinion de Mettus, Nitebamur nos in parte causæ sententia Metti.

Amener aucun à son opinion, Aliquem in sententiam deducere.

Cacher son opinion, Sententiam suam tegere.

Changer son opinion, Calculum reducere, Decedere vel Discedere de sententia, Mutare sententiam, aut Vertere sententiam retrò.

Auoir opinion de quelque chose, Estre d'opinion, Sentire.

I'ay tousiours eu cette opinion & fantasie, que, &c. Meum semper indicium fuit, vt, &c.

I'ay cette opinion, Sum in ea opinione.

I'ay bien vn autre opinion bien diuerse, Longè alia mihi mens est.

Condescendre à l'opinion d'aucun, Accedere alicui.

Consulter l'opinion d'aucun, & la faire trouuer mauuaise, Sententiam alicuius frangere.

Compter les opinions & mettre à part, Sententias dirimere.

Demander à quelqu'vn son opinion, Rogare aliquem sententiam.

Demander les opinions, De iudicio in consilium ire. Bud.

Demeurer en son opinion, Manere in sententia, vel proposito.

Despriser les opinions d'aucun, A sententiis alicuius recedere.

Destourner aucun & diuertir de son opinion, Aliquem de sententia deducere, vel Mouere à sententia.

Diuiser son opinion, Sententiam scindere.

Dire son opinion de quelque chose, Dicere sententiam, Sententiam ferre, vel afferre, Censere.

Dire son opinion en premier lieu, Tenere principatum sententiæ.

Apres que ie vous auray dit mon opinion, Vbi sententiam meam vobis peregero.

Ie ne d'y iamais mon opinion que ie ne les guerroye & pourchasse, Eos omnibus sententiis vlciscor & persequor.

Quand on dit son opinion, Sententiæ dictio.

Senateurs qui ne disoyent point leur opinion au long, ains seulement passoyent de la partie & du costé de celuy duquel ils approuuoyent l'opinion, Pedarij Senatores.

Se departir de son opinion, Desistere sententia.

Se departir de l'opinion de quelqu'vn, Desciscere ab opinione alterius.

Entrer en quelque opinion par seule coniecture, sans ce qu'on ait argument necessaires, Coniicere.

Estre d'opinion, Habere opinionem, Sentire.

Estre d'opinion qu'on face Roy quelqu'vn, Decernere Regnum alicui.

Les gens ne sont pas en trop grande opinion qu'il doibue venir, Neque valde de aduentu eius opinio est.

Estre de l'opinion de quelqu'vn, Tenir son opinion, Sententiam alicuius sequi.

Estre de l'opinion & aduis d'vn autre, Concedere in sententiam alterius.

Estre d'vne mesme opinion Astipulari.

Dire tout vn, & estre de mesme opinion, Loqui in eandem sententiam.

Estre tousiours de mesme opinion, Idem dicere semper.

Ie suis de cette opinion, In ea sum sententia.

Ie suis de l'opinion de ton frere, Conuenit hoc mihi cum tuo fratre.

Mets & escry que ie suis de l'opinion de mon frere, Ascribe me fratris sententiæ.

Ie suis d'autre opinion que tu n'es, Seorsum à te sentio.

Il est de mon opinion, Facit mecum, Mecum sentit.

Il est de cette opinion, Placet ei hoc, Est eius opinionis.

Toute la Grece est de cette opinion, & le croit ainsi, Oppleuit opinio hæc totam Græciam.

Il est d'opinion & fantasie qu'il y a quatre natures, dont dit que tenter choses consistent, Quatuor naturas, ex quo omnia constare censet, diuinas esse vult.

Ils sont de mon opinion, Authoritas eorum mecum facit.

Tous sont d'vne opinion, Omnes ad vnum idem sentiunt, Eadem omnes stant sententia.

Tous courent en cette partie & sont de cette opinion, Cursu eunt omnes in eam sententiam.

Ils sont tous d'vne opinion quand est de traicter d'amitié, De amicitia omnes ac vnum idem sentiunt.

Ils vindrent & passerent tous de costé, & furent de cette opinion Raptim in eam sententiam pedarij concurrerunt. Il a esté de cette opinion & aduis, Sic placitum est.

Pompée est fort aduersaire à cette opinion, Pompeius ab ea sententia valde abhorret.

Ils sont abbruuez de cette opinion, Imbuit mentem eorum ea opinio.

Estre contraire & loing de l'opinion de quelqu'vn, A sententia alicuius abesse.

Estre de diuerse opinion, Dissentire.

Estre maintenant d'vne opinion, maintenant d'vne autre, Alternare.

Exposer & declarer les opinions & sentences de quelque sorte de philosophes, Scholam explicare.

Se mettre de l'opinion de quelqu'vn, In sententiam alicuius transire.

Maintenir son opinion, & ce qui s'ensuit, Constare sibi.

Oster de son opinion, Depellere sententia.

Perseuerer en son opinion, Iudicium suum retinere, In eadem sententia stare, In sententia constare.

Poulser hors de son opinion, De sententia detrudere.

Receuoir l'opinion d'aucun, Sententiam alicuius accipere.

Suyure l'opinion des Philosophes, Manere in sententia Philosophorum.

On suit cette opinion, Disceditur in eam sententiam.

S'arrester à l'opinion d'aucun, Opinione alicuius stare.

Se renger à l'opinion d'aucun, Pedibus ire in sententiam alicuius.

Retirer quelqu'vn & le mettre hors d'vne opinion mauuaise qu'il a, Leuare aliquem opinione sinistra.

Reuests toy de cette opinion, Tu animum inducas, si, &c.

Tenir quelque opinion, Sententiam aliquam tenere.

Tenir son opinion, In sententia eadem esse.

Selon mon opinion, E meo quidem animo, Vt mea fert opinio, Mea sententia.

Selon l'opinion de Dicearchus, Vt Dicæarcho visum est.

Selon l'opinion & dit de plusieurs, Plurimis authoribus.

Addonné à quelque opinion, & la tenant ferme, n'osant dire le contraire, Consecratus & addictus alicui sententiæ.

Addonnez à certaines opinons qu'ils ont deuant leurs yeulx, Destinatis sententiis addicti.

Tenir contraire opinion à autruy, Desciscere ab opinione alterius.

Trouuer vne opinion fort mauuaise, Abhorrere à sententia aliqua.

Cecy vainc mon opinion, Victoriam sententiæ meæ facit hæc res.

Doncques l'opinion des Academiques est venuë & yssuë que, &c. Ergo nata est sententia veterum Academicorum, vt, &c.

¶ Acquerir opinion enuers les auditeurs qu'on dit verité, Conciliare in dicendo fidem.

Auoir opinion de quelqu'vn, Inducere aliquem in animum.

Auoir bonne opinion d'aucun, Bene de aliquo æstimare.

Conceuoir bonne ou mauuaise opinion d'vn autre, Opinionem accipere.

Qui a bonne opinion, Orthodoxus.

Il a bonne opinion de Dieu immortel, De Deo immortali vera sentit.

Prouuoir qu'on ait bonne opinion de nous le temps aduenir, Consulere famæ.

Les gens ont grande opinion & estime de toy, Magna est hominum opinio de te.

Ta bonté se rapporte & conuient à l'opinion & estime que i'ay tousiours eu de toy, Bonitas tua respondet iudicio meo quod semper habui de te.

Opinions à absolution, Calculi absolutorij. B.

Opinions à condemnation, Calculi damnatorij. B.

Opinions affectées, Libidinosæ sententiæ. B.

N'aucir que sa voix ou son opinion, Vnici puncti numerum tantùm obtinere B.

Iusques icy il y a autant d'opinions d'vne part que d'autre, Adhuc Marte causæ communi consilium diremptum est. B.

Au iugement d'vn proces s'il y a trois differetes opinions, ceux de la moindre partie sont contraints de reuenir à celle des deux autres que bon leur semble, Si in alicuius causæ iudicio duæ sint partes inter se adæquantes, & tertia sit paucorum sententia, iis ne iudicium irritum maneat vt anceps & æquis partibus diuisum, præcidere minima pars iubetur vtram in partem pedibus ire malit B.

Il y a plus d'opinions de la part du demandeur, In hac causa actor longè plures habet iudices in partibus, & velut auxiliares. B.

Les iuges n'ont pas esté de l'opinion des Aduocats, Quod apud Aduocatos auspicium ratum, apud iudices vitium esse visum est. Budæus.

Changer quelque fois d'opinion, Decedere de sententia in loco. Budæus.

Compter & accorder les opinions, Sententias dirimere. B.

Intenter vn proces contre l'opinion du conseil. Inauspicatò, à vi aduersa, vel aduersis auspiciis iudicium dictare, vel propulsare. Budæus.

Iuger par l'opinion du conseil, Iudicare de consilii sententia. B.

Ne rien declarer de son opinion deuant qu'il en soit temps, Integrum se ad vltimam censendi necessitatem seruare. B.


Demander les opinions, Mettre la matiere en deliberation, pour en dire chascun son opinion, Sententias sigillatim rogare, Vocare rem ad disquisitionem. B.

Demander par le President l'opinion de la Cour, Ad consessum tribunalitium referre, Præsidem referre ad consilium.

Deliberer tous ensemble, sans particulierement demander l'opinion de l'vn ne de l'autre, Inire confusam sententiam. B.

Dire preciséement son opinion, Præcidere. B.

Dire son opinion par escrit, ou Prononcer vne sentence par escrit, Sententiam de scripto pronuntiare. B.

Puissance de dire son opinion, Dictio sententiæ. B.

Vn Conseiller qui dit auβi franchement son opinion toute la Cour assemblée, comme il fait en sa chambre, Consiliarius fiduciæ in Curia comitialis. B.

Vn homme qui en iugement dit franchement & rondement son opinion, Homo in iudicando sui iuris ac sententiæ. B.

Disputer ad vtranque partem, & puis dire son opinion, In vtranque partem disserere, sed in alterutram censere. B.

Tous ne sont pas d'vne opinion, Non eadem stant sententia omnes. Budæus.

Les plus notables personages de la Cour ont tous esté de cette opinion, Eius sententiæ authores fuerunt grauissimus quisque Conscriptorum atque existimantissimus. B.

Vouloir essayer quelle sera l'opinion des iuges, En vouloir auoir l'Arrest de la Cour, Vltima iudiciorum experiri velle. B.

L'on est aux opinions, Ad disquisitionem ventum est. B.

Estre ferme en son opinion, Sui iuris esse in censendo. B.

Estre partiz, ou autant d'vne opinion que d'autre, Calculos æquare. Budæus.

Il fault qu'il passe de deux voix, ou de deux opinions, Duobus punctis superiorem esse oportet, Plus duobus punctis ferre. B.

La premiere opinion, Prærogatiua sententia. B.

Chascun a suyui la premiere opinion, Chascun a dit, ad idem, In eius qui primus sententiam dixit, pedibus itum est. B.

L'opinion du premier opinant, Prærogatiua. B.

L'opinion du Rapporteur du proces, Prærogatiua expositoris. Budæus.

Tenir vne opinion contre la vieille & commune, Refricare callum obductum vetustæ hominum opinioni. B.

Opinions tournans autant en vne part qu'en l'autre, Sententiæ alternantes. B.

Mieux vault l'opinion de trois iuges, que de sept Aduocats, Præstat longè trium iudicantium puncta ferre, quàm septem de iure respondentium. B.

Singulier en ses opinions, Opiniastre, Pertinax opinionis. B.

Opiniastre, com. gen. penac. Pertinax, Capito, Tricipitinus, Opinator vehemens.

Opiniastre qui ne veut receuoir la touche d'autruy, Refractarius.

s'Opiniastrer, act. penac. Obstinare.

Opiniastrise, f. penac. ou Opiniastreté, acut. Pertinacia, Contumacia, Obstinatio.

Debatre contre aucun de grande aspreté & opiniastrise, Certare cum aliquo pugnaciter.

Opiniastrement, aduerb. acut. Pertinaciter, Contumaciter, Obstinatè.

Oppiler

Oppiler, act. acut. Oppilare, Obstruere, Offercire.

Oppilatif, m. acut. Oppilans.

Oppilation, f. acut. Obstructio.

Opportun

Opportun, m. acut. Opportunus, Commodus.

Opportunité, f. acut. Commoditas, Opportunitas.

Le temps & opportunité de punir, Maturitas animaduertendi.

Ne sçauois-tu pas bien que l'opportunité & occasion ne s'addonnoit pas souuent à vn tel homme ? Nesciebas quàm eiusmodi homini rarò tempus se daret ?

Si tu as l'opportunité, Si commodum est.

Prendre l'opportunité & la saison, Tempus capere vel accipere.

Remettre le iugement d'vn proces à quelques loisirs ou opportunitez, qui ne se trouueront iamais, Detrudere causæ iudicium in alias atque alias feriantis Curiæ occasiones, quæ nunquam futuræ sunt. Budæus.

Estre frustré de quelque opportunité qu'on pretendoit, Aliqua occasione deiici.

Opportunéement, aduerb. penac. Opportunè, Commodè.

Opposer (s')

s'Opposer à quelque chose, Offerre se, Intercedere, Opponere, Obiicere.

s'Opposer, Moram alicui rei facere. B ex Liuio.

s'Opposer, Empescher, Intercedere, Recusare. B.

s'Opposer, Protester au contraire, & de se pourueoir comme il appartiendra, Testari rem se iudicio executurum, Testato reclamare. Budæus.

s'Opposer à l'execution, Intercedere lege agenti executori, Executionem morari. B.

s'Opposer pour son interest, Pro suo iure intercedere. B.

Vn opposant, Intercessor.

Partie opposant & empeschant, Pars aduersatrix, Intercessor, Aduersarius.

Opposans à criées, Intercessores auctionarij. B.

Mettre les opposans en leur ordre de priorité ou posteriorité, Discuter les oppositions à criées, Loco suo numeroque vnumquenque intercessorum admittere. B.

Opposans deboutez de leurs oppositions, Intercessione summoti. B.

Les Tribuns se sont opposez & ont empesché, Tribuni intercesserunt.

Plusieurs se sont opposez, Frequenter intercessum est. Bud.

Opposé ou opposite, Oppositus, Obiectus.

La partie opposite & vis à vis, Diuersa pars prouinciæ.

A l'opposite, E`contrario, Ex aduerso.

Opposition, Intercessio, Oppositio, Oppositus huius oppositus.

Bailler ses causes d'opposition, Intercessionis causas edere. B.

Conuenir son appel en opposition par lettres Royaulx, Prouocationem intercessione mutare, Prouocationem in intercessionem transcribere diplomatis venia. B.

Se desister & departir de son opposition, Intercessionem infectam facere. Bud.

Executer nonobstant opposition ou appellation, Ab intercedente, à prouocante rem auferre, vel nomen exigere. B.

Oppositions formées à tort & sans propos, Intercessiones futiles. B.

Oppositions instruictes & prestes à iuger, Controuersia intercessionum informata. B.

Nonobstant opposition, Sublata intercessione. Bud ex Cicer.

Passer outre nonobstant opposition ou appellation quelconque, Nec intercessioni cedere, nec prouocationi cuicunque nedum translatitiæ. Bud.

Se departir de son opposition, Intercessionem remittere.

Oppresser

Oppresser, ou opprimer, Opprimere.

Oppressé, ou Opprimé, Oppressus.

Oppression, Oppressio.

Oppresseur, Oppressor.

Opprobre

Opprobre, Opprobrium.

Opprobrier aucun, id est, luy dire opprobre.

Oppugner

Oppugner, Oppugnare.

Oppugnation, Oppugnatio.

Oppugnateur, Oppugnator.

Opulent

Opulent, Opulentus.

Opulence, Opulentia.

Opulemment, Opulenter.

Viure opulemment, Adipali victu opimoque gaudere. B.

O R

Or

Or auant, Age, Agedum.

Or bien, laïsse le dire, Age dicat sine.

Tu l'as prinse pour toy, or bien de par Dieu ayes la, Tute sumpsisti tibi, nunc habeas vt nactus.

Or ça maintenant, Age verò.

Or ça de par Dieu, c'est bien fait, Age age vt lubet. B. ex Terent.

Or ça ça puis qu'ainsi va, Age age. Bud. ex Cicerone.

Or est assez de, &c. Sed de præceptione hactenus.

Or ie prie à Dieu que, &c. At tibi dignum factis exitium dij, &c.

Or primes, Iamprimum, Nunc, Nunc demum, Nunc primum.

T'es tu or primes apperceu de, &c. Modône id demum sensisti ?

Or maintenant, Nunc verò.

Or ne dy-ie rien de ce, &c. Atque id omitto, &c.

Or si, Etenim si illud est tam flagitiosum, &c.

Or sus, Age agedum.

Or sus, or sus, Agite dum.

Or sus auant, dy, Eia verò age, dic.

Or sus de par Dieu, Or sus au nom de Dieu, Et quod bene vertat. B.

Or voy ie Pamphile, Sed Pamphilum video.

Or

Or, Aurum, au vertitur in o, comme en Mor de Maurus, & Sor de Saure Ital. & oreille de auricula Latin. Les Alcumistes appellent l'or Sol.

Or & argent mis en œuure, Aurum & argentum factum.

Or batu, Interrasile aurum, Aurum in caminulas tenuissimas chartaceorum foliorum modo cusum ac tusum.

Or mat, Aurum impolitum.

Or bruni, Aurum politum.

Or de Philippus, Aurum Philippeum.

Or traict, quasi dicas Aurum tractum, Aurum tractile vel ductile.

Or ras, quasi dicas Aurum rasum.

Fin or qui plusieurs fois a esté purgé par feu, & ne s'y dechet point, Obrizum.

Metaulx d'or, Auraria metalla.

Arbre portant or, Aurifera arbor.

Couleur d'or, Aureus color.

Instrument seruant à fouïr l'or en terre, ou à le nettoyer, Auramentum.

La maniere de mettre l'or en œuure, Auri conflatura.

Miniere d'or, Aurifodina.

Affineur d'or, Aurifex.


Larron d'or, Aurifur.

Quand on baille de l'or par la teste d'aucun, Racheter au pris de l'or, Repensum aurum pro capite alicuius, & Repensum auro caput.

Faire reluire comme l'or, Aurare.

Oracle

Vn Oracle, C'est à dire, conseil & response donné de Dieu, Oraculum.

Tenir vne chose auβi vraye que si l'oracle l'auoit dit, Ex oraculo dici putare.

Orade

Orade, ou Dorade, Vne sorte de poisson qu'on appelle ainsi, Orata, siue Aurata.

Orage

Orage, Fouldre, Tempeste du ciel, Vis maior.

Temps orageux, Nimbosa tempestas.

Oraison

Oraison, Oratio.

Oraison abbregée & accourcie, Circuncisa & breuis oratio, Præcisa oratio.

Oraison attrempée, Oratio temperata.

Oraison cerchée bien loing, Altè repetita oratio.

Oraison constante de mesme mesure, Circunscripta oratio.

Oraison traictiue & coulante, Tracta & fusa oratio.

Oraison qui n'est pas coulante, Resistens ac salebrosa oratio.

Oraison courte & briefue, Conscissa oratio.

Oraison fait curieusement, Oratio anxia.

Oraison & harangue faite sans les principaux du populaire, Orba ab optimatibus concio.

Oraison fort longue, Oratio bene longa.

Oraison trop longue, Oratio immodica.

Oraison portant memoire de beaucoup de choses, Oratio quæ est habita memoriter.

Oraison mal ioincte, Oratio hians.

On luy a forgé son oraison, Orationem habuit scripto alieno. Bud.

Oraison qui a expliqué toutes les choses les plus difficiles, Præteruecta scopulos oratio.

Oraison qui a mesure, Numerosa oratio.

Vne oraison prose, Pedestris oratio.

Oraison qui n'est point virile, Eneruata oratio.

Oraison qui sort hors du propos, Excurrens oratio.

Oraison riche & garnie de toutes les vertus qu'il y fault, Locuples oratio.

Oraison rude & malpolie, Spinosa oratio.

Violente & vehemente oraison, Oratio velut torrens.

Oraison vehemente, & qui touche viuement les argumens afferans & appartenans à la cause, Contentiosa oratio.

Oraison violente & d'vne grande impetuosité, Incitata & vibrans oratio.

L'oraison d'vne vieille personne bien faite rend les gens attentifs, Facit sibi audientiam oratio senis diserta.

Mon oraison ne tend pas à cela d'affoiblir, &c. Hæc oratio mea non pertinet ad infirmandum fœdus Gaditanorum.

Afin que mon oraison commence de là dont, &c. Vt inde oratio mea proficiscatur, vnde, &c.

Vostre oraison ou parler conuient bien à l'estat de nostre fortune, Conuenienter ad præsentem fortunæ nostræ statum locuti estis.

Son oraison venoit toute là, que ie luy pardonnasse, Hanc summam habuit orationis, vt sibi ignoscerem.

Cette oraison me fait mourir, Interimit me hæc oratio.

Deuiser vne oraison par petites parcelles, Carpere orationem membris minutioribus.

Faire vne oraison, Ascendere in concionem, Orare.

Oraison aucunesfois signifie priere, Oratio, Precatio.

Orer, Orare, Orationem habere.

Orer, id est, Prier, Orare, Precari.

Orateur, Orator.

Orateur qui est vehement, & parle bien pertinemment, & dit de bonnes raisons, Neruosus orator.

Orateur qui ne se descouure iamais, & ne se coupe point en parlant, Orator in dicendo tectus.

Quand vn orateur se garde d'vser d'aucuns mots ou propos, Parsimonia oratoris.

Estre dit & appelé orateur, In numerum oratorum venire.

Receuoir vn orateur, Dare locum alicui oratori.

Grand'année d'orateurs, Fœtus oratorum.

Comme il appartient à vn orateur, Oratoriè.

Appartenant à orateur & ambassadeur, Oratorius.

Vn Oratoire ou Oroër, Cella precatoria.

Art Oratoire, Ars oratoria.

Parler oratoirement, Oratoricè dicere.

Orange

Orange, Nom de ville, vnde le Prince d'Orange Arausio.

Oranger

Vn Oranger.

Vne orange.

Orbateur

Orbateur, m. acut. Est composé de deux entiers, Or, & bateur, & est l'artisan qu'on appelle autrement par inuersion de ces deux mots, Bateur d'or, qui à force de coups de marteau applatit l'or entre des fueilles de papier rouge, si qu'il le fait attenuir en petites fueilles & deliées, dont les doreurs, peintres & autres se seruent pour dorer, Auri malleator, Auri batuator, Qui aurum batuit. Car le François rend la diphthongue Latine au, par o, comme Orage pour Aurage, ab aura, Bracteator. Iul. Firmic.

Orbatu, m. acut. Est or en fueille, Aurum bracteatum, s'il se pouuoit ainsi dire.

Orbe

Orbe, Vient de Orbus Latin, & en retient la signification pour priué de veuë, ainsi dit on, vne chambre orbe pour celle qui est obscure & sans veuës, & vn coup orbe, qui ne fait que meurtrissure sans ouuerture de playe.

Vne herbe appelée Orchanette, Anchusa.

Ord

Ord, Il vient de Sordidus, en ostant la premiere lettre.

Ord & sale, Immundus, Impurus, Inhonestus, Opicus, Sordidus, Spurcus.

Estre ord & sale, Sordere, Sordescere, Exsordescere.

Ordelot, Sordidulus, vel Sordidula.

Ordir, Inquinare, Sordidare, Spurcare, Conspurcare, Fœdare, Deturpare.

Ordoyer, Salir, Sordidare. Le traducteur de Boccace, Des nobles malheureux, au 9. liur. Trop grande priuauté & accoinctance d'hommes derechef engendre diffame & ordoye la renommée des femmes tres-honestes. De semblable terminaison est hontoyer, vndoyer & autres, qui en l'vsage plus commun de present ont autre forme, asçauoir, ordir ahonter.

Ordure, Inquinamentum, Sordes, Spurcitia.

Ordure & fange, Subluuies, Eluuies.

Ordure & immondice, Purgamen.

L'immondicité & ordure de quelque chose que ce soit, Proluuies, vel Proluuium.

L'ordure du corps qu'en iette dehors, Excrementum.

Ordure comme celle qu'on voit és prisonniers qui sont mal traictez, & ne changent point d'habillemens, Illuuies.

Ordure & saleté, comme on voit és prisons, & ceux qui en sortent, Pædor, Situs, Squalor.

L'ordure qu'on racle du corps, Strigmentum.

Les ordures & bouës qui viennent du fumier, Stercorata colluuies cortis.

Les ordures de l'huyle qu'on racle de dessus le dos des luicteurs, Olei strigmenta.

Amas d'ordures de bouës, Colluuies.

Estre en ordure, Exsordescere.

Faire son ordure, Onera ciborum reddere, Excrementa reddere, Fimum reddere, Cacare.

Ietter de l'ordure, Suppurare.

Plein d'ordure, Spurcus.

Ordures & meschancetez, Colluuies.

Ordement, Fœdè, Inquinatè, Spurcè, Sordidè, Squalidè.

Ordir

Ordir de la toile, Cerchez Ourdir.

Ordinaire

Ordinaire, & accoustumé, Solennis, Ordinarius, Vsitatus.

Auoir vne chose ordinaire & accoustumée, Solenne habere.

Iuges ordinaires, Iudices vernaculi, seu municipes B.

Le iuge ordinaire des parties, Suus partium iudex. B.

La iurisdiction ordinaire, Iurisdictio perpetua ac iusta, Iurisdictio translatitia. B.

Ie vien ordinairement au Senat, Venio in Senatum frequens.

Ordre

Ordre, m. penac. Est disposition par assiete de choses en proportion, conuenance & succession entre elles. Ainsi l'on dit, Mettre par ordre plusieurs choses, & les ordonner soit par rang d'estoc, qu'on dit direct & de droit sil, soit branchu, qu'on dit collateral & par trauers, In ordinem cogere, Redigere, Seriatim collocare. Car ce mot designe conuenance & decence d'assiete d'entre plusieurs choses differentes, & faisans eschellons entre elles, Ordo. Selon ce on dit, L'ordre des effigies des Rois de France, Regum Francorum stemmata. L'ordre, suite & dependence des choses, Rerum series, fatalis consequutio. Dire par ordre, Ordine recto ac compositio dicere. Opiner en son ordre, Suo loco sententiam dicere. L'ordre y defaut, qu'on dit, Il n'y a point d'ordre, Ibi nihil primum, nihilque secundum. Bud. Garder l'ordre, Ordinem seruare. Se remettre en ordre, Ordinem repetere. Mettre par ordre, Ordine disponere, locare. Troubler, ou brouiller, & renuerser l'ordre, Ordinem interuertere, miscere, turbare.

Ordre delaissé pour vn temps, Ordo intermissus.

D'ordre, Ordine.

Escrire vne chose sans ordre, comme il vient à la memoire, Saltuatim scribere.

Estre mal en ordre par nonchaloir, Squalere.

En bon ordre, Explicata res familiaris. B.

I'ay trouué tout en ordre, Explicata expeditaque omnia reperi. Bud. ex Cicerone.

Maison fort bien en ordre, & où il ne defaut rien, Domus constructissima & apparatissima. B.

Se faire de l'ordre, Adoptare se alicui ordini. B. ex Plin.

Mettre en ordre, Ordinare, In ordine adducere, fiue ponere, Struere.

Mettre ordre en quelque affaire, Ordinem rei gerendæ componere.

Se remettre en ordre, In ordinem redire.

Mettre par ordre, ordonner & disposer, Digerere, Metari, Ordinare, In ordinem redigere.

Mettre vne legion en ordre Legionem instruere.

Mettre par bon ordre & en bel arroy, Componere numero in turmas.

As tu mis si poure ordre à tes affaires, que tu n'ayes plus aucune esperance ? Itáne parasti te, vt spes nulla reliqua in te siet tibi ?

Renuerser l'ordre, Ordinem inuertere.

Retourner à son ordre, Se ad ordinem referre.

Par ordre, Compositè, Ex ordine, In ordine, Per ordinem, Ordinatim, Ordinatè.

Sans ordre, Aceruatim, Incompositè, Indigestè, Incuriosè, Sine ordine.

Qui est sans ordre, Inordinatus, Indigestus.

¶ Il n'y a point d'ordre d'auoir fait cela, Præter ius & æquum hoc factum est.

¶ Les saints ordres, Ius infularum, Infulæ maiores, Infulæ Pontificiæ & Sacerdotales. B.

Qui a l'ordre de prestrise, Infulis Sacerdotij ornatus, Sic infulæ Diaconatus. B.

Vn Prestre adiuré ou assermenté par ses saints ordres, Sacerdos per infulas suas adactus, vel per sacras infulas adactus iureiurando. B.

L'ordre des Augustins, Iacobins, Cordeliers, &c. Familia Augustinianorum, Dominicalium, Franciscanorum. B.

L'ordre, c'est vne compagnie dressée par aucun Prince souuerain, en forme de confrairie, composée d'vn chef qui est ledit Prince & d'aucuns officiers, comme Chancelier, Herault & Secretaire, & de plusieurs Cheualiers, comme membres d'icelle, obligez au debuoir de certains statuts, & au port de certaine marque, par iceluy Prince mis sus & establis. Ainsi dit on, l'ordre de France, dont la marque est vn saint Michel d'or, surmontant vn diable, le tout fait à maniere d'enseigne, pendant à vne chaine faite à coquilles & cordons enlacez, le tout d'or, que lesdits contraires de l'ordre portent, Ordo Conchulatus. Bud. Et l'ordre d'Angleterre, dont la marque, qui est vn faint George, & l'ordre de Bourgongne, qui a pour marque vne Toison d'or.

Cheualiers de l'ordre, Ce sont ceux ausquels le Roy a donné son ordre, Conchulati equites, Sodales cochulati, Thyasotæ cochleati, Thyasus cochleatorum. Bud.

Ordre, auβi est le nom d'vne grosse tour assise sur la coste de lez la ville de Boulongne sur la mer, que Nicoles Gilles en la vic de Charlemagne dit auoir esté par ledit Roy rebastie, sur les fondemens de celle que Iules Cesar y auoit fait éleuer, & y auoir estably vn Phanal, pour l'addresse des nauires flottans par nuit sur la mer, qu'on appelle la tour d'Ordre.

Ordure

Ordure, Cerchez Ord.

Ordonner

Ordonner, act. acut. Dont l'indicatif est, Ie ordonne, c'est mettre par estat ce qu'on veut estre fait par aucun, Præscribere quæ quis velit effici. Et de là il se prend pour commander, Iubere, Edicere, Ordinare, Disponere, Instruere, Metari, Edicere, dont vient ce mot ordonnance, Edictum. Item, Iubere, commander, comme au 2. liure d'Amadis. Au moyen de quoy le Roy ordonna de faire accoustrer vne longue salle en laquelle le lendemain se trouua grad nombre de Seigneurs & Dames.

Ordonner & disposer, Digerere.

Ordonner & mettre en ordre ses besongnes, Res suas componere.

Bastir & ordonner vn testament, Testamentum componere.

Ordonner premierement & composer, Prætexere.

Ordonner par bandes, Distribuere in numeros.

Ordonner & arrester de quelque chose, Statuere & decernere de re aliqua, Præstituere, Sciscere.

Ordonner vn partage entre aucuns, c'est par puissance & authorité assigner à chascun sa part, au 2. liur. d'Amad. chap. 1. Sire ces iours passez i'ay entedu de plusieurs que mon frere n'est content du partage qu'il vous a pleu nous ordonner.

Ordonner quelqu'vn pour faire vne ambassade, c'est le deputer & commettre, Delegare. Au 3. liur. d'Amad. Et furent Angriote & Garuaté ordonnez pour aller vers le Comte.

Ordonner quelque chose contre aucun, Statuere in aliquem.

Ordonner quelque feste à garder tous les ans en certain temps, Solenne instituere.

Créer & ordonner vn magistrat, Creare magistratum.

Ordonner du lieu pour parlementer, Locum colloquio statuere.

Vouloir ordonner de quelque chose à son plaisir, Ad arbitrium suum reuocare rem aliquem.

Ordonner sagement sa maniere de viure, Vitam sapienter instituere. A ces belles vertus les nobles hommes se doibuent ordonner, En Baudoin, Id est, componere, sese comparare, formare.

Ordonner aucun religieux, Le faire & rendre religieux, Alicui sodalitati initiari. Ie Roy s'ordonna religieux. En Oolin. Ainsi se trouue, Auβi il ordonna vn Pape. pour, Il fit & crea vn Pape. Il s'ordonna, Il fit ses Pasques, ou bien, Il se prepara de ce qui est requis à faire ses Pasques, Cœnam Domini celebrauit, En Geoffroy.

Par leur arrest ordonnerent qu'il seroit defrayé par tous les lieux où il passeroit en toute la Grece, Hospitia ei publica decreuere.

Ordonner qu'on face le proces criminel à aucun, Quæstionem decernere.

Ordonner qu'on face information, Decernere quæstionem, Decernere vt quæratur legibus. Bud ex Cicer.

Quand plusieurs gens ordonnent ensembléement quelque chose, Consciscere.

Ordonner l'ost, c'est renger l'armée en bataille, mettre son armée en ordonnance de combat, Acies instruere, Ordines instituere. Ce qu'on dit auβi ordonner son camp. Au 3. liur. d'Amad. Et ainsi qu'il ordonnoit son camp, vint vers luy vn Cheualier, &c.

Ordonner & faire publier, Edicere, Decernere. B.

Ordonner par arrest, De loco superiore statuere. B.

Ordonner que les parties concluront au proces, comme en proces par escrit, Causam ad scriptas lites clausula transcribere. B.

Le Senat ordonne que, &c. Senatui placet Cassium, &c.

Ordonné & appresté, Institutus.

Ordonné és anciens Romans se prent pour armé, equippé, prest à combatre, comme, Quand le cheualier fut ordonné, il frappa des esperons & courut encontre. Et selon cette signification on lit en Guy de VVaruich, Il commanda ordonner ses Faulcons pour soy aller deporter & esbatre à la riuiere, c'est à dire, equipper pour le vol. Car ordonner est auβi equipper aucun de harnois, habits ou autre equippage, comme, Il ordonna le nouueau Cheualier. Et, l'Espoux a promis vestir & ordonner l'Espouse selon sa qualité & estat.

Ordonné par le commun aduis, Constitutum ex omnium sententia.

La chose est ainsi ordonnée & constituée, Comparatum est ita.

Il n'y a rien mieux ordonné, Nihil aptius.

Iustice bien ordonnée, Iurisdictionis composita seueritas.

Iustice mal ordonnée, Iurisdictio dissoluta. B.

Apres auoir ce ordonné, Qua pronuntiatione facta.

Ordonnez & assignez par le Preteur, Assignati à prætore apparitores.

Ordonnance & ordre, Designatio, Digestio, Dispositio, Metatio, Ordinatio.

A l'ordonnance, Secundum aut iuxta præscriptum. Comme, En Oolin, I'en feray à l'ordonnance du Roy, c'est à dire, Tout ainsi qu'il plaira au Roy que i'en face, Faciam vt rex statuet.

Ordonnance & constitution, Constitutio, Edictio, Edictum, Præscriptum, Scitum.

Vne loy & ordonnance descendant de nature, Ius naturale.

Vne ordonnance eternelle contenant necessité, & à laquelle on ne peut contreuenir, Fatum.

La disposition & ordonnance de quelque chose que ce soit, Œconomia.

L'ordonnance d'vn ost, Exercitus instructio, Acierum instructio. Le rengement d'vne armée en bataille.

L'ordonnance du Senat ou d'vn magistrat, Decretum, Placitum.

Faire les ordonnances, Concipere edicta principis. B.

Ordonnances ou mandemens d'vn prince ou magistrat, Literæ.

Les ordonnances faites par le commun peuple, Plebiscita.

Les ordonnances & mandemens des Preteurs & autres semblables magistrats, Ius Prætorium.

L'ordonnance d'vn maistre, Dictata.

Homme qui a bonne ordonnance en son langage, Dispositus vir.

Estre des ordonnances, Merere equo Cataphracto.

Les deux premieres années qu'il fut aux ordonnances, Stipendiis duobus.

Faire tout par l'ordonnance d'autruy, Omnia ad præscriptum agere.

Il a fait beaucoup d'ordonnances, ou il a ordonné de, &c. Multa sanxit de, &c.

Renuerser l'ordonnance du Consul, Decretum Consulis subuertere.

De l'ordonnance & selon le diuis des loix, Legum imperio & præscripto.

Par l'ordonnance diuine, Fataliter.

Par l'ordonnance des Prelats, Ex authoritate Pontificum.

Arrests & ordonnances de la Cour, ou approuuées & publiées en icelle, Edicta Curiæ, Scita. Curiæ, Authoritates Curiæ, Consulta Curiæ, & placita, Leges constitutionesque Curiatæ. B.

Par ordonnance de la Cour, Pro imperio Curiæ. B.

Adiourner à comparoir en personne par ordonnance de la Cour, Edicto adesse iubere die dicta, Edicto Curiæ reum delatum vadari, Edictali vadimonio euocare, Edicto vadimonio hominem pignerari. Bud.

Il n'a rien esté fait contre l'ordonnance, Auspiciis saluis res iudicata vel transacta. Bud.

Contre les ordonnances & arrests de la Cour, Aduersus quod legibus sanctum est, Contra auspicia. B.

Testamens ou ordonnances de derniere volonté, Mandata suprema hominum. B.

Garder l'ordonnance, Exercere legem vel constitutionem. B.

Vn Edict ou ordonnance renouuelée, Edictum translatitium. B.

Loix ou ordonnances rigoureuses, desquelles on n'vse plus, Leges & constitutiones exoletæ seueritatis. B.

Ordonnances Royaux, Sanctiones Regiæ, vel Principum. B.

Garder les ordonnances Royaux, Authoritatem sanctionum Regiarum sartam ac tectam tueri. B.

Ordonneur, Ordinator.

Ordonneement, Par ordre, Compositè, Ordinatim, Ordinatè.

Oreades

Oreades, Sont les Nymphes des montagnes.


Orée

Orée, f. penac. Proprement prins est le riuage, soit d'vn fleuue, soit de la mer. Auβi vient il de ce mot Latin Ora, qui signifie cela mesmes. Mau par metaphore il est vsurpé pour le bord ou bordage, & extremité de quelque lieu que ce soit. Selon ce on dit, Il cheuaucha l'orée de la forest, ou du bois, c'est à dire, costoyant la forest, le long, ou au bord de la forest.

Oreille

Oreille, Auris, Auricula.

Oreille de lieure, voyez Voile latine.

Oreilles courtes, & serrées contre la teste, Aures applicatæ.

Oreilles coupées & rongnées, Mutilatæ aures.

Qui ont les oreilles coupées, Laceri. B.

Oreilles ouuertes & grandes, Capaces aures.

Oreilles pendantes, Flaccidæ aures, vel marcidæ.

Qui a grandes oreilles, ou bonne ouye, Auritus.

Qui a les oreilles lasches & pendantes, Flaccus.

Qui de nature n'a point d'oreilles, Inauritus.

Vos oreilles sont elles estrangeres, & n'escoutent point ce qui se dit si souuent parmy la ville ? Vestræ peregrinantur aures, neque in hoc peruagato ciuitatis sermone versantur ?

Les oreilles ne le peuuent ouir mouuoir, Excedit aurium sensum.

Les oreilles reçoiuent le son, Recipiunt aures sonum.

Nous auons les oreilles toutes eschauffées d'ouïr raconter de ses meschancetez, Aures nobis calent illius criminibus.

Qui a bonne oreille, & est fort attentif à ouïr, Auritus.

Quand vne chose entre bien dedans l'oreille, & resueille l'auditeur pour la plaisir qu'il y prend, Ferire aures.

Approcher son oreille, Admouere aurem.

Chatoüiller les oreilles d'autruy, Auribus alterius aliquid dare.

Oreilles chatoüilleuses, Aures delicatæ.

Les oreilles me cornent, ou tintent, Sonant aures, vel tinniunt.

Couper ou arracher l'oreille, Auferre auriculam, Auribus minuere.

Dire en l'oreille, Dicere in aurem.

Dresser les oreilles, Aures arrigere.

Il m'a fait dresser les oreilles par son parler, Arrexit mihi aures suo sermone.

Leuer les oreilles & baisser, Submittere aures & subrigere. Bud. ex Plin.

Estouper ses oreilles, Obstruere aures, Prætendere auribus.

Estouper ses oreilles contre la verité, Aures claudere veritati.

Il m'est aduis que tu m'escorches les oreilles, Lapides loqueris.

Mettre en ses oreilles, Aliquid in aures suas immittere.

Ouurir ses oreilles, & escouter de pres ce qu'aucun dit, Aucupium auribus facere.

Il est paruenu à mes oreilles, Accidit auribus, & ad aures.

Prester l'oreille à quelqu'vn, Dare aures suas alicui.

Prester l'oreille aux fables, Aurem fabulis aduertere.

Prester l'oreille aux flateurs, Patefacere aures assentatoribus.

Remuer dru & menu souuent & promptement les oreilles, Micare auribus.

Rompre les oreilles à aucun, Atterere aures alicui.

Rompre les oreilles à quelqu'vn de paroles, Abuti auribus alicuius, Personare aures alicuius, Astrepere sermone aures alicuius.

Ils nous rompent les oreilles, Inculcant se auribus nostris. Bud. ex Cicerone.

Souffler quelque chose dedans l'oreille, l'y faire entrer en soufflant par vn tuau, Per fistulam aliquid in aurem flatu impellere. Plin. lib. 34. cap. 11. 3. Vel per fistulam inspirare. lib. eodem cap. 12. ad finem.

Souffler aux oreilles de l'assemblée, Concionem aliquam ventilare.

Tenir le loup par les oreilles, Auribus lupum tenere.

Tirer l'oreille pour ramenteuoir quelque chose, Aurem vellere, Vellicare.

Chose appartenant à oreille, Auricularius.

Douleurs d'oreilles font deuenir aucunesfois vn homme insensé, & meurir. Aurium dolores interdum ad dementiam mortémque præcipitant.

Petite bague ou affiquet pendu au tendron des oreilles, Inauris.

Oreiller, id est, prester l'oreille, Auscultare.

Ceux qui oreillent & s'efforcent de sçauoir les nouuelles de la Cour, Expiscatores arcanorum Curiæ. Bud.

Vn Oreiller, Puluinar.

Orendroit

Orendroit, aduerb. De temps, penac. Composé de or, ore, ou ores, & endroit, & signifie maintenant, à cette heure, Nunc.

Orenge

La ville d'Orenge, ou Aurenge, Arausio.

Orer

Orer, voyez Oraison.

Ores

Ores, Qu'on dit auβi Or & Ore, Nunc.

Orfanté

Orfanté, f. penac. Orbitas.

Orfaurerie

Orfaurerie, f. penac. Est proprement la facture en or ou argent massif, de l'artisan qui ouure de tels metaux, prenant le nom par antonomasie du plus excellent d'iceux, qui est l'or comme dit Pindare au premier hymne des Olympies. Dont procedent ces mots, orfeure, orfaueriser, ou orfauriser, & orfaurisé, par le premier desquels le François signifie l'artisan qui besongne auβi bien en or tomme argent. Et par les deux derniers, l'operation & l'ouurage d'iceluy. Selon ce on dit les hocquetons des archers des gardes soit du corps du Roy, ou autres, estre orfaurisez d'or & d'argent, pour les papillotes d'argent, & dorées, dont le corps dudit hocqueton est diuersifié & accommodé à la representation de la deuise du Roy, & dont les bordures des collet, manches & tassetes sont faites. Selon ce auβi Nicole Gilles eu la vie du Roy Iean, qui estoit prisonnier en Angleterre, parlant du Duc de Normandie sils aisné de France, escrit que le chapperon de luy estoit de Brunette noire orfauerisé d'or, c'est à dire, par préexcellence sus les chapperons du commun, papilloté d'or, ou surtissu d'or battu & martelé. Tous lesdits mots prennent origine & composition de ces deux Latins, Aurum & Faber. Le dernier signifiant tout ouurier qui de matiere solide fait quelque ouurage, & ce à cause de ce verbe Latin Facio, comme si par syncope on prononçoit au lieu de Faciber, Faber. Selon quoy les Latins diroyent Aurifaber, comme Aurifex, pour Faber aurarius, que le François par transposition dit Orfeure. Les François ont retenu la generalité du mot, en cestuy fabrication, quoy qu'ils en vsent plus communéement pour la facture des nauires & monnoyes, lequel ils applicquent par metaphore, & en mauuaise part en ces phrases, fabrication d'vn contract, testament, tesmoings & semblables actes.

Orfaueriser, act. acut. Est besongner de orfaurerie.

Orfauerisé, m. acut. C'est qui est couuert ou diapré d'orfaurerie.

Orfeure, m. penac. Aurifaber, Faber aurarius, voyez Orfaurerie.

Orfeuresse, f. penacut. La femme d'vn orefure, & toute femme ouurant d'orfaurerie.

Orfelin

Orfelin, Orphanus, Orbus vtroque parente, xxxxx, quasi Orphenim.

Orfrais

Orfrais, m. acut. Pluralis num. Sont ces larges bandes tissuës de fil d'or & d'argent, en representation de personnages ou d'autres choses, dont les chappes, chasubles & tuniques Ecclesiastiques sont chapperonnées, croisées & surbandées, ce qui est ouurage de brodeurs, & non d'orfeures, quoy que le mot enditté le contraire.

Orfraye

Orfraye, voyez Offraye.

Organiste

Organiste, Organarius.

Orge

Orge, m. penac. Est vne espece de grain court & comme quarré, reuestu de paille folle blanchastre, qu'on seme en Mars, & pour cette cause l'vne des sortes qu'on appelle les Mars, ou bleds de Mars, Hordeum. Duquel mot Latin il vient, suyuant laquelle etymologie on le deburoit escrire Horge. L'Italien dit auβi Orzo.

Pain d'orge, Panis hordeaceus.

Prunes de la couleur d'orge, ou qui viennent au temps des orges, Hordearia pruna.

Orge qui n'a que deux ordres ou rengées de grain en son espi, Hordeum distichum seu Galaticum.

Orge à six rengées de grain en l'espi, Hordeum hepasticum. Aucuns le nomment orge pelé, ou mondé.

Orge mondé, ou mundé, est l'expression & leius espais qui est fait de l'orge escorcé boüilli ou bien destrempé en eauë amandée ou autre par maceration sur estamine ou sur drappeau, Cremor ptisanæ. Celsus lib. 3. Orge mondé se peut auβi dire celuy qui naturellement & de soy-mesme se despoüille de sa cotte, Hordeum hepasticum, ou Canterinum, voyez les annotat. de Iean Thierry, sur le 7. chap. du 2. liure de Columelle.

Esmonder l'orge & semblables, Pisere.

Qui vit d'orge, Hordearius.

Orgies

Orgies, Sont les sacrifices & solennitez de Bacchus, Orgia, Orgiorum.

Orgueil

Orgueil, Fastus, Ferocitas, Sublatio animi, Superbia. Semble venir de xxxxx, Iracundus.

Orgueil est logé, ou se tient és sourcils ; Superbia in superciliis sedem habet.

Sans orgueil, Humiliter, Submissè.

¶ Vn orgueil, c'est vn billot que les ouuriers mettent deuant quelque grosse pierre, ou autre chose qu'ils veulent mouuoir de lieu en autre auec des leuiers, Hypomochlion. Pource que ce petit billot est cause de faire desplacer vne chose sans comparaison plus pesante qu'il n'est, on luy a donné le nom d'orgueil.

S'orgueillir, Superbire, Animos tollere.

S'orgueillir d'auoir gaigné quelque incident preparatif, Præiudicio liticulæ exordialis animo erigi. B.

Orgueilleux, Superbus, Impotens animi, Inflatus, Tumidus.

¶ Orgueilleux, est auβi vne petite bossette sur la paupiere superieure à l'endroit du poil, resemblant à vn grain d'orge, Crithe, Ordeolum.

Orgueilleusement, Superbè.

Orgues

Orgues à fleutes qui sonnent à soufflets, Organa sacrifica, vel pneumatica.

Orgues d'Eglise, Organa sacrifica. B.

Orient

Orient, m. acut. Est le poinct du quadrant du monde, où le Soleil se leue, dont l'opposite est le Ponent, Oriens.

Orienté. m. acut. Dont le feminin est Orientée, penac. Est ouuert ou exposé au Soleil leuant, comme, Vne maison bien orientée, Domus quæ Solem orientem patula admittit, Quæ fenestris patulis ortum Solis excipit.

Pierrerie Orientale.

Oriere

l'Oriere, ou l'Orée d'vn bois, Ora, id est, extremitas, voyez Orée.


Orifice

Orifice, Os, Orificium.

Vne herbe appelée Origan, Origanum, vel Origanus quia gaudet montibus.

Oriflamme

Oriflamme, ou Oriflambe, voyez Auriflamme.

Original

l'Original, Archetypus, vel Archetypum.

L'original du testament, Authenticæ tabulæ testamenti. Bud. ex Vlpia.

Collationner vne copie à son original, Conferre & componere descriptum & exemplum cum exemplari vel archetypo. B.

Copie collationnée à l'original, Exscriptum collatum & recognitum. Budæus.

Originalement.

Origine, Origo, Initium.

Orillier

Orillier, Cerchez Oreille.

Orleans

Orleans, Ville Episcopale en France, Aurelia, vulgò Aurelianum : vnde Aurelianensis Episcopatus.

Orler

Orler, Est oram sine extremitate contortam & quasi complicatam consuere.

Orlet

Vn Orlet, id est, ora contorta.

Ormaire

Ormaire, Semble meilleur, Armaire, à nomine Armarium.

Ormaire où on reserre les liures, Chartophylacium.

Orme

Orme, ou Oulme, Vlmus.

Verges d'ormes, Virgæ vlmeæ.

Ormaye, ou lieu planté d'ormes, Vlmarium.

Orner

Orner, Comere, Excolere, Ornare, Exornare, Redimire.

Orner & parer, Decorare, Condecorare.

Orner quelqu'vn de quelque dignité, Ornare, vel Exornare aliquem magistratu aliquo.

Orner aucun, luy aider & fauoriser, luy faire tout l'auantage qu'on peut, Subornare.

S'orner, Colere se, Comere se.

Celle qui orne & accoustre, Ornatrix.

Paresse d'accoustrer & orner quelque chose, Impolitia.

Orné, Ornatus, Cultus, Politus, Comptus, Elegans.

Fort orné, Perornatus, Percultus, Perpolitus.

Qui est orné de grand sçauoir, ou qui est en grands honneurs & dignitez, Ornatus.

Poli & orné, Politus.

Orné de vertus, Virtutibus ornatus.

Qui n'est point orné, Incomptus, Inornatus, Inelegans, Impolitus, Incultus.

Ornement, Ornatus, huius ornatus, Comptus huius comptus, Cultus huius cultus, Exornatio, Ornamentum.

L'ornement de l'homme quant aux vertus, Cultus hominis.

Ornement de langage, Elegantia sermonis.

Ornement, ou habillement d'or, principalement de femmes, Aurum.

Ornement de teste de femme, Redimiculum.

Ornement de teste des femmes de Perse, dequoy ont vsé puis apres les Rois & Prestres, Tiara tiaræ.

Vne façon d'ornement ancien dont vsoyent les Pontifes des Payens, Infula.

Ornement que portoyent les cheualiers & hommes d'armes & nobles, Phalera phaleræ.

Vn ornement de teste dequoy vsoyent anciennement les Egyptiens, seruant & aux hommes & aux femmes, Mitra.

Ornement de bras, Dardanium.

Ornement de iambes, Periscelis.

Ornemens & enrichissemens de portes, Antipagmenta.

Ornemens & enrichissemens attachez à petites vis, ou autrement à vaisselle d'or, Emblemata.

Oster les ornemens, Exornare.

Sans ornement, Incultè, Inornatè, Impolitè.

Ornéement, Ornatè, Decorè, Condecorè.

Orniere

Vne Orniere, Orbita.

Orobe

Orobe, Espece de legume, autrement nommé Ers, Eruum, Orobus.

Orpiment

Orpiment, ou Orpigment, m. acut. Est ce qu'on appelle Arsenie rouge, Arsenicum, Auripigmentum.

Orpin

Orpin, m. acut. Qu'on dit auβi Orpiment, est Arsenic rouge, voyez Orpiment.

Orpin, herbe, Telephium, Crassula maior.

Orteil

Orteil, Les orteils des pieds, Digiti pedum. Semble qu'il vienne de Articulus, & qu'il faille dire Arteil.

Ortie

Ortie, Vrtica, Acalyphe, Cnide.

Ortie blanche, qui ne picque point, Anonium, Vrtica iners & mortua.

Ortie griesche fort picquante, Vrtica Græca. Car on dit Griesche pour Greque.

Ortier, Vrticis vrere. Vrticæ morsum vocat Plinius.

Vne herbe qu'on appelle Oruale, Horminum, és boutiques Gallitricum. On la nomme auβi Toute bonne.

O S

Os

Os, m. Est pur Latin, Os ossis.

L'os de la teste, Cranos, siue Cranium.

L'os de la iambe, Tibia.

Descharner les os, Exuere ossa.

Rompre les os, ou les oster, Exossare.

Qui est d'os, Osseus.

Qui est sans os, Exos.

Ossements, Ossa.

Osset, ou Osselet, Ossiculum.

Osselet, ou det à ioüer, Astragalus.

Petit osselet, Ossillum.

Petits osselets de bestes, Spondyli.

Ossu, qui a gros ossemens.

Osche

Osche, f. penac. Est cette petite taillade & crenelure qu'on fait en nombrant sur vne petite taille de bois, qui est la façon des villageois, & de ceux qui prennent quelques denrées à credit chez quelque marchand, Crena. Hermolaus Barbarus sur Pline liur. 11. chap. 37. Les osches d'vne taille, Crenæ taleæ, voyez Taille.

Oscher, act. acut. Est faire des osches en vne taille, dont le donneur garde la moitié, & le preneur l'autre, pour tenir compte de quelque chose, Taleam crenis incidere ad supputandum alicuius rei numerum.

Oseille

De l'Oseille, ou Salette, ou Vinette, Oxalis, Lapathum, & Lapathos, Es boutiques Acetosa.

Oseille sauuage, Cantherinum lapathum, Rumex rumicis.

Oser

Oser, Audere.

Ne s'oser trouuer deuant son pere, Conspectum patris vereri.

S'oser mettre sur la mer, Credere se Neptuno.

Ne s'oser bien faire de peur de despendre, Genium fraudare.

Qui iamais ne s'osa bien faire, Homo malè de se meritus. Bud. ex Cicer.

Ie n'ose dire, Vereor dicere.

Ie n'ose dire, ou A peine que ie ne die, Ne dicam.

Encore que ie le sceusses, si ne l'oseroy-ie dire, Nec si sciam, dicere ausim.

Ie n'oseroy, Non ausim.

Ie ne m'oseroy trouuer en la maison, Domo exulo.

Ose nier, sois si hardi de nier, Aude negare.

Biens ausquels on n'oseroit toucher sur la hart, Sacrosancta bona. Bud. ex Cicer.

Osier

Osier, Semble venir de xxxxx, id est, Vimen.

Osier court, Vimen breue.

Osier qui se plie aiséement, Lentum vimen.

Quand quelque chose se plie facilement, comme l'osier, Lentitia.

Vne Oseraye, Viminalis locus.

Osselet

Osselet, Ossu, Cerchez Os.

Ost

Ost, m. Signifie ce que Exercitus Latin, & part de cet autre mot Latin Hostis, qui signifie ennemy guerroyant, en plus grande energie que n'est Inimicus. Ores que le François par ce mot ennemy, entend auβi l'ennemy de guerre. L'Italien en pareille signification dit Hoste, & l'Espagnol Hueste, pour vne Armée. Et le traducteur Italien de la guerre d'Attila, dit auβi Hosteggiare, pour guerroyer & marcher auec armée contre aucun pour le conquerre, comme si pour ce mesmes on disoit en François ostoyer, Bellum gerere, In expeditionem proficisci. Ainsi Ricordano Malespini en son histoire de Florence dit, Venir à hoste, & Andar à hoste, & far hoste, pour guerroyer. Et selon son extraction il le fauldroit aspirer ainsi Host, comme, Il l'est en la loy Salique d'ordinaire, voyez Ostage.

Faire marcher son ost & son armée contre les Sabins, Ducere exercitum in Sabinos.

L'ost de l'vn est tout au deuant de l'autre, Vterque vtrique est exercitus in conspectu.

Mettre son ost en garnison en Brunduse, Imponere exercitum Brundusij.

L'ordonnance d'vn ost, Exercitus instructio.

Vn ost dont il n'y a eu personne tué, Exercitus integer.

Ostage

Ostage, m. penac. Est la personne qui est baillée à l'ennemy de guerre, pour seureté & entretenement de la foy, parole & promesse de celuy qui le baille, comme gage militaire, comme si l'on disoit ostgage, & fut composé de ces deux mots, ost & gage, Obses, que l'Espagnol dit Rehen, & l'Italien Statico, pignus militare, auβi est-ce vn mot militaire. Aucuns l'escriuent par h, Hostage, ce qui seroit tolerable, par ce qu'il vient de ce mot Latin Hostis, & que l'Espagnol dit auβi Hueste, pour ce que le François dit ost, c'est à dire, armée. Mais le François suit son orthographe, escriuant ostage qu'il deriue de ost, Obses, lequel est baillé à tel droict, que si celuy pour qui il tient ostage, default de sa foy, parole & promesse il est promis à celuy qui l'a prins à ostage, d'vser de toute puissance sur sa vie & sur sa mort. Toutesfois il semble que ce droict de faculté rigoureuse sur l'ostage n'ayt esté tenu pour regulier en Frace : car du regne de Charles quatriesme, Charles Comte de Valois son oncle, & Lieutenant general en l'armée qu'il auoit enuoyé contre les Anglois, Aymé frere d'Edoard II. Roy d'Angleterre, & son Lieutenant general en la contre armée ayant traicté appointement audit Charles de Valois, & baillé quatre Cheualiers Anglois en ostage, fut nomméement conuenu entre eux, que si ledit Aymé, au cas que son Roy ne voulust ratifier le dit appointement, ne retournoit en France, on coupperoit les testes à sesdits ostages. Ainsi l'escrit Nicole Gilles en la vie dudit Charles quatriesme : car cette conuention n'eust esté specialement faite, si ce eust esté regulier en fait d'ostages. Le mot Latin semble monstrer que l'vsage des


ostages a esté mis en auant par le moyen des sieges mis deuant les villes & forteresses, pour estre gages de l'entretenement des capitulations reciproques des assiegez & assiegeans. Mais Feste celebre grammairien entre les Latins l'interprete plus au general, disant que ce mot Latin Obses, est composé de Ob & Fides, par transmutation de la lettre f, en s, pour estre l'ostage baillé pour l'obseruation de la foy en occurrence militaire, comme dit est. Mais le mot François ostage, ne peut subir par sa contexture la consideration d'iceluy Feste, combien que l'effect és deux se rencontre, qui est le gage de la foy donnée en fait de guerre. Qui vouldroict dire que ostage vient de ost, qui vient du Latin Hostis, & gage, comme estant gage donné en cas d'hostilité, paraduenture diroit il chose qui viendroit à propos. Et ainsi pour marque de son extraction le conuiendroit escrire par h, hostage, Hostimentum : Car l'hostage est l'equipolant de la foy ou rançon de celuy qui le baillé.

Tenir ostage pour aucun Prince, c'est estre en gage pour la seurté de la foy, parole & promesse d'aucun Prince donnée à son ennemy de guerre, Pro pignore militari esse. Nicole Gilles en la vie du Roy Loys III. Karloman mourut és mains des Normans, tenant ostage pour sondit pere. Cecy est par la mesme raison que on dit, Tenir prison pour aucune somme deuë.

Celuy qui nous est baillé en ostage, est nostre hoste (est apud nos) iusques à l'accomplissement des promesses.

Bailler ostage, Obsides dare.

Bailler ostage iusques à ce qu'on ait baillé tout l'argent promis, Obsidibus cauere de pecunia.

Prendre ostages, Obsides accipere.

Ostarde

Ostarde, f. penacut. Qu'on prononce Otarde, voyez Austarde.

Ostension

Ostension, Faire ostension de quelque chose, c'est la monstrer, Ostendere.

Ostesoing, Ostesoulci, Curarum expulsor.

Oster, όθώ, id est, Pello, Impello, Summoueo, Protrudo.

Oster, Adimere, Auferre, Detrahere, Amouere, Eximere, Perimere, Semouere.

Resequer & oster du tout, Resecare.

Oster & mettre à neant, Abrogare.

Oster aucun de son office & estat, Dimouere aliquem de dignitatis gradu.

Oster ou esbranler & faire departir de son opinion, Demouere aliquem de sententia.

Oster quelque doubte, Dubitationem eximere.

Oster la maladie, Exuere ægritudinem.

Oster & tirer les pierres de dessoubs terre, Eximere lapides sub terra.

Oster des liens, Eximere vinculis.

Oster fascherie, Detrahere molestiam, Abigere fastidium.

Oster toute fantasie & scrupule, Exoluere religione. B. ex Liuio.

Oster douleur, Abstergere dolorem.

Oste ce chagrin, Omitte solicitudinem istam.

Oster, retirer, ou mettre à part, Semouere.

Oster l'heritage, Auertere hæreditatem.

Oster de quelque chose, Demere.

Oster la vertu generatiue, In sterilitatem castrare.

Oster à vn homme d'arme l'estat qu'il a, & le rendre simple souldart, Gradu militem deiicere, Exauthorare.

Oster à vn maistre son disciple, Discipulum à præceptore abducere.

Oster à aucun quelque chose par sentence, Abiudicare.

Oster à que qu'vn de l'argent par cautelle, Aliquem pecunia fraudare, Argento aliquem emungere.

Quand on oste à aucun ses biens & les donne on à vn autre, Translatio pecuniarum à iustis dominis ad alienos.

Priuer, & oster quelque chose à aucun, Priuare, Spoliare.

Oster par force, Auferre vi, vel per vim Eripere.

Arracher & oster par force, Reuellere, Conuellere.

Oster par force, comme en tordant le bras, ou la main à aucun, Extorquere.

Oster violemment quelque chose de sa place, Exturbare.

Oster ou remuer quelque chose auec grande peine, Amoliri.

Oster de dessus le col, Decollare.

Oster de son lieu, Sedibus commouere.

Oster d'entre les hommes, Ex rerum natura aliquem tollere.

S'oster, Auferre se.

Oste toy de là, toy & Seruilius, Apage te cum nostro Sexto Seruilio.

Ostez vous d'icy, Hinc vos amolimini.

Ostons nous d'icy, Decedamus vel Discedamus hinc.

Qu'on peut facilement ester & remettre, Exemptibilis.

Oster vn proces de dessus le bureau, Causæ expositionem inchoatam dirimere, excussosque loculos iterum obligare, Intestina causæ in pluteum effusa, in sacculos refundere. Budæus.

Oster toute matiere ou occasion de proces, Litium subnascentium fibras omnes elidere, aut stirpitus euellere. Bud. Oster le bonnet deuant aucun, Caput aperire vel adaperire alicui.

Il luy faut oster le vin du tout, Circumcidendum est illi vinum in totum, B. ex Celso.

Osté, Demptus, Ablatus, Detractus.

A qui on a osté quelque chose, Priuatus, Spoliatus.

A qui on a osté ses biens, Euersis fortunis.

Ostement, Exemptio, Detractio.

Ostruce, que les autres appellent Austruche, Struthio camelus, Le mot semble estre composé ex articulo Græco ό, & nomine στρουθόζ. Galenus affirmat hanc auem μεγάλην στρουθόν fuisse semper à veteribus vocatam.

ottranto, vrbs Apuliæ, Hydrus huius Hydruntis, vel Hydruntus Hydrunti, Aucuns escriuent Otrento.

, est tantost aduerbe local, & fait du Latin, Vbi, comme, Où est-il ? c. en quel lieu, en quelle place ou endroit, Vbi est ? En laquelle signification il à quelque fois force de relatif, au 3. liu. d'Amad. chap. 6. prindrent port où seiournoit le Roy Perion, c'est à dire, au lieu auquel seiournoit le Roy Perion, Oue Italien, & Doue, comme l'Espagnol de adonde, Et tantost est vne interiection disiunctiue, aut, vel, comme chantez, ou vous en allez, Cane aut facesse hinc, Et vient de א dictio Hebraïque qui signifie le mesme, l'Espagnol conforméemēt à l'Hebrieu dit auβi o, & quand l'Italien dit Ouero, c'est ce que le François dit Ou bien, qui est vn octroy de choix libre, Aut certè.

Où tu estois, Vbi terrarum eras.

Où sommes nous ? Vbinam gentium sumus ?

Où sont les autres ? Cedo alios ?

Où l'auroy-ie ouy ? Vbi ego audierim ?

Où vas-tu ? Quo ambulas tu ? Quò abis ?

Ou t'en vas-tu d'ici ? Quò hinc te agis ?

Où t'en vas tu ? C. Où iroy-ie sinon en la maison ? Quo tu te agis ? C. quonam nisi domum ?

Où tu voudras, Quouis.

I'ay esté par toute la ville, à la porte, au lac : où n'ay-ie point esté ? Perreptaui vsque omne oppidum, ad portam, ad lacum : quò non ?

D'où c'est De où, par apostrophe, de quel lieu, Vnde.

D'où vient elle ? Vnde hæc gentium ?

Ou auβi, Aut verò, Aut etiam.

Ou il y est, ou non, Vel adest. vel non.

Ou par force, ou, &c. Vel vi, vel clàm.

Ou pour mieux dire, quand, &c. Quæ si prodierit, atque adeo quum prodierit.

Ou bien, Aut certè.

Vrais ou faulx, Vera, ánne falsa.

Ie te requier, ou s'il est raisonnable, ie te prie, Postulo, siue æquum est te oro.

Qu'il boiue, ou qu'il s'en aille, Aut bibat, aut abeat.

Quelle difference y a il, d'estre escorché de verges, ou d'estre tué d'vn glaiue ? Quid refert vri virgis, ferróque necari ?

Ou iours, ou mois, Au diebus, an mensibus.

Fais tu cecy, ou non ? Hoccine agis, an non ?

Asçauoir si la louange se diminue, ou si, &c. Vtrum laus minuatur, an salus deseratur.

Ouaille, ou Oueille, Ouis, Il vient de Ouicula.

Ouazon

Ouazon Picardis, Glazon Francis, Motte de terre herbue, Cæspes cæspitis.

Qui est fait d'ouazons, ou de glazons, Cæspititius.

Oubli

Oubli, Obliuio obliuionis, Obliuium obliuij.

Il a esté long temps en oubli, & qu'on ne faisoit aucune mention de luy, In obliuione diu iacuit.

Mettre en oubli, Memoria falli, Obliuisci, Dare obliuioni.

Mettre en oubli les iniures, Conterere obliuione iniurias, Coquere iniurias.

Mettre en oubli ses faits, Obliuione obruere facta sua.

Estre mis en oubli, Obliuione extingui, In obliuionem adduci, In obliuione iacere, In obliuionem venire.

Faire que quelque chose ne vienne en oubli, Vindicare ab obliuione.

Oublier, Dare obliuioni, Obliuisci, Falli memoria, Ex memoria deponere.

Oublier & oster de sa pensée quelque soing, Dimittere curam ex animo.

Il ne peut oublier cela, Recusar hoc animo, Bud. ex Tacit.

I'ay oublié cela, Præteriit me hæc res, Excidit memoria.

Recueillir quelque chose sans rien oublier, Memoriter colligere.

Faire oublier vne tristesse, Afferre obliuionem tristitiæ.

I'ay tout à ceste heure oublié son nom, Deuoraui nomen imprudens modò, B. ex Plaut.

I'ay oublié de le dire, Oblitus sum dicere.

I'auoye oublié ces choses, Mihi ista exciderant.

Laquelle chose i'auoy toute oubliée, Quod totum effluxerat. Cic.

I'auoy oublié t'escrire de Cesar, De Cæsare fugerat ad te rescribere.

Si i'oublie quelque chose, Vbi me effugerit quidpiam memoria.

Si ce n'est que i'en oublie quelque chose, Nisi si quæ me fortè fugiunt.

Qui oublie soudainement quelque chose, Obliuiosus.

Il ne faut point que le sage oublie les biens passez qu'on luy a faits, Bona


præterita non effluere sapienti oportet.

On dit qu'il oublie sa viande, Huic obliuione cibi subrepere aiunt.

S'oublier soymesme & sortir hors de son sens, A sese discedere.

Qui a oublié, Oblitus.

Estre oublie, Venire in obliuionem.

Oubliant, Obliuiosus.

Oubliance, Obliuio.

Oubliance est entrée en leurs cueurs, Cepit animos eorum, vel pectora obliuio.

Venir en oubliance, Obliuionem capere.

Oublie

Oublie. goffre, & semblable qu'o baille aux petis enfans, Crustulum.

Oublieur, Crustularius.

Ouë

Ouë, voyez Oye.

Oueille

Oueille, voyez Ouaille.

Oui

Oui, voyez Ouy.

Ouir

Ouir, ab Audire, au versa in ou, Picardis Auir, Audire, Accipere, In aures recipere.

Ouir attentiuement, Arrigere aures.

Ouir diligemment, Curam auribus accommodare.

N'ouir gueres cler, Auribus audire parum.

Qui n'oit pas fort cler, Captus auribus.

Quand on n'oit pas fort cler ne à son aise, Grauitas audiendi vel auditus.

Ouir volontiers, Æquo animo attendere.

Ouir volontiers les poëtes, Dédere aures suas poëtis.

Ouir volontiers les gens, Se facilem præbere in hominibus audiendis.

On n'oit autre chose au quartier, Quotidiano cantu vocum & neruorum, nocturnísque conuiuiis tota vicinitas personat, Bud. ex Cic.

A ouoir droict comme deuant, Iterum ex æquo edicta dies sententiæ pronuntiandæ. B.

¶ Ouir dire, Audire, Inaudire, Intelligere.

Ouir dire quelque chose à aucun, Audire aliquem ex re aliqua.

l'ay ouy dire, Venit ad aures meas.

le l'ay ouy dire, Audiui dicere.

I'oy dire, Accipio.

Comme nous auons ouy dire de Hercules, Vt de Hercule accepimus.

Quand ceux du camp ouirent dire ceci, Quum peruasisset castra rumor.

Par ouir dire, Fando cognitum.

Dire quelque nouuelle par ouir dire, Audito nuntiare, Auditione, vel Ex auditu.

Scauoir par ouir dire, & par le bruit, Accipere auditione & fama.

N'en sçauoir que par ouir dire, Rumorem authorem habere.

Ie n'en sçay rien que par ouir dire, Nihil præter auditum habeo.

Tesmoins qui deposent par ouir dire, Auriti testes.

Auoir ouy quelque peu parler de quelque chose, Aspersum esse auditiuncula.

Si ton maistre oit parler de cela, Si ad herum hæc res peruenit.

Ne vouloir point ouir parler de quelqu'vn, Auribus hominum respuere.

Ne vouloir escouter & ouir parler aucun, Auertere se à sermone alicuius.

Ne vouloir ouir parler de la verité, Aures claudere veritati.

Est-ce de c'est heure seulement que tu ois parler de ce crime ? Nunc primùm hoc aures tuæ crimen accipiunt ?

Agrand' peine en ay-ie ouy parler, Vix ad aures meas istius fama peruenit.

De quoy on n'a point ouy parler, Inauditus.

Vous n'en orrez iamais parler, Orationem ita comprimam, vt nunquam emanaturam putem, Bud. ex Cic.

Vn iuge qui ne veut point ouir parler les parties, Iudex qui potestatem adeundi sur non facit, Copiam sui adeuntibus inuidet, Non patitur secum agi, B.

Ouir les merites de la cause auec aucun, Cognoscere causas cum aliquo.

Quand il eut ouy le bruit que, &c. Quum ad eum fama tanti comparati exercitus perlata esset.

Tu ou tout l'affaire, Habes omnem rem.

¶ On n'oit rien de nouueau, Auditur noui nihil.

Ne vouloir point ouir choses bien dites & sagement, Aures claudere ad voces doctissimas.

Ate ouir parler, Ex verbis tuis.

I'ay à ouir que cestuy sent, Audire habeo quid hic sentiat.

Ouiray-ie tant de fois parler d'vne chose ? An ego toties de eadem re audiam ?

Ouir vn maistre, Dare operam præceptori.

Ie l'ay ouy de luy, Audiui ex eo.

Qui est attentif à ouir, Auritus populus.

Le lieu où on oyt. Auditorium.

Qui oyt & escoute, Auditor.

Qui est ouy, Auditus.

Estre facilement ouy par la Cour, ou auoir facilement audience en la

450 OV OV

Cour, Feriatas aures Curiæ inuenire, B.

Auoir dure ouye, Hebetiores aures habere.

Ie n'en ay rien que l'ouye, Ie n'en sçay rien que par ouy dire, Nihil præter auditum habeo.

Qui a bonne ouye, Auritus.

Gaster l'ouye, Obtundere auditum, vel Auferre.

¶ L'ouye ou l'oreille des poissons, Branchiæ branchiarum.

Oule

Oule, f. penac. C'est vne onde ou vague de mer. Il est prins de l'Espagnol. qui l'appelle, Ola, Mais le marinier François nauigant en l'Ocean l'vsurpe pour l'onde que le marinier auβi François nauigant en la mer Mediterranée appelle vague, c'est à dire pour l'onde grosse & enflée, qui roule en colline d'eau, quand l'orage tire, Vnda furens, fluctus tempestate excitus, Tous deux & le François & l'Espagnol viennent du Latin Vnda, par syncope de la consone d & mutation de la consone n en l. comme de Bononia, Bologna, & de la voyele u, en o qui de toute ancienneté a esté ordinaire voire en vne mesme langue, Seruus, Seruos, Dauus Dauos, Fluctus maximus, voyez Dune.

Oultrage

Oultrage, C'est oultrepasse de la raison & du debuoir, Exces soit de fait ou de parole, & vient de oultre, vltra, estant de semblable terminaison françoise, à dommage, passage, gaignage & autres tels, car de le tirer de ces deux mots Latins vltra agere, il n'y a propos aucun. Il se prent le plus communément en mauuaise part & pour delict, forfait, & vilain cas, iniure & felonnie, comme, Vous m'auez guerroyé à tort & par moult grand oultrage. Item, Ie ne vous demande rien d'oultrage, c'est à dire, rien qui soit iniuste & desraisonnable. Et quelque fois en bonne part, comme, Elle est belle voirement, mais il n'y a rien d'oultrage, c'est à dire, en sa beauté n'y a rien qui oultrepasse la deuë & raisonnable beauté d'vne femme.

Oultrage & parole de despris, Contumelia, Inuectio.

Oultrage & cruauté, Atrocitas, Importunitas.

Dire à quelqu'vn oultrage, Alicui insultare, Verbis malè accipere, Conferre, omnia maledicta in aliquem, Contumelia afficere, Contumeliam dicere, Verborum contumeliis aliquem lacerare.

Endurer & escouter oultrage, Aures conuitiis præbere.

Se laisser dire oultrage en son nez, Os ad malè audiendum præbere.

Suyure aucun en luy disant oultrages, Aliquem dictis prosequi.

Faire oultrage, Contumeliam facere, Violare.

Importuner quelqu'vn de force d'oultrages, Vexare aliquem maledictis.

Receuoir oultrage de parole, Contumeliam accipere in se.

Venger l'outrage qu'on a fait à quelqu'vn, Defendere iniuriam alicuius.

Qu'il punisse ou venge les outrages dits contre l'Empereur, Vt contumeliarum in imperatorem cum suo auxilio pœnas petat.

Oultrager aucun, Contumeliam facere, Voce aliquem violare, Inuehi in aliquem, Dicere contumeliam.

Oultrager de faict les estrangiers venus en nostre pays à la bonne foy, Hospites violare.

Estre oultragé, Contumeliam accipere in se.

Oultragement de paroles, Opprobratio, Violatio, Contumelia.

Oultrageux, m. acut. Contumeliosus ex Liu. lib. 23.

Oultrageux & leger à mettre sus & imposer à quelqu'vn quelque cas, Criminosus.

Oultrageux en paroles, Contumeliosus.

Aucunement oultrageux en paroles, Subcontumeliosus.

Qui n'est nullement outrageux, Ab iniuriis remotissimus.

Oultrageusement, Contumeliosè.

Oultrance

Oultrance, c'est outrepasse soit en bien, comme il est riche à toute oultrance, c'est à dire, il excede en richesse ceux qui sont tenus pour bien riches : Soit en mal, comme, Il est meschant à toute oultrance, c'est à dire, la meschanceté de luy surmonte les actes des bien meschans. On dit iouster ou combatre à oultrance, dont le contraire est à lances & armes courtoises, quand on iouste & combat à fer esmoulu & pour s'entreblesser, & sans respecter la vie l'vn de l'autre.

Oultre

Oultre, preposition locale, penac Et signifie par delà, Vltra, comme, Il est allé outre la riuiere de Sene, Vltra Sequanam iuit, Et vient dudit mot Latin, Vltra, Pour ceste raison aucus retiennent au François la lettre l du Latin. Elle est neantmoins bien friuole, car le François trocque l en u, és mots qu'il prend des Latins, comme de Altus, il dit Haut, de Vltra Outre.

Oultre mer, quelquefois sont deux dictions separées, comme, Il est allé oultre mer, Trans mare, aut vltra mare, Et quelquefois ce n'est qu'vn seul mot, qui est aduerbe local, & tantost nom adiectif acut. Nic. Gilles en la vie de Philippe de Valois : Le Roy enuoya au Pape Benedict ses Ambassades pour obtenir quelques requestes sur le faict du voyage d'outremer, Expeditionis vltramarinæ aut transmarinæ, Oultresene, comme le pays d'oultre sene, Regio transsequanana, Le Portugais compose de mesme Alemteio ce que le Latin dit trans Tagum, comme, Trigo d'alentejo, Triticum Transtaganum, comme, Transpadanum, & l'Italien Oltrarno, le Latin Transarnum, Ricordano Malespini au 141. chap. de son histoire, Nel sesto d'oltrarno, Au quartier d'outrarne, In regione Transarniana, & Transteuere à Rome. Transtyberina, Le François dit auβi deçà & delà l'eauë, Cis & vltra flumen.

Oultre le fleuue, Vltra vel trans flumen.

Oultre, ou sans la proye, &c. Extra prædam duodecim, &c.

Oultrebord, aduerb. acut. Composé de deux entiers, & signifie oultre mesure. Iean le Maire liur. 1. chap. 40. des illustrations : la pompe estoit grande & merueilleuse, la richesse inestimable, & l'arroy triumphant oultrebord, la metaphore est prinse du bord des riuieres ou de la mer,


auβi dit on riuieres desbordées, Excurrentia flumina, Et desbordement d'eauës, Fluuiorum, ac etiam maris excursiones.

Oultre ce, Præter hæc, Præterea, Ad hoc, Super hoc, Insuper, Adde quod, &c.

Oultre ce ie demande si, &c. Secundum ea, quæro seruarísne in co fidem.

Oultre ce, il craint que, &c. Tum autem hoc timet.

Oultre ce que cela me plaisoit, Cùm id mihi placebat.

Oultre ce fay qu'il, &c. Simul in mentem tibi veniat facito.

Oultre ce que vous le pouuez entendre auβi, Eodem accedit, quod hoc quoque intelligere potestis.

Oultre ce, Etiam puerum inde abiens conueni Chremis.

Il y auoit oultre ce, que l'vn, &c. Accedebat quòd, &c.

L'eauë froide, oultre ce qu'elle est vtile à la teste, auβi elle profite à l'estomach, Aqua frigida infusa præter quàm capiti, etiam stomacho prodest.

Et oultre cela, Et hoc amplius.

Oultre ces ennuis, Ad hæc mala hoc mihi accedit etiam.

Oultreplus, n'est qu'vn mot composé de oultre & plus, & tantost est aduerbe, ou bien interiection, Ad hæc, Porro autem, Præterea, Præter hæc, Insuper, Quinetiam, Tantost est nom, & signifie residu, demeurant, reste, Residuum, reliquum, quod præter summam superest, comme, Il luy a baillé cent liures, & pour l'oultreplus de la debte luy a baillé vn cheual. On le dit auβi Surplus, c'est vn terme assez vsité aux decimes.

Oultre la guerre, cherté de viures estoit, Super bellum annona premebat.

Oultre les autres, Præter alios.

En oultre, Præterea, Quinetiam, Secundo loco.

Les gens d'oultre mer, Transmarini, dirempta mari gens.

Qui est d'oultre mer, ou qu'on apporte d'oultre mer, Transmarinus.

Qui est celuy qui est plus oultre ? Quis est vlterior ?

l'apperçoy que i'ay passé beaucoup plus outre que, &c. Sentio me longius prouectum quàm proposita ratio postularet.

Oultre fendre

Oultre fendre, id est, Fendre tout oultre, D'vn coutelas le corps oultre fendu.

Oultrecouler

Oultrecouler, act. acut. Composé de oultre aduerbe, & couler, Transfluere, comme, La riuiere oultrecoule son bord, c. oultrepasse, Ripam transfluit, Que lon dit autrement desborder, car l'aduerbe Oultre en cas de mers & riuieres, s'entend du large, & non du long, comme Oultremer, Oultresene, de l'autre lez de la mer, de l'autre costé ou riue ou bord de Sene.

Oultrecuidé

Oultrecuidé, Quasi qui vltra quàm par est cogitat, voyez Cuider.

Qui cuide estre plus qu'il n'est, Arrogans, voyez Cuider.

Faire choses si oultrecuidées qu'il en soit parlé à tout iamais, Monimentum æternum audaciæ suæ relinquere in sermone hominum.

Oultrecuidance, Audacia. Arrogantia, voyez Cuider.

Gloire pleine d'oultrecuidance, Gloria ventosa.

Oultremarcher

Oultremarcher, S'oultremarcher, quand le pied de derriere passe le pied de deuant.

Oultrepasse

L'Oultrepasse des aduocas, La perle & le parangon, Patronorum Tullius, Causidicorum coryphæus, in Curiæ theatro Roscius.

Oultrepasser, Præterferri, Traiicere, Præterire.

Oultrepasser à grande course & legierement, Passer tout oultre, Cursu campos transmittere.

Oultrepasser toutes les femmes en beauté, Vincere, Superare.

Oultrepasser les loix, Transgredi leges.

Oultrepassement & saillie, Eminentia.

Oultrepassement & auancement, Progressus.

Oultrepercer

Oultrepercer, Transuerberare.

Oultrepercer, id est, passer tout oultre, Transfigere.

Oultrepreux

Oultrepreux, m. acut. Qui est plus que preux.

Oultreseine, aduerbe local, comme, Il est allé outreseine, mais cela s'explique, Il est allé au pays d'oultreseine, si qu'on ne le peut dire aduerbe local tout à faict, non plus que oultre mer, lequel a neantmoins en luy designation de lieu. Il est auβi nom adiectif, comme le pays d'oultre seine, Les gens d'oultreseine, Transequanana regio, gens, Et est composé de oultre & seine, qui neantmoins se trouuent diuisez quand on dit, ce champ là est oultre seine, Vltra sequanam situs ager ille est, Mais le François vsant de ces mots à diuis, y adiouste communéement l'article, comme, Il est assis oultre la seine, qui est expliqué outre la riuiere de seine, & le mesme se peut dire de oultremer, voyez Oultremer.

Oultrer

Oultrer, actiu. acut. Est passer oultre vne chose, c'est de part en part qu'on dit transpercer, Ce que l'Italien dit Trapelare, De là dit on par metaphore vne fleur oultrée quand elle est flaistrie des deux costez, & come nous disons, passée. De là vient oultréemet aduerbe pour tout oultre. Marot en l'epistre liminaire sur Villon. Ie ne sçay duquel ie dois plus auoir pitié, ou de l'œuure ainsi oultréement gastée, ou de l'ignorance de ceux qui l'imprimerent.

Les anciens champions de bataille à oultrance, qu'ils appelloyent iusques au rendre, disoient oultrer la iournée, pour accomplir & passer oultre la iournée du combat, c'est en combatant employer tout le iour iusques à la brune, Louys Duc d'Orleans au cartel de telle sorte de combat par luy enuoyé à Henry Roy d'Angleterre couché par Monstrelet au neufiesme chap. de son premier volume : Et là és marches nous deux nous trouuerons, pour oultrer nostre iournée, comme pourra estre aduisé tant de vos gens, comme des miens commis à ce &c.

Oultré d'amour, Amore percitus.

Ourdir

Ourdir de la toile, Ordiri telam.

Ourdisseur de finesses.

Ourdisseure.

Ourler

Ourler, voyez Orler.

Ourque

Ourque, Vn grand & enorme poisson & monstre marin, Orca.

Ours

Vn Ours, Vrsus.

Sang d'vn ours, Sanguis vrsinus.

Vne ourse, Vrsa.

Vn ourson, vn petit ours, Vrsulus.

Vne oursonne, Vrsula.

Outarde

Vne Outarde ou Oustarde, Otis otidis, f. g. auis tarda ab Hispaniis ducta.

Outil

Outil, Instrumentum, Semble qu'il vienne de Vtilis, ou de Vtensile.

Toutes sortes d'outils, Arma armorum.

Outre

Outre, voyez Oultre.

Ouurer

Ouurer, c'est faire besongner, Operari, Gerere, Vn tel preudhomme, comme vous estes doit ouurer en cest affaire sagement, Se prudenter in hoc negotio gerere, l'Espagnol demesme dit obrar, & l'Italien operar, dont aucuns ont tiré operer qui est estrangier & laissé ouurer qui est François.

Ouurer quelque chose au tour, ou touret, Detornare.

Ouurage, Opificium, Opus, Operatio.

L'ouurage composé & escrit, Liber.

Ouurage antique, Opus antiquum.

Ouurage à miel, Opus mellificum.

Ouurage de cuyure, ou d'arain, Æramentum.

Ouurage fait de marqueterie, Emblema, Museum, Musiuum, voyez Marqueter.

Ouurage fait de tests rompus, & pieces de pots de terre cassez, & tuileaux, auec de la chaux, Opus signinum.

Ouurage de terre à potier, Figlinum, Plasma, & Plasmatum plasmati.

Ouurage de terre cuicte, Testaceum opus.

Ouurage de verdure qu'on voit parmi les iardins, Topiarium vel Topium topij.

Ouurage d'excellente & grande beauté, Lautissima opera.

Ouurage riche & de grand coust, Diues opus.

Ouurages desquels il sera bruit à iamais, Immortalia opera.

Ouurages faits soigneusement & proprement, Amussitata opera.

Ouurage qui contient grande matiere, Argumentosum opus.

Ouurage qui requiert long temps à le faire, Spissum opus & operosum.

Ouurage mal aisé, & de haulte entreprise, Opus arduum.

Petit ouurage, Opusculum.

Ouurage fait à la haste, Opus tumultuarium.

Les ouurages demeurent imparfaits iusques à vn temps, Pendent opera interrupta.

Acheuer vn ouurage, Colophonem addere operi.

Approuuer vn ouurage, Approbare opus.

Bailler à faire quelque ouurage à pris fait, Addicere opus aliquod.

Faire quelque ouurage, Opus texere.

Qui fait ouurages d'arain & de cuiure, Ærarius.

Qui regarde vn ouurage s'il est bien fait ou non, Inspector.

Ouurager, quand les damoiselles font leur ouurage sur toile, Acupingere, Ronsard.

Œuure, Opus, Opificium.

Œuure d'homme, Opus virile.

Œuure reueu & recorrigé diligemment, Retractatius opus.

Faire son chef d'œuure, Ponere tyrocinium, siue facere.

Publier quelque œuure, In apertum referre aliquod opus, Edere in lucem, vel Publicare aliquod opus.

De l'œuure ou du poinson de Paris, Opere Parisino, aut Parisiensi : Vt apud Cic. Hydrias celatas opere Corinthio.

Ouurier, m. acut. Celuy qui œuure & fait de la main, mais en general se prend pour celuy qui entreprend à executer quelque chose, ores qu'elle ne consiste en operation de la main. Selon ce on dit de celuy qui n'a bien sceu conduire quelque entreprinse, il est mauuais ouurier de telles choses, mais c'est par catachrese, Fabricator, Opifex, Operarius. Artifex.

De main d'ouurier, c'est en toute perfection d'ouurage, Ad amussim. perfectè, Cela est fait de main d'ouurier, Op9 omni ex parte absolutu.


De main ouuriere, est le mesme que de main d'ouurier, c'est à dire en toute extremité de perfection, Docta manu : Seneca Troade. Artifici manu, Ouid. lib. 3. Amor. Eleg. 2. Iean le Maire, liur. 1. chap. 40. des Illustrations : vne targe d'acier poly bordée de fin laiton, garnie de clairs rubis & de chrysolites, richement esmaillée de main ouuriere à histoires antiques.

Tout ouurier qui d'esprit & de la main fait quelque chose, Mechanicus.

Ouuriers & gens de mestier, Operæ.

Ouuriers de nostre pays, Vernaculi artifices.

Ouuriers qui n'ont que faire, Operarij vacui.

Iour ouurier, Dies profestus.

Faire des festes iours ouuriers, Dies immunes munifices facere, & dies fastos qui nefasti sunt, B.

Ce que les ouuriers ont eu pour leur peine, Manupretium.

Tout ouurier besongnant en matiere dure, comme en bois, fer, pierres, & semblables, Faber.

¶ Qui est ouurier de corrompre les iuges, Artifex ad corrumpendum iudicium.

Ouuriere, Operaria.

Nature bonne ouuriere, Artificiosa natura.

Ouurir

Ouurir, Aperire, Adaperire, Discludere, Laxare, Patefacere, Pandere, Resoluere, Reserare, Recludere.

Ouurir vne chose close, Diducere.

Ouurir les portes à quelqu'vn, In vrbem accipere.

Ouurir les prisons à vn prisonnier, Dimittere reum, B.

S'ouurir, Hiscere, Dehiscere.

La terre s'ouure, Discedit terra, vel dehiscit.

S'ouurir & s'entrebaailler de soymesme, ou par quelque violence, Hiare.

Il sembloit à veoir qu'on auoit ouuert le chemin aux hommes, &c. Patefactus ad consulatum ac triumphos locus nouis hominibus videbatur.

Ouuert, Patens, Adapertilis, Apertus.

Qui baaille, & est entr'ouuert, Hians.

Ouuert ou descouuert, & manifeste, Apertus.

Fort ouuert & descouuert, publie, qui est à la veuë de tout le monde, Propatulus.

Estre ouuert, Patere.

Qui est tousiours ouuert, Patulus.

Ademi ouuert, Semiapertus.

Veu que ces choses sont ouuertes, Quum ista pateant.

Ouuertement, Apertè.

Bien ouuertement & clerement, Significanter.

Ouuerture ou le fait d'ouurir, Apertio, Patefactio, Apertura.

Ouuerture & trou fait en quelque lieu, Apertura.

Ouuerture faicte pour entrer en la ville, Patefactum iter ad vrbem.

Fuite & ouuerture par où on peut fuir, Effugium.

Donner ouuerture de pouuoir iuger, Dare copiam existimandi.

Faire ouuerture, Patefacere.

Faire ouuerture en rompant, Refringere.

Faire ouuerture à quelque chose, & la donner à entendre, Patefacere aditum alicuius rei.

Faire grande ouuerture à ceux qui veulent desrober, Patefacere viam illustrem atque latam auaritiæ.

Se faire ouuerture, Comparare sibi aditum ad aliquam rem.

Qui a deux ouuertures, Bipatens.

Regarde quelle grande ouuerture ie t'ay fait à te defendre, Vide quam tibi defensionem patefecerim.

Ouuroir

l'Ouuroir d'vn chacun mestier où on besongne, Officina.

L'ouuroir d'vn barbier, Tonstrina.

L'ouuroir d'vn cordonnier, Sutrina.

Ouuroir de libraire, Libraria taberna.

Ouuroir d'orfeure, ou affineur, Aurificina.

Ouuroir de boulenger, Pistrina, B.

Ouuroir de pasticier, Pistrina placentarij, Pistrina dulciaria, Crustulatia, Globularia, Placentaria, B. Dicitur & Pistrina fartoria.

Il vient d'vn mesme ouuroir & ouurier, Ex eadem officina venit.

Ouy

Ouy. Ita, Etiam, Aucuns escriuent Oui, & sont d'opinion qu'il vient de όυτωσι, qui signifie autant comme Sic, Ita, si dextraxetis τώζ.

Ouy ie le dy, Ita loquor.

Ouy dea, Voire dea, Scilicet, Dit par mocquerie.

As tu eu la maison de luy ? P. Ouy, Ædes ab eo accepisti ? P. Admodum.

T'en vas tu d'ici aux champs ? C. Ouy il est ainsi, c'est bien dit, Turus hinc abis ? C. rectè.

Ouy te dy-ie, Ita inquam.

Ouy bien, mais que ce soit du tien, Nempe de tuo.

Ouy certes, Rectè igitur diceres re restituisse ? quippe.

Le crois tu ? G. Ouy certainement, Credin ? G. immò certè.

Dit-il ouy ? & moy auβi, Ait ? aio.

C’est bien dit, Ouy dea que ie vous le pardonne, Scilicet equidem istuc factum ignoscam, Dit par mocquerie.

Ouy mais ie ne puis tout seul, Etenim nequeo solus.

Ouy vrayement, Ita verò, Ita enimuero.

Ouystres, cerchez Huystres.

Oxenfort, Ville & vniuersité en Angleterre, Oxonium.

De l’Oximel, vne composition faite de miel, eauë, & vinaigre, Oxymeli oxymelitis, siue Oxymel oxymellis.

Vne Oye, ou iars, Anser, Ocha : ab , id est, anser v abiecto, & articulo composito cum nomine. Quidam o in au vertentes dicunt Aucha. Picardi Aue : Alij Oue, Inde Parisij, Vne petite oue.


L’oye est de meilleur guet que le chiē, Solertiorem custodiam praebet anser, quàm canis.

Oyes graces, Fartiles anseres.

Les oyes sont nourries aux despens de la chose publique par gens à ce deputez, Publicè cibaria locantur anseribus.

Foye d’oye, Iecur anserinum.

Le lieu où on nourrit des oyes, Chenoboscium.

Chasser les oyes hors du blé, en leur faisant peur, De frumento anseres absterrere.

De l’Oseille, ou Salette, ou Vinette, Oxalis, Lapathum, & Lapathos, Es boutiques Acetosa.

Oseille sauuage, Cantherinum lapathum, Rumex rumicis.

Nicot-1606-P1.png

PA

Nicot-1606-P2.png
achicolam, Pachicolamus, c’est la riuiere anciennement nommée Achelous.

Pacifier vne contrée, Pacem facere, vel conficere, Pacificare.

Vn homme pacifique, Pacificus.

Pacquet, voyez Paquet.

Vn Pact, ou Paction, Pactum, Conuentio, Conuentum, Pactio.

Ils ont fait pact & conuenance, Pacto conuenit, vt, &c.

Receuoir aucunes citez en societé à certains pacts & charges, Conditionibus in societatem recipere ciuitates.

Paction, Pactum, Conuentio, Conuentum, Pactio.

Rompre les pactions, Pactiones rescindere.

Il est defendu aux aduocas & procureurs de ne faire paction de quota litis, Controuersiarum nundinatione aduocatis & pragmaticis iure ac moribus interdictum est, in quibus quidem ipsi controuersiis operam nauauerunt litigantibus.

Pactionner, ou faire paction, Pacisci, Pactionem facere.

padove, Ville d’Italie, Patauium, vulgò, Padua : Les Venitiens en sont seigneurs.

Vne Paelle de fer à porter du feu, Batillum, Batillus focarius, B.

Paelle à mettre le pain au four, Patella, Pala.

Paelle à frire, Sartago.

Vne paelle, non pas à frire, mais vne paelle ronde ayant des bords à l’entour comme vn bassin, laquelle on met sur le feu auec vn trepied, Patella.

Vn poellon de fer, ou d’arain, Cucuma.

Vne paellonnette d’arain, Cucumella.

La Page d’vn liure, Pagina.

Page, ou seruiteur allant apres son seigneur, Assecla, Est qui dici putet à Græco quo puer significatur.

Les pages du Roy, Prætextati Regis asseclæ, B.

Pages d’honneur, ou les enfans d’honneur, Ephebi honorati, B.

Il est sorti de page, Il est hors de page, Iam excessit ex pedissequis, Excessit iam ex pueris, vel ex ephebis, vel ex asseclis, In virum transcriptus est, Bud.

Paier, voyez Payer.

Paillace, quasi Paleacea, nimirum à Palea. Stibas huius stibadis.

Paillard, Impudicus scortator.

Paillard & meschant, Flagitiosus.

Vn fin paillard, Vn rusé malfaicteur, Reus veterator, Bud.

Le plus mauuais paillard que onques fut, Longè post natos homines improbissimus, B. ex Cic.

Vne Paillarde & putain qui fait gain de son corps, Meretrix, Proceda.

Paillarde bien aduenante & ciuile, Commoda & faceta meretrix.

Paillardes qui s’abandonnent pour deux oboles, qui valent trois blancs, Diobolares meretrices.

Il n’est point de plus forte paillarde, Nulla prostibula magis prostat.

Appartenant à paillardes, Meretricius.

A la façon d’vne paillarde, Meretriciè.

Paillarder, Scortari, Meretricari, Libidinari, Rebus venereis vti.


Paillardise, Impudicitia, Obscoenitas, Salacitas, Venus, Venereæ voluptates.

Paillardise, ou autre meschanceté & lascheté, Flagitium, Probrum.

Paillardise commise auec femmes mariées, ou non, Stuprum.

Le fait de paillardise & puterie, Meretricium.

Paillardise auec ce qu’elle est deshonneste à tous, encore l’est elle plus à vieillars, Luxuria cùm omni ætati turpis, tum senectuti fœdissima.

Paillardise n’a nulle force, sans pain & vin, Sine Cerere & Baccho friget Venus.

Accuser vne femme de paillardise, Probri insimulare mulierem.

Brusler de paillardise, Libidinibus flagrare.

Paillardise consume & mange le corps, Carpit corpus & vires Venus.

Estre plein & eschauffé de paillardise, Flagrare stupris & flagitiis.

Plein de toutes paillardises & meschancetez, Flagitiosus.

S’ils ont fait quelque paillardise, Si rebus venereis fuerit operatus vel vir, vel fœmina.

Qui est fort subiect à paillardise, Salax, Pronus in venerem.

S’abandonner à paillardise, Prostituere se, Effundere se ad libidinem.

Abandonnez à paillardise, Effusi in venerem.

S’addonner publiquement à paillardise, Collocare se palàm in meretricia vita.

Addonné à paillardise, Libidinosus.

Temps de l’aage exposé à toutes paillardises, Tempus ætatis ad omnes libidines diuulgatum.

Paille, ou Balle, Palea, Acus aceris.

La couuerture de toutes sortes de grains, comme de blé & semblables, qu’ō appelle la paille, quand le grain est sorti, c’est aussi le premier germe de toutes fleurs, qui est comme vn petit ventre, qui s’enfle deuant que de ietter la fueille, Vtriculus.

La paille de l’orge, Gluma.

Pailles, ou Paillettes, ou Papillotes d’or, Palæ.

Pailles qui sortent du fer chaud quand on le bat sur l’enclume, Stricturæ.

Ce couteau a des pailles, qui sont petites escailletes qui s’esleuent & creuassent de l’alumelle d’iceluy.

Pailléte, f. pen. diminut. Paleola, & pailléte d’or, & or de paille ou de paillole (à paleola) Qui est à Henuy en petites escailles dont pailletez sont les plumas, Monstrelet liur. 1. chap. 64. 18. cheualliers vestus de vermeil, à beaux plumas pailletez d’or, Aureis brateolis insignire interserere, interstinguere, Martianus & Statius lib. 3.

Pailleter, act. acut. Aureis paleolis ac bracteolis interserere, voyez Pailléte.

Pailléte d’or.

Pailleteur d’or, Bracteator, Iul. Firmicus, Bractearius.

Vn paillier, Palearium.

Pain, Panis.

Pain blanc, Panis primarius, Candidus panis.

Pain bourgeois gros pain, Panis secundarius, siue secundus, Cibarius panis, Panis ciuilis, B.

Pain bis dont on n’a pas osté beaucoup du son, Pain de la fenestre, Ater panis, Autopyron. Panis autopyrus, id est, ex tota farina confectus sine excretione furfurum.

Pain cuit au four, Furnaceus panis.

Pain peu cuict, Rubipus panis.

Pain pestri, Depsiticus panis.

Pain saffranné & iaune, Luteus panis.

Pain esmié, Panis friatus.

Pain broyé parmi d'autres choses, Intritum panis, Panis intritus, id est, panis in mortario contusus.

Gros pain plein de paille, comme pain d'orge, Acerosus panis.

Pain rassis, Panis hesternus. B. ex Celso.

Le pain benit, Lustratum panificium. B.

Vne sorte de pain d'orge que les anciens donnoient aux gelines pour les engresser, Turunda turundæ.

Pain auec lequel on mange les huystres, Ostrearius panis.

Tout pain, Panificium.

Chapeler du pain, Distringere panem.

Pain & pitance, Cibaria & pulmentaria. B.

Tu me fais de tel pain soupes, Ære meo me lacessis.

On luy a fait de tel pain soupes, Quod ab ipso allatum est, id relatum est sibi.

Vne herbe qu'on appelle Pain de porceau, Cyclaminum, Es boutiques, Cyclamen, ou Panis porcinus, pour ce que sa racine est fort aggreable aux porceaux.

Autre herbe nommée pain à Cocu, Oxys, les Apothicaires le nomment Trifolium acetosum & Alleluya, le vulgaire Panis Cuculi. Pour ce que le Cocu, ou Coucou en mange volontiers.

Panetier, Structor panarius, Artocopus. B.

La panetiere d'vn bergier, Pera, Mantica.

La panetiere, le lieu où on reserre & garde-on le pain, Panarium Artocopium.

Paindre, Paintre, Painture, voyez Peindre.

Pair, m. & n. C'est en general égal, semblable, equipollent, Par. Pareil, & en pluriel Pairs, sont les vassaux d'vn seigneur, qui sont tenus assister à leur seance en Cour, & à leurs plaids, lesquels ne sont en tous pais d'vne sorte Pares. Du-Tillet en son recueil des Roys de France, le Comte de Champagne d'ancienneté a esté creé Palatin, & decoré de sept Comtes ses vassaux & principaux membres & pairs de son Comté de Champagne leur chef. Les susdits sept Comtes sont assis auec celuy de Champagne en son palais pour le conseiller & honorer sa Cour : Et peu apres, le Comte de Ioigny se pretend Doien desdits pairs, &c.

Pairs de France, sont les douze grands seigneurs de Tiltre & Domaine eminent, Dues & Comtes, moitié Ecclesiastiques. Les Ducs Archeuesque de Rheims, Euesques de Laon & de Langres : Les Comtes Euesques de Beauuais, de Chaalons, & de Noyon. Moitié seculiers, Les Ducs de Bourgoine, de Normandie, de Guienne : les Comtes de Flandres, Champagne & de Tholose. Lesquels estoient & sont tenus à mesme deuoir aux plaids & Cour du Roy, qu'on dit à present lict de iustice, que sont les pairs des seigneurs inferieurs, & de ce est procedé qu'on dit la Cour de Parlement de Paris estre la Cour & seance des Pairs de France, pour estre le lieu arresté & sedentaire representant les plaids & audiences solennels & generales, que nos Roys au premier tenoient ores cy ores là, assistez desdits Pairs come de leurs assesseurs & conseillers nais, prenant l'aduis desquels ils decidoient ce qui s'offroit en tels plaids. Iadis anniuersaires, & par traict de temps iterez par iceux Roys en moins de temps. Et cette-cy est la raison de ce qu'on leur donne le tiltre de France, & de cette maniere de parler aussi, Le Roy tenant son lict de iustice (ou, Seant en son lict de iustice) en sa Cour de Parlement garnie de Pairs, vsitée quand on veut marquer cette grande & authentique seance de nos Roys, ou les grandes affaires de la couronne sont debatuës par ordre iudiciaire, comme fut la plaidoirie de la Reuersion du Comte de Flandres par la felonnie de Charles d'Austriche. Mons. Pasquier au deuxiesme liure de ses Recerches extrait ce mot de Patritius Latin, & en allegue des raisons & authoritez, lesquelles ie ne veux debatre, ne accorder. L'institution des fiefs, dont les sources & les premiers sont ceux qui de Dieu sont tenus & de l'espée, a introduict les Pairies, c'est à dire les assessoriats de conseillers, de fiefs, dominans, dont les Roys de France ne furent oncques sans, quoy que le nom fust diuers, & par reigle d'estat les seigneurs plus signalez de tiltre & seigneurie estoient de ce rang reduicts finalemet à douze, le Roy faisant le chef & le parfait du nombre de treize, court mystique, rapportant au College des douze Apostres, sommes pour tymbre & chef de Iesus Christ. Lesdits Pairs estoient la iustification de nos Roys en toutes leurs de liberations de conseil és affaires du Royaume, & des Ambassades des Princes alliez, & non confederez, car c'estoit tousiours par l'aduis des Pairs, & non de celuy seul des Roys, que le tout se disoit estre fait. On en retient encores auiourd'huy la façon de faire, quand le Roy a vne longue audience donnée, respond en peu de mots qu'il en communiquera à son conseil.

Pairs de France, qui estoient au nombre de douze, Duodecimuiri Franciæ, Primi siue Patricij Franciæ, Duodecim primi, patriciíque. Budæus.

Estre fait Pair de France, In collegium duodecim primorum Franciæ cooptari. B.

Les causes des Pairs de France, Causae patriciatuum. B.

Les douze Pairs de France ont leurs causes commises en Parlement, Quod duodecimuiri Franciæ à duodecimuiro petet, vel à priuato, vel priuatus ab eo, quod iudiciumcunque dictabit, vel colle-


gæ, vel priuato, vel ipsi à collega, vel priuato dictabitur : Curia iudex, quasi senatus dabitur. B.

Condamnez par les Pairs de France, Damnati sententia duodecim primorum.

Tenir en Pairrie, Duodecimuiratus iure potentatum possidere, vel patriciatus iure, vel eo iure quo Duodecim primi potentatus patriciales possident. B.

Vne Paire de quelque chose que ce soit, Par.

Vne paire de bœufs, Par bouum.

Vne paire, ou vne partie bien faicte, Par rectè compositum. B.

Païs ou Pays, Orbis, Regio, Tractus, Natio, Patria, Terra, πατρίζ, huius patridis, idem valet quod patria, Inde ablatis, y & p fit païs.

Vn pais qui se sçait vanter de chose qu'il a, Commendatrix regio.

Cher pais & aimé, Patria antiqua.

Pais coustumiers, Prouinciæ à consuetudine nuncupatæ, quasi auspiciis consuetudinis potius quàm iuris scripti administratæ Budæus.

Pais de droict escrit, Prouinciæ quæ à iure scripto nomen habent. Budæus.

Ceux du pais de droict escrit, Prouinciales qui legibus & ciuili iure Romanorum reguntur & disceptant. B.

Le pais où nous auons esté nez, Solum natale.

Né & natif du pais, Indigena.

De quel pais est-il ? Cuias est ?

Vin du cru du pais, Indigena vinum.

Le pais que possede vn Roy, Regnum.

Qui est de nostre pais, Nostras nostratis.

Qui sont de mon pais, Populares mei, vulgò dicuntur Compatriotæ. B. ex Suetonio.

Il est de mon pais, Hic est meus popularis. B.

D'vn mesme pais, Conterraneus.

Estrange pais, qui est fort loingtain, Alienus orbis.

Qui n'est pas du pais, Aduena.

Qui est d'estrange pais, Peregrinus, Exoticus.

Ie suis loing de mon pais, Peregrè sum.

Ie m'en vay dehors en pais loing tain ou estrange, Peregrè vado.

Luy allant en pais loingtain, Illo abeunte peregrè.

Ie vien de pais loingtain, Peregrè venio.

Bannir hors de son pais, Redigere ad vel in peregrinitatem.

Se bannir & aller demeurer en vn pais estrange, Sedem ac locum mutare, Solum vertere vel mutare.

Defendre son pais, Defensioni patriæ seruire.

Gaigner le pais, Regni vel regno potiri.

Guerpir son pais, Solum vertere.

En quittant & delaissant son pais, il, &c. Reiectione huius ciuitatis, Gaditanus ciuis fuit.

Regretter son pais, Agi desiderio patriae.

S'enfuir de son pais, Solum vertere.

Il est tenu de la destruction de son pais, Nefario patriae se parricidio obstrinxit.

Trahir son pais, Patriam prodere.

Vn paisant, ou paysant, Rusticus.

Paisage, mot commun entre les paintres.

Vn Paisseau, pieu, ou eschalas, Palus, pali, voyez Eschalas.

Paisseler, ou eschalasser, Palare.

Paistre, Carpere herbam, Pascere, Compascere, Depascere, Impascere, vel Impasci, Pabulari.

Chasser paistre, Pastum propellere pecus, Propellere in pabulum.

Faire paistre le fourrage aux bestes, Pabulum compascere.

Faire paistre son bestial dans le champ d'autruy, & faire manger son herbe, Depascere possessionem alienam.

Faire paistre vn blé qui est de trop forte venuë, Impescere Compescere.

Mener paistre aux champs, Abigere pecus.

Paistre aucun de paroles, ou promesses, Lactare animos.

Paistre aucun de paroles, & le tromper, Dare verba.

Arbre paissu & mangé des bestes, Depasta arbor.

Que les bestes ont paissu, Pastus.

Le paissage ou paissement de bestes, Pastio, Pastus, Depastio, Voyez Pasture.

Paix, Pax. Quies.

Paix certaine & asseurée, Explorata pax, Pax constituta & firmata.

La paix est accordée, Conuenit pax.

Paix fourrée, Concordia subdola, Pax simulata ac fallax. Liui. Decad. 4. lib. 3. 30.

La paix ne dura pas long temps, Non diu pax mansit.

Ioyeuse paix, pour laquelle on doit faire feste, Festa pax.

Acheter la paix, Pacem redimere.

Apporter paix, Pacem ad aliquem adfere.

S'accorder & faire la paix. Conditionem pacis subire.

Accorder la paix par ce que vn certain personnage sera mis à mort, Sancire foedus capite vel sanguine alterius cum aliquo.

Conformer la paix, Pacem confirmare.

Ce temps pendant qu'on esperoit la paix, Dum in spe pax fuit.

Vne paix fourrée, Bellum pacis nomine inuolutum. B. ex Cic.

Ie ne demande que paix & amour, Quieta consilia posco. B.

Il ne demande que paix, Huic quietis consiliis opus est. Budæus ex Liuio.

Entretenir la paix, Pacem retinere.

Donner paix, Pacem dare.

Faire la paix, Pacem agere, vel conciliare, aut facere.

Faire paix auec quelque peuple, Pangere pacem cum populo aliquo.

Faire sa paix auec le peuple, se remettre en grace auec luy, Reconciliare sibi animos populi.

Faire la paix & appoinctement entre aucuns, Reconciliare aliquos.

Faire la paix d'aucun enuers vn autre, Animum alicuius recolligere alteri.

Qui fait paix, Pacificus.

Qui fait paix entre aucuns, Pacificator.

Impetrer la paix en donnant quelque chose par prieres, ou autrement, Pacem re aliqua sibi redimere.

Laisse-moy en paix, Omitte me.

Il ne les laissoit en paix, Fatigabat cos precibus. B. ex Liu.

Il n'y aura paix qui tienne, Pax non coagmentabitur. B.

Mettre paix, Pacem conciliare.

Pourchasser la paix, Solicitare pacem.

Receuoir la paix, s'accorder à faire la paix, Conditionem pacis subire.

Remettre aucuns en paix comme ils estoient auparauant, Faire l'appoinctement entre eux, In pristinam cocordiam reducere distractos, Reconciliare.

Enuoyer Ambassades pour traicter de la paix, Mittere legatos ad aliquem de pace.

Il tend à faire paix, Spectat ad concordiam.

Viure en paix, Pacem agitare.

En paix & tranquillité, Quietè.

Tout en paix, Maturè.

Qui aime paix, Amator pacis.

Qui porte paix, Pacifer.

Paisible & coy, qui ne se courrouce point, mesme enuers ceux qui faillent, Placidus.

Vne mer paisible, coye & sans tourment, Calme, Tranquillum mare.

Estang paisible, sans nulle vagues, Mite stagnum.

La chose est en paix & paisible, Tranquilla res est.

Paisible, qui n'a point de courroux contre aucun, ains luy porte faueur & le supporte, Propitius.

Paisiblement, Placidè.

Oyez-nous paisiblement, Date operam ad nostrum gregem.

Paisibleté, Placiditas, Tranquillitas.

Vn Paladin, C'est vn de ces vieux cheualiers errans de table ronde.

Palais, m. ac. Est proprement (comme dit l'Empereur Constantin en la loy vnique Depalatiis & domibus dominicis, au 12. l. du Code) l'hostel Royal, ou Imperial, Domus Regia Augustana. L'origine du mot vient d'vn des principaux monts de la ville de Rome dit Palatium, auquel estant posée la premiere situation de ladicte ville : Romulus premier Roy d'icelle, establit son auberge Royal, où depuis habiterent grande partie de ses successeurs Roys. Finalement fut en ce mont establi le siege de l'Empire, & l'hostel Imperial ; Si que depuis Auguste tous les Empereurs Romains y habiterent. Et à cause de ce est venu l'vsage, que toute maison de Roy estoit anciennement appelée palais. L'Italien & l'Espagnol retiennent cet vsage encores : mais ils communiquent auβi ce mot à toutes grandes maisons d'edifice somptueux, ores qu'elles soient à seigneurs particuliers, inferieurs à Monarques, & autres seigneurs souuerains : ce que le François ne fait pas. Et si bien nos Roys ne se logent dés iadis en leurs maisons qui retiennent encores le nom de palais, si y logeoient-ils anciennement. Et pour marque de cette demeure Royalle, voit-on au palais à Paris estre celebrez les nopces & festins Royaux, & des enfans de France, & les Monarques estrangers y estre par grandeur logez & traictez. Nicole Gilles en la Chronique de Philippes le Bel : Ledit Roy Philippe, & ses deux ieunes fils, Philippe & Charles, le Roy d'Angleterre, & plusieurs Seigneurs, Barons, cheualiers desdits Royaumes se croiserent, &c. Et peu apres : Et fut la feste tenuë au palais de Paris, que ledit Roy Philippe auoit de nouuel fait edifier de tres-bel & somptueux œuure, par Enguerrand de Marigny (Or estoit cestuy Comte de Longue-ville, & general surintendant de ses finances, & fut basti ce grand palais Royal de lez la saincte Chapelle que le Roy S. Louys auoit auparauant fait edifier, & ioignant le petit palais, qui est à present dit la sale S. Louys) & poursuiuant ce propos dit peu apres : Et estoient à ladicte feste lesdits trois Roys de France, d'Angleterre, & de Nauarre, Mais la demeure ordinaire de nos Roys n'y est plus vsitée. La Cour des Pairs, le lict Royal de iustice, le Parlement le Thresor & chartres de la couronne, les statuës de nos Roys par ordre successif de leurs regnes, auec la marque du tēps de la durée d'vn chacun d'iceux, & des années de leur trespas, escrite aux pied respectiuement de chasque effigie, les comtes & plusieurs iurisdictiōs, y sont. La plaidoirie y est exercée, les procez y sōt demenez & vuidez, qui est la raison que les hostels ausquels sont tenués les


autres Cours de Parlement en ce Royaume, ont auβi le no de palais : mesme ce mot Hostel, que plusieurs officiers de la maison du Roy retiennet encores, est allé en desusage pour la maison Royale, & vse-on de chasteau : ou de quelque nom propre. Ainsi dit-on le Louure pour l'hostel Royal sis à Paris ; ou bien le chasteau du Louure.

Le palais de Paris, Basilica Parisiensis, vel Palatina. B.

Les gens du palais, Homines è conuentu basilicano. B.

Iours de palais, ou d'autre iustice ou iurisdiction, Dies festi profestíque ac iustitiæ colendæ dicati. B.

Ne pouuoir laisser le palais, sa mere nourrice, iusques à la mort, Basilicam almam suam nutricem vltimum salutare ante diem fati nequire. B.

Les iours qu'on ne va point au palais, Les iours qu'il est feste au palais, Dies halcyonij basilicæ Palatinæ. B.

Les poursuiuans au palais, Candidati basilicani, & gratiæ curialis competitores. B.

Bastir vn palais, ou sale, où le senat se puisse assembler, Curiam facere.

Le fait du palais, & de la plaiderie, Actus forensis.

Doctrine du palais, entre Princes, est la doctrine de courtoisie, ciuilité, mœurs, contenance, deportemens en dits & en faits, & l'institution de ce qui appartient à cheualerie, en laquelle tous ieunes damoiseaux sont introduits és maisons & courts Royales. L'espagnol l'appelle Criança, (dont il estime le maistre souuerain estre le Romant d'Amadis) Nicole Gilles en la Chronique du Roy Loys troisiesme : Le Roy print l'enfant Richard entre ses bras, disant au peuple de Normandie qu'il estoit là venu pour garder le petit Duc Richard, & l'ensaisiner de sa terre, & promit aux bourgeois de Roüen qu'il le feroit bien introduire & apprendre en la doctrine du palais, & qu'il vengeroit la mort du Duc Guillaume son pere.

Le palais de la bouche, Palatum.

Palais qui sent incontinent la bonté ou mauuaistié d'vne viande, Palatum sagax in gustu.

Palais au lieure, ou laicteron, Sonchus, Cicerbita.

Palatin, m. acut. Vient de palais, & est cil qui est du palais du Roy, toutesfois tous ceux qui sont du palais ne peuuent estre dits palatins : Car ce mot est approprié à certains officiers signalez du palais Royal. On dit Comte Palatin, mais c'est pour differente cause, estant Comte Palatin celuy qui en son Comté a droict de Palatinat. Du-Tillet en son Recueil des Roys de France, l'explicque en ces termes : Celuy de Champagne d'ancienneté a esté creé Palatin. Est decoré de sept Comtes ses vassaux & principaux membres, & Pairs de son Comté de Champagne leur chef. Les susdits sept Comtes sont assis auec celuy de Champagne en son palais, pour le conseiller, & honorer sa Cour. Depuis qu'il fut venu à la couronne, les Roys de France faisoient tenir tous les ans les grands Iours de Troyes au palais du Comte, pour entretenir la creation du Palatinat, ainsi qu'il est recité en l'Arrest d'entre la Royne blanche, & le Comte de Ioigny, qui se pretend Doien desdits Pairs. Donné le 10. Aoust 1354. Ceci sert pour l'intelligence des autres Comtes ayans tiltre de Palatins, &c.

Palatinat, m. acut. Voyez Palatin.

Pal, ou Pali, ou Pieu, Statumen, Valus, Palus pali.

Vn pali coigné en vne paroy, Actus in parietem.

Paliz debout fichez en terre, Statuti pali.

Palicer vn iardin, id est, le fermer de pauls ou pals.

Pale, f. penac. Oiseau fort semblable au Heron blanc, n'estoit son bec qui à l'extremité est rond & large. Il en est de deux espces : l'vne plus grande nommée Poche : & l'autre plus petite, nommée Pale, ou Cueillier, à cause de la forme de son bec.

Palefroy, és anciens Romans se prent communéement pour le cheual sur lequel alloit vne dame, fust qu'il amblast ou non : car quand il ambloit on y adioustoit ces mots, Allant les ambles, L'italien l'appelle Palafreno ; C'estoit anciennement l'ordinaire des Escuyers de mener par le frain les cheuaux sur lesquels les Dames estoient montées. Et quand vn Prince faisoit son entrée, son cheual estoit conduit par le frain par les plus apparens de la ville, qui estoit seruice d'honneur & grandeur pour celuy qui estoit à cheual. Nic. Gilles en la vie de Charles vii. parlant de l'arriuée de la fille du Roy d'Escosse en la ville de Tours, dont le mariage se traictoit auec Louys fils dudit Seigneur & Daulphin de Viennois : An deuant d'elle allerent plusieurs Princes, Seigneurs, Barons, cheualiers, & escuyers, & à l'entrée de la ville les Seigneurs de Mailly & de Ialongnes descendirent à pied, & prindrent chacun d'vn costé la bride de la haquenée, sur laquelle ladicte Dame estoit montée, & la menerent iusques au chasteau. Quand elle fut descenduë, le Comte de Vendosme, & vn autre Comte d'Escosse, la prindrent chacun de son costé, & la menerent, &c. Les Roys vsoient auβi de Palefrois. Le mot est composé, & ne sçay si de ces trois mots, par le frain, a point esté fait ce seul, Palefroy, qui se peut dire auβi Palefrein, suiuant son deriué palefrenier.

Palefrenier, Il semble que ce mot ne fut anciennement si vile qu'il est auiourd'huy, par lequel nous entendons vn qui pense & traicte de la main les cheuaux. L'italien le dit auβi palefreniere, Equorum ac stabuli curator, voyez Palefroy.

Palemaille, Videtur nomen habere à palla & malleo, quia reuera maleus est quo impellitur globus ligneus.

Palenc, En fait de nauires est vne corde qui passe par dedans la poulie qui est attachée à l'vn des bouts de l'Estague, & sert auec ladicte Estague pour guinder le bateau & marchandise dedans le Nauire.

Palerme, Panormus, vrbs est Siliciæ metropolis.

Palier, ou farder vne cause, Dare colorem causæ deformi. B.

Se Palir, deuenir palle, Capere pallorem, Expallere. Pallorem trahere, Pallescere, Exalbescere.

Ces vaisseaux se pallissent & ternissent, Pallorem capiunt vasa ista.

Palle, Pallidus.

Estre palle, Pallere.

Qui est palle outre mesure, & comme battu d'escourgées, Luridus.

Aucunement palle, Subpallidus.

Palleur, Pallor.

Pallement iaunir, Pallidè.

Vn Palletoc, Palla.

Palma Christi, C'est vne herbe ainsi nommée, Croton, Ricinus.

Vn arbre dit Palme, Palma.

Palme fort honorable, Palma lemniscata.

La palme que les victorieux souloient porter. Il se prend auβi pour la victoire, & pour le pris qu'on emporte de quelque ieu, Palma.

Le rameau d'vne palme, Spathe.

Vn rameau de palme auec des dattes pendantes, Spathalium.

Le fruict de la palme, Palma, Dactilus.

Qui est de palme, Palmeus. Abondant en palmes, Palmosus.

Lieu planté de palmes, ou il y a force palmes, Palmetum.

La palme de la main, voyez Paulme.

Vne palme contenant quatre poulces, Palmus.

Vn Palu & marescage, Palus paludis.

Palustre, Paluster vel palustris, Paludosus.

Palumbe, Palumbus vel Palumbes.

Chair de palumbe, ou pigeon ramier, Caro palumbina.

pamphile, voyez Caramanie.

La fueille de la vigne que aucuns appellent Pampre, ou Pampe, Pampinus. De là vient Pamprer, qui est assortir & couurir de pampe ou pampre, Pampinare, si ita liceret, & Pampé, Pampinaceum.

Pampre, Pamprer. & Pampré, Voyez Pampe.

Pan, ou Panneau, de quoy on enceint & on entoure vn bois pour prendre bestes sauuages, Indago indaginis.

Vn pan ou pand de muraille.

Panache, voyez Empanaché.

Panade, Panata aqua cum pane infriato sæpius transuasata & elutriata.

Panaiz, Pastinaca, Panaces, vel Panax, Panacea.

Herbe qu'on appelle maulue, ou selon aucuns menus panaiz, Hibiscus, vel Hibiscum.

Vne espece de panaiz croissant en Macedoine, Bucolicon.

Pance, Venter, Il vient de Pantex panticis.

Pançu, Pançart, que nous prononçons Panssu, Pansard, Ventriosus vel Ventrosus.

Pancher, rectius Pencher, à Pendere, d'mutaro in c. Incumbere.

Tordre le col, & pancher la teste d'vne part & d'autre, Ceruicem reponere.

Pancher sur le deuant ou en auant, Propendere.

Quand vne chose panche sur vn autre, comme si elle estoit prest à cheoir dessus, Imminere.

Pancher vers quelque lieu, Vergere.

Se pancher sous terre, Sub terra retorqueri.

Vn lieu qui panche en sorte qu'il est dangereux de s'y tenir sans cheoir, ou dont aisément on cherroit en bas, Præceps locus.

Qui panche droict en bas & va en abbaissant, Deuexus, Decliuis.

Qui s'en va panchant en auant, Silicernium. B.

Panché sur le deuant, Propensus.

Panchement, Deuexitas, Nutatio, Nutus, Decliuitas.

De son propre panchement & inclination, Suopte nutu.

Le Pand d'vn habillement & le plis, Licinia.

Pandectes, C'est à dire Liures contenans toutes choses. Ainsi dit-on les pandectes du droict ciuil, & les pandectes de medecine : parce qu'en iceux tomes est recueilly & ramassé tout ce qui est du droict ciuil, & de la medecine, Pandectæ.

pandore, Nom propre de femme, Pandora. Apres que Promethée eut desrobbé le feu du ciel, Iupiter pour se venger des hommes. donna charge à Vulcan, qu'il fist de terre vne statuë de femme la plus belle qu'il pourroit, & qu'il l'animast, luy donnant ame & vie : ce qui fut faict. Apres qu'elle fut animée, par commandement de Iupiter vn chacun des Dieux luy donna ce qu'il auoit de plus excellent : comme Venus la beauté, Pallas la sagesse, Mercure l'eloquence, & les autres Dieux de mesmes. Or en ce temps là les hommes viuoient sans peine & sans souci : d'autant que la terre, sans estre labourée, leur produisoit toutes choses necessaires à viure. Iamais n'estoient malades : iamais n'enuieillissoient. Mais Iupiter mit à Pandore (ainsi se nommoit cette femme) vn vase en main, dans lequel estoient encloses les maladies, la vieillesse, les soucis, & telles autres malheuretez : puis l'enuoya vers vn frere de Promethée, qui se nommoit Epimethée, homme de peu de sens : lequel (combien que son frere l'auoit bien aduerti de ne receuoir aucun present


qui vint de Iupiter) toutesfois se laissa par elle abuser, & la receut. Estant receuë, elle ouurit son vase, & remplit tout le monde des drogues que t'ay cy dessus nommées. La raison de son nom est telle. Pan en Grec signifie Tout : & Doron est à dire vn don ou present. Elle fut donc nommée Pandore, parce que chacun des Dieux luy fit vn don ou present.

Pandorin, Qui est de Pandore, Pandorinus. Le vase Pandorin. Ronsard.

Paneaux, sont vieux haillons de drap. Et en cas de menuiserie, les tabletes subtiles qui sont enchassées des deux costez dedans les montans ou trauersins. Et en fait de nauires, les couuercles, ou portes couchées sur le quarre du pont qui est fait par les trauersins & aileures, couurans & bouchans iceluy quarre, lesquelles on ouure quad on veut mettre la marchandise ou le bateau dedans.

Panet, voyez Panaiz.

Panetier, Panetiere, Paneterie, voyez Pain.

Panic, semblable au millet, Panicum.

Vne herbe appelée Panicault, Centumcapita, Erynge, Eryngion.

Panicles, Quasi paniculi, siue parui panes, Pastilli. B.

Vn Panier, Cista.

Vn panier d'osier, Fiscus, Fiscina, Qualus, Calathus, Vimineum textum, Corbis.

Vne sorte de panier d'osier où on mettoit les oliues, Regula.

Panier ou corbeille faicte d'osier, Canistrum.

Vne sorte de panier ou corbeille faicte de genest, Sporta.

Panier ou autre semblable faicte d'osier, à porter siens & autres choses, Scirpea.

Vn panier plein de figues, Fiscina ficorum.

Petit panier d'osier, Fiscella.

Vn petit panier fait de ioncs, Scirpiculum.

Vn petit panier d'osier, où on mettoit les ballottes és elections, Situla.

Paniers où on met ce qu'on a coupé, Sportæ secariæ.

La Paniliere, Venter inferior, Pecten, Pubes.

Du Paniz semblable au millet, Panicum.

Faire Pannader & voltiger les cheuaux.

Faire pannades.

Panne, Pellis.

Panneau de menuiserie, Tympanum.

panniers en Guienne, Apamia, Inde Apamiensis Episcopus.

Pannonceau, Index ventorum pinnula.

Panser vn malade, voyez Penser.

Vne beste fort tachetée dicte Panthere, Panthera.

La peau d'vne panthere, Pantherina pellis.

Pantiser, neutr. acut. Signifie haleter, comme ceux qui sont à la grosse halene, Spiritus agitatione premi, voyez Pantoiser.

Pantoiment, acut. N'est pas nom substantif : car on dit Pantois, & Mal du Pantois : ains aduerbe, dont les poëtes vsent, disans Pantoiment tourmenter aucun, c. tellement le vexer qu'il soit reduit à la grosse halene, si qu'il ne puisse qu'à peine respirer, Aliquem adeo agitare, vt vix spiritum ducere valeat, voyez Pantois.

Pantois, m. acut. Tantost signifie celuy qui halete & est à la grosse halene, comme, Ainsi haletant & pantois i'eschappay des voleurs, Ita fugiendo spiritu penè præfocatus è grassatoribus euasi. Et tantost signifie la maladie de difficulté d'halene & mal-aisée respiration, qu'on dit auβi le mal du pantois, Spiritus præfocatio. Ce mot est frequent & vsité aux faulconniers, qui de cette maladie, quant aux oiseaux de proye, font trois especes, l'vne du pantois qui vient à la gorge, l'autre de celuy qui procede de froidure, la tierce qui se congrege aux reins ou roignons.

Pantoiser, neutr. acut. Est trauailler du mal du pantois, Difficili spiritus attractu laborare, Præfocatione spiritus laborare. Qui est auoir la courte halene. Les faulconniers disent Pantiser pour le mesme. comme fait F. Iean de Franchises en son 3. liure. Mais Pantoiser est le droict.

Pantoufle, Quasi παρρόφελλοζ. παρ, id est, omne φελλόζ dicitur Latinè Suber, Liege. Sunt igitur crepidæ, quarum solum subere constat. Bud. Coruarius dicit, άπό τή πατέιν τόν φελλόν, hoc est ab eo quod calcetur suber. πατέω, id est, calco.

Vne pantoufle, Solea, Crepida crepidæ.

Panurge, C'est à dire Cault, astut, fin, affetté, ruzé, Panurgus. C'est auβi vn homme qui se mesle de tout faire, Vn factotum, Vn homme qui a esté de tous mestiers.

Vn Peon, Pauo pauonis, Pauus paui.

D'vn paon, Pauoninus.

Œufs de paon, Pauonia, vel Pauonina oua.

Les ailes d'vn paon sont reluisantes comme pierres precieuses, Gemmantes sunt alæ pauonis.

Paonnesse, Pauo fœmina, Paua pauæ.


Paour, Cerchez Peur.

Paouure, Cerchez Pauure.

Papefif, Est la grande pante de la voile, à la quelle les bouëtes sont attachées, comme des chausses à vn pourpoinct, estant audit papefif les œillets, dedans lesquels les neruins des bouëtes entrent, quand on les veut attacher à iceluy papefif.

Papegay

Vn Papegay, Psittacus.

Papelard

Papelard, Hypocrita.

Papelarder.

Papelardise.

Paphlagonie

Paphlagonie, voyez Amasie.

Papier

Papier, Charta, Papyrus.

Papier où il n'y a rien escrit, Pura cartha, Raucæ chartæ.

Is n'ay point de papier, Non suppeditant, vel suppetunt mihi chartæ.

Papier à escrire lettres, Epistolaris.

Papier seruant aux enueloppes des marchans, Emporetica charta.

Vne main de papier, Scapus chartæ. B.

¶ Papier de marchans & autres gens se meslans de trafiques, Calendaria, Tabulæ.

Papier concernant l'estat du Royaume, Regni instrumentum.

Papiers ou tablettes esquelles on escrit quelque chose que ce soit & sans ordre, pour apres la mettre au net dedans son papier iournal, Aduersaria aduersariorum.

Papiers brouïllars qu'on fait tous les mois pour mettre au large au papier iournal, Menstrua aduersaria.

Papier & inuentaire des biens qui sont à vendre au plus offrant, Auctionariæ tabulæ.

Papier iournal, Tabula, Ephemeris, Commentariolum, Commentarius, Diurnum, Rationes.

Faire vn papier iournal, Scribere commentarios.

Papiers & registres esquels sont escrites les mises & receptes, Tabulæ accepti & expensi.

Registrer & escrire en petits papiers & registres ce que nous auons ouy des autres, In commentarios regerere quæ ab aliis audiuimus.

Representer ses papiers, Exhibere rationes.

¶ Escrire en papier rude & reuesche, ou au doz du papier, In aduería charta scribere.

Liures de papier, Codices chartacei.

Papier qui boit, Bibula charta.

Mon papier boit tellement qu'on voit les lettres de l'autre costé, Transmittit literas papyrus mea.

Boutique où l'on vend du papier, Papyropolium, Taberna chartaria.

Moulins à papier, ou boutiques où on ved le papier, Chartariæ officinæ.

Papetier faiseur de papier, Chartarius.

¶ Papetier, vendeur de papier,, Papyropola, Chartoprates, vel Chartoprata.

Vne papeterie, ou moulin à papier, Officina chartaria. Budæus ex Plinio.

Papillon

Vn Papillon, Papilio.

Papillotes

Papillotes d'or, voyez Pailles.

Papin

Du Papin, Pappa. Cibus est infantium, quem assiduè petentes, à nonnullis putantur patres suos appellare, quum cibum suum petant.

Paquet

Vn Paquet, Fascis.

Vn paquet & fardeau qu'on porte auec soy sur le chemin, Sarcina.

Faire son paquet & l'emporter à l'emblée, Conuasare.

Ie te prie que tu mettes mes lettres au mesme paquet, Literas meas in eundem fasciculum velim addas.

Chargé de quelque paquet, Sarcinatus.

Par

Par, Est vne preposition, qui vient de cette Latine Per, & signifie induction, industrie, & mediation de la chose signifiée par le mot qu'elle regit en construction, comme, C'est par moy que le Roy a esté remis en son Royaume, Per me, vel opera mea Rex in regnum restitutus est. Tu seras restabli en la grace des Capitaines par moy, Interuentu meo in gratiam cum ducibus exercitus redibis. Mais quand elle est precedée de cette particule De, comme, De par moy, elle signifie quelquesfois authorité & puissance, comme, On fait à sçauoir de par le Roy, Regis iussu, imperio atque authoritate edicitur. Qui est vne clause ordinaire & vsitée és cris & proclamations faictes au public par authorité du Roy ou de ses officiers, ayans droict de les faire faire, & aux lettres closes de sa maiesté addressans à son subiect, où du vray & ancien style des secretaires des commandemens (qu'on appelle maintenant secretaires d'Estat) elle doit estre mise en teste & ligne separée : Et quelquesfois cause effectiue, comme, Il a tant de grace & faueur de par le Roy, qu'il ne faudra oncques de venir grand, Tanta Regis beneficio, pollet gratia, vt liquido constet in magnatum ordinem eum facilè euasurum. Et aucunesfois la personne dont vne chose vient, comme, Voila des lettres de par vostre semme. Ce que plus vsitéement on dit de la part de vostre femme, Ecce tibi ab vxore tua epistolam. Qui est ce que Platon en mainte sienne epistre dit xxxxx. Et quand elle est en composition, elle parfait & meine à chef la signification du verbe ou nom ausquels elle est ioincte par composition, & signifie accomplissement & plenitude de leur action, comme parfaire, paracheuer, parfournir, parpayer, & semblables, qui signifient faire, acheuer, fournir, & payer iusques à bout. Laquelle energie est auβi en ladicte preposition Latine, Per, Peragere, Perficere, Persoluere.

Ie vous fais à sçauoir de par le Roy, Regis verbis tibi significo. Liu. lib. 22.


Tu bailleras cecy au garçon de par moy, Puero hoc à me dabis, meo nomine dabis.

C'est de par moy, Ortum ex me, In causa ipse fui.

Il n'a point fait cela de par moy, Me impulsore hæc non fecit, Impulsu, suasu meo non fecit.

Elle est pucelle de par moy, Integra à me virgo est. B. ex Terent.

De par vous, Vobis hortantibus, Monitu vestro.

Sçauoir de par aucun, Ex aliquo scire.

Vaincu par Scipion, A Scipione victus.

Estre trompé par son seruiteur, Falli per seruum.

Par ainsi, c'est par ce moyen, en ceste maniere, Ita, hac via, his artibus. Comme, Parle au Senat : par ainsi tu sauueras ton ami du danger auquel il est, Verba fac in Senatu, hac arte amicum à periculo in quo versatur liberabis. Et quelquesfois signifie pour cette cause, Ob eam rem, ob id. comme, Les chemins sont pleins de voleurs, par ainsi si tu me crois, tu n'yras point en voyage, Itinera à latronibus obsidentur, quapropter, si mihi fidem habes peregrè non abibis.

Parauant, Antè, Anteà, Antehac, Olim.

Faire comme porauant, Ad ingenium redire.

Parauant que Iupiter fust nul, &c. Ante Iouem nulli subigebant arua coloni.

Parauant qu'il eust fait ceci, Ante hoc factum.

Tu me sembles plus beau que parauant, ou que par cy deuant, Formosior videre mihi quàm dudum.

De par Dieu, Optimis ominibus. B. ex Cic.

De par Dieu soit, Sanè quidem. B. ex Cic.

Commencer son disner par boire, A potu prandium incipere.

Par ou, Quà.

Par cy, par là, Passim, Hac atque illac.

Par cy, par là, & non point tout à vne fois, Dispersè.

Par cy deuant, Antè, Antea, Antehac, Olim, Vsque antehac.

Les temps par cy deuant, Priora tempora.

Il pense qu'il le fera par cy apres, Deinde facturum autumat.

Par deuant & par derriere, A fronte & à tergo.

Faire quelque chose par deuant toutes autres, Præuerti aliquid rebus omnibus.

Iamais homme ne l'aura par deuant cetuy-là que ie veux, Nunquam quisquam illam habebit potius, quàm ille quem ego volo, Nemo illum hac in re anteuertet.

Par derriere, A tergo.

Par dessus, Desuper.

Il t'a creé par dessus tous les autres comme le plus suffisant, Ex consularibus te creauit potissimum.

Le par dessus qu'on donne outre le poids, nombre, ou mesure, Auctarium.

Par delais, Per dilationes.

Il a tout perdu par estre trop doulx & gratieux, Per comitatem omnia disperdidit.

Par fois, Alterna vice, Quandoque.

Par iour & par nuict, c'est de iour & de nuict, Diu ac noctu, Iour & nuict, comme ils cheminerent par iour & par nuict, pour y arriuer. Selon cette signification, l'on dit auβi Par temps de paix, Par temps de guerre, Pace bellóve vigente. c. en temps de paix ou de guerre, & Par temps de pluye, ou par temps pluuieux, Par monts & par vaux, c'est par tout (qu'on dit en mesme sens Par mer & par terre) comme. Ie l'ay cherché par monts & vaux, Vbicunque illum indagatus sum. Nihil terrarum non indagatum reliqui, Nihil non indagine cinxi. Qui semble estre vne metaphore tirée des veneurs.

Par mer & par terre, Tetra maríque. comme, Il l'a assailli par mer & par terre, Tetra maríque aggressus est. Liu. lib. 23.

Par luy, ces deux dictions construictes auec vn verbe, signifient luy, en sa personne, Ipse. comme, Il a iouy dix ans de cette maison, tant par luy, que par ses predecesseurs, Edes decennio tam ipse, quàm maiores ipsius possederunt. Ainsi dit-on, Ie l'ay visité tant par moy que par mes seruiteurs, Hominem inuisi tam ipse quàm eò missis pueris meis.

Par là, Illac.

Par là où tu es, Istac.

Feru par le flanc Ab latere ictus.

Par les carrefours, Per compita.

Par maniere de parler, Vt ita dicam.

Par moy, voyez Par luy.

Par quelques paroles certaines & solennelles, Certis quibusdam verbis.

Par commune voix, Vulgò homines illud requirunt.

Parce qu'ils sont assis, Tamen hoc quod sedent.

Par tel si, Obsequar voluntati, cum eo, ne, &c.

Par trop, Immodicè, Immoderatè.

Par tout, Passim vulgò, Vbique.

On dit par tout, Vulgò dicitur, vel dici solet.

Ie l'auoy ouy dire par tout à vn chacun, Vulgò audieram.

La loüange de Pompée est espanduë par tout, Latè longéque diffusa est laus Pompeij.

Par tout où il me trouue, il parle à moy, Vsquequaque mihi loquitur.

Par tout

Par tout où il va, Quocunque incedit.

Par toute la ville les boutiques sont fermées, Tota ciuitate tabernæ sunt clausæ. Liu. lib. 23.

Parabole

Parabole, Parabola, Comparatio, Collatio, Simile.

Paracheuer

Paracheuer, Exequi, Efficere, Perficere, Consummare, Absoluere.

Paracheuer son chemin, Explicare iter.

Paracheuer vn edifice, Exedificare.

Paracheuer sa iurisdiction, Iurisdictionem conficere.

Paracheuer de tistre, Telam detexere.

Paracheuer le reste de quelque propos, Dare operam sermoni.

Aisément paracheuer quelque affaire, Leuiter rem gerere.

Paracheuement, Consummatio, Absolutio, Perfectio.

Le paracheuement de la besoigne que i'ay entreprise, & dont me suis vanté, Cosummatio professionis.

Parade

Parade, Apparatus.

Paradis

Paradis, ou iardin de plaisance, xxxxx, Hortus.

¶ Mettre quelqu'vn en paradis, Asserere aliquem cœlo.

Paradoxes

Paradoxes, C'est à dire choses merueilleuses & admirables, qu'on n'a point accoustumé d'ouir, & sont contre l'opinion de tous, Paradoxa paradoxorum.

Parage

Parage, Dame de haut parage.

Paragon

Paragon, C'est vne chose si excellemmet, parfaicte, qu'elle est comme vne idée, vn sep & estelon à toutes les autres de son espece, & lesquelles on rapporte & compare à luy, pour sçauoir à quel degré de perfection elles atteignent. Ainsi dit-on paragon de cheualerie, de preud'homie, de sçauoir. Et en ce qui le voudroit extraire de des Grecs, qui signifie auβi admener, acconduire, ce ne seroit pas hors de propos. Autres interpretent ce mot Ab effectu, disans que paragon est Res quæ aliis composita ac collata, illas delet sua excellentia. Et le tirent dudit xxxxx, Selon ce qu'il signifie auβi Præterire, Duquel le participe est xxxxx, Auβi dit-on en François, Il a passé tous les autres en proüesse, de celuy qui excelle en proüesse sur tous autres, d'autant qu'il se trouue quelquesfois escrit parangon (comme auβi l'Italien l'escrit & prononce) le veulent extraire de xxxxx, qui signifie Obuios & admotos cubito amolior. D'autant que le paragon ne peut auoir son pareil en son espece, & que le François dit auβi, Nompareil, pour ce mesmes : mais c'est le repatrier trop loing.

La perle ou le paragon des aduocats, Patronorum & causidicorum, Tullius. Budæus.

Paragonner & comparager, Assimilare, Comparare, Conferre alterum cum altero.

Paragonner & valoir autant que les Grecs, Respondere laudibus Græcorum.

S'oser paragonner à vn autre en matiere de guerre, Aspirare ad aliquem ex bellica laude.

Il n'y a que Amyntas qui s'osast paragonner à toy, Solus tibi certet Amyntas.

Paragraphe

Paragraphe, Paragraphus, vel Paragraphe paragraphes. Alleguer force loix, paragraphes, & opinions de docteurs, Innumera legum capita, responsorum iuris vim magnam, nuncupatis non modò capitibus, sed étiam interpunctis & commatibus distinctam ciere, iurísque interpretum nomenclaturam auribus inculcando conterere, iliadásque commentariorum multiplicium. B.

Parallele

Parallele, C'est à dire Egualement distant, Æqualiter distans, Parallelus.

Paralytique

Paralytique, Paralyticus, Clinicus.

Paralysie, Paralysis, huius paralysis.

Parangon

Parangon, voyez Paragon.

Paranniser

Paranniser, id est, Perpetuer, Perennare. Ronsard. Rectius. Perenniser.

Paranymphe

Paranymphe, Paranymphus.

Paraphrase

Paraphrase, C'est à dire Exposition & interpretation qui ne se fait point de mot pour mot, ains de sentence pour sentence, Paraphrasis. Et celuy qui expose ainsi, Paraphrastes huius paraphrastæ.

Parasite

Parasite, C'est à dire Qui suit les lopins. Qui dit & fait tout au gré d'autruy, & luy accorde tout pour auoir la repeuë franche, Vn flateur pour les morceaux, Vn patelin, Vn iaquet. Parasitus.

Parastre

Mon Parastre, Vitricus.

Parauant

Parauant, Auparauant, Antehac, Antea, Prius. voyez Par.

Parc

Vn Parc, Septum, Ce mot semble prins des Hebrieux qui nomment pardes, vn lieu planté d'arbres fruictiers. Ainsi auroit esté mué le d'en c.

Vn parc à nourrir bestes sauuages, Theriotrophium, Viuarium, Leporarium.

Vn parc d'arbres, Arboretum.

Vn parc d'arbres fruictiers, ou vignes liées és arbres, Arbustum.

Se tenir dedans son parc & le garder, Castra tenere.

Parquer, aucunesfois est à dire, Camper, aucunesfois est asseoir son parc, comme font les bergiers.

Parcelle

Parcelle, Particula.

Par parcelles, Particulatim, Carptim.

Parier par párcelles, Cæsim dicere.


Diuiser vne oraison par petites parcelles, Carpere orationem membris minutioribus.

Par petites parcelles, Intercisè, Minutatim.

Parchemin

Parchemin, quasi pargemin, à Pergamena, quia membranæ primùm repertæ sunt Pergami.

Parchemin, Membrana.

Parchemin plus lasche, Membrana laxatior, vel laxior.

Qui est fait de parchemin, Membraneus.

Parcroistre

Parcroistre, id est, A cheuer de croistre & augmenter. Dieu le vueille parcroistre en honneur.

Parcru

Qui est Parcru & hors de croissance, Adultus.

Enfant qui est parcru, Adulta ætate filius.

Pardeuant

Pardeuant, aduerb. acut. C'est en la presence & tesmoignage d'aucun, Coram aliquo teste, actore, interprete, aut iudice. Vsité par les notaires & tabellions és commencemens de leurs breuets & actes par lesquels ils signifient les parties contrahans, passans actes, & testateur auoir fait & passé en leurs presences & attestations, aucune obligation, contract, acte, testament, ou autre telle chose comme, Pardeuant Pierre Tenot, & Estienne Merlin notaires au Chastelet de Paris, furent presens en leurs personnes Pierre & Iehan, lesquels recogneurent auoir fait & passé ce qui s'ensuit, Coram notariis stiterunt se contractus ineundi causa.

Pardon

Pardon, Pax, Venia, Remissio, Gratia, Ignoscentia.

Demander pardon, Sacrificare, Veniam petere, vel poscere.

Demander pardon à son pere, Petere gratiam à patre.

Bailler pardon, Veniam tribuere, vel dare.

Meritant pardon, Ignoscibilis.

De qui on impetre facilement pardon, Facilis impetrandæ veniæ.

¶ Pardons & remissions, Veniæ principales. B.

Les Pardons du Pape, Largitiones veniales, Donatiuum veniale, vel pontificium. B.

Pardonner, Ignoscere, Parcere, Alicui suas inimicitias concedere, Dare veniam, vel Tribuere veniam alicui, Alicui remittere, Facere gratiam delicti, Pœnam prætermittere, Peccatum condonare, Noxiam remittere.

Pardonner & ne punir point, Veniam & impunitatem dare.

Remettre & pardonner, Eximere noxæ, & gratiam reatus facere. Budæus.

Pardonner pour le temps passé, Aliquem venia in præteritum donare, Veniam in anteactum dare. B. ex Suet. & Vlp.

On ne doit point pardonner à celuy qui volontairement commet quelque meschanceté, Voluntario facinori venia dari non debet.

Ie luy pardonne pour l'amour de toy, ie luy remets, Meam animaduersionem & supplicium, quo vsurus eram in eum, remitto tibi & condono.

Pardonne moy si ie le te dy, Bona venia tua dixerim.

Pardonne moy cette faute, Vnam hanc noxiam mitte.

Pardonne luy ie te prie, Omitte quæso hunc.

Pardonne leur pour l'amour de moy, Sine exorem te illis hanc veniam.

Dieu me vueille pardonner de ce dire, Pace diuina dixerim. B.

Dieu me pardoint si ie parle mal, Pace Dei dixerim. B.

Dieu me vueille pardonner, Deus mihi sit propitius. B.

Ie vous prie que me pardonniez ce que ie diray, Quæso vt hoc in bobonam partem accipiatis. B.

Pardonner à aucun ennemi pour l'amour de la republique, Inimicitias suas remittere reipublicæ.

Cesar m'escrit qu'il me pardonne, Cæsar mihi ignoscit per literas.

A qui on à pardonné Condonatus.

Enclin à pardonner & à misericorde, Ignoscens.

Peine qui ne se pardonne point quelque priere qu'on face, Pœna indeprecabilis.

Legier à estre pardonné, Ignoscibilis.

Pardonnement, Venia, Ignoscentia.

Ce cas n'est pas pardonnable.

Pardurable

Pardurable, Voyez Perdurable.

Parefrenier

Parefrenier, Agaso, Hippocomus. Semble qu'il vienne à parandis frænis.

Pareil

Pareil. Il vient de Par, ou de Parilis, Similis, Æqualis, Parilis, Copar, Coæqualis.

Presque pareil, Suppar.

Estre fait pareil en biens, Exæquari bonis.

Faire le pareil, ou l'equiualent, Idem reponere, Mutuum cum altero facere, Calculum parem ponere, Paria facere.

Faire le pareil auec quelqu'vn, comme l'aimer s'il nous aime, Mutuum facere cum aliquo.

Qui n'est pas pareil, Dispar, Inæqualis.

Qui n'a point son pareil, ou Qui le surmonte d'esprit, Positus extra omnem ingenij aleam.

Il m'aduient le pareil qu'à toy, Venit idem vsu mihi, quod tibi.

Dequoy on ne trouue point le pareil, soit en bien ou en mal, Singularis.

Quand les choses ne sont pas pareilles, Inæqualitas.

¶ Pour la pareille. Ex pari gratia, Par pari.

Aider pour la pareille, Operam mutuam dare.

Aye cure de ta santé, & m'aime pour la pareille, Fac valeas, méque mutuò diligas.

Rendre la pareille, Hostire, Operam reddere, Par referre, vel Par pari referre, Gratiam reddere, Vicem reddere, Vices rependere, Assequi merita alicuius.

Il rendra la pareille, Malè merenti par erit.

Demander qu'on nous rende la pareille, Vicem reposcere.

Pareillement, Item, Itémque, Similiter, Quoque, Perinde, Prout, Iuxta, Atque, Itidem, Tum verò.

Tout pareillement, Simillimè.

Il est de grand renom, & pareillement tres-heureux, Rufus clarissimus & perinde fœlicissimus.

Pareillement tu fais volontiers bonne chere, Etenim bene libenter victitas.

Il faut auβi pareillement que, &c. Neque non etiam quædam assumenda in villam.

Parelle

Parelle, Lapathum, Rumex.

Petite & poinctuë parelle, Oxylapathum.

Parens

Parens & alliez, Necessarij & propinqui. B.

Parent du costé du pere, Consanguineus, Agnatus.

Estre parent d'aucun, Cohærere sanguine alicui, vel coniungi sanguine alicui.

Il est mon parent, Attingit me sanguine.

Il n'a point de plus prochain parent que moy, Genere sum ei proximus.

Defendre ses parens, Armis parentes tegere.

Né de bons parens & gens de bien, Bono genere natus.

Nous auons force parens & en grand nombre, Parentes abundè habemus.

Qui n'a parent ne ami, Carens necessitudinibus. B.

Quand les parens d'aucun n'ont point esté cogneuz ne estimez, Nouitas hominis.

Tous ses parens & amis, Necessitudines omnésque eius amici.

Par le conseil des parens & amis, Agnatis propinquísque authoribus. Budæus.

Le lieu où se tiennent nos parens, & dont sommes sortis, Incunabula.

Parenté, Familia, Genus, Consanguinitas, Proximitas, Propinquitas, Cognatio, Sanguis.

Parenté, & race, Gentilitas.

Parenté & alliance, Necessitas.

Parenté & alliance de sang, Necessitudo.

La parenté & le sang dont vn chacun de nous a prins naissance, Natales.

Estre de la parenté de quelqu'vn, Cognatione iunctum esse alicui.

Qui est de noble parenté, Nobili genere natus.

Qui est venu de haute parenté, Dius.

Né de parenté bien renommé, Natus haud obscuro loco.

Il est de gens & parenté qui recognoissent le plaisir qu'on leur a fait, Generis grati est.

Prochaine parenté, comme de frere germain, Germanitas.

Heritier qui n'appartiennent en rien de parenté, Alienior hæres.

Parentage du costé du pere, Agnatio.

Parenthese

Parenthese, C'est à dire interposition & enclauement d'vne sentence dedans vne autre, Parenthesis, Interpositio, Interclusio.

Parer

Parer, actif. acut. Signifie en general, orner, accommoder proprement quoy que ce soit, & le mettre en son lustre de beauté. Ainsi l'on dit parer vn Autel, vne Eglise, quand on l'orne proprement, Altare exornare, Ecclesiam ornamentis instruere. Parer vne femme, Mulierem decore exornare. Des Essars au 2. liure de Iosephe, de la guerre des Iuifs : Archelaus fils & successeur du Roy Herodes, apres auoir laissé son dueil, s'estoit paré d'vn riche accoustrement blanc. Selon ce on dit auβi parer vn drap, quand auec instrumens composez de chardons ronds, il est dehoussé du gros poil, & parer l'enlissure à faire toile, quand auec le chaas, le poil du lin, chanure, ou estoupe qui herissonne, est abbatu & couché, voyez Chaas.

Parer & orner, Deformare. Vitru.

Parer & farder vne vieille chose pour la vendre plus cher, Mangonizare, Interpolare.

Qui pare & orne, ou accoustre quelque chose, Exornator.

¶ Parer aux coups de son ennemi, Clypeum vel aliud quidpiam hosti ferienti opponere.

Parer l'escu au deuant du coup.

¶ Faire parer du fruict sur paille, Pomme parée.

Parement, m. ac. est ornemet apposé pour mettre quelque chose en honorable arroy & de gradeur. Ainsi l'on dit vn paremet d'Autel, les riches tentures dont il est couuert & agencé. Vn lict de parement, qui est somptueusement dressé en vne chambre d'vn Prince, ou autre grand Seigneur, pour seruir de parade sans plus. Et vne sale de parement, qui est richement bien tenduë, seruant à actes solennels. Nicole Gilles en Charles le Simple : Et aduint que ainsi que Emond Roy d'Angleterre tenoit Court planiere, estant à table en sa sale de parement, vn larron paillard, à qui il vouloit sauuer la vie, luy bailla d'vne espée, & le tua. L'Espagnol dit auβi Paramentar vna cama, ou sala, & paramentos de


cama ou sala.

Parement & adiancement, Concinnitas.

Paresse

Paresse, Il vient de Paresis, huius paresios, en adioustant vn f. Est autem remissio, defectio ac langor. Vietus, languidus, solutus.

Paresse, Desidia, Ignauia, Inertia, Pigritia, Pigrities, Pigredo, Pigritudo, Pigritas, Segnitia, Acedia.

Vne lascheté & paresse d'vn homme qui n'est addonné qu'à toutes voluptez & plaisirs, Nequitia.

Hors mis toute paresse, Impigrè.

S'addonner à paresse, In socordiam compelli.

Se perdre & aneantir de paresse & volupté, Defluere luxu & inertia.

Tourner à quelqu'vn quelque chose à paresse, Tribuere alicui ignauiæ.

Paresseux, Deses, Ignauus, Piger, Reses, Segnis, Lapis homo, Discinctus, Desidiosus, Lentus.

Fort paresseux, Persegnis.

Deuenir paresseux, Aller laschement, Pigrescere.

Deuenir paresseux de force de vieillesse, Languescere senectute.

Deuenir grandement paresseux, Desidiæ indormire.

Deuenir paresseux & perdre sa vigueur accoustumée, Hebescete & languescere in otio.

Estre paresseux, Pigrari.

Ne sois point paresseux d'escrire, Scribere ne pigrere.

Qui n'est point paresseux, à quelque affaire, Impiger, Indeses.

Quand on n'est point paresseux à quelque affaire, Impigritas.

Accusé de paresse, Reus disidiæ.

Rendre paresseux, Incutere pigritiam.

Rendre paresseux & moins soigneux de sa besoigne, Desidem ab opere suo aliquem facere.

Paresseusement, Ingnauè, Lentè, Pigrè, Segniter, Negligenter, Oscitanter.

Ouir paresseusement, & negligemment, Supina aure audire.

Parfaire

Parfaire, Absoluere, Conficere, Efficere, Consummare, Depolire, Fastigium inponere operi, Perficere, Perpetrare, Manum extremam vel summam imponere.

Ie n'ay peu parfaire & paracheuer cecy, Id obire non potui.

Parfaire vn liure, Librum imperfectum supplere.

Faire & parfaire liures, Peragere volumina.

I'ay parfait ce qu'on m'auoit donné à faire, Pensum meum quod datum est confeci.

Qui parfait & accomplit, Perfector.

Parfait & acheué, Consummatus, Perfectus, Absolutus Effectus.

Parfait & entier, Expletum omnibus suis partibus.

Du tout parfait & entierement, Bene cumulatéque perfectus.

Vn parler plus parfait & entier, Expressior loquacitas.

Parfait en toutes choses, Factus ad vnguem.

Parfait en vertus, Consummatus homo.

Parfait ou excellent en perfection, Absolutus.

Parfait en toute loüange, Cumulatus vir omni laude.

Ces choses parfaictes, Actis his rebus, vel peractis.

Parfaictement, Ad vnguem, Perfectè, Absolutè.

Parfaictement cognoistre, Pernoscere, Percognoscere.

Parfin

A la Parfin, Demum, Nunc iam, Tandem, Aliquando tandem, Iam tandem, Denique, Ad vltimum, Postremò, Ad extremum.

A la parfin ou ils, &c. Tamen aut vulnerati à suis, &c.

Que reste-il à la parfin sinon que ie sois miserable ? Quid restat, nisi porrò vt fiam miser ?

Parfois

Parfois, Quandoque, Aliquando.

Parforcer

Parforcer. Se parforcer de faire quelque chose, Conari, Eniti, Contendere.

Parfournir

Parfournir les legions, Supplementum legionibus scribere.

Parfournir vne librairie, Bibliothecam supplere.

Acheuer de parfournir sa promesse, Summam promissi sui complere, Perficere, Consummare, voyez Paracheuer.

Parfum

Parfum, Thymiama.

Parfumer, Fumigare, Fumificare, voyez Perfums.

Parier

Parier, Sponsionem facere. B. ex Plin.

On parie, Fit sponsio B. ex Iuuenale.

Paritoire

Paritoire, quasi parietaire id est, Parietaria, à parietinis.

De la paritoire, Helxine helxines, Vrceolaris, Perdicium.

Pariurer (se)

Se Pariurer, Peierare, periurare, Obstringere se periurio.

Se pariurer sur la forme du serment qui estoit deferé par le iuge ou partie, Conceptis verbis peierare.

Ceste nation ne fit iamais compte de se pariurer, & d'auoir esgard à son serment, Testimoniorum religionem & fidem nunquam ista natio coluit.

Se garder de pariurer, Sauuer son serment, Dissoluere periurium.

Pariure, Periurus, Periuriosus.

Pariure endroict Voyez Endroict. Pariurement, Periurium.

Parler : Loqui, Fari, Fabulari, Crepare, Verba facere, Mittere vocem, Voces facere, Sermocinari. παραλαχέιν, esse puto (ait Budæus) quod lingua vernacula pro verbo loqui, Verba facere, dicit Parler, & παραλαλίαν, quod locutionem & sermonem, Parole.

Ne parler point, Vsurpatione vocis abstinere.

Parler le premier, Præloqui.

Parler à demi, Præcísè dicere.

Parler à son proufit, Intus canere, Discere suo commodo.

Parler au gré d'aucun & le flatter, Dicere ad voluntatem alicuius.

Bien parler, Dicere propriè.

Parler bien & auoir bon langage, Disertè loqui.

Il n'a pas trop mal parlé, Verba quidem haud indoctè fecit.

Qui parle bien & à propos de toutes choses, Disertus, Facundus.

Tu parles bien & en ami, Bene atque amicè dicis.

Parler comme vn homme, Vocem humanam reddere.

Parler bien Latin, Commodè Latinè dicere, Latinè scire.

C'est vne chose fort à loüer & estimer que de bien parler Latin, Latinè loqui est in magna laude ponendum.

Parler bas & entre ses dents, comme font ceux qui ont peur d'estre oüis & n'osent parler hault, Mussitare.

Parler fort bas. Voce suppressa dicere.

Parler sans cesse de choses vaines, Funditare verba.

Parler sans cesse & sans propos, Fundere verba. B. ex Cic.

Parler clerement & donner bien à entendre, Eloqui.

Qui parle choses vaines & fausses, ou menteries, Vaniloquus.

Parler & deuiser ensemble, Confabulari, Sermonem cum aliquo conferre, Colloqui, Sermones serere.

Ils parloient ensemble & deuisoient, In sermonibus homines habebant, quos, &c.

Parler entre ses dents, Mutire.

Parler d'enhaut & du siege iudicial, Parler estant assis en siege de iudicature, Dicere de loco superiore.

Tu parles gratieusement, Benignè dicis.

Parler de grande vehemence & colere, & se laisser quasi emporter à son affection, Vela indignationi dare.

Parler gros, Ampullari. B. ex Horat.

Parler à cheual, ou en maistre, De loco superiore loqui. B.

Parler d'authorité, E superiore loco verba facere. B.

Parler gros auec vne fiereté & arrogance, Intonare.

Parler grossement, Circuncisè agere.

Qui parle brutif, Homo linguæ inexplanatæ, Cui lingua hæret. B. ex Plin. cui opponitur lingua absoluta.

Parler priuéement pareil à pareil, teste à teste, Ex æquo loco loqui. B.

Demander de parler à quelqu'vn à part, Secretum poscere. B.

Ne vouloir point parler haut, Parcere voci.

Parler le langage d'Athenes, Atticè loqui.

Parler legierement & à la volée, Lo qui inconstanter, Effutire.

Parler comme l'oiseau en cage, Voces inanes fundere. B. ex Cic.

Parler par honneur, ou en tout honneur, Honoris causa appellare aliquem, vel nominare. B.

Qui parle diuinement, Cælestis vir.

Parler doulcement à quelqu'vn, Blandè appellare aliquem, Dicta dulcia dare, Blandis verbis adite aliquem.

Parler modestement, Modestè orationem præbere.

La Cour n'ose parler, Elinguis est curia.

Parler parmi les propos d'aucun, Interloqui, Interfari.

Parler pour quelqu'vn, Vocem pro aliquo mittere.

Parler pour le defendeur, A reo dicere.

Parler pour soy & se defendre, Pro sua parte loqui.

Faire venir parler pour soy, Excitare aliquem, id est, in medium producere. B.

Tu parles pour moy, Tu adhuc meam causam agis. B. ex Cic.

Parler sans cesse choses vaines, Funditare verba.

Qui ne fait que parler & caqueter, Locutor.

Quand vne personne parle peu ou rien, ou tient secret ce qu'on luy a dit, Taciturnitas.

Parle peu, Loquitor paucula.

Qui ne parle point beaucoup, Taciturnus.

Tu parles raisonnablement, Ius dicis.

Parler tousiours sans respirer, Perpetuare verba.

Tousiours parler d'vne chose, In ore aliquid habere.

Tu parles souuent de cecy, Tibi valde solet istud in ore esse.

¶ Parler à quelqu'vn, Alloqui, Conuenire aliquem, Appellare aliquem, Colloqui, Compellare, Habere sermonem cum aliquo.

Parler à quelqu'vn de quelque affaire, De re aliqua communicare cu altero, De re aliqua aliquem appellare.

Parler à aucun d'vn autre, Apud aliquem de altero loqui.

Parler à quelqu'vn par lettres, Literis quempiam appellare.

Il ne s'est peu tenir qu'il ne parlast à quelqu'vn de ses familiers de l'amie de son maistre, No potuit quin suo sermone aliquem familiarium participauerit de heri amica.

Il ne parla iamais depuis vn mot à aucun de nous, Nunquam cuiquam nostrum verbum fecit.

Parler à quelqu'vn fierement, Aliquem superbius appellare, Cui cotrarium est, Mitissimè appellare.

Il faut parler à Hircius, Conuento Hircio opus est.

Ie veux vn peu parler à toy, Volo te paucis, aut Tribus verbis.

Parle-ie à toy, à ton aduis, ou si c'est à vn autre ? Tibi ego dico, an non.

Qu'as-tu icy à faire ? C. Dis-tu ? ou parles-tu à moy ? Quid istic tibi negotij est ? C. mihíne ?

Ie parle à toy, &c. Ego tibi refero, si non sum, &c.

Ne me parle plus de toy, Omitte de te dicere.

N'est-ce pas luy de quoy ie parloy ? Estne ipsus de quo agebam ?

C'est de toy qu'on parle, De te fabula narratur.

Il n'est parlé que d'vne femme, en tout le monde, qui, &c. Vna fœminarum in omni æuo refertur, quæ, &c.

C'est du disner que tu parles, De prandio dicis.

Il ne parle iamais de Pompée qu'en tout honneur, Nunquam nisi honorificentissimè Pompeium appellat.

Tu ne parles que des theatres, Theatra loqueris.

Qu'on ne parle point de luy, Sileatur ille.

Tout le monde parle de cela, Percrebuit omnium sermone.

Ie n'oy parler que de cela par tout où ie vay, Aures meæ circunsonant his vocibus.

On parle de toy, Sermo est de te.

Tout le monde parloit de luy, In ore omnibus erat. B. ex Liu.

On ne parle que de luy parmi la ville, Per vrbem hic solus sermo est omnibus.

On parle de luy, & le desprise-on, In sermonem hominum venit.

On ne parle que de luy, In ore est omnium B. ex Terent.

On ne parle que de cet homme-là, Impleuit orbem terrarum nominis illius gloria. B. ex Cic.

On ne fait que parler de nous, Iam nos fabulæ sumus.

On ne parle point de me chasser hors, De exclusione verbum nullum.

Iamais ne parlay à luy de rien qui soit, Nullus mihi omnino cum illo sermo vlla vnquam de re fuit.

Ie demande de parler à toy, Cupio te.

Il a faim de parler à toy, Cupit te conuentum.

Auec qui parle mon fils ? Quicum loquitur filius !

Il parla bien à moy. De multis verbis malè accepit. B. ex Cic.

Parler bien à aucun, Calefacere aliquem.

¶ Parler contre quelqu'vn, Vocem mittere contra aliquem, Obloqui.

¶ Parler souuent & volontiers d'aucun, Memoriam alicuius vsurpare cum charitate.

Il faut parler de luy entre les philosophes, Inter philosophos reddendus est.

Que parleray-ie de, &c. Quid dicam quantus amor sit bestiarum in educandis quæ procreauerunt ?

Ie ne parle point de ce que, &c. Mitto quòd inuidiam, quòd pericula, quòd omnes meas tempestates subieris, &c.

Ie ne parle point de cela pour le present, &c. Hæc missa facio. illud quæro, is homo, &c.

Desquels ie parleray en leur lieu, Quæ suis locis reddam.

Dequoy il est parlé par cy deuant, Supradictus.

Parlons d'autre chose, Sermonem alio transferamus. Ad alia transeamus.

Ie ne parle ne pour l'vn ne pour l'autre, Neque ego vllam in partem disputo.

¶ Parler de soy orgueilleusement, Sublatius de se dicere.

Parler de soy & de son esprit, Dicere de se & de suo ingenio.

Ne parlons plus de nous, Discedamus à nobis.

Dont iamais homme n'ouyt parler, Vix fando auditum. B. ex Liu.

Hola, hola, n'en parlons plus : c'est fait, il n'y a plus de remede, cela est despesché, Ohe, actum ne agas. B. ex Ter.

On en a assez parlé, on n'en parlera plus tant, Exhaustus est sermo hominum B. ex Cic.

Qu'il n'en soit plus parlé, Memoriæ eximatur. Budæus ex Suetonio.

On a assez ouy parler de semblables faits, Veterem & obsoletam viam ingressi sunt, B. ex Liu.

Ne parler point par commandement, Nihil pro imperio agere. Bud. ex Liu.

Voila assez parlé en maistre, Satis pro imperio. B. ex Terent.

Il pria qu'il en parlast à ceux qu'il sçauoit, Rogat vt cæteros appellet quibuscum loqui consuesset. B. ex Liu.

Il parloit franc, Accedebat actio liberalis. B.

Qui ne parlent point franchement & apertement Flexiloqui homines. Budæus.

De peur de faire parler de soy, Ne in ora hominum pro ludibrio abiret.

Faire parler de soy, Sermonem hominum subire, Venire in sermonem hominum. Alors faut-il faire parler de soy, Tunc est commouendum theatrum. Budæus.

Faire parler par le monde, Publicæ famæ tympanum vel tintinnabulum pulsare. B.

En doit-on parler ? An in aliquo numero ponendus est ? Budæus ex Cicerone.

On n'en orra iamais parler, Vltra famam exactus est. B. ex Plin.

On n'en doit iamais parler, Res obruenda perenni silentio. Budæus.

I'allay hier vers toy pour te parler de ta fille, Adij te heri de filia. Bud. ex Terent..

Ie n'ay peu parler à luy, Ille non vacauit sermoni meo. B.

Tu m'en as parlé le premier, Ego à te appellatus sum, non tu à me. Budæus.

Il en a parlé au vray, Oracula edidit sapientiæ. B. ex Cic.

On n'a nullement parlé de, &c. Vox de quæstura nulla missa est.

De qui on ne parle point, Ignobilis, Inglorius.

Il fut beaucoup parlé la premiere année de cette, &c. Primus annus habuit de hac reprehensione plurimum sermonis.

Aider aucun de son parler, ou de sa voix & parole, Suffragari.

S'addonner à parler des choses veritables, Vocem veritati accommodare.

Aller parler à aucun pour quelque affaire, Adire quempiam de re aliqua.

Commencer à parler, In orationem ingredi.

Commencer à parler auec aucun, Sermonem cum aliquo instituere.

Qui a commencé à parler, Orsus.

Quant est de Fabius Luscus, duquel ie t'auoy commencé à parler, c'est, &c. De Fab. Lusco quod eram exorsus, homo peramans semper nostri fuit.

Faire parler aucun parmi vn dialogue, & le faire ioüer, Aliquem in dialogos includere, vel intexere.

Faire venir les Dieux parler à soy, Euocare Deos.

Ie parle deuant les Dieux, Sermo mihi est apud Deos.

Laisser à parler de la matiere principale, Digredi de causa.

Laissons à parler de nous, Discedamus à nobis.

Quand on laisse à parler de quelque chose, Discessus à re aliqua, Digressio orationis.

Se garder de parler follement, Linguam continere.

Garde toy de parler, Digito compesce labellum.

Ces choses se gardent à quand nous parlerons ensemble, Præsenti sermoni reseruantur hæc.

I'ay recouuer la vie quand ie t'ay ouy parler, Reuixi ad tua verba.

Ouyr parler d'aucun, Memoriam de aliquo accipere.

A t'ouir parler, c'est fait de moy, Vt verba perhibes, me periisse prædicas.

On a autresfois ouy parler que aucun, &c. Quosdam fama prodidit in ipsis funeribus reuixisse.

Venons à parler de, &c. Ad Chrysippi laqueos reuertamur.

Ne nous en parle plus, Nos missos face.

C'est honnestement parlé à toy, Honesta oratio est.

Chose iuste & digne dequoy on parle, Fandum.

Chose dont on ne doit point parler, tant est meschante, Nefandum, Infandum, Nefas.

Chose dequoy chacun parle, Res celebrata omnium sermone.

Pour en parler en general, In plenum.

Parler Latin deuant les clercs, Agere in scena gestum spectante Roscio, Disputare de re militari audiente Annibale. B.

Le parler de l'homme, Locutio, Allocutio, Sermo.

Le parler de maintenant, Hodiernus sermo.

Le parler auec vn autre, Alloquium.

Beau ou doux parler, Suauiloquentia.

Beau parler & plein de ventance, Magnificentia verborum.

Vn parler gratieux, Blandiloquentia.

Vn parler d'or & ioli, Aureola oratiuncula.

Vn fier parler, Superbiloquentia.

Rigoureux parler, Asperitas orationis.

Vne maniere de parler raualée & humble, ne parlant pas hautainement, Oratio infracta.

Brief & court parler, Breuiloquentia.

Maigre parler, qui n'a nuls enrichissemens de sentence, Ieiuna oratio.

Vser d'vn parler mesuré & constant de certains nombres, Circunscriptè dicere.

Attremper son parler selon la fantasie du commun, Orationem auribus multitudinis accommodare.

Par maniere de parler, Verbi gratia, Verbi causa.

L'art & science de bien & sagement dire & parler, Rhetorice, rhetorices, vel Rhetorica rhetoricæ, vel Rhetorica rhetoricorum.

Vne façon de parler tousiours semblable à soy-mesme & bien entretenuë, Æquabile genus orationis.

La façon & maniere de parler d'aucun, Character alicuius.

La vertu de bien & proprement parler, Elocutio.

Parlant, Loquens.


Bien parlant, & proprement, Eloquens.

En parlant ensemble, In sermone, Inter colloquendum.

Il te remercia en parlant à moy, Is tibi apud me gratias egit.

Vn beau parleur, Verborum opifex. B. ex Cic.

Vn beau parleur qui a bonne grace en parler, Lepidus.

Vn beau parleur, Qui endort les gens de son parler, Qui dolum celat ornatu sermonis, Logodædalus. B.

Vn grand parleur, Loquutor, Loquax, Verbosus.

Parlement m. acut. C'est deuis & conference entre deux ou plusieurs sur quelque affaire, Colloquutio, Colloquium. Liu. lib. 23. Parlement auβi est vne Cour souueraine seant en la ville capitale de son ressort. On dit selon cela Cour & Cours de Parlement, & telles Cours ont ce nom, par ce que les aduocats des parties ouys, le President auec les conseillers, ores du costé dextre, ores du senestre, parlemente, parle & confere sur l'Arrest qu'il conuient là dessus donner. Aucuns le rendent en Latin, Senatus, peu proprement. Autres Curia suprema. Autres simplement Curia : Mais qui voudroit representer l'energie du mot, pourroit le rendre par Curia colloquij. I'ay dit Cour seant en la ville capitale de son ressort, car iaçoit ce que le grand conseil & presidiaux parlementent auβi comme lesdictes Cours, si ne sont-il pourtat appelez Cours de Parlement, & est demeurée cette antonomasie ausdictes Cours.

Rompre le parlement d'aucun propos, Colloquium dirimere.

Rompre le parlement qu'on a ensemble, Colloquia interrumpere.

Les villes où il y a parlement, Vrbes curiales. B.

Le Parlement commence le lendemain de la sainct Martin, Curia natalem habet actionum causarum atque altercationum, postridie Martinalium. B.

Dix mois de Parlement, Curia vniuersa quotannis considet decem mensibus pro potestate summa & imperio. B.

Parlementer, c'est deuiser auec aucun, Colloquia cum aliquo serere. On vse de ce mot ordinairement pour conferer de quelque capitulation entre deux armées, ou entre les assiegez & assiegeans. Au 3. liu. d'Amadis cha. 5. Parquoy il s'en alla droict au camp du Roy Lysuart, & faisant de loing signe qu'il vouloit Parlementer, Galaor qui menoit l'auant-garde luy enuoya vn gentil-homme pour l'amener en seureté, &c.

Parlementer auec d'autres, Sermonem cum aliis copulare.

Parlementer ensemble de choses legieres, Confabulari.

Ils parlementoient souuent ensemble, Crebra inter se colloquia habebant.

Aller parlementer, Ire in colloquium.

Demander à parlementer, Petere colloquium.

Faire venir à parlementer, Contrahere ad colloquium.

Laisser parlementer quelqu'vn auec soy, Colloquium alicui dare.

Receuoir quelqu'vn à parlementer, Admittere ad colloquium.

Venir pour parlementer auec aucun, Venire in colloquiu ad aliquem.

Parole, Verbum, Dictio, Dictum, Oratio, Locutio, Allocutio, Sermo, Vox.

La parole d'vn autre, Oratio aliena.

Parole ou escriture diligemment composée, par laquelle on entend prouuoir à l'asseurance de quelque chose, Cautio.

Parole qui represente les meurs & façons de faire des personnes, Morata oratio.

Briefue parole bien sententieuse, Apophthegma.

Bonne parole, Benedictum.

Bonne parole, bonne prononciation, Hypocrisis. B.

Parole ou langage bien assaisonné, & auquel on prend goust & saueur, Bene coctus, & conditus sermo bonus.

Paroles bonnes & bien sententieuses, Dicta bona, Dicta salsa.

Belles paroles, Speciosa dicta.

Belles parroles, & bien dictes, Dicta docta.

Belles paroles & attrayantes, Blanditiæ.

Parole pourrire, Dictum ridiculum.

Parole qu'on dit pour rire, & qui pique aucunement, Sal, Salsum.

Paroles amoureuses, Amatoria verba.

Paroles captieuses, Subtilitez de paroles, Verborum aucupia, & literarum tendicula. B.

Parole chaste, & sans aucune impudicité, Prætextatus sermo.

Paroles couuertes, Tecta verba.

Paroles changeantes & variables, Mutantia verba.

Paroles communes & bien aisée à entendre, Verba è medio sumpta. B.

Porole de despris, Contumelia, Probrum.

Paroles deshonnestes, Verba parum verecunda.

Paroles de vanteries, & glorieuses, Bullatæ nugæ, Magnifica verba.

Doulce parole, Mollis oratio.

Paroles doubteuses, Perplexi sermones.

Paroles exquises, Singularia verba.

Paroles fardées, Composita verba, vel phalerata.

Paroles qui declarent bien la chose subiecte, Verba significantia.

Paroles qui eschappent sans y penser, Verba inopinata.

Parole fiere & arrogante, Proteruum dictum.

Parole haute & ayant vehemence, Sermo intentior.

Parole iniurieuse, dicte par oultrage, Opprobrium.

Auec grosses par les & iniurieuses, Procaciter.

Paroles ioyeuses, Iocosa verba. Paroles mauuaises & detractions, Sermones iniqui.

Parole qui vient soudain sans y penser, Sermo tumultuarius.

Dire paroles qui ne s'entretiennent point, Mutila & hiantia verba loqui.

Paroles qui ne nuisent point, Innocua verba.

Paroles oultrageuses, Atrocia verba, Contumeliosa dicta, Liu. lib. 23.

Parole qu'on a ensemble, Colloquium.

Paroles qu'on a l'vn contre l'autre, Velitatio.

Parole racontée au vray, Expressus omnibus verbis sermo.

Paroles dites prudemment & aduiséement, non point à la volée, Verba consulta.

Riches paroles, Exquisita verba.

Paroles recreatiues, dignes d'vn honneste homme, Liberales ioci.

Paroles fascheuses, Odiosa dicta.

Parole tardiue & longue, Spissum verbum.

Parole vaine, Vaniloquentia.

Parole qu'on seme d'aucun, Cantilena, Rumor.

Parole qu'on dit communéement, Verbum.

Paroles desquelles chacun vse, Verba publica.

Paroles qu'on dit ordinairement, Verba solennia.

Paroles dequoy on vse tous les iours, Sermo quotidianus.

Vser de circuit de paroles, & ne venir point au poinct, Circuitione vti.

Auoir paroles à quelqu'vn & tanser à luy, Dictis accipere aliquem.

Auoir beaucoup de paroles, Multa verba facere.

Apres auoir eu beaucoup de paroles d'vn costé & d'autre, Multis verbis vltro citróque habitis.

Auoir plus de paroles en opinant, que de bien bonne raison, Ne faire que causer, Verba fundere ad controuersias diiudicandas, non æquitatem iurisprudentia instructam in consilium afferre, B.

Qui a les parolés propres, Aptus verbis.

Qui ont bonne parole & peu d'effect, Chrestologi, B. Qui blandi sunt verbis, re non item, Qui verborum comitate frustrantur postulatores.

Ceste parole te conuient, In te istud verbum accidit.

Amuser de paroles, Morari.

Attraire par belles paroles, Lactare animos.

Blesser aucun de paroles, & mesdire de luy, Lædere.

Ie erain quelque mal de tes paroles, Metuo abs te de verbis tuis.

Croire à la parole d'aucun, Sequi fidem alicuius.

Considerer les paroles, Verba versare.

Coucher par escrit la parole d'aucun, Memoriæ prodere sermonem alicuius.

Deschirer & deschiqueter aucun de meschantes paroles & l'outrager, Aliquem proscindere.

Deceuoir aucun par belles paroles, Aliquem dictis subducere.

Dire paroles contre quelqu'vn, Insequi aliquem.

Dire paroles outrageuses contre aucun, & l'iniurier, Maledicta in aliquem coniicere.

Dire quelque parole pour rire, Iacere, vel mittere ridiculum.

Dire doulces paroles, Mulsa loqui.

Dire paroles en abondance & superflues, Proloqui.

Dire à aucun paroles qui luy plaisent, Auribus alicuius seruire.

Dire à quelqu'vn parole deshonneste & de despris, Inferre probrum alicui.

Dire quelque parole outrageuse à aucun, Opprobrare.

Dire force paroles outrageuses, Prouehi in maledicta.

Dire grosses paroles contre aucun, Inuehi.

Dire paroles aspres & rigoureuses, Grauiter in aliquem dicere.

Dire meschantes paroles de quelqu'vn, Sinistris sermonibus carpere aliquem.

Ie ne luy veux point dire parole plus picquante pour le present, Nolo in illum grauius dicere.

Qui dit paroles outrageuses à aucun, Conuitiator.

Dire paroles à la volée, Fundere verba.

Qui ne fait que dire paroles vaines, friuoles, & de nulle valeur, Nugator.

Auoir quelque estat en guerre de paroles sans effect, Titulo tenus fungi genere aliquo militiæ.

Dire plusieurs fois vne parole iusques à ennuyer aucun, Tundere.

La moindre parole que tu diras, aura plus de poix, que cent des miennes, Grauius erit tuum vnum verbum ad eam rem, quàm centum mea.

Pense tu que i'eusse peu dire vne seule parole ? Censén' me vllum verbum potuisse proloqui ?

Dire en peu de paroles, Breui, Breuiter, Breuibus aliquid dicere, Breui comprehendere. Paucis, Dicere presse, Modicè dicere, Strictim dicere, Angustè & exiliter dicere, B. eui expedire.

Qui dit en peu de paroles ce qu'il veut, Breuiloquens.

Selon les paroles que tu du c'est fait de moy, Vt verba perhibes, perij.

Apres auoir dit ceste parole seulement, Ille vnum elocutus.

Apres auoir dit ces paroles, Hæc vbi dicta dedit, Vbi hæc locutus est.


La parole qu'on dit, est bien vraye, &c. Verbum est verum quod memoratur, Vbi amici, ibidem opus.

Ta parole m'a monstré quel esprit tu as, Quale ingenium haberes, indicio fuit oratio tua.

De trois en trois paroles, Tertio quoque verbo.

Que pretens tu par ces paroles ? Quorsum istuc ?

Que signifie ceste parole ? Quid istuc verbi est ?

Ces paroles la signifient vne mesme chose, Sonant idem hæc verba.

Employer sa parole à gagner argent, In questum vocem conferre.

Apres auoir employé beaucoup de paroles qui ne leur seruirent de rien, Multa oratione consumpta frustra, legati discessere.

Ennuyer quelqu'vn de paroles, Oratione aliquem conterere.

Entrerompre la parole & propos d'aucun, Interfari.

Tu feras plus d'vne seule parole, que ie ne feroy de cent, Grauius erit tuum vnum verbum ad eam rem, quam centum mea.

Ce ne sont que paroles, Verba isthæc sunt.

Dont sont venues premierement ces paroles ? Vnde hoc natum ? Bud. ex Cic.

Ce ne sont point paroles de pere, ou qu'vn pere doiue dire à son fils, Non sunt hæc parentis dicta

Que faut il tant de paroles ? Que vaut tant dire ? Quid verbis opus est ?

Que veux tu dire par ceste parole ? Quid vult sibi hæc oratio ?

Quand la parole & oraison d'vn homme commence à estre attrempée, Senectus orationis.

Leur parole est fort contraire à leur vie, Cum eorum vita mirabiliter pugnat oratio.

Dire quelque chose sans aucune parole superflue, Dicere pressè.

Les paroles s'entretiennent, Cohærent dicta inter se.

Tant de paroles que tu voudras, pourueu que tu, &c. Quantum vis prolationum, dummodo, &c.

Ouir quelque parole de quelqu'vn, Audire ab aliquo aliquid.

I'oy volontiers ceste parole, Orationem hanc dulces aures deuorant.

Oultrager quelqu'vn de paroles, Voce aliquem violare.

Porter vne parole deuant le peuple, Sermonem apud populum habere.

Porter paroles au nom d'autruy contenant les plaintes de quelques faits, Deferre querelas.

Porter parole pour autruy de quelque chose dont il a donné charge, Deferre mandata alicuius ad alterum.

Perdre ses paroles, Surdis auribus canere.

Prendre la parole & respondre, Suscipere.

Prendre vne parole mal patiemment, Asperè accipere.

Amiablement doucement, & sans noise prendre la parole d'autruy, Placidè orationem alterius accipere.

Il prenoit fort à gré ceste parole, Verbum ipsum omnibus modis animi & corporis deuorabat.

Prendre quelqu'vn par ses paroles, Obsignatis literis cum aliquo agere, B.

Les paroles se rapportent bien l'vne à l'autre, Cohærent dicta inter se.

Les paroles de l'vn & de l'autre se rapportent bien ensemble, Conueniunt vtriusque verba.

Rapporter les paroles aux faits, Componere dicta cum factis.

Rompre vne parole, & propos, Sermonem incidere, Inter pellare, Interloqui, Interfari.

Recueillir vne parole & propos, Sermonem alicuius excipere, vel legere.

Repoulser les mauuaises paroles d'aucun, Retundere quorundam linguam & sermones.

Tu ne me satis feras iamais de paroles du dommage que tu m'as fait, Neque tu verbis vnquam solues, quod mihi re malefeceris.

Tourner sa parole droit à quelqu'vn, Demutare aliquò orationem.

Quand on tourne vne parole à autre sens qu'il ne faut, Deprauatio verbi.

Tirer parole d'aucun, Exprimere vocem alicuius.

Iamais ie ne peu tirer vne parole de luy de cet affaire, Verbum ex eo nun quam elicere potui de hac re.

Il n'en sceut iamais tirer vne parole, Nullam omnino vocem exprimere potuit, B ex Cæsare.

Trainer sa parole, Verba trahere, B.

Trainement de parole, Subdolus vel hypocriticus verborum tractus, B.

Faire perdre la parole à son aduerse partie, Aduersarium de statu deiicere.

La parole me defaut, Deest oratio, Vox me deficit.

Peu de paroles, Breuis sermo.

Il m'a respondu en peu de paroles, Respondit mihi paucis verbis.

Dire en trop peu de paroles, Præcisè dicere.

En plus de paroles, Verbosius.

Auec beaucoup de paroles, Verbosè.

Auec grande abondance de paroles superflues, Loquaciter.

Parler auec beaucoup de paroles, Latius loqui. Trop grande abondance de paroles inutiles & vaines, Loquacitas.

Abondant en paroles, on plein de paroles, Verbosus.

Parlire, Perlegere.

Parloir, m. acut. Est vn lieu où l'on parlemente l'vn à l'autre, Exedra, Ainsi aux monasteres des Religieuses recluses le parloir est le lieu ou treillis de fer par où elles parlent à ceux qui sont hors leur closture, comme si l'on disoit, Alloquitorium.

Qui est à tout Parluy, Qui se gouuerne par soymesme, Homo sui arbitrij, B. ex Sueton.

parme, ville d'Italie, Parma.

Parmesan, ou qui est de Parme, Parmensis.

Le Parmesan, c'est à dire, le pays de Parme, Ager Parmensis.

Parmentier

Parmentier, Picard, Sartor, quasi Parmenter qui fait les paremens & accoustremens des hommes.

Parmi

Parmi, quasi Permedium.

Parmi la fenestre, ou le guichet, Ab transenna.

Parmi les rues, In publico.

Parmi l'appareil du triomphe, Per triumphum.

Paroccir

Paroccir, id est, Acheuer d'occir & tuer. Huon de Bordeaux.

Paroice

Paroice, qu'on dit communement, Parroisse, Curia, Parœcia, nos parœciam dicimus, hoc est Curiam : vnde olim Curiones dicti, les Curez. Bud.

Les autres paroices, Cæteræ parœciæ, Liu lib. 23.

Les paroiciens, Curiales, id est, qui eiusdem sunt curiæ, Parœci, Parœciani.

Paroir

Paroir, Apparere, Adonc le iour parut bel & clair, Apparuit.

Parole

Parole, cerchez Parler.

Paroy

Paroy, m. c'est vn mur, Il vient de Paries Latin que le Languedoc & circonuoisins retiennent en son entier disant paret pour ce mesmes.

Paroy de bouë, mortier, ou terre, Luteus paries.

Paroy moitoyenne, Paries intergerinus.

Vne paroy d'ais debout & trauersans entre deux voisins, Paries concratitius.

Vne paroy où il y a fenestrages faits en arc, Paries fornicatus.

Vieille paroy, Parietina.

Si les parois, ou toicts ne sont point cassez & rompus, Si nihil est in parietibus aut tecto vitij.

Couurir les parois ou murailles de croustes & pieces de marbre, à la maniere ancienne, Crustare parietes.

Parois couuertes, Parietes præcincti opere testaceo.

Qui rompt les parois auec gros leuiers pour desrobber, Vecticularius.

Qui couure les parois & murailles de croustes & pieces de marbre, Crustarius.

Parpaie, f. trisyllab. penac. Solutionis peractio, Le reste du paiement, Nominis reliquorum præstatio, Est composé de Par signifiat acheuement, & de paie, voyez Par.

Parpayer, act. acut. Est acheuer de paier ce qui est deu, Quod ex credito reliquum est soluere, Solutionem peragere, Il est composé de par qui importe consommation, & de paier, voyez Par.

Parpaigne

Parpaigne, au cha. 6. art. 11. des coust. de Par. N'est loisible à vn voisin mettre poultres dedans le mur moitoyen sans y mettre iambes, parpaignes, ou dosserasses cheines, & corbeaux de pierre de taille suffisans pour les porter.

Parquer

Parquer, act. acut. Sepibus, aggere, muro. vallo & fossa circundare, claudere, sepire, Septo includere, Et par metaphore, mettre en seureté & defense, comme, Il s'est parqué en plaine campagne, Se omni munitionis genere in aperto sepiuit campo, Il se parque bien, c. il se defend bien, Egregiè dimicando armis circumactis se protegit.

Parquet, m. acut. Est le diminutif de Parc, vn petit parc, Septum arctius, On l'a approprié aux auditoires des courts souueraines, pour la closture faite de posteaux & barres droites & trauersaines, qui forclost la multitude és audiences, à cause dequoy on appelle ceste closture auβi la Barre, & le Barreau.

Vn parquet ou salle d'audience, Auditorium.

Le parquet des grans iuges, Tribunal.

Le dedans du parquet de la Cour, Cancellorum area, B.

Le barreau ou parquer de la Cour, Septum Curiæ.

Le parquet des gens du Roy, Asylum legum, Arx iusticiæ, Innocentiæ aut vim passæ, aut iudicio circunuentæ propugnaculum,

Parquoy

Parquoy, quasi Per. seu Propter quod, Quare, Quocirca, Proin, vel Proinde, Ergo, Qua de re, Quamobrem.

Parquoy donques, Ergo, Quin ergo.

Parquoy ou par ainsi donques, Itaque.

Parquoy ie te prie, &c. Quod ego per hanc te dexteram oro, vt, &c.

Parquoy se faut plus donner garde, &c. Quo magis cauendum est nequid in eo genere peccetur.

Parquoy ô Esculape ie te prie, &c. Quod te Æsculapi, & te Salus nequid huius sit oro.

¶ Ie ne t'ay fait ne dit le parquoy tu me doiues faire ce que tu me fais, De te neque re, neque verbis merui vt faceres quod facis.

Parqve

Parqve, Parca, les trois Parques, Clotho, Lachesis, Atropos.

Parricide

Parricide, Parricidium.

Parrins

Parrins, & Marrines, Aduocatio initialis, Lustrici parentes, Parentes initiales, Lustrici nuncupatores, Proditores nominis initiali die, Alterius genituræ parentes, Immortalis genituræ mystici parentes. Initiationis arbitri, Mystica necessitudo, Initialis necessitudo, Mystici parentes, B.

Parsonnier

Parsonnier, Partiarius, Particeps.

Part

Part, Partus à pariendo.

Part

Part, & portion, Portio, Pars.

Auoir part & portion, In societatem venire.

Auoir part aux louanges, Participare laudes.

Ie y ay ma part, Est aliqua mea pars virilis.

Qui n'a nulle part, Exempt, Expers, Exors.

Selon ma part & portion, à l'equipolent, Pro rata, siue pro rata parte mea.

Prendre sur sa part de paradis, Pignori opponere suam sortem in colonia superna, B.

La part de Dieu, Præmetium, B. ex Festo, à præmetendo, id est, antè metendo, libationis causa.

I'ay fait pour ma part, Ego pensum meum absolui, B.

¶ De ma part, Contrà, Pro mea parte.

Elle est pucelle de ma part, Integra à me virgo est, Bud. ex Terent.

Ie crain de nostre part, Nostræ parti timeo.

Chacun pour sa part, Pro virili parte, Pro sua quisque parte.

Pleust à Dieu de ta part, ou de ton costé tu m'aimasses autant que ie t'aime, Vtinam esset mihi pars æqua amoris tecum.

D'vne part & d'autre, Vtrinque, vel Vtrobique, Hinc inde, Huc illuc, Vltro citróque.

Offres faites d'vne part & d'autre, Vltro citróque conditiones latæ, B.

D'autre part, ou costé, Altrouersum.

Ie l'ay ouy d'autre part, Aliunde audiui.

¶ En quatre pars, Quadrifariam.

Condamné és trois parts, dont la quatriesme fait le tout, Damnatus in dodrantem, B.

Quelque part, sans autre addition de mots, est vn aduerbe local signifiant alicubi, en quelque lieu, comme, Mon liure est quelque part, Liber meus alicubi est, Mon maistre est allé quelque part, Herus meus aliquò profectus est, Mais quand il a adiection d'autres mots, il signifie non ia particularité de lieu, ains vniuersalité d'iceluy, comme, Quelque part que tu sois, Vbicunque gentium vel terrarum sis, Quelque part que tu ailles, Quocunque pergas, Et neantmoins tousiours est surentendue ceste preposition En. Mon liure est en quelque pari, Mon maistre est allé en quelque part, En quelque part que tu sou, En quelque part que tu ailles.

En quelque part qu'il soit, Vbiubi, Vbiubi erit gentium, Vbicunque erit gentium.

Quelque part que soyons, Vbicunque erimus, sistas.

En autre part, Alibi, vel Aliubi.

Ie suis enuoyé autre part, Aliò missus sum.

De quelque part, Alicunde.

De deux parts ou costez, Bipartitò, vel Bipertitò.

De toutes les deux parts, Alterutrinque, Vtrinque.

De toutes parts, Quaquauersus, vel Quaquauersum, Hinc & illinc, Circumquaque, Vndiquaque.

On le dit de toutes parts, Vulgò dicitur.

Elle est remplie de biens de toutes parts, Vndique referta bonis est.

De toutes parts & costez, Tout par tout, Vndique, Vsquequaque, Vndecunque, Vndique versus, Longè latéque.

Quelle part, Quorsum.

Nulle part, Nusquam, vel Nusquam gentium.

En nulle autre part du monde, Nec in alia parte terrarum.

Ie n'iray nulle part, Nusquam pedem.

On ne le voit nulle part, Nusquam apparet.

La plus part, Plerique.

Ils sont empeschez la plus part du temps à, &c. Magnam partem in his partiendis & definiendis occupati sunt.

La plus grande part, Bona pars.

La plus part, ou tous, Plerique omnes.

La plus part demande cela, ou par commune voix, Vulgò homines illud requirunt.

La plus part de mon aage, Plurimum ætatis meæ.

Pour la plus part, Ex magna parte.

¶ Prendre en bonne part, In optimam partem accipere, vel interpretari, Accipere æquo animo, Boni consulere.

¶ En diuerses parts, Diuersè.

Apart, sont deux mots, & signifient separément, & par segregation d'auec autre chose, Separatim, Seorsum, comme en ces vers :

Et plein de zele à part tu m'as rengé,

Et comme tien des malins segregé.

Et en consequence de ceste signification, se prend auβi pour, en secret, cachéement, Arcanò, Secretò, comme, On a tiré leurs compagnons à part, & les a on interrogez, Seductis eorum comitibus atque interrogatis, Liu. lib. 23. Ainsi à part, Est seductim arcani tegendi causa.

Interroguer à part, Diuersos interrogare, B.

Parler ensemble à part, Extra turbam colloqui.

Apart & non point deuant tous, Priuatim.

Mettre à part, Seponere, Discludere, Secernere, vel Succernere.

Se retirer à part & soubtraire, Subtrahere se.

Faire quelque chose à part soy & tout seul, sans se mettre auec autruy, Aliquid secum agere.

Partage

Partage, cerchez Partir.

Partant

Partant, par tel si, auec condition telle, Ea lege, Ea conditione, En Amadis au premier liure, l'y feray mon deuoir, partant que ne me demanderez chose où mon honneur puisse amoindrir. Il est auβi gerundif, ou particip. Partant de la ville rencontray le Herault, Discedendo, aut Discedens ex vrbe in fecialem incurri, Il signifie auβi à ceste cause, Pource en Amadis, au 1. liure, Et elle laissa tomber ses gats, qui estoit le signal d'eux deux, par lequel il cogneut son consentement, & partant respondit à la Royne, &c. Ob eam rem.

Parterre

Parterre, tantost est vn seul mot, m. penac. Et signifie proprement le sol, Solum, Area plana, Et le rez de chaussée. On en vse auβi pour la partie du iardin où n'y a nuls arbres, & où sont les quarreaux de fleurs & d'herbes entourez de bordures, Horti olitorium, En laquelle signification aucuns estiment qu'il vienne de ce mot Grec xxxxx, par ce que la varieté des couleurs se void grande tant és fleurs qu'és herbes qui sont en tels parterres. si qu'ils semblent à ceste cause estre tauelés & mouchetez comme est le Panthere, mais cela est recerché de trop loing. Tantost ce sont deux mots, comme, Il est allé à Rome par terre, Itinere terrestri vel pedestri Romam profectus est, Liu. lib. 23. Dont l'opposite est par mer.

Parti

vn Parti & condition, Conditio.

Vn beau parti, Luculenta conditio.

Parti & condition qui n'est point plus auantageuse à l'vn qu'a l'autre, Æqua conditio.

S'accorder ou consentir à quelque parti, Ad pactionem adire.

Dresser à quelqu'vn quelque mauuais parti, Constituere malum alicui.

Estre du parti des gens de bien, A bonorum causa stare.

Faire ou offrir vn parti, Conditionem ferre, facere, constituere, dare, instituere, offerre, Proponere alicui conditionem.

Offrir quelque parti raisonnable, Partem aliquam æqui boníque dicere, Æquum bonum dicere.

Prendre le parti ou l'offre, Conditionem accipere.

Receuoir à pareil parti, In conditionem parem capere.

Tenir le parti & offre qu'on a fait, Manere in conditione.

Refuser vn parti, Conditionem respuere.

¶ Incliner & s'addonner à vn parti & querelle, Incumbere in causam.

Suyure du tout vn parti & vne querelle, In causam se demittere penitus.

Suyure le parti d'vne personne riche, & la prendre à mari ou à femme, Se qui matrimonium diuitiis.

Suyure le parti d'aucun, Fauere alicui.

Qui suyuoient vn mesme parti, Quorum erat vna causa.

Il suyuoit le parti des Romains, Ab Romanis erat.

Qui auoit suyui le mesme parti que moy, Qui in eadem causa, in qua ego, fuisset.

S'addonner de tout son pouuoir à soustenir & garder vn parti, ou querelle, In causam incumbere.

Soustenir le parti d'aucun, Ad causam alicuius se adiungere, Partes alicuius defendere, vel fouere, vel tutari.

Tenir le parti d'autruy, Cum aliquo facere, vel stare, Sectam illius sequi.

Il tient mon parti, Stat à me.

Tenir le parti du peuple Romain, Fidem populi Romani sequi.

Qui tient le parti des gentils hommes, Studiosus nobilitatis, Fauens nobilitati.

Ils ont tenu le parti de Cesar, Tenuerunt partes Cæsaris.

Entendement tenant le parti du peuple, & de la liberté commune, Ingenium populare.

¶ Vierge qui ne peut trouuer parti, ne mari, pourtant qu'elle est trop vieille, ou trop poure, Illocabilis virgo.

Quand le parti qu'on a est honneste, Liberale coniugium.

Mes partisans, id est, ceux qui tiennent mon parti, Qui de factione sunt mea.

Homme Partial, id est, qui ne se communique point, ains est particulier & à par soy.

Partialitez, Brigues, Faueurs, Studia ambitiosa, B.

Participant

Participant, Particeps, Consors, Socius.

Il est participant de mes douleurs & perils, Socius est doloris.

Estre participant, ou faire participant, Participare.

Estre participant des louanges d'aucun, In societatem laudum alicuius venire.

Afin que ceux fussent participans du danger, qui en receuoyent le loyer, Vt penes eosdem pericula belli, penes quos præmia, essent.

Qui ne sont point participans du conseil public, Insontes publici consilij.

Qui ne sont ne philosophes, n'administrateurs de la republique, mais sont participans des deux, Interiecti inter philosophos, & eos qui remp administrant.

Faire participant de sa louange, Communicare laudem cum altero.

Propre & Particulier, à vn chacun, Proprius, Peculiaris.

Tout le peuple de Sicile, & encore chacun en particulier fait grande feste de Ceres, Mira quædam tota Sicilia priuatim ac publicè religio est Cereris.

¶ Particuliers, Singulares, B.

Vn iuge qui est particulier en ses opinions, & ne prise rien les autres, Iudex sui arbitrij, ac se vno censente contentus, Iudex suæ sententiæ, B.

Choses particulieres, Singularia, B.

Particulierement, Peculiariter, Propriè, Speciatim, Specialiter.

Particulierement & specialement demonstrer, Definitè ac distinctè designare.

Particulierement parler de la preudhommie d'aucun, Separatim de probitate alicuius dicere.

Qui appartient à aucun particulierement, Priuum, Priuatum.

Sans particulariser les hommes ne le temps, Hominum & temporum definitiones sublatæ.

Sans rien particulariser, generalement & sans rien declarer par le menu, Generatim atquè vniuersè, non sigillatim priuatímque, B.

Partie

Partie vuyde & entiere, & sans y toucher, Vacua & integra pars.

La quotte partie afferant à vn chacun de la compagnie, Pars virilis.

Vne partie de ceux qui regardent, Pars spectatorum.

Ce que fait vne partie de nos argentiers, Quod partim nostri faciunt argentarij.

Vne partie de la proye, Partim prædæ.

Vne grande partie, Pars magna, Bona pars.

L'autre partie plus grande d'vne fois & demie, Sesquialtera pars.

Toute la plus grande partie, Multo maxima pars.

La plus grande partie du iour, Melior pars diei.

Vne grande partie de gens, Pars multa.

La plus grande partie à passé de son costé & a esté de son opinion, Discessio facta in eius sententiam.

Petite partie, Particula.

La moindre partie du temps qui soit, Punctum temporis, vel Horæ momentum.

Les parties du monde, Segmenta mundi.

Les parties du monde qui ne sont point labourées, sont toutes roides de froid, Rigent frigore partes mundi incultæ.

Verser en quelque chose vne partie, ou la plus part de son temps, Versari in re aliqua plurimum ætatis suæ.

Vne certaine partie d'vn ouurage escrit, comme le premier, ou le deuxieme liure, Liber.

Ala partie opposite, E contraria parte, E regione.

D'vne partie & d'autre, Vltro citróque.

En la partie de dessus, In superna parte.

La partie est bien faicte, Non compositus melius cum Bitho Bacchius, Bithus contra Bacchium, B. & Eras. ex Horat. Par rectè compositum, Paria nunc componuntur, B.

En deux parties, ou manieres, Bifariam.

Ie suis de la partie. par metaphore prinse du ieu de paume, c. i'ay ma part, ou ie suis participant de vostre desseing, Huiusce rei sum particeps, Liu. lib. 23.

En deux parties ou deux bandes, Bipartitò, vel Bipertitò.

En trois parties, Tripartitò, vel Tripertitò.

Diuisé en quatre parties, Quadripartitus.

En cinq parties, Quinque partitò.

Diuiser en cinq parties, In quinque partes distribuere, vel diuidere.

En partie, Partim, In parte, Parte, Ex parte, Partitè.

Par parties, Distributè, Membratim, Per partes, Particulatim, Partibus.

Respondre par parties, Gradatim respondere.

Par petites parties, Minutatim, Particulatim.

Parties couchées en l'estat de la maison, Attributa breuiatio principis prætoriano, vel capita, B.

Pour la plus grande partie, Maxima parte, Magna ex parte, Ex parte maiore.

Il n'y a partie de philosophie qu'il ne cognoisse, Nullius philosophiæ partis est ignarus.

¶ Tous courent en ceste partie, & sont de ceste opinion, Cursu eunt omnes in hanc sententiam.

Entendre quelque chose en mauuaise partie, la tourner en mal, Dictionem aliquam in vitio ponere.

Il a prins vn peu plus en mauuaise partie, & plus aigrement, que ie ne vouloy, Durius hoc mihi visus est accipere quàm vellem.

¶ Qui autrement a de bonnes parties, Vir alioqui commendabilis, B.

¶ Les parties honteuses de l'homme, Virilitas, Virilia virilium, Verenda, Pars pudibunda, Genitale.

¶ Vne partie qui vient à vn aduocat, le priant de prendre & soustenir sa cause, Cliens, Litigator.

Partie aduerse, Pars aduersa, Aduersarius, Pars diuersa.

Le procureur de partie aduerse, Cognitor diuersæ partis, Bud.

Faire tout ce que veut là partie aduerse, Descendere ad nouissimum exemplum litis dirimendæ, B.

Partie opposant & empeschant, Pars aduersatrix, Intercessor, Aduersator B.

Partie aduersaire qui n'est pas fort opiniastre, ne difficile à gaigner, Facilis aduersarius.

Auoir trop forte partie en proces, Litigare iniqua conditione. B.

Les deux parties ouyes, Parte vtraque audita.

Vne partie bien faite en proces, Deux fins plaideurs bien assemblez, Par rectè compositum, Aduersarij duo in foro rectè & aptè commissi. B.

Deux parties mal assemblées ou vne partie mal faite à plaider : car l'vn ne fit iamais autre chose, & l'autre ne scait que c'est, Litigatorum par iniqua conditione compositum : alter natura controuersa, ætatem in foro egit : alter ciuilis pacis alumnus, fori limen ante nunqua supergressus est, vt loci formidolosissimi.

La partie interessée, la partie ciuile, Persecutor noxæ ac maleficij. B.

Parties ciuiles, Priuati homines. B.

Les parties ne sont point encores entrées au principal, Lis hæret in præludiis & exceptionibus. B.

Ainsi qu'il verra estre à faire pour le bien des parties, Vti è re esse ambigentium fidéque sua videbitur. B.

Si les parties ne sont d'accord, Nisi quid inter litigantes conuenerit. Budæus.

Les parties sont d'accord que c'est qui est contentieux entre elles, Disceptatio constituta. B.

Les parties renuoyées pardeuat le iuge ordenaire, Litigatores ad suum forum reiecti. B.

Les parties ont esté respectiuement condamnées & absoultes, Iudicium secundum aduersúmque vltro citróque fuit, atque vterque vtrique damnatus & absolutus congruenter personæ intendentis & depellentis. B.

Vne partie qui ne procede que par malices & tromperies, Aduersarius philothersites B.

Susciter vn tiers à se venir redre partie, Apponere sibi defensorem. B.

Conuenir sa partie pour raison d'vne stipulation, Ex sponso siue sponsu agere.

Conseiller & defendre vne partie suyuant le commandement & inionction qui est faite par le magistrat, qui a fait distribution de conseil à la partie, Fungi iniuncta aduocatione.

Demonstrer aux iuges le point sur lequel nos parties aduerses & nous sommes differens, Controuersiam constituere.

Faire l'ordonnance, & asseoir les parties de son plaidoyer par ordre : ce qui ne se peut faire : & ne peut on enseigner bonnement en general, ains faut venir aux cas particuliers, & selon iceux ordonner, Constituere dispositionem in re, vel cum re præsenti.

Receuoir les parties sur quelque point, Constituere iudcium.

Receuoir vne partie à faire la poursuite, Dare actionem.

Ie ne soustien ne l'vne ne l'autre partie, Neutram ego in partem disputo.

Quand les parties arrestent ensemble le point sur lequel elles sont en different, Constituere disceptationem.

Quand deux parties debattent leur droict, Conserere manu, vel manum.

Quand vne partie vient à vn aduocat ou homme de conseil, luy conter son affaire, & le prier de plaider pour luy ou de luy donner conseil, Deferre causam ad patronum dicitur litigator.

Quand le preteur anciennemet apres auoir ouy les parties sur le different de l'action appartenant au cas dont le demandeur vouloit faire poursuite, vuidoit ledit different, & assignoit l'action telle & par tels motz qu'il voyoit estre à faire par raison, Constituere actionem.

Quand les deux parties qui plaident s'entr'entendet ensemble pour tromper vn tiers, Colludere.

Vne denonciation mutuelle que les parties faisoyent anciennement l'vne à l'autre, de se trouuer dedans le tiers iour en iugement pour plaider leur matiere, Comperendinatio.

Certaine somme d'argent que chacune des parties souloit anciennement consigner en certaines causes : mais le vainqueur retiroit ses deniers, & ceux du vaincu estoyent confisquez : comme à present en cas de proposition d'erreur le demandeur consigne la somme de six vingtz liures Parisis, laquelle somme est adiugée au Roy s'il pert sa cause, Sacramentum.

Vne partie, ou vn aduocat qui a gagné plusieurs beaux procez, Multarum palmatum nobiliúmque litigator vel causidicus. B.

Partir

Partir, actiu. acut. C'est mettre & diuiser quelque chose en plusieurs parties, comme partir vne succession en deux, trou ou plus grand nombre de parts, Familiam in duas partes aut plures herciscere, partiri. diuidere, Partir auβi en ceste signification se prent passiuement c'est à dire pour estre parti & diuisé, & receuoir diuision, comme au 1. chap. Art. 46. Des coustumes de Paris Franc aleu auquel y a iustice, censiue ou fiefs mouuans de luy, se partit comme fief noble, mau où il n'y a fiefs mouuans de luy, iustice ou censiue, se partit roturierement, si mieux on n'ayme dire, se partir estre la voix passiue de partir, comme il fait, Facit, il se fait, Fit, & semblable. Partir, auβi est desloger d'vn lieu, Discedere ex aliquo loco, comme, Quand ie parti de Paris pour aller à Lyon, Cum Lutetia discessi Lugdunum proficiscens.

Partir en deux, Bipartiri, vel Bipertiri.

Partir en deux ou plusieurs parties, Dispartiri.

Partir quelque charge auec vn autre, Factum cum aliquo diuidere.

Partir ou separer vne chose, ou plusieurs en diuerses parties, & faire que l'vne aille ça & l'autre la, Diducere.

Parti en plusieurs parts, Multipartitus.

Parti en trois, Tripartitus, vel Tripertitus.

Les iuges sont partis, c. diuisez en deux opinions differentes, dont l'vne a autant de voix que l'autre, Bipartitæ & æquatæ sunt iudicum sententiæ.

¶ Estre partis, ou autat d'vne opinion que d'autre, Calculos æquare. B.

Les iuges sont departis, Iudices adæquarunt. B.

Le proces est parti, Consilij studia in duas partes diducta, in sententiis adæquauerunt, Ancipiti certamine dirempta est disceptatio, & calculi iudicium adæquauerunt, Ad colophonem rem deduxerunt, Ex quo res infecta ad colophonem rediit, ita res iudicanda catastrophen colophoniam habuit, cuius anxia & solicita expectatio, litigantium contentionem ambiendíque necessitatem redintegrauit. B.

Departeurs de proces partis, Diuisores, Diremptores, Aleæ adhuc alternantis decretores. B.

Partage & diuision, Diuisus huius diuisus, Diuisio, Partitio.

Ordonner & faire partages entre coheritiers, & assigner à chacun son lot, Ercissere, vel Herciscere.

Partiment, Diuisus huius diuisus, Partitio.

Partissement & diuision, Distributio, Partitio.

Vser en ses escrits de partitions requises, Distributè scribere.

Partisseur, Partitor, Diuisor.

Partir (se)

se Partir de quelque lieu, Mouere se loco, vel ex loco discedere. Excedere, Proficisci.

Tu ne faisois hier que de partir, quand, &c. Commodum discesseras heri quum, &c.

Apres qu'il fut parti, ou qu'il eut deslogé de Causius, Postquam ille Causio mouerat.

Partez d'icy, Abite hinc, Auferte vos hinc.

Partir de quelque lieu à la course, Cursu contendere alicunde.

Se partir viste, Auolare.

Partir de la main, est vne maniere de parler, appropriée aux cheuaux qui courent, comme, Il part bien de la main. c. il est prompt, il prent bien sa carriere au lascher des renes. Et cela semble estre ainsi dit par ce qu'au cheual qu'on veut faire courir, on abbaisse la main dont on le tient arrené & sur bride.

Partir du poing, est pareillement vne phrase appropriée aux oiseaux de proye qu'on porte sur le poing, & signifie s'eslancer promptement du poig du fauconier pour voler. Ainsi dit on quad l'Aigle part du poing, & vole autour d'iceluy, ou en terre, c'est signe qu'elle est fugitiue.

Se partir d'aucun, Ab aliquo abire.

Ne partir iamais d'auec aucun Lateri alicuius adhærere, A latere Nunquam discedere.

Se departir de la presence d'aucun, Discedere è conspectu alicuius.

Se partir de Rome, Excedere Roma.

Se partir d'auec quelqu'vn sans qu'il en voye rien, Surripere se alicui.

Se partir d'vn lieu & se cacher, E medio discedere.

Se partir ou s'en aller sans auoir rien fait de son entreprinse, Irrito incœpto abscedere.

Cetuy se part de là incontinent, Procedit iste repentè è loco.

Qui part & s'en va, Abiens abeuntis.

Elle se partit de là qu'elle estoit ia grandelette, Profecta est illinc grandiuscula.

Paruenir

Paruenir en quelque lieu, Peruenire, Aspirare aliquò.

Paruenir au port, Portum capere.

Paruenir à ce qui nous appartient, & auoir nostre droict, Adipisci ius suum.

Paruenir à estre homme de bien, Ad frugem bonam euadere.

Paruenir aux estats par degrez, Ascendere gradibus magistratum.

Paruenir en dignité, Magistratum capere.

Paruenir à grand honneur, In gloriam summam venire.

Paruenir à quelque chose auec grande peine & difficulté, Euadere.

Paruenir à quelque dignité par abus, fiction & hipocrisie, sous ombre de simplesse & de bonté, Obrepere ad magistratum.

Quand par subtils moyens & faussetez on paruient à quelque chose, Obreptio.

Paruenir à la cognoissance de quelque chose obscure & difficile à trouuer, Deprehendere.

Apres que cela paruint à la cognoissance de plusieurs, Hoc vbi ad plures permanauit.

Ce mot ici est paruenu à mes oreilles, Verbum istud ad aures meas accessit, vel peruenit, Accidit auribus vel ad autes meas verbum istud.

Ta voix est paruenuë iusques à mes oreilles, Tetigit vox tua aures meas.

La chose paruint si auant que le peuple mesme se print à s'en plaindre, Excessit res ad publicam querimoniam.

Engarder de pouuoir paruenir aux honneurs, Obsepire iter ad honores.

Tascher de paruenir à quelque chose, Aspirare ad rem aliquam.

Tascher de paruenir à grandes choses, Ad magna contendere.

Tascher de paruenir en Cour, Aspirare in Curiam.

Taschans à paruenir au milieu, Medium locum capessentes.

Toutes personnes qui poursuyuent & taschent à paruenir à quelques honneurs, Candidati.

Ils ne peuuent paruenir à telles loüanges, Aspirare non possunt ad illam laudem.

Paruis, Pronaum. B.

Parure, Le suyuoit vn homme habillé de semblable parure, Simili paratu, Pari ornatu.

Toute parure sied bien à cet homme, id est, tout accoustrement.

Pas, Tantost est nom m. & signifie proprement ores vne eniambée ou simple, contenant deux pieds & demy, ou Geometrique contenāt cinq pieds, à quatre paulmes pour pied, Passus. Duquel mot il vient par apocope. Ores improprement quelconque eniambée grande ou petite, ores plus improprement l'allure d'vn homme ou beste, comme. Ils viennent au petit pas, ou, Ils marchent à grands pas. Et ores vn passage ou destroict par où l'on passe, ce que paraduenture vient de Phasè Hebrieu, qui signifie Transitus, comme, Le pas de l'escluse, le pas de loup, c'est à dire le passage appelé de l'Escluse, le passage appelé de loup. Et en consequence de cette signification icy, est encores vsurpé plus particulierement és anciens Romans, & aux tournois, pour vn passage & endroict gardé par vn ou plusieurs Cheualiers tenans contre tous assaillans, le voulans forcer, & pour le tournoy mesmes à plusieurs emprinses. Iean le Maire aux Illustrations, Antenor, pour entamer le pas, se presenta sur les rengs, & apres qu'il se fut acquité vers les Dames, & que le Herault eut epilogué ses tiltres & ses blasons, fit son debuoir, & accomplit ses venues contre Hector. Et au tableau qui est au chasteau d'Escouen, du tournoy fait à Paris par le Roy Henry Il. est escrit, La bande du Roy venuë sur les rengs, pour ouurir le pas ce dimanche 24. de Iuing, pour les six courses de la premiere emprinsé. Tantost il est vne diction que les François mettent ores derriere, ores deuant la negatiue ; ou pour plus fort nyer, ou, (ce qu'est plus vray) expletiuement, Ie ne veux pas cela, Illud nolo. Pas ne voudroit que fusse icy, Nollet me hic esse. Et quand il est adiousté à cette negatiue, Non, ne faisant qu'vn seul mot auec elle, il nye plus fort, Il n'a pas parlé, non pas vn seul mot, Nihil dixit, ne verbum quidem. Vous me suyurez non pas comme laquay, mais pour me faire honneur, Sequêris me non sanè vt pedissequus, sed vt me honestes.

Pas trop mal Non malè, Haud ita malè.

Pas fort loing de la ville, Ab vrbe haud longulè.

Ce n'est pas chose à croire, Haud ita fides adhibenda est.

Ce que ie n'ay pas bien entendu, Quod intellexi minus.

Pas tardif, dont le contraire est Pas hastif, Passus lentus, Gradus testudineus, Passus citatus.

Vn faux pas, Fallens vestigium, Gradus errans.

Faire vn faux pas, est mesmarcher, formarcher, fauxmarcher, quand en allant on assied mal son pied, si qu'on en bronche ou tombe, qui est le rebours de droit pas, comme chemin faux & destourné, est l'opposité de droit chemin, Vestigio errare ac falli. On dit aussi par metaphore faire vn faux pas, pour faire vne faute, Delinquere, Fraudem committere, prins des cheuaux qui bronchent & faillent en leur marchure, dont le cheuaucheur est offensé, ou par cheute, ou par souleuement de coeur causé de crainte de donner en terre.

Vn grand pas, Crallatorius gradus.

A grand pas, Gradu pleno, &;par consequent, Citato gradu.

Aller à petit pas, ou bellement, Modico ire gradu.

A chasque pas, Aduerbialiter, Passim.

Aduancer le pas, Distentiore citatioréque gradu incedere.

En pas de larron, Suspenso gradu. B. ex Terent.

Faire vn pas, Vestigium facere.

Marcher son pas, Subaudi, accoustumé, Assueto gradu incederë.

Pas à pas, Gradatim, & ex consequenti, sensim ac pedetentim.

Suyure quelqu'vn pas à pas, c. par où il marche, Instare alicuius vestigiis.

Pas, pour Passage. Vsez des formules de Passage.

Vn mauuais pas, Le pas de la mort, Le pas de Calais.

Pas d'asne, est vne herbe laquelle guarit de la toux, Tussilago, Bechion, Farfaria, vulgò Vngula caballina, comme qui diroit patre de cheual. Et pas d'asne en fait de nauires est vn cercle ou anneau de fer auec vne queuë accollant le plat bord qui est mis en chascun des trous des plats bords du chasteau deuant, par le quels entre le vit de la berche, ou autre piece d'artillerie plantée sur ledit chasteau, seruant à ce que quand ladite artillerie tirera ne face ouurir & voler en esclats lesdits plats bords. Pas d'asne aussi est le demy cercle qui est au mors ou fraim du cheual.

Le pas de loup, Myrica, vel Myrice myrices. Ainsi est nommé vn passage dangereux pour les voleurs qui est au païs de Languedoc, pres la ville de Narbonne.


Pasmer, neutr. acut. Est tomber, entrer, venir en pasmoison, (car on dit releuer, sortir & reuenir de pasmoison, pour l'effet contraire) c'est à dire en contraction de nerfs & conuulsion qui causent esuanoüissement. Et se construict auec vn pronom de la mesme personne, souffrant tel comme par reciprocation d'action, comme, Ie me pasme, Linquor animo. Tu te pasmes, Deliquium animi te capit. Il se pasme, In animi deliquium incidit. Et toutesfois celuy qui ainsi se pasme n'opere rien contre soy, ains souffre par l'accident. Mais cette maniere de parler peut auoir esté mise sus, parce que la cause effectiue de la pasmoison est en luy, si qu'il semble agir contre soy mesmes, Animo deficere, Linqui animo, voyez Pasmoison.

Pasmé, m. acut. Est celuy qui est en pasmoison, Defectus animo, voyez Pasmoison.

Pasmée, f. penac. Est celle qui est en pasmoison, Animo defecto, voyez Pasmoison.

Pasmoison, f. acut. Est vne contraction de nerfs, qui est causée par la reduction d'iceux, ou des muscles à leur origine, ce qu'aduient ou par inanition, ou par siccité, ou par repletion, conuulsion qui cause esuanoüissement & defection d'esprit, Spasmus. Mais le Latin & le François viennent du Grec , par apherese de la consone s, au regard du mot François, lequel on escrit par s, Pasmoison, pour marquer sa deduction, combien que l'on prononce Pamoison, & non Pasmoison, Animi deliquium, Defectio animi.

Reuenir de Pasmoison, A deliquio animi excitari.

Sortir de Pasmoison, Ab animi defectione liberari, dimitti. Au 2. liure d'Amadis chap. 2. Et s'addressant à Galaor, qui desia estoit sorty de pasmoison, luy dit.

Paschal, m. acut. Ores est nom substantif & propre, & ores nom adiectif, comme, Agneau Paschal, Paschalis, & vient de Pascha.

Pasnage, m. penacut. Qu'on escrit aussi sans la lettre s, Panage, est le pasturage que pasturent les bestes porcines, comme, La fayne & le gland. Car la racine de la fougere, ne le vermiller, ne sont comprins sous ce mot, Porcorum pastio, Pascuum.

Pasque, f. penac. Est le iour enuers les Chrestiens, auquel Iesus Christ resuscitant des morts, ouurit le passage de la resurrection des morts, & auquel nous communions, ou comme nous disons communement, faisons nos Pasques. Aucuns le rendent en Latin Pascha, comme si le mot venoit de cestuy Latin Pasco, Quia (disent ils) eo die omnes vescuntur Sacrosancto pane. Autres estiment qu'il vienne de cestuy Grec , qui signifie patir, par ce que peu deuant Iesu Christ auroit paty & souffert sous le Gouuerneur Pons Pilate. Mais il n'est rien de tout cela, l'entier mot est Hebrieu Pesach, qui signifie transilition ou tressault, par ce que les logis & personnes des Hebrieux, furent laissez entre deux, executant l'Ange le glaiue de Dieu, sur les Aegyptiens, & comme il est amplement narré au chap. 12. de l'Exode, dont tant la feste instituée en commemoration de ce bienfait de Dieu, que l'Agneau mesmes, qui en icelle celebrant estoit occis & mangé, ont esté appelez Pesach, que les anciens ont nommé Phase, s'esloignans dudit mot Hebrieu. Et que les Grecs l'ayent escrit & prononcé , & nous Pasques, la raison en peut estre de ce que la lettre Cheth finale au singulier dudit mot Pesach, où elle ne bat sur nulle voyele suyuante au pluriel Pesachim, frappe apertement sur la voyele Iod, lequel mot pluriel syncopans & eux & nous, & en ostans le Scheua, qui rend le son de la lettre c, comme si on prononçoit Peschim, Ils l'ont dit en singulier Pascha, & nous en pluriel Pasques, corrompans grandement la droicte escriture dudit mot entier Hebrieu.

Grands pasques, és anciens liures c'est pasques de resurrection. Auquel iour le plus souuent les Princes mandoyent leurs hommes, Comtes, Barons & autres de leur principaux vassaulx & tenoyent court en grande magnificence & solennité.

Pasque fleurie, Dominica palmaria, Verbenalia, Verbenarum dies. Budaeus.

ώσχοφόριον, La feste des Rameaux.

Vne herbe nommée Pasquette, ou Marguerite, Cerinthe, cerinthes, Bellis, bellidis.

Pasquis, voyez Pasture.

Pasquis, lieu où les bestes paissent, Pascuum.

Passable, comm. gen. penac. C'est autant que aisé à passer, & par catachrese, tolerable, & qui n'est ne bon ne mauuais, qui n'est totalement de refus, comme, Voila vn homme passable en sçauoir, Cuius doctrina facilè probari potest. Passable en force, Cuius vires non minimi sunt aestimadae. Vne femme passable en beauté, Cuius forma non vsquequaque spernenda est.

Passablement, aduerb. acut. Tolerabiliter, Sat commodè.

I'ay assez passablement pour luy bailler, Quod dem ei, Satis suppetit, Sat rectè est.

Passade, f. penacut. Est la piece d'argent qu'on donne à quelqu'vn qui tire pais, pour luy aider à son voyage, Viaticum, comme, Donner la passade à quelqu'vn, Iuuare viatico. Liu. lib. 22. Ou luy donner dequoy passer son chemin.

Passage, m. penac. Signifie tantost l'allée & le voyage d'vn lieu à autre, Profectio. Le passage de l'armée est dangereux, Plena periculi res est, exercitus praefectio. Prendre vn Faulcon au passage, Accipitrem in ipsa migratione intercipere. Et tantost vn voyage court & sans muser, Momentanea profectio, comme, Ie feray vn passage iusques où vous estes, Istuc modica mora adero. Et tantost chemin pour aller outre, comme, L'armée du Roy a demandé passage par les terres de l'Empereur, Transitum petiit. Liu. lib. 23. Et tantost certaines lettres du Roy, par lesquelles il mande à tous ceux qui sont de son obeissance, prie & requiert les Princes estrangers, laisser passer, seiourner & demeurer tel son Ambassadeur ou cheuaucheur de son escuyrie, ou autre y denommé, auec nombre limité de gents de sa suyte, armez ou desarmez, leurs finances, bagues, ioyaux, harnois, cheuaux, lettres closes ou patentes, & retourner sauuement & quittement dedans le temps qui y est aussi limité ; leur fournir toutes leurs necessitez en payant. Lesquelles lettres portent clause de sauue-garde, Diploma commeatus tuti ac liberi, cum fidei publicae interpositione. Mais quand elles sont à seel placqué, ne s'addressent qu'aux seuls subiects du Roy, & ont en teste, De par le Roy, &;ne portent limitation de temps, car ce sont passages volants, & suffit d'y mettre, Donné en tel lieu, sans dire soubs le seel secret ou placqué. En aucuns protocoles anciens escrits à la main, ces lettres cy à seel placqué sont appelées, Lettres de pas. Aussi sont elles pareillement addressées aux gardes de ponts, ports & passages. En cette maniere de signification on dit, Passage pour Ambassadeurs, quand le Roy les enuoye hors le Royaume, à ce que ens & hors iceluy ils & leurs gents & attirail passent, seiournent & repassent sauuement & quittement, & sont lettres requisitoires hors les limites de France. Ce qui s'entend in mandata, non autem in libera legatione. Passage à vn cheuaucheur d'escuyrie pour passer sauuement, & non quittement, luy quatriesme & son attirail ens & hors le Royaume, quand il est depesché par le Roy auec la clause de l'an expiré telles lettres non valoir. Lesquelles ne sont à tous cheuaucheurs ottroyées de mesme amplitude & estenduë, ains de moindre à ceux qui sont de l'ordonnance de l'escuyrie du Roy. Passage à subiects pour poursuiure la deliurance des prisonniers & ostages detenus hors le Royaume, quand le Roy permet aux denommez en ses lettres, d'aller, escrire, traitter, composer, passer lettres obligatoires, porter or & argent à l'estranger pour le fait de laditte deliurance, sauuemet & quittement dedans le teps y limité, sans pour raison de ce encourir blasme, faute ne reproche, auec l'exception de ne transporter audit païs estranger en ce faisant choses illicites, suyuant la loy, Cotem ferro. ff. de publica. & l. non solùm. Cod. de commerc. & mercat. l. 2. Cod. quae res export. non deb. eod. Passage à viures franchement pour la prouision & auictuaillement d'vn chasteau, quand il est mandé laisser enleuer & passer quittement la quantité de grain y limitée, pour la prouision de tel chasteau. Passage & traicte de vin, quand est mandé laisser enleuer & passer la quantité de pipes y limitée, franchement du droit de traicte, duquel est par les mesmes lettres fait don à l'impetrant. Il se trouue en aucuns anciens protocoles escrits à la main, certain formulaire de lettres inscrites, Lettres de passe, addressées à subiects & alliez. Par l'vne d'icelles sans limitation de nombre de personnes est mandé aux subiects, sont requis & priez les amis, alliez & bien-vueillants laisser passer sauuement sans plus vn Napolitain habitué en France, ses famille & biens quelconques (les choses illicites hors) auquel le Roy permet s'en retourner demeurer au Royaume de Naples, lors tenu & possedé par le Roy. Par l'autre sont faits pareils permission, mandement, & requisition pour vne vefue, s'en retournant demeurer au Comté de Rossillon. Et par l'autre auec nombre limité de personnes de suyte, est mandé laisser passer par le Royaume sauuement & quittement auec reception, courtoisie & d'honneur, la Royne Isabel, femme au Roy Dom Federic. Lesquelles lettres portent le nom de Passe, entrant & sortant de la frontiere, ainsi que fait lettre de pas la susdite à seel placqué, entrant & sortant des metes d'vne prouince, bailliage, seneschaulcée à autre au dedans des enclaues & frontieres de ce Royaume. Passage se prend aussi pour le lieu par où l'on passe d'vne chambre ou sale à autre, comme, Cette galerie ne sert que de passage, Haec porticus neutiquam mansionem, at transitum tantùm praestat. Et de ce seul mot est inscrit par les Mareschaux de logis & fourriers en marquant le dedans d'vn logis. Et tantost pour l'endroict d'vn chemin passant, comme, Voicy vn dangereux passage, Hâc magno cum periculo transitur. Il se prend encore pour quelconque endroict de sens entier d'vn escrit de long discours, comme, S. Augustin dit en ce ou sur ce passage de l'Euangile, Hoc loco, aut in hunc locum. Et en cette signification il vient du mot Chaldée Pasuk, qui signifie vn vers, vn membre de Periode ayant sentence entiere qu'on dit aussi vn verset, & la periode mesme. Esquels Pasuks les liures du vieil Testament ont esté distinguez, tant pour facile comprehension du sens d'iceux, que pour le bien de la memoire du lecteur. Ainsi Passage cy endroit sera partie ou particule de mot Chaldée, qui signifie cesser & faire arrest. Ce que le lecteur fait au bout de chasque propos ou sentence entiere dicte Pasuk. Ou bien de ou Hebrieux, qui signifient partie, particule, Pars, particula, frustum, dont lesdites dictions Chaldées ont esté prinses.

Passage, Velut locus per quem passus aguntur, Transitus, huius transitus, Meatus, huius meatus.

Passage & entrée d'vn lieu, A ditus, huius aditus.

Le passage est fait, Iactus est gradus & aditus ad caetera. B.

Oiseaux de passage, qu'on appelle autrement passagiers, Aues commeantes. Bud.

Vn passage estroit entre deux mers, Isthmus.


Passage fait d'ais longs, & plancheé, Tabulatus transitus.

Le passage des Alpes, Alpium transitus.

Certains passages & destroits que les Romains faisoyent anciennement garder sur les marches & frontieres de leur Empire, Limites.

Donner ou bailler passage, Transitum alicui facere, vel dare, Aperire iter alicui in aliquam regionem, Dare iter, Dare viam alicui per fundum.

Si les embassades n'eussent donné passage aux ennemis par vne des portes, Ni legati patefecissent vna porta hostibus viam.

Donner passage par le fossé, Emittere per vallum.

Il t'a ouuert le passage pour retourner aux tiens, Tibi reditum ad tuos aperuit.

Clorre le passage aux fuites & delais, Fugitiuorum rimas obstruere. Budaeus.

Boucher & estouper le passage, Obsepire iter, Includere viam.

Couper les passages & chemins, Intercludere viam.

Empescher le passage, Prohibere itinere.

Fermer les passages à quelqu'vn en sorte qu'il ne puisse fuyr, Fugam alicui claudere.

Garder les passages que les ennemis n'ayent des viures, Commeatum inimicis intercludere.

Celuy qui garde les passages sur la mer, Limenarcha.

Tenir vn passage & guetter, Locum aut viam insidere.

Surmonter les mauuais passages, Difficultates locorum vincere.

Celuy qui faisoit le train de la ferme des passages & tenoit le registre, soit du costé des bailleurs, ou du costé des fermiers, Magister scripturae.

Lettre de passage, Symbolum. B. ex Arist.

Vn passage fort doubteux en droit, Ius inter peritos ambiguum, vel quod ambigitur.

Les mauuais passages de proces, Maeandri forenses, Scopuli fori. Budaeus.

Eschapper assez honnestement d'vn mauuais passage de proces, E luto forensi emergere pedibus semilotis. B.

Nous en auons parlé en vn autre lieu & passage, Sunt à nobis alio loco disputata.

Passager aisément cette vie, id est, passer, Pasquier, Pour passager ce bref cours de ma vie, Idem.

Nostre passagere vie, id est, transitoire.

Passager, m. acut. Vient de passer, & prend sa forme de passage, & signifie generalement tout homme de pied qui erre & va par pays, Viator. Il se prend aussi pour celuy qui auec bac ou nacelle passe les allans & venans, d'vne part de la riuiere à autre, Transuector, Transmissor, voyez Passeur. On dit aussi en termes de faulconnerie vn oyseau passagier, quand il n'est airé au pays ou il est prins, ains à tiré d'aile, s'est men de son pays pour aller en vn autre, Peregrinans, aut peregrinator accipiter, Peregrè volans, Emigrator.

Passagere, f. penac. voyez Passager.

Passement, m. acut. Est certain entrelassis de fil de soye fait au mestier, de petite largeur, dont on borde & enrichit les habits, pour ce dit on, Passement à border, & Passement à coucher, c. à placquer sur l'habit. Et de l'vn & de l'autre y en a autant de sortes comme le luxe & l'effemination des esprits est sans fin & insatiable.

Passementier, m. acut. Est celuy qui fait le passement.

Passementer, act. penac. Est garnir & enrichir de passement vn habit, le border ou recamer de passement.

Passer, neutr. acut. Est aller d'vn lieu à autre, sans faire arrest, Transgredi. Liu. lib. 2. Cic. lib. 1. de diuinat. comme, Il ne fait que passer, c. Il ne seiourne & n'arreste point, & va outre, Praetergreditur. Passer aussi en fait d'ambles est des pieds de derriere outremarcher le grauis & l'assiete des pieds de deuant.

Passer en Cypre, Cyprum traiicere.

Passer deuant, Praegredi.

Passer par la ville, Iter facere per ciuitatem.

Passer par deuant à cheual, & costoyer, Praeterequitare, Obequitando praeterire.

Passer en nageant, ou à nage vne riuiere, Flumen natando traiicere.

Passer la mer, Transfretare, Transmittere mare.

Quand on passe & repasse, Allées & venuës, Obuersatio.

Passé au trauers, Transiectus.

Passer le barreau, Transcendere septum auditorij, Repagulum supergredi. Bud.

Passer tout outre, Praetergredi, Transgredi, Transmittere, Traiicere.

S'ils veulent passer outre, Si porrò ire pergant. Bud. ex Liu.

Il commande au bourreau qu'il passe outre, Lictorem lege agere iubet. Bud. ex Liu.

Passe outre, Hoc age. B. ex Gel.

Passer outre nonobstant l'appel, est Attenter au preiudice de l'appel, Prouocationi non cedere. B.

L'executeur de l'arrest a declaré qu'il passeroit outre nonobstant appelation quelconque, Is qui lege agere coeperat ex decreto Curiae, prouocationi se non cessurum quamlibet geminatae edixit. B.

Pour reuerence de l'appel differer de passer outre, Prouocationi morem gerere.

Passer outre, qu'on dit trespasser, est rendre l'ame, Vita excedere.

L'année se passe, Annus circumagitur. Liu. lib. 23.

Passer vne liqueur par vn linge ou estamine, à ce que le mare soit separé & demeure à part, Percolare linteo.

Passé par vn sac, ou par vne chausse, comme les Apothicaires passent leur hippocras, Saccatus.

¶ Outrepasser, Prætergredi.

¶ Passer de son droit, Decedere iure suo, vel de suo iure.

Passer sa cholere. Destomachari, Desæuire, Deferuescere. B.

Il faut passer par là, & n'y a remede, Adrastia hæc est, Lex est hæc Adrastiæ, Accipienda plaga est. B.

Il est passé par la Cour de Parlement, c. Veu & deliberé en la Cour, Patres eius rei authores facti. B.

Il est passé & enteriné en la Cour, Curia eius rei author facta est. Budæus.

Laisser passer ou euader aucun, Retia vel plagas alicui summittere. Bud. ex Plin.

Passer quelque chose sous silence, Prætermittere, Silentio obtexere.

Passer vne chose comme ne la voyant point, Conniuere in re aliqua.

Passer vne chose legerement, & en parler peu, Aliquid leuiter attingere.

Passer par dessus quelque chose, Digitis extremis attingere, Summis labris delibare, Carpere, Leui brachio aliquid agere ac stringere. B.

Ie suis passé par dessus ce liure, Hunc librum strictim attigi. Bud. ex Cicerone.

Ie passeray legerement, Transcurram.

Les soldats ont passé, ou se sont rendus d'vn camp & armée à l'autre, Milites transitionem fecerunt. Liu lib. 22.

Passons outre, Istæc missa faciamus, ad illa transeamus.

Passer aucun en quelque art, c'est estre plus excellent en cela que luy, Præstare, Antecellere in ea arte.

Passer aucuns de beaucoup, Longè anteire.

Passer les autres de la teste, des espaules, c'est estre plus haut que le reste de la trouppe de toute la teste, ou des espaules, Alios capite aut humeris supereminere. Virg. 6. Æneid.

Il m'a passé de deux iournées, Biduo me antecessit.

¶ Ie m'esmerueilloy si cela se passeroit ainsi, Mirabar hoc si sic abiret. Terent. Andr.

Il ne se passera pas qu'il ne soit batu, Non feret quin vapulet.

Passer aisément quelques maux, Facilè mala perpeti.

Passer le temps de sa vie, Vitam transigere, Transmittere.

Cela se passa ainsi, Ita res acta est.

Cela se passa sans iniure, Ita res gesta fuit absque vlla contumelia.

Passer le temps, est s'esbattre à quelque chose, Tempus ludendo traducere, Animum relaxare. De là on dit Passetemps, m. pour esbat, esbatement, deduict.

Passer quelques mois en vne cauerne, Menses aliquot in specu transmittere.

Il regarde où passer l'hyuer, Locum hibernis circumspectat, qui est pour mettre en garnison l'armée durant l'hyuer.

Il n'y a rien qui passe le debuoir, Circumcisa & limata frugalitas. Budæus.

I'ay passé maintes nuits sans dormir. Multas noctes peregi insomnes.

La maladie se passe. Ægritudo abscedit, Facessit.

L'esperance se passe, Extenuatur spes, Euanescit.

Il se passe, c. Il s'enuieillit & flestrit de sa personne, Fit illius viriditas euanida. B. ex Plin.

Face passée, Vieta facies, Flaccida. B. Exterminata.

Le iour est passé, Dies ad crepusculum exacta est.

Les heures se passent, Horæ cedunt.

Les froidures se passent Exigunt se frigora.

Passer condemnation, Litigio cedere B. Manus in lite aduersario dare. Cela est ainsi dit, parce que celuy qui passe condemnation, accorde que sentence soit donnée contre luy par le iuge. Ainsi l'on dit passer vn contract par deuant Notaires, qui sont iuges cartulaires, quand les parties accordent respectiuement estre tenues aux conuentions portées par iceluy, comme iugement cartulaire donné entre elles de leur consentement.

Passer condemnation à pur & à plein, Cedere liti, & iis quæ liti cedunt.

Il se passe à peu de chose, Contentus est paruo. Ce qui se dit par reciprocation d'action.

Ie me passeray bien d'elle, Ego illa lubens ac facilè carebo, Illius ope & opera opus non habebo.

Il se faut passer à ce qu'on trouue, Quod conquiri pararique potest, id sat est habendum.

Passe toy de moy, Me missum fac, Opera mea ne vtitor.

Passé, particip. m. acut. Ce qui a esté, & n'est plus, Præteritus, Exactus. Ainsi dit on, Le temps est passé, Tempus est exactum. Il se prend auβi pour enuieilly deuenu caduque & flaistry, comme, Cestuy est merueilleusement passé, ô quam hic consenuit, attritus ac vietus euasit. Et vne femme passée, de mesmes, Cui flos ætatis iam emarcuit. Mais on dit auβi aduerbialement, Le temps passe, Au temps passé, & du temps passé, Olim, quondam.

Du passé, est de ce qui s'est passé, De rebus quæ transactæ sunt quæ extiterunt, comme, Il ne faut plus faire mention du passé, Rerum anteactarum agitanda est.

Passée, Tantost est adiectif, du particip. feminin. Comme l'année est passée, Annus præteritus est. Tantost substantif, comme, Prendre pinsons ou gays à la passée, In ipso transitu, commeatu, migratione. Ce qui se fait, fichant trois arbrisseaux en tripied, en vne plaine où ait bonne passée de pinsons, & les entourant de fueilles par bas, & semant par haut des gluons, & mettant aux enuirons trois ou quatre cages, vn pinson en chascune pour appeler les passans : Puis pour ce mesmes effect, pendant par les pieds deux ou trois pinsons à vne corde attachée d'vn bout emmy lesdits arbrisseaulx, supportée de l'autre bout d'vne fourchelle qu'vn homme tient vn peu, esloignée de là. Car les pinsons passagers arrestez du cry des pendus, & du chant des encagez, se branchent, ur lesdits arbrisseaux semez de gluons, & s'engluent.

Passées en pluriel, comme les passées du Cerf, ce sont les endroits par où le Cerf a passé.

Passerage

Passerage, Nom d'herbe, Lepidum.

Passereau

Passereau, Passer, Passerculus.

Les pass reaux crient, Pipilant passeres.

Passetemps

Passetemps, Oblectamentum, Delectamentum.

Honneste passetemps, Honesta ratio otij perfruendi. Bud.

Passetemps & choses en quoy on prend plaisir, Deliciæ.

Apporter & bailler passetemps, comme farces & autres choses, Ludos adhibere.

Bailler passetemps qui tourne à la mocquerie d'aucun, Ludibrium edere.

Ie ne sçauroy assez raconter quel passetemps tu as baillé, Non possum satis narrare quos ludos præbueris.

Celuy qui bailloit le passetemps des serfs apprins à l'escrime combatans deux à deux à outrance deuant le peuple Munerarius.

Donner passetemps à aucun, Esse alicui in deliciis.

Donner grand passetemps, Solatia dare.

Donner le passetemps au peuple de quelque ieux publiques, Exhibere populo spectaculum.

Prendre son passetemps & recreation auec aucun. Capere voluptatem cum aliquo.

Pour son esbat & passetemps, Deliciarum causa, Animi causa.

Faire de quelqu'vn son passetemps, Pro ridiculo ac delectamento putare aliquem.

Passeueloux

Passeueloux, Come passant le veloux en beauté de couleur : herbe qu'on appelle ainsi, Amaranthus.

Passeueloux iaune, Helichryson.

Passeur

Passeur, m. acut. Est le batellier estably en quelque riue de fleuue, pour auec bac, nacelle ou autre maniere de batteau passer d'vne riue à autre,
468 PA PA

Passeur, m. acut. Est le batellier estably en quelque riue de fleuue, pour auec bac, nacelle ou autre maniere de batteau passer d'vne riue à autre, ceux, qui demandent à passer l'eauë, Stationarius portitor. Car tout battelier qui passe des gens outre quelque riuiere, n'est pas dit passeur.

Passions

Passions, & accidens d'esprit, comme ioye, douleur, &c. Affectus, plurali numero.

Passionné, Qui a quelques passions & accidens en son esprit, Affectus animo.

Homme passionné, & hors de soy-mesmes.

Se passionner, id est, se tourmenter.

Past

Past, m. Est la viande & bechée qu'on donne à l'oiseau de proye. Ainsi les Faulconniers disent Paistre le Faulcon de past vif, c. de quelque oiseau estant en vie. Il vient de Pascor Latin. Et se prend auβi pour le mesme que repas, Pastus, Cibus.

Paste

Paste, f. Massa massæ.

Faire leuer la paste, Fermentare.

Pasté

Pasté, m. Vient de paste feminin, d'autant que la chair ou autre viande y est enclose de paste comme d'vne boëte. On le rend par Artocreas vocable Grec assez à propos, car il est fait de chair & de paste plus communéement : mais d'autant, qu'il y a pasté de poisson, de coings & autres telles viandes, on le deburoit rendre par vn mot formé & fait de Massa Latin, comme Massatum ou Massale, ou autre meilleur, car ce mot pasté, m. n'est dit pour autre raison que l'enclosture faite de paste à ce qui est dedans. Voila comment on appelle assez improprement pasté en pot cette chair menu hachée qu'on fait cuire dans vn pot, veu qu'il n'y a point de paste.

Pasté en pot, Minutal, Ollarium.

Pasticier, Dulciarius pistor, Fartor, Pistor fartilium.

Ouuroir de Pasticier, Pistrina placentarij, Pistrina dulciaria, Popina pistoria. B.

Pasticerie, Opus pistorium, Dulcia. Bud.

Pastel

Pastel, m. acut. Est vne espece d'herbe grasse, laquelle moulue & reduite en masse, est singuliere pour bonifier la teincture, Glastum. Les François l'appellent Guede, qui vient de ce mot Woëde. Es pays de Lauragais, & autres és enuirons de Tholose, les plus grasses terres y sont employées, auβi le profit en est plus grand que du bled. Il est porté de là en Espagne, en France, en Angletterre, & autres pais estrangers.

Pastenade

Pastenade, f. penac. Que le Langue doc approchant plus du Latin dit Pastenague. Est vne espece d'herbe, dont la racine est en forme de raue, mais rougeastre & comme sanglante, & par artifice auβi en aucunes, iaunastre, qu'on vse au manger, soit cuicte entre deux braises, ou bouillie, & trenchée de long ou en roüelles, & en salade, ou fricte, Pastinaca. Elle est differente de la carrote, tant en grosseur, longueur, & goust, que en ce qu'elle vient franchement de plant oü semence, & l'autre est communément sauuage, qui est dite par les Grecs Staphylinus.

Pasturage

Pasturage, m. penac. Combien que ce soit vn mot general pour toute pasture, dequoy les bestes sont peuës aux champs de pic, broust, ou mangeure, Pastio, Pastus, Pascuum. Si est-ce qu'il est restrainct és traictez de plusieurs coustumes, au pasturage des bestes cheualines & aumailles, tout ainsi que ce mot Pasnage, à celuy des bestes porcines.

Pasture

Pasture, & nourriture qu'on baille aux bestes, Pabulum, Pastio, voyez Pasturage.

Pasture & refection, Refectus, huius refectus.

Qui a prins sa pasture ; Pastus, participium.

Pasturer, Pascere, Pastum capessere.

Pasturage, Pabulatio, Pecudum pastus.

Pasturage, ou Pasquis, lieu où les bestes paissent, Pascuum.

Vn pasturage commun, Compascuus ager.

Pasteur, ou Pastre, ou Pastoureau, Pastor, Custos ouium, Opilio.

Ils aiment tousiours les pasteurs, Retinent charitatem in pastores.

Pastoral, Pastoralis, Pastorius, Pastoritius.

Vie pastorale, Vita pastoritia.

Patarasse

Patarasse, voyez Petarasse.

Pate

Pate, voyez Patte.

Patelin

Vn Patelin, Palpator.

Comment il pateline cette femme ? Quàm blandè mulieri palpatur ?

Patent

Patent, Patens.

¶ Lettres patentes du Roy, Codicilli à principe impetrati, Codicilli Regij. Bud.

Pater

Le Pater noster, ou la Patenostre, Precatio dominica.

Di ta Patenostre, Recita precationem dominicam.

Patenostrier.

Paternel

Paternel, Paternus, Patrius.

Paternellement.

Paticier

Paticier, Paticiere, voyez Pasticier.

patience

La patience, ou Parelle, Lapathum, Rumex. Vulgo Lapatium.

Patience

Patience, ou Parelle, Lapathon, Rumex.

Patient

Patient, Patiens.

Le membre patient ou blessé, Membrum affectum. B. ex Cels.

Patience, Tolerantia, Patientia.

Faulte de patience, Impatientia.

Auoir vn peu la patience d'attendre, Parum perdurare, Operiri.

Tu n'as pas eu la patience que ie luy donnasse, Haud mansisti vt ego darem eam illi.

Il faut auoir la patience de Cato ou de Cicero, pour pouuoir endurer cela, Hæc aut Catonis animo, aut Ciceronis stomacho ferenda sunt.

Prendre en patience, Æquo animo ferre.

Perdre patience ou constance, Frangi.

Ouïr patiemment sans se fascher, Cum bona venia audire.

Porter patiemment, Humanè & placatè ferre, Patienter ferre, Fortiter pati, Lentè ferre, Leuiter ferre, Pati, & non molestè ferre, Pati æquo animo, Molliter ferre, Æquo animo ferre, Ferre moderatè, Placidè ferre, Rectè ferre, Sustentare.

Quand on porte patiemment quelque aduersité, Tolerantia.

Porter patiemment quelque chose sans dire mot, Silentio aliquid ferre.

Porter & endurer le mal patiemment, Iniquo pati animo, Non mediocriter ferre, Turbulentè humana pati.

Patin

Le Patin, ou patte d'vne colonne, ou pillier sur quoy est assise la base. Aucuns l'appellent Piedestal, Stylobata stilobatæ, Stereobates, vel Stereobata.

Des patins qu'on chausse és pieds, Semble que ce mot vient du verbe Grec xxxxx, id est, calco.

Patir

Patir, act. acut. Est souffrir & endurer auec peine & mal-aise, Pati, duquel il vient.

Patoüiller

Patoüiller, act. acut. Est toüiller auec la pate : Car il est composé de ces deux là. Aucuns y entremeslent vne r, Patroüiller, voyez Touiller.

Patrie

Patrie, f. penacut. Est francisé, du Latin Patria, qu'on dit pays de naissance.

Qui a trahi sa patrie, Proditor patriæ.

Grand & riche Patrimoine, Lautum patrimonium.

Consumer, despendre & dissiper son patrimoine, Patrias opes haurire.

Il croit fermement qu'en ce faisant vous luy aurez dressé son patrimoine, Existimat patrimonium fore suum per vos constitutum.

Trouuer maniere de ietter aucun hors de son patrimoine, & s'en saisir, Expugnare fortunas patrias alicui.

Patron

Le Patron de quelque chose, Archetypus, vel Archetypum, Exemplar, Exemplum, Specimen, Prima adumbratio.

Patron & ordonnance d'vn edifice & autres choses, Forma.

Il a exprimé l'image de laquelle tu auois fait le patron, Ille imaginem effinxit, quam tu adumbraueras Bud.

Faire les patrons de quelque chose, Adumbrare aliquid. Bud.

Suyure son patron, Imitari præscriptum adumbratum.

Desirer d'en auoir le patron, Expetere exemplum.

Faire le patron & exemple aux autres, Exemplum instituere.

Prendre le patron, Sumere simile, Capere specimen, Ducere similitudine ex aliquo, Imitari exemplum alicuius, Pingere exemplum.

Prendre le patron de droicture, non point sur l'vtilité commune, mais par vne lettre d'vn mot estant en vne loy, Exprimere ius literis.

Faillir à suyure vn patron, Decidere ab archetypo.

Demander à aucun qu'il prenne patron à vn autre, Ad exemplar alterius.

Vouloir tous rapporter à vn patron, Quærere omnes ad vnum exemplum.

¶ Le patron d'innocence, Specimen innocentiæ.

¶ Vn patron de nauire, Nauarchus, Nauticus, Nauclerus.

Appartenant à patron de galere, Nauclerius, Naucletiatus.

¶ Patron pour defenseur & protecteur, ou bienfaicteur, Patronus, Mecænas.

Droict de patronnage, Ius prodendi vel nominandi sacerdotis, in locum demortui sufficiendi. B.

Patronner quelque chose, Adumbrare aliquid, c'est faire quelque chose sur le patron.

Patroüille

Patroüille, f. penac. Rutabulum. On appelle à Paris Patroüille le guet qui se fait la nuit, soit à cheual, soit à pied.

Patte

Patte de bestes, comme d'vn Chien, Lion, ou semblables, Palma pedis.

¶ Vne herbe qu'on appelle Patte de lion, Leontopetalon, Consiligo. On la nomme auβi Pommelée, Elebore noir.

¶ Patte d'ours, voyez Branque Vrsine, Acanthus.

¶ Patte de loup, nom d'herbe, Catanance, sunt qui Bistortam vocent.

Pattu, Coulon pattu, Plumipes Columbus

Paturon

Paturon de cheual, Suffrago, suffraginis.

Pau

Vn Pau, Palus, Paxillus.

Paucher

Paucher, ou Paulcer les yeux, quasi Pollice elidere, Oculos alicui exculpere. Aucuns escriuent Pocher.

Paucité

Paucité.

Paué

Paué, m. acut. Est ce qu'on met pour applanir, embellir ou agencer le rez de chaussée ou d'estage, soit de quarreaux, de terre cuicte, pierre de taille ou dure, soit de ciment, soit d'incrustation, ou degrez, Pauimentum, duquel mot il procede : Car quand c'est de planches de bois, il est appelé plancher, & non paué. Il a vn mot particularisé, quand il est fait de quarreaux : car on dit allors quarrelé, par nom non pas substantif, ains adiectif, Lateritium, Pauimentum.

Le paué hors la ville, Via strata silicibus.

Vn paué fait de petites pierres taillées & grauées, Pauimentum scalpturatum.

Vn paué fait de petites pieces de pierres, marbre ou semblables, Lithostrotos, & lithostrotum.

Le lieu où le paué s'enfonse, & se fait comme vne fossette, Lacuna in pauimento.

Pauer, Sternere locum saxis, Aream consternere silicibus, Pauimentare.

Pauer d'au, Assare.

Pauement, Pauimentatio.

Pauement fait de petites pieces de marbre, Marmoratio.

Pauigeade

Pauigeade, voyez Pauisade en Pauois.

Pauillon

Vn Pauillon, & tente, Papilio, Conopeum, Tabernaculum.

Pauillon de Prince, Augustale.

Paulme

Vne Paulme, Qui est vne certaine mesure large de quatre doigts, & auβi de douze, tant que la main se peut estendre, Palmus.

La paulme de la main, Vola volæ, Palma.

Espace d'vne paulme, Palmarium spatium.

Qui contient vne paulme & vn pied, Palmipedalis.

De deux paulmes de large, Bipalmus, Didorum.

¶ Le ieu de la paulme, Ludus pilæ.

Ioüer à la paulme, Pila ludere.

Paulmeure, voyez Endoüiller.

Paulmelle

Paulmelle, Espece d'orge n'ayant que deux rancs de grain en l'espi, Hordeum distichum, Hordeum Galaticum.

Medicament pour guarir les paulpieres des yeux, Calliblepharum.

Paulpieres

Les Paulpieres des yeux, Palpebræ.

Pauois

Pauois, Scutum.

Vn pauois en façon de croissant, Pelta.

La pauoisade d'vne galere, c'est le grand nombre de pauois, qui sont és deux costez de la galere, pour couurir & defendre ceux qui rament, Longa scutorum nauilium series. Aucuns prononcent Pauigeade.

Pauot

Du Pauot, Papauer.

La teste du pauot & autres semblables, où la semence est enfermée, Scapus.

De Pauot, Papauereus.

Pauot cornu, Papauer corniculatum, vel cornatum.

Pautonnier

Pautonnier, id est, Meschant.

Pauure

Pauure, voyez Poure.

Pavie

Pavie, Ville d'Italie, nunc Papia, olim Ticinum.

Payen

Payen, Paganus.

Payenneté, Paganitas, vtitur Erasmus. Paganismus.

Payennie.

Payer

Payer, à nomine Pagus, quòd pagorum incolæ sunt velut solutionis officinæ : vectigalibus enim premuntur præ cæteris.

Payer, Luere, Pendere, Pensitare, Soluere, Resoluere.

Payer à quelqu'vn ce qu'on luy doibt, Aliquem absoluere.

Payer son creancier, ou le contenter, Dimittere creditorem.

Payer iusques au dernier denier, Cum fide persoluere.

Payer le tribut, le fort portant le foible, selon leurs richesses, Tributum ex censu conferre.

Payer sa part de la despense, In partem impensæ venire.

Tu es payé, Ie t'ay satis fait à ta demande, Habeo tibi res solutas.

Payer l'amende, Expendere scelus.

Il en paya l'amende, Pœnas reip. graues iustásque persoluit.

Il me payer a de ce que ie feray, Quod faciam, pretium exoluet mihi.

Payer bien cher vne faute, Errorem expiare.

Payer sa bien venuë, Isagogicon dependere, Aduentitiam cœnam condicere. B.

Payer sa bien allée, Propter viam cœnam condicere, Cœnam profectitiam dare. B.

Payer les despens d'vn proces mal intenté, Luere pœnam litis temerè institutæ. B.

Payer les dommages & interests, Litis æstimationem dependere. Budæus.

Payer le iuge, Iudicatum facere. Bud.

Payer le quadruple. Quadruplum in fiscum inferre. B.

A cestuy peut on certainement & seurement payer, Res nulli magis soluta, quàm huic esse potest. B.

Vn homme qui ne veut ne plaider ne payer, Homo morosus qui nec cedere vult, nec contendere potest, nec pedem inferre in causam, nec referre. Bud.

Qui ne payent point à iour nommé, Ancipitia nomina, vel tarda, & quæ non respondent ad tempus. Bud.

Se faire payer de ses debtes, Exigere nomina. B. ex Cic.

Il ne veut ne plaider ne payer, Nec cedere vult, nec contendere. Bud. ex Quintil.

Payer en trois années, Annua bima, trima die dissoluere æs alienum. B.

Les mortes payes, Præsidium statiuum. B. ex Cic.

Pareur, m. acut. Est en general celuy qui paye, ou doibt payer aucune debte, Diribitor. Bud Selon ce on dit, Il s'est rendu pleige & principal payeur, Se fideiussorem ac debendi reum constituit. Ie le ren-


dray bon payeur, Vt idoneus debitor sit dabo operam. Payeur en special est celuy, qui pour estre deputé à la distribution d'vne particuliere somme, & en vn seul endroict, ne meritant le tiltre de thresorier, n'a que celuy de payeur, c'est à dire, qui fait le payement de quelque somme emanée de la fonction du Thresorier, selon ce on dit, Le payeur d'vne telle compagnie de gens d'armes, dont tel est Capitaine, lequel Tite Liue semble auβi appeler Quæstor, au liure 23.

Rencontrer gens qui ont bien de quoy, & bons payeurs, Idonea nomina. inuenire. B. ex Caio iuriscon.

Payement, Numeratio, Pensio, Solutio.

Le payement des ouuriers, Manu pretium.

Le payement eschet le premier iour du mois, Cadit solutio in diem Calendarum.

Ordonner & taxer le payement aux bataillans, Constituere æra militantibus.

Payerne

Payerne, Paterniacum.

P E

Peage

Peage, Vectigal.

Peage & passage de toute chose quelconque, Portorium.

Auoir charge & entendre au fait du peage des ports, & passages, Operas in portu dare.

Peau

Peau, Cutis, Pellis, Exuuiæ.

Peaux de bestes sauuages, Ferarum spolia.

Peau de bouc ou de cheure à mettre du vin, ou de l'huyle, Vter vtris.

Peau de parchemin, Membrana.

Petite peau de parchemin, Membranula.

La peau qui couure les yeux dessoubs & dessus, en les clignant, Cilium.

Vne peau moyennant, ou faisant separation d'entre le cœur & les poulmons d'vne part, & les intestins inferieurs d'autre part, Diaphragma diaphragmatis, Septum transuersum.

La peau du bout du membre de l'homme, Præputium.

La peau de quoy est enueloppé l'enfant, quand il sort du ventre de sa mere, Secundæ secundarum.

Vne peau endurcie és mains par trop labourer, & és pieds de trop cheminer, Callus, & Callum.

Vne peau cousuë en façon d'vn sac, ou vn sac mesme, Culeus.

La peau ou pelure de quelque fruit, Calyx.

Petite peau deliée entre l'escorse & le bois, Membrana ligni.

Vne petite peau deliée comme parchemin, qui est entre l'escorce & le bois du tillet, sur quoy les anciens escriuoyent, Philyra philyræ.

Peau molle & deliée, dequoy on fait gans, bourses, & autres choses, Aluta.

Qui appareille peaux molles & deliées, dequoy on fait gans, Alutarius.

Blesser & entamer la peau Exulcerare.

Entameure de peau, Exulceratio.

Les serpens se despoüillent de leur vieille peau, Serpentes exuunt senectam.

La vieille peau que les serpens despoüillent au Printemps, Senecta, Senectus, Senium, Vernatio, Anguinæ vernationis membrana.

Ie n'ay que la peau & les os, Vires & corpus amisi.

Qui est couuert de peau, Pellitus.

Qui change de peau, Versipellis.

Fait de peau ou de cuir, Scorteus.

Qui est de peau Pelliceus.

Peaucier, Pellio pellionis.

Peautre

Peautre, Gubernaculum nauis, Clauus, Fortè Peautre, pour pleautre, quasi xxxxx.

Peché

Peché, peschah Hebræis, Peccatum Latinis.

Peché & offense pour laquelle il faut faire aucune chose pour se purger, Piaculum.

Pechez, Prauè facta.

Estre puni pour ses pechez, Luere peccata.

Se purger de son peché, Diluere peccatum suum.

Peché originel, Primigenia noxa. Bud.

Peché mortel Offensa animæ capitalis & exitialis. Bud.

Peché veniel, Offensa venialis.

Sans peché le puisse-ie dire, Pace deûm dixerim, Dij propitij sint. B. ex Liu.

Pecher, Peccare.

Pecher mortellement, Capitalem fraudem animæ admittere, Impia fraude animam suam obligare. B.

Dieu me garde de pecher de ce dire, Pace deûm dixerim. Bud. ex Liu.

Pecheur.

Pecheresse.

Pecore

Pecore, Pecus pecoris.

Peculier

Peculier, & propre, Peculiare, Præcipuum, Proprium & peculiare, Suum.

Pecune

Pecune, Pecunia pecuniæ.

Pedanées

Iuges Pedanées, Chastelains, & autres tels iuges inferieurs : sic forenses loquuntur. Iudices pedarij, sellularij, vicani, & castellani. Budæus.

forenses loquuntur. Iudices pedarij, sellularij, vicani, & castellani. Budæus.

Pedante

Vn Pedante, Dubellay.

Pegase

Pegase, ou Cheual volant, Pegasus, Alatus equus.

Pege

Pege, C'est Poix, Pix.

Peigne

Vn Peigne, Pecten.

Tondre soubs le peigne, Per pectinem tondere.

Peigner, Pectere, Depectere, Pectinare.

Peigner & tirer quelqu'vn aux cheueux, Depexum aliquem reddere.

Peigner de la laine, Lanam carminare.

Peigner droit en bas, Propectere.

Peigné, Pexus, Depexus, Pectitus.

Peindre

Peindre, Vient de Pingere, par mutation de g, en d, parquoy semble qu'on doyue escrire Pindre, & à ce, retire assez nostre prononciation.

Peindre, Pingere, Depingere, Expingere, Scribere.

Peindre & descrire quelque chose, Describere aliquid.

Peindre & escrire sur des tablettes de cire, Exarare.

Peindre auβi bien qu'vn autre, Picturam alicuius æquare.

Tu peins maintenant vn homme, maintenant vn Dieu, Soles nunc hominem pingere, nunc Deum.

Lequel ie vous ay peint de paroles par cy deuant, Quem suprà deformaui.

Peint, Pictus.

Ducs peints & pourtraits au vif, Iconici Duces.

Peintre, Pictor.

Coffrets & comme petits trous où les peintres met tent leurs couleurs, Arculæ loculatæ pictorum.

Peinture, Pictura, Graphice graphices.

Peinture faite sur le vif, Icon iconis.

Peinture où il y a beaucoup de iour, Collustrata pictura.

Vne maniere de peinture faite à feu, Encaustice encaustices.

La première ordonnance & premiers traits qu'on fait en peinture, auec charbon, Adumbratio.

Proiect de peinture, Graphis, huius graphidis.

Peinture en tapis ou broderie, Pictura textilis. B. ex Cic.

Peinturer, Pingere.

Peine

Peine, f. penac. Chasty pour mesfait soit pecuniaire, qu'on dit amende, Multa, soit corporelle, Pœna, du Grec xxxxx. Il se prend auβi pour trauail de corps, Labor. Il a bien de la peine à faire cela, Multu laboris exanthlat in ea re agenda. Et pour la fatigue, Opera, comme, Voila vn escu pour vostre peine, Pro opera quam nauasti, aureus hic nummus tibi merces esto. Penar Espagnol, pener, trauailler, mettre peine à faire quelque chose.

A peine, aduerb. Vix.

Peine & trauail, soit de corps ou d'esprit, Labor.

Peine qu'on prend à faire quelque chose, Nisus huius nisus.

Plus grande peine & trauail, Maior opera.

Vne honneste peine qu'vn amy prend pour appointer deux parties, Opera honoraria.

Peine perduë, Labor cassus, Pœnæ irritæ, Capti conatus frustra.

¶ Peines terribles & cruelles, Crudeles pœnæ.

Peine de mort, Supplicium.

Peine commise, Sponsio commissa. B.

A peine de la cause, si partie n'est sans tiltre, Sponsione facere in summam causæ non recuso, ni aduersarius sine titulo possideat. Budæus.

Peine indicte par l'ordonnance, Mulcta à sanctione indicta. B.

Vne peine commune, Pœna translatitia & frequens. B.

Vne peine anciennement ordonnée, par laquelle pour vn membre rompu on rompoit le mesme à celuy qui auoit fait l'exces, Talio.

Action qui emporte comdemnation de peine ou corporelle, ou pecuniaire, outre l'interest de la partie, Actio pœnaria.

Sur certaine peine corporelle, Capitali sanctione.

Faire inhibition & defenses de par la Cour sur certaines & grandes peines, Mulctam grandem interminari, Mulctam dicere verbis Curiæ, siquid cotra interdicta factum fuerit, Denuntiari multam, nisi decreto pareatur. Bud.

La plus grande peine qu'il est possible, Supplicium supremum.

¶ A peine que ie ne die, Ne dicam.

A peine aime il aucun, Non ferè quenquam amat.

A peine auoit il acheué le mot, qu'il s'en alla, Cum dicto abiit.

A grande peine auoy-ie dit la moitié que, &c. Vix dum dimidium dixeram, &c.

A grande peine Haud ferme, Ægrè, Difficulter, Vix.

A fort grand peine, Ægerrimè.

A grande peine trouuerez vous vn homme fidele aux femmes, Fidelem, haud ferme mulieri inuenias virum.

A grande peine viennet ils à bien, Haud temerè vnquam perueniunt ad frugem.

Il viuoit à grande peine & trauail, Vitam duriter agebat.

A grande peine se tindrent ils qu'ils, &c. Vix temperauere animis quin, &c.

Encore à grande peine viuons nous, Vix ita tamen viuimus.

Auec peine & trauail, Operosè, Laboriosè.

Auec grand peine & trauail mettre quelque chose au deuant de quelque lieu qu'on y puisse passer, Obmoliri.

Sans peine, Facilè, Nullo labore, Sine labore, Nullo negotio, E facili.

Non pas sans peine, Non sine negotio.

¶ Les loix ont defendu cela sur peine de la teste, Capitale leges fecere istud.

Sur peine de la teste, Sub pœna capitis.

Il y a peine de mort, Capitale est.

¶ Chose où il n'y a point eu de peine à le faire, Illaborata res.

Auoir des biens sans peine, Fructus illaborati offerunt sese, & sponte proueniunt. B. ex Quintil.

C'est grande peine & trauail de nauiger, Negotium magnum est nauigare.

C'est peine gaignée, Compendium operæ est.

¶ Aider de toute sa peine, Operam suam alicui commodare, Nauare operam.

Apposer peine à ceux qui rompront l'alliance, Ascribere pœnam fœderi.

Bailler peine, ennuy & fascherie à quelqu'vn, Labori esse alicui, Laborem imponere.

La terre baille grade peine aux laboureurs, Exhibet terra laborem difficilem colonis.

Constituer peine exemplaire, Exemplum prodere subaudi posteris.

Se deliurer de la peine & soing où on est, Cura defungi.

Remettre la peine, Concedere impunitatem.

Diminuer la peine, De supplicio remittere.

Employer sa peine & son labeur en quelque chose, Consumere operam in re aliqua, vel impendere.

Employer toute sa peine à la Philosophie, Omnem operam ad Philosophiam conferre.

Il ne s'ensuit pas qu'on deust employer si grande peine en cecy, & y tant trauailler, Tantum studium in eo ponendum non arbitrabatur.

Employer bien sa peine, Bene ponere operam, Pulchrè locare operam.

Tu as fort bien employé ta peine, Locasti optimè operam.

Peine bien employée, Bene posita opera.

Toute ma peine est employée és affaires & negoces de mes amis, In periculis amicorum versatur labor meus.

Encourir vne peine indicte, Mulctam facere.

Endurer peine de mort, Pati supplicium.

Corps qui ne peuuent nullement endurer peine, Intolerantissima laboris corpora.

Cestuy endura cette peine, &c. Is pœnam hanc maternæ temeritatis tulit, vt præberet, &c.

Eschapper la peine qu'on auoit gaignée pour quelque tort fait, Lucrifacere iniuriam.

Qu'il estime autant leur peine & labeur, Perinde eorum operæ pretium faciat.

Exempter de peine, A labore vindicare.

Loüer sa peine à aucun pour faire quelque ouurage, Locare operam suam alicui.

Loüer sa peine à espuiser des puits, Operam oblocare ad puteos exhauriendos.

Il loüa sa peine à vn boulengier pour tourner les meules, Ad circumagendas molas operam pistori locauit.

Mettre peine, Aduigilare, Operam dare, Operam ponere in re aliqua, Cum aliquo incumbere, Operam addere, Studere, Operam ad rem aliquam, aut in re aliqua sumere, Operam & laborem dependere, & impendere.

Mettre peine de sauuer aucun, Contendere de salute alicuius.

Mettre peine de contregarder sa santé, Diligentiam in valetudinem suam conferre.

Mettre peine à acquester biens, Operam rei dare.

Mettre peine à l'estude, Accommodare curam literis.

Mettre toute sa peine à estudier, In studia incumbere.

Mets peine que tu te portes bien, Cura vt valeas.

Ie mets peine à cela, que, &c. Illud laboro, vt, &c.

I'ay mis peine qu'il ne t'emmenast point, Nete abduceret dedi operam.

Il met peine que cela se face, Id agit vt hoc fiat.

On a mis peine de complaire au peuple, Plebi summa ope inseruitum est.

On y mettra peine, Dabitur opera.

En y mettant peine de te faire seruice, &c. Dum studeo obsequi tibi.

Mettant peine de garder l'honneur qu'ils auoyent acquis le iour de deuant, Ipsius ad obtinendum hesternum decus adnitentibus.

Mettre toute sa peine à cercher, Collocare se totum in exquirendo.

Mettre toute sa peine à tenir ferme contre quelque chose, Obniti.

On mit toute la peine qu'on peut à se battre, Omni contentione pugnatum.

PE PE 471

Il faut mettre peine, Opera danda est.

Mettre quelqu'vn hors de peine, Leuare laborem alicui.

Payer la peine deuë à ses meschancetez, Sceleris pœnas persoluere.

Pardonner la peine, Pœnam remittere.

Perdre sa peine, Operam conterere, siue Perdere, Apros in mari venari, Actum agere, Frustrari laborem ; Ludere operam, Mortuo verba facere, Cribro aquam haurire, Sumere operam, Sumere operam frustra, Nihil agere, Operam ludos facere, In aëre piscari.

Perdre ce qu'on a mis à faire quelque chose, & sa peine, Oleum & operam perdere.

Ne perdre pas sa peine à faire plaisir à aucun, Bene ponere officium & studium apud aliquem.

La peine est perduë, Periit opera.

C'est peine perduë, Verba fiunt mortuo.

¶ Porter & souffrir la peine de quelque meschanceté, Satisfaire à la peine, Expendere scelus, Expendere pœnas sceleris, Supplicia expendere.

¶ Voyant qu'il ne pouuoit porter & endurer la peine de la guerre, Quum laborem belli ferre non posset.

Prendre peine, Sumere operam, Labores subire, Pœnas capere, Laborem capere, Laborare, Suscipere laborem, Laborem sumere.

Prendre grande peine, & fort trauailler à faire quelque chose, Elaborare, Exantlare, vel exhaurire labores in re aliqua, Labores magnos capere, siue excipere.

Prendre peine de soy-mesme, Laborem sibi iniungere, vel imponere.

Prendre la peine d'enseigner aucun, Dare se alicui ad docendum.

Prendre auβi grande peine & trauail l'vn que l'autre, Niti pari iugo.

Tu prends trop pour ta peine, Nimium preciosa operaria es.

Prester sa peine à quelqu'vn en quelque fait, Dicare aliquam operam alteri, Operam suam alicui commodare.

Quitter la peine, Ignoscere.

Ie ne refuse aucune peine, Nullam deprecor pœnam.

Remettre la peine, Impunitatem concedere, vel dare.

Satisfaire à ses peines par le sang des innocens, Maculas suorum furtorum & flagitiorum, sociorum innocentium sanguine luere.

Pener, Elaborare, voyez Mettre peine.

Pener pour satisfaire au contentement d'autruy, Elaborare ad iudicium alterius.

Pener aucun, le trauailler & mettre en peine.

Se pener de faire quelque chose, id est, trauailler de faire, &c.

Penible, Homme penible & grand trauailleur, qui peut porter beaucoup de peine, Laboriosus homo.

Chose penible & qui requiert grande peine & trauail, Laboriosum opus, Res operosa.

Labeur penible, Operosus & molestus labor.

Peis

Peis, m. monosyllab. C'est poictrine, qui est ce que le Latin appelle Pectus. Auβi vient il de là. Il est donc plus que Estomach, François, & moins que Pecho, Espagnol, (duquel descend cet autre mot Espagnol, Pechero) & autant que Petto, Italien, comme, Il mit la main sur son peis, Manum iurans pectori admouit, qui est vne cerimonie de serment que les Ecclesiastiques vsurpent par preference aux autres, lesquels iurent ou leuans la main droicte, ou la mettans sur les saints Euangiles, ou és mains des Notaires, ce qu'on dit en vsage particulier, donner la main, c'est à dire, Iurer par le bail de la main, de obtemperer au contract qu'on passe par deuant iceux Notaires, Manum iurisiurandi causa porrigere, atque adeo iureiurando cauere, se aduersus pacta conuenta nihil moliturum. On dit vn Peis de bœuf, c'est la poictrine & soubspoictrine d'vn bœuf. Aucuns escriuent ce mot sans la lettre e, Pis, comme à la verité la prononciation Françoise le requiert : mais il est lors amphibole à Pis, aduerbe, qui vaut autant que Peius Latin, Peius solito, Pis que deuant. Et à Pis nom substantif, qui signifie ce que le Latin dit, Bursa lactaria. Le Pis d'vne vache, Vaccæ bursa lactaria. Dont on dit, Pisser le laict quand on le tire, voyez Pis.

Pel

Pel, f. Qu'on dit vsitément Peau, monosyllab. comme Mesel & Meseau, Bel & Beau, Damoisel & Damoiseau, Pellis. Duquel mot Latin il est fait par apocope. Le Languedoc & peuples adiacents l'ont fort en vsage, comme en cestuy leur prouerbe, D'au diable ven l'agnel, Au diable vay la pel.

Pelamide

Pelamide, Thunnus Aristotelis, Pelamis pelamidis.

Peler

Peler, act. acut : Ores vient du Latin Pilus, & signifie tirer & arracher le poil, Glabrare, Vellere pilos, comme, Ie luy ay pelé la barbe, Barbam illi detraxi. Et en cette signification est dit Pelis, m. acut. qui signifie le recroist de la laine sur les brebis & moutons nagueres tondus, que les megissiers tirent & arrachent à tortillons de baston, de la peau des brebis ou moutons tuez par le boucher, voyez Pelis. Et ores vient de cet autre Latin Pellis, comme quand on dit, Peler vn arbre, vn baston, &c. Corticem detrahere, Delibrare. Dont le François prend le contrepied, quand il dit, Escorcher vn homme, Corticem homini. i. Pellem siue cutem detrahere. Item peler vne pomme, vne poire, Pomum aut pirum tegumeto seu putamine, suaque quasi cute nudare.

Pelé, Glaber, Decorticatus.

Pelure de quelque fruit, Calyx.

Pelasse d'arbre, Cortex, Liber, Caudex.

Pelican

Pelican, Pelicanus.

Pelle

Pelle, Cerchez Pælle.

Pelletier

Pelletier, Pellio.

Pelote

Pelote, Semble qu'il faille escrire Plote & Ploter, quasi Ploder, à Plodere, siue Plaudere, qui est frapper des mains. Toutesfois me semble impertinent de le deriuer de Pila. Le lecteur en iugera.

Pelote à ioüer, Pila, priore correpta.

Vne sorte de pelote ou esteuf, Tigron, tigrônis.

Mettre quelque chose en petites pelotes, Facere pilulas.

Peloter, Ludere piladatatim.

Peloton

Peloton, Glomus glomeris, voyez Ploton.

Faire ou mettre en ploton, Conglomerare.

Deuider du fil par peloton, Glomerare.

Pelu

Pelu, Pilosus, Villosus, Hispidus.

Penade

Penade.

Penancier

Penancier, voyez Penencier.

Pencher

Pencher, ou Pencer, Propendêre. Il vient de Pendêre, par mutation de d, en c, voyez Pancher.

Pendant

Pendant cela, Interim, Interea, Tantisper.

Pendant que ie regardoy où estoit la vierge, Quum huc respicio ad virginem.

Pendant que i'iray & viendray, Dum redeo.

Pendant que cette noise s'appaisoit, Dum hæ consilescunt turbæ.

Ce temps pendant qu'on esperoit la paix, Dum in spe pax fuit.

Pendre

Pendre, & estrangler, Suspendere.

Pendre au gibet, In crucem tollere.

Pendre à quelque chose, Appendere.

Pendre vn collier à son col, Torquem induere.

Pendre au col, Ex ceruice suspendere.

¶ Fendre de quelque lieu, Dependere.

Pendre, ou estre pendu en haut, Superpendere.

Pendre par deuant, Præpendere.

¶ Se pendre & estrangler, Vitam suspendio finire, Se in laqueum dare.

Mes besongnes se sont si mal portées, que ie suis prest à m'aller pendre, ou à cercher & querir mon pain, Rediit mihi res ad restim, siue ad rastros.

Va te pendre, Abi in malam pestem, malumque cruciatum. Bud. ex Cic. Abi in malam rem.

Ie me feroy plustost pendre, que ie me teusse de cela, Suspendas potius me, quàm tacita hæc auferas.

Penser de se pendre, Cogitare suspendium.

Tu pensois à te pendre & estrangler, Suspendia sæua cogitabas.

¶ Laisser pendre ses cheueux & deuenir longs, Submittere capillum.

Qui pend droittement à quelque chose, Perpendicularis.

Quand vne chose pend sur nous, tellement qu'il semble qu'elle doibue cheoir sur nostre teste, Impendere.

¶ Le salut du peuple pend de la santé d'iceluy, Continetur publica salus incolumitate illius.

Tout pend de luy, In eo cardo rei vertitur.

Pendiller, id est, pendre.

Pendillant.

Pendant, Pendulus.

Pendant droit en bas, Propendans.

Pendant aux iambes, Ad crura deciduus.

Chose dediée aux Eglises qui y pendent, Donaria, Anathemata.

¶ Il n'y a rien pendant à la Cour, Disceptatio rei funditus à Curia migrauit, E Curia transcripta esse censetur. B.

¶ Pendant de clefs.

Les pendants d'vne bourse.

Estre pendu, Pendere, Suspendêre.

Pendu, Suspensus, Appensus, Pendens.

Vn pendu, Suspendiosus.

Qui est pendu en l'air, Pensilis.

Pendement au gibet, Suspendium.

Vn pendereau, ou pendart, Furcifer.

Pendars ou meurtriers trois fois rachetez du gibet, ou de la mort, Legum sacramentorum minaci sanctione seruati, iterum & tertiùm homines ter nefarij. B.

Meschans, Pendars, Meurtriers Dignes de mort, ou de quelque autre griefue punition, Homines capitales. B.

Penderie, Suspendium.

La pente d'vne montagne.

Les pentes d'vn lict.

Penencier

Penencier, ou Penitencier, Expiator, Propitiator, Lustrator. B.

On te doibt enuoyer au penencier, Ad lustratorem adigendus es. B.

Pener

Pener, Penible, voyez Peine.

Penetrer

Penetrer, Entrer bien auant, & tout dedans, Penetrare.

Penetrer & entrer iusques au fond, Persidere.

Cet odeur penetre les habillemēs, Trasit in vestes is odor vnà conditus.

Penetratif, Penetrabilis.

Rr ij

Vn homme tout Peneux, & piteux, Humilis ac demissus homo, fractus.

Peneusement.

Penil

Penil d'homme ou de femme, La motte, Pubes, Pecten.

Peninsule

Peninsule, Peninsula, Chersonesus.

Penitence

La Penitence, Piamentum. B.

Demander penitence à son confesseur, Pœnam sibi deposcere. B.

Enioindre penitence, Irrogare mulctam ieiunij, aut precationum obsecrationúmve, aut peregrinationis. B.

Faire penitence, Piacularem pœnam luere, vel Erumnas piaculares obire ob scelera admissa, Dare de se vltrò supplicium Deo. Budæus.

Ieune enioinct par penitence, Piaculare ieiunium, Piacularis inedia. Budæus.

Vœu de penitence, Lustrale votum. B.

Penitencier

Penitencier, voyez Penencier.

Pennache

Pennache, C'est vn plumar ou plumas, c'est à dire, vn bouquet de plumes à chappeau ou bonnet, combien qu'on vse de ce mot pennache pour vne grande plume recourbant sur le chappeau. Cette forme de vocable est imitée de l'Italien qui dit Pennachio, comme pistache de pistachio.

Pennage

Pennage, C'est tout l'assortissement du plumage d'vn oiseau, ainsi dit on, vn Faulcon estre de beau pennage, de pennage blond, roux, noir, haglé, fleury, choüané. Car pour dire chasque plume de l'oyseau à part soy, on les appelle pennes grosses pour les longues, ou pennes menuës pour celles qui sont moyennes entre les longues & le duuet.

Penne

Penne, C'est plume, Penna. Les François de iadis par ce mot Plume n'entendoyent sinon celle qu'on porte aux chappeaux, bonnets, chanfrains des cheuaux, & sur les pommes des licts de parement : mais ceux de present qui ont naturalizé tous les mots & prononciations d'estranges pays les preferans aux leurs propres, vsent de pennache pour ce mesmes, l'empruntans de l'Italien Pennachio. Les Faulconniers vsent dudit mot penne pour toutes plumes grosses ou menuës d'oyseaux de Faulconnerie. Les charpentiers par metaphore en vsent pour les cheurons d'vn feste, d'autant que lesdits cheurons procedans par flanc dudit feste, resemblent aux ailes espanies d'vn oiseau volant. Penne auβi se prend pour l'aileron d'vn traict ou fleche, autrement appelé pennon. Selon ce on dit vn traict empenné, & pour l'aile de la voile enfilée en bouline, selon ce on dit, Bouter vent en penne, voyez Bouter vent en penne.

Pennon

Pennon, m. acut. C'est l'enseigne & estendar d'vn gentil-homme Bachelier, & a la queuë longue, en quoy git la difference d'entre pennon & banniere, d'autant que en la creation d'vn banneret ou Baron, on luy coupe la queuë de son pennon, pour luy donner banniere, voyez Baron, & Banniere. L'Espagnol dit Pendon, & en pluriel Pendones, tout ainsi que le François Pennons, & se prend auβi en pluriel pour les ailerons qu'on cole & met aux costez d'vn trait, dard, ou fleche, pour les faire en descochant aller droit sans balancer çà ne là. Mais en cette signification cy la raison du mot n'est celle de la premiere signification, ains differente, estants ces ailerons cy appelez Pennons, par ce qu'ils sont faits de penne de grue ou d'oye.

Pens

Pens, m. Est le mesme que pensement, pensée, Cogitatio, meditatio. Dont est dit Guet à pens : Mais est desusité ailleurs, & vse-on des autres deux. Michel de Marseille en vne de ses chansons :

Tant m'abelis lamoros pensamens,

Que s'es venguts en mon fin cor assire,

Que no i pot nuills autre pens caber.

Pensée

Pensée, Cogitatio, Cogitatum, Mens, Animus.

Pensée pure & nette, Mens syncera.

La pensée du peuple, Populi sensus. Bud ex Cicer.

Pensées qui ne sont point viriles, Mollissimæ cogitationes.

C'est cy vostre cœur & toute vostre pensée, Hic amor, hoc studium vestrum.

Auoir sa pensée à deliure, Vacare animo.

O qu'il à de pensées ? Quos animos habet ?

Appliquer sa pensée & son cœur à quelque chose, Adiicere animum rei alicui, vel ad rem aliquam.

Descouurir sa pensée, Aperire se.

Mettre en sa pensée, Cogitationi suæ subiicere.

Mettre quelqu'vn en pensée & fantasie, Cogitationem alicui iniicere.

Garder quelque mauuaise pensée à aucun, Malè cogitare alicui. B.

Remettre toutes ses pensées au temps qu'on se pourmenera, Conferre cogitationes in tempus ambulationis.

Tourner sa pensée à quelque chose, Penser à icelle, Animum ad rem aliquam referre.

Tournant sa pensée celle part, Reuolutus ad eam rem.

Cela me vint en pensée tout incontinent, Aduolauit ad pectus mihi ea res.

Il me vient en pensée, que &c. Subit cogitatio.

Penser, Arbitrari. Ie pense que cela est vray, Arbitror hoc esse verum : Cogitare. Ie pense à vostre affaire, De tuo negotio cogito : Censere, Opinari. Qu'en pensez vous de luy ? Quid de illo censes ? Versare, aut secum in animo versare, In corde versare. Quand i'ay longuement pensé que ie diray de ta façon de viure, Post quam diu in mente versaui, quid de tua viuendi ratione dicam.

Penser à ce que nous oyons, Animum aduertere.

Penser attentiuement à vne personne absente, Absentem cogitatione complecti.

Penser diligemment & considerer, Pensiculare, Meditari, Pensare, Commeditari, Excogitare, Etiam atque etiam cogitare.

Nous penserons à nostre cas, Nobis consilium capiemus. Bud. ex Cæsare.

Pensez y, Vestrum est iam consilium.

Il y faut penser, Accingendum est ad eam cogitationem. Bud. ex Liu.

Ie n'y pensay point à l'heure, Non admisi tum in animum. B.

Ie n'y pensoy pas, Non id agebam. Bud. ex Plin. Non cogitaram. Terent.

Ie y penseray, Videro. B. ex Cicerone.

Quand on pense bien profondement, Cogitatio acerrima atque attentissima.

Penser deuant à ce qu'on doibt dire, ou faire, Præmeditari.

Aller faire vne harangue apres y auoir pensé, Paratè venire ad dicendum.

Par y auoir pensé de long temps, Meditatè.

Fort penser, & comme peser quelque chose, Pensitare.

Penser ou prouuoir, Corde inspicere.

Penser de tous costez & prouuoir, Dispicere.

Penser à quelque chose, Videre, Considerare, Cogitationem de re aliqua suscipere, Animum ad rem aliquam referre.

Penser à quelque chose & y regarder deuant que de la commencer, Cum ratione aliquid inire.

Le Senat y pensera, Vtraque res erit curæ Senatui. Bud. ex Liu.

Nous y penserons, Deliberabimus quid iuris officiique nostri fit. B. ex Liu.

Nous y penserons vne autre fois, Posterius ista videbimus. Bud. ex Cicer.

I'auoy bien autre chose à penser, Non id mihi negotium suit. Bud. ex Gel.

Ie lairray penser à vn chacun ce qu'il voudra, In medio relinquam. B. ex Cicer.

Chascun en pensera & en iugera ce que bon luy semblera, Sed sua cuique existimatio erit. B.

Penser ailleurs, Penser à autre chose, Alias res agere. B.

Penser diuerses choses en soy-mesme, Multa in pectore collocare, animum cogitationibus volutare, Secum volutare, Cogitationes voluere, In animo volutare.

Penser & repenser à quelque chose, Reputare, Agitare, Pertractare, Recogitare, Contrectare aliquid mente, Iactare curas pectore.

Pense & repense, Etiam atque etiam cogita, Identidem cogitato.

Apres auoir bien pensé & repensé, Inita subductáque ratione.

Quand on pense à quelque chose, tellement qu'il semble qu'on la void tousiours deuant ses yeux, Obseruari dicitur res.

Quand on pense maintenant d'vn, maintenant d'autre, & n'est on point ferme en son opinion, Vagatur animus, aut fluctuat.

Penser les autres estre semblables à soy, Fingere ex sua natura cæteros.

Pensant qu'on le hayoit comme il hayoit les autres, Metiens aliorum in se odium suo in alios odio.

Penser & deuiner en soy-mesme, Exputare.

Penser en son esprit, en son cœur, & en soy-mesme, Peragere omnia secum animo, Cogitare animo secum, Lustrare animo, Animo ducere, Putare, Cum animo cogitare, Commentari.

Il commença à penser en soy-mesme, Secum deputare cœpit.

Il a pense que c'estoit à luy à faire, Duxit officij sui esse.

De tant plus que ie y pense, d'autant, &c. Quanto magis magisque cogito, tanto, &c.

Il ne cessoit de penser, Nullum tempus ei vacabat à cogitando.

Quand ie y pense, &c. In cogitando mœrore angor.

Penser les choses aduenir, Præsagire.

Il faut bien penser qu'il faut faire, Magni consilij est quid faciendum sit.

Penser mal en son cœur, Malè corde consultare.

Penser d'autruy & proposer de luy faire comme à son amy, Amabiliter in aliquem cogitare.

Ils pensent cela, que tout ce qui en a esté fait, est venu de toy, Hoc putant, quicquid factum est, ex te esse ortum.

Homme duquel on pense & iuge on grande chose, Homo magnæ existimationis.

Songer & penser de mal faire à aucun, Malè cogitare de aliquo.

Il faut ainsi penser & estimer, Sic habendum est.

On ne le pourroit mesmes penser, Quod ne in cogitationem quidem cadit.

Pensez & estimez en vous mesmes combien, &c. Statuite quanti hoc putetis.

Penser de son amy que luy peut aduenir Augurari de amico.

Ie pense qu'il reuiendra sain & sauue, Spero illum tibi saluum affuturum.

Ie le pense ainsi, & le desire, In eam partem accipió que & volo. Comme ie pense, Vt mea fert opinio, Vt opinor.

Si tu as chose que tu penses qu'il faille dire deuant que de traitter ce propos, Si habes aliquid quod huic sermoni præteruertendum putes.

Ie seray icy plustost que tu ne penses, Prius tua opinione hîc adero.

Me dis tu que tu le penses ? Opinor narras ?

Pense tu que ie craigne cela ? Egóne id timeo ?

Le penserois tu bien ? Credin' ?

Que penses tu faire ? Quid ages ?

Que penses tu que, &c. Quid censes esse facturos, qui, &c.

Ie ne pen soy pas que tu fusses Decurio, Non te in Decurionibus habebam.

Penser à soy, Ad se redire.

C'est bien pensé à toy, Bene putas.

De fait à pensé, Inita & subducta ratione scelera meditari, De industria.

Penser ailleurs, Aliud agere.

Pensez vous qu'il pense à ce qu'il dit ? Num cogitat quid dicat ?

Tu penses à autre chose, Alias res agis.

Ie l'ay fait sans y penser, Insciens feci, Imprudens feci.

Qu'il ne pense plus d'acheter ce, &c. Desinat ea se putare emere, quæ, &c.

Vne chose dequoy ils ne se doutoyent point, à quoy ils ne pensoyent point les estonna, Nec opinata res eos perculit.

Qu'on ne penseroit iamis qu'il deust aduenir, In opinabilis.

A quoy on ne penseroit point, Nec opinatus.

Cela m'est aduenu que ie n'y pensoy pas, Accidit nec opinanti.

Sans y penser, ou sans qu'on y pensast, Inopinanter, Nec opinato, Ex insperato, Ex tempore, Improuisè, improuisò, Ex improuiso.

Faillir en quelque chose sans y penser, Peccare imprudentia, vel per imprudentiam.

Qui vint sans qu'on y pensast, Inexpectatus.

Qui fait tout sans y penser, Incogitans.

Qui ne pense point qu'il luy doiue aduenir quelque chose, Inopinans.

Choses qui aduiennent à celuy qui n'y pense point, Quæ nec opinanti accidunt.

Ne penser à rien, Nihil pensi habere.

Ne scauoir que penser ne que dire, Non consistere mente, lingua, oratione.

Se prendre à penser & deliberer sur vn conseil, qu'on nous donne, Adiicere animum consilio.

Ie me suis prins à penser, Subiit animum cogitatio.

Selon que ie puis penser & estimer, Quum coniecturam egomet mecum facio.

Selon ce que ie pense, tant que mon sens se peut estendre, Quanta mea sapientia est.

Qu'on a pensé, Pensum, Pensitatum.

Qui a fort pensé à ce qu'il deuoit faire ou dire, Meditatus.

Qui a pensé à quelque chose, & s'est appresté pour respondre, Homo apparatus.

Chose à laquelle on a pensé, Res pensitata.

Cela est tout pensé & conseillé en mon esprit, Deliberatum est mihi.

Penser d'aucun, c'est prendre soin de luy, le bien gouuerner, luy administrer alimens & autres choses necessaires, Selon cette signification, on dit auβi penser vn cheual, pour le traiter de la main & de foin & auoyne. Et l'Espagnol dit auβi, Vn pienso, pour la liurée de foin auoyne, ou autre fourrage qu'on donne au cheual.

¶ Se penser & faire grande chere, Curare se, & ætatem suam, Curare cuticulam, Genio indulgere.

¶ Penser aucun malade, Curare ægrotum.

Penser vn cheual, Curare æquum, voyez Penser d'aucun.

Pensement, Cogitatio, Deliberatio, Meditatio, Præmeditatio, Reputatio.

Pensement ou iugement qu'on fait de quelque chose, Existimatio.

Pensement & traittement de quelque matiere, Commentatio.

Soigneux pensement, Dispicientia.

N'auoir autre pensement que ce proces, ou n'auoir autre chose en la teste, In causam toto pectore incumbere, Causam totam complecti, Demittere se penitus in causam. B.

N'auoir aucun pensement de chose quelconque, Vacare animo.

Delaisser quelque pensement qu'on auoit de, &c. Deponere cogitationem reparandæ classis.

Reduire à son pensement, Mettre en sa pensée, Cogitationi suæ subiicere.

Penseur, Deliberator.

Pensif, Cogitabundus.

Pensée

Pensée, espece de violette, autrement l'herbe de la Trinité, à cause des trois couleurs qu'a la fleur. Fuschius estime que ce soit Flos Iouis : Aucuns la nomment Iacea, & Herba clauellata.

Pension

Pension, Pensio.

Petite pension, Pentiuncula.

Pension pour vn mois, Menstruum.

Annuelle pension, Annuum.

Il a pension de l'estat du Roy, Annua congiaria à rationario publico habet, B.

Pente

Pente, voyez Pendre.

Penteur en cas de nauires est vne corde, où la premiere polie de l'eustague est attachée, & passe par le fest du mast, c'est par la teste de more d'iceluy, & tombe sur les barreaux dudit mast de chaque bord, & de la vient tomber à la tierce partie dudit mast où il est amarré à la polie par où passe ladite eustague.

Penurie

Penurie, id est, Indigence, Penuria.

Peon

Vn Peon, Pauo pauonis, Pauus paui.

D'vn paon, Pauoninus.

Œufs de paon, Pauonia, vel Pauonina oua.

Les ailes d'vn paon sont reluisantes comme pierres precieuses, Gemmantes sunt alæ pauonis.

Paonnesse, Pauo fœmina, Paua pauæ.

Pepie

La Pepie, Pituita.

Pepins

Pepins, Semina.

Le pepin & grain d'vn raisin, Nucleus acini.

Les pepins des raisins, ou le marc, Vinacea, aut Vinacia, Vinacei acini.

Vne pepiniere, Seminarium.

Pepon

Pepon, voyez Pompon.

Per

Per, Par, paris.

Le sans per en vertu, id est qui n'a son pareil, &c.

Le sans per en beauté, Omnium formosissima.

Vne sorte de ieu qu'on dit, Per ou nom, Par impar.

Per

Per à compagnon, Ex æquo, B. ex Suet.

Per

Per de France, voyez Pers.

Perç'oreille

Perç'oreille, Vermiculi genus.

Percefueille

Percefueille, pource que le tige passe au trauers de chaque fueille, Perfoliata.

Percepierre

Percepierre, voyez Persepierre.

Percer

Percer, act. acut. Signifie trouër quelque chose, Forare, Terebrare, Et bien qu'il ait en soy l'energie de trouër tout à trauers, Transforare, Perforare, Foramine traiicere, Si y adiouste on souuet ces mots, tout oultre, comme, L'huis est percé tout oultre, Ostium perterebratum est, Mon chappeau est percé de pluye, Vmbella traiecta, transmissa est imbre, Il a esté percé d'vn coup de lance, Lanceæ ictu trasfossus, transuerberatus fuit, On le veut deriuer de Perserere, quasi per medium inserere & traiicere, ou de xxxxx, vnde xxxxx, Hesiodo. i. traiectus, Percé, mais il n'y a rien qui plaise.

Percer à iour, est le mesmes que percer tout oultre, ou d'oultre en oultre, si que le iour se voye tout à trauers, Transforare, comme, Les rengs sont percez à iour, Aciei ordines tralucent, ita perforare vt visum per foramen transmittere valeas.

Percer de part en part, c'est comme quad on dit d'oultre en oultre, Transfodere, voyez Percer à iour.

Percer des muiz, Dolia terebrare.

Percer d'vne tariere, Terebrare, Perterebrare.

Percer les parois, Perfodere parietes.

Percer tout en tour, Circunforare.

Percer tout oultre, Perforare, Traiicere, Transfodere, Transfigere,

Transuerberare, Configere.

Qui entre & perce tout oultre, Penetrabilis.

On me perce le cœur, Foditur cor stimulo.

Estre percé d'oultre en oultre d'vn cousteau, Perfodi gladio.

Qu'on ne peut percer de ferrement, Impenetrabilis ferro.

On ne le peut percer d'vn fer, Respuit ferri ictum.

On perçoit nos gens de diuers dards, Nostri diuersis telis transfodiebantur.

Percé tout oultre, Transfixus, Perforatus.

Percé & fenestré, Fenestratus.

Percement, Foratio, Perforatio.

Percement de tariere, Terebratio.

Perche

Perche, f. penac. C'est vn long baston de moyenne grosseur qu'en couche par trauers pour y mettre dessus quelque chose, Pertica oneraria, Sur de tels estalle on les faulcons, desquels on dit qu'ils sont en la perche, quand les faulconniers les y ont mis. Mais les veneurs par ce mot perche entendent le marrein de la rameure du cerf, parce qu'en icelle perche sont estallez les antoillers sur antoillers & autres cors, & les espois du cerf. On dit auβi les perches du bouc sauuage pour les cornes du bouc sauuage. Perche en oultre est la mesure à laquelle sont mesurez & arpentez les bois, prez, pastis, terres, vignes, & autres choses semblables, laquelle est de vingt pieds de long mesure de Roy. Le pied estant de douze poulces, le poulce, de douze lignes. Selon ce on dit qu'il y a cent perches à l'arpent. Aucuns la rendent en Latin par Decempeda, mais induëment, veu que la perche est de vingt pieds comme dit est, vigintipeda, ou bis decempeda, Si dire se pouuoit, viendroit plus à propos, & en mesurage de fonds de terre est entendue quarrée, comme toise en bastimens, & aulne en tapisserie. Ainsi lon dit l'arpent estre de cet perches, Perticis vigintipedis quaquauersum costare.

Vne longue perche de bois, Contus.

Longue perche qu'on met au trauers des hayes, ou vn fust, Longurius.

Perche à arpenter & mesurer les terres, Decempeda.

Vne perche à oiseleur, Ames amitis.

Perches fichées en terre, ausquelles on lie les vignes, Iugum.

Les pigeons se viennent percher ou iucher sur vn arbre, Columbæ sidunt super arbore.

Les oiseaux de proye sont à la perche, ou sont perchez, Accipitres sedent in pertica.

474 PE PE

Vn poisson qu'on appelle Perche, Perca.

Le pays du perche.

Percheron, Qui est du perche.

Percher

Percher, c'est mettre sur la perche, qu'on dit auβi bracher, Perticæ imponere, Percher est dit des oiseaux quand ils fondent de leur vol sur les branches des arbres, ou buissons, Ex volatu residere, comme le faulcon s'est perché sur vn arbre, Arbori insédit, In arbore se demisit, Et par metaphore est vsurpé pour pendre par le col vn malfaicteur à vne branche d'arbre, ce qu'on dit auβi Brancher, comme, Il l'a perché à vn arbre, Laqueo collo iniecto arbori appendit.

Perclus

Perclus de ses membres. Semble qu'il vienne de Percellere, Perculsus, Membris captus.

Perdre

Perdre, Perdere, Disperdere, Amittere.

Perdre quelque chose que ce soit, Naufragium facere.

Perdre courage, Animos submittere, cerchez le mot Courage.

Le Roy perdit toute contenance, Adeò perturbauit ea vox regem, vt non color, non vultus ei constaret, B. ex Liu.

Perdre la veuë, Visu deficere.

Ie perdray beaucoup si ie ne vay là à la foire, Nisi eò ad mercatum veniam, damnum maximum est.

Tu n'en pers que l'attente, In diem abiit hoc malum.

Tu ne pers rien, Damni nihil facis.

Tu n'y perdras rien, Fœneratum pulchrè beneficium tibi dices, B. ex Terent.

Perdre temps, Nihil agere, Actum agere, Bud. ex Modestino.

Tu pers temps, Nec proficis hilum.

Perdre sa peine, Ludere operam, B. ex Terent.

Il faut aucunesfois perdre, Necesse est interdum de suo iure decedere, B. ex Cic.

Cestuy a perdu son credit, Huius iam labefactata est fides. B. ex Sueton.

Qui a tout perdu, Naufragus patrimonio, B. ex Cic.

Perdre sa cause, Offendere, B.

Perdre sa cause à plate cousture, & en auoir tout du long & du lé, Causa cadere casu graui, atque omni genere cumulato forensis offensionis, B.

Perdre sa cause & estre condamné és despens, dommages & interests, Omnis offensionis iudiciariæ calamitas, B.

Perdre sa cause par arrest, Offendere apud Curiam, B.

Perdre sa cause par vne formalité, Causa casu formulari cadere, Actione è formula cadere, B.

Perdre sa cause tout à trac, & estre condamné en l'amende & en tous les despens, dommages & interests, Turbine iudiciali vel curialicij, ac fulmine percuti, Offensio luculenta, Numeris omnibus dispendij forensis, iacturam causæ facere, B.

Perdre sa cause par son propos mesmes, par sa confession, ou par sa mesme production, Impudens litigator vlcus causæ attigit, Iugulata causa suo litigantis gladio, Bud.

Plustost perdre sa cause, que tout son bien, Iactum litis facere potius quàm census naufragium, B.

Si i'ay perdu en vn proces, i'ay gagné en l'autre, Ancipiti adhuc Marte forensi inter nos certatum est, victoriáque alternante causarum, B.

Perdre vn incident, Appendice litis cadere, B.

Mieux vaut perdre vn incident, que mettre le principal en danger, Hæc plaga potius accipienda, quàm tota causa prodendà, Præstat liticulæ iacturam facere, quàm vniuersa controuersia periclitari, Paruo dispendio redimenda causæ iactura, Causa summa in gradum reponenda, B.

Perdre l'instance, ou son proces, Causa cadere, Naufragium in foro facere, Bud.

Souuent perdre proces, Estre malheureux en proces, Sæpe in scopulos offensionum impingere, B.

Vn proces qui se va perdre, Lis inclinata ruénsque, B.

Laisser perdre le sien plustost que de plaider, Decedere de iure suo dulcedine tranquillitatis, B.

Perdre ou consumer son temps en proces, Ad pistrinum forense ætatem conterere, B.

¶ Se perdre, Intercidere.

Se perdre sur la mer, ou en mer, Nauem frangere, Teren. Andria. naufragium pati, Faire naufrage & bris de nauire.

De faire cela c'est tout temps perdu, Tempus nequicquam absumptum, Liu. lib. 23.

Il ne se perdra rien du principal, Nihil decedet de summa.

L'eau se pert, S'escoule, Aufugit aqua.

La coustume se pert & abolit, Elabitur mos de manibus.

¶ Quand vne personne, ou vn prince, ou vne communauté ont tout perdu sans resource, Accisæ res.

Quiconque a perdu quelque chose qu'il aimoit fort, Orbus.

Qui a perdu & gasté quelque chose, & mis à neant, Perditor.

Qui a perdu son credit, sa bonne renommée, & ses biens, Expers fama & fortunis.

Qui a perdu son pere, ou sa mere, Orbus.

Ie ne les ay iamais perdus de veuë, Nunqua ab oculis meis abfuerut.

Celuy qui a perdu sa cause, ou son proces, Pulsus loco & gradu, Bud.

Celuy qui a perdu la recreance, Damnatus vindiciarum, Bud.

Ceux qui ont perdu leur proces par quelque faute, ou inaduertence, s'en peuuent releuer par lettres royaux, Qui vel errore ducti, vel inconsulta scriptione, vel editione, vel enuntiatione temeraria, de gradu exciderunt processus iudicialis, codicillorum principalium adminiculo in gradum reponuntur, B.

Vn homme qui a perdu vn beau proces, Homo causa magna naufragus, B.

Perdu, Amissus.

Perdu tellement qu'on ne le sçauroit recouurer, Perditus.

Perdus & gastez, qui ont despendu leurs biens à meschancetez, Homines profligati.

Qui n'est point perdu, gasté ne destruit, Imperditus.

Estre perdu, Perire.

Estimer quelque chose estre perdue, & n'en auoir plus d'esperance, In perditis & desperatis habere.

La chose publique seroit-elle perdue pourtant ? Meo vnius funere clata respublica esset ? B. ex Liu.

Tout est perdu, Actum est.

Le suis perdu, c'est fait de moy, Sepultus sum, Occidi, Perij, Absumptus sum.

Ta louange eust esté perduë, Tua laus pariter cum rep. cecidisset vel concidisset.

Fay en sorte que ie ne soy du tout perdu, Fac vt me velis esse aliquem.

Proces perdu, Causa pessundata, B.

Proces ia quasi perdu, Causa ægra & propè conclamata, Bud.

Vn proces dont les pieces sont perdues, ou defaillent, Lis facultatibus lapsa, B.

¶ Vn homme perdu, Perditus, Homo profligatus.

Vn garçon tout perdu, Nequam.

Perdition, Amissio, Perditio, Disperditio.

Mener à perdition, Adducere ad nequitiam.

Si tout deuoit aller à perdition & confusion, Omnia permisceri mallent, B.

Perte, f. penac. Est par syncope de Perdita, antepenac. Italien, que l'Espagnol dit Perdida, C'est amission de quelque chose, comme, I'ay fait perte de cent escus, Aureos centum perdidi, Et est plus que esgarement, Amissio, Damnum, Iactura, Detrimentum, Perditio.

Perte de biens sur la mer, quand la tempeste est si grande qu'on est contrainct de ietter la marchandise dedans la mer de peur d'enfondrer, Iactura.

Perte de la main dextre, Clades dexteræ manus.

Perte d'vn costé & d'autre que reçoyuent aucuns en quelque affaire qu'ils ont ensemble, Intertrimentum.

La perte de la cognoissance de sçauoir besongner en fonte d'airain, Obliteratio æris.

Faire vne grande perte, Calamitatem subire.

De ceste perte il ne s'en doit prendre qu'a soymesme, Suæ negligentiæ expensum ferre debet, Bud. ex Scæuola.

Quand vn homme fait perte au labeur, & ne retire pas ce qu'il y a despensé, Decoquit domino res.

Où on fait de grandes pertes, Vbi damnis desudascitur.

Receuoir perte & dommage, Facere iacturam, Allidi in re aliqua, Detrimentum accipere, Ferre damnum.

Recompenser & la perte passée & le profit aduenir, Quæstum resarcire.

Tenir à grande perte, Ducere damno.

Ce qu'on peut sauuer d'vne grande perte, Ex naufragio tabula.

La perte que l'on fait en proces, Offensio, Versura forensis, Bud.

La perte d'vn beau proces, Naufragium causæ grandis, Bud.

Grandes pertes d'vne part & d'autre, Clades vltro citróque editæ, vel vtroqueuersus editæ, B.

Pertes de proces dont souuent on ne se doute point, appourissent beaucoup, maintes bonnes maisons, Turbines iudiciorum nec opinanti exorientes, longè latéque pauperiem in vberibus patrimoniis faciunt. Bud.

A perte de veuë, Quum loci finem oculis assequi non valemus, comme, Il y a vne plaine à perte de veuë, Planicies cuius extremam oram visu assequi nequeas, Le contraire est veue arrestée, Quando acies oculorum loco eminentiore, aut sylua, aut muro intercluditur, Car on dit Perdre de veuë aucun, Quando se oculis nostris aliquis procul subduxit.

Perdrix

Vne Perdrix, Perdix.

Vne perdrix griesche, ou vne beccasse, Rufficula, Siue Rusticula auis.

Chanter comme la perdrix, Cacabare.

Perdurable

Perdurable, Perennis, Perpetuus, Æternus.

Perdurablement, Perennè aduerbium : Perpetuum, Perpetuò, Æternum, Æternò.

Pere

Pere, Genitor, Pater.

Le pere ou la mere, Parens.

Pere & mere, & autres personnes en montant en ligne directe iusques au bisayeul de nostre bisayeul, Parentes.

Le pere de mon pere grand, Proauus.

Pere grand, Auus, Papus.

Le pere grand de ma femme, Maior socer.

Le pere de mon beau pere, Prosocer.

Le pere de ma femme, Socer, & Socerus.

Les deux beaux peres, qui ont leurs enfans mariez ensemble, Consoceri.

Pere adoptif, Adoptator.

Pere de famille, Paterfamiliàs.

Pere qui a perdu ses enfans, Orbus pater.

Celuy ou celle qui a encore son pere viuant, Patrimus.

Qui a tué son pere ou sa mere, Parenticida, Parricida.

Estre semblable à son pere, luy resembler, Patri respondere, Patrissare, Patrem referre.

Faire comme son pere fait, Patrissare.

Si son pere estoit retourné, ne luy par donneroit il pas ? Num si rediisset pater ei veniam daret ?

Lequel il tenoit pour pere, & l'aimoit autant que son pere, Qui sibi parentis esset loco.

¶ Le pere d'eloquence, Parens eloquentiæ.

Peré

Peré, Breuuage fait de poires, Pyrasium.

Pere

Pere, Pera, C'est vne ville située de l'autre costé du riuage de Constantinoble, & n'y a que le port entredeux, vaut autant à dire comme Delà, Trans, Vltra, Hierome VVolf en sa preface sur la Chronique de Zonare escrit ainsi : Chronicon Ioannis Zonaræ, anno Domini 1554. Constantinopoli in Pera siue Galatia, quam olim xxxxx. i. cornu appellatam putant. 150. ducatis Hungaricis emi.

Peregrin

Peregrin, c'est vn qui vient d'estrange contrée. Il vient du Latin, Peregrinus, lequel vient de Peregrè auβi Latin, qui signifie hors contrée, le François dit plus communément pelerin, pour l'aisée transmutation, qui est de Ren L, & prent ce mot pelerin pour celuy qui par vœu se meut de son pays pour aller à quelque Eglise d'estrange contrée, & pelerinage pour tel voyage & errement, comme les pelerins & le pelerinage de sainct laques, de Hierusalem, d'autant que les seuls errans par pays estoyent telles gens vouées : mais les faulconniers retiennent encor la naifueté de ce mot disans faulcon pelerin ou peregrin, pour le faulcon qui est errant & esuolé d'estrange & loingtaine contrée, comme d'oultre mer, lequel ils appellent auβi passager, parce qu'il tire pays de passage, ou bien parce qu'ils le prennent au passage d'oultre mer, Falcones peregrini, Falcones peregrè volantes.

Peregriner, Peregrinari.

Peregrination, Peregrinatio.

Peregrination par laquelle on n'acquiert nul bruit, Peregrinatio obscura & sordida.

Peremption

Peremption d'instance, Causæ eremodicium, B.

Faire adiourner le demandeur en peremption d'instance, Arcessere actorem litis intercisæ & obsoletæ, ob ídque persecutionis emortuæ, B.

Se faire releuer de peremption d'instance, Controuersiam carie eremodicij obductam refricare, Causam situ diuturni silentij sepultam exuscitare, Causam iamdiu intermortuam diplomate refocillare, Causam longissimo interuallo desertam repetere impetrato diplomate, Retractare causam quafi pro derelicto habitam, litísque situm & cariem excutere codicillari venia, Bud.

L'on ne doit point releuer de peremptions d'instances, si ce n'est pour bonnes & iustes causes, Lites longo eremodicio contritæ, & obliuione temporis longissimi sepultæ diplomate exuscitari non nisi solennibus ex causis debent, B.

Peremptoire, Peremptorius.

Adiournement peremptoire, Edictum peremptorium.

Peremptoire & decisif du proces, In summam decretorium, Bud.

Vne pertinente & peremptoire defense, Depulsio recta & plena, Defensio firma ac solida, B.

Vne exception peremptoire, Præscriptio quæ iugulum causæ petit, Budæus.

Les parties ont longuement plaidé sur les fins declinatoires & dilatoires, auant que venir aux peremptoires & à la contestation, Aqua controuersiæ diu ac multum hæsit in obicibus præscriptionum, translatiuísque disceptatiunculis, ægréque tandem superatis obicibus iudicium constitutum est, B.

Defendre promptement & peremptoirement, Ne vouloir point fuir, Conferre pedem, B.

Perennel

Perennel, Perennis.

Perenniser

Perenniser, voyez Paranniser.

Perfection

Perfection, Consummatio, Perfectio, Absolutio, Expletio.

Adiouster la perfection à l'œuure, Palæstram & liniamenta vltimæ expolitionis addere operi vel arti, B. ex Cic.

Perfums

Perfums, Suffimen, vel Suffimentum, Thymiama.

Perfumer, Suffire, Vaporare, Fumigare, Fumificare.

Perfumé, Suffitus.

Perfumement, Suffitus huius fuffitus, vel Suffitio, huius suffitionis.

Perfumeur, Suffitor.

Perigord

Perigord, ou Perigueux, Petragorici. Inde Petragoriensis episcopatus, Il est suffragant de Bordeaux.

Perigordins, Petragorici.

Peril

Peril, m. acut. Vient de Periculum Latin, & signifie le mesme, l'Italien dit Periculo plus approchant dudit Latin, & l'Espagnol Peligro par transposition de lettres, Periculum, Discrimen, Autrement danger.

Il n'y a rien qui soit tant suiet à peril, Nihil tam discrimini obiectum, obnoxium est.

Il n'y a rien qui soit si subiet à peril, Nihil in rebus mortalius.

Prendre au peril de l'amende, que ce n'est point procez par escrit, Sponsionem vltro facere in verba ad mulctam pertinentia, ni causa sit eius generis, quæ clausula transcribi ad scriptas lites non debeat, B.

Ie le pren à mes perils & fortunes, Saluum fore recipio, B. ex Vlpian. Rem periculi mei facio. Tryphonynus.

Qui deliure de peril, Sospitalis.

Ce sera à tez perils & fortunes, Id tuo periculo erit, Liu. lib. 23. Id est si quid grauius accidet, Id damno tibi soli erit.

Qui est eschappé du peril de la mer, apres que la nauire où il estoit a esté rompue par tempeste, Naufragus.

Auec peril, Perilleusement, Periculosè, Cum periculo.

Periller, Periclitari, Venire, vel adduci in discrimen.

Perilleux, Periculosus.

Vn an perilleux, Climactericus annus.

Perilleusement, Periculosè.

Perir

Perir & estre gasté, Perire, Disperire.

Perir par feu, Conflagrare.

Perir auec les autres, Deflagrare communi incendio.

Perir du tout, Deperire.

Estre peri, Venire ad internecionem, comme estre peri en eauë, en feu, en abysme, Aqua summergi igne interimi, voragine absorbi.

Vne cause non seulement interrupte, mais perie, Persecutio litis non intermissa tantùm, sed abrupta & penè antiquata, B.

Biens perissables, Bona tempore peritura, Vlp.

Perle

Perle, f. penac. Est ceste eauë coagulée & endurcie comme en pierre das l'huistre apres qu'elle s'est abbreuuée de la rosée du poinct du iour : ores claire & luisant qu'on dit de belle eauë ; & ores lousche, & de mauuais lustre, quand elle a humé le brouillard parmi. Ces huystres apres estre tirées du fonds de la mer en la maniere que. Antoine Tenrreyro Portugais le descrit au cinquanteneufiesme de son routier par terre despuis l'Inde iusques en Portugal, estans mises au rayon du Soleil sur vn linseul, vuydent leurs perles. Les plus belles viennent des isles du gouffre de Perse, mesmes de la plus grande d'icelles, appelée Barem, où la pesche de telles huystres est ordinaire és mois de luin, luillet, Aoust, Vnio, margarita, & margaritum.

Perle de compte, est appelée celle qui est exquise en grandeur & beauté, pour la cause de celles qu'on dit semence de perle, qui se vendent à l'once pesées ensemble, combien que les grosses se vendent auβi au poids du carat, Iehan le Maire és illustrations de Gaule ; Le dernier pris estoit pour le behourd des enfans d'honneur, dont le mieux faisant aueit vn riche chappeau de perles de compte. Le Portugais, comme fait iceluy Tenrreyro, appelle Perolas les perles, dont par syncope peut estre venu ce mot Perle, combien qu'il l'appelle auβi aliofre, ainsi que le Castillan aliofar, penac.

Vne sorte de perle en forme de poire, Elenchus.

Ceste perle est faite en poire, In orbem desinit hic vnio.

Vne perle qui a belle cauë, Vnio exaluminatus.

Qui vend perles, Margatitarius.

Orné de perles, Baccatus.

¶ La perle ou le paragon des aduocas, Roscius causidicorum, Patronorum & causidicorum Tullius, B.

Perlette, petite perle.

Permanable

Permanable, ou Permanant, vient de Permaneo, Vsez des formules de Perdurable.

Permettre

Permettre, Permittere, Copiam dare, Dare & facere facultatem, Gratiam facere & potestatem, Dimittere, Sinere.

Permettre à quelqu'vn ce qu'il veut, & le laisser faire, Aliquem indulgenter habere, Indulgere alicui.

Permettre à aucun ce qu'il desire, Indulgere desyderio alicuius.

Permettre de grace especiale, Indulgere aliquid.

Il donna congé & permit de piller, &c. Bona quædam diripienda concessit.

Permettre au senat de s'en aller, & ne le retenir plus, Dimittere senatum.

Qui permet beaucoup à aucun, & baille grand abandon, Perindulgens.

Qu'il permette que, &c. Quiescat rem adduci ad interregnum.

Qui permettent que ceux qui viuent mal, soyent appelez orateurs, Qui in malis moribus nomen oratoris indulgent.

Philippe ne vous permettra pas le chois de cela, Non liberum id vobis permittet Philippus.

Tu me permettras de, &c.

En permettant & donnant bandon, Indulgenter.

Permis, Situs, Permissus, Licitus, Concessus.

Ie luy ay permis de, &c. Si quid de his rebus dicere vellet, feci potestatem.

Il est permis, Fas est, Licet, Licitum est.

Qu'on ne pense point qu'il soit permis, Ne quis concessum puter.

Sera il permis, &c. Anne licebit fœderatis istuc, &c.

Qui n'est point permis, Inconcessus, Illicitus.

Chose permise, Concessa.

Permission & congé, Permissus, huius permissus, Permissio, Concessus, huius concessus.

Permission de dire ou de faire ce qu'on veut, sans en estre reprins ne puni, Licentia.

Permission & puissance de pouuoir vser des cheuaux destinez aux postes publiques, Euectio.

Permission generale à vn chacun de pouuoir prendre & emmener quelqu'vn prisonnier, & le mettre à rençon, Clarigatio.

Donner permission, Potestatem, vel ius facere, Copiam, vel facultatem dare, vel facere.

Cela est venu par la permission de Dieu, Accidit illud diuinitus.

Permuter

Permuter, Permutare, Commutare.

Permutation, Permutatio, Commutatio.

Pernicieux

Pernicieux, Dommageable, Pernicialis, Perniciosus, Pestifer.

Pernicieusement, Pestiferè, Perniciosè.

Perpendiculaire

Perpendiculaire,

Perpendiculairement,

Perpetrer

Perpetrer, ou commettre vn meurtre, Perpetrare cædem.

Perpetuel

Perpetuel, Perpetuus, Perennis, Sempiternus, Perpetualis, Proprius.

Perpetuer, Mandare æternitati, Perpetuare.

Perpetuer les inimitiez, & les faire hereditaires, Inimicitias posteris tradere.

Actions se perpetuent par contestation iusques à quarante ans, Causæ post litem contestatam annos quadraginta ferunt, B.

Perpetuité, Perpetuitas.

Perpetuellement, Perpetim, Perpetuum, Perpetuò.

Pierres dequoy on fait les Perpins és murailles, Frontati lapides.

Perplex

Perplex, Perplexus, Dont il vient, & signifie vn qui est bien empesché & enuelopé en son esprit, ne sachant comment se resouldre sur ce qu'il a en sa fantasie, & consequemment signifie estonné, estant l'estonnement l'effect de la perplexité.

Perplexité, Perplexitas.

Mettre en perplexité, Difficultate afficere.

Perquisition

Perquisition.

Perron

Perron, m. penac. Est comme vne base quarrée esleuée sur terre de cinq ou six pieds de haut, ou plus (terme vsité és Romans anciens) où les Cheualiers errants pendoyent ou affichoyent leurs emprinses pour s'essayer aux estranges & faées aduentures. Il estoit fait pour la plus part de marbre ou d'autre pierre, ou bien de fer ou d'autre metail. L'vsage en est escrit au 2. liure d'Amadis de Gaule en ces mots : Et à demi traict d'arc pres, tirant au iardin, planta vn perron de fer de la hauteur de cinq coudées, &c. Et peu apres : Lors fit apporter deux autres perrons, l'vn de marbre, qu'il mit à cinq pas pres de la chambre, & l'autre de cuyure à cinq autres pas plus auant, puis escriuit au perron de cuyure tels mots, selon la bonté du cheualier qui essaiera l'aduenture, il passera le perron, les vns plus oultre, les autres moins. Sur celuy de marbre : Nul ne s'aduanture passer ceste pierre, pour entrer en la chambre, s'il ne passe en cheualerie Apolidon. Et sur l'entrée de la chambre : Celuy qui entrera ceans, excedera en armes Apolidon, & sera apres luy seigneur de ce pays. Et estoit force, auant que d'approcher de ceste chambre, toucher aux deux perrons, & là eux esprouuer, &c. Et ordonna que à ceux qui esprouueroyent l'aduenture des perrons pour entrer en la chambre defenduë, s'ils ne passoient celuy de cuyure, qu'o les desarmast, chassast & hors de l'isle, & si d'aduature ils le franchissoient, que à la difference des autres, l'espée seule leur fust ostée, mais si quelque meilleur cheuailer pouuoit venir iusques à celuy de marbre, qu'il ne luy fust osté que l'escu, toutesfois s'il passoit oultre, sans entrer en la chambre, que les esperons seuls luy fussent deschaussez. Et au chap. 2. selon la bonté & cheualerie de ceux qui ont voulu entrer en la chambre defenduë, leurs escus sont honnorez. Et ceux que vous voyez pres de terre, furent aux cheualiers qui n'ont approché le perron de cuyure, mais les dix plus hauts y sont paruenus, & plus encores ont fait ceux à qui furent ces deux autres que vous voyez separez, & au dessus des autres, car ils ont passé le perron, sans toutesfois approcher celuy de marbre, comme a fait l'autre duquel l'escu est esleué encores plus haut que de ces deux tant estimez. Par lequel discours & autre qui sensuit audit chappitre, se peut voir que les cheualiers anciennement en vn festin royal ou court planiere, ou autre grande assemblée de haute court, vsoient de ceste assiete de perrons en vn pas de combat, qui estoit ouuert par les tenans, ausquels perrons il conuenoit aux assaillans combatre pour les franchir & auoir honneur en forceant le pas, & aux tenans de les rebouter par force d'armes & appertise au combat, & que c'estoit vne meslée courtoise des deux partis, à la semblance de celle qui est à oultrance & fer esmolu, entre les assaillans & defendans vne frontiere. On appelle perron auβi cet accoudoir de pierre de taille a vne ou deux montées de quatre ou cinq marches de degrez chacune, qui est esleué en la court d'vne maison vis à vis de la porte du corps d'hostel, par laquelle on y entre, Suggestus lapideus, Alij vocant, Pierron.

Perroquet

Perroquet, Psittacus.

¶ L'herbe nommée Perroquet pour la semblance de ses fueilles aux plumes d'vn Perroquet & Papegau. Aloë.

Perruque

Vne Perruque, ou cheuelure, Coma, Cæsaries, Crines, Capillus.

Faulse perruque, Galericulum, Ficti cinni, Capillamentum.

Perruque desliée, Capillus passus.

Perruques rongnées, Tonsæ comæ.

Qui a grande ou grosse perruque, Cæsariatus, Capillatus.

Perruquet, Acersecomes, Cincinnatulus, Calamistratus, Budæus.

Perruquier ou faiseur de faulses perruques,

Pers

Pers, Cærulus.

Couleur perse, Cæruleus color.

Pers

Pers de France, voyez Pairs.

Persecuter

Persecuter, Vexare, Affligere, à verbo Persequor.

Persecution, Vexatio, Afflictio.

Persecuteur, Vexator, Afflictor.

Persecuté, Vexatus, Afflictus.

Vne herbe nommée Persepierre, ou Percepierre, Quòd faxa penetrare videatur : nascitur enim in rupibus & saxis, Saxifraga, vel Saxifragum, Empetron, Epipetrum. Sunt qui Saluiam vitam hodie nominent, L'autre percepierre qu'on mange és salades, voyez Bacile.

Perser

Perser, cerchez Percer.

Perseuerer

Perseuerer, Permanere, Pergere, Perseuerare, Persistere.

Perseuerer à faire meschancetez, Hærere in iniquitatibus.

Perseuerer en son opinion, Iudicium suum retinere, Constare in sententia.

S'il perseuere & demeure tousiours en son propos, Si steterit idem.

Il continuë & perseuere d'aller à luy, Ad eum ire instat.

Perseueres-tu ? Pergín ?

Dieu te doint grace de perseuerer & profiter de mieux en mieux, Macte hac grauitatis gloria, B. ex Plin.

Perseuerant en son propos, Tenax propositi, Pertinax, Obstinatus.

Vertu perseuerante & constante vainc tout, Pertinax virtus vincit omnia.

Perseueramment, Perseueranter, Pertinaciter, Instanter, Statim.

Perseuerance, Pertinacia, Patientia, Perseuerantia, Permansio.

Vne herbe appelée Persicaria, Persicaria.

La grande persicaria, Molybdæna, Plumbago.

Persil

Persil, Apium, Petroselinum.

Persil ou ache, croissant és montagnes, Oreoselinum, Apium montanum.

Persil bastard, Pes gallinaceus, Caucalis.

Persil de Macedoine, Petroselinum Macedonicum.

Persil d'asne, nom d'herbe, Myrrhis, quòd rota myrrham oleat, Les herbiers la nomment Cicutaria, pour ce que de tige & de fueilles elle est fort semblable à la Cigue.

Persister

Persister, Persistere.

Persister tousiours en son opinion, & estre tousiours semblable à soymesme, Sibi consentire.

On se peut icy seruir de toutes les manieres de parler qui sont au mot de Perseuerer, à cause que c'est tout vn Perseuerer & Persister.

Personnage

Grand, ou excellent Personnage, Altus & excellens homo.

Grand personnage & fort renommé, Summus vir, Maximus vir.

Il faut que vous cognoissiez le personnage, Exponam vobis Timarchides quid hominis sit, B. ex Cic.

Nous auons ledit personnage, Hominem ipsum habemus.

Il n'est point à presumer d'vn tel personnage, Hæc signa, hæc argumenta non cadunt, aut certè parum quadrant in hunc reum, Budæus.

Les plus notables personnages de la Cour ont tous esté de ceste opinion, Eius sententiæ authores fuerunt grauissimus, quisque Conscriptorum atque existimatissimus, B.

¶ Vn personnage d'vne farce, Persona, Personatus.

Estre le principal personnage d'vne farce, Partes primas agere.

Iouër le personnage d'aucun en son roulet, Agere partes aliquas.

Faire iouër à quelqu'vn le personnage d'vn calomniateur, Imponere alicui personam calumniæ.

¶ Vaisselle faite à personnages & images esleuées, Scyphi sigillati, B.

Personne

La Personne d'vn chacun, Persona.

Que n'y allons nous voir en nos propres personnes, allans sur les lieux ? Quin inuisimus præsentes ?

Vne personne supposée, Persona adumbrata, B.

Comme personne publique & ayant pouuoir, Pro potestate aliquid agere. B. ex Sueton.

Adiournement fait à personne ou domicile, Vocatio in ius domum denuntiata, aut præsenti, aut audienti. B.

Comparoir en personne, Sistere se. B.

¶ a-il icy personne ? Nunquis hic est ?

Nulle personne, Nemo, Nemo homo, Nullus.

Il n'y a personne, Nemo homo est, Nemo quisquam.

Il n'y a personne deuant l'huis, Solitudo ante ostium.

Il n'y a personne que i'aimasse mieux voir que toy, Nemo est quem ego magis nunc cuperem videre, quàm te.

Iamais personne que P. Clodius, &c. Nemo nisi P. Clodius, &c.

Personne ne loüe cela, Nemini illud probatur.

Personnel, Personalis.

Que tu te trouues personnellement par tout où nous serons deuat le premier iour de Ianuier, Vt te ante Cal. Ianuarias vbicunque erimus, sistas.

Perspectiue

Perspectiue, Scenographa.

Perspicuité

Perspicuité, Perspicuitas.

Persuader

Persuader, Persuadere.

Parler en sorte qu'on persuade & impetre-on ce qu'on veut persuasiblement, Persuabiliter dicere.

Celle qui persuade, Persuastrix. Plaut.

Persuadé, Persuasus.

Persuadeur, Persuasor.

Persuasible, Persuasibilis.

Persuasiblement, Persuasibiliter.

Persuasiue oraison.

Persuasion, Persuasio.

Persuasoire, Persuasorius.

Perte

Perte, voyez Perdre.

Pertinent

Pertinent, Ce que tu dis n'est point pertinent, ne à propos, Quod dicis, nihil ad rem, Ad rem non pertinet.

Lieu plus pertinent, Plus conuenable & à propos, Commodior locus.

On ne sçauroit faire chose plus pertinete ne qui vint mieux à propos, Nihil potest fieri nec commodius nec aptius.

Disputer pertinemment & à propos, Commodè disserere.

Respondre proprement & pertinemment, Appositè respondere.

Pertroubler

Pertroubler, voyez Perturber.

Pertuis

Vn Pertuis, Foramen. Il vient de Pertusus, Pertundere, Percer Pertuiser, Troüer, Pertusus. Percé, Pertuisé, hinc etiam Pertuisane, Hasta velitaris, Tragula facilè enim pertundit,

Pertuisane

Vne Pertuisane, Hasta velitaris, aut Tragula.

Perturber

Perturber aucun, Perturbare, Solicitare, Commouere.

Perturbation, Perturbatio, Comotio animi.

Perturbation qui fait seicher vne personne, Tabifica perturbatio.

Perturbation d'esprit, Morbus animi.

Peruenche

Herbe qu'on nomme Peruenche, Vinca vincæ, aut Vinca peruinca, Clematis, huius clematidis, Clematis daphnoides, Clematis Ægyptia.

Peruers

Peruers, Peruersus.

Peruertir, Peruertere.

Peruersité, Peruersitas.

Peruersement, Peruersè.

Perv

Le Perv, Vn pais des Isles occidentales, ainsi nommé d'vne riuiere qui a de largeur enuiron vn lieuë.

Pesche

Vne Pesche, Malum Persicum.

Peschenoix, Nucipersica.

Vn peschier, Malus Persica.

Pescher

Pescher, Piscari, Pisces venari.

Quand on pesche parmi les pierres, Piscatus saxatilis.

Nacelle à pescher, Horia horiæ, Nauicula piscatoria.

Pescheur, Piscator.

Pescheur à la ligne, Hamiota hamiotæ.

Celle qui pesche, Piscatrix.

La pesche, Iactus retis.

Vne pesche à la ligne & hameçon, Hamatilis piscatus.

Pescherie, Piscatus, huius piscatus, vel Piscatio.

Peschement, Piscatus, vel piscatio.

Pesenas

Pesenas, m. acut. Est le nom d'vne ville celebre par traffic & foires, au pais de Languedoc, Piscenas. Plin. lib. 8. c. 48. In Lusitania similis, & circa Piscenas Prouinciæ Narbonensis. Et ainsi lit celle part Longolius, & non ia Piscinas.

Peser

Peser, Pesant, Pesé, Pesanteur, Peseur, Peson, Cerchez Poix.

Peslemesle

Peslemesle, aduerb. penacut. Composé de trois imparfaicts ou corrompus, dont les entiers sont par, la meslée : & signifie confusément, meslément, Promiscuè, permistè, aceruatim. Comme, Il entra en la ville peslemesle auec les ennemis, Cum hostibus mixtim atque agglomeratus, vt non internosceres, In vrbem penetrauit. Il dit peslemesle, ce qui luy vient à la bouche, Quicquid in buccam venit, Indiscriminatim ac tumultuariè dicit, effutit.

Pessaire

Vn Pessaire, Pessum immittitur in mulierum naturam ad menstrua prouocanda.

Peste

La Peste, Pestis, Pestilitas.

Peste qui est fort creuë, Pestis adulta.

Peste qui est venuë & a esté engendrée de la grande chaleur, Concepta æstu pestis.

Qui cause & engendre la peste, Pestilens.

Amener la peste, Pestilentiam afferre.

Engendrer la peste, Pestilentiam facere.

Peste mortelle, Pestis capitalis.

La peste est deuenuë & tournée en maladies, Pestilentia in morbos euasit.

Il y eut grande peste, Pestilentia laboratum est.

La peste s'en est allée & cessée, Abiit pestilentia.

¶ Vne peste, Vn homme qui gaste les autres ainsi que la peste les corps, Pestis ac pernicies.

Pestilence, Pestilentia.

Pestilent, Pestilens.

Pestiferé, qui a la peste, Correptus peste.

Pestifere mal, Pestiferum malum.

Pestilentieux, ou Pestilentiel, Pestilens.

Pestrir

Pestrir la paste auec les mains & l'amollir, Depsere, Farinam subigere.

Pestrisseur, Pistor.

Pestrissement, Subactus, huius subactus. Plin. lib. 18. cap. 7. 42. Nisi fortè dicendum est Pertrir, à Pertero, Inde pertritus. Est qui Petrir, putet scribendum à xxxxx, id est panem facio, Pinso.

Pet

Vn Pet, à Pedere, d verso in t Crepitus.

Faire vn pet, Pedere.

Peter, Crepitum reddere, Pedere.

¶ Ce bois-là pete dedans le feu, Crepitat in igne lignum illud.

Petarasse

Petarasse, ou mieux Patarasse, à xxxxx, id est ferio pugnum illido.

Petiller

Petiller, Palpitare, Trepidare.

Petiller de despit.

Feu petillant.

Petillement, Palpitatio, Trepidatio.

Petit

Petit, Paruus, Paruulus, Modicus, Exiguus, Minutus, Curtus, Pusillus. pethi apud Hebræos id valet quod Paruulus apud Latinos.

Petit nombre, Paucitas.

Fort petit, Tantillus, Perexiguus, Paruulus.

Oiseau vn peu plus petit que les colombes, Auis paulum infra columbas magnitudine.

Fort petite somme d'argent, Paruula pecunia.

Homme fort petit, Homuncio, Perpusillus homo.

Le plus petit, Minimus.

Tout le plus petit, Minusculus.

Apprendre dés qu'on est petit, A pusillo puero dicere.

Petit & menu, Vescum.

Si petit soit, Aliquantillum.

Quelque petite qu'elle soit, Tantilla.

Qui est encore petit, qui ne commence que de sortir de terre, Infans boletus.

¶ Petit à petit, Ductim, Otiosè, Minutatim, Paulatim, Sensim, Pauxillatim, Gradatim, Pedetentim, Particulatim.

A mis en petit nombre, Exiguæ amicorum copiæ.

¶ Faire le petit, S'encliner, Conquiniscere. Plaut.

Qui fait le petit deuant aucun, Supplex supplicis.

Il faisoit bien le petit, Obnoxium & trepidum agebat. B. ex Suet.

¶ Le petit de quelque beste que ce soit. Catulus.

Brebis qui est pleine de petis, Fœta ouis.

Faire ses petis, Sobolem facere, Educere fœtum, Fœtificare.

Les bestes font leurs petis contre terre, Fœtificant humi.

Le petit faon des elephans, Vitulus elephantorum.

Petiteur, Paruitas.

Petitesse, Exiguitas, Paruitas.

La petitesse & estrecisson d'vne page, Contractio paginæ.

La petitesse du reuenu est recompensée par espargne, Quod cessat ex reditu frugalitate suppletur.

Selon la petitesse de nostre eloquence, nous, &c. Quantulumcunque dicebamus, ad huius, &c.

Considerer sa petitesse, Descendere in sese.

La petitesse ou poureté des parens dont est issu, Ignobilitas, Obscuritas.

Petitement, Exiguè, Modicè, Tenuiter, Parcè.

Petition

Petition, ou demande, Petitio.

Petitoire, Petitorius.

Le petitoire, Iudicium titularium. B.

Action petitoire, Iudicium petitorium.

Peton

Peton, Cerchez Pied.

Petoucles

Petoucles, ou Petoncles, Poissons, Pectunculi, Voyez Hannons.

Petrarquizer

Petrarquizer, Ronsard, C'est faire l'amoureux transi, comme Petrarque poëte Italien.

Petri

Petri Petrisseur, Cerchez Pestri.

Peteler

Peteler & fouler aux pieds, Calcare, Conculcare, Pedibus obterere.

Peteliz

Peteliz, ou peteslement, Conculcatio.

Peu

Peu. Il vient de Paulum ou de Paucum. Les Hannoyers prononcent Pou, autres prononcent Pau, Parum, Paulum, Modicum.

Peu de gens sont entrez, Modici introierunt.

Vn peu plus, Paulo amplius.

Vn peu moins qu'il ne faut, Paulo minus.

Peu plus, peu moins, Plus minus.

Vn peu deuant, Paulo antè.

Vn peu apres, Pòst aliquanto, Paulo pòst, vel Pòst paulo.

Il est retourné vn peu apres, Paulò post rediit.

Comme vn peu apres nous monstrerons plus clerement, Vt pòst paululum clarius ostendemus.

A peu de despens il les a retirez à soy, Paulo sumptu, hic fecit suos.

Peu de iours apres, que, &c. In paucis diebus quàm Capreas attigit.

Dedans peu de iours, Paucis diebus, Intra paucos dies.

Ils ont quelque peu de honte à renier ce qu'on leur a baillé, In denegando modò quis pudor est paululum.

Peu de laict, Exiguitas lactis.

Peu de paroles, Pauciloquium.

Vn peu de temps, Paulisper.

Peu de temps apres, Interiecto deinde haud magno spatio, Ferè in diebus paucis.

Peu de temps apres que ces choses furent faites, Ferè in diebus paucis quibus hæc acta sunt.

Il dure bien peu de temps, Ad exiguum tempus durat.

Quand il y a peu de mots à vne chose, qui requeroit estre ditte bien au long, Angustè scriptum.

Pour peu de chose, Paruo.

Peu souuent, Rarè, Rarò.

Fort peu souuent, Perrarò, Rarissimè.

On l'a veu peu souuent, Non visus magnopere.

Bien peu, Paululum.

Fort peu, Perpauxillum, Perparum, Perpaulum.

Fort peu de gens, Perpauci homines.

Il couste fort peu, Villissimè constat.

Fendre fort peu, Permodicè findere,

Tant soit peu, Leuiter, Perpaululum, Paulummodo, Quicquid pauxillum.

Tant peu que ce soit, Quantuluncunque.

Tant soit peu plus, Paulo magis.

Recognoistre tant soit peu, Leuiter agnoscere.

Si peu que vous voudrez de quelque chose que ce soit, Momentum.

Tant peu que luy a pleu, Quantulum visum est.

Si en ceci on a tant soit peu failli, Si in hoc paulum modo offensum est.

Apparoistre vn peu, Leuiter eminere.

Quelque peu loüé, Leuiter aspersus laudibus.

Peu s'en faut, ou à peu pres, Fermè, Ferè, Propè.

C'est peu de chose, Parum est.

Ce n'est pas peu de chose, Aliquid est.

Peu priser, Paruipendere.

Estimer peu de chose, Parui æstimare.

Endurer pour peu de chose qui ne vaut pas beaucoup, Dolores pati leui de causa.

Penses-tu qu'il y ait peu à dire si, &c. Paulum interesse censes, &c.

Ce peu, Quantulum.

C'est trop peu, Hoc parum est.

Peu à peu, Sensim, Paulatim, Timidè & leuiter, Pedetentim.

Peucedane

Peucedane, Peucedanus. Les herbiers le nomment Fœniculus porcinus, ou Queuë de porceau : aucuns Pinastellum. Pource que quand aux fueilles il ressemble au Pin.

Peuœsne

Peuœsne, aliis Piuœsne, Picard. Rose de pienne, Pæonia. Aucuns la nomment Rose de nostre dame.

Peuplade

Vne Peuplade, voyez en Peuple.

Peuple

Vn Peuple & nation, Populus.

Le menu & commun peuple d'vne ville, Plebs, vel Plebes, Vulgus.

Tout le peuple contredit, Theatra tota reclamant.

Tout le peuple en parle & bruit, In ore est omni populo.

Quand on a le cœur enclin au peuple : faueur qu'on porte au peuple, ou quand aucun est aggreable au peuple. Popularitas.

Quand le magistrat assembloit vne partie du peuple pour traicter des affaires publiques, Consilium habere.

Quand aux ville populaires, vn magistrat prioit le peuple d'ordonner quelque chose nomméemet & directemet au preiudice de quelqu'vn de ceux de la ville, Priuilegium de aliquo ferre.

Quand le magistrat faisoit requeste au peuple pour donner iuges extraordinaires pour cognoistre & iuger du cas imposé à aucun, Ferre quæstionem.

Quand vne republique populaire & magistrat venoit au lieu publique portant au peuple vne loy, & la luy recitant, & le suppliant qu'il luy pleust luy donner authorité de loy, Ferre ad populum, Subaudi legem.

Quand vne partie du peuple par vne sedition se bande, & se depart d'auec les autres, auec deliberation de maintenir sa querelle par voye de fait, & par armes, Secessionem facere.

Quand en pensant acquerir la bonne grace du peuple, & faueur, il va tout autrement, Frigus.

Quand le peuple Romain estoit assemblé pour traicter des affaires publiques, & qu'il estoit distribué non point par quartiers ne paroisses, mais selon la cheuance d'vn chacun & selon l'aage, Centuriata comitia.

Charger le peuple d'imposts, Onerare populum.

Cercher d'estre loüé du peuple, Ventum popularem quærere in re aliqua.

Qui cerche la faueur du peuple, Auræ popularis homo.

S'addonner à la volonté du peuple, In vulgus tribuere.

Pour deux causes ie n'ay rien escrit ne au peuple, ne au Senat, Publicè propter duas causas nihil scripsi.

Il vaut mieux estre du nombre du menu peuple & estre riche, que d'estre noble & poure, Præstat diuitem esse ac popularem, quàm mendicum & nobilem.

Les lieux esquels le peuple s'asseoit au theatre, Loca popularia.

Bruits de peuple, Populares strepitus.

Le peuple approuuant, Populariter.

Il n'y a rien que le peuple aime tant, ou qui soit plus aggreable au peuple, que bonté, Nihil tam populare quàm bonitas.

Vne trompette qu'on sonnoit quand on vouloit assembler le peuple, Concionatoria tibia.

Le cri qui se fait par le peuple és assemblées, Clamor concionalis.

Faire harangue deuant le peuple, Publicè dicere.

Selon la commune maniere du peuple, Populariter.

Le peuple se soucie de cela, si tu le sçauois bien, Id populus curat scilicet.

Que dira le peuple de toy, si tu fais cela ? Qui erit rumor populi, si id feceris ?

De peuple en peuple, Par tous les peuples, Populatim.

Au commun peuple, A la republique, Publicè.

Pour le menu peuple, Plebeius.

Vn petit peuple, Popellus.

Se peupler, Sobolescere.

Peupler vne ville d'enfans, Augere ciuitatem procreatione liberorum.

Ville fort peuplée, Vrbs celebris & copiosa.

Peupler vn lieu, Locum aliquem frequentare.

¶ Peupler vne vigne, Propagare.

Il faut peupler la vigne, Frequentanda vitis, B. ex Colu.

Peuplement de vigne, Propagatio.

Vne Peuplade, c'est à dire gens enuoyez de nostre païs pour peupler quelque lieu, Colonia.

Peuplier

Vn arbre dit Peuplier, Populus.

Vn peuplier fort haut, Procerissima populus.

Vn lieu planté de peupliers, Populetum.

De peuplier, Populeus, Populnus, & Populneus.

Peur

Peur, ou Paour, Il vient de Pauor, Timor, Terror, Formido.

Vne peur les a saisis, Occupauit animos eorum terror.

Vne soudaine peur & effrayement qui vient sans cause, Panicum.

Il vint vne peur, Timor eos incessit.

Auoir peur, In metu esse, Expauescere, Metu teneri, Metum accipere, Metuere, Formidare.

Auiez-vous peur que, &c. An verebamini ne, &c.

De peur que mon pere ne le sçache, Ne ad patrem hoc permânet.

Auoir grand'peur, Extimere, Peruenire in magnum timorem.

Auoir grand'peur & frayeur, Pauere.

Auoir fort grand'peur & frayeur de quelque chose, ou trembler de peur, Perhorrescere.

I'ay grand'peur, Malè timeo, Magno timore sum.

I'auoy fort grand'peur qu'il ne pechast, Nimis pauebam ne peccaret.

De grand'peur que i'auoy, Præ formidine.

Accroistre la peur, Augere timoris opinionem.

Faire peur, Metum incutere, Metum afferre, vel inferre, Metu afficere, Obiicere metum animo alicuius, In metum adducere, In tumultum coniicere, Absterrere, Præbere metum, Metum alicui excitare, Dare in timorem, Metum vel pauorem alicui iniicere.

Faire telle peur à aucun qu'il s'en aille, Proterrere.

Quand on fait peur l'vn à l'autre, Mutuus terror.

Deliurer d'vne peur, Metum adimere.

Estre sans peur, A metu vacare.

Sans peur, Expers metu, Liber pauore.

Sans auoir peur, Impauidè, Intrepidè.

Poureux, Imbellis, Pauidus, Formidolosus, Meticulosus.

Poureusement, Pauidè, Formidolosè, Timidè.

Peut

Peut, Cerchez en Pouuoir.

P H

Phagedaine

Phagedaine, ou vlcere chancreux, Phagedæna.

Phantasie

Phantasie, Imaginatio, voyez Fantasie.

Vne herbe nommée, Phaseoles, ou Phasioles, Phaseolus, Phaselus, Smilax hortensis, Dolichus.

Herbe nommée du Phelandrion, Phelandrios. Philippopoli

Philippopoli, ville de Grece, Philippopolis, anciennement appelée Olympias.

Philippus

Vn Philippus, Philippeus. B.

Philosophe

Philosophe, Philosophus.

Menus philosophes, Plebei philosophi.

Qui fait du philosophe, Philosophaster.

Appartenant à philosophe, Philosophicus.

La partie de philosophie, qui enseigne la maniere de bien & sagement se gouuerner & maintenir, Ethice ethices.

La philosophie venant de mon pere, Patria philosophia.

La philosophie est delaissée en Grece, Orba philosophia in Græcia.

Estudier en philosophie, Philosophiæ vacare.

Lettres parlans de quelque lieu de philosophie, Scolasticæ & vmbraticæ literæ.

Qui fait profession de philosophie, ou par vaine gloire, ou pour y gaigner, Sophistes sophistæ.

Phiole

Phiole, Il me semble qu'il vient de xxxxx. Ampulla, Phiala, Lepista.

Vne piece de phiole, ou bouteille, Frustum ampullaceum.

Faiseur de phioles, ou bouteilles, Ampullarius.

Phlebotomie

Phlebotomie, Sanguinis missio.

Phlebotomer, Sanguinem mittere. xxxxx, venam secare. xxxxx, venæ sectio. scalpellum quo vena secatur, La lancette.

Phlegme

Phlegme, Pituita, Phlegma.

Vn phlepmon ou inflammation, Phlegmone, phlegmones.

Vn petit phlegmon à la forme d'vn grain d'orge, prouenant és paupieres entre le poil, Crithe.

Phlegmatique, Pituitosus, Phlegmaticus.

Phrigie

Phrigie. Voyez Anatolie.

Physicien

Physicien, Physiologus, Physicus.

Piaffe

Piaffe, f. penac. (Dont vient tant le verbe Piaffer, que le nom Piaffeur) signifie brauerie, qui est quand vn esuenté, par superbe & hautaine contenance de visage, les bras courbez en anse, & de fiere desmarche, se porte superbement, contemnant & nazardant les autres. Et parce que telle engeance de gens est prompte à fouler de menaces les autres, & les gourmander, il semble qu'il peut estre extraict de ce verbe Grec xxxxx, qui signifie opprimer, angarier, outrager, battre.

Piaffer, actif. acut. Signifie se porter enuers les autres auec brauerie, menaces & oppression, voyez Piaffe. Superbire, Insolescere in arrogantis & fastuosi morem.

Piaffeur, m. acut. C'est vn brauache, orgueilleux de parole, gestes de corps & toute sa contenance, voyez Piaffe. Fastuosus, Insolens, arrogans.

Pic

Pic, nom d'oiscau, Picus, Aliquibus dicitur Piuerd, quasi Picus viridis, aliis Pimard, quasi Picus Martius : est enim auis deo Marti dicata. Semble que de ce pic soit appelé pic d'vn masson, pource qu'il a le bec long, poinctu & fort : & en ce ressemble à cet oiseau, lequel a le bec si poinctu & si fort qu'il en perce les arbres. A cette cause en Picardie on l'appelle Becquebo. Plinius eade de causa Picos vocat arborarios, & arborum cauatores. Semble auβi que de mesme mot vient Picque, Picquer, Picquoter. Perionius dit qu'il vient de xxxxx.

Picotin

Picotin, m. acut. Corbula, Cistella, B. in Asse. C'est vne espece de mesure vsitée en l'auoine, tant seulement (car on ne dit pas picotin de bled, de pois, febues, vece, nauette) & est la derniere mesure en fait d'auoine, que aucuns estiment de la mesure du quart en cas de bled, voyez Quart. à telle mesure est compassée la prouende qu'on donne aux cheuaux. Le Celemin d'Espagne luy equipolle, voyez Muyd. En aucuns lieux on l'appelle rondin, mais le rondin ne ressourt au picotin, voyez Rondin.

Picque

Picque, voyez Pique.

Pie

Vne Pie, Pica. On appelle auβi vn cheual pie, quand il est en partie blanc, en partie d'autre couleur, pource qu'en ce il ressemble à l'oiseau nommé Pie.

Pie de mer, ou Becasse de mer, Hæmentopus, hæmantopodis, pource que cet oiseau a le bec, les iambes & les pieds rouges comme sang, & n'a que trois doigts à chasque pied.

Croque la Pie, Bon Pion, Piailler, Piailleur, Tous ces mots viennent de xxxxx, id est, Bibere.

Pié

Pié, m. monosyll. (Qu'aucuns escriuent par d, Pied, pour le faire differer de Pie f. dissyll. penac. Mais auec peu de raison, veu que les accens differens, & les ee masculin & feminin font entre les deux assez notoire difference) signifie ores le pié de toute personne, & beste, comme le Pié de Hercules, duquel le stade Olympique de Pises fut mesuré. Le Pié d'vn cheual, d'vn oiseau : & ores la mesure qui est de douze poulces, le poulce estant de douze lignes, à laquelle sont mesurées les perches au nombre de vingt piez les toises au nombre de six piez, & les aulnes au nombre de trois piez sept poulces, huit lignes, qui est le pié que le François appelle pié de roy, auquel le pié geometrique, qui est de quatre dours ou palmes, le dour de quatre doigts, le doigt de quatre grains d'orge rapporte presques à poinct iuste, Pes. auβi ladicte mesure a esté au premier estelonnée au pié de l'homme.

Vn petit pied, Petiolus, Pediculus,

Pied frais & reposé, Pes recens.

Pieds legiers, Calidi vel Celeres pedes.

Legier des pieds, Leuipes.

Qui a deux pieds, Bipes.

Qui a trois pieds, Tripes.

Beste à quatre pieds, Quadrupes.

Qui a beaucoup de pieds, Multipes, vel Multipeda, multipedæ.

Qui a les pieds mols, Mollipes.

Qui a les pieds plats comme vne oye, Palmipes, vel Planipes.

Qui a longs pieds, Longipes.

Qui a les pieds tournez en dedans, Valgus.

Qui a mal au pieds, Æger pedibus.

Qui a les pieds liez, Compeditus.

Quand vn cheual a le pied estonné, Vngula equi perculsa. Budæus ex Columel.

Le pied vsé, Subtrita equi vngula. B. ex Caton.

Qui marche à quatre pieds, Quadrupedanus.

Beste qui a le pied plein sans fourcher, Solidipes.

Qui sont armez de pied en cap, Milites cataphracti.

Ayant vn pied en quarré, Pedale in quadratum.

Au lieu des pieds, Vice pedum.

Deuant vos pieds, Ante pedes vestros.

Mettre sous les pieds, Pessundare.

¶ Espace d'vn pied, Pedale spatium.

Demi pied, Semipes semipedis.

De demi pied, Semipedalis.

Pied & demi, Sesquipes.

Poultre qui a deux pieds de long, Bipedalis trabs.

Qui a deux pieds de fond dedans terre, Bipedanus.

De trois pieds de long, Tripedalis, Tripedaneus.

Fosses qui ont quatre pieds en tous sens, Scrobes quaternarij.

Il ne vous demourra pas vn pied de terre ou vn rayon, Vobis gleba nulla relinquetur de paternis atque auitis possessionibus Bud. ex Cic.

¶ Le petit pied, Modulus. Vne mesure que les charpentiers & massons portent.

Au pied, Ad modulum omnia in ædificio partiri. Bud.

¶ Le pied de la montagne, Radix montis. Lucian dit xxxxx. Antepedamenta Ætnæ montis. Auant pieds.

¶ A pied coy, Pede presso.

Aller à pied, Iter pedibus ingredi, Ire pedibus.

Il va à pied, Incedit pedes.

Il l'a suiui à pied, Pedibus est consecutus.

Qui alloient à pied au senat, Pedarij senatores.

Lycus va beaucoup mieux du pied, Pedibus longè melior Licus.

¶ Perdre le pied, De gradu deiici, dicitur de iis qui certant & digladiantur. B.

Ie pers pied, Destituit me vadum, Sentio me vado destitui. Bud. ex Liu.

Affermir son pied, Pedem figere.

¶ Il en arrachera pied ou aile, Aliquid inde, vel ex eo abradet. Budæus.

S'arrester sur ses pieds, In vestigio hærere.

Cercher cinq pieds en vn mouton, où il n'y en a que quatre, Nodum in scirpo quærere.

Descendre à pied de dessus son cheual, Ad pedes desilire.

Mettre pied à terre. Ad pedes desilire, Ex equis desilire.

Faire bruit du pied contre aucun, Obstrepere.

Ficher le pied, Imprimere vestigium.

Gaigner au pied, Dare se in pedes.

Lier les pieds, Compedire.

Mettre le pied en quelque lieu, Inferre pedem.

Il y a deux ans qu'il ne mit le pied hors de la porte, Biennio continuo pedem porta non extulit.

Mettre sous les pieds, Pedibus subiicere.

Fouler aux pieds, voyez Fouler.

Mettre pied contre pied, Assaillir son ennemi, aller droict à luy, Gradum cum hoste conferre.

Naistre les pieds deuant, Nasci in pedes, Procedere in pedes, Gigni pedibus.

Naistre ayant des pieds de cheual, Nasci equinis pedibus.

Se ietter aux pieds d'aucun pour le supplier, Ad pedes alicuius accidere. Cic. lib. 1. ad Attic. epist. 13.

Retourner à pied, Pedibus redire.

Mes pieds me rapportent en la maison, Me referunt pedes domum.

Prendre au pied leué, In ipso articulo opprimere. B. ex Terent.

Prins à pied leué, Ex improuiso, Ex insperato.

Pour le prendre au pied leué, Vt eum suis conditionibus in ipso articulo temporis astringeret. Bud. ex Cic.

Surpreneurs qui espient & prennent les gens aux pied leué, Captatores atque aucupes momentorum atque articuloru, Imperitorum atque simplicium supplantatores. B.

¶ Vne herbe qu'on appelle Pied de Milan, Miluinus pes.

¶ Vn herbe qu'on appelle Pied de poulain, ou pas d'asne, voyez Pas.

Pied de Corneille, Pes Cornicis, Coronopus.

Pied de lieure, Lagopus, Pes leporinus Pource que sa teste houssuë ressemble au pied d'vn lieure, Les herboristes la nomment Trifolium humile, & Trinitas.

Pied de Veau, ou Vit de prestre, Arum ou Aris. Les Apothicaires de nons corrompu l'appellent Iarrus.

Pied d'Alexandre, voyez Pyrethre.

Pied-cornier, m. acut. Est composé de Pied & Cornier, & se prend pour vn arbre, faisant borne & separation entre deux heritages ou tenemes, mesmes en fait de bornes entre pieces de bois tallis, ou de haute fustaye, comme si on disoit, Arbre planté à la corne où deux pieces s'affrontent. Aucuns l'appellent Piedbornier, comme si on disoit, Pied d'arbre seruant de borne, Arbor terminalis.

Vn pieton, Pediculus, Paruus pes.

Vn pieton, Pedes, Viator.

Estre pieton, Pedibus stipendia facere, Merere pedibus.

Pieçà

Pieçà, acut. dissyll. Est vn aduerbe composé de ce nom Piece, par subaudition de ce mot Temps, & de ce verbe A. comme qui diroit Piece de temps a. & qui l'escriroit au naif comme il doit estre, ce seroient deux mots ayans construction ensemble, ainsi, Piece a. c. long temps a. & par apostrophe sous vn mesme accent, ainsi, Pieç' a. mais l'vsage, qui l'a obtenu tout autrement, l'a rendu aduerbe, & signifie, long temps y a Iamdiu, Dudum.

Despieça, est composé de dés & pieça, & signifie proprement à multo tempore. Des long temps. Pieça se peut auβi interpreter per olim Comme cela se faisoit pieça, olim id in vsu fuit.

Piece

Piece, signifie vne partie separée de quelque chose entiere, comme vne piece de pain, vne piece de fromage, Segmen. Il signifie auβi non vne partie, ains toute la piece entiere, comme quand nous disons vne piece de toile, de drap, de velours, de taffetas, & semblables, tire tant d'aulnes, & quand nous disons de quelque manufacture, voila vne belle piece. Et vne piece d'or ou d'argent, & vne belle piece de terre de tel contenu. Si n'est qu'on vueille dire que cela est ainsi dit, eu esgard à toute la piece d'enuiron.

Vne petite piece & morceau de quelque chose que ce soit, Frustum, Frustulum.

Vne piece de quelque chose rompue, Fragmen.

Piece de pain, ou de quelque autre viande, Crustum, Mica.

Vne piece de bois applanie, Trabs plana.

Pieces de bois liées l'vne à l'autre sur la riuiere, Schedia, Ratis.

Pieces de bois qui se mettent par dessus les cheurons, Templa,

¶ Vne piece entiere de certaine valeur, qui n'est point brisée comme vn escu en deux demi escus, Solidus.

Piece d'argent valant dix asses, Denarius nummus.

Vne piece d'or dequoy on vsoit anciennement, Philippeus, vel Philippus.

Piece d'argent pesant ou valant deux liures, Dipondiarius nummus.

¶ Petites menuës pieces de pierres, qui sont quarrées pour pauer, Tessellæ, Tesserulæ.

Paué fait de petites pierres quarrées, Pauimentum tessellatum.

Vne piece de terre contenant cent vingt pieds de large, & autant de long, Mina.

La piece qu'on met deuant l'estomach, le deuant de la chemise, Subuculæ thorax.

Naistre tout d'vne piece, c'est naistre tout le corps d'vne seule couleur, ce qu'on dit des chiens quand ils naissent, ou tous blancs, ou tous fauues, & le semblable se peut dire des autres bestes, le contraire c'est, marqueté, quand il y a des taches d'autre couleur meslées. Ainsi en vse Fouillous au 2. ch. de sa venerie.

Toutes choses faictes de plusieurs pieces, Cento centonis.

Mettre en pieces & morceaux, Discerpere, Concerpere, Dissipare, Comminuere.

Aisé à mettre en pieces, Dissipabilis.

En pieces & morceaux, ou par pieces, Articulatim, Assulatim, Concisè, Frustratim, Frustulatim, Particulatim, Membratim.

Par petites pieces & morceaux, Minutim.

Plein de pieces & morceaux, Frustulentus.

Gens de toutes pieces, Ost ramassé de toutes sortes de gens, Exercitus collectitius. B. ex Cic.

¶ Grand amas de pieces en procez, Copiosum litis instrumentum in speciem congestum. B.

Auoir tousiours ses pieces prestes, Copias suas in procinctu semper habere. B.

Pieces ausquelles en iugeant le procez on n'a point eu de regard, Instrumenta præterita. B.

Pieces decisiues d'vn procez, Copiæ causæ decretoriæ. B.

Declarer ne se vouloir point aider de quelques pieces qui autrement pourroient seruir, Iactum aliquarum literarum sponte facere. B.

Se Departir de quelque piece produicte, Iacturam vltrò alicuius prolatæ authoritatis facere. B.

Destournement de pieces de procez, Suppressiones copiarum sacculariarum. Bud.

Faire collation de ces pieces, Copias sacculares & instrumentarias recensere, instrumentum suum iamdiu prolatum ex indice suo recognoscere, Copias suas iudiciales recensere. B.

L'vne des moindres pieces du procez, Particula copiarum non insignis.

Vne piece ou deux perduës, Intestinum vnum aut alterum desyderatum. B.

Les principales pieces d'vn procez, Causæ ossa & nerui, Copiæ præcipuæ, Viscus causæ vitale, Authoritas cardinalis, Copiæ litis antesignanæ. B.

Les pieces d'vn procez, Les principaux appointemens d'vn procez, Sacculi instrumentales, Intestina atque interanea sacculorum, Causæ armentata. B.

Choisir & desrobber les principales pieces d'vn procez, E sacculis controuersiæ exenteratis vitalia causæ auferre. B.

Vn procez dont les principales pieces sont perduës ou desrobbées, Causa exarmata. B.

Garder quelques bonnes pieces à produire s'il en est mestier, Locis opportunis causæ subsidia disponere. B.

Maintenir fausse vne piece produicte, Descendere ad authoritatem prolatam falsi insimulandam. B.

Pieces produictes, desquelles par apres on a declaré ne se vouloir aider, Authoritates & copiæ litium exauthoratæ. B.

Defaillent les principales pieces de la production, Causæ continentia & firmamenta, & eorum documenta in quibus cardo causæ versatur, ex indice litis instructæ desiderantur. B.

Pieces reseruées pour produire à vn besoing, Copiæ succenturiatæ. B.

Recouurer ses sacs & pieces du Greffe, Copias suas recolligere, Copias suas ex officio scribarum recipere, Vasa forensia colligere. Budæus.

Peremptoiremet contredire les principales pieces, ou reprocher les

Pieces peu seruans à la matiere, Farcturæ & complementa instrumenti. Bud.

Vn procez perdu par quelque pieces soubstraites ou desrobbées, Lis instrumenti alterius, vel partis copiarum suppressione iudicata. Budæus.

Pieces suspectes & foibles, Copiæ causariæ & fidei iam affectæ. B.

¶ La haute piece, Humerale. B. ex Paulo, c'est vne piece de harnois d'vn homme d'armes.

¶ Il y a longue piece, Dudum, Pridem, id est, long temps.

Piecette, Frustulum.

Pié

Pié, m. monosyll. (Qu'aucuns escriuent par d, Pied, pour le faire differer de Pie f. dissyll. penac. Mais auec peu de raison, veu que les accens differens, & les ee masculin & feminin font entre les deux assez notoire difference) signifie ores le pié de toute personne, & beste, comme le Pié de Hercules, duquel le stade Olympique de Pises fut mesuré. Le Pié d'vn cheual, d'vn oiseau : & ores la mesure qui est de douze poulces, le poulce estant de douze lignes, à laquelle sont mesurées les perches au nombre de vingt piez les toises au nombre de six piez, & les aulnes au nombre de trois piez sept poulces, huit lignes, qui est le pié que le François appelle pié de roy, auquel le pié geometrique, qui est de quatre dours ou palmes, le dour de quatre doigts, le doigt de quatre grains d'orge rapporte presques à poinct iuste, Pes. auβi ladicte mesure a esté au premier estelonnée au pié de l'homme.

Vn petit pied, Petiolus, Pediculus,

Pied frais & reposé, Pes recens.

Pieds legiers, Calidi vel Celeres pedes.

Legier des pieds, Leuipes.

Qui a deux pieds, Bipes.

Qui a trois pieds, Tripes.

Beste à quatre pieds, Quadrupes.

Qui a beaucoup de pieds, Multipes, vel Multipeda, multipedæ.

Qui a les pieds mols, Mollipes.

Qui a les pieds plats comme vne oye, Palmipes, vel Planipes.

Qui a longs pieds, Longipes.

Qui a les pieds tournez en dedans, Valgus.

Qui a mal au pieds, Æger pedibus.

Qui a les pieds liez, Compeditus.

Quand vn cheual a le pied estonné, Vngula equi perculsa. Budæus ex Columel.

Le pied vsé, Subtrita equi vngula. B. ex Caton.

Qui marche à quatre pieds, Quadrupedanus.

Beste qui a le pied plein sans fourcher, Solidipes.

Qui sont armez de pied en cap, Milites cataphracti.

Ayant vn pied en quarré, Pedale in quadratum.

Au lieu des pieds, Vice pedum.

Deuant vos pieds, Ante pedes vestros.

Mettre sous les pieds, Pessundare.

¶ Espace d'vn pied, Pedale spatium.

Demi pied, Semipes semipedis.

De demi pied, Semipedalis.

Pied & demi, Sesquipes.

Poultre qui a deux pieds de long, Bipedalis trabs.

Qui a deux pieds de fond dedans terre, Bipedanus.

De trois pieds de long, Tripedalis, Tripedaneus.

Fosses qui ont quatre pieds en tous sens, Scrobes quaternarij.

Il ne vous demourra pas vn pied de terre ou vn rayon, Vobis gleba nulla relinquetur de paternis atque auitis possessionibus Bud. ex Cic.

¶ Le petit pied, Modulus. Vne mesure que les charpentiers & massons portent.

Au pied, Ad modulum omnia in ædificio partiri. Bud.

¶ Le pied de la montagne, Radix montis. Lucian dit xxxxx. Antepedamenta Ætnæ montis. Auant pieds.

¶ A pied coy, Pede presso.

Aller à pied, Iter pedibus ingredi, Ire pedibus.

Il va à pied, Incedit pedes.

Il l'a suiui à pied, Pedibus est consecutus.

Qui alloient à pied au senat, Pedarij senatores.

Lycus va beaucoup mieux du pied, Pedibus longè melior Licus.

¶ Perdre le pied, De gradu deiici, dicitur de iis qui certant & digladiantur. B.

Ie pers pied, Destituit me vadum, Sentio me vado destitui. Bud. ex Liu.

Affermir son pied, Pedem figere.

¶ Il en arrachera pied ou aile, Aliquid inde, vel ex eo abradet. Budæus.

S'arrester sur ses pieds, In vestigio hærere.

Cercher cinq pieds en vn mouton, où il n'y en a que quatre, Nodum in scirpo quærere.

Descendre à pied de dessus son cheual, Ad pedes desilire.

Mettre pied à terre. Ad pedes desilire, Ex equis desilire.

Faire bruit du pied contre aucun, Obstrepere.

Ficher le pied, Imprimere vestigium.

Gaigner au pied, Dare se in pedes.

Lier les pieds, Compedire.

Mettre le pied en quelque lieu, Inferre pedem.

Il y a deux ans qu'il ne mit le pied hors de la porte, Biennio continuo pedem porta non extulit.

Mettre sous les pieds, Pedibus subiicere.

Fouler aux pieds, voyez Fouler.

Mettre pied contre pied, Assaillir son ennemi, aller droict à luy, Gradum cum hoste conferre.

Naistre les pieds deuant, Nasci in pedes, Procedere in pedes, Gigni pedibus.

Naistre ayant des pieds de cheual, Nasci equinis pedibus.

Se ietter aux pieds d'aucun pour le supplier, Ad pedes alicuius accidere. Cic. lib. 1. ad Attic. epist. 13.

Retourner à pied, Pedibus redire.

Mes pieds me rapportent en la maison, Me referunt pedes domum.

Prendre au pied leué, In ipso articulo opprimere. B. ex Terent.

Prins à pied leué, Ex improuiso, Ex insperato.

Pour le prendre au pied leué, Vt eum suis conditionibus in ipso articulo temporis astringeret. Bud. ex Cic.

Surpreneurs qui espient & prennent les gens aux pied leué, Captatores atque aucupes momentorum atque articuloru, Imperitorum atque simplicium supplantatores. B.

¶ Vne herbe qu'on appelle Pied de Milan, Miluinus pes.

¶ Vn herbe qu'on appelle Pied de poulain, ou pas d'asne, voyez Pas.

Pied de Corneille, Pes Cornicis, Coronopus.

Pied de lieure, Lagopus, Pes leporinus Pource que sa teste houssuë ressemble au pied d'vn lieure, Les herboristes la nomment Trifolium humile, & Trinitas.

Pied de Veau, ou Vit de prestre, Arum ou Aris. Les Apothicaires de nons corrompu l'appellent Iarrus.

Pied d'Alexandre, voyez Pyrethre.

Pied-cornier, m. acut. Est composé de Pied & Cornier, & se prend pour vn arbre, faisant borne & separation entre deux heritages ou tenemes, mesmes en fait de bornes entre pieces de bois tallis, ou de haute fustaye, comme si on disoit, Arbre planté à la corne où deux pieces s'affrontent. Aucuns l'appellent Piedbornier, comme si on disoit, Pied d'arbre seruant de borne, Arbor terminalis.

Vn pieton, Pediculus, Paruus pes.

Vn pieton, Pedes, Viator.

Estre pieton, Pedibus stipendia facere, Merere pedibus.

Piedestal

Piedestal, ou Fondement de colonne, que aucuns appellent Patin ou Patte, sur quoy est assise la base, Stylobates, vel stylobata, Stereobates, vel stereobata.

Pieduiste

Pieduiste, id est, bon coureur, Celeripes, celeripedis, Æripes, Epitheton Achillis.

Piege

Vn Piege, Pedica pedicæ.

Piemont

Piemont, ou Piedmont, à pede montium, quia est ad radices Alpium Piemontois, Subalpini.

Pienne

Pienne, voyez Peuoisne.

Pierre

Vne Pierre, Lapis, Petra, Saxum.

Pierres aspres ou espouuentables, Saxa immania.

Pierre à aguiser Cos cotis.

Pierres à aguiser, qu'on moüille d'huile d'oliue, Oleares cotes.

Pierre de laquelle il sort de l'eauë, Manalis lapis.

Pierre ponce, Pumex pumicis, Bibulus lapis.

Vne petite pierre d'or qui reluist parmi l'arene, Aurea nitella, Mica.

Vne grosse pierre ronde & persée au milieu, laquelle anciennement on iettoit en l'air pour s'exercer, Discus. Et celuy qui iettoit telle pierre s'appeloit Discobolus.

Vn longue pierre & ronde laquelle on rouloit sur la terre qu'on vouloit applanir, Cylindrus.

Vn genre de pierre reluysant, transparant, dont les anciens se seruoient au lieu de verriere, Lapis specularis.

Pierre precieuse, Gemma, Lapillus.

Petites pierres precieuses longues & arrondies tout au tour, Cilyndri.

Vne sorte de pierre d'excellence, de quoy on faisoit pots à boire, Murrha murrhæ.

Vne sorte de pierre precieuse, qui est de couleur rouge, Sarda sardæ.

Pierre precieuse de la couleur d'argent, Aspilates aspilatæ.

Vne sorte de pierre precieuse rouge & blancheastre de la façon de l'ongle de l'homme Sardonyx sardonycis, vel Sardonychus sardonychi.

Vne sorte de pierre precieuse qu'on coupe és quarrieres à la chandelle, Lychnites lychnitis.

Qui est de pierres precieuses, Gemmeus.

Garni de pierres precieuses, Gemmatus.

Fleuues où croissent les pierres precieuses, Gemmiferi amnes.

Vne sorte de pierre qu'on appelle Tuf, Tophus tophi.

Pierre de tonnoire, Broncia bronciæ.

Pierre de cailloux, Lapides silicei.

Petites pierres rondes fort polies, Vmbilici.

Pierres neuues cassées en petits morceaux, desquelles on faisoit du paué, Nouum rudus.

Vne pierre qui a plusieurs anglets & coings, comme vne pierre de taille, de quoy on fait les encoigneures des maisons, Lapis angularis.

Pierres qui passent des deux costez du mur, Frontati lapides.

Pierres de quoy on se sert à besoigner, Operarij lapides.

Deuenir auβi dur que pierre, ou se conuertir en pierre, Lapidescere.

Dur comme pierre, Duritia lapidea.

Ietter force pierres, Lapidationes facere.

On tette force pierres, Fit magna lapidatio.

Quand on iette pierres les vns contre les autres, Lapidatio.

Vn rueur de pierres. Lapidator.

Ietter hors les pierres d'vn champ, & l'en nettoyer, Elapidare, Agrum lectione lapidum expedire.

Il a plu pierres, Lapidauit.

Recueillir des pierres pour ietter contre quelqu'vn, De terra lapides tollere.

On ne trouue pas tousiours pierres propres pour faire du feu, Ad excutiendum ignem non semper lapidis occasio est.

Tirer pierres de dessous terre, Eximere lapides sub terra.

Qui se tient parmi les pierres & cailloux, Saxetanus, Saxatilis.

Qui vsoient de pierres en la guerre, Libratores.

Vn tailleur de pierres, Latomus.

Qui est de pierres, Lapideus.

Plein de pierres, Lapidosus, Saxosus, Petrosus.

¶ La pierre est eschappée, Adage. Come qui diroit, Iacta est alea. Quand la pierre est eschappée, le rueur ne la peut retenir, qu'elle ne face son coup.

¶ Vne maniere de maladie appelée La pierre ou Grauelle, Calculus, Lithiasis.

La pierre engendrée au corps de l'homme, Humanus calculus.

Qui est subiect à la pierre, Calculosus homo.

Pierrerie & ioyaux, Dactylotheca. B.

Pierrette, Lapillus.

Vne petite pierrette comme celles qui entrent aucunesfois és souliers, Scrupus scrupi, vel Scrupulus.

Plein de petites pierrettes, Scruposus, siue Scrupulosus, vel Scrupeus.

Pierreux, Saxosus, Petrosus, Petricosus, Lapidosus.

Lieu pierreux & cailboteux, Locus lapidibus confragosus.

Pieu

Vn Pieu, Palus, Sudes, Vallus, Surus, Statumen, Paxillus.

Pieu ou pilotis, Sublica, Sublicium, Palus fistuca adactus.

Pieu de bois ou de fer assez long, seruant à leuer & remuer fardeaux, Vectis.

Vn pieu aigu par le bout, ayant la poincte ferrée, qui se fiche au bord de la riuiere pour attacher le nauire. Tonsilla.

Vn pieu auquel on lie les cheuaux en l'estable Vacerra.

La distance qui est entre les pieux d'vn rempart, Interuallum.

Garnir de pieux ou eschallas, Palare.

Mettre des pieux tout au tour, Circumiicere vallum.

Pieur

Pieur, voyez Pire.

Pigeon

Pigeon, Il vient de Pipio, par mutation du second p. en g. Pigeon ou coulon, Columbus. De Pipio, ostez le second p. il reste Piio, & de là Piion.

Pigeon ramier, Palumbes, vel Palumbus.

Pigeon ramier qui a vn colier, Palumbus torquatus.

Œuf de pigeon, Ouum columbinum.

Qui a la charge & le soing des pigeons & coulons, Columbarius.

Fiente de pigeon, Columbare stercus, Columbinum stercus.

¶ Les pigeons de la consiergerie, ou autre prison, Alumni carceris. B.

Pigeonneau, ou vn ieune pigeon, Pullus columbinus, Columbulus, Pipio.

Pigeonnier, ou columbier, Columbarium.

Pignolat

Pignolat, Cerchez en Pin.

Pile

Vne Pile, ou pelote à ioüer, & esteuf, Pila.

Pile de laquelle on se iouë és villages, Paganica pila.

¶ Vne pile de draps, ou d'autres choses, Strues, Moles. Cic.

¶ Croix ou Pile.

Piler

Piler, Terere, Tundere, Contundere, idem valet quod comprimo.

Piler en vn mortier Pinsere, vel pinsare.

Fort piler & broyer, Perterere.

Piler de rechef, Pilo repetere. Plin. lib. 18. cap. 10.

Pileur, Pinsor.

Vn pilon à piler en vn mortier, Pistillum pistilli, Pilus, siue Pilum.

Pilement, Pistura Plin. lib. 18. cap. 10.

Pilier

Vn Pilier, Pila, Columna, Stela.

Piliers ou iambes de pierres, Pilæ lapideæ.

Garni de piliers, Columnatus.

Vn patin de pilier, Stylobates, Stereobates. B.

Piliers boutans, Pilæ obtinentes, Anterides, Erismæ. B. ex Vitru.

Le pilier & soustenement de la Republique, Columen Reipublicæ.

Piller

Gaster & Piller tout, & faire degast, Populare vel Populari, Depopulari, Perpopulari, Spoliare. Despoliare, Diripere, Depeculari, Peculatum facere, Prædam facere, Prædari, Deprædari, Expopulari, Suppilare, Compilare.

Piller tout sans rien laisser, Expilare.

Piller quelqu'vn tellement que rien ne luy demeure, Exinanire aliquem.

Ronger & piller le commun, ou la republique, Arrodere rempublicam.

Petit à petit piller & desrobber, Ligurire lucra.

Se seruir d'vn office publique pour instrument de piller, Præde habere magistratum.

Qui ne fait que piller, Prædabundus.

Qui pille, destruit & gaste tout és champs, Populator.

Celle qui pille & despoüille, Spoliatrix, Populatrix.

Qui a esté pillé, Compilatus, Spoliatus, Expilatus, Populatus.

Pilleur, Expilator, Spoliator, Direptor, Prædator, Populator, Depeculator.

Pilleur & escumeur de mer, Prædo prædonis, Pirata.

Pillars, Latrunculi. B. ex Vlp.

Pillage, Præda.

Mettre vn gendarme en appetit de pillage, Imbuere præda ciuili militem. B. ex Tacit.

Ils passent le fleuue en esperance d'auoir tout le pillage & la despoüille, In spem vniuersæ prædæ traiiciunt flumen.

Donner à aucun le pillage des biens d'vn autre, ou de la republique, Aliquos in bona alterius, vel in rempublicam immittere.

Pillerie & rauissement, Rapacitas, Raptio, Direptio, Spoliatio.

Pillement, Compilatio, Expilatio.

Pilori

Le Pilori, Numellæ versatiles.

Mis ou tourné au pilori, Qui a fait la mouë aux harengeres, Numellis versatilibus collo inserto à carnifice conspicuè in foro venalium rotatus, Numellis à carnifice insertus, & versatus, Numellis publicis insertus B.

Piloriez & fleutriz, In orbe numellato medio foro venalium sito, vel in foro cetariorum ter circum acti ignominiosissimè, insuper liliato stigmate inusti B.

Tel piloriement & fleutrement, Traductio stigmatica B.

Piloselle

Piloselle, herbe assez cogneuë des herbiers, Pilosella, comme qui diroit Peluette, ou veluette.

Pilot

Pilot, ou Pilote & patron d'vn nauire, Nauarchus, c'est le gouuerneur du nauire.

Pilotis, Palatio palationis, Sublica sublicæ, Fistuca, Pali fistuca adacti.

Pilules

Pilules, Pilulæ, Forma diminutiua, Comme Petites pilules ou pelotes.

Toutes sortes de medecines qu'on aualle & deuore sans mascher comme pilules & autres, Catapotia catapotiorum.

Piment

Piment, ou Pyment, Botrys.

Pin

Vn Pin, Pinus.

Vn Pin sauuage, Pinaster.

Vne sorte de Pin sauuage, Strobilus.

Vn pin couppé au temps qu'il faut, Pinus tempestiua.

Montagne ou les pins croissent, Pinifer mons.

Le bois qui est au dedans du pin, Teda pinea.

Vn lieu planté de pins, Pinetum.

Qui est de Pin, Pineus.

Vne pinasse, Arbre ainsi nommé, Picea.

Vn pinier & autres arbres portans semblables pommes, comme est le cyprez, Conifera arbor.

Du Piniolat, aucuns prononcent Pignolat, Strobili, vel nuclei pinei saccaro conditi.

Pinacle

Pinacle, Pinnaculum.

Pince

Pince, f. penac. Est vne grosse barre de fer aiguë à l'vn des bouts, seruant à tourner & aueindre les pierres de gros volume, ou ce qui tient fort à quelque autre chose.

Pincettes, plur. num. f. pen. Est vn petit instrument de fer à deux branches, partans d'vn manche de fer, endentées au bout, auec lequel les femmes se font les sourcis, Volsellæ. xxxxx, Paul. Æginetæ xxxxx.

Pincer, Summis digitis comprimere, vel premere.

Pinceter.

Pinceau

Pinceau, m. acut. dissyll. Est petit instrument duquel les peintres tirent les traicts de leurs peintures, Penicillus. Duquel mot Latin il est fait.

Vn pinceau à blanchir murailles, Peniculum, vel Penicillum tectorum.

Pincemaille

Pincemaille, com. gen. penac. Est composé de pinser (qui signifie auβi par translation croquer-deniers, Corradere pecunias) Et maille, qui est la moindre espece de monnoye qu'on ait vsé, & signifie l'homme ou femme tres-auare serreur de quelque petite somme que ce soit, Coactor ardens quantumuis vilium nummorum. Ou bien, & mieux celuy ou celle qui rafle deniers d'où qu ils en puissent tirer. Le mot est de la forme de Chichemaille.

Pindarizer

Pindarizer, Tinnulè disserere, hoc est, loqui cum fastu vocéque plausum captanti & vibranti. B.

Pindariser en opinat, Tinnulè cesere & differere in rebus iudicadis.

Pinpernelle

Pinpernelle, Bipinnella, Aucuns l'appellent Pampinula, vulgò Pimpinella.

Pinson

Vn Pinson, Nomen auiculæ, Fringilla, Italis Fringuello,

Pinson montain, Nomen auis, Orospizes, Montifringilla, Fringilla montana.


Pinson royal, oiseau autrement nommé Grosbec, Pardalus.

Pinte

Pinte, f. penac. Est vne espece de mesure de vin vendu à pot, dont les deux cens quatre vingts & huit font le muyd au fust & iaulge de Paris, & contient deux chopines, & n'est seulement mesure de liquides, comme vin, eauë, & huyle : ains auβi d'aucunes arides, ainsi on dit vne pinte de febues. Aucuns estimet que ce mot vienne de cestuy Grec, πίνω, qui signifie boire. L'opinion desquels est fauorisée de ce qu'on appelle vn homme Pinton, qui est grand beuueur. Les autres le tirent de cet autre Grec πιτύτε, qui signifie vn vase de terre à mettre vin, enduict de poix par syncope de y, & transposition de la lettre n, mais ne les vns ne les autres n'ont gueres grande raison, estant de la façon de ce grand vase de tere que l'Italien par mot corrompu appelle Vettina, auquel à Rome on met l'eauë du Tibre. Ou de la sorte d'vn presques pareil vase de terre enduit le plus souuent de fine poix par le dedans où les Espagnols gardent le vin, & le nomment Tinaja. voyez Muyd. Pinte auβi est vn mot plus general, & se prend pour tout menu vaisseau d'estain seruant à mettre vin.

Piolé

Piolé, Picturatus, Variegatus : Vn carquan piolé d'esmail. Ronsard, Voyez Riolé.

Pionnier

Pionnier, Fossor.

Pipe

Pipe, f. Est vn petit instrument de bois que l'oiseleur met en sa bouche pour contrefaire le pippis des oiseaux qu'il veut prendre. Pipe auβi est vne espece de tonneau à vin, dont on vse en Aniou & ailleurs, Et certaine mesure de bled, estant ce mot commun à vin & à bled, tout ainsi que cet autre muyd, duquel on dit muyd de vin, muyd de bled.

Pipée, fœm. Est vn mot fait & imité de la voix des oiselets, comme auβi pippe, pipper, & pippeur, & signifie le siffler que l'oiseleur fait auec vne fueille de fou, ou d'autre arbre, ou de roseau, ou auec vne pippe de bois contrefaisant la voix d'iceux oiselets. Selon ce on dit predre des oiseaux à la pippée, qui est quand vn homme caché dedans vn buisson & bien entouré de rameaux couuert de gluons ayant vn chathuant ou hibou branché & attaché pres de luy, contrefait le pippis des oiseaux, ou bien pressant les ailes ou les pieds d'vn oiseau vif, le fait crier, car les oiseaux aduolent à ce pippis, ou à ce cry, pour garantir leurs semblables du chathuant qu'ils cuident les tenir, & se perchent sur ces rameaux & s'engluent. Pipée par metaphore se prent pour mine & contenance contrefaicte, Selon ce on dit de celuy qui contrefait le sage, Il fait bonne pipée. Pipée auβi est participe feminin, comme, Helis a esté pipée, Decepta.

Piper, proprement c'est, ou du siffler, ou d'vne fueille d'arbre, ou de roseau, ou d'vne pipe de bois contrefaire le pipis des oiselets, & par metaphore c'est deceuoir, tromper, Dolis decipere, Simulatione fallere. Mais combien que Piper par translation signifie deceuoir en quelque chose que ce soit, si est ce que le François en vse plus communéement pour la tromperie faicte au ieu de cartes ou de dez, comme auβi de ces deux Pipeur, & Piperie. Selon ce on dict, cartes pipées, dez pipez, pour les cartes & dez, que les pipeurs tiennent marquées & escornez, ou faux marquez pour tromper ceux qui ioüent auec eux.

Piperie. f. C'est l'acte de piper, & l'art & maniere de piper, soit selon la proprieté du mot Pipitus, Pipiendi ratio, soit selon la translation d'iceluy, Deceptio, Fallendi ratio, & plus communéement au ieu, voyez Piper.

Pipeur, m. C'est celuy qui pipe, soit selon la proprieté du mot, Pipitor. Soit selon la translation d'iceluy, Deceptor, & plus communéement celuy qui trompe au ieu, voyez Piper.

Pipette

La Pipette & petite queuë de laine au sommet du bonnet, Apex.

Pique

Pique, Piquer, Vn Picquant, voyez Pic.

Pique ou iaueline, Lancea, Hasta.

¶ Auoir quelque pique & rancune contre quelqu'vn, Simultates cum aliquo habere, vel gerere.

Piquer, Lancinare, Pungere, Fodere, Stimulare, Stimulos admouere.

Piquer vn cheual des esperons, Concitare calcaribus equum, Calcaribus agitare, Calcaria subdere, Fodere calcaribus armos equi.

Piquer le cheual qui va plus viste que ne voulons, Calcar currenti addere.

Piquer les chiens, entre veneurs, c'est galoper en allant apres eux. Fouillous parlant des chiens gris, Au partir du decouple, ils les doiuent piquer le plus froidement qu'ils pourront auec peu de bruit, à cause qu'ils sont ardans & outrepassent les routes ou voyes de la beste qu'ils courent. Les Escuyers disent, Piquer vn cheual, pour le faire voltiger, sauter & faire autres tours d'habilité, & ce d'autant qu'ils l'ont duit à certaines brochures d'esperons & coups de houssine, ores vne chose, ores l'vne desdittes choses, ores l'autre.

¶ Piquer & ficher, Pangere, Figere.

Piquer & ficher en terre tout au tour, Circumpungere.

¶ Piquer aucun de parole, Iácere aliquid in aliquem, Mordere, Voce aut verbo vulnerare.

Piquer aucun & l'irriter par oultrages, & mesdire de luy, Exagitare.

On le pique fort, Fuerunt aculei in eum.

Se piquer l'vn l'autre par escritures, Pungere scripto & repungere inter se. Bud.

En plaidant se piquer & harceler l'vn l'autre, In certamine forensi punctim & cæsim aduersarios inter se petere B.

Quand on se pique ou aigrit l'vn l'autre en plaidant, Litigantium acerba contentio. B.

Piqueur, c'est vn qui pique de quelque chose que ce soit : mais entre veneurs Piqueur est l'homme de cheual qui au galop accompagne les chiens courans apres le cerf, Qui canibus ceruum persequentibus equi cursu instat, voyez Piquer.

Le piquant & poincte d'vn fer, Spiculum, Mucro, Acies Acumen.

Le piquant d'vne fueille comme de houx & d'aucunes semences, Aculeus.

Des piquans qu'on met à la prouë de la nauire, Rostra nauium.

Piquoter, Fodicare.

¶ Piquoter & tacheter de diuerses couleurs, Variare, Distinguere.

Piquoté & marqueté de diuerses taches ou couleurs, Interpunctus, Interstinctus, Intertinctus.

Piquoté & tacheté de bran de Iudas, Varius, Lentiginosus.

Piquoteure de bran de Iudas, Lenticulæ, Lentigo.

Pirate

Pirate, m. p. Est vn mot pur Grec, mais nous n'escriuons & ne prononçons la diphtongue Grecque xxxxx, que par i. ce qui monstre l'erreur de ceux qui l'escriuent par y. & signifie celuy qui va flottant sur la mer pour essayer son aduenture, ce qui est l'energie du mot : car xxxxx, duquel il vient, signifie I'essaye, Ie guette, I'espie mon coup, Auβi le Pirate soit en cale soit en resconce de bord de mer, va espiant la commodité & opportunité de sa surprinse sur le passager. Lequel mot, comme dit Thucydide en son premier liure, n'estoit anciennement mot de laidange & vitupere, estant la piratique exercée par industrie & droict de particuliere guerre du plus puissant sur le plus foible.

Pire

Pire, Peior, Deterior.

Elle est trois fois pire, Ter tanto peior ipsa est.

Il n'est pas des pires, Non malus herclè, Haud malus.

Pirenee

Pirenee, voyez Pyrenée.

Piretre

Piretre, voyez Pyrethre.

Pirou

Vn Pirou, en poinctou c'est vn Oison.

Pirouette

Pirouette, Verticulum, Verticillum.

Piroüetter, Gyros agere, In orbem vel orbiculatim versari.

Pis

Pis, tantost est nom, & signifie ores le tetin ou mammelle d'vne vache, cheure, ou brebis : car le laict en est dit pisser, quand on les tire, mammæ vaccinæ, caprinæ, ouillæ, Ores le nombril d'vn chien, caninus vmbilicus, Tantost est aduerbe comparatif que le Latin dit peius.

Ou pis, ou mieux, Aut peius, aut melius, Aut peiora, aut meliora.

La chose ne sçauroit pis aller qu'elle va maintenant, Peiore res loco non potest esse, quàm in quo nunc sita est.

Qui est au pis qu'on sçauroit faire, Id quod summi iuris est. B.

Tu m'as tousiours fait du pire que tu as peu, Nunquam te æquo vsus sum. B. ex Cic.

Ie croy qu'il fera du sanglant pis qu'il pourra, Quem ego credo manibus pedibúsque obnixè omnia facturum. B. ex Terent.

Au pis aller, Vt pessimè omnia cadant, Quocunque res cadent.

¶ Pis, pour poictrine, Pectus, Encore auiourd'huy dit-on à Paris, Vn pis de bœuf, c'est à dire La poictrine & soupoictrine.

Piscine

Piscine, Piscina.

Qui est de piscine, Piscinalis.

Pisitella

Pisitella, Riuiere en Italie, Rubicon.

Pisser

Pisser, Meiere Vrinam reddere, vel edere, Fundere vrinam, Humorem reddere.

Faire pisser, Vrinam concitare, vel ciere, vel pellere.

Vne maladie quand vne personne pisse goutte à goutte, Substillum.

Quand on ne peut pisser, Difficultas vrinæ.

¶ Vne herbe qu'on appelle Pisse-en-lict, Buphthalmos, Oculus bouis, vulgo Dens leonis, aliquibus Ambubeia, Hieracium minus, Cotula non fœtida.

Pissat, Vrina, Lotium.

Pistole

Pistole, f. penac. Est vne espece de harquebouse à rouët, courte & maniable à vne seule main pour en tirer. Instrument de guerre pour gens de cheual d'inuention Alemande, arme de leurs Reistres, c'est à dire de leurs gens de cheual, depuis qu'ils ont quitté la lance. Elle est plus grande que le pistolet.

Pistolet, m. acut. Est vne espece de harquebouse plus courte, plus legere & plus maniable à vne main que la Pistole, & plus grand que le Bidet, & est commun à gens de pied & de cheual. Inuention auβi mise en auant par les Alemands. Pistolet en oultre est appelé l'escu au coing d'Espagne & d'Italie, Italicus ac Hispanicus aureus nummus.

Pistolier, m. acut. Est celuy qui combat de pistole en la guerre, mesme l'homme de cheual combattant de cette arme. Selon ce on dit, Le Roy a en son armée vingt mille Pistoliers, c. vingt mille hommes de cheual, armez en combattans de pistoles : Car les gens de pied vsent de harquebouses, & sont appelez harquebousiers simplement, & s'ils sont à cheual, sont par adionction & marque extraordinaire appelez harquebousiers à cheual, Equites sclopetarij.

Pitance

Pitance, fœmin. penacut. Est ce qu'on donne à manger à l'homme oultre le pain & le vin, chair, poisson, fromage, œufs, fruicts, ou autre chose, Obsonium pulmentarium. Selon ce on dit, Il a tant par mois, pour pain & vin, & tant pour sa pitance, In menstruum obsonium.

Pitancier, m. acut. Est ce luy qui distribue la pitance, Obsonator. Nom de charge & d'office en vne compagnie de gens religieux qui viuent en commensalité Qui obsonio diuidundo distribuendó que præest.

Vne Pite, c'est demie maille, ou demie obole, Semiobolus.

Pithviers

Pithviers, voyez Pluuiers.

Pitié

Pitié & compassion qu'on a de la misere d'aucun, Miseratio, Commiseratio.

Pitié qu'on a d'vn poure, & la misericorde qu'on luy fait en luy aidant de ses biens, Eleemosyna.

Qui a pitié d'aucun, Misericors, Clemens.

Voila la pitié, Hæc illa est misericordia.

Auoir pitié & compassion d'aucun, Misericordiam capere, Misereri, Miserari, Commiserari, Miserescere alicuius.

I'ay pitié & compassion de la fragilité humaine, Fragilitatis humanæ miseratio subit.

Si Dieu n'a pitié de nous, Nisi Deus nos respexerit.

On a eu pitié, Misertum est, vel Miseritum est.

Esmouuoir aucun à pitié, Animum alicuius ad misericordiam adducere, vel reducere, Commouere miserationem, Misericordiam alij commouere.

Perdre toute pitié & affection qu'vn homme doit porter à l'autre, Exuere humanitatem.

Vser de pitié enuers aucun pour ses aduersitez, Misericordiam adhibere in alicuius fortunis.

Qui est sans pitié, Atrox, Immisericors, Inclemens, Immanis, Durus.

Chose pitoyable à voir, Miserabilis respectus.

Piteux, & Pieux, m. acut. Pius. Comme, Louys le piteux, & passiuement, miserable, & duquel on a ou doit auoir pitié, comme, Oh qu'il est piteux ! Quàm miserabilis ! Liu. lib. 23. Il est en piteux estat, Miserabiliter affectus.

Vn homme qui fait bien le piteux, & sçait crier à l'aide, Æsopus quiritator. Budæus.

Piuerd

Piuerd, nom d'oiseau, Picus Martius, voyez Pic.

Piuler

Piuler, c'est le cri que font les petits poulets apres leur mere, Pipilare.

Piuoine

Piuoine, espece de plante & d'oiseau, Voyez, Peuoisne.

Piuot

Piuot, m. acut. Est vne piece de fer en façon de toupie, c'est à dire rond, large par vn bout & aigu par l'autre, lequel se met au coing des charnieres ou chardonnereaux des grandes portes qui touchent le iambage, & par le bout qui est aigu s'emboiste dans la crapaudine, & ainsi sert tant à soustenir la porte où il est attaché, qu'à l'aisance de l'ouuerture & fermeture d'icelle, Trochus, aut trochlea portaria. (S'il se pouuoit ainsi dire) Ce Piuot est aucunesfois fait à ailes, qui sont deux bandes qui accollent des deux costez la charniere, & y sont clouez des deux costez, à gros cloux ; & aucunesfois en fuseau, dont la poincte superieure se fiche dans ladicte charniere, voyez Crapaudine. Et parce que le Piuot soustient & fait tourner les portes, on dit auβi par metaphore, le Piuot d'vn Royaume, d'vn estat, d'vne ville, d'vne maison, ou d'vne race, celuy sur les bras duquel reposent, sont portez & soustenus les affaires d'vn Royaume (ce qui s'ymbolise au mot Connestable, qui vient de Conning & Stapel, Mots Alemands, lequel on peut appeler le Piuot du Royaume, voyez Connestable) d'vn estat, d'vne ville, d'vne maison, ou d'vne race & famille, Columen regni, reipubl. ciuitatis, domus, gentis ac familiæ. Auβi dit-on en François, On se repose sur tel personnage, pour dire, Il porte toutes les affaires, & s'en attend-on à luy. Qui est ce que Ciceron escriuant à Curio dit, Vt xxxxx,etas nostra iam ingrauescens in amore atque in adolescentia tua conquiescat.

Placars

Placars, Voyez Plaquars.

Place

Place, f. penac. Est vn lieu subdial & à descouuert sans bastimens, & se prend tantost pour le rez de chaussée, Solum. Comme quand on dit. Il n'y a que la place, Solum nudum, & sine superficie. Nuda area. Et tantost pour le lieu destiné au marché, comme la place Maubert, Forum rerum venalium. La place de Greue. Et ores le lieu où le peuple d'vne ville s'assemble auβi pour autres occasions que pour acheter & vendre, Platea. Lamprid. in vita Heliogabali. Voyez Hale. Et ores pour vn chasteau de forteresse, comme quand on dit la frontiere estre garnie de places fortes, Fineis firmissimis castellis arcibúsque instructos, munitos. Et sic pro superficie etiam. On en vse auβi pour tout lieu en general, comme, il ne sied en place, Nullibi constat, Considet. Il va de place en place, Locum assiduè vertit. On le fait auβi ou special comme quand on dit, c'est la place d'vn homme de bien, Hæc viri boni sedes est, Locus hic viri frugi est. Ou indiuiduë, comme, Vous occupez ma place, Locum, gradum, se dem meam detines. Et per Pour ce que le Latin dit Vicem. Comme, le me met tray en ta place, Vice tua adero, vicem tuam lubens obibo. Desquelles diuerses significations dessusdictes dependent les manieres de parler qui ensuiuent.

Nettoyer vne place de toutes ordures, comme de pierres, plastras, & autres, Eruderare.

¶ Il n'y a pas seulement place pour Homere entre les poëtes, mais, &c. Non in poëtis Homero soli locus est, sed, &c.

¶ Tellement qu'il n'arrestoit iamais en mesme place, Vt neque eodem loci consisteret.

Changer de place, Mutare, vel Commutare locum.

Ie te prie que ferois. tu, si tu estois en ma place ? Fac quæso qui ego sum, te esse ? B.

Si i'estois en la place de cestuy-ci, Si ego in isthoc siem loco.

Estre bouté hors de sa place, Deiici de gradu.

Faire place, Locum dare, Cedere.

Qui fait place à vn autre, Decedens.

Fay faire place, Submoue turbam, Locu viámque vacuam facito.

¶ Entrer en la place d'vn autre, & faire ce qu'il faisoit, Succedere vicarium muneri alterius.

Mettre aucun en sa place pour faire son office, Dare vicarium, In locum suum vocare, Subrogare, Sufficere.

Ils mettent en la place de Brutus Horace, Bruto statim Horatium suggerunt.

Il met en leur place ceux, &c. In locum eorum subiicit quos secum ex Italia adduxerat.

Qui est en la place d'vn autre, Subditiuus, Subdititius.

Se remettre en la place l'vn de l'autre par tours, Per vices subire.

Qui est mis en la place d'vn autre par mort ou absence, Succenturiatus.

Mettre hors de la place, Sede vel loco aliquem mouere.

Perdre sa place, Locum perdere.

Quitter sa place, Cedere alicui foro & curia decedere.

Remettre en sa place, In gradum reponere.

Demander de tenir la place d'aucun, Locum alterius ambire.

Tenir la place d'aucun Fungi munere alicuius.

Tenant la place d'autruy en pareil droict, Vicarius alieni iuris.

Qui tient la place d'vn autre, Vicarius.

Tenir la place des orateurs, Tenere locum oratorum.

¶ Cet arbre tient grande place, Sedem amplam occupat hæc arbor.

Place marchande, c'est lieu franc & de libre seiour, Vbi consistere liberè cuilibet licet, quò conuenire cuiuis ius potestásque est.

Placer, actif acut. Est asseoir, loger & establir en vn lieu quelque chose, Locum dare, Costituere. Et le Roy m'a placé en ce lieu, Rex me hîc sistere iussit. Le contraire est desplacer, Loco mouere.

Placet m. acut. Ores vient de Placer, & signifie vne façon de petit siege à femme sans dossier & accoudoir, Sedile muliebre. Et ores est Latinisé de la troisiesme personne du temps present de l'Indicatif de ce verbe Latin, Placeo. Et signifie ce petit libelle en requeste sommaire qu'on presente au Prince, Cours souueraines, & grands seigneur, pour obtenir le contenu en iceluy. Et a tel nom, par ce que anciennement quand les actes estoiet expediées en langage Latin, celuy qui octroyoit telle requeste, soubscriuoit ce mot, Placet. Il me plaist, comme ailleurs on soubscrit par octroy du demandé. Fiat vt petitur. Soit fait comme il est requis. Auβi tels Placets, commencent vsitéement par ces mots, Plaise à tel, ou Roy, ou Prince, ou Magistrat Libellus supplex. Bud. Et esi le Placet different de requeste en ce qu'il n'est pas si diffus & de si long narré des merites de la demande, qu'est la requeste & en ce qu'elle commence par ce mot, Supplie, & contient le nom du suppliant, & a en teste la superscription du nom & dignité de celuy qui est supplié, ce que le Placet n'a pas.

Audiences par inionctions & par placet, Audientiæ tesserales B.

Audiences par placet ou hors de roole, Causæ prouocationum numero ordinéque exemptæ. B.

Vne cause appelée par placet, ou par scedule, hors le roole, Inscripta causa è libello extra ordinem in Curia inclamata, Causa in Curia inclamata intercalari audientia & beneficiaria B.

Plage

Plage, f. penac. Est le riuage de la mer qui n'a point de fonds où les vaisseaux puissent surgir, Littus vadosum, planum, humile. Qui est à l'opposite du Port, Haure, Escore On le pourroit tirer de xxxxx, qui signifie Illido, eschouër : par ce qu'en telle sorte de coste de mer les nauires & autres vaisseaux de haut bord aisément eschouent, & se brisent par saute de fonds. L'Italien dit Piaggia, & Ispiaggia di mare.

Plaid

Plaid, debat, question & procez, Controuersia, Lis, Iurgium, Contentio.

Les plaids ne sont pas fort eschauffez, Frigent iudicia.

Declarer cessations de plaids, Edicere iustitium, Intermittere iurisdictionem.

Ouurir & recommencer les plaids, Institium remittere.

Lieu public où on souloit anciennement tenir les plaids, Forum fori.

Plaide gage, qu'on dit le iugement de plaide gage, & à present Gage plege, Est vne espece de iurisdiction au pais de Normandie, Quod interpositis pignoribus lite certetur, voyez Gage. Selon laditte forme ancienne de le nommer iugement de plaide gage, il semble qu'on le doit dire à present Gage plaide : Car pleger est auβi gager, ou par le moyen de caution, ou par gages consignez.

Plaider, Dicere, vel dictare causam, Sequi lites, Causam agere.

Plaider, Auoir procez, Litigare, Causas actitare, Disceptare, Causam agere, Ambigere, Iudicio contendere B.

Plaider asseuréement, Causam animo præsenti agere.

Attendre que l'on plaide ou qu'on appelle aduocats, Causarum ac nominum inclamationem manere. B.

Plaider & porter parole, Dicere apud iudices.

Plaider le premier, Priore loco causam dicere.

Plaider en sorte que ceux qui nous escout ent trouuent bon ce que nous disons, Dicere probabiliter.

Plaider contre aucun, Dicere contra aliquem, dicitur aduocatus.

Plaider pour aucun & le defendre en matiere criminelle, Causam capitis recipere.

Plaider pour aucun & le défendre, Dicere pro aliquo.

Plaider pour l'accusateur, Obtinere partes accusatoris.

Plaider sa cause, Causam orare.

Plaider vne cause entierement, Perorare causam aliquam.

S'exerciter à plaider en causes faites à plaisir, Declamare.

Et qui ainsi s'exerce, s'appelle, Declamator.

Ne faire autre chose que plaider, & en estre quasi tout vsé, Conteri in causis.

Enseigner à plaider, Viam litigandi tradere.

Ils plaident les vns contre les autres, Certant inter se, aut Litigant.

Ne plaider plus, Desistere litibus.

On ne plaide plus, Silentium est causarum & iuris.

Faire semblant de plaider contre aucun, & neantmoins s'entendre auec luy & colluder, Præuaricari.

Ils vont plaider à Cordube, Iura Cordubam petunt.

Ils viennent plaider & ressortir là, Disceptant eodem foro.

Bien plaider, Causas agere industriè & altercari. B.

L'aduocat a merueilleusement bien plaidé, Causidicus ea actione mirè theatrum commouit, sanè splendida & vehementi, & in qua nihil desideratur. B.

Il a bien plaidé au gré de la Cour, & de toute l'assistance, Secunda Curia causam egit, & plaudente corona togatorum. B.

Apres auoir bien plaidé, Pistrino forensi diu ac permolestè versato. B.

Vn aduocat qui ne plaide point bien, Causidicus frigens, frigidus, infans, parum acer aut strenuus. B.

Plaider ou faire plaider à huis clos, Intus rem agere occlusis Curiæ foribus, Sedere in subsellis, actionibus extra ordinem inductis, & occluso auditorio. B.

Plaider ou tenir la plaidoirie ordinaire à huis ouuert, Sedere in puluinato tribunali & liliato actionibus publicis & foribus apertis. Bud.

Auoir acheué par l'appelant de plaider ses causes d'appel, Causa ab actore vel prouocatore perorata. B.

Commencer à plaider, Inire certamen forense, Causarum agedarum facere tyrocinium, Actiones causarum & altercationes committere. Bud.

Plaider ou escrire des chansons, ou des bourdes, & choses qui ne se doiuent point dire en la Cour, Curiæ dignitati illudere. B.

Plaider choses impertinentes, Decantare ad causam nihil pertinentia. Bud.

Ne plaider ou defendre ses parties que pour le proufit que l'on en espere, Illiberali causa manu clientes asserere. Bud.

Plaider, escrire, & consulter, Munera omnia aduocati implere. Budæus.

Plaider en la Cour, De superiore loco dicere. B.

En plaidant, Inter medias causarum actiones. B.

En plaidant l'heure a sonné, Causa eo die perorari non potuit horologij sono oppressa. Bud.

Estre prest à plaider, In procinctu stare, certaminíque imminere. Budæus.

Plaider fort & ferme, & iusques à iniures, Comminus, eminus, cæsim punctímque rem gerere. B.

Plaider à plus forte partie que l'on n'est, Auoir trop forte partie, Disceptare in iudicio iniqua conditione, vel iniquo certamine. B.

Vn homme qui hait à plaider, qui hait & fuit les procez, Homo litium fugitans, Forense pistrinum grauatè versans. B.

Hautement ou aigrement plaider vne petite cause, ou vne douce & gracieuse cause, Tragœdiam mouere in causa comica, & planipede fabula. B.

Il s'assemble grand peuple, ou il y a grand presse en la grande chambre du plaidoyé, quand il y a quelque grande cause à plaider, ou quand l'on y plaide quelque cause magnifique, quelque cause digne d'ouyr & de recommandation, Flagrat primæ classis Curiæ auditorium frequentia & celebritate hominum, quum causa aliqua illustris apertis valuis agitur. B.

Il faut quelquefois plaider ou perdre le sien, Aut manus dandæ sunt improbo & insultanti aduersario, aut pistrinum forense ineundum. Bud.

Il ne faut point plaider qui veut viure en repos de son esprit, Iuri & foro iudiciali familiaritatem renuntiare necessitudinémque statuat homo mentis non obnoxiæ. B.

Il n'a osé plaider, Ne certamen quidem altercandi tentauit. B.

On plaide trois fois la sepmaine en la Cour, Ter in hebdomade committuntur actiones causarum, & altercationes causidicorum in Curia. B.

Plaider par deuant les iuges inferieurs, Ex inferiore loco dicere.

Plaider par production bien ordonnée, Acie instructa pugnare. B.

Plaider le premier, Causam priore loco dicere. B.

Peu de gens qui plaident y font leur proufit, Paucis vsu venit litigantibus, è foro redire memorabiliter auctis simul æquitate iustitiæ, simul eius officinæ benignitate & comitate. B.

Ie ne plaide point sans propos, Rem consultam, agitatam sæpius, & exploratam in iudicium deduxi. B.

Plaider pour estre despesché sur le champ, Agmine decertare, certamine rei summæ decretorio. B.

Plaider pour le demandeur ou pour le défendeur, Dicere ab actore vel reo.

Ne plaider plus gueres, Actionum rude se ferè donare & altercationum. Bud.

Ne vouloir point plaider, Sortir de procez, Foro salutem dicere. B.

Vn homme hergneux & malgisant, plaidant à toutes heurtes, Homo pacatæ vitæ infensus, Lites factitans. B.

Plaider vne cause de trop grande vehemence, Ingenti & longa declamatione causam agere. B.

Plaider trop longuement, estre trop long à plaider, Supra clepsydram loqui. B.

Plaider tout prisonnier, Causam è custodia dicere. Bud.

Plaider toute sa vie, Ætatem litigare. B.

Quand se viendra à plaider, Quum ad conflictum curialem ventum erit. B.

Auoir esté sept ans à plaider au Palais, Spatium septimum circi Basilicani confecisse. B.

La cause a esté plaidée, Causa perorata est. B.

La cause a esté plaidée à fonds de cuue, Causa acta est passis velis facundiæ, copiæque dicendi. B.

La cause a esté souuerainement bien plaidée, Causa in germanum modum acta ac disceptata est. B.

Vne cause tresmal plaidée, Causa ingenti frigore acta, Causa quæ in magnum frigus incidit. B.

La cause a esté premierement bien plaidée & donnée à entendre, & puis apres fort disputée & debatuë d'vne part & d'autre, Causa & actione perpetua primùm grauiter explicata tractatáque, & altercatione deinde acri & vrgente concertata. B.

Vn plaideur, Litigator, Actor.

Plaideurs qui se trouuent souuent au Palais, Comitiales.

Aheurtez ou obstinez plaideurs, Peruicaces litigatores & quasi fori alumni. B.

Vn aheurté plaideur, Vn plaidereau, Vn homme processif, confit en procez, Quereleux, Controuerso ingenio homo, vel natura controuersus. B.

Vn aheurté & obstiné plaideur, & qui n'est iamais content qu'il n'ait tout ce qu'il demande, Comes fori assiduus, & propemodum alumnus, Appianæ peruicaciæ litigator, fimbrianæ improbitatis aduersarius, qui conditiones nec ferre nec accipere obstinauit, nisi in suas leges prorsus. B.

Vn fin & ruzé plaideur, Vlysses forensis. B.

Fin & ruzé plaideur, qui sçait fort bien les tours du baston, & par où il doit eschapper, Litigator in sua palæstra exercitatissimus qui quum medius tenetur, consertísque manibus, anguila fit (vt aiunt) vel Proteus potius. B.

Deux fins plaideurs bien assemblez, vne partie bien faite en procez, Aduersarii duo in foro rectè & aptè commissi. B.

Nouueaux plaideurs qui ne sçauent encore que c'est, Litigatores tirones & nouitii. B.

Beaucoup de plaideurs sont sages quand ils reuiennent des plaids, mais peu auparauant, Plurimis litigantium, Epimetheis esse contingit, sed Prometheis paucis. B.

Vn ruzé plaideur, Athleta veterator, Palæstricus forensis. B.

Vieux & rusez plaideurs, Litigatores veteratores, vel veterani. B.

Vn plaidereau, Litigator improbus B.

Plaidereau & plaideur ordinaire, Litigiosus, Vitilitigator.

Vn plaidereau qui petit à petit a perdu son bien en proces, Hominis litigiosissimi patrimonium lautum & compositum censim in foro delicuit. B.

Souuent verser parmi les plaideries tant en demandant qu'en defendant, In subselliis vtriusque versari.

Ne s'addonner point à la plaiderie, Carere forensi luce.

Vn plaidoyé, ou plaidoyer, Oratio ad senatum, Actio, Causa.

Vn plaidoyé de quaresmeprenant, Fescennina controuersia. B.

Briefs plaidoyez, Verborum velitationes concitatiores, Altercationes. B.

Briefs plaidoyez, & venans droit au poinct de la matiere, Actiones causidicorum compendiosæ & rectà ad summam quæstionem progredientes. B.

Longs plaidoyez, Causarum expositiones sinuosæ & altè repetitæ. Budæus.

Vn plaidoyé non corrigé, Altercatio irretractata. B.

Plaidoyé sur la reception des enquestes, Altercatio de admittendis aut reiiciendis testimoniis. B.

Vn plaidoyer de crierie, Clamosa actio. Qui n'ont fait autre chose que hanter les plaidoyers & iugemens, Qui in foro habitarunt.

Ouir attentiuement & benignement vne cause, & vn plaidoyer, Causam aliquam accipere.

Partir & diuiser son plaidoyer en certaines parties, Causam distribuere.

Prononcer vn plaidoyer qu'on a escrit & composé auparauant, De scripto dicere.

Rompre ou entrerompre vn plaidoyer, Actionem dirimere.

Vn plaidoyeur criard, Rabula.

Plaidoiries à huis clos, Causarum actiones acromaticæ. B.

Bonnes plaidoiries & bien ordonnées, Actiones & altercationes officiosæ atque oratoriæ, B.

Vne bonne plaidoire, & qui a bien pleu à la Cour & à toute l'audience, Actio composita ac diserta, quam corona plausu, & consilium assensu prosecutum est, Bud.

Vne bruyante plaidoirie qui finalement n'a pleu à personne, Altercatio tumultuosa, in frigentem catastrophem desiit, B.

Plaidoiries encommencées, Altercationum vices commissæ, Causarum actiones commissæ, B.

Les plaidoiries du criminel, Altercationes tholares, B.

Entrerompre la plaidoirie, ou interrompre, Causarum actionem dirimere, B.

Vne gente plaidoirie, plaisante, & aggreable à chacun, Actio causæ iucunda & suauis, & plausibilis tribunali, subselliis, & Curiæ podio, B.

Vne gratieuse plaidoirie, Actio comiter habita, B.

Vne cause tant aigre qu'elle soit, se peut bien aucunement addoulcir par vne gratieuse plaidoirie, Causa quamlibet acerba suapte ratione, atque amarulenta, tamen non nihil leniri actionis comiter habitæ condimento potest, B.

Vn homme ignorant le fait de plaidoirie, Qui ne sçait que c'est de plaider, Homo rerum forensium insolens, Bud.

Plaidoiries iniurieuses, ou par trop mocqueresses, Altercationes contumeliosæ, aut vehementius scommaticæ, B.

Les iours de plaidoirie en la Cour, Conuentus tumultuarij, Dies Curiæ iuridici, Dies altercatorij, & oratorij, B.

Publier à iour de plaidoirie, Actoribus causarum promulgare, B.

Vne froide & lasche plaidoirie, Causæ actio oscitans ac dormitans, Budæus.

Longues & solennelles plaidoiries, Actiones causæ perpetuæ, B.

Vne longue plaidoirie, enueloppée, & mal à propos, Litis actio inepta & ambagiosa, à gemino (vt dicitur) ouo repetita, B.

Vne mauplaisante & ennuyeuse plaidoirie, Causæ inuidiosæ actio, Actio causæ molesta, putida, & explodenda, B.

Ne se mesler point du seruice des princes, du faict de plaidoirie, ne de iustice, Carere aula, foro, Curia, B.

Plaidoiries où l'on ne fait que crier & harceler l'vn l'autre, Actiones rabulares atque proteruæ, B.

Quitter les plaidoiries, Ne plaider point, E proscenio Cutiæ discedere, Bud.

Vne plaidoirie taxant ou chargeant l'honneur de quelqu'vn, Causæ actio criminosa & suspitiosa, B.

Tenir la plaidoirie, Conuentus forenses agere, Conuentum agere iudicialem, B.

Iours plaidoyables, Fasti dies, B. ex Macrob.

Iours non plaidoyables, Nefasti dies, B. ex Macrob.

Plaie

Plaie, voyez Playe.

Plain

Plain & vni, Planus, Æquus.

De Plain, De plano interlocutus est.

Vne plaine, Planities.

Vne plaine enuironnée de montagnes & enceincte de toutes pars, Conuallis.

La plaine d'vn champ, Æquum campi, Æquor campi.

Il y a vne plaine qui s'estend, & va en eslargissant, Paulo latior patescit campus.

La plaine est de grande estenduë, Panditur planities.

Plaindre

Plaindre vient de Plangere, par mutation de g en d.

Se plaindre ou complaindre, Queri, Conqueri.

Plaindre & pleurer les maux de ceste vie, Vitam deplorare.

Plaindre quelque chose en pleurant, Deflere.

Se plaindre d'aucun & le blasmer de quelque mal qu'il a fait, Incusare.

On ne s'en peut plaindre par honneur, Huiusmodi iniuriæ vel facinoris nulla nec ciuilis nec honoraria persecutio est, B.

Ie me plain, & demande à auoir raison de ce que tu as fait depuis, &c. Ex ca die ad hanc diem quæ fecisti, in iudicium voco.

De quoy te plains tu ? Quid clamitas ?

Pourquoy te plains tu de moy ? Quid me incusas ?

Ordonner qu'on ira vers aucun prince ou peuple, pour se plaindre d'aucun, Legationem contra aliquem decernere.

S'excusans ou plaignans de l'indisposition du temps, Intemperiem cæli incusantes.

Quand on se plaind des mauuais temps, Querela temporum.

Qui est à plaindre, Deplorandus.

¶ Plaindre sa despense, Parcere impensæ.

Plaindre sa peine, Parcere labori.

Qui plaind sa peine, Parcus opera.

Qui a esté plaint & pleuré, Defletus, Ploratus.

Plainte, ou complainte, Questus, huius questus, Conquestus, Conquestio, Querela, Querimonia.

Plainte qu'on fait à aucun d'vn autre, Postulatio.

Plainte enuers aucun du mal qu'il a fait, Expostulatio.

Faire plainte de quelque chose, Deplorare de re aliqua, Deflere rem aliquam.

Faire plainte d'vne chose en iugement, Adducere rem aliquam in iudicium.

Plainte ou Plaintif, Incusatio.

Plaintiues douleurs.

Plaire

Plaire, Placere, Collibere.

Fort plaire, Perplacere, Complacere.

Ces pierres precieuses plaisent, & ont vne singuliere excellence, Habent gratiam hi lapilli, & gemmæ pretiosissimæ.

Se plaire, & estre glorieux, Sibi placere, Se mirari.

Il plaist & delecte, Iuuat.

Il me plaist de tout ce que tu fais, Lubet quicquid facias.

Ceste maison nous plaist, Arrident hæ ædes.

Selon qu'il plaist à vn chacun, Prout cuique libido est.

S'il plaist à la Cour, Bona Curiæ venia, B.

Tant qu'il nous plaira, Precaria libertas, Dum id nobis cordi fuerit, B.

Lettres du Roy sont tant qu'il nous plaira, Diplomata regia beneficia sunt precaria, B.

Cela ne plaist à personne, Nemini probatur.

Chose qui doit plaire, Placendus.

Il me plaist, Cordi est mihi.

A toute heure qu'il me plaist, Simul ac mihi collibitum est.

Ie demeureray puis qu'il te plaist, Age age mansero tuo arbitratu.

Ie ne play point à mon maistre, Ex sententia non sum hero, Displiceo hero.

Ce qui plaist aux vns, desplaist aux autres, Quod apud alios gratiam, apud alios offensionem habet.

Il a esté vn temps que nous ne plaisions point l'vn à l'autre, Fuit quum inter nos sorderemus alteri.

Cela te plaist il ? Satin' id tibi placet ?

Que vous plaist il mon pere ? Mem pater ?

Cela ne me plaist point, Non facit ad stomachum.

Il ne me plaist pas, Non libet mihi.

Iamais rien de ce que nous faisons ne nous plaist, Nostri nosmet pœnitet.

Plaise toy de prendre en gré ce sacrifice, Quand on parle à Dieu on dit cela, Mactus esto hoc sacrificio.

Plaise vous d'ouyr, Sit vestra benignitas ad audiendum.

Comme il te plaira, Secundum arbitrium tuum.

Pleust à Dieu que, &c. O tantum libeat, &c. Vtinam.

Pleust à Dieu que tu l'eusses dit pour veoir, Dei faciant vt rei militaris mentionem facere audeas, B. ex Cicerone.

Que pleust à Dieu que ie n'eusse, &c. Quod vtinam minus vitæ cupidus fuissem.

Il luy a ainsi pleu, Sic placitum est.

Il a ainsi pleu à Dieu, Sic Deo complacitum.

A Dieu ne plaise que ceste chose aduienne, Quod omen Deus auertat.

S'il eust pleu à Dieu, Si Deus annuisset.

Ie le feray se Dieu plaist, Cum Deo beneuolente faciam, Budæus ex Gellio.

Non fera se Dieu plaist, Ia Dieu ne plaise, Dij meliora, B. ex Liu.

S'il ne nous plaisoit point en quelque chose, Si quo in vitio eius offenderemur.

Qu'il luy pleust de faire cela, Vti liberet ei illud facere.

S'il te plaist & te semble bon, Si tibi videtur.

S'il te plaist ainsi, Si sedet hoc animo.

Quand vne fable plaist, & qu'elle est ouye, & qu'on lescoute de bout à autre, Stat fabula.

Chose qui a pleu, Placitus.

Plaisant homme, Festiuum caput, Festiuum acroama.

Homme fort plaisant & recreatif, Perfacetus.

Plaisant & ioyeux, Festiuus.

Plaisant aux dames, Mundulus, Venustus, Venustulus.

Vne herbe plaisante pour le doux sentiment qu'elle a, Grata odore iucundo herba.

Chose plaisante, Res voluptuosa.

Qui est fort plaisant, & a fort bonne grace, Perlepidus.

Mal plaisant & qui n'est point recreatif, Infestiuus, Ingratus, Infacetus, Inuenustus.

Homme mal plaisant, Inconcinnus homo, Bud. ex Cicerone.

Qui n'est plus plaisant, Exoletus scurra, B.

Tu fais le plaisant, Ludos & delicias facis, B. Lieu plaisant, Locus hilaris, vel delicatus, aut voluptarius.

Plaisance, Amœnitas, Festiuitas, Iucunditas, Lepos.

Quelle plaisance ? c'est pour rire, Quàm facetè ?

Plaisanter, Scurrari, Scurram agere, Risum captare factis vel dictis.

Compagnon à caqueter & plaisanter, Congerro.

Se plaisanter de quelqu'vn.

Plaisanteur, ou vn plaisant, Facetus, Captator risus, Acroama festiuum.

Vn plaisanteur qui dit mots pour rire, afin d'auoir la repeue franche, Scurra.

Mestier de plaisanteur, Scurrilitas.

En façon d'vn plaisanteur, Scurriliter.

Vne rencontre d'vn plaisanteur, Iocus scurrilis.

Plaisanteries, Facetiæ, Scurrilitates.

Plaisamment, Lepidè, Vrbanè, Festiuè, Perfacetè, Iucundè.

Plaisance

Plaisance, ville d'Italie, Placentia.

Plaisantin, ou qui est de plaisance, Placentinus.

Le plaisantin, c'est à dire le pays d'entre plaisance, Ager placentinus.

Plaisir

Plaisir en François se prend pour vn bien fait, pour vne chose fort agreable, & pour recreation, ioyeuseté ou passetemps.

Plaisir mondain & charnel, Voluptas.

Mon plaisir ou soulas, Meum suauium, Quid agitur ? Mea voluptas.

A mon plaisir, Ex sententia, Ex animi mei sententia, B. ex Plaut.

Il a eu des iuges à son plaisir, Recuperatores aut disceptatores, quos commodum ei fuit, accepti. B.

Vn homme qui pour son plaisir allonge les proces, Homo animi causa lites ducens. B.

Pour plaisir, Pour mon plaisir, Animi causa. B.

Plaisir qu'on prend à quelque chose, Delectamentum.

Plaisir & volonté desordonnée, Libido libidinis.

Plaisir desordonné & abandonné, Libido solutior.

Homme qui est adonné à ses plaisirs mondains, Homo voluptarius.

Subiet à son plaisir & volonté desordonnée, Libidinosus.

Plaisirs passent legierement, Effugiunt præteritæ voluptates.

¶ Plaisir & seruice qu'on a fait, Meritu, Promeritum, Beneficium.

Plaisirs qu'on fait les vns aux autres, Officia mutua.

Bien & plaisir qu'on a fait à aucun qui ne l'a pas merité & deserui, Gratia.

Vn plaisir fait en recognoissance d'vn autre plaisir, Antidorum.

Plaisir honorable, Ornamentum.

Vn plaisir vendu, ou rendu au double, Fœneratum beneficium.

Plaisir dommageable, Præposterum obsequium.

Vn plaisir fait en presence de tous, Posita in oculis gratia.

Plaisirs faits à gens ingrats, Malè locata Beneficia.

Amis qui ne sont point gens de plair, Inertes opera amici.

Quand vn plaisir est accompagné de contrainte, Metus ad gratiam adiungitur.

Amasser plaisir sur plaisir, Cumulate benefacta.

Attraire quelqu'vn à soy par plaisirs faire, Adiungere aliquem sibi beneficio.

Auoir enuie de faire tout plaisir & seruice à quelqu'vn, Omnia velle vel cupere causa alicuius.

Compter les plaisirs qu'on fait à son ami iusques au dernier denier, Exiguè & exiliter ad calculos vocare amicitiam.

Enrichir de paroles les plaisirs qu'on fait, Adornare verbis benefacta.

Estimer & tenir à grand plaisir, In beneficij loco ponere.

Au plaisir de Dieu, Deo beneuolente, Deo fauente, Diis bene iuuantibus, B.

Ie le feray au plaisir de Dieu, ou s'il plaist à Dieu, Cum Deo beneuolente faciam, Bud. ex Gel.

Tout se fera bien au plaisir de Dieu, Dij fortunabunt vestra consilia, B ex Plaut.

¶ Auoir plaisir & esbat, Habere delectationes in occupatione aliqua.

N'auoir point de plaisirs, Voluptatibus carere.

Qui n'a point de plaisir, Illætabilis.

Elle n'a que faire de plaisirs, Nullam requirit voluptatem.

Ce qu'vn chacun auoit à plaisir, Quæ cuíque libuissent.

Donner plaisir, Delectationem afferre, Voluptatem iniicere.

Ces choses ne me donnent plus de plaisir & desbat, Nihil iam mihi res istæ voluptatis ferunt.

Il est en perpetuel plaisir, Semper est in voluptate.

Estre priué de tous plaisirs, Commodis carere omnibus.

¶ Enuelopé & obligé de mille plaisirs, Necessitudinibus circunuentus.

Faire plaisir à aucun, Beneficio complecti, Beneficium dare, Beneficia collocare, Merita dare, Bene mereri de aliquo, Mereri, Officium alicui tribuere, Commodare, Gratiam gratificari, Gratificari, Prosequi aliquem beneficiis, Beneficium dare alicui, vel conferre, Beneficiis afficere, Promereri, Officium adhibere erga aliquem.

Qui me veut faire plaisir, Homo mei cupidus, Bud. ex Cicerone.

Qui desire faire plaisir à tous, Homo promerendi cupidissimus, Budæus.

Faire tous les plaisirs qu'il est possible, Omnibus officiis, omnibus beneficiis hominem complecti, Budæus.

Faire plaisir de bien bon cœur, qui procede de bonne volonté, & non point par contrainte ne par fortune, Conferre iudicium officiúmque in aliquem.

Faire plaisir à gens qui le recognoissent, Locare beneficium apud gratos.

Faire tout le plaisir qu'on peut à son ami sauf la conscience, Vsque ad aras esse amicum.

Faire plaisir à vn homme qui le vaut, & le recognoistra & le sçaura bien rendre, Bene ponere beneficium apud aliquem.

Afin qu'ils fissent plaisir au commun peuple deuat qu'ils le requissent, Vt beneficio præuenirent desyderium plebis.

Si ces choses ne sont vrayes, tu me feras plaisir de, &c. Si falsa sunt, me libente eripies mihi hunc errorem.

Tu me feras grand plaisir, & chose fort agreable, si, &c. Pergratum mihi erit si eum ita tractaris.

Qui est prest & fait volontiers plaisir & seruice, Obsequibilis, Obsequiosus, Officiosus, Beneficus, Plenus officij.

Ie suis prest à te faire plaisir & seruice en ce que tu voudras, Cupio omnia quæ tu vis.

Tu ne me fis iamais que tout plaisir, Ceciderunt omnia mihi honesta à te.

Ie luy feray ce plaisir qu'il demande, Ab eo gratiam hanc inibo, B. ex Terent.

Certainement tu as deserui qu'on te face ce plaisir, Pol meritum est tuum.

Faire à quelqu'vn autant de plaisir qu'il en fait, Assequi merita alicuius.

Ie luy voudroy faire plaisir, Hominis causa volo, B. ex Cicerone.

Ie voudroy grandement luy faire plaisir, Volo valde eius causa, B.

Faire plaisir tout entierement, Absoluere beneficium B ex Liu.

Faire souuent plaisir, Commoditare, B. ex Catul.

Pour faire plaisir ie suis en peine, Ecce autem in benignitate hoc reperi negotium, B ex Plaut.

Tomber en proces pour auoir fait plaisir à autruy, In benignitate ciuilique officio reperire negotium, Bud.

Ce n'est pas faire plaisir, c'est rendre, Hoc non est inire gratiam, sed referre, B ex Cic.

Si tu luy fais plaisir, tu m'en feras, & à beaucoup d'autres, Non ab hoc tantùm, sed etiam à me pluribúsque gratiam hoc facto inibis, Bud.

Qui font plaisir de leur parole, Charitoglossi.

Comme s'il eust fait vn grand plaisir, Ingentis meriti loco, Bud. ex Sueton.

Vous luy ferez vn grand plaisir qui ne vous coustera gueres, Gratiam magnam parua opera apud Annibalem inibitis, Bud. ex Liu.

Tu m'eusses fait vn grand plaisir, Bene egisses mecum, si &c. B. ex Valer. Max.

Il leur sembloit qu'on leur faisoit grand plaisir, Hoc in beneficij loco petitum est, B. ex Cic.

Pensant faire plaisir, Spe meriti collocandi, Bud. ex Vlpian.

Si tu penses que les plaisirs que tu me feras, ne seront point perdus & mis en oubli, Si nullum officium tuum apud me inter moriturum existimas.

Bailler quelque chose à aucun en pensant luy faire plaisir, In beneficij loco alteri deferre aliquid.

I'ay grand faim de luy faire plaisir, Istius causa omnia volo, Bud. ex Cic.

Ie ne vueil point que tu me faces ce plaisir, ie t'en quitte, Remitto tibi hoc beneficium, B ex Tacit.

Faire plaisir de sa peine à aucun, Præbere operam alicui.

Faire plaisir à quelqu'vn pour le regard d'vn logis & habitation, Accommodare alicui de habitatione.

S'addonner à faire plaisir à quelqu'vn de sa peine & de ce qu'on pourra, Commodare se alicui in omnibus rebus.

S'efforcer à qui fera plus de plaisir l'vn à l'autre, Munere certare cum aliquo.

Afin d'acquerir le los d'auoir fait vn plaisir entier, Vt solidum parerem hoc mihi beneficium.

Veu qu'il ne fait aucun plaisir, Quum is nihil promereat.

Ie ne luy osteray point le bien & plaisir que ie luy ay fait, Manet beneficium in eo.

Si Dieu eust fait son plaisir de luy, Si quid illi accidisset, Budæus ex Sueton.

Vn plaisir bien rendu, Vn plaisir qui n'est point perdu, Fœneratum beneficium, B. ex Terent. Bene positum beneficium.

¶ Faire & accomplir son plaisir, Libidinem suam explere, Morem gerere animo, Suo iure aliquid agere.

Faire quelque chose pour son plaisir, Studio habere aliquid.

Si elle ne faisoit à son plaisir, Nisi sibi obnoxia foret.

Fondre de plaisirs, Liquescere voluptate, Fluere mollitia.

Iaser à plaisir, Libera vti lingua.

Maistriser les plaisirs, Voluptates frænare ac domare.

Parler au plaisir de l'auditeur, Loqui ad voluptatem auditoris.

Prendre grand plaisir & esbat à quelque chose, Voluptati aliquid habere, Teneri studio rei alicuius, Gratissimum habere.

Prendre plaisir à boire & à manger, Capere bonum cibo & potione.

Prendre plaisir à voir quelque chose, Lætitiam oculis capere.

Prendre plaisir à lire vne lettre, Voluptatem ex epistola accipere.

Prendre grand plaisir à lire, Cum voluptate legere.

Prendre plaisir à delayer & prolonger vn proces, Ducere animum litem ducendo, B.

Prendre plaisir à l'estude, Delectare se cum Musis.

Prendre grand plaisir à ouir parler aucun, Frui sermone alicuius.

Ils prennent grand plaisir à ouir raconter fables, Fabularum auditione ducuntur.

Prendre plaisir aux ieux, Teneri ludis.

Ie ne pren plus de plaisir à ces choses, Nihil mihi isthæc res voluptatis ferunt.

Prendre plaisir & recreation aux poëtes, In lectione poëtarum requiescere.

Ie pren grand plaisir à luy, Voluptatem cius capio.

Ie pren plaisir à ces choses, Hæc ipsa mihi sunt voluptati.

Ne prendre pas grand plaisir à quelque chose, Non admodum delectari re aliqua.

Ie ne pren point de plaisir de, &c. Non libet mihi deplorare vitam, &c.

Qui prend plaisir & esbat à follastrer, à faire & dire choses sottes puis à l'vn puis à l'autre, sans auoir esgard à vertu ne honnesteté, Lasciuus.

Prendre son plaisir & recreation en quelque chose, Perfrui.

Prendre son plaisir & ses esbats, Dare se iucunditati, Indulgere genio, Voluptatem capere, vel captare.

Prendre tant de plaisirs & esbats que la douleur soit couuerte & se passe, Voluptatibus obruere dolorem.

Ils prenoyent plustost leur plaisir en belles armures, que, &c. Magis in decoris armis libidinem habebant, quàm, &c.

Il faut prendre tout plaisir, Assumenda est omnis voluptas.

Homme qui prend ses plaisirs mondains, Voluptuosus homo.

Elle n'a rien des choses esquelles cestuy prend son plaisir, Ab iis rebus, quibus iste delectatur, sanè vacua ac nuda est.

¶ Receuoir vn plaisir, Beneficium accipere, Beneficium sumere.

Qui a receu plaisir d'autruy, Beneficiarius, Beneficiis affectus.

Bien recognoissant le plaisir qu'on luy a fait, Gratus.

Il est de gens & de parenté qui recognoissent le plaisir qu'on leur a fait, Generis grati est.

Auec recognoissance du plaisir fait, Gratè.

Ie ne te veux point refuser de te faire plaisir en ce qui sera en moy, Nolo tibi vllum commodum in me claudi.

Reigler le plaisir qu'on fait à son profit, Vtilitate officium dirigere.

Rendre le plaisir, Gratiam vel beneficium referre aut reddere.

Refuser vn plaisir qu'aucun nous offre, Auxilio deesse vel parcere.

Rendre plaisir pour plaisir, Assequi merita alicuius, Parem gratiam referre.

Ie t'ay apporté cecy pour te rendre le plaisir, Ex pari gratia attuli tibi rem istam.

¶ Qui ne suyuent que leur plaisir, & fuyent toutes choses où il y a peine & trauail, Omnia quæ sequantur in vita, quæque fugiant, voluptatibus & doloribus ponderantes.

Viure à son plaisir, Frui ingenio, Obsequi animo.

A mon plaisir, Ad arbitrium, Meo modo, Ad libidinem, Meo arbitratu, Secundum arbitrium.

Au plaisir d'vne paillarde, Ad arbitrium libidinosæ mulieris.

D'vn plaisir & vouloir desordonné, Libidinosè.

Pour plaisir ou esbat & recreation, Animi causa.

Pourquoy as tu esté si hardi de le faire ? B. Pour mon plaisir, Cur id ausus facere ? B. libuit.

Plameuse

Vne Plameuse.

Plan

Plan, c'est le plat dessein d'vne forteresse ou autre bastiment.

Planche

Planche, f penac. Vient du Latin Planca, Qui est vn ais tout plain & vni, Festus, Et se prend pour vn tel ais porté sur les deux bords d'vn fossé, pont, ruisseau ou riuerote, ou sur les crouppes de deux murailles seruant à passer d'vn lez à l'autre, Planca, Asser traiectitius, Tabula traiectitia, Pour lequel vsage de ladite planche on dit par metaphore, faire la planche aux suyuans, quand plusieurs ont à passer par vn affaire difficile, & l'vn en fait l'ouuerture & fraye le chemin le premier. Additum facilem cæteris parare, Viam aperire, Superandæ difficultatis modum patefacere. Plin lib. 8. c. 43. Nec pontes transeunt, per raritatem plancarum translucentibus fluuiis.

¶ Vne sentence qui fait la planche en semblable cas, Setentia futura præiudicio in posterum, B.

Plancher, m. acut. Vient de ce mot Planche susdit, & signifie cet entablement de planches sur des soliues, dont on vse és sales & chambres haultes & basses, en aucuns endroits de ce royaume, on l'appelle solier, acut. à cause des soles sur lesquelles sont entablées lesdites planches, Tabulatu, cotabulatio, On a eslargi le mot par catachrese, aux entablemes faits de plastre & autres matieres sur lesdittes soles, & les appelle on auβi planchers, mais improprement, soliers les pourroit on bien appeler, veu que ce nom vient de sole, mais planchers proprement doiuent estre entablez de bois, par ainsi tout estage n'est pas plancher.

Plancher fait de mortier, Lutamentum.

Planchéer, actiu. acut. Est pauer d'entablement de planches & d'ais, Asseribus aut plancis contabulare.

Plançon

Vn Plançon de fresne ou d'autre arbre.

Plane

Plane, f. penac. Tantost est le nom d'vne espece d'arbre que les Latins disent Plantanus, Tantost d'vn instrument dont les charpentiers vsent pour applanir & oster les bosses d'vn bois, mot vsité au pays de Dauphiné & circonuoisins, les François l'appellent Rabboth, c'est auβi vn instrument de charron ou de chalissier.

Planer, act. acut. C'est rabboter & rendre plain & sans bosse ne esleueure vn bois, Planum ascia asserem efficere, De là par metaphore on dit Planer & effacer vne escriture, pour la tirer hors de la face du papier (comme si lon disoit, effacer vne escriture) si qu'elle n'y soit plus leue, d'autant que l'escriture fait par le moyen de l'encre, vne esleueure sur le champ du papier, comme en Iean le maire, Planer & effacer de la memoire des hommes. Ainsi du parce que destruisant vne chose erigée on la reduit au plain, ce que l'Espagnol par mesmes raison dit Assolar, & le Latin Solo æquare, & l'Italien Spianare, le François Raser, qui est reduire au rez de chaussée, Planer auβi est aller de plain, ainsi dit on d'vn oiseau qu'il plane, quand volant en l'air, il rase l'air sans escourre les ailes, & d'vn nageur qu'il plane sur l'eauë en mesme sorte.

Planette

Planette, Planeta.

Toutes planettes & estoiles, Sydus syderis.

La planette sous laquelle on est né, Genesis.

Planier

Planier, m. acut. & Planiere, f. penac. Ne viennent pas de ce mot Plain, qui est fait du Latin Planus, ains de ce mot Plein, qui vient du Latin Plenus, Et signifie rempli & remplie. Ainsi dit on, Tenir court planiere par vn Prince quad il y appelle tous ses vassaux, dames & damoiselles, & y fait planté de magnificence. Auβi pour expliquer ce mot Planiere disoyent les ancies, le Roy teint court planiere en tel lieu. & là manda tout son bernage, & tous les barons & cheualliers de son pays, & eut vne court moult riche en foison de cheuallerie, habillemens exquis, festins, dances, deuis, tournois & liurées, voyez Court Planiere.

Planir

Planir & vnir quelque lieu, Planare, Complanare, Æquare, Æquum facere.

Lieu mal plani & vni, Inæquabilis locus.

Plant

Plant, m. Est vn dessein en assiete sur rez de chaussée d'vn bastiment qu'on veut esleuer, Ichnographia, Ainsi Plant auβi se prend pour le fondement d'vn bastiment soit de pierre soit de bois, comme le plant & assiete du bauffroy est de telle largeur en tous sens, Plant auβi est vne quantité de ieunes arbres plantez à la ligne, Plantatio.

Plantain

Plantain, Plantago plantaginis, Arnaglossum, Polyneuron.

Plantain aquatic, Alisma, Damasonium, Plantago aquatica.

Plantars

Plantars, sont ces grosses perches de saulx qui au tondre desdits saulx sont reseruées pour planter. Et estans plantez retiennent encores le nom tant qu'ils ayent cheueleure, qu'ils prennent le nom de saulx.

Plante

Plante, c'est le brin d'estoc soit d'vne herbe ou d'vn arbre, Planta, Plante auβi, c'est vne vigne nouuellement plantée, de marcottes ou crossetes, Nouelletum, Telles vignes appelle on auβi ieunes plantes, les deux ou trois premieres années, Dela en auant plantes, tant qu'elles acquierent le nom de vieilles vignes.

Plantes & sauuageaux, ou pepins, Semina.

Arbres qui iettent des plantes, Plantigeræ arbores.

Toute plante de qui la racine ne meurt point, jasoit que la tige meure, ou ne meure point, Viuiradix.

Quand vne plante, ou arbe commence à se lier en terre, & prendre nourriture & croissance, Coalere.

La plante tient & a prins racine, Tenet planta.

¶ La plante des pieds, Solum, Planta, Vestigium.

Depuis la plante du pied iusques au sommet de la teste, A vestigio ad verticem.

Planté de quelque chose, Aucuns escriuent Plenté, & semble qu'il vienne de Plenitudo, ou bien de Plenitas, comme si nous disions Plenté pour Plenité, Hubertas, Feracitas, Copia.

Les fruicts viennent à grande planté, Huberant fructus.

Vn Plantal, Vn sion & iecton d'arbre, long d'vn pied ou d'vne couldée, qu'on plante en terre, Talea taleæ.

Planter, Plantare, Serere, Conserere, Inserere, Pangere, Repangere, Ponere, Deponere.

Planter, ou enter aupres & ioignant, Asserere.

Planter de lieu en autre, Arbores transducere, aut Transplantare.

Planter tout entour, Circunserere.

Le fait de planter ou semer, Satus huius satus, Satio. ¶ Ils estoyent demeurez tout plantez de crainte & esbahissement, Defixerat eos pauor cum admiratione.

Il se planta sur ses orteils, Constitit in digitos.

Il luy planta vn cousteau dedans le cueur, Cultrum in corde de fixit.

¶ Qui plante d'ordre & à la ligne, Metator.

Planter en eschiquier, In quincuncem ordines arborum dirigere, In quincuncem arbores disponere.

Plantement en eschiquier, Quincunx, Quincuncialis platatio, Quincuncialis ordinum ratio, Arborum metatio in quincuncem.

Planté, Insitus, Plantarius.

Où on a planté des plantes, Plantarium.

Planté de diuerses plantes, ou de diuerses greffes, Consemineus.

Plantez de mesure, & proprement ordonnez, Dimensa atq ; descripta.

Plantage, Consitio.

Plantement, Plantatio, Consitura, Satus, Satio.

Planteur, Sator, Plantator.

Plantureux

Plantureux, Huber huberis, Abundans, Largus.

Plantureusement, Fœcundè, Abundè, Copiosè, Largè, Largiter.

Louër plus plantureusement, Pleniore ore laudare.

Disputer d'vne matiere plantureusement, Disputare aliquid huberius & fusius.

Planure

Planure, Planities, xxxxx, huius xxxxx, Tabula, crusta, & quicquid aliquo modo latum est.

Plaquars

Plaquars, Inscriptiones, Inscripta. Programmata, xxxxx, tabulæ in quibus leges aut aliud scribimus.

Plaques, ou Plaquars, ou encroustemens & reuestemens de murailles, Placæ placarum, Incrustationes xxxxx, crustas massásque vocant in tabellæ formam redactas, xxxxx, Incrusto, De là vient nostre mot Plaquer.

Plaquer contre vne paroy, Parieti affigere.

Plasmateur

Plasmateur, Plastes.

Plasmation.

Plastre

Plastre, Gypsum.

Plastrer, Gypsare.

Plastras, Rudus ruderis.

Plastrier, Gypsarius.

Vne Plastriere, Gypsaria, gypsariæ, Gypsifodina.

Plastron

Le Plastron d'vn homme armé.

Plat

Plat, xxxxx, Latus, xxxxx, Latitudo.

Riuage de mer bas & plat.

¶ Plat ou escuelle, Catinus, Lanx, Discus, Paropsis.

Vn grand plat, Mazonomum.

Vn plat fourni, Patina, B.

Vn plat de paticier, Magis magidis.

Vn petit plat ou escuelle, Catillus.

¶ Plat & bien vni par dessus, Planus.

De plat, In planum rota versari dicitur.

Ietter aucun tout plat à terre, Prosternere, vel Affligere.

Plateforme, en cas d'architecture, c'est le desseing en plain d'vn bastiment soit de pierre soit de bois. Ichnographia, Il se prend auβi pour le fondement & premiere assiete d'vn bastiment de pierre ou charpete, comme, la platteforme du bauffroy à tant de pieds en quarré, c. le plant & premiere assiete du bauffroy sur laquelle sont assis les motans & croix S. André d'iceluy, & en somme sur laquelle est assise & portée toute la charpenterie dudit bauffroy. Plateforme en fait de fortifications est vne façon de bouleuert en quarré comble de terre issant hors le mur d'vne ville ou forteresse, sur lequel on assied des pieces d'artillerie qui battent la campagne. Et en cas de nauires, c'est vn plancher de bois, esleué deux pieds ou enuiron au bout & par sus le pont montant tousiours tat plus il approche l'encoigneure de la prouë, porté sur deux bans l'vn assis sur les bites, l'autre trauersant par dessus les equibiens & de l'endroit des bords sur des serres, mortaises & petit soliueaux.

Platfons.

Plauder

Plauder, Ie te plauderay bien. Semble qu'il vienne de Plaudere, Qui aucunesfois signifie autant que Percutere.

Playe

Vne playe, Vulnus, Plaga.

Cruelle playe, Vulnus acerbum.

Vne playe qui est par deuant, Vulnus aduersum.

Playes auant pensées & nettoyées, Præsanata vulnera.

Playes qui ont le cuir & la chair d'entour endurcie, Callosa vlcera.

Grande playe, Luculenta plaga.

Il y a vne playe sous la chair, Subest intra cutem vulnus.

La playe se reprend & referme, Coit cicatrix.

Donner ou faire vne playe, Plagam infligere.

Donner à quelqu'vn plusieurs playes dedans le corps, Aliquem vulneribus confodere.

Faire vne playe, Donner vn coup, Facere plagam, Infligere plagam, Imponere plagam.

Faire vne playe & incision, Vulnus imprimere.

Receuoir les playes, Vulnera accipere, vel excipere.

Rafreschir & renouueler vne playe, Refricare cicatrice, Redulcerare.

Quand quelques playes se renouuellent, Rebellare vulnera, seu refricare dicuntur.

Playe renouuelée, Vulnus rescissum.

Estuuer vne playe d'eauë froide pour estancher le sang, Fouere vulnus aqua.

Seruant à playes, Vulnerarius.

Plein de playes, ou qui donne force coups, Plagosus.

¶ Vne grande playe faite à iustice, Vulnus ingens inflictum legibus & iustitiæ, B.

Player aucun ou naurer, Plagas imponere, Vulnerare.

Playé ou nauré, Vulneratus, Sauciatus, Saucius

Pleige

Pleige ou respondant, Fideiussor, Sponsor.

Pleige & caution, Appromissor.

Pleige & caution en matiere capitale, Vas vadis.

Vn pleige & respondant pour vn receueur des finances, ou deniers communs d'vne ville, Præs.

Vn second tel pleige, Compræs, Consponsor.

Prendre ou receuoir tels pleiges, Prædes accipere, Satisaccipere.

Prendre pour pleige en matiere capitale, Accipere aliquem vadem pro alio.

Bailler pleige, Satisdare.

Pleiger aucun, Fideiubere pro aliquo.

Pleiger aucun corps pour corps, Vadem pro aliquo fieri.

Ie le pleige de cent escus, Scutatos pro eo centum fideiubeo, aut fide mea esse iubeo.

Plein

Plein, m. monosyllab. Signifie rempli, non pas à comble, ains à capacité ou mesure, Iusta plenitudine refertus, Il vient du mot Latin Plenus.

Pleine, f. penac. Plena, referta, voyez Plein.

Plein de grande bonté, prouësse, cheuallerie, preud'hommie, & Pleine de grande beauté, disoit on de celuy & celle esquels ces qualitez se trouuoyent en toute plenitude, sans que le contraire d'icelles qualitez eust aucun lieu en l'homme ou en la femme.

A demi plein, Semiplenus.

A pur & à plein, Iure pleno, B.

Plein & pesant, Grauidus.

Massif & plein, Solidus.

Estre tout plein & tout farci, Præscatere.

Plein de quelque chose que ce soit, Saburratus.

Plein de pleurs, Mœstus, Lachrymarum plenus.

Plein de pleurs, ou qu'on doit pleurer, ou qui incite à pleurer, Flebilis.

Fort plein de dueil, Perluctuosus.

Tout plein de voluptez, Confertus voluptatibus.

Plein iusques à la gorge, Cibo confertus.

¶ Les chameaux ont du laict iusques à ce qu'ils soyent pleins, & ayent des petis au ventre, Cameli lac habent donec iterum grauescant.

Pleine, f. c'est remplie, Plena, & par abusion du mot Grauida, ce qu'on dit pour le regard des bestes, comme la lyce, la louue est pleine : car pour le regard des femmes, on vse de ce mot grosse.

Pleine lune, Plenilunium, Plena luna.

Faire quelque chose tout à plein, Plenè facere.

En pleine Cour, ou en pleine audiece, Palàm Curiæ cosessu coronáq ; B.

Pleine nuict, c'est plus que nuict serrée, & autat que haulte nuict, comme.

Il est venu en pleine nuict, Silentio noctis aduenit, Liu. lib. 23. C'est l'endroit de la nuict que les Latins appellent, Conticinium.

Pleine puissance, est puissance absolue d'vn Prince souuerain, phrase vsitée és lettres patentes octroyées par les Roys de France, soyent en forme de chartre ou autres, en leur chancelerie, disans, de nostre certaine science, pleine puissace & authorité royale, lesquels mots de pleine puissance, ce deussent par raison, estre mis, si nest és cas où l'absolue puissance du Roy de faire ou desfaire est totalement requise, les raisons de la iustice & equité, ne pouuans operer, mais on les y trouue souuent apposez sans ceste necessité.

Pleinement, Plenè.

Pleinement cogneu & apperceu, Perspectus.

Pleinement voir & cognoistre, Perspicere.

Plenté

Plenté, voyez Planté, en Plante.

Plenté, quasi plenité, à Plenitas, Copia, Abundantia, Vis.

Plethoric

Plethoric, c'est à dire Replet, cuius corpus redundat humoribus & succis. Plethora plethoræ, humorum redundantia.

Pleurer

Pleurer, Plorare, Deplorare, Lachrymare, vel Lachrymari, Collachrymare, Flere, Delachrymare.

Pleurer à grosses larmes, Fundere, Profundere lachrymas.

Pleurer à chauldes larmes, Effundi in lachrymas.

Pleurer abondamment, Lugere.

Pleurer son saoul, Dare se dolori & lachrymis, Bud. ex Plinio.

Qui pleure abondamment, Largus lachrymarum.

Ne cesser de pleurer, Non facere modum lugendi.

Yeux qui commencent à pleurer, Humescentes oculi.

Ne pleure plus, Mitte lachrymas.

Pleurer à aucun, Opplorare.

Faire pleurer, Adducere in fletum, Lachrymas elicere, Fletum mouere.

Pleurer à la façon d'vne pucelle, Ploratum virginalem ore edere.

Pleurer les maux de ceste vie, Vitam deplorare.

Pleurer à l'enterrement des morts, Fletum adhibere in funeribus.

Pleurer pour la mort d'autruy, Illachrymare morti alicuius.

Se garder de pleurer, Lachrymas tenere, vel continere, Lachrymis imperare, A lachrymis temperare.

Se prendre à pleurer comme vne femme, Dedere se lachrymis & lametis muliebriter.

De cecy iettoit il ces pleurs, ou ces larmes, Hinc illæ lachrymæ.

Il ne fut point pleuré à sa mort, Vacauit lamentis mors eius.

On pleure, Fletur.

Qui pleure fort, Plorabundus, Lachrymabundus.

Pleurant, Lachrymans, Plorans.

Pleuré & regretté, Deploratus, Fletus.

Pleureur, Plorator.

Pleur, Fletus, huius fletus, Ploratus.

Esmouuoir à pleur, Ad fletum adducere, Fletum mouere, Lachrymas elicere.

Se donner à pleur, Dedere se lachrymis.

Pleurement, Lachrymatio, Delachrymatio, Ploratio.

Pleuresie

Pleuresie, Pleuritis pleuritidis, Dolor lateralis.

Pleuretique, Pleuriticus.

Pleust

Pleust, Cerchez Plaire.

Pleust à Dieu qu'il fust venu, Vtinam venisset.

Seruiteur qu'on a Pleuui franc & quitte de tout larrecin & autres crimes, Noxis vel Noxiis solutus seruus.

Pleuuir vne marchandise bonne & loyale, Merces probas esse spondere, Pleuuir, id est, Promettre.

¶ Pleuuir vne fille, Picardis est, quod Francis Fiancer, Sponsare, Despondere, id est, Promettre.

Bailler quelque chose en pleuuine, Probam esse mercem spondere.

Pleuuoir

Pleuuoir, Pluere, Depluere.

Pleuuoir aupres, Appluere.

Pleuuoir dedans quelque lieu, Impluere.

Il pleuuoit par toute la maison, Domus perpluebat. Bud. ex Quintil.

Quand il veut pleuuoir, Impendens pluuia.

Il pleut des pierres, Pluit lapides, & lapidibus.

Il pleut de la terre, Pluit terram.

Pleuuiner & faire vn petit vent, Rorare & afflare. B. ex Plaut.

Il pleuuine, Rorat. B.

Pluye, Pluuia, Imber.

Vne pluye continuelle, Continens imber.

Petite pluye & deliée, Tenuis pluuia.

Vn lieu où la pluye de plusieurs toicts se recueille, Compluuium.

Vn lieu & petite court és maisons où tombent les eauës de la pluye, Impluuium.

Faire sa besongne en la maison par temps de pluye, Per imbrem opus facere domi.

Pli

Pli, m. Est pliement ou pliure, Plicatura, Flexus aut Flexura.

Le pli de derriere des iambes des cheuaux & autres bestes, qui respond à l'endroict des genoux de deuant, Le iarret de derriere, Suffrago suffraginis.

Pli de robbes, Ruga vestium, Sinus aut Lacinia, Striæ.

Habillement qui a des plis, Laciniata vestis, Striata præcinctura, Vestis striatim præcincta. B.

Prendre son pli, Striaturam à complicatu contrahere. B.

Il a prins son pli, est vn prouerbe qu'on dit de celuy qui a prins par long vsage vn train duquel il ne se peut demouuoir. La translation est d'vn linge, drap, estoffe de soye, ou autre chose ployable, laquelle ayant esté longuement sur vn pli, le retient à iamais sans le perdre, In aliqua re obduruit.

Qui a plusieurs plis, Multiplex.

Plein de plis, Laciniosus.

Plie

Vne Plie, Espece de poisson marin plat, Passer, passeris.

Plier

Plier, act. acut. Est mettre en plis vne chose estenduë de son long & large, Plicare, Complicare. Selon ce on dit, Plier du drap, des soyes, du linge, du papier, &c. Ce qui s'entend en plis & replis. Plier auβi est courber, flechir, Flectere. Selon quoy l'on dit, Plier vne branche d'arbre, vn baston, vne verge, d'ou procede le prouerbe commun, Il vaut mieux plier que rompre, qui se dit à ceux qui ne veulent baisser la teste soubs le commandement de qui les peut chastier. Mais en cette signification l'on dit auβi Ployer, Incuruare.

Plier vne lettre missiue, Complicare epistolam. Cic. lib. 12. ad Attic. epist. 1.

Plier en rond, In orbem inflectere.

Plier les genoux, Genua submittere.

Plier voiles, Carbasa substringere.

Qui se plie, Plicatilis.

Toute chose qui se plie aiséement, comme la vigne, l'osier, & semblables, Vitilis, Lentus.

Facile à plier, Flexibilis.

Qu'on ne peut plier, Inflexibilis.

Pliement, Flexus, Flexura, Inflexio, Deflexus, huius deflexus.

Plieur

Plieur, m. acut. Est celuy qui plie quelque chose que ce soit, Complicator, Inflexor. Selon ce on dira, vn plieur de lettres, vn plieur de liures à relier, & au feminin vne plieuse, comme auβi vn plieur de cercles, Qui virgas directas in circulum flectit.

Plieure, f. penacut. Flexus, aut flexura, Plicatura.

Plinthe

Plinthe, Est vn membre plat & quarré en massonnerie ou menuiserie. Il s'applique en plusieurs endroicts : car il se met tant dessoubs que dessus le piedestal, & tousiours est la premiere partie de la base, Plinthus.

Plis

Plis, m. Ores est en singulier fait par syncope de Pelis, m. acut. (ainsi. que Seclum de Seculum) qui vient de Pellis, diction Latine, & signifie la courte laine qui recroist aux bestes à laine, nagueres tondues & despoüillées de leur grande toison appelée maire laine, comme si vous disiez la maistresse laine, & à tel nom ladite courte laine, par ce que la beste à laine estant tuée premier qu'elle soit reuestuë de sa haulte toison, le megicier arrache auec vn baston propre à cela, cette courte laine de la peau de la beste morte, dont les drappiers font faire de la trame, là où de la maire laine ils font faire l'estaim. Ores est le pluriel du singulier Pli, & signifie les plieures des vestements, Laciniæ.

Vne robbe plissée, Laciniata vestis, Collecta in sinus, Striata.

Plomb

Plomb, m. Les Alcumistes appellent le Plomb Saturne, le plus pesant des metaux, inferieur à l'estain & plus ployable, Plumbum. Il se pred auβi tant pour le plomb à rieulle ou ruyle, que pour le plomb à chaas, dont les maçons plomment, c. iugent le droit ou le frit de leurs ouurages de maçonnerie ou de plastre, voyez Muel. Selon ce on dit, vn mur ou vne besongne de plastre estre à plomb, quand il ne s'y trouue point de frit, c. de pente en dedans, & que le plomb pendant de la ligne respond à la rieulle ou ruyle, ou bien à son chaas, Perpendiculum.

Mettre à plomb vne muraille, c'est la mettre à son droit, si qu'il n'y ait point de frit, &, ;La muraille est bien à plomb, c. à son droit ou en son plomb.

Plomb à rieulle ou à ruyle, est celuy qui est pendant de la ligne attachée au haut bout d'vne ruylete à maçon, voyez Muel, & est de pur plomb.

Plomb à chaas, Est vne piece de cuyure ronde, grosse d'enuiron trois poulces, longue d'enuiron trois doigts, pendant d'vne ligne, laquelle passe par le milieu d'vne piece auβi de cuyure, tenve, quarrée, equidiametrale audit rond de cuyure, appelée Chaas, auec lequel plomb à chaas le maçon plomme ses ouurages de plastre, cueillures de fenestres, huisseries & iambages de manteaux de cheminées, pour iuger s'ils sont à plomb, c. en leur droiture, & s'il y a point de frit, & les iuge estre en leur plomb si ladite piece ronde touchant l'ouurage par bas, le chaas le touche auβi par haut, & si le chaas ne touche, c'est alors qu'il dit qu'il y a frit, c. qu'il panche en dedans par haut. Et la difference qui est entre le plomb à ruyle, & le plomb à chaas, est que le premier est de pur plomb, & pend à vne ligne couchée sur vne ruyle, & ne sert qu'à plommer ouurages de maçonnerie ; & l'autre est de pur cuyure, pendant de là ligne qui coule par le milieu dudit chaas, & ne sert qu'à plommer ouurages de plastre ou de bricque en meillages de fenestres, huisseries & iambages de cheminées.

Qui a beaucoup de plomb meslé parmy, Plumbosus.

Qui est de plomb Plumbeus.

Couleur de plomb, Plumbeus color.

Estre de la couleur de plomb, Liuere.

¶ Le plomb d'vn maçon, ou charpentier, Perpendiculum.

Souldure de plomb, Plumbatura.

Vne plombée, Glans plumbata.

Plombeux, Plumbosus.

Vn plombier, Plumbarius.

Plomber, Plumbare, Applumbare, Plumbo obducere aut glutinare.

Plombin

Plombin, Port de mer sur la coste de Gennes & Florence, Plumbinum.

Plommer

Plommer la maçonnerie ou les ouurages de plastre, est par application du plomb à ruyle, ou du plomb à chaas, iuger s'ils sont en leur droicture.

Plonger

Plonger, acut. Est ores actif, & signifie mettre quelqu'vn dans l'eauë, Immergere, & ores neutre, & signifie aller au plonge ou pour plaisir, Mergere, ou pour retirer quelque chose du fonds de l'eauë, Vrinare. Plin. lib. 9. c. 30.

Plonger souuent, Mersare.

Plongeon, m. acut. Vne espece d'oiseau qui nage en l'eauë à plongeons, dont il a ce nom, pour laquelle mesme raison les Latins l'appellent Mergus. Et l'Espagnol Somergujon à submergendo.

Plongeur, m. acut. Est celuy qui va au ploge, Vrinator, pour tirer à-mont du fonds de la mer quelque chose. Ce mot, & son verbe Plonger viennet du Grec xxxxx, fait au preterit xxxxx.

Plote

Plote, Ploter, voyez Pelote.

Ploton

Ploton, m. acut. Il est fait de peloton par syncope de la lettre e, & a mesme signification, voyez Peloton.

Vn ploton de fil, Glomus glomi, & Glomus glomeris.

Plourer

Plourer, Cerchez Pleurer.

Ploutrœr

Ploutrœr, m. acut. voyez Cylindre.

Plouuier

Plouuier, Nomen auis, voyez Pluuier.

Plouuoir

Plouuoir, voyez Pleuuoir.

Pluuial, Pluuialis, Pluuiatilis.

Pluuieux, Pluuiosus, Imbricus.

Pluuieux & plein de vents, Nimbosus.

Plume

Plume, C'est toute plume de volatille, combien que aucuns veulent appeler Penne, celle qui est de gros tuyau, & Plume celle qui l'est de court & gresle, & Duuet, la plus menuë molle & flouete. Les anciens François Plume, C'est toute plume de volatille, combien que aucuns veulent appeler Penne, celle qui est de gros tuyau, & Plume celle qui l'est de court & gresle, & Duuet, la plus menuë molle & flouete. Les anciens François par ce mot, Plume, entedoyent celle qu'on porte aux bonnets, chappeaux, chanfrains des cheuaux, & sur les pommes de lict de parement, ce que à present par vn mot & prononciation foraine, on dit Pennache.

¶ Plume auβi s'appelle celle dont on escrit. Et plume entre Faulconniers, est la cure qu'on done à l'oyseau faite de pied de lieure ou de connin, ou bien de coton, ou de la plume, qui est sur le ioinct de l'aile d'vne vieille geline.

¶ Plumes trauersaines, grosses & bien coulourées de vermeil & de noir, grosses sont celles qui ensuyuent celles de la poictrine du Faulcon.

Plume legiere des oiseaux, Pluma.

La grosse plume d'vn oiseau, Pinna, vel Penna.

Qui a grosses plumes, Pennatus, vel Pinnatus.

Quand les plumes viennent à vn oiseau, Plumare, vel Plumescere dicitur auis.

De plume, Plumeus, vel Plumarius.

Fait de plumes, Plumatile.

Qui n'a nulles ou bien peu de plumes, Deplumis, Implumis.

Plumette, f. Plumula.

Vn plumeteur, vn petit escriuain, vn clergeau, Librariolus, Seruulus à manu.

Vn plumart, Fasciculus plumeus.

Qui a en lieu de plumars, des queuës de bestes, à la mode ancienne, Comans galea.

Vn plumassier, Plumarius.

Plumeux, Plumosus.

Qui a les pieds plumeux, comme vn pigeon pattu, Plumipes.

Plumer, Detrahere plumas.

¶ Plumer quelqu'vn & le vuider tout net, Excutere aliquem.

Plus

Plus, Magis.

Plus ou moins, Peu plus, peu moins, Plus minus.

Ie l'aime plus que moy, Ante me illum diligo.

Beaucoup plus, Multo magis.

Plus que tous les autres, Singulariter, Præter alios.

Il a estudié plus que tous les autres és lettres Grecques, Maximè omnium Græcis literis studuit.

Du plus qu'ils puissent estre, Qui plurimi habeantur. B.

I'ay esté aidé de luy plus que de tous autres, Præcipuè sum ab illo adiutus.

Ie te prie de cela plus que de toute autre chose, In primis te illud rogo, Illud te vel maximè aut præter cætera rogo.

Ie me sers de luy plus que de nul autre, Hoc ego vtor vno omnium plurimum.

Ils craindroyent plus, Magis metuent.

De plus en plus, Magis ac magis.

Pour le plus, Vt maximè.

Vn peu plus, Plusculus.

Plus pres, Citeriora.

Le plus pres que ie pourray, Vt proximè potero.

Le plus pres de la maniere Romaine qu'il pouuoit, il, &c. Proximè morem Romanum seruare ordines docuit.

Approchons plus pres, Propius accedamus.

Au plus, Ad summum.

Au plustost, ou Le plustost que faire se peut, Primo quoque tempore. Budæus.

Au plus pres qu'il peut, Quantum proximè potest.

Tellement qu'il n'est possible de plus, Vt nihil possit vltrà.

Lequel i'aime plus de iour en iour, Quem plus plusque in dies diligo.

Ie commenceray la chose vn peu de plus loing, Repetam paulo altius.

Tenir plus fort & plus serré, Continere arctius.

Plus de fois, Sæpius, Frequentius.

C'est chose plus humaine, Magis humanum est.

Mais plustost, ou qui plus est, ie le rendray tout fait, Quin effectum dabo.

Il y a plus de six mois, Amplius sunt sex menses.

Il y a plus d'vn an que ie le sçay, Plus iam anno scio.

Que demandez vous plus ? Quid amplius vultis ?

Qui a il plus ? Quid cæterum ?

Que veux tu plus, ou d'auantage ? Quid vis amplius ?

Pour le plus, Cum plurimum.

Et qui plus est, Et porrò.

Estre plus grande chose, Pluris esse.

Estimer plus, Pluris æstimare.

Epicrates est le plus estimé de la cité, & le plus excellent, Longè primus ciuitatis est Epicrates.

Il fut le plus vertueux & le plus secourable de tout son païs, In patria sua multis virtutibus & beneficiis princeps fuit.

Il n'a plus de honte, Periit illi pudor.

Plusieurs

Plusieurs, Plures, Complures, Crebri, Aliquammulti, Plerique.

Plusieurs fois, Sæpe, Compluries, Sæpenumero.

Pluuier

Pluuier, Oiseau tres-bon à manger, Pluuialis. Semble estre ainsi nommé, pource qu'on le prend mieux en temps pluuieux, qu'en autre temps.

Pluuir

Pluuir, Cerchez Pleuuir.

Pluye

Pluye, Pluuieux, Cerchez Pleuuoir.

Plvton

Plvton, Que les fables Poétiques dient estre le Dieu des enfers, Pluto, Plutonis.

Plutonique, de Pluton, Plutonicus.

Plvviers

Plvviers en Beausse, Pithuerium, A cette cause plusieurs escriuent & prononcent Pithuiers.

Plye

Vne Plye, Espece de poisson plat, Passer.

Po

Po, La riuiere du Po, Padus, Eridanus.

Poale

Vn Poale, & estuues, Thermæ thermarum, Hypocaustum. On dit auβi Poële, ou Poësle.

¶ Poale à frire, ou à autre chose, Cerchez Paëlle.

Poallier

Poallier, & Pouallier, m. acut. Est la piece d'airin large d'vn pied ou enuiron, longue de pied & demy, & d'espaisseur conuenable, sur laquelle chasque tourillon du sommier d'vne cloche est porté, & tourne quand on la sonne à bransle, voyez Sommier, & Tourillon.

Poche

Poche, ou Pochette à mettre quelque chose, Sacculus, comme celle qu'on porte aux sayes & grosses chausses. Poche auβi signifie ces grands sacs larges, dont les musniers portent le bled au moulin. Poche signifie encores, la gorge de l'oyseau, où il aualle son past pour apres le passer & enduire, Ingluuies. Et poche c'est auβi vne espece d'oyseau, voyez Pale.

Pochettes, Sont certaines manieres de filets, autrement appelez bourses.

Pocher

Pocher, voyez Paucher.

Pocher l'œil à quelqu'vn, Oculum exculpere.

Podagre

La Podagre, Podagra.

Homme Podagre, ou Podagreux, Podagrosus.

Poëte

Poëte, Poëta, Vates.

Poëme, Ce que le Poëte a composé, Poëma.

A la maniere des Poëtes, Poëticè.

Poësie, ou l'art des Poëtes, Poësis.

Poëterie, f. C'est poësie, deduction de poëmes, de ce terme vsoit on encores du regne de Loys XI. au prologue de l'abbregé des Chronicques. Et pour ce ont les grands clercs & gens de grand entendement conuoité de appredre sciences, & sçauoir la verité des choses, les vns par philosophie, les autres par poëterie, &c.

Poëtrons

Des Poëtrons, ou prunes iaulnes, Pruna asinina.

Poictiers

Poictiers, Picti, Pictaui, Pictones.

Poicteuins, Pictones, Pictaui, Picti, Pictauenses.

Poictou, Ager Pictonicus.

Poictral

Poictral de cheual, Antilena, Auerta auertæ, Pectorale.

Poictrinal

Poictrinal, m. acut. Est vne espece de harquebouse plus courte que le mosquet, mais de plus gros qualibre, qui pour sa pesanteur est porté à vn large baudrier pendant en escharpe de l'espaule, & couché sur la poictrine de celuy qui le porte quand il le veut tirer, pour ce a-il tel nom.

Poictrinalier, m. acut. Est l'homme de guerre qui porte le poictrinal, & en combat. Il est de la forme de Harquebousier, ou Hacquebutier, Pistolier, Halebardier, Arbalestier, & semblables, voyez Poictrinal.

Poictrine

La Poictrine, Thorax, Pectus.

Descouurir la poictrine, Expapillare.

Ouurir la poictrine pour veoir dedans, Pectus dissecare.

Tascher de frapper on toucher la poictrine, Appetere pectus.

Qui a vne grande poictrine & forte, Pectorosus.

Qui appartient à la poictrine, Pectoralis.

Poictron

Poictron, xxxxx, id est, podex, fit literarum transpositio.

Poignard

Poignard, m. acut. Est vne espece de dague courte, la lame à quatre arestes, ayant la poincte en grain d'orge, là où la dague à la lame plus large, & la poincte en façon d'espée ; Auβi Festus dit que Pugio, qui signifie poignard, est ainsi appelé, Quod eo punctim pugnatur, seruant le poignard à estocquer plus que à autre façon de combatre. Le mot Fraçois, & l'Espagnol & Italien, Puñal & Pugnale, se deriuet de cet autre mot Latin Pugnus, à quoy le mot Grec xxxxx, qui auβi signifie poignard, fauorise ; soit parce que celuy qui le porte, met pour contenance ordinairement la main sur le poignard, comme sur vne arme manuelle. Saint Augustin interpretant au 2. liure des Retractations chap. 63. ledit mot xxxxx, ce que onc ne part d'entre les mains, soit qu'il soit arme aisée à mettre au poing (car on dit auβi mettre l'espée au poing) & est le poignard au regard de la dague, ce qu'est l'estoc au regard de l'espée.

Poignard sanglant, Pugio stillans sanguine Cic. 2. Philipp.

Poignarder, act. acut. Est donner des coups de poignard, Pugione ferire, comme si le Latin disoit Pugionare.

Poignalade, f. penacut. Blessure ou playe faite d'vn poignard, Pugione vulnus inflictum, comme si le Latin disoit Pugionata, n'est pas naif François, ains Espagnol, qui dit Puñalada, & l'Italien par imitation Pugnalata, Pugionis ictus, la proportion Françoise diroit poignardée, de poignarder, ainsi qu'en l'Espagnol de Puñalar, ou bien Apuñalar, dit Puñalada.

Poignard

Vn Poignard, Pugio, Sica.

Vn poignard sanglant, Stillans pugio.

Le poignet de la main, Carpus.

Poil

Poil, Villus, Pilus.

Court poil, Breuitas pili.
PO PO 491

Poil folet, tel qu'on voit és pigeons & autres oyseaux qui viennent de naistre, Lanugo.

Le poil qui vient és parties honteuses aux masles à quatorze ans, & aux femelles à douze ans, Pubes pubis, vel Pubertas.

A qui le poil folet commence à venir aux ioués, Vesticeps, vesticipis.

Estre couuert de poil, Pilo vestiri.

Couuert d'vn poil rude & piquant, comme les porceaux, Hirsutus.

Arracher le poil, Pilare, Depilare, Pilos vellere.

Brusler le poil aux porceaux, Sues glabrare.

Dresser son poil de frayeur. Inhorrere.

Leuer son poil, Horrere.

Lion dressant son poil, Horrens leo.

Vne maladie par laquelle le poil chet de luy-mesme, Alopecia alopeciæ.

Oster le poil, Glabrare,

Tirer ou arracher le poil, Vellicare.

A qui on a osté tout le poil, Depilatus.

Qui a force poil, Pilosus.

Quand le poil tombe, Glabrere.

Sans poil, Depilis, Glaber.

Qui n'a point encores de poil ne de barbe, Impubes impubis, vel Impuber impuberis.

Poile

Poile, m. penac. C'est vn dais ou ciel quarré à pentes és quatre costez frangées ou non, porté à chascun des quatre coings sur vn baston, dont on vse és processions, & entrées de Rois & Princes en leurs villes : car & le Sacrement est soubs iceluy poile, & le Roy en est sur-couuert, estant chascun desdits quatre bastons porté au poing par quelque personne d'honeur. Il semble venir de ce mot Latin Pallium, & par tat aucuns l'escriuent mal par s, poisle. Budée l'interprete en Latin Vmbella, no trop hors de propos, il est different du dais, par ce que le dais est suspendu & deualé en dossier bien bas, & n'est porté ny soubstenu de bastons, ains pendant du plancher sur la table, ou siege Royal, ou le Roy prend ses repas, ou se sied en authorité, voyez Dais.

Ceux qui portent le poile és processions, Pastophori. B.

Poilon

Poilon, Pultarium, vbi pulticula infantium coquitur. B.

Poinct

Poinct, m. Tantost est nom, & signifie vne picqueure en rond, Punctum. Ainsi dit on vn poinct pour la marque ronde qui és distinctions de l'oraison est appelée periode, & vn poinct d'esguille, pour la picqueure d'icelle dans le drap ou autre estoffe, & improprement le traict du fil de picqueure en picqueure de ladite esguille. Et vn poinct pour vn eslancement de mal de costé, Le tout vient de poindre, Pungere. Tantost est aduerbe negatif, Minimè, Comme viendray-ie ? point, Veniamne & ego ? minimè. Et tantost en cette signification est expletiue, Comme, Ie ne veux point chanter, Nolo cantare.

¶ Le poinct du iour, Sublucanum tempus, Crepusculum, Prima aurora.

Au poinct du iour, Sub lucem, vel sub lucis ortum, Sub ipsa die.

Dés le fin poinct du iour, Primo diluculo.

Il est parti dés le poinct du iour, Cum diluculo abiit.

¶ Le poinct & endroict de l'assemblement de deux riuieres, Confluens.

¶ Sur le poinct il, &c. Ibi tum exanimatus fuit.

Sur le poinct qu'on veut aller donner dedans, In procinctu.

Sur le poinct qu'il arriuoit, Sub aduentu, Sub aduentum, In aduentu.

Tout sur le poinct, In ipso tempore, In ipso temporis articulo.

On est sur le poinct d'auoir guerre des Tarquins, Bellum imminet ab Tarquiniis.

Attendant son poinct, Ad occasiones intentus. Bud. ex Tacito.

Ie suis sur le poinct de te faire du bien, Instant à me tibi bona.

Le poinct du temps, Articulus temporum.

¶ Le poinct de la matiere, Res quæ in quæstione versatur, Status, Iudicatio, Firmamentum & continens causæ.

Le poinct du proces, Ce sur quoy il faut faire droict, Continens, Status, Litis cardo, Iudicatio. B.

Le poinct decisif de la matiere, Le poinct peremptoire, Iugulum, firmamentum & continens causæ, Cardo causæ. Bud.

Le poinct du iugement d'vn proces, Cardo iudicij causæ. Bud.

Abbreger & venir au poinct de la matiere, Ad rem quæ agitur non rectè pertinentia circuncidere, & ad cardinem causæ protinus accedere. Bud.

Combatre le poinct principal de la cause, Inuadere in arcem causæ aduersarij, Iugulum causæ petere, & cardinem causæ labefactare. Bud.

Ce poinct est decisif de la matiere, Hic articulus causæ erit decretorius, Hoc caput in causæ summam erit decretorium. B.

Donner solution à vn poinct de la cause qui estoit bien doubteux, Desnoüer le neud de la matiere qui estoit fort difficile, Causæ nodum perplexum soluere & expedire. Bud.

Le poinct de la cause est fort doubteux & dangereux, Causæ cardo & firmamentum in lubrico & præcipiti vertitur. B.

Fonder principalement son proces en quelque poinct, Causæ cardinem in aliquo ponere, aut constituere. B.

Il faut bien prendre garde à ce poinct en iugeant le proces, Hic calculus in primis ponendus in causa iudicanda. Bud.

En ce seul poinct bransle toute la cause, De ce seul poinct depend le iugement du proces, Hic articulus fatum causæ secum trahit, In hoc articulo summa causæ periclitatur, Huius articuli iudicatio summam litis decerner, Qui in hoc articulo lapsus erit, causa cadet. Bud.

Ordonner & assembler les poincts principaux de sa cause, ou, Mettre en ordre les poincts, &c. Aciem instruere causæ firmamentorum. Budæus.

Ce poinct porte moult grand bransle au proces, Res magna in hoc articulo causæ agitur. B.

Prendre droict par quelque poinct de la cause, Causæ cardinem in aliquo articulo ponere, vel Summam controuersiæ, & denique causæ fatum ex eo pendere velle. Bud.

Les principaux poincts, Rationes principes, & robur firmamentorum. B.

Le poinct principal d'vn proces, Cardo causæ & firmamentum, Summa quæstio. B.

Reprendre quelque poinct & plus amplement le declarer, Retractare. Budæus.

Sur le poinct du iugement du proces, In procinctu vltimæ dimicationis. Bud.

Ce poinct à esté bien touché par le proces, Tractatus quidem huius rei in parte causæ frequens est. B.

Tout le proces se vuide par ce poinct, Hæc quæstio, vel hoc caput totam absorbet controuersiam. B.

Vn proces qui se vuide par poinct de droict, Causa disceptabilis. Budæus.

Ce poinct est vuidé, Hæc pars controuersiæ concertata, depugnata & confecta est. Bud.

Vn poinct difficile en droict, Iuris interpretatio nodosa.

Le poinct & opportunité d'vn affaire, Cardo, Opportunitas.

Le principal poinct pour bien, &c. Caput est ad bene viuendum securitas.

Veu que le principal poinct estoit arresté, Quum summa consisteret.

Quand vn aduocat ou plaidant ouure la main, & asssigne sur le bout de ses doigts les poincts de sa matiere & parties de son plaidoyer, Constituere in digitis singulas causæ partes.

Les deux premiers poincts de ton epistre, Prima duo capita epistolæ tuæ.

En certain poinct & partie du procez, In parte causæ.

Quand le defendeur ou le demandeur s'arreste principalemet sur vn poinct, & employe toute la plus grande partie de ses raisons & allegations en cet endroict, Constituere summam totius litis in re aliqua.

Nous auons gaigné ce poinct. Quod ad popularem rationem attinet, hoc videmur esse consequuti.

Suyure les poincts l'vn apres l'autre, Articulatim & distinctè dicere.

Venir au poinct, Conferre pedem. B. ex Cic.

Que ne venons nous au poinct ? Quin mittimus ambages ? Bud. ex Liu.

Vien au poinct, Ad capita rerum peruenias.

On ne me sçauroit mener à ce poinct, que, &c. Nec abducar vt rear, &c.

Vien au poinct & cesse de mesdire, Rem potius ipsam dic, ac mitte malè loqui.

Il ne veut venir franc au poinct, Hic nunquam pedem confert. B.

Venir au poinct de la cause, Caput causæ agere. B.

Les choses fussent venuës au dernier poinct, n'eust, &c. Ad extrema ventum foret, ni, &c.

C'est vn poinct vuidé & conclu, Certa res est, Certum est.

C'est vn poinct arresté, & à quoy personne ne contredit, Constat inter omnes.

C'estoit vn grand poinct, Fuit tanti. B. ex Cic.

Là git le poinct du bon ou mauuais employ, Quasi caput & columen impensarum est.

¶ En ce poinct, ou par ce poinct tu m'ostes toute esperance, Hac re, vel Isthoc pacto omnem spem eripis mihi.

A poinct, aduerb. C'est en ordre & estat deu, decent & conuenable. Ian le Maire liur. 1. chap. 39. des Illustrat. Print son arc, ses fleches & ses dards qu'il auoit despieçà mis à poinct par grande curiosité. Ausssi dit on, Il est bien en poinct, c. Il est bien, & decentement equippé, Conuenienter, decenter, commodè.

Bien à poinct, Satis commodè, Tempori.

Prendre quelqu'vn à son mal à poinct, In ipso articulo opprimere. B. ex Terent.

Sçauoir prendre son à poinct, Temporum occasionúmque aucupium nosse. Bud.

Il le faut prendre quand il vient à poinct, Occasionibus vtendum. B. ex Quintil.

Pourueu que la chose soit faite bien à poinct, ie louë cela, In loco ego verò laudo.

Chose qui vient & eschet bien à poinct tout à temps, selon nostre desir & souhait, comme sont les ports aux nauigans, Opportunum.

La chose vient bien à poinct, Commodè, aut bellè capit.

Cela est venu bien à poinct, que, &c. Percommodè accidit quòd, & cæt.

S'il vient à poinct, Si vsus veniat.

Je te manderay le reste quand il viendra à poinct, Caetera apposite tibi mandabo.

Fort à poinct, Peropportune.

Tout à poinct, Opportune, In tempore, Optime, Commodum.

Voicy mon frere qui vient tout à poinct, Adest optime ipse frater.

Tu es venu tout à poinct, je te cerche, Opportune teipsum quaerito.

Mal à poinct, Incommode.

Chose qui vient mal à poinct, Inopportuna res.

Pourtant que je leur estoye venu si mal à poinct, Quia tam incommode illis fors obtulerat aduentum meum.

Il me semble que cela n’est pas venu trop mal à poinct, Id mihi non incommode visum est accidisse.

¶ Bon poinct, ou mauvais poinct, Valetudo.

Boeufs en bon poinct, Boues bene curati. B.

Cheval en bon poinct, Equus sagina hilaris. B. ex Columel.

Qui est en bon poinct, Plenior. Bud. ex Celso.

¶ Qui est bien en poinct et en ordre, Expeditus et paratus.

Se mettre en poinct, ou S’apprester, voyez Apprester, en Apprest.

Bien ou mal en poinct, Ornatus in peregrinum modum.

Une Poincte, Subula.

La poincte et aspreté d’un rocher, Murex.

La poincte de l’oeil, Oculorum acies.

La poincte de l’esprit, Acies ingenij.

La poincte du fer d’une fleche, Aculeus sagittae.

Une poincte de diamant, Adamantinus mucro.

La poincte de quelque chose ague, comme d’un cousteau, d’une espée, d’une plume taillée pour escrire, Mucro mucronis, Acumen.

Poincte ayant forme de cousteau, Cultratus mucro.

Faire une poincte de fer ou autre chose, Spiculare.

Qui a la poincte en trenchant rebouché, refoulé, et moulcé, Hebes.

De poincte, Cuspidatim.

Aller en poincte, Migrare in mucronem.

¶ Poincte de France, Impetus acres Gallorum, Gallorum omnis vis in impetu. Bud.

¶ Qui n’a point de poincte au gouster, Hebes gustu.

¶ Il a fait une faulse poincte, Hic officio decessit. B. ex Liu.

Poinctu, Mucronatus, Acuminatus.

Faire poinctu, ou agu, Acuere, Cacuminare.

Poincteler, id est, Subinde pungere. Ronsard.

Poindre, Pungere, Compungere, Expungere, Fodicare, Lancinare.

Cette oraison te poind jusques au sang, Haec te cruentat oratio. B. ex Cicerone.

Cette herbe poind et picque, Mordet haec herba.

S’il y a quelques choses en tes lettres qui me poignent ou piquent, Si qua sunt in tuis literis quae me mordent.

Celle qui poind et esguillonne, Stimulatrix.

Toute chose qui nous poind et incite à faire quelque chose, Stimulus, Calcar.

¶ Qui poind et remord la conscience, Aculeatum.

Incontinent que le jour poindra, Vbi primum diluculabit.

Poignant, Pungens.

Une fueille poignante, Mordax folium.

¶ Lettres poignantes, Aculeatae literae. B. ex Cic

Poignement, Punctio.

Poing, m. monosyllab. Est la main serrée, Pugnus. Duquel mot il est fait, qui descend de Punctio, c’est à dire, frappement comme dit Festus. L’Espagnol dit Puño. L’Italien Pugno.

Il vint l’espée au poing, Accessit stricto gladio. Liu. lib. 22.

Bailler un coup de poing, ou une jouée, Compressa palma aut porrecta ferire.

Une poignée et javelle, Manipulus.

Poignées et faisseaux de verges portées par sergens, au milieu desquels il y avoit une hache en chascun, Fasces virgarum.

¶ Une poignée de gens, Parua manus hominum. B.

Un Poignard, Pugio, Sica.

Un poignard sanglant, Stillans pugio.

Le poignet de la main, Carpus.

Un Poinson d’atourneresse d’espousées, Acus.

Un poinson dequoy les femmes font la creste de leurs cheveux, Discerniculum.

Un poinson de cousturier ou chaussetier, Pugiunculus.

¶ Un poinson de vin, à Orleans: à Paris une demie queuë.

Point, ou Poinct, Sermoni vernaculo additur ad maiorem negationis expressionem. Je n’iray point, id est, Non ibo, quasi dicas, Ne punctum quidem progrediar vt eam illo. Il n’y est poinct, id est, Non est illic, quasi illius ne punctum quidem ibi est. Sumitur enim punctum pro re minima, Je n’en ay poinct.

Point, ou nullement, Nihil minus.

Point aiséement, Haud facile.

Point trop, Nihil nimis.

Il n’en est venu point plustost, Illa causa nihil ocyus venit.

Ne le fay point, Minime feceris.

Je ne m’en soucie point, Nihil moror.

_________

Je n’en demande point plus, Nihilo plus peto.

N’entendre point bien, Parum intelligere.

Il ne faut point que tu me dies, etc. Nihil est quod dicas mihi, alium quaerebam.

Non point que, etc. Non quia prodesse nunquam satis sit, sed, et caet.

Non point que je ne, etc. Non eo quin tibi, etc.

Ne me cognois tu point? P. point, que j’aye souvenance, Non nouisti me? P. quod quidem veniat in mentem.

Les lettres de Bibulus n’estoyent point encores apportées, Cassius ineptas literas misit, necdum Bibuli erant allatae.

Si tu ne l’as point suyvie, Si tu eam minus secutus sis.

Une Poire, Pyrum.

Poires d’angoisse, Pyra acerba, vel Angustiana. B.

Poires d’aulnoy, Alnetina pyra. B.

Poires de bon-chrestien, Eusebiana, Panchresta, vel Panchrestana pyra. Bud.

Poires d’eau-rose, Pyra rhodina. B.

Poires d’estranguillon, Pyra anginaria, vel strangularia. B.

Poires de fin or, Pyra obryziana. Bud.

Poires de hastiveau, Pyra praecocia. Bud.

Poires de livre, Pyra libralia. Bud.

Poires de serteau, ou de campane, Pyra elenchina, vel Alabastrina. B. Videntur Cucurbitina dici Catoni.

Poires à deux testes, Pyra malleolata, vel Bicipitia. Bud.

Poires de Syrie, Syria pyra.

Poires qui retirent à la couleur de pierre Cornaline, Onychina pyra.

Poires qui ont la forme d’une courge, Cucurbitina pyra.

Un poirier, Pyrus.

Un Poireau, ou Verrue, Verruca.

Un petit poireau, Verrucula.

Qui est plein de poireaux ou verrues, Verrucosus.

Poireaux, Poirée, voyez Porreau, Porrée.

Un Pois, Pisum pisi.

Pois ciches, Cicer ciceris.

Pois ciche de belier, Cicer arietinum.

Pois cerre, Cicercula cicerculae.

Pois ramez, Pisa ramalibus suffulta.

Pois, Dont vient Peser, Cerchez Poix.

Poison, Forte a Potione, quasi Potion. Venenum, Virus malum, Toxicon.

Poison pour faire aimer, Philtra philtrorum.

Donner poison à autruy et le tuer, Facere malum venenum, Venenum alicui infundere, Veneno necare, Spargere venena, Tollere veneno.

Poisonneux, Venenosus.

Tout Poisson, Principalement qui est couvert d’escailles, Piscis.

Poisson qui vit en la mer, Piscis marinus.

Poissons qui sont plats et non point ronds par dessus, Plani pisces.

Poissons qui ont la chair molle, comme sont seiches et semblables.

Toute sorte de poisson qui a la coquille et escaille aspre et rude, ou pierreuse, comme huistres et semblables, Ostrea ostreae, vel Ostreum.

Toute sorte de fort grand poisson, comme balaines, beufs, roües, et semblables, Cetus ceti.

Un poisson qui vit és bords de la mer, ou rivage des rivieres, Litoralis piscis.

Le poisson dont se prenoit la teincture de pourpre, Purpura.

Une sorte de poisson à coquille qui naist en lieux limonneux, Pinna.

Toute sorte de poisson à coquille, Concha.

Une sorte de poisson blanc, mol et tendre, qui est incontinent cuict, Aphya.

Une sorte de poisson de mer, fort long et estroict, Pristis huius pristis.

Une sorte de poisson de mer ayant coquille, du sang duquel on souloit teindre de couleur en pourpre, Murex.

Une sorte de poisson qui nage le ventre dessus, Nautilus.

Une sorte de poisson qui vit entre les pierres, Melanurus melanuri.

Une sorte de poisson mol ayant plusieurs pieds, Polypus.

Une sorte de poisson qui ayant devoré l’amesson, met hors toutes ses entrailles, jusques à ce qu’il ait jetté hors l’hamesson, puis les rengorge, Scolopendra scolopendrae.

Un petit menu poisson que les thons engendrent, Cordyla.

Une sorte de fort petit poisson, lequel retient et retarge les navires contre lesquels il s’attache, Remora, Echeneis.

Une sorte de petit poisson qui par le gouvernal de sa queuë conduit la balaine qu’elle ne heurte aux rochers, Musculus.

¶ Escailler poissons, Desquamare.

Effondrer poissons, Pisces purgare, Exenterare.

Les poissons se gastent, Corrumpuntur pisces.

L’oreille ou l’ouye d’un poisson, Branchiae branchiarum.

Servant à poisson, Piscinalis.

Boutique a poisson, Piscina, Ichthyotrophium. Col.

Qui a boutique ou estangs de poissons, ou qui se delecte à en avoir, Piscinarius.

Fosses de poissons aupres de la mer, où on les sale, Cetariae cetariarum.

Vn lieu où il y a force poisson, & où il fait bon pescher, Pisculentus locus. Plein de poisson, Piscosus.

Poissonnet, Pisciculus.

Petis menus poissonnets, Minuti pisciculi.

Poissonnier, Vendeur de poisson, Piscarius.

Poissonnier qui vend de grands poissons, Cetarius.

La poissonnerie, Piscaria piscariae, Forum piscatorium, Ichthyopolium.

Poissonneux, Piscosus.

Poiure, Cerchez Poyure.

Poiurette, voyez Poyurette.

Poix, Semble plus raisonnable à cause de la difference escrire ainsi : Pois, Pisum : Poids, Pondus : Poix, Pix.

Le poix à peser quelque chose, ou le poix d'vne liure, Pondus, Ponderis.

Le poix d'vne liure, As, huius assis, Assipondium, Pondo, Libra.

Le poix de deux cens liures, Ducenaria pondera.

Vn poix grand & merueilleux, Centumpondium.

Vn poix attaché à vne corde, qu'o iette en la mer pour sçauoir si on est loing ou pres de terre, Bolis, huius bolidis.

Poix qui n'est pas assez pesant, Malum pondus.

Le boisseau rend de pain le poix de douze liures, Siligineae farinae modius xxij. libras panis reddit. Ex Plin.

Du boisseau reuiennent seize liures de pain, E modio redeunt xvi. pondo panis. Ex Plin.

¶ Bailler au poix & parer, Appendere aurum, Depéndere.

Bailler le poix de l'or qu'il faut pour faire quelque chose, Aurum ad sacôma appendere.

En donner le poix d'or, Rependere auro Bud. ex Val. Max.

Il vaut son poix d'argent, Rependitur argento. B.

Qui est d'vn mesme poix Aequilibris.

Equalité de poix, quand deux choses pesent autat l'vne que l'autre, Aequipondium.

Petit poix, Pondusculum.

Auec vne petite pierre qui luy baille poix. Cum saxi pondusculo.

Le maistre du poix, Qui tient ou garde le poix du Roy, Zygostates. Budaeus.

¶ Sortes de pareil poix & pareille consequence, Pari momento sors.

Auoir poix & authorité, & estre estimé, Pondus habere.

A fin qu'on voye que son authorité a eu poix, & a serui de quelque chose enuers vous, Vt sua authoritas aliquid apud vestros animos momenti habuisse videatur.

Cecy est de plus grand poix, & aide plus à faire mal-heureusement viure, Plus ad miseram vitam momenti affert haec res.

Ces choses emportent grand poix & grande consequence à bien viure, In his sunt ad bene viuendum momenta maxima.

Ie voirray de cecy à mes poix. Hoc meis ponderibus examinabo.

Oster du poix & moins estimer, De pondere detrahere, & paulo minoris aestimare.

Peser, Librare, Pendere, Expendere, Pensare, Ponderare, Trutinari.

Plus peser, Praeponderare.

Plus peser d'vn costé que d'autre, Praegrauare.

Peser au poix de l'or, Expendere aurum auro.

Combien penses tu que tu poises tout nud ? Quot pondo te esse censes nudum ?

Il poise le moins du monde, Minimum ponderis facit.

Qui poise & charge beaucoup, Onerosus, Ponderosus, Grauis.

Qui poise le poix de deux onces, Sestantarius.

Il poise dix drachmes, Pendet per se drachmas decem.

  1. Peser & considerer diligemment quelque chose, l'examiner, Perpendere, Trutinare.
  1. Ce me poise, ou, Ce poise moy, Hoc grauiter fero, Aegrè est.

Ce qui est pesé à la balance, Pondus.

Pesant, Onerosus, Grauidus, Ponderosus, Grauis.

Deuenir pesant, Grauescere, Ingrauescere.

Vn peu pesant & grief, Grauiusculus.

Estre aussi pesant qu'vne autre chose, Aequare pondus alicuius rei.

Faire plus pesant & plus grief, Aggrauare.

Fort pesant. Pergrauis.

Guerre fort pesante à porter, Graue bellum.

Pesant de maladie, Grauis morbo.

Denier pesant ou valant deux liures, Dipondiarius nummus.

Le pesant de quelque chose, Pondus.

Qui n'est point pesant, Leuis, Grauitate carens.

Toute chose grande & pesante Moles.

Pesanteur, Grauitas, Ponderositas.

Pesanteur & charge, Pressus ponderum.

La pesanteur de quelque chose, Pondus.

Pesanteur de teste. Capitis grauitas, aut Grauedo.

Qui cause & engendre pesanteur de teste, ou qui est subiect d'auoir pesanteur de teste. Grauedinosus.


Peseur, Ponderator, Pensator, Pensitator, Libripens.

Peson, qu'on met au bout du fuseau, Verticulum, Verticillum.

Vn peson & vertoil que les femmes mettent au bout de leur fuseau quand elles filent, Harpax harpagis, Verticulum, Verticillum.

De la Poix, Pix.

Poix laquelle on a raclée auec vn racloir, Pix radulana.

De la poix qu'on tire des nauires, meslée auec cire, Zopissa zopissae.

Poix resine faire naturellement en distillant de son arbre, Resina stillatitia.

Vn arbre du genre du pin, qui n'est pas si grand ne si droict qu'vn pin, dont degoutte la poix resine, Picea piceae. Aucuns l'appellent Pinasse.

Poix meslée auec vne espece de croye Pissasphaltus.

Vin qui sent la poix, Vinum picatum.

Fluant & tenant comme poix, Piceus.

Qui est de poix, ou noir, Piceus.

Poisser, Picare, Oppicare.

Vaisseaux poissez, Picata dolia.

Poissement, Picatio, Gummitio.

Pol, m. C'est le poinct du bout de l'esseul du ciel tant du costé du Nort, que de celuy du Sud. Mais celuy du nord est appelé pol arcticque, & l'opposite, pol ant arcticque, Polus arcticus seu septentrionalis, & polus antarcticus, seu meridionalis.

Polaine, f. penacut. En fait de nauires, est l'equippage de la fleche telle que s'ensuit. Par dehors la prouë du nauire, enuiron douze pieds & parsus l'estraue, sort vne piece de bois appelée fleche, soustenuë hors ladicte prouë par vne courbe clouée à l'estraue & a la mesme fleche, & par dedans aboutie sur le ban qui est ioignant les Equibiens. Sur le bout de ladite fleche est dressée vne piece de bois de trois ou quatre pieds de haut, faite en forme de S, &;aux deux costez d'icelle fleche sont deux soliueaux forts se venans ioindre à la poincte de ladite fleche d'vn bout, & de l'autre s'en vont en eslargissant contre le nauire vn peu au dessus les Equibiens. Au milieu dudit S, &;de chasque costé d'iceluy est attaché vn petit soliueau arrondy par le dehors, qui de l'autre bout s'attache contre le nauire, & la forme que cela rend s'appelle lice en estant fait tout autant au bout dudit S. Or ladite fleche ainsi equippée & assortie se nomme polaine, laquelle sert a serrer le beaupre.

Pole, f. penac. Est vne espece de poisson plat, rappórtant à la Sole, mais raccamusée. Rondelet le rend par κυυόγλωτον, Buglossus.

Police, f. penac. Est reglement d'vn estat & communauté, soit monarchique, aristocratique, ou democratique, en denrées, habits, commerce, & autres ch. ses concernants le bien de tous. Il vient du Grec , extraict de , Cité, par ce que la Cité a esté le premier subiect de tel reglement, qui en est emané ausdits estats, chascun desquels consiste en plusieurs villes.

Police, le fait & gouuernement d'vne Republique, Politia.

Policer vne ville.

Citez bien policées, & où il y a bonne police, Bene moratae & bene costitutae ciuitates.

Polir, Allaeuare, Colere, Polire, Depolire, Perpolire, Laeuigare, Interradere, Pectere.

Polir bien & nettement, Expolire.

Polir auec vne pierre ponce, Pumicare, Repumicare.

Poli, Pectitus, Percultus, Politus, Depolitus.

Poli & orné Elegans.

Fort poli & orne. Perelegans.

Or fort poli & reluisant, Perpolitum tritu aurum.

Estre poli & orne, Enitêre.

Estre poli & net. Nitêre.

Qui n'est point poli ne orné Inelegans, Impolitus.

Poliement & ornéement, Policè.

Polissement, Politio, Expolitio.

Polissement fait auec vne pierre ponce, Repumicatio.

Polissure, Politura.

Polluer, Funestare, Incestare, Polluere.

Pollu, Incestus adiectiuum, Pollutus.

Chappelles pollues, Foedata turpitudine sacella.

Estre pollu de meschans faits, Cruentari sceleribus.

Polonie, ou Pologne, pais prochain de Vngrie, Sarmatia, Polonia.

Polonois, Sarmata, Polonus.

Vn Poltron, Homo nihili. Mot d'Italien, Vn vautneant.

Poltroniser.

Vne herbe qu'on appelle Polypode, Polypodion, Filicula.

La maladie dedans le nez appelée Polypus, chancreux, Cartinodes.

Vne herbe appelée du Polytrich, ou Polytrichon, Polytrichon.

Vne herbe appelée Pomelée, ou Patte de lion, Consiligo.

Vne Pomme, Malum, prima longa. Il vient de Pomum.

Pommes aigres, Mala immitia.

Pomme de bosquet, ou de bois, Vnedo vnedonis.

Pommes de coing, Cydonia, aut Cotonea, vel Struthia mala, quae & Struthiomela, Chrysomela.

Pommes qui sont de garde, Perennia, vel perenantia, Stabilia, vel conditiua mala.

Pommes qui ne se gardent point, Fugacia poma.
Pomme de grenade, Malum punicum.

Pommes d'amours, Mala insana.

Pommes de merueilles, Balsamine.

Pomme de maligre, ou malingre, Malacria quasi mala acria. Ruel.

Pommes de paradis, Mala orbiculata, Mala Paradisiana, Ruellius ea esse putat, quæ & melimela dicuntur, & mustea.

Pommes de courtpendu, ou capendu, Mala curtipendula. B.

Pommes de courtpendu bastard, Pseudocurtipendula. B.

Pommes de rouueau, Mala rubella, vel sanguinaria, vel Sanguinea. Budæus. Rubelliana vocat Ruellius.

Pommes de Richard, Mala Richardiana. Bud.

Pomme poire, Pyrimala. B. vt apud Plinium Nucipruna.

Passepommes, Mala mustea, quæ & melimela. B.

Pommes de renette, Mala renetia.

Pommes de francetur, Mala francetura. Ruel.

Pommes pleines d'eau, Poma succulenta & succosa.

¶ Pommes de pin, Nuces pineæ.

Vne pomme de pin, & autres pommes de semblable figure, Conus coni.

Vne pomme de pin, ou le noyau de la pomme, Strobilus.

Toute chose ayant figure de pomme de pin, Conoides conoidis.

¶ Pomme sauuage, Vnedo vnedonis.

Pommes sur lesquelles il y a de la rosée, Mala roscida.

Pommes tardiues & qui meurissent apres le temps, Mala serotina.

Vne sorte des pommes desquelles le commencement est venu de Syrie, Syrica mala.

Pommes qui ont la douceur de moust, Mustea mala.

Pommes qui incontinent se gastent & s'entichent, Fugacia mala.

Les pommes se corrompent & s'entichent, Ægrotant mala.

Couurir pommes de plastre ou de cire pour les garder, Crustare mala gypso vel cera.

Pommes meures, Mitia poma.

¶ Pomme de senteurs, Olfactorium, Olfactoriolum.

¶ Du pommé, Vinum malinum, Sicera malina.

Vn cheual pommelé, Scutulatus equus.

Pommier, Malus mali.

Fait d'vn pommier, Malinus.

Pommier hastif, Malus præcox.

Pommier tardif, Malus serotina.

Pommier sauuage, Malus agrestis.

Pommier franc, Malus generosa.

Pommier enté, Malus insita.

Pommier de deux portées, Malus bifera.

Vne pommeraye, Vn lieu planté d'arbres fruictiers, Pomarium.

Pommeau

Pommeau d'espée.

Pommelée

Pommelée, Espece d'herbe, Consiligo, Elleborus niger. Aucuns la nomment Patte de lion.

Tetin pommelu, id est, rond comme vne pomme.

Pomon

Pomon, voyez Poulmon.

Pompe

Pompe, f. penac. Est ores vn solennel, grand & notable appareil conduict par cerimonie, Pompa. Et ores se prend pour la compagnie somptueuse & magnifique qui est de tel cerimonieux appareil. Ian le Maire liure 1. chap. 40. La pompe estoit grande & merueilleuse, la richesse inestimable & l'arroy triomphant outre bord. Or vient il de reciter l'yssuë, marcher, & assiete de maints Rois, Princes, & Cheualiers, Roines, Princesses & Dames, pour estre spectateurs d'vn fameux pas, tournoy & behourd. Et pompe en fait de nauires est certain instrument à esgouter l'eau que fait le nauire qui descend iusques au fond, & sur la quille d'iceluy par vne escoutille faite du costé de la poupe pres le gouuernail, & chuppe ladite eauë par à trauers vne platine de plomb semée de pertuis clouée sur ladite quille tout ainsi que fait vne siringue. Elle s'appelle auβi Trompe.

Renoncer aux pompes du monde, Eiurare mundi factum. B.

Il se marche pompeusement, Magnificè incedit.

Pompeux, Magnificus.

Pompon

Pompon, ou Pepon, Pepo peponis, Melo.

Ponant

Ponant, ou Ponente, ou Ponent, Occidens, nobis Occident. Germanis West.

Ponce

Pierre Ponce Pumex.

Poncer, Pumicare.

Ponceau

Ponceau, ou Poncel, Ponticulus, Ponticellus, detracta syllaba ti, voyez Pont.

Ponceau, ou Coquelicoq. Papauer rhœas.

Pondre

Pondre, Il vient de Ponere, Oua edere, emittere, eniti, parere, Ponere.

Pont

Saint Pont de Thommieres, ville Episcopale, Sanctus Pontius Themeriarum.

Pont

Vn Pont, Pons pontis.

Pont de corde, en fait de nauires, est vn treillis de corde, fait à maillettes & œillets ou claireuoyes de telle ouuerture que le fer de la iaueline, pertuisane ou espée puisse passer à trauers, lequel pont quand on vient au combat est ietté & ridé sur le chasteau deuant, seruant quand le dit chasteau est forcé, à deux choses ; l'vne à offenser à poincte de iauelines, pertuisanes, & espées par dessoubs & par lesdites maillettes, les ennemis estant sur le dit pont ; l'autre à les bourser & enuelopper dedans ledit pont, en le desridant quand il en est bien chargé.

Ietter vn pont legerement sur vn fossé ou petite riuiere, Pontem iniicere.

Ietter de dessus le pont en la riuiere, Deiicere de ponte in fluuium.

Vn pont-leuis, Pons versatilis.

Vn pont qui est fondé sur pieux, Pons sublicius.

Vn pont qu'on ne peut reparer, Irrediuiuus pons.

Vn ponceau, ou petit pont, Ponticulus.

Pontif

Vn Pontif, Pontifex.

Le plus grand pontif, Maximus pontifex.

Les liures contenans les ceremonies des Pontifes, Pontificia pontificiorum, Libri pontificiales.

Pontificat, Pontificatus, Pontificium, Pontificalis authoritas.

Pontifical.

Pontificalement.

Pontoise

Pontoise, Ville de France, Pontisara, quasi pons Isaræ fluuij.

Popelin

Popelin, m. acut. Enchytum.

Populeux

Populeux, Populosus, Habitatoribus frequens.

Region populeuse.

Popu

Porc

Vn Porc, ou Porceau, Sus suis, Porcus.

Porcespi, Histrix histricis.

Porc sanglier, Aper apri.

Porcs chastrez, Maiales.

Qui vend chair de porc, Porcinarius.

Chassons aux porcs sangliers, Insidiemur apris.

Du porc salé, Lardum.

Porceau sauuage engendré d'vn sanglier & d'vne truye domestique & priuée, Hibris hibridis.

Porceaux qui ne sont point ladres ne sursemez, Porci synceri.

Engraisser porceaux, Cibatu longiore sustentare sues.

Qui engraisse porceaux, Porculator.

Compter combien il y a de porceaux, Recensere numerum porcorum.

Porceaux qui ont la soye fort espesse, Densæ sues.

Porceaux ladres, Sues grandinosi.

Nourriture de porceaux, Porculatio.

Tueur de porceaux, Lanius, vel Lanio suum.

Qui est de porceau, Porcinus, Suinus, Suillus.

Marchant de porceaux, Suarius negotiator.

Estable à porceaux, Suile, Hara. Qu'on dit auβi Toict, ou Tect à porceaux.

Porcelet & cochon, Porcellus.

Porcher, m. acut. C'est celuy qui mene paistre & garde les porceaux, Porculator. Columell. lib. 7. cap. 9. Porcorum custos, Suarius, Porcarius. Dont il est pris, Subulcus.

Porchere, f. penac. Celle qui garde les porcs, Porcaria.

Vn grand os de poisson de mer fait comme vn cor, & duquel l'on peut corner, & en font les graueurs des images, communéement dict, Porcelaine, Buccinum.

¶ Herbe dicte Porcelaine, ou Pourpier, Peplion, Portulaca, Andrachne, voyez en Pourpier.

losité.

Porche

Vn Porche, Porticus, Atriolum.

Porfiler

Porfiler, voyez Pourfiler.

Porion

Porion, Bulbus syluestris. Sunt quibus Cepa syluestris appellantur, Oignon sauuage.

Porphyre

Porphyre, espece de marbre purpurin moucheté de blanc, Porphyrites, Porphyreticum marmor.

Porphyre

Porphyre, nom propre d'homme, Porphyrius.

Porque

Vne Porque, Sus fœmina, Porca.

Porreau

Vn Porreau, Porrus, vel Porrum.

Qui est d'vn porreau, Porraceus.

Vn lieu planté de porreaux, Porrina porrinæ.

Porrée

De la Porrée, ou de la iotte, Beta betæ.

Porrée rouge, Blitum.

Port

Port, C'est vn sein ou autre endroit de coste de mer, ou de riuiere où les vaisseaux surgissent pour charger ou descharger, Portus.

Ie suis à port, In portu sum.

Il a amené la nef iusques au port, Nauem peregit in portum.

Tirer & mener nauires à port, Naues subducere.

Venir à port en nageant, Enatare.

Se ietter à port, Tradere se in portum.

Se ietter dedans le port, In portum confugere.

Estre à port & arriué, Portum tenere.

Se sauuer au port & se cacher, Se in portum recipere.

Le coing du port, Cornu portus.

Le lieu où il y a plusieurs ports, Portuosus locus.

Qui n'a point de port, Importuosus.

Prendre port, c'est arriuer, surgir au port, Portum capescere, Portui aduehi.

Qui a la charge des ports de mer estans és frontieres, Limenarcha.

¶ Payer pour le port, Pro vectura soluere.

¶ Le port & contenance d'vne personne, Vsez des formules de Contenance, & de Maintien.

Vn port Royal.

¶ Port pour portement, voyez en Porter.

Port d'armes, Vis armata. B.

¶ Homme qui a grand port, Homo gratiosus.

Port'auban

Port'auban, m. acut. Composé de porter & auban, en fait de nauires, est vne piece de bois d'vn grand pied de large, & de quatre doigts d'espais, clouée par dehors le pauire de chascun bord despuis le grand mast iusques au gaillart, soubstenuë de cinq ou fix courbastons, & sert pour empescher que les chaines où les aubans du grand mast sont amarrez ne serrent contre le bord. Car elles le rongeroyent, & à ce auβi que les aubans ne touchent le bord du nauire, à sin que le vent prenne mieux & face plus de force en la voile.

Portail

Portail, m. acut. Est l'ouuerture faicte au mur, soit en demy rond & deux iambages, ou en quarré sans closture de portes : Car les fermetures faites de bois tiennent à gonds & bandes ausdits iambages, ou qui sont auβi soustenuës de piuots & crapaudines, sont appelées Portes. Et est Portail en fait de grandes portes ce que Huysserie en fait d'huys. Nicole Gilles en la Chronique de Louys XI. Le Roy fit mettre le siege deuant, & par diuers costez fit battre la muraille, & principalement en l'endroit du portail du costé de la ville. Et peu apres : Vn ieune Escuyer nommé Raoul de Launoy, vint & se monstra à vne des forteresses pres le portail.

Porte

Porte, f. penac. Est proprement l'endroict par où l'on entre & fort, & par où l'on porte quelque chose en vn lieu clos, ou on la transporte & met hors d'iceluy, Porta. Car ce mot vient de Porter, tout ainsi que Porta Latin, à portando. Donat estime que ce lieu d'entrée & issuë que dit est, soit appelé Porte, parce que anciennement, quand on faisoit le desseing & l'allignement des murs d'vne ville, (ce qui se faisoit auec obseruation de cerimonies religieuses) celuy qui tenoit le manchereau de la charruë tirée par vn taureau & vne vache, dont le soc alloit marquant d'vne raye, le lieu & contour de la muraille future, quand il arriuoit aux endroicts où les portes de la ville deuoyent estre faites, il portoit à force de bras le soc suspendu & en l'air, affin que la terre ne fust ouuerte celle part, ne rayée ne renuersée par le soc. Ce mot Porte est proprement vsurpé, pour celles qui sont grandes, comme en portes de villes, bourgs, chasteaux, parcs, granges, & semblables, par lesquelles on entre dans quelque pourpris : Car les moindres qui sont dans iceluy, comme celles des chambres, garde-robbes & sales, on les appelle plus vsitéement, Huys, Ostia. Dont vient le nom de Huyssìer, qui est different de Portier, estant appelé portier celuy qui garde, ouure & serre la premiere entrée qui regarde le dehors ; & Huyssier celuy qui garde, ouure & serre les entrées du dedans. Ainsi on dit, Portiers du Roy, & Huyssier de sale, & de la chambre de sa Majesté ; & Huyssiers des Priué & Grand Conseil, & des Cours de Parlement, lesquels sans doubte ont prins le nom de leur charge d'Huyssiers, de ce que leur deu estoit d'estre à l'huys des chambres desdites Cours, pour estre prests & receuoir les commandemens des Seigneurs d'icelles Cours. Quoy qu'ils ayent depuis leur institution primitiue esté eslargis & ampliez à autres exercices seruats à l'execution ordinaire de la iustice en maintes sortes. L'Espagnol dit Puerta, & Portero, plus au large & plus generalement que nous ne faisons : Car il y comprend le mot d'Huyssier. L'Italien dit Porta, & plus particulierement Vscio, Huys, & Vsciere, ou Vsciero, Huyssier, (lesquels mots i'estime qu'il a prins de nous) Ostium, Ostiarius Porte auβi signifie ce petit annelet en ouale, dans lequel est addentée l'agraffe, voyez Agraffe. Et en cette signification cy, il semble qu'il soit prins de ce mot Grec xxxxx, qui est de mesmes signification : Car mesmes xxxxx, signifie Agraffer, & xxxxx, Fibula, boucle, qui est vne espece de porte.

Porte à deux battans, & qui s'ouure en deux parties, Valuæ.

Le guichet d'vne porte, Portula.

Attendre à la porte, Ad portam expectare.

Garder la porte, Tutelam ianuæ gerere, Ianuam obseruare.

Gardes des portes, Atrici atricorum.

Se tenir à la porte, Assistere ad fores.

Fermer la porte, Obdere forem.

Rompre la porte d'vne lime, Ianuam lima perterere.

De cette porte cy, Hinc ab ianua.

Toute chose dequoy on enferme & enclost on quelque chose, comme portes, ou autre chose, Claustrum.

Portechappes

Portechappes, Qui portent les chappes d'Eglise, Pastophori, id est, Sacerdotes in obsecrationibus & supplicationibus pallia gestantes. B.

Porteciel

Porteciel, Atlas, Cælifer.

Portecole

Portecole, m. penac. Est celuy qui forte le roollet des ioüeurs de farce ou moralité, & leur va par derriere ramenteuant ce qui est de leur roollet, si d'aducnture ils l'oublient, Admonitor. Liu lib. 22. Il est son portecole, Admonitoris illi operam dat. Nomenclator ne seruoit que pour les seuls noms.

Portée

Portée, f. penac. Tantost est participe passif, comme, Elle a esté portée souefuement, Gestata fuit leniter. Et tantost est nom substantif, comme, Il a eu deux enfans d'vne portée, c'est à dire, d'vne ventrée, Vno vtero geminos edidit C'est sa premiere portée, Prima hæc ventris gestatio eius est, Aut secundus venter, vterúsue eius est.

Port'enseigne, m. penacut. Est celuy qui porte le drappeau d'vne compagnie de gens de pié, Vexillifer.

Port'espée, m. penac. Est celuy qui porte l'espée luy mesmes, ou celuy qui la porte apres son maistre, Ensifer, Ensiger. Ainsi le grand Escuyer de France peut estre appelé Port'espée du Roy.

Portefaix m. acut. Est celuy qui gaigne sa vie à porter hardes ou autres choses sur son dos de lieu à autre, Dossuarius homo, Baiulus.

Porteguidon

Porteguidon.

Porteleon

Porteleon, Le port d'Athenes, anciennement dit, Piræeus.

Portemanteau

Portemanteau.

Portepeine

Portepeine, Epithete d'Hercules, Laborifer. Ronsard.

Portequeuë

Portequeuë, Syrmatophorus.

Porter

Porter, Portare, Ferre, Gerere, Supportare, Deferre, Gestare, Ingerere, & en fait de deuiser armoiries, Il signifie auoir le blason ainsi ou ainsi composé, comme, Il porte de gueules à vn lion passant d'argent, c'est à dire, Il a son blason, ou ses armoiries coposé d'vn lion passant d'argent sur champ de gueules, voyez Blason.

Porter auβi est estre fertile & produisant fruit, selon ce on dit, vne terre porter fruit, vne femme porter des enfans, & vne brebis porter des aigneaux, à cause de quoy on appelle les brebis portieres en difference des brehaignes Le tout est ainsi dit, par ce qu'estat pleines elles portent dans leur ventre leur fruit durat le temps prefiny de porter, auβi disent les Latins, Vterum gestare.

Porter à nourrisse, Ad nutricem infantem alendum ferre. Au 3. liur, d'Amad. chap. 6. Lequel ma seur & moy auons porté à nourrisse.

Porter le chaperon, Humerale gestamen gestare. B.

Porter auant, Prouehere.

Porter deuant, Præferre.

Porter ensemble, Comportare, Contollere.

Mal aisé à porter, Portatu graue.

Porter çà & là, Differre, Dirigere, Circunferre.

Porter dedans, Inferre, Introferre, Inuehere.

Porter dedans, ou apporter, Importare.

Porter d'vn lieu en autre, Auehere, Deuehere.

Porter plusieurs choses en vn lieu, Conferre, Congerere.

Porter de diuers lieux & amasser, Conuehere ex diuerso.

Porter vn corps mort en terre, Efferre cadauer.

Porter en terre auec conuoy, Funere efferre. B. ex Cic.

Porter quelque chose en chemin, Ire cum onere.

Il va sans rien porter, Incedit inanis.

Ils y portent quelque chose, Portant quid rerum.

Porter hors la nauire sur la terre, Efferre in terram de naui.

Porter hors, soit par chariot, nauire, ou autrement, Euehere.

Porter par mesure, Modicè ferre.

Porter quelqu'vn en son sein, Aliquem in sinu gestare.

Porter outre, Protollere, Transuehere.

Porter par tout, Circungestare, Circunferre.

Porter tout entour, Circungerere.

Porter iusques aulieu, Perferre.

Porter hors, Exportare, Proferre, Efferre.

Porter par dessus, Superferre.

Porter & s'en aller deuant, Præuehere.

Porter lettres à celuy à qui elles sont enuoyées, Perferre literas.

Iumens qui portent fardeaux sur leur dos, Dossuaria iumenta.

Cette nauire porte, ou est de port, de trois cens tonneaux, Hæc nauis gestat metretas trecentos, id est, trecentorum metretarum capax est.

¶ Retirer & porter de façon de faire à ses parens, Effingere à parentibus mores & formas.

¶ Se porter bien, Vti valetudine firma, Bellè habere.

Se porter bien, Ferre annos, Ferre ætatem, id est, non senescere. B. ex Cic. & Quintil.

Tout se porte-il bien ? Satin'saluæ ? vel, Satin'saluæ res ? Satin'omnia ex sententia ?

Si la chose se fust mieux portée, Si res melius vertisset.

Ta mere se porte bien, Apud matrem rectè est, Rectè valet mater.

Les yeux, la teste se portent bien, & ne sont point malades, Possunt oculi, potest caput, latera, pulmones, possunt omnia.

Tout le monde se portoit bien chez mon maistre, Apud herum rectè erat.

Se porter fort bien, Præclarè se habere.

Ie me porte mieux, Est mihi melius.

Se porter vn peu mieux de sa maladie, Commodiorem esse.

Fay que tu te portes bien, nous ne nous pourrions mieux porter, Fac planè vt valeas, nos ad summum.

Se porter mal, Se malè habere, Valetudine esse incommoda.

Quand les affaires se portent mal, Tumor rerum.

Il ne se porte pas bien, Minus valet.

496 PO PO

¶ Porter patiemment, Tolerare, Æquo animo ferre, Perferre, Pati æquo animo, Moderatè accipere, Conniuere in re aliqua, Quieto & æquo ferre animo.

Chose difficile à porter & endurer, Toleratu difficile.

Porter & endurer la violence d'aucun, Vim alicuius ferre.

Qu'on ne peut porter ne souffrir, Impatibilis, Intolerabilis.

Qui ne peut souffrir, n'endurer, Impatiens.

¶ Se porter bien en quelque besongne, & la bien conduire, Bonam operam nauare.

Les Atheniens se fussent bien portez enuers luy, si, &c. Bene egissent Athenienses cum Miltiade, si, &c.

Se porter diligemment enuers aucun, Præstare diligentiam alicui.

¶ Qui porte bon heur, Dexter, Prosper, Auspicatus.

I'ay estimé que cela me portera grand profit, Magni mea interesse putaui res eas, &c.

Arbre qui porte deux fois l'an, Bifera arbor, Bis vtilis arbor pomis.

Qui porte fruits trois fois l'an, Trifera arbor.

Porter trop de fruit, Eluxuriari.

Cet arbre portera moins de fruit l'année d'apres, Fructus alternabit arbor.

¶ Comme si i'eusse porté vne partie du faix, Velut ipse in parte laboris ac periculi fuissem.

Qui porte tout le faix de la nation, Columen gentis. Bud. ex Cicerone.

¶ Escry moy au long comme s'est porté le commencement, Vt se initia dederint perscribas.

¶ Se porter pour heritier, Adire hæreditatem, Cernere hæreditatem, Gerere se pro hærede, esse, significare.

Ils n'en dirent ne plus ne moins que leurs instructions en portoyent, Legationem iisdem verbis quibus acceperant, peregerunt. Bud. ex Val. Max.

Porter mal à aucun, C'est luy vouloir mal & luy porter mauuaise volonté. Au 3. liure d'Amad. Et pourtant, Sire, s'il vous plaisoit oublier le mal que leur portez, &c.

Porter faueur, c'est faire faueur, fauoriser, ayder. Au 3. liure d'Amadis, chap. 5. Lequel sans la faueur que mon seigneur Galaor nous porta en l'Isle de Mongaze, nous eust tous fait cruellement mourir.

Porter gré à aucun, C'est ce que plus vsitéement on dit luy sçauoir gré. Au 3. liure d'Amad. Et que si i'eusse sçeu le peu de gré qu'il me porte de tant de seruices qu'il a reçeu de moy, &c.

Porter amitié à aucun, Amore aliquem prosequi.

Porter inimitié, Odio prosequi. Au 3. liure d'Amad. chap. 6. Car c'est l'homme du monde qui plus porte d'inimitié à vous & à vostre frere Amadis.

Porter vertu, C'est auoir & liurer à aucun cette faculté, proprieté & vertu, Illa præditum esse facultate. Ainsi se lit en Maugist. En vn desdits annelets y auoit vne pierre qui portoit telle vertu, que qui l'auoit sur luy, nul venin ne luy pouuoit mal faire.

Il portera la parole, mais tu luy souffleras par derriere, Quasi oratori pragmaticum, sic te illi adiutorem dabo. B.

Puissance de porter tesmoignage, Dictio testimonij. B.

Porter vn tesmoignage suborné, Dictata reddere inquisitori. Budæus.

¶ Le temps le portoit ainsi, Ita tempus ferebat.

Qui porte, ou qui est porté, Vector.

Qui porte en toute saison de l'an, Annifer.

Portechappe.

Porte-dieu, Est appelé le Prestre qui porte Dieu aux malades à l'extremité.

Port'enseigne, Signifer, Vexillarius.

Celuy qui precede le port'enseigne & le guidon, Antesignanus.

Portefaix, Gerulus, Baiulus dossuarius.

Portepanier, Circuitor, Cistifer.

Portepoche, ou Portesac, Saccarius.

Qui est porté, Gestatus, Latus, Vectus.

Toute chose qui est portée, Gestamen.

Porté dedans, Inuectus, Illatus.

Porté tout entour, Circunlatus.

Estre porté, Deferri, Gestari, Ferri.

Estre porté outre, Præterferri.

Estre porté çà & là, & trauaillé de douleur & ennuyé, Differri doloribus.

Porteur, Lator, Gerulus, Portitor, Vector.

Porteur de rogatons.

Porteur de lettres de remission ou pardon Rei confessi & codicillorum venialium impetratores B.

Portage, Latio, Vectio, Inuectio, Gestatio.

Portage, ou passage, Circunuectio.

La portée, c'est le fruit de quelque beste que ce soit, Fœtus, Fœtura, Partus, comme la portée d'vne lyce, c'est à dire, la laictée d'vne chienne. Fouillous au chap. 7. De quelque chien qu'vne lyce sera couuerte, la premiere fois qu'elle sera couuerte & de sa premiere portée, &c. Et peu apres : Car en toutes les autres laictées qu'elle portera, &c.

Le temps de la portée que les bestes portent en leur ventre, Fœtura.

Qui a fait sa portée, Fœta.

¶ La capacité & portée d'aucun, Captus huius captus.

¶ Cette chose est cause de plus grande portée & reuenu, Ea res maiorem facit prouentum.

Portées en pluriel, ce sont les froissis & couchement du bois branchu, que le Cerf à fait de sa teste & rameure en le trauersant, lesquelles estant hautes & larges donnent aux Veneurs indice de grand Cerf, & de petit si elles sont basses & estroictes.

Portiere, f. Est la femelle qui porte des petis, Matrix, matricis. Ainsi appelle on les brebis portieres, celles qui font des aigneaux, dont le contraire est brehaigne.

Port, ou Portement, Vectio, Inuectio, Latio, Gestatus, Gestatio.

Portement ou portage dehors, Euectio.

Portier

Portier, m. acut. Atriensis, Ianitor, Ad limina custos.

Portiere

Portiere, f. penac. Est la femme qui garde vne porte. Terme assez vsité aux Religions de Nonains, Ianitrix. Il se prend auβi pour la petite piece de tappisserie qui est penduë deuant l'huis d'vne sale ou chambre, pour empescher le vent ou la veuë du dedans d'icelle sale ou chambre, quand l'huis en est patent & ouuert, qu'on appelle autrement, Gardeporte, Aulæum ostiarium.

Portion

Portion, Pars, Portio.

Quelque mesure & portion de terre, Modus agri.

La portion, Demensum.

Les portions, Iusta obsoniorum, vel pulmentorum. B.

Bailler la portion entiere Iusta præbere B.

Portion racourcie, Attenuatus victus.

Selon la part & portion, Pro rata parte, Pro rata portione.

Portionner, Partes facere.

Portique

Portique, ou promenoir, Porticus.

Portvgal

Portvgal, Royaume en Espagne.

Portugais, ou Portugalois.

Poser

Poser, & asseoir, Collocare, Statuere.

Poser & asseoir vne armée en vne forest, Intra syluam aciem constituere.

Mis & posé, Situs.

Homme posé & rassis, Homo sedatus, Modestus, Temperans.

¶ Posé que tout vienne au rebours & tout autrement qu'on n'espere, toutesfois, &c. Vt omnia contra opinionem accidant, tamen multo se, &c.

Posé ores qu'il en fust, que non, &c. Etenim vt sint auspicia, quæ nulla sunt, certè, &c. B.

Posé le cas que, &c. Finge aliquem nunc fieri sapientem, mundum esse Cic.

Posé le cas qu'il soit vaincu, Pone eum esse victum. Terent.

¶ Pose & repos qu'on prend en quelque chose faisant, Pausa.

Faire pose, Pausare, Interuallum facere, Spatium interponere.

Posement, Impositus, huius impositus, Collocatio.

Position & situation Positus huius positus, Positio, Positura, Situs.

Posseder

Posseder, Possidere, Tenere.

Posseder par indiuis quelque chose auec vn autre, Possidere aliquid communiter cum aliquo.

Qui possede vne chose de bonne foy, la pensant seure, Fidei bonæ possessor.

Ce qu'vn chascun possede, Regnum.

Beaucoup de choses estoyent possedées, Multa tenebantur.

Possesseur qui tient & a l'vsage de quelque chose, Possessor.

Possesseur de quelque petite terre, Regnator agelli.

Il est auiourd'huy possesseur, Est in bonis.

Possesseur de bonne foy, Bonæ fidei possessor.

Possesseur triennal & paisible d'vn benefice à tiltre coloré, n'en peut plus estre inquieté en petitoire ne possessoire, ou qui a iouy par trois ans d'vn benefice paisiblement, &c. Qui sacerdotio triennium non fine titulo, vel quolibet modo non inani, potitus est nullo interpellante, ita certam iam possessionem habet, vt omnem eius controuersiam summouere temporis præscriptione possit, seu possessio, seu mancipium sacerdotij in discrimen vocetur. B.

Ordonner sur le possessoire d'vne chose contentieuse entre plusieurs parties, Interdicere, Interdicto vti.

Matiere possessoire, Formula interdicti B.

Le plein possessoire, Le proces sur la pleine maintenue, Summa causæ possessoriæ, Iudicium iustæ possessionis. B.

Le plein possessoire vuidé, ou la maintenuë vuidée, Exhausta controuersia iustæ possessionis, plenique iuris possidendi. B.

Possession & heritage, Possessio.

La possession & terre d'aucun, Dominatus.

Vne grande possession & heritage, Latifundium.

Possession vuide & vacue, Vacua prædia.

L'art de musique est deuenu en la possession de peu de gens, Ad paucos recidit ars musica.

Prendre possession, Ius vsurpare.

Poulcer aucun par violence hors de sa possession, Deturbare aliquem de possessione.

Venir & entrer de dans ; & prendre possession, In possessionem venire.

Possession immemoriale, Possessio secularis, Possessio memoriam excedens, Possessio memoria antiquior B.

Ils se defendent de la longue possession & du long temps qu'ils en ont iouy, Vetustate possessionis se defendunt.

Triennale possession paisible, Triennio continuo circa controuersiam possedisse, Triennium continuum sine negotio possedisse.

PO PO 497

Ie les maintenoy en leurs possessions, & gardoy qu'on ne leur ostast, Illos in sua possessione retinebam.

Se departir de sa possession, Possessione decedere.

Oster la possession à aucun, Mouere aliquem possessione, Ex possessione detrahere.

Ordonner que celuy par le moyen duquel vne partie pretendoit auoir esté iettée par armes de sa possession, reintegrast & remist celuy qui se disoit estre deietté, en ladite possession, Interdicere de vi hominibus armatis.

Ordonner que aucun sera mis en possession d'aucuns biens & heritages, Iubere ire in possessionem.

Quand la possession de tous & chacuns les biens estoit adiugée par decret a vn creancier ou plusieurs, Bona ex edicto possidere.

Quand le magistrat par la contumace ou absence d'aucun, enuoyoit le demandeur en garnison en la possession d'iceluy absent, In possessionem mittere.

Possessions baptisées, Consectaria capita iuris vsurpati, B.

Empescher & troubler la possession d'aucun, In suo iure aliquem interpellare, B. ex Cæsare.

N'empescher que quelqu'vn soit maintenu & gardé en ses possessions & saisines, Possessione iusta alicui decedere, Bud.

Il faut voir dont procede originalement le tiltre ou possession, Ab stirpe authoritas tituli requirenda vel possessionis est, Bud.

Pour entrer en possession, Vsurpandi iuris causa, B.

Estre maintenu & gardé en possession & saisine, Interdictum retinendæ possessionis vincere, B.

Mettre en possession, In possessione collocare, In possessionem deducere, B.

Estre mis en pleine possession & iouyssance, Ad vtendum fruendúmque iure quæsito admitti, B.

Estre mis hors ou deietté de la possession, Exturbari possessione, B.

Mis en la possession de quelques biens par sentence de iuges, Iudicis sententia in bona possessum missus, B.

Remis en reintegrité en la possession & iouyssance, Possessione deiectus ex decreto vt interdicti restitutus, Bud.

Rentrer ou se remettre en possession perduë par quelque laps de temps, Ius antiquum vsurpare, B.

Spolier quelqu'vn de la possession & iouyssance de quelques biens, Vi bona possessum ire, B.

Celuy qui est troublé en ses possessions & saisines, se peut complaindre en cas de saisines & de nouuelleté, Si cui possidenti negotium possessorium facessitur, interdicto certare potest cum interturbatore, aut diplomate impetrato interdicendum curare, atque etiam interdicere, B.

Trouble fait en la possession de quelque chose, Interdictum turbulentum. B.

Possible

Possible, Possibilis, Quintil.

Autant qu'il est possible, Quoad potest.

S'il t'est possible, Siquid poteris.

Il n'en ira pas ainsi, Il n'est pas possible, Non sic futurum est, Non potest.

Il n'est pas possible de leur aider si facilement, Non tam facile iis opitulari est.

Ne possible ne vray semblable, Vanum.

Se resiouyr au possible, id est, autant qu'il est possible.

Possibilité. Selon ma possibilité.

Posson

Posson, m. acut. Est vne espece de mesure de choses liquides, & est la derniere & moindre de toutes en cas de vin, laict, huyle & semblables, faisant la moitié du Demysextier, le quart de la Chopine, & le huictiesme de la pinte. De dire qu'il vient de ce futur xxxxx, Il n'y a pas grande raison, si on ne veut alleguer que le posson pour estre de la façon & capacité d'vn gobelet, est la mesure de toutes, la plus commode pour prendre à boire.

Poste

Poste, penac. Ores est masculin, & signifie vn messager qui va ça & là en diligence faire ses messages, Larius, Cursor, Nuntius alipes, Pegasida, ou Pegaseus nuntius, Ce nom est appliqué à tous messagers allans en haste soyent de pied soyent de cheual. Et l'Espagnel dit auβi bien Correo de pié comme Correo de cauallo, de tels courriers de pied vse le Turc, qui sont cent en nombre tous Persiens, appelez Peieler, ferrez aux pieds comme cheuaux. Es religions de Nonains poste est appelé le seruiteur qui va çà & là pour leurs menuës besongnes. De là, par translatio l'on appelle (mesmes aux colleges d'escoliers) Poste celuy qui n'arreste en place, ains trotte ça & là, & n'ented à son estude, Cursator, Dont vient le verbe Postiquer, qui signifie courir & errer en diuers lieux & faire des fourbes, & le nom Postiqueur. Et ores est feminin, & signifie l'attirail des cheuaux de course que le cheuaucheur tient au lieu où il est establi pour en fournir à ceux qui vont en poste. Selon ce on dit, Il a la poste, ou tient la poste de tel ou tel lieu. Et la poste, ou le logis de la poste est là, &, ;Courir la poste, & aller en poste, & Cheuaux de poste, Equi cursorij, Cursores equos meritorios habet, Cursoriorum equorum diuersorium, Cursoriis equis iter facere, Pour ce aucuns cuident que ce mot vient du Latin Postus, fait de Positus par syncope, Quia huiusmodi equi cursorij sunt certis in locis ac stationibus dispositi. Mais ils s'abusent. Poste auβi auec vne diction possessiue signifie façon, maniere, volonté, guise, comme, Il est fait à ma poste, Mihi est morigerus, ad mores meos effictus est, Il luy a apposté, ou baillé des tesmoings faits à sa poste, Testes ex sinu suo illi apposuit, Bud. ex Cicer. Et quand il n'est ioinct à telles particules possessiues, il signifie pourpensé, attiltré, comme, Cela est fait à poste, Præstructa res est, Præstructum consultò id erat, Bud. ex Sueton.

La charge, redeuance & necessité de fournir de cheuaux pour la poste, Angaria, Angariarum præstatio.

Le maistre des postes & cheuaux ou mulets publiques & destinez à courir pour les affaires de l'Empereur, ou de ceux qui auoyent permission de luy d'en vser, Curiosus.

Charge de nourrir des cheuaux pour la poste, Angariarum exhibitio.

Les postes & cheuaucheurs d'escuirie, Cursores insigniti, Cursores alipedes, vel armillati, B.

Posteau

Le Posteau d'vn huis auquel il est attaché & fermé, Postis.

Posteaux ornez de despouilles, Postes spoliis superbi.

Postelé

Postelé, voyez Poupelé.

Posterieur

Posterieur, Posterior.

Posterité

Posterité, Posteri, Posteritas.

Posthume

Posthume, Posthumus, C'est celuy qui prend naissance apres la mort de son pere.

Postidate

Postidate, Dies prolata, B.

Postillon, m. acut. Est appelé le seruiteur du maistre de la poste, qui va à cheual courant deuant le courrier luy seruant de guide, qui est le nom qu'on luy donne auβi, & puis raméne les cheuaux de poste au logis de son dit maistre.

Postiquer, neutr acut. voyez Poste.

Postiquerie, f. penac. voyez Poste.

Postiqueur, m. acut. voyez Poste.

Postposer

Postposer, Postponere, Posthabere.

Postuler

Postuler ou plaider ou aduocasser, Postulare.

Interdire de postuler ou plaider, A cancellis Curiæ explodere, B.

Postulé, Adoptatus, Cooptatus, Electus, Postulatitius.

Postulation & requeste, Postulatus, huius postulatus : Postulatum postulati, Postulatio.

Pot

Pot, est vn nom general à tout petit vaisseau d'or, argent, cuyure, éstain, terre ou d'autre matiere à mettre vin, eauë, ou autre liqueur à boire. Car il vient de verbe Grec, qui signifie boire, duquel descendet ces vocales, xxxxx, bruuage, xxxxx, pot à boire, xxxxx, pour le mesme, xxxxx, buueur. Ansi dit on, Vn pot de vin. Vendre vin à pots. Le pot à l'eauë. Mais sans auoir esgard à la destination & vsage à quoy sa dite origine l'astraint, le François a enormément amplifié ce mot à tout petit vaisseau approprié à tenir autres liqueurs, & choses auβi no liquides. Selon ce il dit, pot à huyle, pot à confitures, pot à beurre, pot à fleurs, pot à mettre au feu, à faire boulir la chair, pot à pisser, & en tant d'autres manieres, que mesmes il ne donne qu'vn seul nom de potier à ceux qui font des pots d'estain & de terre, nonobstant qu'ils en facent de façons innombrables.

Vn pot de vin, signifie tantost vn pot plein de vin, comme, Il a tiré vn pot de vin. Ils iouënt pour vn pot de vin, & tantost ce qu'on donne à celuy qui rend ce qu'il a trouué à celuy qui l'auroit perdu, les Gres l'appellent xxxxx, ou à celuy qui nous apporte quelque bone nouuelle, que les Grecs appellent xxxxx, ou à celuy qui nous a serui de guyde, qu'ils appellent xxxxx, & à celuy qui m'aura rapporté vne chose qui est à moy, xxxxx, comme, quiconque aura trouué telle chose perduë, & la rendra, ou apportera nouuelle de la santé du Roy, ou guidera l'armée au pays de l'ennemy, ou apportera à Paris ce qui a esté laissé à Orleans, on luy donnera dix escus pour le pot de vin, ou pour vn pot de vin, ou plus abregéement pour son vin, c'est à dire pour recognoissance de sa peine & pour s'aller esiouyr à boire, l'Espagnol vse d'vne phrase bie plus honneste, disant, para guantes, c'est à dire, on luy donnera tant d'argent pour auoir des gants, ce qu'il appelle par vn nom general Albricias, antepenac. Et le Portugais Aluisaras, De mesme accent, nous l'appelons les espingles au regard des femmes, & anciennement les esguillettes pour les homes, Mercede polliceri, dare.

Vn pot à boire qui estoit de terre, duquel on se seruoit és sacrifices, Simpulum siue Simpuuium.

Vne sorte de pot à boire, de la façon d'vne nasselle, Cymbium.

Pot à eauë, Aqualis.

Vn pot à eauë bas & creux, Nanus.

Vn pot qu'on met au feu, Chutra.

Pots qui boiuent l'eau, Bibulæ ollæ.

Pot à cuire poirée, choux, poix, & semblables, Calix.

Pot à huile, Guttus, Ampulla.

Pot à pisser, Trulla, Scaphium, Matella, Matula, Lasanum. Inde Lasanophorus seruus, qui sellam pertusam gestat.

Pot de terre, Olla fictilis, Samium, Fidelia.

Pots de terre ou d'arain seruans à eauë, comme cruche, buye, quoquemart, ou autres choses semblables, Vrceus.

Vne sorte de pot à vin, & cauë, ou odeurs & senteurs, Nimbus.

Vne sorte de pot à mettre vin sur table, Batiocus.

Toute maniere de pot à vin, mais specialement vn grand broc, Œnophorus.

Tt iij

Le pot dedans lequel on trait les vaches, Mulctra, vel Mulctrale.

Vn pot d'airain à mettre le laict, Calathus.

Pots qui tenoyent autant qu'vne cruche, Vrnales caliculi.

Faire des pots de terre, Vasa ex luto ducere, vel fingere.

Petit pot de terre cuicte, ou les tais d'iceluy, Testula testulæ.

Le ventre ou le fond d'vn pot, Calix.

Apot & à feu, Aquæ & ignis communio, B.

Ils ne font qu'vn pot & vn feu, Aquam ignémque communia habent, B. ex Festo.

Vn potier de terre, Fictor, Figulus.

Potier de terre, & qui fait image de terre, Plastes plastæ.

Ouurage de potier, Figlinum opus.

Croye dequoy vsoyent les potiers, Figlina, vel Figularis creta.

La roué d'vn potier, Figularis rota.

Qui est fait de terre à potier, Fictilis.

Vn potier, ou l'art de poterie, Figulina, vel Figlina.

L'art de poterie & de faire images en terre enleuée, Plastice, vel proplastice proplastices.

Potage

Potage, m. pen. Est eauë bouillie auec de la chair, herbes ou autres viades dans vn pot de cuisine, Iusculum, Il vient de Pot cuisinier, comme de Chair charnage, de laict laictage. Car c'est abus de dire qu'il vient à potum & agere, quia iusculi sorbitio potum agit siue imitatur.

Potage commun qui n'est point espez, Ius iuris.

Potage exquis, bien accoustré & assaisonné, Ius conditum.

Vne sorte de potage fait d'entrailles de poisson, Halec.

Grand potager, ou mangeur de potage,

Herbes potageres.

Vne vie potagere.

Pote

Pote, f. penac. Vaut autat que gourde ou engourdie, ou enflée de froid, comme, Main pote, Manus frigore stupida, quasi putata vel amputata manus.

Potence

Potence, f. penac. Est vne sorte de gibet à pendre quelqu'vn, fait d'vn gros & rude fust esleué debout, & sommé d'vn petit trauersin, qui est la vraye figure & façon de la potence. Selon laquelle est appelée croix potencée en armoiries celle qui au bout de ses quatre branches est ainsi trauersée, & la piece entée en cheuron audit gros fust, ne sert que d'estay audit trauersin, Suspensorium patibulum, S'il se peut ainsi rendre. Potence auβi est ce baston ayat vn petit trauersin à l'vn des bouts, sur lequel les boiteux appuyent leur aisselle pour s'aider à cheminer.

Potencé, m. acut. Qui est fait en potence.

Potencée, f. penac. Faite en potence, Croix potencée, Cotice potencée, & contrepotencée, voyez Potencé, & Contrepotencée, & Cotice.

Potences

Potences, dont vsent les impotens, voyez Anilles.

Poterne

Vn Poterne.

Potie

Potie Vne potie sur la robbe, Titiuilitium, B.

Potié

Potié, voyez Poupelé.

Potieux

Homme Potieux qui a mal de cœur de toutes choses, Cui res quæuis nauseæ est, ac si diceres nauseosus & par consequent vn qui est malaisé à contenter, difficile, Morosus.

Estre potieux, Delicias facere, B. ex Catul.

Tu és trop potieux, Il te faut trop de choses, Nimias delicias facis, B. ex Plaut. Nimis nauseosus est.

Potion

Potion, ou bruuage, Potio.

Potiron

Potiron, ou champignon, Fungus, Boletus.

Poüacre

Poüacre, C'est vilain, pourri, & par consequent oiseux, fayneant.

Pouciniere

Pouciniere, voyez Poulsiniere.

Poucins

Poucins, voyez Poulsins.

Poulain

Poulain, Pullus equinus, Equulus.

¶ Maladie és eines, qu'on appelle les poulains, Bubones.

Poulener, ou poulainer, Pullum edere.

Poulce

Poulce, m. penac. De sa primeraine signification est le premier & plus puissant doigt de la main, Pollex, qui vient de Polleo, signifiant autant que ie puis & vauls. Il se prend auβi pour la mesure trauersaine en largeur dudit doigt, Vncia. Veget. lib. 1. c. 12. Selon laquelle signification l'on dit en fait d'arpentage, aulnage & toisage, qu'vn pied a douze poulces, & vn poulce douze lignes, & partant c'est la douziesme partie du pied, & la plus petite mesure diuisible qui soit en tout arpentage, toisage & aulnage, Digitus, Qui vault l'espace de quatre grains d'orge.

Poulce suant, est dit l'auantage de la largeur d'vn poulce sur aulne en aulnant le drap ou la toile, comme si lon disoit Poulce sur aulne, dont le contraire est fust à fust. Ainsi l'explique l'ordonnance du Roy François I. de l'an 1540. voyez Fust à fust.

Le poulce du pied, Hallus.

Large d'vn poulce, Pollicaris.

Large de douze poulces, Tetradorum.

La profondité d'vn poulce, Altitudo vncialis.

Vne poulcée, Latitudo pollicaris, Vncia.

Vn Poulcier, Pollicarium

Pouldre

Pouldre, f. penac Puluis.

Peu de poudre, Exiguus puluis.

Petite & menuë pouldre, Puluisculus, vel Puluisculum.

La pouldre qui chet quand on scie, ou quand on perse d'vne tariere, Lanugo, Scobs, vel Scobis.

Casser & mettre en pouldre, Puluerare, Dispuluerare, Tundere adeo vt in puluerem exeat, Reduire en pouldre, Cogere in puluerem.

Vne composition de pouldres de seiche nature, que l'on met sur le corps pour oster la sueur, Diapasma diapasmatis.

Pouldres de violette, & autres semblables, Diapasmata, Bud.

Pouldre à canon, Puluis tormentarius.

Pouldrette, Puluisculus, & Puluisculum.

Vne pouldriere leuée en l'air, Nebula pulueris, Turbine collectus puluis.

Pouldrer, Puluerare.

Pouldrer de sel, Sale contingere, Perfricare sale minuto, Sale superspergere, Inspergere sale, Obruere sale.

Chair pouldrée de sel, Præsulsa caro.

Chair qui n'est point pouldrée de sel, Insulsa caro, vel Impræsulsa caro, Bud.

Pouldroyer quelque chose, id est, La mettre en pouldre, Puluerizer.

Pouldroyer vne campagne du petelis des cheuaux.

Pouldrement, Pulueratio.

Pouldreux, Puluereus, Puluerulentus.

Poule

Poule, Gallina.

La poule gloce, Gallina glocit, vel glocidat, vel singultit.

Poule qui est si lasse de pondre qu'elle n'en peut plus, Effœta gallina.

D'vne poule, Gallinaceus.

Qui nourrit poules, Gallinarius.

Poule de la Guinée, Gallina Africana.

Poule d'Inde, Meleagris, meleagridis.

Poule d'eau, Fulica.

Vn cochet, ou vne poulette, Pullaster, vel Pullastra.

Vn poulaillier qui nourrit des poules, Pullarius.

Poulailliers & viuandiers, Macellarij, Annonarij.

Vn Poullier ou Poulailler, ou Gelinier, où les poules iuchent, Gallinariu.

Poulenne

Poulenne, Souliers à poulenne, Calcei acuminati, aut cornuti, vel mucronati.

Poulie

Vne Poulie, Trochlea, trochleæ. Titiuillitium, Flocculus.

La corde d'vne poulie, Ductarius funis.

Le gouion ou cheuille de fer qui trauerse la poulie, Axiculus.

Poulion, ou petite poulie, Orbiculus.

Pouliot

Herbe dite Pouliot, Pulegium.

Pouliot de montagne, Zopyron, Clinopodion.

Du pouliot sauuage, Nepeta siue Nepita, Mentastrum, Calamintha, vel Calaminthe.

Poulmon

Le Poulmon, Pulmo.

Qui a mal aux poulmons, Pulmonarius.

La languette qui couure le col des poulmons, à fin que ce que l'on mange & boit, ne tombe és poulmons, Epiglossis, vel Epiglottis.

Poulpe

Poulpe, ou charnure, Pulpa, Tori tororum.

Poulpeux & charnu, Torosus.

Poulpelé

Poulpelé, voyez Poupelé.

Poulpitre

Poulpitre. Il vient de Pulpitrum.

Poulpitres ou armoires à mettre liures, Plutei.

Vn lieu esleué comme chaires ou poulpitres, auquel on fait les harangues au peuple, Suggestus vel Suggestum, Pulpitrum.

Poulser

Poulser, Pellere, Pulsare.

Fort poulser, Adurgere.

Poulser auant, Adigere.

Poulser & chasser de costé & d'autre, Dispellere.

Poulser à force, Trudere.

Poulser aucun violemment en quelque lieu contre sa volonté, Detrudere.

Poulser de grande roideur, Impellere.

Poulser rudement les gensdarmes du haut en bas, Deturbare milites in insidiis & stationibus.

Poulser au deuant, Obtrudere.

Poulser auant quelqu'vn qui s'arreste trop, Cunctantem producere.

Poulser le pas plus auant, Gradum inferre.

Poulser auant en terre & cacher, Obstrudere.

Poulser en auant, Prouehere, Protrudere. Poulser & auancer sur le deuant, In priorem partem propellere.

Poulser de dans en prison, Contrudere.

Poulser loing, Propellere.

Poulser hors de quelque lieu, Depellere.

Poulser hors de la maison, Extrudere ædibus, vel ex ædibus, Foras quatere.

Ietter ou poulser hors par force & violence, Expellere.

Poulser son ost dedans les ennemis, Exercitum in hostes inducere.

Poulser coings dedans le bois. Cogere cuneos in lignum, vel adigere.

Poulser aucun par violence hors de sa possession, Deturbare aliquem de possessione.

Poulser hors crainte, Pellere metum.

Induire & poulser aucun à faire quelque chose, Perpellere.

Poulsé, Actus, Adactus, Pulsus, Impulsus.

Le pouls, Pulsus arteriarum.

Le batement du pouls qui va laschement, Languidus ictus pulsus arteriarum.

Poulsement, Pulsus, huius pulsus.

Poulsif, Anhelator, Astmaticus, Pulmonarius, Suspiriosus.

Ceste herbe sert à ceux qui sont poulsifs, Anhelatoribus prodest hæc herba.

Poulsins, ou Poulcins, Pulli gallinacei.

Vne niée ou couuée de poulsins, Pullities.

Les petis poulsins crient, Pipiunt pulli gallinacei.

Poulsiner, Pullos excludere vel edere.

La Poulsiniere, Vergiliæ, Pleiades, Aucuns l'appellent La poule & les poulsins.

Poultre, penac. Est ores masculin, & signifie vn ieune cheual qui n'a encores porté, qu'on dit auβi Poulain, Equulus ætate, L'Italien dit Polledro, Duquel ledit François semble estre fait par syncope & mutation de la moyenne d, in suam tenuem, t. La loy Salique au titre 40. l'appelle par mot Latinisé, Puletrum, Ores est feminin, & signifie tantost vne ieune iument, Equula, que l'Italien dit auβi Polledra, & tantost en cas de charpente d'edifices, vne grosse piece de bois qu'on appelle auβi Tref, & signifie generalement toute autre grosse piece de bois, soit d'vn pied, ou d'vn pied & demi de quarré, Trabs trabis, vel Trabes trabis.

Poultres de pieces assemblées, Compactiles trabes. B. ex Vitru.

Poultres tout d'vne piece, Perpetuæ trabes.

Poultres corrompues, Improbæ trabes.

La teste & le bout qui passe des poultres outre le mur, Proceres procerum.

Poultres qui passent vn peu plus outre, Trabes paulo eminentiores.

Poulx, voyez apres, Poulpitre.

Poupe, f. C'est la tette ou mammelle, soit d'vne femme cōme la nomment en aucunes contrées de France, soit de bestes mordans comme la nomment les veneurs, disans les poupes d'vne ourse, & semblables. Le mot vient du preterit Grec πέποκα tout ainsi que pot, & est dit Poupe, par ce que le faon tette & boit le laict par là, ou bien est fait par onomatopœe du son que l'enfançon fait de ses leures en suçant à force le laict de la mammelle.

Pouppée, f. penac. Est la figure & image en bosse d'vne petite fille, faite de gros drappeau & d'incrustation de blanc d'Espagne, dont les filles & petits enfans font leurs iouëts. Puppa, dont il vient, car les anciens Latins appeloyent Puppa vne petite fille, qu'ils ont depuis appelée Puella, ainsi que Puppus leur estoit ce qu'est maintenant Puer ou Puellus.

Pouuoir faire quelque chose, Posse, Pollere, Valere.

Pouuoir beaucoup enuers aucun, Valere plurimum apud aliquem.

Sera-ce à toy de pouuoir dire, &c. An erit hæc optio & potestas tua, vt dicas ? &c.

Cestuy la pourra dire, Dixerit ille.

Aucun pourroit dire, Aliquis inquiat.

Pourroit-il estre vray que, &c. Scilicet grauiorem dolorem tibi patrui tui mors attulit, quam C. Graccho fratris ?

Tant que ie peu, Pro mea parte.

Pleust à Dieu que ie le peusse faire, Vtinam esset facultatis meæ.

Tu le peux faire si tu veux, Licet.

Tu pouuois de iour en iour aduertir l'homme, Potestas tibi fuit quotidie hominem admonendi.

Fay ce que tu pourras, ou ce que tu as entre mains, Agas quod in manu est.

Il commença à me prier sort affectueusement qu'il peust apprendre ce de moy, Cœpit me obsecrare, vt sibi liceret discere id de me.

Il peut de soymesme, Potest per se.

Ne pouuoir, Nequire.

Ie ne puis, Non queo.

Ie ne l'ay pas peu enuoyer plustost, Potestas mittendi non fuit citius.

Ne pourroy-ie sçauoir où il est alle ? &c. Possum scire quò profectus sit ?

Il ne peut pas tant qu'il puisse, &c. Non tantum valet vt tollat, &c.

Pourquoy ne pourra l'on ? Quid causæ est quin ? &c. B. ex Quintil.


Il semble qu'on ne pouuoit mieux, Nihil prius nec potius visum est, B. ex Liu.

Il ne se pouuoit mieux faire, Haud potuit melius fieri.

Qui est-ce qui ne peut estre sçauant ? Qui empesche vn chacun d'estre sçauant ? Cui non licet esse docto ?

Nous ne pouuons aller au contraire, Nec obniti contrà sufficimus.

Quand tu pourras, Vbi tempus tibi erit.

Esperer de pouuoir faire quelque chose, Fiduciam alicuius rei faciendæ habere.

Ils peuuent beaucoup sur terre & sur mer, Multum illi terra, plurimum mari pollent.

Il peut estre, Forsitan.

Il ne peut estre que, &c. Il ne s'en faut rien, &c. Abesse non potest quin, &c.

Il se peut faire que les autres le pensent ainsi, Potest fieri vt alij ita arbitrentur.

Tous deux se pouuoyent faire, Poterat vtrunque.

On peut faire de moy ce qu'on veut, Pro rota me vti licet.

Comme on peut voir en ce lieu là, Vt in eo loco videre licet.

Qui peut, Potis, Potens.

Qui peut combatre ou fuyr. Potens pugnæ aut fugæ.

Qui peut beaucoup, Pollens.

Qui peut tout, Omnipotens.

Il n'en peut plus, Fatiscit B ex Col.

A grande peine pourroyent. ils en nostre maison, Ædes nostræ vix capient eos.

Pouuoir, force & puissance, Vis.

Pouuoir & authorité, ou seigneurie, Authoritas, Potestas, Potentia.

Lettres de pouuoir, Authoritas publica, B.

Pouuoir & puissance, Ius, Pollentia.

Le pouuoir & puissance d'aucun en biens, Opes.

Pouuoir & puissance de faire aucune chose, Facultas.

Pouuoir de dire ce qu'on veut, Facultas orationis.

Le pouuoir & puissance de iuger les proces en tel temps & ordre que l'on veut, Ius & arbitrium temporis atque ordinis rerum iudicandarum, B.

La vertu & pouuoir de faire quelque chose, Efficientia.

Auoir pouuoir & puissance, Habere potestatem, Quire.

Auoir pouuoir par les loix de faire testament, Factionem testamenti habere.

Auoir grand pouuoir, ou plus de puissance qu'vn autre, Præpollere.

Pouuoir plus soudain, ou plus meur, ou plus doux pour apprendre, Maturior facultas discendi.

Ils auoyent grand pouuoir & grand credit, & estoyent fort estimez en la republique, In republica maximè pollebant.

Toute chose qui precede vne autre, tellement qu'elle a vertu & pouuoir d'engendrer & faire l'autre, est appelée cause, Quod cuíque antecedit efficienter, causa est.

Qui a grand pouuoir, Pollens, Præpotens.

Qui a grand pouuoir & aisance de faire plaisir à autruy, Gratificandi facultas.

Qui n'a pouuoir & puissance, & est comme vaincu, Impotens.

Ie n'y ay nul pouuoir, Nihil in ea re valeo, B.

Bailler pouuoir & puissance, Ius facere.

Bailler pouuoir & liberté, Dare copiam, vel facere.

Le senat a baillé pouuoir aux ambassadeurs de pouruoir aux choses qui s'offriront en presence, His quæ præsentis disceptationis essent, libera mandata de summa rerum Senatus constituit, Budæus ex Liu.

De tout mon pouuoir, Pro mea parte, Summa vi.

De tout son pouuoir & puissance, Velis equísque, Omni ope.

Aider de tout son pouuoir, Nauare.

S'efforcer de tout son pouuoir, Omni opere anniti, vel Omni ope, atque opera eniti, Summa ope niti vel eniti.

Faire son plein pouuoir, Contendere omnes neruos, B. ex Cicerone.

Il en fit son plein pouuoir, Omni ope contendit, B.

Il n'en a pas fait son plein pouuoir, Defunctorie hoc egit, B. ex Vlp.

Par vertu du pouuoir à soy donné & commis, Pro imperio sibi mandato, Pro iurisdictione sibi mandata, B.

Donner tout pouuoir, Libera mandata dare, B.

Nous donnons pouuoir, Permittimus. B. ex Cic.

La Cour leur a donné pouuoir de les adiourner, Curia potestatem inquisitoribus permisit diem dicendi iis ad quos criminum suspicio pertineret, B.

La loy donne pouuoir & authorité aux consuls d'en cognoistre, Dat cognitionem consulibus lex.

Donner pouuoir & congé, Facultatem facere.

Donner pouuoir & puissance de faire quelque chose, Facere potestatem, vel dare potestatem, Permittere.

Mettre son pouuoir à faire quelque chose, Vires in re aliqua adhibere.

Oster le pouuoir, Facultatem adimere, vel eripere.

Chacun selon son pouuoir, Pro se quisque, Pro virili parte, Pro sua quisque parte. Selon mon pouuoir & sagesse, Pro copia & sapientia mea.

Comme ayant pouuoir, Pro potestate aliquid agere, B. ex Sueton.

Faire comme ayant pouuoir, & comme vsant de son office, Pro imperio ac potestate agere, B. ex Martiano.

Vne maladie prenant dedans le nez, qu'on appelle, Poupe, Polypus.

Qui a telle maladie dedans le nez, Polyposus.

Vne Poupée, Pupa.

Vne poupée ou quenouillée, ou charge de fillace, Pensum.

Poupelin, Enchytum, Spira, B.

Poupelé, Pulposus, Torosus, A pulpa, communéement on dit Poustelé, & aucuns Postelé, voyez Poulpe.

Vn Poupetier ou faiseur de poupées,

La Pouppe, c'est à dire le derriere de la nauire, Puppis.

Auoir vent en pouppe nous disons de celuy à qui ses affaires succedent bien : pource que les vents qui frappent la nauire par derriere aident merueilleusement son cours, & sont appelez des Latins, Venti secundi.

Retourner la pouppe vers le costé dont on vient, & la reculer quelque peu, Nauem retro inhibere.

Pour, Il vient de Pro, per metathesin seu transpositionem literæ r.

Pour autant, c'est parce que, Propterea quod, Au 3. liure d'Amad. Pourquoy ? respondirent-ils, Pourautant, dit la damoiselle, que nous desirons grandement vostre conduite.

Parle à Philotime, pour certain tu auras, &c. Cum Philotimo loquere, atque adeò Terentiam habebis.

Ie te prie pour l'amour de Dieu, Per Deum te oro.

Il fait pour moy, Mecum facit.

Cela fait pour moy & me sert pour mon opinion, Hoc pro me est.

C'est pour cestuy-ci que ie l'ay, Habeo huic.

Ce trouble est venu à cause ou pour l'amour de toy, Hæc turba proter te facta est.

Craindre autant pour l'vn que pour l'autre, In commune metuere.

Pour ma part, Pro mea parte.

Chacun pour sa part, Ex sua quisque parte.

Il a iugé pour toy, Secundum te decreuit.

Parler pour le defendeur, A reo dicere.

Il a iugé pour ceux là, Secundum ipsos iudicauit aut decreuit.

Tenir pour gens de bien, A bonorum causa stare.

Assez sçauant pour ce temps là, Temporibus illis satis eruditus.

Pource, Idcirco, Ideo, Ob id, Ex hoc, Propter hanc causam, Propterea, quasi dicas, Pour ce, Propter hoc.

Pource on ne m'a voulu laisser entrer chez elle, Eò ad eam non admissa sum.

Personne n'aime douleur, pource que c'est douleur, Nemo dolorem, quia dolor sit, amat.

Tenir pour fait, Pro facto habere.

Pour le plus, Vt multum, Summum, Ad summum, Plurimum.

Pour la plus grande partie, Ex parte maiore.

Ayans baillé vn liard pour homme, Sextantibus collatis in capita.

Pour auiourd'huy, In hunc diem.

Pour quelque peu de temps, In paucos diés.

Engagé pour dix mines, Ob decem minas oppositus pignori.

Pour neant & sans rien bailler, Gratis, quasi dicas, Pour neant, Pro nihilo.

Pourneant & sans cause, Inaniter, Nequicquam, Frustra.

Pour vne parole, Ob dictum.

Pour absouldre, Ob absoluendum.

Afin que tu entendes pour quelle cause & raison il vient à toy, Vt quid ad te veniat intelligas.

Il cerchoit occasion pour faire, &c. Aliquam causam quærebat senex quamobrem aliquid insigne faceret.

I'iray au port pour sçauoir quand c'est qu'il retournera, Percontatum ibo ad portum, quoad se recipiat.

I'ay seul deslié le paquet pour sçauoir s'il n'y auoit point quelques lettres addressantes à moy, Solus solui fasciculum si quid ad me literarum.

Pour si petite chose, Tam ob paruulam rem.

Pour laquelle chose i'en sçay meilleur gré à Pamphile, Quo æquior sum Pamphilo.

Cela ne se fait pas pour raison que tu faces ton deuoir, Illud non fit ex vera vita.

Pour ceste raison, &c. Ab re interregnum appellatum.

Pour ceste cause, Propterea.

Pour l'amour, ou à cause de l'amour qui est entre nous deux, Pro amore mutuo.

Pour le faire court, Ne multa.

Pour dire vray, Vt verè dicam.

Pour dire la verité, Et quod dicendum nunc siet.

On ne la sçauroit bailler en mariage pour vierge, Pro virgine nuptum dari non potest.

Tenir l'alliance pour rompue, Pro rupto fœdus habere.

Sen seruir pour chambriere, Pro ancilla habere.



Pourceau, cerchez Porc.

Pourcelaine, cerchez Porcelaine.

Pourchaille, Portulaca, autrement Pourpié.

Pourchasser, act. acut. C'est poursuyure sa chasse sans l'abbandonner, composé de la preposition Pour & du verbe Chasser, & est plus que Chasser, car il signifie Chasser à toute oultrance par labeur & courage indefatigable, Omni labore, studio ac conatu venatui insistere. Non antè quàm fera capta, aut certè malè agitata, à venatu desistere, L'energie duquel mot Iaques du Fouillous au cha. 3. de sa venerie represente en ces termes : Vn seigneur de l'Embale auec vne meute de chiens fauues & rouges, lança vn cerf en vne forest, en la cobe de Painctieure, & le chassa & pourchassa l'espace de quatre iours, tellement que le dernier jour il l'alla prendre pres la ville de Paris. Et Nic. Gilles en la vie du Roy Dagobert, rend l'energie dudit mot ainsi : Vn cerf esmeu, lequel estant longuemet suiui par Dagobert, ses veneurs & chiens, & si lassé & malmené qu'il ne pouuoit plus aller, prind son erre le long de la rue Catullienne, & se vint rendre en la chappelle aux Martyrs, où tantost arriuerent les veneurs & chiens, qui longuement l'auoyent chassé & poursuiui (c. pourchassé) huyans & glatissans. De là vient qu'on dit par metaphore prinse des veneurs, pourchasser, pour auecques instance poursuiure quelque chose, Instare gestioni alicuius negotij, Persequi, Prosequi, Nic. Gilles en la vie de Philippe de Valois, parlant de Messire Robert d'Artois. Par tous les moyens qu'il pouuoit, animoit le Roy d'Angleterre & tous les Princes auec lesquels il auoit alliance & affinité, à eux esmouuoir contre ledit Roy Philippe, & tant fit & pourchassa, que le Roy d'Angleterre fit vne grande armée par mer & par terre, & descendit en Xaintonge, où il fit plusieurs maux.

Pourchasser d'auoir quelque chose & briguer, Ambire.

Pourchasser enuers quelqu'vn, Solicitare.

Pourchasser l'amitié de quelqu'vn, Gratiam alicuius venari, aucupari.

Pourchasser le profit public, In publicum consulere.

Pourchasser sa vie d'huis en huis, Mendicare.

Pourchasser honnestement quelque estat, Honestis artibus ad aliquod munus publicum aspirare.

Briguer & pourchasser d'estre Consul, Consulatum omni opera ac studio petere.

Pourchasser la mort d'aucun, In perniciem alicuius incumbere.

Pourchasser destruction à quelqu'vn, Calamitatem alicui struere.

Pourchasser malencontre à aucun, Parare exitium alteri.

Se pourchasser malencontre, Mendicare sibi malum.

Vous vous pourchassez malencontre, Malum hercle vobis quæritis.

Pourchasser quelque haine contre aucun, Odium in aliquem struere, Quærere inuidiam in aliquem.

Pourchasser aucun à luy faire perdre la vie & les biens, Oppugnare aliquem capite & fortunis.

Qui pourchasse pour soy, Solicitator.

Qui pourchasse & fait le guet pour auoir quelque chose que ce soit, Captator.

Qui pourchasse le mal d'autruy, Oppugnator.

Amour me pourchasse, Appetit me amor.

Pourchas, m. acut. C'est diligente poursuite, comme au pourchas d'vn tel l'ay esté fait capitaine, Illius summo studio enixáque opera dux creatus sum, Pourchas auβi est vne ardente suite, Persecutio.

Pourchas ou poursuite qu'on fait enuers aucun, Solicitatio.

Pourchas qu'on fait pour quelques honneurs, Ambitus.

Poure, com. gen. penac. Est celuy ou celle qui est indigent en biens. Pauper, duquel mot Latin il vient, estant la diphthonge Latine au, prononcée par le François presques ainsi que la voyele o, & la consone p, tournée en v consone, tout ainsi que l'Espagnol la tourne en sa moyenne, disant Pobre, & que par iceluy mesme ladite moyenne est tournée en v consone en ce mot Auaxo de Bassus (quoy qu'il die auβi Abaxo) Aucuns l'escriuent Pauure ; ce qui n'est sans raison, pourueu que l'estranger soit aduerti de la prononciation Françoise en ladite diphthongue au, laquelle estant ignorée par aucuns, ils y adioustent la voyele o, escriuans Paouure, ce qui est sans propos. Quelques vns le veulent tirer de ce mot Grec παύροζ qui signifie Paucus, Suyuant laquelle opinion l'on pourroit dire que le Languedoc & nations circonuoisines disent Paure, & le Gascon per metathesin Praue, sans aucune alteration de la prolatio Latine de ladite diphthongue. Mais cela n'a point de nez, car le mot Languedoc mesme vient du Latin Pauper par syncope & methathese, qui sont les deux figures plus vsitées par les natios Gauloises és emprunts qu'ils font des vocables Latins. Poure auβi est vn terme de commiseration sans aucune consideration de penurie ou disette de biens, In felix, miser, Ainsi dira on d'vn grand seigneur auquel sera suruenu quelque desastre, Helas le poure seigneur ! Heu miserum illum ! quoy qu'il soit neantmoins bien riche. Si lon ne veut dire qu'on l'appelle poure de bonne fortune.

Vn poure qui vit de son labeur, Pauper cui opera est vita.

Poure qui demande l'aumosne, Mendicus.

Fort poure, Perpauper.

Qui est de poures parens, Infimo loco natus, Natus parentibus pauperrimis.

Poures gens entre les Romains qui n'auoient que force enfans, Proletarij.

Les plus poures d'vne ville, Infima fortuna homines.

Faire poure, Pauperare, Depauperare, voyez Appourir.

Sauuer les poures qu'ils ne meurent de faim, Ferre opem & salutem indigentibus.

Ses freres sont auβi poures que luy, Fratres eius consortes sunt mendicitatis.

Poure de conseil, Consilij inops.

Pouret, Pauperculus.

Poureté, Paupertas, Inopia, Pauperies, Egestas, Tenuitas, Nuditas, Indigentia, Humilitas.

Poureté griefue à porter, Grauis pauperies.

Poureté bien reiglée, Composita paupertas, magnæ diuitiæ. Budæus ex Seneca.

Extreme poureté, Inopia vltima.

Poureté quand il n'y a pas grad argent au thresor de la ville, Ærarij tenuitas.

Poureté telle qu'on demande sa vie, Mendicitas.

Poureté de conseil, Consilij imbecillitas, vel inopia.

Delaisser en poureté, In egestate, vel paupertate relinquere,

Deuenir en plus grande poureté, Inopia aggrauari.

Aider & subuenir à la poureté & necessité d'aucun, Leuare paupertatem alicui, Tenuitatem alicuius sustentare.

Estre en grande poureté, Egere maximè, Flagrare aut premi inopia.

Endurer poureté, Exequi egestatem.

Mener ou mettre à poureté, Redigere ad inopiam, Afferre egestatem, In pauperiem inferre, Offerre mendicitatem.

Tomber en poureté, Labi facultatibus.

Retourner à sa premiere poureté, Redire ad casas.

Qui vient à poureté par sa faute, Naufragus, Naufragus patrimonio.

Sortir hors de poureté, Emergere ex mendicitate.

Poureté a accueilli tous les deux, Incessit ambos inopia.

Pourement, Tenuiter.

Viure pourement, Malè viuere.

Vn peu plus pourement & miserablement vestu, Paulo obsoletius vestitus.

Poureux

Poureux, Poureusement, Cerchez Peur.

Pourfendre

Pourfendre, Findere, Diffindere, Profindere.

Pourfendu, Fissus, Diffissus, Profissus.

Pourfil

Le Pourfil de l'homme, sa figure, contenance & maintien, sans l'auoir ouy parler, Tacita corporis figura coniecturam affert hominibus.

Pourfiler

Pourfiler d'or ou d'autre chose, Aurum, vel Aurea fila intertexere, intexere, attexere.

Pourfilure d'or, Aurum intertextum.

Pourfit

Pourfit, voyez Proufit.

Pourfiterolle

Pourfiterolle, voyez Proufiterolle.

Pourietter

Pourietter, voyez Proiecter.

Pourmener

Pourmener, actif. acut. Car on dit se pourmener, Actione reciproca, Inambulare. Liu. lib. 23. Cic. lib. 1. de legib. Et ie le pourmene bien, c'est à dire, Ie le fay bien, ou mene bien tracasser & vireuolter çà & là, Hac illácque cursitando illum exerceo. Et en mauuaise part on dit auβi, Ie te pourmeneray bien en procez Malè te diuexabo atque angam litibus Car qui a procez est tousiours tracassant.

Se pourmener ordinairement en la Cour de parlament, Volitare in foro.

Se pourmener par les chemins, Reptare.

Se pourmener & secoüer de costé & d'autre, Iactare se.

S'en aller pourmener, Abire deambulatum.

Il ne se faisoit que pourmener seul iusques à l'heure du dormir, Ad horam somni nihil aliud quàm secreto solus deambulabat.

Disputes que l'on fait en se pourmenant au palais, Disputationes peripateticæ in ambulationibus basilicanis. B.

Se pourmener souuent au palais, Spatia basilicæ perambulare, Disciplinæ peripateticæ in basilica operam dare. B.

Pourmené, m. acut. Qui inambulauit.

Pourmenée, f. penac. Quæ inambulauit.

Pourmenée, f. penac. Substantiuum, comme, Nous auons fait vne belle pourmenée ou pourmenade, Inambulatio, Spatium, Et la particule, pour, en tous ces mots est comme en Pourparler, Pourprendre.

Pourmenement, Ambulatio, Inambulatio, Deambulatio, Prodeambulatio.

Pourmenement qui se fait apres le midi, Ambulatio pomeridiana.

Pourmenement, ou vn pourmenoir, où les gens se font porter pour la santé de leurs corps, Gestatio.

Pourmeneur, m. acut. Inambulator.

Pourmeneuse, f. Inambulatrix.

Pourmenoir, m. acut. Le lieu à pourmener, Inambulacrum.

Pourmenoir comme vne galerie, ou autre lieu à se pourmener, Ambulacrum, Ambulatio, Porticus, Deambulatorium.

Pourparlé

Pourparlé ou plustost, Pourparler, Nom m. acut. Est l'entremise & deduction de parole en allées & venues, & le deuis, qui sont faits par mediateurs, ou par les parties principales pour paruernir à vn accord, soit de paix, trefue, surseance d'armes, mariage, ou autre telle chose, Præfationes. Apres lesquelles s'ensuit le traicté d'accord & conuenances, Car le Pourparler ne contient queles expedients & moyens aduisez pour paruenir au traicté. Et est composé de Pour preposition designatiue de futur effect (laquelle auβi amplifie & parfait la signification des mots ausquels elle est ioincte par composition, comme en ceux-ci, Pourpenser, Pourplanter, Pourprendre, Pourquerre, Poursemer, & semblables) & de Parler, qui est nom quand il se prent pour parlement, deuis, propos. Aucuns disent Proparlé & Proparler, à quoy respond xxxxx, Grec, & Præfatio Latin.

Pourparler, verbe neutr. acut. Est deuiser ensemble de quelque chose à faire & à coclurre, proposant les moyens & expedients pour y paruenir, Sermonibus vltrò citróque de re aliqua conficienda agitare mutuò antequam negotium geratur de commodè eius conficiendi rationibus verba facere, ac tanquam præloqui, ac prologo tractare. Et est composé de la preposition Pour, & parler verbe, voyez Pourparlé.

Durant le Pourparler d'entre eux, id est, Durante colloquio, Dum colloquerentur.

Pourpe

Pourpe, Espece de poisson, Polypus. Aucuns le nomment Poulpe.

Pourpenser

Pourpenser, neutr. acut. Est composé de Pour & Penser (voyez Pourparlé) Et est plus que penser : Car il signifie ratiociner & discourir en soy. mesme sur quelque affaire, Pensitare, multum diúque animo agitare. Le Grec le dit en vn mot xxxxx. Comme il pourpensa comme il feroit sa demande. Agitauit animo, quomodo petitionem institueret. Le François y prepose quelquesfois ce pronom relatif, Se. Nicole Gilles en la vie du Roy Hlotaire, parlant de Brunehaut, Se pourpensa comme elle se pourroit venger.

Langage meur & bien pourpensé. Bene coctus & conditus sermo.

Conseils bien pourpensez Consilia euigilata.

Estre en grand pourpens comme telle chose se pourra faire, Berinus.

Pourpier

Pourpier, Portulaca, Andrachne, Serenus vocat Pullipedem, quasi dicas Poullepied, vel Poulpied, quòd ea herba, præsertim quæ in vitibus nascitur, pulli galinacei pedem figura referat. On le nomme auβi Pourcelaine & Pourchaille.

Pourplanter

Pourplanter, act. acut. Est planter auec diligence, ou bien planter tout à bout, Perserere, nihil non satum relinquere. Il est composé de Pour & Planter, Voyez Pourparlé, & est plus que planter.

Pourpoinct

Pourpoinct, Thorax.

¶ Mis en pourpoinct, Ad incitas redactus.

Pourpre

Pourpre, m. penac. Est vne espece de couleur tirant à celle des fleurs qu'on dit violettes, mais est plus obscure, & telle qu'on Li void és fleurs appelées pensées, Purpura. Duquel mot il vient par syncope de la voyele v. Et tous deux du mot Grec xxxxx. Et est l'vne des cinq couleurs retenués par les Herauts d'armes aux blasons d'armoiries. Pourpre auβi sont ces taches bleuës, dont le corps de celuy qui est decedé de poison ou de peste est tauelé Liuores Sueton. in Caligul. Obiit non sine veneni suspicione, Nam præter liuores qui toto corpore erant, &c. Selon ce on dit, Il estoit tout couuert de pourpre, Cadauer purpureis maculis totum intertinctum erat.

Couleur de pourpre, Color purpureus.

Le poisson dont se prenoit la teincture de pourpre, & le pourpre mesme, Purpura.

La liqueur, suc & couleur du poisson dont on teint la couleur de pourpre, comme violet, Ostrum ostri.

Le lieu où les poissons qui ont telle couleur de pourpre s'engendrent, Ostrifer locus.

Où on teint en pourpre, Officina purpuraria.

Robbe teincte en pourpre, Tincta murice vestis.

Accoustrée & vestuë d'habiliemens de pourpre, Purpuratus.

Pourpré, Purpureus.

Pourprisant, Purpurascens.

Pourprendre

Pourprendre, actif. penacut. Composé de Pour & Prendre, (Voyez Pourparlé) & est plus que prendre : Car il signifie Prendre tout à bout, Vndiquaque capere, Nihil non occupare. Ainsi dit-on la racine d'vn arbre pourprendre quelque place, Quaquauersum radices agere, radicibus omnem locum occupare. Et de là vient ce nom Pourpris, par lequel nous entendons tout le contenu & circonscription d'vn lieu, non ia vne partie d'iceluy. Les racines de cette plante pourprenoient toute la planche, Plantæ huiusce radices areolam omnem complebant. Ils ont pourprise la terre, & assiegée la ville tout autour. Agrum omnem præoccupauere, vrbémque obsidione cinxêre.

Pourpris, m. acut. Est composé de Pour, preposition en ce mot-ci integratiue, & du participe Pris, & signifie la totalité d'vn lieu où y a bastiment, qui consiste en plusieurs membres ioignants ensemble, que le François appelle auβi la preclosture d'vn lieu, Prædium vrbanum cum hortis, leporario, aliisque adiacentibus, septum aut muro aut sepibus aut nuda fossa, Conseptum. Ainsi les notaires apres auoir particularisé les parties de quelque lieu, dont ils passent le contract de vente, eschange, loüage ou autre, adioustent souuent ces mots, & tout le pourpris dudit lieu, ainsi qu'il se poursuit & comporte. Et és droicts d'ainesse l'on dit en maints lieux, le manoir principal & le pourpris d'iceluy, qui est la suite des autres edifices, court, bassecourt, iardins, clos à arbres fruictiers, parc & garenne seants tout autour & ioignants iceluy sous mesme closture. Ainsi le pourpris est maintesfois plus que le

du chappon reduit à vn arpet. Car le pourpris prend fondemet de la perpetuelle & inuariée destination du pere de famille decedé seigneur du lieu, & n'eschet entierement à l'aisné. On dit auβi pourpris pour le regard d'vn lieu champestre entouré de fossé, haye ou mur accommodé de plusieurs pieces, comme iardins potagier, & fruictier, bois, garenne en vne totalité, ores qu'il n'y ait bastiment. Si fait on pareillement au regard d'vne maison, soit de ville ou des champs, ores qu'il n'y ait iardins ni autres suites dessusdictes. Mais tousiours l'energie de ce mot est collectiue de plusieurs parties ioignantes ensemble, en vne totalité integrée par lesdictes parties, voyez Pourprendre.

Pourquerre

Pourquerre, m. acut. est composé de la preposition Pour & du verbe Querre & signifie querre ou querir ou cercher toutes parts, Nihil non locorum indagatum relinquere : Car il signifie trop plus que querre, Omnibus vestigiis eius quem quærit quis instaret, Valdè vehementer, omníque studio atque cura quærere, Voyez Pourparlé.

Pourquoy

Pourquoy ? Cur ? Quare ! Quamobrem ? Quî ? Quid ita ?

Mais pourquoy ie vous prie ? Quamobrem tandem ?

N'y a-il autre chose ? p. Pourquoy cela ? g. Pourtant que tu es triste, Ad nunquid aliud ? p. quidum ? g. quia tristis es.

Pourquoy est-ce que, &c. Quid est quamobrem quisquam nostrûm & cæt.

Pourquoy est-ce que tu nous defens d'icy maintenant cuire le soupper ? Quid est qua gratia nos quoquere hîc cœnam prohibeas nunc ?

Pourquoy penses. tu ? Quianam arbitrare ?

Pourquoy est-ce que tu te courrouces à moy ? Sed quid negotij quamobrem succenses mihi ?

Pourquoy ne le loüeray-ie point ? Quidni laudem ?

Pourquoy non ? Quid ni ? quid ita non ?

Pourquoy ne pourra-l'on ? Quid causæ est quin, &c. B. ex Quintil.

Pourquoy ne fais-tu cela toy mesme ? Quamobrem id tute non facis ?

Pourquoy ne le sçauroy-ie ? Quid ego nesciam ?

Le cognois-tu ? p. Pourquoy ne seroy-ie ? Pourquoy ne le cognoistray-ie pas ? p. Nostin ? p. Quidni ?

Ie ne voy point pourquoy, Nihil causæ est cur, &c.

Pourquoy accuserois-tu les autres ? Quid est quod tu alios accuses ?

Pourquoy craindroy ie de, &c. Quid est cur verear ne, &c.

Pourquoy ne puis-ie estre icy auβi bien que Marcel ? Quî minus autem ego istic rectè esse possum, quàm est Marcellus ?

Que t'ay-ie fait, pourquoy tu, &c. Quid de te merui, qua me causa perderes ?

Pourquoy es-tu si ioyeux ? Quid est quod lætus sis ?

Pourquoy l'appelles tu grand ? Quid ita magnum ?

Pourquoy vient cestuy-là si esmeu ? Quid ille commotus venit ?

Ie n'ent en point pourquoy c'est qu'il, &c. Quamobrem verò se confidat aliquid perficere posse, intelligere non possum.

Ie croy qu'il vous est de merueille pourquoy c'est que ie me suis, leué, Credo vos mirari, quid sit quòd ego surrexerim.

Le peuple Romain cognoistra de moy que c'est de que, ou pourquoy c'est que, &c. Cognoscet ex me populus Romanus quid sit quamobrem, quum equester ordo iudicaret, &c.

Il n'y a rien pourquoy tu te doiue mettre en chemin en ce temps-ci, In viam quòd te des hoc tempore nihil est.

Voicy pourquoy, &c. Hoc est quamobrem viam amet.

Dire pourquoy ou la raison, Rationem dicere.

Ie ne suis point coulpable de ce pourquoy il m'accuse maintenant, Quòd me accusat nunc, sum extra noxiam.

Pourrir

Pourrir, Il vient de Putrere.

Pourrir quelque chose, Putrefacere.

Se pourrir, Putrescere, Computrescere, Exputrescere, Imputrescere, Cariem trahere, vel induere, Marcescere, Immarcescere.

Laisser pourrir longuement vn fumier, Pati veterascere, De stercore dictum à Columella.

Estre pourri & gasté, Macere.

Estre pourri & corrompu de trop grande moiteur, Putrere.

Il sent le pourri Sentit cariem.

Pourri, Marcidus, Putris, Cariosus, Tabidus.

Pourriture, ou Pourrissure, Caries, Putredo. Marcor.

Poursemer

Poursemer, actif. acut Est semer tout à fait : Car c'est plus que semer : ce que la preposition Pour dont il est composé, effectuë, Agrum omnino semente spargere, totum agrum serere, Nullam non agri partem minimè satam relinquere. Comme si le Latin disoit Perseminare, tout ainsi qu'il dit Perorare, Perficere, & semblables, qui importent consommation de l'œuure, voyez Pourparlé.

Poursemé, m. acut. Est vn nom verbal, passif en sa signification, & signifie totalement semé ; comme, Le champ est poursemé, Ager omni ex parte satus est. Car la preposition Pour, dont il est composé, importe integralité & consommation, voyez Pourparlé. Et par metaphore prinse de l'agriculture, on dit poursemé de rougeolle, de petite verole, de tac, de pourpre quand le corps en est tout moucheté : & vn pourceau poursemé, quand il a la chair entreiectée de grains de ladrige.

PO

Poursuiuir

Poursuiuir, actif. acut. Qu'on dit plus vsitément Poursuiure, & est de mesme signification, estoit en frequent vsage enuers les anciens, lesquels le syncopans disoient auβi Poursuyr, Perse qui. Mais il a vne particuliere, signification, qui est errer & aller de pais en pais, dont sont appelez Poursuyuans ceux qui pour paruenir à la dignité de Heraut, vont par l'espace de sept ans errans de contrée en contrée pour voir & apprendre & sçauoir rapporter ce qu'ils auront veu en fait d'armes, Courts, honneurs, blasons & tournois de diuers Princes. Gaguin au traicté des Herauts : Les Poursuiuans estoient chargez de poursuiuir en ce Royaume les guerres, si elles y estoient, ou és autres marches, & ce par l'espace de sept ans, auant qu'estre creés Herauts.

Poursuiure, actif. acut. Est aller auec tout soing & diligence apres quelque chose, & est vn mot prins des veneurs, dont viennent Poursuitte, Poursuiuant, lesquels par translation sont vsitez en mainte autre chose, Persequi, Agere, Vestigiis instare.

Poursuiure à cor, & à cri, proprement est aller apres vne beste, cornant ou trompettant & huant, c'est à dire poursuiure sa chasse en toutes sortes de diligence, parce que les veneurs poursuiuent les bestes qu'ils ont lancé pour les courre auec houppemens de bouche & mots de trompe, au lieu de laquelle on vsoit anciennement du cor. Et par metaphore on dit Poursuiure quelque chose que ce soit, à cor & à cri. c. en toute extremité. Omni nixu, quocunque conatu.

Poursuiure de pres, Premere.

Tu me poursuis de pres par ce mot, Me verbo premis.

Poursuiure en toute diligence, Insectari, Consectari.

Poursuiure en diligence que quelque chose se face, Insistere.

Ie le poursuiuray iusques au bout, iusques à la mort, Ad internecionem mihi persequendus est.

Poursuiure aucun selon la loy, Lege agere.

Poursuiure l'occasion, Occasionem vrgere.

Poursuiure aucun en iustice, Actionem intendere, Persequi aliquem iudicio.

Poursuiure aucun pour le faire condamner à l'amende, Pecunia anquirere.

Poursuiure ou defendre son droict en iugement, Experiri iure.

Poursuiure iusques à condemnation inclusiuement, Peragere aliquem reum.

Poursuiure vne partie en matiere de trahison, Actionem perduellionis intendere.

Ie le poursuiuray & presseray de me respondre, Illud vrgeam.

Poursuiure de paroles quelque chose. Persequi voce aliquid.

Poursuiure aucun de paroles outrageuses & de despris, Insequi contumelia.

Poursuiure vn propos, Progredi, Pergere.

Poursuiure ce qui est commencé, Persequi incœpta.

Poursuiure quelque chose iusques à la fin, Exequi.

Poursuiure quelque peu vne maniere de viure, Attingere digitis extremis aliquod vitæ genus.

Nous poursuiurons à dire le reste, si, &c. Ad reliqua proficiscemus, si pauca, &c.

Poursui au reste, Perge ad cætera.

Poursuis-tu encores ? Pergín' ? vel Pergín'verò pergere ?

Que chacun poursuiue son chemin, Omnes sua itinera insistant.

Poursuiure audience, Libellis frequentibus postulare, vt causæ Curia det operam, Imminere occasioni Curiæ in consilium de causa sua mittendæ, Aucupari diem litis in medium expromendæ. B.

Estre long temps à poursuiure audience, Diu ad cancellos fori adhærescere & oberrare, Intra septa Curiæ negotium habere, In nexu litigiorum vitam agere, Mollam versare inter competitores audientiæ. B.

Ceux qui poursuiuent audience pour le iugement de leur procez Candidati maioris audientiæ. B.

Diligemment poursuir son procez Non deesse causæ suæ, accuratéque instare. B.

Poursuir vn procez à cor & à cri, c'est à toute diligence en soliciter l'instruction & iugement, & n'en perdre ni iour ni heure, Iudicium dictatum vrgere & acti contentione persequi, Litem vrgere. B.

Auoir perdu beaucoup de temps à poursuir son procez, Saxum iudiciale diu voluisse. B.

Poursuir extraordinairement, Actionem criminosam intendere. Budæus.

Poursuir à forte piece le iugement d'vn procez, Successum causæ & iudicium vrgere. B.

Poursuiuant, acut. Ores est gerondif, comme, Poursuiuant cela i'ay augmenté mon bien, Id negotij sedulò agendo (persequendo) amplificaui rem meam. Aucuns conformément au Latin l'escriuent par d. Poursuiuand. Et ores est nom adiectif, m. gen. Persequutor. Comme vn poursuiuant de procez en pais estranger, Litis persequutor in solo alieno. Et tantost est nom substantif m. gen. Et estle nom du bachelier en l'ordre & college des Herauts. Car le premier degré d'iceluy est d'estre poursuiuant : le second, d'estre Heraut : le tiers & souuerain, d'estre Roy d'armes. Et est appelé poursuiuat prinse, come il semble. des veneurs, parce qu'il doit aller de contrée en contrée, de pais en pais, de Royaume en autre, pour voir & apprendre l'estat, la Court, les blasons, liurées & emprises, les manieres des ioustes & tournois, les façons de guerroyer guerres estrangeres, & autres choses de tel qualibre vsitées esdictes contrées, païs, Royaumes, & estats souuerains, & de toutes ces choses faire soigneuse queste & feal registre, pour en sçauoir pertinemment faire rapport deuant son souuerain seigneur pour paruenir à la heraudise : Car nul n’est digne d’estre heraut, si premieremet par l’espace de sept ans il n’a fait le deuoir de Poursuiuant, duquel temps ne luy peut estre faicte grace, horsmis d’vn an si tel est son merite. Et en cette signification il vient du verbe Poursuiuir, qui signifie errer par pais, aller de contrée en contrée. Gaguin au traicté des Herauts : Et pource doiuent les Princes, en suiuant les anciens statuts, & pour l’honneur de noblesse estire ieunes gens de l’aage de vingt ans, bien conditionnez, clercs. & endoctrinez pour en faire leurs poursuiuans, & les enuoyer par tout le monde pour voir, apprendre & cognoistre les grands faits d’armes, batailles, honneurs, Estats, noblesses des Roys & grands Princes de tout le monde, afin qu’aduenant le decez d’aucuns Herauts ils puissent paruenir à leurs offices, pour iuger & cognoistre de tous faits de noblesse, & de droict d’armes, & pour exaucer ceux qui sont vaillans.

Poursuiuans audience, Libellarij flagitatores, Aucupes audientiæ, Libellarij salutatores Curiæ, Candidati audientiæ, Audientiæ competitores. B.

Vn aspre poursuiuant, Acerbus appellator. B.

Vn poursuiuant audience, qui ne la peut auoir, Homo in catastam forensem compactus, sæpius erumpere frustra conatus, vota nequicquam nuncupat surdis numinibus Curiæ, vel intra septa, Curiæ conclusus. B.

Ceux qui font la Cour au Palais, Poursuiuans & attendans le iugement de leurs procez, Candidati basilicani, & gratiæ curialis competitores, Salutatoriam in basilicæ statione factitantes. B.

Vn grand poursuiuat & qui ne perd pas vne heure, Tergiuersanti comminus instans, & omnium dierum atque horarum exactor acer & appellator. B.

Le demandeur & poursuiuant criées, Institor auctionis, Auctionis caput. B.

Estre poursuiui pour grande somme, Appellari magnæ pecuniæ. Bud. ex Quintil.

Procez poursuiuis en poste, ou à extreme diligence, Lites quæ raptim procurrunt. B.

Fuir en vn procez autant comme il est viuement poursuiui, Mucronem acris, & perurgentis persecutionis excipere vmbone procrastinationis. Bud.

Vn procez fort poursuiui & quasi prest à iuger, Controuersia procurrens & penè iam præcipitans. B.

Qui a leu & poursuiui diligemment les anciennes histoires, Memoriarum veterum exequentissimus.

Poursuite, ou Pourchas, Persecutio.

Tout le cours & poursuite de mon trauail est mis & employé, &c. Omne curriculum industriæ nostræ elaboratum in foro.

Poursuite & denombrement, Executio.

Poursuite & diligence de faire quelque chose, Consectatio.

Dresser & recommencer aucune poursuite contre aucun, Actionem intendere.

Faire poursuite de quelque somme, suiuant certaine loy, Ex lege repetere ab aliquo pecuniam.

Receuoir à faire poursuite, Dare actionem eius rei. B. ex Cic.

Quand le magistrat ne veut point receuoir aucun à faire quelque poursuite, Ne donner point d’audience, Iudicium non reddere.

Faute de poursuite par an & iour, Diei annuæ conticinium. B.

Faute de poursuite par trois ans, Conticinium trimæ diei. B.

Esteindre & appaiser vne poursuite criminelle encommencée, Quæstione extinguere, & opprimere. B.

Criées qui demeurent sans poursuite, Proscriptio bonorum lentè ac sine capite manans. B.

Procez de longue poursuite, ou de long traict, Controuersiæ longæ, ac magni tractatus. B.

Pourtant que, Quoniam, Quia, Quia enim, Quatinus, Quòd, Propterea quòd, Quippe, Quippe quia, Quoniam quidem, Vtpote.

Cela se fait pourtant que, &c. Eò fit quia in re nostra aut gaudio, &c.

Pourtant que, &c. Actio maluimus iter facere pedibus, qui incommodissimé nauigassemus.

Pourtant que, horsmis le pais, il n’y a rien que tu aimes plus que nous, Quoniam tibi amanti patriam amore nos proximi sumus.

Est-ce pourtant que, &c. Eóne es ferox quia habes imperium in beluas ?

Est-il dit pourtant que tu doiues craindre, &c. Crains-tu pourtant, que tu ne puisses, &c. Taménne vereris, vt possis hæc contta hortensium contendere ?

Ie ne dy pas ceci pourtant que tu es present, Ac non quia ades præsens dico hoc.

Non pourtant que i’eusse, &c. Non quò haberem magnopere quid scriberem, sed, vt, &c.

Et ne delaissa pas pourtant d’enseigner beaucoup de gens, Nec eò secius plurimos docuit.

Non point pourtant qu’il ne, &c. Non idcirco quin id vtile esse existimaret.


Les Massiliens ne laisserent pourtant de rien moins à apprester le reste pour &c. Massilienses tamen nihilo segnius ad defensionem vrbis reliqua apparare cœperunt.

Elle ne laisse pas pourtant estre matiere de rhetorique, si, &c. Nec protinus non est materia rhetorices, si in eadem versatur & alius.

Pourtraire, Liniare, Deformare.

Tirer ou pourtraire les premiers traicts, Ducere primas lineas.

Pourtraire grossement, Deliniare, Adumbrare.

Pourtraire vn edifice ainsi qu’on le veut faire, Deformare ædificium.

Vn pourtraict, Linearis pictura.

Pourtraict fait sur le vif, Effigies.

Le pourtraict, patron & ordonnance d’vn edifice, & autres choses, Forma.

Pourtraict où il n’y a que les simples traicts, Monogrammus.

Vn pourtraict esleué, Statua.

Les pourtraicts des ancestres que les nobles souloient anciennement à Rome mettre tout à l’entour de leurs maisons par ordre, à celle fin qu’en sortant ils fussent admonestez de suiure leurs vertus. Lesquelles auβi on portoit au conuoy du corps d’vn trespassé qui estoit de la famille, Imagines maiorum, Stemmata.

Pourueuque tu le peusses, Modo vt possis.

Pourueu que ie ne le remeine point, Dum ne reducam, Modò ne reducam.

Pourueu seulement que ie le puisse faire, Tamen vt possim, modò vt possim.

Pourueu toutesfois que, &c. Cum eo tamen quòd, &c. B. ex Cic.

Pourueu qu’il soit vray, Verum modò.

Pourueu que ce soit pour mon proufit, Dum ob rem.

Tu le sçauras pourueu que tu ne le die, Scies modò vt tacere possis.

Pourueu que cela ne t’empesche point, ou ne te destourbe, Quod commodo tuo fiat.

Pourueu que ce soit sa santé, Quod cum salute eius fiat.

Pourueu qu’il se face sans détriment de ta santé, Quod commodo valetudinis tuæ fiat.

Pourueu que cela ne te soit point ennuyeux & fascheux, Quod fine molestia, tua facere possis.

Pourueu mesmement qu’il ne leur griefue point, Si tamen illi non grauantur.

Pourueu qu’il m’aide, Operam vt det, Modò iuuet, aut adiuuet.

Pourueu que tu le puisses faire aiséement, Quod commodè facere possis.

Il a tout estimé à neant, pourueu qu’il eust la vie sauue, Omnium minas, atque omnia pericula præ salute sua leuia duxit.

Pouruigner, Cerchez Prouin.

Pouruoir, Cerchez Prouuoir.

Pouruoir, Pourueu, Pouruoyant, Pouruoyance, Prouision, Cerchez Prouuoir.

Vn Poussier, Vne Poussiere, Puluis densus. voyez Pouldriere, en Poudre.

Poussif, voyez Poulsif.

Poutie, Poutieux, voyez Potie, Potieux.

Poutre, voyez Poultre.

Vne maladie prenant dedans le nez, qu’on appelle, Poupe, Polypus.

Qui a telle maladie dedans le nez, Polyposus.

Pouuoir faire, Pouuoir & puissance, Cerchez Pouoir.

Ie voudroy le pouuoir faire, Optarim vt illius rei patrandæ potestas esset. Liu. lib. 23.

Poville

Poville, vne region d’Italie au royaume de Naples, Apulia.

Povssol

Povssol, ville pres de Naples, Puteoli, Puteolorum.

Poyure

Poyure, Piper. Duquel y a deux especes ; l’vn rond, qui est le meilleur, vient des Indes, l’autre long qui vient du Benij, que les Espagnols, appellent Pimenta de rabo.

Poyure nouueau & fraiz Piper musterum.

Poyure qui se fent de force d’estre meur, Per maturitate dehisces piper.

Poyure d’Inde, Siliquastrum, Piperitis.

Poyurer, Pipere, Condire, Piperare. B. Les faulconniers disent poyurer vn faucon quand ils luy en donnent pour le nettoyer, de la vermine ou pour l’asseurer quand il est trop farouche.

Poyuré, Piperatus.

Poyurade, Piperatum piperati, Intinctus piperatus.

Poyurette

Poyurette, Nielle, ou Nigelle, Melanthium, Nigella, Papauer nigrum, Gith.

P R

Practiquer

Practiquer ce que nous enseignons, In vsu habere quod docemus.

Practiquer des gens en faisant la brigue de quelque office, & les enrooller pour sçauoir qui est des nostres, Conscribere.

Il n’est tour si empesché, ou l’on ne puisse practiquer quelque peu de temps pour estudier, Nullus est dies tam occupatus, vt nihil lucratiuæ operæ ad scribendum, aut ad legendum rapi aliquo momento temporis possit.

Il a practiqué toute maniere de larrecin, Versatus est in omni genere furandi atque prædandi.

Bons practiciens gens sçachans bien les loix & les coustumes, Pragmatici.

Vn practicien qui sçait son formulaire comme il faut faire demandes & defenses, Formularius.

Les practiciens, Natio alumna fori, Conceptores, Astipulatores, Artifices forenses, Cautores, Formularij, Formularum conceptores, Homines circunforanei, Basilicani, Iudiciorum alumni, Multitudo circunforanea, Stipulatores, Turba comes assectáque fori iudicialis, Turba fori proxenetria. B.

Bons practiciens, Cautores, Perscriptores, Formularum ac vsus forensis callentissimi. Bud.

Vn bon practicien cault & subtil, Cautor callidus atque formularius, Versutus & solers pragmaticus, Vsu & disciplina fori pollens, Institutorum forensium peritissimus, Iuris formularij consultissimus, Ludi forensis magisterio præditus, Homo vsus forensis peritus, & in exercendis controuersiis solers, & versabilis inuentionis. B.

Vn homme sçauant en droict, & qui est bon practicien, Homo iurisperitus, omnésque numeros callens formularum vsúsque iudicialis : qui omnes artis canones perdidicerit, iurísque nodos soluere & ænigmata possit. B.

Vn iuge tres-sçauant & tres-bon practicien, sage, prudent & diligent, Iudex iuris & vsus fori consultissimus, & præterea cordatus, circunspectus & industrius. B.

Vn iuge bon practicien, Iudex experiens litium disceptator, promptæque iurisdictionis, aut expeditæ interlocutionis, & rei consentaneæ. B.

Bon practicien, Nourri en practique, Homo fori alumnus. B.

Les gens, ou les practiciens du palais, Alumna gens basilicæ. B.

Homne qui n'est point practicien, Homo qui nondum forensis disciplinæ incunabula & rudimenta nouit. B.

Practiciens qui font les memoires pour escrire ou plaider, Hypomnematographi pragmatici. B.

Vne maxime entre les practiciens, Theorema catholicum & axiomaticum inter circunforaneos homines. B.

La practique Le stile, Iurisdictionis forma, Vsus fori, Vsus forensis. Budæus.

L'estat de practique, Vita circunforanea. B.

Il est excellent en theorique & practique, Scientia atque vsu illustris. A. Gell. lib. 20. c. 1.

¶ Par practique, Vsurpatione.

Pragve

Pragve, ville capitale du Royaume de Boheme, Praga.

Prain

Prain, vien de Prægnans, & en retient la signification, mais les François n'en vsent gueres parlant des femmes, ains de grosse ou enceinte, disant, cette femme est grosse ou enceinte, ne de toutes bestes, car il dit, vne tument, vne vache, vne anesse pleine, ains de certaines manieres de bestes sans plus, disant, vne ourse prain, & semblables, Prægnans.

Prangeler

Prangeler, Pic. Ruminare á prandio, Northm, Merianer, à verbo Meridiari.

Pré

Pré, Narbonenses dicunt Prat. On dit auβi vne prée, & prairie,

Vn pré, Pratum.

Vn pré arrousé d'eauës qui sourdent en iceluy mesme, Irriguum pratu.

Fleurs de pré, Flores pratenses.

Herbe de pré, Herba pratensis.

Defendre les prez. Submittere prata in fœnum idibus Februarij. B. ex Columel.

Preau ou petit pré, Pratulum.

Prisonniers par le preau de la Conciergerie, Custodiæ quibus in pratensi ambulatione spatiari diurnis horis licet. B.

Les preaux, Stibadia cespititia. B.

Prealable

Prealable, com. gen. penac. Car on dit, Ce point est prealable, Hoc rei aut causæ caput priùs animaduertendum est. Et, Cette chose est prealable, Hæc res priùs consideranda est. Ainsi Prealable est ce de quoy il faut auant toutes choses discuter, Res cuius disceptatio omnia anteuertit. Ce mot est composé de Præ, preposition Latine (dont le François vse communément és verbes qu'il prend du Latin, estans composez d'elle) & Allable mot François, qui vient de Aller (comme fait auβi Alleure) si que prealable est ce qui doit aller deuant, preceder, & estre fait premier qu'autre chose. Mot assez cogneu & vsité aux plaidoiries és cours de France.

C'est vn preallable, c'est à dire c'est vn point dont la discussion doit estre faite plustost qu'aller plus auant en la matiere, Illud priùs quàm ad rei nodum veniamus, diiudicadum est, Hæc præcursionem quandam adhibent. Bud. ex Cic.

C'est pour vn preallable, c'est à dire, ce fait est mis en auant pour estre decidé premier que passer outre.

Au preallable, aduerb. ordinis penacut. C'est à dire preallablement, Ante omnia, Primùm. comme, Il faut au preallable voir cela, Illud primùm, antéque omnia expendendum est.

Regardons au preallable, Nunc quod agitur agamus. B. ex Cic.

Preallablement, Primùm, Antè.

Preallegué

Preallegué, Antè allegatus, vel citatus.

Preambule

Preambule, Prologus, Præfatio, Proœmium, Exordium, Præludium. Il vient de Præ & Ambulare : quia præit.

Prebende

Prebende, à Præbendo. Vsez des formules de liurée de chanoines.

Double prebende, Dimœria. B.

Prebender en vn tripot.

Preceder

Preceder, Præcedere, Præire, Antecedere.

Precedent, Præcedens. Antecedens.

Precesseur, Qui nos præcessit, Antecessor.

Preceller

Preceller les antres en vertu, Præcellere.

Precepte

Precepte, Præceptum.

Preception, Præceptio.

Precepteur, Præceptor, Magister.

Preceptrice & celle qui enseigne, Præceptrix, Magistra.

Precieux

Precieux, voyez Pretieux.

Precipiter

Precipiter, Præcipitare.

Precipité, Præcipitatus.

Iugemens precipitez, Iudicia præcipitia. B.

Precipitation, Præcipitatio, & Præcipitantia præcipitantiæ,

Precipitation de iugem