Sui-je, sui-je, sui-je belle ?

Sui-je, sui-je, sui-je belle ?
Les Poëtes françaisGide, librairieTome premier : première période : du XIIe au XVIe siècle (p. 378-379).

VIRELAI


    Sui-je, sui-je, sui-je belle ?
Il me semble, à mon avis,
Que j’ay beau front et doulz viz[1],
Et la bouche vermeillette ;
Dictes moy se je sui belle.

    J’ay vers yeulx, petit sourcis,
Le chief blont[2], le nez traitis[3],
Ront menton, blanche gorgette ;
Sui-je, sui-je, sui-je belle ? etc.

    J’ay dur sain et hault assis,
Lons bras, gresles doys aussis,
Et, par le faulx[4], sui greslette ;
Dictes moy se je sui belle.

    J’ay piez rondes et petiz,
Bien chaussans, et biaux habis,
Je sui gaye et foliette ;
Dictes moy se je sui belle.

    J’ay mantiaux fourrez de gris,
J’ay chapiaux, j’ay biaux proffis[5],
Et d’argent mainte espinglette ;
Sui-je, sui-je, sui-je belle ?

    J’ay draps de soye, et tabis,
J’ay draps d’or, et blanc et bis,
J’ay mainte bonne chosette ;
Dictes moy se je sui belle.

    Que quinze ans n’ay, je vous dis ;
Moult est mes trésors jolys,
S’en garderay la clavette[6] ;
Sui-je, sui-je, sui-je belle ?

    Bien devra estre hardis
Cilz, qui sera mes amis,
Qui ora tel damoiselle ;
Dictes moy se je sui belle ?

    Et par Dieu, je li plevis[7],
Que très loyal, se je vis,
Li seray, si ne chancelle ;
Sui-je, sui-je, sui-je belle ?

    Se courtois est et gentilz,
Vaillans, apers[8], bien apris,
Il gaignera sa querelle ;
Dictes moy se je sui belle.

    C’est uns mondains paradiz
Que d’avoir dame toudiz[9],
Ainsi fresche, ainsi nouvelle ;
Sui-je, sui-je, sui-je belle ?

    Entre vous, acouardiz,
Pensez à ce que je diz ;
Cy fine[10] ma chansonnelle ;
Sui-je, sui-je, sui-je belle ?

  1. Visage.
  2. La tête blonde.
  3. Délicat.
  4. La taille.
  5. Beaux deniers comptants.
  6. La clef.
  7. Je lui promets.
  8. Franc, aimable.
  9. Tous les jours.
  10. Ici finit.