Différences entre versions de « Page:Rozier - Cours d’agriculture, 1781, tome 1.djvu/219 »

m
aucun résumé de modification
m
 
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 3 : Ligne 3 :
   
   
{{sc|Absorbant}}, ''Médecine vétérinaire''. On comprend sous la dénomination d’absorbant, les coquilles d’huîtres, d’œufs, de limaçons ; l’os de sèche, les os, les cornés des animaux, calcinés à feu ouvert ; les yeux d’écrevisse, la craie, les bols d’Arménie & de Blois, la magnésie blanche. Tous les sels végétaux tirés par la calcination peuvent être employés comme absorbans.
+
{{sc|Absorbant}}, ''Médecine vétérinaire''. On comprend sous la dénomination d’absorbant, les coquilles d’huîtres, d’œufs, de limaçons ; l’os de sèche, les os, les cornes des animaux, calcinés à feu ouvert ; les yeux d’écrevisse, la craie, les bols d’Arménie & de Blois, la magnésie blanche. Tous les sels végétaux tirés par la calcination peuvent être employés comme absorbans.
   
 
Les absorbans terreux ne se dissolvent jamais aussi complettement dans l’estomac que les sels alkalis : ces derniers sont plus incisifs ; ils augmentent plus la transpiration, & poussent davantage aux urines. On emploie les absorbans pour les animaux dans les mêmes cas qu’ils sont indiqués pour l’homme. Il sera bon de les unir aux stomachiques & aux fondans.
 
Les absorbans terreux ne se dissolvent jamais aussi complettement dans l’estomac que les sels alkalis : ces derniers sont plus incisifs ; ils augmentent plus la transpiration, & poussent davantage aux urines. On emploie les absorbans pour les animaux dans les mêmes cas qu’ils sont indiqués pour l’homme. Il sera bon de les unir aux stomachiques & aux fondans.
   
Le mot ''absorbant'' se dit encore des {{RozierL|PORE, POREUX, POROSITÉ|pores}}. (''Voyez'' ce mot) C’est par les pores que les maladies de la peau se communiquent, soit aux hommes, soit aux animaux ; & pour ceux-ci, le farcin, la gale, &c,
+
Le mot ''absorbant'' se dit encore des {{RozierL|PORE, POREUX, POROSITÉ|pores}}. (''Voyez'' ce mot) C’est par les pores que les maladies de la peau se communiquent, soit aux hommes, soit aux animaux ; & pour ceux-ci, le farcin, la gale, &c.
 
<section end="ABSORBANT"/>
 
<section end="ABSORBANT"/>
 
<section begin="ABSORBER"/><nowiki/>
 
<section begin="ABSORBER"/><nowiki/>