Différences entre versions de « Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges. Tome I »

coquilles 1a au lieu de la
m
(coquilles 1a au lieu de la)
 
<div class="text" style="text-align; width:40em;">
{| width="80%" style="background-color:#FFFFDD;border-width:0.1mm;border-color:green" align="center"
<small>
:––––––––––
:{{refa|1}} On remarque de a contradiction entre 1esles notes de Nadaud et celles de Legros ; nous ne nous chargeons pas de l’expliquer.
:{{refa|2}} Voir la note précédente.
</small></font></font>
</div>
 
Les tombeaux des barons de La Borne étaient dans une chapelle de l’église de B1essacBlessac, qu’on a démolie pour faire le chœur des religieuses.
<div style="text-align:center;">''Branche des segneurs de La Borne, qui est la première baronnie de la Marche.''</div>
 
<div style="text-align:center;">''Branche des seigneurs de Castel-Nouvel.''</div>
 
II bis. – Jean de Beaupoil, S{{exp|gr}} de Castel-Nouvel, dont il fit hommage à Jean de Bretagne, vicomte de Limoges, le 1{{exp|er}} novembre 1441, était frère de Guillaume, S{{exp|gr}} de Néomalet, dont il est parlé au n° II de cette généalogie. Il fut présent à l’acquisition que fit son neveu, en 1440, de 1ala terre de Sainte-Aulaire, et à son mariage, en 1443. il fit son testament le 13 novembre 1478.
 
Il avait épousé, le 27 juillet 1440, Marie Prévost, fille d’Hélie, S{{exp|gr}} de La Force et de Masduran, et de Catherine de Talleiran Grignols.
'''CHAPITEAU''', S{{exp|r}}s de Reymondias, paroisse de Minzac ({{refl|1}}) et de Guyssales, paroisse de Verdeilhe, élection d’Angoulême, portent d’azur à 3 étoiles d’or en fasce, accompagnées de 3 chapiteaux de même, deux en chef et un en pointe, soutenus par un croissant d’argent.
 
I. -- Pierre Chapiteau fut promu à la charge d’échevin de la ville d’Angoulême 1ele 14 mars 1574. François de La Combe fut pourvu, par le décès du dit Chapiteau, le 9 octobre 1577. Il atiait épousé Isabeau Loubert, dont il eut : 1° Denis qui suit ; 2° Antoine, qui se maria, et fit la branche des Chapiteau de Guyssales. Le père de ces deux enfants leur fit une donation le 2 septembre 1577.
 
II. - Denis Chapiteau, S{{exp|r}} de Reymondias, ëpousa Françoise Guy, et aussi, d’après Vigier (''Coutumes d’Angoumois'', p. 499), Marguerite de Lage.
1311. – Deux quittances, desquelles il résulte que Dulcie de Chanac, citée au n° VIII, était marie à noble Robert d’AngIars, fils de Hugues, chevalier. – Son frère, Gui de Chanac, est qualifié ''damoiseau'', dans deux actes de 1310.
 
1327. – Partage entre ''magne nobilitatis potencie et discretionis'' Guillaume de Chanac, archidiacre de l’église métropolitaine de Paris, et de noble Guy de Chanac, chevalier, son neveu...... Le dit seigneur Guy promet de faire ratifier 1ele présent partage par nobles dames Dauphine, sa mère, Isabeau, sa femme, Eustachie, sa belle-sœur, et par tous ses frères et parents non nommés. Les quatre frères dont il est parlé au n° VIII étaient troïs moines et un évêque. Nous ne savons quel autre frère aurait pour femme Eustachie. 1332. – Gilbert, l’un des dits frères, est qualifié moine d’Uzerche dans un acte de 1332.
 
1339. – Un acte de fondation de quatre chapelains â Alassac par ''Guillaume'' de Chanac, évêque de Paris, pour le repos de son âme et de celle de noble Pierre de Chanac, chevalier, son ''frère'', qui avait déjà fondé une chapellenie au même endroit par son testament, que le dit seigneur évêque ordonne et prétend être exécuté. 1340. – Ratification de cette fondation par noble Guy de Chanac, chevalier, et Hélie, son fils. – (J<small>OSEPH</small> B<small>RUNET</small>.)
197 065

modifications