Ouvrir le menu principal

Modifications

aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
{{t3|{{sc|Chapitre}} {{rom-maj|X|10}}.|''De ce qu’est signifié par les couleurs blanc & bleu.''}}<br />
 
{{Lettrine|L|#FFFFFF|#BFBFBF|#000000|lignes=7}}{{sc|e}} blanc doncques signifie ioye, soulas, & liesse : & et non à tort le signifie, mais à bon droict & iuste tiltre. Ce que pourrez verifier si arriere mises voz affections, voulez entendre ce que presentement vous exposeray.
 
Aristoteles dict que supposent deux choses contraires en leur espece : comme bien & mal : vertu & vice : froid & chauld : blanc & noir : volupté & doleur : ioye & dueil, & ainsi de aultres, si vous les coublez en telle façon, q’vn contraire d’vne espece conuienne raisonnablement à l’vn contraire d’vne aultre, il est consequent que l’autre contraire compete auecques l’autre residu. Exemple : Vertus & Vice sont contraires en vne espece, aussy sont Bien & Mal. Si l’vn des contraires de la premiere espece conuient à l’vn de la seconde comme vertus & bien : car il est sceut que vertus est bonne, ainsi feront les deux residuz, qui sont mal & vice, car vice est mauluais.
27 616

modifications