Différences entre les versions de « Page:Henry - Histoire de l'abbaye de Pontigny.pdf/270 »

m
Modèle mal ouvert
 
m (Modèle mal ouvert)
 
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
{{sc|La Merci-Dieu}}, ''{{lang|la|texte=de Misericordia Dei}}'', fille unique de Châlis, dans le diocèse de Poitiers, sur la Gartempe, à une lieue de Rochepozay et à quatre lieues de {{sic2|Chatellerault|Châtellerault}}. Cette abbaye, bien bâtie et agréablement située, fut fondée le 17 septembre 1151, par Eschivart, seigneur de Preuilly, en {{sic2|Tourraine|Touraine}}, dans un lieu appelé Becheron. On y conservait de beaux manuscrits des saints Pères. L’église était belle ; on voyait sur une des croisées les tombeaux des seigneurs de Preuilly, autour desquels les religieux étaient représentés avec l’ancien habit de l’ordre de Cîteaux. Dans la nef, on remarquait le tombeau de Louise, dame de Thou. Cette abbaye suivait la réforme, adoptée dans l’Ordre en 1666.
 
{{sc|La Merci-Dieu}}, ''{{lang|la|texte=de Misericordia Dei}}'', fille unique de Châlis, dans le diocèse de Poitiers, sur la Gartempe, à une lieue de Rochepozay et à quatre lieues de {{sic2|Chatellerault|Châtellerault}}. Cette abbaye, bien bâtie et agréablement située, fut fondée le 17 septembre 1151, par Eschivart, seigneur de Preuilly, en {{sic2|Tourraine|Touraine}}, dans un lieu appelé Becheron. On y conservait de beaux manuscrits des saints Pères. L’église était belle ; on voyait sur une des croisées les tombeaux des seigneurs de Preuilly, autour desquels les religieux étaient représentés avec l’ancien habit de l’ordre de Cîteaux. Dans la nef, on remarquait le tombeau de Louise, dame de Thou. Cette abbaye suivait la réforme, adoptée dans l’Ordre en 1666.
   
{{Corr||brn|3}}}}
+
{{Corr||{{brn|3}}}}
   
 
{{sc|Les Roches}}, ''{{lang|la|texte=de Rupibus}}'', abbaye fondée en 1156, par les barons de Donzy, dans l’ancien diocèse d’Auxerre, à une lieue de Cosne et à trois lieues de Donzy. Les premiers religieux vinrent de Pontigny ; on joignit à leur monastère celui de Villegondon, composé de chanoines. Cette abbaye se trouvait dans les bois, à une demi-lieue de la Loire. Dans les derniers temps, il ne restait des anciens {{sic2|bâtimens|bâtiments}} que l’église, qui n’était ni belle ni saine, quoiqu’on en eût élevé le pavé.
 
{{sc|Les Roches}}, ''{{lang|la|texte=de Rupibus}}'', abbaye fondée en 1156, par les barons de Donzy, dans l’ancien diocèse d’Auxerre, à une lieue de Cosne et à trois lieues de Donzy. Les premiers religieux vinrent de Pontigny ; on joignit à leur monastère celui de Villegondon, composé de chanoines. Cette abbaye se trouvait dans les bois, à une demi-lieue de la Loire. Dans les derniers temps, il ne restait des anciens {{sic2|bâtimens|bâtiments}} que l’église, qui n’était ni belle ni saine, quoiqu’on en eût élevé le pavé.
43 803

modifications