Différences entre les versions de « Page:Curwood - Kazan, trad. Gruyer et Postif.djvu/48 »

aucun résumé de modification
 
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
un dernier coup d’œil vers la horde attablée, il regagna,
+
un dernier coup d’œil vers la horde attablée, il regagna,
 
en trottant, les plus proches sapins. Avant de s’y
 
en trottant, les plus proches sapins. Avant de s’y
enfoncer, il se retourna et s’aperçut que Louve Grise,
+
enfoncer, il se retourna et s’aperçut que Louve Grise,
 
c’est ainsi que nous l’appellerons désormais, le suivait.
 
c’est ainsi que nous l’appellerons désormais, le suivait.
  +
 
Elle n’était qu’à quelques yards de lui et continuait
 
Elle n’était qu’à quelques yards de lui et continuait
 
à avancer, avec un peu de timidité. Quelque chose
 
à avancer, avec un peu de timidité. Quelque chose
qui n’était ni l’odeur du sang, ni le parfum des baumiers<ref> On donne ce nom à des arbres qui sécrètent le « baume »,
+
qui n’était ni l’odeur du sang, ni le parfum des baumiers<ref> On donne ce nom à des arbres qui sécrètent le « baume », espèce de résine particulièrement odoriférante.</ref>, ni l’arôme résineux des pins, flottait dans l’air, sous les claires étoiles, dans le calme apaisant de la nuit. Et ce quelque chose émanait de Louve Grise.
espèce de résine particulièrement odoriférante.</ref>, ni l’arôme résineux des pins, flottait dans l'air, sous les claires étoiles, dans le calme apaisant de la nuit. Et ce quelque chose émanait de Louve Grise.
 
   
 
Il la regarda dans les yeux et il vit que ces yeux
 
Il la regarda dans les yeux et il vit que ces yeux
Ligne 12 : Ligne 12 :
 
Sur sa tête et sur son dos brillaient, sous la
 
Sur sa tête et sur son dos brillaient, sous la
 
lune, ses poils lisses et soyeux. Elle lut, dans le regard
 
lune, ses poils lisses et soyeux. Elle lut, dans le regard
étincelant de Kazan,son étonnement, et gémit doucement.
+
étincelant de Kazan, son étonnement, et gémit doucement.
   
 
Kazan fit quelques pas en avant, Il appuya sa tête sur le dos de Louve Grise et sentit qu’à son contact elle tremblait. Le mystère de la nuit et des astres était sur eux. Maintenant elle avait tourné son museau vers les plaies de Kazan et les léchait, pour
 
Kazan fit quelques pas en avant, Il appuya sa tête sur le dos de Louve Grise et sentit qu’à son contact elle tremblait. Le mystère de la nuit et des astres était sur eux. Maintenant elle avait tourné son museau vers les plaies de Kazan et les léchait, pour
12 763

modifications