Différences entre versions de « Page:Adam - Le Serpent noir (1905).djvu/371 »

m
Yann : ocr
m (Yann : ocr)
 
m (Yann : ocr)
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
366 . LE sauveur Nom
{{OCR en cours}}
 
  +
Pour se rendre à l’évéchè. elle nous quitta dès que-
  +
nous eùmes reconnu le mur massif et crénelé,défense
  +
dela cité ancienne, et derrière lequel retentissaient
  +
les cris des lycéens que maintenant il enferme. Je pus-
  +
accompagner M“‘° Goulven, quelques pas :
  +
`— Que j’aimerais apprendre l‘opinion du c0adju—
  +
teur sur le problème moral de notre hypothèse l Sa
  +
easnistique se peut exercer, à ce propos, fort subti-
  +
lement. De gràce, chère madame, établissez bien
  +
exactement le problème, le problème des_mille vies-
  +
et de la charité supérieure !
  +
— Si la conversation s’y prête, je ne 1'oublierai pas.
  +
Mais pourquoi m’obsèder‘?
  +
— Vous m'avez accusé de vilenie a l’égard d’Anne--
  +
Marie; il m’agréerait que le coadjuteur vous· démon-
  +
·' tràt que Lvous agissez de même à l'égard de Jean
  +
Goulven. Cela me réhabiliterait à vos yeux, puisque-
  +
‘ personne n’admettra que vous soyez capable d’une
  +
faute sérieuse. Voilà mon but. J’entends me laver de
  +
_ votre accusation, chere madame, en vous montrant.
  +
que vous—même, une sainte, encourez ses rigueurs.
  +
Le coadjuteur vous le dira. L’amour est égoïste, domi-
  +
nateur, et impitoyable chez une épouse vertueuse
  +
comme chez un homme volage et insensible.
  +
— Pas du tout !,.. Nos vues sont très contraires. Il
  +
dépend de vous seul qu’Anne-Marie soit sauvée de la
  +
misère, et, sans doute, de la mort. Jean, lui, ne conl
  +
sentirait pas au divorce. A défaut d’atl°ection, sa pro--
  +
bité morale lui défend de nfabandonner pour de
  +
Vargent et pour du vice. Sa résolution ne dépend pas
  +
de moi. C’est une différence importante.
  +
— Peut—ètre. Ne penseriez—vous pas que son devoir-
  +
de savant l’oblige à tout oublier pour sauver les
313 808

modifications