« Page:Wagner - Une capitulation, Leduc.djvu/13 » : différence entre les versions

aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 35 : Ligne 35 :
::<small>Le chœur se dirige vers l’autel et se livre aux ébats d’une ronde guerrière, interrompue, de temps à autre, pour exécuter le cancan en chantant : République ! République ! blique ! blique !</small>
::<small>Le chœur se dirige vers l’autel et se livre aux ébats d’une ronde guerrière, interrompue, de temps à autre, pour exécuter le cancan en chantant : République ! République ! blique ! blique !</small>


{{AN|{{sc|Mottu}}. — <small>''Attention ! maintenant , entrons en conseil de guerre.''</small>}}
{{AN|{{sc|Mottu}}. — <small>''Attention ! maintenant, entrons en conseil de guerre.''</small>}}


{{AN|{{sc|Keller}}, <small>employant toujours le dialecte alsacien</small>. — Citoyens ! Comment pouvez-vous vous exprimer d’une façon aussi obscure ! Vous oubliez donc que l’Europe entière a les yeux fixés sur nous ! Ce n’est pas le tout de jouer la comédie ! Il faut que les Allemands la comprenne et qu’ils sachent bien que nous, Alsaciens, nous sommes des Français enthousiastes.}}
{{AN|{{sc|Keller}}, <small>employant toujours le dialecte alsacien</small>. — Citoyens ! Comment pouvez-vous vous exprimer d’une façon aussi obscure ! Vous oubliez donc que l’Europe entière a les yeux fixés sur nous ! Ce n’est pas le tout de jouer la comédie ! Il faut que les Allemands la comprenne et qu’ils sachent bien que nous, Alsaciens, nous sommes des Français enthousiastes.}}
257 883

modifications