Différences entre les versions de « Page:Laprade - Les Symphonies - Idylles héroïques, Lévy, 1862.djvu/368 »

m
Typographie
(Phe: split)
 
m (Typographie)
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 12 : Ligne 12 :
   
 
Tu viens d’un pied hardi me visiter comme eux ;
 
Tu viens d’un pied hardi me visiter comme eux ;
Un vent frais te caresse...
+
Un vent frais te caresse…
 
Et, pourtant, mon soleil laisse à ton front brumeux
 
Et, pourtant, mon soleil laisse à ton front brumeux
 
Son voile de tristesse.
 
Son voile de tristesse.
Ligne 27 : Ligne 27 :
 
J’y vois l’aïeul sourire au nourrisson robuste.
 
J’y vois l’aïeul sourire au nourrisson robuste.
 
Riche des fruits de l’arbre et des fleurs de l’arbuste,
 
Riche des fruits de l’arbre et des fleurs de l’arbuste,
Je ne désire rien,... j’ai le pain et l’honneur.
+
Je ne désire rien, j’ai le pain et l’honneur.
 
</poem>
 
</poem>
1 115 274

modifications