« Page:Désorgues - Voltaire, ou le Pouvoir de la philosophie, 1798.djvu/23 » : différence entre les versions

(correction OCR)
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
En-tête (noinclude) :En-tête (noinclude) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
(22)
{{nr||(22)}}
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
<poem>
Ah ! si de la reconnaissance
Ah ! si de la reconnaissance
Le philosophe obtient les vœux,
Le philosophe obtient les vœux,
Ligne 4 : Ligne 5 :
De sa vaste et riche éloquence ;
De sa vaste et riche éloquence ;
Mais il prêcha la vérité,
Mais il prêcha la vérité,
Mais son ame, sensible et pure,
Mais son {{corr|ame|âme}}, sensible et pure,
Nous ramena vers la nature
Nous ramena vers la nature
Par la voix de l’humanité.
Par la voix de l’humanité.
Ligne 29 : Ligne 30 :
Sors, sublime législateur ;
Sors, sublime législateur ;
Vois ce peuple libérateur ;
Vois ce peuple libérateur ;
Qui t’implore comme son pere :
Qui t’implore comme son {{corr|pere|père}} :
</poem>