Différences entre versions de « Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/27 »

aucun résumé de modification
(→‎Page non corrigée : Page créée avec « cette sur-dent qui l’en empeschoit. Les jeunes Chevaux rarement ont des surdenrs , elles n’arrivent qu’aux vieux , comme le lampas n’arrive qu’aux jeunes ; puis... »)
 
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
cette sur-dent qui l’en empeschoit.
 
cette sur-dent qui l’en empeschoit.
   
Les jeunes Chevaux rarement ont des surdenrs , elles n’arrivent qu’aux vieux , comme le lampas n’arrive qu’aux jeunes ; puisqu’au contraire le palais se décharne & dessèche à mesure que les Chevaux croissent en âge.
+
Les jeunes Chevaux rarement ont des surdents , elles n’arrivent qu’aux vieux , comme le lampas n’arrive qu’aux jeunes ; puisqu’au contraire le palais se décharne & dessèche à mesure que les Chevaux croissent en âge.
   
 
Il faut remarquer que pour oster le lampas , barbes & sur-dents , l’on ouvre la bouche du Cheval avec un pas d’Asne , qu’il faut envelopper à l’endroit où il appuye sur la barre, de quelque vieil linge usé, de crainte d’entamer les barres : ]’ay veu
 
Il faut remarquer que pour oster le lampas , barbes & sur-dents , l’on ouvre la bouche du Cheval avec un pas d’Asne , qu’il faut envelopper à l’endroit où il appuye sur la barre, de quelque vieil linge usé, de crainte d’entamer les barres : ]’ay veu