« Page:Calloch - A Genoux.djvu/67 » : différence entre les versions

(→‎Page non corrigée : Page créée avec « 31. Lam peurbaclel er German ar er Gornog, più e liarso Î doluton, ma ne sai : lret er Helt en taol-man P Er Helt e zo bet geton en orbicl gourda clel : ur gañnen dol... »)
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{iwpage|br}}
31.
-----
La ruée éternelle du Germain vers l’Occident, qui lui
résistera, si le Celte ne se lève pas cette fois-ci ?


Lam peurbaclel er German ar er Gornog, più e liarso
Î

doluton, ma ne sai : lret er Helt en taol-man P
Er Helt e zo bet geton en orbicl gourda clel : ur gañnen
doli é héneu. oeir é,

You, you ! Keltia e zo Keltia beprecl : ’ma hé faotrecl
ar en harzeu.

Béh d’er German, breclér lraret ! Hou touareu é e
ziùennet. 5%

Er Giînog e zo d’eml :›. Ni bien er Gornog. Mar fall
d’er German hé saotrein, lrlopenn er German e ieùtimb.
Diùennet lion es er Gornog doh en oll vagacleu.
Harzeu Galia zo ur vérecl clien Diséùénidi, lrardellet lion
douar d’ou lielaneu.

Diseùénad liiriù, er German é arré. Bell d’er German,
pe fall dehon !

Bêlr de loskour lion ilizieu, de éntanour l/lolial1Reims,
La ruée éternelle du Germain vers l’Occiclent, qui lui
résistera, si le Celte ne se lève pas cette fois-ci P
Le Celte a accompli le geste ancestral : une chanson
Le Celte a accompli le geste ancestral : une chanson
aux lèvres il est allé.
aux lèvres il est allé.
Ligne 31 : Ligne 9 :
Hourra, hourra ! La Celtie est la Celtie toujours :
Hourra, hourra ! La Celtie est la Celtie toujours :
ses jeunes hommes sont sur la frontière.
ses jeunes hommes sont sur la frontière.
Sus aim ; Germains, frères aimés 1 Ce sont vos terres
que vous ê enclez.


Sus aux Germains, frères aimés ! Ce sont vos terres
L’Occiclent est å nous. L’Occiclent nous appartient.
que vous défendez.
Si le Germain veut le souiller, nous fenclrons le crâne clu

L’Occident est à nous. L’Occident nous appartient.
Si le Germain veut le souiller, nous fendrons le crâne du
Germain.
Germain.


Nous avons défendu l’Occiclent contre toutes les horcles.
Nous avons défendu l’Occident contre toutes les hordes.
Les marches de la Gaule sont un cimetière pour les
Les marches de la Gaule sont un cimetière pour les
Barbares, notre terre est grasse de leurs cadavres.
Barbares, notre terre est grasse de leurs cadavres.

Le Barbare rl’aujourd’hui, c’est le Germain encore I
Le Barbare d’aujourd’hui, c’est le Germain encore !
Sus au Germain puisqu’il le veut !
Sus au Germain puisqu’il le veut !

Sus au brûleur de nos églises, å l’incendiaire de la
Sus au brûleur de nos églises, à l’incendiaire de la
Merveille Cle Reims, V
Merveille de Reims,
33 569

modifications