« Page:Gautier - Œuvres de Théophile Gautier, tome 2.djvu/428 » : différence entre les versions

m
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
glauques, et, avec un geste impérieux « Jetez-moi,
glauques, et, avec un geste impérieux : « Jetez-moi,
dit-elle, cet homme à la porte. »
dit-elle, cet homme à la porte. »


Ligne 13 : Ligne 13 :


L’étonnement de Ctésias avait fait place à la
L’étonnement de Ctésias avait fait place à la
rage la plus violente il se lança contre la porte
rage la plus violente ; il se lança contre la porte
comme un fou ou comme une bête fauve ; mais
comme un fou ou comme une bête fauve ; mais
il aurait fallu un bélier pour l’enfoncer, et sa
il aurait fallu un bélier pour l’enfoncer, et sa
Ligne 19 : Ligne 19 :
baiser de femme un peu trop ardemment appliqué,
baiser de femme un peu trop ardemment appliqué,
fut bien vite meurtrie par les clous à six
fut bien vite meurtrie par les clous à six
facettes et la dureté du cèdre force lui fut de
facettes et la dureté du cèdre ; force lui fut de
renoncer à sa tentative.
renoncer à sa tentative.


219 212

modifications