Différences entre les versions de « La Vie de M. Descartes/Livre 3/Chapitre 11 »

m
Phe: match
m
m (Phe: match)
{{Navigateur|[[La Vie de M. Descartes/Livre 3/Chapitre 10| - Livre 3 Chapitre 10]]|[[La Vie de M. Descartes]]|[[La Vie de M. Descartes/Livre 3/Chapitre 12| - Livre 3 Chapitre 12]]}}
 
 
==__MATCH__:[[Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, première partie.djvu/315]]==
 
Mr Descartes aprés avoir laissé reposer le traitté
l’an 1613 il avoit été dénoncé au saint office, pour
avoir enseigné que
le soleil est le centre du monde et immobile ; mais
==[[Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, première partie.djvu/316]]==
le centre du monde et immobile ; mais
que la terre ne l’est pas, et qu’elle tourne d’un
mouvement journalier. Les cardinaux députez de la
sçavante lettre addressée à son général, qu’elle
n’étoit point contraire à l’ecriture. Mais elle avoit
 
==[[Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, première partie.djvu/317]]==
eu tant d’égards pour la personne de Galilée, qu’elle
s’étoit abstenuë de le nommer parmi les autres,
défendre comme probable une opinion qui avoit été
déclarée contraire à l’ecriture. On lui signifia
'' qu’en conséquence il avoit encouru toutes les censures et les peines des sacrez canons, dont néanmoins on lui promit l’absolution, pourvû que d’un cœur sincére et d’une foi non feinte il abjurât et détestât devant ses juges les erreurs et hérésies susdites ''
==[[Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, première partie.djvu/318]]==
les erreurs et hérésies susdites ''
.
 
trés soumis. Mais le prémier ne put s’empêcher de
faire voir que cette opinion n’a rien de contraire ni
à l’ecriture ni aux définitions des
==[[Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, première partie.djvu/319]]==
des
conciles et des péres. Le second sembloit vouloir
répondre de l’innocence de Galilée, et se rendre
sentent approcher le terme de leur dette. En effet je
m’étois proposé de
==[[Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, première partie.djvu/320]]==
vous envoyer '' mon monde ''
pour ces étreines ; et il
démonstrations trés-certaines et trés-évidentes, je ne
voudrois toutesfois pour rien du monde les soutenir
contre l’autorité de l’eglise. Je sçay qu’on pourroitpour
==[[Page:Baillet - La Vie de monsieur Des-Cartes, première partie.djvu/321]]==
roit
dire que tout ce que les inquisiteurs de Rome ont
décidé, n’est pas incontinent un article de foy pour
1 116 153

modifications