Ouvrir le menu principal

Modifications

m
aucun résumé de modification
 
 
===1.===
{{Option|Version audio|display:none;|[[Media:Ainsi_parlait_Zarathoustra,_prologue_1.ogg|Version audio]] [[Image:Speaker Icon.svg|20px]]}}
{{TexteADroite|__TOC__}}
 
{{Option|Version audio|display:none;|[[Media:Ainsi_parlait_Zarathoustra,_prologue_1.ogg|Version audio]] [[Image:Speaker Icon.svg|20px]]}}
 
{{Page|Nietzsche - Ainsi parlait Zarathoustra.djvu/5}}
 
 
 
{{Option|Version audio|display:none;|[[Media:Ainsi_parlait_Zarathoustra,_prologue_2.ogg|Version audio]] [[Image:Speaker Icon.svg|20px]]}}
 
{{Page|Nietzsche - Ainsi parlait Zarathoustra.djvu/6}}
{{Page|Nietzsche - Ainsi parlait Zarathoustra.djvu/7}}
 
 
Tu vivais dans la solitude comme dans la mer et la mer te portait. Malheur à toi, tu veux donc atterrir ? Malheur à toi, tu veux de nouveau traîner toi-même ton corps ? »
 
Zarathoustra répondit : « J’aime les hommes. »
 
« Pourquoi donc, dit le sage, suis-je allé dans les bois et dans la solitude ? N’était-ce pas parce que j’aimais trop les hommes ?
 
Maintenant j’aime Dieu : je n’aime point les hommes. L’homme est pour moi une chose trop imparfaite. L’amour de l’homme me tuerait. »
 
Zarathoustra répondit : « Qu’ai-je parlé d’amour ! Je vais faire un présent aux hommes. »
 
« Ne leur donne rien, dit le saint. Enlève-leur plutôt quelque chose et aide-les à le porter — rien ne leur sera meilleur : pourvu qu’à toi aussi cela fasse du bien !
 
Et si tu veux donner, ne leur donne pas plus qu’une aumône, et attends qu’ils te la demandent ! »
 
« Non, répondit Zarathoustra, je ne fais pas l’aumône. Je ne suis pas assez pauvre pour cela. »
 
Le saint se prit à rire de Zarathoustra et parla ainsi : « Tâche alors de leur faire accepter les trésors. Ils se méfient des solitaires et ne croient pas que nous venions pour donner.
 
À leurs oreilles les pas du solitaire retentissent trop étrangement à travers les rues. Défiants comme si la nuit, couchés dans leurs lits, ils entendaient marcher un homme, longtemps avant le lever du soleil, ils se demandent peut-être : Où se glisse ce voleur ?
 
Ne va pas auprès des hommes, reste dans la forêt ! Retourne plutôt auprès des bêtes ! Pourquoi ne veux-tu pas être comme moi, — ours parmi les ours, oiseau parmi les oiseaux ? »
 
« Et que fait le saint dans les bois ? » demanda Zarathoustra.
35 208

modifications