« Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Carrelage » : différence entre les versions

m
[[]]
m (Bot : Remplacement de texte automatisé (-(class=prose|class="prose"|class=text) +class="text"))
m ([[]])
cuisait des briques pour pavage, présentant en creux des dessins plus ou
moins compliqués; ces dessins s'obtenaient au moyen d'une estampille
appliquée sur la terre encore molle. <span id=Laitre.sous.Amance>On retrouve dans l'église de l'ancien
prieuré de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes L#Laitre.sous.Amance|Laître-sous-Amance]], consacré en 1076, des carreaux qui ne sont
pas recouverts d'émail, mais simplement estampés en creux. «Ces briques<span id="note3"></span>[[#footnote3|<sup>3</sup>]]
sont carrées ou barlongues; ces dernières ont 0,09 c. de largeur sur
5 406

modifications