Différences entre les versions de « Le Parnasse contemporain/1869/Le Dernier Salut »

aucun résumé de modification
(Nouvelle page : <div class="text"> {{titrePoeme|Le Parnasse contemporain, II|Eugène Manuel|Le Dernier Salut}} <poem> </poem> </div> Catégorie:Poésie)
 
<poem>
 
Vivant, cet homme était une âme basse et vile :
Il avait insulté, calomnié, menti,
Vendu sa conscience et trahi son parti ;
Ses mains gardaient le sang de la guerre civile.<br />
Rien n'avait fatigué sa lâcheté servile.
Le mépris sur son nom s'était apesanti,
Et, debout sous la honte, il n'avait rien senti.
Nul ne saluait plus l'infâme par la ville.<br />
Dans l'ombre s'est éteint le sinistre vieillard ;
Là-bas furtivement s'enfuit le corbillard :
Pas un ami ne suit sa mémoire abhorrée.<br />
Mais, — ô respect des morts, culte grave et profond ! —
Au milieu des saluts la dépouille ignorée
S'avance, et les plus purs se découvrent le front !
 
</poem>
830

modifications