Ouvrir le menu principal

Modifications

m
[[]]
a englobé la Champagne; il possède le Languedoc, le marquisat de Provence;
il tient l’Auvergne et la Bourgogne au milieu de ses provinces.
Montpellier, [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Carcassonne|Carcassonne]], Narbonne, Lyon, exécutent dans leurs cathédrales
des travaux considérables et tentent de les renouveler. Clermont
en Auvergne cherche à suivre l’exemple. Les provinces anglaises et la
près Poitiers, de Notre-Dame la Grande, de Melle, de Surgère, de Saint-Euthrope
de Saintes, et même dans des provinces éloignées, de la cité de
[[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Carcassonne|Carcassonne]] au XI<sup>e</sup> siècle, de Brives et de Limoges au XIII<sup>e</sup>. Ces trois nefs,
égales en hauteur, sinon en largeur, ne permettaient de prendre des jours
que dans les murs des collatéraux, la voûte centrale restant dans l’obscurité.
<span id=Beziers>Celle de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes B#Beziers|Béziers]], outre ses fortifications de la fin du XIII<sup>e</sup> siècle,
laisse voir encore des traces nombreuses de ses fortifications du XII<sup>e</sup>. La
partie de la cathédrale de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Carcassonne|Carcassonne]] qui date du XI<sup>e</sup> siècle se reliait aux
fortifications de la cité.
 
une ville riche, très-populeuse, et fort avancée dans la culture des arts.
 
<span id=Carcassonne1>Avec celle de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes B#Beziers|Béziers]], la cathédrale de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Carcassonne|Carcassonne]]<span id="note100"></span>[[#footnote100|<sup>100</sup>]] est une de celles
qui nous présente cette invasion du style ogival, du Nord, dans un monument
roman du Midi. Nous donnons (49) le plan de ce curieux monument.
La nef et ses deux collatéraux, jusqu’aux transsepts, appartiennent à une
église de la fin du XI<sup>e</sup> siècle. Immédiatement après que [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Carcassonne|Carcassonne]] eut été
réunie à la couronne de France sous saint Louis, l’évêque Radulphe fit
construire, à l’extrémité du transsept sud (qui alors était roman et devait
voulu se tenir sur les fondations anciennes du chevet et des transsepts
romans, soit qu’on ait voulu conserver une disposition traditionnelle et
que nous ne voyons guère adoptée, en dehors de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Carcassonne|Carcassonne]], que dans
l’église d’Obazine, on donna à la nouvelle construction un plan qui ne
trouve d’analogue nulle part dans le Nord; mieux encore: dans la nef
à être jetés bas aussitôt que l’avancement de l’œuvre nouvelle l’aurait
permis. On voit, d’ailleurs, combien les constructions dernières de la
cathédrale de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Carcassonne|Carcassonne]] sont exiguës; on rebâtissait l’église pour se
conformer au goût du temps, mais on ne pensait pas à l’agrandir<span id="note102"></span>[[#footnote102|<sup>102</sup>]]; tandis
qu’à Clermont et à Limoges encore, bien que ces cathédrales ne soient pas
(voy. [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Tome 9, Tombeau |Tombeau ]]).
 
Les grands vents du sud-est et de l’ouest qui règnent à [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Carcassonne|Carcassonne]]
avaient fait ouvrir la porte principale au nord de la nef romane; une autre
porte est percée dans le pignon du transsept nord. Le clocher de l’église,
des provinces du Midi; il est d’ailleurs original, et n’a pas subi, comme
Narbonne, Rhodez, Mende, [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes B#Beziers|Béziers]], les influences du Nord. Il dérive des
églises de la ville basse de [[Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index communes C#Carcassonne|Carcassonne]], de l’ancienne cathédrale de Toulouse,
monuments religieux sans bas-côtés, qui n’étaient eux-mêmes
qu’une application des constructions quasi-romaines de Fréjus, de Notre-Dame
5 406

modifications