« Page:Voltaire - La Raison par alphabet, 6e édition, Cramer, 1769, tome 1.djvu/259 » : différence entre les versions

m
Robot : Remplacement de texte automatisé (-fakir +faquir)
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (-habitants +habitans))
m (Robot : Remplacement de texte automatisé (-fakir +faquir))
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
troupes de fakirs, de talapoins, de bonzes, de moines blancs, noirs & gris, qui s’étaient tous imaginés que pour faire leur cour à l’Être suprême il fallait ou chanter ou se fouetter, ou marcher tout nus. J’entendis une voix terrible qui leur demanda, Quel bien avez-vous fait aux hommes ? À cette voix succéda un morne silence, aucun n’osa répondre, & ils furent tous conduits aux Petites-Maisons de l’univers ; c’est un des plus grands bâtiments qu’on puisse imaginer.
troupes de faquirs, de talapoins, de bonzes, de moines blancs, noirs & gris, qui s’étaient tous imaginés que pour faire leur cour à l’Être suprême il fallait ou chanter ou se fouetter, ou marcher tout nus. J’entendis une voix terrible qui leur demanda, Quel bien avez-vous fait aux hommes ? À cette voix succéda un morne silence, aucun n’osa répondre, & ils furent tous conduits aux Petites-Maisons de l’univers ; c’est un des plus grands bâtiments qu’on puisse imaginer.


L’un criait, c’est aux métamorphoses de Xaca qu’il faut croire ; l’autre, c’est à celles de Sammonocodom ; Bacchus arrêta le soleil & la lune, disait celui-ci ; les dieux ressuscitèrent Pelops, disait celui-là. Voici la bulle ''in cæna Domini'', disait un nouveau venu, & l’huissier des juges criait, Aux petites maisons, aux petites maisons.
L’un criait, c’est aux métamorphoses de Xaca qu’il faut croire ; l’autre, c’est à celles de Sammonocodom ; Bacchus arrêta le soleil & la lune, disait celui-ci ; les dieux ressuscitèrent Pelops, disait celui-là. Voici la bulle ''in cæna Domini'', disait un nouveau venu, & l’huissier des juges criait, Aux petites maisons, aux petites maisons.
1 151 035

modifications