Différences entre versions de « Orgueil et Prévention/16 »

m
aucun résumé de modification
(Nouvelle page : {{TextQuality|75%}}<noinclude> <div class="lefttext"> {{ChapitreNav | Jane Austen | Orgueil et Prévention | |XV | |[[Orguei...)
 
m
sur son humble demeure, et les embellissements
qu’on y faisait, il fut agréablement occupé jusqu’à l’arrivée
des Messieurs. Elle Pécoutaitl’écoutait avec non moins de satisfaction,
son estime pour lui augmentait à chaque nouveau
détail, et elle se promettait bien de faire partager à ses
homme bien respectable, et le meilleur ami que j’aie
jamais eu ; je ne saurais me trouver avec le fils sans que mon
âme n’éprouve<ref>épouve</ref> de bien douloureux sentiments ; il s’est conduit
indignement à mon égard : mais je crois, en vérité,
que je pourrais tout lui pardonner, s’il n’avait trompé
Mon ami Denny m’a séduit en me vantant leur garnison
actuelle, et les attentions sans nombre qu’on a pour eux
 
à Meryton. La société, je l’avoue, m’est nécessaire ; trompé
dans toutes mes espérances, je redoute la solitude, et les
et tout ce qu’il lui plut d’ajouter. Il y a environ
deux ans la cure vint à vaquer, un autre que moi l’obtint ;
cependant je venais d’accompli*d’accomplir ma vingt-cinquième année
ainsi, à cet égard, il n’y avait nul obstacle, et je ne crois pas
par ma conduite avoir mérité un tel affront. J’ai trop de
197 029

modifications