Différences entre les versions de « Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Jambage »

m
Bot: Fixing redirects
m (Bot : Remplacement de texte automatisé (-(class=prose|class="prose"|class=text) +class="text"))
m (Bot: Fixing redirects)
{{TextQuality|100%}}<div class="text">
{| width=100% border="0"
| width=33% style="background: #ffe4b5" | <center>< [[Dictionnaire raisonné de l'architecturel’architecture française du XIe au XVIe siècle - Tome 6, Intrados|Intrados]]</center>
| width=33% style="background: #ffe4b5" | <center>[[Dictionnaire raisonné de l'architecturel’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index alphabétique - J|Index alphabétique - J]]</center>
| width=33% style="background: #ffe4b5" | <center>[[Dictionnaire raisonné de l'architecturel’architecture française du XIe au XVIe siècle - Tome 6, Jambette|Jambette]] ></center>
|-
|
| width=33% style="background: #ffe4b5" | <center>[[Dictionnaire raisonné de l'architecturel’architecture française du XIe au XVIe siècle - Index Tome 6|Index par tome]]</center>
|
|}
linteau. Lorsque la baie est fermée par un arc, on donne, de préférence,
aux deux montants verticaux qui portent l'arc, le nom de <i>pieds droits</i>,
AA (1) sont les jambages de la baie B (voy. [[Dictionnaire raisonné de l'architecturel’architecture française du XIe au XVIe siècle - Tome 7, Porte |Porte ]]).
</div>
[[Image:Illustration_fig1_6_150.png|center]]
313 808

modifications