Différences entre versions de « Aurore (Nietzsche)/Livre troisième »

m
Correction des redirects après renommage
m (Correction des redirects après renommage)
m (Correction des redirects après renommage)
{{TextQuality|75%}}<div class="text">
{{Navigateur|[[Aurore - Livre troisième - §158197]]|[[Aurore/Livre troisième]]|[[Aurore - Livre troisième - §160199]]}}
 
Assigner un rang à son peuple. - Avoir beaucoup de grandes expériences intérieures et reposer sur elles et au-dessus d'elles le regard de l'esprit - cela fait les hommes de culture qui assignent un rang à leur peuple. En France et en Italie, c'était l'affaire de la noblesse, en Allemagne, où jusqu'à présent la noblesse faisait en somme partie des pauvres d'esprit (peut-être n'est-ce plus pour longtemps), c'était l'affaire des prêtres, des professeurs et de leurs descendants.
''Les évocateurs des morts''. – Certains hommes vaniteux apprécient plus haut un fragment du passé à partir du moment où ils peuvent le revivre sentimentalement (surtout si cela est difficile), ils voudraient même, au besoin, le faire ressusciter d'entre les morts. Puisque le nombre des vaniteux est toujours considérable, le danger que présentent les études historiques, dès que toute une époque leur est soumise, n'est pas mince : on gaspille alors trop de force pour toutes les résurrections imaginables. Peut-être comprendra-t-on mieux tout le mouvement du romantisme en partant de ce point de vue.
</div>
{{A3}}
313 808

modifications