Différences entre les versions de « Page:Bouillet - Chassang - Dictionnaire universel d'histoire-geo - 1878 - P2 - H-P.djvu/334 »

aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 29 : Ligne 29 :
 
[[w:Magog (Bible)|'''MAGOG''']], 2{{e}} fils de Japhet, dont on place les descendants dans le pays des Scythes. — Sous ce nom sont aussi désignés dans Ézéchiel et dans l'Apocalypse le peuple et le pays dont le géant Gog était le prince.
 
[[w:Magog (Bible)|'''MAGOG''']], 2{{e}} fils de Japhet, dont on place les descendants dans le pays des Scythes. — Sous ce nom sont aussi désignés dans Ézéchiel et dans l'Apocalypse le peuple et le pays dont le géant Gog était le prince.
   
'''MAGON''', illustre famille carthaginoise, qui faisait partie de la faction barcine et de laquelle sortit Annibal. Plusieurs Magon furent suffètes, généraux ou amiraux. L'un d'eux conquit les îles Baléares vers 702 av. J.-C., et fonda dans Minorque le port qui est encore appelé de son nom Port-Mahon (''Portus Magonis''). — Un autre, surnommé ''Barcée'', défit, en 396, dans un combat naval, Leptine, frère de Denys l'Ancien, mais fut battu par Denys lui-même à Abacène, 392, et à Cabala, ou il perdit la vie, 383. — Son fils, qui porta le même nom, vainquit Denys à Cronium en 382, mais fit aussitôt un accommodement avec lui. Envoyé de nouveau en Sicile plusieurs années après, il allait s'emparer de Syracuse, lorsqu'il se laissa intimider honteusement par Timoléon, 344. Traduit en jugement, il se tua pour échapper au supplice, 343.
+
'''MAGON''', illustre famille carthaginoise, qui faisait partie de la faction barcine et de laquelle sortit Annibal. Plusieurs Magon furent suffètes, généraux ou amiraux. [[w:Magon Barca|L'un d'eux]] conquit les îles Baléares vers 702 av. J.-C., et fonda dans Minorque le port qui est encore appelé de son nom Port-Mahon (''Portus Magonis''). — [[w:Magon (amiral)|Un autre]], surnommé ''Barcée'', défit, en 396, dans un combat naval, Leptine, frère de Denys l'Ancien, mais fut battu par Denys lui-même à Abacène, 392, et à Cabala, il perdit la vie, 383. — Son fils, qui porta le même nom, vainquit Denys à Cronium en 382, mais fit aussitôt un accommodement avec lui. Envoyé de nouveau en Sicile plusieurs années après, il allait s'emparer de Syracuse, lorsqu'il se laissa intimider honteusement par Timoléon, 344. Traduit en jugement, il se tua pour échapper au supplice, 343.
   
 
[[w:Magon Barca|MAGON]], frère d'Annibal, se, distingua aux batailles du Tésin, de la Trébie, et eut une grande part à la vict. de Cannes (216), qu'il alla en personne annoncer à Carthage. De concert avec son autre frère Asdrubal, il lutta pendant 10 ans en Espagne contre les Scipions, s'empara de l'île Minorque et y fortifia le ''Portus Magonis'', qu'avait fondé un de ses ancêtres. Expulsé d'Espagne par les Romains en 205, il débarqua sur la côte de Gênes, fut battu dans l'Insubrie par Quintilius Varus, et périt peu après, d'une blessure reçue dans la bataille, 203.
 
[[w:Magon Barca|MAGON]], frère d'Annibal, se, distingua aux batailles du Tésin, de la Trébie, et eut une grande part à la vict. de Cannes (216), qu'il alla en personne annoncer à Carthage. De concert avec son autre frère Asdrubal, il lutta pendant 10 ans en Espagne contre les Scipions, s'empara de l'île Minorque et y fortifia le ''Portus Magonis'', qu'avait fondé un de ses ancêtres. Expulsé d'Espagne par les Romains en 205, il débarqua sur la côte de Gênes, fut battu dans l'Insubrie par Quintilius Varus, et périt peu après, d'une blessure reçue dans la bataille, 203.
23 342

modifications