Différences entre versions de « Page:Vallès - Les Réfractaires - 1881.djvu/246 »

(Pywikibot touch edit)
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page corrigée
+
Page validée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
femme en haillons, moutards pieds nus ! Il en jette
+
femme en haillons, moutards pieds nus ! Il en jette un en croix sur son cou, et l’autre à califourchon sur la caisse.
un en croix sur son cou, et l’autre à califourchon
 
sur la caisse.
 
   
 
Il hume l’air, il interroge l’horizon.
 
Il hume l’air, il interroge l’horizon.
Ligne 9 : Ligne 7 :
 
Ah ! s’il allait pleuvoir demain !
 
Ah ! s’il allait pleuvoir demain !
   
La pluie, c’est l’ennemi, la misère, la faim ! Plus
+
La pluie, c’est l’ennemi, la misère, la faim ! Plus de paysans sur les places, de badauds dans les foires. Si vous saviez ce qu’on pense du ciel dans notre bohème, quand il ''lansquine'' !
de paysans sur les places, de badauds dans les foires.
 
Si vous saviez ce qu’on pense du ciel dans notre
 
bohème, quand il ''lansquine'' !
 
   
 
Tel est le ''voyage''.
 
Tel est le ''voyage''.
   
Voilà la vie que j’ai menée pendant quatre ans ;
+
Voilà la vie que j’ai menée pendant quatre ans ; en amateur, les premiers temps, comme les princes russes suivent les écuyères ; plus tard, pour vivre, et rester près d’elle !
en amateur, les premiers temps, comme les princes
 
russes suivent les écuyères ; plus tard, pour vivre, et
 
rester près d’elle !
 
   
Je devais en arriver là, et la chute n’était pas difficile
+
Je devais en arriver là, et la chute n’était pas difficile à prévoir.
à prévoir.
 
   
J’étais parti avec un millier de francs ; ils me durèrent
+
J’étais parti avec un millier de francs ; ils me durèrent quelques mois. Un beau jour, je me trouvai en face du dernier louis.
quelques mois. Un beau jour, je me trouvai en
 
face du dernier louis.
 
   
 
Que faire ?
 
Que faire ?
Ligne 34 : Ligne 23 :
 
Forcé d’y songer maintenant !
 
Forcé d’y songer maintenant !
   
La quitter, rentrer au pays ?… Il était temps
+
La quitter, rentrer au pays ?… Il était temps encore.
encore.
 
   
J’essayai : je fis deux lieues en arrière, le soir,
+
J’essayai : je fis deux lieues en arrière, le soir, dans les champs, courant à perdre haleine…
dans les champs, courant à perdre haleine…
 
   
Mais l’anneau était bien rivé, la chaîne clouée au
+
Mais l’anneau était bien rivé, la chaîne clouée au cœur, et je m’arrêtai tout d’un coup.
cœur, et je m’arrêtai tout d’un coup.
 
   
 
Je regardai par là-bas, du côté de la plaine, la
 
Je regardai par là-bas, du côté de la plaine, la
22 772

modifications