Romantiques, Pétrus Borel, Alexandre Dumas/Ascanio

◄  Index

Ascanio, par Alex. Dumas. — Paris, Petion, 1843-1844. 5 vol. in-8, 35 fr.

Publié d’abord en feuilleton dans le Siècle. Très amusant, très artistique, et d’une grande finesse d’intrigue.

C’est de ce roman que M. P. Meurice a tiré son drame de Benvenuto Cellini.

Dumas a raconté dans un de ses volumes de Causeries, que l’artiste potier de Bourg, Bozonnet, après avoir lu Ascanio, sentit se révéler sa vocation artistique et se livra à la fabrication de ces vases, amphores, etc. en terre rouge, qui ont fait sa réputation.