Recueil de tombeaux des quatre cimetières de Paris/Londres

Arnaud - Recueil de tombeaux des quatre cimetières de Paris - Londres (colored).jpg
CIMETIÈRE DE MONT-LOUIS.
Planche 29.
TOMBEAU DE M. DE LONDRES.


À droite en montant l’avenue des tilleuls, qui conduit au château, est le tombeau de M. Pierre-René de LONDRES.

Il est construit en pierre de liais, et les tables saillantes sur lesquelles sont les inscriptions, sont en marbre noir. Il forme un sarcophage à aurillon, surmonté d’une croix en fer bronzé. À chaque angle du terrain, on a planté une borne en pierre, lesquelles reçoivent un châssis en fer, où sont attachées de grosses chaînes de neuf pouces de mailles, dont une moitié du châssis en fer forme porte.

Ce tombeau est d’un aspect imposant. Il est d’un style sévère et qui convient parfaitement à ces sortes de constructions.


Sur la face opposée, on lit :


Sa religion, ses vertus, ses bonnes œuvres, et sur-tout sa charité envers les pauvres qui le pleurent et dont Dieu seul connaît le secret, sollicitent pour lui la clémence du juge souverain.


Ami sincère, bon parent,
Père tendre, époux fidèle
Il emporte avec lui l’estime de
ses amis, l’affection des siens,
l’amour d’un fils qu’il prive
d’un modèle,
et la tendresse d’une épouse
Inconsolable,
Qui a fait graver sur ce tombeau
L’expression de sa douleur.


On lit sur l’autre face latérale, ces paroles de Saint-JEAN.
Extraites de l’Évangile de la messe des morts, in die obitus.


Ego sum
Resurrectio et vita,
Qui credit in me,
Etiam si mortuus fuerit,
Vivet.
Arnaud - Recueil de tombeaux des quatre cimetières de Paris - Darbonne (colored).jpg

Cette planche représente la face latérale du tombeau de M. de LONDRES, ainsi que celui de M. DARBONNE.

Voyez le petit plan figuratif, planche 29.

Planche 30.
TOMBEAU DE M. DARBONNE.


Entre l’allée des tilleuls et la tombe de M. de LONDRES, on a placé celle de M. DARBONNE.

Il consiste en une dalle de pierre de cinq pieds et demi de long, sur laquelle on a posé une autre pierre en forme de cercueil, qui a quatre pieds et demi de long.


Sur la face qui regarde l’allée des tilleuls, on lit :
Ci-git
Jacques DARBONNE, ancien négociant, décédé à
Paris, le 18 octobre 1806,


Sur l’autre face :
Ferme dans les principes de sa religion,
Constant dans ses affections
Sévère dans sa probité
Il a laissé a ses enfants qui lui
Ont élevé ce monument
L’exemple des vertus chrétiennes
Et sociales.
Priez Pieu pour son ame.