Promesse de célébration d'une messe annuelle du Saint-Esprit pour le duc Jean de Berry


1386, 28 juillet. — Paris, Sainte-Chapelle.


Le trésorier et les chanoines de la Sainte-Chapelle de Paris promettent de célébrer une messe annuelle du Saint-Esprit, le 10 septembre, pour le duc Jean de Berry et sa famille


Archives nationales, J 187 A [Berry], n° 15

À tres excellant, tres noble et puissant prince nostre tres redoubté et tres honnoré seigneur, monseigneur Jehan filz de roy de France, duc de Berry, d’Auvergne et conte de Poitou, voz humbles chapellains et devoz orateurs, les tresorier et chanoines de la saincte chapelle ou palais royal à Paris, honneur, reverence avec toute obeissance. Tres excellant et tres noble prince, quant nous considerons la tres amoureuse, singuliere et grant affeccion que tousjours avez eue et encore avez aux sainctes et precieuses reliques qui en la dicte saincte chapelle reposent, qui sont les especiaux insignes de la Passion de nostre sauveeur le doulz Jhesu Crist qui tant se humilia qu’il voult mourir en la croix pour la redempcion de l’umain lignage, la tres digne et grant indulgence que impetree nous avez de nostre tres saint pere le pape, laquelle à nous et à toute christianté est refection tres grande, perpetuele et espirituele, les autres biens que faiz nous avez et esperons que encores nous ferez, se Dieux vous donne bonne vie, dont tres devotement et humblement chascun jour incessanment lui supplions que ainsi la vous octroit, l’affeccion aussi que de vostre benigne grace et humilité eue avez à noz personnes qui sommes voz petiz chapellains et devoz orateurs, noz personnes et merites ne souffisent point à vous faire aucune remuneracion temporele, et pour ce ignorans que faire doions se non nostre Seigneur Jhesu Crist prier devotement pour vous, pour tres excellant et puissant dame, nostre tres redoubtee dame vostre chiere compaigne, et pour vostre tres noble ligniee, non voulans en aucune maniere encourre le vice d’ingratitude, mais comme raison veult avoir tousjours memoire des benefices à nous faiz, nous pour ce fait aujourd’uy estans en nostre congregacion avons par bonne et pourveue deliberacion ordenné et ordenons que pour la bonne prosperité de vostre noble personne, de nostre dicte tres redoubtee dame vostre compaigne et vostre noble lignié, nous et noz successeurs en la dicte saincte chapelle celebrerons le Xe jour de septembre doresenavant à tousjours mais perpetuelment vostre vie durant une messe annuele du saint Esperit, et ou cas que ledit jour auroit aucun empeschement par quoy la dicte messe dire ne se pourroit, icelle promectons dire et celebrer au plus prouchain jour devant ou aprés ledit Xe jour que faire se pourra bonnement, laquelle messe aprés vostre benoit decés sera tournee et convertie en un anniversaire annuel pour le salut de vostre ame, vigiles et commendacions precedans ainsi et par la maniere que en tel cas est accoustumé de faire en la saincte chapelle devant dicte. Et ce que dit est promectons en bonne foy faire et accomplir à tousjours en la maniere que dessus est devisé et l’enregistrer en nostre martirloge, et ad ce astringnons et obligons nous et noz successeurs, tresoriers et chanoines, par la teneur de ces presentes ausquelles en tesmoing de ce nous avons mis le grant seel d’icelle saincte chapelle. Donné et fait en nostre dicte congregacion le samedi XXVIIIe jour de juillet, l’an de grace mil trois cenz quatre vins et six.