Ouvrir le menu principal

Principes de la flute traversiere, ou flute d'Allemagne, de la flute à bec ou flute douce et du haut-bois, divisez par traitez/Méthode pour apprendre à joüer du haut-bois

Méthode pour apprendre à joüer du hautbois
Estienne Roger (p. 46-48).

Hotteterre-38-1.jpg


MÉTHODE,
POUR APPRENDRE A JOUER
du Haut-Bois.



LE HAUT-BOIS a tant de rapport avec la Flute Traverſiere dans la maniere de former les Tons, que l’on pourra facilement apprendre à en joüer, en ſe ſervant des mêmes principes. Ces Inſtruments ne different, (quant à l’arrangement des Doigts) que dans quelques Tons ; Cette difference eſt même ſi peu conſiderable, que l’on en ſera parfaitement instruit en liſant les Explications ſuivantes.


Explication de la maniere de tenir le Haut-Bois.

On doit tenir le Haut-Bois, à peu près comme la Flute à Bec, avec cette difference, qu’il doit être une fois plus élevé : par conſequent on tiendra la tête droite, & on portera les Mains hautes ; on les poſera dans l’ordre que j’ay expliqué, parlant de la Flute à Bec, c’eſt à dire la Main droite en bas, la Main gauche en haut, &c.


Explication de l’embouchure.

Pour ce qui regarde l’Embouchure ; Il faut placer l’Anche entre les Levres, juſtement au milieu ; on ne l’enfoncera dans la Bouche que de l’épaiſſeur de deux ou trois lignes, enſorte qu’il y ait environ l’épaiſſeur d’une ligne & demie de diſtance, depuis les Levres juſqu’à la ligature de l’Anche ; On la placera de maniere que l’on puiſſe la ſerrer plus ou moins, ſelon le beſoin, & l’on obſervera de n’y point toucher avec les Dents.


Explication des Tons naturels.

Tous les Tons naturels ſe font comme il eſt démontré dans la premiere Planche du Traité de la Flute Traverſiere & comme il eſt expliqué dans le troiſiéme Chapitre du même Traité, à l’exception de l’Ut en haut & en bas, leſquels ſe font d’une maniere differente. Celuy d’en bas, (Note onziéme) ſe fait en bouchant le deuxiéme trou [1] & laiſſant tous les autres débouchez. La Cadence ſe fait comme ſur la Flute Traverſiere, excepté que l’on doit trembler ſur le troiſiéme trou. (Voyez le Traité de la Flute Traverſiere, Chapitre quatriéme, page 11) Celuy d’en haut (Note vingt-troiſiéme) ſe fait en debouchant tous les trous ; ou bien en débouchant ſeulement les trois premiers, & en bouchant le quatriéme, le cinquiéme, & le ſixiéme. Il y a de plus ſur un Ut tout en bas, lequel n’eſt point démontré dans la Tablature parce qu’il paſſe l’étenduë de la Flute Traverſiere. Il ſe fait en bouchant tous les trous ; en appuyant le petit Doigt ſur la grande Clef qui eſt au bas du Haut-Bois ; & il ſe tremble ſur cette même Clef. Il faut remarquer que l’on ne monte guere plus haut que le en haut (Note vingt-cinquiéme.) On obſervera auſſi d’augmenter le vent peu à peu en montant, & de ſerrer l’Anche avec les Levres.

  1. Il faut conter les trous ainſi que ſur la Flute Traverſiere.


Explication des Diézis & des Bemols.

Tous les Diézis & les Bemols ſe font auſſi conformément à la Tablature de la Flute Traverſiere : il faut en excepter quelques-uns, dont je vais donner l’explication.

Le Sol Bemol en bas (Note cinquante-troiſiéme) ſe forme, en débouchant le cinquiéme trou tout à fait, & la moitié du quatriéme ; en bouchant tous les autres trous excepté celuy de la grande Clef : il ſe tremble ſur le troiſieme trou. Le Fa Diézis (Note cinquiéme) ſe fait quelquefois de même, & ſe tremble ſur la moitié du quatriéme trou, mais on le fait plus ordinairement, comme ſur la Flute Traverſiere. Le Sol Bemol en haut (Note quarante-uniéme) ſe forme en bouchant tous les trous, excepté le quatriéme, & celuy de la grande Clef ; Il ſe tremble auffi ſur le troiſiéme trou. Le Fa Diézis (Note dix-ſeptiéme) ſe fait de la même maniere, & ſe tremble ſur le cinquiéme trou. Il ſe fait aussi comme ſur la Flute Traverſiere.

Le Sol Diézis ou La Bemol ſe forme (en haut & en bas) en débouchant la moitié du troiſiéme trou ; en bouchant le premier & le deuxiéme tout à fait ; & en débouchant tous les autres. Le Sol Diézis ſe tremble ſur la moitié du troiſiéme trou ; & le Bemol ſur le deuxiéme trou plein.

Le La Diézis ou Si Bemol ſe fait en haut & en bas, en bouchant le premier de le troiſiéme trou, & en laiſſant tous les autres débouchez.

L’Ut Diézis ou Ré Bemol, (Note douziéme & quarante-ſixiéme) ſe forme en débouchant le premier trou, & en bouchant tous les autres, même celuy de la grande Clef ; L’Ut Diézis ſe tremble ſur la Clef avec le petit Doigt. Le Ré Bemol ſe tremble du ſixiéme Doigt, tous les trous bouchez, ou bien comme ſur la Flute Traverſiere. Ce demi-Ton ſe fait auſſi à l’octave en haut en forçant le vent & en ſerrant l’Anche avec les Levres.

A l’égard des Cadences, coups de langue, Flattements, &c. On lira les Explications que j’ay données ſur ces agréments, au Traité de la Flute Traverſiere.

FIN.