Pascal Œuvres complètes Hachette, tome 2/Lettres/08

Hachette (Œuvres complètes tome 2p. 110).


VIII. A la marquise de Sablé.


Décembre 1660.

Encore que je sois bien embarrassé, je ne puis différer à vous rendre mille grâces de m’avoir procuré la connoissance de M. Menjot, Car c’est à vous sans doute, madame, que je la dois. Et comme je l’estimois déjà beaucoup par les choses que ma sœur m’en avoit dites, je ne puis vous dire avec combien de joie j’ai reçu la grâce qu’il m’a voulu faire. Il ne faut que lire son épître pour voir combien il a d’esprit et de jugement ; et quoique je ne sois pas capable d’entendre le fond des matières qu’il traite dans son livre, je vous dirai néanmoins, madame, que j’y ai beaucoup appris par la manière dont il accorde en peu de mots l’immatérialité de l’âme avec le pouvoir qu’a la matière d’altérer ses fonctions et de causer le délire. J’ai bien de l’impatience d’avoir l’honneur de vous en entretenir.