Ouvrir le menu principal

Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t3.djvu/574

Cette page n’a pas encore été corrigée


nous nous entasserions dans de vieilles guimbardes,
j’aurais sur mes genoux le poupon des mariés !

Mais j’aurais emmené mon amie avec moi
dans ce pays de rêve où je sens des Payses ;
nous parlerions d’amour dans un autre patois,
et ma maîtresse alors deviendrait ma promise.
Je pourrais oublier les mondanités viles,
vivre sans préjugé dans un pays sans nom ;
je pourrais… mais je suis l’enfant bête des villes
qui porte des faux cols, des gants, et des lorgnons !

1903.