Ouvrir le menu principal

Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t3.djvu/497

Cette page n’a pas encore été corrigée



JEAN CANORA

Bibliographie. — Scène lyrique en l’honneur d’Auguste Comte (édition do « La Revue », Paris, 1902) ; — La Liberté ou le Rêve d’Eraste, conte (édition de « La Revue «, Paris) ; — Poussier de Mottes, fait-divers en deux tableaux, représenté sur la scène du Théâtre Cluny le 14 avril 190") (Vanier-Messein, Paris, 1905) ; — Aventure flamande et authentique de sœur Godeliève (édition de « La Revue », Paris, 1905) ; — Poèmes [1898-1905], précédés d’une Lettre dédicace de l’auteur à M. Sully Prudhomme et de ]a Réponse préface de M. Sully Prudhomme (Vanier-Messein, Paris, 1906).

M. Jean Canora a collaboré à l’Effort, à la Revue, à la Nouvelle Revue, à la Plume, etc.

M. Jean Canora, né à Paris le 21 aoAt 1877 d’une famille parisienne, fut élevé dans la « religion de l’Humanité », fondée par Auguste Comte. Après de bonnes études au lycée Henri IV, il suivit les cours de la Faculté des lettres de l’Université de Paris et fut, en 1898, reçu licencié ès lettres.

De 1899 à 1902, il prit une part active à la rédaction, à l’administration et aux ardentes campagnes de la revue L’Effort, fondée à Toulouse quelques années auparavant par M. Maurice Magre et un groupe de jeunes écrivains soucieux de « substituer l’inspiration sociale au dilettantisme pur, au décadisme et au symbolisme ». M. Jean Canora a publié dans diverses revues des poèmes, des articles de fond, des nouvelles. Il a collaboré à la Revue, à la Nouvelle Revue, à la Plume, et fait des conférences à l’Université de Genève et dans plusieurs sociétés d’enseignement populaire de Paris.

Pour lui, toutes les formes de la littérature et de l’art sont les servantes de l’Idée ; le poète n’écrit que pour agir ; l’écrivain, l’artiste, est responsable envers la société, ila « charged’âmes ». Fervent adepte de la doctrine positiviste, il a résumé sa pensée dans la Scène lyrique en l’honneur d’Auguste Comte jouée en 1902 avec des accompagnements de musique de scène par des artistes do la Comédie française, et qui termine son récent