Ouvrir le menu principal

Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t3.djvu/478

Cette page n’a pas encore été corrigée



CSSE MATHIEU DE NOAILLES

Bibliographie. — Le Cœur Innombrable, poésies (1901) ; — L’Ombre des Jours, poésies (1902) ; — La Nouvelle Espérance, roman (1903). — Le Visage émerveille, roman (1904) ; — La Domination, roman (1905).

Les œuvres de Mm« la comtesse de Noailles so trouvent chez, Calmann-Lévy.

En Préparation : Un volume de vers.

MTM« la comtesse Mathieu de Noailles a collaboré à la Revue des Deux-Mondes, à la Renaissance Latine, à la Plume, etc.

Mm° la comtesse Mathieu de Noailles, fille du prince roumain G. Bibesco, a publié deux volumes do vers, Le Cœur Innombrable (1901) et L’Ombre des Jours (1902), œuvres d’une belle et généreuse inspiration, où éclate un amour fougueux de la bonne et saine vie que nous fit la nature, et où s’affirme superbement la haute sincérité d’un cœur « pour qui le vrai ne fut point trop hardi ». M°" la comtesse de Noailles est la poétesse de la Jeunesse et de l’Amour. Son a me do femme ardente et passionnée se répand en vibrantes strophes qui se précipitent impétueuses et vont porter la ferveur et l’ivresse dans les cœurs émerveillés.

VOIX DE L’OMBRE

Mes livres, je les fis pour vous, ô jeunes hommes,
Et j’ai laissé dedans, Comme font les enfants qui mordent dans des pommes,
La marque de mes dents.
J’ai laissé mes deux mains sur la page étalées.
Et la tête en avant
J’ai pleuré, comme fait au milieu de l’allée
Un orage crevant.