Ouvrir le menu principal

Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t3.djvu/472

Cette page n’a pas encore été corrigée



MME LUCIE DELARUE-MARDRUS

Bibliographie. — Occident (Fasquelle, Paris, 1900-1901) ; — Ferveur (Fasquelle, Paris, — Horizons (Fasquelle, Paris, 1905).

A Paraître : Nouveaux Horizons.

Mme Lucie Delarue-Mardrus a collaboré à plusieurs revues parisiennes et normandes.

Mm« Lucie Delarue-Mardrus est née à HonQeur en 1880. Sa mère est Parisienne ; par son père, M. Georges Delarue, avocat à la Cour d’appel de Paris, elle est enracinée à l’une des plus vieilles souches normandes. En 1900, elle épousa le docteur J.-C. Mardrus, le savant orientaliste, le célèbre traducteur des Mille et une Nuits. Elle a publié jusqu’ici trois volumes de vers : Occident (1900-1901), Ferveur (1902) et Horizons (1905).

Ame ardente aux élans brusques, esprit empreint de gravité et non exempt de quelque stoïcisme, « mais qui ne s’est point enfermé en une doctrine immuable », Mm« Delarue-Mardrus est un poète original et sincère qui a donné son cœur vierge à la beauté des choses et qui chante noblement la mer, les couchants, les roses, les clairs de lune bleus, les splendeurs vivantes de la terre, et les hautes joies et les deuils que lui a enseignés la vie. Le grand problème de l’existence l’inquiète et la passionne. Assoiffée de vérité éternelle autant que de vérité humaine, elle est constamment guidée par son besoin d’Idéal, par son désir de vie pleine et harmonieuse, et par son mépris des contingences, de l’artificiel et du factice.