Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t3.djvu/393

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





SÉBASTIEN-CHARLES LECONTE





Bibliographie. — L’Esprit qui passe, épopée théosophique, aujourd’hui épuisée en librairie (1897) ; — Salamine, ouvrage couronné par l’Académie française (1897) ; — Le Bouclier d’Arès, études du Monde antique, ouvrage couronné par l’Académie française (1897) ; — Les Bijoux de Marguerite, dédiés à sa jeune femme, poète comme lui, ouvrage couronné par l’Académie française (1899) ; — La Tentation de l’Homme, épopée philosophique, ouvrage couronné par l’Académie française (1903) ; — Le Sang de Méduse (1905).

Les œuvres de M. Sébastien-Charles Le conte ont été publiées par la Société du Mercure de France.

Pour paraître : Les Panoplies ; — En métal de Corinthe ; — Notre France Eternelle.

M. Sébastien-Charles Leconte a collaboré au Mercure de France, dont il est l’un des fondateurs, à la Jeune Belgique, à l’Hermine, au Pays de France, à la Revue de France, au Beffroi, à la Revue Septentrionale, aux Lettres, dont il est l’un des fondateurs, etc.

M. Sébastien-Charles Leconte, né à Arras (Artois) le 22 octobre 1865, d’une famille flamande, a vécu jusqu’à ce jour de l’existence du voyageur et du solitaire, visitant l’Inde et la Polynésie, le passé du Monde, ses Sages et ses Dieux, — l’Amérique et l’Australie, futures Humanités. De là, peut-être, les deux courants de sa poésie dans son œuvre, qui tenta la résurrection de siècles abolis et de cultes morts, et évoque aujourd’hui l’avenir de Science et de Vérité. M. Leconte est un très pur artiste qui, tout en procédant surtout de lui-même, rappelle Leconte de Lisle. Salamine (1897), Le Bouclier d’Arès (1897), Les Bijoux de Marguerite (1899), La Tentation de l’Homme (1903), ont été successivement couronnés par l’Académie française.

M. Sébastien-Charles Leconte fut pendant quelque temps président de la Cour d’appel à Nouméa. Définitivement rentré en France depuis quatre ans, il appartient, depuis septembre 1902, à la Cour de Dôle.