Ouvrir le menu principal

Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t3.djvu/341

Cette page n’a pas encore été corrigée



AVEC L’AME

Quoi ! déjà le jour va pâlir !
Quoi ! déjà’la lampe s’allume.
L’octobre va déjà venir
Nous jeter aux yeux de la brume.

Le cœur demeure toujours vert
Lorsque tout déjà s’enlinceule…
Mon Dieu ! je vais passer l’hiver,
Si seul avec mon âme seule !

(Les Grâces Inemployees.)