Ouvrir le menu principal

Page:Walch - Anthologie des poètes français contemporains, t3.djvu/129

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Tout pâle et tout morose,
Pierrot s’évanouit,
Mais la fleur devint rose,
Rose s’épanouit.
De la métamorphose
Rossignol s’éjouit.

   Au cœur de la Rose,
Ah ! qu’il fait bon dormir !

Pierrot conta la chose
À la suprême Cour.
On condamna la Rose
À ne fleurir qu’un jour,
Et Pierrot, blanc, morose,
Au Désir sans l’Amour.

   Au cœur de la Rose
Ah ! qu’il fait bon dormir !

(Chansons d’amour. — Mélodie sur un thème populaire.)


REGRETS À NINON

À Jules Claretie.

Tu les regretteras, Ninon,
Les jours fleuris de rêves roses.
Sous la neige des ans moroses,
Tu voudras revivre. À quoi bon ?
Les regrets d’amour, ô Ninon,
Ne font pas renaître les roses.

Tu vas te marier, Ninon,
Tu préfères l’or au poète :
Pardieu, c’est une belle fête
Qu’un baiser subi par raison !
Les baisers d’amour, ô Ninon,
Sont baisers de folle conquête.

Tu ne chanteras plus, Ninon,
Et nous n’irons plus, à la brune,
Éveiller le doux clair de lune
Sur les mousses de Trianon…