Ouvrir le menu principal

Page:Wagner - Art et Politique, 1re partie, 1868.djvu/11

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





ART ET POLITIQUE






I



Dans ses excellentes Recherches sur l’équilibre européen, Constantin Frantz termine en ces termes son exposé de l’influence qu’exerce sur le système européen la politique française, telle qu’elle se manifeste dans la propagande napoléonienne :

« Cette propagande ne repose sur rien autre chose que sur la puissance de la civilisation française, sans laquelle elle serait elle-même tout à fait impuissante. Aussi, la seule digue efficace qu’on puisse lui opposer consiste-t-elle à se soustraire à l’empire de cette civilisation matérialiste. Or, c’est là précisément la mission de l’Allemagne, parce que, parmi tous les pays du continent, l’Allemagne seule possède les dispositions, la vigueur d’esprit et la force d’âme requises pour faire prévaloir une culture plus élevée, contre laquelle la civilisation française n’aura plus aucun pouvoir. Ce serait là la véritable propagande allemande qui contribuerait