Page:Voltaire - La Raison par alphabet, 6e édition, Cramer, 1769, tome 1.djvu/150

Cette page a été validée par deux contributeurs.
144
Catéchisme du Jardinier.


KARPOS.

Très fidèle dans les choses justes, tant que vous serez mon maître.


TUCTAN.

Mais si ton papa Grec faisait une conspiration contre moi, & s’il t’ordonnait de la part du Tou patrou, & du Touyou, d’entrer dans son complot, n’aurais-tu pas la dévotion d’en être ?


KARPOS.

Moi ? point du tout, je m’en donnerais bien de garde.


TUCTAN.

Et pourquoi refuserais-tu d’obéir à ton Papa Grec dans une occasion si belle ?


KARPOS.

C’est que je vous ai fait serment d’obéïssance, & que je sais bien que le Tou patrou n’ordonne point les conspirations.


TUCTAN.

J’en suis bien aise : mais si par malheur tes Grecs reprenaient l’île & me chassaient, me serais-tu fidèle ?


KARPOS.

Eh comment alors pourrais-je vous être fidèle, puisque vous ne seriez plus mon Bacha ?