Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome14.djvu/33

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Léopold-Guillaume, archiduc d’Autriche, c’est-à-dire portant le titre d’archiduc, mais n’ayant rien dans l’Autriche, frère de Ferdinand II. Ce fut lui qui envoya un député au parlement de Paris pour s’unir avec lui contre le cardinal Mazarin. Mort en 1656.

Don Juan d’Autriche, fils naturel de Philippe IV, fameux ennemi du premier ministre d’Espagne le jésuite Nitard, comme le prince de Condé du cardinal Mazarin, mais plus heureux que le prince de Condé en ce qu’il fit chasser Nitard pour jamais. Ce fut lui qui fut battu par Turenne à la bataille des Dunes. Mort en 1659[1].

Le marquis de Caracène. Mort en 1664.

Le marquis de Castel Rodrigo, qui soutint mal la guerre contre Louis XIV, et qui ne pouvait pas la bien soutenir. Mort en 1668.

Fernandès de Velasco, connétable de Castille. Mort en 1669.

Le comte de Monterey, qui secourut sous main les Hollandais contre Louis XIV. Mort en 1675.

Le duc de Villa Hermosa, l’homme le plus généreux de son temps. Mort en 1678.

Alexandre Farnèse, second fils du duc de Parme. Ce nom d’Alexandre était difficile à soutenir. Démis en 1682.

Le marquis de Grana. Mort en 1685.

Le marquis de Castanaga. Mort en 1692.

Maximilien-Emmanuel, électeur de Bavière, fut gouverneur des Pays-Bas après la bataille d’Hochstedt, et en garda le titre jusqu’à la paix d’Utrecht en 1714. Mort la même année.

Le prince Eugène, vicaire général des Pays-Bas. Il n’y résida jamais. Mort en 1736.


MARÉCHAUX DE FRANCE
MORTS SOUS LOUIS XIV, OU QUI ONT SERVI SOUS LUI.

Albret (César Phœbus d’), de la maison des rois de Navarre, maréchal de France en 1653[2]. Il ne fit point de difficulté d’épou-

  1. La bataille des Dunes est du 14 juin 1658. Don Juan ne mourut que le 17 septembre 1679 ; mais il n’avait pas reparu dans les Pays-Bas depuis l’évacuation, suite de la bataille des Dunes.
  2. Fut d’abord connu sous le nom de comte de Miossens ; voyez une note du chapitre iv.