Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome14.djvu/304

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


grand de ses avantages, roi d’une nation alors heureuse, et alors le modèle des autres nations. L’hôtel de ville de Paris lui déféra quelque temps après le nom de grand avec solennité (1680), et ordonna que dorénavant ce titre seul serait employé dans tous les monuments publics. On avait, dès 1673, frappé quelques médailles chargées de ce surnom. L’Europe, quoique jalouse, ne réclama pas contre ces honneurs. Cependant le nom de Louis XIV a prévalu dans le public sur celui de grand. L’usage est le maître de tout. Henri, qui fut surnommé le grand à si juste titre après sa mort, est appelé communément Henri IV ; et ce nom seul en dit assez. M. le Prince est toujours appelé le grand Condé, non-seulement à cause de ses actions héroïques, mais par la facilité qui se trouve à le distinguer, par ce surnom, des autres princes de Condé. Si on l’avait nommé Condé le grand, ce titre ne lui fût pas demeuré. On dit le grand Corneille, pour le distinguer de son frère[1]. On ne dit pas le grand Virgile, ni le grand Homère, ni le grand Tasse. Alexandre le Grand n’est plus connu que sous le nom d’Alexandre. On ne dit point César le grand. Charles-Quint, dont la fortune fut plus éclatante que celle de Louis XIV, n’a jamais eu le nom de grand : il n’est resté à Charlemagne que comme un nom propre. Les titres ne servent de rien pour la postérité, le nom d’un homme qui a fait de grandes choses impose plus de respect que toutes les épithètes.


CHAPITRE XIV.

PRISE DE STRASBOURG. BOMBARDEMENT D’ALGER. SOUMISSION DE GÊNES. AMBASSADE DE SIAM. LE PAPE BRAVÉ DANS ROME. ÉLECTORAT DE COLOGNE DISPUTÉ.


L’ambition de Louis XIV ne fut point retenue par cette paix générale. L’empire, l’Espagne, la Hollande, licencièrent leurs troupes extraordinaires. Il garda toutes les siennes ; il fit de la

  1. Dans ses remarques sur Horace, Voltaire dit qu’on donna à Corneille le nom de grand, « non-seulement pour le distinguer de son frère, mais du reste des hommes ».