Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome11.djvu/168

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

profite de cette seconde erreur, comme elle a profité de la première.


li. — Questions sur les conquêtes des Romains, et leur décadence.

Pourquoi les Romains, qui, sous Romulus, n’étaient que trois mille habitants, et qui n’avaient qu’un bourg de mille pas de circuit, devinrent-ils, avec le temps, les plus grands conquérants de la terre ? et d’où vient que les Juifs, qui prétendent avoir eu six cent trente mille soldats en sortant d’Égypte, qui ne marchaient qu’au milieu des miracles, qui combattaient sous le dieu des armées, ne purent-ils jamais parvenir à conquérir seulement Tyr et Sidon dans leur voisinage, pas même à être jamais à portée de les attaquer ? Pourquoi ces Juifs furent-ils presque toujours dans l’esclavage ? Ils avaient tout l’enthousiasme et toute la férocité qui devaient faire des conquérants ; le dieu des armées était toujours à leur tête ; et cependant ce sont les Romains, éloignés d’eux de dix-huit cents milles, qui viennent à la fin les subjuguer et les vendre au marché.

N’est-il pas clair (humainement parlant, et ne considérant que les causes secondes) que si les Juifs, qui espéraient la conquête du monde, ont été presque toujours asservis, ce fut leur faute ? Et si les Romains dominèrent, ne le méritèrent-ils pas par leur courage et par leur prudence ? Je demande très-humblement pardon aux Romains de les comparer un moment avec les Juifs.

Pourquoi les Romains, pendant plus de quatre cent cinquante ans, ne purent-ils conquérir qu’une étendue de pays d’environ vingt-cinq lieues ? N’est-ce point parce qu’ils étaient en très-petit nombre, et qu’ils n’avaient successivement à combattre que de petits peuples comme eux ? Mais enfin, ayant incorporé avec eux leurs voisins vaincus, ils eurent assez de force pour résister à Pyrrhus.

Alors toutes les petites nations qui les entouraient étant devenues romaines, il s’en forma un peuple tout guerrier, assez formidable pour détruire Carthage.

Pourquoi les Romains employèrent-ils sept cents années à se donner enfin un empire à peu près aussi vaste que celui qu’Alexandre conquit en sept ou huit années ? est-ce parce qu’ils eurent toujours à combattre des nations belliqueuses, et qu’Alexandre eut affaire à des peuples amollis ?