Ouvrir le menu principal

Page:Volney - Œuvres choisies, Lebigre, 1836.djvu/67

Cette page n’a pas encore été corrigée





LES RUINES,
ou
MÉDITATION SUR LES RÉVOLUTIONS
DES EMPIRES.




CHAPITRE PREMIER.


Le Voyage.

La onzième année du règne d’Abd-ul-Hamîd, fils d’Ahmed t empereur des Turks, au temps où les Russes victorieux s’emparèrent de la Krimée et plantèrent leurs étendards sur le rivage qui mène à Constantinople, je voyageais dans l’empire des Ottomans, et je parcourais les provinces qui jadis furent les royaumes d’Egilpte et de Syrie. Portant toute mon attention sur ce qui concerne le bonheur des hommes dans l’état social, j’entrais dans les villes et j’étudiais les mœurs de leurs habitants ; je pénétrais dans les palais, et j’observais