Page:Vivien - Le Christ.djvu/72

Cette page a été validée par deux contributeurs.


des et je recevrai, joyeuse dans mon esprit, les beaux sacrifices des Parisiens. »

Ainsi parla la fille de Zeus, se souvenant des paroles mêmes d’un Aède qui, jadis, l’avait louée en des strophes irréprochables.

Le commissaire écouta gravement. Puis il donna un ordre à voix basse.

Un des agents sortit aussitôt…

Il se fit une pause, interrompue par la venue de deux gardiens de la paix. Un fiacre attendait devant la porte du commissariat… Avec une fermeté exempte de douceur les agents empoignèrent l’Immortelle et l’y jetèrent. Mystérieusement, l’un d’eux