Page:Vivien - Le Christ.djvu/10

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Soyons chrétiens, — plaignons-les —, ne les blâmons pas.

Me fera-t-on la grâce de m’attribuer le style si personnel et si particulièrement savoureux de M. Pépin ? En toute honnêteté, je ne saurais en assumer le mérite et je considère comme un devoir de remercier les collaborateurs anonymes auxquels j’ai empruntés les tournures de phrases les plus propres à traduire exactement la beauté de nos mœurs.