Page:Vivien - Haillons, 1910.djvu/60

Cette page a été validée par deux contributeurs.


DURA LEX, SED LEX



L’Univers m’apparaît comme un songe mauvais…
Qui me dira sur quel chemin obscur je vais ?

Qui me dira pourquoi mon cœur trop lourd se brise
Devant la froide horreur de la Chose Incomprise ?