Page:Vivien - Haillons, 1910.djvu/10

Cette page a été validée par deux contributeurs.


L’HEURE



Voici l’inévitable et terrible moment
Où mon destin s’écrit inévitablement.

Une muette horreur m’envahit et m’accable
Devant le calme front de l’Heure inévitable